#Salons / festivals

Festival du livre 2022 : Paris... presque réussi

FLP2022 - Après deux années sans salon du livre, le monde de l’édition française avait perdu de sa bonhomie. Non que l’on regrettera Reed Expo ou le fumet présumé des bovins occupant la Porte de Versailles post Salon de l’agriculture. Simplement, si Paris valait bien une messe, sa kermesse annuelle manquait. Aussi ce Festival du livre, au Grand Palais éphémère, bon gré, mal gré, mettait au moins fin à la série noire des annulations pour cause de Covid.

Le 24/04/2022 à 17:30 par Nicolas Gary

10 Réactions | 1614 Partages

Publié le :

24/04/2022 à 17:30

Nicolas Gary

10

Commentaires

1614

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Traînant des pieds, portés par l’enthousiasme ou simplement curieux, les exposants ont fini par répondre présents à l'événement. Jean-Baptiste Passé, directeur de la société qu’a montée le Syndicat national de l’édition pour reprendre la main sur la manifestation le savait : il jonglerait avec des demandes pas toutes compatibles, oeuvrant à « être le moins déceptif possible ». Le tout avec des ego de structures plutôt difficiles à ménager.

Stand(s) by me

Premier constat : la logistique des stands. Pas nécessairement moins onéreux qu’à la Porte de Versailles, le choix s'est porté sur des espaces que gérait l'organisation. Un brin cheap, il faut l'admettre – malgré leur fabrication française. Harmonisation ou uniformisation, les professionnels balancent encore. Les maisons manga, habituées à édifier des créations somptueuses, se sont vu interdire d’exploiter l’incroyable hauteur sous plafond. « Une stratégie d’image particulièrement dommageable, car les jeunes lecteurs se ruent traditionnellement dans ces espaces qui célèbrent la culture nippone », nous explique-t-on.

Moins beaux, moins grands, tout aussi chers, finalement, cette pilule des stands passe mal – l’absence d’opérateurs comme Ki-oon ou Pika donnait déjà le ton.

À LIRE: avec la gratuité, le Festival espère retrouver de son “prestige”

Pourtant, côté littérature, on ne se plaint pas… pour les mêmes raisons. Si le choix d’une offre éditoriale pilotée et mise en place par les organisateurs a su convaincre nombre d’exposants, ce confort n’a pas mis tout le monde aussi à l’aise. « Heureusement, on a beaucoup vendu. Les ventes étaient bonnes samedi, le lieu est agréable, les gens présents », relèvent deux chargées de communication.

Valérie Perrin peut d’ailleurs se targuer d’avoir mobilisé l’allée centrale une bonne partie de cette journée du samedi… provoquant un léger problème de circulation. « Les dédicaces foutent une grande zone dans les allées et la signalétique est quasi absente », résumait ce dimanche matin un éditeur de littérature.

Il y aura beaucoup à améliorer sur ces espaces, restreints et imposés : ainsi, la délégation roumaine qui avait invité des auteurs pour des "rencontres" disposait d'un stand réduit où entraient à peine quelques chaises. Même ressenti avec les "grands stands" – dont les numéros sont difficiles à trouver...

La caisse du siècle ?

Amplement évoqué en amont de l'événement, le passage obligatoire aux caisses pour régler ses achats a confirmé les craintes. Poireauter 45 minutes a minima, le vendredi matin, n'a pas rassuré les éditeurs qui voyaient le public revenir... et reposer les livres, rebutés devant l’attente. « L'efficacité aux caisses, c’est exactement ce qui devait focaliser l’attention, parce qu’une queue interminable aux caisses ça intéresse le public qui ne reviendra pas l’an prochain », s’agace un éditeur aux livres rapportés par des visiteurs mécontents. « Ils ont inventé la première librairie avec retour avant la caisse. »

Heureusement des libraires volantes ont fini par arriver dans l’après-midi, mais le mal était fait. « On comparera le chiffre d’affaires de cette année avec celui du dernier salon à la Porte de Versailles et nous prendrons une décision pour l’année prochaine », a confié un poil énervé un pilier de la BD franco-belge. Il n’était pas seul à se faire la remarque.

« L’espace BD, c’était mort, quand d'ordinaire c’est là qu’on a le sentiment de trouver le plus de monde. Il manque tous les stands de gadgets et de merchandisings qui attirent les jeunes », observe un éditeur. Là encore, quand des Casterman, Delcourt ou Soleil ne jugent pas intéressant de venir, on s’interroge.

D'autant qu'au troisième jour, ce point n'était pas complètement corrigé.  « Il y a de l'affluence, c'est un point positif, avec pour conséquence de déborder la logistique », note, philosophe, une journaliste. « On voyait [ce dimanche] les libraires avec leurs TPE intervenir dans les files pour régler les achats et accélérer le mouvement. Ça manque de fluidité, mais c'est perfectible. » Sur les trois journées, la prévision de visitorat originelle était de 60.000 personnes : « Il faut être raisonnable : 40.000 visiteurs sera déjà une réussite », projetait un habitué des salons ce 23 avril, veille de la clôture. 

Côté ventes, le nerf de la guerre, les violons s’accordent et de désaccordent : au samedi, certains assuraient avoir vendu des palettes… en ayant oublié qu’une marge de 40 % pour les libraires de Paris librairie, engagés dans l’opération, allaient leur échapper. « Il y a foule, et on préfère toujours cela aux allées vides. On aura énormément vendu, en bests principalement, mais le bilan économique ne sera définitif qu'au cours des prochains jours », note une directrice commerciale. Dimanche, hausse des ventes, stagnation... on hésite encore à se féliciter. « La réussite, c'est la présence du public », poursuit-elle.

Anecdotique, mais probablement significatif : tandis que le public avait du mal à payer ses achats, Xavier Duplouy, directeur commercial du Salon, a fait le vigile à l’entrée de l’espace VIP. L’ancien directeur de la publicité littéraire et culturelle du Point (expliquant pourquoi autant de journalistes du journal animaient les tables rondes) traquait tel un cerbère ceux qui n’avaient pas la carte permettant de pouvoir se restaurer gratuitement à l’étage.

« Une séquence gênante et vulgaire. Un auteur qui venait de faire plus de 3 h de train ne pouvait même pas monter boire un café en paix », rapporte une attachée de presse. « Le précieux sésame ne fut pas obligatoire pour la maire de Strasbourg qui avec toute sa délégation put passer tranquillement trinquer à la santé des visiteurs. » Gloups ?

Imagine all the people

Enfin, on le savait par avance, la disparition des littératures de l’Imaginaire. Les éditeurs spécialisés de fantasy et de science-fiction voir de Young Adult, pourtant très présents par le passé, étaient aux abonnés absents. L’Atalante, Bragelonne, De Saxus, La Volte, qui ont publié de récents succès... aux oubliettes ? Heureusement Le Diable Vauvert (malgré ses réticences originelles), Les Forges de Vulcain et même le ministère des Armées (qui a convié Romain Lucazeau à dédicacer l’essai prospectif sur la Red Team et les guerres du futur) ont sauvé l’honneur.

