#Politique publique

Purger l'Ukraine des livres russes, jusqu'à Pouchkine et Dostoïevski

UkraineUnderAttack – Depuis le dernier bilan établi voilà une quinzaine de jours, les dégâts de l’armée russe se poursuivent. Une Ukraine qui se change au fil des jours en décombres et ruines — et les bibliothèques ne sont évidemment pas épargnées. Selon le ministère de la Culture ukrainien, 35 établissements ont été endommagés et au moins quatre détruits.

Le 28/05/2022 à 13:43 par Nicolas Gary

11 Réactions | 623 Partages

Publié le :

28/05/2022 à 13:43

Nicolas Gary

11

Commentaires

623

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

L’armée russe, probablement moins encline à envahir et conquérir le territoire ukrainien qu’à le laisser à l’état de ruines, ne fait pas dans la dentelle. La directrice de l’Institut ukrainien du livre, Oleksandra Koval, dresse ainsi un bilan des infrastructures culturelles qui ne cesse de s’alourdir.

35 établissements endommagés par les tirs, quatre détruits, dont deux bibliothèques particulièrement tournées vers les jeunes, à Chernihiv et Donestsk. « Quant à Marioupol, où nous ne disposons pas de données, on peut supposer que toutes les bibliothèques ont été rasées et atteintes, ce qui représente une vingtaine de lieux », note la directrice.

Avant d’ajouter que les dégâts sont probablement plus lourds encore : la difficulté est d’obtenir des gouvernements locaux qu’ils fassent remonter ces informations. Les dernières données que le ministère de la Culture a fournies font état de la destruction de 66 maisons de la culture, de théâtre, de bibliothèques et de bâtiments historiques. Le 13 mai dernier, on recensait 27 établissements de prêt détruits ou frappés par les troupes russes, rapporte Interfax Ukraine.

Traquer l'ennemi

De quoi nourrir l’animosité et la rancœur, comme le montre Oleksandra Koval. Elle en vient en effet à suggérer que des livres de Pouchkine ou Dostoïevski soient retirés des ouvrages proposés en prêt. « Il faut avouer que ces deux auteurs ont jeté les bases de la “mesure russe” et du messianisme. Nourris de ces textes depuis leur enfance, les gens ont cru que la mission du peuple russe n’était pas de prendre soin de sa vie et de son pays, mais de “sauver” le monde contre son gré. C’est en réalité une littérature très nocive, elle peut véritablement influencer l’opinion des gens. »

Pour elle, la messe est dite : « Par conséquent, j’estime, à titre personnel, que ces livres devraient être également retirés des bibliothèques publiques et scolaires. Ils devraient probablement demeurer dans les établissements universitaires et de recherche, pour étudier les racines du mal et du totalitarisme. Je pense que beaucoup de réflexions scientifiques seront écrites et des études porteront sur la manière dont les classiques russes ont influencé la mentalité des Russes. Et comment ils ont, indirectement, conduit à une position aussi agressive — ainsi qu’à des tentatives de déshumaniser d’autres peuples du monde. L’Ukraine y compris. »

À LIRE: L'art délicat de la désinformation, cette “arme de guerre

Le pays voit le nombre de ses lieux de prêt diminuer à mesure que les mortiers et les bombes s’abattent. Et dans le même temps, une véritable politique de chasse aux sorcières s’exerce : le ministère de la Culture a signalé qu’il tentait de retirer tout ouvrage de propagande russe des collections — certains déplorant qu’un tel travail n’ait pas été effectué plus tôt. Or, pour beaucoup, les classiques de la littérature pourraient être expédiés dans le même sac.

« Il est évident que, dans un premier temps, seront concernés les ouvrages anti-ukrainiens, ces récits impérialistes et la propagande violente, la politique pro-russe et chauvine », note la directrice. Restera, à l’avenir, à déterminer comment de tels ouvrages ont pu trouver une place dans les établissements : cadeaux de la Russie à des dirigeants locaux ?

« Dans un second temps, les livres d’auteurs russes contemporains, publiés en Russie après 1991 seront concernés. Et certainement dans différents genres — y compris les livres pour enfants, les romans d’amour ou policiers. C’est une exigence évidente de l’époque. » Les classiques, quant à eux, ne perdent rien pour attendre.

La perspective de l’État est de parvenir en retirer quelque 100 millions d’exemplaires, cerne de manière progressive, avec un remplacement et une substitution qui interviendront au fil du temps. En moyenne, l’Institut ukrainien a, entre 2018 et 2021, acheté 600.000 ouvrages par an : « Dire que nous en achèterons 5 millions dans une difficile période d’après-guerre ne semble pas très réaliste. »

Papiers, librairies, économie...

Quant aux librairies, en Ukraine, la directrice de l’Institut est sans illusions : on ignore totalement combien ont été frappées par les tirs russes. « Lorsqu’elles ne travaillent pas, c’est soit à cause de la situation militaire, soit parce qu’elles sont fermées, soit parce que leurs salariés sont partis », note Oleksandra Koval. Et, plus encore, « parce que les gens hésitent à acheter des livres ». D’ailleurs, seuls les commerces basés dans l’ouest du pays peuvent encore avoir une activité.

Avant la guerre, le pays comptait une librairie pour 165.000 habitants, contre une pour 20.000 voire 10.000 dans les autres pays européens. Un projet de loi, prévu pour fin 2023, qui n’a pas pu être adopté, visait à octroyer des aides et subventions pour ces commerces — le développement de ce segment aura été enrayé, les fonds n’étant jamais arrivés.

À LIRE: “L’avenir des éditeurs indépendants russes semble bien sombre”

« La reprise sera un sujet à venir. Elle s’effectuera quand les hostilités cesseront. Nous savons, par exemple, que la librairie Viva a déjà rouvert ses portes à Kharkiv et j’espère que ce processus se poursuivra plus activement. » Pas question, alors, de laisser libre cours à l’importation d’ouvrages publiés par l’envahisseur. « Les éditeurs russes ont dit un jour qu’ils exportaient environ 10 % de leurs tirages en Ukraine. Cela signifie que les Ukrainiens ont payé environ 100 millions $ par an, pour des livres importés de Russie. »

Primeur nationale

Des chiffres qui continuent d’alimenter la colère : « En 2021, selon les données officielles des douanes, des livres, pour une valeur de 5,23 millions $ sont arrivés en Ukraine — bien que l’on émette des doutes sur ce montant. » Or, tous les livres russes ne découlent pas d’une importation : certains furent directement publiés et imprimés sur le territoire ukrainien.

