#Réseaux sociaux

GPA, PMA : depuis quand la censure fait-elle la République ?

ÉDITO – Voici trois semaines, la conférence de la philosophe Sylviane Agacinski, prévue à l’université Bordeaux 3 (Michel de Montaigne, qui s’en retourne dans sa tombe), a été annulée. Parler de GPA et de PMA ne serait pas possible ? L’acte de censure fait définitivement froid dans le dos.

Le 08/11/2019 à 11:50 par Nicolas Gary

16 Réactions |

Publié le :

08/11/2019 à 11:50

Nicolas Gary

16

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

En juin dernier, Sylviane Agacinski publiait L’homme désincarné. Du corps charnel au corps fabriqué (Gallimard). C’est dans le contexte des débats sur la bioéthique qu’était alors invitée l’autrice, pour porter légitimement le débat des idées, apporter un regard, une analyse. Intitulée L’être humain à l’époque de sa reproductibilité technique, la conférence a fait l’objet d’une série d’attaques en bonne et (in) due forme de la part de différents groupes, qui dénoncent l’invitation « d’une homophobe notoire ». Crénom de nom…

De l'adulte et de ses responsabilités

Depuis les années 2000, cette universitaire a pris des positions sur de multiples sujets de société : ce furent la parité et le mariage homosexuel, qu’elle a pleinement défendus. Elle a en revanche fait état de son opposition à l’adoption plénière pour les couples homosexuels, mais également à ce que les couples de femmes et les femmes seules puissent accéder à la procréation médicalement assistée. 

Sur la GPA — Gestation pour autrui — elle évoquait devant les sénateurs « une forme inédite de servitude », en octobre dernier. Il faudrait aller plus loin : une uberisation du corps humain. 

Or, il suffit de quelques recherches, pour s’interroger : notoirement homophobe ? Au Point, Sylvian Agacinski rappelait que la PMA est originellement pensée pour « lutter contre l’infertilité d’origine pathologique ». Et qu’à ce titre, « [n]i le célibat ni l’homosexualité ne troublent les fonctions reproductives des individus et un couple de deux femmes (ou de deux hommes) ne sont pas, a priori, concernés par l’infertilité ».

Avec une remarque d’une justesse terrifiante : « On ne peut pas se contenter de prendre en compte le désir ou la volonté des adultes. » Sont-ce là des remarques homophobes ? Inutile de tergiverser, la question est rhétorique. Et son dernier ouvrage le disait clairement : avec la PMA, nous entrons dans une nouvelle ère, celle qui instaure « le rêve de l’enfant sur commande ». 

Or, Sylviane Agacinski ne nie pas que le droit à l’adoption pour les couples homosexuels est légitime — et les procédures françaises sont assez lourdes pour donner envie de chercher du côté de la PMA dans les pays européens des alternatives.

Ostraciser, conscrire, avant de réfléchir

Mais que l’on s’accorde sur les propos de la philosophe, ou non, importe peu : il est des débats qu’une société se doit d’assumer, de faire vivre, parce qu’une République qui oublierait de s’interroger sur son devenir se (dé) vouerait à sa propre destruction. Le refus de la PMA ne saurait, en aucun cas, constituer en soi une position homophobe. Et comme l’indique Marianne : « Le réel n’a aucune importance, seules valent les pétitions de principe qui permettent de justifier la poursuite du combat contre la bête immonde. »

Mais quand il devient plus impératif de museler celui ou celle qui porte une parole contraire, que de permettre d’échanger, quand une forme de terrorisme de la pensée s’introduit dans ce qui relève d’une nécessité citoyenne de s’écouter et parler, alors le danger n’est plus simplement aux portes de la Cité. Le cancer des opinions radicales — radicalisées ! — soucieuses d’être seules à s’exprimer, quitte à censurer l’autre, à nier ses droits, nous ronge.

Être une universitaire ne signifie pas que la parole accède à une vision supérieure : en revanche, on peut attendre d’une chercheuse, d’une essayiste, qu’elle apporte une réflexion avec un peu plus de hauteur, nourrie de savoirs, de connaissances, vérifiés par une communauté scientifique, et vérifiables - fiabilité qui devient plus ou moins relative dès lors qu'il s'agit d'éditorialistes, de polémistes, d'experts autoproclamés, de "spécialistes", de certains journalistes, et du grand public. Surtout quand on lui répond par la brutalité d’un silence imposé, contraint. 


pas de bras, pas de PMA...

Le communiqué diffusé verse alors dans la caricature, dans la haine, incitant à la mobilisation parce qu’homophobie et transphobie sont devenues des oriflammes devant lesquels il faut s’incliner. Être taxé d’homophobie revient à devenir le Mal absolu, l’intolérance, le réactionnaire, etc. Et avec la hargne du tyran, voici que s’impose un procédé despotique : haro sur le baudet, sus au bouc émissaire. Et que la vindicte populaire, portée par un petit nombre d’égarés — comment l’évoquer autrement ? — frappe, pour que l’ignorance demeure.

“Que ton règne arrive”

Devant le rationnel du discours construit, se dresse un mur d’indignation, qui n’a finalement rien compris au texte de Stephane Hessel. Mais forte de ses convictions et de ses ressentis, comme autant d’étendards plus légitimes que ceux de la raison. Ensuite, il suffit de détourner les propos, de résumer hâtivement, de flinguer à tout va : le bourreau n’a plus même besoin de faire son office, la menace brandie suffit à faire taire. 

Que doit-on déplorer ? L’excessive prudence de l’université ? Des groupuscules dont l’ignorance devient préoccupante ? Une société où les inquisiteurs redeviennent maîtres de la seule pensée admissible ? Écouter Sylviane Agacinski, et être en désaccord avec ses idées, la belle affaire. Réduire au silence une parole qui ne sert pas immédiatement ses intérêts, voici le danger. Celui d’une société devenue aveugle, au point de croire le borgne qui s’en déclare roi.

Fort heureusement, il semble que l’obscurantisme et le diktat des passions ne suffisent pas à totalement occulter les besoins démocratiques. Les impératifs démorcatiques. La présidente de l’université Michel de Montaigne, Hélène Velasco annonce qu’elle a décidé de reprogrammer l’intervention de Sylviane Agacinski. 

On pourra alors être en désaccord, échanger, confronter les idées. Mais surtout, pitié, ne pas tomber sous les coups d’une violence pire que toute autre : priver notre société de sa parole.

16 Commentaires

 

Eric W

08/11/2019 à 16:42

Tout ce long discours pour rien ou presque. Trop d'indignation tue l'indignation, surtout quand elle ne repose sur rien. Car les faits nous disent tout autre chose en matière de censure.
En effet, si on parle de censure, il faut rappeler la campagne menée par Agacinski (co-fondatrice du CORP) cet été pour censurer la série télé "Plus belle la vie" accusée de faire la promotion de la GPA. Censure bien sûr refusée par le CSA qui rappelle qu'une série télé est une oeuvre de fiction, et n'a pas à respecter une pluralité et une représentativité de la diversité des opinions.
Et c'est bien là le problème de l'université qu'ont pointé les associations : Agacinski, qui est une sorte de Faurisson de la bioéthique, était invitée sans aucune disposition permettant d'avoir un débat contradictoire, avec par exemple des chercheurs ou des associations concernées qui auraient pu lui opposer le caractère infondé des fantasmes qu'elle présente mensongèrement comme des réalités. En violant les règles de pluralité et de représentativité des opinions, l'université n'a pas respecté ses obligations. Cela n'a rien à voir avec la censure.

