#Politique publique

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

Le 18/04/2024 à 12:33 par Ugo Loumé

102 Réactions | 609 Partages

Publié le :

18/04/2024 à 12:33

Ugo Loumé

102

Commentaires

609

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Le 11 avril dernier sortait Transmania, dans une vague indifférence : une « enquête fouillée sur les dérives de l’idéologie transgenre » par Dora Moutot et Marguerite Stern. Les deux autrices revendiquent appartenir au mouvement femelliste, qui affirme qu'être une femme « n’est pas un ressenti mais une réalité biologique », niant ainsi le vécu de toutes les personnes transgenres. 

Le livre est édité par Magnus, maison montée par Laura Magné après son départ de Ring en 2021. Elle embarquait alors avec elle du beau monde : Laurent Obertone, journaliste et essayiste proche de la mouvance du libertarianisme conservateur, le dessinateur Marsault et Papacito, militant d’extrême droite, qui risque prochainement une condamnation à 6 mois de prison avec sursis. Une maison d’édition qui se présente comme « libre et indépendante ».

La déferlante médiatique

L’ouvrage en question ici, qu’ActuaLitté n’a pas consulté, promet de mettre la lumière sur ce qui est nommé comme étant « un des plus gros casses conceptuels du siècle (...) un projet politique néfaste qui s’apprête à bouleverser notre rapport au réel ». Les lecteurs ne se massent pas au portillon : il n'a absolument réalisé aucune vente selon Edistat. 

L’entreprise d’affichage public a reconnu auprès du média Tétu que la mise en avant d’un tel livre était contraire « à [leur] Charte de la déontologie de la communication extérieure ». JCDecaux a par ailleurs présenté ses excuses « aux personnes que ces affiches ont pu heurter ».

La mairie de Paris a elle aussi fait savoir son mécontentement. Le premier adjoint Emmanuel Grégoire était intervenu, arguant que la publicité en elle-même présentait des caractères « transphobe et complotiste ». « On ne peut pas invoquer la liberté d'expression lorsqu'il s'agit de discrimination, en particulier transphobe », ajoute-t-il pour Tétu.

Cependant, une fois les affichages retirés, Dora Moutot et Marguerite Stern, qui dénoncent ici « un régime de terreur », ont reçu une publicité bien plus efficace : celle de la polémique. Papier sur le Figaro, papier sur le JDD, sur Libération, au Huffington Post, etc.

Et voilà que Transmania pointe désormais à la 4e place des meilleures ventes sur Amazon, en tête dans la catégorie « Sociologie ». L’ouvrage a même eu le privilège, ce 18 avril, d’être au coeur d’un débat sur la transidentité dans les Grandes Gueules de RMC — débat qui promettait, lui aussi, d’atteindre des hauts degrés d’analyse sociologique.

A LIRE — Une présentatrice porte plainte contre J.K. Rowling pour transphobie

Une mise en avant dans une émission qui attire plus de 1 million d'auditeurs chaque jour dont n’aurait certainement jamais pu prétendre une telle sortie littéraire en temps normal. Un bel exemple d'effet Streisand, et une « censure » qui profite finalement au censuré.

 

Crédits image : Kenji-Baptiste OIKAWA, CC BY-SA 3.0

 
 
 
 
 

102 Commentaires

 

Plissken

18/04/2024 à 13:27

CNews va s'engouffrer

Aurelien Terrassier

19/04/2024 à 22:56

Plissken Malheureusement mais peut-être que l'année prochaine il n'y aura plus Cnews...

Plissken

21/04/2024 à 17:40

Si cela pouvait être vrai

NAUWELAERS

20/04/2024 à 00:52

Arrêtez vos caricatures pénibles, Plissken, c'est affligeant.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jonathan

20/04/2024 à 22:32

C'est votre discours qui est affligeant et c'est vous qui passez votre temps à caricaturer les positions des autres, du haut de votre ignorance et votre bigoterie, alors arrêtez d'inverser les rôles.

Hokkaido

28/04/2024 à 06:37

Moi je trouve ça bien que nauwelaers s'exprime.
Quand quelqu'un qui n'en connait strictement rien d'autre que ses préjugés s'exprime péremptoirement des centaines de fois dessus, c'est qu'on est en démocratie...

Plissken

21/04/2024 à 17:41

C'est CNews et Hanouna qui sont une caricature

yves

18/04/2024 à 17:08

Ben voilà, wokisme et cancel culture en pleine action : "je n'aime pas ce que tu dis, il faut donc que tu arrêtes de le dire".
Stern et Moutot font un travail remarquable depuis des années pour faire avancer un féminisme fait pour les femmes et les hommes.
A part ça on ne le dira jamais assez : il n'y a que deux sexes, les femmes n'ont pas de pénis, les hommes n'ont pas d'utérus, la femme est une femelle, l'homme est un mâle, on pourra tourner le problème dans tous les sens, le réel ne changera pas, tout le reste c'est de la connerie. On ne peut pas naître dans le mauvais corps, c'est la tête qu'il faut soigner.

Toinou

19/04/2024 à 09:22

Ça n'est pas parce que vous le dites (bien assez d'ailleurs) que c'est vrai. Vous affirmez beaucoup de choses sans fondement aucun. Vous gagneriez à vous documenter, ne serait-ce que quelques minutes. Niez la réalité autant que vous le désirez, elle sera toujours là !
Il n'y a que deux sexes nous dites-vous, avant de nous lister des organes. Apprenez que le sexe se détermine d'abord sur la base des chromosomes. Vous pourriez également bien profiter d'une recherche sur le terme "intersexuation"…
Vous découvrirez aussi la notion de genre et ses nombreuses implications, ça devrait vraiment vous faire tout drôle.
Quant à votre appel à se faire soigner, sentez-vous très libre d'en profiter vous-même si vous pouvez à ce point supporter ce qui ne rentre pas dans vos schémas.

NAUWELAERS

21/04/2024 à 00:10

Toinou,
La non-binarité existe, c'est vrai mais elle est ultraminoritaire.
Que vous le vouliez ou non.
Elle n'a pas à s'imposer de cette manière triomphaliste et insupportable.
En créant de façon abjecte et scandaleuse des dysphories de genre chez des jeunes enfants dont une petite partie exigera un changement de sexe pour être bien dans sa peau...
Et par ici la (grosse) monnaie !
C'est cela le progressisme, selon vous ?
Beurk...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Yves

22/04/2024 à 19:11

C'est drôle, vous m'accusez de nier la réalité, de quoi parlez-vous ?
Qu'il y ait des gens mal à l'aise dans leur corps, je veux bien.
Mais cela ne changera pas le réel biologique et binaire.
Faites avec...

NAUWELAERS

22/04/2024 à 20:31

Yves,
Vous avez raison !
CHRISTIAN NAUWELAERS

tchof

02/05/2024 à 15:06

Il ,n'y a que deux sexes dans l'espèce humaine: celui qui a de petits gamètes produits en grand nombre et celui qui a de gros gamètes en faible quantité....

Et c'est pareil dans tout un tas d'espèces animales qui nous sont évolutivement liées.

Refuser le lien corps/esprits et le fait que le corps et la façon dont il est constitué a un impact sur la pensée est un reliquat de christianisme mal digéré (dichotomie corps/âme) et n'a rien à voir avec la science

Toinou

19/04/2024 à 18:13

C'est intéressant comme idée de nier l'existence de ce qui ne vous plaît pas.

NAUWELAERS

20/04/2024 à 23:43

Toinou,
«Vous», c'est un fantôme ?
Moi je ne perdrai jamais mon temps à répondre à quelqu'un que je ne nomme pas.
Vous, je vous nomme.
Il faut bien...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jonathan

20/04/2024 à 04:44

Sauf que vous n'avez rien compris. D'abord, il ne s'agit pas de "Je n'aime pas ce que tu dis", là on parle d'un discours de haine, et la transphobie est interdite par la loi tout comme le racisme, le sexisme et toutes les incitations à la haine. Et ce discours n'est ni nouveau ni scientifique, les concepts qu'emploient Moutot et Stern ne sont en rien scientifiques, en revanche on sait d'où ils viennent et on sait qu'ils révèlent des paniques morales réactionnaires et complotistes. Avant on parlait de "lobby homosexuel" et maintenant on est dans "le lobby trans", à tous les coups on nous fait le coup du "lobby" pour masquer les intentions malveillantes à l'égard de ceux qu'on cible. Parce que l'extrême-droite actuelle sait très bien qu'elle ne peut pas revendiquer ouvertement ce qu'elle pense et ce qu'elle veut faire, sinon elle serait immédiatement discréditée et tous ces gens seraient aux oubliettes plutôt que sur des plateaux de télévision.

Là encore, quand on ne se limite pas à la biologie et quand on connaît un tant soit peu l'histoire et la sociologie, on sait à peu près comment fonctionne la société et comment les mécanismes de la discrimination s'opèrent, que ce soit contre les transgenre ou les autres minorités -sexuelles et ethniques-. C'est bien tout cela qui vous dépasse. D'ailleurs, les militants d'extrême-droite de votre trempe dévoilent beaucoup plus leur vrai visage puisqu'ils se savent couverts par leur pseudonymat.

Ensuite, j'ignore si c'est de l'inculture ou du cynisme de votre part, mais "sexe" et "genre" ce sont deux notions différentes. Vous le sauriez si vous aviez un tant soit peu étudié la sociologie, car les individus ne sont pas juste biologiques, ils sont sociaux parce qu'ils sont construits par leur environnement et leur expérience bien davantage que leur biologie. Changer de sexe est possible aussi, et si vous en êtes à dire le contraire, c'est surtout la preuve la plus manifeste que vous êtes un validiste, parce que vous en êtes à expliquer que quelqu'un qui change de sexe ne sera jamais "une vraie femme / un vrai homme" (ce qui sous-entend qu'il faut davantage qu'une biologie pour correspondre au sexe qu'on veut avoir, donc des normes de genre). Vous validez les normes de genre qui visent à attribuer des traits de caractère, des rôles et des activités en fonction du sexe, et à ce moment-là vous arrivez à la conclusion qu'un transgenre est un cerveau malade. C'est d'ailleurs le discours subliminal puisque, chez les TERF, un transgenre est forcément quelqu'un qui a subi une dysphorie de genre et qui doit donc rester assigné. Quelle est la conséquence de ce raisonnement, si ce n'est de poursuivre les oppressions et les discriminations en niant l'existence de l'altérité et en refusant aux personnes de s'autodéterminer comme elles le veulent ?

En outre, vos idoles font surtout un travail "remarquable" pour promouvoir la transphobie. Ces femmes n'ont absolument rien de féministe. Le féminisme est historiquement progressiste, il est solidaire avec les minorités sexuelles et de genre, et tout ce qui combat les discriminations au sens général. "On ne naît pas femme, on le devient", cette citation vient de Simone de Beauvoir, grande figure initiatrice du féminisme contemporain. Moutot et Stern c'est la galaxie TERF, Nemesis et Manif pour tous, donc le camp réactionnaire et obscurantiste.

