#Droit / Justice

SACD : le prix de la liberté pour un syndicat

ENQUÊTE. L'assemblée générale annuelle de la Guilde française des scénaristes s'est tenue lundi 2 novembre 2020, avec un renouvellement de son conseil d’administration et l’élection d'une présidente et d'une secrétaire générale. L’occasion pour ActuaLitté de plonger dans un autre environnement de mots.

Le 13/11/2020 à 10:28 par Nicolas Gary

27 Réactions | 15 Partages

Publié le :

13/11/2020 à 10:28

Nicolas Gary

27

Commentaires

15

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Dernièrement, la Guilde française des scénaristes a été soumise à d'inquiétantes exigences. Son document L’impossible dialogue social a crevé l’abcès, démontrant les graves atteintes à la démocratie sociale pour l’ensemble des auteurs. Ce dossier montre l’incohérence des règles de représentation et dévoile les conflits d’intérêts du secteur : les pouvoirs publics semblent confondre les organismes de gestion collective avec des syndicats...

Une confusion qui a des effets dévastateurs sur la capacité des auteurs à défendre leurs intérêts professionnels, notamment en amont de l’exploitation de leur œuvre. En coulisses, depuis septembre 2019, la Guilde évoque « des pressions du subventionneur » au regard de certaines propositions qu’elle a adressées à la mission Bruno Racine, ainsi qu’au sujet de la représentativité des organismes de gestion collective au sein des organismes sociaux. La démission récente du délégué général de la Guilde, Denis Goulette, a d’ailleurs provoqué un véritable électrochoc.

Des scénaristes bénévoles 

La Guilde française des scénaristes a entretrenu des relations complexes avec la SACD (un organisme de gestion collective) depuis septembre 2019. En absence de financement du dialogue social pour les auteurs, les syndicats ou associations sont financés par divers organismes de gestion collective via des subventions remises en jeu annuellement. La survie de la Guilde des scénaristes est plus qu’incertaine dans une période pourtant critique pour la profession.

Un secret de polichinelle au ministère de la Culture. « Ce qui se passe est très grave, dévoile un proche du dossier. En résumé, quand la SACD subventionne une association ou un syndicat, la parole contraire est malvenue. » L'article 4 de la convention signée par la Guilde lui fait prendre l’engagement de « n’initier ou ne participer à aucune action, de quelque nature qu’elle soit, susceptible de porter atteinte à la SACD, à sa réputation, à son rôle, à son fonctionnement ou à son organisation. Il [le syndicat] veillera également à ne prendre part ni à contribuer à des actions qui pourraient fragiliser, nuire ou remettre en cause les intérêts des auteurs que la SACD représente dans leur ensemble ». Comprend qui peut.

La SACD est dirigée par le lobbyiste Pascal Rogard. Une recherche poussée de ActuaLitté a permis de prendre connaissance de son salaire : 310.000 € annuels pour l'exercice 2018, approuvés par l'Assemblée générale de 2019 — soit près de deux fois le salaire du président de la République.

Pascal Rogard
Pascal Rogard - Parti socialiste, CC BY NC ND 2.0

Pascal Rogard a également occupé les fonctions d’administrateur d’une société commerciale de production cinématographique de 2010 à 2019, jusqu’à ce que cette dernière soit radiée du registre du commerce 26 jours après la publication d’une ordonnance imposant aux dirigeants d’organismes de gestion collective de déclarer tout conflit d’intérêts à leurs membres. Une enquête publiée en 2016, mettait déjà le doigt sur ces questions.

Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 € chacun. Un scénariste administrateur de la SACD touche quant à lui près de 14.000 € annuellement pour siéger dans l’organisme de gestion collective. Des données qui sont accessibles dans le rapport de transparence, les attestations du commissaire aux comptes et les résolutions ordinaires. Publiques, en somme. 

Alors que sur 50.000 auteurs revendiqués par la SACD, seuls 2.264 auteurs de l’audiovisuel (scénaristes, réalisateurs et auteurs graphiques confondus) perçoivent plus de 10.000 euros de droits d’auteurs par an des questions se posent légitimement sur cet écosystème.

Qui veut tuer le rapport Racine ?

Que les éditeurs s’opposent aux mesures du rapport Racine n’avait rien eu de surprenant. Mais les auteurs ont pu découvrir une autre forme de lobbying, organisée par certains organismes de gestion collective. Au mois de février, 3500 créateurs et créatrices signaient en quelques jours une tribune dans Le Monde pour demander l’application du rapport Racine.

Les mesures proposées étaient nombreuses et favorables aux intérêts des auteurs : la reconnaissance du travail de création, la revalorisation de la rémunération, des accords-cadres contraignants et négociés collectivement, la transparence des redditions de comptes, un portail d’informations pour les créateurs, un accès réel aux droits sociaux, une représentativité clarifiée, des moyens pour les organisations professionnelles... mais le rapport Racine a aussi soulevé des sujets plus gênants pour ces sociétés privées. Le cas épineux de l'Agessa par exemple.


pixabay licence

Cette association loi 1901 avait en charge le recouvrement des cotisations des auteurs. Un document de la Guilde pointait à ce titre « 40 ans de défaillances » à travers une longue liste de problèmes rencontrés. 190.000 artistes-auteurs vont en payer le prix cher pour leur retraite. L’Agessa a été cofondée par la SGDL, la SACEM, la SACD, le SNE et l’UPC : pourtant, toutes ces organisations se sont bornées à tirer d’infructueuses sonnettes d’alarme, mais toutes ont conservé leur mandat d’administrateur là où elles auraient pu démissionner afin de mettre l’État face à ses responsabilités.

Argent, trop cher...

Dans un autre registre, le rapport Racine préconisait de mieux flécher l’argent des irrépartissables (les sommes collectées, mais non redistribuées aux auteurs par les OGC) vers les auteurs eux-mêmes. Il était aussi proposé de créer un fond pour financer le dialogue social et les organisations professionnelles élues représentatives pour qu’elles ne tiennent plus sur des auteurs bénévoles.

Un moyen de rééquilibrer le rapport de force entre les organisations professionnelles d’artistes-auteurs et les syndicats des diffuseurs de leurs œuvres. Mais l’idée de flécher autrement les irrépartissables a généré une levée de boucliers chez les OGC.

RyanMcGuire CC 0

L'Évangile selon Ogécé

Pour avoir soutenu l’idée d’une séparation plus claire entre le contrat de commande et le contrat d’exploitation, déjà prévue dans le Code de la propriété intellectuelle, la Guilde paye le prix fort. Ainsi, le changement des règles d’attribution des subventions aboutissent de fait à une baisse constatée de ces dernières. Les échanges houleux avec ses membres élus ou anciennement élus au conseil d’administration de la SACD, n'ont d'ailleurs pas manqué.

Dans « L’impossible dialogue social», la Guilde indique que la SACD subordonne le versement de son soutien financier à des obligations « antinomiques avec la liberté syndicale » (voir p. 17 du document : « la SACD impose de ne pas contribuer “à remettre en cause ou à priver la SACD de son droit de représenter et de défendre ses auteurs membres dans les instances sociales ou professionnelles” ». ).

À suivre cette logique, être subventionné pourrait revenir à être privé de sa liberté syndicale. Pour avoir défendu la politique de son conseil d’administration composé de scénaristes, la Guilde voit désormais sa propre survie remise en cause en pleine période Covid par... un organisme censé défendre les auteurs.

« Au prétexte que d’anciennes institutions défendent le droit d’auteur depuis 200 ans, il ne faudrait rien changer, témoigne un scénariste de fiction. Il ne faudrait pas non plus demander que notre représentativité évolue avec son temps et les principes fondamentaux de notre République ! C’est dingue ! Le droit d’auteur est supposé nous protéger, pas nous empêcher d’obtenir des progrès sociaux. Ce qui est dangereux pour le droit d’auteur, c’est de continuer dans cette voie comme si tout allait bien. Ça ne va pas bien. On ne veut pas changer le code de la propriété intellectuelle, mais renforcer nos autres droits sociaux dans les autres codes qui existent en France. »

Qui représente les auteurs ?

