#Auteurs

Place nette au CNL : le ministère de la Culture balaye toute dissidence

Les nominations dévoilées, le Centre national du Livre dispose donc d’un nouveau conseil d’administration : deux arrivées, donc deux départs, que l’on n’osera pas corréler. Pourtant, cette nouvelle composition interroge, autant qu’elle laisse songeur. Quels seront les interlocuteurs de la présidente, Régine Hatchondo, et quelle ligne forment-ils, en écho au ministère de la Culture qui les a nommés ?

Le 24/03/2021 à 12:30 par Nicolas Gary

12 Réactions | 179 Partages

Publié le :

24/03/2021 à 12:30

Nicolas Gary

12

Commentaires

179

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

La présence de Gilles Haéri, qui remplace Antoine Gallimard, du côté des éditeurs ne souffre aucun commentaire : nommé directeur général du groupe Albin Michel en juin 2020, ce dernier a la responsabilité du développement éditorial du groupe, autant que des acquisitions et de la stratégie numérique. Pour autant, le départ du président des éditions éponymes ne va pas sans quelques levées de sourcils. « On ne démissionne pas Antoine Gallimard d’un conseil d’administration sans son accord : personne au ministère de la Culture n’oserait cela », nous glisse un observateur.

Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, Antoine Gallimard pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. » Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.

Pourtant, et sans que cela soit nécessairement lié, ce départ s’accompagne d’un autre poste quitté : la vice-présidence du Syndicat national de l’édition qu'il y occupait. « Récemment, le groupe Le Monde est venu présenter un projet de manifestation au Bureau [du SNE]. Et ce, à l’invitation du président Montagne », nous raconte-t-on. Suite à quoi, le vice-président, en signe de contestation, a décidé d’abandonner cette fonction… Le SNE n'a pas non plus donné suite à nos demandes.

Auteurs de vue

Mais ce qui semble être passé comme une lettre à La Poste relève plutôt de la nomination des représentants d’auteurs. Bessora a remplacé Samantha Bailly, mais pour certains, la nomination n’avait rien d’une évidence.

« D’abord, c’est donc la fin de la présence de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse au conseil d’administration du CNL, donc de la littérature jeunesse », s’étrangle une illustratrice. Selon le panéliste GfK, ce segment éditorial affichait en 2020 une progression de 1 %, soit 737 millions € générés fin octobre 2020, sur les douze derniers mois. Soit un livre sur quatre.

MINISTÈRE: un impôt sur les prix littéraires ?

Pas non plus de représentants de la bande dessinée : là encore, un poids lourd, avec 591 millions € de chiffre d’affaires en 2020 — soit une croissance de 6 %. Des oublis curieux, mais soit : le ministère de la Culture est seul maître à bord, dans les nominations — du moins le Service du Livre et de la Lecture. 

De fait, deux personnes s’occupent tout particulièrement de garder un œil sur le CNL : l'ancienne directrice du CNL, justement, Emmanuelle Bensimon-Weiler, conseillère en charge des médias, du livre et des industries culturelles, et Nicolas Georges, directeur du Service du Livre et de la Lecture (photo ci-dessous). Évidemment, les choix présentés à la ministre Roselyne Bachelot émanent du directeur général de la DGMIC (Direction générale des Médias et des Industries culturelles), Jean-Baptiste Gourdin, qui chapeaute le SLL. La DGMIC compte aussi Nicolas Georges comme directeur adjoint. 

Ainsi, sont présents au CA du Centre national du Livre, pour les auteurs Paola Appelius, présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France, Bessora du Conseil Permanent des Écrivains et Christophe Hardy, auteur et président de la Société des Gens de Lettres. 

Logique discrétionnaire

Un grand écart ? Il suffit de voir comment les 15 annonces de Roselyne Bachelot ont été accueillies : la Guilde des scénaristes français autant que la Ligue des auteurs professionnels et la Charte déploraient un enterrement de première classe pour le Rapport Racine, quand la SGDL faisait part de sa satisfaction et que l’ATLF y voyait un « signal positif ». Le Conseil Permanent des Écrivains ne s’est pas exprimé. 

Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte. Et cela alors qu'elle exerçait son mandat de présidente de la Ligue : une forme de double représentation, et une présence qui faisait un contrepoint. Les positionnements de ces deux organisations sont  bien connus : tenter de tirer le CNL vers une vision professionnelle des auteurs. Et la romancière avait un rôle sinon dissident, du moins d'alerte, là où CPE, SGDL et ATLF allaient plus volontiers dans le sens du ministère.

Conclusion : plus de parole contraire.

