#Droit / Justice

SACD : le prix de la liberté pour un syndicat

ENQUÊTE. L'assemblée générale annuelle de la Guilde française des scénaristes s'est tenue lundi 2 novembre 2020, avec un renouvellement de son conseil d’administration et l’élection d'une présidente et d'une secrétaire générale. L’occasion pour ActuaLitté de plonger dans un autre environnement de mots.

Le 13/11/2020 à 10:28 par Nicolas Gary

26 Réactions | 13 Partages

Publié le :

13/11/2020 à 10:28

Nicolas Gary

26

Commentaires

13

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Dernièrement, la Guilde française des scénaristes a été soumise à d'inquiétantes exigences. Son document L’impossible dialogue social a crevé l’abcès, démontrant les graves atteintes à la démocratie sociale pour l’ensemble des auteurs. Ce dossier montre l’incohérence des règles de représentation et dévoile les conflits d’intérêts du secteur : les pouvoirs publics semblent confondre les organismes de gestion collective avec des syndicats...

Une confusion qui a des effets dévastateurs sur la capacité des auteurs à défendre leurs intérêts professionnels, notamment en amont de l’exploitation de leur œuvre. En coulisses, depuis septembre 2019, la Guilde évoque « des pressions du subventionneur » au regard de certaines propositions qu’elle a adressées à la mission Bruno Racine, ainsi qu’au sujet de la représentativité des organismes de gestion collective au sein des organismes sociaux. La démission récente du délégué général de la Guilde, Denis Goulette, a d’ailleurs provoqué un véritable électrochoc.

Des scénaristes bénévoles 

La Guilde française des scénaristes a entretrenu des relations complexes avec la SACD (un organisme de gestion collective) depuis septembre 2019. En absence de financement du dialogue social pour les auteurs, les syndicats ou associations sont financés par divers organismes de gestion collective via des subventions remises en jeu annuellement. La survie de la Guilde des scénaristes est plus qu’incertaine dans une période pourtant critique pour la profession.

Un secret de polichinelle au ministère de la Culture. « Ce qui se passe est très grave, dévoile un proche du dossier. En résumé, quand la SACD subventionne une association ou un syndicat, la parole contraire est malvenue. » L'article 4 de la convention signée par la Guilde lui fait prendre l’engagement de « n’initier ou ne participer à aucune action, de quelque nature qu’elle soit, susceptible de porter atteinte à la SACD, à sa réputation, à son rôle, à son fonctionnement ou à son organisation. Il [le syndicat] veillera également à ne prendre part ni à contribuer à des actions qui pourraient fragiliser, nuire ou remettre en cause les intérêts des auteurs que la SACD représente dans leur ensemble ». Comprend qui peut.

La SACD est dirigée par le lobbyiste Pascal Rogard. Une recherche poussée de ActuaLitté a permis de prendre connaissance de son salaire : 310.000 € annuels pour l'exercice 2018, approuvés par l'Assemblée générale de 2019 — soit près de deux fois le salaire du président de la République.

Pascal Rogard
Pascal Rogard - Parti socialiste, CC BY NC ND 2.0

Pascal Rogard a également occupé les fonctions d’administrateur d’une société commerciale de production cinématographique de 2010 à 2019, jusqu’à ce que cette dernière soit radiée du registre du commerce 26 jours après la publication d’une ordonnance imposant aux dirigeants d’organismes de gestion collective de déclarer tout conflit d’intérêts à leurs membres. Une enquête publiée en 2016, mettait déjà le doigt sur ces questions.

Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 € chacun. Un scénariste administrateur de la SACD touche quant à lui près de 14.000 € annuellement pour siéger dans l’organisme de gestion collective. Des données qui sont accessibles dans le rapport de transparence, les attestations du commissaire aux comptes et les résolutions ordinaires. Publiques, en somme. 

Alors que sur 50.000 auteurs revendiqués par la SACD, seuls 2.264 auteurs de l’audiovisuel (scénaristes, réalisateurs et auteurs graphiques confondus) perçoivent plus de 10.000 euros de droits d’auteurs par an des questions se posent légitimement sur cet écosystème.

Qui veut tuer le rapport Racine ?

Que les éditeurs s’opposent aux mesures du rapport Racine n’avait rien eu de surprenant. Mais les auteurs ont pu découvrir une autre forme de lobbying, organisée par certains organismes de gestion collective. Au mois de février, 3500 créateurs et créatrices signaient en quelques jours une tribune dans Le Monde pour demander l’application du rapport Racine.

Les mesures proposées étaient nombreuses et favorables aux intérêts des auteurs : la reconnaissance du travail de création, la revalorisation de la rémunération, des accords-cadres contraignants et négociés collectivement, la transparence des redditions de comptes, un portail d’informations pour les créateurs, un accès réel aux droits sociaux, une représentativité clarifiée, des moyens pour les organisations professionnelles... mais le rapport Racine a aussi soulevé des sujets plus gênants pour ces sociétés privées. Le cas épineux de l'Agessa par exemple.


pixabay licence

Cette association loi 1901 avait en charge le recouvrement des cotisations des auteurs. Un document de la Guilde pointait à ce titre « 40 ans de défaillances » à travers une longue liste de problèmes rencontrés. 190.000 artistes-auteurs vont en payer le prix cher pour leur retraite. L’Agessa a été cofondée par la SGDL, la SACEM, la SACD, le SNE et l’UPC : pourtant, toutes ces organisations se sont bornées à tirer d’infructueuses sonnettes d’alarme, mais toutes ont conservé leur mandat d’administrateur là où elles auraient pu démissionner afin de mettre l’État face à ses responsabilités.

Argent, trop cher...

Dans un autre registre, le rapport Racine préconisait de mieux flécher l’argent des irrépartissables (les sommes collectées, mais non redistribuées aux auteurs par les OGC) vers les auteurs eux-mêmes. Il était aussi proposé de créer un fond pour financer le dialogue social et les organisations professionnelles élues représentatives pour qu’elles ne tiennent plus sur des auteurs bénévoles.

Un moyen de rééquilibrer le rapport de force entre les organisations professionnelles d’artistes-auteurs et les syndicats des diffuseurs de leurs œuvres. Mais l’idée de flécher autrement les irrépartissables a généré une levée de boucliers chez les OGC.

RyanMcGuire CC 0

L'Évangile selon Ogécé

Pour avoir soutenu l’idée d’une séparation plus claire entre le contrat de commande et le contrat d’exploitation, déjà prévue dans le Code de la propriété intellectuelle, la Guilde paye le prix fort. Ainsi, le changement des règles d’attribution des subventions aboutissent de fait à une baisse constatée de ces dernières. Les échanges houleux avec ses membres élus ou anciennement élus au conseil d’administration de la SACD, n'ont d'ailleurs pas manqué.

Dans « L’impossible dialogue social», la Guilde indique que la SACD subordonne le versement de son soutien financier à des obligations « antinomiques avec la liberté syndicale » (voir p. 17 du document : « la SACD impose de ne pas contribuer “à remettre en cause ou à priver la SACD de son droit de représenter et de défendre ses auteurs membres dans les instances sociales ou professionnelles” ». ).

À suivre cette logique, être subventionné pourrait revenir à être privé de sa liberté syndicale. Pour avoir défendu la politique de son conseil d’administration composé de scénaristes, la Guilde voit désormais sa propre survie remise en cause en pleine période Covid par... un organisme censé défendre les auteurs.

« Au prétexte que d’anciennes institutions défendent le droit d’auteur depuis 200 ans, il ne faudrait rien changer, témoigne un scénariste de fiction. Il ne faudrait pas non plus demander que notre représentativité évolue avec son temps et les principes fondamentaux de notre République ! C’est dingue ! Le droit d’auteur est supposé nous protéger, pas nous empêcher d’obtenir des progrès sociaux. Ce qui est dangereux pour le droit d’auteur, c’est de continuer dans cette voie comme si tout allait bien. Ça ne va pas bien. On ne veut pas changer le code de la propriété intellectuelle, mais renforcer nos autres droits sociaux dans les autres codes qui existent en France. »

Qui représente les auteurs ?

