#Droit / Justice

Pour vendre Editis, faut-il museler ActuaLitté ?

Quiconque parcourt nos colonnes l'a constaté : ActuaLitté attache la plus grande importance à ce que l’information objective et plurielle du public soit respectée. Des règles déontologiques gouvernent notre profession, à raison : notre journal se fait un devoir de les suivre. 

Le 06/01/2023 à 09:50 par Nicolas Gary

61 Réactions | 2003 Partages

Publié le :

06/01/2023 à 09:50

Nicolas Gary

61

Commentaires

2003

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

L’éthique du journalisme implique une rigueur professionnelle que nous revendiquons.

Autant que notre indépendance.

Parmi les nombreux articles quotidiens d'ActuaLitté, certains furent consacrés ces dernières années à Editis (interviews, relais d’information, enquêtes, analyses…). Quand d’autres hurlaient avec les loups, nous avons salué ses audacieux développements et souvent cherché à dépasser le manichéisme qui a frappé d’opprobre cette société. Surtout quand le principal reproche était de compter parmi les filiales de Vivendi, donc de Vincent Bolloré.

Nous avons également abordé des sujets qui ne tournaient pas à l’avantage du groupe éditorial : grèves, mouvements sociaux, contestations, crises éditoriales. S'il en était besoin, cette pluralité, à elle seule, réfuterait toute accusation de partialité, de position pro-Editis ou de complaisance. Ce qui n’a pourtant pas manqué.

Ainsi, deux récents articles ont mis en exergue des tensions en interne (voir ce papier et ce papier). Ils détaillent ce que l’on préférerait garder sous le tapis, particulièrement dans un contexte où l’actionnaire Vivendi tente de céder la structure. Chacun sait combien la finance déteste toute publicité durant les tractations — plus encore quand la Commission européenne s’immisce dans les projets.

Des personnes concernées ont pris l’initiative de partager leurs opinions et témoignages dans nos colonnes, en commentaires. Or, ces propos ont conduit à des interventions de la direction d'Editis qui nous interrogent.

Notre journal n’alimente pas une vocation de censeur : pas plus de la parole d’Editis que du malaise qu’exprimeraient celles et ceux qui peinent à se faire entendre.

Qui sait si ces messages découlant de ce droit à une libre expression ne mériteraient pas l’ouverture d’un dialogue social ? Dans un premier temps, il nous fut demandé de retirer l’un des deux articles, puis de supprimer les commentaires, prétextant en vrac leur caractère blessant, injurieux et diffamatoire. Point d’orgue : la directrice générale, Michèle Benbunan, a contacté ActuaLitté, en avançant le nom de l’avocat personnel de Vincent Bolloré : « Le groupe va mandater Maître Baratelli. »

Qu’est-ce à dire ?

L’hypothèse d’un avertissement préalable à une procédure paraît peu probable : comment imaginer que le milliardaire nous accorde autant d’importance ? Plus vraisemblablement, Vincent Bolloré serait ici érigé par la DG d’une filiale en potentiel Père Fouettard. Et ce, en jouant sur la réputation de son patron, prompt aux poursuites en diffamation.

Devons-nous nous attendre à un rendez-vous devant la 17e chambre ? Qu’en pensent Vivendi, son directeur général Yannick Bolloré, et son père et actionnaire principal du groupe, Vincent Bolloré ?

ActuaLitté ne s’effacera jamais devant les agendas financiers, fût-ce dans la phase d’un calendrier connu de tous, et garantira tant qu’elle respecte le droit, une libre expression dans ses colonnes. C’est notre honneur.

Crédits photo : Le Retour, René Magritte (détail) - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 

61 Commentaires

 

Jala

06/01/2023 à 10:36

Meilleurs vœux !!!
Bon courage et bonne continuation !
Avec vous
Jala

kujawski

06/01/2023 à 10:53

Lu ce papier avec consternation. La réaction d'Editis est celle d'une entreprise-fortin, inquiète, pour ne pas dire plus, ou pire.
Plus un organisme se replie sur lui-même, plus le besoin d'information à son sujet est fort. Editis, ou plutôt son propriétaire, joue à la citadelle assiégée, trahissant son embarras dans la gestion de l'opération d'achat de Hachette et de vente d'Editis, et attirant d'autant plus les regards.
Face à cette contrainte démocrarique si encombrante, Orban ou Kaczinski, ou encore Trump, ont fait le choix du muselage. Un exemple apparemment séduisant pour certains, qui peut payer dans l'instant mais dont l'effet boomerang peut être dévastateur.

Isabelle Augier-Jeannin

06/01/2023 à 10:58

Je suis avec beaucoup d'attention ActuaLitté, qui me semble avoir, outre l'impartialité, la rigueur et les compétences d'analyse nécessaires à un bon journal. J'espère que vous ne rencontrerez pas d'ennuis majeurs (on s'expose forcément à quelques soucis quand on fait œuvre de journalisme). Tous mes vœux pour la continuation de votre excellent travail et mon soutien de lectrice/autrice/utilisatrice !

NAUWELAERS

07/01/2023 à 00:28

Je partage pleinement cela !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lin

06/01/2023 à 11:01

Quand on sait comment Bolloré maltraite les journalistes des médias qu'il a achetés, cela ne surprend en rien. Il surveille les SMS, même les privés et attaque en justice tout le monde pour le moindre mot de travers.
Avec lui, chaque mot doit être validé par le service juridique.
Il suffit de lire quelques titres d'articles récents:
• Europe 1 : Bolloré prend le pouvoir, les journalistes veulent exercer leur « clause de conscience »
• Comment faire pour museler la liberté de la presse et d'expression en même temps ? Suivez la méthode Bolloré !
• BOLLORÉ CONTRE LE JOURNALISME : 11 ANS DE PROCÉDURES BÂILLONS... et 11 ans de défaites
• Il a été condamné par la justice après sa plainte contre "Le Monde diplomatique".
• La justice déboute définitivement Bolloré après un article de Mediapart sur ses activités au Cameroun.
• Procès intenté par Vincent Bolloré pour diffamation : la justice confirme la relaxe du journaliste
La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi 10 mars la relaxe du journaliste Benoît Collombat et de l’ex-directrice des éditions Calmann-Lévy Florence Sultan
• Bolloré réclame 50 millions d'euros à France 2
• Après Europe 1, le système Bolloré inquiète à Paris Match
• Vincent Bolloré rattrapé par la justice dans une affaire de corruption au Togo

Aurelien Terrassier

08/01/2023 à 18:29

Bollore a censuré des documentaires. L'un sur Canal Plus concernant ses activités en Afrique et un autre sur Cnews concernant la pedophilie dans l'Eglise. Avec Hanouna et Praud qui font la promotion des idées d'extrême droite en invitant ses représentants de toute tendance, élus Rn, militants, journalistes et autres pseudo-intellectuels, voilà que Bollore s'attaque aussi au cinéma avec ses amis du Puy du Fou. En effet Studio Canal est associé à la boîte de production du Puy du fou pour le film "Vaincre ou mourir" qui est ni plus ni moins qu'une propagande réactionnaire contre la révolution et ce malgré un bonne distribution de comédiens et une réalisation hollywooodienne. Voilà un film à boycotter le 25 janvier.

Gérard GAUTIER

06/01/2023 à 11:02

Je veux tout d'abord vous présenter tous mes Vœux dont ceux, importants, pour que Vous gardiez votre Liberté de pensée et votre souci, toujours démontré, du Droit à l'information des journalistes et de la presse.

