Comment ces éditeurs ont fait le “schwa” de l'écriture inclusive

La proposition d’une sociolinguiste est devenue ligne éditoriale chez effequ, maison d’édition indépendante de Florence : adopter le symbole « ə » (Schwa) pour indiquer ce qu’on appelle « masculin générique ».

Le 23/10/2020 à 09:51 par Federica Malinverno

22 Réactions |

Publié le :

23/10/2020 à 09:51

Federica Malinverno

22

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Comment rendre la langue italienne plus inclusive ? Un débat qui se déroule depuis quelques années et qui, à partir de ce qui n’était qu’une proposition, semble avoir pris un tournant important. La maison d’édition indépendante florentine effequ est devenue la première maison à remplacer le « masculin générique » — ce que dans d’autres langues correspond au neutre — par le Schwa. 

Et ça, à partir de la proposition révolutionnaire que la sociolinguiste italienne Vera Gheno a fait dans l’essai Femminili Singolari (Feminins singuliers, publié par effequ en 2019) : utiliser le Schwa comme option graphique pour indiquer le masculin générique.

Schwa : ce symbole inclusif

Mais qu’est-ce que c’est le Schwa ? En linguistique et phonologie, ce terme désigne une voyelle « centrale moyenne », c’est-à-dire une voyelle dont le son se situe exactement à mi-chemin entre les voyelles existantes. Dans l’alphabet phonétique international (IPA), il est indiqué par le symbole « ə » et fait référence à un phonème largement utilisé en anglais et présent dans certains dialectes du sud de l’Italie.

Comme le précise la sociolinguiste italienne Vera Gheno, il représente « la voyelle moyenne par excellence : l’avantage est que, contrairement à d’autres symboles non alphabétiques, il a un son et une sonorité vraiment moyens ». Il est certainement peu familier à ceux qui parlent et écrivent une langue européenne, mais est utilisé depuis des décennies par les linguistes. 

La langue italienne avait déjà expérimenté une autre façon d’indiquer le genre neutre dans l’écriture : l’utilisation de l’astérisque à la fin des mots, par exemple : car* tutt* (pour dire chers tous et chères toutes). 

« Une utilisation, certes intéressante et très expressive, peut-être plus élégante que le doublement cari tutti e care tutte, mais avec un défaut qui ne peut que limiter son utilisation à grande échelle : l’impossibilité de le prononcer à l’oral », explique encore Vera Gheno au Messagero.

Le changement passe par le langage

C’est dans ce contexte de discussion et d’expérimentation que la proposition de Vera Gheno est née, accueillie sans réserve par la maison effequ, une petite maison engagée qui a ainsi motivé sa démarche : « À l’heure où différentes solutions sont expérimentées pour accompagner l’innovation linguistique dans une direction plus inclusive, Effequ a entamé une réflexion sur son rôle, en adoptant l’utilisation de schwa (ə) pour marquer les formes non binaires. »

En effet « la ligne éditoriale d’effequ », continuent les éditeurs Silvia Costantino et Francesco Quatraro, « est basée sur l’attention portée au langage et à l’expression ». Ces précisions s’accompagnent de déclarations programmatiques, qui révèlent l’engagement de la maison. 

« Notre volonté, en tant que maison d’édition, est de saisir les mouvements du langage pour parler au contemporain, en promouvant une idée de littérature ouverte à la contamination, participant à la société et en constante évolution », indiquent-ils. 

Des raisons qui expliquent l’adoption, courageuse et révolutionnaire, d’une proposition qui, sans doute, fera débattre. 

22 Commentaires

 

Passer

23/10/2020 à 20:15

Bordel, j'espère que jamais, cette connerie d'écriture inclusive sera acceptée comme langage courant en France.

Les français sont même pas capables de conjuguer leurs verbes et ça veut inventer une langue neutre.

Ah... Le procès :exclaim:

France

24/10/2020 à 04:11

T'inquiète pas, l'académie Française la déteste ? j'espère que l'écriture sera enfouie dans l'asthénosphère de l'océan Pacifique.

Khayoba

25/10/2020 à 11:53

Un vrai bordel

Persephone au Château

23/10/2020 à 21:58

Franchement, c'est votre seule préoccupation dans cette sinistre contemporanéité ?
Rebranchez votre cerveau et focalisez-vous sur les vrais problèmes du monde

Jujube

24/10/2020 à 05:25

Voili voila l'lifting des langues qui s'propage allègrement!

Dingue

24/10/2020 à 08:10

Encore une incroyable dépense d'énergie pour des conneries sans fin. Il faut vraiment ne pas tourner rond pour se sentir attaquer par l'écriture. Ces gens-là feraient mieux d'aller se soigner que de pourrir la langue par leur névrose et leur maladie mentale.
On vit vraiment une fin de société... On en arrive à souhaiter qu'elle arrive vite, afin qu'on tire la chasse et qu'on puisse repartir sur des bases saines...

tatou

24/10/2020 à 09:14

Etudiants, on nous enseignait la phonétique historique, qui montrait que l'évolution de la langue parlée venait toujours du peuple, et jamais de quelques aristocrates en mal d'inventions abracadabrantesques : donc, attendons sagement qu'à Pithiviers (ou à Tarbes, ou à Sélestat) on pratique l'usage nouveau, pour en faire la règle ! Ainsi événement aura-t-il perdu son accent aigu au profit d'u accent grave, par l'usage qu'en faisait les gens. Et pendant ce temps, suggérons à ces pauvres êtres, plongés dans le rien, de trouver à s'occuper avec des trucs utiles...

Lemanovitch

24/10/2020 à 11:17

Excusez mes moyens limités mais je ne comprends pas bien la concrétisation de ce principe d’écriture, j’aurais aimé lire un exemple. Quant à l’importance de la chose : la transcription du langage, cela me semble fondamental, au contraire de ce que disent les commentaires précédents. La langue est le véhicule de la pensée et à ce titre, une caractéristique première de l’espèce humaine et son écriture l’est d’autant plus. Il semble naturel qu’elle signale l’évolution de la société qui tente de se départir de la domination du masculin.

Ecce Homo

24/10/2020 à 17:11

L'académie Française ne cesse de rappeler, à raison que le masculin en français sert à la fois de masculin et de neutre. Voir une injustice lorsque le masculin "l'emporte" procède d'une inculture conduisant à une vision puérile. Une démarche que l'on retrouve souvent lors du partage d'un gâteau entre plusieurs enfants : le partage sera toujours jugé inéquitable par certains.

La langue française a évolué naturellement au cours des siècles, sous l'effet de l'usage. Ces innovations ont été rationalisées par des grammairiens qui en ont tiré des règles.

