#Bibliothèque

Licenciements, contrôles, antivax : un Pass sanitaire suffocant en bibliothèque

Loin d’un dogmatisme sanitaire parfois inaudible, les bibliothèques posent un véritable problème éthique au gouvernement. Instaurer le contrôle du Pass sanitaire pour ces établissements — comme tous les lieux culturels susceptibles d’accueillir plus de 50 personnes — provoque des levées de boucliers de l’interprofession. Outre la discrimination des usagers, l’inégalité de traitement entre bibliothèques rajoute une couche logistique aux enjeux sociétaux.

Le 27/07/2021 à 12:39 par Nicolas Gary

69 Réactions | 743 Partages

Publié le :

27/07/2021 à 12:39

Nicolas Gary

69

Commentaires

743

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Dès les premières heures du Pass sanitaire, les bibliothécaires avaient senti le vent tourner : contrôler, filtrer, voire interdire l’accès… tout cela pose un véritable cas de conscience. Quand les établissements de prêt ont pour vocation un service de lecture publique ouvert à tous, sans distinction, la question du contrôle devient épineuse.

« Une bibliothèque, c’est un libre accès, sans contrôle à l’entrée : une ouverture à tout un chacun, sans filtrage ni discrimination. Le contrôle qu’induit le Pass sanitaire, niveau inclusion et liberté d’accès, cela ne va vraiment dans le bon sens  », assurait dans nos colonnes Alice Bernard, présidente de l’ABF.

Grève ou restrictions ?

Entre temps, une grève dans les établissements parisiens sur les journées des 23 et 24 juillet renchérissait : la maire de Paris, Anne Hidalgo, était interpellée :

Les nouvelles mesures comportent ainsi le risque d’être à la fois plus dures pour les publics précaires et d’engendrer ou accroître de nouvelles inégalités. Or depuis toujours les bibliothèques travaillent à l’inclusion de ces publics tissant des liens étroits avec les associations, proposant des services (accès internet gratuit, ateliers informatiques, ateliers de conversation pour les migrants...), un accès libre des locaux. On sait la difficulté de tisser des liens de confiance avec ce public, ce que le Pass sanitaire va mettre à mal.

Lettre à Anne Hidalgo

Pour contrer le filtrage, certains établissements n’ont pas eu d’autre choix que de fixer une limite à 49 personnes présentes dans les bibliothèques : à Dole, pour exemple, la médiathèque a opté pour cette solution, afin de contourner le problème que pose la décision gouvernementale, désormais presque actée par les parlementaires.

Certes, note Jean-Philippe Lefèvre, vice-président du Grand Dole responsable de l’action culturelle, la période estivale n’est pas la plus chargée pour la médiathèque. « On ne réduit pas vraiment la jauge, car il y a rarement 30 personnes en même temps au musée », ajoute-t-il. Pour autant : « On ne peut pas revendiquer la différence territoriale et ne pas l’utiliser quand l’opportunité nous est donnée. » (via Le Progrès)

Les antivax en embuscade

Hasard malheureux, les antivax semblent réceptifs pour des raisons moins intellectuellement compréhensibles. Ainsi, la ville de Bourges a annoncé qu’elle déposait plainte, suite à la dégradation des murs de la bibliothèque… Cette dernière a servi de défouloir avec des tags aux messages des plus douteux : « Nous ne serons jamais vos cobayes ! », peut-on lire. Accompagné d’un autre message, tout aussi désarmant : « Pass = discrimination = ségrégation = étoile jaune : non ! » Ou encore : « Pass vaccinal Honte nationale ! » 

Une instrumentalisation qui provoque la réaction du maire adjoint de la ville, Yannick Bedin : « Défendre les Lumières et le progrès face au confusionnisme et aux manipulations c’est le devoir des humanistes. »

Et d’ajouter, dans un communiqué : « Plus que jamais, alors que les manipulations et la confusion tentent de s’imposer, nous devons défendre les lieux de culture, le progrès, les lumières et l’humanisme. J’affirme ma solidarité avec la directrice et les agents des bibliothèques de Bourges qui, par leur travail et leur engagement, servent ces nobles causes. »

PASS SANITAIRE: la bombe à fragmentation dans les bibliothèques

L’enquête a été ouverte, mais pour avoir interrogé le gouvernement sur les moyens à mettre en œuvre pour exercer leur métier et maintenir le lien avec les publics, les bibliothèques sont-elles condamnées à une récupération des antivax ?

Forcées à l'ordre

Un autre exemple vient attester tout à la fois de l’agressivité qu’engendre la mesure, et de la démesure que prend cette affaire. L’événement se déroule à Limoges, où quatre policiers sont intervenus, pour faire sortir une personne entrée sans Pass sanitaire.

Le directeur adjoint de l’établissement, Hervé Fureix, avait lui-même fait part des contraintes pesant sur les lieux de prêt : « Ce fonctionnement est complètement contraire à la philosophie de nos lieux. On est des lieux ouverts au plus grand nombre. Notre philosophie est de ne demander aucun prérequis avant d’entrer. » (via France bleu)

Au point que certains usagers menaçent, par email, de boycotter les lieux, tant que le Pass sanitaire sera imposé.

Licence to kill ?

D’autant plus qu’avec les discussions parlementaires autour de la Loi sanitaire, les personnels sont pris entre deux feux, notamment sur la suspension possible des employés. L’ABF posait la question, voilà déjà quelques jours : « Et le personnel, cela signifie-t-il qu’il devra être vacciné, sous peine de ne pas pouvoir être présent dans les lieux ? »

À cette heure, l’obligation vaccinale concerne bien le personnel médical et autres liés à la santé, qui sont listés dans le projet de loi. Quant aux personnels des établissements recevant du public où le Pass est imposé (suivant la liste établie par le décret), il s’agira de vaccination ou test PCR « donc de vaccination de manière “détournée”, manifestement », évoque un professionnel.

Le dernier texte de la Commission mixte paritaire indique le 30 août pour le public et le 15 septembre pour les professionnels de la santé — et autres métiers listés — mais pour les personnels des bibliothèques, le mystère reste entier. Et la tutelle n’a manifestement pas plus de réponses à apporter. « On évoque tout de même une suspension du contrat de travail, mais également la procédure disciplinaire, sans indemnités : il serait bon que l’on sache ce qui va se passer… », déplore un responsable d’établissement.

Exceptions et exemptions

Voilà quelques jours, la BPI soulignait que l’entrée pouvait s’opérer sans Pass sanitaire, contrairement aux premières informations communiquées, plus strictes sur le fonctionnement. Si le port du masque demeure obligatoire dans l’enceinte, « la Bpi est exemptée de Pass sanitaire pour son public. L’entrée est libre et sans réservation : il n’est plus nécessaire de réserver son accès sur Affluences ou de demander un ticket aux bureaux d’accueil », indique l’établissement, suite à la publication du décret 2021-955 du 19 juillet 2021.

La BnF, en revanche, a bien instauré l’obligation du Pass « pour les expositions et les événements culturels ». Avec une nuance : « L’accès aux salles de lectures pour les usagers et les chercheurs n’est donc pas soumis à la présentation du pass sanitaire par exception au cadre général applicable aux bibliothèques. »

La mairie de Paris, elle, souligne que le Pass « s’applique pour les bibliothèques et centres de documentation ». Il concerne les personnes de plus de 18 ans, mais à compter du 30 septembre, les adolescents de 12 à 17 ans devront également le présenter. Bien entendu, le port du masque demeure également obligatoire. 

Certains établissements, sont toutefois exemptés du Pass : « Diderot (12e), Musset (16e), Fessart (19e), Mortier (20e), bibliothèque Historique de la Ville de Paris (4e), Forney (4e), médiathèque musicale de Paris (1er), bibliothèque du cinéma — François Truffaut (1er), bibliothèque des littératures policières (13e). La bibliothèque de l’Hôtel de Ville (4e) reste accessible, mais uniquement sur rendez-vous. »

Mise à jour — 27/07 - 16 h 30

Selon le site du gouvernement, le devenir des agents publics ne devrait cependant pas poser trop de questions. Jusqu’à fin 2021, la suspension pour carence serait prolongée pour les agents. « Toujours afin de faciliter la vaccination, les salariés et les agents publics bénéficieront d’une autorisation d’absence pour se rendre aux rendez-vous vaccinaux. Leur employeur pourra aussi leur accorder une autorisation pour accompagner leurs enfants mineurs à la vaccination », apprend-on.

D’autre part : « La dérogation à l’application du jour de carence pour les agents publics en congés de maladie directement liés au Covid-19 est prolongée jusqu’à la fin de l’année 2021. »

 

Avertissement : cet article pas plus que son auteur ne prennent position quant à la nécessité de la vaccination. 

Crédits photo : Myriams-Fotos CC 0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

69 Commentaires

 

Biblio-taquet

27/07/2021 à 12:53

Quand on constate la multiplication des appels au boycott des ERP avec pass sanitaire sur les réseaux sociaux, tout cela peut inquiéter, et laisser facilement craindre quelques débordements...
Des bibliothèques sans Pass sont déjà perçues comme des "résistants", tandis que celles avec pass pour des "collabo", alors qu'elles appliquent juste des consignes...
Effarant.

rez

27/07/2021 à 16:33

surtout que le virus n'a rien a foutre de la politique... en fait il ne circule pas, il n'a ni ailles, ni pieds, même pas de bras. Donc soit on entrave la circulation des gens infectés soit on meurt à petit feu. On s'indigne des certaines positions démagogiques mais on n’hésite pas à adopter une en se révoltant contre le pass sanitaire.

ça fais un moment que les biblios on du se mettre à vraiment contribuer à l'effort sociétale pour que la vaccination soit le plus avancée possible au lieu d'attendre passivement et à se victimiser de tout ce qui "les" arrive.

Mais bon, les directeurs et notre gouvernement ne sont qu'une conséquence de nos actions, donc pas étonnant qu'ils ne fassent pas mieux que nous mêmes.

Bibliopass

27/07/2021 à 22:52

Ce refus de contrôle du pass sanitaire au nom de l'accueil de "tous les publics" est une argutie douteuse pour ne pas dire déplaisante. L'étranger primo-apprenant, le SDF, le non-connecté seraient nécessairement des non-vaccinés?? On ne parlera pas par décence de ceux qui hurlent maintenant à l'exclusion sans avoir été autrement géné d'imposer des quarantaines, des jauges, des suppressions d'assises et autres postes multimédias.

rez

28/07/2021 à 09:22

en même temps sachons différencier entre mauvaise foi et lignes rouges imposés par la nature même d'un virus et de la densité de la population.

Faisons notre mieux pour faciliter la vie des gens sans pourtant contribuer à la montée des décès et à la saturation du système sanitaire.

on parle de dictature pour un putain de pass sanitaire mais si au lieu d'un corona virus avec un taux de mortalité de 2-3% on était face à une fièvre hémorragique, on serait de tout cœur avec l'armée qui tirerait sur les gens refusant le confinement.

faut pas exagérer non plus mais au moment donné une ligne rouge conséquente avec la situation sanitaire doit être mise en place et vécue par tous.

SamSam

28/07/2021 à 10:17

Rien d'effarant, au contraire. Une belle et saine réaction des gens atteints dans leur liberté, leur intimité, leur survie puisque le fasciste élyséen veut contraindre, plier les résistances comme à son habitude. Il y a ceux qui veulent vivre et travailler librement, avec des gens libres autour et, évidemment, ils sont résistants à l'Ordre Bankster.

rez

28/07/2021 à 11:53

blahblah... on est tous partants pour jouir de nos droits et des bénéfices de la vie en societé mais quand il s'agit de nos devoirs ou de partager le taux d'effort on crie au ciel pour notre chère liberté perdue...

SamSam

28/07/2021 à 10:28

Certain/es ici piaillent contre les demeurés, les poulets sans tête qui s'opposent à ces vaccins, et qui n'auraient pas protesté contre le masque, les limitations afférentes.
Du grand n'importe quoi pour justifier leur soumission conformiste, veule et irresponsable.
La vérité est que tout ce que fait, permet Macron est une entrave permanente aux droits, libertés, à la responsabilité, à la souverainté du peuple.

Depuis les réserves de masques détruites, depuis le refus et le mensonge permanent, dès le début de la crise Covid, d'assumer qu'on préfère vendre les masques, démanteler le service public de préventin épidimique, le fasciste élysée n'a de cessé de mentir et de brûtaliser la population. Masques inutiles, (pas aux normes FFP2), masques payants, soignants supprimés en PLEINE crise épidemique, vaccins expérimentaux maintenant, achetés à des sommes folles avec contrats secrets - combien le Monarque a-t-il empôché sous la table -. Et il faudrait ne pas avoir peur, collaborer avec des labos dt l'éthique est libellée en euros, alors que des rapports pointent de plus en plus de dégats collatéraux graves, de morts, de pathologies AVC, thrombotiques et autres promises par ces vaccins balancés ss être testés ou presque, sur une épidémie de CAS farcis de faux positifs.
Et aujourd'hui, il faudrait obéier à celui qui a piétiné sa propre parole, ce type sans vergogne, sans humanité, et accepter le PASS, l'Ausweiss ?! Et puis quoi encore, les moutons...