Au passage, le féminisme s'est toujours inscrit également dans le matérialisme philosophique et le rationalisme. L'histoire de la science, c'est le dépassement des contraintes naturelles. Or, les appels à la nature et les déterminismes biologiques, c'est exactement le contraire. On convoque une prétendue nature immuable et indépassable et on associe toute volonté de la dépasser à une maladie ou une anomalie. Les TERF sont exactement dans cette philosophie ultra-réactionnaire. Autant dire qu'avec ce raisonnement, on peut liquider la médecine et l'avortement puisque "la nature était d'une certaine manière avant et "que c'était la seule qui soit vraie".

Donc en vérité, ce n'est pas parce que vous dites "le réel" que vous avez raison. Le réel cela ne veut rien dire, c'est un sophisme qui est d'ailleurs typique de la droite et l'extrême-droite. Par définition, il n'y a de "réel" que ce que l'on voit, et chacun voit avec ses biais. Ce qui compte ce sont les connaissances accumulées en sciences humaines, sociales et naturelles. Ces sciences ne se soustraient pas, elles s'additionnent.

"On ne le dira jamais assez" -> cela fait 2'000 ans que les idéologues comme vous assignent les femmes et les hommes à des rôles, des traits de caractère, des rôles, des activités. Votre règne a assez duré, maintenant les connaissances ont justement évolué, et tout ne se résume pas à la biologie comme au XVIIIe siècle, le dualisme qui consiste à opposer "corps" et "esprit" est largement dépassé aussi. Les sciences sociales ne comptent pas pour rien et vous ne pouvez pas l'ignorer, même si vous ne voulez pas l'entendre par peur de déranger votre vision du monde. Il y a bien des cerveaux malades mais ils ne sont pas là où vous le pensez. Ceci dit, l'étroitesse d'esprit, l'intolérance et la haine, ça se soigne. Et la culture, ça se forge.

Révolte trans-féministe

22/04/2024 à 13:30

Ton commentaire est à côté de la plaque. Le femellisme est l'antithèse du féminisme. Je suis une femme trans et la caricature pondu par ces autrices et un ramassi transphobe. C'est normal de les traîner en justice, je ne le laisserai personne me traiter de déviante ou d'homme, car ni l'un ni l'autre n'es vrai et que ce sont des propos insultants. Retourne à la manifestation pour tous, va pleurer ailleurs que, et éloigne toi d'internet Yves, ton message est à côté de la plaque, réac et puant. Faut évoluer monsieur, les gays, les trans, les intersexes, les asexuels ne sont pas des déviants, on demande juste à pouvoir vivre notre vie tranquille, nous sommes pas une idéologie, nous sommes simplement des femmes et des hommes comme tout le monde.

Hélène

12/05/2024 à 21:04

Je suis absolument d'accord avec vous!
Merci.

Jim Sam

16/05/2024 à 14:15

On ne peut pas discuter avec ces gens, c'est un peu comme une secte.

Drago

18/04/2024 à 23:32

Vous réalisez l'exploit de descendre un ouvrage que vous n'avez pas lu, et vous êtes donc bien incapables d'expliquer l'infamie qui le doit moralement condamner.

On espérait, au vu de votre titre, découvrir un avis contraire au brulôt, étayé par quelques bonnes feuilles (ou "mauvaises", s'il vous en plaît) ; on obtient, au bout du compte, le commentaire des commentaires, tant vous vous octroyez le droit de juger à la seule aune de vos préconceptions idéologiques.

Mes plus basses révérences !

Team ActuaLitté

18/04/2024 à 23:37

Bonjour
Le journaliste a eu l'honnêteté intellectuelle d'indiquer qu'il n'avait pas pu accéder à l'ouvrage.
Nombre d'articles ne le précisent pas.
Quant à “descendre” le titre, ce n'est ni l'objet ni le propos tenu. Simplement d'expliquer comment l'effet Streisand s'applique une fois de plus à une situation bien connue.
Vous noterez, avec la même honnêteté que notre journaliste, qu'aucun commentaire concernant le contenu du livre ne figure dans le sujet ni aucune appréciation émanant du rédacteur.
Peut-être que vous pourriez relire l'ensemble à l'aune de ces précisions et réviser votre jugement ?

NAUWELAERS

19/04/2024 à 00:42

«Il n'y a pas de mauvaise publicité. Tout est bon à prendre.»
Sauf que ces deux autrices n'ont pas demandé d'être pestiférées !
Vous me décevez...
Et la dysphorie de genre chez de jeunes élèves manipulables, vous approuvez ?
Vous vous croyez progressistes, vous ?
Mais je me pince, je crois vivre un cauchemar, cet aveuglement...
Vous rampez devant le lobby trans !
Je sauvegarde ce texte, qui sera censuré par ActuaLitté...
On parie ?
Pauvres gosses !
Adultes dégueulasses !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jonathan

20/04/2024 à 00:04

Manifestement vous avez déjà des certitudes idéologiques sur le prétendu "lobby trans", comme naguère on parlait de "lobby homosexuel", de "lobby juif", etc. Il y a un moment où, quand on arrive avec des concepts fumeux, complotistes et pas scientifiques, et quand on est contesté par l'ensemble du mouvement féministe qu'on prétend défendre, il faut se poser les bonnes questions.

NAUWELAERS

21/04/2024 à 15:01

Jonathan,
Lisez ce qui suit sous ce message et entre guillemets, émanant de scientifiques qui sont des lanceurs d'alerte.
Votre phraséologie fausse, spécieuse et captieuse ne peut rien contre ces évidences.
Que l'on accepte ou que l'on rejette le terme «lobby» (les lobbies n'existant pas, c'est cela...), de toute façon une tendance lourde au prosélytisme pour cette idéologie trans existe.
Ici en Belgique où je vois de mes yeux dans certaines bibliothèques publiques bruxelloises des livres mis en évidence, à destination de la jeunesse et qui visent à pulvériser la simple notion de binarité homme-femme.
Alors que de jeunes élèves doivent apprendre à lire, écrire, compter...
C'est de l'endoctrinement et qui proteste a raison.
Un triste scribe de «Libération» a osé employer le terme d'«hétérobeauf»...
Vous croyez que c'est ça, la gauche ?.
Et non, mettre en garde contre le prosélytisme, ce n'est pas un «combat d'extrême droite», n'en déplaise aux tartuffes spécialistes de la
«reductio ad hitlerum»: la mascarade intellectuelle ( ou le terrorisme intellectuel, expression du siècle passé mais plus vraie que jamais !) prend de moins en moins !
Assez d'enfumage...
On est loin ici de seulement donner une parole légitime à une minorité invisibilisée: là elle veut imposer de nouvelles normes.
Alors que lorsque l'homosexualité a tout de même cessé d'être illégale, personne n'est allé prêcher à ce sujet dans les écoles.
Une situation injuste a été corrigée -pas dans tous les pays puisque les homos sont encore persécutés dans certaines parties du globe.
Ces nouvelles normes qui reposent sur la situation réelle (que je ne conteste pas !) d'une infime minorité infiniment bruyante sont de nouvelles injonctions que l'on veut imposer.
De nouvelles normes qui visent à nous «délivrer» -qu'on le veuille ou non - des anciennes et habituelles qui ont encore cours...
On change d'injonctions et on doit dire amen ?
Et tous ceux et toutes celles qui n'en veulent pas, ils et elles doivent marcher au pas vers votre Ordre nouveau ?
Non mais je me pince...
Si la gauche ne se distancie pas de ces dérives, gare aux prochains scrutins...
Tout cela devient délétère et nauséabond ou nauséeux ou pestilentiel etc.
Moi je tiens compte de l'avis des scientifiques témoins de ce qui se passe vraiment, non des idéologues faisant penser au proverbe: «Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit.»
À mon tour d'avoir peut-être été trop long, les prochains posts -sauf si on arrête ici -seront plus concis.

«La dysphorie de genre | Observatoire de la Petite sirène»
observatoirepetitesirene.org
https://www.observatoirepetitesirene.org › dysphoriede...
Une nouvelle entité clinique apparue en 2014 dans le DSM-5, la "dysphorie de genre", donne lieu depuis à des pratiques médicales (bloqueurs de puberté, ...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Mélusine

06/05/2024 à 00:10

Monsieur, l'extrait de L'Observatoire de la petite sirène que vous copiez ici montre parfaitement quel énorme problème représente cet "observatoire"; en effet, la dysphorie de genre n'est pas sortie de nulle part en 2015; c'est la reclassification des "trouble de l'identité de genre" >> parce qu'un trouble est une pathologie, or l'Association américaine de psychiatrie, éditrice du DSM-5, établit que « la non conformité de genre n'est pas en soi un trouble mental. L'élément primordial dans la dysphorie de genre est la présence de la détresse clinique significative associée à la condition. »
Et tout est à l'avenant à la Petite Sirène. Citations, chiffres et raisonnement tronqués, basés sur des études non reconnues par les pairs, interventions de scientifiques dont ce n'est absolument pas le domaine de compétence (sans compter que la psychanalyse n'est pas une science) paniques morales... Bref, pas des personnes fiables sur le sujet. Si vous voulez de vrais chiffres et de vrais faits, je vous conseille plutôt cet article https://blogs.mediapart.fr/claire-vandendriessche/blog/081123/deux-idees-troubles-derriere-la-transidentification-des-mineurs

Sinon, sur votre impression d'être envahi, je soupçonne un biais de confirmation... Personne ne va prêcher dans les écoles! Et quant aux livres pour enfants qui abordent le sujet, c'est le cas de l'homosexualité aussi, et c'est une bonne chose.
Il n'y a pas de prosélytisme. Ce sont les transphobes qui en font tout un foin. Et donc, oui, les concerné'e's (qui commencent enfin à se reconnaître une certaine légitimité à exister) répondent. Vous réagiriez comment, vous, si on contestait votre droit à exister?

Papillon

19/04/2024 à 11:17

L'honnêteté intellectuelle aurait consisté à ne pas faire de commentaire avant d'avoir lu le bouquin en entier ...

NAUWELAERS

21/04/2024 à 00:05

Papillon,
C'est vous qui avez raison parmi ces posts divers et non variés suintant la bêtise crasse.
On respire un peu avec vous...
Merci.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Papillon

21/04/2024 à 11:57

Merci, Christian (- ;

Aurelien Terrassier

19/04/2024 à 11:56

Actualitte Elle est où la modo quand un détraqué neo-reac vomissent des propos ignobles homophobes,
transphobes et inacceptables?

Marie

19/04/2024 à 16:41

Team ActuaLitté@, quoi qu'il en soit je ne me prononcerai pas sur ce thème et l'article dont je n'ai que faire, mais je remercie ce site d'exister, car j'y trouve de nombreuses idées de lecture, car je n'ai jamais lu sur le conseil de quiconque, et diable sait que j'ai lu...