Depuis 2014, un véritable rééquilibrage est à l’œuvre entre le russe et l’ukrainien qui s'est aussi appuyé sur une politique d'interdiction pure et simple : sur l’année passée, les éditeurs locaux ont imprimé 39,9 millions de livres ukrainiens contre 2,5 millions d’ouvrages russes. « La loi sur la langue fonctionne. Et les besoins des gens évoluent. »

Encore faudra-t-il produire, au sortir du conflit. Les trois plus grandes imprimeries du pays sont basées à Kharkiv et aucune d’entre elles n’est à ce jour en activité. « Pour autant que nous le sachions, elles ne sont pas endommagées, ou alors de façon marginale. Dès qu’il sera possible de reprendre le travail dans la ville, elles feront face à de gros volumes d’impression », note la directrice.

Comble, la crise mondiale du papier, actuellement le cadet des soucis du peuple ukrainien, fait gémir toute l’industrie du livre. Mais en l’état, les stocks disponibles en Ukraine s’avèrent suffisants… justement parce que l’impression de livres est quasiment à l’arrêt. Là encore, il reviendra au gouvernement de s’emparer de la question pour venir en aide aux éditeurs.

Porter le fer et la parole

Si l’Institut, actuellement privé de fonds, ne peut plus mener ses projets à bien, il n’en demeure pas moins actif : les appels au boycott de livres russes, portés jusqu’au niveau des salons européens et internationaux ont été entendus. « Cette année, il n’y avait pas de stands nationaux russes à Vilnius, Bologne, Londres ou Paris ; il n’y en aura pas à Varsovie, Göteborg, Francfort ou Montréal, et nous espérons que les organisateurs poursuivront ce boycott à l’avenir. »

Dans différentes manifestations, des stands ukrainiens ont fleuri, sans livre ni éditeur : il s’agissait avant tout de sensibiliser, de communiquer. En parallèle, les maisons ukrainiennes ont offert une quarantaine d’ouvrages pour enfants, qui peuvent être gratuitement imprimés et distribués aux jeunes qui ont fui le pays.

À LIRE: Kyiv : des ebooks gratuits, pour une Ukraine “européenne et civilisée

Plus de 70.000 exemplaires ont déjà été publiés, dont plus de 55.000 en Pologne. Bientôt, 80.000 de mieux seront produits par le voisin polonais, à l’initiative de l’Institut du livre de Pologne. Le tout a été placé sous le patronage de la Première dame d’Ukraine, Olena Zelenska et de celle de Pologne, Agatha Kornhauser-Duda.

Enfin, une liste d’ouvrages à traduire pour plonger dans la littérature ukrainienne est en cours de constitution : il importe d’aider les éditeurs à faire les bons choix et les bibliothécaires dans leurs recommandations. « Nous pensons qu’une fois que vous aurez découvert la merveilleuse littérature ukrainienne, les lecteurs étrangers en resteront fans pour toujours. »

crédits photo : kawuart ; manhhai, CC BY 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 

DOSSIER - La guerre de Vladimir Poutine contre l'Ukraine ou la Russie impériale

11 Commentaires

 

Une bibliothécaire

28/05/2022 à 14:06

Censure avec un soupçon de xénophobie, quand tu nous tiens...
Je me demande si l'Irak, la Syrie et l'Afghanistan ont fait retirer tous les ouvrages américains de leurs bibliothèques. Et si le Mali a décidé d'interdire tout ouvrage français de ses bibliothèques.
Après tout, pourquoi y aurait-il deux poids, deux mesures entre le bienveillant Occident et les méchants pays d'ailleurs ?

jujube

29/05/2022 à 05:46

Depuis quand tous les pays envahis et tyrannisés par d'autres devraient-ils leur répliquer et se protéger contre eux en utilisant les mêmes armes? L'identité n'est pas une denrée uniforme pour tous.
Chaque pays a ses groupes ethniques et ceux-ci leur culture propre. Rien d'étonnant à ce que les Ukrainiens agissent et réagissent selon les lois et croyances qui leur appartiennent.

Et qui vous dit si l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan et le Mali s'intéressent de la même manière aux livres que l'Ukraine? Cela peut dépendre de leur niveau d'alphabétisation et scolarisation, après tout.

Censure? Ben oui, si ça fait du bien aux Ukrainiens! Xénophobie? Vous attendiez-vous à un amour-passion pour les envahisseurs, destructeurs, massacreurs et assassins?

Not Standing with Ukraine

29/05/2022 à 08:34

Heureusement, les Russes mettent fin à cette farce. L'Europe devra alors composer avec son soutien au régime criminel ukrainien.

Marie

29/05/2022 à 09:42

Bien sûr !!De coeur aussi avec "la bibliothécaire".Merci pour ces deux commentaires
" Moi, quand j'entends parler d' culture, j'prends mon revolver" , conversation avec un adjudant dans "En avant la zizique" de Boris Vian. On peut toujours gloser engoncé dans ses certitudes et faire la leçon, fier de son bon droit, un bon débarras se chargera de faire le reste sous peu.

jujube

29/05/2022 à 15:38

Beaucoup apprécié votre dernière phrase: c'est exactement ce que vous faites!