Plus grave, aucun auteur d’envergure dans le genre n’était invité à participer aux rencontres. Un beau gâchis quand on sait que l’imaginaire connaît un nouvel âge d’or avec des succès impressionnants (Les Furtifs, près de 230.000 exemplaires poche et grand format, La Passe-Miroir, plus d'un million d'exemplaires – données : Edistat). Historiquement méprisées, les littératures de l’imaginaire sont-elles un enjeu pour la direction artistique du salon ? France Culture et l’émission La Méthode scientifique ont tout de même fait venir Laurent Genefort afin de s’exprimer sur la science-fiction. Ouf.

L’avantage demeure que ces problèmes évoqués demeurent perfectibles : pour sa première édition, le Festival du livre de Paris aura essuyé probablement plus de plâtres que ses organisateurs ne l’imaginaient. Mais, dirait un maçon, fondations et murs semblent plutôt sains.

Le vrai succès public, lui, se retrouve dans la programmation : malgré les problèmes de géométrie euclidienne des espaces, les réservations pour les rencontres ont connu un véritable engouement et les créneaux se raréfiaient déjà en milieu de semaine. « Marie-Madeleine [Rigopoulos] a fait du très bon boulot », admettent plusieurs maisons qui avaient travaillé avec elle du temps du Livre sur la Place à Nancy. Un BAT unanime, semble-t-il.

Festivalum politicum

Côté SNE, on se montre satisfait de l'événement en ce qu'il porte le soft power de l'édition à son paroxysme. Le syndicat est allé de visiteur en visiteur, tous plus politiques les uns que les autres : Édouard Philippe, Gilles Boyer, la ministre déléguée chargée de la citoyenneté Marlène Schiappa ou encore le sénateur Laurent Lafon, président de la commission de la Culture du Sénat.

Et puis, les aussi immanquables qu’improbables, tels que Jean-Luc Mélenchon, accueilli par Vincent Montagne, PDG de Média Participations, le groupe qui publie le leader de La France Insoumise à travers Le Seuil. Anecdote toujours plaisante. L'Avenir en commun, programme pour l'Union populaire frise les 146.000 exemplaires (données : Edistat) : de quoi doublement motiver le patron de la maison-mère.

À LIRE: Audiolivre, podcasts : Média Participations investit dans Deezer

Comme une opportunité n’est jamais trop belle, entre syndicats patronaux, on se serre les coudes : Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef a rendu une visite de courtoisie, avec cette déclaration : « Le livre, première industrie culturelle de France, est un facteur d’émancipation et d’intégration. Le Medef soutient la filière du livre et de l’édition, fer de lance de la liberté de penser et socle de la vie sociale et citoyenne. » Qui a, un jour, dit que le SNE était le Medef du livre ? (collector, tout de même, ce tweet...) Le livre de Roux de Béziueux, L'intendance suivra ! (Robert Laffont, septembre 2021) n’a pourtant pas dépassé les 700 ventes selon Edistat : on n'accueille pas que des best-sellers ?

Et même Roselyne Bachelot est passé, elle qui, en cette année de Lecture Grande Cause nationale, ne pouvait tout de même pas faire l’économie de sa présence – même tardivement le dimanche. Après tout, la locataire de Valois a pu garder une petite dent contre le Syndicat qui lui a récemment fait un vilain faux bond

Que les politiques répondent présents est une chose — feu Livre Paris en avait l’habitude. En revanche, la satisfaction passera par les résultats commerciaux, car le SNE a investi sur ses propres fonds pour monter l’événement. « L’enjeu financier est très lourd pour le Syndicat, déjà divisé par des questions internes liées à la fusion Lagardère/Vivendi », analyse un membre. « Si les maisons sont insatisfaites des résultats économiques, les tensions iront croissant, ce qui n’augure rien de bon pour le Bureau. »

Impossible de voter à la corse en bourrant les urnes, et jouant du couteau pour élire le chef : le Festival verra ses comptes finement épluchés.

“Celebrate good times, come on !“

« Longue vie au Festival du Livre de Paris ! Puissions-nous célébrer ensemble l’extraordinaire diversité de l’édition française, la formidable créativité des auteurs, inviter à la découverte aujourd’hui de l’édition indienne et demain de celle de tous les pays du monde », déclarait lors de l’inauguration du Festival Vincent Montagne. Célébration, il y eut : maintenant, reste à vérifier s'il y a des verres cassés.

Car de son côté, l’organisation n’a pas renâclé à la tâche : fut pointé un certain entêtement sur différents aspects de l’événement qui ont provoqué les soucis évoqués, mais la première édition n’a rien d'un échec. « Un certain amateurisme », soulignait un autre organisateur d’événement, lors de l’inauguration. Peut-être, mais d’une part le directeur n’a jamais caché son manque d’expérience, compensé par cet investissement personnel. D’autre part, dans le temps imparti… eh bien à l’impossible nul n’est tenu. 

Pourtant, le SNE se devra d’être satisfait : si l’équilibre budgétaire est atteint, le pari sera déjà satisfaisant pour 2022 — on tentera de corriger les hiatus l'an prochain. « Et le livre a vraiment besoin que l’événement soit positif, vu les chiffres de vente depuis le début de l’année. » 2023 sera une autre paire de manches : l'engouement post-pandémie aura de toute évidence joué en faveur du Festival. « Oui, heureux de se retrouver », fut un leitmotiv de l'inauguration.

L'an prochain, le Festival ne bénéficiera pas de circonstances atténuantes : « Oui, on fermera moins les yeux sur les dysfonctionnements et les défauts. C'est comme pour les enfants », plaisante une éditrice, « le premier est un test, le second c'est la version améliorée. » Sachant, en outre, que la question des éditeurs indépendants est loin d'être réglée.

Liberté, liberté chérie

En parallèle du Grand Palais éphémère se tenait en effet le salon l’autre LIVRE, dont les dates furent volontairement calquées sur celles du Festival. Francis Combes, président de l’association, n’a pas maché ses mots, après la rupture entre indépendants, Région et l’événement parisien. « Les grands éditeurs, les bons éditeurs, les majors de l’édition française, rêvaient de se retrouve au Grand Palais. [Et] à cette occasion, vous savez qu’ils ont écarté la plupart des éditeurs indépendants. »

Si l’autre Livre n’a pas pu accueillir tous ces laissés pour compte, « il faudra réfléchir au sein de l’association pour éventuellement trouver, en collaboration avec d’autres, les moyens de faire grandir notre salon et d’accueillir plus de monde, plus d’éditeurs. Je crois qu’obligation nous est faite, d’une certaine façon, de prendre le relais ». Selon lui, les indépendants ensemble, sans disposer des moyens du SNE, pourraient donner plus d’ampleur qu’au Festival.

Car, « la concentration capitaliste, pour appeler les choses par leur nom, vient de franchir une étape véritablement importante ». Vivendi, Lagardère, suivez son regard. Dans ce contexte, « une menace plane sur la liberté d’expression, la liberté d’édition, le pluralisme, et ce que nous appelons dans notre jargon, la bibliodiversité ».

