#Tribunes

Vaccin anti-Covid : les effets boomerang

Ndlr : Ce texte est proposé en tant que témoignage émanant d’un auteur, faisant état de ce qu’il considère comme l’incidence de la vaccination sur son état de santé. Il atteste autant d’une douleur que d’un drame personnel, dont on comprend qu’ils soient vécus avec crainte et appréhension. S’il devient nécessaire de rappeler que la peur entraîne des réactions parfois irrationnelles, elle peut aussi engendrer une colère qui n’en est pas moins compréhensible. Si le propos semble excessif, c’est qu’il reflète plus la détresse d’une personne que sa volonté d’apporter de la confusion dans un débat où la prudence doit demeurer la ligne de conduite. Proposées dans nos colonnes pour garantir une diversité de l'expression, les humeurs et tribunes publiées n'engagent pas la rédaction, pas plus qu'elles n'expriment l'avis de ses membres.

Le 22/05/2022 à 15:59 par Auteur invité

119 Réactions | 74705 Partages

Publié le :

22/05/2022 à 15:59

Auteur invité

119

Commentaires

74705

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Je suis Guilhem Méric, auteur de romans de 51 ans spécialisé dans les univers imaginaires. Peut-être pour m'arracher aux réalités parfois trop toxiques du quotidien. Aujourd'hui pourtant, je vis un enfer. 

C’était il y a environ un an. Après moult hésitations, j’ai suivi les conseils d’une amie infirmière et pris rendez-vous pour recevoir les deux premières doses de ce que la doxa scientifique, politique et médiatique a décidé d’appeler communément vaccin anti-Covid-19.

Il faut dire que depuis mars 2020, on s’était acharné jour après jour à nous terroriser avec l’arrivée de ce nouveau virus venu de Chine — plus précisément d’un marché d’animaux situé à Wuhan, près d’un laboratoire P4 manipulant des coronavirus de type SRAS. Le décompte des morts était martelé comme les coups d’une horloge au début de chaque JT où défilaient des épidémiologistes et médecins habitués des plateaux pour nous assommer de chiffres et de spéculations sur la contagiosité, les symptômes et la létalité de ce fameux SARS-COV-2. On nous a confinés dans nos maisons, dans nos appartements, avec pour règle stricte de se contenter d’un tube de Doliprane en cas de symptômes et d’attendre d’être au bord de l’asphyxie pour faire appel au SAMU.

La psychose s’est généralisée à toute la population, entretenue par les médias avec toute la gourmandise qu’on leur connaît pour le sensationnalisme. Qui plus est, l’épidémie était mondiale. La société tout entière à l’arrêt. Les cerveaux anesthésiés par la surenchère d’informations qui, avec le temps, se sont contredites les unes les autres sans qu’aucun de leurs colporteurs ne vienne faire son mea culpa. Les Français en perdaient leur latin en même temps que leur sens critique. Infantilisés par nos dirigeants, l’esprit court-circuité par l’émotion et l’autoculpabilité, ils se prêtaient bien malgré eux à la stratégie de manipulation de masse mise en lumière par l’un des intellectuels les plus respectés au monde, Noam Chomsky.

Je n’ai pas échappé à ce rouleau compresseur, loin de là. Hypocondriaque depuis de nombreuses années, obsédé par la peur de m’étouffer même en buvant un verre d’eau, j’ai été littéralement tétanisé à l’annonce de l’irruption de ce virus qui pouvait s’en prendre aux voies pulmonaires et, sur un coup de dés, m’expédier sans escale à l’hôpital ou à la morgue.

C’est pourquoi et j’y reviens, quand ces vaccins nouvelle génération ont fait leur entrée dans nos vies, j’ai trouvé un remède à mes angoisses. Même si j’éprouvais une certaine appréhension à l’égard de ces produits. J’attendais, comme beaucoup de gens, un vaccin traditionnel, basé sur un virus désactivé, ce genre de choses qu’on m’avait inoculées depuis mon plus jeune âge et dont l’innocuité avait fait ses preuves partout dans le monde. Merci Monsieur Pasteur.

Je me suis donc fait injecter ce fameux vaccin en mai 2021, made in Pfizer. Deux doses espacées sur trois semaines d’ARNm. Hormis une petite douleur à l’épaule la première fois, tout s’est passé comme sur des roulettes. « Tu vois, m’a dit toute souriante mon amie de l’époque, il n’y avait pas de quoi en faire toute une histoire. »

En fait si. L’histoire a commencé à ce moment-là.

D’abord avec l’apparition de légères paresthésies aux mains. J’avais du mal avec l’index de ma main droite, par exemple pour couper un morceau de viande avec mon couteau. Je n’y ai pas trop prêté attention jusqu’à ce que les douleurs s’étendent aux doigts des deux mains, assorties de sensations électriques, notamment au niveau de la pulpe lorsque je devais écrire sur mon smartphone. Peu à peu, il m’est devenu difficile de saisir, de tirer, de pousser des objets, tandis que j’observais une atrophie modérée des muscles de mes mains. La peau, elle non plus n’était pas en reste : hypersensible au frottement, elle s’est mise à rougir et faire mal pour tout et n’importe quoi. Comme si je n’avais plus de « couche » de protection, les cartilages et ligaments mis à nu. C’est à partir de là que j’ai dû porter des gants pour conduire ou laver les cheveux de mon fils. Aujourd’hui, ça ne suffit même plus et je dois endurer pendant deux jours des sensations de brûlure sur mes paumes que seul le contact avec l’eau froide peut soulager.

Puis les pieds sont entrés dans la partie. Avec le même genre de paresthésies, de sensation de brûlure, de tensions et de douleurs qui, avec le temps, m’ont rendu difficile la station debout statique. J’ai noté là aussi une atrophie légère des muscles, au point qu’il m’arrive de perdre l’équilibre. Le problème s’est étendu aux chevilles, qui se font douloureuses quand je suis emmené à marcher plus d’une heure, avec la crainte toujours présente de m’en fouler une : mon pied droit « glisse » parfois sur le côté, chose qui n’arrivait jamais auparavant.

J’ai remarqué également que ma peau marquait longtemps et profondément. Elle rougit très vite, parfois jusqu’à la douleur, simplement en étant appuyée sur un support quelconque. Une manche de pull contre ma main, mon PC appuyé sur les cuisses, mon téléphone en main peuvent me laisser des traces profondes, parfois comiques, un peu comme si ma peau s’était transformée en pâte à modeler. Ces marques finissent par disparaître au bout de trente minutes à une heure, sans laisser d’hématome. Je ne quitte presque plus mes chaussettes, car la chair de mes pieds supporte difficilement le contact nu du sol. Même d’un vulgaire tapis. L’été dernier, j’ai dû mettre des chaussures pour marcher sur le sable. Moi qui adorais plonger mes pieds dans le sable chaud et courir le long de la plage, je reste désormais assis sur ma serviette à regarder mon fils jouer jusqu’à temps de devoir repartir.

Alors bien sûr, j’ai consulté. Médecin traitant, neurologues, rhumatologues, psy, endocrinologue... Sans succès. Du moins, sans résultat apportant le commencement d’un début de preuve que quelque chose en moi était détraqué. J’ai donc consulté une interniste — sorte de Dr House spécialiste en maladies aux patronymes exotiques — qui m’a fait faire un bilan sanguin, neurologique et EMG complet :

Bilan : rien. Nada.

Mon médecin soupçonne malgré tout un problème neurologique qui fonctionnerait à bas bruit et, donc, n’apparaîtrait pas sur les examens. Je dois donc faire des EMG de contrôle tous les six mois dans l’attente désespérée d’un diagnostic. D’un nom à poser sur mes symptômes.

En attendant, en ce joli mois de mai trop chaud pour la saison, j’ai les mains et les pieds en feu pour peu que je m’en serve normalement ; les coudes, les poignets, les genoux sensibles au moindre appui, à tel point que je me retrouve parfois le soir allongé sur mon lit, souffreteux comme un papi de 110 ans, les mains bouillantes et irritées comme si je les avais frottées des heures sur du papier de verre.

Inutile de dire que mon état physique a quelques répercussions sur mon moral. Quand on ne se sent même plus capable de porter un sac de course, de couper en tranche des pommes de terre ou de piétiner dans un magasin, ça devient difficile de se projeter dans un travail ou même dans une relation amoureuse. On devient un fardeau pour soi-même, qui n’a vraiment pas besoin de sentir qu’il en est un également aux yeux des autres.

Alors tout ça, c’est la faute au vaccin ? Bien malin qui le dira. Peut-être dans 5, 10 ou 20 ans, quand les brevets seront levés ? Quand le monde médical, des statistiques et du juridique auront pris suffisamment de recul sur la fréquence anormale de pathologies rares apparues après la vaccination de masse de 2021 ?

Tout ce que je sais, c’est que j’étais en parfaite santé physique avant ces injections. Et que Pfizer, dont on a accueilli le vaccin comme le sang de Christ, s’est retrouvée maintes fois condamnée à de lourdes amendes, notamment pour des faits de pratiques commerciales frauduleuses ou de non-respect de l’environnement et des droits humains.

De quoi nous mettre la puce à l’oreille, comme dirait Bill Gates.

 
 
 

119 Commentaires

 

dedale

22/05/2022 à 17:28

Alors vous ne savez pas si c'est le vaccin mais ... c'est quand même le vaccin. C'est tellement logique que ce soit les big pharma et Bill Gates les responsables ; ils s'en mettent plein les fouilles.

Avoir une opinion n'est pas de dire ce qu'on pense. Il faut au minimum être compétent sur le sujet ou/et avoir des preuves sourcées de ce qu'on avance. Sinon vous n'êtes pas dans la causalité mais dans la corrélation et ce n'est pas du tout la même chose.

Alors peut être que ce billet n'est pas votre opinion mais votre humeur, une humeur de bile.

Rinoi

22/05/2022 à 23:46

Des preuves sourcees ? La dress entre autre. Le dossier pfizer que la justice a ordonné de rendre public...
Mais que nos politiques, la presse nous aient poussé à se faire injecter ca, sans preuve sourcee de son efficacité et de sa non dangerosité, la pas de problème à vos yeux ! Je rapelle qu'on est toujours en phase experimentale, et que jamais un vaccin n'a besoin de 4 doses, et pour cause, ça ne fonctionne pas ! Aussi nous avons une flambée des cas de maladies en tout genre dans les pays à fort taux d'injections anticovid depuis le debut des injections justement, si vous me dites que ça n'est pas ça donnez moi la raison alors.

