#Droit / Justice

Pour vendre Editis, faut-il museler ActuaLitté ?

Quiconque parcourt nos colonnes l'a constaté : ActuaLitté attache la plus grande importance à ce que l’information objective et plurielle du public soit respectée. Des règles déontologiques gouvernent notre profession, à raison : notre journal se fait un devoir de les suivre. 

Le 06/01/2023 à 09:50 par Nicolas Gary

64 Réactions | 3113 Partages

Publié le :

06/01/2023 à 09:50

Nicolas Gary

64

Commentaires

3113

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

L’éthique du journalisme implique une rigueur professionnelle que nous revendiquons.

Autant que notre indépendance.

Parmi les nombreux articles quotidiens d'ActuaLitté, certains furent consacrés ces dernières années à Editis (interviews, relais d’information, enquêtes, analyses…). Quand d’autres hurlaient avec les loups, nous avons salué ses audacieux développements et souvent cherché à dépasser le manichéisme qui a frappé d’opprobre cette société. Surtout quand le principal reproche était de compter parmi les filiales de Vivendi, donc de Vincent Bolloré.

Nous avons également abordé des sujets qui ne tournaient pas à l’avantage du groupe éditorial : grèves, mouvements sociaux, contestations, crises éditoriales. S'il en était besoin, cette pluralité, à elle seule, réfuterait toute accusation de partialité, de position pro-Editis ou de complaisance. Ce qui n’a pourtant pas manqué.

Ainsi, deux récents articles ont mis en exergue des tensions en interne (voir ce papier et ce papier). Ils détaillent ce que l’on préférerait garder sous le tapis, particulièrement dans un contexte où l’actionnaire Vivendi tente de céder la structure. Chacun sait combien la finance déteste toute publicité durant les tractations — plus encore quand la Commission européenne s’immisce dans les projets.

Des personnes concernées ont pris l’initiative de partager leurs opinions et témoignages dans nos colonnes, en commentaires. Or, ces propos ont conduit à des interventions de la direction d'Editis qui nous interrogent.

Notre journal n’alimente pas une vocation de censeur : pas plus de la parole d’Editis que du malaise qu’exprimeraient celles et ceux qui peinent à se faire entendre.

Qui sait si ces messages découlant de ce droit à une libre expression ne mériteraient pas l’ouverture d’un dialogue social ? Dans un premier temps, il nous fut demandé de retirer l’un des deux articles, puis de supprimer les commentaires, prétextant en vrac leur caractère blessant, injurieux et diffamatoire. Point d’orgue : la directrice générale, Michèle Benbunan, a contacté ActuaLitté, en avançant le nom de l’avocat personnel de Vincent Bolloré : « Le groupe va mandater Maître Baratelli. »

Qu’est-ce à dire ?

L’hypothèse d’un avertissement préalable à une procédure paraît peu probable : comment imaginer que le milliardaire nous accorde autant d’importance ? Plus vraisemblablement, Vincent Bolloré serait ici érigé par la DG d’une filiale en potentiel Père Fouettard. Et ce, en jouant sur la réputation de son patron, prompt aux poursuites en diffamation.

Devons-nous nous attendre à un rendez-vous devant la 17e chambre ? Qu’en pensent Vivendi, son directeur général Yannick Bolloré, et son père et actionnaire principal du groupe, Vincent Bolloré ?

ActuaLitté ne s’effacera jamais devant les agendas financiers, fût-ce dans la phase d’un calendrier connu de tous, et garantira tant qu’elle respecte le droit, une libre expression dans ses colonnes. C’est notre honneur.

Crédits photo : Le Retour, René Magritte (détail) - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 

64 Commentaires

 

Jala

06/01/2023 à 10:36

Meilleurs vœux !!!
Bon courage et bonne continuation !
Avec vous
Jala

kujawski

06/01/2023 à 10:53

Lu ce papier avec consternation. La réaction d'Editis est celle d'une entreprise-fortin, inquiète, pour ne pas dire plus, ou pire.
Plus un organisme se replie sur lui-même, plus le besoin d'information à son sujet est fort. Editis, ou plutôt son propriétaire, joue à la citadelle assiégée, trahissant son embarras dans la gestion de l'opération d'achat de Hachette et de vente d'Editis, et attirant d'autant plus les regards.
Face à cette contrainte démocrarique si encombrante, Orban ou Kaczinski, ou encore Trump, ont fait le choix du muselage. Un exemple apparemment séduisant pour certains, qui peut payer dans l'instant mais dont l'effet boomerang peut être dévastateur.

Isabelle Augier-Jeannin

06/01/2023 à 10:58

Je suis avec beaucoup d'attention ActuaLitté, qui me semble avoir, outre l'impartialité, la rigueur et les compétences d'analyse nécessaires à un bon journal. J'espère que vous ne rencontrerez pas d'ennuis majeurs (on s'expose forcément à quelques soucis quand on fait œuvre de journalisme). Tous mes vœux pour la continuation de votre excellent travail et mon soutien de lectrice/autrice/utilisatrice !

NAUWELAERS

07/01/2023 à 00:28

Je partage pleinement cela !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lin

06/01/2023 à 11:01

Quand on sait comment Bolloré maltraite les journalistes des médias qu'il a achetés, cela ne surprend en rien. Il surveille les SMS, même les privés et attaque en justice tout le monde pour le moindre mot de travers.
Avec lui, chaque mot doit être validé par le service juridique.
Il suffit de lire quelques titres d'articles récents:
• Europe 1 : Bolloré prend le pouvoir, les journalistes veulent exercer leur « clause de conscience »
• Comment faire pour museler la liberté de la presse et d'expression en même temps ? Suivez la méthode Bolloré !
• BOLLORÉ CONTRE LE JOURNALISME : 11 ANS DE PROCÉDURES BÂILLONS... et 11 ans de défaites
• Il a été condamné par la justice après sa plainte contre "Le Monde diplomatique".
• La justice déboute définitivement Bolloré après un article de Mediapart sur ses activités au Cameroun.
• Procès intenté par Vincent Bolloré pour diffamation : la justice confirme la relaxe du journaliste
La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi 10 mars la relaxe du journaliste Benoît Collombat et de l’ex-directrice des éditions Calmann-Lévy Florence Sultan
• Bolloré réclame 50 millions d'euros à France 2
• Après Europe 1, le système Bolloré inquiète à Paris Match
• Vincent Bolloré rattrapé par la justice dans une affaire de corruption au Togo

Aurelien Terrassier

08/01/2023 à 18:29

Bollore a censuré des documentaires. L'un sur Canal Plus concernant ses activités en Afrique et un autre sur Cnews concernant la pedophilie dans l'Eglise. Avec Hanouna et Praud qui font la promotion des idées d'extrême droite en invitant ses représentants de toute tendance, élus Rn, militants, journalistes et autres pseudo-intellectuels, voilà que Bollore s'attaque aussi au cinéma avec ses amis du Puy du Fou. En effet Studio Canal est associé à la boîte de production du Puy du fou pour le film "Vaincre ou mourir" qui est ni plus ni moins qu'une propagande réactionnaire contre la révolution et ce malgré un bonne distribution de comédiens et une réalisation hollywooodienne. Voilà un film à boycotter le 25 janvier.

