#Auteurs

Place nette au CNL : le ministère de la Culture balaye toute dissidence

Les nominations dévoilées, le Centre national du Livre dispose donc d’un nouveau conseil d’administration : deux arrivées, donc deux départs, que l’on n’osera pas corréler. Pourtant, cette nouvelle composition interroge, autant qu’elle laisse songeur. Quels seront les interlocuteurs de la présidente, Régine Hatchondo, et quelle ligne forment-ils, en écho au ministère de la Culture qui les a nommés ?

Le 24/03/2021 à 12:30 par Nicolas Gary

12 Réactions | 179 Partages

Publié le :

24/03/2021 à 12:30

Nicolas Gary

12

Commentaires

179

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La présence de Gilles Haéri, qui remplace Antoine Gallimard, du côté des éditeurs ne souffre aucun commentaire : nommé directeur général du groupe Albin Michel en juin 2020, ce dernier a la responsabilité du développement éditorial du groupe, autant que des acquisitions et de la stratégie numérique. Pour autant, le départ du président des éditions éponymes ne va pas sans quelques levées de sourcils. « On ne démissionne pas Antoine Gallimard d’un conseil d’administration sans son accord : personne au ministère de la Culture n’oserait cela », nous glisse un observateur.

Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, Antoine Gallimard pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. » Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.

Pourtant, et sans que cela soit nécessairement lié, ce départ s’accompagne d’un autre poste quitté : la vice-présidence du Syndicat national de l’édition qu'il y occupait. « Récemment, le groupe Le Monde est venu présenter un projet de manifestation au Bureau [du SNE]. Et ce, à l’invitation du président Montagne », nous raconte-t-on. Suite à quoi, le vice-président, en signe de contestation, a décidé d’abandonner cette fonction… Le SNE n'a pas non plus donné suite à nos demandes.

Auteurs de vue

Mais ce qui semble être passé comme une lettre à La Poste relève plutôt de la nomination des représentants d’auteurs. Bessora a remplacé Samantha Bailly, mais pour certains, la nomination n’avait rien d’une évidence.

« D’abord, c’est donc la fin de la présence de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse au conseil d’administration du CNL, donc de la littérature jeunesse », s’étrangle une illustratrice. Selon le panéliste GfK, ce segment éditorial affichait en 2020 une progression de 1 %, soit 737 millions € générés fin octobre 2020, sur les douze derniers mois. Soit un livre sur quatre.

MINISTÈRE: un impôt sur les prix littéraires ?

Pas non plus de représentants de la bande dessinée : là encore, un poids lourd, avec 591 millions € de chiffre d’affaires en 2020 — soit une croissance de 6 %. Des oublis curieux, mais soit : le ministère de la Culture est seul maître à bord, dans les nominations — du moins le Service du Livre et de la Lecture. 

De fait, deux personnes s’occupent tout particulièrement de garder un œil sur le CNL : l'ancienne directrice du CNL, justement, Emmanuelle Bensimon-Weiler, conseillère en charge des médias, du livre et des industries culturelles, et Nicolas Georges, directeur du Service du Livre et de la Lecture (photo ci-dessous). Évidemment, les choix présentés à la ministre Roselyne Bachelot émanent du directeur général de la DGMIC (Direction générale des Médias et des Industries culturelles), Jean-Baptiste Gourdin, qui chapeaute le SLL. La DGMIC compte aussi Nicolas Georges comme directeur adjoint. 

Ainsi, sont présents au CA du Centre national du Livre, pour les auteurs Paola Appelius, présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France, Bessora du Conseil Permanent des Écrivains et Christophe Hardy, auteur et président de la Société des Gens de Lettres. 

Logique discrétionnaire

Un grand écart ? Il suffit de voir comment les 15 annonces de Roselyne Bachelot ont été accueillies : la Guilde des scénaristes français autant que la Ligue des auteurs professionnels et la Charte déploraient un enterrement de première classe pour le Rapport Racine, quand la SGDL faisait part de sa satisfaction et que l’ATLF y voyait un « signal positif ». Le Conseil Permanent des Écrivains ne s’est pas exprimé. 

Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte. Et cela alors qu'elle exerçait son mandat de présidente de la Ligue : une forme de double représentation, et une présence qui faisait un contrepoint. Les positionnements de ces deux organisations sont  bien connus : tenter de tirer le CNL vers une vision professionnelle des auteurs. Et la romancière avait un rôle sinon dissident, du moins d'alerte, là où CPE, SGDL et ATLF allaient plus volontiers dans le sens du ministère.

Conclusion : plus de parole contraire.

En vertu du Décret n° 2014-1435 du 1er décembre 2014 relatif au Centre national du Livre, le CA doit être, entre autres, composé de neuf représentants des professions et activités littéraires avec « trois auteurs, dont un traducteur ». Il semble que la candidature d’Hélène Vignal, actuellement co-présidente de la Charte, n’ait pas retenu l’attention des deux officiants. « Elle n’était pas assez connue », a-t-on répondu. Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ? Ou bien tous deux étaient par trop membres de la Ligue (photos lors de la création, en 2018) ?

Qu’est-ce à dire ? Que les nominations reposent sur des personnes et non des représentants d’organisation ? « C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente : une logique discrétionnaire, où l’on place les interlocuteurs qui arrangent. On raisonne par personnes ou organisations, selon les besoins. » Reste que ce sont toujours des « personnalités qualifiées », selon les termes du décret — le niveau de qualification étant évalué par les services de la rue de Valois. 

Contactés, ni Emmanuelle Bensimon-Weiler ni Nicolas Georges n'ont répondu à nos demandes. L’absence d’auteurs jeunesse ou BD, les critères évaluant la qualification des personnes intégrant le CA ou la disparition de toute “opposition” ne doivent pas relever des sujets qui passionnent les opérateurs du ministère. De même que le possible conflit d'intérêts pour une SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs. Probablement parce qu'ils sont par ailleurs à l'origine de ce modèle. 

Ni commentaires, ni conflit d'intérêts

La présidente de l’ATLF, Paola Appelius, ne peut « présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d’administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l’ATLF est l’organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts ». À ce titre, sa reconduction « semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité ». 

De son point de vue, aucun conflit d’intérêts ne ressort de ce que le fonds d’aide aux auteurs ait été confié à la SGDL, laquelle siège également au CA. Renvoyant au bilan — que nous avons évoqué — elle estime que la « SGDL était en outre la seule organisation présentant les moyens humains et les techniques de mise en œuvre dans l’urgence dans l’intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin ».

En revanche, la « gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n’ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l’ATLF a participé à l’année dernière ». La Présidente du CPE, Bessora, n'était disponible pour répondre que dans une dizaine de jours.