Venboite

23/05/2022 à 09:13

En fait, nous avons été confiné un long moment, puis nous avons porté un masque très longtemps que seul les vaccinés ont pu retirer dans certains endroits. De ce fait, les autres maladies on recommencé à circuler dans ces lieux où, trop heureux de se retrouver on en a oublié que dans la vie il existe plein d'autres maladie que le covid ! Avec le masque et le gel personne n'a eu gastro, grippe, rhume, angine etc... Alors nos anticorps on perdu la forme, un sportif qui ne fait pas de sport pendant 1ans n'est plus si bon après... Tout travail demande entraînement et cette règle n'échappe pas à notre organisme. Belle journée néanmoins.

Xabel

24/05/2022 à 09:09

Vos échanges suscitent plusieurs interrogations :
comment se fait-il que dans ce pays, des que l'on parle d'effets secondaires des injections anti Covid, cela soulève chez certains une réaction démesurée, irraisonnée, émotionnelle voir impolie ?
Pourquoi ne peut-on débattre sereinement des effets de ces injections ?
Débattre, avoir une opinion personnelle, avancer des arguments s'appuyant ou pas sur sources scientifiques (et encore qu'appelle t'on "scientifique"), rentre dans le champ du langage oral et de la Littérature.
Une société qui interdit ou censure le débat s'appelle une dictature.

Viana

24/05/2022 à 11:01

Entièrement d'accord nous avons plus le droit d'émettre des réticences ou avoir de la méfiance sur un produit ici un vaccin, sans être accusé de complotistes ou d'irresponsable. Seul l'État à le droit de dire qu'il a raison, donc effectivement on peut dire que c'était une dictature sanitaire en espérant que cela ne se reproduise pas...

Doac

23/05/2022 à 10:40

Vous devriez lire la DREES avant de la citer, Rinoi. Je cite : "La protection vaccinale demeure élevée contre les formes graves d’infection au variant Omicron, même si elle est inférieure à celle contre le variant Delta".
De plus la phase expérimentale est dépassée depuis longtemps. Pour preuve, les vaccins présents sur le marché ont tous reçu une autorisation de mise sur le marché.

Aucun vaccin n'a besoin de 4 doses, vraiment ? Mais que faites-vous des rappels ? Un petit tour sur le calendrier vaccinal devrait vous être utile.

Je suis curieux de savoir ce qui vous permet d'être aussi affirmatif dans votre dernière phrase...

NAUWELAERS

23/05/2022 à 01:09

dedale, un peu de respect, s'il vous plaît !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Margo

23/05/2022 à 07:53

Des preuves ? Des sources ?
Il n'y a pas de précédent, ces vaccins sont totalement nouveaux comment voulez vous qu'il puisse apporter "des sources"?
De plus ce n'est pas au cobay d'apporter la preuve que le vaccin/produit/médicament.. Pose pro, le doute doit lui bénéficier, toujours, c'est la règle dans tout essais et pour tout médicament quand il y a un doute c'est au fabriquant d'apporter la preuve que son produit est fiable et JAMAIS l'inverse ! Sauf pour ces vaccins covid pour lesquels la charge de la preuve à été inversée....

Dacoy

23/05/2022 à 10:43

Nouveau ? Pas vraiment... La vaccination par ARNm est étudiée depuis des décennies, c'est savoir fabriquer l'ARNm qui est nouveau (et encore...)

Eclopa

23/05/2022 à 09:39

Et vous qu'en savez vous???

Ludaa

24/05/2022 à 04:23

Éloïse aussi a une opinion sur la cause de ses problèmes. Allez lui faire la morale à elle aussi pendant que vous y êtes. https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-et-marne/vaccin-anti-covid-la-descente-aux-enfers-d-eloise-2543656.html

Verpin

24/05/2022 à 18:38

Il ne s'agit pas de faire la morale, mais de rappeler quelles sont les bases d'un raisonnement rationnel. On ne généralise pas à partir d'un cas particulier Des millions de personnes ont été vaccinées, il est inéluctable que quelques aient des problèmes de santé, surtout lorsqu'on est hypocondriaque.

Babruit

29/05/2022 à 15:07

Si c’était le seul cas ,on pourrait être d’accord, mais malheureusement......

Phd_data

24/05/2022 à 08:52

Cette réflexion est d'une stupidité incroyable. Une opinion c'est une opinion, cela va d'un simple avis, d'une intuition, à une conviction forte, une obsession. Parler de causalité, je ne connais pas un seul statisticien qui est à l'aise avec cette notion, alors si c'est pour rabaisser les éléments de vie exposer là, ravaler la aussi votre bile, car vous faites les mêmes rapprochements inverses que notre écrivain n'osent même pas faire, mais suggérer. J'en veux pour preuve, lui doute, mais pas vous.

Avec des pseudos esprit critique comme le vôtre, on est pas sorti de l'auberge !

Zikamic

24/05/2022 à 12:55

Cette personne est en détresse et n'a certainement pas besoin de vos sarcasmes! Il semble que les confinements ont fait perdre le sens commun de beaucoup de personnes dont vous monsieur !

Stéphane Polsky

10/06/2022 à 09:04

Le déni est un pack : on s’inscrit dans celui du totalitarisme comme dans celui des effets secondaires des injections expérimentales. Jusqu’au jour où c’est à votre porte à vous que le mal frappe.

BelleVie

10/06/2022 à 12:08

Apparemment vous savez lire, dans ce cas il doit y avoir de la buée sur vos lunettes.
1. C'est indiqué :"Ce texte est proposé en tant que témoignage" c'est à dire que la personne VIT ce dont elle parle.
2. "Avoir une opinion n'est pas de dire ce qu'on pense" : ben si, c'est même la définition d'une OPINION, MON point de vue
3. Ce n'est pas parce qu'on emploie des mots comme "causalité"et "corrélation" que cela fait de soi un scientifique ce que les quelques phrases que vous avez écrit PROUVENT que vous n'êtes pas
4. Même un enfant de 5 ans sait faire preuve de logique !
AVANT quand on allait au restaurant et qu'après le repas on ne se sente pas bien c'était LOGIQUE de penser "c'est ce que j'ai du manger au restau".
En 2021 parce qu'il s'agit d'une INJECTION EXPERIMENTALE vendue à coups de spots du matin au soir il n'est plus LOGIQUE de dire c'est l'INJECTION EXPERIMENTALE !!!!!!!!!!!!!

VOUS faites ce que vous voulez avec VOTRE corps, vous mangez et vous INJECTEZ ce que vous voulez. Moi en tant que scientifique ce que je n'aime pas c'est : le mensonge, la manipulation, le chantage, la terreur en prétendant que c'est de la science alors que c'est du business MAFIEUX.

Doac

10/06/2022 à 18:01

BelleVie, plusieurs remarques :

1/ ça a beau être un "témoignage", la personne peut très bien parler de ce qu'elle vit, les autres ont le droit de lui faire remarquer que quelque chose lui échappe et de lui montrer pourquoi.

2/ Les gens ont le droit d'avoir un autre point de vue et de l'exprimer.

3/ Une corrélation n'est pas une causalité. Ce n'est pas parce que la foudre est tombée juste après j'ai appuyé sur le bouton de ma machine à café que c'est moi qui en suis responsable ; ce n'est pas parce que quelqu'un a été vacciné que tout ce qui va lui arriver dans les prochains jours est la faute du vaccin.

4/ Plutôt que d'être agressive de la sorte, je vous suggère de prendre un peu de recul.

5/ Les vaccins présents sur le marché ne sont plus expérimentaux. Pour preuve, ils sont... Sur le marché ! Vous n'êtes pas sans savoir, je l'espère, qu'une Autorisation de Mise sur le Marché, même conditionnelle (SURTOUT conditionnelle, en fait, ce qui signifie que le vaccin doit respecter des conditions) ne se fait pas à la va-vite.


Vous vous prétendez scientifique mais n'en appliquez nullement la démarche.

Arthur Magnus

22/05/2022 à 17:58

Guilhem Méric a le droit à son opinion (et je suis désolé de ce qui lui arrive), mais nom d'un libraire (indépendant), qu'est-ce que ça fait sur ActuaLitté ? Je veux dire, quel rapport avec les livres, l'édition, la littérature ?
C'est juste parce que la personne qui s'exprime a publié quelques romans ?
Parce que si vous voulez, je connais un auteur qui s'est fait gravement blesser par un vélo en traversant la rue...
Ah oui, et aussi une éditrice qui s'est fait mordre par son chat, la blessure s'est infectée et... (je vous passe les détails.)

Nicolas Gary - ActuaLitté

22/05/2022 à 18:51

Bonjour Arthur
votre question me conforte dans les prudences prises vis-à-vis de ce texte, d'une part, amplement discutées avec l'auteur, d'autre part, dans le choix opéré de le proposer.
J'espère que l'éditrice blessée par son chat s'en est sortie : je crains que la comparaison ne tienne pas non plus la route. Une griffure ne s'inscrit pas non plus dans la même logique que celle d'une pandémie.
En l'occurrence, le témoignage montrant le handicap vécu par un auteur nous a paru pertinent : c'est une question de relation à son métier, et des problématiques qui en découlent. Guilhem pourra en attester, nous n'avons jamais eu de logique antivax ni complotiste : ici, c'est un professionnel qui raconte.
Et puis, pour apporter un peu plus, j'ai eu l'occasion de le croiser ce WE durant la Comédie du livre à Montpellier, de le voir en vrai, et de pouvoir échanger sur autre chose que la base d'emails.

Si maintenant, depuis le temps que nous avons le plaisir de vos interventions dans nos colonnes, vous n'avez pas encore compris que nous étions un brin plus large dans notre ligne que "les livres, l'édition, la littérature" (nom de Zeus, nous faisons aussi des papiers sur la BD, les mangas, l'industrie au Japon et les boîtes à livres !), alors ce papier vous aidera à ouvrir un peu plus largement votre horizon, et le regard porté sur nous ?

Arthur Magnus

22/05/2022 à 23:11

"Une griffure ne s'inscrit pas non plus dans la même logique que celle d'une pandémie."
Des auteurs physiquement blessés, blessures qui les handicapent, il y en a tous les jours, peut-être même davantage que ceux souffrant d'effets secondaires d'un vaccin contre une pandémie...

"Si [...] vous n'avez pas encore compris que nous étions un brin plus large dans notre ligne que "les livres, l'édition, la littérature" (nom de Zeus, nous faisons aussi des papiers sur la BD, les mangas, l'industrie au Japon et les boîtes à livres !),"
Vous voulez dire que pour vous, les BD, les mangas et les boîtes à livres (voire "l'industrie au Japon", mais votre formulation est trop vague pour que je comprenne à quoi vous faites référence) ne font pas partie des livres, de l'édition et de la littérature ???

