#Radio

Femme, synonyme : “coquine”, “salope”, ou la trahison du dictionnaire

EDITO – Les lecteurs, frange de plus en plus vindicative de la population, ne supportent désormais plus les entrées de termes obsolètes dans le dictionnaire. Et plus encore, celles qui, outre leur odeur surannée de naphtaline, fleurent bon, voire très bon le sexisme ordinaire. Mais la trahison du langage sévit, toujours un peu plus pernicieuse.

Le 20/09/2019 à 08:45 par Nicolas Gary

9 Réactions |

Publié le :

20/09/2019 à 08:45

Nicolas Gary

9

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Une pétition — une de plus — surgit sur la toile, tel Zorro dans la nuit noire et obscure : Maria Beatrice Giovanardi déplore en effet que dans le respectable Oxford English Dictionnary, se retrouvent comme synonymes de Woman, les termes « bitch » et « hussy ». Autrement dit, “salope” et “coquine” pour rendre Femme

Militante et féministe qui n’apprécie pas vraiment ces petites familiarités, Maria Béatrice Giovanardi avait décidé qu’une pétition s’imposait, pour « éliminer toutes les expressions et définitions qui discriminent les femmes et favorisent la condescendance à leur égard ». 

Katherine Connor Martin, responsable de la stratégie lexicale chez Oxford, souligne que le dictionnaire n’a rien de prescriptif : il est plutôt outil descriptif de la langue, sans aspect de recommandation. Et plus encore, indique-t-elle : « S’il existe la preuve qu’un mot ou une signification sont offensants, ou péjoratifs, largement utilisé en anglais, il ne sera pas exclu du dictionnaire au motif unique qu’il soit offensant ou péjoratif. »

En somme, circulez — ou repassez, la planche est là, le fer ici — et quand bien même près de 30.000 personnes ont signé, rien ne changera, en tout cas pas de cette manière-là.

Business as usual ?

Depuis des années, l’encyclopédie Wikipedia se fait elle-même taxer de sexiste… du fait d’un sérieux problème d’équilibre entre hommes et femmes : la grande majorité des contributeurs sont des hommes, avec nécessairement un biais masculin qui met à mal les articles, dans leur rédaction même. D’ailleurs, plus récemment, une vague de saccages a frappé les entrées de l’encyclopédie, supprimant les articles liés à des femmes scientifiques.

Remédier à l’absence de contributrice sur le site de l’encyclopédie est devenu un véritable enjeu de communication. De même que l’enrichissement de la base globale, avec des biographies de femmes, par exemple. Mais l’on évoque souvent des propos misogynes, dans les espaces d’échanges et de discussion, pour justifier notamment le peu d’engagements féminin.

« Le problème est que notre société n’aime plus le langage, et ne croit plus à ses vertus, et c’est la raison même de sa maladie actuelle », écrivait Thomas Clerc, dans Libé. Bien entendu, il évoquait Roland Barthes, et ce fameux « fétichisme du langage qui ne l’a jamais quitté ».

À reprendre les propos de l’universitaire multitâche – polutropos, comme le disait Homère d’Ulysse – Barthes envisageait en effet que le langage sert avant tout à se construire dans le monde, face à lui, quitte à ce que ce soit contre lui.

Construction du monde, construction face au monde

« Le langage ne sert pas seulement à communiquer. Il ne sert pas donc à faire passer tout simplement des messages entre les hommes. Mais, au fond, je dirais qu’à chaque moment, le langage sert à construire le rapport avec l’autre », indiquait Barthes dans la série A voix nue, diffusée en 1988. (voir, ou écouter, sur France Culture)

Si la pétition déclenchée me semble risible, est-ce parce que je suis homme, et moins sensible qu’une femme à ce traitement, ou pour ce qu’elle révèle des multiples trahisons encore à combattre pour aboutir à corriger l’un des multiples aspects de notre société ? Question rhétorique, ça va sans dire, mais mieux en le disant. 

Mais en tant que tel, le dictionnaire est bien un outil qui recense les pratiques, parfois avec un retard infini sur les usages. Ce n’est qu’après avoir entériné un terme, une habitude linguistique, que cette dernière devient référente : le dictionnaire ne creuse pas en premier l’ornière du sexisme langagier, mais il le prolonge, sans se rendre compte de ses effets. Il est comme le couteau, capable de trancher un légume ou de tuer un être, suivant ce à quoi on l’emploie.  

En tant que comportement discriminatoire, pour qui les droits à l’égalité des deux sexes seraient nuisibles, ou sont impossibles, le sexisme passe par le langage — verbal ou non verbal. L’attitude machiste se passe souvent de mot pour s’exprimer. Le manspreading, observé dans les transports en commun, en illustre bien le propos.

On brandira l'éternel dilemne de la poule et de l’oeuf, et se demandera comment s’attaquer au langage sans risque. « Rendre leur sens aux mots », disait Confucius. Assurément : mais ne pas les occulter, sous peine d’oubli. Un danger bien plus grand.

9 Commentaires

 

Vie QuatreSixQuatre

20/10/2019 à 12:16

Alors qu'il suffirait de rajouter quelques précisions bien senties à l'entrée "homme" pour s'en tirer - et ouvrir un vrai débat.
Je propose, avec l'esprit de provocation qui me caractèrise, moi qui aime tant l'homme : crétin congénital, sous-produit de la matrice de la femme, maître provisoire du monde,indécrottable optimmiste sectaire...

Ludovic

26/11/2019 à 05:16

Il suffit de se renseigner sur la manière dont les dictionnaires de synonymes se construisent pour se rendre compte de l'inanité de ce sujet.

Pour déterminer quels termes sont synonymes, le linguiste va chercher des contextes comparables et relever les termes utilisés pour désigner un même concept. Prenons un exemple concret : à l'approche des élections municipales, les articles sur la politique communale se multiplient. Si dans nombre de ces articles, les termes "maire" et "édile" sont employés à répétition pour désigner la même chose - le maire d'une commune - alors le linguiste les classera comme synonyme. Je simplifie considérablement, ce qui nous intéresse ici est la logique de la démarche, pas son application.

En résumé, classer deux mots comme synonymes résulte d'une observation des pratiques ; le dictionnaire ne décrète pas qu'ils le sont, il se borne à rapporter qu'ils sont utilisés ainsi par la société.
C'est je pense ce que Mme Martin (la responsable de la stratégie lexicale chez Oxford citée dans l'article) a voulu expliquer en rappelant que le dictionnaire n'est pas prescriptif mais bien descriptif - il constate et compile ses observations, rien d'autres.
C'est encore plus vrai aujourd'hui avec le recours massif aux technologies numériques, où des programmes peuvent surveiller des millions de pages à la place des chercheurs.