Christophe Hardy, président de la SGDL, abonde : « Les membres du CA du CNL, qui siègent en tant que personnalités qualifiées, sont nommés, conformément aux statuts de l’établissement, “par arrêté du ministre chargé de la culture sur proposition des organisations nationales issues des professions et activités concernées” (cf. décret du CNL, article 6).

En février dernier, au moment du renouvellement du CA du CNL, le CPE, la SGDL et l’ATLF, tout comme la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms ». Aussi, dont acte : pas de commentaires sur « une décision qui ne m’appartient pas ».

Quant à la gestion de l’aide d’urgence, la SGDL n’a « perçu, comme vous le savez, aucune rémunération pour la mise en œuvre de ce dispositif. Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». 

En outre, rappelle-t-il, un administrateur du CNL « ne participe pas aux délibérations du CA lorsqu’un dossier concernant une organisation dont il est membre ou dans laquelle il exerce un mandat est examiné, si bien qu’il ne peut de fait intervenir dans les délibérations. C’est la règle dans tous les établissements publics ». Question réglée, donc.

Chausse-trappe ou chausse-pied ?

La nouvelle présidente du Centre n’aura que peu à se préoccuper du ministère de la Culture, attendu qu’elle peut aisément joindre l’Élysée en direct. Cependant, le CA que les services de Valois lui ont façonné marque bel et bien une orientation. « Généralement, on tâche d’avoir près de soi ses contradicteurs, pour exprimer démocratiquement un désaccord. Ici, le ministère a clairement balayé toute contestation de sa politique, pour s’assurer une tranquillité d’esprit », commente une ancienne de Valois.

Et en passant, mettre la présidente devant un fait accompli, estimant qu’elle ne s’en rendrait pas compte ? 

« La professionnalisation des fonctions a toujours été refusée par le ministère : nommer les auteurs qui vont bien, au bon moment, permet d’organiser de petites réformes, comme ici, où l’on met de côté les mal-comprenants », s’amuse un observateur. Et comme le dispositif d’aide aux auteurs, confié à la SGDL et tant décrié, doit revenir, ses concepteurs s’assurent d’avoir de nouveau une mainmise sur le Centre.

On ne saura jamais vraiment pourquoi la rue de Valois aura refusé au Centre national du Livre les moyens humains alors réclamés en 2020 pour gérer le fameux fonds d’aide. Et moins encore pourquoi la SGDL en a obtenu la responsabilité. Avec 677 aides distribuées, sur quelque 100.000 auteurs du livre, qui peut raisonnablement parler de réussite ?

Seule assurance : la minorité qui portait un discours d’opposition a disparu, dans une stratégie royalement orchestrée. Si vis pacem, para bellum… et perserverare n'a rien de diabolicum.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

crédits photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 ; Christophe Hardy, DR ; Paola Appelius, DR

12 Commentaires

 

Frédéric Maupomé

24/03/2021 à 13:57

La présidente du CPE va pouvoir siéger aux côté de la vice présidente du CPE et du vice président du CPE.
Ca ne devrait pas trop la changer...
"Vous êtes contre la pluralité !", me chante-t-on quand je demande des élections professionnelles !

Ed

24/03/2021 à 17:51

La mascarade se poursuit, le marasme est complet, et le ministère de la Culture dévoile ici des cartes qu'il aurait certainement préféré ne pas voir aussi largement exposées.
Mais on me glisse dans l'oreille que tout cela, il vaudrait mieux ne pas le faire remarquer...
oups ?

LOL

25/03/2021 à 07:44

Ces gens-là sont tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils se foutent complètement même de l'image qu'ils peuvent projeter. Ça fait des Macrons qui n'hésitent pas à insulter un chômeur, lui disant qu'il n'a que la rue à traverser pour trouver du boulot ou bien un Hollande qui crache sur les sans-dents.

Bref, une élite à chasser, mais que les Français, en bon moutons de Panurge, adoubent et réélisent à chaque fois.

Contrairement à Nicolas, je dirais plutôt Vae victis : les Français le veulent et c'est plié.

L'auteur masqué

24/03/2021 à 22:32

"Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». Intégralement versé à quels auteurs ? Personnellement j'ai fait les demandes d'aides, elles m'ont été refusées, pourtant dieu sait que j'en ai besoin. Plus de contrats en cours, plus de contrats signés et quasiment aucun droits d'auteur sur les livres commercialisés. De quoi vit-on quand on n'a plus aucun revenu depuis un an? N'est-ce pas pour des cas comme le mien que ces aides ont été mises en place?

Arthur Magnus

24/03/2021 à 23:40

Bonsoir Nicolas Gary. Votre article m'a paru passablement confus (malgré plusieurs lectures). Quelques exemples :

- Prenons le paragraphe qui commence par : "Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, il pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. »" La première phrase du paragraphe parlant du ministère, on a tendance à penser que les "il" dans la seconde font référence au même ministère. Il faut arriver à la troisième (" Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.") pour comprendre que vous deviez parler de l'héritier Gallimard...

- Paragraphe suivant : vous nous parlez de je ne sais quels micmacs au SNE. Dont le VP a démissionné "en signe de contestation"... mais que conteste-t-il au juste ? Que le groupe le Monde soit venu présenter un projet de manifestation ? Qu'il l'ait fait "à l'invitation du président Montagne" ?

- Paragraphe suivant : "passé comme une lettre à La Poste", c'est-à-dire ? Eussiez-vous voulu que les trublions (je précise ce mot n'est pas ici péjoratif sous mon clavier) trublionnassent ? Pourquoi cette nomination n'avait-elle rien d'une évidence ("pour certains"... qui ?) ?

- "Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte" : le départ de SB donnait voix à la Charte ??? (ou je résume trop ?)

- " C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente (...)" : qui parle ?

J'ai aussi (tant qu'à faire) deux remarques portant davantage sur le fond :

- "Conclusion : plus de parole contraire." Vous avez sûrement une boule de cristal pour préjuger ainsi de l'avenir. Alors parce que certaines organisations ne se sont pas opposées avec véhémence aux annonces de Mme Bachelot, elles resteront à jamais des béni-oui-oui du ministère ? (Même si je regrette moi aussi que la Ligue des Auteurs Pro, dont je suis membre, et le Charte ne soient pas représentées.)

- "pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ?" : d'où tenez-vous que cela n'a pas été fait ? (vous citez plus loin Christophe Hardy selon lequel " la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms " : les noms de Sfaar et Peeters ont-ils alors été proposés ?)