Ayant eu, dans les années 60, en Bretagne, comme client et amis, les parents de Bolloré je ne sais pas s'Ils seraient heureux de voir ce qu'est devenu aujourd'hui, leur fils?

"Celui qui ne sait pas est un imbécile.
Celui qui sait et ne dit rien est un criminel."

Aujourd'hui il y a des Pays qui appartiennent au Monde du Silence.

Pas celui de Cousteau!

Solidairement Vôtre.

Gérard Gautier
Saint-Brieuc 6 janvier 2022

Martin

06/01/2023 à 11:03

Que penser ?
Ainsi il en serait de la liberté d'expression censurée, dès los où cette liberté autorise d'être l'expression de nos ressentis ?
Doit-on donc n'écrire que des propos sensés encenser et se taire pour ne subir les foudres d'un Dieu Olympien régnant sur les cieux peu clément de l'édition ?
Il était dit qu'il fallait interdire d'interdire, mais beaucoup dépasse ce interdit en interdisant quiconque médit sur celui qui se veut le chantre de l'écrit, qui, devons nous le rappeler, est une forme conquérant de tout ce qui peut être dit et exprimé.
Mais cela nous informe sur un fait : Est-ce que la main mise sur une censure ne va pas s'étendre sur tout ce qui sera publié dans ce groupe ?
Ainsi ne seront des auteurs qui n'auront que l'écrit juste et méritoire, dès lors où ils suivront une lignée directoire et imposée ?
Sommes dans une France démocratique ou devenu un pays autocratique où ne règnera qu'une pensée ?
J'ai peur que ma France ne subisse le courroux d'un seul groupe et où nous devrons nous aligner que sur la dictée d'un monarque, influant, incluant le despotisme pour notre littérature.
Cordialement

Ismaël

06/01/2023 à 11:08

C'est tout de même étrange... Le groupe Madrigall a parfois été écorné dans les pages de ce site (autant qu'il a pu être salué), mais on n'imagine pas une seconde Antoine Gallimard prendre lui-même son téléphone pour menacer Actualitté d'une procédure de saisie d'un avocat, comme on lancerait un chien de garde pour aller mordre les mollets d'un importun... Pas plus que Vincent Montagne himself ne le ferait pour le groupe Media Participations, et dieu sait si celui-ci a aussi subi pas mal de problèmes notamment de distribution... Réclamer de supprimer des articles (parce qu'ils informent sur des réalités internes à l'entreprise, on peut presque le comprendre de la part de sa direction...), mais aussi de sabrer des commentaires ?! (et là, on passe au stade supérieur, avec une volonté de museler carrément le public, des individus libres de leurs propos), là on marche sur la tête ! M. Benbunan prendrait-elle son téléphone pour menacer le Canard enchaîné en pareilles circonstances ? Il serait pertinent d'ailleurs de leur relater cette affaire... Il est certain que le palmipède ferait ses choux gras d'un tel comportement de censure... dans le milieu si feutré de l'édition parisienne. Et que le reste de la presse finirait par s'emparer de l'histoire. En ce sens, ce serait très très contre-productif pour Benbunan ! Au final, ce qui est tout de même révélateur, c'est que pour que la directrice générale se mêle elle-même de cette affaire, c'est que cela a mis le doigt sur un véritable nœud interne... Bien des exemples, dans le monde de l'édition ou de la librairie (comme dans n'importe quel autre secteur d'activité sans doute), de comportements déplacés ou de harcèlement moral ont existé et existent probablement encore. La plupart du temps, bien sûr, ils sont passés sous silence ou se règlent dans le cadre des relations entre des représentants du personnel et des DRH. Mais il y eut des fuites pour certaines affaires par le passé, comme aujourd'hui avec celles citées ici. Cela n'avait jamais amené une direction générale à ce type de menace de la presse... il faut croire que la pression de la revente d'Editis doit être très très élevée en ce moment pour générer de telles réactions complètement inadmissibles et hors de propos de la part de tels cadres supérieurs qui, a priori, se devraient plutôt de montrer l'exemple. Sic.

Exact

11/01/2023 à 09:04

Exactement, je pense que la presse a mis là le doigt sur un véritable problème dans ce groupe concernant le harcèlement qui ne doit pas fuiter. Le harcèlement quand il est reconnu devrait être sanctionné et dans cette histoire, la directrice le couvre clairement et donc elle est complice ! La direction, le harceler etc.. Devraient tous être sanctionnés et pire pour la directrice qui vient d'avoir ce comportement inadmissible d'avoir voulu bâillonner la presse. Très curieux de connaître la fin de cette histoire dramatique pour les salariés victimes de cette machine infernale qui prouve là encore que le pouvoir est puant

Quel culot !

06/01/2023 à 11:15

Quel culot de la part de la Direction d’Editis de se servir du nom de monsieur Bolloré pour faire pression sur les journalistes, mais ça ne m’étonne même pas de sa part. Il faut avoir un sacré culot, j’aimerais bien savoir ce qu’il en pense lui. Et surtout que fait-on du droit et de la liberté d’expression.

Gilles

06/01/2023 à 11:23

D'un autre côté, c'est Bolloré : pas de critique, pas de vague sinon ça attaque.
Un article contre Cnews, ça finit pareil avec du Hanouna qui va t'aboyer dessus...

Solzasco

06/01/2023 à 11:28

Madame Benbunan qui n'est qu'une directrice générale, et donc une exécutante, n'a sûrement pas effectué une démarche aussi grossière autrement que sur ordre de son PDG. Un très haut et très puissant personnage, tout encarrossé de lui-même, peu soucieux de se charger des basses besognes - hier d'ordonner à ses laquais de bâtonner quelque plumitif insolent, aujourd'hui d'aller clouer le bec de cet "ACTUALITTE" irrespectueux!
Ce faisant, la dame en question vous a rendu hommage, et à juste titre: il n'y a que la vérité de l'information qui blesse les puissants, et donc vous êtes à présent certains, et vos lecteurs avec vous, d'avoir mis dans le mille en faisant, tout simplement, votre métier qui est d'informer et de commenter !
Bravo donc à toute votre équipe: l'année 2023 commence très fort, et cette méprisable bourde d'Editis vous vaudra plus que jamais les encouragements et le soutien de vos lecteurs: continuez, car, si jamais vous en doutiez, vous êtes décidemment sur la bonne voie!

Marc Georges

06/01/2023 à 12:07

Consternant de bêtise. Leur réaction ne va qu'amplifier la diffusion de vos 2 billets.

Inacceptable ce sentiment de supériorité d'Editis et Cie qui vous interdirait de publier des articles sur eux.

Affligeant leur réaction preuve d'un esprit nauséabond.

Ne lâchez rien, vous gagnerez des lecteurs et le procès si il y a.

Desmodus

06/01/2023 à 13:13

Les tentatives de museler les médias ne sont pas nouvelles et le groupe Bolloré est un habitué de tentatives d'intimidations nombreuses, voire même de recours juridiques, jusqu'à présents heureusement sans résultats.
Nous devons rester vigilants et nous serrer les coudes. Il y va de notre liberté.
La meilleure année possible pour tous.
Solidairement vôtre.

Bravo

06/01/2023 à 13:47

C’est clair que maintenant on préfère lire un journaliste que l’on veut censurer et qui ne cède pas que plutôt des journaux qui se font dicter leurs écrits. Je pense que l’on sera nombreux à vous soutenir. On fera de vous un exemple et une référence. Soutient aussi aux salariés d’Editis. Tenez bon les gars, ne lâchez rien

Marianne L.