Peut-être une comparaison avec les sciences de la nature sera-t-elle encore plus parlante : accusez-vous un mathématicien qui vous explique que 2 et 2 font 4 d'avoir décidé par lui-même et imposé cela ? Non, vous comprenez bien entendu qu'il se borne à vous transmettre un fait, que d'autres avant lui ont constaté et intégré au corpus scientifique : prenez deux crayons, ajoutez-en deux autres et vous obtiendrez quatre crayons. Ce ne sont pas les mathématiques qui le veulent, elles ne font que le constater et vous l'apprendre.

Hé bien ici, c'est pareil. Il n'y a pas de débat "oeuf ou poule" : si vous n'êtes pas contents que le Oxfod english dictionnary liste "bitch" et "hussy" comme synonymes de "woman", luttez pour que cette réalité linguistique constatée par le dictionnaire cesse, au lieu de demander au dictionnaire de cesser de la rapporter.
Car cette dernière approche revient ni plus ni moins à demander à la science de taire / travestir son observation du réel sous prétexte que ce qu'elle révèle ne nous plaît pas...

Vie QuatreSixQuatre

26/11/2019 à 16:31

Bon sang mais c'est bien sûr. Merci Ludovic pour cet éclairage si... éclairant. Mais ne croyez-vous pas quand même qu'un tout petit peu, la mention dans le dictionnaire de synomymes insultants entérine en quelque sorte l'usage. Comment s'offusquer dès lors que la synonimie est actée... par l'élément de référence ? C'est bien dans le dictionnaire qu'on nous apprend à chercher la signification d'un mot. Il y a là un vide, non ?

Ludovic

26/11/2019 à 23:11

Heureux de vous avoir éclairé, Vie QuatreSixQuatre.

Pour répondre à votre question, vous faîtes référence à une forme de biais de l'observateur, bien connu dans les sciences humaines en général et en anthropologie en particulier ; on désigne ainsi le fait que la présence du scientifique puisse fausser les résultats de son observation. Par exemple, imaginez un anthropologue étudiant comment un chasseur d'une tribu amazonienne chasse ; si le chasseur est conscient d'être observé, son comportement ne sera pas exactement le même que s'il était seul (ou en tous cas se croyait seul), les résultats de l'observation de l'anthropologue ne seront donc pas tout à fait "authentiques".

Donc oui, on peut effectivement envisager, comme vous le suggérez, qu'en mentionnant "hussy" comme un synonyme de "woman", le dictionnaire altèrerait le langage de ses lecteurs qui sans cela n'aurait peut-être pas considéré les deux termes comme synonymes.
Toutefois, je pense que cette influence est ici minimale et même négligeable, car je n'imagine pas les individus mal embouchés qui emploient le vocabulaire dont il est question l'apprennant dans le dictionnaire.

Le problème ici, c'est tout simplement celui du respect. Respect de la femme qui en tant qu'être humain n'est pas un produit sexuel (= salope) et a droit au respect comme tout un chacun ; respect de ses interlocuteurs en utilisant un langage correct et non des termes injurieux et vulgaires.
Je ne pense pas qu'enseigner le respect soit le rôle du dictionnaire mais plutôt celui des parents et des enseignants pour les enfants / adolescents puis de la culture à tous les âges de la vie.

Je m'en tiens donc à ma précédente conclusion : demander au dictionnaire de corriger ses observations irait à l'encontre de toute honnêteté intellectuelle et le peu d'impact que cela aurait potentiellement sur le langage ne justifie pas, à mon sens, cette démarche anti-scientifique. Faire disparaître toute mention d'un problème ne résout pas ledit problème... N'en déplaise à Mme Giovanardi, ce n'est pas le dictionnaire qui est sexiste et doit être corrigé mais bien ceux dont il n'a fait que révéler les travers et à mon avis n'ont pas eu besoin de lire l'Oxford english dictionnary pour se forger leur vocabulaire ordurier.

Vie QuatreSixQuatre

27/11/2019 à 09:02

On observe aussi un biais fréquent chez tous les "sachants" qu'on pourrait nommer le syndrôme de la Tour d'Ivoire.
L'analyse scientifique, si elle est nécessaire jusqu'à un certain degré, ne doit, en aucune manière, prendre le pas sur la réalité de la vie des gens.
Le problème, c'est la puissance des lobbies.
Un exemple. Dans le ROBERT, dictionnaire des synonymes et nuances, édition de poche, mai 2006, on trouve, l'entrée suivante :
femme n.f. - 1 - dame . gazelle . gonzesse . meuf . (attribués au langage des jeunes) . mousmé . moukère. (populaires. vieillis) . 2 - poupée . caille . frangine . gosse . môme . pépée . poule . poulette. souris . (familiers) . souris (argot) . 3 - épouse . compagne . dame . bourgeoise . dulcinée . légitime . (familiers, souvent plaisants ). bobonne (familier, péjoratif) . 4 - chipie . furie . harpie . mégère . virago . chameau . dragon . garce . gendarme . panthère . peste . poison . sorcière . tigresse . vieille toupie . vipère (familiers).

A l'entrée "juif"... Ah ben non, elle n'existe pas. Juif n'est pas dans le dictionnaire des synonymes. Ce ne sont pourtant pas les noms d'oiseaux qui manquent, n'est-ce-pas. Et qui ont été utilisés sans vergogne par différentes propagandes. Mais essayez un peu d'écrire dans le dictionnaire des synonymes juif . n.m. 1 - youpin (familier), et observez la levée de boucliers, pour le coup vous aurez une étude scientifique valable.
Je ne suis pas du tout d'accord que "poison" soit le synonyme de femme. On peut l'employer pour un enfant, pour un homme... c'est juste un raccourci de langage pour préciser un ressenti. Idem panthère, sorcière, harpie, mégère... qui ne figureraient surement pas dans cette liste s'il y avait des femmes parmi les rédacteurs, tous très distingués linguistes, des dictionnaires. D'ailleurs, tiens, je propose de réunir un comité entièrement féminin pour travailler sur un dictionnaire des synonymes. Nous pourrons ainsi, scientifiquement, produire un rapport sur les différences et les convergences d'interprétation, selon qu'on est mâle ou femelle, en France, au 21e siècle.

Ludovic

27/11/2019 à 15:15

Le Robert auquel vous vous référez ne contient peut-être pas d'entrée "Juif" mais celui du CRISCO (que j'emploie pour ma part) en a bien une et mentionne même votre exemple.

https://crisco2.unicaen.fr/des/synonymes/juif

Je ne sais comment expliquer cette différence, la seule hypothèse qui me vienne est que l'éditeur du Robert a pu craindre un procès pour incitation à la haine au vu de la sensibilité du sujet.

