#Salons / festivals

Financement, structure, Livre Paris : les Grandes espérances 2021 du SNE

Livre Paris 2020 compte parmi les premiers salons victime de la crise sanitaire. Pas de manifestation pour la capitale française, et pas de revenus pour le Syndicat national de l’édition, coorganisateur avec Reed Expositions France. Au cours des dernières semaines, les messages promotionnels n’ont pourtant pas manqué, rassurants ou tentant de l'être. Ainsi, la programmation se dévoile pour partie : l’Inde reste le pays à l’honneur, quand le monde d’après servira de fil rouge à l'ensemble. 

Le 27/01/2021 à 16:20 par Nicolas Gary

0 Réactions | 16 Partages

Publié le :

27/01/2021 à 16:20

Nicolas Gary

16

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

« À travers une riche délégation d’écrivains vous aurez l’opportunité unique de rencontrer les voix de l’Inde d’aujourd’hui, et ce qu’elles ont à dire de leur pays et du monde. Nous souhaitons que la littérature indienne, qui n’occupe pas encore dans nos librairies toute la place qu’elle mérite, rayonne désormais et suscite de plus en plus de traductions chez les éditeurs français. Et que la relation entre nos deux pays qui, eux, ont beaucoup en commun, en sorte renforcée », indique Gauthier Morax, directeur de la programmation.

N’oublions en effet pas que dans le cadre des échanges entre Livre Paris et l’Inde, la France doit être, en janvier 2022, mise à l’honneur de la foire de New Delhi. Crise sanitaire oblige, cette année le salon se tiendra fin mai, décision prise en octobre dernier. 

L’autre volet sera donc ce monde d’après, tant évoqué à l’occasion du premier confinement, et dont le salon de Paris entend faire son sujet fort, décliné en trois approches. D’abord, « le monde tel qu’il s’offre à nous aujourd’hui est dans une impasse et il est urgent de penser celui d’après ». Ensuite, souligner que la littérature devient un écho plus fort des problématiques « sociales, culturelles, sociétales qui traversent notre époque ». À ce titre, convoquer les auteurs et leur vision apporte une aide pour l’avenir.

Enfin, rappelant que Livre Paris bénéficie encore d’une certaine popularité auprès du public, le directeur de la programmation insiste sur le « formidable écrin » que la manifestation représente, afin de « réfléchir collectivement au temps qui vient ». L’idée sera donc de proposer au public « dans son extraordinaire diversité, des espaces de dialogue avec des figures littéraires et intellectuelles reconnues comme avec des écrivains, des chercheurs et intellectuels renouvelant la pensée critique ». Alléchant.

Conditions sanitaires obligent

En 2020, Livre Paris fut frappé de plein fouet : le Covid a rapidement balayé toute possibilité de tenir l’événement. Reporter 2020 en 2021, voilà le défi qui se pose, à plusieurs niveaux. Et le premier d’entre eux est économique.

« Le SNE est obligé de faire le salon, car le contrat Reed s’achève en 2021. Et ils veulent se débarrasser de Reed. Sinon ils sont obligés de prolonger jusqu’en 2022 », soulignait récemment un observateur. Ce qu’il n’ose dire, même hors micro, c’est que la gabegie est totale, après l’annulation de 2020. « Le SNE a bénéficié d’une aide du ministère de la Culture, mais le salon représente un revenu important pour le syndicat. Et la compensation de la rue de Valois n’a fait que retarder l’échéance. »

Selon les informations obtenues — le ministère de la Culture, pas plus que le SNE ne nous ont confirmé ni communiqué la somme — le coup de pouce ministériel équivaudrait à quelque 300.000 €. La prudence s’impose — certaines sources évoquent pour leur part 350.000 €. En revanche, assure un proche du dossier, « le SNE bute sur des questions budgétaires, privé des revenus du salon. Le constat ne date pas d’hier : il n'est pas sain, économiquement, que la manifestation finance pour partie le syndicat des éditeurs ». Car, qui dit trou dans le budget, dit piocher dans les réserves.

Du pain et des jeux, et des livres

« Tant qu’ils n’installeront pas une dizaine de food-trucks avec des ateliers de cuisine dirigés par des auteurs qui ont de gros titres en la matière, je n’y remettrai plus les pieds », nous assure un éditeur parisien. « Durant 20 années, l’organisation s’est contentée de laisser vendre des sandwichs rassis hors de prix, sans endroit pour s’asseoir convenablement et rien d’un peu fun dans les animations. Que les éditeurs désertent est naturel. »

Et d’ajouter : « Nous faire payer une fortune pour vendre des livres à des gens qui payent un droit d’entrée, c’est un peu “monde d’avant”, justement… Allez, ne serait-ce qu’un vrai food market à l’extérieur, et la journée de tous les visiteurs et exposants est améliorée. Des choses bêtes, non : acheter un hot-dog à ses enfants, pouvoir boire une bière avec des amis… Dans le business numérique, on appelle cela la User Experience. L’expérience utilisateur. Ou visiteurs ici… »

D’un côté, ceux qui n’iront plus. De l’autre, ceux qui se trouvent écartelés parce que d’autres manifestations avaient, bien avant Livre Paris, posé des dates sur lesquelles l’événement parisien est venu s’installer sans trop de précautions. Face à eux, une ribambelle de maisons, dévoilées dans une newsletter très commerciale, pour attirer les exposants.

« Cela va si mal dans les inscriptions qu’ils aient besoin de produire cette longue liste ? », s’interroge un ancien exposant.

Aux abonnés absents...

« Rejoignez les éditeurs déjà inscrits à Livre Paris et participez au premier grand événement littéraire qui aura lieu en 2021. Livre Paris est un festival littéraire avec des rendez-vous inédits, riches et diversifiés. Vivez une expérience unique et saisissez l’opportunité de rencontrer à nouveau vos publics », clame en effet le message expédié. 

