#Economie

Faut-il une trêve des nouveautés pour faire la guerre à la surproduction ?

RNL24 — Le Syndicat de la librairie française (SLF), organisateur des Rencontres nationales de la librairie, a réclamé aux éditeurs une « baisse drastique de la production de livres ». La plupart des librairies, asphyxiées par un système en roue libre, aspire en effet à un peu d’air. Depuis plusieurs mois, quelques points de vente forcent le passage au sein de la foule des nouveautés, en imposant leur rythme et une trêve pas toujours bien acceptée par les distributeurs-diffuseurs.

Le 16/06/2024 à 10:40 par Antoine Oury

13 Réactions | 563 Partages

Publié le :

16/06/2024 à 10:40

Antoine Oury

13

Commentaires

563

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Environ 300 nouveautés par jour. C’est le chiffre lâché par le Syndicat de la Librairie française, à l’occasion d’une conférence anticipant les principales thématiques des Rencontres nationales de la librairie. « Nous avons besoin d'une prise de conscience [des] effets non vertueux [de la surproduction] par les éditeurs, les distributeurs et les diffuseurs : une baisse drastique de la production, collective, serait très saine. Elle nous permettrait de faire notre métier d'une manière plus qualitative que quantitative », lançait Amanda Spiegel, vice-présidente du SLF et présidente de sa commission commerciale.

Le malaise de la profession est réel, mais pas vraiment récent. Depuis plusieurs années, la question de la surproduction obsède la chaine du livre, qui ne trouve pas de réponse définitive à ce dilemme. La profusion des publications serait un signe de la bonne santé du secteur, de la diversité éditoriale et de la liberté d’expression, mais elle est en réalité le fait des grands groupes éditoriaux, qui inondent le marché pour garantir la profitabilité de leur entreprise.

Rechercher et agir

Aux problématiques structurelles de la chaine de livre s’est ajouté le souci écologique, faisant de la surproduction une des préoccupations principales d’un certain nombre de ses maillons.

L’Association pour l’écologie du livre, créée en 2019, a répondu à ce relatif immobilisme par l’action, et pas n’importe laquelle. En fin d’année 2023, elle propose une « trêve de nouveautés », sous la forme d’une recherche action, pour recueillir des éléments d’analyse et envisager ensuite des pratiques plus durables.

« L’idée derrière cette trêve est de penser les choses différemment, de ne pas être dans ce rapport de bon ou de mauvais élève avec les représentants et les éditeurs, de sortir du rapport de flux », rappelle Mathilde Charrier, salariée de la librairie Le Rideau rouge, à Paris (dont la gérante, Anaïs Massola, a cofondé l’Association pour l’écologie du livre).

La recherche action vise les achats des nouveautés par les libraires. Les titres à paraître des maisons d’édition sont présentés aux libraires par des représentants, employés de diffuseurs. Certains de ces derniers sont rattachés à des groupes d’édition, comme Hachette Distribution, Interforum (Editis), Media Participations (MDS) ou Actes Sud (au groupe du même nom) : ils prennent en charge les maisons du groupe, mais aussi, parfois, d’autres éditeurs.

D’autres distributeurs indépendants (comme Makassar et Hobo) présentent les catalogues de plusieurs maisons d’édition, souvent plus petites et moins puissantes en termes de parts de marché.

À LIRE - Les libraires réclament une “baisse drastique de la production” de livres

À l’occasion de rendez-vous, les libraires découvrent les nouveautés des différents éditeurs, présentées par les représentants, et s’entendent avec eux sur une commande, ensuite reçue grâce aux offices, les livraisons régulières de livres. Rappelons que les libraires payent ces ouvrages, mais bénéficient d’un droit de retour, qui leur permet de renvoyer les livres aux distributeurs et d’obtenir un avoir pour l’achat d’autres livres.

Une certaine sérénité

Selon Mathilde Charrier, entre 10 et 15 librairies se seraient lancées dans cette trêve des nouveautés, dont plusieurs en Belgique, où l’idée a particulièrement séduit. Un atelier, lors des Rencontres nationales de la Librairie, doit permettre de rendre compte de certaines expériences, mais les résultats de la recherche-action seront présentés dans quelques mois par l’Association pour l’écologie du livre.

Au sein de la librairie Le Rideau rouge, la trêve des nouveautés s’est appliqué au rayon Littérature, un mois sur deux, « pour des résultats très bons, aussi bien qualitativement que quantitativement », assure Mathilde Charrier. « En prenant les nouveautés d’un seul mois, je les travaillais mieux, je parlais davantage du fonds, de ce que j’avais mis en avant. Au final, j’avais mieux vendu, moins retourné et mieux défendu. »

Son constat est globalement partagé par Gwendoline Des Moutis, proche de l’association et salarié de la SCOP L’Embarcadère, à Saint-Nazaire. La trêve y a été mise en place sur les programmes de mars à juillet 2024, dans tous les secteurs : « Chacun était libre de la faire ou pas, et tout le monde y est allé », indique-t-elle.

Au sein de cette librairie, les commandes des nouveautés étaient réunies en fin de mois, et non plus sur un rythme hebdomadaire, avec le panier de réassort [les commandes d’anciens titres, NdR]. Les commandes individuelles des clients, elles, restaient quotidiennes. Selon les rayons, se livrer à une trêve est plus ou moins risqué, évidemment : « En jeunesse, elle peut être poursuivie plus facilement, en littérature étrangère aussi, mais beaucoup moins en littérature française générale, plus évoquée par les médias et plus attendue par les clients », explique-t-elle.

Outre-Quiévrain, Livre aux Trésors, à Liège, a également tenté la trêve, entre janvier et juin, tout en laissant une latitude dans sa mise en place à chaque librairie. Olivier Verschueren, membre de l’Association pour l’écologie du livre et gérant de l’établissement, a annulé les rendez-vous avec les représentants des mois de janvier et février (pour les offices de mars et avril, donc).

« Ne pas recevoir de représentants avait quelque chose d’apaisant », estime-t-il « parce que nous n’avions plus cette pression-là ». Pour autant, les commandes ne cessent pas totalement : les libraires en trêve s’assurent de ne pas manquer certaines parutions, commandées à l’occasion d’un réassort, « en faisant en sorte que celui-ci n’arrive pas trop tard après l’office ».

Faire le tri

L’une des questions lancinantes liées à la production effrénée de livres porte sur l’écrémage qui serait nécessaire. La surproduction est toujours celle du voisin, et aucun éditeur n’admettra que certaines de ses parutions sont purement intéressées, lucratives et quantité négligeable.

Les chiffres du Syndicat national de l’édition lui-même — pourtant piloté par les grands groupes — fournissent tout de même une indication : l’inflation de la production serait principalement imputable aux groupes éditoriaux avec le plus important chiffre d’affaires, de Hachette à Editis, en passant par Gallimard, Albin Michel et consorts, plus qu'aux créations d'une multitude de petites structures.