Citant un auteur italien, il note que lire n’est pas se retirer du monde, même s’il s’agit d’un acte de retrait sur soi, mais une façon de devenir plus vivant. « Lire, ça peut être s’ouvrir au monde, à une pensée plus critique, dans un moment où règne le bavardage des médias et le décervelage généralisé. »

L’Italie sera l’invitée du Festival 2023 : le Bel Paese offrira-t-il la piste de réconciliation entre les exigences qui pèsent sur l'industrie et les revendications des indépendants ? Au moins n'y aura-t-il pas de présidentielle pour contrarier les plans...

NDRL : chose amusante, à 17h30, trente minutes avant la fermeture, le public avait du mal à se résigner à rejoindre la sortie...

mise à jour 21 h 15 :

Le Festival vient d’indiquer que sa première édition aura été une réussite. Le directeur, qui nous avait annoncé viser 60.000 visiteurs doit être extatique : ce sont 90.000 visiteurs qui se sont empressés sur les 6500 m2 de ce Grand Palais éphémère. « À guichet fermé, la première édition du Festival du Livre de Paris a séduit les visiteurs dans son nouvel écrin », indique le communiqué de presse. Et de se féliciter d’un « record de fréquentation », ce qui pour une première édition ne manque pas d’audace. 

Rappelons qu’en 2019, dernière édition à la Porte de Versailles, qui se tenait durant quatre journées (15-18 mars), ce furent 160.000 visiteurs, sur 30.000 m2. Ce qui amène à se demander, sur les 35 heures d’ouverture de ces trois jours (incluant l’inauguration), quel fut le volume horaire de visiteurs quotidien ? 

Vous avez un an pour rendre les copies, mais... Quelqu'un aurait-il eu la main lourde sur les compteurs ?

crédits photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

DOSSIER - Festival du Livre de Paris 2022 : entre renouveau et contestations

10 Commentaires

 

Arthur Magnus

24/04/2022 à 23:14

Bonjour Nicolas Gary, vous écrivez : « Le Festival vient d’indiquer que sa première édition aura été une réussite. Le directeur, qui nous avait annoncé viser 60.000 visiteurs doit être extatique : ce sont 90.000 visiteurs »...
Ces chiffres ont-ils été vérifiés ou certifiés par un organisme indépendant ? :D

Nicolas Gary - ActuaLitté

25/04/2022 à 07:33

Bonjour Arthur
Un organisme indépendant, de ma volonté ?
Plus sérieusement : aucune indication de ce point de vue et tout porte à croire que le chiffre n'est pas très réaliste. Ce +30.000 en regard des pronostics, déjà optimistes, du directeur de l'événement, a du mal à trouver sa place dans le paysage.

melodie

25/04/2022 à 11:30

Bonjour
Perso j'ai été plutôt déçu par cette nouvelle version: L'endroit et les stands étaient trop petits limitant le nombre de livres présentés. Du coup il y avait surtout des Best et des nouveautés...que je trouve sans problème dans n'importe quelle librairie mais avec moins de monde!
D'autre part il manquait aussi de nombreux éditeurs en particulier les plus petits voir les auto-éditeurs que l'on avait l'occasion de rencontrer qu'à ce moment là.
Bref le cadre est effectivement plus beau mais quel est l’intérêt si on n'y trouve pas des livres absents des librairies classiques?

VAUTIER-PEANNE Catherine

25/04/2022 à 14:36

On nous avait fortement recommandé de réserver un créneau horaire afin de limiter la population à l l'interieur du bâtiment éphémère. QR code en main nous étions confiantes malgré l enorme queue a notre arrivée. Force fut de constater que cette précaution n avait servi à rien puisque l on faisait entrer les deux filles en même temps, avec ou sans code. Les 45mn de queue ont réduit d autant notre passage limité à moins d une heure. 3 petits poches et puis basta, ma Librairie de quartier offrant 5%à ses fidèles clients me verra plus volontiers que cette grand-messe sans direction.

Camille

25/04/2022 à 20:35

Casterman était présent sur le salon, en jeunesse et en BD.

Laetitia - Editions Elixyria

25/04/2022 à 23:02

Bonjour,
pour avoir participer cette année au salon de L'Autre Livre au Palais de la Femme, ceci pour la première fois, avec la présence de 9 auteurs, nous avons été agréablement surpris par l'affluence. Au-delà de notre propre lectorat, de nouvelles rencontres. Notre catalogue orienté Imaginaire, aventure et Romance (quelque peu "OVNI" au milieu d'une littérature consacrée à d'autres thèmes, comme la poésie) a su séduire.
Il est clair que l'association pourrait jouer un grand rôle dans le futur si elle osait proposer, avec un partenaire de l'évènementiel, un festival de plus grande ampleur... le juste milieu entre Le salon de L'Autre Livre et feu Livre Paris. Bon nombre d'éditeurs indépendants suivraient, à n'en point douter.

Eve Éditions Larroque

26/04/2022 à 10:31

Nous n'avons pas cautionné cette nouvelle mouture organisée par le syndicat du livre. (Qui défend qui?!)
Des stands uniformisés, où tout était imposé jusqu'au moindre visuel.
Des cages à poules prévues pour de la vente de masse et de la dédicace
mais surtout des tarifs exposants exorbitants
23 000€ pour 12 M2 !
Dans ces conditions, impossible de pouvoir participer pour les petites maisons d'éditions indépendantes comme la nôtre et surtout aucun intérêt si nous ne pouvons pas accueillir le public comme nous le souhaitons, avec notre originalité et surtout avec toute l'attention et le respect que l'on doit à un public bibliophile.


Joseph LUSTRO

26/04/2022 à 12:47

Une véritable déception...la queue à la caisse est inadmissible pour un tel événement...peu d'auteurs, peu de dédicaces donc et un espace Bd mal organisé...bref je vais sur Amazone...

Alphonse

26/04/2022 à 13:33

Un salon plein de défauts, forcément, mais plein de promesses aussi, qui de toutes façons ne tranchera pas le débat permanent de la profession depuis des décennies : faut-il faire un salon de "l'industrie du livre", dans tous les sens du terme, qui du coup tient plus de la foire, ou un salon de la littérature, forcément excluant ?

Si on privilégie la première option, alors il faut retourner Porte de Versailles, voire aller à Villepinte mais on heurterait la sensibilité de la côterie germanopratine pour qui le Parc des Expositions était déjà bien trop loin de tout. Et si on opte pour l'autre solution, alors il faut assumer de devoir sélectionner les productions et les publics. Sinon, on peut aussi choisir ses librairies ; elles sont plusieurs centaines à Paris et en périphérie et il y en a forcément une (au moins) pour vous donner satisfaction.