Gérard GAUTIER

06/01/2023 à 11:02

Je veux tout d'abord vous présenter tous mes Vœux dont ceux, importants, pour que Vous gardiez votre Liberté de pensée et votre souci, toujours démontré, du Droit à l'information des journalistes et de la presse.

Ayant eu, dans les années 60, en Bretagne, comme client et amis, les parents de Bolloré je ne sais pas s'Ils seraient heureux de voir ce qu'est devenu aujourd'hui, leur fils?

"Celui qui ne sait pas est un imbécile.
Celui qui sait et ne dit rien est un criminel."

Aujourd'hui il y a des Pays qui appartiennent au Monde du Silence.

Pas celui de Cousteau!

Solidairement Vôtre.

Gérard Gautier
Saint-Brieuc 6 janvier 2022

Martin

06/01/2023 à 11:03

Que penser ?
Ainsi il en serait de la liberté d'expression censurée, dès los où cette liberté autorise d'être l'expression de nos ressentis ?
Doit-on donc n'écrire que des propos sensés encenser et se taire pour ne subir les foudres d'un Dieu Olympien régnant sur les cieux peu clément de l'édition ?
Il était dit qu'il fallait interdire d'interdire, mais beaucoup dépasse ce interdit en interdisant quiconque médit sur celui qui se veut le chantre de l'écrit, qui, devons nous le rappeler, est une forme conquérant de tout ce qui peut être dit et exprimé.
Mais cela nous informe sur un fait : Est-ce que la main mise sur une censure ne va pas s'étendre sur tout ce qui sera publié dans ce groupe ?
Ainsi ne seront des auteurs qui n'auront que l'écrit juste et méritoire, dès lors où ils suivront une lignée directoire et imposée ?
Sommes dans une France démocratique ou devenu un pays autocratique où ne règnera qu'une pensée ?
J'ai peur que ma France ne subisse le courroux d'un seul groupe et où nous devrons nous aligner que sur la dictée d'un monarque, influant, incluant le despotisme pour notre littérature.
Cordialement

Ismaël

06/01/2023 à 11:08

C'est tout de même étrange... Le groupe Madrigall a parfois été écorné dans les pages de ce site (autant qu'il a pu être salué), mais on n'imagine pas une seconde Antoine Gallimard prendre lui-même son téléphone pour menacer Actualitté d'une procédure de saisie d'un avocat, comme on lancerait un chien de garde pour aller mordre les mollets d'un importun... Pas plus que Vincent Montagne himself ne le ferait pour le groupe Media Participations, et dieu sait si celui-ci a aussi subi pas mal de problèmes notamment de distribution... Réclamer de supprimer des articles (parce qu'ils informent sur des réalités internes à l'entreprise, on peut presque le comprendre de la part de sa direction...), mais aussi de sabrer des commentaires ?! (et là, on passe au stade supérieur, avec une volonté de museler carrément le public, des individus libres de leurs propos), là on marche sur la tête ! M. Benbunan prendrait-elle son téléphone pour menacer le Canard enchaîné en pareilles circonstances ? Il serait pertinent d'ailleurs de leur relater cette affaire... Il est certain que le palmipède ferait ses choux gras d'un tel comportement de censure... dans le milieu si feutré de l'édition parisienne. Et que le reste de la presse finirait par s'emparer de l'histoire. En ce sens, ce serait très très contre-productif pour Benbunan ! Au final, ce qui est tout de même révélateur, c'est que pour que la directrice générale se mêle elle-même de cette affaire, c'est que cela a mis le doigt sur un véritable nœud interne... Bien des exemples, dans le monde de l'édition ou de la librairie (comme dans n'importe quel autre secteur d'activité sans doute), de comportements déplacés ou de harcèlement moral ont existé et existent probablement encore. La plupart du temps, bien sûr, ils sont passés sous silence ou se règlent dans le cadre des relations entre des représentants du personnel et des DRH. Mais il y eut des fuites pour certaines affaires par le passé, comme aujourd'hui avec celles citées ici. Cela n'avait jamais amené une direction générale à ce type de menace de la presse... il faut croire que la pression de la revente d'Editis doit être très très élevée en ce moment pour générer de telles réactions complètement inadmissibles et hors de propos de la part de tels cadres supérieurs qui, a priori, se devraient plutôt de montrer l'exemple. Sic.

Exact

11/01/2023 à 09:04

Exactement, je pense que la presse a mis là le doigt sur un véritable problème dans ce groupe concernant le harcèlement qui ne doit pas fuiter. Le harcèlement quand il est reconnu devrait être sanctionné et dans cette histoire, la directrice le couvre clairement et donc elle est complice ! La direction, le harceler etc.. Devraient tous être sanctionnés et pire pour la directrice qui vient d'avoir ce comportement inadmissible d'avoir voulu bâillonner la presse. Très curieux de connaître la fin de cette histoire dramatique pour les salariés victimes de cette machine infernale qui prouve là encore que le pouvoir est puant

Quel culot !

06/01/2023 à 11:15

Quel culot de la part de la Direction d’Editis de se servir du nom de monsieur Bolloré pour faire pression sur les journalistes, mais ça ne m’étonne même pas de sa part. Il faut avoir un sacré culot, j’aimerais bien savoir ce qu’il en pense lui. Et surtout que fait-on du droit et de la liberté d’expression.

Gilles

06/01/2023 à 11:23

D'un autre côté, c'est Bolloré : pas de critique, pas de vague sinon ça attaque.
Un article contre Cnews, ça finit pareil avec du Hanouna qui va t'aboyer dessus...

Solzasco

06/01/2023 à 11:28

Madame Benbunan qui n'est qu'une directrice générale, et donc une exécutante, n'a sûrement pas effectué une démarche aussi grossière autrement que sur ordre de son PDG. Un très haut et très puissant personnage, tout encarrossé de lui-même, peu soucieux de se charger des basses besognes - hier d'ordonner à ses laquais de bâtonner quelque plumitif insolent, aujourd'hui d'aller clouer le bec de cet "ACTUALITTE" irrespectueux!
Ce faisant, la dame en question vous a rendu hommage, et à juste titre: il n'y a que la vérité de l'information qui blesse les puissants, et donc vous êtes à présent certains, et vos lecteurs avec vous, d'avoir mis dans le mille en faisant, tout simplement, votre métier qui est d'informer et de commenter !
Bravo donc à toute votre équipe: l'année 2023 commence très fort, et cette méprisable bourde d'Editis vous vaudra plus que jamais les encouragements et le soutien de vos lecteurs: continuez, car, si jamais vous en doutiez, vous êtes décidemment sur la bonne voie!

Marc Georges

06/01/2023 à 12:07

Consternant de bêtise. Leur réaction ne va qu'amplifier la diffusion de vos 2 billets.

Inacceptable ce sentiment de supériorité d'Editis et Cie qui vous interdirait de publier des articles sur eux.

Affligeant leur réaction preuve d'un esprit nauséabond.

Ne lâchez rien, vous gagnerez des lecteurs et le procès si il y a.