Plus de 350 exposants sont cités, pêle-mêle, entre éditeurs, régions, pays, prestataires — on en comptait plus de 1200 pour l’édition 2018, d’après les chiffres communiqués par Reed Expo.

Si l’on taille à la serpe, pour ne retenir que des éditeurs, on se demande où ont pu passer les maisons : bien évidemment, celles littéraires du groupe Hachette Livre ont disparu depuis des années. De même, Editis a promis qu'il serait aux abonnés absents. Plus étonnant que Le Seuil, pourtant devenu filiale de Média Participations, (dont le PDG, Vincent Montagne, préside le Syndicat national de l’édition) n'y figure pas non plus.

A contrario, les trois maisons BD de MP, Lombard, Dupuis, Dargaud, répondent présentes. D’autres également comme Gallimard (et sa filiale jeunesse), ou Flammation, certes, mais pas de Casterman. Et on en passe et on en oublie. Le clivage est avéré.

« Sont-ce des maisons qui n’ont pas demandé le remboursement de leur stand, comme promis par Reed, ou qui exposent gratuitement ? », raille-t-on à Saint-Germain-des-Près. « Ce qui se passe, qui interroge tout de même, c’est que le Syndicat vit avec les cotisations des adhérents ET les revenus du salon. Or, le budget du SNE a pris du plomb dans l’aile. »

Avec un sourcil qui se dresse : si le syndicat chargé de représenter et défendre la profession ne rentre pas dans ses frais sans Livre Paris, quelle alternative ? « Augmenter les cotisations, on l’entend bruisser depuis un moment », nous confirme un éditeur membre. « Ce qui pose un problème : si je vais au salon et que je suis adhérent, alors j’abonde deux fois aux finances du syndicat. Un groupe comme Hachette, dont plus aucune maison littéraire ne s’y rend, a, certes, une cotisation plus importante. Mais, finalement, il ne paye qu’une fois. »

La représentativité et son financement

Rectifier le tir impliquerait-il de considérer que la cotisation au SNE doit suffire ? « C’est entendu, mais nous nous trouvons donc avec une partie des structures qui garantissent l’équilibre économique du syndicat — ce qui profite à toute la profession —, en adhérant et par la prise d’un stand. Et une autre partie qui adhère, sans exposer à Livre Paris. Et enfin, ceux qui exposent, mais ne sont pas adhérents… ignorant parfois que l’argent alimente certes Reed, mais aussi le SNE. » Surtout que la hausse des cotisations ne fait pas l'unanimité : un grand, très prestigieux, éditeur parisien a signalé clairement son refus, de même qu'une éditrice indépendante.

Chez les auteurs, on doit sourire d’imaginer que le SNE endure les affres de ces questionnements, alors même que la question de la représentativité et de son financement est brandie depuis des mois.

Côté éditeurs, les commentaires tombent, comme des hallebardes : le sentiment « d’être une vache à lait » pour certains, tout à la fois membre et exposant. « Le syndicat doit trouver comment impliquer tout le monde : adhésion et salon, dans un même package. »

Or, si d'aucuns fulminent, d’autres plaident pour « une sainte solidarité de l’artisanat », simplement parce que les alternatives n’emballent pas les foules. « L’option A, c’est de jouer le front commun, et considérer que tout se passera bien : de la méthode Coué comme l’édition sait si bien la pratiquer. L’option B, en revanche, consiste à voir que les avances faites en 2020 à Reed Expo ne seront pas différées éternellement : comment récupérera-t-on l’argent ? », demande une responsable marketing.

« Personne ne se voile la face : avec le reconfinement qui se profile, à cause du variant britannique, on repart pour quoi, une, deux, trois semaines ? Un mois ? Et au sortir de là, qui aura l’envie de s’enfermer Porte de Versailles ? Ou l’audace ? Qui imaginerait d’ailleurs un salon avec un protocole sanitaire aussi strict qu’on peut le redouter ? »

La rue de Valois pas très loin ?

Quant aux communications rassurantes — ou paniquées, au choix — de l’opérateur Reed, « elles tiennent la route parce que la parole est encore libre. Il s’agit de montrer que tout a été mis en œuvre pour que le salon ait lieu. Cependant, les équipes commerciales nous ont mis sous pression pour qu’en décembre, on confirme. Alors que l’an passé, les paiements s’étaient effectués de janvier pour mars… »

De plus, nul n’imagine qu’en plein reconfinement soit évoquée la manifestation parisienne. « Impossible ! » Et de conclure : « Sans compter que l’état d’urgence a été prolongé jusqu’au 1er juin. Garder espoir, ça tient de la foi, à ce niveau. » Emmanuel Macron est attendu pour une intervention prochaine : le troisième confinement pointe le bout de son nez...

Il se trouve en revanche quelques sages prophètes pour augurer que le sort du SNE, économiquement, n’a rien de si tragique. L’un d’entre eux détaille : « Ils ont changé de date pour tenter de maintenir Livre Paris, comme un gage de bonne volonté. Aujourd’hui, le secteur a peut-être mieux résisté que pans culturels, mais à quel prix ? Comment croire que le ministère de la Culture resterait insensible aux plaintes du SNE ? »

Autrement dit : la rue de Valois remettrait au pot, tout aussi opaquement, pour garantir que, même sans manifestation, l’impact financier soit limité. « Ce serait un casus belli si Roselyne Bachelot n’agissait pas, au nom de l’exception culturelle française, de la loi Lang, du droit d’auteur, et de tout ce qui servira d'excuse. Le ministère de la Culture en France n’abandonnerait certainement pas le syndicat des éditeurs en le laissant se noyer. » 

Dossiers et grands travaux

Trop d’économies en jeu, une symbolique toute puissante. « Je ne me figure pas le Bureau du SNE trop inquiet : ce sera une décision gouvernementale, qui ne dépend pas d’eux, mais certainement déjà discutée. Inquiets, non : stoïciens, plutôt.Et le directeur général a d'autres plans. »

Restent alors les chagrins, qui déplorent que le SNE ne se suffise pas à lui-même pour assurer son fonctionnement. Revoir les aspirations à la baisse, revenir à un strict travail de lobbying. « En l’état, l’équilibre économique du syndicat repose sur ceux qui le veulent bien », lance une éditrice dépitée. Avec plus de 1,6 million € de cotisations en 2018, pour plus de 700.000 € de recettes générées par Livre Paris, sur cette même année, on mesure l’impact de l'annulation sur les comptes de 2020 – et a fortiori une seconde année consécutive. 