06/01/2023 à 13:50

Ce serait risible si ce n'était pas juste terrifiant sur l'état fragile de la liberté de la presse et de la liberté d'expression tout court ...
Je vous souhaite de l'énergie, du courage et beaucoup d'inspiration pour 2023, année pendant laquelle j'entends bien continuer à vous lire avec plaisir chaque matin, libre d'aimer ou pas, de commenter ou pas vos articles, mais en ayant l'assurance que cette liberté est aussi la vôtre !

Nuageux

06/01/2023 à 14:10

Si on cherche à vous museler sur un article c’est qu’il est bon et qu’il dit la vérité. Maintenant qui a cherché réellement à vous museler ? La direction Editis Benbunan ou monsieur Bolloré comme j’ai cru le comprendre. Il faudra que chacun prenne ses responsabilités. Et tout ça pour couvrir une erreur managériale.

Marie

06/01/2023 à 14:56

Que ActuaLitté vive et continue de faire réagir ses lecteurs . Toute expression vraiment "libre" peut être qualifiée de "partiale", car la tolérance absolue n'existe pas, heureusement!

Jean-Yves Mollier

06/01/2023 à 15:07

J'ai publié, en septembre, chez Libertalia, un essai intitulé "Brève histoire de la concentration dans le monde du livre", essai dont "ActuaLitté" n'a pas rendu compte. Dans ce livre, j'ai mis en perspective l'affaire Bolloré-Hachette-Editis en montrant que a concentration touche aussi Gallimard(via Madrigall) et Media-Participations (via Le Seuil-La Martinière, etc.), mais qu'il s'y ajoute chez Bolloré, une volonté idéologique qui rappelle l'ambition de Rémy Montagne quand il fondait Media-Participations en 1985 : mettre au premier plan la défense des valeurs de l'Occident chrétien. Il va de soi que, dans l'un et l'autre cas, la censure est un moyen de parvenir à ses fins. La bande dessinée fut mise au pas entre 1985 et 1995 comme les médias appartenant à Vivendi l'ont été entre 2018 et 2022. Aujourd'hui, "ActuaLitté" est victime d'une menace à peine voilée (le recours à l'avocat du groupe) et la DG d'Editis se révèle en cette affaire comme une digne émule des pires censeurs de l'histoire ( les femmes sont tout aussi capables de mettre au pas leurs subordonnés que les hommes). Au Canada, c'est à travers la "loi-baillon" que les grosses entreprises minières ont empêché la diffusion du livre "intitulé "Noir Canada". En France, on rappelle à la direction d'"ActuaLitté" que son actionnaire pourrait intervenir et demander de gros dommages et intérêts pour la publication d'articles jugés malveillants. Le but est le même : empêcher la libre discussion et le débat à propos d'une concentration qui menace le fragile équilibre régnant sur le monde du livre. Il va de soi que la direction de "ActuaLitté" ne doit pas céder et qu'elle doit révéler au grand jour toutes les manoeuvres d'intimidation qu'elle pourrait subir. Vous pouvez compter sur mon soutien dans ces moments difficiles et je suis disponible pour une rencontre destinée à protéger la presse contre toutes les formes de censure et de la pire, l'autocensure préventive...

Lectrice

06/01/2023 à 21:58

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

Victor

06/01/2023 à 16:17

Vous suivant au quotidien, je peux témoigner de vos entorses répétées à la charte de Munich.
Vous êtes tout sauf un média objectif et "indépendant".
Vous n'existez qu'à la seule raison qu'il y a peu d'offre de quotidien traitant de l'actualité littéraire.

toutoune

06/01/2023 à 16:32

Et donc l'intervention de M. Benbunan serait justifiée ? On se demande bien quelle idée du journalisme vous vous faites... Un journalisme aux ordres des puissances économiques sans doute.

Ha bon

06/01/2023 à 16:34

Bonjour Victor, si vous déplorez tant le journal ActuaLitté pourquoi est-il votre lecture quotidienne, pour ma part je n’aime pas lire des lectures que je n’aime pas ou alors c’est que j’ai quelque chose dans ma tête qui ne tourne pas rond. Mais peut-être que votre message est signé de la direction que cela ne m’étonnerait pas. Et je pense aussi que nous n’avons pas la même lecture car ce que vous dites est faux

Ordo

06/01/2023 à 21:33

Oui, je pense qu'on est tous d'accord pour dire que Actualitté est un journal assez médiocre, mais ça n'empêche que la censure est ici assez grave.

Henri Mojon

07/01/2023 à 01:10

Actualitté n'est pas devenu le premier media sur le livre en étant médiocre. C'est devenu pour beaucoup d'entre nous une lecture quotidienne pour savoir ce qu'il se passe dans l'édition et pour le plaisir de découvrir de nouveaux horizons du fait de la diversité des articles.

Jean

07/01/2023 à 10:40

J'adore les gens qui viennent expliquer qu'Actualitté n'est pas bon mais qu'ils le suivent quotidiennement...

Actualitté fait un excellent travail, parfois engagé, et c'est bien comme ça. Longue vie à eux.

Gérard GAUTIER

08/01/2023 à 08:04

Bonjour,

Je comprends ce que vous voulez dire mais personnellement, censuré par Ouest-France et Le Télégramme, j'achète tous les jours ces deux quotidiens.

Cela au nom du respect que je porte aux journalistes qui "ont, Eux, besoin de travailler"...

Gérard Gautier
Saint-Brieuc le 8 janvier 2022

Espace libre

06/01/2023 à 16:17

Si seulement, à la base, la direction avait fait son boulot sur ce droit d’alerte concernant les relations éditeurs du groupe Editis. Maintenant on parle de censure contre le journaliste qui a eu les couilles de mettre ça au grand jour. Je pense qu’il a justement appuyé là où il n’aurait pas dû appuye. Que la volonté de Bolloré et de Benbunan est de protéger certaines personnes en demandant à Actualitté de taire le sujet. Le monde de la culture et de la littérature est salit par leur faute. Je ne pense absolument pas que chez Madrigall, média participation, Albin Michel, Gallimard aurait pris un tel risque pour protéger une personne. Maintenant la question est de savoir que représente cette personne pour qu’on veuille à ce point la protéger ? C’est une énigme qui mérite d’être élucidée

Prise de position

06/01/2023 à 16:58

Connaissant Madrigal et un peu leur position, ils ne s'amuseraient pas avec le feu et auraient pris une bonne décision ferme et sans appel contre ce genre de personnage. Mais je pense que les membres de la direction des deux groupes n'ont pas la même valeur sur le respect de l'humain tout simplement et que chez Editis on le constate aujourd'hui avec toute cette histoire que c'est le fric qui prime sur l'humain. Bon courage aux salariés d'Editis !

Sanjeev

06/01/2023 à 16:57

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Moi je lis de la merde, et je vous emmerde

On connaît la chanson, ses paroles et son refrain : ne pas juger un livre sur sa couverture, ouvrir avant de critiquer (si seulement…), attention aux préjugés, etc. Quand le monde moderne pousse à sortir de sa « zone de confort », voire de se « mettre en danger », pour le lecteur, qu’est-ce à dire ? Passer de Paul Valéry à Thomas Piketty ? Peut-être bien… mais pas seulement. 

13/01/2023, 18:09

ActuaLitté

2023, année “sexual reading” : bonnes lectures, fidèles ou non

Basculer de 2022 à 23 ne changera rien à l’amoncellement de romans éparpillés à même le plancher. Ce mal compulsif rapproche le lecteur de l’être enrhumé : ça commence par un ou deux mouchoirs à côté du lit, ça se conclut avec une bibliothèque foutraque qui s’est érigée à côté de la couette. 