La logique et le bon sens ont guidé cette évolution, sans considérations sexistes que des minorités complexées, purs produits de notre époque veulent voir aujourd'hui. Il est à noter que cette victimisation est dans l'air du temps. Des problèmes personnels ou familiaux justifient facilement, chez certains, un rejet de la société, de ses règles et de ses traditions jugées coupables de son destin. Cela conduit à une victimisation que l'on nomme haine de soi, féminisme, racialisme, indigenisme : les conséquences de ces névroses prennent les formes les plus variées. Il paraît évident que ces exigences un tant soit peu délirantes relèvent de la névrose et qu'un psy serait plus profitable à ces victimes autoproclamées qu'un législateur ou un réformateur de l'orthographe.

crocblanc

26/10/2020 à 11:48

C'est votre commentaire qui procède d'une inculture... "La logique et le bon sens ont guidé cette évolution, sans considérations sexistes" : sachez que jusqu'au XVIIe siècle, c'est la règle de la proximité qui a toujours prévalue (on accorde en fonction du nom qui est le plus proche). La règle du masculin qui l'emporte sur le féminin est arrivée seulement avec la naissance de l'Académie française qui l'a imposée, et elle découle de l'idéologie selon laquelle le masculin serait plus noble que le féminin, "à cause de la supériorité du mâle sur la femelle" (Nicolas Beauzée, Académicien élu en 1772). C'est également l'Académie qui, à la même époque, a fait disparaître le féminin de nombreux métiers et fonctions, notamment le terme "autrice", très décrié aujourd'hui et que certains qualifient même de "néologisme", le comble ! Il serait bon de se renseigner avant de commenter n'importe quoi.
Je précise que je ne suis pas pour l'écriture inclusive car je la trouve trop complexe et impossible à transcrire à l'oral.

Ribiata

26/10/2020 à 13:20

merci crocblanc pour votre mise au point.
Je remarque que les commentaires les plus violents et les plus réacs sont aussi les plus ignorants et les moins respectueux de la langue... qu'ils prétendent défendre "patriotiquement" (si on peut considérer que la masculinité et la francité malheureuses sont des patries, disons plutôt "étroitement", ça correspond mieux) : négations tronquées, emploi inexact des majuscules pour l'Académie, ignorance historique, etc.
Je vous suis totalement aussi sur l'inclusion, tellement lourde et pataude qu'elle est inefficace mais je la pratique quand ça me paraît approprié. Comme vous, je préfère nettement l'accord sur la majorité et sur la proximité. Ça fleure bon le 16e siècle, la Pléiade, l'humanisme... et les Guerres de religion, un bouquet de références contre une nostalgie mal comprise :)
Comment conclure ? Mais avec Shakespeare, tiens, il est dans la période : There is no darkness but ignorance

Ecce Homo

26/10/2020 à 17:28

Croblanc 26/10 11:48:47
Ribiata 26/10 13:20:47

Chers Croblanc, Ribiata et à tous les dignes héritiers de MM. Vadius et Trissotin, qui croyaient savoir...

Vous avez bien voulu répondre à mon intervention du 25/10.Vous relevez, notamment une preuve d'inculture au travers de ma remarque : "la logique et le bon sens ont guidé cette évolution (de la langue française) sans considérations sexistes." Votre argument consiste, en substance, à souligner mon absence de prise en compte de la règle de proximité.

Je maintiens ma position.

Jusqu'au XVIème siècle, chacun écrivait à sa guise, en l'absence de règles fixes. La proximité, qui défie toute logique, était en quelque sorte la maladie infantile de notre langue. Un archaïsme denoncé à raison dès le XVIIème siècle, période de l'Histoire où se parlait le français le plus pur,est-il besoin de le rappeler. Des personnes reconnues comme Vaugelas ou Malherbe n'ont pas manqué de souligner l'absurdité de la règle de proximité qui défie l'analyse logique de la phrase. Certes, l'argument avancé à l'époque, basé sur une prétendue noblesse du genre masculin peut prêter à discussion. Surtout à notre époque où certains esprits complexés ne supportent plus les règles qui ne flattent pas leur ego démesuré. Toujours est-il que cette fixation de règles grammaticales lors du Grand Siècle ont été, globalement positives. C'est un peu grâce à elles que le français est devenu une langue si élégante, si limpide, et qu'elle a pu être parlée dans toutes les Cours d'Europe.

Comme je l'ai rappelé initialement, l'Academie Française argumente aujourd'hui de manière plus réaliste, pour justifier l'usage actuel du masculin en soulignant la double fonction du genre masculin : masculin + neutre.

Quant à la désignation des métiers, parlons-en. On entend féminiser les métiers assurés par des femmes. Quitte à sombrer dans le ridicule : mme la maire. Ou la faute de français : mme la professeure, oubliant qu'un terme finissant par "eur" est nécessairement masculin. Le féminin est marqué, en l'espèce par des terminaisons en "euse" ou "ice".

Ces néologismes enfantins choquent par l'inculture dont ils témoignent. Les idéologues qui propagent ce charabia oublient qu'il y a lieu de dissocier la fonction de son titulaire. Le bon usage exige donc que l'on dise : mme le maire, mme le professeur. A défaut, il est toujours possible de se rabattre sur les synonymes, tels enseignante, institutrice. Lorsqu'un terme féminin désigne un personnage masculin, il ne viendrait à l'esprit de personne de le viriliser. Dirait-on d'un individu qu'il est UN canaille, UN fripouille ? Je maintiens donc qu'il y a une vision puérile, pour ne pas dire sectaire dans cette démarche dont le succès se traduirait par une regression de la langue : la proximité n'est plus qu'une curiosité historique. Elle est revendiquée cependant par des milieux à tendance victimaire.

Il est à noter que certains enseignants menacent d'enseigner l'orthographe selon ces inepties, au mépris des instructions du ministre de l'Instruction Publique et de l'avenir des enfants qui leurs sont confiés. Eux-mêmes ont eu droit à une véritable instruction. Mais cela ne les gêne pas de faire de ces enfants des illettrés.