Lyo

27/07/2021 à 17:39

Ils font prendre des risques inconsidérés au personnel qui doit contrôler ces pass sanitaire.

Bon après, le public des bibliothèques, c'est pas le même que celui des restaurants. Des gens dans l'ensemble plus calme je pense.

Les policiers n'ont aucune obligation de se vacciner, c'est carrément dingue qu'on fasse appel à eux pour évacuer quelqu'un d'une bibliothèque.

NAUWELAERS

27/07/2021 à 23:10

Lyo,
Les policiers sans obligation de passe sanitaire devant le contrôler dans des lieux comme les bibliothèques...
Absurde et totalement abusif: ce n'est plus de l'autorité, cela devient de l'autoritarisme voire de l'abus de pouvoir.
D'un pouvoir qui peut-être prend peur face au levain de la colère qui monte.
Mais néanmoins et d'autre part, je m'étonne du manque de réactions contre un des aspects les plus scandaleux de ce passe sanitaire: refuser des soins à l'hôpital à qui ne peut présenter un passe sanitaire valide !
Non les opposants au passe sanitaire ne sont pas tous des antivax !
Ni des complotistes, des illuminés, des farfelus gentils ou dangereux etc.
Des gens vaccinés s'opposent malgré tout au passe sanitaire.
Et des appels au boycott, si dommageables soient-ils (merci qui ?) permettent malgré tout d'éviter des conflits et actes de violence...qui ont déjà commencé autour de ce passe -les infos toutes fraîches nous l'apprennent.
J'ajoute la conclusion d'une tribune toute nouvelle («Le Figaro») d'une philosophe de l'Institut, Chantal Delsol, que l'on ne peut certes pas cataloguer comme une dangereuse adepte de l'agit prop ou une extrémiste de gauche ou de droite...
Le titre, pertinent: «Passe sanitaire: la situation justifie-t-elle vraiment une suspension des libertés ?»
La conclusion de ce texte, qui fait réfléchir: «Ce qui est contestable, c'est l'idéologie hygiéniste qui élève le sanitaire au rang de valeur suprême et absolue.»
La presse généraliste, très réceptive au discours officiel, nous apprend cependant ce mardi 27 juillet les chutes de fréquentation de divers spectacles et lieux culturels, imputables à un passe sanitaire que des observateurs parfois impliqués qualifient enfin de «fausse bonne idée»;certains comprennent plus lentement que d'autres, mais ce n'est pas nouveau.
L'ivresse du pouvoir, à tous niveaux, quant à elle dissout souvent la lucidité comme un acide.
Et la facture est présentée à la communauté: certains trouvent cela normal.
Mais pas tout le monde, sinon il y aurait de quoi désespérer des Français...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lucie

28/07/2021 à 09:08

Juste sur un point : les gens n'ayant pas de pass sanitaire pourront être soignés aux urgences. Par contre, pour les soins (consultations, opérations, etc.) programmés, on leur demande de faire au moins un test, puisque le pass sanitaire existe sans vaccination, mais avec test négatif.

CHRISTIAN NAUWELAERS

28/07/2021 à 10:45

Lucie (votre post du 28 juillet, 9h08),
Présenté comme cela, pas si grave au fond...
Faux !
Si le test est positif, c'est le REFUS DE SOINS !
Sauf si le serment d'Hippocrate est respecté en oubliant cette disposition absolument inique...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aradigme

28/07/2021 à 11:21

Bonjour Nauwelaers,

Voici les informations que j'ai pu trouver sur le web. A l'heure actuelle, en cas de test positif, la personne devrait s'isoler pendant dix jours à son domicile. La sécurité sociale prévoit le passage d'un infirmier au domicile si nécessaire (voir sur le site ameli.fr). Un test sera réalisé en fin de période d'isolement. Il n'y a donc pas refus de soin, mais report de soin pendant dix jours, sauf urgence.

En cas d'urgence, le patient sera pris en charge... par les urgences dont le personnel, averti de sa positivité, prendra les mesures adéquates pour se protéger ainsi que les autres patients (voir santé.gouv).

Salutations
Aradigme

Lucie

28/07/2021 à 11:36

J'ai des ennuis de santé et je devrais être amenée à des séjours hospitaliers. Mais, depuis un an et demi, je ne me fais pas soigner correctement, parce que j'ai peur du covid (un peu moins depuis que je suis vaccinée, mais tout de même). Et j'ai eu confirmation que je ne suis pas la seule dans ce cas.
Bien sûr, que si une personne est positive, il faut en premier la soigner de son covid, et en second retarder l'opération ou la consultation prévue, de manière à ce qu'elle ne risque pas de contaminer l'hôpital ! C'est du simple bon sens !
Et ça permettra que les malades non atteints du covid se fassent soigner, pour une fois !
Le covid est en train de devenir l'une des pires maladies nosocomiales, c'est une catastrophe. Mais tout le monde est sur les nerfs, et il est plus facile et plus défoulatoire (ça se dit, ça ?) de tout reprocher au gouvernement.

gengi

30/07/2021 à 12:32

Lucie. Essayer de vous informer autrement également et plus en détails car ce virus "naturel et fabriqué" (professeur Prix Nobel de médecine Luc Montagnier) et les différentes méthodes vaccinales en cours démontrent combien il y a des enjeux spécifiques énormes (médicaux, pharmaceutico- industriels, politiques) ce qui n'est pas nouveau sous le soleil au fond.

rez

31/07/2021 à 11:33

ça ne change rien face aux mesures nécessaires pour sauver des gens et la santé de la société en général

ps: luc montaigner a bel et bien mené les travaux pour identifier le virus du sida, mais il a aussi depuis déconné à plusieurs niveaux arrivant même a nier son existence. Donc a prendre les propos d'un vieux monsieur avec la plus grande prudence quand-même...

rez

28/07/2021 à 11:56

faut pas s'emporter au point de mentir non plus monsieur... les personnes infectées ne doivent pas contaminer d'autres malades. Les urgences resteront ouvertes et les tests seront demandés pour limiter les choses.

Surtout que si on est vaccinés on aura droit au pass, même si on se contamine plus tard car des tests ne nous seront pas imposés.

Gengi

30/07/2021 à 12:25

A Lucie. Mais comme les tests et autres vont être payants cet automne, cela va être dur poyr kes petits budgets et mes précaires et est-ce une solution ? Bref beaucoup de violence sociale, de déconstruction des relations pour quoi ? L'avènement d'une société de surveillance absolue à la chinoise ?

rez

28/07/2021 à 09:26

je souhaite de tout mon cœur que vous n'ayez pas un soucis avec votre prostate ou votre femme avec ses seins, car vous allez avoir accès aux soins avec 2 ans de retard (la réalité en France aujourd'hui concernant les traitements pour les cancer, et n'osez pas, s'il vous plaît, à dire que j’exagère car cela arrive à mes proches).

merci de prendre cela en compte à l'heure de poster des réflexions si "profondes".

on vit en société, faisons attention à ne pas cracher dans la gueule des morts et malades à cause de la saturation des structures de soin. On doit prendre cela en compte à l'heure de parler des conséquences du petit pass sanitaire, non?

Gengi

30/07/2021 à 12:20

Tout à fait d'accord avec Lyo et certains autres. Pourquoi vider quelqu'un par du personnel policier non vacciné ??? Smilblick sinon le devenir d'une société de surveillance sous-jacente digne des meilleurs romans d'anticipation. Je suis effarée... Quand on disait qu'il ne fallait pas ressasser que c'était mieux avant... C'était mieux avant.

nathalie

28/07/2021 à 07:42

Le choix réel existe -t-il dans un contexte pandémique aussi persistant?
on préfère laisser entrer tout le monde et risquer la fermeture pour cluster ou cas contacts nombreux ? Quand elles ont exigé pendant plus de six mois des prises de Rv pour venir, étaient elles aussi ouvertes à tous sans condition que elles le disent maintenant en refusant les non porteurs de passes ?
Personnellement je ne le crois pas .
Je préfèrerais que les bib. deviennent des lieux d'information éclairés -comme c'est leur rôle - et expliquent simplement à l'entrée que le passe sanitaire peut être obtenu gratuitement en allant à la pharmacie du coin se faire tester ! pour ceux ou celles qui ne sont pas vaccinés.
est-ce si discriminant ? le test est gratuit pour tous , y compris migrants et sans papier, et sera en plus utile pour d'autres entrées !
Le plus important est que ces lieux indispensables restent ouverts, donc ne facilitent pas la propagation de l'épidémie. Ce devrait être le seul objectif des bibliothécaires et de leurs responsables.

rez

28/07/2021 à 09:27

ah mais vous demandez un petit peu de recul aux gens! c'est trop utopique...

merci

Langue de bois

28/07/2021 à 08:06

« Avertissement : cet article pas plus que son auteur ne prennent position quant à la nécessité de la vaccination. »

Par contre, contre les anti-pass, certainement, car pourquoi ajouter « douteux » comme qualificatif des tags si ce n'est pour ajouter un avis partisan ? Le lecteur ne saurait faire de lui-même la part des choses ? Avoir un avis ?

Lucie

28/07/2021 à 09:41

On peut penser du mal du pass sanitaire tel qu'il existe actuellement, et être révulsé par les messages contenus dans ces tags, qui ont pour résultat de minimiser certaines des pires horreurs de notre histoire en les rabaissant au niveau des précautions prises par un gouvernement dépassé par les événements pour préserver la santé de tout le monde !
(Ou, en termes plus clairs : que vous portez bien votre nom !)

NAUWELAERS

28/07/2021 à 10:54

Lucie (28 juillet, celui de 9h41),
Merci de ne pas amalgamer quelques extrémistes à tous ceux qui s'opposent au passe sanitaire, parmi lesquels certes des antivax mais également beaucoup de vaccinés !
Sans étoile jaune (de grâce !).
REFUS DE SOINS À L'HÔPITAL si pas de passe sanitaire valide donc pour non-vaccinés, si test positif...
Malgré les précautions draconiennes dont masques et masques chirurgicaux pour les soignants !
Mais enfin, c'est une honte !
C'est cela, «préserver la santé de tout le monde» ?
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lucie

28/07/2021 à 11:39

Ici, je répondais à "Langue de bois". Je n'amalgame pas.
Je vous ai répondu plus haut et préfère ne pas mélanger les sujets. Justement pour ne pas amalgamer.

Nicolas Gary - ActuaLitté

28/07/2021 à 10:09

Bonjour
La comparaison avec l'étoile jaune est douteuse, oui. A tous les niveaux.
Excellente journée.

NAUWELAERS

28/07/2021 à 10:58

En réponse à Nicolas Gary: bien d'accord.
Et comment tout faire pour décrédibiliser la défense de la démocratie...
C'est lamentable !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Douteux?

28/07/2021 à 10:06

Utiliser le terme antivax me choque profondément. Pour ma part, cela ne veut rien dire. Anti vaccin covid 19? antivaccin covid 19 obligatoire? anti-vaccin en générale? Merci de préciser votre pensée car Il s ’agit de choses bien distinctes ! Savez-vous qu’il y a des personnes vaccinées contre la covid 19 qui s opposent à la vaccination obligatoire ? Savez-vous qu’il y a des personnes qui sont pour certains vaccins mais qui réfléchissent au cas par cas et qui se font vacciner même lorsque cela n’est obligatoire mais après s'être dûment informées ( quelle tranche d âge, quelle région du globe, enfant gardé en collectivité ou non, quel composant, quel taux de mortalité, etc.)

Douteux

28/07/2021 à 10:26

Je pense que vous devriez consulter...Mon commentaire porte sur le terme antivax et sur rien d’autre.

Aradigme

28/07/2021 à 10:36

Les anti pass qui manifestent me paraissent généralement ne pas appartenir aux groupes de personnes à risque. Leur mot d'ordre semble donc se résumer à: "Ma liberté d'abord, même si c'est au prix de la mort des autres."
Il est en effet plus facile de refuser le vaccin lorsqu'on estime (parfois à tort) qu'on ne risque rien et que quand quelqu'un d'autre mourra suite à cette décision personelle, ce sera de toute façon une personne qu'on ne connaitra pas et qu'on ne verra jamais.
C'est leur droit de penser ainsi et d'agir en conséquence dans le système légal actuel, mais qu'ils avouent alors leur vrai motif, une volonté de "jouir sans entraves" à la soixante-huitarde, au lieu de mettre en avant une hypothétique lutte contre la "ségrégation" ou une soi-disant "opposition à la dictature". Et surtout, qu'ils ne viennent pas parler de solidarité...

rez

28/07/2021 à 11:59

et oui, dans mon entreprise les antivaccin sont aussi ceux qui n'ont pas perdu des proches, sont ceux qui ne portent pas le masque... et évidemment ceux qui font mal son travail comme par hasard. Donc les plus parasites flemmards.