Au nom des auteurs, la SACD a passé un accord avec la SCELF, un organisme de gestion collective piloté uniquement par… des éditeurs de livre ! La SACD finance de nombreuses organisations dans l’audiovisuel. En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).


Tu pensais avoir un ticket ? igorovsyannykov CC 0

La SACD a modifié, concomitamment à ses tensions avec la Guilde, ses règles de subventionnement des organisations, ce qui lui a abouti à diminuer de 25.000 euros sa subvention, et de baisser à nouveau d’un montant équivalent sa subvention l’année prochaine. La Guilde a alerté en vain la DGMIC en février 2020 quant à ces nouveaux critères, qui ont pour objet, selon elle, de permettre à la SACD de favoriser la représentation de certains auteurs au détriment d’autres.

Mais ces règles aboutissent également à renforcer le lien de dépendance des organisations professionnelles vis-à-vis de la SACD, encourager à la concurrence plutôt qu’à la complémentarité les organisations professionnelles d’auteurs et enfin leur interdire de participer à la définition des politiques générales de la SACD et à celles de l’ensemble du secteur.

Cette situation plonge dès lors les bénévoles et les permanents dans une instabilité économique. Toutes ces organisations doivent se partager une enveloppe financière. Plutôt que de s’unir, ce problème de ressources les met en concurrence entre elles et les divise.

« C’est terrible, confie une scénariste. En fait, la Guilde est bien un syndicat dans ses statuts, mais la subvention s'apparenterait à un outil de “régulation”. Personne ne veut se fâcher avec la SACD quand on est scénaristes : c’est cette société qui nous verse nos droits de diff ! En gros, si on se fâche avec tel ou tel scénariste puissant, qui est aussi au CA de la SACD et qui est showrunner de notre série, on peut perdre notre boulot. C’est très malsain. »

Liberté syndicale, j'aimerais écrire ton nom

La Guilde des scénaristes avait pourtant prévenu l’ancien ministre de la Culture, Franck Riester, des menaces qui planaient sur elle suite à la sortie du rapport Racine. Son courrier n’a reçu aucune réponse. Alors que la représentativité est discutée au ministère de la Culture, cette situation interroge : quelle est la véritable liberté des organisations autour de la table ?


Souriez, vous êtes représentés - Tumisu CC 0

Que tout change pour que rien ne change

En parallèle, deux parlementaires, dont Constance Le Grip, députée Les Républicains, ont lancé une « mission flash » pour contrer le rapport Racine. Quinze jours de concertation contre 8 mois pour la mission de Bruno Racine, un véritable rapport de 140 pages pour la mission Racine contre une communication de 15 pages pour la mission Flash, aucun expert associé aux parlementaires de la mission Flash contre un groupe de 16 experts pour la mission Racine, et enfin 52 personnes auditionnées par Bruno Racine contre 21 seulement pour la mission Flash.

Constance Le Grip a notamment soutenu les OGC sur la directive droit d’auteur au niveau européen, dont les accords profitent certes aux auteurs, mais aussi aux industries créatives dans leur ensemble. Les résultats de la mission concluent qu’il ne faudrait pas de changement majeur pour les artistes-auteurs : ne surtout pas créer un statut professionnel pour encadrer les conditions de travail des auteurs, car cela reviendrait à tuer leur liberté de création.

« La mission flash porte bien son nom, sourit un dessinateur. Le rapport Racine dérange parce que Bruno Racine a été intègre et n’a pas cédé au lobbying, il a livré un travail intellectuel. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais au moins on a enfin un document qui constate objectivement la catastrophe pour nos métiers. Le droit d’auteur se porte bien, les droits collectifs des OGC augmentent, mais les auteurs sont de plus en plus précarisés... c’est bien qu’il y a un gros problème à résoudre ! Quand est-ce que le gouvernement va réagir ? »

Pour qui sonne le glas ?

En février dernier, le rapport Bruno Racine suscitait un engouement historique des auteurs et autrices. La sensation d’avoir enfin été écouté et compris, et une liste de mesures qui auraient pu enfin « remettre les créateurs au centre des politiques culturelles ». En pleine crise sanitaire, les créateurs sont plus fragilisés que jamais : quelles conséquences aura pour la Guilde la publication de son document L'impossible dialogue social ?


Après les sans-dent, les sans-visage ? Brida_staright CC 0

Guilde/SACD : faux conflit ou simple enjeu de domination ?

Interrogé au moment de la publication de L’impossible dialogue social, l’ancien délégué général de la Guilde française des scénaristes nous expliquait alors que « tout ce conflit autour du louage d’ouvrage et de la représentativité ne doit pas conduire à une vision trop manichéenne de la relation entre la Guilde et la SACD. La Guilde a besoin de la SACD et la SACD a besoin de la Guilde. Dans le cadre des négociations interprofessionnelles en cours en fiction et en cinéma, les revendications de chacun peuvent avoir des répercussions en amont comme en aval de l’exploitation de l’œuvre. Le vrai problème, c’est de déterminer quelle revendication doit prévaloir en cas de désaccord entre les deux organisations. »

Il ajoute : « Et c’est là que la convention de soutien financier pose problème, car elle implique de fait une subordination de la Guilde. Elle pose donc la question de savoir quel est l’organe légitime de représentation politique des intérêts des scénaristes en France. La Guilde ou la SACD ? Et cette question même ne fait pas l'unanimité. ».

Beaumarchais, fondateur de la SACD, avait coutume de dire : « Une bourse d’or me paraît toujours un argument sans réplique.  » La Guilde savourera la référence.

Addendum : 

Dans le rapport annuel 2019 de la Commission de contrôle des organismes de gestion des droits d’auteurs et des droits voisins de la Cour des comptes, un dernier élément surgit. 

La Commission explique avoir « souhaité comparer l’évolution des soutiens apportés par l’État aux équipes artistiques et festivals, avec l’aide au spectacle vivant apportée par les OGC ».

Ainsi, on découvre que les aides à l’action culturelle des OGC en faveur « du seul spectacle vivant représentaient en 2017 un peu plus de 85 % des crédits d’intervention du ministère de la Culture contre un peu moins de 50 % en 2013 » (voir p. 130).

Quelles suites désormais ?

Contactés par ActuaLitté, aucun des différents membres de la SACD n’a souhaité apporter de réponses aux multiples questions que soulève encore cette enquête. Elle nous a en revanche adressée une série de remarques suggérant plutôt de nous « intéresser aux débats entre scénaristes qui font actuellement rage au sein de la Guilde ».

Nous avons, par souci de transparence, estimé que les interrogations devaient être ouvertement exposées au public. Les voici donc, telles qu'adressées à la SACD.

1. Reconnaissez-vous La Guilde des scénaristes comme un syndicat représentatif, dans le cadre de la représentation des intérêts des scénaristes, distinctement de l’ensemble des auteurs représentés par la SACD ?
Si oui, pourquoi vous opposez-vous aux préconisations du rapport Racine, concernant le louage d’ouvrages et le financement obligatoire, et fondé sur des critères objectifs de représentativité, des organisations professionnelles (ou syndicales) par les OGC ? Par extension, pour la Guilde ?
Si non, sur quels critères vous basez-vous pour apprécier la représentativité et la légitimité de la Guilde des scénaristes ? Et plus généralement, sur quels critères considérez-vous qu’une organisation devrait être jugée légitime pour représenter les intérêts d’une profession spécifique parmi les artistes-auteurs ? 

2. Considérez-vous normal que les administrateurs de la SACD soient défrayés 1151 €/mois (chiffres AG 2019), quand le financement des organisations professionnelles est insuffisant pour rémunérer ceux qui sont actuellement bénévoles au sein de la Guilde ? Et ce, considérant que la rémunération annuelle moyenne des 10 salariés de la SACD les mieux payés est de 152 k€ quand, pour la Guilde celle-ci nous indique une rémunération moyenne annuelle de 42 k€.

