#Droit / Justice

SACD : le prix de la liberté pour un syndicat

ENQUÊTE. L'assemblée générale annuelle de la Guilde française des scénaristes s'est tenue lundi 2 novembre 2020, avec un renouvellement de son conseil d’administration et l’élection d'une présidente et d'une secrétaire générale. L’occasion pour ActuaLitté de plonger dans un autre environnement de mots.

Le 13/11/2020 à 10:28 par Nicolas Gary

26 Réactions | 1 Partages

Publié le :

13/11/2020 à 10:28

Nicolas Gary

26

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Dernièrement, la Guilde française des scénaristes a été soumise à d'inquiétantes exigences. Son document L’impossible dialogue social a crevé l’abcès, démontrant les graves atteintes à la démocratie sociale pour l’ensemble des auteurs. Ce dossier montre l’incohérence des règles de représentation et dévoile les conflits d’intérêts du secteur : les pouvoirs publics semblent confondre les organismes de gestion collective avec des syndicats...

Une confusion qui a des effets dévastateurs sur la capacité des auteurs à défendre leurs intérêts professionnels, notamment en amont de l’exploitation de leur œuvre. En coulisses, depuis septembre 2019, la Guilde évoque « des pressions du subventionneur » au regard de certaines propositions qu’elle a adressées à la mission Bruno Racine, ainsi qu’au sujet de la représentativité des organismes de gestion collective au sein des organismes sociaux. La démission récente du délégué général de la Guilde, Denis Goulette, a d’ailleurs provoqué un véritable électrochoc.

Des scénaristes bénévoles 

La Guilde française des scénaristes a entretrenu des relations complexes avec la SACD (un organisme de gestion collective) depuis septembre 2019. En absence de financement du dialogue social pour les auteurs, les syndicats ou associations sont financés par divers organismes de gestion collective via des subventions remises en jeu annuellement. La survie de la Guilde des scénaristes est plus qu’incertaine dans une période pourtant critique pour la profession.

Un secret de polichinelle au ministère de la Culture. « Ce qui se passe est très grave, dévoile un proche du dossier. En résumé, quand la SACD subventionne une association ou un syndicat, la parole contraire est malvenue. » L'article 4 de la convention signée par la Guilde lui fait prendre l’engagement de « n’initier ou ne participer à aucune action, de quelque nature qu’elle soit, susceptible de porter atteinte à la SACD, à sa réputation, à son rôle, à son fonctionnement ou à son organisation. Il [le syndicat] veillera également à ne prendre part ni à contribuer à des actions qui pourraient fragiliser, nuire ou remettre en cause les intérêts des auteurs que la SACD représente dans leur ensemble ». Comprend qui peut.

La SACD est dirigée par le lobbyiste Pascal Rogard. Une recherche poussée de ActuaLitté a permis de prendre connaissance de son salaire : 310.000 € annuels pour l'exercice 2018, approuvés par l'Assemblée générale de 2019 — soit près de deux fois le salaire du président de la République.

Pascal Rogard
Pascal Rogard - Parti socialiste, CC BY NC ND 2.0

Pascal Rogard a également occupé les fonctions d’administrateur d’une société commerciale de production cinématographique de 2010 à 2019, jusqu’à ce que cette dernière soit radiée du registre du commerce 26 jours après la publication d’une ordonnance imposant aux dirigeants d’organismes de gestion collective de déclarer tout conflit d’intérêts à leurs membres. Une enquête publiée en 2016, mettait déjà le doigt sur ces questions.

Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 € chacun. Un scénariste administrateur de la SACD touche quant à lui près de 14.000 € annuellement pour siéger dans l’organisme de gestion collective. Des données qui sont accessibles dans le rapport de transparence, les attestations du commissaire aux comptes et les résolutions ordinaires. Publiques, en somme. 

Alors que sur 50.000 auteurs revendiqués par la SACD, seuls 2.264 auteurs de l’audiovisuel (scénaristes, réalisateurs et auteurs graphiques confondus) perçoivent plus de 10.000 euros de droits d’auteurs par an des questions se posent légitimement sur cet écosystème.

Qui veut tuer le rapport Racine ?

Que les éditeurs s’opposent aux mesures du rapport Racine n’avait rien eu de surprenant. Mais les auteurs ont pu découvrir une autre forme de lobbying, organisée par certains organismes de gestion collective. Au mois de février, 3500 créateurs et créatrices signaient en quelques jours une tribune dans Le Monde pour demander l’application du rapport Racine.

Les mesures proposées étaient nombreuses et favorables aux intérêts des auteurs : la reconnaissance du travail de création, la revalorisation de la rémunération, des accords-cadres contraignants et négociés collectivement, la transparence des redditions de comptes, un portail d’informations pour les créateurs, un accès réel aux droits sociaux, une représentativité clarifiée, des moyens pour les organisations professionnelles... mais le rapport Racine a aussi soulevé des sujets plus gênants pour ces sociétés privées. Le cas épineux de l'Agessa par exemple.


pixabay licence

Cette association loi 1901 avait en charge le recouvrement des cotisations des auteurs. Un document de la Guilde pointait à ce titre « 40 ans de défaillances » à travers une longue liste de problèmes rencontrés. 190.000 artistes-auteurs vont en payer le prix cher pour leur retraite. L’Agessa a été cofondée par la SGDL, la SACEM, la SACD, le SNE et l’UPC : pourtant, toutes ces organisations se sont bornées à tirer d’infructueuses sonnettes d’alarme, mais toutes ont conservé leur mandat d’administrateur là où elles auraient pu démissionner afin de mettre l’État face à ses responsabilités.

Argent, trop cher...

Dans un autre registre, le rapport Racine préconisait de mieux flécher l’argent des irrépartissables (les sommes collectées, mais non redistribuées aux auteurs par les OGC) vers les auteurs eux-mêmes. Il était aussi proposé de créer un fond pour financer le dialogue social et les organisations professionnelles élues représentatives pour qu’elles ne tiennent plus sur des auteurs bénévoles.

Un moyen de rééquilibrer le rapport de force entre les organisations professionnelles d’artistes-auteurs et les syndicats des diffuseurs de leurs œuvres. Mais l’idée de flécher autrement les irrépartissables a généré une levée de boucliers chez les OGC.

RyanMcGuire CC 0

L'Évangile selon Ogécé

Pour avoir soutenu l’idée d’une séparation plus claire entre le contrat de commande et le contrat d’exploitation, déjà prévue dans le Code de la propriété intellectuelle, la Guilde paye le prix fort. Ainsi, le changement des règles d’attribution des subventions aboutissent de fait à une baisse constatée de ces dernières. Les échanges houleux avec ses membres élus ou anciennement élus au conseil d’administration de la SACD, n'ont d'ailleurs pas manqué.

Dans « L’impossible dialogue social», la Guilde indique que la SACD subordonne le versement de son soutien financier à des obligations « antinomiques avec la liberté syndicale » (voir p. 17 du document : « la SACD impose de ne pas contribuer “à remettre en cause ou à priver la SACD de son droit de représenter et de défendre ses auteurs membres dans les instances sociales ou professionnelles” ». ).

À suivre cette logique, être subventionné pourrait revenir à être privé de sa liberté syndicale. Pour avoir défendu la politique de son conseil d’administration composé de scénaristes, la Guilde voit désormais sa propre survie remise en cause en pleine période Covid par... un organisme censé défendre les auteurs.

« Au prétexte que d’anciennes institutions défendent le droit d’auteur depuis 200 ans, il ne faudrait rien changer, témoigne un scénariste de fiction. Il ne faudrait pas non plus demander que notre représentativité évolue avec son temps et les principes fondamentaux de notre République ! C’est dingue ! Le droit d’auteur est supposé nous protéger, pas nous empêcher d’obtenir des progrès sociaux. Ce qui est dangereux pour le droit d’auteur, c’est de continuer dans cette voie comme si tout allait bien. Ça ne va pas bien. On ne veut pas changer le code de la propriété intellectuelle, mais renforcer nos autres droits sociaux dans les autres codes qui existent en France. »

Qui représente les auteurs ?