On s’imaginerait à tort que la situation s’enlise dans un drame dickensien, et depuis plusieurs mois, la direction générale du SNE est à l’œuvre, pour garantir la pérennité de la structure. À commencer par un changement de gouvernance, qui, par ruissellement, provoquera des économies. « La question du siège revient depuis un moment : déménager n’est plus une simple option — à moins que les éditeurs du Bureau ne prennent en charge les coûts. » Il paraît que cette idée a fait long feu…

Bailleur aux corneilles ?

« Changement de local, équipe plus réduite, hausse des cotisations », tout un programme qui se profilerait, ainsi que le possible départ à la retraite de l’actuel directeur général, Pierre Dutilleul. Accompagner le mandat de l'actuel président, et partir serait l'option la plus plausible. Au doigt mouillé, un observateur indique : « Avec 30 % de l’équipe en mois, une baisse de salaire de 30 % également pour le prochain DG et une hausse des cotisations de 10 %, tout devrait rentrer dans l’ordre. » Des estimations qui semblent faire mouche. 

À ces hypothèses de travail, certes, récurrentes s'ajoute que le Bureau international de l’édition française, présidé par Antoine Gallimard, “sous-loue” son espace de travail au SNE. En cas de départ, du premier, le second suivrait. Partirait-il de son propre chef ? Nicolas Roche, le directeur, n'aurait pas de projets immédiats allant dans ce sens. 

« La question maintenant, il faut la poser au Cercle de la librairie : le SNE et le BIEF rapportent des loyers importants… » Qu’en sera-t-il de la structure qui pilote tout à la fois la base Electre et le journal Livres Hebdo ? Un départ des locataires ? Peut-être pas si vite. 

« Ce qui est assuré, c’est qu’une négociation des loyers est en cours avec le bailleur. Si les conditions financières deviennent trop compliquées, alors l’option du départ s’envisage. Mais pour l’heure, le SNE semble décidé à rester en place », indique un voisin. L’idée qu’un créateur de mode installe son quartier général à la place du siège du Syndicat ne fait sourire personne — et ne semble pas non plus être à l’ordre du jour pour le Cercle de la librairie. « Mais comme quantité de structures, il s’agit de trouver comment réduire les coûts en cette période. »

Hélas, aucun des interlocuteurs n'a souhaité nous répondre. 

 

Mise à jour 3/02 13 h :

L’Assemblée nationale vient de voter à 164 voix contre 94 en faveur d’une prolongation de l’état d’urgence sanitaire, au 1er juin. Il doit cependant encore faire une navette au Sénat — considérant qu’en cas de désaccord, le Palais Bourbon aura le dernier mot. L’autre chambre, majoritairement à droite, avait en effet demandé que l’état d’urgence soit prolongé uniquement jusqu’au 3 mai. Pour les manifestations, la nouvelle est mauvaise.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

crédits photo : Vincent Montagne, président du SNE - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le futur Festival du livre de Paris : “Une bascule incongrue, irréfléchie, sans vision” 

FLP2022 – La question des éditeurs indépendants et des Régions est définitivement réglée. La Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) vient d'opposer une ultime fin de non-recevoir aux organisateurs de l'événement parisien, malgré une tentative de conciliation, réelle, mais « insuffisante ». Le Festival du livre de Paris se recentre donc sur les éditeurs, appelés à tenir stand. Les convaincre ne sera pas chose beaucoup plus aisée.

11/02/2022, 10:01

ActuaLitté

Inflation sur les mangas d'occasion : les algorithmes devenus fous ?

La crise du papier entraînera une hausse de prix de vente des mangas. Plusieurs éditeurs ont déjà averti de cette situation — les matières premières, ainsi que l’encre ou encore les coûts du transport se répercutent logiquement sur le consommateur. Mais une autre inflation surgit, cette fois régie par les algorithmes, et concerne strictement les ventes d’occasion. Ou comment la machine produit des bulles spéculatives totalement hors de contrôle…

29/12/2021, 14:31

ActuaLitté

Harcèlement, éviction et représailles : ce qui se trame vraiment chez Plon

Quand on en vient aux sujets connexes à Vincent Bolloré, tout prend des allures de trames ourdies sur un indéchiffrable métier. Au tisserand avisé de saisir jusqu’aux fils secrets, pour donner forme à la tapisserie. Justement, chez Plon, filiale d’Editis, on rejoue La Dame à la Licorne, avec pour fil conducteur comme sur l’oeuvre authentique, « Mon seul désir ». Or, en la matière, on sait combien les passions s’emmêlent

17/12/2021, 11:04

ActuaLitté

Bûche glacée, dinde de Noël : à qui appartiennent les recettes de cuisine ?

Les fêtes de fin d’année — toute une histoire ! Il ne faut rien laisser au hasard : les décorations, la musique, les boissons, les cadeaux… et le dîner – voire les dîners ! Plus que tout, l’objectif est que les convives repartent le ventre plein, sourire aux lèvres. Mais que faire lorsque l’inspiration manque ? Un tour sur internet, dénicher « la recette de Noël pour les éblouir » et le tour est joué… Oui, mais à qui donc est cette recette ? Monté en neige ou non, voler un oeuf serait voler un émincé de boeuf ?

11/12/2021, 13:40

ActuaLitté

Des retards de livraison en librairie et la chaîne du livre menace d'exploser

La crise du papier et de son approvisionnement continue d’angoisser, à raison. Car avec elle, une autre pénurie sévit : celle des recrutements pour les entrepôts. Emplois mal payés, éprouvants… les candidats ne se bousculent pas au portillon. Et depuis des semaines, les transporteurs ne suivent plus : une carence de chauffeurs routiers est partout observée.

