#Librairie

Frais de port minimum : guerre de tranchées entre Amazon et la librairie

La loi du 30 décembre 2021, dite « Loi Darcos », instaure un montant des frais de port minimum pour les envois de livres, mais son application dépend encore de l'avis rendu par la Commission européenne. Cette dernière a ouvert une consultation publique, pour informer au mieux ses observations. Le Syndicat de la librairie française invite les libraires à se mobiliser, alors que les auteurs autoédités et petites maisons d'édition, présents sur Amazon, descendent en flèche la proposition française. 

Le 12/12/2022 à 11:40 par Antoine Oury

6 Réactions | 594 Partages

Publié le :

12/12/2022 à 11:40

Antoine Oury

6

Commentaires

594

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Présenté comme une loi « visant à conforter l’économie du livre et à renforcer l’équité et la confiance entre ses acteurs », le texte s'inscrit dans le prolongement de l'interdiction de la gratuité des frais d'expédition des ouvrages (instaurée en 2014). Il cherchait aussi à contrecarrer la possibilité d'Amazon de proposer une livraison à 0,01 € pour ce type d'articles – et, corollaire, les gros revendeurs comme la Fnac ou Cultura qui s'étaient alilgnés sur leur concurrent.

Les librairies en sortiraient plus à même de faire face à la concurrence des grands acteurs, soulignent les pouvoirs publics, soutenus par une large majorité de sénateurs et de députés — la loi du 30 décembre 2021 a été adoptée à l'unanimité par le Parlement.

Si le principe d'un tarif minimum des frais de port du livre est entré dans la loi, la définition même de son montant a suscité de nouveaux débats. L'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse avait été chargée par le ministère de la Culture de le fixer. En avril 2022, elle avait avancé le chiffre de 3 €, ouvrant ensuite une consultation publique, avant la validation de cette proposition par la rue de Valois, en septembre.

Le processus n'est toutefois pas encore terminé : pour que ce tarif minimum soit véritablement effectif, il doit encore être validé, sur le principe, par la Commission européenne. Le ministère de la Culture a donc notifié cette dernière, en date du 13 octobre 2022, et la CE rendra ses observations d'ici le 16 janvier 2023. 

Les lobbys s'activent

Entre-temps, des avis peuvent être déposés sur la plateforme dédiée de la Commission européenne, sans discrimination aucune : des syndicats professionnels, comme le Syndicat de la librairie française, des sociétés, comme Amazon, bien entendu. Les particuliers, qu'ils soient auteurs ou lecteurs, peuvent également s'exprimer et laisser leur avis. L'institution européenne en prendra connaissance pour informer sa décision : seuls les avis publiés avant le 1er janvier seront sans doute consultés.

Au moment de la publication de cet article, environ 120 avis ont été postés : un chiffre déjà élevé, mais bien en deçà de ce que l'on attendrait d'une question qui a tant échauffé les esprits. La raison est probablement à rechercher du côté d'une relative absence de publicité de la part de la Commission européenne. Dans le dédale des régulations économiques du Marché intérieur, difficile de dénicher le document.

Pour autant, deux acteurs en particulier se démènent, mobilisant les troupes pour susciter la publication d'autant d'avis que possible. Les deux lobbys en jeu n'étonneront personne, puisqu'il s'agit d'une part du Syndicat de la librairie française, syndicat patronal des libraires de l'Hexagone, et d'autre part de la multinationale Amazon. L'un comme l'autre ont mobilisé leur réseau par un message, accompagné d'un lien pour inciter à participer.

Pour le SLF, cela a pris la forme d'une adresse aux adhérents et adhérentes, accessible publiquement. Le syndicat y liste les différents arguments en défense de la loi, et se range même à un tarif plancher de 3 €, pourtant copieusement critiqué lors de la première présentation de l'Arcep. Du côté d'Amazon, un email a été envoyé aux auteurs autoédités et aux éditeurs utilisateurs des services de la plateforme, incités, cette fois, à pointer les effets délétères de cette nouvelle législation.

Le SLF aborde différents arguments, presque exclusivement dirigés contre Amazon, même si le syndicat nous répond ne pas avoir reçu les « éléments de communication » de la multinationale. Ils sont largement connus et portent sur l'empreinte écologique du groupe ou sur ses stratégies commerciales. Amazon, de son côté, indique ne pas avoir fourni de réponse prérédigée dans la communication envoyée aux auteurs et aux éditeurs indépendants qui utilisent ses services. 

« Nous avons fait part publiquement de nos préoccupations quant à l’impact d’un tarif minimum pour la livraison des livres sur les lecteurs, les auteurs indépendants et les petites maisons d’édition, notamment à travers nos contributions aux consultations menées par l’ARCEP et la Commission européenne. Toute personne impactée par cette mesure devrait être au courant de l’opportunité de contribuer à ce débat », nous précise un porte-parole d'Amazon.

La multinationale américaine a elle-même répondu, s'inquiétant d'une future « situation majeure d'insécurité légale et d'incertitude » qui contreviendrait à la législation communautaire. Un imposant document d'une dizaine de pages est joint à l'avis d'Amazon.

Amazon, incontournable pour l'indépendance ?

Pour l'instant, le nombre d'avis d'auteurs et d'éditeurs indépendants dépasse largement celui des messages de libraires. Et leur lecture permet de réaliser combien la multinationale Amazon est devenue un lieu incontournable pour ces mêmes acteurs du secteur du livre, qui ne disposent pas, souvent, d'une présence dans les librairies ou les grandes surfaces culturelles.

Nicolas Caron fait partie des premiers à avoir répondu à la CE. Auteur « depuis 1997 », comme il le rappelle dans son message, il explique, par téléphone, son choix de l'autoédition en raison d'une déception vis-à-vis de l'édition dite traditionnelle. « J'ai publié 9 livres, dont 3 autoédités. Ma dernière expérience avec un éditeur, pour un livre de management, a débouché sur 12 ventes de cet ouvrage lors de la deuxième année d'existence. Quand je leur demande si des actions de promotion sont réalisées, j'ai l'impression de les agresser », témoigne-t-il.