Au nom des auteurs, la SACD a passé un accord avec la SCELF, un organisme de gestion collective piloté uniquement par… des éditeurs de livre ! La SACD finance de nombreuses organisations dans l’audiovisuel. En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).


Tu pensais avoir un ticket ? igorovsyannykov CC 0

La SACD a modifié, concomitamment à ses tensions avec la Guilde, ses règles de subventionnement des organisations, ce qui lui a abouti à diminuer de 25.000 euros sa subvention, et de baisser à nouveau d’un montant équivalent sa subvention l’année prochaine. La Guilde a alerté en vain la DGMIC en février 2020 quant à ces nouveaux critères, qui ont pour objet, selon elle, de permettre à la SACD de favoriser la représentation de certains auteurs au détriment d’autres.

Mais ces règles aboutissent également à renforcer le lien de dépendance des organisations professionnelles vis-à-vis de la SACD, encourager à la concurrence plutôt qu’à la complémentarité les organisations professionnelles d’auteurs et enfin leur interdire de participer à la définition des politiques générales de la SACD et à celles de l’ensemble du secteur.

Cette situation plonge dès lors les bénévoles et les permanents dans une instabilité économique. Toutes ces organisations doivent se partager une enveloppe financière. Plutôt que de s’unir, ce problème de ressources les met en concurrence entre elles et les divise.

« C’est terrible, confie une scénariste. En fait, la Guilde est bien un syndicat dans ses statuts, mais la subvention s'apparenterait à un outil de “régulation”. Personne ne veut se fâcher avec la SACD quand on est scénaristes : c’est cette société qui nous verse nos droits de diff ! En gros, si on se fâche avec tel ou tel scénariste puissant, qui est aussi au CA de la SACD et qui est showrunner de notre série, on peut perdre notre boulot. C’est très malsain. »

Liberté syndicale, j'aimerais écrire ton nom

La Guilde des scénaristes avait pourtant prévenu l’ancien ministre de la Culture, Franck Riester, des menaces qui planaient sur elle suite à la sortie du rapport Racine. Son courrier n’a reçu aucune réponse. Alors que la représentativité est discutée au ministère de la Culture, cette situation interroge : quelle est la véritable liberté des organisations autour de la table ?


Souriez, vous êtes représentés - Tumisu CC 0

Que tout change pour que rien ne change

En parallèle, deux parlementaires, dont Constance Le Grip, députée Les Républicains, ont lancé une « mission flash » pour contrer le rapport Racine. Quinze jours de concertation contre 8 mois pour la mission de Bruno Racine, un véritable rapport de 140 pages pour la mission Racine contre une communication de 15 pages pour la mission Flash, aucun expert associé aux parlementaires de la mission Flash contre un groupe de 16 experts pour la mission Racine, et enfin 52 personnes auditionnées par Bruno Racine contre 21 seulement pour la mission Flash.

Constance Le Grip a notamment soutenu les OGC sur la directive droit d’auteur au niveau européen, dont les accords profitent certes aux auteurs, mais aussi aux industries créatives dans leur ensemble. Les résultats de la mission concluent qu’il ne faudrait pas de changement majeur pour les artistes-auteurs : ne surtout pas créer un statut professionnel pour encadrer les conditions de travail des auteurs, car cela reviendrait à tuer leur liberté de création.

« La mission flash porte bien son nom, sourit un dessinateur. Le rapport Racine dérange parce que Bruno Racine a été intègre et n’a pas cédé au lobbying, il a livré un travail intellectuel. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais au moins on a enfin un document qui constate objectivement la catastrophe pour nos métiers. Le droit d’auteur se porte bien, les droits collectifs des OGC augmentent, mais les auteurs sont de plus en plus précarisés... c’est bien qu’il y a un gros problème à résoudre ! Quand est-ce que le gouvernement va réagir ? »

Pour qui sonne le glas ?

En février dernier, le rapport Bruno Racine suscitait un engouement historique des auteurs et autrices. La sensation d’avoir enfin été écouté et compris, et une liste de mesures qui auraient pu enfin « remettre les créateurs au centre des politiques culturelles ». En pleine crise sanitaire, les créateurs sont plus fragilisés que jamais : quelles conséquences aura pour la Guilde la publication de son document L'impossible dialogue social ?


Après les sans-dent, les sans-visage ? Brida_staright CC 0

Guilde/SACD : faux conflit ou simple enjeu de domination ?

Interrogé au moment de la publication de L’impossible dialogue social, l’ancien délégué général de la Guilde française des scénaristes nous expliquait alors que « tout ce conflit autour du louage d’ouvrage et de la représentativité ne doit pas conduire à une vision trop manichéenne de la relation entre la Guilde et la SACD. La Guilde a besoin de la SACD et la SACD a besoin de la Guilde. Dans le cadre des négociations interprofessionnelles en cours en fiction et en cinéma, les revendications de chacun peuvent avoir des répercussions en amont comme en aval de l’exploitation de l’œuvre. Le vrai problème, c’est de déterminer quelle revendication doit prévaloir en cas de désaccord entre les deux organisations. »

Il ajoute : « Et c’est là que la convention de soutien financier pose problème, car elle implique de fait une subordination de la Guilde. Elle pose donc la question de savoir quel est l’organe légitime de représentation politique des intérêts des scénaristes en France. La Guilde ou la SACD ? Et cette question même ne fait pas l'unanimité. ».

Beaumarchais, fondateur de la SACD, avait coutume de dire : « Une bourse d’or me paraît toujours un argument sans réplique.  » La Guilde savourera la référence.

Addendum : 

Dans le rapport annuel 2019 de la Commission de contrôle des organismes de gestion des droits d’auteurs et des droits voisins de la Cour des comptes, un dernier élément surgit. 

La Commission explique avoir « souhaité comparer l’évolution des soutiens apportés par l’État aux équipes artistiques et festivals, avec l’aide au spectacle vivant apportée par les OGC ».

Ainsi, on découvre que les aides à l’action culturelle des OGC en faveur « du seul spectacle vivant représentaient en 2017 un peu plus de 85 % des crédits d’intervention du ministère de la Culture contre un peu moins de 50 % en 2013 » (voir p. 130).

Quelles suites désormais ?

Contactés par ActuaLitté, aucun des différents membres de la SACD n’a souhaité apporter de réponses aux multiples questions que soulève encore cette enquête. Elle nous a en revanche adressée une série de remarques suggérant plutôt de nous « intéresser aux débats entre scénaristes qui font actuellement rage au sein de la Guilde ».

Nous avons, par souci de transparence, estimé que les interrogations devaient être ouvertement exposées au public. Les voici donc, telles qu'adressées à la SACD.

1. Reconnaissez-vous La Guilde des scénaristes comme un syndicat représentatif, dans le cadre de la représentation des intérêts des scénaristes, distinctement de l’ensemble des auteurs représentés par la SACD ?
Si oui, pourquoi vous opposez-vous aux préconisations du rapport Racine, concernant le louage d’ouvrages et le financement obligatoire, et fondé sur des critères objectifs de représentativité, des organisations professionnelles (ou syndicales) par les OGC ? Par extension, pour la Guilde ?
Si non, sur quels critères vous basez-vous pour apprécier la représentativité et la légitimité de la Guilde des scénaristes ? Et plus généralement, sur quels critères considérez-vous qu’une organisation devrait être jugée légitime pour représenter les intérêts d’une profession spécifique parmi les artistes-auteurs ? 

2. Considérez-vous normal que les administrateurs de la SACD soient défrayés 1151 €/mois (chiffres AG 2019), quand le financement des organisations professionnelles est insuffisant pour rémunérer ceux qui sont actuellement bénévoles au sein de la Guilde ? Et ce, considérant que la rémunération annuelle moyenne des 10 salariés de la SACD les mieux payés est de 152 k€ quand, pour la Guilde celle-ci nous indique une rémunération moyenne annuelle de 42 k€.