MembreduBasPeuble

29/07/2021 à 00:01

Ce que je mis est aberrant. Les anti-pass sanitaire ne sont pas forcément anti-vaccin, ne sont pas des égoïstes, des ignorants ou des inconscients.
Personnellement je ne suis pas anti-vaccin et je pense qu'ils ont une utilité indéniable. Ils ont sauvé tellement de vies, comment penser autrement ? Mais nous n'avons pas beaucoup de recul sur celui-ci et ça personne ne peut le nier. Je suis jeune et en très bonne santé, je n'attrape jamais rien et ne prends que très rarement des médicaments. Pour moi, ce n'est ni automatique, ni un acte anodin. Mais surtout, je tiens à mon libre-arbitre et à ma liberté de choix et de penser. Personne ne m'obligera à faire ce vaccin, ni par le chantage, ni par la peur, ni par les tentatives de culpabilisation, qui, soit dit en passant, sont inacceptables et ridicules.
Quand on sait qu'il reste plus de 20% de personnes à risque non vaccinées, et qu'au lieu de mettre le paquet pour vacciner ces personnes pour qui le vaccin est clairement intéressant, on encourage les gens sans risque particulier à se ruer sur les créneaux de rdv... C'est limite risible, et des fois il vaut mieux rire que pleurer. Ce n'est pas parce-que je refuse qu'on m'injecte une substance que l'on connait depuis moins d'un an dans les veines que ces personnes vont mourir par ma faute. Ou alors on admet que le vaccin est inefficace ? Mais alors pourquoi essayer de nous obliger à le faire ? Car c'est clairement une obligation, ou plutôt c'est encore plus vicieux que cela. J'en viens à avoir honte de mon pays, c'est triste.
Pour finir, je dirais que si les gens étaient moins stressés et surmenés par notre société pleine de pressions et de jugements mal placés (sans compter tout le reste, pollution, cigarette, etc...), ils seraient sûrement en meilleure santé et auraient de meilleures défenses immunitaires, ce qui est la clef pour combattre les virus. Notre corps est fait pour se défendre contre les maladies, la vie que l'on mène dans la société d'aujourd'hui affaiblit cela, ou en tout cas c'est mon avis. Quand on est en très mauvaise santé on peut même mourir d'un rhume ! Alors dire que ce que l'on veut nous enlever de libre-arbitre est justifié par le fait que cette maladie soit mortelle, c'est n'importe quoi. Tout peut être mortel, et le taux de mortalité reste faible. Et la cigarette dans ce cas ? Est-ce que fumer tue ? Car c'est l'état qui le fait écrire sur les paquets si je ne me trompe pas ? Pourtant, les cigarettes sont en vente libre, il suffirait donc d'arrêter d'en produire. Et cela ne causerait aucun problème de santé à personne, ni dans l'immédiat, ni dans le futur (par rapport aux effets secondaires potentiels du vaccin anti-covid), c'est une certitude absolue, non ? Alors pourquoi deux poids, deux mesures ? Je vous invite à lire ceci : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/tobacco. Cela vient de l'OMS, et c'est très intéressant, surtout la première phrase. Comparez avec les chiffres du covid pour voir ! Sachant que dans certaines familles, les parents fument quand les enfants sont là...
Ce n'est pas parce-que l'état a le droit de nous imposer des contraintes que ça veut dire que l'on doit arrêter de réfléchir. Et réfléchir, prendre le temps de s'informer et de se faire son propre avis, ça ne veut pas dire être complotiste ou avoir l'esprit de contradiction.
Mais aujourd'hui on a pas le droit d'avoir un avis différent, car même si on peut l'exprimer, on en est réduit à être moqué et ridiculisé, on déforme nos propos pour nous faire passer pour des débiles, des égotistes ou des inconscients. Pire quand on est un expert, comme Christian Vélot (généticien moléculaire si je ne me trompe pas) ou Philippe Poindron, virologue, (je vous invite également à regarder des vidéos où ils s'expriment), on est gentiment invité à se taire ou à dire plutôt "ce que les français ont besoin d'entendre". Pour ma part je conserverai mon libre-arbitre et mon esprit critique envers et contre tout ! Boycotter ce pass, cela me semble aujourd'hui la seule solution si le conseil constitutionnel abandonne son rôle de protecteur des principes cher à notre beau pays, des principes de notre constitution. Mais je suis inquiète, j'ai l'impression que si le gouvernement pouvait prendre tous les experts à qui on demande leur avis, les transformer en marionnettes et jouer au ventriloque avec, pour être sûrs qu'ils ne diront que ce qu'ils veulent que les français entendent, ils le feraient volontiers. Et je n'exagère pas. Si vous regardez les vidéos dont je parle, notamment celles où M. Poindron s'exprime, vous comprendrez. Je devais être naïve, car j'ai été choquée. Même si on est en état de pandémie, n'a-t-on pas le droit d'entendre simplement la vérité, avec ses nuances, et de nous faire notre propre avis ? N'a-t-on plus le droit de réfléchir ?

rez

29/07/2021 à 09:31

" Mais surtout, je tiens à mon libre-arbitre et à ma liberté de choix et de penser. Personne ne m'obligera à faire ce vaccin, ni par le chantage, ni par la peur, ni par les tentatives de culpabilisation, qui, soit dit en passant, sont inacceptables et ridicules. "

écoutez, très bien, vous n'avez qu'aller vivre seul dans la nature, hors de la société qui paye vos frais, les rues que vous transitez, etc etc, sachant qu'une épidémie quand on vit ensemble nous lie tous. Vous ne prenez pas du tout en compte vos obligations envers la société qui veut vous "réprimer".

Très simple, si vous arrivez à résoudre le problème des soins d’hôpital non réalisés car système saturé par des malades covid, les morts même vaccinés car il y a toujours un connard quelque part et tout ce tralala, on pourra bien évidemment se rallier avec vous dans votre réclamation sur les libertés individuelles. Mais la démocratie n'est pas ce que vous développez dans votre message car avec votre attitude on meurt de façon évitable.

MembreduBasPeuble

29/07/2021 à 20:30

Je vois que vous êtes plein de haine, mais pour ma part je ne jouerai pas à ce jeu-là. Même si je ne souhaite pas moi-même me faire vacciner, je peux comprendre et je respecte ce que les autres pensent ou décident, qu'ils veuillent ce faire vacciner ou non. Ce qui se passe et dont vous faites la preuve en vous adressant à moi de cette façon, c'est le résultat de l'action du gouvernement : la division. Je ne sais pas si c'est ce qu'ils recherchent, ça il n'y a que le président et ses ministres qui peuvent le savoir. Mais il y a des façons de faire qui sont inacceptables. Donc je vais vous répondre avec la même sincérité et conviction avec laquelle je me suis exprimée dans mon premier commentaire : déjà, sachez que je contribue comme tout le monde : je travaille parfois 12 heures par jour sachant que j'ai un enfant handicapé. Alors je pense avoir le droit de m'exprimer. De plus, je n'ai jamais dit que la société me réprimait. Personnellement je fais mes propres choix et je les assume. Je m'abstiens juste, pour ma part de juger les autres. Puis-je savoir qui vous traiter de "connard" ? Je suis étonnée que votre commentaire ait été validé mais passons.
Comment je vis ne regarde que moi, ce n'est pas à vous de me dire si je peux vivre au sein de la société ou non.
Vous dites que j'ai un devoir et que je suis égoïste ? Très bien, mais sachant qu'il y a déjà eu des effets secondaires à cause de ces vaccins, et qu'on ne sait rien en ce qui concerne le long terme, que diriez-vous aux parents d'un jeune qui mourrait à cause d'une thrombose par exemple après s'être fait vacciné alors qu'il ne le voulait pas ? N'est-ce pas égoïste de nous demander de nous faire vacciner si le rapport bénéfice risques n'est pas en notre faveur ?
Et puis, pourquoi c'est à moi de trouver une solution pour les hôpitaux, alors que, et je suis bien placée pour le savoir vu les problèmes que je rencontre pour le suivi de mon fils, cela fait bien longtemps qu'il y a un manque de moyens ? Mais je vais tout de même vous répondre : commençons déjà par arrêter de réprimer les avis qui ne vont pas dans le sens officiel, et mettons les spécialistes autour d'une table pour discuter et envisager toutes les possibilités. C'est de la divergence d'opinions que vient la connaissance, à condition qu'on étudie même les points de vue différents. Ce n'est pas toujours la majorité qui a raison, l'histoire l'a prouvé. Et bien sûr, vaccinons les personnes fragiles. Quant à celles qui ne le voudraient pas, on peut prendre le temps de les écouter et de leur expliquer le fonctionnement du vaccin et son intérêt dans leur cas. Si vraiment ils ne le souhaitent pas après cela, c'est leur choix. Mais il est vrai que tout choix doit être assumé.
Au début, on disait que la maladie n'allait pas nous atteindre, puis qu'il ne fallait pas porter le masque, et j'en passe. Même si le gouvernement était d'une bonne foi irréprochable, ne s'est-il pas déjà trompé ?
Pour ma part, je serais probablement beaucoup moins méfiante si la vérité m'était présentée comme elle est, sans tentatives de pression ou de manipulation (car quand on est à parler sur un plateau de "ce que les français n'ont pas besoin d'entendre", je pense qu'on peut commencer à parler de manipulation).
Mais je vois que vous n'avez pu réfuter aucun de mes arguments de toute manière. Si les morts vous attristent vraiment, que penser de la cigarette ? Arrêtons déjà l'hypocrisie.

rez

30/07/2021 à 15:45

la haine? ce que j'ai c'est trop de morts proches depuis 14 mois, des soucis de santé qui semblent se perpétuer et la fatigue des réflexions faussement rationnelles comme la votre juste pour déguiser un ergotisme et une manque de solidarité totale. Votre commentaire est immonde et l'hypocrisie qu'il distille va dans le même sens.

MembreduBasPeuble

01/08/2021 à 22:51

Encore une fois je ne répondrai pas à la provocation. Vous dîtes que mon commentaire est immonde, mais il me semble que je reste courtoise. La mort de ses proches est toujours une tragédie, mais détester le monde entier et chercher des coupables là où il n'y a qu'un coup du sort ne vous soulagera que sur le court terme. Il n'empêche que chacun a le droit d'avoir son propre avis, nous ne sommes pas encore en régime totalitaire. Lisez donc l'étude américaine qui dit que les personnes vaccinées transmettent autant le virus que les non vaccinées. La remettez-vous en cause ? Du coup, en quoi est-on responsable en tant que non vaccinés, du sort des autres ? Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'on en est avec ce virus à agir et à réfléchir ensuite. C'est un peu exagéré mais il y a quand même du vrai. Et si vous ne savez pas où chercher, voici l'url https://www.lavoixdunord.fr/1051266/article/2021-07-30/la-guerre-change-les-vaccines-transmettraient-autant-le-variant-delta-que-les.
De plus, ce n'est pas par esprit de contradiction ou parce-qu'on moque du sort des autres que l'on refuse le vaccin pour l'instant (en tout cas pour ceux qui pensent comme moi, on est tous différent), c'est parce-qu'il manque quelque chose à ce vaccin qui semble indispensable, sauf à craindre plus d'attraper la maladie (pour les personnes fragiles et éventuellement celles qui ont peur, ce qui n'est pas mon cas) : du recul. Pas que sur le vaccin, mais sur la stratégie vaccinale aussi. J'ai entendu dire, même si je ne sais pas si c'est vrai, que les personnes vaccinées seraient dans certains cas dispensées du masque (dans l'avenir) : si c'est vrai, le gouvernement est en pleine féérie, ou plutôt il sait parfaitement ce qu'il fait : ce serait une mesure irresponsable qui aurait pour seule utilité de mettre un peu plus la pression sur les non-vaccinés, histoire qu'ils se sentent totalement acculés. Il n'y aurait plus de limite à ce qu'il serait prêt à faire, ça fait peur. J'ai encore vu sur Cnews comment on ne laisse pas parler les spécialistes qui ne sont pas pour le pass sanitaire (pour des raisons scientifiques et non politiques). Mais où va le monde ?

rez

03/08/2021 à 13:25

donc du coup vous remettez en cause que les non-vaccinés tombent plus malades (et plus graves) que les vaccinés? car si vous acceptez, au moins par cohérence, ce fait, voilà la réponse à pourquoi les non-vaccinés sont responsables en grande partie du collapse du système sanitaire.

Il ne s'agit pas ici de défendre le gouvernement ou minimiser l'impact des coupures budgétaires mais simplement de ne pas utiliser cela pour se dédommager et se déresponsabiliser de ses obligations citoyennes les plus élémentaires. Vous comprenez cela car la structuration de vos messages le preuve, mais vous n'acceptez pas de lui donner de l'importance. Et c'est aussi ce qu'on voit chez les réactionnaires. Aucune empathie, aucun sens de la responsabilité, et aucune capacité d'élaborer quelque chose de productif.

rez

03/08/2021 à 13:28

et oui, j'ai aussi lu que les vaccinés peuvent ne pas se masquer contre présentation du pass sanitaire, ce qui est stupide, incohérent, dégueulasse, etc etc. Comme ça l'a été la position du gouvernement au tout début de déconseiller le port du masque même si on savait qu'on était face à un virus du type corona.