30/12/2022, 16:25

ActuaLitté

Le syndrome du livre cadeau préféré de Noël illico revendu

Chaque année, le même enfer : les rues se peuplent de créatures mues par un désir frénétique de consommation. Comme possédées, elles déambulent d’un pas grotesque, bras décharnés tendus sans but, l’œil hagard, un mot à la bouche : « Cadooooo… » Heureusement, pour ces zombies de Noël en quête d’un truc à empaqueter, il existe des librairies. Et des livres, ce fameux cadeau favori des Français… 

27/12/2022, 11:03

ActuaLitté

Qu'adviendrait-il si Bernard Arnault rachetait Editis ?

Qui reprendra Editis — du moins, les parts du groupe Bolloré ? La question agite le Landerneau de l’édition, avec un nom qui revient depuis quelques jours : Bernard Arnault. Que diable irait-il faire dans cette galère, le patron de LVMH ? Exercice prospectif d’éditoriale fiction, option grosse phynance.

20/09/2022, 14:55

ActuaLitté

Kylian Mbappé a-t-il lu Spider-Man  ?

Oh, la boulette ! Oh, la plaisanterie de mauvais goût, qui conduit à accuser la petite planète de n’avoir pas d’humour. Mais quand on est entraîneur du PSG, n’a-t-on pas, avant de faire des blagounettes, quelques responsabilités ? Mieux : quand on est l’idole des jeunes comme Kylian Mbappé — et qu’on a créé une maison d’édition — n’y aurait-il pas des lectures obligatoires ?

08/09/2022, 14:12

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Le livre de Schrödinger, ou la bibliothèque dans le cloud

Les rêveurs se changent parfois en grands pragmatiques – HP Lovecraft en savait quelque chose. Le romancier américain sera d’ailleurs à l’honneur de la rentrée littéraire… dans une bande dessinée dont la lecture est hautement recommandée : Le bestiaire du crépuscule, de Daria Schmitt. Une oeuvre dont nous reparlerons en temps et en heure. Car pour l’instant, rêvons un peu, la tête dans le cloud...

07/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Profanes ou profanateurs : le livre sert de plante verte

Voici qu’une tendance – de celles qui font tousser les gardiens du temple – s’installe dans le paysage : dernièrement, c’est la chanteuse (et actrice, et productrice) Ashely Tisdale qui a fait pousser des soupirs à pierre fendre. Qu’a-t-elle fait pour ainsi briser des âmes ? Simplement avoué que les ouvrages de sa bibliothèque étaient une stricte et récente décoration. Diantre !

11/06/2022, 11:42

ActuaLitté

Ce cafard qui surgit à la fin d'un livre, ou le mal de lire

La lecture, remède contre le stress, plus personne ne le nie. D’autant que la science l'affirme : les bienfaits de cette activité sur le cerveau font l’objet d’études multipliées — l’imagerie cérébrale aidant les chercheurs dans leur démarche. Qu’une œuvre suscite également des émotions, les plus diverses, se comprend par certains mécanismes. Mais pourquoi, une fois l’ouvrage achevé, garde-t-on en soi une certaine mélancolie ?

17/05/2022, 09:15

ActuaLitté

Du métavers aux multivers propriétaires : le piège de la cage dorée

Marvel et DC Comics partagent cette notion d’univers fictifs coexistants et susceptibles de se croiser : le Multivers. Des dimensions parallèles, peuplées d’êtres semblables sans être identiques, se déclinent pour mieux assurer la commercialisation d’histoires. Pendant ce temps, dans les monstrueux ordinateurs d’entreprises de tech, se développent des métavers, réalités virtuelles prochaines, comme autant d’El Dorado. Or, à l’époque de la ruée vers l’or, seuls les vendeurs de pioches firent vraiment fortune…

31/03/2022, 11:19

ActuaLitté

Grands groupes médias et petites théories : bienvenue dans “l'ère du soupçon”

« L’industrie des médias, en Italie, comme partout ailleurs, doit accélérer, voir plus grand et rechercher l’agrégation, l’union des forces. » Cette phrase aurait tout du verbatim de Vincent Bolloré, Bernard Arnault et autres capitaines d’industrie qu'a auditionnés la Commission d’enquête du Sénat. Petit indice toutefois, elle vient bien du Bel Paese, et plus spécifiquement de Marina Berlusconi, patronne, entre autres, du groupe Mondadori.

09/03/2022, 16:34

ActuaLitté

Emmanuel Macron, auteur abstinent : ses livres “n'étaient pas nécessaires”

Silence : Jupiter parle. Mieux encore : il parle de création. Memento : « Au commencement était le Verbe. » En ces dernières semaines d’un quinquennat qui fut certainement le pire de tous pour les artistes-auteurs — encore qu’il reste de la marge pour dégrader un peu plus la situation —, Emmanuel Macron revient sur sa carrière d’écrivain. Cet instant de grâce, nous le devons à Bernard-Henri Lévy et sa revue La Règle du jeu. Parce que Servir la soupe n’était pas un nom raisonnable pour une revue.

21/01/2022, 09:17

ActuaLitté

Le plus terrifiant voleur de livres du siècle, une âme romantique de glouton littéraire

L’industrie du livre semble avoir repris son souffle : un vil criminel a été appréhendé, même s’il a plaidé non coupable. Caution de 300.000 $ — on se croirait dans une série juridico-gaudriolesque américaine — et un doute qui subsiste : pourquoi rechercher des manuscrits et brouillons encore non publiés ? 

 

14/01/2022, 10:35

ActuaLitté

Pour un réveillon anti-Covid, restez seul avec un livre (bon, mauvais, qu'importe)

Dans les bibliothèques fut instauré un régime drastique de nettoyage et de quarantaine pour le retour des documents : on redoutait que le Covid soit transmissible par les livres. Toute une littérature a fleuri pour indiquer comment désinfecter ses ouvrages, le temps d’infectiosité des couvertures. L’une des rares certitudes en la matière fut que passer un livre au micro-ondes n’était pas la meilleure des options.

31/12/2021, 17:37

ActuaLitté

Des oniomanes et des livres : bande de malades...

Battre le fer tant qu’il est chaud ? Chez un forgeron, ou un maréchal-ferrand, l’expression s’entend sans peine. Généralement, cette invitation à rejeter la procrastination se comprend sans difficulté : le risque est d’accumuler les tâches, au point de se trouver fort dépourvu quand la bise pointera son nez. Dans l’édition, on tarde encore à adopter le terme japonais, tsundoku – qui, littéralement, désigne l’empilation de livres non lus. 

26/11/2021, 17:50

ActuaLitté

Suisse : Gaston Lagaffe, ou la clownerie des antivax (avec un L pour être poli)

EDITO – Révélation : pour le plus grand bonheur des amateurs, le président de la Confédération suisse, Guy Parmelin, compte parmi les Gastonophiles avisés et autres adeptes de la Franquintescence. Et il le démontre. Durant une conférence de presse, le président helvète a employé les grands moyens, ayant recours à l’unique argument audible (et salvateur) quand toute forme d’intelligence a déserté : Gaston Lagaffe. M'enfin ?