Faites-vous un lien entre cette disproportion de moyens financiers et la disproportion entre l’encadrement légal, réglementaire et conventionnel des conditions d’écriture des scénaristes et les conditions d’exploitation de leurs droits ?
Si oui, comment comptez-vous y remédier ? Si non, qu’est-ce qui explique selon vous cette disproportion ?

3. Pourquoi le salaire de M. Rogard, qui selon nos calculs était en 2018 de 310 k€, n’est pas en lecture directe — il faut en effet jongler entre les différents documents fournis et les résolutions, obligeant à des calculs et déductions contraignants ?
La recherche de l’information est des plus complexes pour un poste aussi important, loin de la volonté de transparence que vous affichez. 

4. Confirmez-vous avoir exercé un lobbying contre le louage d’ouvrage à l’occasion de la publication du rapport Racine ? Je dispose en effet d’une note réalisée par la SACD, émanant de M. Guillaume Prieur, dont le 4e point critique la distinction entre les contrats afférents à la création artistique et les contrats afférents à l’exploitation de l’œuvre, comme étant « une idée dangereuse et malvenue ». 

5. Sur quelle légitimité la SACD milite-t-elle si ouvertement contre une mesure souhaitée par un syndicat ? Pourquoi, puisque vous invoquez le nombre de membres que vous représentez comme critère de légitimité à votre représentativité, refusez-vous le principe de la concertation actuelle visant à établir des critères de représentativité objectifs pour les organisations désireuses de représenter les intérêts d’artistes-auteurs — ainsi que vous l’avez écrit à la ministre dans un récent courrier ?

6. Une recherche sur Infogreffe nous a permis d’apprendre que M. Rogard avait exercé un mandat d’administrateur de société commerciale de production cinématographique — 3mousquetaires prod – d’avril 2010 à janvier 2019. Comment ce mandat peut-il être compatible avec le mandat de défense des intérêts des auteurs invoquée par la SACD ? M. Rogard est bien directeur général depuis 2004 : comment les deux fonctions se sont-elles articulées ? 

7. La Guilde nous a indiqué avoir subi une baisse de sa subvention de plus de 53 k€ depuis 2017, au motif que l’enveloppe de soutien alloué aux organisations d’auteurs de l’audiovisuel « est plafonnée à 540.000 € », selon vos termes.
Pourquoi vous opposez-vous à un financement obligatoire des organisations d’auteurs via une affectation d’une partie des irrépartissables à leur profit ?
Des diminutions de subventions qui ne se comprennent pas, quand la SACD a puisé dans les irrépartissables en couverture de ses frais de fonctionnement en 2017 et 2018, respectivement de 3,9 millions € et 10,7 millions € ?
Pourriez-vous apporter des précisions quant à l’utilisation de ces affectations extraordinaires ?
Des scénaristes nous ont indiqué que vous justifieriez ces affectations d’irrépartissables pour venir diminuer a posteriori, tous les ans, vos retenues sur droits effectuées sur leurs répartitions. Ils ne savent toutefois pas la proportion d’irrépartissables servant ainsi à venir diminuer a posteriori les retenues sur droits.
Cette justification nous interroge, car, selon nos informations, les 10,7 millions € distribués en 2019 ont servi à une réforme comptable des retenues statutaires, sans que cela n’ait d’incidence sur la trésorerie de la SACD. Pouvez-vous nous indiquer l’utilisation qui a été faite des 10,7 millions $ de trésorerie ainsi dégagés ? Cette trésorerie a-t-elle servi à l’acquisition récente de deux lots distincts d’un immeuble situé aux 17-29 et 21 de la rue Ballu?

8. Le document « Impossible dialogue social » de la Guilde fait état d’obligations contractuelles imposées aux organisations d’auteurs que vous subventionnez. Quelles sont-elles ? Comment s’accordent-elles avec le principe d’exercice de la liberté syndicale ?

Dossier - De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

illustration principale : lukasbieri CC 0

26 Commentaires

 

Jungle

13/11/2020 à 19:52

"Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 €."
Soit un salaire mensuel moyen de 1250€/collaborateur ? En effet, ils se gavent...
Actoilitte a encore un fois mis le doigt sur un scandale! Bravo les pros !

Nicolas Gary

13/11/2020 à 21:18

Bonjour
Ne retenir que cela est bien une preuve de sagesse.
Mais en réalité, le calcul est mauvais : il s'agit de 135.000 € chacun. Est-ce que cela remet l'église au centre du village ?

Sab

15/11/2020 à 20:46

Ça dépend : combien touchent les auteurs à la tête des associations/syndicats d'auteur telles que la Charte des auteurs ( pour leur dit bénévolat ), et les auteurs qui créent des illustrations et autres pour ces mêmes associations/syndicats ?

Adrien Tomas

15/11/2020 à 21:27

Pour les administrateurs, c'est facile : zéro.

C'est du BENEVOLAT.

Pour les dessinateurs, ça dépend des situations : autant que possible on rémunère, mais le travail graphique bénévole (par exemple de la part d'un administrateur ou membre) est possible.

sab

16/11/2020 à 09:36

Et les autres ?

Pascal R.

14/11/2020 à 15:33

Alors jungle ! 11250 euros par mois... Scandale ou pas ?

Adrien Tomas

16/11/2020 à 08:10

11250 euros par mois tirés des droits d'auteurs qui galèrent en immense majorité à boucler les fins de mois... Perso j'ai envie de dire scandale. :roll:

Swann

13/11/2020 à 21:46

Un bien bel article, bien paranoïaque et surtout bien courageux puisque non signé... Bien dans l'esprit de "Hold-up" sur le grand complot mondial concernant le Covid. Mamma mia...

Nicolas Gary

13/11/2020 à 22:18

Bonjour
Vous avez manqué la signature en début d’article ? Ou avez vous seulement lu les emojis des commentaires ?
Dans tous les cas, une furieuse erreur.
D’ailleurs Swann, votre courage va jusqu’à vous présenter ou simplement poster en tout anonymat ?

Bravo

14/11/2020 à 08:10

Bravo Nicolas pour votre courage journalistique. Votre article est bien écrit - ce qui ne gâche rien ! - mais aussi justifié, ce qui est une perle rare dans le monde du journalisme actuel.
Bravo de dénoncer ces scandales, ces salaires indécents dans un monde où la règle est plutôt de crever de faim.
J'avoue que voir un socialiste revendiqué gagner 300 000 euros par ans pour exploiter des crève-la-faim est tout à fait à l'image de notre société.
Quant à compter sur un gouvernement, nanti de gens analogues, pour faire cesser le scandale (d'exploitation des crève-la-faim !), c'est comme demander au loup d'entrer protéger une bergerie.
Les auteurs sont des cocus et malheureusement le resteront. Ils y a trop de puissants (ici ceux que vous dénoncez, mais aussi les gros (et petits !) éditeurs) que cette situation arrange.
« I have a dream »... Peut-être qu'Amazon et le Covid vont rebattre les cartes. Les auteurs risquent de changer de maître, mais pas de fouet. Mais le plaisir de voir à terre les anciens maîtres sera un plaisir de fin gourmet.

Arya

14/11/2020 à 11:50

Que reste-t'il de Beaumarchais,
Insolent, sans cesse en procès,
A la verve si hardie,
Pour attaquer l'ordre établi?

Un syndicat subventionné
Pour ne plus jamais rien blâmer.

Adrien Tomas

14/11/2020 à 12:01

Merci pour cet article, très intéressant et soulevant énormément de questions quant à l'indépendance des organisations représentant les auteurs et autrices...