Ribiata

26/10/2020 à 20:53

cher Monsieur, notre propos dépassait cette simple phrase, et même votre intervention, n'en prenez point ombrage. Vous êtes libre de vos jugements sur la langue, bien sûr. Mais on peut causer, non ? Par exemple, vous êtes libre de croire que c'est grâce à ses qualités intrinsèques que le français a été la langue de l'Europe et non du fait de la puissance du pays. Je ne sais pas comment vous vous expliquez sa perte d'influence et l'expansion de l'anglais si vous raisonnez uniquement en termes de hiérarchies qualitatives. Ce que les comparatistes ne font pas : toutes les langues peuvent tout dire.
Et le français, comme les autres langues, aussi "élégant et limpide" qu'il soit (qu'en disent les autrelangophones ?), est autant formé des fautes accumulées de ses locuteurs au fil des temps que du respect de règles historiques et peu logiques, la logique ayant depuis longtemps renoncé à suivre la complexité et la richesse des langues naturelles. Les grammairiens courent après l'usage, et c'est heureux ! Parfois, ces braves gens l'orientent et les voilà toutes esbaudies (gens = féminin pluriel ?) :)
Ah ! et vous avez bien mis la majuscule à Académie cette fois... félicitations mais pourquoi à "française" ? À la manière anglo-saxonne, peut-être ? Cette majuscule à l'adjectif placé après le nom ne rend pas l'Académie plus françouaise, au contraire.
Ah, qu'il est difficile de "penser contre son cerveau" !... mais c'est la seule manière qui vaille : se débarrasser de ses représentations et de ses jugements de valeur autovalorisante (règle de proximité... je plaisante : autovalorisants).
Cher Ecce Homo, je me suis laissé dire que Jésus, livré à la vindicte pharisienne par Ponce Pilate et désigné ainsi "Ecce Homo = Voici l'homme ou plutôt C'est cet individu", Jésus donc aurait répondu mais de manière inaudible au milieu de la foule : "Ecce Hetero", c'est-à-dire soit "C'est pas moi, c'est l'autre" mais ça paraît peu vraisemblable de sa part, soit "Voici Autrui" pour dire (Jésus parlait plutôt mal latin et ne crachait pas sur un calembour) que c'est l'Autre qu'il est difficile d'aimer. C'est pour ça qu'il faut l'aimer... Cher Ecce Homo, cher Jésus, donc, on n'aime pas sa langue en rabaissant les autres. On aime sa langue en aimant les langues, belle illustration de la diversité et de l'unité du langage, autant dire des humains (règle de la majorité, il y a environ 102 hommes pour 100 femmes, dommage qu'on ne puisse pas compter les bébés filles qui finissent dans les poubelles, ça rétablirait peut-être l'égalité ?).
Bah ! tout ce bruit pour rien (= Much Ado about Nothing. Tiens, tiens, encore ce Shakespeare... il s'en prend aux ados cette fois... tss tss ! sacré secoueur de poires !).
Dans les illustrés de Mickey que je lisais enfant, il y avait cette rubrique "Rions un peu" que je ne manquais jamais. Je n'ai pas été sérieux, mille z'excuses... avez-vous souri, au moins ?

Jujube

27/10/2020 à 01:22

Cher Ribiata,
J'ai jamais vu Jésus sourire, du moins sur les saints chromos et les crucifix. Peut-être que dans le privé...à sa mère? Ou quand il faisait des miracles et voyait l'air ébahi des témoins?

J'espère que son sosie EH sourira, vous sourira!

Ribiata

27/10/2020 à 13:01

j'aime bien l'idée de Jésus mort de rire en voyant la tête des gens devant un miracle :))

Jujube

27/10/2020 à 18:37

Et moi j'aime encore mieux Ribiata mort de rire voyant Jésus mort de rire après ses miracles.

Cela nous donne une mort de rire au carré: juste ce qu'il nous faut pour survivre au temps des coronavirus et connerievirus.

Newcotcot

25/10/2020 à 00:03

C’est malheureusement l’une des nouvelles formes de tentatives de destruction de la langue que celle des extrémismes féministes par la débilitante écriture inclusive et qui veulent par tous les moyens imposer les fruits pourris de leurs névroses au plus grand nombre sous les prétextes d’égalités et de luttes contre les discriminations, pourtant là où il n’y en a pas ! Seul problème véritable avec eux, vous ne pouvez pas discuter ! Ils cherchent à vous imposer leur façon de voir le monde et si vous n’êtes pas d’accord avec eux ils vous affublent de l’étiquette fasciste ! C’est l’infirmerie qui se moque de l’hôpital !

Anne

26/10/2020 à 11:04

C'est vrai que vous donnez vraiment envie d'ouvrir le débat avec des propos pareils : "l’une des nouvelles formes de tentatives de destruction de la langue que celle des extrémismes féministes par la débilitante écriture inclusive et qui veulent par tous les moyens imposer les fruits pourris de leurs névroses au plus grand nombre sous les prétextes d’égalités et de luttes contre les discriminations, pourtant là où il n’y en a pas !"
Un peu plus de violence gratuite dans le débat, youpi !

No debate

27/10/2020 à 07:23

Le problème est que NewCotcot a raison : il n'y a PAS de débat. Un groupuscule a pris le pouvoir de fait (car il est soutenu par la classe dirigeante (média, ceux qui ont le pouvoir ou l'argent)) et impose ses vues CONTRE la majorité des gens (il suffit de lire les commentaires partout : ce sont les mêmes (y compris ici) qui défendent ce groupuscules : tout le reste du monde est contre).
Ça finira comme tous les coups de force : mal.
Le plus « drôle », c'est ce que ces pseudo-victimes deviendront alors de vraies victimes, car on ne chauffe pas les gens indéfiniment (et impunément !) sans prendre un jour un retour de bâton.
Mais comme qui dirait, l'expérience est l'apprentissage, et l'apprentissage rentre parfois par la force.

Ribiata

26/10/2020 à 14:22

Anne ne vous comprend pas, vous êtes un poète qui appelle au dialogue avec sa passion de poète. Vous avez raison : dialoguons. Que pensez-vous de prendre comme base de discussion votre affirmation "là où il n'y en a pas [de discrimination]" et de la rapprocher du rappel historique de crocblanc sur l'idéologie de l'Académie. Crocblanc a eu la bonté d'aller chercher une citation lointaine pour en rappeler l'origine et en atténuer la suffisance, mais on retrouve les mêmes certitudes de nos jours, il y faudrait des milliers de citations pour les rappeler... certitudes peut-être moins affirmées aujourd'hui grâce au combat des féministes. Heureusement, les réseaux sociaux de les réaffirmer courageusement et anonymement. Alors, qu'en pensez-vous, mon cher non fasciste mais un peu amer quand même ? La parole est à vous : y a-t-il discrimination ?

Jujube

26/10/2020 à 20:15

Un p'tit Finlandais, dans son bain de vapeur, braquait de ses jumelles la France et aperçu, tout content, les commentaires égrainés plus haut. (Il était polyglotte, bien entendu, avec ses préférences, bien entendu aussi). Ce qu'il lu le fit sourire et, après une lampée d'excellente vodka locale, conclut: "Sont bien compliqués, ces Français. Nous, en finois, on a envoyé bouler tous les articles définis !"

Jujube

27/10/2020 à 01:05

Le p'tit Finlandais, comme bon polyglotte, glottait plus qu'il n'écrivait. Dans sa p'tite réflexion minable, - avez-vous vu ? - il loupa deux fois le "t" de la troisième personne du singulier des verbes "apercevoir" et "lire" conjugués au passé simple.
Comme c'est un ami, je le lui ai gentiment reproché. Il m'a répondu que c'était exprès, le "t" final, à son avis, gâchait la beauté nue du "u". Il peint à ses heures perdues.
Des nus, bien sûr.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

États-Unis : pour son prochain roman, Dave Eggers boycotte Amazon

Dave Eggers, auteur du roman Le Cercle, qui explorait la dérive des réseaux sociaux et entreprises du numérique, n'aime pas les « racketteurs ». Raison pour laquelle il réservera la vente de son prochain roman, The Every, aux librairies indépendantes, en excluant volontairement Amazon. Dans un premier temps, du moins.