NAUWELAERS

24/04/2024 à 22:29

Marie ?
«Pas intéressée» (mdr !) et vous ne vous prononcerez pas ?
Mais alors qu'attendez-vous pour vous abstenir d'envoyer des leçons et des commentaires oiseux ?
Moi cela m'intéresse et je me prononce comme je l'entends.
Pas intéressée ?
Eh bien, abstenez-vous à la fin !
N'ai que faire de vos commentaires.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

19/04/2024 à 00:37

Bravo à ce site qui juge des ouvrages non lus !
N'importe quoi !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Team ActuaLitté

19/04/2024 à 11:01

Bonjour
Même réponse que précédemment : l'article ne contient pas de commentaires sur l'ouvrage et se garderait bien d'en produire.
Tout au plus sont rapportés des propos.
Si vous l'avez lu, peut-être pouvez-vous apporter une remarque qui contredira les détracteurs ?

atsi

24/04/2024 à 13:58

Vous oubliez juste le titre...
Concrètement il n'est pas possible de parler d'un message transphobe sans avoir ouvert le livre. C'est une position tellement indéfendable, je ne comprends pas comment vous parvenez à la rationaliser.

Aurélie

27/04/2024 à 09:57

Alors de quel droit jugez-vous l'essai "transphobe" si vous je l'avez pas lu ?

Aurelien Terrassier

27/04/2024 à 13:01

Les positions transphobes et masculinistes de Dora Moutot et Marguerite Stern et leur rapprochement vers l'extrême droite depuis trois ans maintenant, ça n'est plus un scoop! D'ailleurs SOS Homophobie porte plainte contre les deux militantes neo-reacs. https://www.liberation.fr/societe/sexualite-et-genres/transmania-sos-homophobie-va-porter-plainte-contre-les-autrices-dora-moutot-et-marguerite-stern-20240426_SAD337NXPZAM3BZEHYYUJGPHNE/

Aurelien Terrassier

19/04/2024 à 00:26

Même Vincent Cespedes philosophe soi-disant de gauche devenu candidat d'une émission de télé-réalité l'année dernière les soutient... Margueritte Stern er Dora Moutot sont les nouvelles idoles transphobes de l'extrême droite et des milieux masculinistes aussi!

CHRISTIAN NAUWELAERS

19/04/2024 à 00:50

Promotion de la dysphorie de genre avec plein de fric à se faire en misant sur l'influençabilité des jeunes que l'on encourage à renier leur sexe de naissance !
Avec opérations dégueulasses à la clé !
BEURK !
SALOPERIE !
Vous n'avez aucune âme ou quoi ?
Vous me censurerez mais aucune importance, le vent qui doit souffler soufflera toujours.
Vous êtes du mauvais côté de l'histoire: hier c'était la pédophilie prônée par une certaine fausse gauche, aujourd'hui on pourrit l'esprit et l'équilibre des jeunes.
Envie de vomir...
CHRISTIAN N.

Marie

19/04/2024 à 17:58

Je vous ai connu une écriture plus "précieuse". Cela vaut-il la peine d'entrer dans pareilles transes? Pas intéressée par cet article ma neutralité est toute acquise mais votre "forme", dans cet écrit rageur, permet de supposer l'importance des commentaires dans votre vie. Et là je ne vous suis vraiment pas. Sans rancune?

NAUWELAERS

20/04/2024 à 23:49

Marie,
Parfois il faut garder les yeux grand (adverbe invariable) ouverts et se révolter contre ce qui est révoltant.
Comme ces enfants dont le lobby trans veut faire des proies dans une vraie dérive sectaire, dans certaines écoles.
Mais vous pouvez vous en moquer voire approuver, comme d'autres ne s'intéressaient pas à la pédophilie naguère voire la justifiaient.
Je ne ne vous suis pas du tout.
Sans rancune mais pas avec vous.
Moi Marie, j'écoute les médecins, psychologues, pédiatres et anthropologues qui tentent désespérément de nous mettre en garde contre ces authentiques dérives sectaires.
Désolé mais eux et elles voient clair et pas vous.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

20/04/2024 à 23:55

Marie,
Dans un autre post à destination de Team Actualitté, vous nous annoncez que vous ne vous prononcerez pas tout en vous croyant obligée de me donner des leçons !
Bravo pour la cohérence.
Je ne vous suis pas, je lis les témoignages et mises en garde de gens sérieux et crédibles: médecins, psychologues, pédiatres et anthropologues.
Qui ne sont pas des polémistes d'extrême droite, n'en déplaise aux spécialistes de l'attaque «ad hitlerum», preuve du degré zéro de la pensée.
Cela ne m'intéresse pas et désolé, votre post non plus.
Ce problème est gravissime: niez-le, et moi je nie votre crédibilité.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

21/04/2024 à 18:57

Vous n'avez pas compris, vous? D'abord, n'acceptant pour ma part aucune leçon, je n'en donne à personne. Vu? C'est sur votre" forme "à la limite de l'ordurier que je me suis prononcée tellement c'est surprenant de votre part. Vous me semblez l'esprit embrumé par un trop plein de commentaires, là je ne vous donnerai aucun conseil, naturellement, mais j'ai hélas de la compassion.

Marie

22/04/2024 à 15:44

Etonnée que vous n'ayez rien, mais rien compris à mon propos qui ne concernait que "la forme", et non le fond, . La vôtre est grossière, vous ne nous y avez pas habitués, et comme vous n'avez vous même pas lu ce dont il s'agit, il est outrecuidant et déplacé d'incendier, d'engu....r l'auteur de l'article, qui en sait cependant plus que vous sur le sujet...A vouloir trop commenter tout et n'importe quoi, on prend le risque de donner une image pas trop reluisante de soi-même, même enluminée de l'avis d'universitaires...

NAUWELAERS

24/04/2024 à 22:23

Marie,
Vous qui donnez des leçons (inutiles et péremptoires) en prétendant le contraire, prouvez-moi donc que l'auteur de l'article -qui a avoué n'avoir pas lu ce livre -en sait plus que moi à ce sujet !
Puisque vous en savez tant, merci de m'éclairer de votre science -factuelle.
Salutations, madame et svp répondez si vous avez du concret seulement.
Sinon évitons de perdre du temps précieux.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

25/04/2024 à 15:26

Vous le faites exprès et je marche? Si vous prenez (et vous piquez) de leçons là où il n'y a que jeu, c'est votre ..."liberté"...Passons. Ne recevant de leçons de personne, je ne me risque pas à en donner...Et de "Méremptoire" en plus ? Vous voulez rire?...Hélas non, je ne le pense pas. Comme on peut se tromper sur les gens...C'est pas grave...Mon imagination n'est pas tarie, diable merci. Et j'ose...je vous plains...et rien de concret, veuillez m'excuser.

jujube

02/05/2024 à 00:40

Bonjour Marie,
Je suis de loin vos commentaires, quand j'ai un petit temps libre.
Christian Nauwelaers est un poids lourd qui difficilement freine; si vous parvenez à lui casser les dents, attention, elles repousseront illico ou sur son crâne ou ses orteils. Il est increvable et probablement immortel. Je m'étonne que le jury de l'Aca ne lui a pas offert le p'tit fauteuil du coin. Christian est immuable: faut faire avec ou s'enfuir. Dans sa tête, il a toujours raison; c'est comme un bonbon ou un médicament.
Bah! Il n'a jamais tué personne et, ma foi, c'est un personnage assez amusant. Qui commentera toute sa vie tout ce qui se présente à lui et aux autres.

Bien à vous.
jujube

Marie

02/05/2024 à 08:48

Merci, c'est de plus en plus difficultueux d'être compris, sur cette "transmania" je ne me suis prononcée QUE sur la forme de Mr Ch. N., et visiblement il n'a pas -encore- compris.

jujube

02/05/2024 à 18:24

Bonjour Marie,
Je crois que l'important, dans la vie, c'est de se comprendre soi-même. Et ne pas s'en faire si autrui n'a pas compris, surtout s'il est bien décidé à ne pas vous comprendre, peut-être parce que vous ne partagez pas ses opinions. Tant pis pour lui. Chaque être humain est unique et ne se colle pas nécessairement aux autres comme une gomme à mâcher.
Donc, tournons la page qui cache le soleil!

Bien à vous.
jujube

Marie

05/05/2024 à 17:41

D'accord Jujube, l'essentiel étant de Se comprendre soi-même. Par contre je n'admettrai et n'admettrai Jamais, que mon commentaire entraîne de la part du répondeur (!) une "mise en case et en cadre ".Pour moi personne n'est tout blanc ou tout noir, je ne milite pas, exprime seulement ce que je pense sans me poser la question de savoir si j'ai raison ou pas. C'est Ma vérité du moment, elle peut changer. J'arrête, ce n'est pas de la correspondance privée.

Jonathan

20/04/2024 à 01:17

Avant on avait le "lobby homosexuel/ LGBT", maintenant on a le "lobby trans". Vous n'êtes pas très originaux à l'extrême-droite, vous avancez masqués en dissimulant votre haine des minorités et de l'altérité avec ce genre de lexique complotiste de bas étage...

C'est bien connu, les jeunes sont forcément manipulés donc il faut que les vieux réactionnaires (qui, eux, ne sont jamais manipulés évidemment) décident pour eux. Merci pour la blague. Je comprends très bien pourquoi vous avez un problème avec les jeunes. En tout cas, il ne s'en est pas fallu de beaucoup pour vous mettre en panique morale.

Cela dit, vous êtes tellement occupé à répandre votre venin que vous en oubliez de vous instruire, et du coup vous vous ridiculisez, c'est un peu dommage pour vous.

À cet égard, si vous voulez avoir une once de crédibilité, évitez déjà de :

1) Confondre le sexe -qui relève de la biologie-, et le genre -qui relève de la sociologie-. Ce qui vous fait présupposer que toute personne transgenre recourt à une transition médicale, alors que c'est faux.

2) Insulter les transgenre en niant leur existence et leurs ressentis.

3) Comparer la transidentité à la pédophilie. Ici on est dans la malhonnêteté et aussi la dégueulasserie la plus totale.

4) Associer automatiquement transidentité et dysphorie de genre, et établir un lien de causalité entre la seconde et la première.

5) Nier la sociologie et se vautrer dans une analyse dualiste.

Bref, à coup sûr vous rampez devant l'extrême-droite, et c'est votre discours qui est immonde, d'autant qu'il est une violence. Violence qui explique les préjugés, le harcèlement et le haut taux de suicides chez les transgenre.

Bénard Serge

19/04/2024 à 10:29

Papiers dans le JDD, Le Figaro, Les Grandes gueules : que du beau monde. Cela méritait-il votre article ?

Aurelien Terrassier

05/05/2024 à 10:22

Bernard Serge, étant donné la transphobie ambiante véhiculé par les médias de droite et d'extrême droite qui sont cités, il fallait un papier d'Actualitte qui même engagé montre bien que lorsqu'un site digne de ce nom promeut la culture, l'information, l'éducation et le divertissement à travers des livres et BD et parfois même parle de séries, films et jeux vidéo quand c'est plus ou moins lié à la littérature, il faut bien démontrer des valeurs d'ouverture et de tolérance.

Papillon

19/04/2024 à 11:15

C'est décidé, je l'achète !

NAUWELAERS

21/04/2024 à 00:06

Bravo, Papillon !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jean Pale

19/04/2024 à 13:13

CHRISTIAN NAUWELAERS en roue libre, écumant de rage, apoplectique sous peu... style arrivée d'étape du Tour de France...

numéro d'urgence : 118

have a nice day

Nath

19/04/2024 à 13:54

Eh bien ! On n'a donc pas le droit de s'interroger sur un phénomène sans être "phobe"? C'est quoi? Un blasphème ?