Dommage que la SACD n'ait pas daigné répondre à vos questions, j'aurais été particulièrement intéressé par la réponse sur l'emploi possible de 10.7 millions d'euros appartenant aux auteurs pour acquérir de l'immobilier de luxe... :roll:

Pigeon Gratuit

14/11/2020 à 15:09

Merci

Mathias Lair

15/11/2020 à 09:03

Pourquoi la Guilde tient-elle tant à ne pas être indépendante de la SACD ? Soyons réaliste : il est impossible de bénéficier d’une subvention sans une certaine dépendance. Il faudrait que la SACD obéisse à l’injonction : « donne ton pèze et tire-toi » : voilà une exigence qui fleure bon l’adolescence ! Quels que soient par ailleurs les abus au (généreux !) sein de la SACD.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:56

Je suis stupéfait et horrifié de la bêtise de ce commentaire. La liberté syndicale, vous connaissez? La liberté de parole dépendrait donc directement de l'origine du financement du syndicat? Si on prend l'argent, on n'a plus le droit de critiquer ou s'opposer? Comme c'est pratique...

Il est grand temps de réformer le financement des organisations d'artistes-auteurs pour leur conférer une VRAIE liberté de parole.

Mathias Lair

15/11/2020 à 11:40

La plupart des syndicats vivent des cotisations de leurs syndiqués. Serait-ce impossible pour les auteurs ? Cela s'appelle se prendre en mains, grandir, devenir autonome.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 13:32

Félicitations, vous venez de prouver (une nouvelle fois) que vous ne connaissez rien au syndicalisme. Un syndicat est financé non pas uniquement par les cotisations, mais par les subventions, les contributions patronales, la formation, etc.

Et quoi qu'il en soit, le financement d'où qu'il provienne (pour rappel : ici, des AUTEURS) ne peut en aucun cas museler la liberté de parole ou de position d'un syndicat, dont le principal objet est de défendre les travailleurs qu'il représente.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:58

Ah et un (léger) rappel : l'argent "gracieusement" accordé par la SACD aux organisations syndicale est l'argent des AUTEURS, qui devraient dès lors pouvoir accéder à une VRAIE liberté de parole et syndicale.

Antoine

15/11/2020 à 10:33

Le rapport Racine enterré avec l'argent des auteurs.... écœurant... si la Ministre Roselyne Bachelot voulait vraiment faire quelque chose de significatif pour les auteurs il faudrait commencer par assurer à leurs syndicats la liberté de défendre leurs intérêts! En fait les auteurs sont sous tutelle...

Vincent

15/11/2020 à 22:34

Je ne suis pas du tout du milieu mais j'avais entendu parlé de ces 'dysfonctionnements'. L'article est vraiment clair et argumenté. Dans d'autres professions, la révélation d'une telle situation aurait provoqué un petit buzz médiatique, la démission des personnes mises en cause et une réforme du mode de gestion. Pour l'instant tout ca est encore en dessous du niveau de bruit ambiant et c'est bien dommage !

Laëtitia D.

16/11/2020 à 08:07

Dans quel monde vivent ces sociétés d’auteurs ? Salaires mirobolants et hotels particuliers quand on sait que la plupart des auteurs peinent à dégager un SMIC ? Jouer avec les subventions qui viennent du droit d’auteur pour ne pas avoir d’opposition ? C’est quoi ce milieu ?

Pat Éthique

16/11/2020 à 10:43

Mais ces sociétés sont tout à fait à l'image du reste. Vous croyez que Gallimard sort ses millions d'où ? Comme tous ces grands humanistes, il exploitent la misère humaine des auteurs, met tout son poids dans la balance pour ne pas changer la loi qui l'obligerait à mettre un peu de justice dans la vie des auteurs.
La chaîne du livre est d'ailleurs à l'image de cet article, prête à tout pour défendre son pré-carré, mais JAMAIS prête à bouger pour défendre les auteurs.
Le pathétique plaidoyer des libraires récemment en est une belle illustration.

Esprit critique

16/11/2020 à 12:45

Il manque dans votre énumération le montant perçu par la Guilde en 2019 soit 280 000€. La baisse du soutien l'année suivante correspond à la mise en place de critères objectifs pour décider des montants alloués aux orgas pro. Comme vous pouvez le constater, la Guilde a bénéficié pendant de nombreuses années d'un soutien conséquent pas totalement équitable par rapport aux autres organismes.
En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).

Yves FREMION

17/11/2020 à 11:50

Beaucoup de syndicat fonctionnent sans subvention.
C'est un choix.
C'est le cas du SELF.
Il vous reste à y adhérer.

Jean-Paul Fennixx

18/11/2020 à 13:54

Mais la question est : est-ce qu'ils protègent aussi bien les auteurs ?

Gilles Malençon

17/11/2020 à 19:19

Article de synthèse très complet, absolument remarquable. Bravo et surtout merci au journaliste.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

L'écrivain et critique littéraire Philippe Jaccottet est mort

Le poète, traducteur et critique littéraire suisse Philippe Jaccottet est mort ce mercredi 24 février à l'âge de 95 ans, a annoncé sa famille. À la tête d'une vaste œuvre poétique, son idéal artistique était de produire des textes « contre le vent et l'obscurité ». En tant que traducteur, il s'est confronté aux écrits de Goethe, Hölderlin, ou encore Thomas Mann.

25/02/2021, 12:04

ActuaLitté

Une vaste étude sociologique sur les auteurs de BD en Charente

Sylvain Aquatias, sociologue, maître de conférences en sociologie à l'Université de Limoges et membre du Groupe de REcherches Sociologiques sur les sociétés COntemporaines (GRESCO), et Alain François, chercheur en histoire visuelle contemporaine, ont signé une imposante étude sociologique consacrée aux auteurs de bande dessinée en Charente. De leur propre aveu, le fruit de leur travail a un côté « bien déprimant ».

24/02/2021, 15:41

ActuaLitté

Lawrence Ferlinghetti, poète, éditeur et libraire de la Beat Generation, est décédé

Lawrence Ferlinghetti, figure de la Beat Generation, mouvement artistique essentiellement américain de la seconde moitié du XXe siècle, est décédé ce 22 février à l'âge de 101 ans, a confirmé l'enseigne qu'il avait créée, City Lights Booksellers & Publishers. Lui-même poète, Ferlinghetti a participé à la diffusion des textes des auteurs beat en créant sa librairie et sa maison d'édition.

24/02/2021, 09:48

ActuaLitté

La chanteuse et amie des poètes, Helène Martin, est morte

Poétesse elle-même, Helène Martin s’est fait un nom en mettant en chanson les textes de Genet, d’Aragon ou de Pablo Neruda. Cette auteure, interprète et compositrice, s’est éteinte le 21 février à l’âge de 92 ans.

 

22/02/2021, 16:05

ActuaLitté

Toulouse Métropole finance 4 bourses de création

Toulouse Métropole développe, dans le cadre de sa charte de Lecture publique, son soutien à la création littéraire et à la diffusion. Ainsi elle organise, pour la sixième année consécutive, un appel à projets autour de 4 bourses de création dans les catégories suivantes : littérature jeunesse, littérature générale, littérature internationale et bande dessinée.

19/02/2021, 11:53

ActuaLitté

Retraite : les auteurs hésitent à se faire tondre ?

Tout portait à croire que l’initiative du Conseil Permanent des Écrivains n'emporterait pas l’adhésion. Un courrier, adressé à Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, demandait la prolongation d’un texte portant sur les cotisations retraite des artistes-auteurs. La tristement célèbre circulaire de 2016 serait, estimaient le CPE et 22 autres organisations avec lui, une bonne chose. Pourtant, des voix dissidentes se permettent d’avancer un tout autre avis, plus argumenté.

19/02/2021, 11:07

ActuaLitté

L'Université de Poitiers accueille un auteur ou une autrice de BD en résidence

Le service Culture de l’Université de Poitiers annonce l'ouverture d'une résidence d'artistes à un auteur ou une autrice de bande dessinée, sur 2021 et 2022. La durée totale de cette résidence, répartie sur deux années civiles, sera de 4 mois et demi.

19/02/2021, 09:53

ActuaLitté

Académie française : vote le 4 mars pour le fauteuil de François Weyergans

Quelques semaines après l'élection de Chantal Thomas au fauteuil précédemment occupé par Jean d'Ormesson, le n°12, l'Académie française accueillera peut-être un nouveau membre, le 4 mars prochain. Une élection décidera en effet de la personne qui siégera au fauteuil 32, celui de François Weyergans.