PHILIPPE VALLEE

26/04/2022 à 14:05

Bjr pourquoi vs ne parlez pas de l absence des editeurs régionaux et surtout des Outre-mer. Merci. Philippe Vallée Président de la Réunion Des Livres

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Khamsa : la nouvelle collection des fictions du Maghreb

Avec l'ambition de renforcer les liens culturels entre la France et l'Algérie, les maisons d'édition Philippe Rey, basée à Paris, et Barzakh, à Alger, lancent une initiative commune. Elles décident de publier ensemble des œuvres littéraires, traduites de l'arabe, provenant d'écrivains des cinq nations du Maghreb : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie. Cette série, baptisée Khamsa, est sous la direction de Sofiane Hadjadj, co-fondateur de Barzakh.

26/09/2023, 18:14

ActuaLitté

Un Bonaparte à l'origine du FBI : l'héritage insoupçonné

Le clan Bonaparte a connu ses plus grandes heures au XIXe siècle, entre Napoléon, son neveu Louis-Napoléon, dit Napoléon III, ou encore, parmi les frères du Petit Caporal, l’aîné Joseph, roi de Naples et de Sicile, puis d'Espagne, ou le père de Napoléon III, roi de Hollande. Plus proche de nous, on pensait qu'il n'y avait que la figure importante de la psychanalyse en France, Marie Bonaparte, il n'en est rien : un certain Charles-Joseph Bonaparte a créé ce qui deviendra le Bureau Fédéral d'Investigation (FBI) américain...

26/09/2023, 17:39

ActuaLitté

Another day in Paradise : un inédit de Truman Capote découvert

On ne connaissait pas tous les textes de celui qui sut si bien naviguer entre fiction, journalisme et non-fiction narrative, Truman Capote. La version modernisée et américaine de l’historique Strand britannique, a révélé une nouvelle inédite de l’auteur de Petit Déjeuner chez Tiffany (trad. Germaine Beaumont), mis au jour par le rédacteur en chef du trimestriel, Andrew F. Gulli, après une visite à la bibliothèque du Congrès à Washington.

25/09/2023, 13:28

ActuaLitté

Le Golem : dans la tête de l’occultiste Gustav Meyrink  

Le mythe du Golem est bien connu, mais de manière souvent lointaine, floue. Sa reprise la plus célèbre date de 1915. Signé de l’occultiste autrichien d'origine juive Gustav Meyrink, l'inquiétant chef-d’œuvre est réédité dans la collection du Rayon imaginaire de Hachette, dans une nouvelle traduction du Grand Prix de l’Académie française, Éric Faye.

22/09/2023, 11:34

ActuaLitté

L'édition en grands caractères en France : état des lieux

Jonathan Fabreguettes et Muriel Villard, du Centre technique régional pour la déficience visuelle (CTRDV) ont mené une étude, avec l’ambition d’être « le plus complet possible », sur le très mal connu paysage français de l’édition en grands caractères. Les deux auteurs en ont tiré une liste structurée qui constituera « une aide précieuse pour les familles et professionnels ». Ils mettent en évidence une typologie des lecteurs ciblés, des choix de police de texte, et « surtout », la croissance de ce secteur éditorial. Et un bilan : il mérite « d’être mieux connu et valorisé par les professionnels des bibliothèques ».

21/09/2023, 17:36

ActuaLitté

Convergences : de la préparation de copie à la révision de traduction

L’Association des correcteurs (ACLF) et Fontaine O Livres organisent un cycle de trois rencontres sur le thème de la révision de traduction. La première séance aura lieu le jeudi 5 octobre 2023, de 19 heures à 21 heures, avec Sophie Hofnung, Julie Galante-Fouquet et Raphaëlle Liebaert.

20/09/2023, 15:50

ActuaLitté

Une sociologie des jurés des prix de la rentrée littéraire

#PrixAutomne23 - Événement sans doute plus commercial et médiatique que littéraire, la rentrée de septembre réjouit les éditeurs. Mais pas que : au cœur de Saint-Germain-des-Prés, des jurés usent de leur influence pour désigner quelques heureux et heureuses élues... Un examen sociologique de ces personnalités renseigne sur la manière dont la culture littéraire légitime se définit, à cette période de l'année. Et, surtout, par qui : en majorité des hommes blancs, souvent fils de notables, âgés de 63 ans en moyenne et... de droite ?

20/09/2023, 09:38

ActuaLitté

Glenn Tavennec quitte Robert Laffont pour le Seuil

Ce 15 septembre, le créateur et directeur des collections «  R » et « Bête noire » de Robert Laffont, Glenn Tavennec, a officiellement quitté la maison de Marc Levy et Ken Follett. Il rejoindra les éditions du Seuil à partir du 2 octobre prochain pour créer et développer, en tant que directeur éditorial, un espace dédié aux littératures de genre grand public (thriller, policier, espionnage, fantasy, fantastique, SF, romance, saga historique, etc.), décrit auprès d'ActuaLitté la direction du Seuil.

19/09/2023, 18:57

ActuaLitté

Academic Press Fribourg fait une place aux sciences liturgiques

Les éditions Academic Press Fribourg annoncent la création de la collection Fons et culmen. Elle vise la publication de monographies, d’ouvrages collectifs et d'essais en français ou allemand, liés à l'enseignement et la recherche en sciences liturgiques.

 

19/09/2023, 10:49

ActuaLitté

Le nouveau James Ellroy fin 2024, début 2025 en France

Les aficionados du maître du polar, James Ellroy, attendent avec impatience le troisième opus de son nouveau Quatuor de Los Angeles, préquelle de son premier Quatuor. Premier désappointement quand était annoncé à la place un roman autour de son personnage de Freddy Otash, Panique générale (trad. Sophie Aslanides). Ce 21 septembre, le nouveau Ellroy sort chez Knopf, marquant le retour du personnage inspiré du vrai Fred Otash, ancien flic ripou du LAPD... Pour la traduction française, il faudra attendre fin 2024, début 2025.

18/09/2023, 13:11

ActuaLitté

Kiléma Éditions, la petite maison aux grandes aspirations

FALC – Kiléma Éditions est une toute jeune maison d’édition d’un genre nouveau dans le paysage éditorial français. C’est en effet la première maison d’édition exclusivement dédiée au Facile à lire et à comprendre (FALC), et destinée au public dit « empêché ». Mais de quoi parle-t-on ?

18/09/2023, 12:53

ActuaLitté

Les éditions Corridor Elephant s'installent en librairie

Composée essentiellement de bénévoles, Corridor Éléphant s’apprête à faire ses premiers pas en librairie après avoir publié pendant 10 ans des ouvrages en édition participative (Crowdfunding).

18/09/2023, 12:01

ActuaLitté

Jacques Tardi venge les communards au Père-Lachaise

En cette rentrée 2023, les éditions Martin de Halleux accueillent 20 ans en mai 1871, un court récit de Jacques Tardi, dans sa série « 25 Images ».

15/09/2023, 16:15

ActuaLitté

Biberonnez-vous de romance avec les éditions Chatterley

Le groupe Editis annonce la naissance de sa 55ème maison d’édition, Chatterley, dédiée à la romance, dont la direction éditoriale est assurée par Julie Cartier et Sarah Rigaud. 