Jonathan Anonyme

20/04/2024 à 22:25

Ce que vous ne voulez justement pas comprendre, c'est que ce n'est pas "un phénomène". Les transgenres ont toujours existé, la seule "nouveauté" c'est la remise en cause des normes de genre, et le fait que la société commence à les considérer comme des citoyens de la même manière que les autres -ce contre quoi Moutot et Stern se dressent, et c'est bien là qu'est la transphobie-. Dans les années 1980, d'autres personnes tenaient exactement le même discours pour les homosexuels. Réduire cela à "un phénomène" ou "une mode" c'est nier l'existence des personnes concernées.

S'interroger ? je ne vois pas ici des gens qui doutent, au contraire. Je vois des gens qui assènent beaucoup et avec condescendance. C'est d'ailleurs bien le problème. Les TERF se moquent de ce qui est vrai ou pas, elles sont bourrées de certitudes, elles font du naturalisme et elles nient la sociologie. Et ce tout en expliquant que ce sont les autres qui sont dans la foi, ce qui est du foutage de gueule.

Yves

22/04/2024 à 19:08

La sociologie est une "science" sociale qui ne peut qu'émettre des théories.
Elle ne changera pas le réel ni la biologie.
Une personne à penis ne peut pas être une femme, malgré tous ses efforts d'auto persuasion.
C'est quand même dingue d'en être là, à devoir rappeler des évidences.

Michel

20/04/2024 à 10:46

L'effet Barbara Streisand est toujours aussi savoureux...
Chapeau la Mairie de Paris, toujours inférieure ou égale à elle-même !
Sur le fond, et pour avoir déjà lu des interviews des deux accusées - je confesse moi aussi, comme tout le monde, ne pas avoir lu ce livre - il n'y a pas de transphobie.
Mais en revanche, un infini regret de l'effet de mode de la transition, non pas écologique, mais sexuelle. Dont on découvre, après coup, les ravages sur une jeunesse qui s'est laissée tenter, à l'insu de son plein gré. D'où la réticence de quelques pays à désormais autoriser ça pour des mineurs.
Cette position a au moins le mérite de poser la colonne "-" du débat, les wokistes s'étant contentés de la notation "+++". En effet, dans le petit monde de la victimisation des luttes intersectionnelles, le/la trans se situe sur la plus haute marche du podium. Suffisant pour créer des vocations.

Jonathan Anonyme

20/04/2024 à 22:19

Si vous ne savez pas déceler les mécanismes de la transphobie dans les propos tenus (comme la psychiatrisation des transgenres, la négation de leur existence, la rhétorique du complot, l'apologie des discriminations, les caricatures, etc), ce n'est pas étonnant que vous ne la voyez pas, sauf que votre vision est justement biaisée.

Michel

21/04/2024 à 16:44

N'allez pas plus vite que la musique ! Vos accusations de transphobie ne commenceront à tenir la route que quand l'une et/ou l'autre de ces autrices auront été condamnées par la Justice.
C'est le boulot du juge, pas le votre.

Michel

20/04/2024 à 11:08

In cauda venenum...
Petite allusion donc à l'extrême-droite, par capillarité avec d'autres ouvrages de la maison d'édition.
Mention spéciale à "libertarianisme conservateur"... qui ne veut rien dire !
Le libertarianisme est une philosophie politique qui prône une grande liberté individuelle et une forte réduction du périmètre de l'Etat. Donc tout à la fois une large économie de marché et, par exemple, la libéralisation des drogues ou l'autorisation de la GPA. Pas vraiment conservateur, ce programme !

Jonathan Anonyme

20/04/2024 à 22:31

Ben factuellement, les libertariens sont des capitalistes extrémistes, c'est bien pour cette raison qu'ils détestent l'Etat. Ils rêvent d'une société où la bourgeoisie peut faire ce qu'elle veut, ce qui est complètement réactionnaire. Car pour qu'il y ait des propriétaires, il faut obligatoirement qu'il y ait des personnes qui n'ont pas accès à la propriété et qui n'ont que leur force de travail à vendre. En plus, ils sont idéalistes puisqu'ils partent du droit et qu'ils nient les sciences sociales. Leur projet ne tient pas la route car il repose sur des postulats qui sont contredits en histoire et en sociologie. Dans un monde capitaliste et social-darwinien, quand il n'y a pas justement un Etat qui protège et garantit les libertés, c'est la loi du plus fort et la nature a horreur du vide. D'ailleurs, si on mettait en pratique le libertarianisme, cela conduirait mécaniquement au féodalisme.

Michel

21/04/2024 à 16:27

Mouais. J'ai l'impression que vous réduisez le libertarianisme à l'anarcho-capitalisme. Ce qui revient, pour prendre une image qui doit être plus votre genre de beauté, à ramener la gauche française à LFI.
Le minarchisme, autre courant libertarianiste, reconnaît, au contraire, la nécessité d'un Etat, au moins étendu aux fonctions régaliennes (police, armée, justice, relations extérieures, voire émission de la monnaie).
Je me montrerai poli sur le reste de votre commentaire en me contentant d'avouer que je n'y ai rien compris.
Et de vous rappeler, si besoin, que :
- nous évoluons au sein de nos sociétés occidentales, dans une économie de marché (capitaliste) tout en ayant un Etat bien présent ;
- la propriété (privée) est un des droits fondamentaux de notre bloc constitutionnel (cf DDHC de 1789).
Je vous conseille, pour parfaire votre compréhension du libéralisme/libertarianisme, la lecture d'ouvrages de Bastiat, Hayek ou Friedman, par exemple.
Ou, plus contemporain, pour comprendre les apports bénéfiques du libéralisme et du capitalisme à l'humanité, l'excellent ouvrage de Daron Acemoglu : "Prospérité, puissance et pauvreté : Pourquoi certains pays réussissent mieux que d'autres".

Michel

23/04/2024 à 14:52

Message précédent pas publié. Sans doute un oubli.
Je disais donc que vous parlez de l'anarcho-capitalisme. Tout aussi utopique que le communisme, qui entend, in fine, mettre en place une société sans Etat.
Mais qu'on ne peut réduire le libertarianisme à ce courant. On y trouve aussi, par exemple, le minarchisme, où l'Etat régalien - qui protège et garantit - a toute sa place.
Si ces notions vous intéressent, vous pouvez lire Bastiat, Hayek ou encore Friedman.

Florian37

20/04/2024 à 15:49

Le titre de l'article s'intitule :
"Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania".

Et dans un même temps, vous précisez que : "L’ouvrage en question ici, qu’ActuaLitté n’a pas consulté".

Comment pourriez-vous savoir qu'il est transphobe, sans même l'avoir lu ?
Votre boussole, c'est Libération ? le Monde ? L'Obs ?

Ah, que c'est difficile de mettre de côté ses opinions politiques...

Pour info, le livre est numéro 1 sur Amazon, toutes catégories confondues, depuis plusieurs jours.

Team ActuaLitté

20/04/2024 à 22:04

Bonjour
Vous pouvez toujours tenter l'accusation, mais cela ne tient pas la route. Promotion de la transphobie ne signifie pas "ouvrage transphobe".
Et c'est bien la promotion de la transphobie qui est critiquée et a conduit au retrait de la publicité.
Si nous avions titré "Transmania est un livre transphobe", alors nous en reparlerions.
Ce n'est pas le cas. Vos allégations tombent à l'eau.
Navré.

Papillon

21/04/2024 à 12:01

Soyons sérieux, en résumé vous dites "ce livre fait la promotion de la transphobie, mais attention, on ne dit pas qu'il est transphobe" (sans l'avoir lu, je le rappelle). Ce n'est pas un peu jouer sur les mots, là ?

Marie

24/04/2024 à 11:03

Vous itou vous avez la comprenette difficile, c'est normal par les temps qui courent...J'ai lu la collusion ultra ridicule entre antisémite et anti israélien!!Vrai de vrai. Analogie

NAUWELAERS

25/04/2024 à 15:21

Marie,
Ce que vous ne comprenez pas, c'est qu'on répond à une personne en la nommant pour que tout le monde comprenne !
Ce forum est public, ce n'est pas votre correspondance privée.
Quant à cet amalgame que vous évoquez, hors sujet.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

25/04/2024 à 17:41

Et vous ce que vous ne comprenez pas NAUWELAERS @, c'est qu'il n'y a aucun problème de compréhension lorsque l'on répond en décalé vers la droite et au -dessous du commentateur. Ex Team ActuaLitté qui lui ne se trompe jamais. Je n'ai aucune correspondance privée... Je comprends à présent pourquoi vous vous laissez moquer, en faisant semblant d'ignorer...

NAUWELAERS

25/04/2024 à 21:35

Marie,
Stop ici, et sur ce point au moins on se comprend.
On doit...
Il faut arrêter.
Les visiteurs de ce forum se moquent de vos états d'âme et on a autre chose à faire que de correspondre publiquement sans objet.
Stop.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

28/04/2024 à 00:20

Hi hi hi ce sont vos états d’âne qui constituent un post qui pour vous impose un stop.Lamentable! Vous avez grandement besoin de repos,bonne nuit.

NAUWELAERS

01/05/2024 à 20:43

Marie,
Vous avez besoin d'arrêter vos posts ineptes.
Bonne continuation et moi je cite mon interlocutrice, vous ne pouvez faire pareil ?
Merci de vos conseils utiles comme un manteau de fourrure dans le Sahara,, retour à l'envoyeuse.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Marie

01/05/2024 à 22:21

Quand vous, M. Nauwelaers, vous écrivez des commentaires grossiers , en particulier à Team ActuaLitté, j'ai d'abord le droit de noter cette grossièreté de FORME ,même si le fond ne m'intéresse pas. Ensuite c'est votre droit de ne me point lire, personne ne vous y oblige. Enfin "La pluie de vos injures n'atteint pas le parapluie de mon indifférence". Dans l'étalage de votre cul ture confiturée, vous trouverez bien l'auteur.

Hokkaido

28/04/2024 à 06:32

Non, moi, ça m'intéresse, en fait. Ne vous mettez pas à la place de tous les lecteurs des commentaires d'Actualitté...

Michel

20/04/2024 à 23:12

La seule chose qui ait été jugée transphobe par le gars de la Mairie de Paris - qui n'a pas lu l'ouvrage - c'est l'affiche !
Decaux ayant cédé à la pression, beaucoup peuvent prétendre qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Et mettre la charrue avant les boeufs. Si l'affiche a été si vite retirée, c'est donc qu'elle était transphobe. CQFD.
Sauf que seul un juge pourrait l'affirmer. Encore faudrait-il qu'il soit saisi. Mais par qui ? Par cette même gauche qui adore la diversité, sauf dans les opinions ? Qui prendrait alors le risque d'une belle déculottée... La Justice française n'étant pas très tendre avec les tentatives de censure de livres ou de leur promotion.
Le plus simple reste encore de faire pression sur un obligé en jouant le procureur, le juge et le bourreau.