Bon, à bientôt ? :)

Nicolas Gary - ActuaLitté

25/03/2021 à 09:05

Bonjour Arthur
Merci pour vos décryptages et vos légitimes questions.
Sur la forme, je vous en sais gré, j'apporte quelques modifications.
Sur le fond, je ne peux que sourire : comme le disait mon professeur de mathématiques, la réponse est toujours dans l'énoncé.

Mise en trope

25/03/2021 à 09:53

En tiquant dès la première phrase, j'avais pourtant décidé de m'abstenir d'appeler Nicolas Gary à écrire plus clairement, car j'avais déjà provoqué les foudres de quelques-uns qui m'accusaient de faire trop grand cas de la forme et du style, pourtant essentielles en journalisme – qui plus est littéraire.... Je complète le réquisitoire malheureusement justifié d'Arthur Magnus en rappelant à Nicolas Gary que lorsqu'on utilise "ce dernier", il doit s'agir du "dernier" mentionné dans la phrase, quelle que soit la fonction qu'il y occupe. Le lecteur qui respecte cette règle croit donc à première lecture qu'il s'agit d'Antoine Gallimard, mais ça ne fonctionne pas, alors il relit, écarte la règle et se rend compte que c'est juste une erreur d'écriture. Et c'est comme ça tout le temps...

Paola Appelius

25/03/2021 à 03:34

Je suis déçue que mes réponses aux questions de Nicolas Gary aient été tronquées. Je parlais aussi des auteurs, de leurs besoins, de leurs intérêts, qui sont quand même au coeur de cette question de la représentativité, davantage que la guéguerre entre la Ligue et le CPE.

Je me permets de reproduire ci-dessous notre échange.

Questions posées par Nicolas Gary :
Un article va sortir sous peu faisant état, dans une analyse plus fine de la nouvelle composition du CA du Centre national du Livre, sur ActuaLitté.

Il semble qu’une ligne nouvelle se soit créée avec des représentants d’auteurs plus favorables aux positions du ministère de la Culture.
C’est du moins l’interprétation qui se dégage.

Dans le cadre de ce papier, j’aurais aimé votre propre lecture de cette nouvelle composition.

Plus globalement, et la question reste ouverte : la SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs ce ne serait pas un petit conflit d’intérêt ?

Mes réponses :
Concernant les nominations au CA du CNL, je ne peux présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d'administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l'ATLF est l'organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts. Ma nomination, en l'occurrence ma reconduction, en ma qualité de présidente de l'ATLF me semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité.


Par ailleurs, concernant votre autre question, la SGDL étant une organisation reconnue d'utilité publique, je ne vois pas de conflits d'intérêts dans le fait qu'elle se soit chargée du traitement des dossiers pour l'aide sectorielle d'urgence destinée aux auteurs du livre en 2020, ouverte et accessible à tous les auteurs. Je vous renvoie vers le bilan des attributions de cette aide, publié sur le site de la SGDL et des différentes OGC qui ont abondé le fonds. Toutes les catégories d'auteurs ont pu la demander et en ont bénéficié.
La SGDL était en outre la seule organisation possédant les moyens humains et techniques de la mettre en oeuvre dans l'urgence dans l'intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin.
La question se repose d'ailleurs en 2021 de savoir qui mettra en oeuvre l'aide complémentaire aux auteurs annoncée par le ministère de la Culture et nous verrons ce qu'il en sera.
La gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n'ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l'ATLF a participé l'année dernière.
Je crois personnellement que toutes les organisations d'auteurs ont à coeur l'intérêt des auteurs, même si leurs visions politiques peuvent être différentes et qu'il est contre-productif de faire à certaines ou d'autres des procès d'intention. Le soutien aux auteurs dans cette période de crise est une chose essentielle qui nous concerne tous, en dépit de nos divisions, légitimes sur d'autres sujets. Ne crachons pas dans la soupe. Et réglons nos comptes sur un autre terrain.

Et j'ajouterais même après coup, pour préciser ma pensée, que les critiques adressées par la Ligue et ses amis à ce fonds sectoriel géré par la SGDL a sans doute dissuadé un certain nombre d'auteurs en TS parmi leurs sympathisants de demander à en bénéficier alors qu'ils y étaient éligibles. C'est dommage.

Joseph Kessel

25/03/2021 à 04:03

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines,
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne,
Ohé ! Partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes. »

Roger Kaplan

26/03/2021 à 13:06

Vous nous écrivez du Vercors ? C'est touchant. Mais ridicule. Et insultant pour les combattants de la France libre.

Ministère de l'Inculture

25/03/2021 à 10:46

Je me permets de reprendre le terme inventé par Lewis Trondheim ici, pour appuyer sur deux ou trois choses.
D'abord, le silence du SLL ou du ministère plus globalement, fait froid dans le dos. Mis en cause de cette manière (après le passage sur l'imposition des prix littéraires, quelles sont les nouvelles ??), son absence de réaction démontre bien l'étendue du mépris. (Fut un temps, on avait parlé d'incurie ?)
Ensuite, la déconnexion des répondants : il faut apprécier leur prise de parole. Et s'étonner qu'ils fassent soit l'autruche kilométriquement ou qu'ils ne voient pas du tout les problèmes posés. Et dans tous les cas, la réponse dite tronquée n'apporte pas vraiment plus d'éléments.
Enfin, mais ça c'est cadeau : prise illégale d’intérêts est défini à l’article 432-12 du code pénal :

« Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement ». (wikipiedia)
ça donne à réfléchir : n'étant pas avocat ni juriste, je le pose là.

Arthur Magnus

26/03/2021 à 14:36

Juste pour le plaisir de faire le pédant (chose si facile avec Wikipedia et Google Books), je doute que Lewis Trondheim revendique la paternité de l'expression "ministère de l'Inculture", qui doit être au moins aussi ancienne que le ministère de la Culture lui-même (1959, mais alors appelé "ministère des Affaires culturelles". Il semblerait que ce ministère se soit appelé "de la Culture" (et éventuellement d'autre chose) en 1978, avec Michel d'Ornano, "Ministre de la Culture et de l'Environnement").
On trouve d'ailleurs et par exemple un "ministère de l'Inculture" en 1972 sous la plume de Jacques Sternberg dans sa "Lettre aux gens malheureux et qui ont bien raison de l'être" (si le lien passe et fonctionne : https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr )
https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjCzMu8h87vAhWQx4UKHdyjDDoQ6AEwAnoECAQQAg

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Macron agacé : ses ministres “ne foutent rien”, publient des livres et n'en vendent pas (chiffres à l'appui)

Emmanuel Macron, qui se rêvait écrivain — peut-être plus que Président de la République ? – s’agace, nous apprend Le Canard enchaîné. Selon lui, la place qu’occupent les ministres dans la rentrée, moins celle littéraire que celle des essais, devient pesante. Jalousie présidentielle ?  