Desmodus

06/01/2023 à 13:13

Les tentatives de museler les médias ne sont pas nouvelles et le groupe Bolloré est un habitué de tentatives d'intimidations nombreuses, voire même de recours juridiques, jusqu'à présents heureusement sans résultats.
Nous devons rester vigilants et nous serrer les coudes. Il y va de notre liberté.
La meilleure année possible pour tous.
Solidairement vôtre.

Bravo

06/01/2023 à 13:47

C’est clair que maintenant on préfère lire un journaliste que l’on veut censurer et qui ne cède pas que plutôt des journaux qui se font dicter leurs écrits. Je pense que l’on sera nombreux à vous soutenir. On fera de vous un exemple et une référence. Soutient aussi aux salariés d’Editis. Tenez bon les gars, ne lâchez rien

Marianne L.

06/01/2023 à 13:50

Ce serait risible si ce n'était pas juste terrifiant sur l'état fragile de la liberté de la presse et de la liberté d'expression tout court ...
Je vous souhaite de l'énergie, du courage et beaucoup d'inspiration pour 2023, année pendant laquelle j'entends bien continuer à vous lire avec plaisir chaque matin, libre d'aimer ou pas, de commenter ou pas vos articles, mais en ayant l'assurance que cette liberté est aussi la vôtre !

Nuageux

06/01/2023 à 14:10

Si on cherche à vous museler sur un article c’est qu’il est bon et qu’il dit la vérité. Maintenant qui a cherché réellement à vous museler ? La direction Editis Benbunan ou monsieur Bolloré comme j’ai cru le comprendre. Il faudra que chacun prenne ses responsabilités. Et tout ça pour couvrir une erreur managériale.

Marie

06/01/2023 à 14:56

Que ActuaLitté vive et continue de faire réagir ses lecteurs . Toute expression vraiment "libre" peut être qualifiée de "partiale", car la tolérance absolue n'existe pas, heureusement!

Jean-Yves Mollier

06/01/2023 à 15:07

J'ai publié, en septembre, chez Libertalia, un essai intitulé "Brève histoire de la concentration dans le monde du livre", essai dont "ActuaLitté" n'a pas rendu compte. Dans ce livre, j'ai mis en perspective l'affaire Bolloré-Hachette-Editis en montrant que a concentration touche aussi Gallimard(via Madrigall) et Media-Participations (via Le Seuil-La Martinière, etc.), mais qu'il s'y ajoute chez Bolloré, une volonté idéologique qui rappelle l'ambition de Rémy Montagne quand il fondait Media-Participations en 1985 : mettre au premier plan la défense des valeurs de l'Occident chrétien. Il va de soi que, dans l'un et l'autre cas, la censure est un moyen de parvenir à ses fins. La bande dessinée fut mise au pas entre 1985 et 1995 comme les médias appartenant à Vivendi l'ont été entre 2018 et 2022. Aujourd'hui, "ActuaLitté" est victime d'une menace à peine voilée (le recours à l'avocat du groupe) et la DG d'Editis se révèle en cette affaire comme une digne émule des pires censeurs de l'histoire ( les femmes sont tout aussi capables de mettre au pas leurs subordonnés que les hommes). Au Canada, c'est à travers la "loi-baillon" que les grosses entreprises minières ont empêché la diffusion du livre "intitulé "Noir Canada". En France, on rappelle à la direction d'"ActuaLitté" que son actionnaire pourrait intervenir et demander de gros dommages et intérêts pour la publication d'articles jugés malveillants. Le but est le même : empêcher la libre discussion et le débat à propos d'une concentration qui menace le fragile équilibre régnant sur le monde du livre. Il va de soi que la direction de "ActuaLitté" ne doit pas céder et qu'elle doit révéler au grand jour toutes les manoeuvres d'intimidation qu'elle pourrait subir. Vous pouvez compter sur mon soutien dans ces moments difficiles et je suis disponible pour une rencontre destinée à protéger la presse contre toutes les formes de censure et de la pire, l'autocensure préventive...

Lectrice

06/01/2023 à 21:58

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

Victor

06/01/2023 à 16:17

Vous suivant au quotidien, je peux témoigner de vos entorses répétées à la charte de Munich.
Vous êtes tout sauf un média objectif et "indépendant".
Vous n'existez qu'à la seule raison qu'il y a peu d'offre de quotidien traitant de l'actualité littéraire.

toutoune

06/01/2023 à 16:32

Et donc l'intervention de M. Benbunan serait justifiée ? On se demande bien quelle idée du journalisme vous vous faites... Un journalisme aux ordres des puissances économiques sans doute.

Ha bon

06/01/2023 à 16:34

Bonjour Victor, si vous déplorez tant le journal ActuaLitté pourquoi est-il votre lecture quotidienne, pour ma part je n’aime pas lire des lectures que je n’aime pas ou alors c’est que j’ai quelque chose dans ma tête qui ne tourne pas rond. Mais peut-être que votre message est signé de la direction que cela ne m’étonnerait pas. Et je pense aussi que nous n’avons pas la même lecture car ce que vous dites est faux

Ordo

06/01/2023 à 21:33

Oui, je pense qu'on est tous d'accord pour dire que Actualitté est un journal assez médiocre, mais ça n'empêche que la censure est ici assez grave.

Henri Mojon

07/01/2023 à 01:10

Actualitté n'est pas devenu le premier media sur le livre en étant médiocre. C'est devenu pour beaucoup d'entre nous une lecture quotidienne pour savoir ce qu'il se passe dans l'édition et pour le plaisir de découvrir de nouveaux horizons du fait de la diversité des articles.

Jean

07/01/2023 à 10:40

J'adore les gens qui viennent expliquer qu'Actualitté n'est pas bon mais qu'ils le suivent quotidiennement...

Actualitté fait un excellent travail, parfois engagé, et c'est bien comme ça. Longue vie à eux.

Gérard GAUTIER

08/01/2023 à 08:04

Bonjour,

Je comprends ce que vous voulez dire mais personnellement, censuré par Ouest-France et Le Télégramme, j'achète tous les jours ces deux quotidiens.

Cela au nom du respect que je porte aux journalistes qui "ont, Eux, besoin de travailler"...

Gérard Gautier
Saint-Brieuc le 8 janvier 2022

Espace libre

06/01/2023 à 16:17

Si seulement, à la base, la direction avait fait son boulot sur ce droit d’alerte concernant les relations éditeurs du groupe Editis. Maintenant on parle de censure contre le journaliste qui a eu les couilles de mettre ça au grand jour. Je pense qu’il a justement appuyé là où il n’aurait pas dû appuye. Que la volonté de Bolloré et de Benbunan est de protéger certaines personnes en demandant à Actualitté de taire le sujet. Le monde de la culture et de la littérature est salit par leur faute. Je ne pense absolument pas que chez Madrigall, média participation, Albin Michel, Gallimard aurait pris un tel risque pour protéger une personne. Maintenant la question est de savoir que représente cette personne pour qu’on veuille à ce point la protéger ? C’est une énigme qui mérite d’être élucidée

Prise de position

06/01/2023 à 16:58

Connaissant Madrigal et un peu leur position, ils ne s'amuseraient pas avec le feu et auraient pris une bonne décision ferme et sans appel contre ce genre de personnage. Mais je pense que les membres de la direction des deux groupes n'ont pas la même valeur sur le respect de l'humain tout simplement et que chez Editis on le constate aujourd'hui avec toute cette histoire que c'est le fric qui prime sur l'humain. Bon courage aux salariés d'Editis !