Au nom des auteurs, la SACD a passé un accord avec la SCELF, un organisme de gestion collective piloté uniquement par… des éditeurs de livre ! La SACD finance de nombreuses organisations dans l’audiovisuel. En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).


Tu pensais avoir un ticket ? igorovsyannykov CC 0

La SACD a modifié, concomitamment à ses tensions avec la Guilde, ses règles de subventionnement des organisations, ce qui lui a abouti à diminuer de 25.000 euros sa subvention, et de baisser à nouveau d’un montant équivalent sa subvention l’année prochaine. La Guilde a alerté en vain la DGMIC en février 2020 quant à ces nouveaux critères, qui ont pour objet, selon elle, de permettre à la SACD de favoriser la représentation de certains auteurs au détriment d’autres.

Mais ces règles aboutissent également à renforcer le lien de dépendance des organisations professionnelles vis-à-vis de la SACD, encourager à la concurrence plutôt qu’à la complémentarité les organisations professionnelles d’auteurs et enfin leur interdire de participer à la définition des politiques générales de la SACD et à celles de l’ensemble du secteur.

Cette situation plonge dès lors les bénévoles et les permanents dans une instabilité économique. Toutes ces organisations doivent se partager une enveloppe financière. Plutôt que de s’unir, ce problème de ressources les met en concurrence entre elles et les divise.

« C’est terrible, confie une scénariste. En fait, la Guilde est bien un syndicat dans ses statuts, mais la subvention s'apparenterait à un outil de “régulation”. Personne ne veut se fâcher avec la SACD quand on est scénaristes : c’est cette société qui nous verse nos droits de diff ! En gros, si on se fâche avec tel ou tel scénariste puissant, qui est aussi au CA de la SACD et qui est showrunner de notre série, on peut perdre notre boulot. C’est très malsain. »

Liberté syndicale, j'aimerais écrire ton nom

La Guilde des scénaristes avait pourtant prévenu l’ancien ministre de la Culture, Franck Riester, des menaces qui planaient sur elle suite à la sortie du rapport Racine. Son courrier n’a reçu aucune réponse. Alors que la représentativité est discutée au ministère de la Culture, cette situation interroge : quelle est la véritable liberté des organisations autour de la table ?


Souriez, vous êtes représentés - Tumisu CC 0

Que tout change pour que rien ne change

En parallèle, deux parlementaires, dont Constance Le Grip, députée Les Républicains, ont lancé une « mission flash » pour contrer le rapport Racine. Quinze jours de concertation contre 8 mois pour la mission de Bruno Racine, un véritable rapport de 140 pages pour la mission Racine contre une communication de 15 pages pour la mission Flash, aucun expert associé aux parlementaires de la mission Flash contre un groupe de 16 experts pour la mission Racine, et enfin 52 personnes auditionnées par Bruno Racine contre 21 seulement pour la mission Flash.

Constance Le Grip a notamment soutenu les OGC sur la directive droit d’auteur au niveau européen, dont les accords profitent certes aux auteurs, mais aussi aux industries créatives dans leur ensemble. Les résultats de la mission concluent qu’il ne faudrait pas de changement majeur pour les artistes-auteurs : ne surtout pas créer un statut professionnel pour encadrer les conditions de travail des auteurs, car cela reviendrait à tuer leur liberté de création.

« La mission flash porte bien son nom, sourit un dessinateur. Le rapport Racine dérange parce que Bruno Racine a été intègre et n’a pas cédé au lobbying, il a livré un travail intellectuel. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais au moins on a enfin un document qui constate objectivement la catastrophe pour nos métiers. Le droit d’auteur se porte bien, les droits collectifs des OGC augmentent, mais les auteurs sont de plus en plus précarisés... c’est bien qu’il y a un gros problème à résoudre ! Quand est-ce que le gouvernement va réagir ? »

Pour qui sonne le glas ?

En février dernier, le rapport Bruno Racine suscitait un engouement historique des auteurs et autrices. La sensation d’avoir enfin été écouté et compris, et une liste de mesures qui auraient pu enfin « remettre les créateurs au centre des politiques culturelles ». En pleine crise sanitaire, les créateurs sont plus fragilisés que jamais : quelles conséquences aura pour la Guilde la publication de son document L'impossible dialogue social ?


Après les sans-dent, les sans-visage ? Brida_staright CC 0

Guilde/SACD : faux conflit ou simple enjeu de domination ?

Interrogé au moment de la publication de L’impossible dialogue social, l’ancien délégué général de la Guilde française des scénaristes nous expliquait alors que « tout ce conflit autour du louage d’ouvrage et de la représentativité ne doit pas conduire à une vision trop manichéenne de la relation entre la Guilde et la SACD. La Guilde a besoin de la SACD et la SACD a besoin de la Guilde. Dans le cadre des négociations interprofessionnelles en cours en fiction et en cinéma, les revendications de chacun peuvent avoir des répercussions en amont comme en aval de l’exploitation de l’œuvre. Le vrai problème, c’est de déterminer quelle revendication doit prévaloir en cas de désaccord entre les deux organisations. »

Il ajoute : « Et c’est là que la convention de soutien financier pose problème, car elle implique de fait une subordination de la Guilde. Elle pose donc la question de savoir quel est l’organe légitime de représentation politique des intérêts des scénaristes en France. La Guilde ou la SACD ? Et cette question même ne fait pas l'unanimité. ».

Beaumarchais, fondateur de la SACD, avait coutume de dire : « Une bourse d’or me paraît toujours un argument sans réplique.  » La Guilde savourera la référence.

Addendum : 

Dans le rapport annuel 2019 de la Commission de contrôle des organismes de gestion des droits d’auteurs et des droits voisins de la Cour des comptes, un dernier élément surgit. 

La Commission explique avoir « souhaité comparer l’évolution des soutiens apportés par l’État aux équipes artistiques et festivals, avec l’aide au spectacle vivant apportée par les OGC ».

Ainsi, on découvre que les aides à l’action culturelle des OGC en faveur « du seul spectacle vivant représentaient en 2017 un peu plus de 85 % des crédits d’intervention du ministère de la Culture contre un peu moins de 50 % en 2013 » (voir p. 130).

Quelles suites désormais ?

Contactés par ActuaLitté, aucun des différents membres de la SACD n’a souhaité apporter de réponses aux multiples questions que soulève encore cette enquête. Elle nous a en revanche adressée une série de remarques suggérant plutôt de nous « intéresser aux débats entre scénaristes qui font actuellement rage au sein de la Guilde ».

Nous avons, par souci de transparence, estimé que les interrogations devaient être ouvertement exposées au public. Les voici donc, telles qu'adressées à la SACD.

1. Reconnaissez-vous La Guilde des scénaristes comme un syndicat représentatif, dans le cadre de la représentation des intérêts des scénaristes, distinctement de l’ensemble des auteurs représentés par la SACD ?
Si oui, pourquoi vous opposez-vous aux préconisations du rapport Racine, concernant le louage d’ouvrages et le financement obligatoire, et fondé sur des critères objectifs de représentativité, des organisations professionnelles (ou syndicales) par les OGC ? Par extension, pour la Guilde ?
Si non, sur quels critères vous basez-vous pour apprécier la représentativité et la légitimité de la Guilde des scénaristes ? Et plus généralement, sur quels critères considérez-vous qu’une organisation devrait être jugée légitime pour représenter les intérêts d’une profession spécifique parmi les artistes-auteurs ? 

2. Considérez-vous normal que les administrateurs de la SACD soient défrayés 1151 €/mois (chiffres AG 2019), quand le financement des organisations professionnelles est insuffisant pour rémunérer ceux qui sont actuellement bénévoles au sein de la Guilde ? Et ce, considérant que la rémunération annuelle moyenne des 10 salariés de la SACD les mieux payés est de 152 k€ quand, pour la Guilde celle-ci nous indique une rémunération moyenne annuelle de 42 k€.