Forbane

29/05/2022 à 18:35

Censurer les oeuvres d'art est une erreur, en tout lieu et toute époque.
L'art échappe par essence aux classifications, au temps, à la haine et à la politique.

jujube

30/05/2022 à 03:40

La vôtre, au sujet de l'art, n'est qu'une des multiples opinions qu'on puisse partager. Ensuite, il y a "art" et art selon l'angle de perception des choses, des situations et du monde. Un supposé objet d'art n'est pas nécessairement - et parfois seulement - une idole, une entité sacrée et intouchable. Il porte très souvent un message politique. Plus évident et facile à capter quand il s'agit d'une oeuvre littéraire, soit constituée de mots qui forment et transmettent un message. Lequel peut être encensé par les spécialistes de la langue, les jurys de concours, les lecteurs avisés et les fadas de l'auteur. Mais peut aussi être jugé par certains, selon les circonstances, comme nocif et dévastateur, par exemple, dans une communauté victime d'une guerre impossible de qualifier, comme l'Ukraine. A ce moment-là, on en arrive à censurer le texte pour le taire, dépecer ou brûler le livre pour qu'il ne morde plus et meure.
C'est - j'imagine, mais peux me tromper - ce qui motive l'attitude de Madame Oleksandra Koval.
Ce doit être son effort de guerre à elle, sa façon d'aimer et venger sa malheureuse patrie avec le peu de moyens qu'elle a.

Où que ce soit, ça fait mal aux tripes et à l'âme de voir être sauvagement détruites des oeuvres d'art. Surtout si elles sont de pierre ou de bois, sans copie de rechange ou photographie de sauvetage.
Pour consoler les amoureux des livres: Madame Koval ne détruira pas les textes des GRANDS AUTEURS RUSSES, elle les mettra, comme elle l'affirme, entre les parenthèses d'universités bien choisies. (Relisez l'article de Monsieur Nicolas Gary).
Et puis, ces magnifiques créations-là ont été traduites en tant de langues différentes qu'il sera facile de les retrouver quelque part dans le monde pour les retraduire s'il le faut. Non?

Pour terminer, je voudrais partager ceci avec vous tous: la guerre en Ukraine me brise le coeur et la mort de tant de gamins-soldats russes aussi. La guerre est la plus grande erreur des humains. J'ai honte pour moi et pour eux.

Himalove

30/05/2022 à 07:27

Cela ressemble à la dystopie écrite en pleine guerre froide par Ray Bradbury, "Fahrenheit 451". Pour combattre les russes, brûlons leurs livres ! Je me rappelle avoir entendu à la télévision l'acteur-dictateur, Zelensky, vouloir faire de l'adjectif "russe" l'équivalent de "nazi"... Une inversion accusatoire qui masque mal deux ou trois faits : 1. les nationalistes ukrainiens se servent des écoles, des bibliothèques, des théâtres, des cinémas pour stocker leurs armes et leurs munitions ; 2. les groupes politico-militaires se réclamant du fascisme de Bandera voire de l'antisémitisme de Petlouria sont nombreux comme le célèbre régiment Azov dont l'insigne est celui de la Division Das Reich composée aux trois-quart d'ukrainiens sous uniforme allemand ; de Aïdar et de secteur droit tous issus du coup d'état de la place Maîdan en 2014. Un coup d'état appuyé par des mercenaires géorgiens, le Mossad, le MI6 et la CIA. Les bataillons de repressaille, responsables du massacre de la maison des syndicats à Odessa, tiraient-ils sur les bibliothèques du Donbass lorsqu'ils l'ont assiégé pendant 8 longues années ? C'est une question que j'aimerais bien poser en russe ou en français à madame Oleksandra Koval ?

Marie

30/05/2022 à 13:16

On ne peut qu'être plus que d'accord avec vous, n'en déplaise aux ratiocineurs qui se sentent exister ( les pôvres!) en étant rivés sur leur clavier comme à une bouée de sauvetage de ...leur vie?). Tugan Sokhien, chef russe démissionnaire de l'orchestre du Capitole de Toulouse et de celui du Bolchoï de Moscou, sommé de se prononcer par le maire de Toulouse :"Je ne peux pas supporter d'être témoin de la façon dont mes collègues artistes, chanteurs, acteurs, danseurs réalisateurs sont menacés, traités de manière irrespectueuse et victime de la "culture d'annulation". Le Monde 08/03/22

Marie

30/05/2022 à 13:32

Ce que je viens d'écrire est une réponse à FORBANE, ce qui ne semble pas !!!

Netchaev

02/07/2022 à 17:56

la politique culturelle, scolaire et linguistique des nationalistes ukrainiens décrite ce jour par France Info à partir de déclarations publiques et de sources précises.


"Les bibliothèques et l'édition en ligne de mire

En parallèle, le ministère de la Culture et de la Politique d'information prépare des règlements à l'attention des bibliothèques publiques et scolaires, afin d'opérer le retrait des œuvres concernées dans l'ordre suivant : livres prorusses, livres russes parus après 1991, puis classiques. Conçue comme un rejet global du "monde russe" et de ses figures, la "dérussification" doit accompagner la prise de conscience d'une identité nationale, comme l'exprime le ministre Oleksandr Tkachenko à la BBC (en russe).

"Nous parlons maintenant d'une guerre d'identité pour le peuple ukrainien. Et le principal facteur de cette identité est la culture."
Oleksandr Tkachenko, ministre de la Culture ukrainien

à la BBC

Quelque 100 millions d'ouvrages sont concernés au total, selon l'estimation d'Oleksandra Koval, directrice de l'Institut ukrainien du livre (UBI). Pouchkine et Dostoïevski "ont jeté les bases d'un 'monde russe' et d'une forme de messianisme", justifie-t-elle auprès de l'agence Interfax-Ukraine*. "Bercés par ces récits depuis l'enfance, les gens pensent que la mission du peuple russe (…) est de sauver le monde contre son gré." Selon elle, ces livres doivent donc rester cantonnés aux bibliothèques universitaires et de recherche, afin d'"étudier les racines du totalitarisme".

L'ensemble des auteurs classiques de langue russe est donc désormais sur la sellette, de Léon Tolstoï à Fiodor Dostoïevski, en passant par Mikhaïl Boulgakov, enfant de Kiev qui a pourtant souffert de la censure soviétique toute sa vie. Rares exceptions : Nicolas Gogol, que se disputent les deux pays, et Taras Chevtchenko, maître du romantisme ukrainien.