Pour répondre à votre dernier paragraphe, il semblerait que mon explication précédente sur le travail du chercheur en syonymie n'ait pas été aussi claire que je l'espérais.
Vous n'avez peut-être jamais employé le terme "poison" pour désigner une femme mais le dictionnaire des synonymes (et les chercheurs qui l'ont compilé) ne se fondent pas sur votre seul langage. S'ils ont mentionné "poison" comme synonyme possible de "femme", c'est qu'un nombre significatif de cas de cet emploi a été relevé. C'est tout. Effectivement, les auteurs de cet emploi du mot faisaient une métaphore pour exprimer leur ressenti, métaphore qui peut être appliquée à d'autres sujets (comme des hommes et des enfants, oui), ce que vous confirmerez en vous rendent à l'entrée "empoisonner" d'un dictionnaire qui mentionnera que ce verbe peut désigner un comportement pénible.

https://larousse.fr/dictionnaires/francais/empoisonner/28975?q=empoisonner#28852

Un synonyme n'est jamais absolu et dépend de son contexte : il ne s'agit pas de dire que vous pouvez indifféremment utiliser "poison" à la place de femme, simplement de constater que dans certains cas, le locuteur le fait.

Il s'agit donc encore une fois d'un travail d'observation et de compilation de données factuelles, il n'y a pas ici d'interprétation. Le genre de l'observateur n'a pas d'influence dessus - à moins que vous ne postuliez que le globe oculaire diffère entre l'homme et la femme et qu'ils ne voient donc pas les mêmes mots. Pour ma part, je soutiens que les deux sexes sont également capables de raisonnement, faculté fondatrice du travail scientifique.

Vous noterez au passage que la société éditrice du dictionnaire incriminé dans l'article a répondu aux reproches par la bouche de sa responsable de stratégie lexicale, Katherine Connor Martin... une femme.

Vie QuatreSixQuatre

27/11/2019 à 16:12

Soit ! Dans cas le Robert des synonymes de 2006 devait être un cas isolé... Il n'y a qu'à y lire l'entrée "homme" pour s'en assurer... Deux poids, deux mesures... C'est tellement évident ! C'est tellement passé dans les moeurs ! Le chemin est encore long...

Ludovic

27/11/2019 à 18:07

Ne mélangez pas tout (et ne déformez pas mes propos s'il vous plaît) : je n'ai pas dit que le sexisme n'existait pas, que personne n'employait un langage sexiste et que nos moeurs avaient enfin dépassé cette triste phase.
En revanche, ce que j'essaye de vous expliquer, c'est que les linguistes ne se basent pas sur leur langage ou leur point de vue personnels pour rédiger un dictionnaire mais sur des observations globales du langage en vigueur dans notre société. Accusez-vous le témoin d'un vol d'être un voleur ou le reconnaissez-vous pour ce qu'il est - un témoin ? Et allez-vous lui interdire de témoigner sous prétexte que cela donne de la publicité au vol ?

Cet échange semble avoir abouti dans une impasse et pour conclure de mon côté, j'évoquerai encore une fois la réponse faite par Mme Martin citée dans l'article : le dictionnaire n'est pas prescriptif mais bien descriptif. A ce titre, ce n'est pas lui qui est sexiste mais certains des individus qu'il a observés ; ce sont donc eux qui doivent changer.

g

15/02/2021 à 02:33

fiou,merci

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Italie et France : le livre en partage

Les liens qui rattachent la France et l’Italie se mesurent autant à la passion dévorante dont témoignait Stendhal qu’aux centaines de lecteurs venus à Turin, en 2017, assister à une rencontre avec Daniel Pennac. Dans les allées du Salon du livre, une file d’attente colossale, impatiente, témoignait d’une authentique ferveur.

21/06/2021, 09:00

ActuaLitté

La justice pardonne-t-elle les critiques élogieuses de livres dangereux pour la santé ?

La justice nous porte souvent vers les confins du sublime, dans une langue magique. La Cour de Justice de l’Union européenne, régulièrement évoquée dans nos colonnes, donne l’occasion d’un petit sourire, voire d’un clin d’œil, facétieux. En effet, l’arrêt dans l’affaire C-65/20 autoriserait, selon un de nos lecteurs, que les mauvais livres — indigestes pour l’esprit — puissent malgré tout être encensés. Attention, mauvaise foi et bonne humeur exigées…

10/06/2021, 12:52

ActuaLitté

Pass Culture : unique réussite d'un Emmanuel Macron tout schuss ?

L’éducation et la culture étaient les pans prioritaires du programme d’Emmanuel Macron candidat à la présidence. Et sur le second point, la mesure probablement la plus novatrice consistait à copier le Bonus Cultura mis en place par Matteo Renzi, Premier ministre italien, en octobre 2016. Baptisé par les équipes Macron Pass Culture, il promettait un bifton numérique de 500 € aux jeunes atteint de majorité, pour des dépenses folles en biens culturels…

21/05/2021, 17:05

ActuaLitté

Rembourser l'avance perçue : quand l'éditeur devient banquier des auteurs

Il plane dans l’atmosphère comme une odeur de faillites rances, dans certaines maisons d’édition. Au point que leurs dirigeants imaginent toutes les manœuvres à leur portée pour récupérer un peu d’argent — une fois la liquidation prononcée. Plusieurs témoignages concordants font état de demandes, parfois adressées par l’intermédiaire d’avocats, réclamant la restitution d’avances sur droits. Au moins deux structures y ont récemment eu recours, provoquant l’inquiétude des auteurs concernés. 

07/05/2021, 11:23

ActuaLitté

Et si se remettre à lire était aussi génial qu'arrêter de fumer ?

Personne n’a raté l’intervention du ministre de la Santé : avec l’arrivée du variant britannique – qui n’a rien d’un patient anglais – se profile un reconfinement. Ces mesures durcies, en regard d’un couvre-feu déjà plombant, résonnent avec les propos de décembre dernier : nous étions avertis. Alors, comment préparer cette prochaine période de disette, quand on a abandonné la lecture ? Aujourd’hui, petit traité d’optimisme.

22/01/2021, 17:26

ActuaLitté

Conspiration des imbéciles ? Amazon, accusé à son tour : Apple s'esclaffe

Amazon paierait-il enfin sa position dominante sur le marché du livre – numérique, papier ou audio ? En tout cas, l’histoire semble vilainement se répéter alors que le vendeur et cinq groupes éditoriaux américains sont accusés d’entente. La même procédure que celle endurée en 2013 par Apple entraînera-t-elle les mêmes effets ? Ou dévoile-t-elle une vaste fumisterie en matière de droit ?