11/06/2021, 16:26

ActuaLitté

Festivals littéraires au Royaume-Uni : lorsque la TVA blesse  

Les directeurs de différents festivals littéraires britanniques se sont adressés au Trésor de Sa Majesté (HM Treasury) via une lettre ouverte. Ils sont frappés de plein fouet par un taux de TVA à 20 % sur les ventes de billetterie de leurs événements préenregistrés – au lieu de se voir facturer un taux inférieur de 5 % annoncé pendant la pandémie. Conclusion, ils s’indignent, et le signent.

11/06/2021, 12:20

ActuaLitté

Venezuela : l'écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance

Au Venezuela, l'écrivain et historien Rafael Rattia a été arrêté le 3 juin dernier, et son domicile perquisitionné par la police, qui y a confisqué une soixantaine de livres, un ordinateur et deux téléphones. Jugé coupable d'incitation à la haine ce samedi 5 juin, il est désormais interdit de sortie du territoire et surveillé par les autorités.

10/06/2021, 16:08

ActuaLitté

Faire la paix de Michel Rocard, symbole d'entente entre Métropole et Nouvelle-Calédonie 

Faire la paix de Michel Rocard a été récemment publié par les éditions Double Ponctuation. Son éditeur, Etienne Galliand, vient d'apprendre que le texte a été symboliquement utilisé durant une rencontre à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Cette dernière a permis à la jeunesse calédonienne de s'exprimer sur son avenir auprès des délégations présentes à Paris. 

10/06/2021, 12:53

ActuaLitté

L'édition britannique inquiète des effets du Brexit sur le droit d'auteur

L'association des éditeurs britanniques, la Publishers Association, espère mobiliser des forces pour protester contre une modification du copyright. Cette dernière ouvrirait la voie à une nouvelle application de la notion d'« épuisement des droits », conformément aux dispositions du Brexit. L'édition britannique affirme que cela déboucherait sur une perte financière importante pour les auteurs.

10/06/2021, 11:15

ActuaLitté

Sénégal : Guillaume Nail parrain de l'ONG Janghi, oeuvrant pour les enfants déscolarisés

Auteur jeunesse et scénariste, Guillaume Nail devient parrain de la bibliothèque de l’ONG Janghi. Implantée au Sénégal, Janghi œuvre depuis près d’une dizaine d’années en faveur des enfants déscolarisés. Accès à l’éducation, à la santé et protection des droits de l’enfance : les actions de Janghi couvrent plusieurs champs d’intervention, du financement des frais de scolarité, à la surveillance et la prévention en cas d’exploitation ou d’abus. 

10/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Scénaristes et compositeurs : le Festival de Valence annonce sa 24e édition

En 1997, Isabelle Massot, consultante et enseignante de l’écriture de scénario, crée le Festival International des scénaristes. Depuis 2012, le Festival se tient à Valence, généralement la première semaine d’avril. Pour cette 24e édition, il se déroulera du 8 au 12 juin 2021. 

09/06/2021, 11:09

ActuaLitté

L'achat local, un geste politique dont la vague ne “s’éteindra pas du jour au lendemain”

L’année 2020 fut celle du livre numérique, l’élément est incontestable une fois de plus : le Québec enregistre ainsi une hausse de 123 % des ventes d’ebooks (ou livrels, là-bas) entre 2019 et 2020. Une hausse qualifiée d’« inégalée » par l’Institut de la Statistique du Québec. De fait, on passe de 400.600 exemplaires, à 894.500 ouvrages numériques achetés…

08/06/2021, 16:40

ActuaLitté

Giorgia Meloni, leader d’extrême droite “pendue” en librairie ? Le scandale...

Simon Levis Sullam, chercheur d’histoire contemporaine à l’Université Ca’ Foscari de Venise, a publié sur les réseaux sociaux une photo d’une étagère de la librairie Feltrinelli dans laquelle le volume est exposé à l’envers. La leader du parti d’extrême-droite Fratelli d’Italia apparaît donc tête en bas, ce qui pourrait être une allusion à la pendaison de Benito Mussolini et d'autres représentants du fascisme, Piazzale Loreto (à Milan) où ils furent exposés tête en bas. L’indignation éclate à droite… 

08/06/2021, 13:07

ActuaLitté

Brésil : Bertelsmann investit dans Afya, spécialisée dans la formation médicale

Le groupe d'édition Bertelsmann annonce la prise de participation au capital social de la société brésilienne Afya, spécialisée dans la formation médicale. Avec 25 % du capital et 46 % des droits de vote, Bertelsmann s'assure ainsi une présence renforcée dans le secteur, en Amérique du Sud.

08/06/2021, 12:45

ActuaLitté

Librairies : trop de pandémie nuit aux revendications sociales 

En février, Powell’s Books faisait parler d’eux grâce à la création d’un parfum des plus insolites. Aujourd’hui, les agissements de la direction sont bien loin de sentir la rose… Après un licenciement de masse, le manque d’effectif pousse Powell à embaucher – sans pour autant garantir un travail aux personnes qui avaient été licenciées en 2020. Comme dit le dicton : qui se fourre entre l'oignon et son enveloppe n'en sortira pas sans odeur.

08/06/2021, 12:07

ActuaLitté

De rares éditions de Jane Austen rejoignent la bibliothèque de l’Université de Washington

La Washington State University abrite désormais les premières éditions des romans Emma, Mansfield Park, Northanger Abbey, et Persuasion. Ces précieux ouvrages de l’écrivaine Jane Austen ont été offerts à l’université par une ancienne élève récemment décédée.

 

 

08/06/2021, 11:34

ActuaLitté

Librairies, bande dessinée et accessibilité : Mondadori, la valse à 3 temps

Mondadori ouvrira 10 nouvelles librairies à l'été 2021, réparties dans tout le pays. Certaines d’entre elles accueilleront un espace spécial dédié à la bande dessinée, Just comics. De plus, la première collection de livres pour les publics présentant des difficultés de lecture a été lancée.  

07/06/2021, 16:58

ActuaLitté

Capitalisme magique, le magasin géant Harry Potter ouvre ses portes à New York

L’ouverture avait été retardée d’une année en raison de la pandémie, au grand désespoir des fans et de la Warner. Située au 935 Broadway à New York, la boutique a enfin ouvert ses portes, proposant 15 zones thématiques différentes, étalées sur trois étages. Baguette magique, balais, bière au beurre et expériences interactives sont au menu du magasin géant qui n’a rien à envier au Chemin de Traverse.

04/06/2021, 17:08

ActuaLitté

Au Nigéria, 80 000 livres contrefaits saisis par la police

L'Office nigérian du droit d'auteur, chargé d'assurer la protection des droits de propriété intellectuelle, a annoncé la saisie, le 11 mai dernier, d'une cargaison de 80.000 livres contrefaits arrivant au port de Tincan à Lagos, la plus grande ville du pays. Le montant de cette saisie est estimé à 160.000 €.

04/06/2021, 13:27

ActuaLitté

L'édition anglophone tiraillée entre l'économie et ses convictions

À de multiples reprises cette année, des éditeurs importants ont vu leurs employés s’opposer directement à la publication d’ouvrages considérés comme offensants ou haineux. Ces opérations militantes, largement relayées sur les réseaux, font craindre à une partie de l’édition anglophone la venue d’un nouveau type de censure. Conflit de générations ? Critique légitime ? Cancel Culture ? Retour sur un débat qui fait rage outre-Atlantique et outre-Manche.