En vertu du Décret n° 2014-1435 du 1er décembre 2014 relatif au Centre national du Livre, le CA doit être, entre autres, composé de neuf représentants des professions et activités littéraires avec « trois auteurs, dont un traducteur ». Il semble que la candidature d’Hélène Vignal, actuellement co-présidente de la Charte, n’ait pas retenu l’attention des deux officiants. « Elle n’était pas assez connue », a-t-on répondu. Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ? Ou bien tous deux étaient par trop membres de la Ligue (photos lors de la création, en 2018) ?

Qu’est-ce à dire ? Que les nominations reposent sur des personnes et non des représentants d’organisation ? « C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente : une logique discrétionnaire, où l’on place les interlocuteurs qui arrangent. On raisonne par personnes ou organisations, selon les besoins. » Reste que ce sont toujours des « personnalités qualifiées », selon les termes du décret — le niveau de qualification étant évalué par les services de la rue de Valois. 

Contactés, ni Emmanuelle Bensimon-Weiler ni Nicolas Georges n'ont répondu à nos demandes. L’absence d’auteurs jeunesse ou BD, les critères évaluant la qualification des personnes intégrant le CA ou la disparition de toute “opposition” ne doivent pas relever des sujets qui passionnent les opérateurs du ministère. De même que le possible conflit d'intérêts pour une SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs. Probablement parce qu'ils sont par ailleurs à l'origine de ce modèle. 

Ni commentaires, ni conflit d'intérêts

La présidente de l’ATLF, Paola Appelius, ne peut « présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d’administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l’ATLF est l’organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts ». À ce titre, sa reconduction « semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité ». 

De son point de vue, aucun conflit d’intérêts ne ressort de ce que le fonds d’aide aux auteurs ait été confié à la SGDL, laquelle siège également au CA. Renvoyant au bilan — que nous avons évoqué — elle estime que la « SGDL était en outre la seule organisation présentant les moyens humains et les techniques de mise en œuvre dans l’urgence dans l’intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin ».

En revanche, la « gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n’ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l’ATLF a participé à l’année dernière ». La Présidente du CPE, Bessora, n'était disponible pour répondre que dans une dizaine de jours.

Christophe Hardy, président de la SGDL, abonde : « Les membres du CA du CNL, qui siègent en tant que personnalités qualifiées, sont nommés, conformément aux statuts de l’établissement, “par arrêté du ministre chargé de la culture sur proposition des organisations nationales issues des professions et activités concernées” (cf. décret du CNL, article 6).

En février dernier, au moment du renouvellement du CA du CNL, le CPE, la SGDL et l’ATLF, tout comme la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms ». Aussi, dont acte : pas de commentaires sur « une décision qui ne m’appartient pas ».

Quant à la gestion de l’aide d’urgence, la SGDL n’a « perçu, comme vous le savez, aucune rémunération pour la mise en œuvre de ce dispositif. Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». 

En outre, rappelle-t-il, un administrateur du CNL « ne participe pas aux délibérations du CA lorsqu’un dossier concernant une organisation dont il est membre ou dans laquelle il exerce un mandat est examiné, si bien qu’il ne peut de fait intervenir dans les délibérations. C’est la règle dans tous les établissements publics ». Question réglée, donc.

Chausse-trappe ou chausse-pied ?

La nouvelle présidente du Centre n’aura que peu à se préoccuper du ministère de la Culture, attendu qu’elle peut aisément joindre l’Élysée en direct. Cependant, le CA que les services de Valois lui ont façonné marque bel et bien une orientation. « Généralement, on tâche d’avoir près de soi ses contradicteurs, pour exprimer démocratiquement un désaccord. Ici, le ministère a clairement balayé toute contestation de sa politique, pour s’assurer une tranquillité d’esprit », commente une ancienne de Valois.

Et en passant, mettre la présidente devant un fait accompli, estimant qu’elle ne s’en rendrait pas compte ? 

« La professionnalisation des fonctions a toujours été refusée par le ministère : nommer les auteurs qui vont bien, au bon moment, permet d’organiser de petites réformes, comme ici, où l’on met de côté les mal-comprenants », s’amuse un observateur. Et comme le dispositif d’aide aux auteurs, confié à la SGDL et tant décrié, doit revenir, ses concepteurs s’assurent d’avoir de nouveau une mainmise sur le Centre.

On ne saura jamais vraiment pourquoi la rue de Valois aura refusé au Centre national du Livre les moyens humains alors réclamés en 2020 pour gérer le fameux fonds d’aide. Et moins encore pourquoi la SGDL en a obtenu la responsabilité. Avec 677 aides distribuées, sur quelque 100.000 auteurs du livre, qui peut raisonnablement parler de réussite ?