Sanjeev

06/01/2023 à 16:57

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Gallimard et Olivennes contre la pub pour les livres à la télé

Voilà plus de 30 ans que le sujet était plié : interdiction de faire de vendre de la publicité à la télévision pour les livres. Tout le monde s’était entendu sur le sujet, ou presque, mais l’arrivée d’un décret ouvrant la porte à une expérimentation de deux ans fait grincer des dents. Ou comment la ministre de la Culture, Rachida Dati, se met à dos les grands faiseurs de l’édition.

13/04/2024, 15:47

ActuaLitté

Plutôt BFM que CNews : Isabelle Saporta, bientôt la porte ?

Dans quel monde une salariée dénigrerait publiquement l’une des sociétés de son employeur, sans se faire tirer l’oreille ? Mieux : présenterait comme plus brillante une entreprise concurrente, du même secteur d’activité ? Eh bien… soit les anti-Bolloré reverront leur copie quant aux “méthodes” (censure, liberté de parole brimée, etc.) chez Vivendi… Soit Isabelle Saporta prépare son départ de chez Fayard ?

29/02/2024, 15:42

ActuaLitté

Durant les JO, il est important de rester à Paris... en télétravail

Les usagers occasionnels du métro parisien n’ont pas manqué la campagne de communication orchestrée dans les rames : l’invitation au RTT – Reste chez Toi Travailler. À l’approche des Jeux olympiques, les injonctions contradictoires pleuvent : rester ou ne pas rester sur Paris, prendre ou ne pas prendre les transports, travailler ou ne pas travailler… On ne fait pas d’Hamlet, sans casser des noeuds….

12/02/2024, 14:46

ActuaLitté

Domaine public : Disney a fini par se faire “Mickey”

Dans les studios Disney, la poule aux œufs d’or serait plutôt un rongeur, qui après un siècle de bons et loyaux services a bien mérité une retraite non commerciale. Car ce 1er janvier 2024, Mickey Mouse entrera dans le domaine public. Autrement dit, la plus grande entreprise de divertissement de la planète perd l’exclusivité de sa manne financière. Émouvants adieux…

30/12/2023, 12:35

ActuaLitté

L'édition française : “L'IA, on gère : on a numérisé des livres illégalement avec !”

L’industrie du livre — comprendre : ses hautes sphères, le Syndicat national de l’édition — n’aime pas l’idée que le livre soit un produit recyclable. Le recyclage de réflexions compte pourtant parmi les sports favoris : en déplaçant légèrement le curseur du mulot, les vessies se changent en lanternes. “Post tenebras lux”, certes, mais version Tomasi Di Lampedusa : que tout change, pour que rien ne change.

21/11/2023, 12:46

ActuaLitté

Chez Amazon, l'inflation, un service qui Prime plus que jamais

Voilà une semaine que la Federal Trade Commission a déclenché une enquête contre Amazon, avec le soutien de 17 États américains. En cause, monopole, position dominante, manipulation des prix, comportement anticoncurrentiel, n’en jetez plus, la coupe est pleine. Et pendant ce temps, la France convoque les grands distributeurs pour obtenir une baisse des prix. Inflation, vous avez dit inflation ?

09/10/2023, 12:33

ActuaLitté

Marine à la librairie : guide de lectures du RN pour apprentis fascistes

Voilà plusieurs années qu’à l’approche de l’été, quelques milliardaires américains suggèrent des listes de lectures. Bill Gates, Warren Buffet ou encore Barack Obama : des figures aussi politiques qu’économiques. Et d’autres célébrités s’y mettent, comme Sarah Jessica Parker ou encore Emma Watson. En France, côté partis politiques, l’exercice ne semble intéresser que feu le Front national…

10/08/2023, 23:40

ActuaLitté

Hidalgo : priver Bolloré de librairie quand le Qatar occupe le Parc des Princes

« Et la Maire de Paris eut soudainement un sursaut de conscience politique… » Cette petite phrase assassine résume bien la situation : que le groupe Bolloré décide d’acheter un fonds de commerce — celui de la librairie L’Écume des pages — et Anne se change en ingénieuse Hidalgo. Donquichottesque, elle sort de sa manche un va-tout plutôt gauche… Déformation professionnelle ?

07/07/2023, 12:18

ActuaLitté

Le binôme Fnac/Editis : seule réponse de Kretinsky à l'empire Bolloré

Entre les négociations exclusives et la promesse d’achat dévoilée le 24 avril, un gros mois s’est écoulé. Daniel Kretinsky, sauf retournement de situation, deviendra propriétaire d’Editis, à 100 %. De son côté, l’industrie du livre a modéré ses attaques sur l’hypothétique rapprochement avec Hachette Livre. Elle a cependant trouvé un autre cheval de bataille : Fnac, dont le milliardaire tchèque possède 25 %.

11/05/2023, 19:10

ActuaLitté

Les mauvaises critiques de livres qui vous ruinent la vie

Les horribles médias : bien moins de pouvoir qu’on ne pense, mais plus d’influence qu’on ne croit ? Les cyniques répondront qu’il n’existe ni bonne ni mauvaise publicité : tout serait bon à prendre. Pourtant, une récente étude a montré que dès le premier ouvrage publié, la santé mentale des auteurs en prenait un coup. Alors… comment endurer la critique sans provoquer un ulcère ?

05/05/2023, 10:07

ActuaLitté

Exceptionnelle exception culturelle française : Facebook, non. TikTok, oui

On n’est pas à un paradoxe près, dans l’édition. Et moins encore, quand il s’agit de l’univers numérique. On se souvient qu’au lancement d’Amazon en France, il s’était trouvé des éditeurs pour affirmer : « Des livres vendus sur internet ? Aucun avenir. » 23 ans plus tard, un livre sur cinq est vendu sur le net. Mais le traitement des acteurs du web demeure à géométrie variable.

20/04/2023, 18:29

ActuaLitté

Pourquoi Emmanuel Macron s'exprime dans Pif Gadget ?

Voici un magazine qu’avait soutenu — sans excès — le parti communiste, dont le héros naquit dans les colonnes de L’Humanité. Et qui depuis décembre 2020, est devenu un trimestriel, propriété d’un ex-UMP, ex-LR, et de secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy. Mais pourquoi diable un président parle dans Pif Gadget ?

30/03/2023, 11:27

ActuaLitté

Moi je lis de la merde, et je vous emmerde

On connaît la chanson, ses paroles et son refrain : ne pas juger un livre sur sa couverture, ouvrir avant de critiquer (si seulement…), attention aux préjugés, etc. Quand le monde moderne pousse à sortir de sa « zone de confort », voire de se « mettre en danger », pour le lecteur, qu’est-ce à dire ? Passer de Paul Valéry à Thomas Piketty ? Peut-être bien… mais pas seulement. 

13/01/2023, 18:09

ActuaLitté

2023, année “sexual reading” : bonnes lectures, fidèles ou non

Basculer de 2022 à 23 ne changera rien à l’amoncellement de romans éparpillés à même le plancher. Ce mal compulsif rapproche le lecteur de l’être enrhumé : ça commence par un ou deux mouchoirs à côté du lit, ça se conclut avec une bibliothèque foutraque qui s’est érigée à côté de la couette. 