Jonathan

20/04/2024 à 23:20

Alors, les personnes qui focalisent le sujet sur le fait de "ne pas avoir lu", si elles sont nées de la dernière pluie et si elles n'ont jamais entendu parler de Stern et Moutot, et les propos transphobes qu'elles tiennent depuis des années, je les invite à aller écouter la séquence, disponible dans le "replay" du 18 avril 2024 des Grandes Gueules, où elles ont été invitées pour défendre leur livre. Autant dire que leurs discours parlent d'eux-mêmes et cela suffit largement pour savoir dans quel registre on est.

On va rétablir certaines bases :

1) Sexe et genre sont deux notions différentes. L'une relève de la biologie et l'autre de la sociologie. L'identité de genre est une construction sociale à laquelle la société patriarcale assigne les êtres humains en fonction de leur sexe dès la naissance. Et la personne transgenre est quelqu'un qui se reconnaît dans le genre adverse plutôt que celui qui lui est assigné. À partir de là, mélanger les deux est une contre-vérité, d'autant que tous les transgenres ne procèdent pas nécessairement à une transition, contrairement à ce qui est allégué par les TERF.

2) La dysphorie de genre ne concerne de loin pas toutes les personnes transgenres et non-binaires. D'ailleurs, cette qualification est de plus en plus sujette à caution puisqu'elle est utilisée pour psychiatriser les personnes transgenres. Les transphobes l'ont d'ailleurs parfaitement compris puisqu'ils y recourent pour poursuivre l'oppression par le biais médical. Exactement comme les homophobes le font pour l'homosexualité, qui a, de la même manière été, très longtemps jusqu'aux années 1970, classifiée officiellement comme maladie mentale. De la même manière, dans l'Angleterre du XIXe siècle, les femmes étaient psychiatrisées avec le mot "hystériques" quand elles prenaient position contre la domination et les oppressions dont elles étaient victimes. Et les exemples en ce sens sont réplicables à l'infini dans l'histoire du patriarcat comme celle de tous les systèmes de domination. Quand on part du principe que les personnes qui souffrent ou qui ne se reconnaissent pas dans l'identité ou les normes sociales auxquelles on les assigne sont malades, c'est pratique puisque cela permet de marginaliser ces personnes et d'évacuer la réflexion sociale. Ce procédé n'est absolument pas nouveau.

3) Les êtres ne sont pas juste biologiques, ils sont aussi et surtout construits par un environnement (au sens large ; l'entourage, l'éducation, les standards, les normes, le milieu social, l'école, la propagande, et toute la société en vérité. Quand on se contente de balayer d'un revers de la main les réalités sociales et quand on nie le vécu et les ressentis (avec une certaine condescendance de surcroît) au profit d'une vision biologisante supposée déterminer entièrement l'individu, on est dans la logique naturaliste qui est totalement biaisée et dangereuse. À cet égard, il faut rappeler que, historiquement, lorsque la politique instrumentalise le concept de "nature", cela ne débouche jamais sur des projets politiques qui sont émancipateurs et égalitaires, bien au contraire.

4) Le danger ne vient pas des personnes qui veulent inclure toutes les orientations sexuelles, tous les genres et toutes les minorités, il ne vient pas non plus de celles qui ne se reconnaissent pas dans le genre que la société leur attribue, ni même celles qui veulent changer de sexe. En revanche, il vient bien des personnes qui propagent la haine et qui rationalisent la haine. Car si le taux de suicides est au plus haut chez les personnes transgenres et les minorités en général, ce n'est pas à cause de la dysphorie de genre ni de la psychologie soi-disant "anormale" de ces personnes, mais bien parce que celles-ci sont opprimées, discriminées et injuriées par des gens comme Moutot et Stern qui nient leur existence.

5) Les personnes transgenres n'imposent rien, elles veulent juste exister comme tous les citoyens. Contrairement aux fantasmes complotistes assénés ici, on est bien loin d'une société où elles imposent leurs standards à tout le monde. C'est plutôt l'inverse. C'est bien le caractère hétéronormé et cisgenre de notre société qui impose des standards très étriqués depuis des siècles, et qui, parce qu'elle nie l'existence de l'altérité (qu'elles réduisent à une anomalie ou une maladie), engendre détresse, souffrances, intolérance et suicides.

6) Quand Stern et Moutot assènent "qu'il est impossible de changer de sexe" (ce qui est d'ailleurs récurrent chez les TERF quand on les écoute), elles confirment de la manière la plus indiscutable le fait qu'elles valident complètement les normes de genre, contrairement à ce qu'elles font croire. Car ce sont elles qui disent qu'un homme qui transitionne en femme ne sera jamais "une vraie femme", ce qui est par définition la rhétorique du validisme. Cela signifie bien que pour elles, en fonction du sexe, on est supposé correspondre à des stéréotypes ; une personnalité, des manières de penser, un comportement, des rôles, des activités, etc. Or, quand on parle de genre, on parle précisément du fait que les personnes sont sommées d'obéir à des critères sociaux différents si elles sont de sexe masculin ou féminin. Combien de temps ces militantes réactionnaires vont-elles encore prendre les gens pour plus demeurés qu'ils ne le sont ?

7) La science s'est toujours construite contre les contraintes naturelles. Si on suivait le raisonnement des TERF, il faudrait interdire l'avortement, la médecine et même toutes les technologies puisque c'est une "atteinte à la "nature -prétendument immuable et indépassable-". Ce postulat est d'ailleurs fondamentalement idéaliste.

8) Le féminisme et les idées progressistes en général s'inscrivent dans le matérialisme philosophique et la raison -donc tout sauf l'idéalisme et le dualisme-, et se sont historiquement toujours forgés contre les discours naturalistes que ces TERF répandent, de surcroît avec une espèce d'arrogance sous-jacente qui est d'autant plus mal placée qu'elles ne sont pas scientifiques et qu'elles n'ont jamais réellement étudié ce dont elles parlent.

9) Le fait que les TERF soient encore présentées comme féministes par des médias de masse alors qu'elles recourent aux poncifs de la réaction et du complot, et qu'elles sont décriées et contredites par l'extrême majorité des féministes (à commencer par Simone de Beauvoir), relève de l'usurpation et d'un détournement du sens des mots. D'ailleurs, cela devrait suffire à ne pas leur offrir de tribunes et à ne pas les inviter comme si de rien n'était sans véritable contradiction en face, et ce même si, malgré la complaisance dont elles bénéficient à tort, elles trouvent encore le moyen de se faire passer pour des victimes de censure (ce qui est quand même le monde à l'envers).

10) Moutot et Stern jouent la biologie contre la sociologie. Leurs "analyses" se basent sur du complotisme, de la pseudoscience et des sophismes. La foi est bien de leur côté, avec leur naturalisme (qui est intrinsèquement réactionnaire) et leur ignorance fondamentale (sûrement volontaire) de ce qu'est la transidentité. Aussi, quand on en est à user de concepts fumeux (comme "transgenrisme", "transsexualisme" ou "transactivisme"), qui n'ont rien de scientifique et qui sont empruntés à l'extrême-droite, on comprend déjà qu'on est dans la fraude intellectuelle.

Bref, ce ne sont pas des féministes, ce sont des militantes transphobes qui avancent masquées, qui usurpent ce concept pour promouvoir une vision validiste et discriminatoire, en jouant sur les biais cognitifs et l'ignorance. D'ailleurs, on retrouve chez elles toute la rhétorique de l'extrême-droite ; le thème de la "minorité agissante" ou du complot, le naturalisme, des mots non-définis et creux érigés en références, la négation de la sociologie et l'apologie de la discrimination.

Derrière un lexique pseudoscientifique, il ne s'agit ni plus ni moins que de rationaliser des paniques morales et de la haine. C'est toujours la même chose ; on construit des hommes de paille ou des fantômes, on leur donne une importance disproportionnée et on construit des peurs à partir de cela, et cela sert de base pour répandre une propagande mensongère et confusionniste, où les minorités discriminées deviennent les bourreaux, et les bourreaux deviennent les victimes persécutées. La finalité inexorable est de faire peser sur les minorités les problèmes de la société.

Papillon

21/04/2024 à 12:09

Oui, c'est bien moi. Je me focalise effectivement sur cette curieuse notion de déontologie qui consiste à publier un avis, et de plus un avis extrêmement négatif sur un bouquin que l'on a pas lu. Cela enlève toute crédibilité à ce qui est écrit. Il ne suffit pas d'écrire "je préviens bien que je ne l'ai pas lu" pour que, comme par magie, la déontologie soit respectée. BAV
PS je vous ai lu jusqu'au avec intérêt !

NAUWELAERS

21/04/2024 à 14:39

Jonathan,
En réponse à votre litanie interminable voire trop longue, j'invite quiconque est intéressé à lire ce qui suit, sous ce message entre guillemets.
Leur devise que j'aime: Ose savoir !
Je précise qu'il s'agit de scientifiques et non de polémistes d'extrême droite.
Moi je pense aux petites victimes dont vous semblez nier l'existence....
Oui au respect des choix véritables de chacun et chacune mais le prosélytisme chez de jeunes élèves est une réalité avérée et certifiée et qui me scandalise.
Que l'on ose parler de «panique morale» pour nier un scandale sociosanitaire prouve une certaine mauvaise foi crasse qui est le contraire du vrai progressisme.
Lisez plus bas et rappel.

«La dysphorie de genre | Observatoire de la Petite sirène»
observatoirepetitesirene.org
https://www.observatoirepetitesirene.org › dysphoriede...
Une nouvelle entité clinique apparue en 2014 dans le DSM-5, la "dysphorie de genre", donne lieu depuis à des pratiques médicales (bloqueurs de puberté, ...

CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel

21/04/2024 à 17:17

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

Jules Fraxin

21/04/2024 à 17:22

Les incels sont en roue libre on dirait... l'autre qui nous pond sa rédac de collège zep puis Mich Mich qui ressort son avis Cnewsien de base... la fan base de Jordan sans somation.

"J'aime la vie j'aime la transe"

Baldwin

Marie

22/04/2024 à 16:22

Piqûre de rappel: Le 25 mars s'est clos "Le Printemps des Poètes" parrainé par Sylvain Tesson dont on a écrit pique pendre pour ses positions "soit-disant" originales( '"fascho") eu égard à la société de son temps. Que n'a-t-on lu ici même...Les "on" prenaient même la peine de se vanter de n'avoir RIEN lu du poète-écrivain -voyageur. L'article présent fait subir à son auteur la même vindicte. Le ridicule devrait tuer, m'est avis.

jujube

22/04/2024 à 22:00

N'est-ce pas plutôt "pis que pendre"? Mais rien ne vous interdit d'y ajouter des "piques" et "piqures"(pour faire plus joli).

Et d'en recevoir aussi.

Marie

23/04/2024 à 20:35

Vous avez raison, je ne me relis jamais, mais je ne vous interpelle plus ainsi que vous le souhaitez, aussi je pensais que mes commentaires étaient neutres pour vous, c'est PIQuant d'avoir la preuve du contraire, tout comme c'est drôlissime de voir comme vous tancez certain de relever les fautes d'orthographe ou de" syntaxe", on voit la paille dans l'oeil du voisin et on ignore la poutre dans le sien. Piqûre prend bien un accent circonflexe, ne vous en déplaise, car le qu n'est pas suivi d'une voyelle.

jujube

02/05/2024 à 18:36

Bien vu, merci.
Là où j'habite, c'est l'espagnol et mon français s'est envolé sur un nuage ou, alors ce sont les mots qui, honteusement, me quittent. J'ai beau m'entourer de mille dictionnaires, parfois j'ai la paresse de ne pas les consulter, surtout au crépuscule qui vous vole la lumière.