NAUWELAERS

08/11/2019 à 21:48

«Une sorte de Faurisson de la bioéthique», cette pauvre Agacinski...
Tout ce qui est excessif est insignifiant et si la censure la plus bornée et liberticide avance de tels «arguments» qui feraient mourir de rire si l'atmosphère n'était aussi délétère, on peut encore espérer un sursaut d'intelligence et de simple bon sens !
Y compris de la part de personnalités considérées comme progressistes (même s'il faut s'entendre sur ce que ce terme recouvre exactement mais n'ouvrons pas ce débat-là) comme Joffrin dans «Libération» ou...Nicolas Gary qui signe de loin un de ses meilleurs éditoriaux.
Et qui se sont prononcés contre cette censure abjecte et injustifiable.
Comme une délicieuse bouffée d'air frais avec des effluves iodés pour contrecarrer une pollution suintante (métaphore).
Ravi que Sylviane Agacinski ne soit plus censurée à l'université: fin de l'indignité...pour ce cas-là.
Prions pour un renversement de tendance généralisé dont ActuaLitté sera un des fers de lance(s) !
Un lecteur ravi: que d'imbécillités affligeantes déboulent au quotidien sur nos écrans d'ordis ou de tablettes etc.
Ici l'esprit a soufflé,pardonnez mon lyrisme !
La bêtise n'a pas encore tout emporté, on peut s'en réjouir en restant vigilants.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

09/11/2019 à 08:53

On connaît la position infaillible de S. Agacinski sur la GPA et la marchandisation du corps féminin. Lorsque "le Monde magazine" était "le Monde 2" était paru un long article opposant S.Agacinski à Elisabeth Badinter sur le féminisme, la maternité...et bien sûr la GPA. Deux visions tellement opposées que j'ai été fort étonnée d'apprendre que les Badinter avaient...trois enfants!Quant à la question de la censure, elle se pose apparemment toujours... et "Faurisson de la bioéthique", c'est à se tordre de rire !!!

AD

09/11/2019 à 13:09

Je condamne tout acte de censure, quel qui soit. Cependant, si ce que dit Eric W dans son commentaire est vrai, il me semble plus judicieux de programmer un débat plutôt qu'un laïus sur les idées nauséabondes de Sylviane Agacinski. C'est tout pour le fond de cet article médiocre qui vient se plaindre d'une "censure" qui n'en est pas vraiment une parce que la conférence est juste reprogrammée et qui n'est finalement qu'une excuse pour exposer les idées arriérées d'un journaliste dont personne ne relit jamais les articles parce qu'il fait bien ce qu'il veut, c'est le patron.
Quant à sa forme : où est passé votre neutralité, Nicolas Gary ? Il me semble que ce sont vos idées qui sont "radicalisées". Certes, question de point de vue, mais vous êtes journalistes, et vous ne pouvez décemment pas vous permettre d'insulter vos lecteurs de "cancer" et de "terroriste" lorsqu'ils ne partagent pas les mêmes opinions que vous.
De plus vos arguments sont bidons. Parce que quelque chose est "originellement pensé" pour une certaine utilité, il est absolument interdit de l’essayer pour une autre ? Dites ça au patient qui prennent du Kardégic : "Désolé monsieur, l'aspirine a été originellement pensé comme antidouleur, vous ne pouvez pas en prendre pour fluidifier votre sang".
Quant aux droits niés, Il me semble que les personnes qui interviennent pour juger la vie d’autrui et entraver ses droits, c’est vous, et cette philosophe.
La photo choisie pour illustrer l'article, ainsi que le commentaire qui l'accompagne, sont de très mauvais goût. Et oui, les homophobes et les transphobes sont le mal absolu, ne vous en déplaise.

Marie

09/11/2019 à 14:44

Vous avez écrit "nauséabond-es"? Le Petit Robert définit ainsi ce qualificatif :"qui cause des nausées, qui écoeure (odeur)". En quoi est-ce répugnant de penser que vendre son corps pour faire un enfant pour autrui revient à "marchandiser" sa chair et ce qu'il en sort ? Votre sens de l'"utilité" n'est rien moins qu'économique..."Le temps , c'est de l'argent "et il vous en manque beaucoup pour, enfin, vous poser et "réfléchir".

AD

09/11/2019 à 15:34

Marie, je n'ai pas d'opinion tranchée sur la GPA, je pense que cela doit être réfléchi avant d'être éventuellement mis en place. Je suis bien sûr absolument contre la marchandisation du corps des femmes, et je pense qu'en aucun cas, si ça se faisait, cela devrait être fait contre de l'argent.
L'auteur de cet article met la PMA dans le même sac que la GPA, et c'est là pour moi que ses idées, et probablement les vôtres également, sont "nauséabondes". Merci pour la définition mais je sais encore ouvrir un dictionnaire, et j'emploie généralement des termes que je maîtrise.

Nicolas Gary

09/11/2019 à 15:46

L'auteur de l'article que je suis ne met certainement pas PMA et GPA dans un même panier. Pour en arriver à cette conclusion, il faut avoir l'esprit retors. D'ailleurs, l'auteur de cet article ne donne en rien son opinion ni sur l'un ni sur l'autre sujet.
L'auteur de l'article indique simplement qu'empêcher une prise de parole pour apporter des éléments à un débat de société est d'une stupidité sans nom.

AD

09/11/2019 à 16:09

Je vais vous répondre sans employer la troisième personne du singulier si ça ne vous offense pas trop. Pardon donc, je vous cite :
« Avec une remarque d’une justesse terrifiante »
« Le cancer des opinions radicales - radicalisées ! »
Est-ce vraiment de la neutralité ?
Ça n'est pas avoir l'esprit retors que de remarquer que les deux sigles GPA et PMA sont très proches dans le titre et le chapeau, et comme il est finalement très peu question de GPA dans le corps de votre article ("GPA" apparaît une fois, "PMA" cinq) mon commentaire initial était donc en réaction à votre opinion affichée concernant la PMA et vos insultes à l'égard de ceux qui la soutiennent.
Enfin, comme je l'ai dit, je suis pour les débats, contre toute forme de censure, mais il semblerait qu'il n'y en ait pas eu au final, et il serait plus intéressant qu'à cette université soit organisé un actuel débat plutôt qu'un laïus sans contre argumentation porté par quelqu'un qui se revendique contre la PMA et la GPA.

Nicolas Gary

09/11/2019 à 16:14

Je vais vous le redire, et puis vous en ferez ce que vous voulez – ou pouvez, passée une certaine limite, je n'ai pas à vous prendre par la main : cet article ne reflète EN RIEN mes opinions sur l'un ou l'autre sujet. Vous êtes responsable de VOS interprétations, mais certainement pas en mesure de déclarer ce que je pense.
Soyez modeste et réfléchi, et passez à la rédaction que l'on discute pour de vrai.