19/02/2021, 09:25

ActuaLitté

“Vanessa m’a assassiné, point barre” : ce que raconte l'ultime livre de Gabriel Matzneff

Il fallait s’y attendre : dès lors que ActuaLitté a dévoilé l’existence – secret de polichinelles hypocrites au demeurant – du nouveau livre de Gabriel Matzneff, ce dernier est devenu LE texte à se procurer. Si la rédaction ne compte plus les appels de curieux décidés à mettre la main sur le texte, Vanessavirus, France Inter assure l’avoir bouquiné. Sans surprise, du Matzneff, bien magnanime à son propre égard…

18/02/2021, 10:03

ActuaLitté

Retraite des auteurs : Roselyne Bachelot appelée à l'aide

EXCLUSIF – « Madame la ministre… » En recevant le courrier signé par 23 organisations d’auteurs, Roselyne Bachelot a dû imaginer que son week-end de Saint-Valentin allait virer à la Saint-Barthélemy. Et pourtant non : à l’initiative du Conseil Permanent des Écrivains, un courrier a été communiqué à la ministre et aux différents services concernés par le dossier Agessa. Celui qui porte sur la retraite des auteurs.

16/02/2021, 17:31

ActuaLitté

Ken Follett annonce la parution d'un nouveau roman en 2021, Never

L'écrivain gallois Ken Follett n'a visiblement pas perdu son temps, pendant les confinements. Il annonce ainsi, à la surprise quasi générale, la parution d'un nouveau roman, en novembre 2021. Never, de plus, est présenté comme un thriller contemporain, genre dans lequel Follett n'était pas vraiment attendu...

11/02/2021, 17:30

ActuaLitté

Artistes et critiques mis en lien par la Bourse Ekphrasis 2021

Pour la deuxième année consécutive, l'ADAGP (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques) s'associe à l'AICA France (Association Internationale des Critiques d'Art) et au Quotidien de l'Art afin de mettre en relation 10 artistes et des critiques et de permettre ainsi la rédaction et la diffusion des textes qui en découlent.

09/02/2021, 10:31

ActuaLitté

L'Académie française reporte l'élection au fauteuil de François Weyergans

Quelques semaines après l'élection de Chantal Thomas au fauteuil de Jean d'Ormesson, le 28 janvier dernier, l'Académie française devait procéder, le 25 février prochain à un nouveau suffrage, cette fois pour élire le nouvel occupant ou la nouvelle occupante du fauteuil 32, occupé par François Weyergans jusqu'à son décès, le 27 mai 2019.

08/02/2021, 14:35

ActuaLitté

BD : une charte pour l'accueil des auteurs et autrices dans les festivals

Le collectif AAA (Autrices Auteurs en Action) propose aux organisateurs de festivals et autres salons souhaitant inviter des créateurs de bande dessinée une charte qui pose « un cadre éthique » pour ce faire. Une série de préconisations, tout simplement, qui engagent les différents participants à de tels événements.

08/02/2021, 10:57

ActuaLitté

Rapport Racine : un an après, des artistes-auteurs à bout

Il y a un an, 3500 créateurs de tous secteurs confondus signaient une tribune dans Le Monde pour demander l’application du Rapport Racine. Du jamais vu dans l’industrie culturelle. Un an plus tard, où en est-on ? L’espoir d’un véritable statut pour les artistes-auteurs semble enterré.

05/02/2021, 17:42

ActuaLitté

Rencontres et signatures : les recommandations tarifaires 2021 de La Charte

La Charte recommande des tarifs pour les rencontres et les signatures, qui sont réévalués chaque année. Les recommandations de l'année 2021 viennent d'être communiquées par l'association de défense des droits des auteur·rices et illustrateur·rices jeunesse.

04/02/2021, 11:59

ActuaLitté

Disparition de Michel Le Bris, écrivain et créateur du festival Étonnants Voyageurs

L'écrivain, philosophe et éditeur Michel Le Bris est mort ce 30 janvier 2021 à l'âge de 76 ans aux côtés de sa femme Eliane et de sa fille Mélani, apprend-on du festival Etonnants Voyageurs. Spécialiste de l'écrivain Robert Louis Stevenson, passionné de voyages, de flibustes et de littérature, Le Bris avait créé en 1990 le festival Étonnants Voyageurs, organisé chaque année à Saint-Malo, devenu la vitrine du concept de « littérature-monde ».

30/01/2021, 14:10

ActuaLitté

Expo, documentaire, fresque... En 2021, des hommages à Albert Uderzo

L'année 2020 a été marquée par la disparition du cocréateur d'Astérix et Obélix, Albert Uderzo, le 24 mars. L'année 2021 verra se multiplier les hommages, avec quatre événements d'ores et déjà annoncés. Le Musée Maillol, à Paris, lui consacrera une exposition, du 17 avril au 30 septembre, tandis qu'Angoulême verra l'apparition d'une fresque en son honneur. Et la télévision ne sera pas en reste...

29/01/2021, 11:31

ActuaLitté

L'autrice Chantal Thomas élue à l'Académie française

L'Académie française a procédé à l'élection de la nouvelle occupante du fauteuil de Jean d'Ormesson, à la place F12, ce jeudi 28 janvier 2021 : l'autrice Chantal Thomas a été élue, et devient ainsi la 6e femme à siéger actuellement sous la Coupole.

28/01/2021, 16:18

ActuaLitté

L'auteur espagnol Alejandro Galindo en résidence à la Cité de la BD

La Maison des auteurs de la Cité de la bande dessinée accueille en résidence, de janvier à juin 2021, l'auteur espagnol Alejandro Galindo. Collaborateur de longue date du quotidien régional La Verdad, Galindo a aussi illustré de nombreux ouvrages pour la jeunesse, ainsi que des manuels scolaires...

27/01/2021, 12:06

ActuaLitté

Rapport Racine : près de 500 signataires pour un boycott du FIBD d'Angoulême

Comme en 2020, l'édition 2021 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême sera revendicative, pour les auteurs. Ou ne sera pas : une tribune, réunissant près de 500 signatures à l'heure de la publication de cet article, assure que les artistes-auteurs seront prêts à appliquer « le boycott total du versant public du Festival d’Angoulême », en juin 2021, si le Rapport Racine n'est pas suivi de plus d'effets.

22/01/2021, 09:54

ActuaLitté

L'auteure camerounaise Hermine Yollo en résidence à Bordeaux

L'auteure camerounaise Hermine Yollo est accueillie en résidence à La Prévoté à Bordeaux, du 6 janvier au 15 février 2021, dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut des Afriques (IdAf) et l'agence du livre en Nouvelle-Aquitaine ALCA. Elle est la lauréate de la résidence d’écriture francophone « Afriques-Haïti 2021 ».

21/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Qui pour succéder à Jean d'Ormesson à l'Académie française ?

Le jeudi 28 janvier prochain, l'Académie française doit procéder à l'élection du nouvel occupant ou de la nouvelle occupante du fauteuil de Jean d'Ormesson, à la place F12. Le dépôt des candidatures est désormais fermé, et les prétendants sont connus...

15/01/2021, 10:42

ActuaLitté

L'autrice Octavia Roodt en résidence à la Cité de la BD d'Angoulême

La Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême accueille, en janvier et février 2021, l'autrice sud-africaine Octavia Roodt en résidence. Elle travaillera à cette occasion sur son premier long récit, Promised Land, une fiction autobiographique qui se déroule dans une ferme sud-africaine.

13/01/2021, 11:08

ActuaLitté

Les organismes de gestion collective autorisés à aider financièrement les auteurs

L'ordonnance n° 2020-1599 du 16 décembre 2020 introduit quelques mesures ayant trait au monde de la culture, pour faire face à la crise Covid. Elle prolonge notamment la possibilité, pour les organismes de gestion collective, de soutenir financièrement les auteurs et titulaires de droit en puisant dans les sommes allouées aux actions artistiques et culturelles.