11/11/2021, 18:28

ActuaLitté

Ma toute première page, toute, toute première page 

Elles se ressemblent, passé le carton de la couverture, dont le dos gémit dans un mouvement inconnu encore. Ces premières pages passées distraitement, avant de parvenir au sésame : le premier chapitre d’une nouvelle histoire. Ces premières pages, à peine regardées, dégagées du pouce, dans un feuilletage méthodique : une, deux, trois peut-être, quatre rarement, recto-verso méticuleusement évacuées… Ah, ces toutes premières pages.

22/10/2021, 16:31

ActuaLitté

Complaintes de la bibliothèque

Ce matin, ton regard était froid et distant. Presque je t’aurais entendu ravaler tes sanglots, quand entrant dans la pièce, tu m’as tourné le dos. Enfin, tu l’aurais certainement souhaité, mais inamovible, tu m’as battu froid. Dans ce silence que je connais, tu m’as laissé déposer ce vélo coutumier, sans broncher. Et après le premier café, timidement, tu as geint : « Tu ne me regardes plus comme avant ! » Mince : ma bibliothèque parle ?

01/10/2021, 13:59

ActuaLitté

Crise à l'Academie : du prix Goncourt au prix d’amis ?

Tout cela ne manque pas de piquant, il faut le croire... Récuser un membre du jury, quand c’est une femme ? La chose passerait mal – le Goncourt n’en compte que trois, sur ses dix membres. Se récuser, quand on a possiblement franchi la ligne rouge ? Les statuts de l’Académie, modifiés en 2008, n’en font pas expressément état. Pour autant, les dernières révélations de France Inter sur un possible conflit d'intérêt interrogent le lecteur. La Littérature, certes, mais à tout prix ?

23/09/2021, 07:29

ActuaLitté

Babel, Sisyphe et Tantale dans un bateau : mettre le Horla à la rentrée littéraire

Outre le raccourcissement désormais flagrant des journées, les aléas météorologiques qui contraignent à troquer bermudas et t-shirts pour jeans et chemises, tout va bien madame la Marquise. Alors d’où me vient cette langueur que Verlaine n’aurait pas boudée ? Une anémie qui ne doit rien à mes globules rouges, merci pour eux, et pourtant sévit, jour après jour… La réponse était dans l’énoncé. Ou plutôt, sur le bureau d’en face…

18/09/2021, 13:01

ActuaLitté

Masque sous le nez, Plume dans le postérieur : Saint-Germain des Près a encore frappé

Depuis 1955 que l’émission littéraire hebdomadaire critique les univers culturels — cinéma, théâtre ou livres — on pourrait s’attendre à un minimum de connaissances économiques sur ces secteurs. Pourtant, Le Masque et la plume, que Jérôme Garcin présente depuis plus de 30 ans, démontre que le germanopratisme a de beaux jours devant lui. Comprendre : quand les chroniqueurs s’en prennent sévèrement à Virginie Grimaldi, on touche le fond du fond radiophonique. 

01/09/2021, 12:50

ActuaLitté

Finalement, Éric Zemmour a trouvé presque mieux qu'un éditeur

Secret de polichinelle, peut-être, mais bien conservé tout de même. Et surtout coup de maître, quand on pense aux ramifications, de la part d’Editis. Eric Zemmour, auteur esseulé, qu’Albin Michel avait dégagé de son catalogue de rentrée, n’avait d’autres options que l’autopublication pour maintenir la sortie de son livre. Il a donc ajouté une société d’édition aux cordes de sa propre entreprise, Rubempré. Et tant qu'à faire, autant se trouver une structure de diffusion, pour assurer la présence dans les points de vente, non ?

09/08/2021, 11:20

ActuaLitté

Bob Morane, ou l'ombre jaune de Roselyne Bachelot

Une nouvelle fois, le cabinet de la ministre fait grincer des dents. Ou bien faut-il considérer que l’année de la BD étant close, tout ce qui touche au 9e art se relaie à l’arrière-plan ? Henri Vernes ne méritait pas même un tweet, service de communication ministérielle a minima ? Non, manifestement non. Parce qu’en effet, Bob Morane n’a pas vraiment l’ampleur ni la présence justifiant que l’on se fende d’un hommage, même concis. Et puis, ce sont les vacances, pas question de faire du zèle ?

28/07/2021, 12:27

ActuaLitté

Italie et France : le livre en partage

Les liens qui rattachent la France et l’Italie se mesurent autant à la passion dévorante dont témoignait Stendhal qu’aux centaines de lecteurs venus à Turin, en 2017, assister à une rencontre avec Daniel Pennac. Dans les allées du Salon du livre, une file d’attente colossale, impatiente, témoignait d’une authentique ferveur.

21/06/2021, 09:00

ActuaLitté

La justice pardonne-t-elle les critiques élogieuses de livres dangereux pour la santé ?

La justice nous porte souvent vers les confins du sublime, dans une langue magique. La Cour de Justice de l’Union européenne, régulièrement évoquée dans nos colonnes, donne l’occasion d’un petit sourire, voire d’un clin d’œil, facétieux. En effet, l’arrêt dans l’affaire C-65/20 autoriserait, selon un de nos lecteurs, que les mauvais livres — indigestes pour l’esprit — puissent malgré tout être encensés. Attention, mauvaise foi et bonne humeur exigées…

10/06/2021, 12:52

ActuaLitté

Pass Culture : unique réussite d'un Emmanuel Macron tout schuss ?

L’éducation et la culture étaient les pans prioritaires du programme d’Emmanuel Macron candidat à la présidence. Et sur le second point, la mesure probablement la plus novatrice consistait à copier le Bonus Cultura mis en place par Matteo Renzi, Premier ministre italien, en octobre 2016. Baptisé par les équipes Macron Pass Culture, il promettait un bifton numérique de 500 € aux jeunes atteint de majorité, pour des dépenses folles en biens culturels…

21/05/2021, 17:05

ActuaLitté

Rembourser l'avance perçue : quand l'éditeur devient banquier des auteurs

Il plane dans l’atmosphère comme une odeur de faillites rances, dans certaines maisons d’édition. Au point que leurs dirigeants imaginent toutes les manœuvres à leur portée pour récupérer un peu d’argent — une fois la liquidation prononcée. Plusieurs témoignages concordants font état de demandes, parfois adressées par l’intermédiaire d’avocats, réclamant la restitution d’avances sur droits. Au moins deux structures y ont récemment eu recours, provoquant l’inquiétude des auteurs concernés. 

07/05/2021, 11:23

ActuaLitté

Et si se remettre à lire était aussi génial qu'arrêter de fumer ?

Personne n’a raté l’intervention du ministre de la Santé : avec l’arrivée du variant britannique – qui n’a rien d’un patient anglais – se profile un reconfinement. Ces mesures durcies, en regard d’un couvre-feu déjà plombant, résonnent avec les propos de décembre dernier : nous étions avertis. Alors, comment préparer cette prochaine période de disette, quand on a abandonné la lecture ? Aujourd’hui, petit traité d’optimisme.

22/01/2021, 17:26

ActuaLitté

Conspiration des imbéciles ? Amazon, accusé à son tour : Apple s'esclaffe

Amazon paierait-il enfin sa position dominante sur le marché du livre – numérique, papier ou audio ? En tout cas, l’histoire semble vilainement se répéter alors que le vendeur et cinq groupes éditoriaux américains sont accusés d’entente. La même procédure que celle endurée en 2013 par Apple entraînera-t-elle les mêmes effets ? Ou dévoile-t-elle une vaste fumisterie en matière de droit ?