Faites-vous un lien entre cette disproportion de moyens financiers et la disproportion entre l’encadrement légal, réglementaire et conventionnel des conditions d’écriture des scénaristes et les conditions d’exploitation de leurs droits ?
Si oui, comment comptez-vous y remédier ? Si non, qu’est-ce qui explique selon vous cette disproportion ?

3. Pourquoi le salaire de M. Rogard, qui selon nos calculs était en 2018 de 310 k€, n’est pas en lecture directe — il faut en effet jongler entre les différents documents fournis et les résolutions, obligeant à des calculs et déductions contraignants ?
La recherche de l’information est des plus complexes pour un poste aussi important, loin de la volonté de transparence que vous affichez. 

4. Confirmez-vous avoir exercé un lobbying contre le louage d’ouvrage à l’occasion de la publication du rapport Racine ? Je dispose en effet d’une note réalisée par la SACD, émanant de M. Guillaume Prieur, dont le 4e point critique la distinction entre les contrats afférents à la création artistique et les contrats afférents à l’exploitation de l’œuvre, comme étant « une idée dangereuse et malvenue ». 

5. Sur quelle légitimité la SACD milite-t-elle si ouvertement contre une mesure souhaitée par un syndicat ? Pourquoi, puisque vous invoquez le nombre de membres que vous représentez comme critère de légitimité à votre représentativité, refusez-vous le principe de la concertation actuelle visant à établir des critères de représentativité objectifs pour les organisations désireuses de représenter les intérêts d’artistes-auteurs — ainsi que vous l’avez écrit à la ministre dans un récent courrier ?

6. Une recherche sur Infogreffe nous a permis d’apprendre que M. Rogard avait exercé un mandat d’administrateur de société commerciale de production cinématographique — 3mousquetaires prod – d’avril 2010 à janvier 2019. Comment ce mandat peut-il être compatible avec le mandat de défense des intérêts des auteurs invoquée par la SACD ? M. Rogard est bien directeur général depuis 2004 : comment les deux fonctions se sont-elles articulées ? 

7. La Guilde nous a indiqué avoir subi une baisse de sa subvention de plus de 53 k€ depuis 2017, au motif que l’enveloppe de soutien alloué aux organisations d’auteurs de l’audiovisuel « est plafonnée à 540.000 € », selon vos termes.
Pourquoi vous opposez-vous à un financement obligatoire des organisations d’auteurs via une affectation d’une partie des irrépartissables à leur profit ?
Des diminutions de subventions qui ne se comprennent pas, quand la SACD a puisé dans les irrépartissables en couverture de ses frais de fonctionnement en 2017 et 2018, respectivement de 3,9 millions € et 10,7 millions € ?
Pourriez-vous apporter des précisions quant à l’utilisation de ces affectations extraordinaires ?
Des scénaristes nous ont indiqué que vous justifieriez ces affectations d’irrépartissables pour venir diminuer a posteriori, tous les ans, vos retenues sur droits effectuées sur leurs répartitions. Ils ne savent toutefois pas la proportion d’irrépartissables servant ainsi à venir diminuer a posteriori les retenues sur droits.
Cette justification nous interroge, car, selon nos informations, les 10,7 millions € distribués en 2019 ont servi à une réforme comptable des retenues statutaires, sans que cela n’ait d’incidence sur la trésorerie de la SACD. Pouvez-vous nous indiquer l’utilisation qui a été faite des 10,7 millions $ de trésorerie ainsi dégagés ? Cette trésorerie a-t-elle servi à l’acquisition récente de deux lots distincts d’un immeuble situé aux 17-29 et 21 de la rue Ballu?

8. Le document « Impossible dialogue social » de la Guilde fait état d’obligations contractuelles imposées aux organisations d’auteurs que vous subventionnez. Quelles sont-elles ? Comment s’accordent-elles avec le principe d’exercice de la liberté syndicale ?

Dossier - De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

illustration principale : lukasbieri CC 0

26 Commentaires

 

Jungle

13/11/2020 à 19:52

"Ses neuf plus proches collaborateurs se partagent quant à eux une rémunération annuelle moyenne de 135.000 €."
Soit un salaire mensuel moyen de 1250€/collaborateur ? En effet, ils se gavent...
Actoilitte a encore un fois mis le doigt sur un scandale! Bravo les pros !

Nicolas Gary

13/11/2020 à 21:18

Bonjour
Ne retenir que cela est bien une preuve de sagesse.
Mais en réalité, le calcul est mauvais : il s'agit de 135.000 € chacun. Est-ce que cela remet l'église au centre du village ?

Sab

15/11/2020 à 20:46

Ça dépend : combien touchent les auteurs à la tête des associations/syndicats d'auteur telles que la Charte des auteurs ( pour leur dit bénévolat ), et les auteurs qui créent des illustrations et autres pour ces mêmes associations/syndicats ?

Adrien Tomas

15/11/2020 à 21:27

Pour les administrateurs, c'est facile : zéro.

C'est du BENEVOLAT.

Pour les dessinateurs, ça dépend des situations : autant que possible on rémunère, mais le travail graphique bénévole (par exemple de la part d'un administrateur ou membre) est possible.

sab

16/11/2020 à 09:36

Et les autres ?

Pascal R.

14/11/2020 à 15:33

Alors jungle ! 11250 euros par mois... Scandale ou pas ?

Adrien Tomas

16/11/2020 à 08:10

11250 euros par mois tirés des droits d'auteurs qui galèrent en immense majorité à boucler les fins de mois... Perso j'ai envie de dire scandale. :roll:

Swann

13/11/2020 à 21:46

Un bien bel article, bien paranoïaque et surtout bien courageux puisque non signé... Bien dans l'esprit de "Hold-up" sur le grand complot mondial concernant le Covid. Mamma mia...

Nicolas Gary

13/11/2020 à 22:18

Bonjour
Vous avez manqué la signature en début d’article ? Ou avez vous seulement lu les emojis des commentaires ?
Dans tous les cas, une furieuse erreur.
D’ailleurs Swann, votre courage va jusqu’à vous présenter ou simplement poster en tout anonymat ?

Bravo

14/11/2020 à 08:10

Bravo Nicolas pour votre courage journalistique. Votre article est bien écrit - ce qui ne gâche rien ! - mais aussi justifié, ce qui est une perle rare dans le monde du journalisme actuel.
Bravo de dénoncer ces scandales, ces salaires indécents dans un monde où la règle est plutôt de crever de faim.
J'avoue que voir un socialiste revendiqué gagner 300 000 euros par ans pour exploiter des crève-la-faim est tout à fait à l'image de notre société.
Quant à compter sur un gouvernement, nanti de gens analogues, pour faire cesser le scandale (d'exploitation des crève-la-faim !), c'est comme demander au loup d'entrer protéger une bergerie.
Les auteurs sont des cocus et malheureusement le resteront. Ils y a trop de puissants (ici ceux que vous dénoncez, mais aussi les gros (et petits !) éditeurs) que cette situation arrange.
« I have a dream »... Peut-être qu'Amazon et le Covid vont rebattre les cartes. Les auteurs risquent de changer de maître, mais pas de fouet. Mais le plaisir de voir à terre les anciens maîtres sera un plaisir de fin gourmet.

Arya

14/11/2020 à 11:50

Que reste-t'il de Beaumarchais,
Insolent, sans cesse en procès,
A la verve si hardie,
Pour attaquer l'ordre établi?

Un syndicat subventionné
Pour ne plus jamais rien blâmer.

Adrien Tomas

14/11/2020 à 12:01

Merci pour cet article, très intéressant et soulevant énormément de questions quant à l'indépendance des organisations représentant les auteurs et autrices...