Et alors? cela nous donne le droit de continuer à entraver le fonctionnement de la société et de remplir hôpitaux et cimetières? Que le gouvernement se torche avec le principe de précaution vous donne le droit de faire pareil? (car c'est ce que vous faites méticuleusement dans vos messages).

Il n'y aura jamais du sérieux si on ne met pas tous les variables sur la table à l'heure du débat...

MembreduBasPeuble

03/08/2021 à 22:25

On dirait que ma personne vous intéresse pas mal donc je vais vous répondre : non je ne manque aucunement d'empathie, bien au contraire. Quant au fait d'être égoïste ou généreuse, honnêtement je ne sais pas, peut-être que je suis égoïste, mais ce que je sais, c'est que ça ne dépend pas du choix que je fais face au vaccin (on parle bien de choix car il s'agit bien de mon corps).
Juger et critiquer qui que ce soit juste sur un tel choix me semble léger, et ce, même s'il était vrai que ce choix était égoïste, ce que je ne pense pas.
Je l'ai déjà dit mais je le répète, je ne suis pas contre le vaccin, ou contre les vaccins en général, et je crois sincèrement que les personnes qui ont atteint la cinquantaine ont tout intérêt à se faire vacciner. C'est pour eux une chance d'avoir cette possibilité.
Je ne nie pas non plus que les personnes vaccinées font des formes moins graves. Ce dont je suis moins convaincue en revanche, c'est qu'elles soient moins contagieuses, ou alors peut-être avec la forme originelle du virus. L'étude américaine prouve que ce n'est pas le cas du tout pour le variant delta (même charge virale). Et Christian Vélot, généticien moléculaire, dit que le fait de vacciner en masse sans distinction (avec un vaccin qui est adapté à la forme originelle du vaccin) comporte le risque de donner le champs libre au variant, qui deviendrait alors la forme dominante.
Je me demande si ce n'est pas ce qui en train de se passer... Finalement le problème n'est pas d'être malade mais de faire une forme grave. Si le vaccin n'empêche pas d'être contaminé, le reste se joue sur l'immunité de la personne, il suffit donc que la personne en question soit vaccinée.
Or les mesures du gouvernement destinées à ce que tout le monde soit vacciné repose sur le risque de transmission. Vous me suivez ?
Enfin ce que vous dites est ridicule pour plusieurs raisons : déjà cela ne fait pas longtemps que le vaccin est sorti, et surtout qu'il est ouvert pour tous, donc les personnes non vaccinées ne peuvent être coupables de quoi que ce soit. D'autant plus qu'il n'y avait aucun créneaux d'ouvert pour le vaccin pas plus tard que la semaine dernière. De plus, personnellement, puisque vous m'attaquez, sachez que je fais des tests régulièrement et que je ne l'ai jamais attrapé, même en côtoyant des personnes qui l'avaient. Donc même à supposer que le fait que les personnes à faible risque soit vaccinées empêcherait des morts, ce que je ne crois pas, cela ne s'appliquerait que si elles attrapent effectivement la maladie, car sinon elles ne peuvent la transmettre.
En ce qui concerne le gouvernement, vous savez très bien qu'il ne fait pas que s'assoir sur le principe de précaution, il essaye de mettre la pression sur les non-vaccinés au maximum, de les acculer, et ce en faisant preuve de mauvaise foi, quitte à mettre des vies en danger. C'est devenu de la propagande ! Je ne peux pas faire confiance à ce gouvernement-là, c'est tout. Certains disent que si le gouvernement ne rend pas carrément la vaccination obligatoire, c'est parce-qu'il ne veut pas assumer en cas d'effets secondaires du vaccin dans l'avenir... J'ose espérer que ce n'est pas ça.
Je ne crois pas être du genre à tourner le dos à mes responsabilités et clairement je ne vois pas les choses comme vous. Mais même si c'était vrai ? Je n'enfreins aucune loi. Croyez-vous être irréprochable, tellement que vous puissiez juger les autres ?

rez

10/08/2021 à 15:33

si le gouvernement met des vies en danger en faisant une sorte de pression pour avoir le pass (???) je voudrais que vous me disiez combien des vies on été mises en danger ou exécutées par le non-respect du port du masque et des gestes barrières depuis le 21 mars 2020... car il faut assumer aussi notre importance en tant qu'individus faisant partie d'un tissu nommé société... ce dont les anti vaccin et beaucoup plus de gens semblent s'en foutre.

MembreduBasPeuble

15/08/2021 à 15:01

Je ne vois pas le rapport ici. Ce n'est pas parque l'on est opposé au pass qu'on ne respecte pas les gestes barrière. Peu importe ce que certains ont fait. Avec vos points d'interrogation, vous remettez peut-être en cause le fait que le gouvernement fasse pression sur les gens en créant des règles sans fondement comme le port du masque sur les terrasses de restaurant ? Ou encore le fait de faire entrer le pass en vigueur juste avant les vacances alors que les gens ont déjà réservé ? Avec cette histoire de pass, vous pouvez entrer où vous voulez en étant covid positif (du moment que vous êtes vacciné) ! Vous rendez-vous compte de cela ? Vous pouvez contaminer ceux qui ont fait un test négatif et qui ne sont pas vaccinés ! Ou même ceux qui sont aussi vaccinés, et qui peuvent quand même attraper la maladie et finir aux urgences (il y en a, moins, mais il y en a) ! C'est juste un énorme chantage. Macron est en roue libre. Je terminerai par ceci : ce n'est pas parce-que l'on vit en société que ça veut dire que notre corps appartient à la société aussi. Notre corps n'appartient qu'à nous et à nous seul, tout comme notre esprit.

passortisdelauberge

29/07/2021 à 10:35

Vous êtes, d'une certaine manière, paradoxal. Vous écrivez : "Quand on sait qu'il reste plus de 20% de personnes à risque non vaccinées, et qu'au lieu de mettre le paquet pour vacciner ces personnes pour qui le vaccin est clairement intéressant, on encourage les gens sans risque particulier à se ruer sur les créneaux de rdv... C'est limite risible, et des fois il vaut mieux rire que pleurer. "
Mais ces gens-là, pour une bonne partie, répondent aussi à ceux qui leur demandent de se faire vacciner : "je tiens à mon libre-arbitre et à ma liberté de choix et de penser. Personne ne m'obligera à faire ce vaccin, ni par le chantage, ni par la peur, ni par les tentatives de culpabilisation, qui, soit dit en passant, sont inacceptables et ridicules." Ni plus ni moins que ce que vous écrivez trois lignes plus haut... Alors on fait comment ?

Pro-vaccin et anti-vax

29/07/2021 à 11:25

On laisse le choix aux gens ? Si vraiment ils prennent le risque de mourir (d'un virus qui tue moins de 1% des gens qu'il infecte... dans le meilleur des cas), qu'est-ce que ça peut faire ?

Je vous rappelle (et curieusement, tout le monde semble l'oublier) que le point bloquant n'est pas de vacciner ou non, de mourir ou non, mais de soigner les gens.

Or, en France, on ne veut pas soigner. C'est une volonté claire et ferme de Macron qui a tout misé sur le vaccin. Pas un rond n'est allé à la recherche pour trouver des médicaments. Je vous rappelle que le principe de base en médecine est de soigner. Donc, on est en guerre, mais on ne met rien en place pour lutter contre la maladie. Curieux, non ?

Donc, les gens malades et ceux qui sont dans un sérieux état « encombrent » les hôpitaux. Ce qui ne serait pas un problème, car le virus a vidé les hôpitaux : tous les services tournent au ralenti avec des personnels qui se tournent les pouces. Malheureusement, les malades ne sont soignés que dans des services spécialisés qu'on appelle de la réanimation. Il y a plein de stades en réanimation, mais le seul qui compte est le service final, qui ne compte à peine 7000 lits en France (ces chiffres ne sont pas sûrs, car il est strictement impossible de connaître la vérité à ce sujet : pourquoi ?). De plus, le gouvernement a fait un énième tour de passe-passe douteux. Il a mis tous les malades dans le même panier (donc la réa, la pré-réa, les soins renforcés...). Regardez de vos yeux : ce ne sont donc plus les chiffres des malades en réa qui sont donnés, mais tous ceux en soins renforcés, dont la majorité n'occupe pas un lit de réa qu'on fournit, mais tous les malades soignés. Nombre réellement en réa ? Personne ne le sait. Pourquoi ?

Donc en France on ne soigne pas et on accompagne seulement les mourants (quand on ne les achève tout simplement pas). C'est un choix bizarre, mais qui semble assumé (par le gouvernement, ce qui n'est pas étonnant, mais par les soignants aussi, ce qui l'est plus pour des gens qui ont commencé à exercer après avoir juré de défendre un malade en le soignant...).

Donc, le seul critère qui compte dans cette politique est le nombre de lits en réa qui sont occupés. Il parait qu'à partir de 100%, tous les suivants vont mourir. Pourtant, on n'a jamais atteint les 100%. Même au milieu des pires « pics ». Aujourd'hui, les lits sont disponibles en pagaille. Pourtant, c'est le branle-bas de combat, car il y a « plein de malades ». Pourtant, dans la politique gouvernementale, ce qui compte, ce n'est pas le nombre de malade, mais de malades en réa. Or, il n'y en a pas ? Pourquoi s'exciter ? Dans leur politique, le seul critère qui compte est donc le nombre de cas grave par millier (ou centaine de milliers). On dit que le variant est plus contagieux : mais quelle importance si ses symptômes sont moins graves ? S'il contamine 10 fois plus de gens mais que ses symptômes sont 20 fois moins grave, le truc est juste 10 fois moins grave que l'origine. Or, impossible d'avoir cette information ? Pourquoi ?

On rappelle que le gouvernement a continué à fermer des lits pendant le confinement. Quelle est la logique ? On était en guerre et il aurait fallu former des réanimateurs. Il faut deux ans pour un cursus normal (à partir du niveau de base, infirmier ou médecin). EN temps de guerre, on peut facilement s'asseoir sur les cursus classiques et former les gens bien plus rapidement. Sans doute en 6 mois. Combien de personnes formés en urgence ? ZÉRO. Bizarre si le critère sont les urgences en réa. Pourquoi cette incurie ? L'Allemagne, c'est 20 000 lits de réa. La Russie, c'est 100 000. En Italie, ils ont réussi à créer des milliers de lits (tellement qu'ils n'ont pas réussi à former autant de réanimateurs).

Maintenant, je vais répondre aux trouillards qui proposent d'exclure les non-vaccinés du système de santé (quel que soit la forme d'exclusion que cela prendra). Je suis d'accord. Mais allez au bout de votre raisonnement. Si ces gens sont exclus, ils seront donc absous des devoirs qui sont afférents à leur précédent statut, notamment de payer les taxes et les impôts (pourquoi financer un système dont on est exclus ?)

Donc, vous aurez mécaniquement une augmentation de 50% de vos impôts et taxes pour compenser... pour assumer vos idées. En êtes-vous bien conscients ?

passortisdelauberge

29/07/2021 à 12:05

Vous écrivez : "Or, en France, on ne veut pas soigner. C'est une volonté claire et ferme de Macron qui a tout misé sur le vaccin. Pas un rond n'est allé à la recherche pour trouver des médicaments. Je vous rappelle que le principe de base en médecine est de soigner. Donc, on est en guerre, mais on ne met rien en place pour lutter contre la maladie. Curieux, non ?" Eh bien non.

La base de la médecine est de soigner mais quand on prétend respecter les soignants on évite de se rendre malade quand il existe des solutions. La réalité, c'est qu'au nom de ce qui n'est autre que notre égoïsme et notre individualisme, NOUS SOMMES DEVENUS DES CONSOMMATEURS DU SYSTEME DE SANTE (et cela ne concerne pas que le Covid). Cela ne veut pas dire que le système de santé ne manque pas de moyens, mais parce qu'il aurait des moyens, parce que je vais être soigné, je pourrais prendre des risques et me rendre malade ? L'hôpital reste une exception qu'il faut éviter. Je crois qu'on l'oublie...
Cela revient ni plus ni moins à agir avec les soignants comme, pour le ménage, si on jetait les papiers par terre en réclamant plus de personnel personnel pour ramasser...

Pic

29/07/2021 à 13:40

D'accord avec vous. Ne pas encombrer les hôpitaux, c'est faire faire le boulot où il doit être fait : dans les cabinets médicaux. Si on soignait les gens, les cas graves seraient de l'ordre de ceux qu'on a pour toutes les maladies.

Rappel : la grippe fait bon an mal an 5000 à 10000 morts par an, le tout situé dans une fourchette épidémique qui dure un gros mois en moyenne. Soit 100 morts par jour.

Dans l'indifférence générale depuis un demi-siècle !