Docteur Benway

23/05/2022 à 00:32

Non, non ça ne marche pas. Pour votre gouverne, mangas, comics, bd c'est aussi de la "littérature". Le terme ne se résume pas au roman classique. Penser le contraire serait une position de boomer dépassé. Et il y a une différence entre écrire un article sur l'univers du livre et de la culture, et un témoignage d'un mec qui accuse le vaccin d'être responsable de ses malheurs.
Peut être que c'est le cas hein, mais qu'est ce qu'on en a à faire? Qu'est ce que ça vient faire ici? Le fait que ça ait un impact sur sa vague carrière d'écrivain est à peine évoqué. L'article est ridicule, bourré d'éléments de langage propre aux anti-vaccs... C'était quoi le but en fait, de rendre service à un pote? Cet article est un torchon, ni plus ni moins. Vous venez de perdre en crédibilité.

NAUWELAERS

23/05/2022 à 01:11

Très bonne réponse de Nicolas Gary !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

23/05/2022 à 01:15

MERCI Nicolas Gary d'avoir publié ce témoignage...
Même (et surtout) gênant.
Sans prendre parti mais sans censure.
BRAVO.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lisabëth

24/05/2022 à 15:00

Cela ne me dérange aucunement, contrairement à d'autres, de voir cet article ici. Même si pour certains ce témoignage manque de sens, cela n'est pas le cas pour moi. En effet, je suis moi-même artiste, et écrivaine et après de multiples dépressions sur plusieurs années, j'arrive enfin à me reprendre en main. Aussi je comprends tout à fait à quel point l'état de cet homme puisse affecter son moral, et peut-être son écriture. C'est peut-être également une façon de nous montrer que l'écriture, ce n'est pas juste de l'écriture, mais tout un état d'âme que l'on doit gérer au quotidien.
Tout comme une dépression, une maladie chronique, des tourments.
Nombres de nos artistes ou écrivains ont été tourmentés, et nombres de leurs tourments se sont retrouvés gravés dans leurs oeuvres.
Là on a un témoignage, certes contemporain, mais qui est tout à fait dans la thématique sociétale actuelle. La situation covid, et le vaccin.
On n'est pas choqué d'entendre parler de la folie de Van Gogh, ou de la dépression de Châteaubriand, qui font finalement partie intégrante de leurs oeuvres, de leur parcours.
Tout comme cet homme, et là on lui refuse le droit à la parole, de dire comment il se sent, et que peut-être cela va affecter son envie d'écrire, sa façon d'écrire....
Tout comme mes dépressions font partie de moi, de mon parcours, et de la renaissance de mon art actuel.
Donc non cela ne me choque pas, au contraire, c'est aussi regarder un écrivain du côté humain, dans son quotidien, savoir ce qu'il traverse.

PS : personnellement je n'aime pas du tout les mangas, et je ne trouve pas que cela soit de la grande culture ou littérature, surtout quand je vois certains thèmes abordés de façon infantilisée, et cela ne demande pas une intellectualité pour les lire. Or pour moi la grande littérature fait appel à la profondeur de l'âme et à la beauté de l'écriture.

NAUWELAERS

24/05/2022 à 20:48

BRAVO Lisabëth !
De tout coeur et de tout esprit avec vous !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lady Livre

23/05/2022 à 09:32

Comparer les effets d'une infection liée à une griffure de chat aux effets secondaires possibles d'une injection est proprement ridicule...Oui, une griffure de chat, c'est douloureux, surtout si ça s'infecte. Mais, pardon, une infection de ce genre, ça se soigne très bien et ce n'est handicapant que peu de temps ! Là on parle quand même de douleurs dont on ne trouve pas la cause et qui sont clairement bien plus handicapantes au quotidien qu'une griffure infectée ! Votre éditrice a très certainement continué son travail sans trop de problèmes. En revanche, cet auteur (que, au demeurant, je ne connais absolument pas, mais qu'importe) en est arrivé à une incapacité totale d'accomplir, non seulement son travail, mais de vivre normalement au quotidien. Comparez donc ce qui est comparable !

Arthur Magnus

23/05/2022 à 11:17

"Comparer les effets d'une infection liée à une griffure de chat aux effets secondaires possibles d'une injection est proprement ridicule...Oui, une griffure de chat, c'est douloureux, surtout si ça s'infecte. Mais, pardon, une infection de ce genre, ça se soigne très bien et ce n'est handicapant que peu de temps !"
Qu'en savez-vous, dans le cas précis que j'évoque ici ?
Et pour "mon" auteur gravement blessé par un vélo en traversant la rue, vous trouvez la comparaison ridicule aussi ?
De toute manière, mon commentaire avait pour seul but d'interpeller sur la dérive d'ActuaLitté. Est-ce le début d'une série d'"humeurs et tribunes" d'auteurs ou autres professionnels de l'édition évoquant les malheurs qui leur sont arrivés et qui les handicapent au quotidien ?

Sagittaire

22/05/2022 à 18:14

Merci pour votre témoignage, un parmi d'autres qui signalent de problèmes de santé qualifiés d' effets "secondaires".
Plutôt primaires...
Pour ceux qui les vivent, ils sont un enfer au quotidien
Bon rétablissement, en le souhaitant possible

Perdreau

22/05/2022 à 18:42

J'ai moi même des douleurs survenues après le deuxième vaccin j'avais mal partout jambes bras mains tout mon squelette me faisait souffrir .ces douleurs commencent à disparaître,mais que de souffrances moi qui marchais beaucoup 20 kilomètres ne me faisais pas peur. Maintenant je fais 2 voir 3 kilomètres mais beaucoup moins rapidement qu'avant. Alors je crois ce monsieur

Lilas

23/05/2022 à 07:20

Bonjour. Moi pareille dans la même situation. Avant je marchais 10 à 13km !!! Hop le moindre mouvement je suis essoufflé !!!
Très fatiguée quoi.
J'essaye de prendre des vitamines tout les matins!!
Et quand même j'arrive pas à faire grand chose. Surtout chez moi!!!!
Passez une bonne journée
Cordialement

ASTERIE

22/05/2022 à 18:44

J'ai beaucoup d'empathie vis à vis de vous, même si je ne peux rien faire, je vous invite à porter plainte. Pour ma part j'ai subi aussi beaucoup de pressions pour me faire vacciner, j'ai refusé... mais je dois dire que cela a été très difficile. Que mes pensées vous accompagnent. Et merci pour votre témoignage.

Ronny

22/05/2022 à 19:59

J'en pense qu'il n'y a pas forcément de corrélation entre la pathologie décrite et la vaccination anti covid. La corrélation ne peut se démontrer qu'avec la répétition du nombre de cas survenant post vaccination de plus certains des symptômes décrits l'ont déjà été depuis des années, bien avant l'arrivée de la covid sur le devant de la scène. Un cas d'une pathologie donnée ne permet jamais d'en tirer une conclusion sur l'origine.

Bretilien

22/05/2022 à 22:39

Vous "pensez" mais lui ressent...
J'ai la maladie de Lyme, certes , ça n'a rien à voir...
Mais des gens qui "pensent" mieux savoir que celui qui vit les choses, des pseudos experts, j'en ai croisé et subi leurs certitudes tranchantes pendant 10 ans avant de poser un nom sur cette maladie grâce à la compassion d'un prof de plomberie...
L'enfer est pavé de bonnes intentions mais aussi d'ignorance maquillée de scientisme...
Svp, mettez un mouchoir sur votre égo et écoutez votre coeur...

La Belette

24/05/2022 à 09:01

BRAVO ! Vous avez tout dit !

NAUWELAERS

23/05/2022 à 01:13

Ronny,
Et vous n'avez aucune preuve de la non-corrélation de ses maux et de sa vaccination non plus !
Je regrette !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Clément..

23/05/2022 à 01:20

Bonjour,
Il y a pourtant bien répétition du nombre de cas survenant post vaccination,
Ils ne sont pas répertoriés puisque qu il est possible de déclarer les effets indésirables via une adresse internet que l on nous donne sur le justificatif de vaccination,
Il est donc possible de valider que tout va bien , cependant lorsque j'ai voulu temoigner de mes propres effet indésirables qui durent depuis plusieurs mois et oui, sont liés à cette vaccination, la validation n'a pas fonctionné.
Bref ..+

sheerif

23/05/2022 à 06:23

Merci Ronni. Tes commentaires sont rassurants.

L'élan katia

23/05/2022 à 07:02

Je compatis avec se monsieur moi c est depuis la 3eme dose ça a commencé par des douleurs dans tous les muscles du corps...et maintenant.j ai une très mauvaise circulation sanguine alors que je n' ai jamais eu de problème a ce niveau des problèmes lymphatique et j en passe alors oui moi je suis persuadé que ce fameux vaccin soit disant sans danger u est pour quelque choses

Véronique

23/05/2022 à 07:53

Pour rebondir sur ce qui vient d'être posté : tout symptôme trouve son origine dans une cause a priori similaire mais pas exactement la même au sricto sensus puisque la présence de produits toxiques dans l'organisme provoquera ce type de symptômes, voire moultes symptômes différents selon les individus et selon leurs prédispositions. Ceux rapportés, selon que l'individu a reçu une dose de "vaccin" anti COVID, ou un polluant toxique parvenu dans ses organes de façon exogène, quoi qu'il en soit, provoquera un signal du corps que quelque-chose ne va pas. Nous marchons sur la tête : pourquoi remettre en question une relation de cause à effet plausible ? Toute maladie survenue de façon subite, trouve son origine dans l'introduction dans l'organisme de produits toxiques. Et le fait que ce soit arrivé après ce "vaccin" autorise à supposer un lien de cause à effet. Je souhaite à cette personne, comme à tant d'autres, de parvenir à alléger leurs douleurs !

Elie Arié

22/05/2022 à 23:09

Il est impossible de faire une corrélation de cause à effet entre seulement 2 phénomènes qui se sont succédés. Il ne s'agit pas de "croire" ou de " ne pas "croire" aux troubles que décrit l'auteur, il n'y a pas de médecine possible si on se met à ne pas croire les troubles dont se plaint un patient. Mais pour établir la responsabilité du vaccin (Pfizer ou tout autre), il faut les signaler à la Commission de la Pharmacovigilance, qui regroupe l'ensemble des cas, ce qui en fait le seul organisme pouvant calculer la probabilité qu'a cette corrélation d'être due ou pas à une coïncidence.