18/01/2021, 12:16

ActuaLitté

Pour 2021, on peut aussi croiser les doigts

« J’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot… » Peut-être notre époque nécessite-t-elle un peu plus d’un mot unique pour accomplir de fantastiques périples. Parce que les sollicitations ne manquent pas, dès lors qu’internet propose un foisonnement d’œuvres, autant qu’une multitude de raisons de faire autre chose que lire. Pour autant, que cette année 2021 soit placée sous des augures de Balzac ne fera de mal à personne… Sauf qu'il n'est pas seul à prophétiser.

01/01/2021, 18:42

ActuaLitté

ActuaLitté, un nouveau média pour le livre

Penser/Classer. Inutile d’avoir lu Georges Perec pour imaginer les difficultés qu’implique une tentative pour ordonner le monde autour de soi. Ces derniers mois, du fait de la pandémie et malgré le cocooning à domicile, la rédaction n’a pas chômé. Dans une délicate exaltation, nous avons mené à bien un des projets qui nous tenait à cœur. 

11/12/2020, 07:12

ActuaLitté

Portrait de l'écrivain en partenaire publicitaire : à vos marques...

Verra-t-on demain Marc Levy prêter son image à un lunetier ? Guillaume Musso promouvoir, avec modération, des crémants de la région d’Antibes ? Après tout le best-seller Cyril Lignac s’est bien engagé dans la valorisation du foie gras… Ce dernier n’est pas ouvertement écrivain, certes, mais néanmoins. L'auteur en homme sandwich, oui : faut bien gagner sa croute pour la casser !

22/10/2020, 15:35

ActuaLitté

2020, année pandémique : qui, autre que Stephen King, au Nobel de Littérature ?

Les prix Nobel de l’année 2020 renoueront avec un fonctionnement plus académique. Ces deux dernières années, l’académie a été chahutée par des démissions, des affaires d’agression sexuelle… 2020, année de pandémie, qui pourrait-on bien mettre à l’honneur en littérature ? 

18/09/2020, 18:36

ActuaLitté

Passer du singe au nègre : Dans la tête de Nicolas Sarkozy

L’ancien président nous avait habitués aux sorties de route, et aux dérapages, rapidement nettoyés au karcher. Mais invité dans l’émission Quotidien, Nicolas Sarkozy opère une association d’idées qui laisse songeur. Contestant une bien-pensance qui empêcherait de prononcer certains termes, il nous ouvre une fois de plus une porte sur son subconscient. Pas brillant.

11/09/2020, 12:31

ActuaLitté

Tragique et véritable histoire du roman de rentrée littéraire ouvert et fermé 100 fois

Avec la profusion de la rentrée littéraire, certains titres deviennent des passages obligatoires. Par conscience professionnelle autant que assurer une honnête veille concurrentielle : difficile de ne pas savoir ce que vaut le Nothomb annuel de fin août, par exemple. D’ailleurs : spoiler, il est plutôt très très  bon. 

15/08/2020, 12:22

ActuaLitté

En 2020, un mariage gay dans un comic, la belle affaire...

ÉDITO – Chouette, un mariage : l’occasion de célébrations, de réjouissances, de discours émouvants et de bons mots. De retrouver des amis perdus de vue, ou encore de se fâcher définitivement — mais discrètement, ne gâchons pas la fête. Parce que c’est avant tout une fête…

07/08/2020, 13:03

ActuaLitté

Le Syndicat national de l’édition en guerre contre la liberté de la presse ?

Certains épisodes rappellent que la liberté de parole n’autorise pas chacun à dire n’importe quoi : le Syndicat National de l’Édition, au nom de ses 767 adhérents, s’arroge le droit d’accuser notre média de « procédé illégal ». Et ce, en dépit de la mission d’information du public.

03/07/2020, 15:37

ActuaLitté

Anti-PMA : quand La Manif pour tous racole chez les auteurs

EDITO – « On n’a pas le con d’être aussi droit », avait clamé Gainsbourg, renchérissant sur la définition d’Audiard : les cons seraient aisément reconnaissables à ce qu’ils osent tout. Partie en guerre contre la loi Taubira en son temps, et le projet de loi sur la bioéthique, La Manif pour tous ne recule devant aucune méthode. Quitte à racoler aux quatre vents. 

19/06/2020, 09:37

ActuaLitté

L'histoire de cet écrivain, populaire de centaines de milliers de fans

EDITO – « Nous ne sommes pas populaires sans raison », bramait la réclame d'une banque dans les années 90. À l’ère des influenceurs, que vaut ce slogan, sinon pour la jolie punchline, facile à rentrer dans le crâne ? On lui opposerait volontiers Hugo : être nécessaire, plutôt que populaire. Et dans une époque de machine, où se retrouve le peuple, dans cette popularité ?

06/03/2020, 12:49

ActuaLitté

Censure : quand un livre fait trembler Apple, jaloux de ses secrets

EDITO – Apple franchirait-il la ligne rouge ? En cherchant à interdire la commercialisation d’un ouvrage, publié par un ancien employé, la firme de Cupertino frappe fort. Ce dernier, Tom Sadowski, a fait paraître App Store Confidential, qui dévoilerait des secrets commerciaux inavouables, se justifie-t-on chez Apple. Alors ?

21/02/2020, 10:24

ActuaLitté

Auteurs, éditeurs : “De l'argent ! Ah ! Ils n'ont que ce mot à la bouche !”

ÉDITO – Harpagon, avare notoire, vibrait de détresse dans l’acte III de L’avare : « De l'argent, de l'argent de l'argent ! Ah ! Ils n'ont que ce mot à la bouche ! De l'argent ! Toujours de l'argent ! » Le livre n’aime pas parler d’argent, mais boude rarement son plaisir à rappeler qu'il est la première des industries culturelles. 2,67 milliards € de chiffre d’affaires pour les éditeurs sur 2018 (données SNE), avec une croissance attendue de 2 % pour 2019. Amusant, pour la première fois, YouTube vient de communiquer sur ses propres résultats…

07/02/2020, 13:10

ActuaLitté

Cette virgule du Brexit qui plonge les Britanniques dans le comma

Le Brexit est consommé, le parlement britannique s’est décidé à quitter l’Union européenne, sous les applaudissements de Boris Johnson. Et ce 31 janvier, date définitive, les Britanniques partent, sans un regard amer ni un salut. Ligne d’arrivée, mais une fois passée, les ennuis reviennent.

31/01/2020, 15:11

ActuaLitté

Mais de quoi tu t'email ? L'art délicat de la newsletter...