17/12/2020, 09:36

ActuaLitté

Correcteurs, auteurs, scénaristes : dans l'édition et ailleurs, la parole libre

Ils partagent un même fardeau : celui de la création, dans la solitude. Et à ce titre, se confrontent aux mêmes écueils, sans nécessairement le savoir. Correcteurs, scénaristes, auteurs : des métiers liés au livre, à l’écrit tout du moins, qui ont tous trois décidé de prendre la parole publiquement. Et dénoncer leurs conditions de travail, en partageant sur les réseaux un florilège de mauvaises pratiques. Un pour tous, tous pour un.

16/12/2020, 15:20

ActuaLitté

Référé-liberté, manifestations : les professions du théâtre mobilisées

La reconduction de la fermeture des lieux culturels, annoncée par le gouvernement dès le 10 décembre dernier en conférence de presse, a contrarié et déçu les professionnels du secteur. Les auteurs du théâtre, notamment, vont faire entendre leur voix par une procédure « référé-liberté » auprès du Conseil d'État et des manifestations.

15/12/2020, 11:26

ActuaLitté

Des romans à la télévision : Bernard Minier, le polar au coeur

Avec Le diable au cœur, Bernard Minier signait son premier scénario pour le petit écran — en l’occurrence, celui de France Télévisions. Réalisée par Christian Faure, cette fiction était diffusée sur France 2 ce 9 décembre. L’écrivain, qui assure être fan de séries, savoure également l’évolution que le projet a connue, pour devenir un long-métrage. Avec Laura Munõz, journaliste espagnole et coscénariste, l’aventure commençait bien.

12/12/2020, 12:46

ActuaLitté

Débuts, une revue littéraire pour accueillir les textes des jeunes auteurs

La situation sanitaire aura compliqué, si cela était encore possible, l’arrivée des jeunes auteurs au sein des maisons d’édition. Pour mettre un pied à l’étrier, quoi de mieux qu’une publication d’un texte au sein d’une revue littéraire ? Constatant des carences en la matière, Mona Messine et Alizée Freudenthal, jeunes autrices, avancent Débuts, un titre qui fera son entrée en janvier 2021.

11/12/2020, 15:18

ActuaLitté

Disparition de Richard Corben, grand maître de l'horreur dessinée

Né le 1er octobre 1940, l'auteur américain de bandes dessinées Richard Corben est mort le 2 décembre 2020, à l'âge de 80 ans. Salué par le Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en 2018, il a marqué le 9e art avec des oeuvres oscillant entre fantasy et horreur.

11/12/2020, 12:13

ActuaLitté

Le droit d'auteur sans auteurs ni artistes : CSPLA que ça se passe...

Le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) n’a finalement qu’une fonction symbolique. En tant qu’organe de consultation sur le droit d’auteur, auprès du ministère de la Culture, il ressemble aux francs-maçons : moins de pouvoir qu’on ne le croit, plus d’influence qu’on ne le pense. En tout cas, le CSPLA ne connaîtra pas le bouleversement suggéré par Bruno Racine.

09/12/2020, 16:00

ActuaLitté

Qui sont les organismes représentant les professionnels au CSPLA ?

Le CSPLA, Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), vient conseiller le ministère de la Culture pour guider au mieux sa politique et ses décisions en matière de propriété intellectuelle et de droit d'auteur. Il réunit des membres de droit, des personnalités qualifiées, un représentant des établissements publics patrimoniaux, mais aussi des représentants des professionnels. Un arrêté vient préciser les organismes présents, pour cette dernière catégorie.

09/12/2020, 09:29

ActuaLitté

Ces auteurs de science-fiction que l'armée française a missionnés

En juillet 2019, l’armée française dévoilait l’un de ses projets les plus littéraires : monter une équipe de romanciers, la Red Team, qui allait explorer l’avenir. Leur objectif, élaborer des « hypothèses stratégiques valides », pour aider le ministère dans ses exercices de prospectives. Tenue secrète, la Red Team vient finalement d’être dévoilée…

05/12/2020, 12:23

ActuaLitté

Alison Lurie, ou la satire des moeurs sociales et sexuelles de l'Amérique

Traduite en France chez Rivages, la romancière Alison Lurie est décédée à l’âge de 94 ans. Elle avait remporté le prix Pulitzer en 1985 pour son livre Foreign Affairs (Liaisons étrangères, trad. Sophie Mayoux), une histoire à l’image de son œuvre : des contes tout à la fois satiriques, cérébraux et baignant dans une ambiance de comédie romantique.

05/12/2020, 12:15

ActuaLitté

Giscard d'Estaing : le président qui fit du livre un produit pas comme les autres

L'ancien président est mort, à l’âge de 94 ans, des conséquences de la Covid-19. Chef de l’État entre mai 74 et mai 81, il aura laissé quelques ouvrages dont on ne se rappellera pas forcément. Son décès occasionne plusieurs hommages, logiquement, mais on se souviendra de lui, notamment, pour une empreinte plus marquée dans le monde de la lecture publique. 

03/12/2020, 11:30

ActuaLitté

Selon le gouvernement, le rôle de l'autoédition “n'est pas dénué d'intérêt”

Charles de la Verpillière, député Les Républicains de l'Ain, s'était inquiété auprès du ministère de la Culture du sort réservé aux auteurs autoédités, ainsi que d'une possible régulation de leurs activités par le gouvernement. Dans sa réponse, la rue de Valois précise que les revenus tirés de l'autoédition sont désormais considérés comme des revenus artistiques, et balaye toute velléité de régulation du secteur.

01/12/2020, 11:33

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Le nouvel ouvrage d'Elisabeth Kolbert sera publié en France aux éditions Buchet-Chastel

Lauréate du prix Pulitzer en 2015 pour La Sixième Extinction la journaliste du New Yorker, Elisabeth Kolbert vient de publier son nouveau livre, Under a White Sky – The Nature of The Future, (Crown) aux Etats-Unis. Il sera disponible en français le 16 septembre prochain chez Buchet-Chastel, en coédition avec La Librairie Vuibert. 

25/02/2021, 12:41

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale d’Australie confrontée à des problèmes de stockage    

Un récent rapport sur l’organisation de la bibliothèque a mis en lumière plusieurs problèmes au sein de l’établissement. Faute de financement, la Bibliothèque nationale d’Australie risque notamment de faire face à de sérieuses difficultés de stockage. Les services numériques qui pourraient venir répondre à ces soucis sont également pointés du doigt.

25/02/2021, 12:39

ActuaLitté

Emmanuel Pierrat suspendu de ses fonctions au PEN Club International

L'avocat et écrivain Emmanuel Pierrat a été suspendu de la présidence du Comité des Écrivains pour la Paix du PEN Club International, a appris ActuaLitté auprès de l'organisation de défense des droits des auteurs. Cette mesure conservatoire s'applique en raison de la procédure judiciaire en cours, après le dépôt d'une plainte par le PEN Club français et son actuel président, Antoine Spire.

25/02/2021, 11:34

ActuaLitté

Une autobiographie de Paul McCartney bientôt publiée, en 154 chansons

L'auteur-compositeur-interprète Paul McCartney, qui fut membre des Beatles et des Wings, mais mena également une carrière en solo, a confirmé la publication prochaine de son autobiographie. Celle-ci adoptera toutefois une forme particulière, en reprenant les paroles de 154 chansons, écrites par ses soins au cours de sa vie artistique.

25/02/2021, 09:50

ActuaLitté

Crise au Québec : combien vaut la prestation d'un auteur ?

Certains auront l’étrange sentiment de revivre les revendications de Livre Paris en 2018 : dénonçant l’absence de rémunération pour leurs interventions, les auteurs avaient déroulé une campagne de communication inédite, #PayeTonAuteur. Et finalement, cette démonstration avait fait plier les organisateurs, qui pour acheter la paix, ont préféré éviter de préparer la guerre. Ah, si vis pacem… À Québec, le Salon du livre traverse manifestement la même mauvaise passe. 