Les données remontent à 2012 et 2013, révélées en 2015, mais elles restent sans doute pertinentes : « [E]ntre 2012 et 2013, le nombre de nouveautés produites par les cinq plus importantes maisons d’édition adhérentes au SNE a augmenté de 23,3 % contre 0,3 % en moyenne pour les autres. »

ActuaLitté, CC BY SA 2.0
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Le phénomène s’aggrave bien sûr avec la concentration du secteur et l’apparition de groupes à l’ambition industrielle assez évidente, comme Les Nouveaux Éditeurs, porté par l’ancien PDG de Hachette, Arnaud Nourry.

Tous les libraires le répètent, un peu désabusés : impossible d’avoir toutes les références sur les tables. Le tri au sein des nouveautés est donc une réalité effective, ce qui fait dire à Mathilde Charrier que « plein de librairies le font déjà, sans forcément le revendiquer ». Sélectionner, une compétence de base du métier, tel est le rappel primordial par la trêve des nouveautés : « Soit on se contente d’être une librairie de revendeur, soit on prend un peu de ce qui va se vendre à coup sûr et on assure une place pour la bibliodiversité en parallèle », schématise-t-elle.

À LIRE - En librairie, “la surproduction nuit à la diversité” (Anne Martelle)

La trêve des nouveautés a cet intérêt, pour les libraires interrogés, de rendre aux professionnels un pouvoir de décision quelque peu malmené par le rythme des rendez-vous et la pression des distributeurs.

« Cela relève de l’éthique et de l’aspect politique du métier de libraire », avance Olivier Verschueren. Le soutien à certains éditeurs s’exprime par leur exclusion de la trêve des nouveautés : Livre aux Trésors a ainsi conservé les rendez-vous avec les représentants des Belles Lettres, Makassar, Hobo et Serendip. « Pourquoi eux ? J’avais envie d’associer à la trêve des nouveautés une dimension plus politique du métier, c’est-à-dire ne pas pénaliser des éditeurs avec lesquels on travaille de manière assez intense, forte, qu’on a envie de défendre. »

La librairie L’Embarcadère a aussi veillé à préserver les petits distributeurs, comme Pollen et d’autres. Reste bien sûr le dilemme, lorsqu’un éditeur soutenu est porté par un distributeur visé par la trêve : les libraires s’efforcent alors de suivre sa production d’une autre manière, « sur Electre ou via le site internet de la maison  », évoque ainsi Olivier Verschueren.

À L’Embarcadère, les programmes ont été étudiés plus finement, « ce qui demande plus de travail, mais dans des conditions plus confortables, qui permettent par ailleurs de rattraper le retard », souligne Gwendoline Des Moutis. Une attention maintenue qui aurait finalement évité de gros manques dans les stocks.

« Le nouveau livre de Rushdie, je l’ai eu trois jours après la parution et tout allait bien. Deux ou trois personnes l’ont réclamé le jour même de la sortie, nous leur avons expliqué, ils n’ont pas protesté. Ils sont peut-être allés l’acheter ailleurs, mais c’est le jeu » constate Mathilde Charrier. À Saint-Nazaire, quelques nouveautés attendues ont aussi été reçues quelques jours après l’office, mais « nous avons souvent des délais de cet ordre, n’étant pas à Paris ».

Du côté belge, Olivier Verschueren regrette l’arrivée de La Route de Larcenet au réassort et non à l’office, « alors que beaucoup de clients nous l’ont demandé ». Concernant l’attention plus soutenue portée aux programmes, il constate que « dans la pratique, entre les retours d’après les fêtes, l’inventaire de janvier, le quotidien, les personnes en congés font que, même sans les rendez-vous avec les représentants, nous sommes quand même fort occupés ».

L'un des effets les plus pénalisants de la suspension des rendez-vous semble, pour ce point de vente, les difficultés pour se procurer des services presse des parutions, afin de préparer la vente des titres en librairie ou les partages d'informations avec d'autres professionnels, comme les bibliothécaires.

Gérer les représ

Quand la trêve a été plutôt bien vécue par les libraires et les clients, difficile d’en dire autant des représentants, ces intermédiaires liés aux diffuseurs, véritables liens entre les éditeurs et les points de vente.

Si Mathilde Charrier, du Rideau rouge à Paris, signale « l’intérêt des représentants des grands groupes, qui se rendent compte eux-mêmes qu’ils n’arrivent pas à suivre le rythme des nouveautés », ses collègues ont reçu des accueils moins constructifs.

« Certains d’entre eux l’ont mal vécu, car cela les pénalisait en raison d’un paiement à l’intéressement. Nous étions bien désolés pour eux, mais nous devons aussi agir de notre côté et défendre nos intérêts », explique Gwendoline Des Moutis.

« Des représentants et leur direction nous ont manifesté une indifférence un peu méprisante. Je peux comprendre certaines réactions, car nous remettons en cause leur boite, leur travail, dans un sens, mais ce manque d’esprit critique est aussi un peu inquiétant », estime pour sa part Olivier Verschueren, confronté à cette incompréhension.

À LIRE - Écologie : faut-il interdire le recyclage des livres ?

Des représentants auraient peu goûté l’adresse de l’Association pour l’écologie du livre à leur égard, au moment de la présentation de la trêve des nouveautés. Et tous assurent que leurs éditeurs font des efforts, que le rythme de publication a été ralenti…

Pour le gérant de Livre aux Trésors, la recherche action a aussi le mérite d’interroger ce maillon de la chaine du livre qu’est la distribution-diffusion, qui génère à la fois des revenus substantiels et une partie non négligeable de l’empreinte carbone du secteur. « Pour quelles raisons ne sommes-nous pas au courant des taux d’intéressement des représentants selon les éditeurs ? Ou les détails des contrats imposés aux éditeurs par les distributeurs, qui exigent parfois un certain nombre de nouveautés par an ? »

Des interrogations que soulève la trêve des nouveautés, comme l’Association pour l’écologie du livre l’attendait : « Il fallait questionner notre dépendance à la nouveauté, questionner à qui profite cette dernière. » Ces mêmes questions dérangent parfois, en témoignent des menaces tout juste voilées lancées par des diffuseurs, soulignant qu'il était plus facile de quitter une tournée de représentants que d'y être admis de nouveau... 

Lors des RNL, un atelier, le lundi 17 juin reviendra sur la trêve des nouveautés, sous l'intitulé « Nouveautés, faire mieux avec moins ». Il réunira Mathilde Charrier, de la librairie Le Rideau rouge ainsi que Jean Baptiste Hamelin, de la librairie Le Carnet à spirales à Charlieu, qui a également mené la trêve. À leurs côtés, Benoît Laureau, le cofondateur des Éditions de L’Ogre, qui s'est aussi interrogé sur son rythme de parution et sa relation avec les librairies, à l'instar d'autres éditeurs. Et permettra sans doute de faire entendre d'autres voix de la chaine du livre sur cette recherche action.

Photographie : Librairie L'instant, à Paris (illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DOSSIER - Une écologie de la librairie au coeur des RNL 2024

13 Commentaires

 

Jojo

16/06/2024 à 21:21

La surproduction débute avec les auteurs qui ne sont pas rémunérés pour leur travail. Les avances ne rémunèrent pas le travail. L'avance correspond à un droit de propriété.