18/01/2021, 12:16

ActuaLitté

Pour 2021, on peut aussi croiser les doigts

« J’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot… » Peut-être notre époque nécessite-t-elle un peu plus d’un mot unique pour accomplir de fantastiques périples. Parce que les sollicitations ne manquent pas, dès lors qu’internet propose un foisonnement d’œuvres, autant qu’une multitude de raisons de faire autre chose que lire. Pour autant, que cette année 2021 soit placée sous des augures de Balzac ne fera de mal à personne… Sauf qu'il n'est pas seul à prophétiser.

01/01/2021, 18:42

ActuaLitté

ActuaLitté, un nouveau média pour le livre

Penser/Classer. Inutile d’avoir lu Georges Perec pour imaginer les difficultés qu’implique une tentative pour ordonner le monde autour de soi. Ces derniers mois, du fait de la pandémie et malgré le cocooning à domicile, la rédaction n’a pas chômé. Dans une délicate exaltation, nous avons mené à bien un des projets qui nous tenait à cœur. 

11/12/2020, 07:12

ActuaLitté

Portrait de l'écrivain en partenaire publicitaire : à vos marques...

Verra-t-on demain Marc Levy prêter son image à un lunetier ? Guillaume Musso promouvoir, avec modération, des crémants de la région d’Antibes ? Après tout le best-seller Cyril Lignac s’est bien engagé dans la valorisation du foie gras… Ce dernier n’est pas ouvertement écrivain, certes, mais néanmoins. L'auteur en homme sandwich, oui : faut bien gagner sa croute pour la casser !

22/10/2020, 15:35

ActuaLitté

2020, année pandémique : qui, autre que Stephen King, au Nobel de Littérature ?

Les prix Nobel de l’année 2020 renoueront avec un fonctionnement plus académique. Ces deux dernières années, l’académie a été chahutée par des démissions, des affaires d’agression sexuelle… 2020, année de pandémie, qui pourrait-on bien mettre à l’honneur en littérature ? 

18/09/2020, 18:36

ActuaLitté

Passer du singe au nègre : Dans la tête de Nicolas Sarkozy

L’ancien président nous avait habitués aux sorties de route, et aux dérapages, rapidement nettoyés au karcher. Mais invité dans l’émission Quotidien, Nicolas Sarkozy opère une association d’idées qui laisse songeur. Contestant une bien-pensance qui empêcherait de prononcer certains termes, il nous ouvre une fois de plus une porte sur son subconscient. Pas brillant.

11/09/2020, 12:31

ActuaLitté

Tragique et véritable histoire du roman de rentrée littéraire ouvert et fermé 100 fois

Avec la profusion de la rentrée littéraire, certains titres deviennent des passages obligatoires. Par conscience professionnelle autant que assurer une honnête veille concurrentielle : difficile de ne pas savoir ce que vaut le Nothomb annuel de fin août, par exemple. D’ailleurs : spoiler, il est plutôt très très  bon. 

15/08/2020, 12:22

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Serge Gainsbourg : portrait d'un esthète aux airs de pochtron  

Ronsard 59, Le sonnet d’Arvers, Victor Hugo, Baudelaire, Musset, Nabokov… L’immense œuvre, en quantité, mais aussi en qualité, de Serge Gainsbourg, est nourrie de lectures ressassées. Gainsbourg en quête du mot exact, voilà ce que met en scène une exposition de la Bibliothèque publique d’information (BPI) depuis le 25 janvier, jusqu’au 8 mai. 

30/01/2023, 14:40

ActuaLitté

Omar Sy et les Tirailleurs, ”loin de l'image assez floue, et caricaturale“

Film de Mathieu Vadepied avec Omar Sy sorti début janvier, Tirailleurs revient sur une douloureuse époque. En pleine Première Guerre mondiale, des forces armées issues des colonies françaises grossissent les rangs. Combattre les troupes allemandes, dans les tranchées : la Der des Ders ne nous a-t-elle pas tout dit ? Par Jean-Baptiste Dufour.

28/01/2023, 11:35

ActuaLitté

Céline Laurens : “Anoblir le quotidien, en le ré-enchantant”

ENTRETIEN – En 2021, paraissait chez Albin Michel le premier roman de Céline Laurens, Là où la Caravane passe : s'y révélait une approche entre réalisme et onirisme, à la Jean-Jacques Beineix, saluée par le prix Roger Nimier. Après le pèlerinage à Lourdes en plein air, direction le métro parisien avec Sous un ciel de faïence. Humour, drame et poésie : la romancière s’intéresse toujours à tous ces « autres », et à travers eux, poursuit sa quête du primordial.

27/01/2023, 12:57

ActuaLitté

L’Attaque des Titans : mise en lumière d’une œuvre colossale  

#FIBD23 – Du 25 au 29 janvier se tient, à l’Alpha Médiathèque d’Angoulême, une exposition consacrée à l’œuvre maîtresse de Hajime Isayama, L’Attaque des Titans : De l’ombre à la lumière. Accompagnée de la venue de l’auteur dans l’Hexagone, il s’agit également de la première fois que ses planches sont exposées hors d’Asie. L’occasion d’explorer toute l’évolution graphique et l’émotion qui se dégage des dessins du maître des géants tétanisants.

26/01/2023, 16:52

ActuaLitté

Au Mali, les professions du livre réunies pour “décloisonner l'Afrique” 

Comment l’Afrique est racontée ? C’est l’une des idées initiales qui ont motivé Ibrahima Aya et un groupe d’auteurs maliens à lancer la Rentrée littéraire du Mali. C’était en 2008. Cette manifestation venait de naître, elle est désormais incontournable et très attendue. Propos recueillis par Agnès Debiage, créatrice de ADCF Consulting.

24/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Comment faire de la crise en médiathèque un “apprentissage”

En tant qu'établissements recevant du public, les médiathèques peuvent devenir les lieux de conflits sociaux. Mais des crises d'autres natures les guettent aussi, qu'elles soient climatiques, politiques, budgétaires... Dans l'ouvrage Penser la médiathèque en situation de crise (Presses de l'ENSSIB), un collectif d'auteurs rend compte de l'expérience d'une crise vécue avec des usagers au sein d'une médiathèque de la banlieue parisienne. Et des instruments mobilisés pour la prendre à bras-le-corps et la résoudre.

20/01/2023, 11:28

ActuaLitté

L'ANEL entend accroître la compétitivité des maisons d'édition

Dans le cadre des consultations prébudgétaires 2023, l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) interpelle le gouvernement du Québec, et demande une bonification et une simplification du crédit d’impôt pour l’édition de livres, dans un mémoire présenté au ministère des Finances.

19/01/2023, 17:27

ActuaLitté

Dans les bourrasques de la tempête Gérard

#LectureetLittoral – Du 21 janvier 2023 au 16 décembre 2023, Marc Roger, lecteur public, avancera livres en main, sur les côtes atlantiques. 5000 km de marche à pied et à chaque arrêt, des lectures. ActuaLitté aura le plaisir d'accompagner et suivre cette route en caravelle médiatique d'un tour de France insolite. À quelques heures du départ, voici un ultime texte, liminaire à son départ, que Marc Roger nous propose.

19/01/2023, 10:47

ActuaLitté

Voyage à Auschwitz avec "la petite fille qui ne savait pas haïr"

Depuis 19 ans, le Consistoire central israélite de France organise un voyage à Auschwitz, car « la mémoire de ce crime sans nom ne peut, ne doit, être effacée » dans un contexte de hausse de l’antisémitisme. Pour cette édition 2022, sont conviés par le grand-rabbin de France, une survivante de la Shoah, des collégiens et lycéens, des religieux, des politiques, des directrices de maison d’édition et donc... ActuaLitté.