Dommage que la SACD n'ait pas daigné répondre à vos questions, j'aurais été particulièrement intéressé par la réponse sur l'emploi possible de 10.7 millions d'euros appartenant aux auteurs pour acquérir de l'immobilier de luxe... :roll:

Pigeon Gratuit

14/11/2020 à 15:09

Merci

Mathias Lair

15/11/2020 à 09:03

Pourquoi la Guilde tient-elle tant à ne pas être indépendante de la SACD ? Soyons réaliste : il est impossible de bénéficier d’une subvention sans une certaine dépendance. Il faudrait que la SACD obéisse à l’injonction : « donne ton pèze et tire-toi » : voilà une exigence qui fleure bon l’adolescence ! Quels que soient par ailleurs les abus au (généreux !) sein de la SACD.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:56

Je suis stupéfait et horrifié de la bêtise de ce commentaire. La liberté syndicale, vous connaissez? La liberté de parole dépendrait donc directement de l'origine du financement du syndicat? Si on prend l'argent, on n'a plus le droit de critiquer ou s'opposer? Comme c'est pratique...

Il est grand temps de réformer le financement des organisations d'artistes-auteurs pour leur conférer une VRAIE liberté de parole.

Mathias Lair

15/11/2020 à 11:40

La plupart des syndicats vivent des cotisations de leurs syndiqués. Serait-ce impossible pour les auteurs ? Cela s'appelle se prendre en mains, grandir, devenir autonome.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 13:32

Félicitations, vous venez de prouver (une nouvelle fois) que vous ne connaissez rien au syndicalisme. Un syndicat est financé non pas uniquement par les cotisations, mais par les subventions, les contributions patronales, la formation, etc.

Et quoi qu'il en soit, le financement d'où qu'il provienne (pour rappel : ici, des AUTEURS) ne peut en aucun cas museler la liberté de parole ou de position d'un syndicat, dont le principal objet est de défendre les travailleurs qu'il représente.

Adrien Tomas

15/11/2020 à 09:58

Ah et un (léger) rappel : l'argent "gracieusement" accordé par la SACD aux organisations syndicale est l'argent des AUTEURS, qui devraient dès lors pouvoir accéder à une VRAIE liberté de parole et syndicale.

Antoine

15/11/2020 à 10:33

Le rapport Racine enterré avec l'argent des auteurs.... écœurant... si la Ministre Roselyne Bachelot voulait vraiment faire quelque chose de significatif pour les auteurs il faudrait commencer par assurer à leurs syndicats la liberté de défendre leurs intérêts! En fait les auteurs sont sous tutelle...

Vincent

15/11/2020 à 22:34

Je ne suis pas du tout du milieu mais j'avais entendu parlé de ces 'dysfonctionnements'. L'article est vraiment clair et argumenté. Dans d'autres professions, la révélation d'une telle situation aurait provoqué un petit buzz médiatique, la démission des personnes mises en cause et une réforme du mode de gestion. Pour l'instant tout ca est encore en dessous du niveau de bruit ambiant et c'est bien dommage !

Laëtitia D.

16/11/2020 à 08:07

Dans quel monde vivent ces sociétés d’auteurs ? Salaires mirobolants et hotels particuliers quand on sait que la plupart des auteurs peinent à dégager un SMIC ? Jouer avec les subventions qui viennent du droit d’auteur pour ne pas avoir d’opposition ? C’est quoi ce milieu ?

Pat Éthique

16/11/2020 à 10:43

Mais ces sociétés sont tout à fait à l'image du reste. Vous croyez que Gallimard sort ses millions d'où ? Comme tous ces grands humanistes, il exploitent la misère humaine des auteurs, met tout son poids dans la balance pour ne pas changer la loi qui l'obligerait à mettre un peu de justice dans la vie des auteurs.
La chaîne du livre est d'ailleurs à l'image de cet article, prête à tout pour défendre son pré-carré, mais JAMAIS prête à bouger pour défendre les auteurs.
Le pathétique plaidoyer des libraires récemment en est une belle illustration.

Esprit critique

16/11/2020 à 12:45

Il manque dans votre énumération le montant perçu par la Guilde en 2019 soit 280 000€. La baisse du soutien l'année suivante correspond à la mise en place de critères objectifs pour décider des montants alloués aux orgas pro. Comme vous pouvez le constater, la Guilde a bénéficié pendant de nombreuses années d'un soutien conséquent pas totalement équitable par rapport aux autres organismes.
En 2019, la SACD a financé par exemple 25 Images (93.000 euros) les EAT (85.000 euros) l’Agraf (35.000 euros), le SRF (24.000 euros), les Chorégraphes associés (18.000 euros) ou encore le SCA (10.000 euros).

Yves FREMION

17/11/2020 à 11:50

Beaucoup de syndicat fonctionnent sans subvention.
C'est un choix.
C'est le cas du SELF.
Il vous reste à y adhérer.

Jean-Paul Fennixx

18/11/2020 à 13:54

Mais la question est : est-ce qu'ils protègent aussi bien les auteurs ?

Gilles Malençon

17/11/2020 à 19:19

Article de synthèse très complet, absolument remarquable. Bravo et surtout merci au journaliste.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La trilogie culte À la croisée des mondes enrichie d'un nouvel opus

L'auteur britannique Philip Pullman a signé un nouveau livre, The Imagination Chamber, qui viendra s'ajouter à la trilogie À la croisée des mondes, traduite en français par Jean Esch, qui a fait le bonheur de nombreux lecteurs. Un roman qui sortira dans un premier temps en avril dans le monde anglo-saxon chez Scholastic UK et David Fickling Books, en attendant une traduction française.

21/01/2022, 15:42

ActuaLitté

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, torturé en prison, en attente de sa libération

La présence de l'auteur ougandais Kakwenza Rukirabashaija devant la cour était annoncée pour ce 21 janvier : l'auteur aura finalement assisté à l'audience à distance, depuis la prison de Kitalya. Arrêté le 28 décembre 2021, Rukirabashaija est accusé d'avoir insulté le président du pays, Yoweri Museveni, et son fils.

21/01/2022, 12:42

ActuaLitté

Une fille cachée, secret “le plus intime” de l'écrivain Gabriel García Marquez

Huit ans après la mort de Gabriel García Marquez, en 2014, le journal mexicain El Universal révèle que l’écrivain lauréat du Prix Nobel de littérature était le père d'une fille cachée, son « secret le plus sacré et le plus intime ». Une information confidentielle, qui n’avait pas été divulguée par les biographes de l'auteur. 

18/01/2022, 14:25

ActuaLitté

Un auteur forcé de prouver son identité avant de pouvoir dédicacer son propre livre

Tollé outre-Manche, où l'écrivain britannique Derek Owusu s'est vu demander une pièce d'identité au sein de la librairie Waterstones où il venait dédicacer son livre, le roman That Reminds Me (Merky Books). La chaine de librairies, qui se présente comme « la première du Royaume-Uni », a présenté ses plus plates excuses...

17/01/2022, 14:45

ActuaLitté

Décès de Guy Mouminoux alias Dimitri, auteur de la série Le Goulag

Guy Mouminoux, alias Dimitri, est décédé le mardi 11 janvier dernier. Auteur de bande dessinée franco-belge, il disparaît à l’âge de 94 ans.

17/01/2022, 12:56

ActuaLitté

Vitaliano Trevisan : “C’était un faux méchant et un vrai gentil”

Le décès de l’écrivain Vitaliano Trevisan, qui a toutes les apparences d’un suicide, laisse un vide immense en Italie. À l’âge de 61 ans, ce dernier s’est manifestement donné la mort, découvert ce 7 janvier. Seule une note autographe accompagnait son geste : « Je suis fatigué, je n’en peux plus. »

17/01/2022, 12:04

ActuaLitté

L'auteur allemand Ali Mitgutsch est mort à l'âge de 86 ans

Né en 1935, Ali Mitgutsch, auteur allemand de livres pour la jeunesse est mort ce 10 janvier 2022 à l'âge de 86 ans. Désigné comme le « père des livres d'images » outre-Rhin, Mitgutsch s'était en effet spécialisé, notamment, des ouvrages aux illustrations foisonnantes de personnages et de scènes.