Y’a des vendredis soirs qui ressemblent à des descentes aux Enfers. Alors que le week-end vous ouvre des bras accueillants, se referme soudainement un étau puissant — type mâchoire de pitbull jouant guilleret avec une barre à mine. Et là, on sent bien que la joie et l’allégresse tant sabbatiques que dominicales s’éloignent méchamment.

17/01/2020, 18:28

ActuaLitté

Un livre jeunesse pour invoquer des démons fait peur à des exorcistes

EDITO – On ne joue pas avec les forces obscures, même dans un livre — et encore moins dans un guide ludique. Surtout, il est interdit de fournir à des enfants des renseignements pour invoquer des démons à leur propre bénéfice. Et pourtant, Aaron Leighton vient d’offrir à la jeunesse un manuel pour tout fan d’occultisme – sérieux s’abstenir. Enfin, aurait dû s’abstenir.

20/12/2019, 15:17

ActuaLitté

GPA, PMA : depuis quand la censure fait-elle la République ?

ÉDITO – Voici trois semaines, la conférence de la philosophe Sylviane Agacinski, prévue à l’université Bordeaux 3 (Michel de Montaigne, qui s’en retourne dans sa tombe), a été annulée. Parler de GPA et de PMA ne serait pas possible ? L’acte de censure fait définitivement froid dans le dos.

08/11/2019, 11:50

ActuaLitté

Prix Goncourt, antisémitisme et réseaux sociaux

EDITO – Jacques Dutronc doit se demander s’il ne serait pas légitime à réclamer réparation, tant la déformation de son refrain, « Et moi, et moi, et moi », avec le nom de Yann Moix, fait recette. Rendons à César ce qui lui revient : Dutronc est une figure splendide, Moix, moins. Le bonhomme revient beaucoup ces derniers temps : fallait-il encore l’associer au prix Goncourt ?

06/09/2019, 13:32

ActuaLitté

Ces vacances, abandonnez les livres que vous n'avez pas aimés

EDITO – Pleinement dans leur fonction, les médias — et ActuaLitté n’a pas manqué le coche — ont publié leurs conseils de lecture, plus ou moins honnête, plus ou moins intéressés, plus ou moins intéressants. Et ActuaLitté n’a pas non plus dérogé à cette observation, si, si, il faut le reconnaître. Mais après tout, les goûts et les couleurs, c’est comme les barils de lessive : ça frise l’irrationnel. 

02/08/2019, 16:48

ActuaLitté

La science-fiction, bientôt dans toutes les bonnes librairies

EDITO – Il en va des chiffres comme de toutes boissons alcoolisées : il faut les consommer avec modération. Mais dans une période où l’année 2018 accuse encore un recul du chiffre d’affaires, les contrôleurs de gestion n’ont même plus besoin de fomenter des putschs pour prendre le pouvoir : on leur remet volontiers. 

12/07/2019, 10:22

ActuaLitté

Le couturier Jean-Paul Gaultier très critique sur l'industrie du... livre ?

EDITO – Créer et produire, de plus en plus, comme s’il existait une sorte de concours attribuant les lauriers à celui ou celle qui aura le plus inondé le marché. La Fashion Week parisienne fait la part belle à la haute couture, mais une voix dissonante se fait entendre. Un certain Jean-Paul Gaultier, qui œuvre dans la mode depuis plus de 40 ans. Et dont les propos résonnent étrangement…

05/07/2019, 09:51

ActuaLitté

Hachette et la librairie : rendez-vous Tinder manqué pour Achille et Pâris

EDITO – Marseille, ses calanques, sa bouillabaisse, sans oublier les films de Marcel Pagnol. Le décor idyllique est planté : voici donc que point l’industrie du livre dans la cité phocéenne, à l’occasion des Rencontres nationales de la librairie. Un rendez-vous où convergeront 600 libraires, 200 éditeurs et 200 autres acteurs professionnels, pour une cinquième édition déjà entachée.

28/06/2019, 14:02

ActuaLitté

Grève des femmes en Suisse : Lysistrata fait des émules, 2500 ans plus tard

Phallus pas m'quitter, tu vois, il est beau le ré-sultat

14/06/2019, 09:24

ActuaLitté

“J'ai tuer Netflix”, histoire de désintoxication et de mafia

Au feu, les pompiers, la maison qui brûle...

17/05/2019, 11:15

ActuaLitté

Le Gook, ou la “rencontre fortuite” d'un geek avec un book

ÉDITO / TRANCHE DE VIE – Il est tard, dans la journée, au point qu’elle s’appellerait plutôt nuit. Les chats sont gris, certainement, les journalistes éreintés : une vague ambiance de tabac froid et de fumée âcre, entrecoupée des ding, ding de la messagerie email. « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent », lâche quelqu’un. 

05/04/2019, 19:37

ActuaLitté

Du pluralisme à la surproduction : la longue nuit d'hiver approche

Bientôt quarante ans de joyeux enthousiasme

29/03/2019, 10:24

ActuaLitté

D'un monde d'infox au royaume des Tièdes : where is my mind...

Redouter le faux pas, ou la vindicte publique ?

22/03/2019, 08:55

ActuaLitté

Après #PayeTonAuteur, la rémunération des auteurs reste en chantier

Fiat Lux : et la colère fut ÉDITO – Voilà un an, Livre Paris était au cœur d’une polémique rarement vue : les auteurs réclamaient une rémunération pour leur présence lors de tables rondes. Inimaginable : jusqu’à lors, la promotion était gracieusement assurée. Une révolution, mais un an après, qu’en est-il ?

15/03/2019, 10:28

ActuaLitté

L'Italie invitée en 2021 ? Livre Paris, outil politique de Macron, à nouveau

Ma che cazzo dici ?EDITO – La presse italienne est unanime : en 2021, c’est le Bel Paese qui sera invité d’honneur du Salon du livre de Paris. Une information qui découle de la visite du ministre de la Culture, Franck Riester, rendue à son homologue italien des Biens culturels, Alberto Bonisoli. Sauf que personne n’est au courant... Du tout.

05/03/2019, 16:20

ActuaLitté

Des directeurs de collection aux agents littéraires : histoire d'un tsunami

You know it's time for the hammer to fall ” (Queen)

22/02/2019, 08:39

ActuaLitté

Netflix et GAFA : une grille, deux lectures

Ecran, mon doux écran, ne vois-tu rien venir ?

25/01/2019, 18:12

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Histoire de l’ebook #7 - Premiers dictionnaires et encyclopédies en ligne

Disponibles en ligne au tournant du millénaire, les premiers dictionnaires et encyclopédies de référence émanent de versions imprimées, par exemple le Dictionnaire universel francophone (Hachette), WebEncyclo (Atlas) ou encore le site de l’Encyclopaedia Universalis. Suivent des outils de référence conçus directement pour le web, par exemple le Grand dictionnaire terminologique (GDT) du Québec et WordReference.com. Wikipédia fera l’objet d’un article spécifique.