Sur le boulevard Pouchkine de Kharkiv, le 22 mai 2022, un tag propose un nouveau nom, "boulevard de Grande-Bretagne". (DIMITAR DILKOFF / AFP)
Sur le boulevard Pouchkine de Kharkiv, le 22 mai 2022, un tag propose un nouveau nom, "boulevard de Grande-Bretagne". (DIMITAR DILKOFF / AFP)

Cette "dérussification" ne s'arrête pas là. Le 19 juin, le Parlement ukrainien a adopté une loi* interdisant l'importation et la vente de livres imprimés en Russie. Il sera également interdit* de diffuser dans l'espace public ukrainien de la musique composée par des artistes ayant obtenu la citoyenneté russe après la chute de l'URSS, en 1991. Les musiciens concernés pourront toutefois demander une autorisation de diffusion aux autorités ukrainiennes, à condition d'avoir publiquement condamné la guerre. Ces textes attendent la signature du président Volodymyr Zelensky pour entrer en vigueur.

Un groupe d'experts a aussi proposé au ministère de l'Education de modifier les programmes scolaires de collège et de lycée en littérature ukrainienne et étrangère, en supprimant l'enseignement obligatoire des auteurs russes et biélorusses. "Comment expliquer aux enfants qu'il est nécessaire d'étudier la littérature de ce 'monde' qui nous est apporté par le feu et l'épée ?" justifie la députée Nataliya Pipa*. "Etudiez plutôt les œuvres de Charlotte Brontë, Jane Austen, Joseph Conrad et Victor Hugo", ont recommandé ces experts.

L'élue dénonce également le poids trop important des auteurs russes dans le programme de littérature étrangère : quatre écrivains sur sept pour la première moitié du XXe siècle."

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

À Manhattan, une douce France dans la librairie de Cyril Dewavrin

Cyril Dewavrin a de la suite dans les idées : propriétaire de l'enseigne La Comédie Humaine à Avignon, inaugurée en 2018, c'est au cours d'un voyage aux États-Unis qu'il décide de tenter l'aventure outre-Atlantique. Depuis début décembre 2023, La Joie de Vivre propose, dans le quartier de Chelsea, à Manhattan, un petit coin de France aux New-Yorkais.

19/04/2024, 10:53

ActuaLitté

Budget 2024-2025 du Canada : où sont passés les engagements ?

Personne ne digère vraiment la présentation du budget 2024-2025 par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Les organisations professionnelles du monde de la culture attendaient fermement que s’y retrouve la Loi sur le droit d’auteur. Espoir déçu et mauvaise nouvelle en perspective.

18/04/2024, 11:44

ActuaLitté

À Hong Kong, la loi sur la “sécurité” met le livre en danger

À Hong Kong, l'emprise de la Chine est désormais une réalité quotidienne. Depuis la rétrocession du territoire au géant voisin par le Royaume-Uni, le régime communiste s'impose, petit à petit. Ses lois sur « la sécurité nationale » se succèdent, avec des conséquences importantes pour les libertés individuelles. Y compris dans le monde du livre, qui s'en inquiète.

17/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Dans l'Iowa, une censure combattue par les “Big Five” de l'édition

BookBanUSA — De l'autre côté de l'Atlantique, de nombreux États se sont dotés de législations très contestées, qui facilitent le signalement et le retrait d'ouvrages des collections des bibliothèques publiques ou scolaires. Dans l'Iowa, une action en justice s'oppose à ces lois de censure, avec le soutien des plus grands groupes éditoriaux américains...

17/04/2024, 10:41

ActuaLitté

Pham Doan Trang, autrice et éditrice en prison, honorée par un prix

L'autrice et éditrice vietnamienne Pham Doan Trang, qui purge actuellement neuf années de prison au sein d'un établissement de la province de Bình Dương, a été désignée lauréate du Barbey Freedom to Write Award. Cette distinction salue l'engagement d'un « écrivain de conscience emprisonné ».

16/04/2024, 16:10

ActuaLitté

Robin Book : 12 ans de prison pour le plus grand voleur de livres

Ancien directeur de la bibliothèque Girolamini de Naples, Massimo Marino De Caro a obtenu d'entrer dans l'Histoire. Après un procès de la durée de 12 ans, il a été condamné par le tribunal de Naples à une nouvelle peine, pour un total de 12 ans de prison.

14/04/2024, 10:02

ActuaLitté

Internet : France et Québec réunis contre Chinois et Américains

La mission franco-québécoise initiée en 2019 avait débouché sur un appel à candidatures présenté trois ans plus tard. Au cœur de la collaboration entre la Belle Province et l’Hexagone, la découvrabilité des œuvres francophones. Ou comment exister dans un internet où d’un côté les GAFA américains, de l’autre les BATX asiatiques règnent en maîtres… 

12/04/2024, 14:47

ActuaLitté

Un Webnovel à l'européenne : la révolution numérique de la lecture    

Le webnovel poursuit sa conquête des lecteurs, avec un projet ouvert en Italie : nom de code, Narae. L’application verra le jour d’ici un an et réunit deux opérateurs : l’éditeur Mondadori et Bookrepublic, librairie fondée en 2010 et dédiée aux ouvrages numériques. Avec, pour directeur général, un certain Didier Borg, précurseur de la BD numérique en France...

08/04/2024, 18:31

ActuaLitté

Censure : les dix livres les plus "contestés" en 2023, Toni Morrison dans le top 10

BookBanUSA - À l'occasion de la Semaine Nationale des Bibliothèques, initiée par l'American Library Association (ALA), cette dernière dévoile sa liste annuelle des « 10 Livres les Plus Contestés de 2023 ». Cette année, une augmentation de 65 % des tentatives de censure par rapport à 2022 a été enregistrée, un record selon l'ALA. 

08/04/2024, 16:18

ActuaLitté

“Une société où tous les enfants auront un accès égal au livre”

Voilà quelques années que le 2 avril est consacré comme journée internationale du livre pour enfants – en référence à la date de naissance du Danois Hans Cristian Andersen. Avec le 23 avril, qui célèbre le droit d’auteur et le 25 qui marquera en France la fête de la librairie indépendante, le mois d'Apollon – conducteur des neuf muses – devient une période faste pour la lecture. Tout particulièrement en Grèce.