Aradigme

31/07/2021 à 11:09

Bonjour Pro-vaccin et anti-vax

Vous écrivez : "Or, en France, on ne veut pas soigner. C'est une volonté claire et ferme de Macron qui a tout misé sur le vaccin."
Ce n'est pas le cas. On ne dispose malheureusement pas pour le moment d'un traitement efficace qui permette de lutter contre le coronavirus, même si on continue à le chercher. Et ce n'est pas valide que pour la France. Vous ne trouverez pas dans l'UE, ou même ailleurs dans le monde, de pays où l'on dispose d'un traitement efficace contre le covid. Tous sont logé à la même enseigne: ils diposent pour seules armes des masques, des "gestes-barrière" et du vaccin pour prévenir la dispersion de la pandémie. Et tous les pays ne disposent que de soins de support pour les patients infectés et sérieusement atteints (mise sous oxygène, puis réanimation). Si un pays disposait d'un médicament efficace, cela se saurait.

Salutations
Aradigme

MembreduBasPeuble

29/07/2021 à 12:55

J'ai la réponse à votre question : il faut faire vacciner en priorité ceux qui sont fragiles : tous les experts le disent, et pas besoin d'être un expert pour comprendre que quand on a plus de chances de mourir d'une maladie que son voisin, on doit être vacciné en priorité. Je n'ai jamais dit que le vaccin ne valait rien, en plus je suis pas médecin, je ne fais qu'écouter différents spécialistes et différents avis pour me faire le mien. Je dis que la balance bénéfice/risque est différente selon la personne. Si une personne fragile préfère ne pas se faire vacciner, c'est son choix aussi, mais là, je trouve logique d'essayer de la convaincre (clairement pas avec un pass sanitaire ceci-dit, mais il n'existe pas que cette façon coercitive de faire les choses). C'est ça qui devrait être fait en priorité. Après si d'autres personnes souhaitent se faire vacciner, elles ont raison de le faire, mais les obliger dans le contexte actuel n'est pas la bonne solution, et ça j'en suis convaincue : de plus, être vacciné n'empêche pas d'attraper la maladie, et donc de la refiler. Le système immunitaire est mieux préparé, mais la personne à qui vous allez la refiler, si elle n'est pas vaccinée, mourra ni plus ni moins que si elle l'attrape de quelqu'un pas vacciné (cela dépendra de son propre système immunitaire). Donc en quoi est-ce nécessaire d'obliger les gens sans risques particuliers ? Et si j'ai tort, pourquoi ne pas prendre la peine de démonter tous mes arguments, que j'ai fait l'effort d'approfondir.

Pic

29/07/2021 à 08:08

Tiens, c'est marrant, mais dans mon entourage, c'est tout le contraire.

J'en connais même qui a perdu un proche après une injection (mais bien sûr, les toubibs sont sûrs qu'il n'y a rien à voir avec le vaccin).

Tous les gens anti-pass que je connais ont toutes leurs vaccinations à jour (et je suis sûr qu'un nombre non négligeable de pro-pass ne sont pas à jour de leurs rappels).

Mel

01/08/2021 à 04:36

Le niveau intellectuel dont vous faite preuve est à mon avis plus révélateur que votre conclusion concernant ceux refusant le vaccin « parasites flemmards « .
Heureusement qu’il existe encore des personnes qui se battent pour nos libertés fondamentales . Car oui disposer de son corps et refuser un vaccin pour un virus dont la létalité est mondialement à peine supérieur à la grippe ( nous ne parlons pas d’une pandémie qui comme pour le virus ebola s’avère fatal dans la majorité des cas) nécessiterait d’emblée un vaccin pour le bien de tous . Non nous parlons d’un vaccin rendu obligatoire par un gouvernement qui a d’abord prétendu que le masque était inutile ( forcément puisqu’il était responsable de la pénurie ), puis l’a rendu obligatoire car indispensable. D’un gouvernement qui a envoyé au front des soignants à poil : avec sacs poubelles et sans masque et sui aujourd’hui rend leur vaccination obligatoire. D’un gouvernement qui a honteusement menti sur chaque sujet concernant le covid depuis le tout début de la crise , qui a supprimé encore des lits en pleine crise de pandémie , et n’a jamais offert les moyens nécessaires à ceux qui avaient tiré la sonnette d’alarme depuis déjà nombre d’années .
Heureusement qu’il existe des gens qui pensent à votre place . Ça me semble important. Le fond du problème pour beaucoup n’est pas tant d’être anti vaccins ou anti vaccin covid , mais plutôt d’être contre la soumission face à une situation sanitaire qui ne requiert pas que de telles mesures soient appliquées . Soumission totale dans ce laboratoire géant qu’est devenu le monde . «  pas d’obligation vaccinale «  MAIS retenue du salaire , individus non vaccinés mis au banc de la société avec interdiction de se faire soigner dans les mêmes conditions que tout un chacun , interdiction d’accéder aux lieux culturels ou de loisirs , interdiction bientot de se réunir ( ça ne tardera pas ) , contrôle par des policiers non soumis au pass sanitaire …. D’aberration en aberration.
Merci à tous ceux qui luttent en ces heures sombres ou le basculement définitif est en train d’avoir lieu . Bien plus inquiétant que le covid . Il y a eut un avant , nous sommes dans l’après . Big brother is watching you .

rez

03/08/2021 à 13:34

dans ton argumentaire tu renforces ta position claire de parasite.

Dans le niveau intellectuel de ta réflexion, celle de flemmard.

Une maladie avec 1% de létalité suffit pour que ni ta maman ni ta copine ni ta tante puissent se faire dépister des cancers de sein. Et que toi tu puisses développer un beau adénome de prostate intraitable par la même raison (plus de 1 an de retard même pour la remise de résultats des biopsies actuellement en France).

On continue avec le reste de ton argumentaire? Non, car la flemme t'empêchera de le lire. Par contre fais attention à développer ce genre de monologue de vive voix car un professionnel de la santé qui puisse t'entendre peux le prendre comme ce qui est (un crachat dans sa gueule) et décider de ne plus prendre sur lui.

Lyo

29/07/2021 à 21:37

Je pense que c'est plus compliqué qu'un conflit pro-vaccin/anti-vaccin. Les gens en ont juste marre de ce gouvernement, depuis le début.

Macron, que vous le vouliez ou non et au risque de paraître conspirationniste, a réussi un coup de maître : diviser définitivement la population française. C'est un truc de dingue, des familles entières se déchirent sur cette question.

Je rappel que peu de temps avant, une loi sur l'assurance chômage qui aurait été une véritable catastrophe si elle avait été votée a été suspendue par le Conseil Constitutionnel.

Croyez-moi, en novembre on verra l'étendu des dégâts et des lois votées. Le réveil va être dur aussi bien pour les pro pass que les antis.

Bizarrement, dans certaines villes, l'ARS continue de supprimer des lits, alors qu'on est en pleine pandémie. Comment expliquer que les cas augmentent mais que des lits soient supprimé ?

Pas de remise en question du système de santé. Oui le gouvernement est 100% responsable de cette méfiance et de ce fiasco. Il suffit de voir comment ils ont géré l'Astra-Zenaca et je soupçonne que c'était une sorte de vengeance contre le Brexit. Et maintenant, ils ont le culot de s'étonner de la réaction des français.

Et les pro-pass sanitaire agissent comme si la parole des experts et des labos à la télé étaient d'or. Connaissez-vous l'histoire de l'industrie du tabac? Du sang contaminé ? Des vaccins gardasils? Le scandale des opioïdes au USA? Le médiator ? L'avortement et parfois même la stérilisation forcée des femmes à la Réunion mais aussi des Amérindiennes?

Pourquoi vous agissez comme si toutes ses affaires qui ont donné lieu à des procès étaient du conspirationnisme?

Alors, forcément qu'il y en a qui se méfient, en particulier dans les DOM-TOM.

Ne vous voilez pas la face, les gens ne font pas le vaccin pour "protéger les autres" mais ils agissent sous l'effet de la peur (covid19 ou perte d'emploi)ou parce qu'ils aiment l'idée d'avoir des privilèges.

Le faible taux de vaccination est très en corrélation avec la pauvreté mais aussi les déserts médicaux.

Les gens privilégiés le deviennent encore plus et les gens en situation précaire le deviennent encore plus (sachant que ce sont justement souvent des gens qui travaillent dans la restauration et l'hôtellerie).

Cette période nous enseigne beaucoup de choses, et surtout que le Conseil d'Etat ou les différentes institutions comme les défenseurs des droits ne servent à rien. Je n'ai pas trop d'espoir non plus en ce qui concerne la future décision du Conseil Constitutionnel

MembreduBasPeuble

30/07/2021 à 08:22

Je suis d'accord avec vous, notamment sur l'hypocrisie. Et ceux qui se font vacciner parce-qu'ils s'y sentent forcés mais pour qui la pilule a du mal à passer, on les compte comme des personnes pro-vaccin dans les statistiques pour affirmer que l'opinion publique est en faveur du gouvernement. Nous n'avons plus qu'à conserver notre esprit critique et à résister.

Gengi

30/07/2021 à 12:45

A Lyo. Post du 29/07

Bravo je pense comme vous, il ne faut surtout pas faire partie des victimes collatérales et vous n'en dites que trop peu des scandales divers car il y a ceux plus anciens si graves avec le "plus jamais ça". Un me marque particulièrement en lisant grâce à la liberté d'avoir des bibliothèques, celui des koulaks russes qui ne voulaient pas entrer dans le système de collectivisation forcée et voulaient rester plus libres. Des millions sont morts de famine à cette époque des années 1930 car le régime d'alors leur confisquait leurs moyens de production (semences, outils) pour les forcer à adhérer . L'Histoire semble se répéter d'une autre façon !

passortisdelauberge

30/07/2021 à 17:39

La comparaison est abusive : vous pouvez toujours entrer dans une bibliothèque avec un test négatif de moins de 48h.

Koulak

31/07/2021 à 07:56

Les koulaks pouvaient aussi se manger entre eux pour ne pas crever de faim (ce que certains ont hélas fait).

Quand vous aurez à payer entre 50 et 100 € tous les jours à chaque fois que vous aurez besoin d'un service, qui pourra y survivre ?

Voilà la France de Macron : une personne éjectée d'une clinique sans passe sanitaire :

https://www.20minutes.fr/societe/3094267-20210730-pass-sanitaire-oui-clinique-refuse-patiente-pass

La première d'une longue liste...

passortisdelauberge

31/07/2021 à 10:59

Les bibliothécaires savent aussi être plein de ressources pour vous permettre d'emprunter des livres et trouver des solutions. Les positions ne sont pas si tranchées ou unanimes sur le sujet. La période de vacances avec des croisements d'agents, la rapidité avec la quelle il est demandé de mettre des mesures en oeuvre (hélas pas nouvelle) et la diversité des établissements, des services et activités qu'ils proposent complique la tâche des bibliothèques, mais la question qui doit se poser (celle posée depuis le début - et la question du "drive" lors du confinement, de la possibilité d'ouverture quand on reconfinait n'ont pas manqué de susciter des débats entre agents) est "comment continuer à exercer les missions et servir au mieux les publics dans le cadre" ? Aujourd'hui, quitte à mettre les pieds dans le plat, une partie (peut-être épuisée elle aussi par des mois de crise, mais il n'y a pas que cela) n'a pas (ou plus) envie de chercher des solutions.

Bibliobs

31/07/2021 à 00:11

Je ne comprends pas cette mentalité, dans la territoriale. Pour moi, la base, c'est un bâtiment ; et l'hygiène et la sécurité passent avant tout, sinon pas de public.

rez

31/07/2021 à 11:39

pour comprendre donc il faut connaître: le quotidien, les missions, l'importance pour les plus précaires (impossible de se mettre dans leur peau donc au moins soyons prudents à l'heure d’évaluer ce qui peut représenter pour eux)... ajoutons à cela que tout dans la société semble aller vers un monde où les biblios n'auront plus sa place et que les tutelles et gouvernements sont soit absents soit directement antagonistes au développement de ces missions sociales... assez pour justifier les peurs et l'angoisse sur l'avenir des publics et du métier?

peut-être qu'en dédiant 3 petites minutes a penser à cela, vous vous donneriez la possibilité de développer une petite idée sur l'enjeu et même, qui sait, un début de réponse a votre incompréhension...

Chantenay

31/07/2021 à 11:17

Je travaille dans une médiathèque d'une grande agglo.
Je peux vous dire que dans la grande majorité, tout se passe bien lors de la présentation du pass sanitaire.
Un peu comme la majorité de français qui a compris que la vaccination est la solution la moins attentatoire aux liberté...c'est le principal!
Mais ActuaLitté préfère donner dans le sensasionnalisme !

Team ActuaLitté

31/07/2021 à 12:35

Bonjour
Ce que vous appelez sensationnalisme – avec manifestement un contre-sens complet sur l'acception du terme, ce qui vous rend difficile à suivre – est en réalité un ensemble de problématiques posées par une situation nouvelle.
Il est réjouissant que tout se déroule bien dans votre établissement : n'hésitez pas à nous en communiquer le nom et la localisation que l'on puisse faire état de cette réussite.
D'ailleurs, pourquoi ne pas le citer, ce brillant exemple de civisme ?

rez

03/08/2021 à 13:38

oui? vos précaires (pardon par l'expression) ont eu tous accès à la vaccination et à la possibilité d'avoir son passe?