24/11/2021, 15:58

ActuaLitté

Maison du dessin satirique : “S’il te plaît, dessine-moi un serpent de mer…”

Le 15 janvier 2020, à l’occasion de ses vœux à la presse, le Président Macron annonçait la création d’une maison du dessin satirique et du dessin de presse. Depuis, rien, ou presque. L’annonce du lieu choisi pour cette maison devait être faite en janvier 2021, puis au printemps, puis à l’automne et… rien. ActuaLitté mène l’enquête, à la recherche du dessin perdu.

16/11/2021, 11:34

ActuaLitté

Prix du livre et frais de port : “Le marché va en souffrir, pas Amazon”

Arrivée à l’Assemblée nationale pour son adoption, la loi concernant les frais de port fera florès : qui, après l’année 2020, refuserait un projet de soutien aux libraires ? Qui, devant le vorace Amazon, éconduirait l’effort pour rétablir une concurrence saine sur la vente à distance de livres ? En somme, qui aurait intérêt à ce que les frais d’envois postaux d’un livre n’augmentent pas ? De fait… quelques nuances s’imposent.

06/10/2021, 11:33

ActuaLitté

Dicker, Zemmour et Sattouf : comment l'indépendance des auteurs effraie l'édition

Dicker, Zemmour, Sattouf : trois noms significatifs dans l’édition puisqu’ils pèsent à eux seuls plusieurs millions d'euros de chiffre d’affaires. Ils ont tous opté pour un changement de paradigme, mais réellement en rupture avec l’industrie du livre jusqu’à lors connue ? Pour point commun, un outil de diffusion et distribution qui leur ouvrira les portes des libraires, grandes surfaces culturelles et autres enseignes… Bref, les points de vente du livre. Un schéma disruptif, supposément, qui provoque des sueurs froides dans l’ensemble du milieu. Panique à Saint-Germain ?

10/09/2021, 11:52

ActuaLitté

Issues de la collection de Stefan Zweig, deux partitions inédites de Schumann retrouvées

Il est des vieux papiers que l’on exhume, avec une odeur d’antan, mais dont on ne soupçonne pas que leur histoire nous emportera loin, bien loin. Au sein de la Fondation Martin Bodmer (Cologny, canton de Genève), quatre pièces inédites ont été retrouvées. Muriel Brandt, chargée de mission pour la mise en valeur des partitions autographes en aurait dansé au son des lieder de Robert Schumann, ainsi que deux autres pièces, de Georges Bizet et Charles Gounod. 

03/09/2021, 13:17

ActuaLitté

Vente d'épreuves non corrigées : collectionneur illuminé ou attrape-nigaud ?

Le marché du livre d’occasion fait pousser des soupirs désabusés aux organisations d’auteurs depuis bien longtemps. C’est pourtant en toute légalité que l’acheteur de livre papier peut revendre on exemplaire. Il existerait en revanche un autre marché, navigant dans une zone grise nettement plus contestable, installé sur le net français : celui des épreuves non corrigées. Des textes et des ouvrages non-commercialisables, mais qui servent aux éditeurs à faire connaître leurs publications très en amont…

31/08/2021, 13:04

ActuaLitté

Crise du papier en France : pourra-t-on imprimer le prix Goncourt ?

#PenuriePapier – En 2019, l’industrie papetière représentait 5,4 milliards €, incluant papiers et cartons, selon Copacel, organisation patronale. En somme, un douzième de ce que pèse la filière forêt-bois, matière première essentielle. Or, depuis fin 2019, plusieurs facteurs distincts provoquent une pénurie de papier. Et si les usages graphiques — incluant la production de livres — ne représentaient que 1,6 million de tonnes sur les 7,3 millions globales, la situation va en s’aggravant depuis la pandémie. 

 

24/08/2021, 14:47

ActuaLitté

France : Amazon assigné en justice pour concurrence déloyale

EXCLUSIF – Le confinement a révélé, à son insu, quelques secrets de fabrication et autres télescopages douteux chez Amazon France. Un différend juridique entre une éditrice et son prestataire a mis en lumière de manière flagrante les arrangements de la firme, aboutissant à une distorsion de concurrence. Tout à la fois revendeur et fournisseur de services, elle aura rendez-vous avec la justice française pour en répondre.

02/03/2021, 15:10

ActuaLitté

L'infernale circulaire 2016, ou la retraite à prix d'or pour les auteurs

Ah, la retraite : paisible repos après une dure vie de labeur, accompagnée d’un pécule qui permettra d’offrir les étrennes de fin d’année ou la petite enveloppe d’anniversaire. Ou dans certains cas, plus rares, de faire creuser la piscine rêvée. Pour les artistes-auteurs, l’Agessa se vit confier le soin de collecter les sommes, avec l’incurie que l’on a fini par découvrir… Et qui n’en finit pas. 

17/02/2021, 15:58

ActuaLitté

Poésie et livre numérique : la délicate transition du mot à l'écran

Si vous avez déjà acheté de la poésie au format numérique, et à plus forte raison de la poésie en vers, vous vous êtes sans doute rendu compte que les contraintes formelles propres à ce genre littéraire se heurtent aux contraintes techniques de l’ebook. Face à ce constat, les éditeurs de poésie adoptent différentes stratégies, allant de la non-publication de leurs titres en numérique à une réflexion sur la manière dont le numérique peut servir la poésie.

16/02/2021, 14:46

ActuaLitté

Moniteurs étudiants : entre la “procédure” et la “bienveillance", Paris 3 balance

Ce mardi 2 février, les moniteurs étudiants de la bibliothèque Sainte-Barbe, rattachée à l'université Sorbonne Nouvelle — Paris 3, débrayaient une nouvelle fois, accompagnés par des bibliothécaires permanents et des professeurs de l'université. Alors que la crise sanitaire frappe de plein fouet les étudiants, ils réclament le maintien de leur rémunération en cas de confinement et de fermeture de l'établissement. Une partie du personnel de la bibliothèque les soutient et réclame plus de moyens.