 

04/06/2021, 10:44

ActuaLitté

Edizioni Laterza : la maison d'édition symbole du Sud fête son 120e anniversaire

Pour ses 120 ans, Laterza, une des maisons d’édition indépendantes les plus anciennes de l’Italie, retrace « un siècle (et plus) de livres » avec la publication du catalogue historique, sorti en librairie le 20 mai. C’est l’occasion de reconstruire l’histoire de cette entreprise qui a joué et joue toujours un rôle important pour la diffusion de la culture en Italie. 

03/06/2021, 15:02

ActuaLitté

L'auteur-influenceur, nouvelle obsession de l'édition américaine

Nous le savons tous : notre monde est en constante évolution et ne cesse de muter, muer, pour toujours recommencer. Et ainsi, notre société change avec lui. Il en va donc de même pour le secteur de l’édition, microcosme culturel, créateur d’histoires et… d’influenceurs ? Lorsqu’être auteur ne suffit plus à attirer les lecteurs, les éditeurs américains se lancent dans le coaching de leurs poulains.

03/06/2021, 13:15

ActuaLitté

États-Unis : Barack Obama, invité spécial des bibliothécaires

L'ex-président des États-Unis Barack Obama interviendra en clôture du congrès annuel de l'association des bibliothécaires américains, le 29 juin prochain, a indiqué l'American Library Association (ALA). Il s'entretiendra avec Lonnie G. Bunch III, premier Afro-américain à occuper le poste de secrétaire de la prestigieuse Smithsonian Institution.

03/06/2021, 09:51

ActuaLitté

Amazon promet d’améliorer les conditions de travail dans ses entrepôts

Dans un communiqué modestement intitulé « Mise à jour de notre vision pour devenir le Meilleur Employeur de la Terre et l’Entreprise la plus sûre du monde », l’entreprise a annoncé assouplir la surveillance qu’elle faisait peser sur les employés. Cette décision survient peu après la publication d’un rapport indiquant que le taux d’accident concernant le travail en entrepôts était largement supérieur chez Amazon qu’au sein d’autres sociétés.   

 

02/06/2021, 17:03

ActuaLitté

Une leader d’extrême droite refusée, la libraire revendique un “choix éthique”

Alessandra Laterza, propriétaire d’une librairie dans le quartier romain de Tor Bella Monaca, ne proposera pas à ses lecteurs le livre de Giorgia Meloni : un « choix éthique » pour une femme qui conçoit sa librairie comme un « lieu de résistance civile ». Mais les polémiques et les accusations de censure ne se font pas attendre…

02/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Mein Kampf “bon plan” à - 20 %, - 10 % : business as usual, chez Fnac ?

Maintenant que les éditions Fayard ont remis en vente une édition annotée de Mein Kampf, le mal est contenu : l’entrée dans le domaine public de l’ouvrage nécessitait une version contextualisée — ici, un appareil critique de 500 pages. Issu de la version polonaise (Ed. Bellona), c’est à Fayard, en France, qu’il est revenu de commercialiser l’ouvrage. En Suisse, la Fnac vient de se faire délicatement épingler par des internautes, découvrant que le combat d’Adolf Hitler était classé en “bon plan”, avec des remises de 20, puis 10 % pratiquées…

02/06/2021, 09:00

ActuaLitté

L'écrivain sino-australien Yang Hengjun accuse les autorités chinoises de “torture”

Incarcéré depuis juillet 2019 dans un centre de détention en Chine, l'écrivain sino-australien Yang Hengjun a comparu lors de son procès pour « espionnage », le jeudi 27 mai dernier, à Pékin. Il assure être « 100 % innocent » et dénonce des actes de torture. La Chine dément, quand le gouvernement australien qualifie l'emprisonnement de Yang Hengjun d'« arbitraire ».

01/06/2021, 15:36

ActuaLitté

Au Royaume-Uni, les auteurs rémunérés par les ventes de livres d'occasion

Dans l'économie du livre, l'auteur et l'éditeur ne touchent logiquement pas un centime sur les ventes de livres d'occasion. Au Royaume-Uni, un libraire d'occasion a voulu changer la donne, à travers un partenariat qui permet de verser une part des ventes aux auteurs des ouvrages vendus.

01/06/2021, 12:43

ActuaLitté

Bookers Italia : première agence italienne pour les book-influenceurs

Suivant l’explosion du BookTok [conseils et discussions littéraires diffusés sur le réseau TikTok, NdR], Bookers Italia, la première agence italienne d’influenceurs marketing totalement dédiée au monde du livre, a été créée. L’objectif est de valoriser les influenceurs, ces créateurs qui parviennent à capter une audience importante en diffusant des contenus culturels. 

01/06/2021, 10:57

ActuaLitté

L'éditeur Michel Brûlé, reconnu coupable d'agression sexuelle, meurt dans un accident

L'éditeur québécois Michel Brûlé, créateur de la maison d'édition Les Intouchables, est mort à l'âge de 56 ans des suites d'un accident de vélo, au Brésil, a confirmé son avocat. Reconnu coupable d'agression sexuelle sur une autrice venue lui présenter son manuscrit en 2014, il devait revenir au Québec pour connaître sa peine, mais assurait être bloqué par les restrictions de déplacement liées à l'épidémie du Covid.

01/06/2021, 10:30

ActuaLitté

États-Unis : Biden renoue avec les hausses des budgets des bibliothèques

Difficile de ne pas noter une petite différence, pour les professionnels des bibliothèques, entre les propositions budgétaires de l'administration Biden et celles de l'ère Trump. Devant le Congrès, la Maison-Blanche a ainsi défendu une hausse du budget de l'Institute of Museum and Library Services (IMLS), véritable bête noire des années Trump.

31/05/2021, 12:04

ActuaLitté

Un éditeur italien publie officiellement le Vanessavirus de Matzneff

Vanessavirus n’a pas trouvé d’éditeur en France. Pourtant, Gabriel Matzneff parvint à en faire imprimer 200 exemplaires en tout, à ses propres frais, en janvier 2021. Une forme de souscription et d'autopublication était mise en oeuvre, dont l'enquête de ActuaLitté avait dévoilé les ficelles. Et malgré cette situation inédite, le livre sort aujourd’hui le 26 mai en première mondiale en Italie, traduit et publié par la maison d’édition Liberilibri de Macerata.

26/05/2021, 17:02

ActuaLitté

Liberté d'expression : le coronavirus, facteur aggravant dans le monde

L'année 2020 a été particulièrement sévère à l'égard de la liberté d'expression, dans le monde entier, déplore l'organisation PEN International, qui défend les auteurs à l'international. La pandémie mondiale et la crise sanitaire ont en effet fourni aux gouvernements de nouveaux prétextes pour réduire les libertés et censurer les voix critiques.