Ceux qui d'habitude viennent utiliser les prises électriques et les toilettes, à passer la journée à l'abri, à faire des trucs super importants (ou juste passer leur temps) sur internet, ceux qui viennent en groupe avec une asso quand vous étés fermés, ont tous sans problème l'accès garanti?

Vous savez aussi pour de bon que personne parmi vos publics potentiels n'a pas été exclu(e)?

génial!

ou peut-être... vous avez juste la paix des publics fidèles et pas précaires qui ne perdent même pas grande chose quand les biblios ferment?

Maelle

31/07/2021 à 16:03

L'absence de pass sanitaire devrait nous dispenser du paiement des impôts ou au moins nous les faire baisser. Je vois pas pourquoi je mettrais mon argent dans des infrastructures dont une partie de la population ne profitera pas.

Pic

04/08/2021 à 13:46

Excellente suggestion. Si pas de droit, pas de devoir. C'est logique.

Du coup, tout les pro-pass devront voir leurs taxes mécaniquement augmenter, par compensation (les infra ne bougeant pas).

J'attends avec impatience voir les pro-pass venir payer ce rattrapage le plus tôt possible...

rez

10/08/2021 à 15:36

je vous mettait tous les deux a faire 100h de TIG dans n'importe quel hôpital... on gagnerait 2 citoyens plus utiles et vous auriez appris a utiliser ce truc invisible qu'on a derrière les yeux et sous les cheveux.

Al

07/08/2021 à 07:37

Je trouve dommage d'imposer le Pass sanitaire aux bibliothèques. Les bibliothèques sont des lieux du quotidien à la différence des salles de spectacle par exemple. Des enfants vont subir le choix des parents de ne pas aller dans ces lieux avec Pass et donc vont être privé du bonheur de fréquenter une bibliothèques, emprunter des documents, etc

rez

10/08/2021 à 15:35

tu sais qu'il y a une épidémie qui a tué déjà 130 mille personnes qu'en France puis tous ceux qui meurent faute des soins spécialisés?

car c'est trop méchant de demander le pass en bibi, mais tu sais, l'autre option c'est encore tout fermer mon chou...

Al

12/08/2021 à 14:36

Les bibliothèques n'ont pas été fermées lors des 2ème et 3ème vagues pourtant les niveaux de contamination et morts étaient largement supérieurs à aujourd'hui. Ah oui les bibliothèques ont été classées essentielles mais maintenant sont reléguées au même niveau qu'un bar... CQFD
Pas de familiarités svp. Juste des arguments car à priori vous en manquez. Merci

MembreduBasPeuble

14/08/2021 à 21:30

Je suis d'accord avec Al. Je vous trouve plus agressif que convaincant. Et puis pourquoi partir du principe que vous êtes supérieur à ceux qui ne pensent pas comme vous ? Il est vrai que l'action du président encourage, avec succès malheureusement, ce genre de comportements, mais ça n'empêche pas de prendre un peu de recul. Aujourd'hui on dirait que pour savoir si quelqu'un est un bon citoyen il faut juste savoir s'il est vacciné, et pour savoir si quelqu'un est en bonne santé il faut juste savoir s'il a le covid ou non. Vous croyez que le fait d'être vacciné fait de vous quelqu'un de bien sous tout rapport, sans reproche, vous met sur un piédestal d'où vous pouvez juger les pauvres pécheurs qui sont contre le pass ?

BATTU Nadia

09/09/2021 à 16:49

A 86 ans, je ne peux même plus retourner mes livres à la bibliothèque pourtant très peu fréquentée. Je me désolais de voir aussi peu de lecteurs. Tout est fait pour nous pousser à la vaccination, on peut se poser des questions.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

2022 : le budget de la Culture a fixé à 4,083 milliards €, “effort historique"

Dans un communiqué de presse, Roselyne Bachelot indique que l’année 2022 sera faste pour son ministère : après les 3,805 milliards € de 2021, une hausse est prévue, traduisant « un effort historique de l’État en faveur des politiques culturelles ». Avec 40,83 milliards € (hors audiovisuel public), cette hausse de 15 % représente 507 millions € de mieux qu’au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

22/09/2021, 17:51

ActuaLitté

Le Centre national du livre vise la Diffusion avec Marie Ameller

La présidente du CNL l’avait assuré à plusieurs reprises : le secteur de la Diffusion, qui échappait quelque peu à l’établissement, fera l’objet d’une attention toute particulière. La première étape fut le lancement d’une étude portant sur la situation des acteurs indépendants du marché, et leurs besoins. Nouvelle marche : la nomination de Marie Ameller, qui prend le poste de cheffe de la diffusion au Centre. 

22/09/2021, 09:52

ActuaLitté

Livre : la Région Île-de-France débloque 260.000 € de subventions

Ce 22 septembre, 7 rapports du secteur culture (FoRTE, cinéma, éducation artistique et culturelle, livre, arts plastiques, patrimoine, etc.) seront soumis au vote de la Commission permanente de la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse. Parmi ces documents, le secteur du livre devrait bénéficier de 261.866 € d’aides, sous la forme de subventions.

20/09/2021, 16:48

ActuaLitté

Grèves renconduites en bibliothèques contre le Pass sanitaire

Les mouvements de grève se suivent et se rassemblent et se ressemblent, en bibliothèques. Le syndicat SUD Collectivités Territoriales Brest Métropole a diffusé ce 18 septembre un tract invitant à un débrayage ce 22 septembre à 12 h 30. Il interviendra cette fois-ci devant la médiathèque Jo-Fourn-Europe. Avec une nouvelle séance de lectures d’histoire pour enfants, débutée la semaine dernière à Bellevue. 

18/09/2021, 11:11

ActuaLitté

Cannabis : “La prohibition a lamentablement échoué” 

Amplement critiqué pour ses positions sur la dépénalisation de drogues – au point d’être déchu de la citoyenneté d’honneur accordée par la ville de Vérone – Roberto Saviano en appelle une fois de plus à la réflexion. Dans les colonnes du Corriere della Sera, il demande un référendum, toujours avec les mêmes arguments : soustraire aux organisations mafieuses des millions d’euros issus de ce commerce…

17/09/2021, 11:29

ActuaLitté

Pass sanitaire : “Le rôle social des bibliothèques est désavoué”

L’enquête auprès des personnels de bibliothèques qu’a initiée l’ABF a rencontré un certain succès. Si l’on compte près 20.000 agents publics dans les établissements, ils étaient plus de 1445 à avoir répondu en moins de 24 heures. Les données collectées confortent les premières analyses que nous communiquions hier. La présidente de l’Association des bibliothécaires de France, Alice Bernard, en tire elle-même quelques conclusions.

17/09/2021, 10:02

ActuaLitté

Premier prix Goncourt, orignaire de Martinique, pas de bibliothèque pour René Maran

Mort en mai 1960, René Maran avait obtenu le prix Goncourt en 1921 avec Batouala, sous-titré alors « véritable roman nègre ». Un scandale alors, un succès pour Albin Michel son éditeur — qui a choisi de rééditer l’ouvrage, préfacé par Amin Maalouf. Mais la presse, vindicative et peu en phase, y voit la victoire d’un noir qui pour la première fois était en lice pour le Goncourt. Étonnamment, l’hommage prévu à Bacalan (Gironde), a lui aussi pris le large…

15/09/2021, 10:17

ActuaLitté

Après Giono, Proust : la tournée littéraire d'Emmanuel Macron

Le président de la République s’offre une promenade à travers le territoire, avec quelques grandes bouffées de littérature. La semaine passée, il avait rencontré la fille de Jean Giono, à Manosque. « Je dois beaucoup à Giono », assurait Emmanuel Macron dans Le Point. Mais la suite des événements sera plus classique encore, avec un retour à la mère des madeleines : Proust.

13/09/2021, 12:41

ActuaLitté

Bibliothèques : “refuser l’entrée aux enfants de 12 ans”, le Pass sanitaire fait rage

Depuis le 9 août, le seuil de 50 personnes a été abrogé, impliquant une vérification du Pass sanitaire dès le premier entrant dans un établissement recevant du public. Et dans les rangs des bibliothécaires, les voix continuant de protester contre cette mesure de contrôle s’unissent. Les appels à la grève se répandent sur tout le territoire, depuis la capitale jusqu’à, récemment, la ville de Nantes.

13/09/2021, 10:36

ActuaLitté

Quelle ville obtiendra de créer une Maison de la presse en France ? 

On l’aurait oubliée, cette Maison du dessin de presse, que l’Élysée avait voulu, et que le ministre de la Culture de l’époque, Franck Riester, avait portée. En janvier 2020, le Covid n’avait pas encore mis au tapis les pays et la planète, et pourtant un couac avait déjà résonné. Pour autant, le projet mis en suspens est très attendu, comme le pointe une tribune que déclenche Maryse Wolinski, veuve de Georges — l’une des victimes de l'attentat de Charlie Hebdo.

06/09/2021, 17:04

ActuaLitté

Cartographier l'illettrisme : les hommes de plus de 45 ans très concernés

À l'approche des Journées nationales d'action contre l'illettrisme, l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) publie le premier Atlas de l'illettrisme, dont l'objectif est de mieux cerner les publics touchés, ou encore quels territoires sont particulièrement concernés.

06/09/2021, 11:11

ActuaLitté

Michel Roseau nommé directeur général de la Comédie-Française

Michel Roseau, selon un arrêté de la ministre de la Culture en date du 2 septembre 2021, est nommé directeur général des services de la Comédie-Française. Il succède ainsi à Kim Pham, nommé en septembre 2014.

06/09/2021, 10:03

ActuaLitté

Enquête, couverture territoriale... L'action contre l'illettrisme se renforce

Du 6 au 12 septembre prochain, les Journées nationales d'action contre l'illettrisme prendront place, pour leur 8e édition, partout en France. Différents événements de sensibilisation labellisés par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme sont prévus, ainsi qu'une campagne. Par ailleurs, avec la lecture grande cause nationale à l'arrière-plan, l'action contre l'illettrisme devrait gagner en moyens dans les prochains mois.

02/09/2021, 15:25

ActuaLitté

Présidentielles 2022 : traduction, Europe, jeunes, le programme culturel des socialistes

Le parti socialiste peut effectuer le constat, « une nation divisée, des Français épuisés », le projet politique qu’a porté Olivier Faure lors du meeting de Blois laisse songeur. Il est temps de vivre mieux, un titre aguicheur et nourri d’espoirs, qui pour son versant culturel laisse plutôt entrevoir la traversée du désert. Difficile d’imaginer Anne Hidalgo à la tête d’un État, avec un pareil programme.

01/09/2021, 09:03

ActuaLitté

Sébastien Cavalier nommé président de la SAS Pass Culture

Directeur de l'action culturelle de la ville de Marseille, Sébastien Cavalier a été nommé président de la société par actions simplifiée « pass Culture », elle-même chargée du développement de cet outil culturel. Il remplace ainsi Damien Cuier, qui en avait pris la tête en 2019.

01/09/2021, 08:46

ActuaLitté

La Région Grand Est à la croisée du livre et du cinéma

La Région Grand Est met en œuvre une action inédite autour de l’adaptation littéraire vers l’audiovisuel, via la valorisation de la production littéraire régionale. Pour cette édition 2021, cinq ouvrages ont été sélectionnés par un comité de lecture pour leur œuvre présentant un fort potentiel d'adaptation. En outre, douze auteurs sont accompagnés dans le cadre d'une formation destinée à travailler autour de leur travail d’adaptation à l’écriture scenaristique.

31/08/2021, 11:07

ActuaLitté

Droit d'auteur : une loi pour transposer la directive européenne en France

Le Conseil des ministres de ce 25 août sentait la rentrée des classes : outre le protocole sanitaire en vigueur dans les établissements scolaires, le ministère de la Culture a fait ses devoirs. Après s'être fait taper sur les doigts par la Commission européenne pour ne pas avoir assez largement transposé la directive, la rue de Valois annonce un projet de loi.

26/08/2021, 15:08

ActuaLitté

Daniel Zielinski, garant de la langue française au ministère des sports

Un arrêté du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports en date du 27 juillet 2021 nomme Daniel Zielinski, inspecteur général de l'éducation, du sport et de la recherche, haut fonctionnaire de la terminologie et de la langue française au ministère chargé des sports.

23/08/2021, 11:22

ActuaLitté

Nénuphar bientôt nénufar ? La réforme de l’orthographe qui divise la Suisse

En 2016, l’Académie française avait décidé de réaliser une nouvelle réforme de l’orthographe, qui a fait particulièrement polémique. Aujourd’hui encore, elle continue de diviser, en Suisse. Une pétition a été mise en ligne pour manifester le désaccord d'une partie de la population à l'égard de ces modifications orthographiques. Celle-ci a déjà recueilli plus de 3800 signatures. 