21/06/2021, 09:28

ActuaLitté

Histoire de l’ebook #6  - E Ink, une technologie d'encre électronique

Les recherches sur l’encre électronique débutent à la fin des années 1990 au sein de la société E Ink pour offrir un meilleur écran aux liseuses en attendant le papier électronique. E Ink présente le prototype de son écran en 2002 et le commercialise en 2004. Un projet un peu différent est la technologie Gyricon développée par Xerox. Radicalement novateur lui aussi dans un domaine connexe, le projet @folio voit le jour en France dès 1996 mais reste malheureusement à l’état de prototype faute de soutien financier.

19/06/2021, 11:19

ActuaLitté

La lecture dans les établissements de santé, “espace d’intimité, d’évasion, de liberté”

La Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) s'engage dans une vaste opération de rapprochement entre les professionnels de la santé et ceux de la lecture publique, pour multiplier les projets culturels autour du livre et de la lecture dans les établissements de santé. Nous reproduisons ci-dessous le plaidoyer de la fédération, destiné à convaincre de l'importance cruciale de la lecture dans le parcours de soins.

18/06/2021, 15:06

ActuaLitté

Histoire de l'ebook #5 - Les premières liseuses    

Sans surprise, les premières liseuses voient le jour dans la Silicon Valley, terre des projets technologiques les plus fous, avec les fonds nécessaires pour les développer. Ces liseuses sont le Rocket eBook (de NuvoMedia) et le SoftBook Reader (de SoftBook Press), qui virent le jour en 1998. D'autres modèles suivent, par exemple le Gemstar eBook (de Gemstar) en 2000, le LIBRIe (de Sony) en 2004, le Cybook Gen2 (de Bookeen) à la même date, le Sony Reader (de Sony) en 2006, le Kindle (d'Amazon) en 2007, le Nook (de Barnes & Noble) en 2009 et l'iPad (d'Apple) en 2010. 

 

18/06/2021, 11:31

ActuaLitté

Histoire de l'ebook #4 - Du PDA au smartphone

En 2001, la liseuse n’a pas encore gagné son pari. On compte 17 millions de PDA (Personal Digital Assistants) dans le monde pour seulement 100.000 liseuses, d'après un Seybold Report publié en avril 2001. 13,2 millions de PDA sont vendus en 2001, dont le Palm Pilot (lancé en mars 1996) et le Pocket PC de Microsoft (lancé en mars 2000). En 2005, le PDA laisse progressivement la place au smartphone. L’iPhone d’Apple (lancé en juin 2007) devient le produit phare de toute une génération.

17/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Histoire de l’ebook #3 - Les débuts de Gallica, bibliothèque numérique de la BnF

Gallica est inauguré en octobre 1997 avec des textes et des images du XIXe siècle francophone, « siècle de l’édition et de la presse moderne, siècle du roman mais aussi des grandes synthèses historiques et philosophiques, siècle scientifique et technique ». Gallica élargit ensuite son champ d’action et devient rapidement l’une des grandes bibliothèques numériques mondiales.

16/06/2021, 13:19

ActuaLitté

Histoire de l’ebook #2 - Gabriel, portail des bibliothèques nationales européennes

Mis en ligne en janvier 1997, Gabriel est un portail trilingue (anglais, allemand, français) offrant un point d’accès unique aux services internet des bibliothèques nationales européennes. Sans les patients efforts de Gabriel (et de l’European Library), la bibliothèque numérique européenne Europeana n’aurait peut-être jamais vu le jour dix ans plus tard.

15/06/2021, 09:29

ActuaLitté

Librairie Les mots à la bouche : transmettre culture et héritage LGBT+, inlassablement

Nouvellement installée dans le XIe arrondissement de Paris, la librairie LGBT+ Les mots à la bouche lançait ce 31 mai un crowdfunding pour changer son modèle économique et devenir une société coopérative. Avec 40.000 euros réunis en à peine trois jours, les membres de la SCOP sont aujourd’hui assurés de pouvoir reprendre l'entreprise. Une façon pour le lieu de continuer à vivre dans les mains d’une nouvelle génération de libraires engagés, ayant à cœur de prolonger l’héritage LBGT. Mais aussi de proposer une littérature qui raconte ses luttes et son histoire.

14/06/2021, 18:01

ActuaLitté

Histoire de l’ebook #1 - Le PDF, format pionnier lancé par Adobe

L’ebook aura bientôt 50 ans. Non, il ne fait pas son âge. Mais pour mieux contextualiser son existence, ActuaLitté vous propose de retrouver une série d’articles, rédigés par Marie Lebert, pour bien mener les célébrations. Peu après les débuts du web en 1990, la société Adobe lance en juin 1993 le format PDF (Portable Document Format), tout comme l’Acrobat Reader (gratuit, pour lire les PDF) et l’Adobe Acrobat (payant, pour créer les PDF).

14/06/2021, 09:51

ActuaLitté

FIBD : les Autrices et Auteurs en Action “demandent maintenant des actes”

Le collectif AAA (Autrices et Auteurs en Action) entend attirer l'attention des pouvoirs publics sur les suites données au rapport Racine sur la condition des auteurs, qu'il estime « enterré ». Après une proposition de boycott du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2021, le collectif a proposé un vote pour Bruno Racine, pour le Grand Prix. Vote qui ne sera pas comptabilisé, a confirmé l'organisation. Le collectif prend acte, mais demande à présent au festival de démontrer son soutien aux auteurs, lors de la prochaine édition. Nous reproduisons le courrier de réponse au FIBD ci-dessous.

09/06/2021, 14:49

ActuaLitté

D'Amélie à Mademoiselle Nothomb : “Tu es encore là toi ?!’

Amélie Nothomb rencontrera pour la première fois depuis très longtemps son public ce samedi 12 juin, dans le cadre du Festival Les mots libres à Courbevoie. On sait combien elle entretient un rapport très particulier, dans tous les sens du terme, avec ses lecteurs, et son impatience à l’idée de les revoir n’était pas feinte. En attendant la rentrée littéraire et son prochain titre, Premier Sang, discussion autour de son dernier roman paru, Les aérostats, des monstres et de l’écriture, et de ses lecteurs.

04/06/2021, 11:47

ActuaLitté

Les auteurs de Suisse s'expriment en faveur de la loi Covid-19 

La Suisse doit prochainement s’exprimer sur une législation et les débats vont bon train. Le secteur de la Culture touché au même titre que d’autres reste en demande d’actions. Et le collectif Suisse Culture, dont l’association des auteurs partage le message, demande donc que la loi Covid-19 fasse l’unanimité. « Qui dit non à la loi Covid-19 rend impossible tout soutien aux branches les plus durement touchées : la culture, l’événementiel, la gastronomie et le sport. » Leur appel est ici reproduit dans son intégralité.