21/10/2021, 10:57

ActuaLitté

Podcasts : le ministère de la Culture paye ses experts en silence radio

Début septembre, le ministère de la Culture dévoilait un appel à projets fléchés vers les autrices et auteurs. Fort bien. Il s’agissait de mettre à disposition de chaque dossier une enveloppe de 3000 à 5000 € « attribuée après avis d’une commission de professionnels ». Pour ce faire, simple : imaginer un travail d’écriture pour des oeuvres sonores, ou podcasts.  Budget total : 500.000 €.

20/10/2021, 16:43

ActuaLitté

Une mise à jour d'envergure pour le Dictionnaire des francophones

Le Dictionnaire des francophones, lancé en mars 2021, annonce la mise en place de sa première grande mise à jour. Le DDF accueille ainsi FranceTerme, la base de données terminologiques de la délégation générale à la langue française et aux langues de France, et le Grand Dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française.

20/10/2021, 16:04

ActuaLitté

Roselyne Bachelot écarte une levée du pass sanitaire dans les bibliothèques

Empêtrés dans les contrôles des pass sanitaires des usagers et des agents, les bibliothécaires se retrouvent quelque peu écartelés : d'un côté les aspirations d'accès universel à la culture, de l'autre les besoins d'une politique sanitaire de lutte contre le coronavirus. La ministre de la Culture a écarté, pour le moment, toute levée de cette obligation de contrôle à l'entrée des établissements.

18/10/2021, 15:01

ActuaLitté

Aides Covid : “L'argent ira aux auteurs dans tous les cas” (CNL)

Le Centre national du livre a repris en main son aide aux auteurs, déléguée pour l'année 2020 à la Société des Gens de Lettres, et a communiqué sur les aides versées au titre du premier semestre 2021 : 209 auteurs ont été aidés, pour un montant total de 761.625 €.

18/10/2021, 10:02

ActuaLitté

50 auteurs à la rencontre les lycéens d'Île-de-France

La Région Île-de-France a présenté ce 15 octobre l'édition 2021-2022 des Leçons de littérature dans les lycées franciliens au théâtre du Vieux Colombier (Paris 6e). Une rencontre en présence de Florence Portelli, Vice-présidente de la Région Île-de-France chargée de la Culture, du Patrimoine et de la Création, et de l'écrivaine Hélène Gaudy, qui avait participé à la quatrième édition des Leçons de littérature de la Région Île-de-France l'année passée.

15/10/2021, 12:43

ActuaLitté

Neuf nouveaux présidents de commission pour le Centre national du livre

Sur proposition de Régine Hatchondo, présidente du Centre national du livre, neuf nouveaux présidents de commission sont nommés par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin. Ces personnalités prendront leurs fonctions lors des commissions de septembre/octobre 2021. Sur les 19 commissions que compte le CNL, 10 sont actuellement présidées par des femmes. 

13/10/2021, 15:05

ActuaLitté

Clémence Hedde, responsable du livre à l'agence Ciclic Centre-Val de Loire

Philippe Germain, directeur général de l’agence Ciclic Centre-Val de Loire, a nommé Clémence Hedde pour remplacer Isabelle Maton, qui fera valoir ses droits à retraite le 28 octobre 2021, après 16 ans au service de la structure.

12/10/2021, 11:16

ActuaLitté

Sébastien Perrin nommé directeur des bibliothèques Mines Paris-PSL

Mines Paris-PSL, grande école d’ingénieurs française, annonce l’affectation et la nomination, par arrêté du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation, de Sébastien Perrin au poste de directeur des bibliothèques de l’Ecole, à compter du 1er septembre dernier.

05/10/2021, 14:51

ActuaLitté

Son livre : Une nouvelle saison pour les podcasts du CNL 

Le Centre national du livre lance la deuxième saison de son podcast « Son Livre ». Ils sont nombreux, ils ont envie, ils viennent de tous les horizons, de la poésie à la science-fiction, ils ont connu l’amour, la haine, la débâcle, la gloire, parfois sans raison, qui sont-ils ? Les livres ! Le Centre national du livre soutient les écrivains, ceux qui sont partis à la conquête d’un rêve héroïque et brutal : l’écriture.

28/09/2021, 15:41

ActuaLitté

Julie Gayet, à son tour présidente

L’agence du livre et de l’image en Centre-Val de Loire, Ciclic, annonce l'élection de Julie Gayet, comédienne et productrice, à sa présidence. « Les soutiens de Ciclic permettent à toute une génération de créateurs de naître. J’ai été très fière d’accepter cette charge », a-t-elle souligné.

28/09/2021, 13:09

ActuaLitté

L'Occitanie emmène à son tour les jeunes en librairie

La région Occitanie annonce sa première participation à l'opération Jeunes en librairie, destinée à rapprocher collégiens, lycéens et apprentis de ces lieux de culture. Pour cette première, 18 librairies ont d'ores et déjà confirmé leur participation...

28/09/2021, 11:18

ActuaLitté

Jean-Christophe Rufin nommé membre du conseil de l'ordre des Arts et des Lettres

Par arrêté de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin en date du 14 septembre 2021, l'écrivain, médecin et diplomate Jean-Christophe Rufin, membre de l'Académie française, est nommé membre du conseil de l'ordre des Arts et des Lettres.

27/09/2021, 10:55

ActuaLitté

Les librairies de la région PACA accueillent les jeunes lecteurs

Jeunes en Librairie est un dispositif d’éducation artistique et culturelle alliant médiations et visites en librairies. Étendu sur le territoire national dans le cadre du Plan de relance économique et en soutien à la filière livre, il concernera à la rentrée prochaine les élèves des collèges et lycées de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

25/09/2021, 15:23

ActuaLitté

2022 : le budget de la Culture a fixé à 4,083 milliards €, “effort historique"

Dans un communiqué de presse, Roselyne Bachelot indique que l’année 2022 sera faste pour son ministère : après les 3,805 milliards € de 2021, une hausse est prévue, traduisant « un effort historique de l’État en faveur des politiques culturelles ». Avec 40,83 milliards € (hors audiovisuel public), cette hausse de 15 % représente 507 millions € de mieux qu’au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

22/09/2021, 17:51

ActuaLitté

Le Centre national du livre vise la Diffusion avec Marie Ameller

La présidente du CNL l’avait assuré à plusieurs reprises : le secteur de la Diffusion, qui échappait quelque peu à l’établissement, fera l’objet d’une attention toute particulière. La première étape fut le lancement d’une étude portant sur la situation des acteurs indépendants du marché, et leurs besoins. Nouvelle marche : la nomination de Marie Ameller, qui prend le poste de cheffe de la diffusion au Centre. 