Marie

09/11/2019 à 16:29

"Re relisant" l'article pour ne rien omettre dans l'appréciation, je note que (presque) tout est dit dans : "Ostraciser, conscrire avant de réfléchir". Quel est le lien avec les homophobes cités dans certain commentaire, et l'article dont le "coeur" est la censure ? Ou bien je ne sais plus lire, ou bien il n'est aucune "insulte" dans l'article. Et en fin de compte, c'est bien la "choséification" de la personne humaine (PMA et GPA confondues) qui pose problème à plus d'un.

NAUWELAERS

09/11/2019 à 18:35

Soutien total à Marie ainsi qu'à Nicolas Gary,dont je constate qu'il ne pratique pas la censure puisque des courriels non laudatifs eu égard à ses éditos sont néanmoins publiés !
Ce qui n'est pas le cas du courrier des lecteurs -et lectrices,mais tout le monde le comprend d'office-de nombreuses publications qui ne comptent que des lecteurs d'accord à 150% avec eux selon les messages sélectionnés pour parution !
L'esprit retors et la malhonnêteté intellectuelle peuvent également s'exprimer et c'est à chacune et chacun de juger avec son bon sens.
Et à propos d'arguments bidons et fallacieux et spécieux,réponse à un élément du premier message de monsieur A.D.: «...la conférence est juste reprogrammée» (sic !).
Je doute que ce lecteur soit si mal renseigné...
Elle n'est reprogrammée que suite à la l'heureuse levée de boucliers que cette démarche liberticide inique a (heureusement) généré,dont l'édito de Laurent Joffrin -il n'est pas question de «Valeurs actuelles» ou de «L'Incorrect» ici ! -y compris par rapport à la couardise de la puissance (non) invitante qui a baissé...pavillon (restons poli) devant les modernes disciples d'Anastasie,y compris certaines Torquemadames qui ont mille fois tort de se revendiquer d'un féminisme totalement dévoyé et sectaire qui risque de faire du tort à une cause à (évidemment) défendre !
N'acceptons pas un monde orwellien où les slogans-chocs et les formules creuses et agressives, ainsi qu'une police de la pensée de plus en plus totalitaire remplacent les débats honnêtes et les argumentations fondées, intelligentes et...non censurées !
ActuaLibertté bravo !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Eric Waldo

09/11/2019 à 19:28

Agacinski : Faurisson de la bioéthique ?
Lisez le livre "GPA : l'improbable débat". Le chapitre à son sujet est édifiant.
Par ailleurs, il serait utile de rappeler, comme l'a pointé le journal La Croix, journal favorable à ses idées, que l'université n'a même pas daigné contacter les auteurs de la lettre qui critiquait la venue d'Agacinski dans un show sans contradicteurs. Alors parler là de censure, c'est inapproprié. Il faudrait plutôt parler de tentative de victimisation.

NAUWELAERS

09/11/2019 à 21:02

En réponse à Eric Waldo: tout(e) conférencier/ère a le droit d'exposer ses idées dans le cadre d'une conférence, tant que les propos ne tombent pas sous le coup de la loi !
Il s'agit d'une liberté d'expression fondamentale.
C'est du «progressisme» -de tartuf(f)es et tartuf(f)ettes -que de vouloir la supprimer ?
Et puis quoi encore ?
Personne n'a l'obligation d'adhérer,que ce soit totalement ou partiellement, aux idées de la personne qui s'exprime en public.
Mais elle a parfaitement le droit de le faire et la victime est bien Sylvie Agacinski en fin de compte...
À qui celles et ceux qui ont tenté de la censurer-dans leur bêtise à front de taureau-ont peut-être rendu un signalé service tout en se décrédibilisant totalement.
Je suis belge: amis français, de grâce, restez notre grand voisin en tant que pays des Lumières !
Ne vous abaissez pas aux niveaux de ces talibans !
CHRISTIAN NAUWELAERS

EG

14/11/2019 à 15:07

Article partisan, qui défend hélas in fine la vision très théorique, bien pensante et essentiellement homophobe de Mme Agacinski. Nicolas Gary prend parti en prétextant la defense de la liberté d’expression... Quel dommage.

Nicolas Gary

14/11/2019 à 15:28

Voyez, en dépit de vos insinuations insultantes, votre commentaire est diffusé.
Parce que je trouve légitime que vous puissiez vous fourvoyer totalement sur le contenu de ce billet et plus encore, en extrapoler ce que peuvent être mes convictions.
C'est affligeant, mais je respecte totalement votre droit à faire erreur.
L'idée géniale serait de ne pas persister ni s'entêter à croire que vous pouvez savoir ce que j'ai en tête et quelle est ma position sur ces sujets, cela deviendrait grotesque.
NG

NAUWELAERS

14/11/2019 à 17:44

Nicolas Gary a tout à fait raison...sans flagornerie de ma part !
Dans le débat enflammé d'il y a un bout de temps sur l'écriture inclusive, Nicolas Gary a pris fait et cause pour celle-ci en rangeant d'office les opposants...et opposantes dans le triste camp de la bêtise.
Sous-entendu: impossible d'être féministe sans adopter l'écriture inclusive...
Mais pourquoi ne pas mentionner la très juteuse affaire commerciale que ladite écriture inclusive représente ?
L'agence de communication Mots-Clés donne des cours d'écriture inclusive dans des entreprises !
Il est toujours bon d'examiner un problème ou une question qui fait débat sous tous ses angles.
Pour que chacune et chacun puisse se faire une vraie opinion personnelle et libre...!
Que vive(nt) les vrais débats sur ActuaLitté et ailleurs, loin de l'hystérisation systématique de tant de débats et la mise à l'index voire le cloutage au pilori médiatique et des tribunaux du web de quiconque ose penser différemment...même dans le respect des lois et d'une courtoisie élémentaire.
En tout cas,le type de censure «exposé» (si pas dénoncé) par Nicolas Gary doit être combattu !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Créer un SMIC net à 1600 €, “une mesure mortifère pour la librairie”

Mesure phare du Front populaire, nouvelle version, le passage d’un Smic à 1600 € net relève du voeu pieux. Mais dans l’industrie du livre, et plus spécifiquement pour les librairies, une pareille mesure équivaut à la promesse d’une hécatombe. Chronique d’une mort imminente ?

18/06/2024, 12:55

ActuaLitté

Bernard Pivot : “On ne peut pas apprivoiser la mort. Ni la snober”

En débarquant sur Twitter ce mois de janvier 2012, Bernard Pivot provoqua un ras de marée chez les gazouilleurs : près d’un million d’abonnés depuis ont suivi ses facéties verbales et autres joutes linguistiques. Fédérateur, le père Pivot, assurément : un monument national qui aura traversé les siècles — si fait. Et fait lire au point d’en devenir une icône.