« Je trouve que les efforts de promotion des éditeurs ne sont pas à la hauteur », poursuit-il. Conférencier, il indique « avoir accès à beaucoup de personnes par cette activité, ce qui intéresse forcément un éditeur en raison des possibilités de ventes que cela apporte. Ainsi, je me retrouve à faire une très large partie du travail de promotion, pour toucher 8 % de droit d'auteur, peut-être 10 % si je me bats. »

Sur son site, Nicolas Caron met en avant les trois livres qu'il a autopubliés sur les activités des commerciaux, la prospection et la vente. Une trilogie qu'il a supervisée d'un bout à l'autre, et dont chaque tome se vend entre 600 à 1000 exemplaires par mois, selon lui. Édition, relecture et mise en page sont assurées par ses soins, et l'auteur fait appel à un graphiste et un dessinateur indépendants pour les aspects visuels des livres. « Cela me coûte un peu d'argent, mais je l'amortis en un mois de vente. »

La commercialisation des livres de Nicolas Caron, disponibles aux formats imprimé et numérique, ne s'effectue « que sur Amazon », concède-t-il, « parce que ce sont des gens très efficaces. Pour travailler avec Kobo ou la Fnac, il faut que je livre l'ouvrage broché, contrairement à Amazon. En termes de droits d'auteur, d'efficacité, d'impressions de livres, c'est rapide et remarquable. Il n'y a rien d'équivalent pour un auteur en France. » D'autres auteurs indépendants, passés par l'édition traditionnelle, arrivent aux mêmes conclusions, et les étendent parfois à la protection contre le piratage ou à l'information en cas de traduction de leurs livres : le travail de certains éditeurs ne leur a pas paru à la hauteur.

Un constat qu'expriment les messages signés de maisons d'édition indépendantes. Lucie Hurel a fondé la sienne, Explora, en 2020. Cette dernière est spécialisée dans les littératures de l'imaginaire, avec la volonté de « mettre en avant des voix françaises », dont Léo Mx, Clara Vincendon ou Laure Dargelos, lauréate en 2022 du Grand Prix de l'Imaginaire, catégorie « roman jeunesse francophone » pour Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin (Rivka).

Contactée, elle souligne sa « difficulté à être bien représenté en librairie », malgré une distribution des titres de sa maison par la Sodis (groupe Madrigall). « Les libraires ne commandent pas nos nouveautés », souligne-t-elle, « et la majorité de nos ventes se font par internet. Je ne vais pas vous vendre Amazon, mais on ne peut pas s'en passer. » Si bien qu'Explora a cessé la vente directe des livres sur son site internet, qui générait « une trop grosse logistique au regard des ventes ».

Les classements des ventes Amazon permettent souvent à des titres Explora d'obtenir une exposition inégalée, qui s'est d'ailleurs prolongée par des droits d'adaptation audio achetés par Amazon, un repérage d'ouvrages par France Loisirs ou des éditeurs étrangers.

Les faiblesses du secteur du livre

Les témoignages d'auteurs ou d'éditeurs indépendants se multiplieraient à l'envi, mais mènent tous à un constat implacable : en quelques années, Amazon s'est rendu indispensable pour tout un pan de l'économie du livre, ignoré des organisations professionnelles comme le Syndicat national de l'édition ou celui de la librairie, mais aussi des libraires et des médias.

Un véritable écosystème dans l'industrie du livre, donc, qui passe sous les radars des statistiques du secteur tout en accumulant des ventes. Au moment où nous avons contacté Nicolas Caron, en fin de matinée, le compteur des ventes d'un des tomes de sa trilogie affichait déjà 12 exemplaires vendus sur Amazon pour la journée — une statistique en temps réel que de nombreux auteurs publiés de manière « traditionnelle » rêveraient de pouvoir afficher, ou simplement consulter — les éditeurs sont la plupart du temps très peu partageurs.

Les forces d'Amazon mettent ainsi en évidence les faiblesses des acteurs du livre. Outre les droits d'auteur dérisoires versés par de nombreuses maisons d'édition ayant pignon sur rue — et dont la régulation peine à s'organiser —, les réticences à la communication de la reddition de comptes ou encore le manque d'investissement dans la promotion des ouvrages ternissent le bilan de l'édition traditionnelle, poussant vers l'autoédition, et donc vers Amazon.

Nicolas Caron, qui a recours à la logistique d'Amazon pour l'impression et l'envoi de ses livres, déplore un manque d'offres équivalentes chez les imprimeurs : contacté il y a quelques mois par un acteur français, il nous confirme avoir sérieusement déchanté en recevant des exemplaires imprimés à la qualité bien moindre que ceux d'Amazon. La multinationale s'appuie aussi sur ces offres très alléchantes — le dumping critiqué par les libraires, entre autres —, rendues possibles par sa trésorerie massive, pour s'imposer face aux concurrents.

Les répondants que nous avons pu joindre témoignent le plus souvent d'un attachement à la librairie : auteurs ou éditeurs, ils sont lecteurs, et fréquentent donc ces lieux. Mais une frustration s'exprime à l'idée de déshabiller Pierre — l'activité des indépendants sur Amazon — pour habiller Paul — l'activité des librairies.

« Cet ajout de 3 € de frais de port nous fera perdre une grosse partie de notre chiffre d'affaires, à moins que les libraires ne mettent plus en avant les éditeurs indépendants et jouent le jeu de la bibliodiversité. Certains libraires nous suivent, commandent nos titres et les mettent en rayon, mais ils sont rares », constate Lucie Hurel. Du fait de la surproduction de livres – tendance critiquée par la profession depuis plusieurs années mais entretenue par les plus importants groupes d'édition –, les libraires peinent à ménager sur leurs tables des espaces pour les ouvrages moins médiatiques. Des titres qu'il est par ailleurs nécessaire, pour les libraires, de recevoir et de lire, afin de s'assurer d'une certaine qualité et d'une intégration adéquate dans l'offre de leur commerce.