22/09/2021, 09:52

ActuaLitté

Livre : la Région Île-de-France débloque 260.000 € de subventions

Ce 22 septembre, 7 rapports du secteur culture (FoRTE, cinéma, éducation artistique et culturelle, livre, arts plastiques, patrimoine, etc.) seront soumis au vote de la Commission permanente de la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse. Parmi ces documents, le secteur du livre devrait bénéficier de 261.866 € d’aides, sous la forme de subventions.

20/09/2021, 16:48

ActuaLitté

Grèves renconduites en bibliothèques contre le Pass sanitaire

Les mouvements de grève se suivent et se rassemblent et se ressemblent, en bibliothèques. Le syndicat SUD Collectivités Territoriales Brest Métropole a diffusé ce 18 septembre un tract invitant à un débrayage ce 22 septembre à 12 h 30. Il interviendra cette fois-ci devant la médiathèque Jo-Fourn-Europe. Avec une nouvelle séance de lectures d’histoire pour enfants, débutée la semaine dernière à Bellevue. 

18/09/2021, 11:11

ActuaLitté

Cannabis : “La prohibition a lamentablement échoué” 

Amplement critiqué pour ses positions sur la dépénalisation de drogues – au point d’être déchu de la citoyenneté d’honneur accordée par la ville de Vérone – Roberto Saviano en appelle une fois de plus à la réflexion. Dans les colonnes du Corriere della Sera, il demande un référendum, toujours avec les mêmes arguments : soustraire aux organisations mafieuses des millions d’euros issus de ce commerce…

17/09/2021, 11:29

ActuaLitté

Pass sanitaire : “Le rôle social des bibliothèques est désavoué”

L’enquête auprès des personnels de bibliothèques qu’a initiée l’ABF a rencontré un certain succès. Si l’on compte près 20.000 agents publics dans les établissements, ils étaient plus de 1445 à avoir répondu en moins de 24 heures. Les données collectées confortent les premières analyses que nous communiquions hier. La présidente de l’Association des bibliothécaires de France, Alice Bernard, en tire elle-même quelques conclusions.

17/09/2021, 10:02

ActuaLitté

Premier Prix Goncourt originaire de Martinique, pas de bibliothèque pour René Maran

Mort en mai 1960, René Maran avait obtenu le prix Goncourt en 1921 avec Batouala, sous-titré alors « véritable roman nègre ». Un scandale alors, un succès pour Albin Michel son éditeur — qui a choisi de rééditer l’ouvrage, préfacé par Amin Maalouf. Mais la presse, vindicative et peu en phase, y voit la victoire d’un noir qui pour la première fois était en lice pour le Goncourt. Étonnamment, l’hommage prévu à Bacalan (Gironde), a lui aussi pris le large…

15/09/2021, 10:17

ActuaLitté

Après Giono, Proust : la tournée littéraire d'Emmanuel Macron

Le président de la République s’offre une promenade à travers le territoire, avec quelques grandes bouffées de littérature. La semaine passée, il avait rencontré la fille de Jean Giono, à Manosque. « Je dois beaucoup à Giono », assurait Emmanuel Macron dans Le Point. Mais la suite des événements sera plus classique encore, avec un retour à la mère des madeleines : Proust.

13/09/2021, 12:41

ActuaLitté

Bibliothèques : “refuser l’entrée aux enfants de 12 ans”, le Pass sanitaire fait rage

Depuis le 9 août, le seuil de 50 personnes a été abrogé, impliquant une vérification du Pass sanitaire dès le premier entrant dans un établissement recevant du public. Et dans les rangs des bibliothécaires, les voix continuant de protester contre cette mesure de contrôle s’unissent. Les appels à la grève se répandent sur tout le territoire, depuis la capitale jusqu’à, récemment, la ville de Nantes.

13/09/2021, 10:36

ActuaLitté

Quelle ville obtiendra de créer une Maison de la presse en France ? 

On l’aurait oubliée, cette Maison du dessin de presse, que l’Élysée avait voulu, et que le ministre de la Culture de l’époque, Franck Riester, avait portée. En janvier 2020, le Covid n’avait pas encore mis au tapis les pays et la planète, et pourtant un couac avait déjà résonné. Pour autant, le projet mis en suspens est très attendu, comme le pointe une tribune que déclenche Maryse Wolinski, veuve de Georges — l’une des victimes de l'attentat de Charlie Hebdo.

06/09/2021, 17:04

ActuaLitté

Cartographier l'illettrisme : les hommes de plus de 45 ans très concernés

À l'approche des Journées nationales d'action contre l'illettrisme, l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) publie le premier Atlas de l'illettrisme, dont l'objectif est de mieux cerner les publics touchés, ou encore quels territoires sont particulièrement concernés.

06/09/2021, 11:11

ActuaLitté

Michel Roseau nommé directeur général de la Comédie-Française

Michel Roseau, selon un arrêté de la ministre de la Culture en date du 2 septembre 2021, est nommé directeur général des services de la Comédie-Française. Il succède ainsi à Kim Pham, nommé en septembre 2014.

06/09/2021, 10:03

ActuaLitté

Enquête, couverture territoriale... L'action contre l'illettrisme se renforce

Du 6 au 12 septembre prochain, les Journées nationales d'action contre l'illettrisme prendront place, pour leur 8e édition, partout en France. Différents événements de sensibilisation labellisés par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme sont prévus, ainsi qu'une campagne. Par ailleurs, avec la lecture grande cause nationale à l'arrière-plan, l'action contre l'illettrisme devrait gagner en moyens dans les prochains mois.

02/09/2021, 15:25

ActuaLitté

Présidentielles 2022 : traduction, Europe, jeunes, le programme culturel des socialistes

Le parti socialiste peut effectuer le constat, « une nation divisée, des Français épuisés », le projet politique qu’a porté Olivier Faure lors du meeting de Blois laisse songeur. Il est temps de vivre mieux, un titre aguicheur et nourri d’espoirs, qui pour son versant culturel laisse plutôt entrevoir la traversée du désert. Difficile d’imaginer Anne Hidalgo à la tête d’un État, avec un pareil programme.

01/09/2021, 09:03

ActuaLitté

Sébastien Cavalier nommé président de la SAS Pass Culture

Directeur de l'action culturelle de la ville de Marseille, Sébastien Cavalier a été nommé président de la société par actions simplifiée « pass Culture », elle-même chargée du développement de cet outil culturel. Il remplace ainsi Damien Cuier, qui en avait pris la tête en 2019.