15/09/2023, 11:50

ActuaLitté

“Quel temps !” : le climat au travers de la poésie moderne

Publié aux éditions Unicité le 2 juin, Quel temps ! réunit de nombreux poètes et artistes pour offrir une réflexion sur le changement climatique. 

12/09/2023, 13:13

ActuaLitté

Mr Tan & Co : Le premier Mortelle Adèle sort en octobre

Le scénariste et l'illustratrice de Mortelle Adèle, Antoine Dole et Diane Le Feyer, ont annoncé le lancement de leur maison d'édition en octobre, Mr Tan & Co. Son premier titre : le tome 20 des aventures de la jeune rousse au tempérament bien trempé, J'apocalypse grave...

08/09/2023, 17:14

ActuaLitté

Édition : les Québécois d'Héliotrope arrivent en France

La maison d'édition montréalaise Héliotrope étend ses activités en France et dans le monde francophone européen dès janvier 2024. Fondée en 2006 par Florence Noyer et Olga Duhamel-Noyer à Montréal, elle s'associe à Harmonia Mundi Livre pour distribuer une sélection de son catalogue. Elle présentera également un ensemble de huit œuvres, mêlant roman et polar.

08/09/2023, 17:07

ActuaLitté

Éditer des Objets Livresques Non Identifiés

En mars 2023, une nouvelle association a vu le jour : OLNI. Derrière ce nom, une équipe de passionnés : des directrices éditoriales, des auteurs, des traducteurs, des correcteurs et des chroniqueurs. Tous bénévoles et tous olnistes.

08/09/2023, 15:52

ActuaLitté

Dassault passe chez Lagardère : des Mémoires inédits de Serge

La rentrée littéraire réserve parfois des surprises improbables. Comme cette parution prévue pour le 31 décembre 2078 (si, si), des Mémoires de Serge Dassault. Une date qui ne doit pas induire en erreur : il s’agit pour un éditeur de poser une pierre d’attente dans les bases de données. Mais les éditions Lattès sont formelles, elles publieront bien « le manifeste d’un grand capitaine d’industrie ».

08/09/2023, 13:26

ActuaLitté

Bolloré, Kretinsky : les auteurs réclament le droit de quitter leur éditeur

La Commission européenne a validé l'achat de Lagardère par Vivendi, et le groupe Bolloré a cédé ses parts dans Editis à Daniel Kretinsky. Ces mouvements renforcent le contrôle de milliardaires, dont un idéologiquement marqué, sur le secteur éditorial, suscitant des préoccupations parmi les auteurs. Certains réclament entre autres une « clause de conscience » pour préserver leur autonomie, en prévision des États généraux de l’information qui débuteront fin septembre.

08/09/2023, 12:50

ActuaLitté

Valentin Bouvet devient directeur général du Livrescolaire.fr

Valentin Bouvet rejoint Lelivrescolaire.fr au poste nouvellement créé de Directeur général. Aux côtés de Raphaël Taieb, cofondateur et Président de l’entreprise, il aura pour mission d’accompagner l’entreprise dans la poursuite de son développement et de son rayonnement dans le monde éducatif. 

07/09/2023, 17:09

ActuaLitté

Sophie de Sivry : “Elle nous a offert un espace sécurisant, une famille littéraire”

#PEPLP23 – Lauréate en 2022 du Prix Envoyé par La Poste, la romancière Laura Poggioli était présente lors de la remise du prix 2023. Pour elle, ce fut l’occasion de rendre hommage à son éditrice, Sophie de Sivry, décédée en juin dernier. Avec son autorisation, ActuaLitté reproduit ici le texte qu'elle a partagé.

07/09/2023, 10:38

ActuaLitté

Célina Salvador nouvelle Directrice éditoriale de la BD d'Albin Michel

Le 11 septembre 2023, Célina Salvador intégrera les Éditions Albin Michel en tant que Directrice éditoriale du département bande dessinée, sous la supervision de la directrice des départements jeunesse et bande dessinée de la maison, Marion Jablonski.

06/09/2023, 16:37

ActuaLitté

Holly : le nouveau Stephen King est sorti

Ce 5 septembre est paru le dernier Stephen King, Holly, aux éditions Simon & Schuster. Un nouveau titre du maître de l'horreur centré sur la détective Holly Gibney. Une traduction française de l'ouvrage doit paraître en début d'année 2024, aux éditions Albin Michel.

06/09/2023, 12:44

ActuaLitté

Un nouveau Patrick Modiano et un inédit de Jean Teulé en octobre

Octobre marquera le retour dans les librairies de Marc Lévy et Ken Follett, mais pas seulement : les éditions Mialet-Barrault éditent un inédit du regretté Jean Teulé, disparu brutalement en octobre dernier, quand Gallimard publie le nouveau texte du Prix Nobel de littérature 2014, Patrick Modiano, La danseuse.

05/09/2023, 18:37

ActuaLitté

NRF : Après son départ de Radio France, Olivia Gesbert rejoint Gallimard

Cet été, on apprenait qu'Olivia Gesbert, une des figures de l'entretien littéraire et culturel de France Culture depuis 7 ans, n’était pas reconduite, notamment à cause de tensions avec ses équipes. Gallimard annonce placer la femme de radio à la tête de La Nouvelle Revue française (NRF). Elle remplace Maud Simonnot, partie au Seuil pour devenir directrice de la fiction française.

05/09/2023, 11:59

ActuaLitté

Éditions Quanto : 5 années de textes résolument incarnés

Lancées en 2018 par la Fondation des PPUR (Presses polytechniques et universitaires romandes), les éditions Quanto célèbrent cet automne leurs 5 ans. 

05/09/2023, 11:47

ActuaLitté

Luca Di Fulvio : Le Paradis caché, une dernière facétie

Éditrice de tous les ouvrages de Luca Di Fulvio, la maison Istya (ex Slatkine & Cie) vit un moment paradoxal – entre l’adieu à l’homme et ami et le plaisir de voir son roman paraître. Avec un tirage initial de 24.000 exemplaires et une mise en place de 15.000, l'ouvrage a déjà suscité une réaction dithyrambique parmi les libraires, certains le préfèrent même au Gang des rêves (trad. Elsa Damien).

05/09/2023, 11:34

ActuaLitté

Tintin et la Castafiore : retour du rossignol milanais restauré

Bianca perdra de nouveau ses bijoux, mettant le château de Moulinsart sens dessus dessous : les éditions Casterman annoncent la réédition de l’album signé Hergé, en version originale. 80 pages en couleur, pour 16,95 €, à retrouver en librairies dès le 4 octobre.

02/09/2023, 11:20

ActuaLitté

“Aux Feuillantines”, l'éditeur de l’inaccessible à portée de main

« ... [N]ous regardions souvent / Sur le haut d’une armoire un livre inaccessible... », écrivait Victor Hugo dans Aux Feuillantines. Sous ce patronage, se crée la maison éponyme. L’éditeur présente des ouvrages rares d’hier et d’aujourd’hui, pour la plupart inédits en langue française, choisis, traduits, illustrés et fabriqués avec soin. 