30/12/2022, 16:25

ActuaLitté

Le syndrome du livre cadeau préféré de Noël illico revendu

Chaque année, le même enfer : les rues se peuplent de créatures mues par un désir frénétique de consommation. Comme possédées, elles déambulent d’un pas grotesque, bras décharnés tendus sans but, l’œil hagard, un mot à la bouche : « Cadooooo… » Heureusement, pour ces zombies de Noël en quête d’un truc à empaqueter, il existe des librairies. Et des livres, ce fameux cadeau favori des Français… 

27/12/2022, 11:03

ActuaLitté

Qu'adviendrait-il si Bernard Arnault rachetait Editis ?

Qui reprendra Editis — du moins, les parts du groupe Bolloré ? La question agite le Landerneau de l’édition, avec un nom qui revient depuis quelques jours : Bernard Arnault. Que diable irait-il faire dans cette galère, le patron de LVMH ? Exercice prospectif d’éditoriale fiction, option grosse phynance.

20/09/2022, 14:55

ActuaLitté

Kylian Mbappé a-t-il lu Spider-Man  ?

Oh, la boulette ! Oh, la plaisanterie de mauvais goût, qui conduit à accuser la petite planète de n’avoir pas d’humour. Mais quand on est entraîneur du PSG, n’a-t-on pas, avant de faire des blagounettes, quelques responsabilités ? Mieux : quand on est l’idole des jeunes comme Kylian Mbappé — et qu’on a créé une maison d’édition — n’y aurait-il pas des lectures obligatoires ?

08/09/2022, 14:12

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Le livre de Schrödinger, ou la bibliothèque dans le cloud

Les rêveurs se changent parfois en grands pragmatiques – HP Lovecraft en savait quelque chose. Le romancier américain sera d’ailleurs à l’honneur de la rentrée littéraire… dans une bande dessinée dont la lecture est hautement recommandée : Le bestiaire du crépuscule, de Daria Schmitt. Une oeuvre dont nous reparlerons en temps et en heure. Car pour l’instant, rêvons un peu, la tête dans le cloud...

07/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Profanes ou profanateurs : le livre sert de plante verte

Voici qu’une tendance – de celles qui font tousser les gardiens du temple – s’installe dans le paysage : dernièrement, c’est la chanteuse (et actrice, et productrice) Ashely Tisdale qui a fait pousser des soupirs à pierre fendre. Qu’a-t-elle fait pour ainsi briser des âmes ? Simplement avoué que les ouvrages de sa bibliothèque étaient une stricte et récente décoration. Diantre !

11/06/2022, 11:42

ActuaLitté

Ce cafard qui surgit à la fin d'un livre, ou le mal de lire

La lecture, remède contre le stress, plus personne ne le nie. D’autant que la science l'affirme : les bienfaits de cette activité sur le cerveau font l’objet d’études multipliées — l’imagerie cérébrale aidant les chercheurs dans leur démarche. Qu’une œuvre suscite également des émotions, les plus diverses, se comprend par certains mécanismes. Mais pourquoi, une fois l’ouvrage achevé, garde-t-on en soi une certaine mélancolie ?

17/05/2022, 09:15

ActuaLitté

Du métavers aux multivers propriétaires : le piège de la cage dorée

Marvel et DC Comics partagent cette notion d’univers fictifs coexistants et susceptibles de se croiser : le Multivers. Des dimensions parallèles, peuplées d’êtres semblables sans être identiques, se déclinent pour mieux assurer la commercialisation d’histoires. Pendant ce temps, dans les monstrueux ordinateurs d’entreprises de tech, se développent des métavers, réalités virtuelles prochaines, comme autant d’El Dorado. Or, à l’époque de la ruée vers l’or, seuls les vendeurs de pioches firent vraiment fortune…

31/03/2022, 11:19

ActuaLitté

Grands groupes médias et petites théories : bienvenue dans “l'ère du soupçon”

« L’industrie des médias, en Italie, comme partout ailleurs, doit accélérer, voir plus grand et rechercher l’agrégation, l’union des forces. » Cette phrase aurait tout du verbatim de Vincent Bolloré, Bernard Arnault et autres capitaines d’industrie qu'a auditionnés la Commission d’enquête du Sénat. Petit indice toutefois, elle vient bien du Bel Paese, et plus spécifiquement de Marina Berlusconi, patronne, entre autres, du groupe Mondadori.

09/03/2022, 16:34

ActuaLitté

Emmanuel Macron, auteur abstinent : ses livres “n'étaient pas nécessaires”

Silence : Jupiter parle. Mieux encore : il parle de création. Memento : « Au commencement était le Verbe. » En ces dernières semaines d’un quinquennat qui fut certainement le pire de tous pour les artistes-auteurs — encore qu’il reste de la marge pour dégrader un peu plus la situation —, Emmanuel Macron revient sur sa carrière d’écrivain. Cet instant de grâce, nous le devons à Bernard-Henri Lévy et sa revue La Règle du jeu. Parce que Servir la soupe n’était pas un nom raisonnable pour une revue.

21/01/2022, 09:17

ActuaLitté

Le plus terrifiant voleur de livres du siècle, une âme romantique de glouton littéraire

L’industrie du livre semble avoir repris son souffle : un vil criminel a été appréhendé, même s’il a plaidé non coupable. Caution de 300.000 $ — on se croirait dans une série juridico-gaudriolesque américaine — et un doute qui subsiste : pourquoi rechercher des manuscrits et brouillons encore non publiés ? 

 

14/01/2022, 10:35

ActuaLitté

Pour un réveillon anti-Covid, restez seul avec un livre (bon, mauvais, qu'importe)

Dans les bibliothèques fut instauré un régime drastique de nettoyage et de quarantaine pour le retour des documents : on redoutait que le Covid soit transmissible par les livres. Toute une littérature a fleuri pour indiquer comment désinfecter ses ouvrages, le temps d’infectiosité des couvertures. L’une des rares certitudes en la matière fut que passer un livre au micro-ondes n’était pas la meilleure des options.

31/12/2021, 17:37

ActuaLitté

Des oniomanes et des livres : bande de malades...

Battre le fer tant qu’il est chaud ? Chez un forgeron, ou un maréchal-ferrand, l’expression s’entend sans peine. Généralement, cette invitation à rejeter la procrastination se comprend sans difficulté : le risque est d’accumuler les tâches, au point de se trouver fort dépourvu quand la bise pointera son nez. Dans l’édition, on tarde encore à adopter le terme japonais, tsundoku – qui, littéralement, désigne l’empilation de livres non lus. 

26/11/2021, 17:50

ActuaLitté

Suisse : Gaston Lagaffe, ou la clownerie des antivax (avec un L pour être poli)

EDITO – Révélation : pour le plus grand bonheur des amateurs, le président de la Confédération suisse, Guy Parmelin, compte parmi les Gastonophiles avisés et autres adeptes de la Franquintescence. Et il le démontre. Durant une conférence de presse, le président helvète a employé les grands moyens, ayant recours à l’unique argument audible (et salvateur) quand toute forme d’intelligence a déserté : Gaston Lagaffe. M'enfin ?

