#Economie

Gibert Joseph ferme trois librairies : vers “un démantèlement” du groupe ?

Selon les informations obtenues par ActuaLitté, la direction de Gibert Joseph a décidé la fermeture de trois librairies. Un processus enclenché qui préoccupe désormais les salariés. Présente dans une vingtaine de villes en France, l’enseigne a en effet semé le doute sur l’avenir d’autres établissements.

Le 23/05/2020 à 14:39 par Nicolas Gary

49 Réactions | 5 Partages

Publié le :

23/05/2020 à 14:39

Nicolas Gary

49

Commentaires

5

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Chez Gibert « on cultive le secret », nous glisse un salarié. La direction, que ActuaLitté n’est pas parvenue à joindre, n’y est pourtant pas allée par quatre chemins. « Au cours de la semaine, trois établissements ont été visités par la DRH. Nous avions été alertés par un email de notre direction qui ne faisait pas preuve d’un grand optimisme », nous indique-t-on. « À ce jour, pas plus d'éléments : il faut attendre les consultations avec les élus du personnel », répond-on au sein l'entreprise. Si elles peuvent avoir lieu...

Trois librairies sur le carreau

La direction a en effet demandé la mise en liquidation judiciaire pour les librairies d’Aubergenville, Chalon-sur-Saône, et Clermont-Ferrand. Soit près d’une trentaine de salariés concernés, sans possibilité de PSE. « Nous n’atteignons pas le seuil légal de 10 licenciements sur 30 jours consécutifs », explique la CGT. Dans cette perspective, aucun reclassement ni proposition d’alternatives.

« On nous laisse dans un marché de l’emploi sinistré et dans les mains de l’administrateur judiciaire. De la sorte, l’entreprise peut considérer que sa responsabilité sociale n’est pas engagée », témoigne un salarié. « Les “Gibert” auraient connu, comme toutes les autres librairies un trou d’air, et les difficultés financières engendrées par le Covid justifieraient alors ces mesures. »

Les audiences pour les librairies de Clermont et Chalon-sur-Saône sont fixées au 28 mai, celle d’Aubergenville n’est pas encore connue. 

« La logique a été de nous pointer que le monde du livre a vécu une situation compliquée, que nos magasins sont fragiles et avec une crise qui a accentué la situation », poursuit un membre du personnel. « La solution était prise pour le groupe, nous aurons accès à des indemnités de licenciement, il fallait donc l’accepter. »

Âpre, surtout en s’entendant expliquer que « nous sommes encore jeunes et qu’on retrouvera du travail. Certains ont beaucoup d’expérience, et à 50 ans, dans la librairie, cela n’a rien d’une évidence d’être réembauché ». 

La nouvelle intervient après que Richard Dubois, directeur commercial du groupe, a décidé de prendre sa retraite, en mars dernier.

“Gibert se dédouane”

La CGT, contactée par ActuaLitté, ne mâche pas ses mots, et parlerait même « d’un effet d’aubaine, avec le déconfinement. La direction de Gibert se dédouane totalement : ce ne sont pas eux qui prennent la décision des licenciements, puisqu’elle découlera de la conclusion de l’administrateur ».

Et d’ajouter : « La responsabilité de l’employeur est d'autant plus grande qu'aucune mesure n’a été prise, un tant soit peu significative, pour maintenir l’activité, malgré la volonté du personnel. »

La situation économique du groupe n’étonne pourtant personne : « La direction nous tient à l’écart de toute logique collective, et même sans vision d’ensemble, on sait que les librairies encaissent un léger déficit — pour les boutiques parisiennes tout du moins. »

Longtemps imaginée, l'arrivée d’un repreneur qui aurait signé un chèque pour l’ensemble du réseau serait alors balayée par celle « d’un démantèlement du groupe ? La réduction de la voilure semble conduire leur stratégie : fermer des librairies en province ; restructurer sur Paris, tout est possible. La logique économique du groupe, de toute manière, nous a toujours échappé ».

Rappelons qu’en novembre 2017, l’autorité de la concurrence avait approuvé le rachat de Gibert Jeune par Gibert Joseph, réunissant les deux enseignes sous un même pavillon. Et ce, après des années de séparation.

mise à jour 16 h :

La CGT vient de diffuser une réaction directe à cette annonce de fermeture des librairies. Nous la reproduisons ici dans son intégralité. Elle confirme les informations déjà communiquées par ActuaLitté.

La rumeur était vraie. Nous avons eu ce jour confirmation que les trois magasins Gibert Joseph qui n'avaient pas réouvert à l'issue de la période de confinement sont bien sous la menace d'une liquidation.

Nos collègues sont sous le choc après avoir appris la cessation d'activité à quelques jours de l'audience du tribunal du commerce qui scellera le sort des boutiques. Si la date n'est pas encore fixée pour Aubergenville, ce sera le 28 mai pour Chalon-sur-Saône et Clermont-Ferrand. Une trentaine de salariés sont concernés.

Nous n'avons pas de mots pour qualifier le procédé utilisé par la direction pour restructurer le groupe Gibert Joseph. Les collègues avec qui nous avons pu nous entretenir sont abasourdis. Profitant du confinement pour conduire dans le plus grand secret les démarches de liquidation, la direction, par l'intermédiaire du DRH, a annoncé cyniquement dans une seule et unique réunion pour chaque boutique que le magasin dans lequel nos collègues travaillent pour certains depuis plusieurs dizaines d'années ne rouvrira pas ses portes.

La brutalité de la démarche s'explique par la tentative de la direction de s'exonérer de ses responsabilités sociales en laissant le soin à l'administrateur de procéder aux licenciements sans que nos collègues puissent exiger du groupe Gibert Joseph une participation supra-légale à leurs conditions de départ. Aucune considération économique, de quelque nature qu'elle soit, ne peut justifier ces pratiques : dans la période actuelle, placer des salariés en situation de chômage dans des bassins d'emploi fragilisés en ne leur octroyant que les indemnités légales est proprement scandaleux.

Notre section syndicale ne pouvant agir légalement qu'au périmètre des magasins parisiens, nous souhaitons en premier lieu adresser à nos collègues toute notre solidarité. Nous comprenons mieux, dans la situation actuelle, le refus catégorique de mettre en place d'une représentation du personnel commune à l'ensemble des magasins du groupe.

La direction peut ainsi licencier trente personnes sans avoir l'obligation de mettre en place un Plan de Sauvegarde de l'Emploi. La section CGT Gibert Joseph et son syndicat, l'US CGT Commerce et Services de Paris appuieront sans réserve les revendications des collègues d'Aubergenville, Chalon-sur-Saône et Clermont-Ferrand.