31/08/2023, 17:50

ActuaLitté

Embrouillamini autour d'une biographie de Céline Dion

Ce 30 août paraît une biographie non autorisée de Céline Dion, et ici comme celle d’Ivan Jablonka au sujet de Jean-Jacques Goldman, la polémique n’est pas loin... Si pour le second, l’auteur-compositeur-interprète  n’a pas apprécié être le sujet d’un ouvrage après avoir décidé de se retirer totalement de la sphère publique, la Québécoise accuse l’auteure Laurence Catinot-Crost d’avoir travesti la réalité…

30/08/2023, 17:42

ActuaLitté

Ancien PDG des Éditions La Découverte, François Gèze, est mort

« C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de François Gèze », révèle Editis. Président-Directeur Général des Éditions La Découverte de 1982 à 2014, Stéphanie Chevrier lui a succédé en 2018. 

29/08/2023, 17:41

ActuaLitté

L'incisif Ivan Jablonka contrarie le discret Jean-Jacques Goldman

Ce 28 août, les éditions du Seuil annonçaient l’arrivée de la critique littéraire et cofondatrice du site Diacritik, Christine Marcandier, à la tête de La Librairie du XXIe siècle. Elle succède ici au regretté Maurice Olender, disparu en octobre 2022. Un auteur de cette exigeante collection est l’historien Ivan Jablonka, qui y publie son dernier ouvrage, Goldman. La biographie d’une figure française qui n’a pas enthousiasmé l’abonné au classement des personnalités préférées des Français…

29/08/2023, 17:34

ActuaLitté

La Symphonie des monstres : Marc Levy, mais aussi Ken Follett en octobre

Les éditions Robert Laffont se préparent à un riche mois d’octobre... en termes de noms : le dernier Ken Follett, Les Armes de la lumière (trad. Odile Demange, Valentine Leÿs, Christel Gaillard-Paris, Renaud Morin), qui clôt un cycle en huit tomes d’une grande saga à travers le dernier millénaire occidental, et le retour d’un certain Marc Lévy avec son 25e roman, La Symphonie des monstres

28/08/2023, 18:19

ActuaLitté

Christian Counillon nouveau Directeur éditorial Sciences d'Albin Michel

Christian Counillon intègrera les Éditions Albin Michel le 4 septembre prochain, en tant que Directeur éditorial Sciences. Il supervisera la création d'un département consacré à l'ensemble des disciplines scientifiques, à travers diverses collections.

28/08/2023, 16:34

ActuaLitté

Covid-19 : Flammarion publie le journal d'Agnès Buzyn  

Agnès Buzyn a joué un rôle central lors des premiers temps de la pandémie de Covid-19 en France, en tant que ministre des Solidarités et de la Santé, poste qu'elle a occupé de mai 2017 à février 2020, un mois avant l'instauration historique du 1er confinement. Durant cette période, où elle fut au coeur de la tempête, elle a tenu entre janvier et juin 2020 un journal, à paraître ce 27 septembre.

28/08/2023, 11:56

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Sortir du nucléaire, quand la langue française y fait son entrée ?

Présentées comme une solution quasi magique face à l'épuisement des ressources et au réchauffement climatique, les centrales nucléaires n'en soulèvent pas moins d'intenses débats de société. Productrices de déchets, particulièrement vétustes en France... Pour s'écharper sur le sujet, il sera désormais possible de ne pas céder à l'anglais...

26/09/2023, 15:44

ActuaLitté

Amiens : la bibliothèque Louis Aragon (aussi) victime des punaises de lit

Mercredi 20 septembre, la bibliothèque Louis-Aragon d’Amiens était temporairement fermée en raison de la présence de punaises de lit dans l’espace de lecture des magazines. Après traitement adéquat, la structure reprenait le cours normal de ses activités, mais ce 26 septembre, la ville annonce dans un court communiqué que « malgré le traitement réalisé la semaine dernière, la bibliothèque Louis Aragon est fermée jusqu’à nouvel ordre ».

 

26/09/2023, 15:43

ActuaLitté

Label Emmaüs : rentrée littéraire, rentrée solidaire

2022 a été une année de bouleversements économiques. La baisse du pouvoir d'achat a touché de plein fouet la population, exacerbant la précarité, notamment chez les jeunes. Dans ce contexte, un Français sur trois s'est tourné vers les produits d'occasion, une conséquence directe de la crise sanitaire et de l'inflation galopante.

26/09/2023, 12:03

ActuaLitté

Italie : Les éditeurs réclament des fonds pour les manuels scolaires 

Les familles et les représentants de la chaîne du livre, notamment l’AIE (Associazione italiana editori) et l’ALI (Associazione italiana librai), ont signé un appel au gouvernement pour défendre le droit aux études, et augmenter les fonds destinés à l'achat de manuels scolaires par les familles les moins aisées.

25/09/2023, 16:53

ActuaLitté

En Turquie, une langue indo-européenne inconnue se délie

Des fouilles archéologiques, réalisées dans le secteur de Boğazköy-Hattusha, au centre de la Turquie, par une équipe de l'Institut archéologique allemand, ont mis au jour des écrits cunéiformes. Ces derniers font état d'une langue indo-européenne jusqu'à présent inconnue, le kalašma.

25/09/2023, 12:33

ActuaLitté

Une vaste concertation autour du livre démarre en Nouvelle-Aquitaine

Le Centre national du livre, en collaboration avec la Drac Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine et ALCA, annonce une grande journée de discussions autour du futur Contrat de filière Livre 2025-2027. Ce rendez-vous majeur se tiendra le lundi 25 septembre 2023, de 9h30 à 17h, dans l'enceinte de la MÉCA à Bordeaux.

25/09/2023, 09:55

ActuaLitté

Lauréats de la première bourse de création sonore La Plume de Paon

A l'occasion des Régionales du livre audio et du podcast qui se sont tenus le 22 septembre au siège de la Région Grand Est, La Plume de Paon a annoncé les lauréats de la sa première bourse de création sonore, soutenue par la Région Grand Est, la DRAC Grand Est et la Ville de Strasbourg. Cette aide vise à soutenir la création d’un livre audio natif et à faire émerger de nouveaux talents dans le paysage francophone du livre audio.

24/09/2023, 14:55

ActuaLitté

Ghibli trouve un partenaire qui protègera l'avenir du studio 

En juillet de cette année, Ghibli a achevé, après sept ans de travail, le dernier film du réalisateur Hayao Miyazaki, Le Garçon et le héron. Cependant, le succès de cette production n’éclipsait pas les réalités du studio : le réalisateur Hayao Miyazaki a 82 ans et le producteur Toshio Suzuki, 75 ans. À ce titre, leur succession et le futur de Ghigli restaient une source de préoccupation, maintenant résolue.