Obligez les éditeurs à payez les auteurs décemment pour leur travail ! Cela les obligera à mieux sélectionner les ouvrages qu'ils publient. Vous vous retrouverez avec une baisse de la production et une augmentation de la qualité. Les lecteurs y trouveront leur intérêt aussi. Il vaut mieux avoir moins de choix mais des livres mieux conçus et plus aboutis. C'est la qualité qui fait la diversité, pas la quantité. La quantité tue toujours la qualité. C'est la qualité qui fidélise les lecteurs et peut augmenter leur nombre.
Tant que l'État laissera faire, les éditeurs intellectuellement malhonnêtes continueront de surproduire et de détruire toute la chaîne du livre.

Huggy les bons tuyaux

17/06/2024 à 07:20

A quand une remise en question des libraires sur leurs achats au doigts mouillé, la remuneration hasardeuse des employés qui prefere laisser partir un bon libraire que de continuer à le former ou de l augmenter...
Regardez un peu votre nombril messieurs dames avant d accuser systématiquement le système dont vous n êtes pas que victimes.

Jojo

17/06/2024 à 08:18

Je ne vois pas le rapport avec mon commentaire. Je vous parle de l'origine du mal, pas de ses conséquences. Les libraires ne sont pas à la source du problème. Ils subissent les dérives d'un système.
Augmenter la rémunération d'un libraire ne fera pas baisser la surproduction. Les librairies sont inondées tous les jours de nouveaux titres. Comment voulez-vous sérieusement qu'un libraire et ses employés puissent faire le tri et défendre les titres qui méritent de l'être ? En augmentant et formant un employé ? Mais c'est aussi stupide que de s'attaquer aux chômeurs pour faire baisser la courbe du chômage. C'est du néolibéralisme crétin !
Les libraires n'ont même plus le temps d'ouvrir les cartons, de préparer leurs tables et de faire les cartons pour les retours. Ce n'es tpas eux qui décident du nombre de titres à paraître mais les éditeurs.
À Partir du moment où la matière première (une œuvre, un ouvrage, la création) ne vaut rien ou presque rien (puisque le travail de l'auteur n'est pas rémunéré comme un véritable travail) et que les coûts de fabrication ont baissé et qu'un petit tirage ne coûte presque plus rien, un éditeur peut publier plus et toujours plus. Et plus il publie, moins il prend de risques mais plus il les fait reposer aux auteurs et aux libraires. La sélection, l'éditeur n'a plus besoin de la faire, il laisse le travail aux libraires et aux lecteurs. C'est le lecteur qui fait le tri, on lui balance n'importe quoi et il choisit n'importe quoi. Et les bestsellers sont des livres médiocres voire minables. De la soupe pré-digérée, des idées convenues. De la nouveauté sans idée neuve. L'éditeur est forcément gagnant parce que le libraire lui sert de trésorerie et au final, quelques titres qui rencontrent le succès remboursent la casse industrielle. À ce jeu débile, l'heureux gagnant, c'est toujours l'éditeur. Le boulot de l'éditeur, c'est de sélectionner, de publier ce qui a un intérêt à l'être. Pas de balancer n'importe quoi sur le marché en espérant gagner à la loterie.

Huggy les bons tuyaux

17/06/2024 à 16:40

Les libraires ont largement leur part.
Sur production certes mais il n y a aucune obligation d achat.
On en reviens au fait qu ils ne balayé pas beaucoup devant leur porte.
Ce qui revient aussi à mon commentaire, mieux former et mieux rémunérer permet de garder les compétences.
Les vendeurs de jeux vidéo sont désormais plus vieux en moyenne que les libraires.
J ajoute que dans l économie de l édition, ce sont les petits tirages qui coûtent le plus cher.
Quand à l idée que les gens lisent des best sellers tous pourri, c est ce que les libraires et les critiques disaient à leur époque de Conan doyle ou encore romain Gary...

Corinne

23/06/2024 à 14:46

Les coûts de fabrication n'ont pas baissé, bien au contraire. Le prix du papier a flambé depuis deux ans au moins.

Jojo

24/06/2024 à 08:30

Globalement, en quarante ans, les coûts de fabrication ont baissé parce que les techniques ont évolué. L'informatique a tout bouleversé.

Vogel87

17/06/2024 à 08:35

Je suis pour payer les auteurs plus et produire moins !
D'ailleurs depuis 20 ans le nombre de titres produits par la maison pour laquelle j'ai travaillé est resté stable ( entre 20 et 22). Les à-valoirs et % sont plus élevés qu'ailleurs et l'intégralité des bénéfices réalisés a été réinvesti dans la publication d'essais ou d'auteurs étrangers de qualité!
Jamais les actionnaires ne sont versés un € de dividende.
Alors pas tous les éditeurs dans le même sac, merci!

Jojo

17/06/2024 à 12:52

Je vous rassure, je ne mets pas `TOUS les éditeurs dans el même sac. Certains comprennent qu'il faut produire peu.

Corinne Guitteaud

23/06/2024 à 14:45

En gros, vous voulez empêcher la liberté d'expression. Les éditeurs font déjà du tri et moins de 1% des manuscrits qu'ils reçoivent sont finalement publiés par leurs soins.

lucien

17/06/2024 à 11:56

Monsieur Oury, vous écrivez :

"les titres à paraître des maisons d’édition sont présentés aux libraires par des représentants, employés de distributeurs."

N'y voyez, je vous prie, nulle insolence de ma part, encore moins un dénigrement de votre travail (bien au contraire, j'apprécie vos articles) mais il me semble que les représentants sont des employés des diffuseurs, non des distributeurs. La tâche de ces derniers est de livrer aux libraires les livres qu'ils ont commandés. La diffusion et la distribution sont des activités certes complémentaires, mais distinctes.

Ainsi la Sodis est la filiale de Madrigall chargée de la distribution (gestion des stocks, des commandes, des expéditions et des retours) des livres de ce groupe, ainsi que d'autres maisons. Pour ce qui concerne la diffusion (équipes de représentants), ce sont d'autres filiales de Madrigall qui s'en occupent : CDE, FED et Sofédis.

Titania

17/06/2024 à 14:03

Visiblement les auteurs ne font pas partie de l’équation. En tout cas, ils et elles ne font pas partie de l’article. Mis à part quelques rares noms cités mais comme on aurait cité une marque de pâtes… Bon, dont acte.

Coraline Passet

18/06/2024 à 15:00

Bonjour Antoine,

À te lire, il est facile de conclure que l'association pour l'écologie du livre est un collectif de libraires en colère.

L'association réunit aujourd'hui un collectif de plus de 400 professionnels, auteurices, éditeurices, distributeurices, représentantes et representants, traducteurices, libraires, etc.

Le but est de nourrir collectivement les réflexions sur nos dysfonctionnements métiers pour chercher des solutions collectivement.