Une loi pour rien ?

La plupart des témoignages d'auteurs ou d'éditeurs indépendants, et qui travaillent donc avec Amazon, anticipent un impact important des frais de port minimum sur leur activité, et s'inquiètent d'une future réduction de la bibliodiversité.

L'ajout des 3 € de frais de port préoccupe notamment vis-à-vis des clients en zone rurale, même si le Syndicat de la librairie française, étude à l'appui, rappelle que l'activité d'Amazon se concentre dans les villes, voire les grandes agglomérations. Amazon, pour sa part, affirme que près de la moitié des livres achetés (46 %) sur la plateforme le sont par des habitants de communes de moins de 10.000 habitants.

Les libraires insistent le plus souvent sur l'impact écologique de la livraison à domicile et l'aspect délétère de la gratuité de l'envoi sur le développement du commerce de proximité. En août dernier, un rapport d'Amazon faisait état d'une hausse de 18 % de ses émissions carbone en 2021, attribuée à la croissance de ses activités — l'« intensité carbone », soit les émissions carbone ramenées à chaque dollar de marchandises vendues, aurait diminué de 1,9 %... De nombreuses organisations non gouvernementales ont amplement informé l'impact négatif des activités d'Amazon sur l'environnement, ainsi que sur le tissu commercial local.

L'efficacité d'un tarif minimum des frais de port des livres pour lutter contre cette domination d'Amazon ne fait toutefois pas l'unanimité. Nicolas Caron assure que les 6 € de frais de port qu'il facture pour l'achat de son livre, au moment d'une vente directe, « sont payés par les lecteurs intéressés ». Selon lui, les 3 € obligatoirement facturés inciteront simplement ces derniers à réduire leurs achats de livres, sans forcément les rediriger en librairie. Son analyse est partagée par un certain nombre d'auteurs et d'éditeurs indépendants, qui pointent les coûts d'expédition élevés d'un ouvrage en France — élément que soulevent des libraires dans leurs avis.

Le coût d'envoi d'un livre s'élève en effet à environ 7 € : les plus petites librairies, à la trésorerie déjà fragile, ne se permettront que rarement une facturation de 3 € seulement au client. Et ce, même elle représente un progrès vis-à-vis de la quasi-gratuité des frais de port proposée par Amazon, Fnac, Cultura et quelques autres, rappellent plusieurs libraires dans leurs avis.

Sur Amazon, les frais d'expédition sont pris en charge par la multinationale lorsque cette dernière opère la vente. Ils s'ajoutent à la commission prélevée par la plateforme, avec un équilibre parfois complexe à trouver pour les vendeurs, dans le cas d'une utilisation de la marketplace. Enfin, pour les auteurs indépendants utilisant KDP, ils font varier la redevance versée par Amazon, selon la destination. L'introduction d'un tarif d'envoi minimum de 3 €, pour certains participants au débat autour de la loi, renforcerait les finances de la multinationale, en lui évitant d'assumer l'intégralité des coûts. L'investissement et le lobbying contre cette loi suggèrent toutefois que l'impact sur son activité semble perçu comme négatif.

Plusieurs avis suggèrent à l'État français de plutôt mettre en place un tarif spécial pour les envois de livres au sein du groupe La Poste, demande formulée depuis plusieurs années, y compris par le monde du livre « traditionnel » et... Amazon, qui le pointait dans sa réponse à la consultation de la Commission. L'option nécessiterait un engagement financier de l'État, contre un tarif minimum des frais de port qui ne lui coûte rien.

Dans la bibliothèque du pouvoir, le livre de comptes reste un peu mieux placé que les autres.

Dossier : Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

Photographie : BiblioArchives / LibraryArchives, CC BY 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

6 Commentaires

 

creat1955

12/12/2022 à 12:00

Petit éditeur, je fais 50% de mon CA avec les librairies et le reste avec Internet dont Amazon qui s'y taille la part du lion... Je vends sur la Marketplace d'Amazon et je facture 5,25 € de frais de port minimum pour l'envoi d'un livre avec systématiquement n° de suivi ou colissimo. Cela n'a en rien entamé ma capacité de vente sur Amazon, Fnac, Rakuten ou E-Bay.
A préciser qu'Amazon ne prend pas en charge le coût réel des frais de port à 0,01 €, c'est l'éditeur qui les prend entièrement à sa charge. Donc un montant minimum de frais de port à 3 € serait une belle avancée...

ninja

12/12/2022 à 13:46

L'auteur de l'article écrit à propos de frais de port qui seraient nun niveau compétitif au plan mondial:

"L'option nécessiterait un engagement financier de l'État, contre un tarif minimum des frais de port ne lui coûte rien."

Cela ne correspond malheureusement pas à la réalité dans des pays comparables.

Pour prendre l'exemple du Japon, une firme entièrement privée, Yamato, offre un service d'expédition à l'intérieur du japon pour un paquet de la taille d'une livre ordinaire livré sous 3 jours pour 167 yens soit 1,16 euros sans aucune subvention ou utilisation d'argent public.

La poste japonaise offre un service comparable à un prix similaire, compétition oblige, tout en maintenant un service en bureau de poste d'une qualité bien supérieure à celui des bureaux de poste français. Par exemple des chaises sont à la disposition des clients lorsqu'il y a attente au guichet et les file d'attentes sont gérées par distribution de tickets...

...






Rieg Davan

13/12/2022 à 06:35

Une question avec un exemple j'ai précommandé Nichijō T1 (chez Noeve Grafx) qui devait sortir début Décembre, il était dans un panier à plus de 35€ avec que des Mangas mais il va sortir plus tard (je sais pas quand) que devient ce livre dans le panier devrais-je payer 3€ en plus et que devient le panier restant qui devient du coup en dessous des 35€ ??????????????????

Autre exemple avec la Commande des 3 premiers Tomes de Yasha (chez Panini) le 3eme est livrable en janvier aurais-je payé deux fois 3€ de FDP dans ce cas (un tome vaut 16,99€ soit 50,97€ mais livrable en deux colis) ???????????????????