05/02/2021, 17:41

ActuaLitté

Gabriel Matzneff publie Vanessavirus, son ultime livre

EXCLUSIF – Ce mois de janvier ne manque définitivement pas de rebondissements : alors que le titre de Camille Kouchner, La familia grande, vient de sortir en grand format, sa parution fait écho à la sortie en poche du Consentement, l’ouvrage de Vanessa Springora. L’éditrice avait dénoncé avec force les actes de Gabriel Matzneff, et toute la complaisance autour du personnage. Quelque peu oublié des médias, l’auteur n’a pour autant pas quitté la plume. Et s'apprête même à publier son prochain titre, Vanessavirus.

02/02/2021, 09:30

ActuaLitté

Lisimachio, le PDG de Hachette Livre qui voulut racheter Amazon

Jean-Louis Lisimachio a laissé une profonde empreinte sur le groupe Hachette Livre, qu’il quitta brutalement en mai 2003. Depuis, il vit quelque part entre les massifs alpins et Nice, « désintéressé de ce qui concerne l’édition et au courant de tout ». Ses anciens collaborateurs décrivent une personnalité fascinante, admirée ou haïe. Incontestablement, l’ex-PDG de Hachette filiale de Lagardère, avant qu’elle ne soit renommée Lagardère Publishing, a marqué plus que son époque. Une figure d’autant plus intrigante qu’elle ne frayait pas avec le gotha littéraire, bien au contraire.

14/01/2021, 14:20

ActuaLitté

La chaîne du livre face à la crise sanitaire, dans neuf régions françaises

Dès le début de la pandémie, les agences régionales du livre ont conseillé les acteurs concernés, mais se sont aussi lancées dans des consultations, pour rester au plus près des besoins. La Fédération interrégionale du livre et de la lecture propose une synthèse des actions et réactions du monde du livre, dans neuf régions françaises, au cours de la tumultueuse année 2020.

11/01/2021, 16:50

ActuaLitté

Marseille : Actes Sud cédera la librairie du MuCEM à Arteum, “une perspective adaptée”

En janvier 2013, le groupe Actes Sud remportait l’appel d’offres concernant le MuCEM — Musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée de Marseille. En juin de cette même année, la boutique-librairie allait être associée à la librairie Maupetit, propriété du groupe depuis 1998. Mais la concession changerait prochainement de mains, dans le cadre d’un AOT qui bénéficierait à la société Arteum, spécialisée dans les boutiques de musées. 

17/12/2020, 15:45

ActuaLitté

Étude : les Français et la lecture pendant le premier confinement

Trois organismes du secteur du livre, la Sofia, le SNE et la SGDL, ont commandé à l'institut Médiamétrie une étude consacrée aux pratiques des Français en matière de lecture pendant le premier confinement, celui du printemps 2020. Il en ressort un attachement certain pour l'activité, avec une volonté de tester d'autres manières de lire.

14/12/2020, 16:43

ActuaLitté

La lecture, loisir le plus pratiqué par les enfants de 9 ans durant le confinement

Dans quelques années, on se souviendra de cette étrange période avec quelques souvenirs flous : avions-nous réellement été enfermés, durant un confinement mondial ? Pour les enfants, dont 98 % restèrent chez eux, cette période eut des répercussions sur le travail et les loisirs. Le ministère de la Culture a procédé à une enquête, portant sur les jeunes de 9 ans.

07/12/2020, 09:38

ActuaLitté

Les règles du “je” : Rowling, reflet d'un monde patriarcal

L’affaire Rowling prend des proportions inquiétantes : après la fronde des personnels de Hachette UK, voici que des auteurs de l’agence littéraire décident de quitter le navire. Plusieurs auteurs ont claqué la porte de Blair Partnership, suite aux propos de la romancière sur les personnes transgenres. Et maintenant, les politiques se servent de ses propos comme arguments législatifs.

24/06/2020, 12:43

ActuaLitté

Sondage : les Français ont lu 2,5 livres durant le confinement

EXCLUSIF – À partir de ce 11 mai, les librairies ont l'autorisation de réouvrir. Or, la lecture fut, durant le confinement, l’une des vertus refuges. Privés dans un premier temps de librairies, les Français ont pourtant opté pour les livres, pour se divertir, s’évader ou s’enrichir. Un sondage réalisé par Harris pour ActuaLitté/La Journée du manuscrit francophone dévoile quelle place le livre a véritablement occupé lors de ces semaines à domicile.

11/05/2020, 09:00

ActuaLitté

Les Français achètent de plus en plus de livres d'occasion

Le livre d'occasion, une aubaine
En attendant le communiqué annuel de PriceMinister annonçant que le livre a encore été le produit le plus revendu après Noël, voici un bref pronostic de Recommerce. Spécialiste de la vente de smartphones et produits reconditionnés, l’entreprise avance que les Français passeront massivement par les cadeaux d’occasion.

20/12/2018, 12:03

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Louis Pasteur, ou comment la vaccination fit “rage”

Paola Nicolas publiera ce 6 octobre Les Enragés, un ouvrage retraçant les recherches de Louis Pasteur autour d’un vaccin contre la rage. Un premier roman qui éclaire le présent, à la lumière du passé, alors que les débats demeurent houleux autour de la vaccination contre le Covid-19. L'autrice revient sur son projet, dans un texte proposé à ActuaLitté.

26/09/2022, 12:40

ActuaLitté

Affaire Meurice : “plaisanterie insoutenable” et liberté d'expression

Suite à la décision de suspendre la parution d’un ouvrage chez Editis, coécrit par Guillaume Meurice, le Comité directeur du PEN Club français adresse à ActuaLitté un texte. Reproduit ici dans son intégralité, il revient sur ce que beaucoup voient comme un acte de censure.