31/05/2021, 17:01

ActuaLitté

Voutch : “Un dessin d’humour, c’est un rébus, entre le texte et le visuel”

Avec une exposition en trois parties, Voutch régalera le public des Mots libres, festival qui s’ouvre ce 1er juin à Courbevoie. Une composition réunissant ses dessins réalisés pour un livre sur les Fables de La Fontaine en 2018, ainsi que des dessins de son dernier album De surprise en surprise. Et puis, des strips, ces petites BD commencées en 2016 sur un blog du Monde, avant de devenir deux livres au Cherche midi.

31/05/2021, 09:13

ActuaLitté

Affaire Marsan : huit autrices de Bragelonne “rappellent la société à ses obligations”

Une enquête de Mediapart, en avril dernier, a fait état des témoignages d'une vingtaine de femmes, qui pointaient le comportement « déplacé » de l'éditeur Stéphane Marsan, directeur du groupe Bragelonne, dans un cadre professionnel, à l'occasion de réunions ou lors de festivals. Depuis, la société n'a pas réagi publiquement, et aucune mesure ne semble avoir suivi ces révélations. Huit autrices de livres publiés par le groupe rappellent la société à ses obligations, menaçant de reprendre leurs droits sur leurs créations. Nous reproduisons ci-dessous, en intégralité, leurs revendications et leur lettre ouverte.

28/05/2021, 09:00

ActuaLitté

En Biélorussie, la liberté d'expression et l'opposition en danger

Le détournement d'un avion de ligne par un appareil militaire, pour arrêter l'opposant et journaliste Roman Protassevitch, constitue le dernier « coup d'éclat » du régime autoritaire d'Alexandre Loukachenko. Depuis les résultats des élections présidentielles de 2020, contestés par une partie de la population, la répression s'intensifie. Le PEN Club français fait part de son inquiétude pour la liberté d'expression, dans un texte que nous reproduisons ci-dessous.

27/05/2021, 09:26

ActuaLitté

Des dessins inédits de Milan Kundera exposés à Paris

« Par mes expériences et mes goûts je suis centre-européen […], mais au milieu de ma vie, ma femme et moi avons émigré en France. Cet événement est le plus décisif de toute mon existence : il est la clef de ma vie et de mon travail », écrivait Milan Kundera. Français, Tchèque, et Centre-européen, l’écrivain est au cœur d’une exposition organisée par le Centre tchèque de Paris, offrant un regard inédit sur les dessins de l’auteur.

21/05/2021, 10:25

ActuaLitté

Perdue en mer de Chine ? Roselyne Bachelot face à ses contradictions

Voilà quelques jours, la ministre de la Culture se lançait dans d’hasardeuses comparaisons : d’un côté les tensions en mer de Chine, de l’autre celles entre organisations représentatives des artistes-auteurs, qui seraient plus ardues à résoudre que les premières. Les intéressés — les artistes-auteurs, pas les Chinois… — ont décidé de répondre à Roselyne Bachelot, considérant que le mépris avait des limites… Leur texte est ici proposé dans son intégralité. 

17/05/2021, 15:21

ActuaLitté

Marcel Proust devenu auteur de science-fiction

Chercher, Pierre-Carl Langlais adore : il s’est lancé dans des études en histoire de la presse, mobilisant les ressources de l’Intelligence Artificielle pour analyser des corpus entiers. Et au fil des morceaux de code, s’est intéressé à l’outil GPT-2 – logiciel de traitement automatique du langage, produit par OpenAI (société de Elon Musk). « À partir d’un corpus, on propose à la machine un début de phrase, et elle génère le texte qui suit. On peut ainsi croiser deux types de textes, pour emprunter un style à l’un et un univers à l’autre », nous explique le post-doctorant.

13/05/2021, 16:24

ActuaLitté

HoomBand : lectures et ambiances pour les angoissés du sommeil

TEST – Le soleil revient, repart, les terrasses restent vides, les pro et anti-vaccins s’empoignent… tout cela donne envie de faire une belle sieste. Mais difficile de s’endormir avec un tel vacarme en bruit de fond ? Taratata, ActuaLitté vous a dégoté un petit gadget presque sexy, qui aide à l’endormissement. Une sorte d’assistant-conteur, capable de vous plonger dans une ambiance sonore, ou une œuvre, afin de favoriser le sommeil. En avant.

10/05/2021, 16:40

ActuaLitté

Karl Zéro : l'absence de pub “donne une indépendance éditoriale”

À 59 ans, le journaliste Karl Zéro se lance dans une nouvelle aventure : il vient de lancer avec les éditions Télémaque L’Envers des affaires, un trimestriel décidé à prendre son temps. Une revue consacrée aux grandes enquêtes de notre époque, entre décryptages, analyses et théories. Et qu’il nous présente, avec élégance et sourires.

10/05/2021, 09:10

ActuaLitté

“Essentiel c’est-à-dire absolument nécessaire” : des libraires privés d'activité

Malgré les menaces de la crise sanitaire, le retour des beaux jours ouvre des perspectives plus heureuses, avec une reprise d'activité. Certains libraires, notamment ceux proposant des livres d'occasion, se trouvent toutefois privés de participation aux marchés en extérieur. Une situation incompréhensible, portée à la connaissance de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, par Frédéric Mignon et Pascale Chassang, libraires à la Librairie Sans Nom, au Mans, dans une lettre ouverte publiée dans nos colonnes, en intégralité.

07/05/2021, 14:56

ActuaLitté

Une loi sur les bibliothèques, “un marqueur fort et une opportunité”

Déposée au Sénat le 3 février dernier, la proposition de loi de Sylvie Robert (Ille-et-Vilaine), relative aux bibliothèques et au développement de la lecture publique, a bien sûr attiré l'attention des professionnels du secteur. Trois associations professionnelles saluent cette proposition de loi dans un communiqué, reproduit intégralement ci-dessous.

07/05/2021, 11:29

ActuaLitté

Institut du service public : les conservateurs généraux des bibliothèques volontaires

Dans la foulée de l'Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, l'Association française des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation plaide pour une intégration des conservateurs généraux des bibliothèques au sein du futur Institut du service public (ISP). Nous reproduisons le texte de l'association ci-dessous.