20/08/2021, 08:31

ActuaLitté

Ministère de la Culture : Yannick Faure, chef du service des affaires juridiques et internationales

Par un arrêté du 12 août 2021 pris par le Premier ministre et la ministre de la Culture, Yannick Faure, maître des requêtes au Conseil d'État, est nommé chef du service des affaires juridiques et internationales au secrétariat général du ministère de la Culture, pour une durée de trois ans, à partir du 1er septembre prochain.

16/08/2021, 11:37

ActuaLitté

Josée Marie Lo Thong nommée directrice des affaires culturelles de La Réunion

Un arrêté pris par le Premier ministre, le ministre des Outre-mer et la ministre de la Culture a nommé Josée Marie Lo Thong directrice des affaires culturelles de La Réunion, à compter du 1er septembre prochain, pour une durée de quatre ans.

16/08/2021, 09:54

ActuaLitté

Le port du masque de nouveau obligatoire dans certaines bibliothèques

45 millions de Français ont reçu au moins une première injection de vaccin contre le Covid-19, mais l'épidémie et le taux d'incidence du virus, très surveillé, repart à la hausse dans certaines régions. Le gouvernement a annoncé le retour prochain de l'obligation du port du masque dans les établissements recevant du public, notamment les bibliothèques.

12/08/2021, 13:01

ActuaLitté

Manifestation, Pass sanitaire et antisémitisme : Joann Sfar censuré

La confusion qui règne, s’installe et plonge le pays dans un véritable marasme s’est concrétisée avec cette pancarte antisémite. À Metz, durant le rassemblement d’opposition au Pass sanitaire, un message ouvertement antisémite défilait, tenu d’une main ferme par une femme, depuis interpellée. Mais une fois encore, les ramifications sur les réseaux sociaux prennent d’étranges formes.

10/08/2021, 11:08

ActuaLitté

Pass sanitaire obligatoire pour les bibliothèques, foires et certaines librairies

Le décret n° 2021-1059 du 7 août 2021, publié au Journal officiel ce 8 août, vient mettre en application les dispositions inscrites dans la loi adoptée quelques jours plus tôt, précisant les nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Accéder aux bibliothèques nécessitera désormais un pass sanitaire — ou un examen de dépistage de moins de 72 heures —, ce qui s'applique également aux foires et éventuellement à certaines librairies.

09/08/2021, 10:04

ActuaLitté

Objectifs de développement durable : 0,55 % du revenu national brut investi par la France

Les Nations Unies ont défini 17 objectifs de développement durable (ODD), destinés à améliorer la situation de la planète et de ses habitants, quel que soit leur pays de résidence. Inscrits dans l'agenda 2030, les ODD doivent notamment éradiquer la pauvreté et garantir la prospérité pour tous... La loi n° 2021-1031 du 4 août 2021 précise la participation de la France dans l'accomplissement des ODD.

05/08/2021, 10:29

ActuaLitté

Livre et lecture en prison : un nouveau protocole en 2021

Malgré une attention nouvelle des autorités pour la lecture en prison, l'accès aux ouvrages reste compliqué dans les établissements pénitentiaires. Une nouvelle convention sera signée en 2021 par les ministères de la Justice et de la Culture, destinée à améliorer, semble-t-il, la situation.

04/08/2021, 16:56

ActuaLitté

Les ministres du G20 réunis à Rome opposent la culture à la pandémie

Ces 29 et 30 juillet, l’Italie conviait les ministres de la Culture du G20. L’occasion de « réaffirmer le rôle essentiel de la culture pour le développement durable de nos sociétés et la nécessité de la promouvoir et de la protéger », indiquent les ministres. Et ce, tout particulièrement dans le contexte de pandémie mondiale. Les industries créatives seront ravies de savoir les ministres raccords…

02/08/2021, 10:18

ActuaLitté

Le journaliste Richard Werly nommé chevalier des Arts et Lettres

Un arrêté du 22 juillet de la ministre de la culture, Roselyne Bachelot, avec l’avis du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, a nommé comme chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres Richard Werly. Ce journaliste suisse, diplômé de Sciences Po, est correspondant du Temps à Paris.

30/07/2021, 12:10

ActuaLitté

France : Le génie des Alpages et F’murrr, entrent dans les collections nationales

En avril 2018, les éditions Dargaud annonçaient la mort de Richard Peyzaret, alias F’murrr. Créateur d’une bande dessinée au personnage indolent et splendide, il vient d’entrer dans les collections nationales. Ainsi, 238 planches originales, dessins et manuscrits ouvrent une nouvelle ère dans les liens entre la bande dessinée et la France.

30/07/2021, 11:02

ActuaLitté

Aides et subventions : 24 millions € pour la culture en Île-de-France

Au cours de sa dernière délibération avant le repos estival, le Conseil régional d’Île-de-France s’est retrouvé pour quelques ultimes votes et adoptions. Au menu, les budgets de subventions, les aides au Covid et autres affectations, dans le cadre de la politique régionale du livre. Le tout sous le regard vigilant de la présidente de Région, Valérie Pécresse.

29/07/2021, 10:29

ActuaLitté

Fabrice Morio reconduit à la tête de la Drac Centre-Val de Loire

Un arrêté de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin, signé le 20 juillet dernier, reconduit dans ses fonctions de directeur régional des affaires culturelles de la région Centre-Val de Loire Fabrice Morio, pour une durée de deux ans à compter du 1er septembre prochain.

28/07/2021, 11:09

ActuaLitté

Santé, obésite et lecture inclusive : Sarcelles, zone d'expérimentation

Nourrir le corps et l’esprit… mais savoir aussi comment bien alimenter l’un et l’autre. Deux initiatives parallèles viennent de voir le jour à Sarcelles (Val-d’Oise), impulsées par Mobidys, en faveur de la lecture et de l’accessibilité. L’autre découle des actions de Bibliothèques Sans Frontières, cette fois concernant la santé et l’alimentation, justement. Toutes deux ciblent les jeunes, avant tout.

26/07/2021, 11:47

ActuaLitté

#LivreEnVie : les liens qu'entretiennent les Français avec la lecture

Franceinfo canal 27 et le Centre national du livre (CNL) proposent cet été de partir à la rencontre des Françaises et des Français pour découvrir leur rapport à la lecture. #LivreEnVie sera diffusé du 26 juillet au 8 août 2021 à 14 h 50 sur Franceinfo canal 27, en multidiffusion : une coproduction Franceinfo/CNL. Les vidéos seront également diffusées sur le site et les réseaux sociaux du CNL.

26/07/2021, 10:20

ActuaLitté

Paris : des bibliothèques en grève contre le Pass sanitaire

Les usagers, pas plus que les personnels, ne semblaient emballés à l’idée qu’un Pass sanitaire soit exigé pour entrer dans une bibliothèque. Rendu toutefois obligatoire pour tout espace culturel accueillant du public, cet outil irait en effet à l’encontre des missions mêmes des établissements de prêt. Or, le décret d’application, s’il ne laisse plus planer de flou concernant la vérification des cartes d’identité, reste implacable sur le Pass.

24/07/2021, 13:18

ActuaLitté

Inchangé en 64 ans : l'ordre des Arts et des lettres comptera un membre de plus

Le grand chancelier de la Légion d’honneur n’a manifestement pas vu d’objection sur le principe. Moralité, Jean Castex, Premier ministre et Roselyne Bachelot, officiant à la Culture ont validé le principe. Le décret 2021-971 modifie donc son prédécesseur du 2 mai 1957. Et ajoute dès lors un membre de droit supplémentaire à l’ordre des Arts et des Lettres.

23/07/2021, 11:06

ActuaLitté

Le quartier Richelieu, à Paris, au coeur d'un projet de recherche

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, et Éric de Chassey, directeur général de l’INHA, ont signé le 19 juillet 2021, une convention de mécénat pour le projet de recherche « Richelieu. Histoire du quartier », qui vise à retracer l’histoire du quartier que partagent les deux institutions.

20/07/2021, 10:49

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Des romans adaptés pour adultes dyslexiques lancés en Angleterre

Des livres adaptés à la dyslexie, ça existe. C’est en tout cas ce que prouve Alistair Sims, fondateur de BOTH Press, basée à Somerset, au sud de l'Angleterre, qui vient de publier huit livres adaptés à la dyslexie. Pour ce faire, il a lancé une campagne Kickstarter où il a réussi à récolter 6300 £ plus tôt en 2021. Ces premières adaptations, désormais disponibles, incluent notamment des œuvres de l’auteur de fantasy/science-fiction, Adrian Tchaikovsky, ou une offre classique, L’homme qui voulut être roi, de Rudyard Kipling.

24/09/2021, 07:55

ActuaLitté

Julien Peyrafitte devient directeur commercial France de Fnac Darty

Le groupe Fnac Darty annonce la nomination de Julien Peyrafitte au poste de Directeur commercial France. Il a pris ses nouvelles fonctions le 23 août 2021 et a intégré le comité exécutif de Fnac Darty. Il succède ainsi à Benoit Jaubert. 

23/09/2021, 16:34

ActuaLitté

Une Bibliothèque Haruki Murakami inaugurée à Tokyo

Les lecteurs japonais fidèles du plus célèbre des écrivains japonais contemporains, Haruki Murakami, l'attendaient avec impatience : une bibliothèque entièrement consacrée à l’œuvre de l’auteur de Kafka sur le rivage (trad. Corinne Atlan) ouvrira ses portes au public ce 1er octobre. Les aficionados de l’écrivain, comme les passionnés de littérature, pourront notamment y découvrir les archives littéraires de l’auteur, comme une réplique du bureau de l’écrivain, ou encore un studio de radio.

 

23/09/2021, 15:49

ActuaLitté

De l’intime à l'extime : Henri-Frédéric Amiel, défricheur de l'inconscient

Dès lundi 27 septembre, 200 ans jour pour jour après la naissance d’Henri-Frédéric Amiel (1821-1881), la Bibliothèque de Genève publie un podcast exclusif et raconte l’histoire du journal intime. Une histoire en 5 épisodes consacrée à cette figure genevoise, professeur de littérature et de philosophie, pionnier de l’écriture intime et l’un des premiers à utiliser la notion d’inconscient. Un podcast à savourer chaque mois jusqu’en décembre 2021.

23/09/2021, 15:47

ActuaLitté

Bolloré : garder le meilleur d'Editis et Hachette pour créer un nouveau groupe ?

L’annonce d’une OPA de Vivendi sur Lagardère a déchaîné un vent de folie : le démantèlement du groupe d’Arnaud, déjà dénoncé par Arnaud Nourry, la fin de l’identité Hachette, la concentration… Et les analyses dans la presse se suivent, toujours avec des perspectives alarmistes. Mais si, hypothèse de travail, Vincent Bolloré n’avait pas en tête de faire engloutir Hachette par Editis ? Mais au contraire, de produire une entité tierce ?

23/09/2021, 14:52

ActuaLitté

Panisperna 200 : une nouvelle librairie indépendante à Rome

Une nouvelle librairie indépendante ouvre ses portes dans la Via Panisperna à Rome, dans le quartier Monti. À cette occasion, le groupe Librerie scatenate a été créé, comprenant sept entreprises à Milan, Rome, Gênes, Procida, Camogli et Ventotene.

23/09/2021, 11:56

ActuaLitté

Pour que savoir lire rime avec aimer lire: Tilt !, une nouvelle collection chez Milan

À 8 ans, les fondamentaux de l’apprentissage de la lecture sont acquis mais « savoir lire » ne rime pas toujours avec « aimer lire », relève la maison d'édition. En effet, c’est à cet âge que se produit le déclic de la lecture, celui qui amène le plaisir de lire... pour toute la vie ! La nouvelle collection Tilt ! ambitionne d’alimenter l’amour de la lecture grâce à de nouveaux romans.

23/09/2021, 11:13

ActuaLitté

Pour une littérature belge à dimension internationale

Du 1er novembre au 6 décembre 2021, la diversité du livre francophone de Belgique sera célébrée à travers une grande opération de promotion intitulée « Lisez-vous le belge ? ». L’objectif ? Faire (re)découvrir au grand public, toute génération confondue, un panel varié de genres littéraires : du roman à la poésie, de l’essai à la bande dessinée, des albums jeunesse au théâtre.

23/09/2021, 08:49

ActuaLitté

Du nouveau pour la rentrée chez Tohu Bohu

TohuBohu éditions qui était diffusé par Médias-Diffusion et distribué par MDS depuis 2016 sera diffusé et distribué par Harmonia Mundi Livres à compter du 1er janvier 2022.

23/09/2021, 08:07

ActuaLitté

Sirotez du vin en lisant un livre : un bar-librairie unique

Les visiteurs du Leopold's Books Bar Caffè peuvent se demander s’ils sont entrés dans une librairie ou un bar. Pas besoin de se poser la question, les deux mon capitaine. Ce concept hybride, créé récemment et situé près de l’Université du Wisconsin-Madison aux États-Unis, est un lieu idéal pour ceux qui aiment s’installer pour lire une fiction servie avec un verre. Une boutique concept, mi-librairie-mi bar, pour passer un moment gai, et socialiser autour d’une passion commune : la littérature.