Pour l'expérimentation de la trêve des nouveautés, la position des représentants est en effet très délicate. Je ne dirais pas qu'il faut "gérer les représentants". Ce sont des êtres humains (et non des problèmes)pris entre 1/leurs objectifs commerciaux définis par une diffusion elle même payée par les maisons d'édition et 2/ leur quotidien sur le terrain avec des libraires.

Cette expérimentation avait pour but de déclencher des discussions pour qu'on travaille tous mieux les catalogues. Oui elle est imparfaite, elle peut mettre certains et certaines en difficulté mais ce n'est pas une simple initiative libraire.

Coraline, du podcast Dlivrable, repré et membre de l'association pour l'écologie du livre

Antoine Oury

19/06/2024 à 08:12

Bonjour Coraline,

Merci pour votre point de vue exprimé dans les commentaires. L'idée ici était d'interroger quelques participants côté libraires et il est évident que les expériences sont diverses. Nous reviendrons sur celles des autres métiers impliqués également.

Cordialement,

Antoine

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Jeux olympiques : à Paris, des librairies mises à rude épreuve

Les Jeux olympiques approchent à grands pas dans la capitale, rimant avec sueurs froides pour les libraires, qui ne savent plus sur quel pied danser... Devant l’afflux de touristes attendu, certains se retirent de la compétition — une solution qui implique d’avoir une trésorerie solide. Pour les autres, l’option est de croiser les doigts et patienter. Métros fermés, livraisons retardées, clientèle volatilisée... La promesse d’un été pas comme les autres.

18/07/2024, 13:19

ActuaLitté

JO de Paris : un libraire vise une indemnisation pour préjudice

Exclusif – Du 26 juillet, cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, au 8 septembre, cérémonie de clôture des paralympiques, Paris vibrera au rythme du sport. Mais pour nombre de commerces, la situation économique sera complexe. L’impact des JO et JP sur l’activité, déjà frappée par les restrictions sur la circulation depuis mars dernier place de la Concorde, ira de mal en pis.

16/07/2024, 12:38

ActuaLitté

Le premier Fnac Café ouvre ses portes à la Gare du Nord

Le premier Fnac Café vient d’ouvrir ses portes à Gare du Nord, quelques semaines avant les Jeux olympiques. À deux pas des quais, collé à la voie 19 et à l’étage de la boutique Relay, se trouve ce tout nouveau lieu hybride, fruit d’une collaboration entre la Fnac et Lagardère Travel Retail, qui a été inauguré ce 8 juillet.

11/07/2024, 12:14

ActuaLitté

À Rennes, la librairie Le Forum du Livre sauvée par le groupe Socultur

La librairie Le Forum du Livre, nichée au cœur de Rennes, à deux pas de la place Sainte-Anne, sera reprise par le groupe Socultur, propriétaire de Cultura. Ancrée depuis près de quatre décennies dans la capitale bretonne, l'enseigne avait traversé une passe difficile après la pandémie, avant d'être placée en redressement judiciaire en février 2024. L’avenir serait plus sûr : « L’identité de la librairie sera préservée, de même que ses employés », promet Mathieu Olivier, le nouveau propriétaire.

10/07/2024, 15:22

ActuaLitté

L’illustration s’empare des vitrines des libraires strasbourgeois

En juin 2024, illustrateurs et éditeurs ont transformé les vitrines des libraires de Strasbourg en un rallye pour lecteurs avides de rencontres originales. Cet événement s'est inscrit dans le cadre de la programmation de Strasbourg capitale mondiale du livre 2024.

08/07/2024, 18:55

ActuaLitté

"La BD emmerde le RN" : une librairie vandalisée dans le Périgord

La librairie Bullivores, installée à Périgueux, a été vandalisée dans la nuit de dimanche, jour du second tour des élections législatives, rapporte France Bleu Périgord. La vitrine de l'établissement a été brisée et un mot a été tagué, bien que rendu illisible par les éclats de verre. L'enseigne située rue André Saigne avait arboré sur sa devanture une affiche déclarant « la BD emmerde le RN », pour marquer son opposition au parti dirigé par Marine Le Pen.

08/07/2024, 18:07

ActuaLitté

Lancé en 2021, le Quinze.bis de Gibert fermera ses portes

La célèbre chaîne de librairies Gibert, célèbre pour ses livres d'occasion, a annoncé la fermeture prochaine de son établissement Quinze.bis, situé boulevard de Saint-Denis dans le IIe arrondissement de Paris, pour le deuxième semestre de 2024. En cause : une contraction de sa clientèle, et plus généralement des pertes financières significatives subies par la boutique. Le groupe entend à présent se concentrer sur les neuf autres enseignes de la capitale.

05/07/2024, 18:35

ActuaLitté

Nouveau dépôt de bilan pour la librairie Weltbild

La société d'investissement en commerce électronique WB D2C Group a déposé le 10 juin dernier une demande de dépôt de bilan pour sa filiale allemande, Weltbild, auprès du tribunal d'Augsbourg où se trouve le siège de l'entreprise en difficulté. La plateforme de vente allemande génère environ 20 % du chiffre d'affaires de WB D2C Group.

04/07/2024, 18:20

ActuaLitté

Deux nouvelles adresses pour les Libraires du Sud

Le réseau Libraires du Sud accueille deux nouveaux commerces en son sein : La librairie Montfort à Vaison-la-Romaine, et la librairie Tintinnabule à Marseille.

02/07/2024, 17:36

ActuaLitté

Librairie : des actions concrètes pour un commerce du livre plus écologique

En 2022, le Syndicat de la librairie française publiait son premier guide des bonnes pratiques écologiques à destination des professionnels, rédigé par sa commission spécialisée sur le sujet. Deux ans plus tard, une petite révision s'impose, pour un document qui propose encore plus d'actions concrètes pour améliorer son bilan carbone.

28/06/2024, 09:18

ActuaLitté

“Je n'ai pas peur” : une librairie vandalisée pour une vitrine anti-extrême droite

C’est avec étonnement que l'équipe du Petit Pantagruel, librairie jeunesse implantée à Marseille, a découvert un impact sur leur vitrine, ce lundi 17 juin. Ce qui semble être une boule de pétanque a frappé, et résolument manqué son cochonnet, pour attaquer une sélection d'ouvrages « antifasciste, engagée contre l’extrême-droite ». Pas de quoi cependant ébranler le moral des libraires.

19/06/2024, 16:30

ActuaLitté

Boire le calice jusqu'au livre : un libraire-caviste dans le Finistère

À Bannalec, dans le Finistère, un nouveau commerce, placé sous l'égide de Dionysos, s’apprête à ouvrir. Le Grand Bain est une librairie-cave à vin, niché dans un presbytère du XIXe siècle. De quoi s'enivrer, de mots, de beauté… et d’alcool, aussi. 