07/04/2024, 15:12

ActuaLitté

Malgré les talibans, ce libraire fournit des livres en Afghanistan

Le libraire Shah Muhammad Rais ne vous dit peut-être rien, mais vous pourriez bien l'avoir croisé dans un livre : la journaliste Åsne Seierstad avait raconté son quotidien dans Le Libraire de Kaboul (Le Livre de Poche, traduit par Céline Romand-Monnier). Aujourd'hui exilé au Royaume-Uni, il avait tout perdu avec le retour des talibans, en 2021, qui ont mis à sac son enseigne. Pourtant, il persiste et signe.

05/04/2024, 11:57

ActuaLitté

En Haïti, la Bibliothèque nationale prise pour cible par des gangs

En proie à une situation économique catastrophique, doublée d'une crise politique, Haïti est devenu le terrain d'une guerre des gangs dévastatrice. Les citoyens sont exposés à la violence, mais aussi les institutions et infrastructures de Port-au-Prince, la capitale. Dernière victime en date, la Bibliothèque nationale, qui a été pillée ce 3 avril.

04/04/2024, 11:01

ActuaLitté

Bientôt en prison ? J.K. Rowling provoque les autorités écossaises

L'Écosse a introduit, ce 1er avril, un décret relatif à la nouvelle législation du pays contre l'incitation à la haine, qui n'a pas plu à celle qui vit à Edimbourg, J.K. Rowling... Il vise à consolider les mesures déjà en place en étendant spécifiquement la définition du délit d'incitation à la haine pour inclure les questions de transidentité. En réaction, l'autrice a publié sur X des cas de transgenres - tous s'identifiant comme femmes -condamnés pour des crimes sexuels...

02/04/2024, 16:53

ActuaLitté

Hong Kong : une librairie progressiste ferme sous la pression des autorités  

Des centaines d'habitués, de lecteurs et de curieux se sont rassemblés ce week-end dernier devant la librairie indépendante Mount Zero, pour lui dire adieu. La boutique de deux étages était bondée d'amoureux de l'enseigne, qui avaient formé une communauté au cours des six dernières années. Elle ferme après une série de contrôles, suite à des plaintes anonymes... 

02/04/2024, 16:42

ActuaLitté

Mort du poète Guy Goffette, l'insatiable quête de beauté

Guy Goffette, né le 18 avril 1947 à Jamoigne dans la Gaume belge, aura été une figure emblématique de la poésie francophone contemporaine. Sa vie et son œuvre traversent les frontières géographiques et littéraires, reflétant un parcours riche et diversifié. Il est décédé le 28 mars 2024.

30/03/2024, 12:44

ActuaLitté

Les défis du présent, la condition des femmes : Vie imaginaire à Turin

Près de 2000 événements, plus de 800 stands, 137.000 m2 d’espace d’exposition : tels sont les chiffres de l’édition 2024 du Salon du livre de Turin, la première sous la direction de l’écrivaine et journaliste Annalena Benini. Lors de la dernière conférence de presse avant la manifestation, qui se tiendra du 9 au 13 mai, les nouveautés de cette année - dont le thème est La vie imaginaire – ont été dévoilées.

29/03/2024, 10:11

ActuaLitté

Multicondamné, Donald Trump se fait vendeur de Bibles

Milliardaire impliqué dans toutes sortes de secteurs, de l'immobilier aux compagnies aériennes, Donald Trump a récemment été rattrapé par la justice et contraint à payer de fortes amendes. Peut-être à la recherche de nouvelles sources de revenus, il s'est dernièrement associé à une société productrice de Bibles, vendues à distance.

27/03/2024, 12:18

ActuaLitté

La première agence littéraire internationale s'installe en Italie

La succursale basée à Milan sera le douzième bureau de l'agence fondée en 1977 par le légendaire Andrew Nurnberg. Certes. Mais surtout, le premier bureau ouvert au Bel Paese par une agence internationale. La direction sera confiée à Barbara Barbieri, qui travaille pour l’agence depuis douze ans.

23/03/2024, 12:05

ActuaLitté

Ramadan à Gaza : “Des dessins comme ça, on en fera d'autres”

La dessinatrice Coco, survivante de l'attaque de Charlie Hebdo, est actuellement au centre d'une controverse suite à la publication de son dessin intitulé Ramadan à Gaza dans le journal Libération, le 11 mars dernier. Ce dessin illustre un homme affamé poursuivant des rats parmi des ruines et un cadavre, tout en étant réprimandé par une femme pour le respect du jeûne du Ramadan. Menacée de mort ou dénoncée par des cadres de LFI entre autres, elle est également soutenue au nom de la liberté de caricaturer.

22/03/2024, 12:55

ActuaLitté

PEN International : “Les conflits ont un impact dévastateur sur l'écrit”

L'organisation non gouvernementale PEN International dénonce et lutte contre les menaces portées à l'encontre de la liberté d'expression des auteurs, dans le monde entier. Elle publie sa « Case List » pour l'année 2023, qui recense les attaques contre des écrivains ou des journalistes, dont elle a eu connaissance.

22/03/2024, 12:10

ActuaLitté

En Russie, Le Maître et Marguerite hérisse les pro-Poutine

Le Maître et Marguerite, roman de Mikhaïl Boulgakov rédigé entre 1927 et 1940, reste un exemple de littérature engagée contre le système soviétique mis en place par Staline. Mais le succès en Russie d'une nouvelle adaptation de l'œuvre, réalisée par Michael Lockshin, fait émerger une critique plus contemporaine : celle de la politique belliqueuse de Vladimir Poutine.

21/03/2024, 12:34

ActuaLitté

“Les éditeurs ont déjà réalisé les innovations d'Internet Archive”

ProcesIA - Reconnue coupable de violation du copyright en mars 2023, l'organisation non gouvernementale Internet Archive a fait appel du jugement. Elle revendiquait une mise à disposition des livres numériques conformes aux missions des bibliothèques, utile à l'intérêt général et en règle par rapport au fair use américain. Dans un mémoire, les éditeurs affirment qu'Internet Archive vient parasiter un marché déjà bien installé.