 

mise à jour 28/05 :

Les tribunaux de commerce de Chalon-sur-Saône et Versailles viennent de se prononcer sur le sort des établissements de Chalon et Aubergenville. Si dans le premier cas, un délais d'un mois reconductible a été obtenu, le sort de la seconde librairie est définitivement scellé.

photo ActuaLitté, CC BY SA 2.0 - Gibert Joseph boulevard Saint-Michel, Paris

Dossier -  Liquidation, prudence, salariés : les librairies Gibert Joseph en question

49 Commentaires

 

Anne BG

23/05/2020 à 21:14

Tout proprement scandaleux ne rien lâcher se battre jusqu’au bout
Mobilisez vos élus et lancez une pétition en ligne
COURAGE
Anne

Fit92

24/05/2020 à 19:59

A AnneBG. Qu'est-ce qui est "proprement scandaleux" au juste ? j'essaie de comprendre votre message. Merci. C'est triste, c'est une mauvaise nouvelle, c'est dur, terrible pour certains, mais où est le scandale ? quel scandale ?

Ebezener Scrooge

23/05/2020 à 23:09

Les gens n'achètent plus de livre, l'entreprise perd de l'argent mais tant pis, les pleurnichards qui croient que l'argent tombe du ciel (un débile disait jadis : ça coûte rien c'est l'état qui paye) exigent de garder leur emploi... Avec quoi on va les payer si l'entreprise ne gagne plus rien ? ah j'oubliais ! avec l'argent des autres...

Mickey

24/05/2020 à 01:52

Ok Scrooge.

Willy le Borgne

24/05/2020 à 10:29

C'est bien vous faîtes honneur à votre pseudo, vivement que les fantômes viennent vous voir, vous en avez bien besoin

Jihache

24/05/2020 à 02:09

C'est incroyable, hein, ces gens qui consacrent une partie de leur vie à une entreprise et qui osent ensuite en demander de quoi vivre ! Quelle impudence, ils pourraient aller crever en paix dans leur pavillon de banlieue, n'est-ce pas.

Nathalie BUISSON

24/05/2020 à 05:49

Vous n'avez à l'évidence pas encore été visité, Scrooge ! Vos commentaires sont d'un autre âge. A l'évidence vous n'avez pas compris ce qui est légitimement reproché à l'employeur.

Ansima

24/05/2020 à 06:56

Pseudo joliment choisi ...
Ce message serait donc à prendre au second degré. Tout du moins, je l'espère car le raccourci, "futurs chômeurs = pleurnicheurs" dans le contexte actuel que vit les milieux culturels, me paraît indécent.

Rémy Frey

24/05/2020 à 11:04

Ce courageux monsieur Ebezener Scrooge qui ne connait manifestement rien au marché du livre, aux librairies et à Gibert Joseph pourrait avoir la décence de garder ses propos de café du commerce pour lui. Traiter derrière son écran de pleurnichards des salariés mis à la porte en deux heures d'un magasin où ils travaillaient pour certains depuis des dizaines d'années est méprisable.

Rémy Frey

Masqué

24/05/2020 à 13:40

Ebezner scrooge vous ne connaissez pas la société Gibert Joseph, les différentes directions bicéphales qui se succèdent depuis des années n'ont aucune valeur humaine, ils sont tous ou pour la plus part issus de la famille Gibert mais malheureusement incompétents depuis une bonne quinzaine d'années...il serait temps qu'ils payent leurs incompétences..soutien total aux salariés des magasins qui vont fermé et aux autres qui ne vont pas tarder

Daniel Cased

24/05/2020 à 14:26

Une entreprise vous emploie 5-10 ou 15 ans
Vous permet de vivre peut être d acheter une maison d'elever vos enfants
Le jour où l entreprise doit fermer parce qu elle n est plus rentable les insultes pleuves
Pourrit capitaliste vendu rien sur le passer ensemble

Frabrice

24/05/2020 à 18:03

A Daniel Cased : ce n'est pas l'entreprise qui permet aux salariés de pourvoir à leurs besoins, c'est au contraire le travail des salariés qui permet à l'entreprise de faire de l'argent qui va ensuite et pour une partie dans les salaires. C'est trop facile d'inverser les rôles et de dire que l'on doit tout à l'entreprise…

Lulu

25/05/2020 à 11:18

Merci de votre réponse à M.Daniel Cased : hallucinant qu'en 2020, on en soit à devoir expliquer ce rapport salarié//entreprise ... On n'est pas sorti de la mouise avec les visions paternalistes de 19è siècle ...

Jihache

24/05/2020 à 19:19

"Une entreprise vous emploie 5-10 ou 15 ans"
NON
"Vous travaillez dans une entreprise pendant 5, 10 ou 15 ans".

LecteurParis

24/05/2020 à 19:37

C'est sur qu'avec cette réaction de la CGT, les éventuels repreneurs ne vont pas se précipiter.

Arragon-Guery

24/05/2020 à 21:23

:sick:le mouvement du personnel est possible, cela si les employés n'ont pas maison, je que là, il faut faire dès concessions. Cela sera de plus en plus nécessaire
FAUX, les Français lisent tjrs autant les liseuses n'ont pas eu de succès. :shut: :P

Franck

24/05/2020 à 21:42

Gilbert jeune a toujours été une référence dans le quartier étudiant de saint michel, ce n'est pas un simple libraire mais un mythe culturel pour de nombreux étudiants qui se sont formés depuis des lustres de livres spécialisés universitaires, il faut sauver ce libraire, il a sa place depuis toujours dans ce quartier.

Christophe Aubert

25/05/2020 à 04:40

La réaction de la CGT devrait être quoi ? Applaudir ? Décidément certains ne connaissent rien au rôle d'un syndicat... Et que croit Scrooge ? Que cela lui coûtera moins cher le chômage des autres, plutôt que maintenir leur activité ? Lui ne comprend rien à l'économie.

koinsky

25/05/2020 à 07:36

Expliquez-moi comment une librairie qui touche 35% sur chaque livre peut décemment se plaindre en regard des 8/10 % de ce que touche l'auteur pourtant créateur d'au moins pour 70 % de sa valeur ajoutée, sinon le système d'intermédiaires qui taxe à tous les étages (taxes, loyers, charges...) toute création jusqu'à la rendre absurde et exsangue ? C'est donc un problème de vampirisation de la valeur ajoutée.

Drere

25/05/2020 à 08:59

Rappelons quand même que l'éditeur, le grand vampire qui s'enrichit sur le dos des pauvres auteurs à qui il ne laisse que les miettes, paye 100 % du coût de conception et de fabrication du livre et ne touche qu'environ 20 % de son prix de vente.

Jihache

25/05/2020 à 09:53

Oui bien sûr, Drere, un livre ne coûte rien à produire à son auteur.
Il se pose un matin sur les toilettes, et paf, il le démoule.
Ce n'est pas des semaines, des mois de travail à temps plein.

Drere

25/05/2020 à 14:30

Un livre demande du travail à son auteur, mais aussi à l'éditeur qui participe à la mise en forme du texte, au fabricant qui conçoit le format papier, à l'imprimeur qui l'imprime, au diffuseur qui démarche les librairies, au distributeur qui transporte les exemplaires, et au libraire qui les vends. Sans compter les graphistes, les commerciaux, les correcteurs... Tous ces gens travaillent à temps plein pour faire parvenir le livre chez le lecteur. Penser que l'auteur devrait toucher la part du lion et tous les autres membres de la chaîne devraient se contenter des miettes n'a rien de juste.