Faites-vous un lien entre cette disproportion de moyens financiers et la disproportion entre l’encadrement légal, réglementaire et conventionnel des conditions d’écriture des scénaristes et les conditions d’exploitation de leurs droits ?
Si oui, comment comptez-vous y remédier ? Si non, qu’est-ce qui explique selon vous cette disproportion ?

3. Pourquoi le salaire de M. Rogard, qui selon nos calculs était en 2018 de 310 k€, n’est pas en lecture directe — il faut en effet jongler entre les différents documents fournis et les résolutions, obligeant à des calculs et déductions contraignants ?
La recherche de l’information est des plus complexes pour un poste aussi important, loin de la volonté de transparence que vous affichez. 

4. Confirmez-vous avoir exercé un lobbying contre le louage d’ouvrage à l’occasion de la publication du rapport Racine ? Je dispose en effet d’une note réalisée par la SACD, émanant de M. Guillaume Prieur, dont le 4e point critique la distinction entre les contrats afférents à la création artistique et les contrats afférents à l’exploitation de l’œuvre, comme étant « une idée dangereuse et malvenue ». 

5. Sur quelle légitimité la SACD milite-t-elle si ouvertement contre une mesure souhaitée par un syndicat ? Pourquoi, puisque vous invoquez le nombre de membres que vous représentez comme critère de légitimité à votre représentativité, refusez-vous le principe de la concertation actuelle visant à établir des critères de représentativité objectifs pour les organisations désireuses de représenter les intérêts d’artistes-auteurs — ainsi que vous l’avez écrit à la ministre dans un récent courrier ?

6. Une recherche sur Infogreffe nous a permis d’apprendre que M. Rogard avait exercé un mandat d’administrateur de société commerciale de production cinématographique — 3mousquetaires prod – d’avril 2010 à janvier 2019. Comment ce mandat peut-il être compatible avec le mandat de défense des intérêts des auteurs invoquée par la SACD ? M. Rogard est bien directeur général depuis 2004 : comment les deux fonctions se sont-elles articulées ? 

7. La Guilde nous a indiqué avoir subi une baisse de sa subvention de plus de 53 k€ depuis 2017, au motif que l’enveloppe de soutien alloué aux organisations d’auteurs de l’audiovisuel « est plafonnée à 540.000 € », selon vos termes.
Pourquoi vous opposez-vous à un financement obligatoire des organisations d’auteurs via une affectation d’une partie des irrépartissables à leur profit ?
Des diminutions de subventions qui ne se comprennent pas, quand la SACD a puisé dans les irrépartissables en couverture de ses frais de fonctionnement en 2017 et 2018, respectivement de 3,9 millions € et 10,7 millions € ?
Pourriez-vous apporter des précisions quant à l’utilisation de ces affectations extraordinaires ?
Des scénaristes nous ont indiqué que vous justifieriez ces affectations d’irrépartissables pour venir diminuer a posteriori, tous les ans, vos retenues sur droits effectuées sur leurs répartitions. Ils ne savent toutefois pas la proportion d’irrépartissables servant ainsi à venir diminuer a posteriori les retenues sur droits.
Cette justification nous interroge, car, selon nos informations, les 10,7 millions € distribués en 2019 ont servi à une réforme comptable des retenues statutaires, sans que cela n’ait d’incidence sur la trésorerie de la SACD. Pouvez-vous nous indiquer l’utilisation qui a été faite des 10,7 millions $ de trésorerie ainsi dégagés ? Cette trésorerie a-t-elle servi à l’acquisition récente de deux lots distincts d’un immeuble situé aux 17-29 et 21 de la rue Ballu?

8. Le document « Impossible dialogue social » de la Guilde fait état d’obligations contractuelles imposées aux organisations d’auteurs que vous subventionnez. Quelles sont-elles ? Comment s’accordent-elles avec le principe d’exercice de la liberté syndicale ?

Dossier - De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

illustration principale : lukasbieri CC 0

27 Commentaires

 

Jungle

13/11/2020 à 19:52

"Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 €."
Soit un salaire mensuel moyen de 1250€/collaborateur ? En effet, ils se gavent...
Actoilitte a encore un fois mis le doigt sur un scandale! Bravo les pros !

Nicolas Gary

13/11/2020 à 21:18

Bonjour
Ne retenir que cela est bien une preuve de sagesse.
Mais en réalité, le calcul est mauvais : il s'agit de 135.000 € chacun. Est-ce que cela remet l'église au centre du village ?

Sab

15/11/2020 à 20:46

Ça dépend : combien touchent les auteurs à la tête des associations/syndicats d'auteur telles que la Charte des auteurs ( pour leur dit bénévolat ), et les auteurs qui créent des illustrations et autres pour ces mêmes associations/syndicats ?

Adrien Tomas

15/11/2020 à 21:27

Pour les administrateurs, c'est facile : zéro.

C'est du BENEVOLAT.

Pour les dessinateurs, ça dépend des situations : autant que possible on rémunère, mais le travail graphique bénévole (par exemple de la part d'un administrateur ou membre) est possible.

sab

16/11/2020 à 09:36

Et les autres ?

Pascal R.

14/11/2020 à 15:33

Alors jungle ! 11250 euros par mois... Scandale ou pas ?

Adrien Tomas

16/11/2020 à 08:10

11250 euros par mois tirés des droits d'auteurs qui galèrent en immense majorité à boucler les fins de mois... Perso j'ai envie de dire scandale. :roll:

Swann

13/11/2020 à 21:46

Un bien bel article, bien paranoïaque et surtout bien courageux puisque non signé... Bien dans l'esprit de "Hold-up" sur le grand complot mondial concernant le Covid. Mamma mia...

Nicolas Gary

13/11/2020 à 22:18

Bonjour
Vous avez manqué la signature en début d’article ? Ou avez vous seulement lu les emojis des commentaires ?
Dans tous les cas, une furieuse erreur.
D’ailleurs Swann, votre courage va jusqu’à vous présenter ou simplement poster en tout anonymat ?

Bravo

14/11/2020 à 08:10

Bravo Nicolas pour votre courage journalistique. Votre article est bien écrit - ce qui ne gâche rien ! - mais aussi justifié, ce qui est une perle rare dans le monde du journalisme actuel.
Bravo de dénoncer ces scandales, ces salaires indécents dans un monde où la règle est plutôt de crever de faim.
J'avoue que voir un socialiste revendiqué gagner 300 000 euros par ans pour exploiter des crève-la-faim est tout à fait à l'image de notre société.
Quant à compter sur un gouvernement, nanti de gens analogues, pour faire cesser le scandale (d'exploitation des crève-la-faim !), c'est comme demander au loup d'entrer protéger une bergerie.
Les auteurs sont des cocus et malheureusement le resteront. Ils y a trop de puissants (ici ceux que vous dénoncez, mais aussi les gros (et petits !) éditeurs) que cette situation arrange.
« I have a dream »... Peut-être qu'Amazon et le Covid vont rebattre les cartes. Les auteurs risquent de changer de maître, mais pas de fouet. Mais le plaisir de voir à terre les anciens maîtres sera un plaisir de fin gourmet.

Arya

14/11/2020 à 11:50

Que reste-t'il de Beaumarchais,
Insolent, sans cesse en procès,
A la verve si hardie,
Pour attaquer l'ordre établi?

Un syndicat subventionné
Pour ne plus jamais rien blâmer.

Adrien Tomas

14/11/2020 à 12:01

Merci pour cet article, très intéressant et soulevant énormément de questions quant à l'indépendance des organisations représentant les auteurs et autrices...