24/09/2022, 10:34

ActuaLitté

Occasion : une taxe aurait “un impact direct sur le budget des consommateurs” (momox)

Géant de l’achat et de la revente de livre d’occasion, momox s’est fait une place auprès des lecteurs français, avec son application et un redoutable système d’envoi des livres rachetés. L’offre d’achat de livres — et d’autres biens — d’occasion s’est également renforcée avec les années. Heiner Kroke, PDG du groupe, revient pour ActuaLitté sur les développements du marché du livre d’occasion, ses futurs enjeux et les projets de la société.

20/09/2022, 17:08

ActuaLitté

Qu'adviendrait-il si Bernard Arnault rachetait Editis ?

Qui reprendra Editis — du moins, les parts du groupe Bolloré ? La question agite le Landerneau de l’édition, avec un nom qui revient depuis quelques jours : Bernard Arnault. Que diable irait-il faire dans cette galère, le patron de LVMH ? Exercice prospectif d’éditoriale fiction, option grosse phynance.

20/09/2022, 14:55

ActuaLitté

Trump et les archives nationales : le fait du prince

L’association des archivistes français (AAF) réagit suite au contentieux qui oppose le département de la Justice les archives nationales des USA à Donald Trump, au sujet de documents présidentiels : en contravention de la législation fédérale, ils n’auraient pas été remis aux archives en 2021, à la fin de son mandat. Suite à la perquisition conduite par le FBI dans la résidence personnelle de l’ancien président en Floride où ont été découverts des documents présidentiels, les Archives nationales américaines ont fait l’objet d’attaques répétées – accusées de corruption et de conspiration.

16/09/2022, 09:29

ActuaLitté

“Le patrimoine local ne vit que s’il est reconnu et admiré”

Claude Rayon est un historien de terrain qui n’hésite pas à chausser ses bottes pour arpenter les chemins normands et à parler avec tout le monde, pour apprendre et pour transmettre – et faire connaître ainsi le patrimoine local et régional, surtout les édifices religieux normands du haut Moyen Âge. Il est aussi musicien dans le groupe de folk marin normand Strand Hugg. Propos recueillis par Marie Lebert.

15/09/2022, 10:46

ActuaLitté

Lire à l'heure anglaise, en VO, avec Joya Books

Lancée en mai 2021, Joya Books est une box littéraire qui se distingue de l'offre habituelle. Elle est ainsi la première à proposer des livres en anglais dans chaque envoi, deux pour être exact. Chaque trimestre, vous recevrez dans votre boîte aux lettres le livre coup de coeur de la créatrice de la box, ainsi qu'un second ouvrage, soigneusement sélectionné… par l’auteur du livre principal. Le tout accompagné d’une petite gourmandise.

09/09/2022, 16:36

ActuaLitté

Cession de Chapitre.com : quel sort réservé aux auteurs ?

Parmi les créanciers de Chapitre figurent les auteurs des Éditions du 123, marque de Chapitre, qui n’ont pas reçu l’intégralité de leurs droits d’auteurs bien que les livres soient toujours commercialisés. Cette précision, pourtant essentielle, eu égard à la précarité desdits auteurs. Édouard Brasey, publié par cette structure, écrit à ActuaLitté pour tirer la sonnette d'alarme. 

09/09/2022, 15:34

ActuaLitté

Kylian Mbappé a-t-il lu Spider-Man  ?

Oh, la boulette ! Oh, la plaisanterie de mauvais goût, qui conduit à accuser la petite planète de n’avoir pas d’humour. Mais quand on est entraîneur du PSG, n’a-t-on pas, avant de faire des blagounettes, quelques responsabilités ? Mieux : quand on est l’idole des jeunes comme Kylian Mbappé — et qu’on a créé une maison d’édition — n’y aurait-il pas des lectures obligatoires ?

08/09/2022, 14:12

ActuaLitté

“Si Google s’octroie les archives de tous les écrivains français...”

Entre protection de la vie privée d’un utilisateur décédé et patrimoine littéraire pris en otage, difficile de trancher. Car au cœur de cette inextricable intrigue juridique, se pose le géant Google, et son service Gmail. Héloïse Jouanard, fille de l’écrivain Gil Jouanard, s’est débattue longuement contre les services de l’entreprise, avant de s’entendre répondre que l’accès aux emails de son père lui était refusé. Catégoriquement et sans autre forme de procès.

07/09/2022, 11:01

ActuaLitté

Pacôme Thiellement et les 7 poètes de Paris  

Paris de rêve, de rêverie, ou le seul véritable ? C’est en tout cas celui de Pacôme Thiellement. Après la pop culture, l’enquête policière, le cinéma, les « Sans Roi » ou encore l’amour, l’exégète s’attaque au Paris qui l’a vu naître, toujours avec sa vision si personnelle et féconde. L’envers de Paris et de ces lieux communs : le Quartier latin, Montmartre, l’île Saint-Louis, Les Champs-Élysées… Entre l’Histoire, les grands maudits, les assommeurs de dragons et sa vie dans la Ville Lumière.

07/09/2022, 10:07

ActuaLitté

Des Russes devenus zombies : “La propagande n'aspire même pas à la crédibilité”

#UkraineUnderAttack – Iegor Gran, originaire de Moscou, journaliste et écrivain publie chez P.O.L Z comme zombie, un essai troublant. « Depuis le 24 février, tout autre sujet devenait dérisoire : ce que je redoutais depuis 20 ans a fini par arriver », nous explique-t-il. « J’ai saisi chaque occasion, pour exposer ma vision des Russes et de la Poutinie : la réalité est que l’Occident n’a pas pris la mesure du danger. Or, nous voici face à un enjeu de vie et de mort : la fin de la civilisation occidentale, devant l’avancée des zombies. »

06/09/2022, 16:02

ActuaLitté

Hiboux et renards pour voisins : une résidence d'auteur dans les bois

#Terresdeparoles22 – Auteur et ancien journaliste, Stéphane Nappez a troqué durant quelques mois le clavier pour le marteau. Et la scie. Et le fil à plomb. Et les clous pour AÏE ! — « Navré Nicolas… fallait pas laisser traîner ta main sur la planche. » En effet, fallait pas… Mais quelle réalisation que cette cabane, installée en lisière de la forêt, au sein du parc de l’abbaye de Jumièges (Seine-Maritime) !