Quand je commande chez Meian/Anime Store dès qu'on dépasse les 25€ les FDP passent à 0,01€ même avec plusieurs colis, j'espère que ce sera la même chose avec cette loi idiote (même à 35€)

Merci

Rathloriel

13/12/2022 à 10:59

Je ne comprends pas bien le rapport entre les frais de port et le cassage de sucre sur le dos d'un éditeur d'une personne... ça n'a rien à voir avec le sujet.
On parle des frais de port puis de la promotion des ouvrages par les éditeurs, de la reddition de comptes... Tous les sujets sont mélangés pour au final... faire la promotion du système Amazon ?
Si les éditeurs ne font pas des relevés de ventes en temps réel c'est qu'ils sont diffusés dans des centaines de librairies, comment dans ces conditions pouvoir récupérer tous les chiffres ? C'est sûr, avec un monopole, c'est bien plus pratique...
Bref, un article qui balance discrètement quelques missiles contre les éditeurs en faisant de belles généralités alors que ce n'est pas le sujet...

ESTELAS EDITIONS

13/12/2022 à 11:10

3€ de frais port en sus pour un livre de poche à 5/6 ou 9€, c'est pas du foutage de gueule ça?
Les gens qui votent une telle loi ne doivent pas être de grands lecteurs. Bon nombre de livres ne sont pas présents en librairie mais uniquement sur Internet parce que les libraires ne veulent pas les vendre. Alors arrêtez avec vos frais de port minimum et laissez bosser ceux qui font leur boulot en apportant de la diversité, de la créativité et de l'originalité.

Dominique

13/12/2022 à 11:53

Bonjour ,
Je ne comprend pas bien la finalité du débat.
1) Envoyer un livre c'est un cout financier quel que soit le transporteur.
2) Il n'y a aucune raison que ce cout ne soit pas visible dans le prix demandé . ou a faire croire a l'acheteur que le livre se déplace gratuitement ...
3) Il n'y a non plus aucune raison que certains éditeur ou vendeur travaillent a perte , ou alors c'est que le marché dysfonctionne . Quand a ceux qui peuvent supporter des frais d'envoi importants , il n'y a toujours aucune raison qu'ils n’apparaissent pas .
Bien a vous .

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

L'enfer pour le “paradis du manga” : quel avenir pour piccoma France ?

Malgré des résultats au Japon sidérants en 2023, le propriétaire sud-coréen de la plateforme piccoma, Kakao Entertainment Corp. enclenche une restructuration. Les nouveaux dirigeants se sont engagés auprès des actionnaires à rechercher une croissance organique désormais.

18/04/2024, 11:20

ActuaLitté

Le livre d'occasion en France : la grande étude

Pour rendre compte et comprendre les transformations du marché des livres d'occasion en France au cours de la dernière décennie, une vaste étude a été menée en 2022-2023 par le ministère de la Culture et la Sofia, sous la supervision du spécialiste du monde de l'édition, Bertrand Legendre. L'objectif : quantifier et comprendre ce secteur de la seconde main, en plein essor. 

12/04/2024, 18:05

ActuaLitté

2023, l'ère des lecteurs multimédias et multisupports ?

La Sofia, le SNE et la SGDL ont dévoilé les résultats de la 13ème édition du baromètre des usages du livre, qui couvre les formats imprimés, numériques et audio. Réalisée par Médiamétrie au début de 2024, cette enquête examine les comportements d'achat et de lecture des Français âgés de 15 ans et plus pour l'année 2023.

12/04/2024, 16:36

ActuaLitté

En 2023, moins de livres achetés, plus d'argent engrangé

À l'occasion de l'inauguration du Festival du livre ce vendredi 12 avril au Grand Palais éphémère à Paris, le ministère de la Culture diffuse les « chiffres-clés de 2023 » relatifs au monde du livre et de l'édition, issus des analyses d'Electre Data Services, Kantar, GfK Market Intelligence, de l'Observatoire de l'économie du livre, du service du livre et de la lecture, de la direction générale des médias et des industries culturelles, ainsi que du Ministère de la Culture.

12/04/2024, 14:42

ActuaLitté

Enrichissement et conversion : Cairn.info fait l'acquisition d'Isako

Cairn.info, portail dédié aux sciences humaines et sociales, fait part de l'acquisition de la société Isako, spécialisée dans l'enrichissement sémantique et la conversion de documents. Un rapprochement « gage de performance et d’innovation », auquel le développement de l'intelligence artificielle n'est pas étranger.

11/04/2024, 16:52

ActuaLitté

Des infiltrations d'eau mettent l'Hôtel de Massa en sérieux danger (et la SGDL)

On identifie bien la Mission Patrimoine, animée par le dynamique Stéphane Bern, avec en point d’orgue le Loto — où une partie des gains sert à financer des restaurations. La liste des 18 nouveaux sites éligibles à cette tombola patrimoniale a été diffusée fin mars, mais d’autres sites ont besoin d’aide. Dont un particulièrement connu de l’industrie du livre.

06/04/2024, 22:12

ActuaLitté

La France expérimentera la publicité pour les livres à la télé

Nicolas Sarkozy président l’avait envisagé pour renflouer les poches de ses amis : quitte à supprimer la publicité sur France Télévision, autant autoriser dans la foulée la publicité pour les livres sur petit écran ? Seize ans plus tard, Rachida Dati, ministre de la Culture, s’avance avec une expérimentation allant dans ce sens. Toute promiscuité avec l’idée de l’ex-président de la République serait fortuite ?

06/04/2024, 10:36

ActuaLitté

Les auteurs indémnisés si leur éditeur fait faillite

Même Tintin n'en revient pas ! Annoncé en juillet 2022, le projet d’un fonds destiné aux auteurs dont les éditeurs étaient en faillite aura pris son temps. Le dispositif sera déployé sur une période expérimentale de deux ans. Et une commission mixte composée d’auteurs, d’éditeurs et de tiers impliqués est désormais à l’oeuvre. 