23/09/2021, 07:39

ActuaLitté

La tablette de Gilgamesh volée enfin rendue à l'Irak

L'épopée de Gilgamesh semble enfin prendre fin... La tablette vieille de 3600 ans avait été retrouvée entre les mains d’une enseigne de loisirs créatifs américaine. Saisie par le ministère de la Justice américaine en 2019, elle sera bien restituée à l’Irak, dont le territoire recouvre l’ancienne Babylone d’où est originaire la tablette millénaire. Le tout, garanti par la Convention de 1970 de l’Unesco.

22/09/2021, 17:27

ActuaLitté

Wolverine, Star-Lord et Veuve noire ont leur podcast chez Apple

DC Comics avait choisi Spotify, logiquement Marvel a opté pour Apple : dans la guerre des podcasts qui se déroule dans nos oreilles ébahies, la Maison des Idées avance ses pions. Le service Apple Podcast diffuse, sur abonnement, une série d’émissions originales, scénarisées ou non, puisant dans la liste des personnages de Marvel. 

22/09/2021, 12:58

ActuaLitté

Littérature jeunesse : des oeuvres à “prendre au sérieux”

La créatrice de Charlie et Lola, Lauren Child, appelle à un changement d’attitude envers les livres pour enfants. Et pour ce faire, l’ancienne lauréate des enfants lancera ce soir son manifeste. Le message principal : non, la création à destination des enfants n’est pas de moindre importance par rapport à la littérature dite « adulte ». Les livres pour enfants doivent être pris au sérieux, et ceux qui les lisent tout autant.

 

22/09/2021, 12:01

ActuaLitté

Feltrinelli : promouvoir la petite édition en librairie

20 petits et moyens éditeurs seront mis en avant dans les librairies LaFeltrinelli pendant plus d'un mois afin de promouvoir la bibliodiversité. Une initiative intéressante, en faveur de la diversité éditoriale et de la « pluralité des voix et des histoires ».

22/09/2021, 11:42

ActuaLitté

Le label Print Ethic poursuit son essor dans les industries graphiques

Initié à l’automne 2018 par l’Union Nationale des Industries de l’Impression et de la Communication (UNIIC), et géré par Institut de Développement et d’Expertise du Plurimédia (l’IDEP), le label Print Ethic est le label RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de la branche des industries graphiques. Aujourd’hui, l’IDEP affirme que 16 entreprises ont été labellisées, dont 5 en 2021. 40 imprimeries se sont déjà engagées dans le processus de labellisation, toujours selon l’institut. Une volonté affichée des entreprises de la branche à s’engager dans une démarche responsable et éthique.

22/09/2021, 11:24

ActuaLitté

Marie-Madeleine Rigopoulos, directrice artistique du Festival du Livre du SNE

Secret de polichinelle depuis quelques jours, la direction artistique du nouvel événement qu'organisera le SNE a été confiée à Marie-Madeleine Rigopoulos. Elle quitte donc Nancy et Le livre sur la place, qu'elle dirigeait depuis trois ans, pour une nouvelle aventure parisienne. 

22/09/2021, 10:00

ActuaLitté

Zep s'intéresse à Jesus, sa vie, son oeuvre en 20 épisodes...

Depuis quelques jours, la RTS, Radio Télévision Suisse, propose une série, également diffusée sur Couleur 3, réalisée par le dessinateur Zep et le réalisateur Gary Grenier. La vie de J.C. est une série plutôt dans la veine de ce que les Monty Python avaient produit avec La vie de Brian. Des aventures farfelues, à l’image de la lecture qu’on pourrait avoir de la Bible, avec un petit prisme amusé…

 

22/09/2021, 09:34

ActuaLitté

L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion

La maison d’édition L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion à compter du 1er octobre 2021, apprend-on de l'éditeur. Créée en 2017, la structure cherche à défendre une création littéraire contemporaine au style affirmé. 

22/09/2021, 07:59

ActuaLitté

Clément Ribes quitte Christian Bourgois éditeur

Dans un communiqué, Christian Bourgois éditeur annonce le prochain départ de Clément Ribes après un peu plus de deux années de collaboration. 

21/09/2021, 18:03

ActuaLitté

Le rapprochement Editis/ Hachette Livre préoccupe les libraires

Voilà une petite semaine, le groupe Vivendi annonçait une OPA sur le groupe Lagardère, en officialisation le rachat des parts d’Ambert Capital. Pour l’industrie du livre, le cœur de ce rapprochement capitalistique se concentre sur Editis et Hachette Livre. La prise de contrôle, espérée, fait réagir le Syndicat de la librairie française — alors qu’étonnamment, le Syndicat national de l’édition est resté silencieux…

21/09/2021, 17:52

ActuaLitté

La librairie Stendhal de Rome ouvre la cage aux oiseaux

Les oiseaux encagés ne peuvent que nous attrister, mais quand il s’agit de beaux dessins pleins de poésie, on ne peut qu’en profiter. Les artistes illustrateurs Caroline Chaix et Régis Lejonc ont exposé, trois jours durant, à la Librairie française de Rome, leurs oiseaux déssinés et découpés. Un travail, fruit de leur résidence à la Villa Médicis qui dura deux semaines, pour le plus grand plaisir des habitués de la Librairie Stendhal, mais également des curieux.  

21/09/2021, 15:46

ActuaLitté

Ventes : démarrage colossal du livre de Zemmour avec plus de 80.000 exemplaires

INFO ACTUALITTÉ - Depuis sa mise en vente le 15 septembre, dans des conditions plus que rocambolesques, le livre d’Éric Zemmour fait jaser — qu’il s’agisse de petites coquilles ou de citations introuvables. Mais toute l’édition redoutait le coup de bambou de la première semaine de commercialisation. 200.000 exemplaires imprimés, 150.000 mis en place… Le lancement  était explosif pour La France n'a pas dit son dernier mot.

21/09/2021, 15:00

ActuaLitté

Une librairie japonaise lutte contre les discriminations sociales

Dans un pays très normé et « socialement correct » comme le Japon, une librairie prend position contre les a priori sociaux. Une librairie de Kyoto a en effet décidé de mettre en place un coin de titres sur l’eugénisme et l’histoire du bien-être social. La raison : un célèbre youtubeur japonais, DaiGo, s’est permis de dénigrer la vie des sans-abri et d'autres personnes bénéficiant d'une assistance sociale sur la célèbre plateforme américaine.

21/09/2021, 11:38

ActuaLitté

Brésil : le réseau de lecteurs Skoob racheté par Americanas

Le plus grand réseau de lecteurs du Brésil vient de passer dans les mains de la société de distribution Americanas. Disposant de chaînes de magasins à travers tout le territoire, créée en 1929, la société a plus que pignon sur rue. Et désormais, dispose d’un outil de vente de livres colossal : 8 millions d’utilisateurs.

21/09/2021, 11:07

ActuaLitté

Une conspiration d'éditeurs pour rendre Amazon plus puissant : “illogique”

Les poursuites lancées contre Amazon et les cinq plus grands groupes éditoriaux américains exaspèrent : le tribunal fédéral de New York qui doit trancher, acceptera-t-il de rejeter le recours collectif ? Ce dernier accuse les parties de fixer secrètement un prix aux livres numériques, au détriment des consommateurs. Retour dans un mauvais rêve pour HarperCollins Publishers, Hachette Book Group, Penguin Random House, Simon & Schuster et Macmillan.

21/09/2021, 10:22

ActuaLitté

Petits arrangements du jury dans la sélection du Prix Goncourt 2021

Ce 7 septembre, l’Académie Goncourt levait le voile sur les ouvrages retenus pour l’édition 2021 de son prix. Considérant que le dernier lauréat, Hervé Le Tellier a vendu plus d’un million d’exemplaires de son livre lauréat de 2020, les attentes sont grandes. Mais la présence de François Noudelmann dans la sélection, pour son premier roman, pose quelques épineux problèmes éthiques. Voire moraux ?

21/09/2021, 09:24

ActuaLitté

TikTok fait vendre des livres 

Entre le marketing et la communication, quel espace reste-t-il pour les livres ? Une conférence organisée par le Bookseller laisse entendre que les ventes de ces derniers mois en jeunesse ont été largement dans le vert. Une croissance de 11 %, tirée par les albums, la non fiction… Et dans le même temps, le segment Young Adult explose avec 61 % de mieux… grâce à TikTok ?

20/09/2021, 18:00

ActuaLitté

L'introuvable citation qu'Éric Zemmour prête à Huntington dans son livre

Selon les premières données, qui restent à confirmer, on approcherait des 60.000 ventes pour le dernier livre d’Éric Zemmour. Épinglé pour une faute d’orthographe dès la première ligne, l’auteur se fait également rattraper pour une citation qui pose quelques interrogations. Le professeur de science politique Samuel P. Huntington, se retrouve en effet dans La France n’a pas dit son dernier mot. Mais nul ne retrouve l’existence de ce passage.  

20/09/2021, 16:43

ActuaLitté

Stéphanie Chevrier remplace Vanessa Springora chez Julliard

Stéphanie Chevrier prend la direction des éditions Julliard, tout en demeurant directrice des éditions La Découverte. Cette évolution fait suite au souhait de Vanessa Springora de se consacrer davantage à l’écriture. Stéphanie Chevrier sera accompagnée de Marine Lormeau, qui est nommée secrétaire générale de Julliard en addition de son poste actuel de secrétaire générale des éditions La Découverte.

20/09/2021, 16:37

ActuaLitté

Création de l'Institut Histoire et Lumières de la pensée, avec un prix littéraire

L’Institut Histoire et Lumières de la Pensée a réuni son premier conseil d’administration vendredi 17 septembre 2021. Créé par Olivier Bétourné (président) et Elisabeth Roudinesco (vice-présidente), cet institut indépendant se donne pour première tâche de faire fructifier le produit de deux trajectoires intellectuelles – archives, publications, bibliothèque – qui n’ont cessé de s’enrichir mutuellement depuis trente-cinq ans. 

20/09/2021, 15:20

ActuaLitté

“Interdit aux chiens et aux non vaccinés” : les librairies Payot victimes d'affichages nauséeux

Les internautes en restaient médusés, en voyant les premières images traverser les réseaux sociaux. Des affiches indiquant que l’accès aux librairies Payot était refusé « aux chiens et aux non-vaccinés » sont apparues durant le week-end à Genève. Ces avertissements ont par ailleurs fleuri sur d’autres commerces de la ville, qui les a découverts le dimanche matin.

20/09/2021, 13:31

ActuaLitté

Mangas : une explosion sur le marché italien ?

L'édition limitée du numéro 98 de One Piece (publié par Star Comics), le célèbre manga d'Eiichiro Oda a occupé la première place du classement des livres les plus vendus en Italie au cours de la première semaine de septembre. Avec 14.800 exemplaires vendus, selon le rapport du supplément Tuttolibri de La Stampa, sans compter les ventes en ligne, cette réussite interroge sur le marché italien du manga.

20/09/2021, 11:58

ActuaLitté

L'inventivité en bibliothèque à l'honneur en Nouvelle-Aquitaine

Pour la septième année consécutive, l'agence culturelle ALCA Nouvelle-Aquitaine organise la Journée régionale de l’inventivité en bibliothèque. L'événement se déroulera cette année au Palais des Congrès et à la bibliothèque MA.AT d’Arcachon le mardi 21 septembre 2021. L’invitée de l’année sera la bibliothèque Les Franciscaines de Deauville, nouveau pôle culturel de la ville.

20/09/2021, 11:32

ActuaLitté

Caroline Lamoulie devient directrice éditoriale d’HarperCollins

Caroline Lamoulie, en mission depuis novembre 2020 auprès de l’équipe éditoriale et de la Direction générale assurée par Emmanuelle Bucco-Cancès, se voit confier la direction éditoriale d’HarperCollins, qui publie notamment Don Winslow, Claire Favan, Jonathan Lehmann, Gloria Steinem, Gringe, Emilie Guillaumin, Nicolas Maleski ou André Manoukian.

20/09/2021, 10:33

ActuaLitté

Disparition de Françoise Bernard, cuisinière centenaire

Françoise Bernard, née Andrée Jonquoy le 2 mars 1921 à Paris, a révolutionné la cuisine familiale, indique la maison Hachette Pratique. Et d’annoncer le décès de l’autrice, survenu ce 19 septembre. Elle avait 100 ans.

20/09/2021, 09:27

ActuaLitté

Pour les jeunes, la rentrée littéraire “n'a pas grand intérêt”

Moteur financier largement épaulé par les prix remis durant l’automne, la rentrée littéraire pèse lourd dans les finances de ses participants — les maisons de littérature blanche. Avec près de 500 romans publiés durant la période, l'attention est plus importante, et la période propice pour vendre. A condition que le public réponde présent.

18/09/2021, 16:37