04/09/2022, 15:32

ActuaLitté

“Nous luttons contre la malnutrition culturelle des enfants”

Chaque année, l’association Lire et Faire Lire sollicite des structures d’accueil où se rendront les bénévoles pour des séances de lectures aux plus jeunes. Et chaque année, de nouveaux bénévoles rejoignent l’organisme, donnant de leur temps pour partager le goût et le plaisir des livres. 

03/09/2022, 11:54

ActuaLitté

Au coeur du Marais, rue des Rosiers, s'installe une librairie

Célébrissime, auprès des gourmets, pour son restaurant L’As du Fallafel, la rue des rosiers porte de nombreux symboles. Située dans le Marais, emblématique de la communauté juive, elle accueillera mi-septembre une librairie. Et pas n’importe laquelle : il s’agit d’une extension de Smith&Son (anciennement nommée WH Smith) sise au 248 rue de Rivoli. Le tout porté par Patrick Moynot, qui avait repris l’établissement en 2017. 

01/09/2022, 14:20

ActuaLitté

Les bibliothécaires, héros méconnus ? Un hommage en images

Que ferait-on sans les bibliothécaires ? Illustré par Denis Renard, illustrateur et auteur BD qui vit près de Caen, en Normandie, ce court album disponible en trois langues est dédié aux bibliothécaires du monde entier. Il fait suite à notre hommage récemment publié dans ActuaLitté.

29/08/2022, 14:50

ActuaLitté

Yann Moix : “Dès lors que j'avais publié mon premier roman, j’étais sauvé” 

Après Orléans et la violence familiale, Reims et l’école de commerce, Verdun et le service militaire, Yann Moix arrive à Paris. Dernier tome de cette tétralogie « au pays de l’enfance immobile », toujours rempli de peine et d’ambition. Yann Moix assume sa honte et son ressentiment, non sans humour, et achève son œuvre au noir à 27 ans, pour enfin mourir et renaître par l’entremise de la littérature, qui n’est pas écrire des livres. Avec en exclusivité, les premières pages du roman qui sortira le 31 août.

26/08/2022, 09:27

ActuaLitté

Editions AFITT : “La mort est véritablement notre métier”

Depuis 11 ans, AFITT publie un ensemble d’ouvrages techniques dédiés à la formation des spécialistes de la mort que l’on nomme « thanatopracteurs ». Et il faut reconnaître, toute plaisanterie mise à part, que la mort leur va si bien... Pour cette rentrée, l'éditeur a mandaté un Charon, pour aborder les rives de la fiction. Il a choisi ActuaLitté pour l'annoncer, et exposer leur projet. Mais pas que... 

25/08/2022, 12:20

ActuaLitté

Exode, voyage et sans-papiers : Les Turbulents, à même le ressenti

Portés par Thierry Van Hasselt, Thisou Darthois et Romane Armand, des étudiants en bande dessinée et des personnes en exil ont constitué un studio de bande dessinée expérimentale afin de raconter collectivement des exodes vécus par certains des dessinateurs investis. Jusqu’au 15 septembre au Centre Belge de la Bande Dessinée se tiendra l'exposition qui présente ce travail collectif absolument fascinant. 

23/08/2022, 16:03

ActuaLitté

Iran : la fatwa, l'accord nucléaire et Salman Rushdie

Le cas de la fatwa contre Salman Rushdie : entre coût diplomatique et ambitions révolutionnaires, que signifie sur l'échiquier géopolitique l'attentat perpétré contre le romancier britannique ? Pour y répondre, ActuaLitté a sollicité Clément Therme, chercheur associé à l’Institut international d’études iraniennes et chargé de cours à l’Université Paul Valéry de Montpellier.

23/08/2022, 10:10

ActuaLitté

Avec Vivendi, un futur Hachette trop puissant ?

L’annonce d’une cession du groupe Editis par Vivendi n’apaise pas les esprits. La décision de Vincent Bolloré de céder l’entreprise, pour obtenir l’assentiment de la Commission européenne préoccupe auteurs, éditeurs et libraires. Leur mobilisation, contre la fusion que l’on imaginait des deux structures, se reporte aujourd’hui sur l’avenir de Hachette Livre, filiale de Lagardère dont Vivendi possède 57 %. 

13/08/2022, 12:35

ActuaLitté

La voix d’Ahmet Altan est immortelle

Les vacances sont un moment propice à la lecture et aux livres : l'afflux de temps libre ouvre de nouvelles perspectives, multiples. L'occasion de lâcher prise, mais aussi de sortir de ses habitudes en matière de littérature, d'explorer des sentiers méconnus... Sur son lieu de vacances, Henri Mojon, président des Éditions du Net, a ainsi fait une rencontre inattendue... et inoubliable.

12/08/2022, 16:58

ActuaLitté

La guerre des tranchées : visite avec Gilles Marchand en Virgile

Ce 19 août, Gilles Marchand publiera Le Soldat désaccordé (Aux Forges de Vulcain), et pour le coup, nous souhaitions battre le fer tant qu’il était chaud — plutôt que de le porter dans la plaie. À la demande de ActuaLitté, le romancier a accepté de réaliser un making-of de son ouvrage, résolument ancré dans l’histoire : celle des tranchées, des poilus, de la Grande Guerre qui ne devait pas prendre plus de quelques semaines. Le temps d’y aller, et de revenir… 

12/08/2022, 09:00

ActuaLitté

“Non pas mettre l'humour dans un musée, mais l'ouvrir à tous”

Étienne Moulron porte depuis un bon moment ce projet d’une Maison de l'Humour de la francophonie à la campagne. Deux parrains d’honneur se sont déjà joints à la fête : Pierre Richard et Dany Boon. Maintenant, ne reste qu’à la financer et l’ouvrir, ainsi qu'il l'explique dans ce texte.