Lesalutdemanu

22/05/2022 à 23:49

Nous avons tous écouté avec respect les femmes qui ont développé des cancers de la thyroïde après Tchernobyl alors que la version officielle était risque nul. Aujourd'hui le lien de cause à effet est reconnu pourtant la très grande majorité des femmes n'ont rien eu. Et tant mieux.
Ces vaccins ont été inocules à des milliards d'humains ayant peu de chances de faire une forme grave du Covid alors que les tests sur leur efficacité et leur non dangerosité n'en étaient qu'à leur tous débuts. Un vaccin classique demandait au moins 10 ans de tests avant d'être autorisé avant ceux-là.
Si nous reprochons à ceux qui expriment leurs problèmes survenus juste après la vaccination de le faire parce qu'ils ne peuvent pas prouver qu'il y a un lien alors c'est que nous ne voulons pas savoir si il y a un lien ou pas.
Bon courage à vous monsieur et merci pour votre témoignage.

Lion

23/05/2022 à 00:45

Bonjour ! Je ne suis pas une experte en la matière, mais vos symptômes ressemblent très fortement aux symptômes que j'ai depuis plus de 20 ans. Et le nom de ce que je souffre s'appelle la fibromyalgie !
Bon courage

Frederic Roux

23/05/2022 à 11:40

Je souffre moi aussi d'une fibromyalgie depuis 15 ans et cela n'a rien à voir avec les symptômes décrits par ce Monsieur. Je ne connais pas ces sensations de brûlure , je continu à marcher 8km par jour sans complications. Je vois dans ces commentaires des aberrations qui me font bondir. Vous êtes tous experts ????
Comme sur les plateaux télé ou les auto proclamés experts se succédaient au lieu d'être aux chevets de leurs patients, si mal en point semble t il . Ils n'étaient pas débordés pour attendre leur tour avec les médias. Pour ma part je connais 5 personnes Dcd d'une crise cardiaque suite à leur 2ème injection. Quel triste hasard. Il n'y a pas que des ânes pour gober pareilles sornettes.

Mimi

23/05/2022 à 01:17

Vous trouvez intelligent de continuer à diffuser et à semer la peur, le séparatisme entre non vax et vax? Mais les gens en ont marrede tous ces cancans mensongers sur les vaccins. La société est suffisamment fracturée sans que vous en rajoutiez encore, jour après jour. Oui les vaccins ont des effets secondaires et non les effets secondaires graves ne sont pas nombreux. Les autres vaccins ont aussi des effets secondaires, tous! Y en a marre de tous ces articles qui donnent dans le sensationnel. Cette fois ci, c'est un écrivain, spécialisé dans les univers imaginaires... mais à qui croyez vous vous adresser? Vous allez juste semer le trouble dans la partie la plus fragilisée de la population. C'est honteux. Passez à autre chose maintenant

Hegesippe

23/05/2022 à 03:55

Le texte travaille à bas bruit en sous texte dans les 4 premiers paragraphes, là où de vaccin il n'est pas encore question. Discret enfilage de perles conspi à la sauce gauche radicale. À gauche, on se respecte. On procède par allusions, du bout des lèvres.
On y déplore qu'une maladie débarquée de l'inconnu quelques mois auparavant ne soit soignée qu'avec du Doliprane. Mais on ne poussera jamais jusqu'à cette faute de goût "gilets jaunes" qui consisterait à dire "hydroxychloroquine" ou "ivermectine".

Parce qu'il faut être suprêmement naïf ou sacrément culotté pour ne voir en ce texte qu'un témoignage-sur-la-vaccination.
Non, cessons de plaisanter : c'est une magnifique et élégante manifestation de cette gauche radicale qui relaie avec quelques coups de retard des poncifs forgés à la droite de la droite. Mais, bon, il y a du Chomsky inside. On mettrait bien "novlangue" mais ça ferait trop anti-communiste.
Au passage , petit conseil littéraire : plutôt que de bouter Pfizer hors du réel en en faisant un monstre, pourquoi, en bon écrivain, ne pas nager dans les eaux troubles du réel et considérer cette grosse entité inhumaine, tournant pour de l'argent mais sauvant mécaniquement des vies, améliorant significativement la qualité de vie des occidentaux qui ont accès à ces médocs, (quoiqu'en disent les cerveaux étriqués par des réflexes binaires) ? Elle serait vachement plus littéraire et du coup vachement plus vraie cette investigation par delà le bien et le mal, non ?

Tout ça pour dire que cette boule fantasmatique d'acrimonies déconnectées des faits pourrait très bien, à la faveur de l'injection (cet autre symbole) exploser en réaction psychosomatique. Vu les hypothèses saugrenues (rassuristes, conspi light à tendance lutte contre le N.O.M et j'en passe) égrenées d'une plume élégante pendant ces longs, très longs, 4 premiers paragraphes, on peut la considérer, cette dernière possibilité, non ?
Pas étonnant d'ailleurs si cette manifestation psychosomatique se manifestait par des stigmates mains/pieds... Chacun sait que c'est le fantasme ultime de tout conspi qui se respecte.

Trebor

23/05/2022 à 09:00

Savez-vous ce qu'est la douleur au quotidien?

La Belette

25/05/2022 à 09:42

Apparemment vous ignorez tout de la souffrance, vous. Tant mieux pour vous mais respectez celle des autres, leur ressenti. Vous n'êtes pas à la place de ce Monsieur et les symptômes qu'il décrit, je ne les souhaite à personne. Le gauchisme n'a rien à voir là-dedans. Assez de stupidités !

Anjelikk

23/05/2022 à 05:01

Bonjour,
J'ai bien supporté la première dose de Pfizer. Du moins, je le crois n'étant pas tout le temps à l'écoute de ma petite personne. A la deuxième injection, j'ai eu, à ma grande surprise, des troubles gynécologiques, des contractions. Cela m'a rappelé ma jeunesse, ma grossesse. La troisième fois qu'on m'a piquée, cela a réveillé tous les maux qui couvaient dans mon corps. Je souffre d'arthrose de la tête aux pieds. C'est terriblement douloureux et handicapant. Je regrette ma vie d'avant Pfizer d'autant que cela ne m'a pas empêché d'attraper la covid et d'être bien secouée. Voilà pour ce qui me concerne.

Agatha

23/05/2022 à 05:26

Curieux tous ces commentaires en contre.
Pourtant de nombreux effets secondaires ont été déclarés.
Nous saurons un jour la vérité.
Pour l'instant certains souffrent dans leur chair, et dans leur coeur quand en plus ils sont montrés du doigt, traités souvent de complotistes. La compassion, vous connaissez ?

Guilhem Meric

23/05/2022 à 13:31

Merci.

Opalina

23/05/2022 à 20:23

Merci également.
Je suis estomaquée par le cynisme de certains des commentateurs - ou certaines; pas une once de compassion. Quel soulagement de ne les croiser qu'ici.

JP

24/05/2022 à 07:46

Merci beaucoup Agathe

Kal-El

23/05/2022 à 05:31

En quoi ce petit billet sert-il la noodiversité? A-t-on besoin d’une enième archive du spleen des covidiens et des covidiots? Désir de flatter l’algorithme d’Odyssée et de France Soir? Ça me rappelle la rétractation d’un article de Nature, prit en flagrant délit de mensonge sur un pseudo lien entre autisme et vaccination, devenu vrai chemtrail intellectuel sur tant de consciences stérilisées au vrai et à la science…

kolmir

23/05/2022 à 05:42

Hélas, accuser sans autre preuve qu'une conviction personnelle, même en se défendant de le faire, reste accuser sans preuve. L'auteur se reconnaît hypocondriaque. Non pas que ça l'empêche d'être effectivement malade, comme on pourrait être tenter de le dire trop facilement. Mais cela garantit une vraie difficulté à faire la part de ce qui est objectif et de ce qui est subjectif dans ses symptômes pour lui comme pour les différents médecins. Cela fait bien trop d'informations dont l'intérêt varie d'un extrême à l'autre pour chacune. Le diagnostic en est fortement compliqué. Nombre de gens en errance medicale souffrent de symptômes proches depuis bien avant l'arrivée des vaccins ARN. Selon les modes, on accuse Lyme, la fibromyalgie, l'intolérance au gluten, aujourd'hui les vaccins anti-Covid. Quelques fois c'est effectivement la bonne pathologie mais c'est uniquement un gros coup de chance quand on se défait d'une démarche scientifique rigoureuse. Dans l'écrasante majorité des cas, ce n'est pas du tout ça. On oublie bien facilement à quel notre hygiène de vie s'est dégradée durant ces deux dernières années. Ou même qu'on pouvait avoir ces mêmes symptômes persistants en ayant un covid discret camouflé par l'injection vaccinale ou un bête rhume des foins, ce qui est médicalement documenté à l'envie à travers le monde. Bien sûr on m'opposera à LE cas de la tante Adèle ou du fils de la voisine, tout bonnement invérifiable et tenant bien davantage de la rumeur que du dossier clinique. Mais rappelons nous que si nous choisissons ce fameux "bon sens" populaire, la terre est plate puisque nous ne pouvons en percevoir la courbure à l'œil nu quand nous sommes les pieds sur terre. Ce qui me dérange le plus n'est pas tant que l'auteur aux prises avec sa souffrance, sa peur et ses difficiles relations à la maladie ait un tel besoin de s'exprimer d'une façon aussi subjective et donc erronée. Il soulage simplement son esprit par sa principale therapie, l'écriture. Mais que, par contre, une ou un éditeur publie ce texte intime ainsi, en mettant son artiste dans une situation périlleuse surtout au regard de sa fragilité psychologique est bien plus choquant pour moi. Si l'homme n'est manifestant plus en capacité de prendre le recul nécessaire pour analyser son vécu car débordé par les émotions, ne revient il pas à celui qui envisage de publier ce témoignage sans contexte, ni élément factuel de s'imposer une conduite éthique en refusant de céder à la facilité ? Invoquer une grande liberté éditoriale n'est pas un argument recevable. La diversité des sujets n'a pas affecter le sérieux du travail journalistique. Pas plus que se déclarer comme non antivax est credible alors que les actes comme celui de publier ce texte attestent aussi clairement du contraire. Bon nombre de racistes ou sexistes vous expliqueront des jours entiers qu'ils ne le sont pas malgré leurs actes répétés sans équivoque. Et que dire de la qualification de témoignage professionnel alors que l'élément "métier" est une portion ridicule complètement noyé dans l'océan du vécu médical, des accusations gratuites mais surtout de la détresse de l'auteur. Je m'avoue profondément déçu après avoir apprécié autant d'articles comme celui sur la crise de l'édition qui m'a fait découvrir votre média. Peut être que cela n'est qu'un égarement sous le coup d'une empathie trop puissante pour prendre toute la mesure de ses conséquences néfastes et mêmes dangereuses. Cela est entendable et pardonnable. Si l'on apprend de cette erreur bien sûr pour ainsi mieux éviter de la renouveler.