04/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Fermeture de la Fnac : la “plus belle avenue du monde” sans culture ?

L'emblématique Fnac des Champs-Élysées fermera prochainement ses portes. Plus de 25 ans après son ouverture, le dernier magasin culturel de « la plus belle avenue du monde » cède face à un loyer trop élevé et un chiffre d'affaire qui n'avait de cesse de baisser.

03/04/2024, 11:50

ActuaLitté

Les dépenses des ménages français pour le livre restent stables

Une observation des volumes de ventes au sein des librairies, cette année-là, suffisait pour s'en convaincre : 2021 ne fut pas une mauvaise année pour le livre, bien au contraire. L'Insee confirme le budget préservé des ménages français pour le livre, lors de cette période exceptionnelle.

02/04/2024, 15:12

ActuaLitté

Hachette investit dans le Nature writing des éditions Gallmeister

Presque un retour à la maison, pour Oliver Gallmeister, fondateur de la maison éponyme : ancien contrôleur de gestion pour le groupe Hachette, il a fondé sa structure en 2006. Avec pour premières parutions, une attention toute spéciale accordée aux grands espaces…

21/03/2024, 10:26

ActuaLitté

Un milliard de dollars pour l'Encyclopaedia Britannica

Le groupe Britannica, qui publie la vénérable Encyclopædia Britannica, du haut de ses 250 ans, et le dictionnaire Merriam-Webster, avait reconnu fin janvier un projet encore confidentiel d'introduction en Bourse aux États-Unis. Outre ses ouvrages emblématiques, la société située à Chicago commercialise également des cours numériques et des technologies pour l'apprentissage multimédia dans les écoles.

21/03/2024, 10:04

ActuaLitté

Revue XXI : le renouveau a sonné

"XXI" est une revue qui a vu le jour en 2008. Elle se distingue par son indépendance et son absence de publicité, offrant à ses lecteurs des reportages et des enquêtes captivants, à lire comme des romans.

16/03/2024, 10:29

ActuaLitté

25 millions € versés aux éditeurs par le CFC, un montant stable

Le Centre français d'exploitation du droit de copie, plus facilement désigné sous l'acronyme CFC, fait état d'un montant global de 54,5 millions € reversés à la presse et à l'édition française, en 2023. Une hausse de 100.000 € par rapport au dernier résultat, et 25 millions € réparti entre les éditeurs, essentiellement des domaines scolaires, universitaires et professionnels.

12/03/2024, 15:10

ActuaLitté

Vivendi dépasse les 10 milliards € en 2023

Évidemment, intégrer le groupe Lagardère au résultat de Vivendi entraîne une petite poussée de croissance. Ainsi, c’est un résultat en de 9,5 % que dévoile le bilan 2023, avec 934 millions € de résultat opérationnel ajusté (EBITA). Désormais, Vivendi est le 3e groupe mondial dans le secteur de l’édition et le premier en France…

07/03/2024, 18:25

ActuaLitté

Vous avez un projet de Livre d'artiste ? La Bourse Arcane vous attend

L'ADAGP et la SGDL annoncent le lancement de la 4e édition de la bourse Arcane. Cette initiative apporte un soutien à la création et la production d'un livre d'artiste résultant de la collaboration entre un artiste des arts visuels et un écrivain. Le projet lauréat recevra 9 000 €. 

05/03/2024, 09:40

ActuaLitté

Les résultats 2023 de Hachette Livre dopés à la potion magique

Avec plus de 8 milliards € de chiffre d’affaires, Lagardère conclut une année 2023 d’exception, assure le groupe. Une croissance de 14 % et des résultats qui laissent songeur, d’autant plus que l’entreprise est désormais entrée dans le giron de Vivendi. Le PDG, Arnaud Lagardère, évoque « des niveaux de performance jamais atteints depuis 15 ans ».

27/02/2024, 18:49

ActuaLitté

De nouveaux mouvements au sein du groupe Editis

Suite à l'acquisition d'Editis par International Media Invest (IMI), Denis Olivennes et Catherine Lucet ont été nommés président et directrice générale du groupe. Leur objectif principal est de remédier à une situation particulièrement précaire. Cette tâche se poursuit avec une nouvelle série de réorganisations internes.

27/02/2024, 17:01

ActuaLitté

Si la Romance commence à parler italien...

Après le succès, il y a plus de dix ans, du best-seller international Cinquante Nuances de Grey (JC Lattès, 2012), la romance est un genre qui s'apprête à conquérir une nouvelle fois les lecteurs du monde entier. L'Italie n'échappe pas au phénomène, comme les chiffres l'illustrent... L'autrice qui a vendu le plus de livres, en 2023, dans le pays : Felicia Kingsley, pseudonyme d'une architecte italienne qui publie des romances à succès depuis 2016. 

23/02/2024, 17:55

ActuaLitté

Économies de l'État : la Culture perd plus de 200 millions €

Il aura suffi de quelques points sur des prévisions de croissance pour pousser le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à décréter 10 milliards € de coupes dans le budget de l'État. Le ministère de la Culture n'y échappe pas, avec une annulation de crédits à hauteur de 200 millions € dans son budget.

23/02/2024, 12:26

ActuaLitté

Rejoindre l'avenir : la coopérative OPlibris s'ouvre aux acteurs du livre

Parmi les chantiers que la Fédération des éditeurs indépendants a déployés, le plus concret est sans nul doute OPlibris. Cet outil de gestion, développé en open source, intègre les spécificités du métier. Articulé autour d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif, il est ouvert à tous les acteurs de l’industrie. Et plus encore : la SCIC ouvre les adhésions.

09/02/2024, 12:00

ActuaLitté

En 2023, les pertes financières d'Amazon sont un lointain souvenir

Amazon avait bouclé son année 2022 avec des pertes estimées à 2,7 milliards $, une situation habituelle aux débuts de l'entreprise, mais plutôt inédite ces dernières années. L'inquiétude est bel et bien levée, pour les actionnaires, avec des bénéfices autour des 30 milliards $ en 2023. Les employés victimes des licenciements récents apprécieront...