Jihache

25/05/2020 à 16:31

Personne ne prône ce que vous évoquez dans votre dernière phrase. Il est simplement question d'une meilleure répartition.
Et actuellement, les miettes, elles sont pour l'auteur. Vous évoquez à juste titre des gens qui travaillent à temps plein pour faire parvenir le livre au lecteur. Et c'est vrai.
C'est également le cas de l'auteur et étrangement, c'est très très souvent le seul qui n'en vit pas, n'est-ce pas.
Il y a là quelque chose qui, personnellement, me chiffonne. Le seul qui ne vit pas de son travail, c'est l'auteur. L'éditeur se rémunère et vit de son travail, le graphiste, le diffuseur, le distributeur, le libraire. Certains en vivent mieux que d'autres mais en gros, le seul qui, à moins de s'appeler Marc Lévy, bosse à côté, c'est celui qui produit le produit.
Après, ça me dérange peut-être parce qu'un roman me demande 4 à 6 mois de travail régulier et que je touche des clopinettes.

Achi

21/03/2021 à 15:09

Très juste ce que vous dîtes

Drere

25/05/2020 à 19:51

Rassurez-vous, le reste des prestataires de l'édition ne parviennent pas non plus à vivre des ventes de vos livres ; c'est en travaillant sur plusieurs centaines de titres par an qu'ils parviennent à se rémunérer.

Pardonnez-moi si j'ai mal interprété vos propos, mais vous disiez dans votre premier message que les auteurs produisaient 70

Jihache

25/05/2020 à 20:47

Vous jouez quand même sur les mots et visiblement sur les identités.
Je sais bien que les professionnels de l'édition ou les libraires ne vivent pas sur mes livres, c'est assez désobligeant et évidemment absurde de laisser croire que cela peut être mon propos. Ils ne vivent sur aucun auteur unique. Sauf qu'ils ont un travail, un vrai, qui les nourrit et qui est une étape de cette fameuse chaîne du livre. Tous. Trouvez-moi s'il vous plaît, un distributeur qui bosse en supermarché pour terminer son mois, un libraire qui est aussi livreur Uber ou autre...
En France, il y a, au niveau de la littérature de genre, la littérature populaire, une centaine d'auteurs qui en vivent. On compare avec le nombre d'éditeurs, de libraires, de distributeurs, de diffuseurs ?
Seuls les correcteurs sont encore plus mal logés que l'auteur.

Quant aux 70%, le pourcentage n'est pas de moi, je vous laisse échanger sur le sujet avec son auteur. Cela étant dit, j'ai quand même envie de souligner que sans auteur, pas de livre. Aucun, nicht, nada. Mine de rien. Après, avancer un pourcentage, je m'en garde bien.

Jihache

25/05/2020 à 20:51

Cela dit, tout ceci est hors-sujet et ne concerne pas l'hideux plan de licenciement de Gibert et je m'en voudrais de parasiter un sujet aussi important. Je brise ici.
Bonne continuation.

Abeille55

25/05/2020 à 10:36

Il est triste d’apprendre qu’un commerce, peu importe son activité, employant des gens depuis longtemps ou depuis peu doive fermer ses portes... mais il est d’autant plus triste que la situation actuelle la force a le faire. Je ne pense pas que la direction soit heureuse d’annoncer cette nouvelle à ses salariés, peu importe la manière. Réfléchissez avant de dire des absurdités. S’ils avaient pu maintenir les emplois ils l’auraient fait, ça va de soi.

Lulu55

25/05/2020 à 11:35

Abeille55, les faits prouvent tous les jours le contraire : on supprime souvent des emplois pour de très mauvaises raisons et en se contrefichant du sort des salariés.
Je vous conseille – sur un sujet élargi - de lire cet article économique : https://infiltres.fr/2018/04/22/le-lbo-quand-la-valeur-sen-va/
Il est écrit par « des infiltés » qui se présentent ainsi : « Nous appartenons à « l’élite ». Nous avons souvent fréquenté les mêmes écoles, les mêmes masters, nous évoluons dans les mêmes cercles et occupons une position sociale privilégiée. Tout cela aurait dû nous conduire naturellement à être les chevilles ouvrières dociles de la mise au pas néolibéral de la société française en cours depuis une quarantaine d’années. Et pourtant ce n’est pas le cas… Bien souvent en minorité parmi nos collègues et nos proches, nous sommes au contraire écœuré·e·s par la politique actuelle et le modèle de société qu’elle dessine… »

Jihache

25/05/2020 à 13:36

Il a l'air bien votre monde Abeille55, faudra nous dire comment y aller. Dans le vrai, un bon paquet d'entreprises se foutent de leurs travailleurs comme de l'an 40 et n'hésitent pas à délocaliser, à fermer, à "sauvegarder l'emploi"... pardon, à virer, pour engraisser les actionnaires.
D'ailleurs, la manière dont ça s'est déroulé à Gibert laisse à voir une grande philanthropie patronale, ça crève les yeux.

Julie

25/05/2020 à 11:45

"S’ils avaient pu maintenir les emplois ils l’auraient fait, ça va de soi". c'est vraiment une remarque d'un autre monde… comme si la famille Gibert faisait partie de ces grands philanthropes qui s'intéressaient au sort de leurs salariés.

A@1m5kpztw

25/05/2020 à 16:09

J'allait au gibert soseph de saint-germain-en-laye et il y avait du monde le magasin n'était jamais vide .j'espère Que vous allez pouvoir continué il ha des gens qui mettent des messages pas très gentils ceux là je les méprise !

A @1 m5kpztw

25/05/2020 à 16:23

Moi je vais chez gibert joseph à saint-germain-en laye et à chaque fois il y a du monde ! Ne baissé pas les bras manifester ! Ceux qui mettent des messages virulents ceux là je les méprisent !

koinsky

25/05/2020 à 16:32

Je connais bien le Gibert de SG en Laye, il grouille de monde. Mais le personnel a l'air au bout du rouleau. Alors est-ce dû aux conditions de travail...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Rennes : changement de local pour la librairie coopérative L’Établi des mots

La librairie a investi ces nouveaux locaux le 6 avril dernier. Les ouvrages proposés par la coopérative sont désormais à retrouver au 51 avenue des Pays-Bas, dans l’immeuble du Quadri proche du métro Triangle. L’Établi des mots reste ainsi dans le quartier du Blosne, un ancrage local qui fait partie de l’ADN de l'établissement.

14/05/2021, 10:38

ActuaLitté

La Rumeur des crêtes, un projet de librairie à Cadenet

Sandrine Lana, future ex-journaliste, et Antoine Frey, ancien ingénieur et libraire reconverti depuis deux ans, annoncent l'ouverture prochaine de leur librairie, La Rumeur des crêtes, à Cadenet (Vaucluse). Une librairie généraliste qui boucle son financement en faisant appel à la générosité, par le crowdfunding.

