2019 : le chiffre d'affaires des éditeurs en croissance de 5 %

Clément Solym - 28.09.2020

Edition - Economie - chiffre affaires éditeurs - ventes livres 2019 - éditeurs livres auteurs


C’est là tout le paradoxe d’un rapport d’activité : l’année 2019 s’est conclue avec une progression de 5 % des ventes, avec 435 millions d’ouvrages vendus. Et tous les segments avaient de belles couleurs – avant que la crise Covid ne sape le moral de toute l’industrie. 


 

D’ordinaire communiqué en juin, le rapport d’activité du SNE 2019/2020 vient tout juste de sortir. Mais l’ambiance est plombée par la crise Covid qui a durement touché : un quart des maisons estime qu’elles perdront plus de 40 % de leur CA sur 2020, selon une enquête du SNE. 18 % des nouveautés de 2020 seront d’ailleurs reportés ou annulés.

Et la fragilisation des maisons se retrouve sur trois points : 

> Un redémarrage des librairies et des points de vente assez lent. 
> Une baisse de la demande des lecteurs, qui pourraient avoir d’autres priorités que le livre et la lecture une fois sortis du confinement. 
> Des ressources financières insuffisantes pour accompagner l’effort de reprise.
 
Le bilan de la crise s’écrit chaque jour un peu plus, mais en attendant, revenons à 2019. Avec 5,09 % de hausse du chiffre d’affaires, ce sont 2,806 milliards € générés par les éditeurs qui ont été réalisés. En 2018, 2,67 milliards € avec 419 millions d’exemplaires vendus — 435 millions en 2019. 

Même l’édition numérique a profité d’une embellie, avec 232,3 millions € réalisés, soit 9,2 % de croissance. Les ventes numériques représentent désormais 8,72 % des ventes éditeurs — bien que les secteurs professionnel et universitaire continuent de peser massivement : 163,8 millions € en 2019, contre 157,3 millions € l’an passé. 

Autre grand rendez-vous manqué, celui de 2020 Année de la BD en France. Pourtant, sur 2019, le secteur a encore connu une hausse des ventes avec 11,3 % de croissance, soit 30,7 millions €. En valeur, c’est la 6e catégorie de l’édition en France. 

Mais 2019 fuit résolument l’année de l’édition scolaire, qui enregistre une progression de 35,9 % — pour représenter 14,6 % du marché du livre l’an passé. L’entrée en vigueur des réformes du lycée et de la voie professionnelle, préparée par Jean-Michel Blanquer en 2018, n’y est pas étrangère.


On peut retrouver l’intégralité du rapport d’activité à cette adresse ou ci-dessous.


 

illustration : IvanPais  CC0



Commentaires
Etrange ces infos contradictoires sur l'état des lieux: entre les articles (y compris dans Le Monde) saluant "l'euphorie" dans les librairies et les perspectives exposées ici, c'est le grand écart. Que croire?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.