Jade

23/05/2022 à 10:48

Ce Monsieur qui souffre depuis les injections n'est pas antivax car il s'est fait vacciner à deux reprises en toute confiance. Ne l'accusez pas à tort.

NAUWELAERS

24/05/2022 à 02:02

Bravo Jade !
Merci !

Alina Reyes

24/05/2022 à 10:49

Merci pour ce commentaire sensé, Kolmir. Certaines personnes ont oublié les images des premiers morts du Covid tombant dans les rues, des cadavres entreposés dans des chambres froides faute de place dans les morgues et les cimetières, des premiers soignants morts d'avoir soigné, des personnes âgées mortes sans assistance dans les Ehpad ou ailleurs faute de bras et de place pour pouvoir prendre tous les malades en charge, etc. Merci aux scientifiques qui ont développé des vaccins en travaillant dans l'urgence pour sauver des millions de gens. Certains auraient peut-être préféré des confinements à vie ? Le vaccin n'ayant pas été rendu obligatoire, il leur restait toujours cette solution. On peut aussi s'efforcer de dépasser les peurs et les paranoïas, dépasser les éventuels problèmes de santé en s'efforçant de retrouver la voie de la vie, ce que font beaucoup de malades atteints de maladies plus graves que les soucis décrits par ce monsieur, avec lequel on peut compatir sans pour autant encourager les folles dérives de l'esprit.

Franchusyl

24/05/2022 à 15:51

Le travail de ce monsieur est d'écrire. Personne n'est obligé de lire ses textes. Il a le droit d'écrire ce qu'il veut et de partager son expérience. Surtout si son expérience peut aider d'autres à ne pas se sentir seul dans la douleur.
Peut-être écrit-il pour recevoir de la compassion virtuelle? Il n'en trouve pas beaucoup ici...
Moi j'en ai parce que la douleur est toujours peu supportable, et parce qu'elle ruine la vie.
De toutes façons, il a le droit de partager ses réflexions sur son expérience, surtout du fait que RIEN n'est sûr, qu'il y a trop de preuves de mensonges pour qui veut chercher.
" La philosophie nous apprend à douter de ce qui paraît évident. La propagande nous enseigne, au contraire, à accepter comme évident ce dont il serait raisonnable de douter " Aldous Huxley

NAUWELAERS

24/05/2022 à 19:37

BRAVO Fransuchyl !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Colette

23/05/2022 à 06:15

Coïncidences avec des problèmes neurologiques...

Sandra

23/05/2022 à 06:35

J ai actuellement les mêmes Effets après le vaccin
Aujourd'hui après plusieurs passages chez mon neurologue et plusieurs emg
Résultats neuropathie périphériques des membres inférieurs et supérieurs à plus de 75 pour cent !!! Il me dis Résultats du a cause du diabète...je n ai jamais eu de diabète !! Quel contradiction entre eux ...pendant ce temps j'ai 51 ans et moi aussi ma vie est devenue un enfer. Je crois ce mr et qu'il prenne contact avec moi
Vacciné 3 fois avec Pfizer

Julie

23/05/2022 à 06:52

Je suis particulièrement émue de ce témoignage, car je dois avouer qu'il m'arrive exactement la même chose... vaccination en mai 2021 de pfizer, et la semaine suivante, des sensations de picotements dans les pieds. Je consulte une première fois, le médecin veut laisser du temps. Les paresthésies se diffusent "chaussettes" et s'étendent aux membres supérieurs,mains et avant bras. Errance médicale, des bilans neurologiques, IRM...rien... et les fourmillements continuent....avec une intensité variable, mais toujours présents.

Dameus

23/05/2022 à 07:05

J'ai exactement le même problème avec ce monsieur. J'ai essayé de discuter avec mon médecin traitant, il peut même pas m'aider à trouver une solution à mon problème

Pôpolux

23/05/2022 à 07:07

Bonjour,
les médecins que vous avez consulté ont-ils considéré la possibilité d'un syndrome d'Elher Danlos et pourquoi pas une décompensation de celui-ci lié au Sarscov2 ?
Une errance médicale - parfois plus d'une 10 aine d'années - n'est pas rare quand il s'agit de cette maladie.
P.-S. si la faible quantité de protéine spike lié au vaccin a produit ces effets pour votre organisme, imaginez les effets de l'énorme quantité de protéine spike d'une infection...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La voix d’Ahmet Altan est immortelle

Les vacances sont un moment propice à la lecture et aux livres : l'afflux de temps libre ouvre de nouvelles perspectives, multiples. L'occasion de lâcher prise, mais aussi de sortir de ses habitudes en matière de littérature, d'explorer des sentiers méconnus... Sur son lieu de vacances, Henri Mojon, président des Éditions du Net, a ainsi fait une rencontre inattendue... et inoubliable.

12/08/2022, 16:58

ActuaLitté

Hommage au bibliothécaire, héros des temps modernes

Que ferait-on sans les bibliothécaires? Le/la bibliothécaire a un rôle charnière dans le monde du livre, preuve que les vrais héros des temps modernes sont rarement ceux que l’on croit. Les bibliothèques sont largement couvertes par les médias, mais qu’en est-il de ceux et celles qui les font fonctionner? 

16/07/2022, 12:52

ActuaLitté

Le wokisme, un « isme » de trop ?

Apparu principalement sur les campus américains des universités de l’Ivy League aux abords des années 2010, ce que l’on nomme désormais communément « le wokisme », a désormais franchi les frontières d'outre-Atlantique pour progressivement s’implanter dans toute l’Europe, y compris en France.

25/06/2022, 15:49

ActuaLitté

Cinq raisons de ne pas doter les bibliothèques d'une enseigne nationale

Faut-il une enseigne pour les bibliothèques publiques ? L’enfer est pavé de bonnes intentions, et le paradis d’opinions contraires. David-Jonathan Benrubi, directeur du Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole, s'interroge. À plus d'un titre. Ou cinq bonnes raisons de froncer les sourcils...

23/06/2022, 15:51

ActuaLitté

“L’auteur et son casier judiciaire”, par Éric Pessan

Voilà quelque temps déjà, une association qui voulait m’inviter pour des ateliers d’écriture a demandé à un libraire s’il était d’accord pour organiser, un soir, une rencontre-signature autour de mes livres. Réponse du tac au tac du libraire : « Pessan ? Bien sûr. » Puis, quelques jours plus tard, rétraction du libraire, trop occupé en cette période pour pouvoir organiser la soirée. Par Éric Pessan

20/06/2022, 11:37

ActuaLitté

Raccord(s) : une vision “farouchement indépendante du métier d’éditeur”

L’association des Éditeurs associés a été créée en 2004 par un groupe d’éditeurs ayant en commun une vision qualitative et farouchement indépendante du métier d’éditeur, afin de promouvoir collectivement leurs catalogues respectifs. Cette mutualisation se traduit par des actions organisées en librairie, en bibliothèque ou sur des salons. Le point commun de ces propositions est de se construire à partir de et avec le livre et la lecture, en s’adressant autant au grand public qu’aux professionnels. En cela, le festival est emblématique des événements organisés par l’association.

17/06/2022, 13:45

ActuaLitté

“La Comédie du Livre – Dix jours en mai continue d'écrire son histoire”

Imaginée au milieu des années 80 par des libraires qui rêvaient de rencontres au grand air, la Comédie du Livre à Montpellier a connu, au cours des 37 dernières années, de nombreuses métamorphoses. Attentive à l’évolution des pratiques, à celle des attentes du public, des autrices et auteurs, des libraires, des éditeurs, la manifestation a su se réinventer régulièrement, étoffer sa programmation, accueillir des écrivains venus du monde entier. Par Régis Penalva Directeur littéraire et artistique.

19/05/2022, 11:27

ActuaLitté

Écrivains : de joyeux lurons aux espoirs aussi hauts qu’un gratte-ciel

Le Graal dans l’édition, c’est d’être publié dans une maison d’édition respectable ni à compte d’auteur, encore moins sur Amazon. Certes, ils sont légions à voir leur manuscrit refusé, et par paresse souvent, ou par urgence, se précipitent tels les figurants de la littérature. Ils ne risquent pas pour la plupart d’en devenir les acteurs. Il faut choisir. Quant au Graal, on finit par l’oublier, on veut tout, le beurre, l’argent du beurre, la fermière et sa ferme. Par Gilles Paris.

16/05/2022, 13:04

ActuaLitté

“Il est possible de proposer de nouvelles expériences littéraires”

Les genres de l’imaginaire se prêtent extrêmement bien au transmédia. Voilà longtemps que le Japon l’a compris – un peu moins longtemps que manga et anime sont acceptés comme d’authentiques véhicules culturels en France. Voilà longtemps, aussi, que les pays anglo-saxons nous abreuvent de films, de jeux vidéo, de romans tirés de licences, quand ce n’est pas l’inverse. Par l’équipe Pangar Studio.

10/05/2022, 17:46

ActuaLitté

“Ainsi disparaît cette sagesse de ne plus avoir de guerre sur le continent européen”

UkraineUnderAttack – Le Pen club français poursuit ses attaques et déclarations contre le régime de Vladimir Poutine. Cette fois, c'est en citant Léon Trotski que l'organisme de défense de la liberté d'expression, accompagne ses réflexions. « Peut-être ne vous intéressez-vous pas à la guerre, mais elle s’intéresse à vous. » Leur texte est ici proposé dans son intégralité.

                                                                                                          

26/04/2022, 08:00

ActuaLitté

Marine Le Pen, “des pressions inédites et dangereuses” sur la presse

Ce 24 avril interviendra le second et dernier tour de l’élection présidentielle. Face à face, un revival de 2017, avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Or, le PEN Club français manifeste dans nos colonnes différentes préoccupations en regard du traitement de la presse. Et du travail de journaliste.

15/04/2022, 11:54

ActuaLitté

“Les auteurs sont peut-être tous narcissiques, mais pas à Metz !”

LAM2022 – La romancière Fabienne Jacob comptera parmi les invités du festival Le Livre à Metz, qui se déroulera du 8 au 10 avril 2022. Partenaire de l’événement, ActuaLitté donne aujourd’hui la parole à l’auteure, qui entretient avec l’événement une relation forte. Et plus largement encore, avec la ville elle-même.

01/04/2022, 10:34

ActuaLitté

“Mon premier amoureux était Charles Bronson”

J’avais prévu de l’épouser pour mes 10 ans. Ses beaux yeux un peu bridés me laissaient croire que j’avais une chance, vu que j’avais les mêmes. Mais en moins bleus. Et en moins beaux, aussi. Steve McQueen, je savais que c’était sans espoir. Par Nébine Dominguez.