Dommage que la SACD n'ait pas daigné répondre à vos questions, j'aurais été particulièrement intéressé par la réponse sur l'emploi possible de 10.7 millions d'euros appartenant aux auteurs pour acquérir de l'immobilier de luxe... :roll:

Pigeon Gratuit

14/11/2020 à 15:09

Merci

Mathias Lair

15/11/2020 à 09:03

Pourquoi la Guilde tient-elle tant à ne pas être indépendante de la SACD ? Soyons réaliste : il est impossible de bénéficier d’une subvention sans une certaine dépendance. Il faudrait que la SACD obéisse à l’injonction : « donne ton pèze et tire-toi » : voilà une exigence qui fleure bon l’adolescence ! Quels que soient par ailleurs les abus au (généreux !) sein de la SACD.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:56

Je suis stupéfait et horrifié de la bêtise de ce commentaire. La liberté syndicale, vous connaissez? La liberté de parole dépendrait donc directement de l'origine du financement du syndicat? Si on prend l'argent, on n'a plus le droit de critiquer ou s'opposer? Comme c'est pratique...

Il est grand temps de réformer le financement des organisations d'artistes-auteurs pour leur conférer une VRAIE liberté de parole.

Mathias Lair

15/11/2020 à 11:40

La plupart des syndicats vivent des cotisations de leurs syndiqués. Serait-ce impossible pour les auteurs ? Cela s'appelle se prendre en mains, grandir, devenir autonome.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 13:32

Félicitations, vous venez de prouver (une nouvelle fois) que vous ne connaissez rien au syndicalisme. Un syndicat est financé non pas uniquement par les cotisations, mais par les subventions, les contributions patronales, la formation, etc.

Et quoi qu'il en soit, le financement d'où qu'il provienne (pour rappel : ici, des AUTEURS) ne peut en aucun cas museler la liberté de parole ou de position d'un syndicat, dont le principal objet est de défendre les travailleurs qu'il représente.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:58

Ah et un (léger) rappel : l'argent "gracieusement" accordé par la SACD aux organisations syndicale est l'argent des AUTEURS, qui devraient dès lors pouvoir accéder à une VRAIE liberté de parole et syndicale.

Antoine

15/11/2020 à 10:33

Le rapport Racine enterré avec l'argent des auteurs.... écœurant... si la Ministre Roselyne Bachelot voulait vraiment faire quelque chose de significatif pour les auteurs il faudrait commencer par assurer à leurs syndicats la liberté de défendre leurs intérêts! En fait les auteurs sont sous tutelle...

Vincent

15/11/2020 à 22:34

Je ne suis pas du tout du milieu mais j'avais entendu parlé de ces 'dysfonctionnements'. L'article est vraiment clair et argumenté. Dans d'autres professions, la révélation d'une telle situation aurait provoqué un petit buzz médiatique, la démission des personnes mises en cause et une réforme du mode de gestion. Pour l'instant tout ca est encore en dessous du niveau de bruit ambiant et c'est bien dommage !

Laëtitia D.

16/11/2020 à 08:07

Dans quel monde vivent ces sociétés d’auteurs ? Salaires mirobolants et hotels particuliers quand on sait que la plupart des auteurs peinent à dégager un SMIC ? Jouer avec les subventions qui viennent du droit d’auteur pour ne pas avoir d’opposition ? C’est quoi ce milieu ?

Pat Éthique

16/11/2020 à 10:43

Mais ces sociétés sont tout à fait à l'image du reste. Vous croyez que Gallimard sort ses millions d'où ? Comme tous ces grands humanistes, il exploitent la misère humaine des auteurs, met tout son poids dans la balance pour ne pas changer la loi qui l'obligerait à mettre un peu de justice dans la vie des auteurs.
La chaîne du livre est d'ailleurs à l'image de cet article, prête à tout pour défendre son pré-carré, mais JAMAIS prête à bouger pour défendre les auteurs.
Le pathétique plaidoyer des libraires récemment en est une belle illustration.

Esprit critique

16/11/2020 à 12:45

Il manque dans votre énumération le montant perçu par la Guilde en 2019 soit 280 000€. La baisse du soutien l'année suivante correspond à la mise en place de critères objectifs pour décider des montants alloués aux orgas pro. Comme vous pouvez le constater, la Guilde a bénéficié pendant de nombreuses années d'un soutien conséquent pas totalement équitable par rapport aux autres organismes.
En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).

Yves FREMION

17/11/2020 à 11:50

Beaucoup de syndicat fonctionnent sans subvention.
C'est un choix.
C'est le cas du SELF.
Il vous reste à y adhérer.

Jean-Paul Fennixx

18/11/2020 à 13:54

Mais la question est : est-ce qu'ils protègent aussi bien les auteurs ?

Gilles Malençon

17/11/2020 à 19:19

Article de synthèse très complet, absolument remarquable. Bravo et surtout merci au journaliste.

estelle

18/03/2022 à 19:13

bravo pour cet article !

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Nekokurage (Les Carnets de l'Apothicaire) condamnée pour fraude fiscale

Ce mercredi 24 juillet 2024, la mangaka Nekokurage, dessinatrice du manga Les Carnets de l’Apothicaire, a été condamnée par le tribunal de Fukuoka à une peine de dix mois de prison, assortie d’un sursis de trois ans, et une amende de 11 millions de yens (soit 65.856 €). Elle a été reconnue coupable de fraude fiscale, ayant omis de déclarer 1,5 million € de revenus sur la période de 2019 à 2021.

24/07/2024, 17:30

ActuaLitté

En Russie, les auteurs d'enquêtes dans le viseur du Kremlin

En quelques jours, les tribunaux russes ont condamné plusieurs journalistes et auteurs à des peines de plusieurs années de prison pour « diffusion de fausses informations ». Les livres d'Alsu Kourmasheva et Mikhaïl Zygar leur ont ainsi valu des poursuites et des sentences dont l'objectif est évident : dissuader l'enquête indépendante et la libre expression.

24/07/2024, 10:38

ActuaLitté

Adieu à Guy Jouvet, le maître traducteur de Laurence Sterne

Guy Jouvet est mort le jeudi 18 juillet à Fontaine-lès-Dijon, à l’âge de quatre-vingt-huit ans, nous apprend Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gailliot des Éditions Tristram. Ces derniers évoquent un « extraordinaire traducteur et commentateur de l’œuvre de Laurence Sterne (1713-1768), nous lui devons l’une de nos plus grandes aventures éditoriales, et assurément la plus mémorable ».

22/07/2024, 12:23

ActuaLitté

Jean Rouaud lauréat d'une bourse pour l'essai Devenir Vassili Grossman

Jean Rouaud s'est vu attribuer la vingt-quatrième bourse Cioran pour son projet d’essai intitulé Devenir Vassili Grossman. Cet essai abordera la place qu'occupe l’événement dans l’œuvre de Vassili Grossman, intellectuel et écrivain marqué par la Seconde Guerre mondiale qui navigue entre lucidité et humanisme.

22/07/2024, 10:35

ActuaLitté

L'écrivain et journaliste Tony Delsham est décédé

Né le 4 février 1946 à Fort-de-France, l'écrivain et journaliste Tony Delsham est décédé ce 16 juillet 2024 à l'âge de 78 ans. Comptant parmi les auteurs les plus lus en Martinique, il a publié un grand nombre de romans, mais aussi des pièces de théâtre et même des bandes dessinées.

19/07/2024, 09:14

ActuaLitté

L'écrivain passionné de musique Benoît Duteurtre est mort  

La famille de Benoît Duteurtre a annoncé le décès de l'écrivain et journaliste, survenu en début de semaine à son domicile du Valtin, dans les Vosges, des suites d'une crise cardiaque, révèle Paris-Normandie. Il avait 64 ans.

17/07/2024, 18:03

ActuaLitté

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante, meilleur roman du XXIe siècle

Alors que nous approchons de la fin du premier quart du XXIe siècle, le New York Times vient de publier sa liste des 100 meilleurs romans de la période. Établie avec l'aide de 503 romanciers, poètes, écrivains, critiques et amateurs de littérature, le classement du quotidien américain couronne L'Amie prodigieuse, d'Elena Ferrante.