25/05/2021, 12:14

ActuaLitté

Célébrée par Asimov et Sagan, la bibliothécaire Ruth Freitag est décédée

Comme toutes les sciences, l'astronomie ne tolère pas vraiment les approximations et les informations incertaines. Pour s'en prémunir, les professionnels des bibliothèques restent les meilleurs alliés. Et en matière d'astronomie, Ruth Freitag était sans doute une des spécialistes les plus rigoureuses. À la Bibliothèque du Congrès, elle a ainsi aidé quelques sommités de la discipline...

25/05/2021, 10:23

ActuaLitté

Loup-garou et meurtres sanglants dans un roman inédit de John Steinbeck

L'histoire littéraire recèle de véritables petites merveilles, inconnues : le professeur Gavin Jones, de l'université Stanford de San Francisco, apprend ainsi au monde que John Steinbeck a écrit un roman, jamais publié, dans lequel des meurtres sanglants sont l'œuvre apparente d'un loup-garou... Le spécialiste implore désormais les ayants droit de Steinbeck de laisser les lecteurs découvrir cette pépite.

24/05/2021, 12:10

ActuaLitté

Bret Easton Ellis : une maison d'édition, pour “rendre le monde plus littéraire”

Bien plus qu’un simple site personnel, l’aspiration à s’imposer comme une véritable maison d’édition, le romancier Bret Easton Ellis s’aventure dans de grands projets. Il débute l’expérience avec un récit qui s’intitule The Shards, qu’il lit chaque deux semaines. Et dont les premiers chapitres sont gratuitement offerts. De la littérature et quelques goodies, pour marquer le coup.

23/05/2021, 12:48

ActuaLitté

Un livre jeunesse changé en fake antisémite remonte des égouts du net 

L’affaire provoque de vifs remous, mais préoccupe également sur les délais de réactions : récemment, une image trafiquée montrant le politicien britannique Jeremy Corbyn lisant à des enfants Le Protocole des Sages de Sion a refait surface. Elle travestit en réalité une séance de lecture où le politicien présentait à un ouvrage de Michael Rosen, Going on a Bear Hunt (La chasse à l’ours, en version française, trad. Claude Lauriot-Prévost), qu’avait illustré Helen Oxenbury. 

21/05/2021, 13:21

ActuaLitté

Turquie : le procès de l'éditeur et mécène Osman Kavala reprend

Acquitté aux côtés de huit autres accusés en février 2020, l'éditeur et mécène Osman Kavala se retrouve à nouveau devant un tribunal turc, ce 21 mai, après un appel du procureur général d'Istanbul. Il est accusé, avec d'autres, d'avoir organisé les manifestations du Parc Gezi, en 2013, puis d'avoir participé au coup d'État manqué de 2016.

21/05/2021, 11:17

ActuaLitté

Retour de la copie privée en Allemagne, mais pas de prêt numérique

Le Parlement allemand a adopté, ce 20 mai, les dispositions permettant la transposition de la directive européenne sur le droit d'auteur. Parmi les principales mesures, une remise en place de la compensation des éditeurs au titre de la copie privée, qui n'était plus possible depuis 2015, mais l'absence de loi sur le prêt de livres numériques par les bibliothèques.

20/05/2021, 17:10

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale tchèque victime d'une attaque informatique

La Bibliothèque nationale de la République tchèque, située à Prague, a indiqué une fermeture temporaire après avoir été la victime d'une attaque informatique. Pour l'instant, une partie des services numériques restent indisponibles, et les lecteurs sont invités à patienter, dans l'attente d'un rétablissement.

20/05/2021, 12:43

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Bambi : au-delà du faon, un créateur répudié par l'Allemagne nazie

L’évocation de Bambi renvoie automatiquement à la scène déchirante où sa mère est tuée par des chasseurs, dans l’adaptation réalisée par les studios Disney en 1942. Pourtant, avant de devenir ce mythique personnage de cinéma, Bambi était le héros de la nouvelle Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois, écrite par Felix Salten, en 1923. 

12/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Lutte de pouvoirs, magie, féminisme : Leha, un souffle épique de Fantasy

Arrivées dans l’Imaginaire en 2017, les éditions Leha frappaient fort, avec la retraduction de l’épopée signée Steven Erikson, Malazan Book of the Fallen. Devenu Le livre des Martyrs, à travers les traductions d’Emmanuel Chastellière et Nicolas Merrien, les six premiers volumes ont dépassé les 50.000 exemplaires — et quatre autres restent à venir, dont le septième tome, ce 25 juin. Mais la maison a décidé de passer un cap, comme l’indique Jean-Philippe Mocci, son fondateur.

11/06/2021, 18:30

ActuaLitté

Delcourt et Kennes Éditions : un partenariat renforcé

Voilà trois ans que Kennes avait rejoint la diffusion DelSol, propriété du groupe Delcourt. Cette année, ce sont une vision similaire du monde de la bande dessinée et un souhait de la faire partager aux gens de tous âges qui mènent ces deux acteurs de l’édition de la BD francophone à s’associer.

11/06/2021, 16:45

ActuaLitté

À Lorient, la librairie À la ligne, hommage au roman de Joseph Ponthus

Le centre-ville de Lorient compte un nouveau commerce depuis le mois de mai dernier, et pas n'importe lequel. La librairie indépendante et généraliste À la ligne accueille des lecteurs ravis sur 85 m2. Dominique Bernardé, son fondateur, y propose 9000 références, avec une dominante qui tire sur la littérature et les sciences humaines. Derrière le nom de sa librairie, un hommage à l'œuvre et un lien particulier avec l'auteur Joseph Ponthus...

11/06/2021, 16:15

ActuaLitté

Ouverture d'un portail européen des oeuvres indisponibles

L'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO, European Union Intellectual Property Office) a inauguré son nouveau portail dédié aux œuvres indisponibles. Son rôle est d'informer les ayants droit sur la numérisation et l'éventuelle mise en ligne d'œuvres indisponibles dans le commerce, pour améliorer l'accès au patrimoine culturel européen.

11/06/2021, 12:04

ActuaLitté

L'Assemblée nationale valide la copie privée différenciée pour les appareils reconditionnés

Dans le cadre de l'étude de la proposition de loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France, examinée en première séance à l'Assemblée nationale, les députés devaient trancher sur l'application de la rémunération au titre de la copie privée sur les appareils reconditionnés.

11/06/2021, 11:38

ActuaLitté

Librairie : frais de port minimum pour les livres, la fin d'une “distorsion de concurrence”

Préserver l’écosystème de la librairie, et lui offrir une opportunité de développer la vente à distance : le Sénat vient d’adopter un projet de proposition de loi allant en ce sens. Laure Darcos, ayant reçu le soutien inattendu d’Emmanuel Macron dans sa démarche, portait un texte complet pour l’écosystème du livre. Mais avant tout, salué par les libraires.

10/06/2021, 17:03

ActuaLitté

Édition : création d'un certificat de spécialisation en révision et correction

Le groupement d'établissements (GRETA) de la Création, du Design et Métiers d’Art propose une nouvelle formation professionnelle, débouchant sur l'obtention d'un Certificat de spécialisation en révision et correction de textes multi-supports. Ce dernier permettra de certifier des compétences adaptées aux nouvelles spécificités du métier.