19/06/2024, 11:17

ActuaLitté

Les nouveaux libraires, passionnés mais sans-le-sou

RNL24 — Malgré les difficultés présentes et à venir, le métier de libraire reste attractif, à en croire plusieurs chiffres présentés pendant les Rencontres nationales de la librairie. Les ouvertures de commerces se maintiennent, année après année. Mais, passés l'enthousiasme et l'effervescence de l'inauguration, que reste-t-il ? Une étude du cabinet Axiales fait le point.  

18/06/2024, 15:55

ActuaLitté

Écologie du livre : “Le système actuel nous amène dans le mur”

RNL24 — En une poignée d'années, l'écologie sera passée des marges des Rencontres nationales de la librairie à sa matinée d'ouverture. Les signes, si cela restait à démontrer, d'une inquiétude et d'une certaine impatience qui montent au sein de la profession, mais plus largement dans la chaine du livre.

18/06/2024, 11:41

ActuaLitté

Motivés et combattifs face à l'adversité : les libraires tournés vers l'avenir

RNL24 — Les libraires ont investi le Palais des Congrès et de la Musique de Strasbourg pour deux jours, le temps des Rencontres nationales de la profession. La stagnation des ventes, les projections quelque peu déprimantes et la banalisation de l'extrême droite n'ont pas entamé l'enthousiasme des participants ni leur confiance en la résilience de la librairie.

17/06/2024, 13:47

ActuaLitté

À Argenteuil, poursuivre l'histoire de la librairie Presse Papier

#CampagneUlule – Argenteuil, ville marquée par son dynamisme culturel, abrite la librairie Presse Papier depuis 44 ans. Fondée par Gilles et Catherine Bruey, cette institution de 300 mètres carrés ne s'est pas contentée de vendre des livres. Elle est devenue un pilier de la culture locale, organisant des salons littéraires et des festivals pour enfants, tout en collaborant avec les écoles et les comités d'entreprise de la région.

17/06/2024, 10:08

ActuaLitté

Une étude annonce des années noires pour la librairie indépendante

RNL24 — Le cabinet Xerfi, partenaire de longue date du Syndicat de la librairie française, présente aux Rencontres nationales de la librairie des études consacrées au commerce du livre. Cette année, les professionnels s'en seraient bien passés : des projections 2024-2025 annoncent d'importantes difficultés pour les librairies, avec des résultats nets inférieurs à 0, en moyenne, quelle que soit la taille de l'établissement.

16/06/2024, 18:14

ActuaLitté

Librairies : “N'attendez pas fermetures et licenciements pour agir”

RNL24 — Les 7es Rencontres nationales de la librairie se sont ouvertes ce 16 juin au matin, à Strasbourg, dans un contexte particulier. Déjà préoccupée par la réduction des marges et la hausse des charges, la profession n'ignore pas non plus la prochaine échéance électorale et le risque d'une extrême droite au pouvoir.

16/06/2024, 14:26

ActuaLitté

Une librairie 100 % anglophone remplace Stéphane Plaza à Versailles

Versailles comptera un établissement de plus avec l’ouverture prochaine d’une librairie Smith&Son – soit la troisième que dirige Patrick Moynot. Et pour la petite histoire, c’est dans une ancienne agence Stephane Plaza, qui a fermé, que se déploiera cette offre 100 % anglophone.

13/06/2024, 13:12

ActuaLitté

 Une librairie emblématique renaît de ses cendres

La Livraria Cultura de Conjunto Nacional, située sur la fameuse Avenida Paulista, à São Paulo, était un lieu de culture en même temps qu'une attraction touristique. Faisant face à de sérieux problèmes financiers, l'adresse ouverte à la fin des années 1960 a dû définitivement fermer ses portes ce printemps. 

12/06/2024, 12:54

ActuaLitté

Dolpo : les nouveaux libraires en ligne

Face aux récents changements qu'a connus l'industrie du livre ces dernières années, trois passionnés de littérature ont uni leurs forces pour créer une librairie en ligne, offrant un conseil personnalisé des plus précis. Dolpo ambitionne de redorer l'image du livre en ligne, en offrant une expérience client au plus proche des librairies traditionnelles.

11/06/2024, 16:50

ActuaLitté

Christophe Desbonnet prend la tête du Groupe NOSOLI

Après le rapprochement des enseignes Furet et Decitre en janvier 2019, GROUPE NOSOLI a fait l’acquisition, en Octobre 2022, de Chapitre.com, l’opérateur historique du livre d’occasion. 

07/06/2024, 13:08

ActuaLitté

Les libraires réclament une “baisse drastique de la production” de livres

RNL24 — À quelques jours des Rencontres nationales de la librairie, qui se déroulent cette année à Strasbourg, le Syndicat de la librairie française (SLF) a proposé une petite introduction, en forme de panorama de l'état du métier. L'horizon est considérablement assombri, entre surproduction, baisse des achats, hausse des charges et marge toujours réduite... La profession en appelle aux pouvoirs publics, mais pointe aussi la responsabilité des grandes maisons d'édition et de leurs filiales de diffusion-distribution.

06/06/2024, 13:02

ActuaLitté

À Toulouse, tracer l'avenir de La Librairie. comme un “trait d'union”

#CampagneUlule – Le quartier Chalets-Concorde, à proximité du centre historique de Toulouse, pourra s'enrichir dès le mois de septembre 2024 d'une librairie indépendante et généraliste : La Librairie., tout simplement. Amélie Georgin et Lysiane Ozanic, qui portent ce projet, ont ouvert une collecte de fonds, afin de financer les travaux de remise aux normes, d'accessibilité, ainsi que la constitution du stock de livres.

06/06/2024, 09:16

ActuaLitté

Salanque : nouvelle vie pour la seule librairie indépendante du coin

À Saint-Laurent-de-la-Salanque, commune de 10.000 habitants dans le nord des Pyrénées-Orientales, une librairie indépendante, la seule du secteur, survit depuis 20 ans. Justine, jeune libraire qui s'apprête à succéder à l'ancienne gérante partie à la retraite, a lancé une campagne de financement pour redynamiser le commerce. 

05/06/2024, 12:41

ActuaLitté

La librairie belge Filigranes annonce son déménagement

La librairie bruxelloise Filigranes a dévoilé mardi une nouvelle boutique en ligne et lancé une campagne de communication ambitieuse pour attirer de nouveau les lectrices et lecteurs. La direction a également confirmé un prochain déménagement du magasin situé sur l’avenue des Arts, à Etterbeek, vers un nouvel emplacement dans la capitale belge.

04/06/2024, 16:49

ActuaLitté

Crises, écologie, lecture : l'avenir des libraires

Depuis 2011, le Syndicat de la Librairie Française (SLF) orchestre tous les deux ans les Rencontres nationales de la librairie (RNL), un rendez-vous désormais incontournable pour les professionnels du secteur. Cette année, c'est à Strasbourg, capitale mondiale du livre, que les réjouissances auront lieu, les 16 et 17 juin : demandez le programme.