16/07/2024, 17:28

ActuaLitté

La gauche de François Hollande, la philosophie de Patrick Sébastien

François Hollande est de retour à l’Assemblée nationale, et en librairie : le député de la Corrèze, et accessoirement ancien président de la république, publie le 5 septembre prochain, Le défi de gouverner, sous-titré, La gauche et le pouvoir depuis l’affaire Dreyfus (Perrin). Le 31 octobre cette fois, l'ancien animateur du Plus grand cabaret du monde, Patrick Sébastien, raconte cinquante ans de carrière, distillant « les ingrédients savoureux d’un traité philosophique sur l’ambition ». 

12/07/2024, 18:18

ActuaLitté

Après une décennie de parutions, la fin de My Hero Academia

Après 10 ans au service de ses fans, le mangaka Kōhei Horikoshi annonce la fin de sa série-phénomène, My Hero Academia. Très populaire sur la scène mondiale, fort d’une adaptation en sept saisons à la télévision, trois longs-métrages et 40 tomes au format papier, le célèbre shonen se terminera dans cinq chapitres exactement, le dernier sortant le 5 août 2024. Retour sur une série qui a marqué l’histoire de la pop culture.

11/07/2024, 14:57

ActuaLitté

Le romancier tardif et précieux Bernard du Boucheron est mort

Bernard du Boucheron, Grand Prix du Roman de l'Académie française 2004, nous a quittés ce 6 juillet à l'âge de 95 ans. Né le 18 juillet 1928 à Paris, il a longtemps œuvré dans l'industrie aéronautique avant de se consacrer à l'écriture, et d'atteindre la consécration dès son premier roman, rédigé à 76 ans.

10/07/2024, 18:36

ActuaLitté

Chloé Vanderstraeten et Eva Anna Maréchal remportent la bourse Arcane 2024  

La bourse Arcane, instituée en 2021, vise à soutenir les projets de livres d'artistes, œuvres souvent peu soutenues financièrement et difficiles à diffuser. Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre la Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (ADAGP) et la Société des Gens de Lettres, qui ont mis en place une aide financière de 9000 € pour encourager ces créations artistiques et littéraires.

10/07/2024, 12:09

ActuaLitté

Dans le Grand Est, un été sous le signe du livre jeunesse

Plus de 40 bibliothèques publiques de la région Grand Est forment le réseau de « La Fabrique du livre jeunesse », des cycles d'ateliers de pratique artistique et culturelle adressés aux plus jeunes et à leur famille. Une manière de présenter le livre comme un compagnon ludique et créatif, même au cœur de l'été...

10/07/2024, 10:56

ActuaLitté

Combien gagne Bruno Le Maire avec ses livres ?

Auteur le plus célèbre du gouvernement, sur le départ après 7 années passées à Bercy, Bruno Le Maire se sera fait remarquer par ses parutions régulières, pour de plus ou moins bonnes raisons. La publication des déclarations d'intérêt et de patrimoine des membres du gouvernement de Gabriel Attal permet de jeter un œil à ses droits d'auteur.

09/07/2024, 15:37

ActuaLitté

La Prix Nobel Alice Munro aurait caché l'agression sexuelle de sa fille

Andrea Robin Skinner, fille de la lauréate du Prix Nobel de littérature 2013 Alice Munro, a révélé le 7 juillet dans les colonnes du Toronto Star que l'écrivaine canadienne était au courant que son beau-père l'avait agressée sexuellement lorsqu'elle n'avait que 9 ans. Sa mère aurait choisi de rester avec lui malgré ses aveux.

08/07/2024, 16:58

ActuaLitté

Pierre de Ronsard "prince des poètes et poète des princes", en timbre

Le 16 septembre 2024, à l'occasion du 500e anniversaire de la naissance de Pierre de Ronsard, La Poste émet un timbre à l'effigie du fameux poète de la Pléiade. Il sera tiré à 604.800 exemplaires, vendu à 1,29 € pièce.

04/07/2024, 17:36

ActuaLitté

L'écrivain britannique Neil Gaiman accusé d'agressions sexuelles

Deux femmes accusent l'écrivain britannique Neil Gaiman d'agressions sexuelles, en faisant référence à des faits qui se seraient déroulés, pour l'une, en 2003, et, pour l'autre, en 2022. Dans les deux cas, Gaiman aurait commis des actes sexuels non désirés par les personnes qui portent les accusations. L'auteur assure, pour sa part, que les relations étaient consenties et conformes au cadre légal.

04/07/2024, 16:05

ActuaLitté

Le best-seller Jamais plus de Colleen Hoover, au cinéma le 14 août

La romance-phénomène Jamais Plus, adaptée du roman éponyme de Colleen Hoover, arrive sur grands écrans le mercredi 14 août 2024. Avec un casting composé de Blake Lively pour le premier rôle, Justin Baldoni, Brandon Sklenar, ou encore Jenny Slate, la bande-annonce officielle du film a attiré l’œil de millions de curieux. 

04/07/2024, 15:06

ActuaLitté

Les dessous de l'écriture, racontés par Joël Egloff...

Auteur de cinq romans et deux recueils de nouvelles publiés aux éditions du Rocher et Buchet-Chastel, Joël Egloff a remporté de nombreux prix, dont le Prix Alain-Fournier pour Edmond Ganglion & fils, et le Prix du Livre Inter pour L'Étourdissement. Scénariste et assistant-réalisateur, il se consacre aujourd'hui pleinement à l'écriture. Dans les colonnes d'ActuaLitté, l'auteur raconte la démarche d'écriture de son prochain livre, Ces féroces soldats, qui paraît fin août chez Buchet-Chastel.

04/07/2024, 11:04

ActuaLitté

Retrouver le goût de l’autre

Saverio Tomasella est psychanalyste et docteur en psychopathologie. Il est à l’origine du Centre d’Études et de Recherches en Psychanalyse, et a écrit de nombreux ouvrages, dont Laisse-toi aimer (Le courrier du livre, 2024). Aujourd’hui, dans nos colonnes, il appelle à retrouver « le goût de l’autre », face à la menace d’une « idéologie déshumanisée ». 

04/07/2024, 10:06

ActuaLitté

Édition : des négociations peu favorables aux autrices

Dans la continuité des États généraux de l’égalité en littérature jeunesse, en 2020, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse s'est penchée sur les moments de négociation, vécus par les autrices. 19 professionnelles ont partagé leurs expériences sur le sujet, permettant à l'organisation et à la chaine du livre de mieux cerner les problématiques liées au genre. Un encadrement plus important des contrats et un meilleur accompagnement pourraient améliorer la situation.

03/07/2024, 10:03

ActuaLitté

Régularisation des cotisations vieillesse : l'aide de la SSAA bonifiée

Entre 1976 et 2013, l'Agessa, chargée de collecter les cotisations vieillesse des artistes-auteurs, a failli à sa mission. Résultat : des années plus tard, des milliers de bénéficiaires se retrouvent privés de retraite. Pour rectifier le tir, un dispositif de régularisation des cotisations vieillesse arriérées (RCA) a été mis en place, avec la possibilité de recevoir une aide pour en financer une partie.

02/07/2024, 10:54

ActuaLitté

L'auteur albanais Ismaïl Kadaré est mort

L'écrivain albanais Ismaïl Kadaré est décédé des suites d'une crise cardiaque à l'hôpital de Tirana, à l'âge de 88 ans, ce 1er juillet. Né en 1936, il fut une figure de proue de la résistance intellectuelle contre les régimes autoritaires, et un porte-drapeau de la littérature albanaise sur la scène mondiale. Il a reçu de nombreux prix prestigieux au cours de sa vie, dont le Booker International Prize en 2005 et le Prix Prince des Asturies en 2009. Il a souvent été cité comme un potentiel lauréat du Prix Nobel de littérature.

01/07/2024, 15:26

ActuaLitté

Chez DC, des illustrations assistées par l'IA qui font tache

À quelques semaines d'intervalle seulement, l'éditeur américain DC Comics, concurrent historique de Marvel, a été contraint d'annuler l'utilisation de plusieurs couvertures de comics. Celles-ci faisaient en effet apparaitre tous les signes d'une assistance par des outils basés sur l'intelligence artificielle, et interrogent quant aux processus éditoriaux à l'œuvre.