Trop vieux pour se corriger?

Milor Emaz

23/04/2024 à 09:41

L' Obertonisation des esprits rejoint la Bollorisation via un Hanounisme fangeux. Jordan B peut se frotter les mains, les petits soldats bruns sont au garde à vous.

Aurelien Terrassier

23/04/2024 à 10:04

Milor Ermaz Entièrement d'accord avec vous hélas mais je me dis malgré les commentaires haineux ici qui sont légions, la bataille culturelle et intellectuelle contre l'extrême droite qu'elle soit du Rn, de Reconquete ou de la complosphere n'est pas perdue!

TEST2

23/04/2024 à 20:53

https://www.youtube.com/watch?v=LyJGijjI2JU

atsi

24/04/2024 à 13:52

Je ne comprends pas comment vous pouvez titrer : "Promotion de la transphobie" puis dans l'article écrire "l’ouvrage en question ici, qu’ActuaLitté n’a pas consulté"...
Tout le monde peut avoir des opinions, mais ici vous prouvez surtout que le réel passe après le récit... Je n'arrive pas à comprendre si vous vous rendez compte que ce genre de pré-pensé vous alienne fortement de personnes de bonne volonté. La rigueur mérite un peu plus.

Loulou

24/04/2024 à 15:12

C'est drôle de dire qu'elles nient le vécu des personnes transgenres, ce qui n'est pas vrai, elles nient que se sont des femmes au même titre que des femmes biologiques, alors même que les transactivitses nient la réalité biologique au dépit des droits des femmes biologiques donc. Aujourd'hui on coupe leur libre accès aux compétitions sportives ENTRE FEMMES BIOLOGIQUES, et on demande un renouveau du vocabulaire sur lequel on aurait pas notre libre choix, ni le droit à son opinion sans être agressé. Le monde à l'envers. La violence. Le totalitarisme. Des contradictions et des accusations qui dans l'autre sens, sont un déni total. L'impossibilité de reconnaître que la femme biologique et la femme trans ne sont pas les mêmes, c'est dénier la vérité. On était pas obliger d'en faire un foin, mais comme les transactivistes n'ont pas de limite ni de respect pour les femmes biologiques, on en arrive à devoir en faire un foin et passer des années à régler une problématique qui aurait pu ne pas en être une, si on ne mélangeait pas tout et si on arrêtait de, sous prétexte de devoir relever des minorités, rabaisser les femmes biologiques et leurs droits, ainsi que pousser les jeunes à transitionner sans jamais se soucier des effets secondaires tragiques de telles opérations. Bravo le progrès et bravo la censure, même si elle ne marche pas, car quand la vérité est dite, elle sera entendue, qu'on le veuille ou non.

NAUWELAERS

25/04/2024 à 15:17

Bravo Loulou, la voix du bon sens...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Un observateur

27/04/2024 à 13:11

Remarquable effet Streisand, hélas. Qu’en est il des ventes cher Actualitté, vous qui avez accès aux estimations?

Team ActuaLitté

27/04/2024 à 22:21

Eh bien selon notre partenaire Edistat, ce sont 1189 ventes réalisées depuis la sortie du livre (donnée ce 27 avril)

Un observateur

28/04/2024 à 11:37

comme quoi l'effet Streisand ne s'est pas produit... Je m'en réjouis.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Heropolis : rêve et réalité d'une utopie moderne  

Je me souviens de l’étincelle qui traversa - Zwizz ! - mon cerveau à la lecture de cet article lu sur le site de France Info. C’était juste après la période du Covid. Les multimilliardaires du web, ceux-là mêmes qui nous vendaient leur techno-monde radieux dûment numérisé et métaversé, veillaient, en dignes dévots d’un New Age élitiste et écolo-friendly, à limiter voire interdire l’usage des technologies numériques à leur progéniture.

21/05/2024, 18:37

ActuaLitté

Adeline Barré prend la direction d'Occitanie Livre & Lecture

Cécile Jodlowski-Perra, directrice de l'agence Occitanie Livre & Lecture depuis 2010, se tourne vers le 7e art et prendra au mois de juin la direction de Normandie Images, la structure dédiée au cinéma de la région. Sa successeure a été désignée.

21/05/2024, 10:18

ActuaLitté

L'Ours Paddington, médaille d'or aux prochains JO ?

Avec Michel Lafon, l'Ours Paddington se refait une beauté. Une série de rééditions des albums de Michael Bond est à venir, avec une maquette modernisée et des titres liés à l'actualité. Pour ouvrir cette nouvelle jeunesse, l'album Paddington remporte la médaille d'or sortira le 13 juin, juste avant les Jeux Olympiques de Paris.

17/05/2024, 14:58

ActuaLitté

Les éditions Martin de Halleux s'essayent au financement participatif

Pour la première fois de leur histoire, les éditions Martin de Halleux ouvrent un financement participatif, afin de publier l'ensemble des livres-arbres de la collection Carl Schildbach. Une entreprise inédite autour d'un trésor de la botanique, et deux ouvrages prévus : un broché, l'autre relié, limité et numéroté.

17/05/2024, 10:43

ActuaLitté

La carte de Cassini, première carte générale et particulière de France  

La carte de Cassini, premier relevé général et particulier du royaume de France, et chef-d’œuvre cartographique du XVIIIe siècle, a été reproduite pour la première fois en un seul volume qui se veut d’exception. Édité par Conspiration Éditions, le beau livre comprend 181 feuilles rehaussées à l’aquarelle, reproduites à l’échelle originale pour en restituer toute la splendeur dans les moindres détails. Une vision fascinante de la France de l'époque.

16/05/2024, 18:18

ActuaLitté

Tombée aux mains des promoteurs, Paris n'est plus une fête

Il y eut Les Furtifs d’Alain Damasio, explorant un avenir où en France, l’espace public en tant que bien commun a été totalement privatisé. Par conséquent, les citoyens achètent des droits d’accès. Les riches en tout cas. Et l’ouvrage restait une fiction : dans Paris n’est plus une fête, Hacène Belmessous propose le revers de la médaille. Un essai cette fois, rendant le roman de Damasio plus terrifiant encore.

16/05/2024, 14:13

ActuaLitté

Roman Milan : une nouvelle ère de lecture pour les enfants

RomanMilan — Les éditions Milan lancent en septembre 2024 leur toute nouvelle collection, Roman Milan, des livres conçus pour captiver l’imagination des jeunes lecteurs et les transporter dans des mondes remplis d’aventure, de découverte et de créativité.

14/05/2024, 15:20

ActuaLitté

Mélissa Da Costa revient en août avec Tenir debout

Celle qui en 2023 atteignait la première place du palmarès du Figaro des auteurs français ayant vendu le plus de livres, Melissa Da Costa, revient le 14 août prochain avec son huitième roman, Tenir Debout, édité chez Albin Michel. Un premier extrait : « Nous ne sommes pas le genre de couple à nous embrasser dans un troquet. Nous sommes de ceux qui s’abîment la peau, qui se causent des tourments. Depuis le premier soir. »

13/05/2024, 17:52

ActuaLitté

Climaticide, bigorexie, tchip... Les mots de l'époque, selon Le Petit Robert

En librairie le 16 mai prochain, quelques jours avant son principal concurrent, le Larousse, Le Petit Robert de la langue française a intégré plusieurs mots et définitions supplémentaires. Les dizaines de nouvelles entrées témoignent des « principales préoccupations de notre époque », selon Géraldine Moinard, directrice de la rédaction des Éditions Le Robert.

13/05/2024, 12:54

ActuaLitté

Albin Michel publiera les Mémoires d'Angela Merkel en novembre

Seize années durant, Angela Merkel a porté sur ses épaules le gouvernement de l’Allemagne. À la tête du pays, elle a traversé de nombreuses crises et a marqué la politique et la société allemandes et internationales par son action et sa personnalité. FREIHEIT. Erinnerungen 1954 – 2021 (LIBERTÉ. Mémoires 1954-2021), sortira en Allemagne chez Kiepenheuer & Witsch et paraîtra dans plus de 30 pays.

13/05/2024, 11:36

ActuaLitté

Inédit de Vladimir Nabokov : dans les coulisses d'une traduction

Le grand public connaît Vladimir Nabokov à travers son chef d'œuvre Lolita, deux fois adapté au cinéma, les plus curieux ses autres textes importants de la période américaine comme Feu pâle. Beaucoup moins ont lu ses œuvres écrites en russe. Dans ces dernières, qui s'étendent jusqu'aux 40 ans de l'écrivain tout de même, encore un certain nombre d'inédits en français, principalement du côté de sa production dramatique. Les éditions Verdier publient ce 25 avril l'une d'elles : « Un chef-d'œuvre de sa jeunesse » même, selon les traductrices, et pour le poète-prosateur hors-norme, ce n'est pas peu dire...

08/05/2024, 12:44

ActuaLitté

La première représentation de Harry Potter bientôt en vente

Un petit morceau d'histoire littéraire sera proposé aux enchères le 26 juin prochain à Sotheby's, à l'occasion d'une vente new-yorkaise autour de la bibliothèque du collectionneur Rodney P. Swantko, un chirurgien bibliophile. Parmi les lots, l'aquarelle d'un certain Thomas Taylor...

03/05/2024, 15:51

ActuaLitté

La revue Hirondelles prend son envol, cap sur l'édition en région

Les Éditions du 81 lancent Hirondelles Magazine, le tout premier du genre consacré à l’édition indépendante. Dans une volonté de montrer que la vie littéraire ne se fait pas qu'à Paris, chaque numéro sera consacré à une région de France. Le premier, qui sortira le 14 juin prochain, met la lumière sur la Normandie.

02/05/2024, 16:15

ActuaLitté

L'acteur Jean Reno publie en mai son premier roman, Emma

Figure du cinéma français et international, du Grand Bleu, en passant par Léon, jusqu'au Da Vinci Code, Jean Reno publie chez XO Editions son premier roman, Emma, le 16 mai prochain, à l'âge de 74 ans.

02/05/2024, 16:08

ActuaLitté

Bayard Jeunesse met le paquet sur sa dernière série star

La série Émile et Margot est un des derniers phénomènes de la bande dessinée jeunesse. Elle est l'œuvre du duo de frère et soeur Anne Didier et Olivier Muller, avec Olivier Deloye aux dessins. Suivie par des millions de lecteurs chaque mois dans le magazine Mes premiers J'aime Lire, elle s'est écoulée à bientôt un demi-million d'exemplaires en librairie. Aujourd'hui, Bayard Jeunesse et les créateurs de la série étendent cet univers avec de nouvelles propositions.

02/05/2024, 10:33

ActuaLitté

“Platisme”, “Écogeste”, “Masculinisme”, les petits nouveaux du Larousse 

L'édition 2025 du Petit Larousse illustré sortira le 22 mai 2024. 150 nouveaux mots, sens, locutions et expressions, ainsi que 40 nouvelles personnalités, feront leur entrée dans le dictionnaire cette année. Du « platisme » au « masculinisme » en passant par la notion d' « empouvoirement » et celle d' « écogeste », ces nouveautés prouvent, comme chaque année, que le langage est une forme qui se meut en même temps que les sociétés humaines.