11/05/2021, 16:25

ActuaLitté

Saint-Étienne : la librairie Quartier latin rouvre ses portes

Créée en 1995, la librairie avait cessé son activité en décembre dernier, suite à la disparition soudaine de son propriétaire. Cinq mois plus tard, Daniel Damart, directeur des éditions Le Réalgar, annonce reprendre le local. Et ce, pour continuer à offrir aux lecteurs de Saint-Étienne un « exceptionnel catalogue de littérature française et étrangère, de poésie, d’histoire et de sciences humaines ».

06/05/2021, 16:59

ActuaLitté

Cacophonie sur la participation des libraires aux marchés en extérieur

Plus d'une année de crise sanitaire et de mesures pour lutter contre la transmission du Covid-19 n'aura pas suffi à éclairer certaines zones d'ombre. Certains libraires de l'Hexagone s'interrogent ainsi sur les possibilités de participer à des marchés en extérieur. Si le décret publié semble l'interdire, la situation varie selon les villes et régions...

05/05/2021, 12:39

ActuaLitté

Jean-Pierre Nakache, nouveau président de Canal BD 

Anciennement Association des Libraires de Bandes Dessinée, le Groupement des Libraires de Bandes Dessinées (GLBD) a pour objet la défense et la promotion de la BD, notamment à travers le label Canal BD qui regroupe près de 130 librairies indépendantes spécialisées dans l'univers de la Bande Dessinée, du Manga, du Comics et de la BD Jeunesse. 

03/05/2021, 11:44

ActuaLitté

Un financement participatif pour installer une librairie à Agonac, en Dordogne

Delphine Grangier, forte d'une expérience au sein d'une maison d'édition, mais aussi en librairie et dans un Espace culturel Leclerc, a voulu concrétiser un projet « que j'ai en moi depuis longtemps ». Sur Ulule, elle a ouvert une campagne de financement participatif pour installer son enseigne, Ma Libraire Bien-Aimée, à Agonac, en Dordogne.

21/04/2021, 12:01

ActuaLitté

La librairie jeunesse Le chat de gouttière s'installe à Reims

Présente depuis 2014 à Troyes, installée rue de la Monnaie, la librairie jeunesse Le chat de gouttière aura bientôt une enseigne jumelle à Reims, dont l'ouverture est programmée pour le mois de mai 2021. La fondatrice, Inès Champion, assure concrétiser ainsi une envie de longue date.

20/04/2021, 16:00

ActuaLitté

Vente de livres sur les marchés : un recours en référé devant le Conseil d'État

Depuis la publication du décret n° 2021-384 du 2 avril 2021, les cas d'interdiction de ventes de livres sur les marchés se multiplient. Les libraires, classés comme des commerces essentiels, se retrouveraient ainsi interdits d'activité en extérieur ? Frédéric Mignon et Pascale Chassang-Mignon, propriétaires de La Librairie sans nom, au Mans, ont formé contre le décret un recours en référé devant le Conseil d'État.

16/04/2021, 15:28

ActuaLitté

La librairie Le Failler de Rennes inaugure son podcast

La librairie Le Failler, basée à Rennes, annonce la production et la diffusion de son propre podcast, intitulé « Ce qui se lie ». L'enseigne donne rendez-vous aux lecteurs chaque jeudi, avec deux nouveaux épisodes mis en ligne. Auteurs et éditeurs seront interrogés.

15/04/2021, 15:10

ActuaLitté

Interdire la vente de livres sur un marché, à l'heure des librairies essentielles ?

Un vilain article qui pèse sur le commerce du livre : alors que les librairies ont obtenu la qualification administrative d’essentielles, toutes ne sont pas logées à la même enseigne. C’est ainsi que le marché du livre ancien et d’occasion, qui se déroule dans le XVe arrondissement de Paris, se voit interdit. Installés au marché Brassens, les libraires deviennent personae non gratae… 

12/04/2021, 13:22

ActuaLitté

Jouets en librairies  : “Comment peut-on dire que jouer n’est pas essentiel pour un enfant ?”

Devenues administrativement essentielles, les librairies ont l'autorisation d’accueillir du public. Or, si l’on vient avant tout y chercher des livres, nombre d’établissements ont opté pour la vente de jouets — produits dont les marges sont plus intéressantes. Avec le troisième confinement, les commerces de jouets sont de nouveau fermés. Qu’en est-il de ce qui apparaîtrait comme une concurrence opérée par les librairies ? 

09/04/2021, 16:02

ActuaLitté

Jeunes Pousses, une librairie en ligne réservée aux livres autoédités

Depuis juin 2020, il existe une librairie en ligne dédiée aux publications autoéditées par leurs auteurs. Jeunes Pousses, dirigée par Lou Ledrut, souhaite faciliter la découverte des textes « qui le méritent » par les lecteurs. Un financement participatif permettra également à certains auteurs de se rendre dans des salons, mais aussi de créer des librairies éphémères, pour faciliter les rencontres.

08/04/2021, 11:37

ActuaLitté

Appel à candidatures : à Vitrolles, une librairie vide attend son repreneur    

En septembre dernier, l’unique libraire de la commune de Vitrolles, située dans les Bouches-du-Rhône, fermait ses portes. La boutique de 170 mètres carrés avait accompagné les habitants depuis 2014. Pour faire renaître ce symbole culturel de la ville, la mairie a lancé fin mars un appel à candidatures pour reprendre le local.

 

07/04/2021, 11:36

ActuaLitté

Luxembourg : Amazon, loyer, Covid... La Librairie française ferme

Elle était pourtant confortablement installée dans le Duché, dans le centre-ville de Luxembourg. Mais elle n’aura pas résisté à la crise sanitaire, et la gérante se retrouve donc à brader son stock. L’établissement aligne les promotions, avec une résolution inéluctable : la fermeture des portes pour la Librairie française

07/04/2021, 11:35

ActuaLitté

Louis Vuitton change sa boutique en librairie, le temps d'un confinement

Coutumière des librairies éphémères, la marque de maroquinerie Louis Vuitton, diversifiée dans la mode, ne se fait pas la malle. La boutique de Saint-Germain-des-Prés, plutôt que de rester fermée – en qualité de commerce non-essentiel – se métamorphose. Habile : désormais, il est possible de découvrir l’ensemble des parutions des Éditions LV, avec sélection d’ouvrages pour « un voyage à travers les livres ».

03/04/2021, 09:58

ActuaLitté

L’opération Don de livres de Cultura est de retour

Trier sa bibliothèque tout en faisant une bonne action, est-ce possible ? Oui avec la grande collecte de livres organisée du 31 mars au 3 avril par Cultura. Venez donner vos anciens livres en échanges de bon d’achat. 1 kg donné = 1 € offert en bons d’achat. 

26/03/2021, 16:33

ActuaLitté

Sept nouvelles librairies renforcent le réseau de Nouvelle-Aquitaine

Le réseau des Librairies Indépendantes en Nouvelle-Aquitaine s’est enrichi ce début d’année de sept nouvelles librairies adhérentes. Des librairies toutes différentes les unes des autres, avec une identité et une offre qui leur sont propres, mais toutes liées par le souhait de conseiller au mieux les lecteurs, de partager les idées et les coups de cœur. 