01/09/2021, 08:46

ActuaLitté

La Région Grand Est à la croisée du livre et du cinéma

La Région Grand Est met en œuvre une action inédite autour de l’adaptation littéraire vers l’audiovisuel, via la valorisation de la production littéraire régionale. Pour cette édition 2021, cinq ouvrages ont été sélectionnés par un comité de lecture pour leur œuvre présentant un fort potentiel d'adaptation. En outre, douze auteurs sont accompagnés dans le cadre d'une formation destinée à travailler autour de leur travail d’adaptation à l’écriture scenaristique.

31/08/2021, 11:07

ActuaLitté

Droit d'auteur : une loi pour transposer la directive européenne en France

Le Conseil des ministres de ce 25 août sentait la rentrée des classes : outre le protocole sanitaire en vigueur dans les établissements scolaires, le ministère de la Culture a fait ses devoirs. Après s'être fait taper sur les doigts par la Commission européenne pour ne pas avoir assez largement transposé la directive, la rue de Valois annonce un projet de loi.

26/08/2021, 15:08

ActuaLitté

Daniel Zielinski, garant de la langue française au ministère des sports

Un arrêté du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports en date du 27 juillet 2021 nomme Daniel Zielinski, inspecteur général de l'éducation, du sport et de la recherche, haut fonctionnaire de la terminologie et de la langue française au ministère chargé des sports.

23/08/2021, 11:22

ActuaLitté

Nénuphar bientôt nénufar ? La réforme de l’orthographe qui divise la Suisse

En 2016, l’Académie française avait décidé de réaliser une nouvelle réforme de l’orthographe, qui a fait particulièrement polémique. Aujourd’hui encore, elle continue de diviser, en Suisse. Une pétition a été mise en ligne pour manifester le désaccord d'une partie de la population à l'égard de ces modifications orthographiques. Celle-ci a déjà recueilli plus de 3800 signatures. 

20/08/2021, 08:31

ActuaLitté

Ministère de la Culture : Yannick Faure, chef du service des affaires juridiques et internationales

Par un arrêté du 12 août 2021 pris par le Premier ministre et la ministre de la Culture, Yannick Faure, maître des requêtes au Conseil d'État, est nommé chef du service des affaires juridiques et internationales au secrétariat général du ministère de la Culture, pour une durée de trois ans, à partir du 1er septembre prochain.

16/08/2021, 11:37

ActuaLitté

Josée Marie Lo Thong nommée directrice des affaires culturelles de La Réunion

Un arrêté pris par le Premier ministre, le ministre des Outre-mer et la ministre de la Culture a nommé Josée Marie Lo Thong directrice des affaires culturelles de La Réunion, à compter du 1er septembre prochain, pour une durée de quatre ans.

16/08/2021, 09:54

ActuaLitté

Le port du masque de nouveau obligatoire dans certaines bibliothèques

45 millions de Français ont reçu au moins une première injection de vaccin contre le Covid-19, mais l'épidémie et le taux d'incidence du virus, très surveillé, repart à la hausse dans certaines régions. Le gouvernement a annoncé le retour prochain de l'obligation du port du masque dans les établissements recevant du public, notamment les bibliothèques.

12/08/2021, 13:01

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Réformer la formation des bibliothécaires territoriaux : rendez-vous à la Bpi

Le rapport Orsenna, remis à Emmanuel Macron en 2018, établissait plusieurs constats, notamment celui d'une formation initiale et continue des bibliothécaires territoriaux à faire évoluer, notamment vers la relation avec les usagers. Le 30 novembre 2021, le ministère de la Culture organise une journée d'échanges pour ouvrir le chantier de cette réforme de la formation.

21/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Jeunesse : disparition de l'auteur et illustrateur américain Jerry Pinkney

À l'âge de 82 ans, l'auteur et illustrateur américain de livres pour la jeunesse Jerry Pinkney a tiré sa révérence. Relativement peu traduit en français, il a pourtant signé ou cosigné plus d'une centaine de livres au cours de sa carrière, et aura notamment reçu un prix couronnant l'ensemble de son œuvre, décerné par la Society of Illustrators.

21/10/2021, 15:43

ActuaLitté

Comic Art Europe : faciliter la mobilité des oeuvres et des créateurs

Après sa première année d’existence, Comic Art Europe, visant à renforcer le secteur de la bande dessinée sur le continent en expérimentant des méthodes de travail collaboratives, fait le bilan de ses actions et lance deux nouveaux appels à participation aux auteurs et autrices du 9e art.

21/10/2021, 15:07

ActuaLitté

Réflexion, détachement et rondeur : Milan explore une nouvelle identité

Depuis bientôt 40 ans, les éditions Milan, un des premiers éditeurs sur le marché du documentaire jeunesse, invitent leurs lecteurs à « ouvrir grand les yeux » en transmettant, grâce à ses auteurs et à leurs œuvres, un précieux savoir, qui donne du sens, et rend confiant dans la vie. 

21/10/2021, 12:42

ActuaLitté

“Le livre, un radeau qui navigue à travers les siècles”

SALTO21 – Comme nous l’avons observé au Salon du livre de Turin, le paysage éditorial italien regorge de petites et moyennes maisons d’édition. Parmi elles, Alter Ego éditeur, une petite maison du Latium qui croit dans la force du livre à résister à travers le temps. Et qui, comme le nom le suggère, vise à étudier cet étrange animal qu'est l’homme. 

21/10/2021, 12:08

ActuaLitté

Mort de l'autrice palestinienne Laila Al-Atrash

L'autrice palestinienne Laila Al-Atrash est morte à l'âge de 73 ans, rapporte l'organisation PEN International, dont elle fut la présidente de la filiale jordanienne. Journaliste de formation, elle a ensuite embrassé avec succès une carrière de romancière, plusieurs de ses œuvres attirant l'attention des jurés de prestigieuses récompenses, comme le Prix international de la fiction arabe.

21/10/2021, 10:56

ActuaLitté

Biélorussie : hausse notable de la répression contre la sphère culturelle

Comme l'annonçaient les dissolutions récentes d'organisations d'auteurs biélorusses, sur ordre du pouvoir, la répression exercée par le régime d'Alexandre Loukachenko à l'encontre de ses opposants ne faiblit pas. Bien au contraire : dans le domaine de la culture, les violations des droits humains ont même doublé, avec un millier de cas relevés entre janvier et septembre 2021, par rapport à toute l'année 2020.

21/10/2021, 10:40

ActuaLitté

Troisième mandat pour Christine Carrier, reconduite à la tête de la Bpi

Christine Carrier entamera son troisième mandat à la tête de la Bibliothèque publique d'information, à partir de ce 24 octobre 2021, selon un décret du 20 octobre 2021 signé par le président de la République.