25/03/2022, 15:57

ActuaLitté

La Russie en guerre contre l'Ukraine, ou Ivan le Terrible vs Woody Allen

UkraineUnderAttack – Voici un texte rédigé par l'écrivain Emmanuel Ruben, agrégé de géographie et ancien directeur de la maison Julien Gracq. À l'occasion d'un colloque consacré à l'Ukraine, il a proposé la lecture de ce récit devant quelque 300 étudiants réunis à l'université Lyon 3, sur le campus de la Manufacture des tabacs (Lyon 8e). Il nous l'a fait parvenir.

25/03/2022, 14:21

ActuaLitté

“Dans quel secteur, la difficulté est-elle si mal rétribuée ? Aucun.”

Je suis autrice jeunesse. Cette année, je vais écrire six livres pour les 8-12 ans et 3 histoires pour la presse, tous déjà programmés pour publication. De ce travail, je ne vais même pas retirer un SMIC par mois : 80 % pour être exacte. Car je ne toucherai en moyenne que 5 % du prix de vente de mes livres, soit moins que ce que l’État prélève en TVA ! Pourtant c’est long et dur d’écrire : aujourd’hui sur 6000 manuscrits, seul un livre finira en librairie. Par Élisa Villebrun.

22/03/2022, 09:00

ActuaLitté

Mon travail d'auteur ? “J’écris vite. Je compte bien. Et le compte n’y est pas”

J’écris vite. Je compte plutôt bien. Hier j’ai produit 2 chapitres de ce roman jeunesse que je dois rendre en mai. Dix pages, donc. Il en comptera entre 400 et 450. À ce rythme-là, il me faudra 40 jours de travail – mettons deux mois, avec les ouikends – pour le terminer. Bon, je ne compte pas le temps de recherche ni celui des corrections ; c’est un métier passion, ou pas ? Par Manu Causse.

21/03/2022, 10:50

ActuaLitté

Plus facile de négocier avec Deliveroo : “Serait-il temps d’ubériser le SNE ?”

Je suis auteur. Je ne suis pas du sérail, mon cercle familial n’a aucun lien avec le monde du livre, et comme beaucoup, je n’ai longtemps eu qu’une idée vague de ce qu’est un auteur, son quotidien et ce qu’implique son travail. Lorsque j’ai publié mon premier ouvrage en 2019, j’ai déchanté. Par Thomas Fouchault. 

19/03/2022, 10:54

ActuaLitté

“Moi, je voulais juste écrire“ : les auteurs face au déni du SNE 

En refusant de signer un protocole d’accord portant sur de nouvelles négociations, le Syndicat national de l’Édition a mis un terme à dix mois de négociations autour de la rémunération des auteurs. Ces derniers, malmenés par cette décision, exhortent le Ministère de la Culture à lancer sans plus attendre la mission sur la rémunération. Et ce, avant que Roselyne Bachelot ne doive respecter son devoir de réserve, qui débute dans un peu moins de 7 heures... 

18/03/2022, 17:13

ActuaLitté

“Quelle connerie, la guerre”, ou une sombre histoire de titre

Vincent Courcelle-Labrousse vient de publier aux éditions Slatkine & Cie Vivement la guerre qu’on se tue – un roman orienté noir, voire policier, évoquant la France des années 70, et la guerre d’Algérie. Mais en période de conflit ukrainien, il est des mots, comme le disait Cyrano de Bergerac, « dont on ne parle pas plus que de cordon dans la maison d’un pendu ». Le romancier nous livre sa vision des choses…

15/03/2022, 15:38

ActuaLitté

Pourquoi promouvoir l’édition inclusive ? “Le niveau n’est pas satisfaisant” (3/3)

Dans l'ouvrage Inclusi(·f·v·e·s). Le monde du livre et de l'écrit : quelles diversités ?, les auteurs n'ont pas voulu s'arrêter au stade du constat. Nous avons voulu montrer, comme le prouvent les témoignages réunis ici, que des solutions très concrètes existent, que des initiatives positives sont en place, que des acteurs et actrices de la chaîne du livre œuvrent pour une meilleure inclusion de toutes et tous dans la production et la réception d’écrits. Que c’est possible. Par Étienne Galliand.

01/03/2022, 11:42

ActuaLitté

Le monde du livre et de l’écrit doit-il être plus inclusif ? (2/3)

Dans un précédent épisode, l’éditeur Étienne Galliand évoquait les raisons pour lesquelles le monde du livre et de l’écrit doit se diversifier. De cette première partie, découle logiquement une nouvelle série d’interrogations. À commencer par celle de l’inclusion dans l’industrie de l’édition. Suite à ces quelques éléments de définition, il est intéressant de s’interroger sur la nécessité pour le monde du livre d’être plus inclusif. Après tout, doit-il l’être ? Ne s’agit-il pas d’une mode, d’une injonction conjoncturelle ?

28/02/2022, 14:21

ActuaLitté

Guerre en Ukraine : “La Russie s’est condamnée une position de pays paria”

#UkraineUnderAttack – Des immeubles de Kyiv dévastés témoignent des affrontements qui ont fait rage entre forces ukrainiennes et russes durant la nuit. En 48 heures d’invasion du territoire, Vladimir Poutine est parvenu à s’attirer les foudres et les sanctions d’une grande partie de la planète. « Nous sommes bouleversés par l’incroyable agression initiée par le président Poutine contre l’Ukraine avec tous les moyens de la puissance russe », nous écrit Antoine Spire, président du Pen club français.

26/02/2022, 09:44

ActuaLitté

Pourquoi le monde du livre et de l’écrit doit se diversifier (1/3)

Si l’acte éditorial et la lecture furent, historiquement, l’apanage d’une minorité intellectuelle, sociale et économique, la fin du XXe siècle voit globalement l’écriture, la lecture et l’édition se démocratiser, au moins en partie. Basé sur l’évolution du niveau d’éducation autant que sur des innovations technologiques qui réduisent les « barrières à l’entrée », ce mouvement aboutit (théoriquement) à l’inclusion d’une plus grande diversité d’actrices et d’acteurs dans la chaîne de production et de diffusion de textes. 

25/02/2022, 13:04

ActuaLitté

Ressusciter les espèces disparues, la lutte contre l'extinction animale

En juin 2022 sortira dans les salles de cinéma Jurassic World Dominion, le sixième volet de la série Jurassic Park. Le trailer du nouvel épisode nous montre des cow-boys poursuivant dans un paysage enneigé un troupeau de Parasaurolophus, des dinosaures ornés d’une longue protubérance à l’arrière de leur crâne et qui ont disparu il y a plus de 70 millions d’années. Cet épisode va à coup sûr faire rêver de nombreux jeunes et moins jeunes spectateurs, et réveiller chez certains l’espoir de faire revivre pour de vrai ces animaux. Par Lionel Cavin & Nadir Alvarez.

23/02/2022, 13:07

ActuaLitté

“Bolloré : main basse sur le livre“

La fusion Hachette / Editis Patrick débutera ce 21 février, lorsque le groupe de Vincent Bolloré présentera son projet d'OPA sur le groupe Lagardère. Ensuite, les processus de contrôle au niveau des organismes de surveillance de la concurrence entreront en jeu. Patrick Le Tréhondat, des éditions Syllepses, apporte sa pierre dans l'édifice de boulciers levés contre le projet de regroupement. Son texte est ici proposé en intégralité.

19/02/2022, 09:41

ActuaLitté

Les leçons des sondages à propos de la présidentielle

L’élection présidentielle est l’acmé de la vie politique française. Sa trame narrative est tissée par les sondages, qui alimentent le suspense et dévoilent les rebondissements de la compétition que se livrent les candidats. Si chacune des dix campagnes présidentielles qui ont eu lieu depuis 1965 obéit à sa logique intrinsèque, l’analyse des données d’opinion fait apparaître plusieurs invariants. Par Frédéric Micheau.

19/02/2022, 09:20

ActuaLitté

“Tous les dépressifs qui s’en sortent sont des bons petits soldats obéissants”

Autrefois on la nommait mélancolie. Un passage brumeux qu’on soignait à l’aide de bains ou douches glacées, parfois avec des électrochocs. En fait on ne savait pas la soigner, encore moins en guérir, sauf avec le temps qui, lui, a toujours été le meilleur des remèdes. Aujourd’hui le corps médical continue de l’appeler mélancolie, même si le mot dépression est sur toutes les lèvres. Par Gilles Paris.

16/02/2022, 08:05

ActuaLitté

Fin de vie : “Notre condition humaine n’est pas idéale, elle reste tragique”

Erwan Le Morhedec vient de publier Fin de vie en République, aux éditions du Cerf. Dans un texte pour ActuaLitté, il évoque des questions fondamentales, sur le rapport à l’existence. Un de ces discours qui apportent le débat contradictoire, souvent essentiel.

25/01/2022, 09:25

ActuaLitté

Les souhaits concrets des auteurs en réponse aux voeux hors sol du SNE

Les vœux adressés à l’interprofession du président Vincent Montagne n’ont pas laissé indifférents. Sous couvert d’une année 2021 exceptionnelle pour le livre, étaient glissés plusieurs sujets plutôt sensibles, côté auteurs. Un courrier de réponse cosigné par le collège Auteurs et diffusé par La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lui répond. Le voici ici publié en intégralité.

20/01/2022, 10:47

ActuaLitté

”Vincent Bolloré joue avec les nerfs du monde de l’édition”

Le dossier Lagardère-Hachette/Vivendi-Editis, et surtout Bolloré, a remis en avant la question de la concentration dans le monde de l’édition. Question d’une grande acuité, dans cette chaîne du livre écrasée par l'hyper-puissance des deux groupes, et dans laquelle le poids stratégique et effectif de la distribution est décisif. Michel Larive, député de l'Ariège et membre de la commission des affaires culturelles de l'Assemblée, et Gilles Kujawski, ancien commercial d'Editis, militant de la France Insoumise, signent ici une tribune diffusée dans son intégralité.

12/01/2022, 16:33

ActuaLitté

Saint-Paul-Trois-Châteaux : la Fête du livre jeunesse 2022 annulée, le calvaire reprend

Nouveau coup dur pour l’association du Sou des écoles laïques, porteuse de la Fête du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Serpentant entre les divers protocoles, arrêtés, obligations et craintes, l’équipe s’épuise à force de révisions, d’adaptation et de projections malmenées. La manifestation (dont l’organisation commence 10 mois plus tôt) est une nouvelle fois menacée par la reprise épidémique et ses conséquences lourdes.