07/05/2024, 16:20

ActuaLitté

Gallimard et Olivennes contre la pub pour les livres à la télé

Voilà plus de 30 ans que le sujet était plié : interdiction de faire de vendre de la publicité à la télévision pour les livres. Tout le monde s’était entendu sur le sujet, ou presque, mais l’arrivée d’un décret ouvrant la porte à une expérimentation de deux ans fait grincer des dents. Ou comment la ministre de la Culture, Rachida Dati, se met à dos les grands faiseurs de l’édition.

13/04/2024, 15:47

ActuaLitté

Plutôt BFM que CNews : Isabelle Saporta, bientôt la porte ?

Dans quel monde une salariée dénigrerait publiquement l’une des sociétés de son employeur, sans se faire tirer l’oreille ? Mieux : présenterait comme plus brillante une entreprise concurrente, du même secteur d’activité ? Eh bien… soit les anti-Bolloré reverront leur copie quant aux “méthodes” (censure, liberté de parole brimée, etc.) chez Vivendi… Soit Isabelle Saporta prépare son départ de chez Fayard ?

29/02/2024, 15:42

ActuaLitté

Durant les JO, il est important de rester à Paris... en télétravail

Les usagers occasionnels du métro parisien n’ont pas manqué la campagne de communication orchestrée dans les rames : l’invitation au RTT – Reste chez Toi Travailler. À l’approche des Jeux olympiques, les injonctions contradictoires pleuvent : rester ou ne pas rester sur Paris, prendre ou ne pas prendre les transports, travailler ou ne pas travailler… On ne fait pas d’Hamlet, sans casser des noeuds….

12/02/2024, 14:46

ActuaLitté

Domaine public : Disney a fini par se faire “Mickey”

Dans les studios Disney, la poule aux œufs d’or serait plutôt un rongeur, qui après un siècle de bons et loyaux services a bien mérité une retraite non commerciale. Car ce 1er janvier 2024, Mickey Mouse entrera dans le domaine public. Autrement dit, la plus grande entreprise de divertissement de la planète perd l’exclusivité de sa manne financière. Émouvants adieux…

30/12/2023, 12:35

ActuaLitté

L'édition française : “L'IA, on gère : on a numérisé des livres illégalement avec !”

L’industrie du livre — comprendre : ses hautes sphères, le Syndicat national de l’édition — n’aime pas l’idée que le livre soit un produit recyclable. Le recyclage de réflexions compte pourtant parmi les sports favoris : en déplaçant légèrement le curseur du mulot, les vessies se changent en lanternes. “Post tenebras lux”, certes, mais version Tomasi Di Lampedusa : que tout change, pour que rien ne change.

21/11/2023, 12:46

ActuaLitté

Chez Amazon, l'inflation, un service qui Prime plus que jamais

Voilà une semaine que la Federal Trade Commission a déclenché une enquête contre Amazon, avec le soutien de 17 États américains. En cause, monopole, position dominante, manipulation des prix, comportement anticoncurrentiel, n’en jetez plus, la coupe est pleine. Et pendant ce temps, la France convoque les grands distributeurs pour obtenir une baisse des prix. Inflation, vous avez dit inflation ?

09/10/2023, 12:33

ActuaLitté

Marine à la librairie : guide de lectures du RN pour apprentis fascistes

Voilà plusieurs années qu’à l’approche de l’été, quelques milliardaires américains suggèrent des listes de lectures. Bill Gates, Warren Buffet ou encore Barack Obama : des figures aussi politiques qu’économiques. Et d’autres célébrités s’y mettent, comme Sarah Jessica Parker ou encore Emma Watson. En France, côté partis politiques, l’exercice ne semble intéresser que feu le Front national…

10/08/2023, 23:40

ActuaLitté

Hidalgo : priver Bolloré de librairie quand le Qatar occupe le Parc des Princes

« Et la Maire de Paris eut soudainement un sursaut de conscience politique… » Cette petite phrase assassine résume bien la situation : que le groupe Bolloré décide d’acheter un fonds de commerce — celui de la librairie L’Écume des pages — et Anne se change en ingénieuse Hidalgo. Donquichottesque, elle sort de sa manche un va-tout plutôt gauche… Déformation professionnelle ?

07/07/2023, 12:18

ActuaLitté

Le binôme Fnac/Editis : seule réponse de Kretinsky à l'empire Bolloré

Entre les négociations exclusives et la promesse d’achat dévoilée le 24 avril, un gros mois s’est écoulé. Daniel Kretinsky, sauf retournement de situation, deviendra propriétaire d’Editis, à 100 %. De son côté, l’industrie du livre a modéré ses attaques sur l’hypothétique rapprochement avec Hachette Livre. Elle a cependant trouvé un autre cheval de bataille : Fnac, dont le milliardaire tchèque possède 25 %.

11/05/2023, 19:10

ActuaLitté

Les mauvaises critiques de livres qui vous ruinent la vie

Les horribles médias : bien moins de pouvoir qu’on ne pense, mais plus d’influence qu’on ne croit ? Les cyniques répondront qu’il n’existe ni bonne ni mauvaise publicité : tout serait bon à prendre. Pourtant, une récente étude a montré que dès le premier ouvrage publié, la santé mentale des auteurs en prenait un coup. Alors… comment endurer la critique sans provoquer un ulcère ?

05/05/2023, 10:07

ActuaLitté

Exceptionnelle exception culturelle française : Facebook, non. TikTok, oui

On n’est pas à un paradoxe près, dans l’édition. Et moins encore, quand il s’agit de l’univers numérique. On se souvient qu’au lancement d’Amazon en France, il s’était trouvé des éditeurs pour affirmer : « Des livres vendus sur internet ? Aucun avenir. » 23 ans plus tard, un livre sur cinq est vendu sur le net. Mais le traitement des acteurs du web demeure à géométrie variable.

20/04/2023, 18:29

ActuaLitté

Pourquoi Emmanuel Macron s'exprime dans Pif Gadget ?

Voici un magazine qu’avait soutenu — sans excès — le parti communiste, dont le héros naquit dans les colonnes de L’Humanité. Et qui depuis décembre 2020, est devenu un trimestriel, propriété d’un ex-UMP, ex-LR, et de secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy. Mais pourquoi diable un président parle dans Pif Gadget ?

30/03/2023, 11:27

ActuaLitté

Moi je lis de la merde, et je vous emmerde

On connaît la chanson, ses paroles et son refrain : ne pas juger un livre sur sa couverture, ouvrir avant de critiquer (si seulement…), attention aux préjugés, etc. Quand le monde moderne pousse à sortir de sa « zone de confort », voire de se « mettre en danger », pour le lecteur, qu’est-ce à dire ? Passer de Paul Valéry à Thomas Piketty ? Peut-être bien… mais pas seulement. 

13/01/2023, 18:09

ActuaLitté

Pour vendre Editis, faut-il museler ActuaLitté ?

Quiconque parcourt nos colonnes l'a constaté : ActuaLitté attache la plus grande importance à ce que l’information objective et plurielle du public soit respectée. Des règles déontologiques gouvernent notre profession, à raison : notre journal se fait un devoir de les suivre. 