Seule assurance : la minorité qui portait un discours d’opposition a disparu, dans une stratégie royalement orchestrée. Si vis pacem, para bellum… et perserverare n'a rien de diabolicum.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

crédits photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 ; Christophe Hardy, DR ; Paola Appelius, DR

12 Commentaires

 

Frédéric Maupomé

24/03/2021 à 13:57

La présidente du CPE va pouvoir siéger aux côté de la vice présidente du CPE et du vice président du CPE.
Ca ne devrait pas trop la changer...
"Vous êtes contre la pluralité !", me chante-t-on quand je demande des élections professionnelles !

Ed

24/03/2021 à 17:51

La mascarade se poursuit, le marasme est complet, et le ministère de la Culture dévoile ici des cartes qu'il aurait certainement préféré ne pas voir aussi largement exposées.
Mais on me glisse dans l'oreille que tout cela, il vaudrait mieux ne pas le faire remarquer...
oups ?

LOL

25/03/2021 à 07:44

Ces gens-là sont tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils se foutent complètement même de l'image qu'ils peuvent projeter. Ça fait des Macrons qui n'hésitent pas à insulter un chômeur, lui disant qu'il n'a que la rue à traverser pour trouver du boulot ou bien un Hollande qui crache sur les sans-dents.

Bref, une élite à chasser, mais que les Français, en bon moutons de Panurge, adoubent et réélisent à chaque fois.

Contrairement à Nicolas, je dirais plutôt Vae victis : les Français le veulent et c'est plié.

L'auteur masqué

24/03/2021 à 22:32

"Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». Intégralement versé à quels auteurs ? Personnellement j'ai fait les demandes d'aides, elles m'ont été refusées, pourtant dieu sait que j'en ai besoin. Plus de contrats en cours, plus de contrats signés et quasiment aucun droits d'auteur sur les livres commercialisés. De quoi vit-on quand on n'a plus aucun revenu depuis un an? N'est-ce pas pour des cas comme le mien que ces aides ont été mises en place?

Arthur Magnus

24/03/2021 à 23:40

Bonsoir Nicolas Gary. Votre article m'a paru passablement confus (malgré plusieurs lectures). Quelques exemples :

- Prenons le paragraphe qui commence par : "Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, il pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. »" La première phrase du paragraphe parlant du ministère, on a tendance à penser que les "il" dans la seconde font référence au même ministère. Il faut arriver à la troisième (" Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.") pour comprendre que vous deviez parler de l'héritier Gallimard...

- Paragraphe suivant : vous nous parlez de je ne sais quels micmacs au SNE. Dont le VP a démissionné "en signe de contestation"... mais que conteste-t-il au juste ? Que le groupe le Monde soit venu présenter un projet de manifestation ? Qu'il l'ait fait "à l'invitation du président Montagne" ?

- Paragraphe suivant : "passé comme une lettre à La Poste", c'est-à-dire ? Eussiez-vous voulu que les trublions (je précise ce mot n'est pas ici péjoratif sous mon clavier) trublionnassent ? Pourquoi cette nomination n'avait-elle rien d'une évidence ("pour certains"... qui ?) ?

- "Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte" : le départ de SB donnait voix à la Charte ??? (ou je résume trop ?)

- " C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente (...)" : qui parle ?

J'ai aussi (tant qu'à faire) deux remarques portant davantage sur le fond :

- "Conclusion : plus de parole contraire." Vous avez sûrement une boule de cristal pour préjuger ainsi de l'avenir. Alors parce que certaines organisations ne se sont pas opposées avec véhémence aux annonces de Mme Bachelot, elles resteront à jamais des béni-oui-oui du ministère ? (Même si je regrette moi aussi que la Ligue des Auteurs Pro, dont je suis membre, et le Charte ne soient pas représentées.)

- "pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ?" : d'où tenez-vous que cela n'a pas été fait ? (vous citez plus loin Christophe Hardy selon lequel " la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms " : les noms de Sfaar et Peeters ont-ils alors été proposés ?)

Bon, à bientôt ? :)

Nicolas Gary - ActuaLitté

25/03/2021 à 09:05

Bonjour Arthur
Merci pour vos décryptages et vos légitimes questions.
Sur la forme, je vous en sais gré, j'apporte quelques modifications.
Sur le fond, je ne peux que sourire : comme le disait mon professeur de mathématiques, la réponse est toujours dans l'énoncé.