21/10/2021, 09:29

ActuaLitté

Prehistorica Editore : une passion française

SALTO21– Prehistorica editore est la seule maison d’édition italienne entièrement consacrée à la littérature française. Elle a même une collection consacrée à Éric Chevillard, La Chevillardiana. Une maison italienne qui se veut très française, donc, comme le témoigne la silhouette de la Tour Eiffel reproduite sur leur stand au Salon du livre de Turin.

21/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Irlande du Nord : des amendes pour 87 000 retards… supprimées 

C’est décidé : toutes les amendes liées aux retards d’emprunts en bibliothèque doivent être supprimées. C’est du moins ce qu’à annoncé la ministre des Communautés Deirdre Hargey, en Irlande du Nord. Le 11 octobre dernier, ces retards étaient évalués au nombre de 87 412 pour les bibliothèques du pays. Ils seront donc tous effacés du système de Libraries NI. Pour tous les lecteurs concernés, voici un beau cadeau de Noël avant l’heure !

20/10/2021, 16:39

ActuaLitté

Les Prouesses, des éditrices dédiées aux autrices méconnues

Avec une ligne éditoriale limpide – publier des textes méconnus, et pourtant fondateurs, signés par des autrices –, les éditions Les Prouesses repoussent les limites. L’objectif est d’ouvrir les horizons de pensées et de diversifier les représentations, avec des ouvrages qui offrent une vision unique de la condition des femmes. Par-delà les frontières et le temps. 

20/10/2021, 15:25

ActuaLitté

Disparition de Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique

L'auteur et éditeur Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique, est mort. Vivant en Corse, il codirigeait la revue poétique DOC(K)S depuis 1990, et participait à des performances, au sein du collectif Akenaton, qu'il avait cofondé avec Jean Torregrosa.

20/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Boycott : comment tolérer des éditeurs nazis à la Foire de Francfort ?

FBM21 — La plus grande manifestation professionnelle d’Europe, la Foire du livre de Francfort, vient d’ouvrir ses portes. Pour son commissaire général, Juergen Boos, ce n’est pas encore un « retour à l’activité normale », dans l’organisation. Pourtant, dans le déroulé, les polémiques habituelles reviennent – distanciel ou présentiel qu’importe, rien de nouveau.

20/10/2021, 12:40

ActuaLitté

Peinture, cinéma, littérature : mort de l'essayiste Youssef Ishaghpour

L'auteur français d'origine iranienne Youssef Ishaghpour est mort le 15 octobre dernier à son domicile parisien, à l'âge de 81 ans. Né à Téhéran en 1940, arrivé en France à l'âge de 18 ans, Ishaghpour a publié de nombreux essais sur le cinéma, la peinture et la littérature.

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Marché italien : librairies indépendantes et petits éditeurs en hausse

35 % des librairies interrogées par Silesercenti-Swg déclarent avoir augmenté leurs ventes malgré la pandémie. Et ce, semble-t-il, grâce à la loi sur le livre et au Bonus Cultura (18App). Les éditeurs indépendants, quant à eux, font état d'une augmentation de 28 % de leurs ventes en 2021 par rapport à l'année précédente. 

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Margaret Atwood embarquée dans une polémique sur la transphobie

Margaret Atwood s’était déjà posé la question : « Suis-je une mauvaise féministe ? » en prenant une position contestée sur le mouvement #MeToo. Une autre tornade se déclenche, rappelant étrangement celle portée contre JK Rowling, suite à un commentaire de la romancière. Car cette fois, il serait question de propos transphobes.

20/10/2021, 10:47

ActuaLitté

Évasion fiscale : pour Vargas Llosa, les Pandora Papers sont “faux”

Prix Nobel de littérature en 2010, Mario Vargas Llosa a été cité à deux reprises dans des révélations massives liées à l'évasion fiscale : les Panama Papers, en 2016, et, à présent, les Pandora Papers. Selon les documents étudiés dans le cadre de cette dernière enquête, Vargas Llosa aurait été le principal titulaire d'une société offshore, ouverte dans les Îles Vierges britanniques, paradis fiscal notoire.

20/10/2021, 10:04

ActuaLitté

Disparition du poète belge Werner Lambersy

Le poète belge Werner Lambersy, qui avait choisi le français comme langue d'écriture, est mort ce lundi 18 octobre à Paris, où il vivait depuis plusieurs années. Il laisse derrière lui une immense bibliographie, dont les œuvres lui ont valu de nombreuses récompenses, comme le Prix Mallarmé ou le Prix international de poésie francophone Yvan-Goll.

19/10/2021, 16:03

ActuaLitté

Un éditeur marocain porte plainte contre Zemmour pour contrefaçon

Trop, c’est trop : pour l’éditeur marocain Abdelkader Retnani, Éric Zemmour est pris en flagrant délit de… contrefaçon. En cause, l’utilisation du nom La croisée des chemins, site officiel où l’ouvrage du polémiste est en vente, qui s’avère être le nom de la maison d’édition fondée voilà 40 ans par Retnani. Or, et l’on s’en doute, les ouvrages de la maison basée à Casablanca sont à des années-lumière du dernier ouvrage du réactionnaire, La France n’a pas dit son dernier mot.

19/10/2021, 15:06

ActuaLitté

Amélie Nothomb et Voland, son éditeur italien : “Une fidélité absolue”

SALTO21 – Comme son nom, tiré du roman Le Maître et Marguerite de Boulgakov, l’indique, Voland est une petite maison d’édition spécialisée dans la littérature slave. Et c’est également l’éditeur italien d’Amélie Nothomb. Une alliance sentimentale et littéraire qui dure depuis plus de vingt ans... 

19/10/2021, 12:45

ActuaLitté

Le pass sanitaire, générateur de conflits dans les bibliothèques

Pour apporter de l'eau au moulin des revendications, ou simplement prendre le pouls de la profession, l'Association des bibliothécaires de France (ABF) livre les résultats d'un sondage sur le pass sanitaire dans les bibliothèques. Ce dernier a été mené entre le 15 septembre et le 2 octobre dernier. Près de 3000 participants détaillent les difficultés rencontrées dans les établissements de lecture publique.

19/10/2021, 12:34

ActuaLitté

L'éditeur scientifique Springer Nature opte pour la traduction automatisée

L'éditeur scientifique Springer Nature annonce la mise à disposition d'un outil de traduction automatique d'articles et de manuscrits, leur permettant « de traduire leurs écrits en anglais, à partir de différentes langues ». D'après la maison d'édition, cette solution permettra de réduire les coûts et les délais de traduction, et répond à une demande des auteurs.