26/03/2021, 15:51

ActuaLitté

PARTAGERLIRE : collecter des livres pour faire des lecteurs

Payot Libraire, Nature & Découvertes Suisse et 190 supermarchés Coop de Suisse romande, s’associent et invitent toutes les lectrices et les lecteurs à rejoindre la 13e édition de l’action PARTAGERLIRE (Prix suisse de l’Éthique 2010) qui se déroulera du 15 au 24 avril 2021. En 2020, cette récolte solidaire de livres fut malheureusement annulée (les magasins étant alors fermés), mais en 2019, plus de 357.000 livres furent distribués.

22/03/2021, 16:47

ActuaLitté

Une librairie vandalisée à Lyon : de lourds soupçons sur l'extrême droite

Le collectif Union Communiste libertaire, qui anime une librairie, La plume noire à Lyon, a déploré la semaine passée une agression menée par l’extrême droite de la ville. « Moins de 10 personnes se trouvaient à l’intérieur au moment de l’attaque. L’attaque a été lâche, violente à l’image de l’extrême droite lyonnaise. Il n’y a eu heureusement que des dégâts matériels et nous espérons que les personnes présentes se remettront vite de cette attaque », témoigne l'UCL.

22/03/2021, 15:53

ActuaLitté

Les 40 ans de la Loi Lang célébrés lors de la Fête de la librairie

La 23e édition de la Fête de la librairie, qui sera célébrée par quelque 480 libraires indépendants en France, en Belgique et au Luxembourg, s'annonce. En 2021, cette journée sera marquée par le 40e anniversaire de la loi sur le prix unique du livre, connue sous l'appellation « Loi Lang », adoptée le 10 août 1981...

18/03/2021, 15:27

ActuaLitté

Libraire passionnée par l'image, Corinne Duchemin est décédée

Libraire indépendante, Corinne Duchemin avait commencé sa carrière à la Fnac, entre 1992 et 2011. Entre-temps, elle avait participé à la création du Festival Visa pour l’image, à Perpignan, entre 2005 et 2012. Depuis, elle était indépendante, animant une librairie éphémère et itinérante. Elle est décédée ce 24 février. 

27/02/2021, 09:58

ActuaLitté

Malgré les fermetures, Gibert entend "préserver sa place de leader des librairies indépendantes"

Plus tôt ce mois-ci, nous apprenions que quatre librairies de l’enseigne Gibert Jeune, situées place Saint-Michel à Paris, fermaient leurs portes. Aujourd’hui, la direction du groupe publie un communiqué pour expliquer ce choix. Nous présentons ici ce texte dans son intégralité. 

 

26/02/2021, 12:09

ActuaLitté

Projet Limou’Zine : la librairie itinérante qui souhaite conduire les rêves et les révoltes    

La pandémie donne parfois l’impression d’avoir figé le monde dans une gelée mortifère. Mais à l’ombre des mesures Covid et des restrictions économiques, de nouveaux projets parviennent à émerger. Basée en Creuse, la toute récente association La Limou’Zine s’est donné pour objectif de sillonner les marchés, festivals et manifestations de la région pour apporter des mots qui libèrent et qui font du bien.

 

24/02/2021, 08:38

ActuaLitté

 Le Bouquine Truck, librairie itinérante pour conduire les auteurs aux lecteurs

Avec cette librairie itinérante, la maison d’édition nîmoise Nombre7 souhaite donner de la visibilité à ses auteurs mais également promouvoir une autre approche de la littérature. Leur Bouquine Truck va parcourir les villes de France et organiser la rencontre des auteurs avec les lecteurs. Dans tous les lieux à forte fréquentation, il devrait ainsi créer un nouveau genre de rendez-vous littéraire qui fait la part belle à la proximité.

 

22/02/2021, 17:18

ActuaLitté

L’Antre de Calliopée, première librairie-salon de thé d’Aix-en-Provence

Libraire spécialisée depuis 10 ans, Mathilde Cappannelli veut ouvrir sa propre boutique, consacrée aux littératures de l’imaginaire, avec option cupcakes et tasses de thé. L’Antre de Calliopée serait la première de son genre dans la ville d’Aix, avec tout un programme. « Ambiance steampunk, pâtisseries en forme d’œuf de dragon, porte d’entrée TARDIS et thé préféré de Captain America... tout cela et bien plus encore… »

20/02/2021, 10:33

ActuaLitté

Les librairies Gibert Jeune de la place Saint-Michel vont fermer

Quatre librairies de l'enseigne Gibert Jeune, situées place Saint-Michel à Paris, vont fermer leurs portes, consécutivement à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui concerne 71 salariés du groupe. Les magasins du numéro 27 et du numéro 23 du quai Saint-Michel restent ouverts, ainsi que l'autre adresse parisienne, boulevard Saint-Denis.

17/02/2021, 17:47

ActuaLitté

Réouverture des librairies et bibliothèques en Suisse, à compter du 1er mars

La Suisse vit, comme tous les autres pays, au rythme des annonces fédérales : à ce titre, une conférence de presse se tenait ce 17 février, pour présenter les nouvelles modalités sanitaires adoptées. Alain Bersset, ministre de la Santé, l’a confirmé : des assouplissements sont prévus pour les commerces de la Confédération. Mais ne sont pas sans risques… même si ces derniers sont pour partie maîtrisables. 

17/02/2021, 17:22

ActuaLitté

Ce libraire qui a adopté le vélo pour fournir les lecteurs devient l'égérie de Google Maps

Si Lagardère ne vient pas à toi, alors va à Lagardère : Mattia Garavaglia, l’an passé, a décidé que face à la fermeture de sa librairie, La Libreria del Golem, il fallait réagir. Basé à Turin, il a choisi de résister, et sur son vélo, de répandre le sentiment de sécurité que les livres inspirent. Et de cette initiative, Google a décidé de faire un exemple de résistance face à la crise sanitaire. 

17/02/2021, 15:22

ActuaLitté

Les libraires rendent hommage à Guillaume Chanon, “notre adoré coursier 55“

Les libraires de la région parisienne ont rendu des hommages appuyés à Guillaume Chanon, disparu le 4 février dernier à l'âge de 28 ans. Bien connu des professionnels du livre, il exerçait un des « métiers de l'ombre » de la chaîne du livre, celui de coursier. « Sans lui nombre de vos commandes n’arriveraient pas si vite au bon endroit », rappellent les libraires.

16/02/2021, 12:10

ActuaLitté

La Rose de Java : comment un étudiant se bat pour sauver la librairie

Avec l’ombre de Joseph Kessel qui plane et son esprit qui habite les lieux, La Rose de Java est une librairie où le ton est donné. Des ouvrages anciens, des catalogues édités chaque année, et bien entendu, une passion pour l’aventurier, journaliste et romancier. Dirigée par Hubert Bouccara, la librairie (et maison d’édition) a lancé un appel à l’aide : pour qu’au cœur de Montparnasse, le lieu ne disparaisse pas.