06/01/2023, 09:50

ActuaLitté

2023, année “sexual reading” : bonnes lectures, fidèles ou non

Basculer de 2022 à 23 ne changera rien à l’amoncellement de romans éparpillés à même le plancher. Ce mal compulsif rapproche le lecteur de l’être enrhumé : ça commence par un ou deux mouchoirs à côté du lit, ça se conclut avec une bibliothèque foutraque qui s’est érigée à côté de la couette. 

30/12/2022, 16:25

ActuaLitté

Le syndrome du livre cadeau préféré de Noël illico revendu

Chaque année, le même enfer : les rues se peuplent de créatures mues par un désir frénétique de consommation. Comme possédées, elles déambulent d’un pas grotesque, bras décharnés tendus sans but, l’œil hagard, un mot à la bouche : « Cadooooo… » Heureusement, pour ces zombies de Noël en quête d’un truc à empaqueter, il existe des librairies. Et des livres, ce fameux cadeau favori des Français… 

27/12/2022, 11:03

ActuaLitté

Qu'adviendrait-il si Bernard Arnault rachetait Editis ?

Qui reprendra Editis — du moins, les parts du groupe Bolloré ? La question agite le Landerneau de l’édition, avec un nom qui revient depuis quelques jours : Bernard Arnault. Que diable irait-il faire dans cette galère, le patron de LVMH ? Exercice prospectif d’éditoriale fiction, option grosse phynance.

20/09/2022, 14:55

ActuaLitté

Kylian Mbappé a-t-il lu Spider-Man  ?

Oh, la boulette ! Oh, la plaisanterie de mauvais goût, qui conduit à accuser la petite planète de n’avoir pas d’humour. Mais quand on est entraîneur du PSG, n’a-t-on pas, avant de faire des blagounettes, quelques responsabilités ? Mieux : quand on est l’idole des jeunes comme Kylian Mbappé — et qu’on a créé une maison d’édition — n’y aurait-il pas des lectures obligatoires ?

08/09/2022, 14:12

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Le livre de Schrödinger, ou la bibliothèque dans le cloud

Les rêveurs se changent parfois en grands pragmatiques – HP Lovecraft en savait quelque chose. Le romancier américain sera d’ailleurs à l’honneur de la rentrée littéraire… dans une bande dessinée dont la lecture est hautement recommandée : Le bestiaire du crépuscule, de Daria Schmitt. Une oeuvre dont nous reparlerons en temps et en heure. Car pour l’instant, rêvons un peu, la tête dans le cloud...

07/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Profanes ou profanateurs : le livre sert de plante verte

Voici qu’une tendance – de celles qui font tousser les gardiens du temple – s’installe dans le paysage : dernièrement, c’est la chanteuse (et actrice, et productrice) Ashely Tisdale qui a fait pousser des soupirs à pierre fendre. Qu’a-t-elle fait pour ainsi briser des âmes ? Simplement avoué que les ouvrages de sa bibliothèque étaient une stricte et récente décoration. Diantre !

11/06/2022, 11:42

ActuaLitté

Ce cafard qui surgit à la fin d'un livre, ou le mal de lire

La lecture, remède contre le stress, plus personne ne le nie. D’autant que la science l'affirme : les bienfaits de cette activité sur le cerveau font l’objet d’études multipliées — l’imagerie cérébrale aidant les chercheurs dans leur démarche. Qu’une œuvre suscite également des émotions, les plus diverses, se comprend par certains mécanismes. Mais pourquoi, une fois l’ouvrage achevé, garde-t-on en soi une certaine mélancolie ?

17/05/2022, 09:15

ActuaLitté

Du métavers aux multivers propriétaires : le piège de la cage dorée

Marvel et DC Comics partagent cette notion d’univers fictifs coexistants et susceptibles de se croiser : le Multivers. Des dimensions parallèles, peuplées d’êtres semblables sans être identiques, se déclinent pour mieux assurer la commercialisation d’histoires. Pendant ce temps, dans les monstrueux ordinateurs d’entreprises de tech, se développent des métavers, réalités virtuelles prochaines, comme autant d’El Dorado. Or, à l’époque de la ruée vers l’or, seuls les vendeurs de pioches firent vraiment fortune…

31/03/2022, 11:19

ActuaLitté

Grands groupes médias et petites théories : bienvenue dans “l'ère du soupçon”

« L’industrie des médias, en Italie, comme partout ailleurs, doit accélérer, voir plus grand et rechercher l’agrégation, l’union des forces. » Cette phrase aurait tout du verbatim de Vincent Bolloré, Bernard Arnault et autres capitaines d’industrie qu'a auditionnés la Commission d’enquête du Sénat. Petit indice toutefois, elle vient bien du Bel Paese, et plus spécifiquement de Marina Berlusconi, patronne, entre autres, du groupe Mondadori.

09/03/2022, 16:34

ActuaLitté

Emmanuel Macron, auteur abstinent : ses livres “n'étaient pas nécessaires”

Silence : Jupiter parle. Mieux encore : il parle de création. Memento : « Au commencement était le Verbe. » En ces dernières semaines d’un quinquennat qui fut certainement le pire de tous pour les artistes-auteurs — encore qu’il reste de la marge pour dégrader un peu plus la situation —, Emmanuel Macron revient sur sa carrière d’écrivain. Cet instant de grâce, nous le devons à Bernard-Henri Lévy et sa revue La Règle du jeu. Parce que Servir la soupe n’était pas un nom raisonnable pour une revue.

21/01/2022, 09:17

ActuaLitté

Le plus terrifiant voleur de livres du siècle, une âme romantique de glouton littéraire

L’industrie du livre semble avoir repris son souffle : un vil criminel a été appréhendé, même s’il a plaidé non coupable. Caution de 300.000 $ — on se croirait dans une série juridico-gaudriolesque américaine — et un doute qui subsiste : pourquoi rechercher des manuscrits et brouillons encore non publiés ? 

 

14/01/2022, 10:35

ActuaLitté

Pour un réveillon anti-Covid, restez seul avec un livre (bon, mauvais, qu'importe)

Dans les bibliothèques fut instauré un régime drastique de nettoyage et de quarantaine pour le retour des documents : on redoutait que le Covid soit transmissible par les livres. Toute une littérature a fleuri pour indiquer comment désinfecter ses ouvrages, le temps d’infectiosité des couvertures. L’une des rares certitudes en la matière fut que passer un livre au micro-ondes n’était pas la meilleure des options.

31/12/2021, 17:37

ActuaLitté

Des oniomanes et des livres : bande de malades...

Battre le fer tant qu’il est chaud ? Chez un forgeron, ou un maréchal-ferrand, l’expression s’entend sans peine. Généralement, cette invitation à rejeter la procrastination se comprend sans difficulté : le risque est d’accumuler les tâches, au point de se trouver fort dépourvu quand la bise pointera son nez. Dans l’édition, on tarde encore à adopter le terme japonais, tsundoku – qui, littéralement, désigne l’empilation de livres non lus. 

26/11/2021, 17:50

ActuaLitté

Suisse : Gaston Lagaffe, ou la clownerie des antivax (avec un L pour être poli)

EDITO – Révélation : pour le plus grand bonheur des amateurs, le président de la Confédération suisse, Guy Parmelin, compte parmi les Gastonophiles avisés et autres adeptes de la Franquintescence. Et il le démontre. Durant une conférence de presse, le président helvète a employé les grands moyens, ayant recours à l’unique argument audible (et salvateur) quand toute forme d’intelligence a déserté : Gaston Lagaffe. M'enfin ?