01/07/2024, 10:00

ActuaLitté

Intermezzo, le prochain roman de Sally Rooney attendu chez Gallimard

Sally Rooney annonce son grand retour sur la scène littéraire, et ce, dès le 24 septembre prochain. C'est à elle que l’on doit le roman Normal People (traduit par Stéphane Roques, Éditions de l'Olivier), vendu à plus de 125.000 exemplaires, tous formats confondus (source Edistat). Son quatrième roman, Intermezzo, narre la relation complexe de deux frères longtemps éloignés, que le décès de leur père réunit. Cette sortie marque aussi son arrivée aux éditions Gallimard.

28/06/2024, 16:02

ActuaLitté

L'écrivaine Marie-Thérèse Bodart honorée par Auderghem, en Belgique

Dans le cadre de l’initiative « Place aux femmes » visant à rendre l’espace public belge plus inclusif, 532 habitants d’Auderghem, commune de la région Bruxelles-Capitale, ont renommé quatre lieux encore anonymes, en l’honneur de femmes auderghemoises. Parmi elles, l’écrivaine Marie-Thérèse Bodart, qui donne son nom au parc des Paradisiers, proche de la rue éponyme.

28/06/2024, 12:05

ActuaLitté

Arundhati Roy, menacée en Inde mais soutenue à l'international

L'autrice indienne Arundhati Roy, lauréate du Prix Booker en 1997 pour son roman Le Dieu des Petits Riens (trad. Claude Demanuelli, Gallimard), est visée par le parti au pouvoir, le Bharatiya Janata Party, pour des commentaires sur le Cachemire, une région que l'Inde dispute au Pakistan. Cet avis sur le sujet, donné en 2010, pourrait lui valoir une condamnation en vertu d'une législation de lutte contre le terrorisme. 

27/06/2024, 13:02

ActuaLitté

Pour les 20 ans de sa mort, un timbre à l'effigie de Françoise Sagan

Françoise Sagan, le « charmant petit monstre » de la littérature française de la seconde moitié du XXe siècle, a le droit à son propre timbre à l'occasion du vingtième anniversaire de sa disparition. La Poste en tirera 594.000 exemplaires, vendus 1,29 € chacun, à partir du 23 septembre 2024.

26/06/2024, 16:29

ActuaLitté

Le best-seller Matt Haig rejoint les éditions Nami avec un nouveau roman

Matt Haig, auteur de La bibliothèque de minuit (trad. Dominique Haas, Fayard, 2022) annonce un nouveau roman pour cette rentrée littéraire, à paraitre chez les éditions Nami. Une vie impossible, traduit par Laurent Bury, sera disponible en France le 2 septembre prochain, quelques jours après sa version originale, The Life Impossible, publié en Angleterre par Canongate Books le 28 août.

26/06/2024, 14:38

ActuaLitté

Québec : 3 autrices soutenues par des bourses d'écriture

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) vient d'annoncer, par l'entremise de la Fondation Lire pour réussir, l'attribution de trois bourses d’écriture pour des projets en cours : la bourse Jean-Pierre-Guay — Caisse Desjardins de la Culture, la bourse Charles-Gagnon, et la bourse Jean-Marie-Poupart. Cette année, les lauréates sont Ariane Gélinas pour un projet de bande dessinée, Hélène Matte pour un projet de biographie, et Fanie Demeule pour une exploration du genre de l'essai.

 

26/06/2024, 12:05

ActuaLitté

Liberté d'expression en Italie : 40 écrivains se disent “inquiets”

Après un « processus de discussion collective », plus de quarante auteurs et autrices italiens invités à Francfort en 2024 ont écrit une lettre à Jürgen Boos (directeur de la Frankfurter Buchmesse) et à Innocenzo Cipolletta (président de l’Association des éditeurs italiens, AIE). Ils y expriment leur « malaise » et leur « inquiétude » quant au contexte politique actuel, en Italie et en Europe, et demandent davantage d’échange international pendant la foire.

26/06/2024, 10:33

ActuaLitté

Richard Millet : “J'ai sous-estimé la haine dont j'étais l'objet”

Septembre 2012 : choquée par Langue fantôme. Eloge littéraire d’Anders Breivik (Pierre-Guillaume de Roux, 2012), essai critique à l’égard du multiculturalisme, Annie Ernaux obtient le départ de Richard Millet du comité de lecture de Gallimard après avoir lancé une pétition, signée par quelques cent-cinquante écrivains, dans les colonnes du Monde. Entretien par Etienne Ruhaud.

24/06/2024, 13:50

ActuaLitté

Mort de Mazel : de Chacal Bill à Paparazzi, humour et aventures garantis

Les éditions Dupuis font part, avec une profonde tristesse, du décès de l’auteur Luc Maezelle, survenu dans la nuit du 19 au 20 juin. Plus connu sous le pseudonyme Mazel, cet auteur de BD né à Herentals (Belgique) était renommé pour ses œuvres truffées d'humour et d'aventures, souvent avec un trait de dessin dynamique et expressif.

22/06/2024, 11:18

ActuaLitté

Narges Mohammadi à nouveau condamnée par la justice iranienne

Narges Mohammadi, journaliste et autrice iranienne engagée dans la défense des droits humains, Prix Nobel de la Paix 2023, et déjà détenue depuis 2021, vient de se voir condamnée en Iran à une nouvelle peine d'un an de prison pour « propagande ». 

19/06/2024, 16:17

ActuaLitté

7 projets littéraires nourris au sein de la Villa Albertine, en 2025

Sept auteurs et autrices font partie des lauréats des résidences de la Villa Albertine, établissement culturel soutenu par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à la tête d'un réseau de dix villes des États-Unis. Au total, une cinquantaine de créateurs bénéficieront de ce programme de résidences sur le territoire américain.

19/06/2024, 11:10

ActuaLitté

Disparition du dessinateur Étienne Willem

Auteur publié chez Grand Angle (Bamboo), le dessinateur Étienne Willem est décédé ce 16 juin, confirme son éditeur. « Cette nouvelle nous laisse tous, ses proches et ses amis, dans une sidération douloureuse », indique le groupe Bamboo dans un communiqué.

17/06/2024, 18:06

ActuaLitté

La maison d'Ursula K. Le Guin devient une résidence d'auteurs

La maison d'Ursula K. Le Guin, située à Portland, dans l'Oregon, état de l'ouest des États-Unis, accueillera prochainement des auteurs en résidence. La famille de l'écrivaine, décédée en 2018, a confié la bâtisse du XIXe siècle à l'organisation à but non lucratif Literary Arts.

12/06/2024, 14:34

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

La chanteuse Cher sort son autobiographie à l'automne

Dey Street Books, une collection du William Morrow Group de HarperCollins Publishers, annonce fièrement que Cher : The Memoir, Part One sera publié aux États-Unis le 19 novembre 2024, et en France le lendemain sous le titre Cher : l’autobiographie, Partie I.

24/07/2024, 17:09

ActuaLitté

Ashraf Omar, traducteur et caricaturiste égyptien, enlevé au Caire

Ashraf Omar, traducteur et caricaturiste, contribuant depuis peu au site d’information en ligne égyptien Al-Manassa, a été enlevé dans la nuit du 21 au 22 juillet à son domicile du Caire, a annoncé son épouse Nada Mogheeth. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités égyptiennes à faire toute la lumière sur cette affaire, alors que le pays est classé 170 sur 180 sur les questions de liberté de la presse.

24/07/2024, 16:40

ActuaLitté

Colis, livraisons : le casse-tête des JO pour La Poste et Amazon

Voilà des mois que l’on s’y pensait préparés : de fait, l’épreuve du réel ne déçoit personne. Cette ritournelle qui s’entend des bistrots aux commerces virevoltant dans les rues de Paris tourne au gag, “Et en plus, à cause des Jeux…” phrase à compléter à l'envi pour excuser tout dysfonctionnement. Or, pour les services de livraison et les clients du e-commerce, la patience sera plus encore de mise.