30/04/2024, 13:09

ActuaLitté

Le mystérieux Vinteuil et la sonate de Proust : qui est Nathanaël Duval ?

« C'est la petite phrase de la sonate de Vinteuil, n'écoutons pas ! » Swann n'avait pas eu le temps de se mettre en garde que la musique lui rappelait Odette et les souvenirs de cet amour qu'elle lui portait (Un amour de Swann). Mais ce Charles Vinteuil, créé en s'inspirant de divers compositeurs contemporains de l'écrivain, qui est-il ? 

28/04/2024, 16:03

ActuaLitté

Editis : Laurine Mortha nouvelle directrice des fusions-acquisitions

Catherine Lucet, directrice générale d'Editis, et Dalila Zein, directrice générale déléguée, communiquent la nomination de Laurine Mortha au poste de directrice des fusions-acquisitions et des missions stratégiques.

24/04/2024, 16:11

ActuaLitté

Dix ans après sa dernière enquête, Sherlock Holmes de retour

Sherlock Holmes est peut-être entré dans le domaine public, mais cela a rendu les ayants droit d'Arthur Conan Doyle plus regardants encore sur l'avenir du personnage. Il aura fallu dix ans pour relire une nouvelle enquête « officielle », validée par les héritiers. L'écrivain et journaliste britannique Gareth Rubin remettra face à face Holmes et son ennemi, Moriarty, en septembre prochain...

23/04/2024, 11:41

ActuaLitté

Chine, Occident et Liu Cixin : un Problème à trois corps

Le roman culte de Liu Cixin a très récemment été adapté en série par Netflix. Le géant américain n'a pas hésité à sortir les grands moyens pour faire de cette histoire la nouvelle grande saga de la pop culture du XXIe siècle. Le succès attendu est au rendez-vous pour la plateforme de streaming, mais la série reflette-t-elle vraiment toute la complexité que recouvre « le problème à trois corps » ?

19/04/2024, 11:14

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

Books By Women : le métier évolue, surtout ne pas se perdre en route

Avril signe le retour des beaux jours, l'impératifs de ne pas se découvrir d'un fil, mais surtout des nouvelles de la lettre Books By Women. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre...

12/04/2024, 17:17

ActuaLitté

Pour l'industrie papetière aussi, le secteur du livre reste solide

En 2021 et 2022, l'industrie papetière se trouvait dans un contexte de « polycrise » : 2023 a-t-il fait mieux ? Sur fond d'inflation, la production et la consommation globale des papiers et des cartons, en France, sont en recul, tout comme le chiffre d'affaires du secteur (papier, carton et pâte marchande), qui atteint 5,6 milliards €. Mais la demande du marché du livre, elle, reste stable.

09/04/2024, 11:25

ActuaLitté

Une aventure inédite d'Elmer, inspirée par une canicule française

L'éléphant coloré Elmer a perdu son papa, David McKee, en avril 2022, et sa dernière aventure, Elmer et le cadeau mystère, est parue en septembre 2023 (dans une traduction de Claire Billaud, Kaléidoscope). Pas vraiment la dernière, finalement : un manuscrit inédit sera publié par la famille de l'auteur en 2024, au Royaume-Uni.

08/04/2024, 13:24

ActuaLitté

Editis : Olivennes tranche dans le vif et annonce un “Editis Media Groupe”

Président d'Editis depuis novembre 2023, Denis Olivennes le décrit à présent comme « un groupe remarquable et solide par la qualité de ses maisons, de ses éditeurs, de son appareil de distribution et de diffusion », dans un entretien. S'il s'est approprié le groupe, cela s'est un peu fait au détriment du comité exécutif d'Editis, qui a perdu plusieurs membres, nommés sous l'ère Michèle Benbunan.

08/04/2024, 12:18

ActuaLitté

Shoot the book ! les 16 et 17 mai au festival de Cannes

Le programme Shoot the Book ! sera de retour sur la croisette les 16 et 17 mai 2024. Mises en place il y a 11 ans en marge du Festival de Cannes, ces rencontres mettent en relation des éditeurs et des producteurs du monde entier à la recherche de futurs projets d'adaptation cinématographique. 

08/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Pierre Féry quitte Michel Lafon pour les éditions du Rocher

Pierre Féry, précédemment chez les éditions Michel Lafon, intègre les éditions du Rocher en tant que directeur éditorial délégué, placé sous l'autorité de Bruno Nougayrède, président du groupe Elidia, propriétaire des éditions du Rocher.

04/04/2024, 16:31

ActuaLitté

Editis : Trésor Bofete nouveau directeur de la communication

Catherine Lucet, Directrice Générale d'Editis, et Pascale Rus, Directrice Générale Adjointe, expriment leur satisfaction à l'occasion de l'intégration de Trésor Bofete au poste de Directeur de la Communication Groupe.

04/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Pour leurs 20 ans, les éditions de La Volte préparent “une folie”

À l'occasion de son anniversaire, La Volte édite un livre-objet unique retraçant vingt ans de publications, avec vingt univers « voltés » illustrés par vingt artistes différents. Pour l'occasion la maison lance une campagne de financement sous forme de souscription pour V.Vingt ans de Volte.

02/04/2024, 15:01

ActuaLitté

Hachette Livre signe avec Total pour 3 ans 

Hachette Livre et TotalEnergies ont annoncé la prolongation de leur collaboration pour les trois prochaines années. Elle concerne la commercialisation de produits culturels au sein des stations-service. Cette initiative s'inscrit dans une volonté pour TotalEnergies de proposer un éventail de biens culturels, tout en offrant à Hachette Livre l’opportunité de promouvoir ses produits à plus grande échelle.

28/03/2024, 16:50

ActuaLitté

Le Pavé Rémois, nouvelle maison d’édition dans la ville de Paul Fort

Margot Reibel, jeune éditrice, a récemment fondé le Pavé Rémois, une nouvelle maison d'édition basée à Reims, avec pour mission de mettre en lumière le talent littéraire de la Champagne-Ardenne. 

27/03/2024, 18:17

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Résultats plombés chez Editis : fort de café pour les salariés d'Interforum

Déplaisante nouvelle pour les salariés d’Interforum : les résultats de 2023 ont conduit à ce qu’ils perçoivent une participation au résultat extrêmement basse. Et pour aller de Charybde en Scylla, aucun intéressement ne leur a été versé : une première dans l’histoire de la structure de diffusion-distribution d’Editis.

 

23/05/2024, 13:49

ActuaLitté

La Bande dessinée devient Patrimoine Immatériel de Bruxelles

Bruxelles devient officiellement la première région en Belgique à accueillir l’Art de la Bande Dessinée au sein du patrimoine culturel immatériel. Le projet a été porté par le Musée de la BD de Bruxelles, et soutenu par une grande communauté faite d'auteurs, de maisons d’édition, de librairies, et de lecteurs…

23/05/2024, 12:00

ActuaLitté

Les défis du numérique réunissent les bibliothécaires départementaux

Si les technologies de l'information et de la communication sont désormais bien ancrées dans notre quotidien, elles continuent à le modifier, innovation après innovation. Les lieux de lecture publique se sont adaptés, mais restent confrontés à des questions cruciales, de l'inclusion numérique à la sobriété technologique... L'Association des bibliothécaires départementaux organise des journées d'étude, pour faire le point.

23/05/2024, 10:54

ActuaLitté

Un nouveau directeur général adjoint chez Lagardère

Le groupe Lagardère étoffe sa direction par la nomination de Grégoire Castaing au poste de directeur général adjoint, en charge des finances, à compter du 3 juin 2024. Il sera également membre du comité exécutif du groupe à cette même date.

23/05/2024, 10:42

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : nouvelle correspondante pour la gravure et le dessin

Au cours de la séance plénière de ce mercredi 22 mai, l’Académie des beaux-arts a élu Claudine Grammont correspondante de la section de gravure et dessin. Elle rejoint quatre homologues, avec lesquels elle secondera les académiciens dans leurs travaux.

23/05/2024, 10:17

ActuaLitté

Vente de Paris Match : LVMH en négociations exclusives avec Lagardère

Le Conseil d’Administration de Lagardère SA a autorisé la signature d’un protocole d’accord préliminaire et la poursuite des négociations exclusives avec LVMH pour la cession de Paris Match.

22/05/2024, 22:12

ActuaLitté

CNL : Olivier Couderc devient adjoint à la communication

Dans le cadre d'une réorganisation de la délégation à la communication et aux événements littéraires, Régine Hatchondo a nommé Olivier Couderc comme adjoint à la déléguée à la communication et aux événements littéraires, en remplacement de Vanessa Cordeiro.

22/05/2024, 18:04

ActuaLitté

Qui sont celles et ceux qui enrichissent la langue française ?

Inlassablement, la Commission d'enrichissement de la langue française travaille à procurer de nouveaux termes, adaptés à une réalité changeante et à des domaines inédits. Elle est composée de membres de droit et de douze personnalités qualifiées, lesquelles viennent d’être renouvelées par la ministre de la Culture.

22/05/2024, 10:45

ActuaLitté

Jean-Michel Knop nommé directeur de la Drac Normandie

Par arrêté de la ministre de la Culture en date du 13 mai 2024, Jean-Michel Knop est nommé directeur régional des affaires culturelles de la région Normandie. Il succède à Frédérique Boura, qui occupait ce poste depuis 2020, et l'a quitté le 1er avril 2024.

22/05/2024, 10:39

ActuaLitté

Le CNL adopte un plan de soutien à la transition écologique  

Le Conseil d’administration du Centre national du livre a approuvé un plan de soutien quinquennal pour la transition écologique. Ce programme est conçu pour aider financièrement les librairies, les festivals littéraires et les éditeurs à adopter des pratiques plus éco-responsables et à réduire leur consommation énergétique.

21/05/2024, 18:33

ActuaLitté

L'autrice Claude Pujade-Renaud nous a quittés

Les éditions Actes Sud annoncent avec regret la disparition de Claude Pujade-Renaud, autrice d'innombrables romans, nouvelles, et poésies. Elle nous a quittés dans la nuit du 17 au 18 mai, ayant atteint l'âge de 92 ans, laissant derrière elle un fort patrimoine littéraire.

21/05/2024, 17:45

ActuaLitté

5 bonnes raisons de lire L'écrivain pour enfants qui détestait les enfants

Un écrivain, une princesse et un grand secret... Bertrand Santini, auteur et illustrateur de la série Le Journal de Gurty, s’est imposé comme un auteur jeunesse incontournable. Il revient cette année avec son nouveau roman, L'écrivain pour enfants qui détestait les enfants. En partenariat avec les éditions Pocket Jeunesse, nous vous proposons 5 bonnes raisons de plonger dans cette lecture !
 