05/02/2024, 10:59

ActuaLitté

Noir d'Absinthe s'arrête : “La misère du monde de la culture”

Les éditions Noir d'Absinthe, créées en 2018 par Morgane Stankiewiez, cesseront définitivement leur activité à la fin du mois. La maison, basée à Rennes, s'était ancrée dans les littératures de l'Imaginaire, tout en prônant l'effacement des frontières entre les genres. Une démarche saluée pour son audace et son originalité.

03/02/2024, 13:20

ActuaLitté

Calculatrice en main, le syndicat des éditeurs compte trop bien

L’étude très attendue sur la répartition de la valeur entre auteurs et éditeurs présente enfin des données claires. La société KPMG a été sollicitée pour collecter les informations et produire une synthèse globale. Laquelle intrigue passablement quant aux répartitions de l’argent que produit la vente de livres.

02/02/2024, 17:01

ActuaLitté

En un an, une hausse de 5,2 % des prix des livres

L'année 2023 aura été celle de la singulière hausse des prix des livres, suivant, une fois n'est pas coutume, le niveau d'une inflation record. Le ministère de la Culture, dans sa note conjoncturelle du chiffre d'affaires du secteur culturel, relève aussi ce fait inhabituel, qui a artificiellement gonflé les résultats des activités du livre.

02/02/2024, 15:07

ActuaLitté

Regrouper Prisma et Lagardère : la stratégie de Vivendi

 Pour stimuler le développement de ses activités, Vivendi envisage de diviser l'entreprise en plusieurs entités indépendantes, chacune cotée en bourse. Le Directoire a récemment obtenu l'approbation du Conseil de surveillance pour structurer cette scission en quatre entités distinctes.

30/01/2024, 23:07

ActuaLitté

Après deux années exceptionnelles, la bande dessinée décline

En 2023, 75 millions de bandes dessinées ont été vendues en France, rapporte GfK, qui publie son étude annuelle sur le secteur, à l'occasion du Festival d'Angoulême. - 11 % en comparaison de l'année précédente, et - 14 % si on retire les locomotives Astérix et Gaston Lagaffe. Le chiffre d'affaires global s'élève à 877 millions €, en recul de 5 %, et même de 7 % sans le moustachu et le héros sans emploi.

26/01/2024, 13:20

ActuaLitté

Le groupe Lefebvre Dalloz a une nouvelle présidente des activités

Lefebvre Dalloz, entreprise leader dans la connaissance et l'édition juridique et fiscale en France, annonce la nomination de Ketty de Falco en tant que présidente des activités du groupe. elle sera rattachée à Olivier Campenon, président du directoire du groupe européen Lefebvre Sarrut.

25/01/2024, 10:27

ActuaLitté

Amazon France : une énorme amende pour surveillance excessive

La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL), chargée de veiller à la protection des données personnelles, a sanctionné Amazon France Logistique le 27 décembre dernier d'une amende de 32 millions €. La raison : avoir instauré un système de surveillance des activités et performances de ses employés jugé excessivement intrusif. La multinationale a par ailleurs été blâmée pour des problèmes de vidéosurveillance non sécurisée et non annoncée. Plusieurs milliers de salariés sont concernés.

23/01/2024, 13:09

ActuaLitté

Seconde Lecture : une application pour revendre ses livres facilement

Depuis près d'un mois, le groupe Nosoli - détenant Decitre et Les Furets du Nord - propose une application pour l'achat de livres d'occasion, disponible sur les plateformes de téléchargement mobiles. 

11/01/2024, 17:01

ActuaLitté

En Allemagne, le fisc parasite les contrats avec les éditeurs français

Entre les éditeurs français et leurs collègues outre-Rhin, les échanges restent assez soutenus, année après année. En 2022, les cessions de droits de la France vers l'Allemagne s'élevaient ainsi à près d'un millier de contrats, prolongeant une saine habitude de travail. Mais ces belles relations sont perturbées par un invité inattendu, le fisc allemand...

09/01/2024, 14:41

ActuaLitté

En Allemagne, baisse des ventes, hausse des revenus

Le Boersenverein, la Fédération des éditeurs et libraires allemands, dresse un bilan de l'année 2023. Celui-ci est mitigé : derrière la bonne nouvelle de la hausse des revenus, une baisse des ventes, et un résultat positif qui s'explique donc par l'inflation, tout simplement.

08/01/2024, 11:38

ActuaLitté

Romans, BD et albums : les stars de la littérature jeunesse en 2023

Avec 627 millions € de chiffre d’affaires, pour quelque 64,5 millions de livres vendus, le secteur jeunesse affichait toujours une belle santé selon les données GfK communiquées début novembre 2023. Soit un recul de 3 % de l'activité en regard de 2022 malgré tout. Secteur toujours dynamique, il n’a pas démérité en 2023, bien que tiré, comme il se doit, par un certain… Asterix. 

04/01/2024, 15:14

ActuaLitté

Editis : des mouvements internes pour redresser la barre

Depuis le rachat d'Editis par International Media Invest (IMI), Denis Olivennes et Catherine Lucet, placés respectivement aux postes de président et directrice générale du groupe, ont pour mission de redresser une situation plus que délicate. Les travaux commencent avec une série de mouvements internes.

04/01/2024, 11:34

ActuaLitté

Astérix, Gaston Lagaffe et Mortelle Adèle, triumvirat des ventes BD 2023

Romans graphiques, bandes dessinées jeunesse, mangas... Les bulles étaient en fête en 2023, avec les retours d'Astérix et de Gaston Lagaffe, ainsi que la belle année du tome 20 de la star des jeunes, Mortelle Adèle. 1,6 million d'exemplaires vendus pour le gaulois, près de 500.000 et 230.000 pour ses deux concurrents qui ne font clairement pas le poids. Et 25,3 millions € produits par ces seuls 3 titres.