11/11/2021, 18:28

ActuaLitté

Ma toute première page, toute, toute première page 

Elles se ressemblent, passé le carton de la couverture, dont le dos gémit dans un mouvement inconnu encore. Ces premières pages passées distraitement, avant de parvenir au sésame : le premier chapitre d’une nouvelle histoire. Ces premières pages, à peine regardées, dégagées du pouce, dans un feuilletage méthodique : une, deux, trois peut-être, quatre rarement, recto-verso méticuleusement évacuées… Ah, ces toutes premières pages.

22/10/2021, 16:31

ActuaLitté

Complaintes de la bibliothèque

Ce matin, ton regard était froid et distant. Presque je t’aurais entendu ravaler tes sanglots, quand entrant dans la pièce, tu m’as tourné le dos. Enfin, tu l’aurais certainement souhaité, mais inamovible, tu m’as battu froid. Dans ce silence que je connais, tu m’as laissé déposer ce vélo coutumier, sans broncher. Et après le premier café, timidement, tu as geint : « Tu ne me regardes plus comme avant ! » Mince : ma bibliothèque parle ?

01/10/2021, 13:59

ActuaLitté

Crise à l'Academie : du prix Goncourt au prix d’amis ?

Tout cela ne manque pas de piquant, il faut le croire... Récuser un membre du jury, quand c’est une femme ? La chose passerait mal – le Goncourt n’en compte que trois, sur ses dix membres. Se récuser, quand on a possiblement franchi la ligne rouge ? Les statuts de l’Académie, modifiés en 2008, n’en font pas expressément état. Pour autant, les dernières révélations de France Inter sur un possible conflit d'intérêt interrogent le lecteur. La Littérature, certes, mais à quel prix ?

23/09/2021, 07:29

ActuaLitté

Babel, Sisyphe et Tantale dans un bateau : mettre le Horla à la rentrée littéraire

Outre le raccourcissement désormais flagrant des journées, les aléas météorologiques qui contraignent à troquer bermudas et t-shirts pour jeans et chemises, tout va bien madame la Marquise. Alors d’où me vient cette langueur que Verlaine n’aurait pas boudée ? Une anémie qui ne doit rien à mes globules rouges, merci pour eux, et pourtant sévit, jour après jour… La réponse était dans l’énoncé. Ou plutôt, sur le bureau d’en face…

18/09/2021, 13:01

ActuaLitté

Masque sous le nez, Plume dans le postérieur : Saint-Germain des Près a encore frappé

Depuis 1955 que l’émission littéraire hebdomadaire critique les univers culturels — cinéma, théâtre ou livres — on pourrait s’attendre à un minimum de connaissances économiques sur ces secteurs. Pourtant, Le Masque et la plume, que Jérôme Garcin présente depuis plus de 30 ans, démontre que le germanopratisme a de beaux jours devant lui. Comprendre : quand les chroniqueurs s’en prennent sévèrement à Virginie Grimaldi, on touche le fond du fond radiophonique. 

01/09/2021, 12:50

ActuaLitté

Finalement, Éric Zemmour a trouvé presque mieux qu'un éditeur

Secret de polichinelle, peut-être, mais bien conservé tout de même. Et surtout coup de maître, quand on pense aux ramifications, de la part d’Editis. Eric Zemmour, auteur esseulé, qu’Albin Michel avait dégagé de son catalogue de rentrée, n’avait d’autres options que l’autopublication pour maintenir la sortie de son livre. Il a donc ajouté une société d’édition aux cordes de sa propre entreprise, Rubempré. Et tant qu'à faire, autant se trouver une structure de diffusion, pour assurer la présence dans les points de vente, non ?

09/08/2021, 11:20

ActuaLitté

Bob Morane, ou l'ombre jaune de Roselyne Bachelot

Une nouvelle fois, le cabinet de la ministre fait grincer des dents. Ou bien faut-il considérer que l’année de la BD étant close, tout ce qui touche au 9e art se relaie à l’arrière-plan ? Henri Vernes ne méritait pas même un tweet, service de communication ministérielle a minima ? Non, manifestement non. Parce qu’en effet, Bob Morane n’a pas vraiment l’ampleur ni la présence justifiant que l’on se fende d’un hommage, même concis. Et puis, ce sont les vacances, pas question de faire du zèle ?

28/07/2021, 12:27

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Yann Le Gal : “La librairie, c'est la passion communicative”

Agnès Martin-Lugand préside cette année le jury du Prix Maison de la Presse 2024. Depuis le 9 avril, six auteurs et leur ouvrage sont encore en lice. Le gagnant de cette 55e édition sera dévoilé le 14 mai. Yann le Gal, parmi les finalistes, profite de cette occasion pour saluer le travail des prescripteurs et ce métier de libraire.

23/04/2024, 10:45

ActuaLitté

Droit de réponse de la Maison des écrivains et de la littérature : des “accusations infondées”

Suite à un article publié le 8 février 2024 au sujet de la situation de la Maison des écrivains et de la littérature, l'association a fait parvenir un droit de réponse à la rédaction d'ActuaLitté, par l'intermédiaire du président de la structure, Julien Cendres. Nous le reproduisons ci-dessous, dans son intégralité.

22/04/2024, 11:51

ActuaLitté

La dessinatrice Elizabeth Pich a une suggestion : restons idiots

LeLivreaMetz24 – Le questionnaire de Proust est un excellent outil pour en découvrir davantage sur son écrivain préféré en un temps limité. Elizabeth Pich, autrice et illustratrice germano-américaine, a accepté de se prêter au jeu, invitée cette année du festival Le Livre à Metz.

21/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Edwige Coupez : “C'est mon premier prix !”

J'avais oublié la légèreté d'Edwige Coupez, paru éditions du Rocher a reçu le Prix 2024 des lycéens d’Arcachon. La récompense était remise dans le cadre de la manifestation La plage aux écrivains, pour sa première édition. Les jurés venaient des lycées Grand-Air,  Saint-Elme et Condorcet. L’autrice nous propose un texte inédit, sur la réception de ce prix.

21/04/2024, 12:45

ActuaLitté

Le directeur de RFI, Jean-Marc Four, face à la désinformation

LeLivreaMetz24 – Comment décrypter l’information dans un monde globalisé, nourri de milliards de données chaque jour ? C'est une des questions que se posent l'auteur de La guerre de l'Information (Tallandier), David Colon, le journaliste et grand reporter Olivier Weber, et le jeune directeur de Radio France internationale (RFI), Jean-Marc Four. Ce dernier a accepté d'évoquer ce complexe et épineux sujet auprès d'ActuaLitté, à l'occasion du festival qui allie littérature et journalisme, Le Livre à Metz.

20/04/2024, 18:20

ActuaLitté

Sylvain Prudhomme dépasse les bornes familiales

PrixFrontieres2024 – Le 6 mars dernier, Sylvain Prudhomme a été désigné lauréat 2024 du 4e Prix Frontières, pour son roman L'enfant dans le taxi, paru aux Editions de Minuit. À l'occasion de la remise de la récompense littéraire durant le Festival Le Livre à Metz, ActuaLitté a pu s'entretenir avec le Prix Fémina 2019.