12/01/2022, 16:34

ActuaLitté

Décès du biologiste Edward Osborne Wilson, auteur de nombreux livres

Né en 1929, le biologiste américain Edward Osborne Wilson, fondateur de la sociobiologie, qui étudie les comportements sociaux du vivant par le prisme de la biologie, est mort le 26 décembre 2021 à l'âge de 92 ans dans l'État du Massachusetts, où il résidait. Il laisse derrière lui un grand nombre de publications.

12/01/2022, 15:12

ActuaLitté

L'écrivain Gaspard Koenig candidat à l'élection présidentielle

Sur France 2, dans l'émission Télématin, l'écrivain et philosophe Gaspard Kœnig a annoncé qu'il était candidat à l'élection présidentielle du mois d'avril prochain. Se présentant simplement comme un « libéral », Kœnig se pose en adversaire de la « bureaucratie » et d'un « modèle jacobin, vertical, autoritaire » qu'il juge dépassé.

11/01/2022, 15:50

ActuaLitté

Francisco Sionil Jose, écrivain philippin, est décédé

L’écrivain philippin Francisco Sionil Jose est décédé ce jeudi 6 janvier, à l’âge de 97 ans. Il s’est éteint à l'hôpital de Makati, dans la banlieue de Manille, à la veille d’une angioplastie. Romans, poésies, nouvelles, essais, l’auteur touche-à-tout était une des plus grandes voix philippines, avec des livres largement traduits à travers le monde.

07/01/2022, 15:53

ActuaLitté

Angleterre : une école fait disparaître le nom de Rowling, accusée de transphobie

Dans la ville de Chelmsford, dans l’Essex, l’école secondaire Boswells School avait, par le passé, nommé l’une de ses maisons « Rowling », en hommage à la créatrice de la saga jeunesse Harry Potter. Or, l’année 2022 est, pour cette école, synonyme de renouveau : suite aux « commentaires et points de vue sur les personnes trans » de la romancière, la maison fait donc peau neuve.

05/01/2022, 16:51

ActuaLitté

La “langue de Molière”, héritage sublimé de l'esprit du Grand Siècle

#Moliere400 - « Classique = moderne », fait écrire Jean-Luc Godard à Anna Karina sur un tableau de classe, dans l'une des plus célèbres scènes de son film Bande à part. Qui mieux que Molière pour illustrer cette affirmation sans détour, lui qui a su peut-être le mieux allier un certain classicisme de la langue avec une souplesse et une grâce indémodables ? Cette perfection de la forme alliée à une universalité dans les personnages qui a fait basculer la langue française dans la « langue de Molière ».

05/01/2022, 16:05

ActuaLitté

Décès de l'autrice allemande Birgit Vanderbeke, à l'âge de 65 ans

L'autrice allemande Birgit Vanderbeke, âgée de 65 ans, est décédée le 24 décembre dernier. Lauréate du prestigieux Prix Ingeborg-Bachmann en 1990, elle était installée dans le sud de la France depuis 1993, et avait vu plusieurs de ses livres traduits en français.

28/12/2021, 14:46

ActuaLitté

Le journaliste, écrivain et verbicruciste Jacques Drillon est mort

Figure de la rédaction de l’Obs où il travailla trente-six ans, jusqu'en 2017, le journaliste et écrivain, Jacques Drillon est décédé le 25 décembre à 67 ans. « C’était notre Mozart », décrit une autre figure de l'Obs, Jérôme Garcin, pour rendre hommage à son camarade disparu des suites d'une tumeur au cerveau.

28/12/2021, 11:15

ActuaLitté

Visiter le Grand Paris, guidé par des auteurs et autrices

Le Grand Paris des écrivains est imaginé comme une collection de courts métrages qui donne à entendre la voix d’écrivains contemporains sur des images de la ville aujourd’hui. Les vingt épisodes des saisons 1 et 2 sont désormais en ligne sur le site du Pavillon de l’Arsenal.

27/12/2021, 12:44

ActuaLitté

Disparition de l'autrice américaine Joan Didion, icône culturelle

L'auteure américaine Joan Didion, chroniqueuse de la contre-culture des années 1960 et 1970, a partagé sa carrière entre le journalisme, la fiction et la non-fiction, marquant ce dernier genre de sa prose et de son style. Elle est morte à l'âge de 87 ans, ce 23 décembre, des suites de la maladie de Parkinson, à son domicile de Manhattan.

24/12/2021, 11:11

ActuaLitté

Hors les murs : mêler le plaisir du voyage ferroviaire à celui de la lecture 

Pour les fêtes, la lecture de bandes dessinées s’invite en gare. En cette année où la lecture est devenue « Grande cause nationale », il est apparu essentiel au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et à SNCF Gares & Connexions de renouer avec la mise en avant du 9e art dans de nombreuses gares réparties dans l’Hexagone. D’abord installé dans une dizaine de gares à partir du 20 décembre, le dispositif se déploiera ensuite dans une vingtaine d’autres gares tout au long du mois de janvier. 

23/12/2021, 10:13

ActuaLitté

Des manuscrits de Simone de Beauvoir, Gide, Léon Bloy, Queneau entrent à la BnF

Le manuscrit des Mandarins de Simone de Beauvoir, celui des Nourritures terrestres d'André Gide, ainsi que le Journal de Léon Bloy et un ensemble de Raymond Queneau rejoignent les collections de la Bibliothèque nationale de France. Ces ensembles exceptionnels acquis en vente publique seront conservés sur les sites Richelieu et Arsenal de la BnF.

21/12/2021, 09:37

ActuaLitté

Disparition de Pierre Lepape, qui avait apporté les livres à Télérama

Le journaliste et écrivain Pierre Lepape est décédé ce 18 décembre 2021 à Paris, à l'âge de 80 ans, ont indiqué les éditions du Seuil, qui ont publié plusieurs de ses ouvrages. Fameux critique littéraire, fin connaisseur des classiques, il avait d'ailleurs réécrit Le Rouge et le Noir de Stendhal avec l'autrice et traductrice Michèle Gazier, dont il était l'époux.

20/12/2021, 16:40

ActuaLitté

L’auteure d'Eve à Hollywood, Eve Babitz, est décédée à l’âge de 78 ans

Devenue symbole de la désinvolture et de l'esprit de fête des années 1960 avec son récit Eve à Hollywood (Trad. Jakuta Alikavazovic), Eve Babitz est morte ce vendredi 17 décembre à l'âge de 78 ans, nous apprend l'agence Associated Press. Chroniqueuse alerte de l'excessive Californie des années 60-70, photographe, puis romancière, elle est décédée des suites de la maladie de Huntington à Los Angeles, révèle Lili Anolik, sa biographe.

20/12/2021, 16:11

ActuaLitté

Des ligues de Quidditch changent de nom pour s'éloigner de J.K. Rowling

Les sorties de J.K. Rowling contre les personnes trans se multiplient, ainsi que les répliques de ceux qui dénoncent son point de vue. Dernier épisode en date : une importante ligue de Quidditch américaine change de nom pour se désolidariser explicitement de l'autrice de Harry Potter et de ses opinions. Un communiqué indique que la ligue réalisera « une série d'enquêtes au cours des prochains mois pour orienter une décision concernant le nouveau nom ». Le Quidditch ne se nommera bientôt plus Quidditch...

20/12/2021, 16:00

ActuaLitté

Antoine Compagnon tente à nouveau d'entrer à l'Académie française

Ignorant, jusqu'à présent, les polémiques autour de l'élection de Mario Vargas Llosa, l'Académie française poursuit ses élections, avec la prochaine, pour le fauteuil d'Yves Pouliquen (F35), attendue en février prochain. Les candidatures des habitués sont déjà là, avec Antoine Compagnon, malheureux en 2013, de retour en 2021...

17/12/2021, 14:52

ActuaLitté

Disparition de l'autrice féministe bell hooks, à l'âge de 69 ans

L'autrice féministe bell hooks, Gloria Jean Watkins de son vrai nom, est décédée ce 15 décembre à l'âge de 69 ans, à son domicile de Berea, dans le Kentucky. Elle avait pris pour pseudonyme le nom de son arrière-grand-mère, et l'écrivait en minuscules, pour attirer l'attention sur ses idées et théories. Elle défendait, dans ses livres, un féminisme à la portée de tous, mais qui n'ignorait pas pour autant les particularismes sociaux et politiques.