16/02/2021, 10:40

ActuaLitté

Trois nouvelles librairies rejoignent le réseau Initiales

Depuis le début de l'année, le réseau de l'association des librairies Initiales s'est enrichi de trois nouveaux membres, apprend-on.  Cap plein ouest avec La Droguerie, direction l’est parisien chez de beaux lendemains et en route, plus au sud, dans la vallée du Rhône, pour Au détour des mots. Désormais, l'association compte une cinquantaine d'établissements adhérents.

15/02/2021, 13:31

ActuaLitté

Vu à la TV : Tom Hanks sauve une petite librairie, grâce au Super Bowl

Le Super Bowl est un événement sportif d'une envergure qui dépasse l'imagination, aux États-Unis, et les plus grandes marques font monter les enchères pour y placer quelques secondes de publicité. Avec la complicité de Tom Hanks, le Late Show de Stephen Colbert a allongé la monnaie pour faire la publicité d'une petite librairie locale...

11/02/2021, 15:27

ActuaLitté

Delamain, cure de jouvence pour la plus ancienne librairie de Paris 

Pour la cinquième fois en moins de dix ans, Lonsdale accompagne le groupe Madrigall dans la rénovation de ses librairies, repensant cette fois la Librairie Delamain, véritable institution. Créée en 1700 sous les arcades de la Comédie-Française avant son déménagement au 155 rue Saint-Honoré, juste en face, en 1906, la Librairie Delamain a vu passer Cocteau, Colette, Chardonne et bien d’autres. 

11/02/2021, 14:32

ActuaLitté

Des livres jusqu’au plafond : “Plus qu’une bibliothèque idéale, des titres emblématiques”

« Les lecteurs grandissent, vieillissent, leurs libraires aussi ! » Ce pourrait être la devise du Préau et de La Cour des grands, installés dans le centre historique de Metz depuis 1978. À l’origine, ce sont deux mères de famille avides de lire et de faire découvrir cette littérature de jeunesse en ébullition à la fin des années 1970 qui créent une librairie jeunesse. Dès 1980, Pierrette Mathieu et Irène Mansiet prennent les rênes du Préau et l’installent à quelques mètres de la très belle cathédrale de Metz, dans la rue Taison. 

06/02/2021, 10:00

ActuaLitté

Le libraire Waterstones sommé de mieux payer les employés en chômage partiel

Comme la France, le Royaume-Uni a mis en place un dispositif de chômage partiel plus accessible aux entreprises, pour éviter les licenciements en cas de baisse d'activité. Ce « Coronavirus Job Retention Scheme », ou plan de sauvegarde pour l'emploi, le libraire Waterstones l'a utilisé pour certains de ses salariés. Mais il n'a pas jugé bon de compenser les pertes en matière de revenus, pour ces derniers, ce que dénoncent une pétition et des employés de l'enseigne.

04/02/2021, 15:26

ActuaLitté

Centres commerciaux fermés, un reconfinement total n'est pas exclu

Pas de nouveau confinement, pour le moment, mais une mesure radicale pour empêcher les regroupements trop importants. À compter du 31 janvier, sur décision du gouvernement, les centres commerciaux de plus de 20.000 m2 devront fermer. Si dans le livre, la mesure semble lointaine, plusieurs observateurs y voient une nouvelle aubaine pour Jeff Bezos. Pourtant, le groupe Furet-Decitre nous explique être pris dans les mailles de ce filet.

30/01/2021, 18:27

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Inde : un fort soutien financier de Rowling aux victimes de la Covid 

À travers la fondation qu’elle a montée, la romancière JK Rowling vient de faire don d’une somme significative à Khalsa Aid. Organisation caritative britannique, elle apporte son soutien aux victimes de catastrophes naturelles ou causées par l’homme. Et la dernière en date, la Covid-19, a lourdement sollicité les ressources de cette structure. 

14/05/2021, 11:20

ActuaLitté

Pinocchio bat Don Camillo et Le nom de la rose

Pas certain qu’Umberto Eco prendrait ombrage de découvrir son fabuleux roman surpassé par l’ouvrage de Carlo Collodi. Écrit en 1881, Le avventure di Pinocchio est, à cette heure, l’ouvrage italien le plus traduit au monde. Une étude menée par Noemi Veneziani, bibliophile et éditrice, pour le compte de Maremagnum. Cette plateforme de référence est dédiée aux ouvrages rares, anciens ou épuisés.

14/05/2021, 10:18

ActuaLitté

Québec : Mireille Laforce rejoint la Banque de titres de langue française

La Société de gestion de la Banque de titres de langue française a tenu son assemblée générale annuelle ce 11 mai à distance avec une vingtaine de délégués. Lors du conseil d’administration qui a suivi l’assemblée, le président, monsieur Jean-François Bouchard, a salué l’arrivée d’un nouveau membre représentant du secteur des bibliothèques : Mireille Laforce en poste au sein de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
 

 

14/05/2021, 09:45

ActuaLitté

L’Heure de l’étoile : Clarice Lispector avait envisagé 13 titres

Inaugurer une première parution en portugais avec Clarice Lispector, fameux défi : fidèles à leur tradition de parution de manuscrits, les Editions des Saints Pères proposent A hora da estrela (L’Heure de l’étoile), pour la première fois présenté dans une version graphiquement restaurée de l’original. L’ouvrage parut l’année de la mort de l’autrice et demeure comme une oeuvre fondamentale.

13/05/2021, 11:23

ActuaLitté

Hébergés du Samu social, ils écrivent un polar collectif

Pendant deux ans, des personnes hébergées dans l’un des centres du Samu social (Montrouge, Hauts-de-Seine), avec l'aide d'un animateur, ont co-écrit tous six un roman policier. Baptisé Un meurtre, une vie, ce polar sortira dans les librairies le 15 mai aux éditions Marie B. Autour de Stéphane Tutiau, à raison d’une réunion mensuelle, Nicole, Giovanni, Amel, Hassan et Nadia retrouvaient l’animateur, et patiemment esquissaient leur projet.

13/05/2021, 10:43

ActuaLitté

Île-de-France : plus de 2 millions d’aide pour de futurs projets culturels estivaux

Mercredi 12 mai, 2 rapports du secteur culture ont été présentés par Valérie Pécresse aux élus de la Commission permanente de la Région Île-de-France. D’un montant de 2, 263 Millions €, ils devraient soutenir les manifestations culturelles qui auront lieu cet été.

 

13/05/2021, 09:31

ActuaLitté

L'optimisation fiscale d'Amazon en Europe, indéboulonnable

Au Luxembourg, le service juridique d’Amazon doit se baigner dans une piscine de champagne. La Commission européenne vient de se faire renvoyer par la Cour de justice de l’Union : le tribunal a considéré que les preuves apportées par la CE ne suffisaient pas pour confondre la filiale américaine. De la sorte, elle n’a pas démontré suffisamment « qu’il y a eu une réduction indue de la charge fiscale d’une filiale européenne du groupe Amazon ». CHAM-PAGNE !, on les entend d'ici...