24/07/2024, 16:39

ActuaLitté

Les Tortues Ninja rencontrent Naruto dans un crossover épique

Les plus grands ninjas s'apprêtent à unir leur force, dans un crossover inédit réunissant les célèbres Tortues Ninja et Naruto. La publication comprendra quatre numéros, publiés dès le 13 novembre 2024 dans son édition originale. 

24/07/2024, 13:38

ActuaLitté

Un éditeur de L'Attaque des Titans reconnu coupable de meurtre

Arrêté le 10 janvier 2017, soupçonné d'avoir assassiné son épouse quelques mois plus tôt, l'ancien éditeur Jung-hyun Park a été condamné à une peine de 11 années de prison. Une sentence confirmée par la Haute Cour de Tokyo, après un appel fait par le mis en cause, qui réclamait un nouveau procès.

24/07/2024, 11:17

ActuaLitté

Antinoüs, éditeur “d'histoires d’amour entre hommes certes, mais universelles”

#CampagneUlule – Antinoüs éditions est une nouvelle maison d’édition, à compte d’éditeur, qui se spécialise dans la publication de livres de romance M/M. Pour vous faire vivre de belles histoires d’amour, entre hommes certes, mais surtout universelles. C’est au bord de la mer, à Saint-Malo, que les ailes de la maison d’éditions se déploieront. L’aventure ne fait que commencer, et grâce à la collecte de dons initiée sur Ulule, nous vous invitons à monter à bord pour naviguer avec nous, au gré des marées, jusqu’au succès.

24/07/2024, 09:00

ActuaLitté

Hachette Livre : repli en France, croissance au global

Lagardère Publishing affiche un chiffre d’affaires de 1,309 M€ au 30 juin 2024, en hausse de 5% par rapport à l'année précédente. Le résultat opérationnel s'élève à 113 M€, soit une augmentation de 48 M€. Une progression notamment due à la croissance de l’activité au Royaume-Uni et aux États-Unis, quand la section française a connu un léger repli...

23/07/2024, 18:15

ActuaLitté

Delcourt et Editis entrés en négociations exclusives

Delcourt et Editis ont annoncé leur entrée en négociations exclusives pour que Editis acquiert 100% du Groupe Delcourt. Ce processus est sujet à l'avis des représentants du personnel de Delcourt et doit recevoir le feu vert des autorités de la concurrence, ainsi que la finalisation des documents juridiques nécessaires. 

23/07/2024, 16:55

ActuaLitté

Au Parlement européen, Nela Riehl préside la commission Culture

Quelques jours après leurs homologues français, les députés européens membres de la commission de la culture et de l'éducation ont élu leur présidente. Nela Riehl, députée allemande candidate du mouvement citoyen Volt et membre du groupe des Verts/Alliance libre européenne, est sortie vainqueure.

23/07/2024, 15:27

ActuaLitté

Sophie Noël, nouvelle coprésidente de la Fill

Le 10 juillet dernier, l'assemblée générale ordinaire de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) a été l'occasion de nommer sa nouvelle coprésidente, Sophie Noël. Directrice de Normandie Livre & Lecture, elle succède à Cécile Jodlowski-Perra, qui a quitté cette fonction en même temps que son poste de directrice de l'agence Occitanie Livre & Lecture en juin dernier.

23/07/2024, 12:45

ActuaLitté

Centre-ville de Vitré déserté : une librairie menace de fermer

#CampagneUlule – Aux portes de la Bretagne, nichée au sein du village de Vitré se trouve une librairie indépendante spécialisée en bandes dessinées et livres jeunesse. Installée au 52 rue de la Poterie, Josig Arnal a inauguré Bulles et Jeunesse en 2017. Mais, depuis plus d'un an et demi, la fréquentation baisse, mettant à mal l'économie de l'enseigne, qui menace de fermer ses portes d'ici la rentrée scolaire. Pour préserver ce lieu de culture, une seule solution s'impose : lancer une cagnotte Ulule, déjà atteinte à 54 %.

23/07/2024, 11:51

ActuaLitté

D'immenses bibliothèques en plein air font le bonheur des lecteurs

Le cinéma en plein air, un grand classique, que s’approprient désormais les lecteurs. Le gouvernement de Séoul a ainsi mis en place un prêt de livres et un ensemble de poufs à l’aspect terriblement confortable ou des chaises longues. Objectif : s’installer et bouquiner… en plein air.

23/07/2024, 10:48

ActuaLitté

Paul Watson, l'homme qui murmurait trop à l'oreille des baleines

Préfacier de nombreux ouvrages défendant la faune sous-marine, Paul Watson a été interpellé par la police du Groenland, rapporte l’Associated Press. Ce militant écologiste et militant anti-chasse à la baleine, était sous le coup d’un mandat d'arrêt international émis par le Japon. 

22/07/2024, 19:51

ActuaLitté

Y a-t-il quelque chose de pourri au royaume de PEN America ?

Le syndicat du personnel de PEN America, PEN America United (PAU), s'était élevé contre la direction de l'organisation pour, selon lui, sa tentative de limiter la libre expression des employés, notamment au sujet de la guerre à Gaza. Des critiques inscrites dans près de 21 mois de négociations pour « la réalisation d'un environnement de travail équitable chez PEN America ». Finalement, un accord « provisoire » a été trouvé, mais au même moment, plus de 100 traducteurs appellent PEN America à céder le contrôle du fonds pour les traducteurs... L'organisme plus que centenaire croule sous les polémiques...

22/07/2024, 18:12

ActuaLitté

Hermès contre Hermès : le bouquiniste a gagné  

Au cœur de la ville d’Izmir, anciennement Smyrne, riche de son héritage mythologique grec, un libraire s'est trouvé au centre d’une lutte juridique contre le géant de la mode Hermès. Le litige a éclaté lorsque Umit Nar, par ailleurs président de l'association des bouquinistes de Turquie, a tenté de déposer le nom de sa librairie, Bouquiniste Hermes, une enseigne qu’il exploite depuis quinze ans entre Istanbul et Izmir. Le Turc a finalement triomphé dans cette bataille juridique, obtenant le droit de s'appeler Hermès.

22/07/2024, 18:09

ActuaLitté

Renaud et Ernest Pignon-Ernest s'associent pour un recueil illustré

Le chanteur Renaud et l’artiste peintre Ernest Pignon-Ernest s’unissent pour un projet exceptionnel intitulé Des mots et des images, visant à soutenir les actions de l’UNICEF en faveur des enfants les plus vulnérables dans le monde.

22/07/2024, 17:12

ActuaLitté

Tableaux de Tintin condamnés : l'artiste retire ses oeuvres

Au début du mois de juin 2024, un artiste breton, Xavier Marabout, était condamné par la Cour d’appel de Rennes pour ses toiles mettant en scène des personnages de Tintin, légérement érotisés, dans des décors inspirés de l’univers d’Edward Hopper. L'artiste annonce à présent prendre acte, malgré son « incompréhension », de la décision, et retirer les oeuvres concernées.

22/07/2024, 16:14

ActuaLitté

Le blocage de Wattpad en Turquie, une “tendance inquiétante” à la censure

Depuis près d'une semaine, l'accès à la plateforme de lecture et d'écriture Wattpad est bloqué en Turquie, après une décision judiciaire rendue par le 10e tribunal de paix pénal d'Ankara, le 12 juillet dernier. L'Union internationale des éditeurs appelle les autorités à lever ce blocage, qu'elle estime disproportionné.

22/07/2024, 16:05

ActuaLitté

L'édition allemande peut souffler : le KulturPass finalement prolongé

Équivalent allemand du Pass Culture, le KulturPass n'a pas reçu un accueil à la hauteur de sa proposition, pour l'instant. Le bilan en demi-teinte du dispositif le mettait en sursis outre-Rhin, malgré l'intérêt évident de l'industrie de l'édition pour ce coup de pouce venu de l'État. Bonne nouvelle pour les éditeurs, le KulturPass est finalement maintenu en 2025.

22/07/2024, 12:59

ActuaLitté

Des professions littéraires attractives, mais élitistes ?