18/03/2024, 11:50

ActuaLitté

Genève : une librairie aux ouvrages douteux privée d'ouverture

Drieu La Rochelle, Brasillach, aux côtés d’Homere ou encore Alexis Carrel — ce chirurgien français devenu fervent admirateur du nazisme et adepte de l’eugénisme… la liste d’ouvrages que proposait la librairie Sparte laisse en bouche un goût bien écœurant. Et pour cause, derrière cet établissement, se tapit le mouvement identitaire Résistance helvétique « dont l’objectif est la survie de la Suisse ».

17/03/2024, 15:17

ActuaLitté

L'édition numérique en Afrique : un secteur en fort développement

Bbibliothèque numérique en streaming présente en Afrique avec plus de 1,3 million d’abonnés, YouScribe présente un Livre blanc compilant points de vue et retours d’expériences d'éditeurs africains face à un secteur de l'édition en mutation. 

15/03/2024, 09:53

ActuaLitté

Le groupe Lemaitre rachète Ligaran et bascule chez Dilisco

Le groupe Lemaitre Publishing, qui compte déjà Mardaga et Renaissance du Livre, annonce aujourd'hui la reprise des éditions Ligaran. Fondée en 2009, cet éditeur français est spécialisé dans les classiques littéraires. Autre changement, la strucute prévoit de concentrer de ses futurs efforts de développements dans le numérique.

15/03/2024, 09:35

ActuaLitté

Explosion des tentatives de censure de livres en 2023 aux États-Unis

BookBanUSA - Le nombre de titres ciblés pour la censure a augmenté de 65 % en 2023 par rapport à 2022, atteignant le niveau le plus élevé jamais enregistré, avec 4240 titres uniques dans les écoles et bibliothèques, documente l'Association Américaine des Bibliothèques (ALA). Cette hausse dépasse le précédent record de 2022, où 2571 titres uniques avaient été visés.

14/03/2024, 17:07

ActuaLitté

Dans le monde, des marchés du livre à la merci des prix

GfK Entertainment et Nielsen BookData ont présenté leur premier rapport commun à vocation internationale, qui examine les marchés du livre de 16 pays, de l'Europe à l'Asie, en passant par l'Afrique, l'Asie ou l'Amérique. Si les chiffres d'affaires sont en hausse sur de nombreux territoires, l'inflation est aussi au rendez-vous.

14/03/2024, 12:11

ActuaLitté

Gutenberg Suisse : Dix ans avec le Salon du livre de Genève

Le jeudi 7 mars, un chapitre exceptionnel de la Confrérie de Gutenberg s’est tenu au Beau Rivage Genève sous la présidence de Martin Werfeli, ancien CEO de Ringier AG, pour célébrer le dixième anniversaire de « Gutenberg Suisse ».

14/03/2024, 09:23

ActuaLitté

En Floride, la censure homophobe des livres se lève un peu

BookBanUSA —Au fil de ses différentes lois restreignant la liberté de lire et la liberté pédagogique, la Floride s’est taillé une solide réputation d'État où la censure a le vent en poupe. Ces législations sont toutefois combattues devant la justice, et une fameuse victoire contre la loi « Don't Say Gay » vient d'être obtenue. Les livres évoquant des relations ou personnages LGBTQIA+ ne seront plus systématiquement mis à l'index.

12/03/2024, 13:25

ActuaLitté

Pearson accusé d'être trop partageur avec les données privées

Pearson, groupe éditorial britannique présent sur plusieurs continents, fait partie de ces incontournables dans le domaine éducatif. Aux États-Unis, dans l'État de New York, la multinationale est accusée d'avoir enfreint le Video Privacy Protection Act, en permettant à Meta, le propriétaire de Facebook, de collecter des données sans consentement.

12/03/2024, 10:26

ActuaLitté

IA : la société Nvidia attaquée en justice par trois auteurs

Connue pour ses cartes graphiques, la société américaine Nvidia s'est, comme d'autres, investie dans le développement de technologies basées sur l'intelligence artificielle. À l'instar de Microsoft ou Meta, elle fait l'objet d'une plainte pour violation du copyright de trois auteurs, qui estiment que leurs œuvres ont été utilisées sans leur consentement dans le cadre de la création de NeMo, plateforme de conception et d'entrainement d'IA.

11/03/2024, 16:13

ActuaLitté

Pour sauver une culture entière, les Kurdes numérisent des textes

Rebin Pishtiwan, 23 ans, sillonne avec deux de ses collègues le territoire de la région autonome du Kurdistan, dans le nord de l'Irak, pour accomplir la mission que s'est fixée le Centre Kurde pour l'Art et la Culture (KCAC) : numériser un maximum de vieux ouvrages kurdes afin d'en sauver le contenu. 

11/03/2024, 16:11

ActuaLitté

Manuscrit de “Hotel California” : les procureurs “manipulés”

Trois hommes, dont Glenn Horowitz, libraire américain spécialisé dans les pièces rares et uniques, faisaient face depuis plusieurs jours à la justice, accusés d'avoir dérobé des manuscrits et documents appartenant à Don Henley, chanteur, batteur, cofondateur et auteur-compositeur du groupe Eagles. Dont les paroles manuscrites de « Hotel California », fameux succès de la formation. Ce 6 mars, coup de théâtre : les procureurs ont abandonné les accusations, s'estimant « manipulés ».

07/03/2024, 09:58

ActuaLitté

Le général italien auteur d'un livre raciste et homophobe rattrapé par la justice  

En août dernier, Il mondo al contrario (Le monde à l’envers), un pamphlet critiquant les immigrés, les homosexuels et les minorités, devenait le best-seller sur Amazon Italia, avant de s'établir comme le livre le plus acheté dans le pays de Leopardi. Il envisage à présent même de se présenter aux élections européennes. C'était sans compter sur les ennuis judiciaires qui s'accumulent...