13/05/2021, 08:57

ActuaLitté

Lancement de Maison du livre, plateforme dédiée au livre francophone marocain    

Initié par le Pôle livre de l’Institut français du Maroc, la Maison du livre se présente comme un espace dédié à tous les acteurs de la filière du livre francophone au Maroc ainsi qu’à ses traductions vers la langue arabe. Elle est née du constat et du besoin de réunir et de rassembler en un point unique les informations autour du livre.

12/05/2021, 15:12

ActuaLitté

Géraldine Dalban Moreynas rejoint Albin Michel

Remarquée pour son premier ouvrage, paru chez Plon, la romancière Géraldine Dalban-Moreynas quitte sa maison pour rejoindre Albin Michel, nous apprend un communiqué. En octobre, elle y publiera donc son second roman : Elle voulait juste être heureuse.

12/05/2021, 13:10

ActuaLitté

Concurrence : rachat autorisé de Simon & Schuster par Bertelsmann

En novembre dernier, Bertelsmann provoquait une bombe éditoriale. L’entreprise allemande, déjà propriétaire du géant Penguin Random House, annonçait avoir conclu un accord de 2,2 milliards $ pour l’acquisition du groupe Simon & Schuster. Une fusion qui avait alerté fin mars l’autorité britannique de la concurrence. Après plus d’un mois d’enquête, le rachat vient d’être autorisé.

12/05/2021, 12:25

ActuaLitté

L'avenir incertain de l'entrepôt Hachette à Maurepas 

Dès octobre 2020, les rumeurs de déménagements ont commencé à prendre de l’ampleur : le groupe Hachette, installé à Maurepas/Coignières (Yvelines), souhaitait moderniser son espace. Et l’une des possibilités, pas écartée, était tout bonnement de s’installer ailleurs. Selon La Gazette SQY, les rumeurs se confirment avec un nouvel espace logistique prévu pour 2026. 

12/05/2021, 11:39

ActuaLitté

Wattpad lancé à la conquête du monde – avec beaucoup d'avance

Le contrat de 600 millions $ passé entre le Coréen Naver et la société Wattpad vient de s’officialiser. Le géant du net prévoit maintenant de suralimenter la plateforme de publication, afin d’étendre sa portée mondiale. Allen Lau, PDG et cofondateur de la structure canadienne, devra aussi composer avec le service Webtoon, dédié à la bande dessinée en ligne — qui fonctionne sur un principe similaire d’autopublication…

11/05/2021, 16:38

ActuaLitté

Éditeurs et libraires allemands proposent une Charte de la liberté d'expression

Une initiative poussée par le Börsenverein des Deutschen Buchhandels, l’association allemande des éditeurs et libraires, fait l’adhésion en Europe. Cette Charte de la liberté d’expression a été présentée la semaine passée — à l’occasion de la Semaine de la liberté d’expression (du 3 au 10 mai). Une date anniversaire en référence aux autodafés qu’ont allumés les nazis le 10 mai 1933 à Berlin et dans plusieurs grandes villes allemandes.

11/05/2021, 15:22

ActuaLitté

En Chine, la répression s'abat sur les auteurs et intellectuels ouïghours

Le traducteur littéraire et directeur d'université Ahmetjan Juma, emprisonné depuis 2017 dans un camp d'internement de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, a été condamné à une peine de 14 années de prison, selon son frère, le journaliste Mamatjan Juma. À l'origine de son incarcération, une accusation d'« extrémisme religieux » et la possession d'un « livre extrémiste ».

11/05/2021, 15:15

ActuaLitté

Procès de la Team Alexandriz : un poème, ultime pied de nez à l'édition

L’audience qui conclura le procès intenté par l’édition française à la Team Alexandriz se tiendra ce 14 mai. L’équipe accusée de piratages (ou partages ?) de livres numériques n’a pas manqué la date : c’est assez logiquement avec un dernier tweet qu’Androgyn3, qui se présente comme « accessoirement fondateur », s’adresse à l’industrie du livre. Mais pas n’importe comment : un poème, érudit, construit, référencé... démontrant que derrière ceux qu’on accuse de contrefaçon, se cachent des lecteurs.

11/05/2021, 13:36

ActuaLitté

Le Pass Culture démocratisé pour “profiter de l’offre culturelle autour de soi”

Réservée aux utilisateurs de 18 ans tout juste, l’application Pass Culture devient librement téléchargeable pour tous. Que l’on soit sur iOS ou Android, et sans plus de restrictions d’âge, voilà comment profiter de l’offre culturelle autour de soi. 

11/05/2021, 12:57

ActuaLitté

Des BD et romans graphiques chez Leduc, avec Leduc Graphic

Creusant le sillon du développement personnel et de la santé, les éditions Leduc annoncent la création d'une nouvelle marque, Leduc Graphic. Comme son nom l'indique, cette dernière accueillera des romans graphiques et des bandes dessinées.

11/05/2021, 11:59

ActuaLitté

Le déconfinement progressif dans les bibliothèques, à partir du 19 mai

Les bibliothèques publiques ont fait partie des rares équipements culturels à conserver leurs portes ouvertes en cette deuxième année de pandémie mondiale. Aussi, le déconfinement progressif qui doit démarrer ce 19 mai n'apporte pas de grands changements, mais quelques nuances...

11/05/2021, 11:24

ActuaLitté

Mérignac : des agents de la médiathèque en grève, contre le travail dominical

Des agents de la médiathèque de Mérignac (Nouvelle-Aquitaine) ont déposé un préavis de grève, pour ce mercredi 12 mai 2021, pour protester contre la mise en place du travail dominical et celle des 1607 heures dans la fonction publique territoriale.

11/05/2021, 10:29

ActuaLitté

Objectif terre : 15 auteurs s’engagent pour l’avenir

Alors que la pandémie de COVID-19 a perturbé l'éducation de 1,6 milliard d'enfants dans le monde au cours de l'année écoulée, Le Livre de Poche poursuit son engagement aux côtés d’UNICEF pour la cinquième année, afin de soutenir l’accès à l’éducation. Objectif terre sera le recueil caritatif de 2021, tourné vers l’avenir.

11/05/2021, 10:22

ActuaLitté

Un Tintin érotisé relève bien de la parodie, affirme la justice

Toute la question se tenait en quelques mots : Tintin est-il à ce point sacralisé par le droit d’auteur, que défend si farouchement Moulinsart, société ayant droit, que l’on ne puisse toucher une mèche de la houppette du reporter ? Le tribunal responsable de régler cette épineuse problématique a tranché : non. Fort heureusement pour Xavier Marabout, artiste breton, mis en cause pour un montant de 10 à 15.000 €.

10/05/2021, 19:47

ActuaLitté

Une aide pour favoriser la transmission de librairies ?

Erratum : une première version de cet article indiquait à tort le départ d'Emmanuelle Sicard. Christian Thorel a contacté la rédaction pour clarifier les choses. Emmanuelle Sicard reste actionnaire et directrice de la librairie Ombres blanches, elle a simplement quitté l'actionnariat de l'entreprise. Aliénor Mauvignier quitte l'actionnariat et la direction de la librairie, mais ne quitte pas la librairie.