24/02/2021, 20:19

ActuaLitté

La ville de Nantes organise la gratuité de ses bibliothèques

Le 1er mai prochain, le réseau de bibliothèques et de médiathèques publiques de la ville sera peut-être rendu gratuit pour les habitants de la métropole. Cette décision fait notamment suite à l’augmentation de la fréquentation des services documentaires des établissements, conséquence de la crise sanitaire.

24/02/2021, 16:24

ActuaLitté

Dans les villages d'Inde, des bibliothèques mobiles, y compris en poussettes

On voit désormais circuler dans les rues des bibliothèques mobiles, portant aux enfants des régions rurales de l’Inde de précieux ouvrages. Si dans les premiers temps, l’organisme Dulkal Libraries se concentrait sur l’apport d’ouvrages en établissements scolaires, la pandémie a rebattu les cartes. Désormais, leur bibliothèque se déplace, de village en village. Les cinq professionnels à l’origine du projet comptent également sur le soutien de dizaines de bénévoles pour les aider.

24/02/2021, 12:44

ActuaLitté

Hillary Rodham Clinton cosigne un thriller, State of Terror, avec Louise Penny

Ancienne secrétaire d'État des États-Unis et candidate aux élections présidentielles de 2016, Hillary Rodham Clinton se tourne pour la première fois vers l'écriture de fiction pour le thriller State of Terror, coécrit avec son amie l'auteure Louise Penny, coutumière du genre.

24/02/2021, 10:30

ActuaLitté

Protéger les Droits de l'Homme, lutter contre les fake news...

Fléau moderne, souvent associé aux réseaux sociaux, la désinformation et les fake news représentent un sujet dont les Nations Unies s’emparent. Tant en matière électorale, que sur un volet sanitaire toujours brûlant, ces questions ont amené l’IFLA à répondre aux demandes du Rapporteur spécial de l’ONU. Entre liberté d’expression, d’opinion et infox, comment séparer le bon grain de l’ivraie ?

24/02/2021, 09:52

ActuaLitté

Projet Limou’Zine : la librairie itinérante qui souhaite conduire les rêves et les révoltes    

La pandémie donne parfois l’impression d’avoir figé le monde dans une gelée mortifère. Mais à l’ombre des mesures Covid et des restrictions économiques, de nouveaux projets parviennent à émerger. Basée en Creuse, la toute récente association La Limou’Zine s’est donné pour objectif de sillonner les marchés, festivals et manifestations de la région pour apporter des mots qui libèrent et qui font du bien.

 

24/02/2021, 08:38

ActuaLitté

Le retour du Salon de Turin décalé à l’automne, avec Camus

Le Salon devrait se tenir à Turin du 14 au 18 octobre 2021, au Lingotto. Il sera précédé par une initiative inédite : au printemps, en ligne et en présentiel, les festivals Portici di Carta (Turin), Libri Come (Rome) et Lungomare di libri (Bari) seront réunis pour une grande fête !

23/02/2021, 19:21

ActuaLitté

La vente de livres en recul chez Fnac sur l'année 2020

Les résultats finaux du groupe Fnac/Darty rejoignent les projections avancées fin janvier : avec 7,491 milliards € de chiffre d’affaires en 2021, les enseignes rosissent. 1,9 % de croissance en données publiées et 0,6 en données comparables. Le tout avec un 4e trimestre qui enregistre 9,6 % de mieux, en données comparables. 

23/02/2021, 18:39

ActuaLitté

Massot Éditions : des parts du capital à la loterie, pour conserver son indépendance

La maison d'édition Massot, créée d'abord en 1994 et relancée depuis 2017 par Florent Massot, compte à son catalogue plus de 70 titres, dont quelques meilleures ventes, comme Crépuscule de Juan Branco, brûlot politique de 2019, coédité avec Au Diable Vauvert. Et ces livres, l'éditeur « les choisit tous », comme s'ils étaient ses « enfants ». Mais il chérit aussi l'indépendance de sa structure, raison pour laquelle il en appelle au soutien des lecteurs.

23/02/2021, 16:41

ActuaLitté

L'éditeur des mémoires de Woody Allen veut attaquer HBO pour un documentaire

Abandonnées par le groupe Hachette, qui trouvait finalement le personnage trop sulfureux, les Mémoires du réalisateur Woody Allen ont finalement été publiés, aux États-Unis, par l'éditeur indépendant Skyhorse Publishing. Ce dernier menace d'un procès la chaîne HBO, estimant que celle-ci a violé le copyright en utilisant des extraits de la version audio du livre d'Allen, Apropos of Nothing.

23/02/2021, 12:35

ActuaLitté

Angleterre : une réouverture des librairies espérée pour le 12 avril

Les librairies d'Angleterre trépignent : ce lundi 22 février, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé des mesures d'allègement des restrictions sanitaires, et notamment la réouverture prochaine des commerces dits « non essentiels ». Il ne faudra toutefois rien espérer avant le 12 avril, et à condition que la situation s'améliore, bien entendu.

23/02/2021, 12:00

ActuaLitté

Le Blanc-Mesnil : la mairie accusée de faire virer les bibliothèques à droite

Des bibliothécaires de la ville du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) ainsi que le syndicat CGT de la ville s'inquiètent d'une « vile opération de marketing politique repeinte aux couleurs défraîchies de la culture pour tous ». La mairie versera 20.000 € à la plateforme de recommandation de livres Alexandre & Aristote, pour déterminer des acquisitions des bibliothèques de la ville. Mais les suggestions du site semblent très orientées à droite, dénoncent les opposants au projet.

23/02/2021, 11:48

ActuaLitté

50 millions € d'aides supplémentaires annoncés en Allemagne

Éditeurs et libraires allemands ont obtenu gain de cause auprès de la ministre de la Culture, Monika Grütters, qui a garanti de nouvelles aides au secteur, à hauteur de 50 millions €. Et ce, alors qu'une grande partie des librairies du pays est toujours fermée...

23/02/2021, 10:52

ActuaLitté

Alexandre Civico quitte Inculte pour Autrement

Déjà responsable du développement du catalogue de littérature française et étrangère, Alexandre Civico est devenu responsable éditorial des éditions Autrement. La maison, filiale du groupe Flammarion indique que sa prise de fonction est survenue début janvier.

23/02/2021, 10:05

ActuaLitté

Sodi-Art Editions associé à Cultura pour renouveler l'autoédition 

La collaboration cessa, faute de collaborateurs : pour Librinova et Cultura, associés depuis juillet 2019, l’aventure de l’autopublication s’arrête. Les deux acteurs avaient mis en place un pack pour les auteurs débutants… à 580 €. Séduisant, non ? Pourtant, Cultura n’a pas dit son dernier mot, et ravive la flamme de l’autopublication avec Sodi-Art Éditions.

 

23/02/2021, 09:59

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre, avec Dlivrable : préparer un livre

Coraline Passet, fondatrice de Dlivrable, propose de mettre ses années de responsable commerciale à profit pour de petites structures. Dans une série de podcasts, à l’attention des professionnels, elle passe en revue les différentes étapes de la mise en vente, avec cette perspective : « Ne pas simplement sortir en librairie, mais exister le plus longtemps possible. » Ce premier épisode aborde la question de l’échelle et du temps dans le monde du livre.

23/02/2021, 09:55

ActuaLitté

Québec : des conditions de rémunération “indécentes” pour les auteurs

Le Salon international du Livre de Québec avait-il besoin de cette passe d’armes supplémentaire ? Après une lourde polémique impliquant la chroniqueuse et romancière Denise Bombardier, voici que les auteurs dans leur ensemble s’agacent. Le modèle de rémunération qui leur est proposé dans le cadre d’interventions scolaires pour le SILQ démontre la nécessité « d’encadrer d’urgence les conditions de travail des artistes de la littérature ».