16/12/2021, 11:42

ActuaLitté

La romancière et journaliste Maryse Wolinski est décédée à l'âge de 78 ans

La romancière et journaliste Maryse Wolinski, est décédée jeudi 9 décembre à l'âge de 78 ans, nous a appris le Seuil, sa maison d'édition. Récemment, elle avait signé trois livres consacrés à son mari, Georges Wolinski, assassiné dans les attentats de Charlie Hebdo de 2015. En 2020, alors en promotion de son livre Au risque de la vie, elle expliquait sur le plateau de LCI souffrir d'un cancer des poumons.

10/12/2021, 12:23

ActuaLitté

Wilbur Smith a laissé derrière lui “un coffre aux trésors de romans”

Le romancier sud-africain Wilbur Smith est décédé en novembre dernier, mais son nom n'a pas fini d'occuper les étals des librairies : il a laissé derrière lui, selon ses proches, « un coffre aux trésors rempli de romans ». Un nouveau livre est ainsi annoncé, Storm Tide, pour le début d'année 2022.

08/12/2021, 14:48

ActuaLitté

En 2022, André Gide, Alain et d'autres auteurs dans le domaine public

Le 1er janvier de chaque année marque l'entrée de plusieurs écrivains et de leur œuvre dans le domaine public, pour le plus grand plaisir des lecteurs — et des éditeurs, qui peuvent se lancer dans de nouvelles éditions sans vergogne. La future année 2022 voit notamment l'entrée d'André Gide dans ce patrimoine culturel commun.

08/12/2021, 12:47

ActuaLitté

Décès de Jean-Paul Didierlaurent, auteur du Liseur du 6h27

« C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de Jean-Paul Didierlaurent emporté par un cancer à 59 ans ce dimanche 5 décembre », indique son éditeur Au Diable Vauvert dans un communiqué.

06/12/2021, 13:12

ActuaLitté

Affaires PPDA : le Prix du temps retrouvé perd ses jurés

Depuis février dernier, Patrick Poivre d’Arvor est incriminé par différentes accusations d'agressions sexuelles, harcèlement sexuel et viol. En parallèle de ses activités de journaliste, PPDA était président du jury du Prix du temps retrouvé. Depuis la dénonciation de la journaliste Florence Porcel, début 2021, les chaises des jurés se vident, avec plusieurs départs signalés... Même celui d'une personnalité qui n'en a jamais fait partie...

03/12/2021, 16:23

ActuaLitté

Québec-France : Annie-Claude Thériault en résidence à la Villa Marguerite Yourcenar

L’écrivaine québécoise Annie-Claude Thériault est la première lauréate d’une nouvelle résidence d’écriture à la Villa Marguerite Yourcenar, en France. Elle bénéficiera, pour un séjour d’un mois, d’une bourse de 2000 €. Sur place, elle participera à des rencontres avec des publics scolaires et à des événements littéraires.

03/12/2021, 11:32

ActuaLitté

Décès de Claude Bourgeyx, l'homme des Petits Outrages

Claude Bourgeyx a quitté la scène ce dimanche 28 novembre 2021, indique le Castor astral qui fut l'un de ses éditeurs. Depuis la toute première publication des Petits Outrages en 1984, jusqu’à celle du recueil Chroniques de la chambre 3 en 2018, la maison aura cependant été l’éditeur fidèle de l'auteur et de ses textes aussi drôles que corrosifs. 

01/12/2021, 12:05

ActuaLitté

Le Canada honore Margaret Atwood, avec un timbre à son effigie

L'autrice canadienne Margaret Atwood, figure littéraire internationale, a été saluée par un timbre à son effigie, dévoilé par les services postaux du pays. La créatrice de La Servante écarlate y apparaît devant un vers extrait de son poème Spelling.

30/11/2021, 16:00

ActuaLitté

Prochaine élection le 17 février 2022 à l'Académie française

Le jour même de l'élection de Mario Vargas Llosa au fauteuil 18 de l'Académie française, les Immortels fixaient la date de la prochaine session de vote. Le fauteuil d'Yves Pouliquen, décédé le 5 février 2020, trouvera peut-être son successeur à cette occasion...

26/11/2021, 10:36

ActuaLitté

Mario Vargas Llosa élu au fauteuil 18 de l'Académie française

Sans trop de surprise, le candidat Mario Vargas Llosa aura attiré les votes des Académiciens. L'auteur péruvien naturalisé espagnol siègera au fauteuil 18, précédemment occupé par Michel Serres. La nouvelle a été annoncée par Álvaro Vargas Llosa, le fils aîné de l'écrivain.

25/11/2021, 16:04

ActuaLitté

L'auteur américain Noah Gordon, inconnu dans son pays, est mort

Ce lundi 22 novembre, l'écrivain américain Noah Gordon s'est éteint « dans la tranquillité de son foyer », indique sa famille dans un message. Âgé de 95 ans, Gordon a signé de nombreux romans historiques, traduits et publiés dans le monde entier. Aux États-Unis, toutefois, il était resté l'écrivain le plus célèbre « dont vous n'avez jamais entendu parler »...

23/11/2021, 10:24

ActuaLitté

Michel Le Bris et Joseph Ponthus, réunis par un hommage posthume à Xavier Grall

Les éditions Calligrammes ont publié Ne vivent haut que ceux qui rêvent — Avec Xavier Grall, un recueil qui rend hommage, de manière créative, à l'œuvre de ce dernier, mort il y a 40 ans. 27 auteurs et artistes ont participé, dont Joseph Ponthus et Michel Le Bris, disparus en début d'année.

19/11/2021, 16:41

ActuaLitté

Académie française : quelles candidatures face à Mario Vargas Llosa ?

La réception des candidatures désormais close, la date du 25 novembre sera la prochaine échéance dans le processus d'élection de l'Académie française pour le fauteuil 18 de la prestigieuse institution. Le favori, Mario Vargas Llosa, fait face à 10 autres candidats.

19/11/2021, 10:59

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Laurent Le Baube jongle entre espionnage et géopolitique avec GSR

Avec cinq romans en deux ans et un sixième intitulé Facteur X sur le point de rejoindre les tables des libraires le 2 mars, le rythme de parution est intensif. Mais Laurent Le Baube, l’auteur, les a publiés dans sa propre structure : C A R A éditions. « Mes romans sont loin d’imiter le style S.A.S (ce serait une erreur !) » affirme-t-il. L'enjeu de l'écriture réside dans le réalisme, inspiré de véritables faits d’actualité, « loin de toute loufoquerie ».

21/01/2022, 16:50

ActuaLitté

Le droit de copie a rapporté 52 millions € aux auteurs et éditeurs en 2021

Le Centre français de la copie (CFC) fait le bilan d'une année 2021 de répartition, suite à la collecte du droit de copie auprès des entreprises, administrations, établissements d’enseignement ou encore organismes de formation. Au total, 52 millions € ont été distribués en douze mois.

21/01/2022, 16:36

ActuaLitté

Le magazine Usbek & Rica réinvestit les librairies

Après l'arrêt de la publication en kiosques durant l'été 2020, Usbek & Rica, « le magazine qui explore le futur » revient en librairies à l'occasion de son nouveau numéro. Un véritable retour aux sources pour le trimestriel, qui n'était disponible qu'en librairies durant ses deux premières années d'existence. 

21/01/2022, 15:49

ActuaLitté

Numérisation du patrimoine et licence globale au programme de Dupont-Aignan

#Presidentielle2022 — Les candidats se pressent pour le prochain quinquennat, mais les programmes ne sont pas tous arrêtés. Nicolas Dupont-Aignan, toujours à la recherche des 500 parrainages nécessaires pour se présenter officiellement, a dévoilé son programme en détails, voilà quelques semaines. Il comporte plusieurs mesures relatives à la culture...