10/06/2021, 16:49

ActuaLitté

Le crowdfunding à la carte pour les projets de bande dessinée : Zoop

Devenu un outil de création et de production pleinement reconnu, le financement participatif renoue avec les systèmes de souscription d’une autre époque. Seul l’avènement d’internet permet de mobiliser plus d’utilisateurs, en élargissant le cercle des contributeurs — et par conséquent, de l’ampleur des projets. Mais jusqu’à présent, l’organisation d’une campagne nécessitait des mois de préparation… 

10/06/2021, 16:32

ActuaLitté

Maïa Bensimon élue vice-présidente du Conseil des écrivains européens

Le Conseil des écrivains européens annonce avoir procédé à l'élection de son bureau, de manière dématérialisée, au cours de son assemblée générale annuelle, le 7 juin dernier. Maïa Bensimon, responsable juridique de la Société des Gens de Lettres (SGDL) a été élue vice-présidente de l'organisation. L'autrice allemande Nina George reste présidente.

10/06/2021, 15:20

ActuaLitté

Le Sénat approuve la première loi sur les bibliothèques 

Après une séance paisible autour de l'économie du livre et la concurrence entre librairies et Amazon, autour de la vente à distance et les frais de port, retour du livre au Sénat. En effet, le texte que porte Sylvie Robert était discuté en séance publique, Proposition de loi Bibliothèques et développement de la lecture publique. Et sans trop d'hésitation, orateurs et oratrices n'ont pas manqué de louer le service rendu par le troisième lieu. 

09/06/2021, 18:20

ActuaLitté

Demon Slayer dépasse Dragon Ball dans le classement des ventes

C’est une consécration particulièrement symbolique pour Demon Slayer. Ce petit nouveau dans la cour des shonen populaires vient de passer devant l’historique manga d’Akira Toriyama dans le classement du nombre d’exemplaires vendus par volume.

 

09/06/2021, 15:52

ActuaLitté

Nicolas Dupont-Aignan : “On a assez de médiathèques”, et trop de fonctionnaires

L’actualité politique s’est réchauffée, alors que la météo faisait de même : les scrutins des élections régionales 2021 prévues pour les 20 et 27 juin entraînent candidats et porte-parole à travers le territoire. Nicolas Dupont-Aignan, qui a viré sa cuti, délaissant Marine Le Pen pour Les Républicains, vise pour sa part la Bourgogne-Franche-Comté. Avant tout pour « virer la gauche », assure le député, mais le responsable de Debout la France a plus d’une saillie dans sa besace.

09/06/2021, 14:51

ActuaLitté

Le Label 619 et Rue de Sèvres entament une “collaboration”

Les éditions Rue de Sèvres (L'école des loisirs) annoncent un partenariat avec le Label 619, autour d'une « vision commune du métier de l'éditeur engagé auprès des auteurs ». Cette collaboration laissera une entière liberté éditoriale au Label 619, tout en mettant à disposition « les forces vives de L'école des loisirs ».

09/06/2021, 10:09

ActuaLitté

Le Sénat vote une loi pour l'économie du livre et contre Amazon

Mardi 8 juin 2021 dans l'après-midi, les sénateurs ont adopté la proposition de loi visant « à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité et la confiance entre ses acteurs » à la demande du groupe Les Républicains. Porté par la sénatrice Laure Darcos, ce texte avait soudainement trouvé grâce aux yeux d'Emmanuel Macron, qui décidait ce 21 mai dernier d’apporter le soutien du gouvernement, d’une part et de l’autre, d’engager pour le faire adopter une procédure accélérée.

09/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Métal hurlant de retour sous la forme d'un mook trimestriel

Annoncé il y a un an déjà par Les Humanoïdes associés, le retour de la revue culte Métal hurlant se précise. Le magazine sera disponible le 29 septembre prochain, et se présentera comme un mook trimestriel, qui rassemblera l’œuvre de cinquante auteurs et rédacteurs, lesquels donneront chacun leur vision du futur.

09/06/2021, 09:23

ActuaLitté

En 2021, “le livre imprimé gagne”, selon le PDG de Penguin Random House

Le 25 mai était lancé le U.S. Book Show, salon professionnel organisé par la revue Publishers Weekly. Avec, en guise d'inauguration, une conversation entre Markus Dohle, PDG de PRH, et Adam Grant, psychologue et auteur. Cet échange a donné lieu à des affirmations très marquées de la part de Dohle...

09/06/2021, 08:33

ActuaLitté

Lauren Remark devient relation libraires pour les éditions Leha

En ce début de juin, les Editions Leha ont recruté Lauren Remark en tant que chargée de promotion. Elle aura plus particulièrement à prendre en charge le développement des relations avec les libraires.

08/06/2021, 17:09

ActuaLitté

L’Asiathèque : la nouvelle manière de voyager en 2021 

Fondée dans les années 1970, l’Asiathèque est une maison d’édition indépendante, spécialiste des cultures et des langues du monde.  Sa librairie, située au 1 rue Deguerry dans le XIe arrondissement de Paris, inaugure la première édition des Journées du livre de voyage les samedi 26 et dimanche 27 juin 2021.

08/06/2021, 13:40

ActuaLitté

Canada : pour les librairies Indigo, 2020 a soufflé le chaud et le froid

127 % de croissance sur les ventes en ligne, voici de quoi éviter la catastrophe économique. Pour le groupe canadien Indigo Books & Music, l’année 2020, dont l’exercice s’est clos ce 3 avril, la pandémie a rimé avec ascenseur émotionnel. Entre les 7,1 % de baisse de chiffre d’affaires et la hausse des ventes internet, fallait-il s’accrocher…

08/06/2021, 09:43

ActuaLitté

La mémoire du vent, premier projet éditorial récompensé par la bourse d'Arcane

La bourse Arcane récompense le projet d’un artiste des arts visuels, membre de la  Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques, et d’un auteur, membre de la Société des Gens de Lettres, auxquels peut s'adjoindre un éditeur qui s'engage à réaliser l'ouvrage. Bernard Moninot, Renaud Ego et les éditions de la Canopée sont  lauréats de cette première édition pour leur projet La mémoire du vent

07/06/2021, 16:31

ActuaLitté

Angoulême : le FIBD veut privilégier “le dialogue au rapport de force”

Interpelé à plusieurs reprises par le collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) à propos des votes du Grand Prix et du nombre de voix obtenues par Bruno Racine, suite à un vote protestataire, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême répond par l'intermédiaire d'un courrier de Franck Bondoux, délégué général du FIBD. Il y assure que le FIBD souhaite rester « un espace d'échanges entre les acteurs de l'écosystème de la bande dessinée et entre eux et les pouvoirs publics ».

07/06/2021, 15:09

ActuaLitté

Une tapisserie géante pour magnifier l’œuvre de George Sand

En partenariat avec le Ministère de la Culture, la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson souhaite développer un hommage filé à George Sand. Un appel à candidatures est lancé pour la réalisation d’une tapisserie géante, avec une rémunération pour l’artiste lauréat et son équipe de 100.000 € à la clef.