11/11/2021, 18:28

ActuaLitté

Ma toute première page, toute, toute première page 

Elles se ressemblent, passé le carton de la couverture, dont le dos gémit dans un mouvement inconnu encore. Ces premières pages passées distraitement, avant de parvenir au sésame : le premier chapitre d’une nouvelle histoire. Ces premières pages, à peine regardées, dégagées du pouce, dans un feuilletage méthodique : une, deux, trois peut-être, quatre rarement, recto-verso méticuleusement évacuées… Ah, ces toutes premières pages.

22/10/2021, 16:31

ActuaLitté

Complaintes de la bibliothèque

Ce matin, ton regard était froid et distant. Presque je t’aurais entendu ravaler tes sanglots, quand entrant dans la pièce, tu m’as tourné le dos. Enfin, tu l’aurais certainement souhaité, mais inamovible, tu m’as battu froid. Dans ce silence que je connais, tu m’as laissé déposer ce vélo coutumier, sans broncher. Et après le premier café, timidement, tu as geint : « Tu ne me regardes plus comme avant ! » Mince : ma bibliothèque parle ?

01/10/2021, 13:59

ActuaLitté

Crise à l'Academie : du prix Goncourt au prix d’amis ?

Tout cela ne manque pas de piquant, il faut le croire... Récuser un membre du jury, quand c’est une femme ? La chose passerait mal – le Goncourt n’en compte que trois, sur ses dix membres. Se récuser, quand on a possiblement franchi la ligne rouge ? Les statuts de l’Académie, modifiés en 2008, n’en font pas expressément état. Pour autant, les dernières révélations de France Inter sur un possible conflit d'intérêt interrogent le lecteur. La Littérature, certes, mais à quel prix ?

23/09/2021, 07:29

ActuaLitté

Babel, Sisyphe et Tantale dans un bateau : mettre le Horla à la rentrée littéraire

Outre le raccourcissement désormais flagrant des journées, les aléas météorologiques qui contraignent à troquer bermudas et t-shirts pour jeans et chemises, tout va bien madame la Marquise. Alors d’où me vient cette langueur que Verlaine n’aurait pas boudée ? Une anémie qui ne doit rien à mes globules rouges, merci pour eux, et pourtant sévit, jour après jour… La réponse était dans l’énoncé. Ou plutôt, sur le bureau d’en face…

18/09/2021, 13:01

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

“Ce soir, nous dînons en enfer” : une bataille illustre devenue chef d'oeuvre BD

Le fracas des armes et des boucliers, les lances brisées, les nuées de flèches nombreuses à en assombrir les cieux. « Quelle connerie, la guerre » , disait Prévert. Et pourtant les combats inspirent, voire fascinent, quand ils s'ancrent dans l’Antiquité. Avec 300, Frank Miller signa une oeuvre spectaculaire, qui puisa dans l’Histoire autant qu’elle la réécrivit. Traître, monstre, héros... 300, une épopée hors norme.

19/07/2024, 15:00

ActuaLitté

Dans cette maison, le livre d'artiste trouve une seconde jeunesse

Devenu au fil des siècles le support dominant de l'œuvre littéraire, le livre imprimé a adopté une forme quasi immuable par son efficacité. Mais il est rarement considéré comme une œuvre en soi : les Éditions du livre, comme leur nom l'indique, le placent au centre d'un projet artistique, souvent destiné aux plus jeunes, mais pas que. Rencontre avec Alexandre Chaize, qui orchestre un catalogue pas comme les autres, définitivement.

18/07/2024, 15:03

ActuaLitté

Le divan double : poésie sensuelle à quatre mains

La nouvelle collection des éditions Unicité, Chantelangue & Compagnie, semble centrée sur la poésie, comme en témoigne Le divan double, recueil érotique illustré écrit à quatre mains. Lui-même poète, Laurent Desvoux-D’Yrek a choisi de publier des vers érotiques, écrits dans un style merveilleusement lisible. Respectivement historienne de formation et ingénieur électro-acoustique, Aline Angoustures et Philippe Moron ont croisé la plume à travers un volume sensible et sensuel, sans vulgarité aucune. Par Étienne Ruhaud.

17/07/2024, 11:17

ActuaLitté

Le Bon, le bouc et le truand : Woody et Quantum, frères (in)décents

Ils arborent un style vestimentaire tout droit tiré des années 90… rien de plus normal : Quantum et Woody ont vu le jour dans le marasme de cette fin de millénaire. Jouant de codes finissant dans les comics, Christopher Priest au scénario et l’illustrateur, M. D. Bright introduisirent une fameuse rupture. Ce duo de bras cassés rarement atteint, débuta ainsi en juin 97 chez Valiant... Et en France chez Bliss Editions.

14/07/2024, 13:53

ActuaLitté

Chez Eyrolles, “stress chronique au travail” et “fuite des talents”

Une réputation d'excellence dans le secteur éditorial des livres pratiques, plusieurs grands succès dans le rayon des romans « feel good », et une étiquette d'entreprise familiale préservée. Le groupe Eyrolles, paquebot installé au cœur de Saint-Germain, semble fendre les flots de l'édition sans écueils à l'horizon. Mais à bord, l'ambiance aurait quelque chose de plus houleux, comme le révèlent de nombreux témoignages recueillis par ActuaLitté.

12/07/2024, 14:51

ActuaLitté

Togo : l'autrice Marthe Nounfoh Fare visée par la justice

Au Togo, la journaliste et autrice Marthe Nounfoh Fare a été convoquée et placée en détention par les autorités pour une publication sur le réseau social TikTok. Elle risque jusqu'à six mois de prison à l'issue d'un procès prévu le 15 juillet prochain. Dans une tribune reproduite ci-dessous, le PEN Club français réclame l'abandon de toutes les poursuites, pour le bien de la liberté d'expression.

11/07/2024, 10:59

ActuaLitté

La dernière ligne d'À vélo entre les lignes

#AVeloEntreLesLignes – Il y a plus d'un an, Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek se sont lancés un défi : relier Paris à Oulan-Bator avec leurs bicyclettes. Sur chemin, ils visitent le plus grand nombre de librairies possible. ActuaLitté a relayé toute leur aventure, jusqu'à la dernière ligne qu'ils écrivent aujourd'hui.

10/07/2024, 10:33

ActuaLitté

Une gare changée en librairie : à Rezé, le livre sur de bons rails

Au bout de la ligne 2 du tram nantais, l'un des terminus n'est autre qu'une librairie : un rêve de lecteurs. Depuis un an, Carole Dolcini et Nolwenn Gandon relèvent le défi qu'elles se sont lancé en inaugurant La Petite Gare, à Rezé, dans un bâtiment de la SNCF réhabilité. À l'étage, au-dessus de l'établissement, un espace partagé accueille des travailleurs du livre et de la culture.