06/03/2024, 16:13

ActuaLitté

Au Québec, l'industrie du livre accuse le coup

Moins de livres vendus, malgré un chiffre d’affaires stable, voire en hausse, mais en apparence seulement : l’industrie du livre au Québec n’a pas échappé aux tendances déjà observées en 2023. La Banque de titres de langue française diffuse ce jour la 12e édition de son Bilan annuel Gaspard, découlant des données de 239 points de vente de la Belle Province. Un panorama du marché des plus instructifs…

05/03/2024, 16:00

ActuaLitté

Ebooks : Amazon devant la justice pour des prix trop élevés

Accusée de conspiration avec cinq grands groupes d'édition américains, afin de maintenir des prix élevés pour les livres numériques, la société Amazon reste au cœur d'une plainte qui dénonce désormais une situation de monopole. Les éditeurs, eux, sont écartés de la procédure.

05/03/2024, 12:35

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Mort de Georges Forestier, spécialiste de Molière, Corneille et Racine

Georges Forestier, né le 13 juin 1951 à Nice et décédé le 18 avril 2024 d'un cancer annonce Sorbone Université, était un éminent professeur de littérature française et un historien du théâtre reconnu, particulièrement spécialisé dans le théâtre du XVIIe siècle. Il a enseigné à l'Université Paris-Sorbonne de 1995 à 2020, avant de devenir professeur émérite à Sorbonne Université. 

19/04/2024, 20:35

ActuaLitté

Des livres neufs à prix réduit : une solution pour les collectivités

Depuis cinquante ans, Expodif fournit collectivités et revendeurs : quelque 5000 références dans son catalogue, issues de lots rachetés auprès d’une centaine de fournisseurs. Et des livres neufs revendus à des prix concurrentiels – entre 40 et 65 % du prix éditeur. 

19/04/2024, 17:32

ActuaLitté

L'Autrichien qui avait fait plier Facebook s'attaque à Meta

Voilà dix ans, cet activiste originaire de Salzbourg publiait un ouvrage mettant farouchement en cause le fonctionnement du réseau social Facebook : Kämpf um deine Daten (Luttez pour vos données), dénonçait le moissonnage d’informations que pratique la société de Mark Zukerberg. Mais Max Schrems n’en a résolument pas fini avec Meta…

19/04/2024, 15:45

ActuaLitté

L'immense collection de VHS de Scorsese entre à la bibliothèque

52 mètres linéaires, et autant de boîtes de conservation. À la tête d'une des filmographies les plus imposantes de l'histoire, le réalisateur américain Martin Scorsese a pourtant trouvé le temps, des années 1980 aux années 2000, de s'adonner à une occupation pour le moins étrange. Il a enregistré des milliers d'heures de programmes télévisés sur des centaines de VHS...

19/04/2024, 12:36

ActuaLitté

Chine, Occident et Liu Cixin : un Problème à trois corps

Le roman culte de Liu Cixin a très récemment été adapté en série par Netflix. Le géant américain n'a pas hésité à sortir les grands moyens pour faire de cette histoire la nouvelle grande saga de la pop culture du XXIe siècle. Le succès attendu est au rendez-vous pour la plateforme de streaming, mais la série reflette-t-elle vraiment toute la complexité que recouvre « le problème à trois corps » ?

19/04/2024, 11:14

ActuaLitté

Reconnue coupable de faute, l'Agessa condamnée à indemniser un auteur

30.000 €, pas moins. Voilà le montant des dommages et intérêts que le tribunal judiciaire de Paris a sommé à feue l’Agessa d’indemniser, pour avoir porté préjudice à un artiste auteur. Un montant qui donnera le hoquet aux pouvoirs publics : de fait, quelque 200.000 personnes seraient concernées par les 40 années d’incurie de l’organisme. Rapide calcul : faudrait-il trouver 6 milliards € ?

18/04/2024, 18:50

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

18/04/2024, 12:33

ActuaLitté

L'enfer pour le “paradis du manga” : quel avenir pour piccoma France ?

Malgré des résultats au Japon sidérants en 2023, le propriétaire sud-coréen de la plateforme piccoma, Kakao Entertainment Corp. enclenche une restructuration. Les nouveaux dirigeants se sont engagés auprès des actionnaires à rechercher une croissance organique désormais.

18/04/2024, 11:20

ActuaLitté

IA et culture : Rachida Dati missionne le CSPLA

Devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Rachida Dati avait annoncé qu'elle saisirait prochainement le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur plusieurs points liés à l'intelligence artificielle. Deux missions ont été officialisées, sur la transparence et l'effectivité des droits.

17/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Des pubs télé pour le livre, une décision qui favorisera Vivendi ?

Après le SNE, c'est au tour du Conseil permanent des écrivains (CPE) - ADAGP, ATLF, Cose-Calcre, EAT, Maison de Poésie, Pen Club, Sacem, SAIF, SAJ, Scam, SELF, SGDL, SNAC, Union des Poètes, UPP -, et la Fédération des éditions indépendantes (FEDEI), d'affirmer leur opposition à la publicité pour le livre à la télévision, et le décret no 2024-313 du 5 avril 2024 qui la rend possible pendant une période d'au moins deux ans.

17/04/2024, 12:43

ActuaLitté

Le SNE contre la publicité télévisée pour les livres (sans régulation)  

Le Syndicat national de l'édition (SNE) exprime de sérieuses préoccupations suite à la publication du décret du 5 avril dernier, autorisant la publicité pour les livres à la télévision pour une période de deux ans. Les éditeurs craignent que cette mesure ne fragilise le secteur de l'édition et n'appauvrisse la création littéraire, en l'absence de régulations spécifiques pour cette « expérimentation ».

17/04/2024, 10:52

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

Construire une offre de lecture pour les handicapés visuels, un temps long

Mi-mars, deux députés prenaient d’assaut le ministère de la Culture que Rachida Dati investissait tout juste. Et d’interpeller la rue de Valois quant à la politique d’aide à la lecture pour les personnes atteintes de handicaps. Plus spécifiquement, pour ce qui touche à l’édition en braille…

16/04/2024, 16:54

ActuaLitté

En Italie, le procès de Luciano Canfora attendu en octobre

À Bari, une audience préliminaire très attendue s'est déroulée ce mardi 16 avril, en présence de l'accusé, l'historien Luciano Canfora. Attaqué pour diffamation après avoir qualifié la Première ministre Giorgia Meloni de « néonazie dans l'âme », il sera jugé le 7 octobre prochain.