04/08/2022, 09:28

ActuaLitté

“Une bonne traduction, cela donne une autre dimension à un texte”

Autrice de 3 romans et pilier des éditions québécoises Mémoire d’encrier, Yara El-Ghadban est également traductrice. Celle qui a grandi entre plusieurs langues et cultures a accepté de nous parler de son travail de traductrice, comme de nous éclairer sur les spécificités du statut de traducteur en Amérique du Nord. Son ambition : transmettre au mieux la voix d’un auteur dans le respect de l’intégrité de sa langue.

03/08/2022, 10:53

ActuaLitté

“Si nous savions l'impact de la lecture à haute voix sur l'esprit...”

ENTRETIEN – Associer la dimension industrielle aux mondes de la culture et de l’art : voici le pari de Industria & Letteratura, une maison d’édition italienne de Massa (Toscane). Cette structure indépendante, que dirige Gabriel del Sarto, le directeur éditorial, parie sur des genres éditoriaux traditionnellement pas vendeurs : des nouvelles longues et la poésie. Tout en restant ouverte à d’autres formes de narration, comme la revue, dans un contexte de recherche littéraire et d’innovation.

25/07/2022, 10:51

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Nadja, victime ou protégée d'André Breton ?

Depuis le 24 juin, et jusqu’au 6 novembre, le musée des Beaux-Arts de Rouen organise une exposition autour de la figure littéraire mythique de Nadja, muse surréaliste au destin tragique. En parallèle, Gallimard édite un catalogue d’exposition riche en articles pointus et illustrations. Parmi les contributeurs, on trouve celui qui connut André Breton à la fin de sa vie, et participa au mouvement surréaliste dernière forme, Georges Sebbag. Il a accepté d'évoquer sa Nadja, fruit de décennies entourés en esprit des figures du mouvement qui redécouvrit Lautréamont ou encore Alfred Jarry.

22/07/2022, 16:45

ActuaLitté

Affirmer à Stéphanie Nicot “confiance, estime et fidélité”

La ville d'Épinal a décidé d'ouvrir un appel d'offres pour recruter un directeur littéraire. Une décision que Stéphane Wieser, directeur de la Culture, expliquait à ActuaLitté voilà quelques semaines. Une action qui conduit la manifestation à se séparer de la directrice artistique, Stéphanie Nicot. Un collectif réunissant professionnels, festivaliers a souhaité apporter son soutien dans un texte ici proposé dans son intégralité.

20/07/2022, 10:28

ActuaLitté

Réseaux sociaux : guerre ouverte entre Triller et TikTok

Mahi de Silva, PDG de la plateforme Triller, fondée en 2015, lance un appel au boycott de son concurrent, ni plus, ni moins. Présentée comme un concurrent — et pourtant ouvert un an avant l’entreprise chinoise — l’application revendique plus de 100 millions d’utilisateurs et 250 millions de téléchargements. Tous deux reposent sur un format de diffusion de brefs clips vidéos, avec une perspective marketing commune. Sauf que…

19/07/2022, 14:32

ActuaLitté

Écologie du livre : “Le train passe, il faut monter ou le regarder passer”

La filière du livre a commencé depuis quelques années son introspection écologique, identifiant divers travers de son fonctionnement, avec, entre autres, la surproduction, la multiplication des flux aller et retour et un recul de la bibliodiversité concomitante à la concentration éditoriale. Mais les solutions sont encore méconnues, voire inconnues. Mobilis, pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, avec l'aide de l'Agence de la Transition écologique, se donne 3 ans pour mettre en œuvre des actions et en évaluer la portée.

19/07/2022, 11:22

ActuaLitté

Hommage au bibliothécaire, héros des temps modernes

Que ferait-on sans les bibliothécaires? Le/la bibliothécaire a un rôle charnière dans le monde du livre, preuve que les vrais héros des temps modernes sont rarement ceux que l’on croit. Les bibliothèques sont largement couvertes par les médias, mais qu’en est-il de ceux et celles qui les font fonctionner? 

16/07/2022, 12:52

ActuaLitté

25 ans de One Piece, shōnen où les personnages “ne sont pas monolithiques”

2022 marque le 25e anniversaire de la publication de la saga One Piece au Japon, commencée en 1997 dans le magazine Weekly Shōnen Jump, et, pour la parution du tome 102 en France, Glénat célèbre cet anniversaire. Une nuit One Piece permettra de réunir les amateurs à l'occasion d'un événement en librairie.

15/07/2022, 18:00

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Ariel Holzl : “J’aime être un peu touche-à-tout”

Une catastrophe menace les Royaumes Immobiles. La princesse sans visage est l’une des seules à pouvoir prémunir le monde des Feys de s’effondrer. Loin de la Grisaille des Sœurs Carmines, Ariel Holzl revient avec une nouvelle série pleine de mystère et de cruauté. Inspirées par le classique shakespearien Songe d’une nuit d’été, les aventures d’Ivy ne font que commencer. À l’occasion de la sortie de ce dixième roman chez Slalom, nous en avons rencontré l’auteur, Ariel Holzl. 

12/07/2022, 14:41

ActuaLitté

Réfugiés italiens : “Il faut protéger la prescription, le droit à l’oubli” (Éric Vuillard)

Répondant à une demande pressante de l'État italien, le président de la République Emmanuel Macron a enclenché des procédures d'extradition visant une dizaine de réfugiés italiens, installés en France depuis des années, en raison de leur implication supposée dans des actions violentes de l'extrême gauche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Un collectif d'écrivains s'oppose à ce qu'il décrit comme un « acharnement » envers ces individus : parmi eux, Éric Vuillard, auteur d'un texte que nous reproduisons ci-dessous, en intégralité.

12/07/2022, 10:18