07/06/2021, 12:26

ActuaLitté

Les correcteurs travailleurs à domicile en attente d'une “sécurisation”

Dans la perspective de nouvelles discussions portant sur l'annexe IV de la convention collective de l'édition, le Syndicat général du Livre et de la communication écrite CGT (SGLCE-CGT) a interrogé les correcteurs travailleurs à domicile sur leur quotidien, leurs conditions de travail et leurs attentes, pour porter au mieux leurs revendications.

07/06/2021, 11:13

ActuaLitté

David-Jonathan Benrubi nommé directeur du réseau de médiathèques de Montpellier 

Il prendra la direction des médiathèques de la métropole Montpellier Méditerranée, à compter du 1er juillet, quittant son poste à la Communauté d’agglomération de Cambrai. C’est un réseau de quinze établissements dont il aura désormais la responsabilité, répondant à « l’ambition musclée » des responsables politiques.

07/06/2021, 10:06

ActuaLitté

Le salon du livre de Paris de retour au Grand Palais en 2022 : le SNE “reprend la main”

Deux annonces de recrutement émanant du Syndicat national de l’édition ont fait grand bruit. Les tractations avec Reed Expo achevées, précédent partenaire prestataire de l’événement Livre Paris, et coorganisateur, le SNE « reprend totalement la main » sur l’organisation de l’événement. Et pour ce faire, recrute un directeur ou une directrice, en mesure de piloter une nouvelle manifestation, le Festival de tous les livres. Le nom n’est peut-être pas définitif.

05/06/2021, 20:30

ActuaLitté

Auteurs et salons : “Comment exclure que le bénéfice ne soit pas partagé ?”

Quelle manifestation sans auteurs ? La multiplication des formats de rencontres — dédicaces, master class, concerts dessinés, on en passe, et on en oublie — apporte une interaction nouvelle avec les lecteurs. Pour les auteurs de bande dessinée, ici concernés dans le cadre des journées pros qu’organisent les Rendez-vous de la BD d’Amiens, quelles solutions ? Tentative de déblayage, sur fond de revendication.

04/06/2021, 18:18

ActuaLitté

Karin Serres en résidence d’écriture à l’Observatoire de l’Espace

L’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES, accueillera Karin Serres à l’automne 2021. Autrice, dramaturge et metteuse en scène, elle a reçu le soutien de la Région Île-de-France pour l’écriture de son prochain roman, Nager dans la nuit. Son écriture interroge la place laissée à la nature et à l’invisible dans le monde moderne. Elle a notamment publié Monde sans oiseaux (Stock, 2013) et Happa no ko (Le Rouergue, 2018).

04/06/2021, 16:14

ActuaLitté

États-Unis : un État légalise le droit de prêt numérique en bibliothèque

L'État du Maryland, à l'est des États-Unis, est devenu le premier du pays à prévoir un droit de prêt numérique en bibliothèque. Cette loi oblige ainsi les éditeurs à proposer aux établissements des licences et des tarifs similaires à ceux constatés dans le commerce, auprès des particuliers.

04/06/2021, 15:45

ActuaLitté

BD : “Je ne fais pas exprès de vendre des livres à 800 exemplaires”

« Je crains que nous soyons nombreux à avoir renoncé », lance Rudo dans le dernier numéro de Casemate. Et Sébastien Vastra, dans ce même volume, assure : « . Je n’ai jamais autant douté de ma vocation […] Et l’avenir incertain de la bande dessinée en France me fait envisager une reconversion. » Le ton est donné pour cette journée professionnelle, organisée dans le cadre des Rendez-vous de la BD d’Amiens, 25es du genre.

04/06/2021, 14:12

ActuaLitté

Grand Prix du FIBD : l'éviction de Bruno Racine “illégitime” selon le Collectif AAA

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême a dévoilé hier les trois auteurs finalistes du Grand Prix : Pénélope Bagieu, Catherine Meurisse et Chris Ware. Dans le communiqué de l'événement, « un vote protestataire » est évoqué, celui en faveur de Bruno Racine, auteur d'un rapport portant sur la situation des auteurs et autrices. Le Collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) demande la publication des résultats chiffrés du vote.

04/06/2021, 11:46

ActuaLitté

Copie privée : les appareils reconditionnés, pomme de discorde

Effectif depuis 1985, le dispositif de la copie privée, taxe prélevée sur les dispositifs d'enregistrement (disque dur, clé USB, mais aussi smartphones), vient compenser la copie d'œuvres sous droits, en versant une rémunération aux ayants droit, notamment les auteurs et éditeurs. Les appareils reconditionnés y sont désormais soumis, avec un abattement de 35 à 40 %, toutefois.

04/06/2021, 10:26

ActuaLitté

Dominique Bernard nommé directeur général du CFC

Le Comité du CFC annonce la nomination de Dominique Bernard au poste de Directeur Général du Centre Français d’exploitation du droit de Copie. Le CFC est l’organisme qui gère collectivement les rediffusions des contenus de la presse et du livre pour le compte des auteurs et des éditeurs. Il répartit également la part des droits qui revient aux éditeurs au titre de la copie privée numérique de la presse.

04/06/2021, 09:11

ActuaLitté

Les Français, les mots et le numérique : quels usages de la langue ?

ÉTUDE – Pour saisir l'impact des nouvelles technologies sur l'écriture, Courbevoie, la ville « capitale du Mot », présente, dans le cadre de son événement Les Mots Libres qui se déroulera du 1er au 27 juin, une étude inédite sur le rapport des Français au mot à l’ère du numérique. Un sondage réalisé par Médiamétrie auprès d’un échantillon représentatif de Français âgés de 15 ans et plus, avec la participation de la chaire numérique de l’université Paris Dauphine. Il s’agit de la première étape d'un rendez-vous annuel pour connaitre les nouveaux usages des Français avec leur langue. 

03/06/2021, 17:19

ActuaLitté

Livre de Poche : la camionnette rouge à nouveau sur les routes !

Cet été, les plages seront le hotspot lecture ! Pour la huitième année consécutive, le Camion qui livre du Livre de Poche circulera de plage en plage. Et se met en chasse de vacanciers en manque de pages à dévorer. Du 8 juillet au 15 août 2021, laissez-vous embarquer pour une nouvelle escapade livresque… Ligne de départ : Le Touquet !

03/06/2021, 16:07

ActuaLitté

Une BD évoquant Darmanin censurée par les Éditions des Équateurs

À l'approche du 19 mai dernier, l'auteur et illustrateur Remedium se réjouissait de voir paraître son nouvel ouvrage, Cas de force majeure, consacré aux violences policières, aux Éditions des Équateurs. La maison avait déjà publié son précédent album, Cas d'école, qui portait sur le mal-être des enseignants. Mais Cas de force majeure ne sera finalement pas publié, la maison d'édition renonçant à cause d'un portrait de Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur...

03/06/2021, 15:07