16/04/2024, 16:36

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

En Norvège, qui a voulu tuer l'éditeur des Versets sataniques ?

En 1993, William Nygaard, directeur de la maison d'édition norvégienne Aschehoug, reçoit trois balles devant son domicile, à Oslo. 25 ans plus tard, en 2018, deux personnes étaient arrêtées, accusées de tentative de meurtre avec préméditation. Le 9 avril dernier, le bureau du procureur d'Oslo a toutefois annoncé la clôture de la procédure, faute de preuves.

15/04/2024, 14:43

ActuaLitté

Murielle Magellan signe Danse ta vie, pour France 2

L'autrice, scénariste et réalisatrice Murielle Magellan signera pour France 2 le scénario d'un nouveau téléfilm, intitulé Danse ta vie. Elle s'inspirera pour ce long-métrage d'une idée de Jean-Pierre Améris, avec laquelle elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

15/04/2024, 14:11

ActuaLitté

Pourquoi opposer droits d’auteur et transition écologique ?

Lors du Festival du livre de Paris, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle mesure affectant le marché du livre d'occasion, qui consiste en une « contribution » destinée à « protéger le prix unique du livre neuf ». Les détails devaient être précisés par la ministre de la Culture, Rachida Dati, ce week-end, on attend d'ailleurs toujours... Les premiers visés par la décision du président : les plateformes de ventes d'ouvrages usagés. Maud Sarda, co-fondatrice et directrice générale de l'une d'entre elles, Label Emmaüs, réagit.

15/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Les Mémoires posthumes d'Alexeï Navalny publiés par Robert Laffont

Mort le 16 février 2024 au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, Alexeï Navalny reste dans les mémoires comme l'un des plus fervents opposants à Vladimir Poutine. Il avait écrit, peu après son empoisonnement en 2020, un livre retraçant son parcours et les racines de son engagement contre l'autoritarisme installé en Russie depuis plusieurs années.

15/04/2024, 11:20

ActuaLitté

Le livre d'occasion en France : la grande étude

Pour rendre compte et comprendre les transformations du marché des livres d'occasion en France au cours de la dernière décennie, une vaste étude a été menée en 2022-2023 par le ministère de la Culture et la Sofia, sous la supervision du spécialiste du monde de l'édition, Bertrand Legendre. L'objectif : quantifier et comprendre ce secteur de la seconde main, en plein essor. 

12/04/2024, 18:05

ActuaLitté

Books By Women : le métier évolue, surtout ne pas se perdre en route

Avril signe le retour des beaux jours, l'impératifs de ne pas se découvrir d'un fil, mais surtout des nouvelles de la lettre Books By Women. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre...

12/04/2024, 17:17

ActuaLitté

2023, l'ère des lecteurs multimédias et multisupports ?

La Sofia, le SNE et la SGDL ont dévoilé les résultats de la 13ème édition du baromètre des usages du livre, qui couvre les formats imprimés, numériques et audio. Réalisée par Médiamétrie au début de 2024, cette enquête examine les comportements d'achat et de lecture des Français âgés de 15 ans et plus pour l'année 2023.

12/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Emmanuel Macron : "une contribution" prélevée sur le livre d'occasion    

Lors de sa visite au Festival du livre de Paris qui s'est ouvert ce vendredi, le président Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'une nouvelle mesure pour préserver la loi sur le prix unique du livre neuf face à la concurrence croissante du marché du livre d'occasion. 

12/04/2024, 15:33

ActuaLitté

En 2023, moins de livres achetés, plus d'argent engrangé

À l'occasion de l'inauguration du Festival du livre ce vendredi 12 avril au Grand Palais éphémère à Paris, le ministère de la Culture diffuse les « chiffres-clés de 2023 » relatifs au monde du livre et de l'édition, issus des analyses d'Electre Data Services, Kantar, GfK Market Intelligence, de l'Observatoire de l'économie du livre, du service du livre et de la lecture, de la direction générale des médias et des industries culturelles, ainsi que du Ministère de la Culture.

12/04/2024, 14:42

ActuaLitté

Rachida Dati : encourager la lecture avec des bibliothèques en HLM  

Dans le cadre d'une démarche visant à renforcer l'accès à la lecture, en particulier parmi les jeunes, la ministre de la Culture, Rachida Dati, a révélé un projet innovant : établir des librairies et des bibliothèques au sein des logements sociaux et des zones rurales défavorisées. Cette annonce fait suite à l'étude récente du Centre national du livre qui signale une diminution alarmante de l'intérêt pour la lecture chez les jeunes français, particulièrement entre 16 et 19 ans, de plus en plus captivés par les écrans...

12/04/2024, 12:00

ActuaLitté

Modification du prix du livre : éditeurs et libraires fixent des règles

La fin d'année 2022 et les premiers mois de 2023 ont marqué la chaine du livre avec des hausses de prix inédites, consécutives à des problématiques d'approvisionnement et à la pénurie de papier. Les libraires s'étaient retrouvés forcés de réétiqueter au plus vite... Pour éviter d'autres situations similaires, les professions ont adopté une charte, à l'occasion du Festival du Livre de Paris.

11/04/2024, 19:30

ActuaLitté

Omar Sy va sortir un livre, Viens, on se parle

L'acteur français a échangé pendant trois ans avec une journaliste du Nouvel Obs, Elsa Vigoureux. En ressort près de 300 pages d'entretien fleuve dans lequel Omar Sy est présenté comme « un nomade, un pionnier, un homme profond et libre, doué d’une insatiable curiosité ».

11/04/2024, 17:05

ActuaLitté

Enrichissement et conversion : Cairn.info fait l'acquisition d'Isako

Cairn.info, portail dédié aux sciences humaines et sociales, fait part de l'acquisition de la société Isako, spécialisée dans l'enrichissement sémantique et la conversion de documents. Un rapprochement « gage de performance et d’innovation », auquel le développement de l'intelligence artificielle n'est pas étranger.

11/04/2024, 16:52