19/10/2021, 11:51

ActuaLitté

Furet du Nord, Decitre et ActuaLitté en “synergie pour faire rayonner le livre et la lecture”

La lecture est enfin devenue Grande cause nationale et pour soutenir cet engagement le groupe Furet du Nord/Decitre et le journal en ligne ActuaLitté déploient une synergie à travers plusieurs actions. Objectif : renforcer la présence du livre sur internet et relier les lecteurs avec le réseau de 32 établissements, dont le dernier né, à Reims.

19/10/2021, 11:00

ActuaLitté

Art, design et lifestyle : avec L'ippocampo, c'est Paris à Turin 

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin il y a un stand qui rappelle fortement une rue parisienne : c’est celui de L’ippocampo, une maison d’édition indépendante spécialisée dans des livres illustrés de haute qualité... Fondée en 2002, initialement à Gênes, par Patrick Le Noel et Giuliana Bressan, L’ippocampo Edizioni est désormais basé à Milan. C’est un éditeur indépendant spécialisé dans les livres illustrés sur l’art, le design, la photographie, la cuisine et le lifestyle. 

19/10/2021, 09:55

ActuaLitté

La collection Que sais-je ? en vidéos : du savoir sur les réseaux

Le groupe Humensis lance « Que sais-je ? » dans la production audiovisuelle. La célèbre collection créée il y a 80 ans par les Puf (Presses Universitaires de France) ajoute une corde à son arc en devenant productrice de formats courts. Des clips d’une durée 128 secondes – en référence à son format intangible de 128 pages – qui reprennent les grandes références de ses ouvrages.

19/10/2021, 09:34

ActuaLitté

Publier pour défendre le droit à la connaissance

SALTO21 – Avec une ligne éditoriale non euro-centrique et basée sur les droits civils, cette maison tente d’expliquer le réel à travers plusieurs formes : les essais, mais aussi l’infographie et la bande dessinée. Pour un public qui veut être informé. Voici en substance Add Editore, éditeur indépendant lancé à Turin en 2010 : diffuser la non fiction en Italie. 

19/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Marketplace : Amazon, sous serment, aurait menti sur ses pratiques ?

Voilà plusieurs mois maintenant que des membres du Congrès américain enquêtent sur les méthodes d’Amazon. Et plus spécifiquement, l’utilisation logiquement interdite de données collectées auprès des vendeurs tiers. Ceux qui ont recours à la marketplace de la firme alimentent-ils malgré eux les algorithmes de l’entreprise ? Amazon a juré que non. Mais les parlementaires n’avalent pas la couleuvre.

18/10/2021, 17:12

ActuaLitté

Accusé de divulgation de secrets d'État, Ahmet Altan de nouveau en procès

En avril dernier prenait fin une autre parodie de justice dont l’écrivain Ahmet Altan — et d’autres à sa suite — était victime. Son emprisonnement, que la Cour européenne des Droits de l’Homme avait qualifié d’abusif, était enfin terminé. L’opinion internationale se soulageait de ce qu’il allait sortir de prison, toutes charges étant abandonnées. Mais la justice turque a plus d’un turc dans son sac…

18/10/2021, 13:28

ActuaLitté

Quand art et design rencontrent l’édition

SALTO21 – Corraini Edizioni est une maison d’édition italienne née à Mantoue il y a quarante ans. Elle s'est tout d’abord construite comme une galerie d’art. Puis, au milieu des années 1980, vint la rencontre avec Bruno Munari, l’excellent designer et graphiste italien qui a marqué l’histoire de l’art et du design.

18/10/2021, 12:53

ActuaLitté

Un escroc engrange 1,5 million $ en flouant Amazon

Un résident de la petite ville de Portage (Michigan, 50.000 habitants…) vient d’être reconnu coupable d’une lourde infraction. Entre 2016 et 2021, il aura loué des manuels scolaires, dans le cadre d’un programme mis en place par Amazon. De quoi récolter plus de 1,5 million $ dans un exercice d’arnaque de haut niveau.

18/10/2021, 11:46

ActuaLitté

Clément Braun-Villeneuve devient attaché de presse chez Fayard

Attaché de presse dans le domaine de l'édition et fondateur des éditions Premier degré, Clément Braun-Villeneuve a annoncé son départ des éditions Michel Lafon, pour rejoindre Fayard.

18/10/2021, 11:20

ActuaLitté

Coppola Editore : des livres comme des allumettes

SALTO21 – Les éditions Coppola Editore font partie de l’éditeur napolitain Marotta & Cafiero, qui vient de publier des auteurs tels que Stephen King et Daniel Pennac. Cependant, leur ligne éditoriale est très différente et met l’accent sur la créativité et l’expérimentation des formats. 

18/10/2021, 11:14

ActuaLitté

Astérix au cirque : ce scénario inédit et inachevé de Goscinny 

En parcourant les archives de son père, Anne Goscinny a découvert une petite surprise : Astérix au cirque — manifestement un titre provisoire. Un scénario tapé à la machine par René Goscinny, et jusqu’à lors totalement inconnu. L’ouvrage avait été commencé quelque temps avant la mort du scénariste, survenue en novembre 1977.

18/10/2021, 10:42

ActuaLitté

Vivre sous escorte et protection policière : Saviano, la “honte” du survivant

SALTO21 – Accueilli par une ovation, l’auteur a parlé au Salone del Libro de Turin de la blessure de sa vie, sujet de son roman graphique et autobiographique Sono ancora vivo, publiée en Italie par Bao Publishing le 12 octobre 2021. Une rencontre pleine d’émotion, au cours de laquelle il a été question de liberté et de renaissance.

18/10/2021, 09:12

ActuaLitté

De l'Italie, Houellebecq prophétise : “De toute façon, Macron va gagner.”

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin, l’écrivain a reçu le prix international Mondello. Avec l’écrivain Marco Missiroli il s’est entretenu devant un amphithéâtre complet sur plusieurs thèmes : l’érotisme, l’écriture et, last but non least (enfin, mais pas de moindres...) la politique…

17/10/2021, 21:35

ActuaLitté

La promotion des livres italiens à l'étranger a pris son envol

SALTO21 – Selon Simonetta Fiori, modératrice d’une table ronde au Salon du livre de Turin portant sur le livre italien dans le marché international, « les traductions de livres italiens à l’étranger ont été multipliées par cinq au cours des deux dernières décennies ». Et ce, grâce aux efforts des éditeurs, ainsi qu'à des phénomènes d’édition mondiaux – Elena Ferrante, pour ne citer qu’elle. Si le soutien de l’État italien fut jusqu’à présent plutôt limité, les choses semblent changer... 

17/10/2021, 18:50