21/01/2022, 15:34

ActuaLitté

Les antivax attribuent à des bibliothèques un certificat de ”Collabo“

Avec l’entrée en vigueur du Passe vaccinal, qu’a confirmée Jean Castex dans sa dernière allocution, les ennuis risquent d’aller crescendo. Bars, restaurants, salons sont concernés, y compris les bibliothèques. Mais en la matière la crispation a atteint des niveaux imbéciles : une affiche traitant la bibliothèque Marguerite Duras de « collabo » a été découverte. Ainsi que d’autres, collées sur huit autres établissements de la capitale. 

21/01/2022, 14:37

ActuaLitté

Sarah Polacci confirmée à la tête du Livre sur la place, le salon de Nancy

Elle officiait comme modératrice depuis plusieurs années sur les différentes rencontres de l’événement : désormais, c’est entre ses mains que l’avenir du salon est placé. Sarah Polacci a été nommée commissaire du Livre sur la place, manifestation qui ouvre, en France, le bal de la rentrée littéraire. 

21/01/2022, 12:23

ActuaLitté

Capitale européenne de la Culture : Le dessin au coeur de la candidature d'Amiens

C’est officiel : la ville d’Amiens est candidate pour devenir Capitale européenne de la Culture en 2028. Créé en 1985, ce label permet de désigner des villes en mesure de porter un projet en capacité « de rapprocher les Européens », tout en favorisant le développement des villes choisies au travers des projets portés. Dans cette optique, la Ville de la Somme souhaite « donner les moyens aux professionnels de la culture de nouer un dialogue constructif avec les habitants d’Amiens Métropole ». 

 

21/01/2022, 12:23

ActuaLitté

L'éditeur BD Futuropolis mêle littérature et dessin dans La Petite littéraire

La maison d’édition BD, Futuropolis, lance en ce début d’année « La petite littéraire ». Cette collection de livres petit format « seront aussi chic qu’agréable à lire et conjugueront littérature et dessin », indique l’éditeur.

21/01/2022, 11:53

ActuaLitté

Biélorussie : l'écrivain et journaliste Severin Kwiatkowski interpellé

Si le pays ne fait plus vraiment les gros titres, la situation ne s'y est pourtant pas améliorée pour les créateurs, et notamment les écrivains. En Biélorussie, l'auteur Severin Kwiatkowski, qui a signé plusieurs ouvrages, a été interpellé à proximité de son domicile, au retour d'un séjour à l'étranger.

21/01/2022, 11:35

ActuaLitté

Estelle Charmet nommée responsable Relation libraires et salons pour Delcourt

Le collectif littérature du Groupe Delcourt décide de se renforcer. Pour accompagner le développement des trois labels de littérature du Groupe, Estelle Charmet prend la responsabilité du poste de la Relation libraires et salons.

21/01/2022, 10:31

ActuaLitté

Fermeture de la première et historique librairie sportive d'Italie

Après quarante ans d'activité, une librairie unique en Italie ferme ses portes : il s'agit de Pagine di sport, située Via Carducci à Milan, la seule librairie italienne consacrée au sport. La pandémie de Covid-19 est l'une des raisons de la fermeture de ce lieu historique qui accueillait des fans et d'anciens professionnels.

21/01/2022, 09:38

ActuaLitté

L'éducation artistique et culturelle en bonne place chez Valérie Pécresse

#Presidentielle2022 — Si la gauche n'a sans doute pas le monopole de la culture, elle lui réserve, pour l'instant, la place la plus importante dans ses programmes. Candidate du parti Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2022, Valérie Pécresse, actuellement présidente de la région Île-de-France, l'évoque tout de même dans le sien, avec quelques propositions.

20/01/2022, 16:37

ActuaLitté

De l'excès de pouvoir à l'excès de zèle, un ministère de la Culture enlisé

La décision du 24 octobre dernier aura permis « de gagner du temps », assure le Comité Pluridisciplinaire des Artistes-Auteurs (CAAP). Le syndicat avait porté l’affaire devant le Conseil d’État, qui lui a donné raison, condamnant par conséquent le ministère de la Culture pour « excès de pouvoir ». Mais au coeur de cet arrêt se nichent « les racines du mal », indique-t-on à ActuaLitté.

 

20/01/2022, 16:22

ActuaLitté

Une jolie petite histoire du groupe Téléphone, par Louis Bertignac

« Je vous offre ma vie avec la même sincérité que vous m’offrez les vôtres. » Ces mots sont de Louis Bertignac, membre du groupe de rock français mythique Téléphone, qui publie sa première autobiographie au Cherche midi, Jolie petite histoire. Un livre qui sortira le 7 avril et offrira le premier récit de l'intérieur d'un membre du groupe Téléphone. Une aventure de 4 rockeurs pendant dix années, entre 1976 et 1986, devenus des icônes pour un public d'adolescents devenus adultes.

20/01/2022, 15:50

ActuaLitté

El Hadji Diagola, écrivain franco-sénégalais, poursuit Houellebecq et ses éditeurs pour plagiat

Le tribunal judiciaire de Paris a vu s'opposer, ce mardi 18 octobre, les avocats et les arguments d'El Hadji Diagola, écrivain et journaliste franco-sénégalais, et ceux de Michel Houellebecq, auteur de Soumission et, dernièrement, Anéantir. Le premier reproche au second et à ses éditeurs une contrefaçon d'un de ses manuscrits pour le roman de Houellebecq paru en 2015, qui mettait en scène un président français de confession musulmane.

20/01/2022, 14:48

ActuaLitté

Bernard Arnault : “Je ne vous garantis pas de faire un Facebook français”

Le défilé des capitaines d’industrie se poursuit devant les sénateurs, avec ce matin la présence de Bernard Arnault. Le patron de LVHM, auditionné dans le cadre de l’enquête sur la concentration des médias n’aura pas fait mieux que Vincent Bolloré, présent la veille. D’ailleurs, c’est une fois de plus sur les médias que les députés attendaient le PDG.

20/01/2022, 14:17

ActuaLitté

Presse, édition, imprimerie : la pénurie du papier, menace pour la démocratie ?

Les députés français s’ébrouent, quand le sujet préoccupe l’industrie du livre et de la presse depuis des mois. Interpellant tout à la fois le ministère de la Culture, celui de l’Économie, ainsi que de la Transition écologique, quatre parlementaires alertent : la hausse des prix du papier finira par faire mal à la démocratie.

20/01/2022, 13:00

ActuaLitté

Paris : la Bibliothèque Lancry devient la Bibliothèque Claire Bretécher

La bibliothèque Lancry du Xe arrondissement de Paris a finalement trouvé son nouveau nom. Elle deviendra la bibliothèque Claire Bretécher, en hommage à l'illustratrice et créatrice de bande dessinée.

20/01/2022, 12:42

ActuaLitté

Une aide exceptionnelle du CNL à la traduction de et vers l’italien

Le 26 novembre 2021, la France et l’Italie ont signé un traité « pour une coopération bilatérale renforcée » dit traité du Quirinal. Le texte de ce traité prévoit des axes de coopération renforcée en matière de diplomatie et de défense, ainsi que dans différents domaines, dont celui de la culture. Pour respecter les termes de ce traité, le Centre national du livre (CNL) a
souhaité encourager la traduction de et vers la langue italienne, en apportant une aide exceptionnelle.

20/01/2022, 12:40

ActuaLitté

Illustrer les vitrines du Gers en imaginant la vie de demain

Imaginer la vie de village de demain en illustrant ses vitrines de commerce de proximité, voici le projet « Vitrines illustrées » porté par la Communauté de Communes Bastides de Lomagnes en Occitanie. Dans la région du Gers, un appel à candidatures est lancé pour trouver les trois illustratrices et illustrateurs professionnels à même de donner vie à cette idée.