03/01/2024, 16:07

ActuaLitté

Littérature : les auteurs préférés des Français en 2023

Les comptes de l'année 2023 se poursuivent, cette fois avec les livres en grand format. Sans surprise, c'est le Prix Goncourt Veiller sur elle qui mène le classement des meilleures ventes, en volume comme en valeur, avec plus de 450.000 exemplaires écoulés. Sur la dalle de Fred Vargas et Les années glorieuses. Le silence et la colère de Pierre Lemaitre sont 2e et 3e avec, respectivement, près de 350.000 et 230.000 ventes. Cumulés, 23,4 millions € ont été générés par les 3 titres les plus plébiscités.

03/01/2024, 12:39

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Reconnue coupable de faute, l'Agessa condamnée à indémniser un auteur

30.000 €, pas moins. Voilà le montant des dommages et intérêts que le tribunal judiciaire de Paris a sommé à feue l’Agessa d’indemniser, pour avoir porté préjudice à un artiste auteur. Un montant qui donnera le hoquet aux pouvoirs publics : de fait, quelque 200.000 personnes seraient concernées par les 40 années d’incurie de l’organisme. Rapide calcul : faudrait-il trouver 6 milliards € ?

18/04/2024, 18:50

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

18/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Budget 2024-2025 du Canada : où sont passés les engagements ?

Personne ne digère vraiment la présentation du budget 2024-2025 par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Les organisations professionnelles du monde de la culture attendaient fermement que s’y retrouve la Loi sur le droit d’auteur. Espoir déçu et mauvaise nouvelle en perspective.

18/04/2024, 11:44

ActuaLitté

IA et culture : Rachida Dati missionne le CSPLA

Devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Rachida Dati avait annoncé qu'elle saisirait prochainement le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur plusieurs points liés à l'intelligence artificielle. Deux missions ont été officialisées, sur la transparence et l'effectivité des droits.

17/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Des pubs télé pour le livre, une décision qui favorisera Vivendi ?

Après le SNE, c'est au tour du Conseil permanent des écrivains (CPE) - ADAGP, ATLF, Cose-Calcre, EAT, Maison de Poésie, Pen Club, Sacem, SAIF, SAJ, Scam, SELF, SGDL, SNAC, Union des Poètes, UPP -, et la Fédération des éditions indépendantes (FEDEI), d'affirmer leur opposition à la publicité pour le livre à la télévision, et le décret no 2024-313 du 5 avril 2024 qui la rend possible pendant une période d'au moins deux ans.

17/04/2024, 12:43

ActuaLitté

À Hong Kong, la loi sur la “sécurité” met le livre en danger

À Hong Kong, l'emprise de la Chine est désormais une réalité quotidienne. Depuis la rétrocession du territoire au géant voisin par le Royaume-Uni, le régime communiste s'impose, petit à petit. Ses lois sur « la sécurité nationale » se succèdent, avec des conséquences importantes pour les libertés individuelles. Y compris dans le monde du livre, qui s'en inquiète.

17/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Consuelo et Antoine de Saint Exupéry, un couple de haut vol

Régulièrement séparé par les océans ou par les obligations aériennes de Saint-Exupéry, le couple n'en est pas moins resté amoureux et soudé pendant près de 15 ans, jusqu'à la mort de l'écrivain en 1944. Un documentaire inédit retraçant leur histoire sera diffusé le vendredi 10 mai à 23h10, sur France 5.

17/04/2024, 11:24

ActuaLitté

Le SNE contre la publicité télévisée pour les livres (sans régulation)  

Le Syndicat national de l'édition (SNE) exprime de sérieuses préoccupations suite à la publication du décret du 5 avril dernier, autorisant la publicité pour les livres à la télévision pour une période de deux ans. Les éditeurs craignent que cette mesure ne fragilise le secteur de l'édition et n'appauvrisse la création littéraire, en l'absence de régulations spécifiques pour cette « expérimentation ».

17/04/2024, 10:52

ActuaLitté

Dans l'Iowa, une censure combattue par les “Big Five” de l'édition

BookBanUSA — De l'autre côté de l'Atlantique, de nombreux États se sont dotés de législations très contestées, qui facilitent le signalement et le retrait d'ouvrages des collections des bibliothèques publiques ou scolaires. Dans l'Iowa, une action en justice s'oppose à ces lois de censure, avec le soutien des plus grands groupes éditoriaux américains...

17/04/2024, 10:41

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

Construire une offre de lecture pour les handicapés visuels, un temps long

Mi-mars, deux députés prenaient d’assaut le ministère de la Culture que Rachida Dati investissait tout juste. Et d’interpeller la rue de Valois quant à la politique d’aide à la lecture pour les personnes atteintes de handicaps. Plus spécifiquement, pour ce qui touche à l’édition en braille…

16/04/2024, 16:54

ActuaLitté

En Italie, le procès de Luciano Canfora attendu en octobre

À Bari, une audience préliminaire très attendue s'est déroulée ce mardi 16 avril, en présence de l'accusé, l'historien Luciano Canfora. Attaqué pour diffamation après avoir qualifié la Première ministre Giorgia Meloni de « néonazie dans l'âme », il sera jugé le 7 octobre prochain.

16/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Pham Doan Trang, autrice et éditrice en prison, honorée par un prix

L'autrice et éditrice vietnamienne Pham Doan Trang, qui purge actuellement neuf années de prison au sein d'un établissement de la province de Bình Dương, a été désignée lauréate du Barbey Freedom to Write Award. Cette distinction salue l'engagement d'un « écrivain de conscience emprisonné ».

16/04/2024, 16:10

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

En Norvège, qui a voulu tuer l'éditeur des Versets sataniques ?

En 1993, William Nygaard, directeur de la maison d'édition norvégienne Aschehoug, reçoit trois balles devant son domicile, à Oslo. 25 ans plus tard, en 2018, deux personnes étaient arrêtées, accusées de tentative de meurtre avec préméditation. Le 9 avril dernier, le bureau du procureur d'Oslo a toutefois annoncé la clôture de la procédure, faute de preuves.