21/05/2024, 11:21

ActuaLitté

En Nouvelle-Calédonie, une médiathèque visée lors des émeutes

La médiathèque de Rivière-Salée, située à Nouméa, a été incendiée dans la nuit du 18 au 19 mai dernier, dans un contexte d'émeutes en Nouvelle-Calédonie. Ouvert en 2000, l'établissement abritait plus de 40.000 documents, rendus accessibles gratuitement.

20/05/2024, 14:48

ActuaLitté

Turquie : 42 ans de prison pour l'écrivain et opposant Selahattin Demirtaş

Emprisonné depuis le mois de novembre 2016 en Turquie, l'opposant Selahattin Demirtaş, ancien député, a été condamné à 42 années de prison, ce 16 mai, par une cour pénale d'Ankara. Il a été reconnu coupable d'« atteinte à l’unité de l’État et à l’intégrité territoriale » et de « diffusion de propagande terroriste », une sentence largement dénoncée à l'international.

20/05/2024, 10:50

ActuaLitté

Polar et littérature contemporaine chez Dante : molto Alighieri !

Comediedulivre2024 – La collaboration entre le Centre culturel italien — Dante Alighieri et la Comédie du livre, pour l’édition 2024, s’est focalisée sur une rencontre autour de la biographie de Nathalie Castagné. Son essai, consacré à la comédienne italienne (1924-1996) originaire de Sicile rendait prolonge le travail de traduction entamé sur l’ensemble de l’œuvre de Goliarda Sapienza. Une petite visite s'imposait.

19/05/2024, 18:46

ActuaLitté

Achat de livres en bibliothèques : “aujourd’hui, on soupèse chaque dépense”

Les données du ministère de la Culture font état de ce que le budget acquisition des bibliothèques et médiathèque en France représentait 7,4 % des coûts de fonctionnement en 2022. Depuis 50 ans, Expodif propose une alternative tant aux collectivités qu’aux revendeurs, en commercialisant des ouvrages neufs à prix réduit.

18/05/2024, 15:47

ActuaLitté

Quand la Mort provoque le Rire : le paradoxe de Perséphone

Le vertige de la finitude, le déni enfantin dans lequel nous plongeons tête la première dès qu’il s’agit d’envisager notre propre mort forment paradoxalement un terreau fertile pour la comédie.

18/05/2024, 08:30

ActuaLitté

Le Conseil d'État renvoie la hausse des frais de port à l'UE  

Le Conseil d'État français, sollicité par Amazon, a décidé de ne pas trancher immédiatement sur la mesure visant à augmenter les frais de port sur les livres, nous apprend l'AFP. L'institution a renvoyé la question à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pour avis. 

17/05/2024, 19:44

ActuaLitté

Librairie en quartier populaire : le projet de Rachida Dati étudié à Montpellier 

Comediedulivre2024 – La Comédie du livre bat son plein : 10 journées de livres (et de cinéma, aussi), et bien plus encore, au coeur de Montpellier et dans les alentours. En marge de ces festivités – rencontres, lectures, et on en passe et on en oublie –, la Métropole réfléchit avec le ministère de la Culture au déploiement souhaité par Rachida Dati : celui de librairies et bibliothèques, implantées dans des quartiers populaires.

17/05/2024, 19:23

ActuaLitté

La poétesse Françoise Geier est décédée

La poétesse, nouvelliste et photographe Françoise Geier est décédée des suites d'une longue maladie, révèle la poétesse et peintre Colette Klein sur son profil Facebook.

16/05/2024, 17:47

ActuaLitté

Le procès de l'agresseur de Salman Rushdie attendu en septembre 2024

La parution du Couteau, de Salman Rushdie, le 18 avril dernier (en français chez Gallimard, dans une traduction de Gérard Meudal), a bouleversé l'agenda judiciaire du procès de son agresseur. Hadi Matar, interpelé après sa tentative d'assassinat de l'écrivain, sera finalement jugé en septembre prochain, aux États-Unis.

16/05/2024, 15:18

ActuaLitté

Ilan Pappé, auteur du Nettoyage ethnique de la Palestine, retenu par le FBI

En décembre dernier, ActuaLitté révélait que Fayard éclipsait en catimini un des ouvrages sur la Palestine de l'historien israélien Ilan Pappé, Le nettoyage ethnique de la Palestine (trad. de l'anglais Paul Chemla), publié dans la maison en 2008. Les droits ont alors été repris par la maison engagée, La Fabrique, qui l'a publiée le 10 mai dernier. L'auteur revient finalement dans nos colonnes, à nouveau pour de tristes raisons...

16/05/2024, 14:40

ActuaLitté

Mort de Don Perlin, vétéran des comics et cocréateur de Moon Knight

Véritable vétéran des comics, qui croisa Will Eisner et connut plusieurs âges et modes du 9e art américain, Don Perlin est décédé ce 14 mai 2024 à l'âge de 94 ans. Il laisse derrière lui un personnage entré dans l'univers cinématographique et télévisuel Marvel, Moon Knight.

16/05/2024, 13:02

ActuaLitté

L'auteur de la tentative d'assassinat de Robert Fico est un poète

Le Premier ministre slovaque Robert Fico, âgé de 59 ans, a été victime d'une tentative d'assassinat lors d'un déplacement à Handlová, dans le centre du pays. Touché par plusieurs balles, notamment à l'abdomen, le responsable politique ne serait plus en danger de mort, mais reste hospitalisé. Le tireur serait un homme de 71 ans, romancier et poète, au profil plutôt complexe.

16/05/2024, 10:49

ActuaLitté

De la traçologie à la victimologie, le droit se dit en français

La Commission d'enrichissement de la langue française a mené l'enquête, pour débusquer les termes empruntés à l'anglais dans le vocabulaire du droit, et proposer des équivalents en français. Une manière de mieux nommer le monde, et peut-être d'en percer quelques mystères...

15/05/2024, 12:41

ActuaLitté

Israël et la Russie emprisonnent de plus en plus d'auteurs

L'organisation PEN America, qui s'investit pour la protection des auteurs du monde entier et la défense de leur liberté d'expression, a publié son rapport 2023 sur la situation des écrivains emprisonnés. Au moins 339 d'entre eux restent incarcérés, un niveau jamais atteint depuis 5 ans. La multiplication des conflits facilite ces arrestations avec, l'année dernière, un sursaut d'autoritarisme en Russie et en Israël.

15/05/2024, 10:51

ActuaLitté

Mauvaise nouvelle : la novelliste de génie Alice Munro n'est plus

L'autrice canadienne Alice Munro, lauréate du Prix Nobel de Littérature en 2013, est décédée le 13 mai 2024 à l'âge de 92 ans, à son domicile de Port Hope, au sud du Canada. Elle laisse derrière elle une quinzaine de recueils de nouvelles, un unique roman, et une influence sensible sur une génération d'écrivains.

15/05/2024, 09:46

ActuaLitté

Achille Mbembe et Patrick Chamoiseau à la recherche du “Tout-monde”

À Marseille, à l'occasion du festival La 1ère qui se tient du 30 mai au 2 juin, aura lieu une conférence réunissant l'historien et politologue Achille Mbembe et l'écrivain Patrick Chamoiseau. Le Camerounais et le Martiniquais échangeront sur leurs visions du monde de demain. La conversation sera diffusée le jeudi 30 mai, à partir de 18h, sur La1ere.fr.

14/05/2024, 13:41

ActuaLitté

Hugues Ghenassia-de Ferran, de Valois à l'Institut français

Un arrêté du Premier ministre et de la ministre de la Culture, en date du 10 mai 2024, mettait fin aux fonctions du sous-directeur des affaires juridiques du service des affaires juridiques et internationales du secrétariat général de la rue de Valois. Hugues Ghenassia-de Ferran se dirige en effet vers l'Institut français.

14/05/2024, 08:50

ActuaLitté

La Cour des Comptes enquête sur la caisse de retraite des artistes-auteurs

Après 40 années de négligence, durant lesquelles la sécurité sociale des auteurs ne s’est pas préoccupée de collecter les cotisations, la justice s’en mêle. ActuaLitté apprend que la Cour des comptes déclenche une enquête. Laquelle portera sur les exercices 2019 et suivants, une année des plus piquantes...

13/05/2024, 17:41

ActuaLitté

Zoé Derleyn écrit avec la peau

Les cuisses de l’une collent à la banquette d’un train sous l’effet de la chaleur. Le froid engourdit les doigts d’une autre, tandis qu’elle tente de se réchauffer aux flammes d’un feu de camp. La paume d’une autre encore est blessée par les ongles de l’amie qui serre trop fort sa main. Dix textes, dix femmes. Elles se demandent qui elles sont, à quoi elles ressemblent, elles font face à la brutalité, cherchent une consolation.

13/05/2024, 14:45

ActuaLitté

Un jubilé littéraire : “La littérature peut être une fête”

SalondulivredeTurin2024 – Cette année, pour la première fois, le Salon international du livre de Turin accueille une langue invitée, l'allemand. Le programme, appelé Literatur Parade, évoque, et mettra en scène, une véritable parade littéraire. Nous avons rencontré Anne-Bitt Gerecke, responsable de l'aide à la littérature et à la traduction du Goethe-Institut (litrix.de) et Reina Gehrig, responsable de la section littérature de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, qui ont conçu le programme.

12/05/2024, 19:31

ActuaLitté

Crises, écologie, lecture : l'avenir des libraires

Depuis 2011, le Syndicat de la Librairie Française (SLF) orchestre tous les deux ans les Rencontres nationales de la librairie (RNL), un rendez-vous désormais incontournable pour les professionnels du secteur. Cette année, c'est à Strasbourg, capitale mondiale du livre, que les réjouissances auront lieu, les 16 et 17 juin : demandez le programme.

12/05/2024, 10:02

ActuaLitté

“Pour nous, voir c’est déjà lire” : Idee Storte Paper

SalondulivredeTurin2024 – En parcourant les pavillons du Salon du livre de Turin, un stand attire l’attention, truffé d’illustrations aux formats variés, entre dessins fantastiques et animaliers. « Il s’agit de déballer, de casser le livre et de le détruire, dans le sens où l’illustration contenue dans le livre est vendue au même titre que le livre », nous explique l’éditeur de Idee Storte Paper.

11/05/2024, 14:46

ActuaLitté

Italie : l'édition garde le moral, malgré le recul des ventes

SalondulivredeTurin2024 – Le marché du livre accuse un recul de 2,2 %, sur le premier quadrimestre 2024 en Italie. Heureusement, les auteurs locaux maintiennent les ventes à flot. Cependant, en regard des données de 2019, le secteur afficherait une croissance de 15,1 %, avec des libraires qui gagnent des parts de marché sur les sites de ecommerce.

10/05/2024, 15:11

ActuaLitté

Belgique : des étudiants ne veulent pas de l'historien israélien Elie Barnavi

À l'Université libre de Bruxelles aussi des étudiants occupent le campus, dans ce cas précis depuis le 7 mai. Ils dénoncent ce qu'ils considèrent être un génocide à Gaza, mais aussi plus étonnant, exigent l'annulation de la venue d'Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur d’Israël en France, qui doit donner une conférence. C'est d'autant plus surprenant que l'Israélien plaide depuis longtemps pour une reconnaissance immédiate d’un État palestinien, et s'est vigoureusement opposé aux politiques des gouvernements Netanyahou.

10/05/2024, 13:56