05/07/2024, 15:06

ActuaLitté

Législatives : l'ADAGP appelle à voter "pour les libertés de tous les artistes"

#Legislatives2024 – La société de gestion de droits d'auteur l'ADAGP, qui rassemble des artistes de plus de 120 nationalités et 40 disciplines, réaffirme, à l’occasion de l’entre deux tours des législatives, son engagement à défendre les droits des artistes, voyant dans l'art une « lumière d'espoir » face à « l'obscurité ».

05/07/2024, 14:52

ActuaLitté

Législatives : les archivistes en défense de la transparence et la démocratie

À l'occasion de l'entre deux tours des législatives, l’Association des Archivistes Français (AAF) souligne l'importance cruciale des archivistes dans la conservation du patrimoine documentaire, réaffirmant son engagement envers la transparence, la démocratie et les droits humains. En pleine période électorale, elle réitère son adhésion aux principes de responsabilité et d'intégrité, tout en préparant ses membres à continuer leur mission essentielle quel que soit l'issue des élections.

04/07/2024, 12:03

ActuaLitté

“La richesse de notre modèle culturel tient à sa diversité”

#Legislatives2024 – À quelques jours du deuxième tour d'une élection législative déterminante pour la vie politique française, les acteurs du livre et de la culture continuent de se mobiliser pour faire entendre leurs voix. Aujourd'hui, c'est au tour de la Société des Gens de Lettres d'affirmer son engagement pour la « liberté de penser » et la « diversité » de l'offre culturelle française.

04/07/2024, 11:16

ActuaLitté

Auteurs jeunesse : La Charte s'engage contre l’extrême droite

#Legislatives2024 – La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lance un appel à ses membres pour défendre la diversité et la liberté d'expression face à la possibilité d'un gouvernement d'extrême droite. Elle souligne les conséquences déjà visibles dans les villes dirigées par le Rassemblement National, incluant la censure et la réduction des aides à la culture. Le 7 juillet, elle invite à voter contre la discrimination et pour la préservation de valeurs inclusives.

03/07/2024, 17:27

ActuaLitté

Le monde culturel messin s'engage pour une société ouverte et tolérante

#Legislatives2024 – Le festival Le Livre à Metz s'unit aux acteurs culturels de la région messine pour défendre la diversité et la liberté d'expression artistique. Cette tribune souligne l'engagement quotidien de ces acteurs pour la création sans entrave et la rencontre des cultures. Ils appellent à une mobilisation le 7 juillet, 2e tour des législatives, pour une société plus ouverte et tolérante.

03/07/2024, 17:09

ActuaLitté

Voix du théâtre contre le RN : un appel à défendre la liberté et la diversité culturelle

Vincent Dheygre, président des Écrivaines et Écrivains Associés du Théâtre, appelle dans une tribune à la vigilance contre la montée du Rassemblement National qui, selon lui, menace les libertés créatives et les valeurs républicaines. Il souligne notamment l’urgence de défendre la diversité culturelle et l’ouverture, en opposition à la vision restrictive du RN, pour préserver l'avenir de la France et de ses valeurs fondamentales.

03/07/2024, 13:20

ActuaLitté

Les traducteurs littéraires s'engagent contre l'extrême droite

#Legislatives2024 – Le premier tour des élections législatives anticipées a vu le RN pointer en tête des scrutins. Alors qu'une grande partie des acteurs du monde de la culture se mobilise face à la montée de l'extrême-droite en France, une nouvelle tribune est signée, cette fois par l'Association des Traducteurs Littéraires de France.

02/07/2024, 11:55

ActuaLitté

Législatives : le Collège de France s'engage contre tous les obscurantismes

#Legislatives2024 – Le lendemain du premier tour des élections législatives françaises, le Collège de France lance un appel aux citoyens et représentants politiques pour renforcer leur engagement envers l'humanisme, la science et l'ouverture internationale, face aux défis mondiaux croissants de « diverses formes d’obscurantisme ». L'institution séculaire continuera, affirme-t-elle notamment, de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et toute forme de discrimination. 

01/07/2024, 17:53

ActuaLitté

“Faire renaître une puissance d'agir citoyenne”

#PenserLeVivant – Du 26 août au 1er septembre, à Arles, se déroulera la 5e édition d’Agir pour le Vivant. Un festival hors normes, qui pense une alternative politique, un projet citoyen et collectif et tente de faire de l’écologie un véritable débat démocratique. Les organisateurs partagent dans nos colonnes leur engagement.

30/06/2024, 11:36

ActuaLitté

Législatives : “Les auteurs et autrices sont mis en danger”

#Legislatives2024 – Le premier tour des élections législatives anticipées, ce 30 juin, porte en lui d'importants enjeux, et pas seulement pour la démocratie. Le Syndicat national des auteurs et des compositeurs (SNAC) invite ainsi les auteurs et artistes à se mobiliser, pour s'assurer un avenir serein. Nous reproduisons ci-dessous l'appel diffusé.

28/06/2024, 16:26

ActuaLitté

“J’ai systématiquement abordé la situation des autochtones au Canada”, Franck Thilliez

Auteur de polars, écrivain d'un grande générosité, Franck Thilliez a dernièrement publié Norferville, roman qui prend le grand nord canadien pour décors. Et les violences et drames qu'ont traversés les populations autochtones. À la lecture de cet ouvrage, l’éditeur Amaury Levillayer (éditions Dépaysage) tendait une main à Franck Thilliez, qui lui répond dans nos colonnes.

28/06/2024, 13:36

ActuaLitté

Des auteurs et autrices BD appellent à voter Nouveau Front Populaire

#Legislatives2024 – Ce 30 juin, le premier tour des élections législatives anticipées, en France, sera observé avec attention par le pays, l'Europe et même le monde. L'extrême droite pourrait en effet s'imposer à l'Assemblée nationale, devant un parti présidentiel atone. Mais l'union des gauches, via le Nouveau Front Populaire, ouvre une autre voie, souhaitée par 250 auteurs et autrices de BD, dont Pénélope Bagieu, Anouk Ricard, Boulet et Lisa Mandel. Nous reproduisons ci-dessous leur tribune, en intégralité.

28/06/2024, 12:27

ActuaLitté

Législatives : défendre "des valeurs humanistes universelles" 

#Legislatives2024 – C'est au tour de l'Agence Quand Les Livres Relient de prendre prosition quant à la situation politique actuelle du pays. L'Agence, qui rassemble individus, associations, structures institutionnelles du monde du livre, de la culture, de l'enfance, a publié un texte reproduit par ActuaLitté, dans son intégralité. 

27/06/2024, 11:47

ActuaLitté

Franck Thilliez : une passerelle vers les voix autochtones du Québec ?

Fondateur des Éditions Dépaysage, Amaury Levillayer porte une attention toute particulière aux cultures autochtones du Canada. Suite à des échanges avec la rédaction de ActuaLitté, autour du roman de Franck Thilliez, Norferville, l’éditeur a adressé un courrier à l’auteur. Un appel, une main tendue, pour que ces textes vivent aussi.