22/02/2021, 18:23

ActuaLitté

 Le Bouquine Truck, librairie itinérante pour conduire les auteurs aux lecteurs

Avec cette librairie itinérante, la maison d’édition nîmoise Nombre7 souhaite donner de la visibilité à ses auteurs mais également promouvoir une autre approche de la littérature. Leur Bouquine Truck va parcourir les villes de France et organiser la rencontre des auteurs avec les lecteurs. Dans tous les lieux à forte fréquentation, il devrait ainsi créer un nouveau genre de rendez-vous littéraire qui fait la part belle à la proximité.

 

22/02/2021, 17:18

ActuaLitté

L'Amant de Duras n'est pas le prix Goncourt le plus vendu 

FACT CHECKING– La presse aurait-elle commis un impair, en suivant aveuglément l’Agence France Presse ? De son petit nom, l’AFP, qui alimente des milliers de rédactions partout dans le monde, diffusait sur les canaux francophones une intéressante dépêche. « L’Anomalie devient le deuxième Goncourt le plus vendu de l’histoire », pouvait-on lire. Message communiqué par les éditions Gallimard, pour saluer les ventes du roman d’Hervé Le Tellier. Mais avec une petite boulette à la clef.

22/02/2021, 16:34

ActuaLitté

Aux États-Unis, les ventes des librairies ont chuté de 28,3 % en 2020

L’année dernière n’a pas été tendre pour les commerces de proximité, et les libraires ont énormément pâti du confinement. Aux États-Unis, les premiers chiffres officiels commencent à tomber et le bureau du recensement vient de publier ses premières estimations. En 2020, les ventes des librairies ont baissé de 28,3 % par rapport à 2019.

 

22/02/2021, 14:37

ActuaLitté

Pour une réglementation du prix de vente des livres au Québec

Voilà près de dix ans que le sujet n’avait pas montré le bout de son marque-page : un prix unique du livre au Québec, en 2013, tout le monde en parlait, mais le gouvernement de Philippe Couillard en juin 2014 décidait de balayer la mesure. Pourtant, la ministre de la Culture de l’époque, Hélène David, avait promis une réflexion : ce furent des mesures ciblées à la place… au grand désespoir des professionnels. Un nouvel espoir est-il permis ?

22/02/2021, 12:57

ActuaLitté

“Mon père m’a battue, violentée et humiliée”, écrit la fille d'Amos Oz 

Voilà plus de deux ans qu’Amos Oz, l’écrivain israélien, est décédé : défenseur fervent de la paix avec les Palestiniens, il avait saisi avec génie les figures et les lieux de la jeune nation. À 79 ans, annonçait sa fille Fania Oz-Salzberger, il était emporté dans sa finalement brève bataille contre le cancer. Mais derrière l’intellectuel respecté et l’auteur prolifique — avec une douzaine de romans — se cachait un père violent, explique Galia Oz, son autre fille.

21/02/2021, 19:44

ActuaLitté

PPDA révolté : “On cherche à m’utiliser pour assurer la promotion d’un roman”

Livré en pâture aux médias, avec les révélations de Florence Porcel, Patrick Poivre d’Arvor se retrouve au cœur d’une plainte pour viols. La brigade de répression de la délinquance contre la personne a ouvert une enquête liminaire. Et pour Pandorini, l’ouvrage qualifié de roman à clefs, qui transposait les faits allégués par l'autrice et plaignante, dans une fiction, c’est un éclairage nouveau… que l’animateur dénonce.

20/02/2021, 12:32

ActuaLitté

L’Antre de Calliopée, première librairie-salon de thé d’Aix-en-Provence

Libraire spécialisée depuis 10 ans, Mathilde Cappannelli veut ouvrir sa propre boutique, consacrée aux littératures de l’imaginaire, avec option cupcakes et tasses de thé. L’Antre de Calliopée serait la première de son genre dans la ville d’Aix, avec tout un programme. « Ambiance steampunk, pâtisseries en forme d’œuf de dragon, porte d’entrée TARDIS et thé préféré de Captain America... tout cela et bien plus encore… »

20/02/2021, 10:33

ActuaLitté

Bibliothèque : la presse gratuite, “concurrence déloyale aux buralistes”

Le Volatile réduit au silence ? Ce serait une première, dont l’explication tient en quelques lignes cocasses : la médiathèque de la ville de Sassenage s’est retrouvée, un peu malgré elle, en délicate position. Pour avoir indiqué à ses usagers qu’elle cesserait de proposer l’hebdomadaire Canard enchaîné, certains ont crié au scandale. Mais plus encore, le petit mot d’accompagnement, qui lui fait tourner les regards vers la mairie. 

20/02/2021, 10:16

ActuaLitté

En mémoire de sa mère, il donne 1000 livres aux malades du cancer

Une initiative née sur Facebook, grâce à l’affection d’amis et de lecteurs qui ont recueilli son appel. Après la mort de sa mère, Crocifisso Dentello a offert 1000 livres à deux hôpitaux milanais. Et plus spécifiquement, aux services traitant des patients atteints du cancer.

19/02/2021, 17:05

ActuaLitté

Supprimer le rabais sur les achats des collectivités, “double peine” pour les bibliothèques ?

Le 10 février dernier, à l'invitation de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, différents représentants des métiers du secteur du livre ont fait part des difficultés du secteur en cette période de crise, et des attentes. Le Syndicat de la Librairie française a ainsi proposé une suppression du rabais de 9 % pour les achats de livres destinés aux bibliothèques par les collectivités...

19/02/2021, 15:17

ActuaLitté

Édition : au Royaume-Uni, plus de femmes aux postes à responsabilités

Pour la quatrième année consécutive, l’Association des éditeurs du Royaume-Uni (Publishers Association) publie son rapport sur la diversité dans l’édition. Les chiffres de 2020 montrent une plus grande représentation des personnes LGBT+ et des personnes en situation de handicap dans le secteur. Autre évolution, les femmes occupent désormais plus de postes à responsabilités que les hommes.

19/02/2021, 12:37

ActuaLitté

Une nouvelle série de comics The Witcher annoncée par Dark Horse

Une nouvelle série de bandes dessinées, publiée par Dark Horse, mettra en scène Geralt de Riv, le fameux sorceleur créé par Andrzej Sapkowski. The Witcher : Witch's Lament se déroulera toutefois dans la continuité des jeux vidéo The Witcher du studio CD Projekt Red...

19/02/2021, 10:16

ActuaLitté

Une enquête pour viol cible PPDA, après la parution d'un roman à clefs, Pandorini

Aucune prescription, aucune échappatoire : la plainte déposée contre l’ancien présentateur star de TF1, auteur et présentateur de multiples émissions littéraires, vient de tomber. Selon Le Parisien, une jeune femme, aujourd’hui âgée de 37 ans, vient d’accuser l’animateur de viols à de multiples reprises. La Brigade de répression de la délinquance contre la personne, de la Police judiciaire de Paris, vient d’ouvrir l’enquête.

18/02/2021, 19:08

ActuaLitté

L’État de New York attaque Amazon en justice pour sa gestion de la crise sanitaire

En août dernier, l’entreprise était déjà mise en cause par trois employés pour son manque de communication durant la pandémie. Cette fois, l’estocade provient de la procureure générale de New York, Letitia James : elle soutient qu’Amazon n’aurait pas offert une protection suffisante à ses travailleurs. Pire, les salariés des entrepôts seraient soumis à une gestion agressive destinée à les intimider.

18/02/2021, 17:23

ActuaLitté

Camilleri déboulonné ? La statue de l'écrivain déclarée hors la loi 

Au centre de la ville d’Agrigente, sur la Piazzetta dello Scrittore, la cité, emplie de joie et d’orgueil, avait consacré une statue à son romancier : Andrea Camilleri. Mais cet ouvrage, validé par l’ancien conseiller municipal Giuseppe Di Rosa, pose problème. Il semblerait qu’il enfreigne une législation remontant à 1927. Avec pour conséquence que le travail et l’hommage de l’artiste Giuseppe Agnello débarrassent le plancher…

18/02/2021, 17:17