12/05/2024, 10:02

ActuaLitté

Une librairie dédiée à la Romance à Rouen, au Sport à Nice

Ce 20 avril, une librairie dédiée à la Romance, L'Encre du cœur, a ouvert ses portes à Rouen. Un genre en pleine expansion, médiatiquement en tout cas, favorisé par les dynamiques des réseaux sociaux. Dans cette optique, elle organisera des événements comme des clubs de lecture et autres discussions sur la plateforme Discord, dans cet esprit communautaire qui caractérise cette littérature. Ce même mois, à Nice, une enseigne entièrement dédiée aux ouvrages de sport a été inaugurée.

06/05/2024, 18:21

ActuaLitté

Avec les hologrammes, la lecture bientôt omniprésente ?

À l'occasion de la Journée mondiale du livre, le 23 avril dernier, la chaine de librairies suisse Ex Libris a installé des dispositifs holographiques au sein d'universités, mais aussi de centres commerciaux. Ces appareils diffusaient des lectures d'extraits de textes, assurées par leurs auteurs eux-mêmes ou par différentes personnalités.

06/05/2024, 11:06

ActuaLitté

Antitrust : aux États-Unis, des libraires en force contre Amazon

Quelques jours après l'Independent Bookstore Day, qui célèbre la vitalité des librairies indépendantes aux États-Unis, l'American Booksellers Association (ABA), qui représente les professionnels, veut peser dans une importante procédure contre Amazon. La Federal Trade Commission (FTC) a porté plainte contre le géant, soupçonné de pratiques anticoncurrentielles, l'année dernière.

30/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Modification du prix du livre : éditeurs et libraires fixent des règles

La fin d'année 2022 et les premiers mois de 2023 ont marqué la chaine du livre avec des hausses de prix inédites, consécutives à des problématiques d'approvisionnement et à la pénurie de papier. Les libraires s'étaient retrouvés forcés de réétiqueter au plus vite... Pour éviter d'autres situations similaires, les professions ont adopté une charte, à l'occasion du Festival du Livre de Paris.

11/04/2024, 19:30

ActuaLitté

"La plus petite librairie du monde" a ouvert en avril

Depuis le 4 avril, la commune de quelque 2000 habitants, Hesdin, dans les Hauts-de-France, accueille « la plus petite librairie du monde », qui s’installe dans la maison natale de l’abbé Prévost, auteur du classique du XVIIIe siècle, Manon Lescaut. Un projet porté par Isabelle Baudelet, créatrice de la micro-entreprise d’édition, La Fabrique Poétique, et Pauline et Franck Groux, conteuse et arrière-petite-fille de Victor Segalen pour la première, et céramiste pour le second.

10/04/2024, 17:58

ActuaLitté

Canada : Indigo troque la Bourse contre un nouveau propriétaire

Le groupe canadien Indigo Books & Music, qui réunit trois chaines de librairies (Indigo, mais aussi Chapters et Coles), quittera prochainement la Bourse de Toronto pour le giron des investisseurs Trilogy Retail Holdings et Trilogy Investments. Un rachat négocié alors qu'Indigo a connu une année 2023 difficile, notamment marquée par une lourde cyberattaque.

08/04/2024, 15:20

ActuaLitté

30 années de librairies indépendantes, en Loire-Atlantique

À 10 ans, on voit la vie en grand, clament trois librairies de la Région Pays de Loire. Soufflant leur dixième bougie la même année, ces trois établissements ont décidé d’une célébration commune. Au programme, des auteursinvités, ateliers et spectacle pour les enfants. Et 10 années de coups de cœur remis en avant. 

07/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Les éditions Divergences inaugurent leur librairie le 13 avril 2024  

Après une quête de deux ans pour trouver « le lieu idéal », et 17 semaines de rénovation, les éditions engagées à gauche, Divergences, ouvrent leur librairie à Quimperlé le samedi 13 avril. Elle sera située dans le bâtiment du XVIIIe siècle, 45 Place Saint Michel. L'équipe propose à cette occasion une journée de célébration gratuite et ouverte à tous, sans nécessité de réservation, orchestrée par l'association La Torda.

05/04/2024, 18:13

ActuaLitté

À Marseille, "sauvez la librairie Saint-Paul"

« La Librairie Saint-Paul a besoin de vous ! », s'exclame son équipe, qui confie : « Deux ans après sa reprise, la Librairie Saint-Paul Marseille traverse actuellement une période difficile qui pourrait provoquer sa fermeture définitive à court terme. » Pour sortir de cette mauvaise passe, elle a lancé une cagnotte Leetchi, et a pour le moment récolté 4565 €. 

27/03/2024, 17:27

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Françoise Bourdin : son tout premier roman, Les Soleils mouillés

« Je me suis lancée dans la rédaction d’un roman. Le premier est toujours un peu autobiographique. » En 1972 Françoise Bourdin publiait chez Julliard sont premier roman, Les Soleils mouillés. Un livre presque aussi intime qu’il fut confidentiel — et logiquement introuvables depuis des années. Il sera réédité chez Récamier en octobre prochain.

20/07/2024, 09:04

ActuaLitté

Qui veut Intégrer l'équipe de traductions de l'ENS Éditions ?

ENS Éditions et le ministère de la Culture lancent un appel à projets pour la traduction de grands textes des sciences humaines et sociales. Ce programme vise à publier des ouvrages de chercheurs internationaux, traduits en français, et à les intégrer dans des collections spécialisées. Les propositions de traduction seront examinées par un comité scientifique, avec une sélection finale en mars tous les deux ans. Les porteurs de projet devront assurer la direction scientifique et le respect des délais de traduction et publication.

19/07/2024, 16:18

ActuaLitté

Christelle Dabos, autrice de La Passe-miroir, annonce un nouveau roman

Le 6 juin dernier, Christelle Dabos annonçait la publication d’un prochain roman : Nous, à paraître chez Gallimard Jeunesse le 7 novembre prochain. Forte du triomphe de sa saga fantaisie La Passe-miroir, qui a séduit plus d’un million de lecteurs à travers tous ses tomes et formats (données : Edistat), l’autrice renoue avec son amour pour la fantasy, annoncée dystopique et vintage, dans un roman déjà très attendu.

19/07/2024, 16:10

ActuaLitté

Bonbon Citron, des livres surprenants pour élagir l'horizon des enfants

#CampagneUlule – Présentée comme une maison d'édition inclusive, Bonbon Citron s'est concrétisée en fin d'année 2023 avec de premières parutions, « sans clichés ni stéréotypes ». La structure récidive avec deux nouveaux titres, pour découvrir les femelles du monde animal d'une part, et mieux appréhender les émotions d'autre part. 

19/07/2024, 12:03

ActuaLitté

Julie Thévenet quitte Le Seuil pour les Éditions du sous-sol version Editis

Julie Thévenet a annoncé son départ des éditions du Seuil, ou plutôt retrouve les éditions du sous-sol, qui étaient un département du Seuil, avant d'être cédées à Editis.

19/07/2024, 11:37

ActuaLitté

La justice turque bloque l'accès à la plateforme Wattpad

Sur décision du 10e tribunal de paix pénal d'Ankara datée du 12 juillet dernier, l'accès à la plateforme d'écriture et de lecture Wattpad a été fermé en Turquie. Aucune explication n'a été donnée à ce blocage, jugé préoccupant par l'organisation non gouvernementale PEN International.