24/09/2023, 14:37

ActuaLitté

Une autrice de livres jeunesse suspectée de meurtre à Dunkerque

C’est dans la nuit du 17 au 18 septembre que Patrice Charlemagne a été assassiné à Dunkerque. Ce professeur, maître de conférences, enseignant à l’université du Littoral Côte d'Opale avait été frappé de plusieurs coups de couteau. Dans un premier temps, son épouse avait appelé la police pour faire état d’un cambriolage. Mais rapidement, cette dernière a avoué être à l’origine des faits.

24/09/2023, 13:00

ActuaLitté

La Reine Camilla et Brigitte Macron, bientôt un club de lecture ?

La visite du couple royal britannique en France aura conduit Camilla Paker Bowles à visiter la Bibliothèque nationale de France avec Brigitte Macron. Et tandis que Charles III prononçait un discours devant le Sénat, son épouse dévoilait dans l’établissement, la création de L’Entente littéraire. Un prix franco-britannique valorisant les littératures Young adult de part et d’autre de La Manche.

24/09/2023, 12:06

ActuaLitté

Académie française : Amin Maalouf en futur Secrétaire perpétuel

Élu le 23 juin 2011 au fauteuil 29, qu’occupait Claude Lévi-Strauss, Amin Malouf s’imposerait auprès de ses confrères de l’Académie française. Sa candidature déposée pour succéder à Hélène Carrère d’Encausse ferait l’unanimité. Et d’autant plus qu’il est seul en lice. De quoi apaiser les tensions qui régnaient sous la Coupole.

23/09/2023, 15:14

ActuaLitté

Katana, magie et yakuzas : Kagura Bachi, le manga hors norme

Avec ce titre, la Shueisha a littéralement pulvérisé la concurrence : Kagura Bachi est apparu voilà quelques jours à peine sur la toile et l’engouement frise la folie douce. En moins de 48 heures, tout le net parlait de Takeru Hokazono, le créateur de ce shonen mêlant action, fantastique et surnaturel. Sabre et magie, et au milieu, un forgeron : Chihiro, en plein équarrissage.

23/09/2023, 12:16

ActuaLitté

En Russie, la terreur s'entretient grâce à la “persécution” des artistes

Le Conseil des droits de l’homme de l'Organisation des Nations Unies s'est penché, ce jeudi 21 septembre, sur la situation au sein de la Fédération de Russie. Mariana Katzarova, experte et rapporteuse spéciale, a présenté son rapport sur le sujet, qui souligne notamment l'importance de la « persécution des figures culturelles » dans l'œuvre de propagande et de maitrise de la société civile du Kremlin.

22/09/2023, 11:25

ActuaLitté

Bibliothèques : aux États-Unis, une censure qui dure

BookBanUSA — L'Association des Bibliothécaires américains (American Library Association, ALA) constate, avec le dépit que l'on peut imaginer, une nouvelle progression des tentatives de censure des collections. Les établissements ont fait face à 695 démarches entre janvier et août 2023, et aucun État ou presque n'est épargné.

21/09/2023, 15:10

ActuaLitté

GRR contre GPT : l'auteur de Game of Thrones attaque OpenAI

De l'autre côté de l'Atlantique, l'intelligence artificielle ne fait pas vraiment rêver les auteurs. Ou, plutôt, la manière dont sont conçus les outils d'OpenAI ou de Meta les interroge : entraînés à l'aide de textes, ils s'appuient aussi sur leurs œuvres, sans autorisation ni compensation. Une action collective en justice s'organise contre OpenAI (ChatGPT), avec quelques grands noms, dont G.R.R. Martin, Jodi Picoult, John Grisham ou encore Jonathan Franzen.

21/09/2023, 12:13

ActuaLitté

Marché conclu : un webinaire sur la commande publique de livres

La Fédération interprofessionnelle du livre et de la lecture (Fill) et le ministère de la Culture convient bibliothécaires, libraires, acheteurs publics et élus à un webinaire entièrement consacré aux marchés publics de livres. Le rendez-vous est donné pour le 19 octobre.

21/09/2023, 11:04

ActuaLitté

Amin Maalouf rejoint le conseil de l'ordre national du Mérite

Membre de l'Académie française depuis 2011, l'écrivain Amin Maalouf est fait Grand officier de l'ordre national du Mérite en 2019. Par un décret, le président de la République a nommé l'auteur du Rocher de Tanios (Grasset, 1993) au sein du conseil de l'ordre national du Mérite.

21/09/2023, 09:35

ActuaLitté

Une lettre récemment découverte du Dr. Johnson cédée 45 000 €

Une lettre récemment découverte du célèbre auteur du Le Dictionnaire de la langue anglaise, Dr. Johnson (1709-1784), a été cédée ce 20 septembre à une institution britannique non nommée, pour la somme de 38.460 £ (44.465 €) : soit quatre fois son estimation initiale de 8000 £ (environ 9000 €). C'est la maison de ventes aux enchères Chorley's qui a organisé la vente.

20/09/2023, 18:36

ActuaLitté

Gallimarécage : une rapide amnistie pour Gabriel Matzneff

Gabriel Matzneff face à Antoine Gallimard, dans les jardins de la maison d'édition homonyme, dans le 7e arrondissement de Paris. La photographie, dévoilée par Médiapart, révèle une proximité persistante entre l'auteur accusé de viols sur mineurs et l'éditeur parisien. Mais renseigne aussi sur la manière dont certaines institutions culturelles pardonnent leurs protégés. 

20/09/2023, 16:44

ActuaLitté

Meta l'assure : son IA veille sur les droits des auteurs

Visé par une plainte de trois auteurs américains, le groupe Meta (propriétaire du réseau social Facebook) répond que son intelligence artificielle, LLaMA, est développée dans un respect total du copyright. Pour la multinationale, l'usage de textes sous droits pour améliorer sa technologie relève par ailleurs du fair use, une exception au droit d'auteur à des fins de recherche.

20/09/2023, 14:34

ActuaLitté

La Grande-Bretagne, une “terre noire” ? Un livre jeunesse crée la polémique

Stonehenge est l’un des monuments préhistoriques les plus célèbres au monde, situé dans le comté de Wiltshire en Angleterre. L’ensemble mégalithique érigé il y a près de 5000 ans fascine toujours autant par son mystère. Cette fois, il ne fait pas l’actualité par l’entremise d’une nouvelle hypothèse qui expliquerait sa nature, mais par la parution d’un livre jeunesse signé de l’auteure Atinuke, Brilliant Black British History (Brillante histoire noire britannique). Elle y affirme notamment que le site de pierres levées a été construit lorsque la Grande-Bretagne était une « terre noire ».

20/09/2023, 14:31

ActuaLitté

La rémunération pour copie privée se duplique en Nouvelle-Calédonie

L’exception pour copie privée s'applique en France depuis une loi de 1957 et a permis, à partir de 1985, le versement d'une redevance aux auteurs et éditeurs par les fabricants de dispositifs d'enregistrement. Ceci afin de compenser les éventuelles pertes de revenus liées aux copies d'oeuvres réalisées dans un cadre privé. En Nouvelle-Calédonie, une version locale de ce mécanisme a été votée en juillet dernier.