06/01/2022, 15:50

ActuaLitté

Belgique : “La Culture, victime expiatoire des errances d’un gouvernement”

Ce 27 décembre, des milliers de personnes occupaient les rues de Bruxelles. Une protestation organisée contre un décret imposant la fermeture des salles de spectacle. La mesure, prise par les autorités devant la recrudescence du variant Omicron, semble avoir péché par excès de zèle. Jean-Yves Delitte, dessinateur, nous livre le fond de sa pensée…

28/12/2021, 12:09

ActuaLitté

Julie Doucet for president !

Chaque année, le festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême remet un Grand Prix, longtemps contesté pour son aspect quasi uniquement français et masculin. Il a été régulièrement réformé et, après divers psychodrames, est depuis plusieurs années laissé au vote des auteurs. Par Maël Rannou.

13/12/2021, 09:32

ActuaLitté

L'écrivain face aux censures et violences de la société civile

Dans le cadre de la célébration du Centenaire du PEN Club français, un colloque s’est tenu à la Bibliothèque nationale de France, le 12 octobre 2021, sur le thème Censures et autocensures : les littératures aujourd’hui. L’ensemble de cette demi-journée, ouverte par Laurence Engel et Antoine Spire, a fait l’objet d’une captation par les services de la BnF. Nous reproduisons avec son aimable autorisation l'intervention d’Antoine Spire, président du PEN Club français.

26/11/2021, 09:34

ActuaLitté

De Léna Situations à Beigbeder : les nouveaux critères de la qualité littéraire

Vous souvenez-vous ? Il y a un an, la YouTubeuse Lena Situations publiait Toujours plus + = +. Son livre connut un grand succès (355.308 exemplaires, donnée Edistat) et Frédéric Beigbeder écrivit une chronique épicée qui indigna les fans de la jeune plume. Pendant quelques jours, le chroniqueur fut moqué, considéré comme un homme de l’Ancien Monde qui ne supportait pas qu’une influenceuse puisse être n° 1 des ventes. Une interprétation facile, simple variation sur le thème du vieux con contre le jeune con. Par Arthur Constance.

11/11/2021, 10:20

ActuaLitté

“Le petit monde schizophrène de l'Imaginaire“

Auteurs et éditeurs de l’imaginaire — francophones — vivent dans une dimension parallèle au commun des mortels. Une dimension qu’ils sont les seuls à connaître. Par Guilhem Meric. 

29/10/2021, 12:08

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Avec Vivendi, un futur Hachette trop puissant ?

L’annonce d’une cession du groupe Editis par Vivendi n’apaise pas les esprits. La décision de Vincent Bolloré que de céder l’entreprise, pour obtenir l’assentiment de la Commission européenne préoccupe auteurs, éditeurs et libraires. Leur mobilisation, contre la fusion que l’on imaginait des deux structures, se reporte aujourd’hui sur l’avenir de Hachette Livre, filiale de Lagardère dont Vivendi possède 57 %. 

13/08/2022, 12:35

ActuaLitté

La guerre des tranchées : visite avec Gilles Marchand en Virgile

Ce 19 août, Gilles Marchand publiera Le Soldat désaccordé (Aux Forges de Vulcain), et pour le coup, nous souhaitions battre le fer tant qu’il était chaud — plutôt que de le porter dans la plaie. À la demande de ActuaLitté, le romancier a accepté de réaliser un making-of de son ouvrage, résolument ancré dans l’histoire : celle des tranchées, des poilus, de la Grande Guerre qui ne devait pas prendre plus de quelques semaines. Le temps d’y aller, et de revenir… 

12/08/2022, 09:00

ActuaLitté

“Non pas mettre l'humour dans un musée, mais l'ouvrir à tous”

Étienne Moulron porte depuis un bon moment ce projet d’une Maison de l'Humour de la francophonie à la campagne. Deux parrains d’honneur se sont déjà joints à la fête : Pierre Richard et Dany Boon. Maintenant, ne reste qu’à la financer et l’ouvrir, ainsi qu'il l'explique dans ce texte.

04/08/2022, 09:28

ActuaLitté

“Une bonne traduction, cela donne une autre dimension à un texte”

Autrice de 3 romans et pilier des éditions québécoises Mémoire d’encrier, Yara El-Ghadban est également traductrice. Celle qui a grandi entre plusieurs langues et cultures a accepté de nous parler de son travail de traductrice, comme de nous éclairer sur les spécificités du statut de traducteur en Amérique du Nord. Son ambition : transmettre au mieux la voix d’un auteur dans le respect de l’intégrité de sa langue.

03/08/2022, 10:53

ActuaLitté

“Si nous savions l'impact de la lecture à haute voix sur l'esprit...”

ENTRETIEN – Associer la dimension industrielle aux mondes de la culture et de l’art : voici le pari de Industria & Letteratura, une maison d’édition italienne de Massa (Toscane). Cette structure indépendante, que dirige Gabriel del Sarto, le directeur éditorial, parie sur des genres éditoriaux traditionnellement pas vendeurs : des nouvelles longues et la poésie. Tout en restant ouverte à d’autres formes de narration, comme la revue, dans un contexte de recherche littéraire et d’innovation.

25/07/2022, 10:51

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Nadja, victime ou protégée d'André Breton ?

Depuis le 24 juin, et jusqu’au 6 novembre, le musée des Beaux-Arts de Rouen organise une exposition autour de la figure littéraire mythique de Nadja, muse surréaliste au destin tragique. En parallèle, Gallimard édite un catalogue d’exposition riche en articles pointus et illustrations. Parmi les contributeurs, on trouve celui qui connut André Breton à la fin de sa vie, et participa au mouvement surréaliste dernière forme, Georges Sebbag. Il a accepté d'évoquer sa Nadja, fruit de décennies entourés en esprit des figures du mouvement qui redécouvrit Lautréamont ou encore Alfred Jarry.

 

22/07/2022, 16:45

ActuaLitté

Affirmer à Stéphanie Nicot “confiance, estime et fidélité”

La ville d'Épinal a décidé d'ouvrir un appel d'offres pour recruter un directeur littéraire. Une décision que Stéphane Wieser, directeur de la Culture, expliquait à ActuaLitté voilà quelques semaines. Une action qui conduit la manifestation à se séparer de la directrice artistique, Stéphanie Nicot. Un collectif réunissant professionnels, festivaliers a souhaité apporter son soutien dans un texte ici proposé dans son intégralité.

20/07/2022, 10:28

ActuaLitté

Réseaux sociaux : guerre ouverte entre Triller et TikTok

Mahi de Silva, PDG de la plateforme Triller, fondée en 2015, lance un appel au boycott de son concurrent, ni plus, ni moins. Présentée comme un concurrent — et pourtant ouvert un an avant l’entreprise chinoise — l’application revendique plus de 100 millions d’utilisateurs et 250 millions de téléchargements. Tous deux reposent sur un format de diffusion de brefs clips vidéos, avec une perspective marketing commune. Sauf que…

19/07/2022, 14:32

ActuaLitté

Écologie du livre : “Le train passe, il faut monter ou le regarder passer”

La filière du livre a commencé depuis quelques années son introspection écologique, identifiant divers travers de son fonctionnement, avec, entre autres, la surproduction, la multiplication des flux aller et retour et un recul de la bibliodiversité concomitante à la concentration éditoriale. Mais les solutions sont encore méconnues, voire inconnues. Mobilis, pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, avec l'aide de l'Agence de la Transition écologique, se donne 3 ans pour mettre en œuvre des actions et en évaluer la portée.

19/07/2022, 11:22

ActuaLitté

25 ans de One Piece, shōnen où les personnages “ne sont pas monolithiques”

2022 marque le 25e anniversaire de la publication de la saga One Piece au Japon, commencée en 1997 dans le magazine Weekly Shōnen Jump, et, pour la parution du tome 102 en France, Glénat célèbre cet anniversaire. Une nuit One Piece permettra de réunir les amateurs à l'occasion d'un événement en librairie.

15/07/2022, 18:00

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Ariel Holzl : “J’aime être un peu touche-à-tout”

Une catastrophe menace les Royaumes Immobiles. La princesse sans visage est l’une des seules à pouvoir prémunir le monde des Feys de s’effondrer. Loin de la Grisaille des Sœurs Carmines, Ariel Holzl revient avec une nouvelle série pleine de mystère et de cruauté. Inspirées par le classique shakespearien Songe d’une nuit d’été, les aventures d’Ivy ne font que commencer. À l’occasion de la sortie de ce dixième roman chez Slalom, nous en avons rencontré l’auteur, Ariel Holzl. 

12/07/2022, 14:41

ActuaLitté

Réfugiés italiens : “Il faut protéger la prescription, le droit à l’oubli” (Éric Vuillard)

Répondant à une demande pressante de l'État italien, le président de la République Emmanuel Macron a enclenché des procédures d'extradition visant une dizaine de réfugiés italiens, installés en France depuis des années, en raison de leur implication supposée dans des actions violentes de l'extrême gauche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Un collectif d'écrivains s'oppose à ce qu'il décrit comme un « acharnement » envers ces individus : parmi eux, Éric Vuillard, auteur d'un texte que nous reproduisons ci-dessous, en intégralité.

12/07/2022, 10:18

ActuaLitté

“Le poche fait mécaniquement grimper le prix du grand format”

ENTRETIEN – Les vacances estivales – et probablement n’ont-elles pas le privilège de ce fait – voient les ventes de livres de poche s’emballer. Compacts, à petit prix, ces ouvrages fournissent aux lecteurs qui renâclent à adopter les liseuses une solution éprouvée au fil du temps. De petits livres, certes, mais aux grandes conséquences : Olivier Bessard-Banquy, professeur des universités Pôle des métiers du livre Université de Bordeaux-Montaigne, l'évoque avec nous.

11/07/2022, 10:11

ActuaLitté

Le livre de Schrödinger, ou la bibliothèque dans le cloud

Les rêveurs se changent parfois en grands pragmatiques – HP Lovecraft en savait quelque chose. Le romancier américain sera d’ailleurs à l’honneur de la rentrée littéraire… dans une bande dessinée dont la lecture est hautement recommandée : Le bestiaire du crépuscule, de Daria Schmitt. Une oeuvre dont nous reparlerons en temps et en heure. Car pour l’instant, rêvons un peu, la tête dans le cloud...

07/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Une librairie écoresponsable : bonnes pratiques et démarches d'amélioration

RNL22 — La commission Développement durable du Syndicat de la librairie française, créée récemment, travaille sur un sujet qui est revenu de manière constante lors des discussions des Rencontres nationales de la librairie d'Angers. L'empreinte écologique de leur activité, et par extension celle de l'industrie du livre, préoccupe en effet un grand nombre de libraires. La commission propose quelques bonnes pratiques, dans un document que nous reproduisons ci-dessous.