20/04/2024, 14:48

ActuaLitté

Rosella Postorino : “J’écris parce que la mort existe”

VoixItaliennes – Dans cette série d'entretiens nous donnons la parole à des écrivaines et journalistes italiennes qui s’expriment à propos de leur activité d'écriture mais aussi de leur engagement social ou politique. A travers des voix parmi les plus intéressantes de la littérature italienne contemporaine nous aurons un portrait des défis et des questions qui animent le débat culturel dans le Bel Paese.

20/04/2024, 12:56

ActuaLitté

"Dans la littérature comme le journalisme, aller au-delà des apparences"

LeLivreaMetz24 – « Gare aux apparences » est le grand thème de l'édition 2024 du festival qui allie journalisme et littérature, Le Livre à Metz. Une expression qui devrait être, - car elle ne l'est pas toujours -, un des principaux mantras du monde de la presse. C'est en tout cas l'avis de David Le Bailly, journaliste et auteur de l'Hôtel de la Folie, paru au Seuil la rentrée littéraire dernière, qui avec cet ouvrage remporte Le Prix Le Livre à Metz.

19/04/2024, 11:00

ActuaLitté

“Un prix d'autant plus précieux qu'il est décerné par des enfants”  

LeLivreaMetz24 – Le prix jeunesse Graoully 2024 - à ne pas confondre avec l’ancien Graoully d'or, tourné SF - a été décerné à Marie Caudry pour son album, Ah ! Les voyages, publié chez Thierry Magnier. L’autrice recevra sa gratification littéraire à l’occasion du festival Le Livre à Metz, qui cette année alerte, « gare aux apparences »... Une expression qui va à ravir à l'œuvre ici récompensée… 

19/04/2024, 09:00

ActuaLitté

Des chevaux, des yourtes et nous : premiers pas en Mongolie

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

13/04/2024, 12:17

ActuaLitté

“Au Québec, la censure ne meurt jamais”, par Jean-Yves Mollier

Alors que la France s’apprête à accueillir le Québec au Festival du livre de Paris en avril prochain, et que paraît au même moment une édition revue d'Interdiction de publier. La censure d’hier à aujourd’hui (éditions Double ponctuation, 2024, Prix Charles-Aubert d’Histoire), l’historien spécialiste du livre et de l’édition Jean-Yves Mollier revient sur les différentes formes de censure du livre au Québec. 

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Grégoire Delacourt : “Croire en la générosité, dans une époque où l’égoïsme tue”

Dans l'univers littéraire, peu d'auteurs parviennent à tisser une connexion aussi profonde et réfléchie avec leur œuvre et leur lectorat que Grégoire Delacourt. Ce 17 avril, il publiera La liste 2 mes envies, suite des aventures de la mercière d’Arras, Jocelyne, qui avait conquis 1,5 million de lecteurs. En avant-première, le romancier évoque son parcours, son écriture et bien d’autres choses.

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Glorieuse et cruelle : Tisser la langue des contes

Carnetdebord – Peau-de-Sang sera le prochain ouvrage d’Audrée Wilhelmy, romancière et artiste québécoise, que publieront les éditions du Tripode. Voici le chapitre 2 de son Carnet de Bord, tout à la fois prélude d'un roman attendu et récit d'une attente, qui nous entraîne dans un monde enchanteur.

08/04/2024, 09:48

ActuaLitté

“Nous croyons que la poésie peut captiver les coeurs”

Partout dans le monde, la poésie peut exprimer l'indicible, sans en avoir l'air. Cette puissance en fait aussi une cible de tous les extrêmes, et en particulier des régimes liberticides. Dans un texte prononcé à l'Université de Lille, le 22 mars 2024, la poète, écrivaine et militante des droits des femmes en Afghanistan Somaia Ramish célèbre la poésie et appelle à la défendre, encore et toujours.

05/04/2024, 12:28

ActuaLitté

Livres pour malvoyants : “Il ne suffit pas d’agrandir la police de caractères”

La Librairie des Grands Caractères, basée dans le 5e arrondissement de Paris, publie ici son « coup de gueule » sur certains éditeurs dont les pratiques lui semblent douteuses. L'établissement pointe notamment le fait que certaines règles à suivre dans l'édition de livres pour malvoyants sont trop régulièrement ignorées par des acteurs du secteur.

02/04/2024, 13:15

ActuaLitté

Bibliocollector vise le record de cartes de bibliothèque

Adolescent lyonnais de 16 ans, Adam s'est lancé dans un projet fou : battre un record du monde en collectant le plus grand nombre de cartes de bibliothèques du monde entier. Pour que sa collection soit officiellement reconnue, plusieurs critères s'imposent, mais qu'importe, le Bibliocollector est lancé dans son projet. Entretien.

 

 

01/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Pause soupe de nouilles à minuit : ultimes heures avant la Mongolie

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

01/04/2024, 08:03

ActuaLitté

“J’habite une maison vieille qui embrasse les formes de mon corps”

Carnetdebord – Pour la rentrée littéraire 2024, les éditions du Tripode publieront le nouveau roman d'Audrée Wilhelmy. Pour accompagner cette parution, la romancière a trouvé dans nos colonnes une place à part : un Carnet de Bord pour raconter cette aventure, jusqu'aux librairies.

30/03/2024, 17:05

ActuaLitté

Pour un renouveau documentaire dans les universités françaises  

L'Association des Directeurs et des personnels de direction des Bibliothèques Universitaires et de la Documentation (ADBU) et le Syndicat National de l'Édition (SNE) s'unissent pour interpeller le gouvernement et les autorités sur la nécessité critique d'un élan majeur en faveur des ressources documentaires. Ils insistent sur la nécessité d'investissements immédiats pour assurer le développement d'une documentation universitaire compétitive au niveau européen, et de maintenir la France au cœur des débats scientifiques et éducatifs mondiaux.

27/03/2024, 12:51

ActuaLitté

IA : un rapport “équilibré” remis à Emmanuel Macron

Alors que la « Commission IA » remettait son rapport au Président de la République le 13 mars 2024, les réactions continuent d'affluer concernant le positionnement de la France face aux enjeux de l'intelligence artificielle. Si des associations de traducteurs telles que En Chair et en Os et l'Association des traducteurs littéraires de France appelaient à sauver « le geste humain », une nouvelle tribune d'un collectif rassemblant divers acteurs des milieux culturels salue, elle, « un rapport équilibré ».

27/03/2024, 10:08

ActuaLitté

Peau-de-sang, expérience physique et sensorielle: “Bienvenue, Audrée...”

Carnetdebord – Au cours des prochaines semaines, ActuaLitté accueillera le Carnet de Bord d'Audrée Wilhelmy. Romancière québécoise, elle publiera son prochain ouvrage aux éditions du Tripode. Ce seront tout à la fois les récits d'une attente, d'un espoir, d'une envie. Ce seront les récits d'un à-venir. En guise de prélude, Frédéric Martin, fondateur de la maison, nous présente cette autrice, d'ores et déjà adoptée.