18/01/2023, 18:14

ActuaLitté

“Aux éditeurs de savoir donner envie aux lecteurs d’aller vers leurs ouvrages”

À l’occasion de la parution prochaine de son dernier ouvrage, Modernité du livre (éditions Double ponctuation), nous avons échangé avec Olivier Bessard-Banquy, spécialiste de l’édition contemporaine et enseignant au Pôle des métiers du livre à l’université Bordeaux Montaigne. 

17/01/2023, 15:50

ActuaLitté

L'extrême droite et ses symboles, “pour conquérir le territoire de la pensée”

La montée internationale des mouvements d'extrême droite s'accorde avec une légitimation des discours racistes et fascistes. du « Grand remplacement » à la stigmatisation de certaines populations, ces discours se retrouvent dans les médias, auprès des responsables politiques et même au Parlement. Elle s'entend et elle s'observe : des symboles ou gestes symboliques se multiplient aussi dans l'espace public. Le site Indextreme recense, analyse et explique ces manifestations graphiques, pour mieux les identifier. 

11/01/2023, 16:03

ActuaLitté

“Selon que vous serez puissant ou misérable” : l'art subtil des lois adoptées

Des sénateurs ont récemment cherché à introduire un cavalier législatif dans la loi DADUE, qui aurait conduit à une modification du Code de la Propriété Intellectuelle. Jugé irrecevable, car contraire à la Constitution, l'amendement n'aura donc pas été discuté en séance. Pour Katerine Louineau, représentante du CAAP (Comité Pluridisciplinaire des Artistes-Auteurs·trices), voilà qui interroge : certains cavaliers tiendraient mieux sur leur selle que d'autres ?

11/01/2023, 14:33

ActuaLitté

“L’appel au SAMU s’impose comme un dernier recours”

Maud Santini publiera en février aux éditions Globe un récit résultat d'une année passée en immersion avec le SAMU de Paris. Son livre est une plongée au coeur de la médecine d'urgence, du côté des centres d'appel d'un côté, et des interventions de l'autre. Anthropologue, elle travaille depuis longtemps sur la notion de déplacement, comment le déplacement modifie les rapports entre personnes, objets, et pas seulement changement de lieu. 

11/01/2023, 13:28

ActuaLitté

150e anniversaire de la naissance de Colette : rendez-vous avec l'Histoire

Les éditions des femmes -Antoinette Fouque , « militantes de l’écriture et de la cause des femmes », et Colette, femme indépendante, grande écrivaine aimée d’un immense public, avaient un rendez-vous nécessaire, au-delà du temps qui passe. De nombreuses publications, choisies dans une œuvre féconde, en attestent. Par Catherine Guyot.

10/01/2023, 15:18

ActuaLitté

Vincent Calvet : “L’origine du mal, ce sont aussi des mots”

Né en 1980 à Carcassonne, Vincent Calvet grandit à Perpignan. Titulaire d’une maîtrise de Lettres, instituteur spécialisé en région toulousaine, l’homme anime des ateliers d’écriture à destination d’élèves handicapés, tout en faisant intervenir divers auteurs. Animateur de plusieurs revues, comme le défunt Mange-Monde publié par Paul Sanda, ou Sémaphore, Vincent Calvet a en outre dirigé plusieurs anthologies. Lauréat du prix de la vocation Bleustein-Blanchet de Paris, il est l’auteur de nombreux recueils, entre autres pour la jeunesse, ainsi que de livres d’artistes. Certains de ses textes ont été traduits en russe ainsi qu’en arabe. Également plasticien, Vincent Calvet a exposé dans diverses galeries. Propos recueillis par Étienne Ruhaud. 

10/01/2023, 12:51

ActuaLitté

Patrick Grainville : "J’ai commencé par la peinture"  

Le grand lyrique devant l’éternel, Patrick Grainville, a trouvé depuis quelques romans, un sujet propice à ces fulgurations : la peinture. Falaise des fous racontait une France par l’entremise du face à face entre Claude Monet et Gustave Courbet sur les falaises d’Etretat, Les Yeux de Milos, le triomphant Picasso et le torturé Nicolas de Staël sous le soleil d’Antibes. Trio des Ardents relate cette fois-ci une soixantaine d’années par le prisme de trois artistes vibrants.

09/01/2023, 17:52

ActuaLitté

L'historien Benjamin Stora victime d'un “antisémitisme insupportable”

Certains y lisent une nouvelle preuve de ce que l’Aglérie se replie sur elle-même, mais d’aucuns constatent surtout l’agressivité et la violence du propos. L’universitaire Benjamin Stora, qui enseigne l’histoire du Maghreb contemporain, est pris à partie dans un média algérien. Et ce, alors que les journaux indépendants endurent de virulentes attaques.

07/01/2023, 12:57

ActuaLitté

Angoulême : et si l'on parlait de Prévention des Violences sur les enfants ?

FIBD23 - Arnaud Gallais multiplie les appels, alors que s’approche le festival de la bande dessinée d’Angoulême. Dans une lettre ouverte, le cofondateur de Be Brave France et du collectif Prévenir et Protéger revient sur la programmation de l’événement. Alors que le Parquet de Nanterre vient d’ouvrir une enquête, Arnaud Gallais propose de profiter de l’occasion pour sensibiliser le plus grand nombre.

06/01/2023, 18:14

ActuaLitté

“On peut l’affirmer : le paysage de la lecture publique en France est sinistré”

#LectureetLittoral – Aventurier impénitent, soucieux de partager sa passion, Marc Roger entamera ce 21 janvier un périple inédit : un parcours de 5000 km, longeant la côte atlantique. À la limite invite au voyage, à la découverte, sans pour autant décrocher du monde. Le lecteur itinérant adresse à Rima Abdul-Malak un courrier, qui salue une louable initiative : la consultation citoyenne pour développer le goût de la lecture.

05/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Auteure, éditrice : Lalao-Elina Razanadriaka défend la lecture à Madagascar

L’une de ses premières phrases m’intrigua « J’ai créé ma maison d’édition Mpariaka Boky, en 2020 en plein COVID-19, juste avant de prendre ma retraite. » Lalao-Elina Razanadriaka est une engagée, une volontaire. Cette Malgache, auteure et éditrice, véritable autodidacte, croit fermement en sa mission et en parle pendant des heures. Propos recueillis par Agnès Debiage, créatrice de ADCF Consulting.

05/01/2023, 12:41

ActuaLitté

Révolution : en 2023, des livres en braille vendus au “prix unique”

Éclipsés ces dernières années par les livres audio et numérique, les ouvrages en braille restent un support crucial pour l'accès des personnes aveugles et malvoyantes à la lecture. Ces imposants volumes, très coûteux à produire, seront pourtant proposés à un tarif correspondant au « prix unique du livre », dès ce 4 janvier. Une prouesse et une garantie d'accès rendues possibles par le Centre de Transcription et d'Édition en Braille (CTEB) de Toulouse.

03/01/2023, 11:13

ActuaLitté

“L’intelligence artificielle représente de nouvelles façons de créer”

En novembre 2022, les éditions Michel Lafon ont publié le livre Poster Girl, de Veronica Roth (trad. Alice Delarbre). Pour la couverture de ce roman, la maison a eu recours à une Intelligence artificielle — un procédé qui a provoqué de nombreuses levées de boucliers. Pour certains, la méthode révélait un mépris à l’égard des professionnels de l’illustration. Elsa Lafon, directrice générale, revient sur une polémique montée en épingle. Et qui aurait nécessité un peu plus de recul.