10/05/2021, 17:15

ActuaLitté

Colombie : les écrivains solidaires des manifestants

En Colombie, la tension est toujours au plus haut après plusieurs manifestations durement réprimées par les forces de l'ordre, notamment à Bogotá. Une vingtaine de personnes auraient été tuées suite à la répression, et des centaines d'autres blessées. Les écrivains colombiens, par l'intermédiaire du Centre PEN local, dénoncent un recours à la violence contre l'exercice de la liberté d'expression.

10/05/2021, 15:16

ActuaLitté

Le Nobel Peter Handke de retour en Bosnie-Herzégovine, “une honte”

Peter Handke, écrivain lauréat du Prix Nobel de Littérature en 2019, a reçu l'Ordre de l’Étoile de Karadjordje du premier degré, plus haute distinction de l'État serbe, des mains du président Aleksandar Vucic, ce 9 mai. Sa visite dans le pays a été vécue par une partie de la population comme un affront : l'auteur avait soutenu publiquement Slobodan Milošević et laissé entendre qu'il remettait en cause l'existence du massacre de Srebrenica. 

10/05/2021, 11:26

ActuaLitté

L’Observatoire de l’Espace réunit trois autrices dans un laboratoire d’écriture

Au sein du Centre National d’Études Spatiales, l’Observatoire de l’Espace, véritable « laboratoire culturel » au service de la création artistique et de la recherche en sciences humaines, élabore des dispositifs expérimentaux qui favorisent l’émergence d’une approche culturelle de l’aventure spatiale. À cette fin, il a récemment invité trois autrices à constituer un laboratoire éphémère d’écriture autour de la question des non-humains dans l’Espace. 

10/05/2021, 11:00

ActuaLitté

“Il en a fallu du temps pour que le premier #MeToo de l’édition émerge”

Depuis la mise en cause de l’éditeur Stéphane Marsan, dans un article de Médiapart, l’industrie du livre vrombit. Pour beaucoup, il ne s’agirait que « d’un gros poisson dans une petite mare ». Et si les témoignages sont accusateurs, aucune démarche juridique n’a encore été entreprise — à notre connaissance. Dans l'intervalle, la présomption d'innocence demeure. Ce qui n’empêche en rien une mobilisation, comme le révèle une tribune diffusée dans Libération, que signe un collectif d’une centaine de femmes.

08/05/2021, 11:34

ActuaLitté

L'avantage d'Amazon sur la concurrence découle d'aides illégales ?

Implantée au Luxembourg, pour simplifier la vie de ses comptables, Amazon répondra cependant de son usage des aides reçues par le Grand-duché. Un arrêt sera rendu ce 12 mai, dans des affaires conjointes, portant sur la notion d’aides d’État. Elles opposent d’un côté le Luxembourg et la Commission européenne, mais également Amazon EU et Amazon.com, toujours à la Commission. Toute la question est de savoir quelles sont les répercussions des preuves apportées par cette dernière.

08/05/2021, 09:09

ActuaLitté

Nouvelle-Aquitaine : 390.500 € aux libraires et éditeurs

En 2018, la Région Nouvelle-Aquitaine signait avec l'État un contrat de filière qui garantissait un soutien financier aux acteurs du livre. Deux dispositifs sont mobilisés, qui ont permis, le 12 avril dernier, d'allouer 390.500 € à différents bénéficiaires, dont des libraires et des éditeurs.

07/05/2021, 17:03

ActuaLitté

États-Unis : une baisse préoccupante de la fréquentation des bibliothèques

Un rapport publié cette semaine  met à jour l’évolution des services de bibliothèque publique aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. L’étude montre une fréquentation en forte baisse, encore accentuée par les effets de la pandémie. De plus, les établissements ne seraient toujours pas préparés à faire face au succès récent des prêts numériques.

07/05/2021, 13:10

ActuaLitté

Paul Bilhaud et Alphonse Allais, précurseurs de Marcel Duchamp

La Commission consultative des trésors nationaux a rendu un avis portant sur 19 œuvres issues du mouvement artistique d'avant-garde des Arts incohérents, un mouvement artistique fondé par le journaliste Jules Lévy (1857-1935). À travers plusieurs expositions, organisées entre 1882 et 1893, ses membres prêchaient et appliquaient la dérision et la légèreté contre l'art officiel...

07/05/2021, 12:49

ActuaLitté

Le Cadeau du lecteur : le site de vente pour bibliovores qui sent l'arnaque 

Un coussin spécialement pensé pour s’installer confortablement au fond de son canapé avec un nouveau livre… Une lampe de lecture qui sert également à accueillir les ouvrages de sa PAL du moment… Des serre-livres pour embellir sa bibliothèque… Voilà toutes les promesses que tient Le Cadeau du lecteur, site de vente dédié aux bibliovores. Sauf que les promesses n’engagent que ceux qui les croient, une proche de la rédaction vient d’en faire les frais, et pas seulement économiques.

07/05/2021, 10:37

ActuaLitté

Pierre Tarrade nommé membre du Conseil supérieur des archives

Par un arrêté du 4 mai 2021, la ministre de la Culture nomme le notaire Pierre Tarrade membre du Conseil supérieur des archives, en tant que personnalité qualifiée, pour remplacer un membre démissionnaire.

07/05/2021, 09:19

ActuaLitté

Roselyne Bachelot, ouvrière de la culture bien mal outillée

Les réunions de concertation entre le ministère de la Culture et les représentants des artistes-auteurs vont bon train. Le 30 avril dernier, ces derniers ont eu le plaisir d’apprendre que Pierre Sirinelli, auteur d’un mémorable rapport sur le contrat de commande, serait mandaté pour accompagner « les négociations professionnelles sui generis sur l’équilibre de la relation contractuelle ». Pour certains, la pilule, même en latin, passe mal.

06/05/2021, 16:50

ActuaLitté

Les Émirats arabes unis et Israël réunis par les archives

À la suite de l'« Accord d'Abraham », signé par Israël et les Émirats arabes unis en septembre 2020, les deux États annoncent un nouveau rapprochement, cette fois par l'intermédiaire d'un travail patrimonial commun. Au cours des trois prochaines années, un partage de connaissances et de numérisations sera entrepris.

06/05/2021, 16:09

ActuaLitté

Les lettres d’amour de Saint-Exupéry réconcilient les ayants droit du Petit Prince

Ce jeudi, les éditions Gallimard publient Correspondance (1930-1944), recueil de lettres d’amour entre Antoine de Saint-Exupéry et son épouse salvadorienne Consuelo. Édité au sein de la collection Blanche de la maison, l’ouvrage marque symboliquement la fin d’une guerre juridique étalée sur 18 ans entre les différents héritiers du Petit Prince.

 

06/05/2021, 13:37

ActuaLitté

Les écrivaines et écrivains québécois attendent la réforme de leur statut

Une sorte de douche froide pour les auteurs québécois : en deux jours, le gouvernement a ajouté un délai à la réforme de leur statut, sans particulièrement motiver cette décision. L'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) demande désormais un engagement clair, pour un projet de loi à l'automne prochain.

06/05/2021, 12:13