27/03/2024, 08:01

ActuaLitté

Annonciation faite à Dati : les auteurs ressuscitent le rapport Racine

Devant la Comédie française, ce 25 mars – date de l'annonce à Marie de sa maternité divine –, ils étaient près de deux cents présents pour le retour d’un vieux compagnon. La première Nuit des auteurs et autrices aura vibré au son des les mariachis qui abreuvaient la place Colette de musiques. La promesse d’un rassemblement politique, collectif et festif était tenue… mais les soirées parisiennes prennent parfois des tournures inattendues.

26/03/2024, 11:56

ActuaLitté

“Produire un livre écologique n’est pas possible”

La Volte annonce donc son vingtième anniversaire : vingt ans d'aventures éditoriales où se retrouvent des histoires d'émancipation, de la science-fiction sociale et politique, avec une passion pour les jeux de langage. Elle avait déjà annoncé en janvier qu'elle renforcerait cette année son engagement écologique et affirmerait son identité visuelle. Maintenant, place aux projets.

23/03/2024, 15:38

ActuaLitté

La zone secrète entre Russie et Chine, blague de géographe

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

23/03/2024, 15:25

ActuaLitté

Sacrilège ! Une histoire française de l’offense au pouvoir  

Aux Archives nationales à l’Hôtel de Soubise, du 20 mars au 1er juillet prochain, plongez au cœur de l'histoire tumultueuse du sacrilège, où le spirituel et le temporel travaillent à ne faire qu’un, mais lequel ? Le dernier discours de Robespierre, l'œil de Léon Gambetta, le testament de Louis XVI… Des trésors historiques et autres documents d'archives inédits, pour une expérience solennelle, et parfois moqueuse, aux frontières du divin et du pouvoir.

22/03/2024, 17:32

ActuaLitté

“Faire front commun face à la massification annoncée des IA dans le travail”

Après le collectif En Chair et en Os, c'est au tour de l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF) de réagir au rapport, IA : notre ambition pour la France, remis au Président de la République le 13 mars dernier. Ces membres, après l'avoir lu « avec beaucoup de colère », appellent les pouvoirs publics à « ne pas céder aux sirènes de la compétitivité mondiale, et l’ensemble des artistes-auteurs à faire front commun face à la massification annoncée des intelligences artificielles dans leur travail ».

22/03/2024, 13:31

ActuaLitté

Bastien Vivès, condamnable ou martyr de la liberté d'expression ?

L’Observatoire de la liberté de création (OLC) dénonce « une loi absurde et son application ubuesque » dans l’affaire Bastien Vivès. Dans une tribune, ses membres justifient leur positionnement : à chacun de se faire un point de vue...

22/03/2024, 11:26

ActuaLitté

Pour une traduction humaine : “Il en va de l'avenir de nos professions”

Quelques jours après la présentation du rapport de la commission IA au Président de la République, qui en salue les recommandations prônant le tout-IA dans de nombreux domaines, le collectif En Chair et en Os, « pour une traduction humaine », s'adresse aujourd'hui à toute l'édition, et appelle le monde du livre et de la culture à se mobiliser pour préserver le geste humain, sans céder au technosolutionnisme.

18/03/2024, 11:42

ActuaLitté

De l'Altaï russe à la Mongolie en passant par l'édition kirghize

#AVeloEntreLesLignes — Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont entrepris un voyage en vélo entre Paris et Oulan-Bator en août 2022, avec l'objectif de visiter le maximum de librairies sur leur route. ActuaLitté documentera cette expédition en publiant le récit intitulé "À vélo, entre les lignes".

17/03/2024, 12:13

ActuaLitté

Géopolitique, conspirations : “XIII est un survivant” (Yves Sente)

AnniversaireXIII – Le plus amnésique des héros apparut en 1984, sous l’impulsion du scénariste Jean Van Hamme et du dessinateur William Vance : à la recherche d’un passé fuyant, accusé d’assassinat d’un président des États-Unis et toujours pris dans une conspiration politique sans fin, XIII fête ses quarante années d’aventures, de manipulation et de faux-semblants. Retour avec Yves Sente, le scénariste qui prolonge depuis 13 ans déjà cette épopée américaine avec le dessinateur Iouri Jigounov.

14/03/2024, 15:43

ActuaLitté

Nancy Huston : “Tout romancier qui se respecte est trans”

L'autrice française d'origine canadienne, Nancy Huston et l'écrivain, réalisateur, poète et militant écologiste, Cyril Dion, se connaissent, ils sont amis. Ils éprouvent l’un pour l’autre de l’affection et de l’estime. Les éditions Actes Sud ont proposé une rencontre pour parler de Francia, le dernier texte de Nancy Huston, publié par la maison le 6 mars dernier. Propos recueillis par Estelle Lemaître.

14/03/2024, 15:24

ActuaLitté

À Madagascar, Karné offre une évasion aux jeunes insulaires

Tout sourire et pleine d’entrain, Ravaka a l’air de fonctionner à mille à l’heure. Dès qu’elle s’exprime, on sent un grand enthousiasme et une vraie curiosité. Une envie de comprendre et d’agir se dégage d’emblée de sa personnalité positive. Elle a créé Karné, un concept unique : un magazine bilingue (malgache-français), coloré, vivant, instructif, ludique qui sait prendre sa place sur ce marché. Propos recueillis par Agnès Debiage, fondatrice d’ADCF Africa.

14/03/2024, 13:17

ActuaLitté

Expression, publication, lecture : des libertés à défendre

Depuis la Foire du Livre de Londres, cinq organisations internationales représentant les auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires cosignent une déclaration. Ce texte, reproduit en intégralité ci-dessous, constitue un appel aux gouvernements et aux sociétés dans leur ensemble à veiller sur des libertés fondamentales autour des textes et de leurs auteurs : expression, publication et lecture.

14/03/2024, 11:14

ActuaLitté

Traduire par l'IA, le risque d'“un appauvrissement sensible de la langue”

Face à la montée de l'intelligence artificielle dans le domaine de la traduction, l'Association des Autrices et Auteurs de Suisse (AdS) tire la sonnette d'alarme. Lors de son 15e Symposium suisse, l'association a publié une prise de position vigoureuse, soulignant les limites de l'IA en matière de traduction littéraire et réclamant une régulation claire pour protéger les droits et la valeur du travail humain.

06/03/2024, 12:54

ActuaLitté

Moon Knight, justicier lunaire et passablement tordu

L’identité secrète est le propre du super héros – ça et les collants trop moulants. Apparu dans Werewolf by Night #32 en 1975, Marc Spector fêtera ses 50 ans de lutte contre le crime à New York : il protège les voyageurs, chers au dieu égyptien qui l’a choisi pour avatar. Non sans l’avoir sauvé de la mort. Mais ce personnage, atteint d’un trouble dissociatif, coexiste mentalement avec trois autres personnes. De quoi en faire un justicier atypique, dont les méthodes effraient.

06/03/2024, 12:16

ActuaLitté

Où en est la lecture dans les campagnes françaises de 2024 ?

En février 1967, l'ORTF diffusait un numéro de sa Bibliothèque de poche, dans lequel le journaliste disparu en 2012, Michel Polac, partait à la rencontre de bergers pour discuter de leurs lectures. ActuaLitté reprend le principe à l'occasion du Salon de l'Agriculture, en interrogeant des acteurs du secteur primaire, afin de vérifier : où en est le rapport au livre dans les campagnes de 2024 ?

01/03/2024, 18:53