06/05/2021, 11:24

ActuaLitté

“Oui, on le savait. Mais personne n’a rien dit, surtout par peur”

Le 21 avril dernier, un article de Médiapart dévoilait les nombreux témoignages de professionnelles. Chacune pointait, dans ses relations, le responsable éditorial des éditions Bragelonne, Stéphane Marsan. Après la vague de révélations viennent les interrogations, les inquiétudes, les attentes. Adrien Tomas, auteur de fantasy, avait vivement réagi, et accepte de nous confier son texte. Le voici publié dans son intégralité.

04/05/2021, 11:32

ActuaLitté

#MeToo dans l'édition : “Je suis Jeanne”, une témoin se dévoile

« Je suis Jeanne, l’une des témoins cités sous pseudo par Médiapart dans son enquête du 21 avril 2021. M. Marsan a répondu à cet article en identifiant les témoins, les unes après les autres, dans un exercice d’intimidation qui doit figurer dans un chapitre du Nécronomicon. Dans l’un des derniers paragraphes et sous couvert d’éloges contrits, il rend mon identité publique en citant Albin Michel, ma maison d’édition. Déjà, tout le monde s’en fout, de mon identité, donc joke’s on you. » Par Marguerite Imbert.

01/05/2021, 12:50

ActuaLitté

En ce 1er mai, “Hommage à tous mes collègues précaires”

Marie Lebert est traductrice et auteure. Depuis des années, elle propose dans nos colonnes des réflexions sur les métiers du livre, l'évolution numérique de l'objet et bien d'autres. Son dernier dossier, Portraits de traductrices et traducteurs du passé portait l'accent sur l'un des rôles invisibles et cruciaux de l'édition. Aujourd'hui, elle souhaite rendre un hommage « à tous mes collègues précaires ». 

01/05/2021, 11:12

ActuaLitté

Haute fonction publique : les conservateurs des bibliothèques attentifs

Après la suppression de l'École nationale d'administration (ENA), Emmanuel Macron propose une réforme de la haute fonction publique, avec pour principale mesure la « fonctionnalisation » de l’Inspection générale des Finances (IGF), de l’Inspection générale de l’Administration (IGA) et de l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas). Les conservateurs et conservatrices des bibliothèques saisissent l'occasion pour demander une prise en considération de certaines revendications, portées par l'Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France (ADBGV), dont nous reproduisons le texte ci-dessous.

29/04/2021, 16:20

ActuaLitté

Harcèlement sexuel : soutien à "celles et ceux qui osent témoigner publiquement" 

Dans le contexte de l'enquête menée par Médiapart publiée le 21 avril dernier, où plusieurs autrices, auteurs et anciens salariés de la maison d'édition Bragelonne témoignent d'une attitude déplacée de Stéphane Marsan, directeur des éditions. Une pétition a été initiée sur le site de Chance.org par Lionel Evrard pour mettre fin à cette « omerta ». Nous reproduisons ici ses propos, dans leur intégralité. 

28/04/2021, 17:40

ActuaLitté

Écouter des bandes dessinées, l'audacieux pari de Blynd

La jeune société de production audiovisuelle Blynd, installée à Lyon, s'est lancée dans un projet relevé : adapter des bandes dessinées au format audio, en s'affranchissant du support graphique. Tim Borne, cofondateur, revient avec nous sur les enjeux et les défis de ces adaptations sonores.

27/04/2021, 14:58

ActuaLitté

La Grange Batelière : éditer “de la littérature populaire dans des livres précieux”

Antoine Cardinale collabore aux Ensablés depuis plusieurs année : cette interview qu'il nous propose a été réalisée suite à la publication d'un livre "oublié" d'Alexandre Dumas, Black, par une maison d'édition courageuse, qui soigne en outre la présentation de ses livres.. Par ailleurs, les Ensablés cherchent également à promouvoir les maisons d'édition pas forcément très connues, mais qui ont le courage de publier des livres... perdus dans les sables.

25/04/2021, 10:23

ActuaLitté

“Le livre résiste partout, en France et en Italie” (Vincent Raynaud)

ENTRETIEN – « Je suis devenu traducteur d’italien parce que c’est l’une des langues que je lisais et quand j’ai commencé, il y a 20 ans, fin 2001, bizarrement il n’y avait pas beaucoup de traducteurs de l’italien. Il y avait d’excellents traducteurs, mais ils n’étaient pas très nombreux », nous explique Vincent Raynaud, qui officie également en espagnol et en anglais. Un entretien croisé entre France et Italie, autour de la littérature et de ses auteurs.

23/04/2021, 14:10

ActuaLitté

Archives : le déménagement qui interroge

Le ministère de la Culture a récemment annoncé le dépôt des archives municipales de Troyes et des archives de Troyes Champagne Métropole aux Archives départementales de l’Aube, dans le cadre des dispositions prévues par le Code du patrimoine. Cette situation, inédite à cette échelle, soulève des questions sur la responsabilité et l’investissement des collectivités envers leur patrimoine archivistique, ainsi que le détaille l'Association des archivistes français dans une tribune, ici reproduite en intégralité.

23/04/2021, 09:21

ActuaLitté

“Face à la détresse scolaire des étudiants, faire de l’enseignement supérieur une priorité”

Devant l'ampleur de la crise sanitaire, le groupe des éditeurs universitaires du Syndicat national de l'édition lance un appel, voire un cri d'alerte. Leur message est ici reproduit dans son intégralité. 

19/04/2021, 09:33

ActuaLitté

Égypte : un chercheur détenu pour son travail sur les droits des femmes

74 organisations non gouvernementales internationales cosignent une tribune pour exiger la libération de l'étudiant et chercheur égyptien Ahmed Samir Santawy. Le 1er février dernier, il a été interpelé alors qu'il rendait visite à sa famille en Égypte, et reste aujourd'hui en détention provisoire, pour des motifs non expliqués. Nous reproduisons ci-dessous le texte des ONG, en intégralité.

16/04/2021, 16:57

ActuaLitté

Québec : le devenir des écrivains au coeur des préoccupations

L’Union des écrivaines et écrivains québécois fait état de la publication de deux sondages convergents. Le premier, auprès de la population du Québec, le second auprès des écrivains, mais tous deux font état d’une prise de conscience et d’un réel soutien aux artistes. Nous reproduisons ici leur tribune, dans son intégralité. 

16/04/2021, 13:29

ActuaLitté

Les bibliothèques universitaires demandent “une offre riche et diversifiée” d'ebooks

Les bibliothèques françaises des établissements de l’Enseignement Supérieur et des écoles de management, soutenues par le consortium Couperin, qui négocie les accès aux œuvres au format numérique, demandent dans une tribune un accès plus large et économiquement viable aux catalogues numériques des éditeurs. Nous reproduisons ci-dessous, en intégralité, leur texte.

15/04/2021, 16:58