20/09/2023, 11:15

ActuaLitté

Au Texas, censure (provisoire) d'une loi de censure des livres

BookBanUSA — Au Texas, une coalition d’éditeurs, de libraires et de bibliothécaires avait porté plainte en juillet pour empêcher l'application de la loi « Reader Act », qui imposait notamment aux vendeurs de livres de participer à un mouvement de contrôle et de censure. La cour fédérale a émis une injonction préliminaire qui, dans l'attente d'un jugement définitif, bloque temporairement la mise en œuvre de cette législation contestée.

20/09/2023, 09:20

ActuaLitté

Culture et diplomatie : une directive qui ne manque pas de Sahel

La France devient persona non grata dans le Sahel. Les coups d'État au Burkina Faso, au Niger, au Mali et au Gabon, souvent soutenus par la population, témoignent aussi d'un certain ras-le-bol de la complaisance française vis-à-vis des ploutocraties. Une situation géopolitique qui rejaillit sur la culture, avec une circulaire du ministère des Affaires étrangères particulièrement radicale...

19/09/2023, 16:23

ActuaLitté

L'oeuvre de Lukas Bärfuss entre aux Archives littéraires suisses

Lukas Bärfuss remet ses travaux aux Archives littéraires suisses (ALS) à Berne. Résidant à Zurich, le romancier, metteur en scène et essayiste de 51 ans s'est distingué aussi bien en Suisse qu'à l'international.

19/09/2023, 15:48

ActuaLitté

Le Centre technique du livre de l'enseignement supérieur cherche sa direction

Le Centre technique du livre de l'enseignement supérieur (CTLes), établissement public administratif situé à Bussy-Saint-Georges, prend une nouvelle direction : des appels à candidatures ont été diffusés pour les postes de directeur et de directeur adjoint. Date des entrées en fonction : le 1er janvier 2024.

19/09/2023, 10:56

ActuaLitté

Le “Facebook de la recherche” trouve un accord avec l'édition scientifique

Réseau social gratuit, mais sur inscription uniquement, ResearchGate propose aux chercheurs de se créer un cercle de connaissances, mais aussi d'accéder aux articles et publications des collègues. Les éditeurs scientifiques se sont rapidement inquiétés de cette diffusion des résultats de la recherche et, après quelques années de procédures judiciaires, annoncent un accord avec la plateforme.

19/09/2023, 10:42

ActuaLitté

Plus de 200 livres nazis perquisitionnés en Argentine

Mercredi 13 septembre, les forces de l'ordre argentines ont fermé une imprimerie clandestine qui produisait des livres aux contenus nazis et antisémites : elle faisait l’objet d’une enquête depuis 2021. Les policiers ont saisi plus de 200 ouvrages d’endoctrinement, et arrêté Pablo Giorgetti, le responsable de cette lugubre entreprise.

19/09/2023, 09:04

ActuaLitté

Accusation d'agression sexuelle : le livre de Russell Brand suspendu

Outre d’être un acteur, notamment aperçu dans le film American Trip, le Britannique Russell Brand a écrit plusieurs ouvrages. Dans Revolution, il partageait ses vues sur la société, et précédemment dans My Booky Wook, il raconte une existence de consommation de drogues à outrance. Il avait signé un accord avec la maison Pan Macmillan pour une nouvelle version de son dernier texte, mais le contrat a été suspendu. La raison ? Quatre femmes l’accusent d’agression sexuelle, et une de viol…

18/09/2023, 17:44

ActuaLitté

États-Unis : dépité par l'éditeur de comics, un auteur défie DC

Acteurs, réalisateurs, scénaristes et désormais... auteurs ? Le groupe éditorial DC Comics, rattaché à Warner Bros, a été vivement critiqué par le scénariste américain Bill Willingham, à l'origine de la série Fables (traduite en français par Nicole Duclos, Urban Comics). Il dénonce une relation de travail dégradée et annonce que la licence relève à présent du domaine public, ce que dément l'éditeur.

18/09/2023, 13:06

ActuaLitté

Geneviève Pigeon élue présidente de l'Association nationale des éditeurs de livres

L'Association nationale des éditeurs de livres (ANEL, Québec) s'est réunie pour sa conférence annuelle le 15 septembre, permettant à ses nombreux adhérents de discuter des sujets majeurs et d'élire une nouvelle présidente, ainsi que plusieurs représentants au sein de leur comité directeur. L'organisme compte quelque 115 maisons d'édition membres.

18/09/2023, 09:34

ActuaLitté

Des députés entendent "encadrer l’IA par le droit d’auteur"

Ce 12 septembre, plusieurs députés de la majorité ont déposé une proposition de loi visant à « encadrer l’intelligence artificielle par le droit d’auteur ». Ces derniers sont formels : « Face à l’IA, écosystème qui avance à pas de géant, le législateur doit protéger impérativement les auteurs et artistes de la création et de l’interprétation selon un principe humaniste, en accord juridique avec le Code de la propriété intellectuelle. »

 

15/09/2023, 16:33

ActuaLitté

Piratage : quatre éditeurs scolaires à l'abordage de LibGen

Éternel adversaire des éditeurs scientifiques, le site LibGen fait l'objet d'une nouvelle procédure, intentée par quatre grands groupes d'édition américains, Cengage, Macmillan Learning, McGraw Hill et Pearson Education. Ensemble, ils revendiquent plus de 20.000 ouvrages diffusés sans autorisation par la plateforme.

15/09/2023, 16:21

ActuaLitté

Livre interdit aux mineurs par Darmanin : un recours pour “excès de pouvoir”

BienTropPetit — La Ligue des droits de l’Homme (LDH), de longue date engagée contre la censure des œuvres et pour la liberté de création, a déposé un recours en annulation de l'arrêté ministériel restreignant l'accès du livre Bien trop petit de Manu Causse (éditions Thierry Magnier) aux mineurs. Une question prioritaire de constitutionnalité sera par ailleurs déposée contre la loi du 16 juillet 1949, à l'origine de l'arrêté.

15/09/2023, 12:04

ActuaLitté

Marseille : la librairie l’Hydre aux mille têtes victime d'un incendie volontaire

La librairie indépendante, l’Hydre aux mille têtes, située 96 rue Saint Savournin dans le 1er arrondissement de Marseille, a subi « un incendie volontaire » dans ses locaux dans la nuit du dimanche 10 septembre. L’acte n’a pas été signé et personne ne l’a revendiqué, explique l’équipe de la structure, et de ce fait, elle souhaite éviter toutes « hypothèses hasardeuses » pour le moment. Une plainte a été déposée, mais l'espoir de retrouver le ou les coupables est bien mince...

14/09/2023, 17:56

ActuaLitté

L'Europe cherche des émissaires à même de promouvoir la lecture

La Fédération des Éditeurs Européens (FEE) salue l'adoption du rapport sur l'Avenir du Secteur du Livre en Europe aujourd'hui par le Parlement européen, à une ample majorité. C'est la première fois en 10 ans que le Parlement émet des recommandations spécifiques pour ce secteur, où l'Europe est leader mondial.

14/09/2023, 15:43