03/01/2023, 10:21

ActuaLitté

Muriel Barbery : "l’écriture d’un roman demande une énergie considérable"

L’auteure de L’élégance du hérisson publie le deuxième tome d’un diptyque ayant pour décor la ville de Kyoto. Elle nous a confié ses envies et ses réflexions au cours d’une rencontre à Villefranche sur Saône.

27/12/2022, 15:53

ActuaLitté

Sarkozy et les contrats de Jean d'Ormesson : une langue trop bien pendue ?

« Si la vérité blesse, c’est la faute de la vérité », assurait le frais ministre de l'Économie lors d’une conférence de presse. Mai 2004, Nicolas Sarkozy prenait fraîchement ses quartiers à Bercy et l’Élysée était encore loin. Depuis, et sans rouler des épaules — plutôt des mécaniques — le voici prodigue de conseils aux professionnels du livre. Administrateur du groupe Lagardère, donc de Hachette Livre, la fonction lui donnerait des ailes ?  

21/12/2022, 16:26

ActuaLitté

MOBiDYS : les livres adaptés pour “soutenir l’effort de lecture”

Proposer des lectures pour tous, telle est la mission fondamentale de MOBiDYS, qui apporte sa pierre à l'accès aux textes en réalisant des adaptations numériques et imprimées à destination des élèves, de l'école primaire aux lycées, atteints de troubles DYS. Anne Thay, responsable du développement et des partenariats, est revenue avec nous sur les évolutions et projets de la société nantaise.

21/12/2022, 13:39

ActuaLitté

De la fiction au réel : Bastien Vivès, auteur de bande dessinée

Chaque personne qui a eu accès aux médias ces derniers jours est informée d’au moins deux faits d’actualité. L’Argentine a remporté la Coupe du monde de football, et Bastien Vivès est dans la tourmente. Suite à plusieurs pétitions, l’exposition du dessinateur, prévue pour la prochaine édition du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême, est annulée. Par Vivian Petit.

21/12/2022, 11:23

ActuaLitté

“La solidarité par la lecture, y’a plus que ça pour nous sauver”

Empruntant à la Fonky Familiy, le groupe de hip-hop marseillais, l’association Lire et Faire Lire va plus loin. Dans Verset IV, les rappeurs scandaient : « La solidarité j’crois qu’il y a plus que ça pour nous sauver. » Et si la lecture incarnait cette expression solidaire impérative à notre société ? Leur texte est ici proposé en intégralité.

17/12/2022, 11:30

ActuaLitté

Bastien Vivès accusé : “Représenter des tabous est donc désormais interdit”

En l’espace de quelques jours, le revirement a presque pris de court. Le FIBD, évoquant des « menaces physiques » proférées contre Bastien Vives, a décidé d’annuler l’exposition qui lui était consacrée dans le cadre de son édition 2023. Une décision prise sur fond de vive polémique, où l’auteur s’est vu reprocher dessins et déclarations, qualifiés de « pédopornographiques ». 

15/12/2022, 12:19

ActuaLitté

BookBeat : “Établir un modèle équitable et transparent” pour les audiolivres

Nouvel acteur sur le marché des distributeurs de livres audio en France, BookBeat vient du Nord. Et plus précisément de la Suède, où le groupe éditorial Bonnier l'a créé en 2016. Une plateforme par les éditeurs pour les éditeurs, donc ? Nous avons posé quelques questions à Niclas Sandin, PDG de BookBeat, et William Jakoby, le responsable de l’expansion et du développement commercial.

14/12/2022, 17:06

ActuaLitté

Grégory Rateau : “Je ne conçois pas l’écriture comme une activité immobile”

Né en 1984 à Drancy, réalisateur, scénariste puis romancier, Grégory Rateau vient de publier trois recueils, chez trois éditeurs différents. Sans pour autant céder à la facilité, à la mièvrerie, le jeune auteur propose ici une poésie particulièrement lisible, limpide, éloignée de toute forme d’abstraction ou d’expérimentation sonore. Une poésie du quotidien, teintée de mélancolie, habitée par des lieux bien précis, des situations, des souvenirs… Propos recueillis par Étienne Ruhaud.

14/12/2022, 10:03

ActuaLitté

“À quoi pensez-vous lorsque vous regardez la mer ?”

#LectureetLittoral – Une année de marche sur les côtes du littoral atlantique, entre embruns et et marées, et l’horizon pour compagnon. Oh, quelques livres, bien entendu, et des lectures — donc, des auditeurs, voire des lecteurs. Marc Roger s’apprête à donner le coup d’envoi de À la limite, sa nouvelle aventure littéraire, entre terres et mers…

13/12/2022, 09:00

ActuaLitté

La littérature jeunesse à l’épreuve du Grand Méchant Mot !

Christian Bruel est un pilier de la littérature jeunesse en France. Depuis quarante ans, il a écrit une quarantaine de titres, sans oublier ceux qu’il a publiés comme éditeur du Sourire qui mord (1975-1996) puis des éditions Être (1997-2012). Parallèlement à son activité d’auteur et d’éditeur, il a consacré nombre d’analyses et de réflexions à ce secteur de l’édition. Par Fulvio Caccia.

12/12/2022, 10:31

ActuaLitté

“En Inde, une femme est violée toutes les 20 minutes”

Décembre 2012. Comme beaucoup d'autres en Inde où je vivais depuis 7 ans, je découvrais avec horreur le viol brutal, commis à l'encontre d'une jeune femme dans un bus de New Delhi. Jyoti Singh, que l'Inde a renommée symboliquement Nirbhaya, celle qui est sans peur, est morte de ses blessures, dans une agonie dont la presse s'est délectée, voyant là une nouvelle occasion de rappeler à quel point le pays, figé dans une psyché patriarcale et misogyne, était dangereux pour les femmes. Par Clea Chakraverty.

08/12/2022, 10:59

ActuaLitté

“L’Europe fourmille de peuples. On ne prend jamais congé des peuples”

Dans sa lettre de décembre 2022, le PEN Club français diffuse une adresse poignante de Chus Pato, de son nom d’écrivaine. María Xesús Pato Díaz, dans sa vie universitaire, est originaire de Galice : poétesse parmi les plus remarquées dans sa langue, elle interpelle l’Europe tout entière. 

07/12/2022, 09:19

ActuaLitté

"Chez Grasset, ce sont vraiment les coups de cœur qui guident nos choix"

Nous avons rencontré Audrey Scarbel, responsable du domaine italien aux éditions Grasset, pour découvrir sa vision de la littérature italienne ainsi que les choix éditoriaux qui guident la publication des auteurs transalpins au sein de la maison. En 1982, cette même maison a publié Le nom de la rose de Umberto Eco. Quarante ans plus tard, l'ouvrage est republié dans une édition augmentée avec un habillage graphique renouvelé.

06/12/2022, 12:45

ActuaLitté

Pass Culture : le CNL défend son engagement à l'égard des auteurs

DROIT DE RÉPONSE – Un récent article de ActuaLitte, suite à un communiqué de presse conjoint de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, de la Ligue des auteurs professionnels, le Trait et CAAP, appelait un sérieux correctif. En effet, le Centre national du Livre, mis en cause, propose une offre de Masterclasses du livre et de l’écrit dans le cadre de la part collective du Pass culture, depuis l’ouverture de cette dernière en janvier 2022. Et ce afin de jouer un rôle de facilitateur dans l’organisation de rencontres d’auteurs en milieu scolaire. 

02/12/2022, 10:07