19/07/2024, 10:41

ActuaLitté

L'écrivain et journaliste Tony Delsham est décédé

Né le 4 février 1946 à Fort-de-France, l'écrivain et journaliste Tony Delsham est décédé ce 16 juillet 2024 à l'âge de 78 ans. Comptant parmi les auteurs les plus lus en Martinique, il a publié un grand nombre de romans, mais aussi des pièces de théâtre et même des bandes dessinées.

19/07/2024, 09:14

ActuaLitté

Afrorizons : pour sortir du livre trop cher, l'édition binationale ?

Désiré Godonou est un étudiant béninois qui, dans le cadre de son Master Métiers du livre et de l'édition à l'Université Rennes 2, développe le projet Afrorizons, dédié à la promotion de la littérature jeunesse africaine. Face aux prix trop élevés des livres dans son pays et toute l'Afrique francophone, comme la difficulté à accéder à ces produits de luxe, il mise sur l'édition binationale, et plus si affinités...

18/07/2024, 18:37

ActuaLitté

Algérie : une maison d'édition ferme sous la pression de conservateurs

Inaâm Bayoud, autrice algérienne, est au coeur d'une polémique après avoir publié Houaria, roman qualifié d'« obscène » par une partie conservatrice du pays. Alors qu'elle a remporté au début du mois de juillet le prestigieux prix Assia Djebar, sa maison d'édition MIM vient d'annoncer sa fermeture, suite à la campagne de mise à l'index qui visait le livre.

18/07/2024, 18:28

ActuaLitté

D'Étretat à Dieppe, lire sur les plages normandes

Depuis le 6 juillet et jusqu'au 25 août 2024, les cabanes « Lire à la plage » ouvrent leurs portes dans douze communes du littoral et à la base de Jumièges-Le Mesnil, offrant un espace de lecture et d'animations à savourer tout au long de l’été.

18/07/2024, 16:45

ActuaLitté

Les éditions Vega ouvrent une nouvelle collection de light novels

Lors de leur conférence annuelle à la Japan Expo, les éditions Vega ont dévoilé une partie de leurs nouveautés pour l'année 2025, promettant une année riche en histoires captivantes avec une sélection de mangas, de webtoons sous le label KFactory. Mais aussi de light novels, avec une nouvelle collection : LyR.

18/07/2024, 15:42

ActuaLitté

Henri Causse, figure des éditions de Minuit et homme de l'ombre, est mort

Henri Causse, directeur commercial des Éditions de Minuit, membre fondateur de l'Association pour le Prix unique du livre et de l'Association pour le développement économique de la librairie de création (ADELC), est décédé ce 12 juillet, à l'âge de 84 ans, révèle la maison de Vercors et de Marguerite Duras.

18/07/2024, 15:34

ActuaLitté

Le CNL répond à l'ATLF avec une hausse des tarifs pour les traductions llittéraires

En juin dernier, le Conseil d’administration du Centre national du livre (CNL) a décidé d'augmenter le taux de rémunération minimum requis pour les traducteurs afin qu'ils puissent prétendre à une subvention pour la traduction, la publication ou une bourse de traduction. 

18/07/2024, 14:39

ActuaLitté

La Fondation Hachette finance 8 nouveaux projets pour la lecture

En 2024, la Fondation Hachette pour la lecture soutient des porteurs de projets ambitieux qui facilitent l’accès aux livres, à la culture et à l’éducation, en attribuant des dotations allant de 10.000 à 78.000 € à huit nouvelles initiatives.

18/07/2024, 11:44

ActuaLitté

Du graphisme “d'intérêt général” pour ranimer le vivre ensemble

Le Centre national des arts plastiques (Cnap) et la Cité internationale de la langue française s'associent autour d'un appel à candidatures pour une commande d'affiche à message « d'intérêt général ». Le principe de l'initiative est de mettre la force du graphisme et de la langue française au service du sens commun et du vivre ensemble.

18/07/2024, 11:08

ActuaLitté

La Russie condamne Masha Gessen à 8 années de prison

À l'issue d'un procès in absentia, la Russie a condamné Masha Gessen à une peine de huit années de prison pour « diffusion de fausses informations ». Des propos sur le massacre de Boutcha, en Ukraine, tenus en septembre 2022 et diffusés sur le réseau YouTube, sont en cause.

18/07/2024, 10:52

ActuaLitté

Résilience, une “collection d’utilité publique” chez Rouquemoute

Rouquemoute, maison d'édition nantaise, annonce l'ouverture, à la rentrée prochaine, d'une nouvelle collection, intitulée « Résilience ». Deux premiers titres incarneront une ligne éditoriale soucieuse d'évoquer des épreuves et traumatismes et, surtout, les différentes manières d'en surmonter les conséquences. 

18/07/2024, 10:09

ActuaLitté

À la Bpi, une matinée pour prendre les jeux vidéo au sérieux

La Bibliothèque publique d’information (Bpi), dans le cadre de son festival Press Start, dédié au jeu vidéo, organise une matinée d'étude adressée aux professionnels de la lecture publique. Il s'agira de s'interroger sur les impacts de la pratique vidéoludique, ses apports et ses bienfaits.

18/07/2024, 09:56

ActuaLitté

L'écrivain passionné de musique Benoît Duteurtre est mort  

La famille de Benoît Duteurtre a annoncé le décès de l'écrivain et journaliste, survenu en début de semaine à son domicile du Valtin, dans les Vosges, des suites d'une crise cardiaque, révèle Paris-Normandie. Il avait 64 ans.

17/07/2024, 18:03

ActuaLitté

Une vingtaine de bibliothèques romaines vont fermer (pour longtemps)

À Rome, une vingtaine de bibliothèques profiteront à partir de novembre de travaux de modernisation, financés par les fonds du Plan National de Relance et de Résilience (PNRR), financé par l'UE. Une décision annoncée ce 17 novembre, dans le cadre de la dernière réunion de la commission Culture de la capitale italiennne.

17/07/2024, 16:44

ActuaLitté

Leïla Slimani, co-autrice de la cérémonie d'ouverture des JO 2024

La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques se tiendra le 26 juillet prochain, sur la Seine. Alors que le spectacle s'annonce grandiose, Thomas Jolly, directeur artistique de l'événement, s'est entouré de quatre auteurs pour construire le récit de la cérémonie : Patrick Boucheron, Fanny Herrero, Damien Gabriac et Leïla Slimani.

17/07/2024, 16:16

ActuaLitté

Quel bilan pour l'édition française à l'international en 2023 ?  

Dans son rapport 2023-2024 sur les chiffres de l’édition en France et à l’international, le Syndicat national de l'édition est formel : « Le secteur de l'édition française affiche un dynamisme réel sur la scène internationale, indiquant une attention renouvelée pour la production française. » L'activité internationale des maisons d'édition françaises est en hausse de 3,4 % par rapport à 2022, mais que recouvre exactement ce chiffre ?