15/04/2024, 14:43

ActuaLitté

Murielle Magellan signe Danse ta vie, pour France 2

L'autrice, scénariste et réalisatrice Murielle Magellan signera pour France 2 le scénario d'un nouveau téléfilm, intitulé Danse ta vie. Elle s'inspirera pour ce long-métrage d'une idée de Jean-Pierre Améris, avec laquelle elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

15/04/2024, 14:11

ActuaLitté

Pourquoi opposer droits d’auteur et transition écologique ?

Lors du Festival du livre de Paris, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle mesure affectant le marché du livre d'occasion, qui consiste en une « contribution » destinée à « protéger le prix unique du livre neuf ». Les détails devaient être précisés par la ministre de la Culture, Rachida Dati, ce week-end, on attend d'ailleurs toujours... Les premiers visés par la décision du président : les plateformes de ventes d'ouvrages usagés. Maud Sarda, co-fondatrice et directrice générale de l'une d'entre elles, Label Emmaüs, réagit.

15/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Les Mémoires posthumes d'Alexeï Navalny publiés par Robert Laffont

Mort le 16 février 2024 au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, Alexeï Navalny reste dans les mémoires comme l'un des plus fervents opposants à Vladimir Poutine. Il avait écrit, peu après son empoisonnement en 2020, un livre retraçant son parcours et les racines de son engagement contre l'autoritarisme installé en Russie depuis plusieurs années.

15/04/2024, 11:20

ActuaLitté

Robin Book : 12 ans de prison pour le plus grand voleur de livres

Ancien directeur de la bibliothèque Girolamini de Naples, Massimo Marino De Caro a obtenu d'entrer dans l'Histoire. Après un procès de la durée de 12 ans, il a été condamné par le tribunal de Naples à une nouvelle peine, pour un total de 12 ans de prison.

14/04/2024, 10:02

ActuaLitté

Books By Women : le métier évolue, surtout ne pas se perdre en route

Avril signe le retour des beaux jours, l'impératifs de ne pas se découvrir d'un fil, mais surtout des nouvelles de la lettre Books By Women. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre...

12/04/2024, 17:17

ActuaLitté

Emmanuel Macron : "une contribution" prélevée sur le livre d'occasion    

Lors de sa visite au Festival du livre de Paris qui s'est ouvert ce vendredi, le président Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'une nouvelle mesure pour préserver la loi sur le prix unique du livre neuf face à la concurrence croissante du marché du livre d'occasion. 

12/04/2024, 15:33

ActuaLitté

Internet : France et Québec réunis contre Chinois et Américains

La mission franco-québécoise initiée en 2019 avait débouché sur un appel à candidatures présenté trois ans plus tard. Au cœur de la collaboration entre la Belle Province et l’Hexagone, la découvrabilité des œuvres francophones. Ou comment exister dans un internet où d’un côté les GAFA américains, de l’autre les BATX asiatiques règnent en maîtres… 

12/04/2024, 14:47

ActuaLitté

Rachida Dati : encourager la lecture avec des bibliothèques en HLM  

Dans le cadre d'une démarche visant à renforcer l'accès à la lecture, en particulier parmi les jeunes, la ministre de la Culture, Rachida Dati, a révélé un projet innovant : établir des librairies et des bibliothèques au sein des logements sociaux et des zones rurales défavorisées. Cette annonce fait suite à l'étude récente du Centre national du livre qui signale une diminution alarmante de l'intérêt pour la lecture chez les jeunes français, particulièrement entre 16 et 19 ans, de plus en plus captivés par les écrans...

12/04/2024, 12:00

ActuaLitté

Modification du prix du livre : éditeurs et libraires fixent des règles

La fin d'année 2022 et les premiers mois de 2023 ont marqué la chaine du livre avec des hausses de prix inédites, consécutives à des problématiques d'approvisionnement et à la pénurie de papier. Les libraires s'étaient retrouvés forcés de réétiqueter au plus vite... Pour éviter d'autres situations similaires, les professions ont adopté une charte, à l'occasion du Festival du Livre de Paris.

11/04/2024, 19:30

ActuaLitté

Omar Sy va sortir un livre, Viens, on se parle

L'acteur français a échangé pendant trois ans avec une journaliste du Nouvel Obs, Elsa Vigoureux. En ressort près de 300 pages d'entretien fleuve dans lequel Omar Sy est présenté comme « un nomade, un pionnier, un homme profond et libre, doué d’une insatiable curiosité ».

11/04/2024, 17:05

ActuaLitté

Disparition de Trina Robbins, autrice et militante des comix

L'autrice Trina Robbins, fière militante féministe et grande pionnière des comix — la BD américaine underground — s'est éteinte ce 10 avril à l'âge de 85 ans. Hospitalisée depuis plusieurs semaines, Robbins laisse derrière elle l'héritage d'une série culte collaborative, Wimmen’s Comix, ainsi que de nombreuses adeptes, qui la citent volontiers comme mentor.

11/04/2024, 14:50

ActuaLitté

Salman Rushdie : le riche destin d'un enfant indien

Salman Rushdie, écrivain et symbole international de la lutte pour la liberté d'expression, a accordé une série d'entretien au journaliste de France Culture Christophe Ono-dit-Biot. Au cours de 5 épisodes de 30 minutes, diffusés dès le 15 avril, l'auteur des Versets sataniques revient sur le destin riche en rebondissements qui est le sien.

11/04/2024, 11:42

ActuaLitté

Meloni “néonazie dans l'âme” : l'historien Luciano Canfora en procès

En Italie, est-il encore possible d'appeler un chat un chat ? Pour avoir déclaré que Giorgia Meloni, présidente du Conseil des ministres italien, était « néonazie dans l'âme », l'historien italien Luciano Canfora a écopé d'une plainte pour diffamation. Une audience préliminaire est fixée au 16 avril prochain.

11/04/2024, 11:39