En 25 ans, entre 1995 et 2019, comment ont évolué les professions de la culture ? C'est la question à laquelle le Département des études, de la prospective, des statistiques et de la documentation (DEPS) du ministère de la Culture apporte quelques éléments de réponse. Globalement, la tendance est à la hausse des effectifs, y compris, même si la croissance est mesurée, dans les professions littéraires.

22/07/2024, 12:24

ActuaLitté

Deux ans après, Hunter X Hunter revient en septembre (enfin presque)

Après une pause de deux ans, les aficionados de Hunter X Hunter ont enfin de quoi célébrer : un volume 38 du manga sortira le 4 septembre, a révélé le site officiel de l'éditeur Shueisha. Enfin, il faut calmer les ardeurs : il ne propose pas de chapitres inédits, mais rassemblera les chapitres 390 à 400, qui avaient déjà été publiés en 2022. Toutefois, l'annonce de ce volume invite à envisager la possibilité d'une reprise de la sérialisation du manga dès août 2024.

22/07/2024, 12:09

ActuaLitté

Louis Hachette Group, le nouveau projet éditorial de Vivendi 

Le directoire du groupe Vivendi avait annoncé, le 13 décembre 2023, un projet de scission de l'entreprise en plusieurs entités indépendantes, chacune étant cotée en bourse. Ce lundi 22 juillet 2024, il a présenté au Conseil de surveillance l’état d’avancement de l’étude de faisabilité du projet, désormais considéré comme satisfaisant. Parmi les propositions figure la création de Louis Hachette Group, regroupant les actifs de Vivendi dans les secteurs de l'édition et de la distribution.

22/07/2024, 11:04

ActuaLitté

Assemblée nationale : Fatiha Keloua-Hachi à la tête de la commission culture

Ce samedi 20 juillet au matin, les membres de la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale ont procédé à l'élection de son bureau. La députée socialiste de la 8e circonscription de la Seine-Saint-Denis, Fatiha Keloua-Hachi, a obtenu la présidence au troisième tour de scrutin.

22/07/2024, 09:22

ActuaLitté

Françoise Bourdin : son tout premier roman, Les Soleils mouillés

« Je me suis lancée dans la rédaction d’un roman. Le premier est toujours un peu autobiographique. » En 1972 Françoise Bourdin publiait chez Julliard sont premier roman, Les Soleils mouillés. Un livre presque aussi intime qu’il fut confidentiel — et logiquement introuvables depuis des années. Il sera réédité chez Récamier en octobre prochain.

20/07/2024, 09:04

ActuaLitté

Qui veut Intégrer l'équipe de traductions de l'ENS Éditions ?

ENS Éditions et le ministère de la Culture lancent un appel à projets pour la traduction de grands textes des sciences humaines et sociales. Ce programme vise à publier des ouvrages de chercheurs internationaux, traduits en français, et à les intégrer dans des collections spécialisées. Les propositions de traduction seront examinées par un comité scientifique, avec une sélection finale en mars tous les deux ans. Les porteurs de projet devront assurer la direction scientifique et le respect des délais de traduction et publication.

19/07/2024, 16:18

ActuaLitté

Christelle Dabos, autrice de La Passe-miroir, annonce un nouveau roman

Le 6 juin dernier, Christelle Dabos annonçait la publication d’un prochain roman : Nous, à paraître chez Gallimard Jeunesse le 7 novembre prochain. Forte du triomphe de sa saga fantaisie La Passe-miroir, qui a séduit plus d’un million de lecteurs à travers tous ses tomes et formats (données : Edistat), l’autrice renoue avec son amour pour la fantasy, annoncée dystopique et vintage, dans un roman déjà très attendu.

19/07/2024, 16:10

ActuaLitté

Bonbon Citron, des livres surprenants pour élagir l'horizon des enfants

#CampagneUlule – Présentée comme une maison d'édition inclusive, Bonbon Citron s'est concrétisée en fin d'année 2023 avec de premières parutions, « sans clichés ni stéréotypes ». La structure récidive avec deux nouveaux titres, pour découvrir les femelles du monde animal d'une part, et mieux appréhender les émotions d'autre part. 

19/07/2024, 12:03

ActuaLitté

Julie Thévenet quitte Le Seuil pour les Éditions du sous-sol version Editis

Julie Thévenet a annoncé son départ des éditions du Seuil, ou plutôt retrouve les éditions du sous-sol, qui étaient un département du Seuil, avant d'être cédées à Editis.

19/07/2024, 11:37

ActuaLitté

La justice turque bloque l'accès à la plateforme Wattpad

Sur décision du 10e tribunal de paix pénal d'Ankara datée du 12 juillet dernier, l'accès à la plateforme d'écriture et de lecture Wattpad a été fermé en Turquie. Aucune explication n'a été donnée à ce blocage, jugé préoccupant par l'organisation non gouvernementale PEN International.

19/07/2024, 10:41

ActuaLitté

Afrorizons : pour sortir du livre trop cher, l'édition binationale ?

Désiré Godonou est un étudiant béninois qui, dans le cadre de son Master Métiers du livre et de l'édition à l'Université Rennes 2, développe le projet Afrorizons, dédié à la promotion de la littérature jeunesse africaine. Face aux prix trop élevés des livres dans son pays et toute l'Afrique francophone, comme la difficulté à accéder à ces produits de luxe, il mise sur l'édition binationale, et plus si affinités...

18/07/2024, 18:37

ActuaLitté

Algérie : une maison d'édition ferme sous la pression de conservateurs

Inaâm Bayoud, autrice algérienne, est au coeur d'une polémique après avoir publié Houaria, roman qualifié d'« obscène » par une partie conservatrice du pays. Alors qu'elle a remporté au début du mois de juillet le prestigieux prix Assia Djebar, sa maison d'édition MIM vient d'annoncer sa fermeture, suite à la campagne de mise à l'index qui visait le livre.

18/07/2024, 18:28

ActuaLitté

D'Étretat à Dieppe, lire sur les plages normandes

Depuis le 6 juillet et jusqu'au 25 août 2024, les cabanes « Lire à la plage » ouvrent leurs portes dans douze communes du littoral et à la base de Jumièges-Le Mesnil, offrant un espace de lecture et d'animations à savourer tout au long de l’été.

18/07/2024, 16:45

ActuaLitté

Les éditions Vega ouvrent une nouvelle collection de light novels

Lors de leur conférence annuelle à la Japan Expo, les éditions Vega ont dévoilé une partie de leurs nouveautés pour l'année 2025, promettant une année riche en histoires captivantes avec une sélection de mangas, de webtoons sous le label KFactory. Mais aussi de light novels, avec une nouvelle collection : LyR.

18/07/2024, 15:42

ActuaLitté

Henri Causse, figure des éditions de Minuit et homme de l'ombre, est mort

Henri Causse, directeur commercial des Éditions de Minuit, membre fondateur de l'Association pour le Prix unique du livre et de l'Association pour le développement économique de la librairie de création (ADELC), est décédé ce 12 juillet, à l'âge de 84 ans, révèle la maison de Vercors et de Marguerite Duras.

18/07/2024, 15:34

ActuaLitté

Le CNL répond à l'ATLF avec une hausse des tarifs pour les traductions llittéraires

En juin dernier, le Conseil d’administration du Centre national du livre (CNL) a décidé d'augmenter le taux de rémunération minimum requis pour les traducteurs afin qu'ils puissent prétendre à une subvention pour la traduction, la publication ou une bourse de traduction. 

18/07/2024, 14:39

ActuaLitté

Jeux olympiques : à Paris, des librairies mises à rude épreuve

Les Jeux olympiques approchent à grands pas dans la capitale, rimant avec sueurs froides pour les libraires, qui ne savent plus sur quel pied danser... Devant l’afflux de touristes attendu, certains se retirent de la compétition — une solution qui implique d’avoir une trésorerie solide. Pour les autres, l’option est de croiser les doigts et patienter. Métros fermés, livraisons retardées, clientèle volatilisée... La promesse d’un été pas comme les autres.

18/07/2024, 13:19