17/07/2024, 15:45

ActuaLitté

D'après un rapport, le Pass Culture reste surtout un Pass Livre

L'Inspection générale des affaires culturelles (IGAC) s'est à son tour penchée sur le Pass Culture, un dispositif particulièrement observé ces derniers mois. Un rapport remarque la satisfaction des jeunes bénéficiaires du crédit de 300 €, mais une utilisation inégale de la somme et des impacts sur les pratiques culturelles « contrastés ».

17/07/2024, 12:37

ActuaLitté

Les Français toujours plus accros aux achats sur internet

Avec 159,9 milliards € de chiffre d’affaires, le e-commerce en France a enregistré une croissance de 10,5 % entre 2022 et 2023 – soit 10% du commerce de détail en France.. En 2017, rappelle la Fevad dans ses Chiffres clés, le CA était évalué à 80,5 milliards. Depuis 2022, les services ont pris l’ascendant sur l’achat de produits. Ce qui mène cependant à plus de 2,35 milliards de transactions réalisées l’an passé.

17/07/2024, 12:10

ActuaLitté

6 mois rue de Valois : Rachida Dati démissionne, avec le gouvernement

Après 6 mois et 5 jours passés au ministère de la Culture, Rachida Dati quitte ses fonctions de ministre de la Culture, avec le reste du gouvernement de Gabriel Attal. Le Premier ministre a présenté une nouvelle fois sa démission au président de la République ce mardi 16 juillet, qui l'a cette fois acceptée.

17/07/2024, 10:57

ActuaLitté

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante, meilleur roman du XXIe siècle

Alors que nous approchons de la fin du premier quart du XXIe siècle, le New York Times vient de publier sa liste des 100 meilleurs romans de la période. Établie avec l'aide de 503 romanciers, poètes, écrivains, critiques et amateurs de littérature, le classement du quotidien américain couronne L'Amie prodigieuse, d'Elena Ferrante.

16/07/2024, 17:28

ActuaLitté

Un auteur de best-seller en futur vice-président des États-Unis ?

Deux jours après la tentative d'assassinat contre lui, Donald Trump vient d'être officiellement investi comme candidat des républicains lors de la convention du parti qui avait lieu ce lundi 15 juillet à Milwaukee. Dans la même soirée, le milliardaire a annoncé vouloir nommer en tant que vice-président J.D. Vance, sénateur de l'Ohio et auteur d'un best-seller.

16/07/2024, 12:05

ActuaLitté

Archives classifiées : le procès contre Donald Trump annulé

Quelques jours après une tentative de meurtre, Donald Trump échappe à un procès de grande ampleur, visé par 40 chefs d'accusation pour avoir emporté et dissimulé des documents liés à son mandat présidentiel, dont certains classés secret défense. La juge Aileen Cannon a annulé la procédure, considérant qu'elle était partiellement illégale.

16/07/2024, 11:43

ActuaLitté

Bibliothèques : un soutien financier renforcé vers les outre-mer

Au sein de la dotation générale de décentralisation, accordée aux collectivités par l'État suite aux transferts de compétences, le concours particulier relatif aux bibliothèques peut couvrir un certain nombre de dépenses. Extension d'horaires, achat d'équipement mobilier ou informatique, voire le développement des collections. Un décret du Premier ministre ouvre une nouvelle fraction au sein de cette DGD, spécifiquement réservée aux territoires ultra-marins.

16/07/2024, 10:06

ActuaLitté

Menaces de mort : Le Prix Albert Londres et la Scam portent plainte

Le 3 octobre dernier, le site d’extrême droite Réseau libre se faisait tristement connaître auprès du grand public en menaçant explicitement 180 journalistes, élus, syndicalistes et avocats. Leur promesse : « Une balle dans la nuque. » Au lendemain du second tour des législatives, il enfonçait le clou. De nombreuses personnalités figurant sur cette liste ont porté plainte contre X auprès de la procureure de Paris, pour « menaces de mort et menaces de mort contre un avocat ». C'est au tour du Prix Albert Londres et de la Scam de faire de même.

15/07/2024, 17:37

ActuaLitté

Contre l'injustice, une chaîne de baston, Viral Hit

Yoo Hobin, un jeune garçon ordinaire et frêle, est souvent la cible des harceleurs de son lycée. Sans cesse à court d’argent avant la fin du mois, il enchaîne les petits boulots pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère hospitalisée. Sa vie, loin d'être enviable, bascule soudainement lorsqu'une scène de bagarre le mettant en cause est accidentellement diffusée en ligne...

15/07/2024, 17:08

ActuaLitté

Le webtoon Omniscient Reader's Viewpoint adapté en anime

C'est officiel : le webtoon Omniscient Reader's Viewpoint, de l'artiste Sleepy-C, sera adapté en anime. La nouvelle a été divulguée lors de l'Anime Expo 2024, qui a eu lieu du 4 au 8 juillet 2024 à Los Angeles. Sur le stand de Crunchyroll, les fans se sont réunis pour découvrir les premières images de l'anime, réalisé en coproduction par Aniplex et Crunchyroll.

15/07/2024, 12:26

ActuaLitté

Mort du poète Jean Gédéon à l'âge de 92 ans

Né en 1931, le poète Jean Gédéon est mort à l'âge de 92 ans le 12 juillet dernier. S'il avait commencé assez tôt à pratiquer l'écriture, il s'était investi plus largement peu après sa retraite, publiant plusieurs recueils chez Hélices poésie ou Encres Vives.

15/07/2024, 09:44

ActuaLitté

Que dans les campagnes, la culture ne se résume pas à “agri”

C’était le projet phare du mandat de Rachida Dati, dont les jours rue de Valois sont hélas comptés : que les zones rurales ne comptent plus pour du beurre. Même de baratte. Le Printemps de la ruralité, qu'avait amorcé la ministre de la Culture en janvier, a ainsi tiré les conclusions qui s’imposent pour que les territoires s’épanouissent.

13/07/2024, 16:17

ActuaLitté

La gauche de François Hollande, la philosophie de Patrick Sébastien

François Hollande est de retour à l’Assemblée nationale, et en librairie : le député de la Corrèze, et accessoirement ancien président de la république, publie le 5 septembre prochain, Le défi de gouverner, sous-titré, La gauche et le pouvoir depuis l’affaire Dreyfus (Perrin). Le 31 octobre cette fois, l'ancien animateur du Plus grand cabaret du monde, Patrick Sébastien, raconte cinquante ans de carrière, distillant « les ingrédients savoureux d’un traité philosophique sur l’ambition ». 

12/07/2024, 18:18

ActuaLitté

En septembre la rentrée des auteurs en Auvergne-Rhône-Alpes  

La rentrée des auteurs, un événement phare pour les romanciers de la rentrée littéraire 2024 et les auteurs et illustrateurs de littérature jeunesse, se déroulera le lundi 9 septembre au Théâtre Comédie Odéon à Lyon, suivi d'une seconde session à Clermont-Ferrand le lundi 30 septembre.

12/07/2024, 18:15