20/01/2022, 09:55

ActuaLitté

Vincent Bolloré : “Beaucoup d'auteurs crèvent la faim”

Devant la commission du Sénat, Vincent Bolloré n’aura rien lâché : « Il a fait le job », commente un observateur amusé. Malgré l’hostilité affichée — compréhensible, douteuse, maladroite, chacun choisira — l’actionnaire majoritaire du groupe éponyme a défendu sa vision. En martelant comme un mantra : le groupe Bolloré inquiète peut-être, mais face aux géants américains, il demeure un nain.

20/01/2022, 00:02

ActuaLitté

Le marché des logiciels pour bibliothèques en croissance de 5,3 % sur 2021

Sans les personnels, les bibliothèques ne fonctionneraient pas. Merci Monsieur de La Palice. Mais ces derniers travaillent également avec des logiciels — un marché qu’analyse Tosca Consultants, dans la 28e édition de son enquête annuelle. Et premier constat : le marché progresse de 5,3 % en valeur et 3,2 % en volume.

19/01/2022, 17:09

ActuaLitté

L'écrivain australien Yang Hengjun, incarcéré depuis 2019, attend toujours un procès

Le sort de l'écrivain sino-australien Yang Hengjun, inculpé en Chine pour espionnage depuis mars 2020 et incarcéré depuis 2019, continue de mobiliser les institutions internationales de protection des écrivains. Une coalition de 16 centres PEN a rédigé un communiqué : ils demandent officiellement la libération de l'écrivain, après un énième report de son procès. De son côté, l'écrivain continue de clamer son innocence.

19/01/2022, 16:44

ActuaLitté

Annonay : la librairie La Parenthèse prend un nouveau départ 

Françoise Chapon et Pascal Estragnat, propriétaires de la librairie historique du centre-ville d'Annonay depuis 17 ans, ont assuré la relève et peuvent prendre leur retraite en toute tranquillité. La direction en a été transmise en Société coopérative et participative (Scop) à ses trois salariés l’été dernier.

19/01/2022, 15:49

ActuaLitté

À Paris, la bibliothèque François Villon rouvre ses portes après des travaux

Après deux ans de travaux, la Bibliothèque François Villon, établie dans le 10e arrondissement de Paris, a rouvert ses portes mardi 18 janvier 2022. Au-delà de la rénovation du bâtiment, de nouveaux espaces numériques et de détente ont été construits, pour moderniser l'établissement et ses services.

19/01/2022, 15:43

ActuaLitté

Statut des auteurs, écotaxe et diversité éditoriale dans le programme de Yannick Jadot

#Presidentielle2022 — Vainqueur de la primaire écologiste de septembre 2021, Yannick Jadot a pu profiter de ce premier scrutin pour asseoir sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, mais aussi peaufiner un programme déjà très complet. Le domaine du livre est ainsi servi, avec plusieurs propositions audacieuses, notamment l'instauration d'une écotaxe sur le livre imprimé ou la création d'un statut des auteurs.

19/01/2022, 14:40

ActuaLitté

Editis, Hachette, auteurs, librairies : Vincent Bolloré auditionné au Sénat 

Depuis juin 2016, il n’était pas revenu dans l’enceinte du Sénat : à l’époque auditionné par la Commission Culture, il défendait l’engagement de Vivendi vis-à-vis… des auteurs. Ce 19 janvier, Vincent Bolloré revient pour une nouvelle audition, alors que la fusion Edithachette se profile. 

19/01/2022, 13:57

ActuaLitté

Chine : le marché du livre peine à se relever de la pandémie

En 2020, le secteur chinois du livre a connu une récession à deux chiffres en raison de la pandémie. Il s'est redressé au cours de l'année passée, mais n'a toujours pas retrouvé les niveaux d'avant pandémie. En effet, si le marché du livre en Chine a connu une croissance de 1,65 % en 2021 par rapport à l'année précédente, la vente au détail, elle, a diminué de 3,51 % par rapport à 2019. Une situation à rebours de nombreux pays européens, où le monde de l'édition a connu un rebond spectaculaire, notamment en France.

19/01/2022, 12:42

ActuaLitté

Italie : romans et non fiction affichent 15,5 % de croissance en 2021

Le 28 janvier 2022, Ricardo Franco Levi, président de l’AIE (Association des éditeurs italiens), présentera les données de l’analyse de marché réalisée par le bureau d’études de l’AIE en collaboration avec NielsenIQ. Cette intervention s'inscrit dans la journée du 39e Séminaire de perfectionnement de l’école de librairie Umberto ed Elisabetta Mauri, qui se tiendra en ligne. Il accueillera des invités d'envergure internationale qui échangeront autour de thématiques actuelles.

19/01/2022, 12:01

ActuaLitté

Canopé accusé de promouvoir la culture woke dans l'Éducation nationale 

Tout part d’une question parlementaire de Brigitte Kuster, du côté des Républicains, sobrement intitulée « Propagation des thèses “woke” au ministère de l’Éducation nationale ». Elle dénonce la politique éditoriale ainsi que les formations que dispense le réseau Canopé, au service de l’Éducation nationale. Et ce, alors que le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer vient de participer à un colloque, organisé par le collège de philosophie, le 7 et 8 janvier dernier à la Sorbonne, contre l'idéologie « woke ».

19/01/2022, 11:37

ActuaLitté

Apprendre aux plus jeunes à protéger la Terre : les livres recommandés par l'ONU

L'Organisation des Nations Unies (ONU), en partenariat avec différents organismes du livre, anime un club de lecture destiné aux plus jeunes, pour leur faire prendre conscience au plus tôt des défis qui occupent ou attendent l'humanité dans les prochaines années. La dernière liste de lecture concerne la vie terrestre, et la manière dont l'humain change la face de la Terre.

19/01/2022, 11:17

ActuaLitté

Prêt numérique : le Maryland lutte contre les “pratiques injustes” des éditeurs

Depuis le 1er janvier dernier, une loi est entrée en vigueur dans l'État du Maryland, imposant aux éditeurs des offres « équitables » en matière de vente de licences de prêt numérique aux bibliothèques. L'édition américaine s'est dressée contre un texte de loi qu'elle juge « inconstitutionnel », estimant qu'il prive les maisons de leurs droits, et l'a attaqué en justice... Les arguments sont échangés, mais l'État du Maryland tient bon.

19/01/2022, 10:50

ActuaLitté

Parcourir le monde autrement : la collection Cartoville se réinvente

La collection des guides touristiques Cartoville (éditions Gallimard) se refait une beauté pour ses éditions 2022. Tout en conservant son concept unique de grandes cartes dépliables, la collection adopte une nouvelle mise en page plus aérée et du contenu supplémentaire pour une expérience de voyage enrichie.

19/01/2022, 10:39

ActuaLitté

L'inspiration de Saint-Exupéry dévoilée avec Lettres à l'Inconnue 

Dans une anthologie inédite, Folio dévoile les sources d’inspiration du Petit Prince ainsi que la dernière passion amoureuse de Saint-Exupéry, quelques mois avant sa disparition en 1944. La parution est prévue pour le 3 février 2022. 

19/01/2022, 10:07

ActuaLitté

Hachette intégre Paperblanks, spécialiste de la papeterie haut de gamme

Hachette UK a annoncé l’acquisition de Paperblanks, la deuxième marque mondiale de carnets, agendas, journaux et articles de papeterie haut de gamme, après Moleskine. Cette acquisition fait suite à la signature d’un accord le 14 janvier 2022, permettant à Hachette UK, la filiale anglaise de Hachette Livre, d’acquérir 100 % du capital de Paperblanks. 

18/01/2022, 18:40

ActuaLitté

Microsoft rachète Activision Blizzard, éditeur de jeux vidéo et de livres

Pour la modique somme de 68,7 milliards $ (plus de 60,6 milliards €), le géant des GAFAM, Microsoft, vient d’acquérir le studio Activision Blizzard. Internationalement connu pour ses jeux en ligne, massivement multiplayers World of Warcraft ou encore Diablo, Blizzard rejoint la division Jeux — qui comporte déjà tout l’univers Xbox. Mais fait également de Microsoft un éditeur de livres.

18/01/2022, 17:54