25/06/2024, 17:11

ActuaLitté

Livre d’occasion : un éditeur avait trouvé comment rafler le marché

Après une année 2022 en recul de 5,4 %, à 2,911 milliards €, le chiffre d’affaires des éditeurs français pour 2023 est particulièrement attendu. Avec l’espoir farouche qu’il demeure supérieur à 2019, année de référence pré-Covid. Mais la tendance est connue : moins de ventes et une croissance en valeur due à la hausse du prix des livres… Alors, où trouver de nouvelles ressources ? 

24/06/2024, 16:12

ActuaLitté

Égalité, diversité... Les bibliothèques affichent leurs valeurs

#Legislatives2024 – À l'instar des libraires, les métiers des bibliothèques, à quelques jours d'élections législatives pour lesquelles le Rassemblement national semble bien engagé, ont à cœur de rappeler leurs valeurs fondatrices. Une mise au point pas totalement désintéressée, quand l'extrême droite au pouvoir a déjà prouvé que l'accès aux livres faisait partie de ses cibles prioritaires... Nous reproduisons ci-dessous le texte interassociatif.

24/06/2024, 10:43

ActuaLitté

“L’extrême droite au pouvoir serait l’écrasement de tout espoir”

#Legislatives2024 – Les membres du Prix Eugène Dabit du roman populiste ont rédigé un texte, appelant à faire barrage à l'extrême droite. « Il n’est pas si courant qu’un prix littéraire s’exprime sur un terrain aussi ouvertement politique. Nous l’avons estimé nécessaire au regard de notre histoire, des valeurs que nous portons et de l’urgence de l’heure », nous indique le jury, qui a adressé à ActuaLitté son texte, proposé ici en intégralité.

21/06/2024, 14:49

ActuaLitté

La Scam se positionne "contre les discours inspirés par la peur"

#Legislatives2024 – 24 acteurs de la Société civile des auteurs multimédia (Scam), se sont mobilisés pour adresser un message, compte tenu de la situation politique actuelle du pays. Après la dissolution de l’Assemblée nationale, les acteurs de la Scam s’engagent contre les discours « qui suscitent la haine, l’exclusion et la violence ». Tribune.

20/06/2024, 17:25

ActuaLitté

En quête de magie : trouver les fées !

Carnetdebord – Peau-de-Sang, prochain ouvrage d’Audrée Wilhelmy, sortira le 22 août aux éditions Le Tripode. Depuis plusieurs semaines, la romancière et artiste québécoise tient dans nos colonnes son Carnet de Bord, tout à la fois prélude d'un roman attendu et récit d'une attente, qui nous entraîne dans un monde enchanteur. Voire féérique...

20/06/2024, 15:50

ActuaLitté

“Gauche ou droite, les extrêmes me glacent”, Jean-Baptiste Andrea, Goncourt 2023

#Legislatives2024 – « Je suis écrivain. Les mots ont un sens. Quand on parle d’extrême gauche et extrême droite, j’entends avant tout “extrême”. Et c’est ce qui me glace. » Prix Goncourt 2023, pour Veiller sur elle (éditions L'Iconoclaste), ActuaLitté converse avec Jean-Baptiste Andrea sur la situation politique, à quelques jours maintenant des législatives

18/06/2024, 19:48

ActuaLitté

Deux enfants en pleine écriture d'un poème épique...

Merle Leonce Bone (peintre, critique rock et poète) et Brisa Roché (auteure, chanteuse, productrice et poète américaine), viennent de publier aux éditions Le Boulon Paris Moon, un roman d’amour entre Boris Vian et Leos Carax… Traduit par Sophie Couronne, il parle d’oiseaux et de divinités. Mais les deux auteurs ont bien plus à en dire.

18/06/2024, 10:26

ActuaLitté

Réenchanter la vie : le super-pouvoir du réalisme magique

L'écrivain Paul Joubert vient de publier Tuer le temps aux éditions L'Archipel, son premier roman. Né en 1993, il s’est fait connaître en 2023 sur Instagram à travers son compte poétique Grosso modo. Il nous propose ici un texte, comme une invitation à rêver : « Soyons des Peter-Pan qui acceptons l’âge adulte. »

17/06/2024, 11:37

ActuaLitté

Diversité, ouverture... Quelles valeurs pour les librairies en France ?

RNL24 — Organisées entre deux échéances électorales au grand dam du Syndicat de la librairie française (SLF), les Rencontres nationales de la librairie, à Strasbourg, ne pouvaient contourner la potentielle accession au pouvoir de l'extrême droite. L'organisation professionnelle, sans citer ce camp politique, a dévoilé une Charte des valeurs, entre les lignes de laquelle il n'est pas très difficile de lire... Nous la reproduisons ci-dessous en intégralité.

16/06/2024, 10:36

ActuaLitté

La Librairie francophone arrêtée : “Les libraires perdent un allié !”

EXCLUSIF – À l'initiative des dix libraires qui prenaient part à l'émission d'Emmanuel Kherad sur France Inter, ActuaLitté publie un texte inédit, bilan amer de cette arrêt brutal, décidé par France Inter. Entre colère et regrets, cette tribune a déjà rallié le réseaux Les Libraires ensemble, comptant une cinquantaine de membres.

15/06/2024, 18:00

ActuaLitté

En librairie, “la surproduction nuit à la diversité” (Anne Martelle)

RNL24 — Ces 16 et 17 juin, à Strasbourg, le Syndicat de la librairie française (SLF) organise les Rencontres nationales de la librairie, rendez-vous bisannuel de la profession. Le ton a été donné, avec des demandes adressées au gouvernement, pour un soutien renforcé, et aux éditeurs, pour une solidarité plus marquée avec les points de vente. Entretien avec Anne Martelle, présidente du SLF et directrice générale de la Librairie Martelle (Amiens).

15/06/2024, 14:40

ActuaLitté

Rêver mieux pour la France que la démagogie et la haine

Alain Serres, auteur et directeur des éditions Rue du monde, a partagé un texte, ce 14 juin 2024, appelant à l’échange, la discussion... tout plutôt que l’ignorance et le repli sur soi. Quand une vague de morosité frappe, c’est un regain d’enthousiasme et de courage qu’il faut montrer, affirme l’éditeur. Nous reproduisons son texte ici en intégralité.

15/06/2024, 10:47

ActuaLitté

L'Intelligence artificielle, authentique danger pour la traduction ?

Dans cette tribune, la Société française des traducteurs (SFT), syndicat professionnel des métiers de la traduction et de l’interprétation, se fait la porte-parole des mises en garde des professions qu’elle représente, pour que l’humain reste au cœur de la technologie et que le développement non encadré de solutions d’intelligence artificielle générative à des fins de traduction et d’interprétation ne conduise pas à l’appauvrissement de la langue et de la pensée critique.

13/06/2024, 16:04

ActuaLitté

Les éditions MeMo, du coeur aux ouvrages

L'édition française se débat, engluée entre la concentration, la surproduction, la hausse des coûts de production et une indéniable baisse des ventes. Le secteur de la jeunesse souffre des mêmes maux, mais en pire. Leur 30e anniversaire encore dans les mémoires, les éditions MeMo, depuis Nantes, continuent d'insuffler passion et intelligence au sein d'un catalogue exigeant sans être élitiste pour autant.

11/06/2024, 16:57