05/07/2022, 10:58

ActuaLitté

Améliorer “constamment les fondamentaux” de la librairie

RNL22 — Premier rendez-vous des libraires français depuis le début de la crise sanitaire, les Rencontres nationales de la librairie 2022 seront notamment l'occasion de dresser un bilan de cette période particulière. Mais d'autres questions seront abordées, comme le tarif plancher des frais de port du livre, le marché de l'occasion ou encore l'empreinte environnementale des libraires... Anne Martelle, présidente du Syndicat de la librairie française, qui organise les RNL, a accepté de répondre à quelques questions.

03/07/2022, 08:00

ActuaLitté

"Beaucoup de complotistes sont des idéalistes contrariés"

Reporter pour le magazine Society, Anthony Mansuy a fait paraître, en mai dernier, Les Dissidents, chez Robert Laffont. Cette enquête, fruit d’une année en immersion au sein des différentes communautés du conspirationnisme à la française, est d’abord le constat des multiples fractures de notre société dans les années 2010-2020. À base de témoignage des acteurs du « complotisme » et d’analyses socio-historiques, le journaliste révèle des mondes, entre quête de sens et appât du gain.

01/07/2022, 10:30

ActuaLitté

La précarité des auteurs, situation “de plus en plus alarmante”

L'inflation, galopante, touche tous les secteurs d'activité ; et le monde de la culture n'est pas épargné. La Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, alerte sur la paupérisation des auteurs et autrices. Elle appelle la chaîne du livre à se mobiliser pour lutter contre cette précarité dans une tribune, reproduite intégralement ci-dessous. 

29/06/2022, 11:57

ActuaLitté

L'armure d'un hors-la-loi australien, un petit air d'Iron Man

Héros ou bandit selon les sources avant de devenir une icône populaire, Ned Kelly fabrique cette armure en 1879 pour combattre la police australienne avant sa capture puis sa mort par pendaison à l’âge de 25 ans. Son armure, exposée dans la Bibliothèque de l’État de Victoria (Melbourne), est l’objet le plus célèbre de la bibliothèque. Un autre objet célèbre est sa Lettre de Jerilderie, pour expliquer ses actes.

28/06/2022, 11:22

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France, “nouveau type d’institution publique en crise” ?

Un collectif rassemblant plus de 350 acteurs du monde universitaire et culturel dénonce, dans une tribune, les mesures récemment mises en place par une réforme à la Bibliothèque nationale de France. Les conditions de communication des documents, notamment, font l'objet de vives critiques, tout comme les moyens humains et financiers accordés à l'établissement pour assurer ses missions. Initialement publiée dans Le Monde, cette tribune est reproduite ci-dessous.

24/06/2022, 16:42

ActuaLitté

“La poésie est sûrement le genre le plus pratiqué, le plus populaire”

Annulé en 2020 du fait de la pandémie, déplacé en octobre 2021, le marché de la poésie en est à sa trente-neuvième édition. Installée en juin place Saint-Sulpice, aux pieds de la majestueuse cathédrale, la manifestation permet aux auteurs de se retrouver, mais aussi de faire connaître ce genre quelque peu oublié, ce parent pauvre de la littérature, qu’est la poésie. 

21/06/2022, 16:13

ActuaLitté

Opposer libraires et algorithmes : Fnac, en Tartuffe 2.0 

DECRYPTAGE – Fnac a inondé les panneaux d’affichage publicitaires d’une brillante campagne. Le message est simple : vive l’être humain, à bas les algorithmes ! Et plus encore dans cette délicate relation qui consiste à recommander un livre à un lecteur. « Faites confiance à l’intelligence non artificielle de nos conseillers », affirme la réclame de l’ex-agitateur culturel. Jusqu’à tenter de faire oublier que l’algorithme demeure au cœur de la stratégie de l’enseigne. Quand le sage montre la Lune…

21/06/2022, 15:10

ActuaLitté

Russie : “Le pouvoir s’en prend également aux artistes protestataires”

UkraineUnderAttack — L'ordre donné par Vladimir Poutine d'entrer sur le territoire ukrainien, le 24 février 2022, a déclenché un conflit installé au cœur de l'Europe. En Russie, l'opposition à cette guerre existe, mais muselée par un pouvoir dont le ton se durcit jour après jour. Pour avoir exprimé son dégoût de la guerre russe, l'écrivain Dmitry Glukhovsky est désormais recherché par la justice dans son pays. L'Observatoire de la liberté de création lui apporte son soutien, dans un texte reproduit ci-dessous.

21/06/2022, 10:56

ActuaLitté

Pascal Mériaux, celui qui “alimente la machine à imaginer”

PORTRAIT – Amiens. Sa tour Perret digne de Gotham City : la capitale historique de la Picardie a dressé cet immeuble comme pour oublier les désastres de la Seconde Guerre mondiale. Depuis 2018, un autre lieu, plus industriel, occupe l’esprit des Amiénois : la Halle Freyssinet. 8000 m2 qui, une fois l’an, déploient des trésors de bandes dessinées, pour adultes, jeunes, amateurs, experts, curieux, timides. Avec un architecte dont l’enthousiasme devient contagieux.

17/06/2022, 10:24

ActuaLitté

Zerocalcare : “J’aime que mon travail soit le moins ambigu possible”

ENTRETIEN – À l’occasion du festival international de la Bande dessinée LyonBD, nous avons pu rencontrer l’auteur italien Zerocalcare. L’un des plus populaires dans le Bel Paese, et devenu incontournable dans le paysage éditorial. L’homme de la colère et du malaise existentiel, au point d’en concevoir une série demandée par Netflix, évoque avec nous politique et langages artistiques. 

16/06/2022, 16:01

ActuaLitté

Quand le refus de la guerre mène en prison : le cas Dmitri Gloukhovski

UkraineUnderAttack – Le mandat d’arrêt que les autorités russes ont émis contre l’écrivain Dmitri Gloukhovski laisse planer de lourdes menaces sur son avenir. Ce sont dix années de réclusion qu’il encourt, pour avoir critiqué, dans les médias, aussi bien que sur les réseaux sociaux, le comportement de l’armée russe. Un collectif intersyndical des artistes-auteurs apporte dans nos colonnes son plein soutien à Dmitry Glukhosky. 

15/06/2022, 15:38

ActuaLitté

Bibliothèque publique : un film à la “philosophie d'accueil maximale”, comme la Bpi

Sous le titre limpide Bibliothèque publique, Clément Abbey propose un documentaire tourné au sein de la Bibliothèque publique d'information de Paris. Un lieu où il a posé sa caméra, pour tenter de saisir et de rendre compte de son ambiance si particulière. Il a répondu à nos questions sur son travail, l'esprit du lieu et de ses usagers.

14/06/2022, 12:30

ActuaLitté

Profanes et profanateurs, ou le livre devenu plante verte

Voici qu’une de ces tendances – de celles qui font tousser les gardiens du temple – s’installe dans le paysage : dernièrement, c’est la chanteuse (et actrice, et productrice) Ashely Tisdale qui a fait pousser des soupirs à pierre fendre. Qu’a-t-elle fait pour ainsi briser des âmes ? Simplement avoué que les ouvrages de sa bibliothèque étaient une stricte et récente décoration. Diantre !

11/06/2022, 11:42

ActuaLitté

Bibliothécaires, pensez “en termes de localité plutôt que d'usagers” (Denis Merklen)

Auteur de l'ouvrage Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? (2013), le sociologue et professeur de sociologie à la Sorbonne Nouvelle — Paris 3, Denis Merklen n'a jamais cessé de s'intéresser aux établissements de lecture publique et à leurs enjeux. Invité du congrès annuel de l'Association des bibliothécaires de France, il a accepté de répondre à nos questions.

10/06/2022, 12:14

ActuaLitté

Jean-Pierre Dionnet : “Un magazine comme Métal Hurlant sert à progresser”  

Première tentative, avortée, début 2000. Puis en 2020, le patron des éditions Humanoïdes Associés, Fabrice Giger avec l’éditeur et journaliste, Vincent Bernière, décident de relancer la magazine culte de la SF, Métal Hurlant. Près de 14.000 préventes plus tard, sortait le 29 septembre, le premier numéro du magazine, nouvelle mouture, réunissant une équipe de rédacteurs et d’artistes pour une nouvelle aventure. À l’occasion de la sortie du 3e numéro, l’un des fondateurs du périodique et son rédacteur en chef historique, Jean-Pierre Dionnet, nous raconte... 

09/06/2022, 13:01

ActuaLitté

Créativité et innovation chez les éditeurs indépendants 

L’union fait la force, personne n’en doutera : réunissant les éditions Helvetiq, La Salamandre et Antipodes, la matinée professionnelle Nouvelles têtes visait avant tout la proximité. En partenariat avec ActuaLitté, les trois maisons suisses romandes donnaient rendez-vous aux professionnels pour une rencontre avec café, thé, croissants autour d’ouvrages et d’auteurs.

08/06/2022, 17:03

ActuaLitté

Bibliothèques : “La France a besoin de rénover, et de construire”

ABF2022 — L'Association des Bibliothécaires de France organise son premier congrès en présentiel, après deux années chahutées par la pandémie de coronavirus. Cette 67e édition, qui prend place à Metz, pose à nouveau une question qui fâche : « Les bibliothèques sont-elles indispensables ? » Début de réponse, voir plus, à l'occasion d'un entretien avec la présidente, Hélène Brochard, et le conseil national de l'organisation.

02/06/2022, 08:00

ActuaLitté

Marcel Proust, ce professeur de sensibilité  

Ce 30 mai, à l’Hôtel Littéraire Le Swann, était officiellement dévoilé le visuel du timbre Marcel Proust, créé à l’occasion du centenaire de sa disparition. Ces timbres commémoratifs seront disponibles pour tous à partir du 25 juillet. À l’occasion de cette soirée, ActuaLitté a pu s’entretenir avec la créatrice de la vignette littéraire, Sophie Beaujard, et le président des Amis de Marcel Proust et directeur adjoint du Quai Branly, Jérôme Bastianelli, pour qui lire l’auteur de La Recherche est avant tout une manière de mieux vivre.

01/06/2022, 09:27

ActuaLitté

Musée de Cluny : reliures et manuscrits médiévaux d'exception

Depuis le 12 mai, le musée de Cluny a rouvert ses portes, avec une approche résolument modernisée – les comptes sociaux le démontrent amplement. Mais derrière une communication Moyen Âge Nouvelle Génération, se cachent bien des trésors : les tapisseries de La Dame à la licorne, de toute évidence, ainsi que des manuscrits pour le moins sublimes. Visite guidée de ces trésors.

30/05/2022, 14:37