Mise en trope

25/03/2021 à 09:53

En tiquant dès la première phrase, j'avais pourtant décidé de m'abstenir d'appeler Nicolas Gary à écrire plus clairement, car j'avais déjà provoqué les foudres de quelques-uns qui m'accusaient de faire trop grand cas de la forme et du style, pourtant essentielles en journalisme – qui plus est littéraire.... Je complète le réquisitoire malheureusement justifié d'Arthur Magnus en rappelant à Nicolas Gary que lorsqu'on utilise "ce dernier", il doit s'agir du "dernier" mentionné dans la phrase, quelle que soit la fonction qu'il y occupe. Le lecteur qui respecte cette règle croit donc à première lecture qu'il s'agit d'Antoine Gallimard, mais ça ne fonctionne pas, alors il relit, écarte la règle et se rend compte que c'est juste une erreur d'écriture. Et c'est comme ça tout le temps...

Paola Appelius

25/03/2021 à 03:34

Je suis déçue que mes réponses aux questions de Nicolas Gary aient été tronquées. Je parlais aussi des auteurs, de leurs besoins, de leurs intérêts, qui sont quand même au coeur de cette question de la représentativité, davantage que la guéguerre entre la Ligue et le CPE.

Je me permets de reproduire ci-dessous notre échange.

Questions posées par Nicolas Gary :
Un article va sortir sous peu faisant état, dans une analyse plus fine de la nouvelle composition du CA du Centre national du Livre, sur ActuaLitté.

Il semble qu’une ligne nouvelle se soit créée avec des représentants d’auteurs plus favorables aux positions du ministère de la Culture.
C’est du moins l’interprétation qui se dégage.

Dans le cadre de ce papier, j’aurais aimé votre propre lecture de cette nouvelle composition.

Plus globalement, et la question reste ouverte : la SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs ce ne serait pas un petit conflit d’intérêt ?

Mes réponses :
Concernant les nominations au CA du CNL, je ne peux présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d'administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l'ATLF est l'organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts. Ma nomination, en l'occurrence ma reconduction, en ma qualité de présidente de l'ATLF me semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité.


Par ailleurs, concernant votre autre question, la SGDL étant une organisation reconnue d'utilité publique, je ne vois pas de conflits d'intérêts dans le fait qu'elle se soit chargée du traitement des dossiers pour l'aide sectorielle d'urgence destinée aux auteurs du livre en 2020, ouverte et accessible à tous les auteurs. Je vous renvoie vers le bilan des attributions de cette aide, publié sur le site de la SGDL et des différentes OGC qui ont abondé le fonds. Toutes les catégories d'auteurs ont pu la demander et en ont bénéficié.
La SGDL était en outre la seule organisation possédant les moyens humains et techniques de la mettre en oeuvre dans l'urgence dans l'intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin.
La question se repose d'ailleurs en 2021 de savoir qui mettra en oeuvre l'aide complémentaire aux auteurs annoncée par le ministère de la Culture et nous verrons ce qu'il en sera.
La gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n'ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l'ATLF a participé l'année dernière.
Je crois personnellement que toutes les organisations d'auteurs ont à coeur l'intérêt des auteurs, même si leurs visions politiques peuvent être différentes et qu'il est contre-productif de faire à certaines ou d'autres des procès d'intention. Le soutien aux auteurs dans cette période de crise est une chose essentielle qui nous concerne tous, en dépit de nos divisions, légitimes sur d'autres sujets. Ne crachons pas dans la soupe. Et réglons nos comptes sur un autre terrain.

Et j'ajouterais même après coup, pour préciser ma pensée, que les critiques adressées par la Ligue et ses amis à ce fonds sectoriel géré par la SGDL a sans doute dissuadé un certain nombre d'auteurs en TS parmi leurs sympathisants de demander à en bénéficier alors qu'ils y étaient éligibles. C'est dommage.

Joseph Kessel

25/03/2021 à 04:03

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines,
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne,
Ohé ! Partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes. »

Roger Kaplan

26/03/2021 à 13:06

Vous nous écrivez du Vercors ? C'est touchant. Mais ridicule. Et insultant pour les combattants de la France libre.

Ministère de l'Inculture

25/03/2021 à 10:46

Je me permets de reprendre le terme inventé par Lewis Trondheim ici, pour appuyer sur deux ou trois choses.
D'abord, le silence du SLL ou du ministère plus globalement, fait froid dans le dos. Mis en cause de cette manière (après le passage sur l'imposition des prix littéraires, quelles sont les nouvelles ??), son absence de réaction démontre bien l'étendue du mépris. (Fut un temps, on avait parlé d'incurie ?)
Ensuite, la déconnexion des répondants : il faut apprécier leur prise de parole. Et s'étonner qu'ils fassent soit l'autruche kilométriquement ou qu'ils ne voient pas du tout les problèmes posés. Et dans tous les cas, la réponse dite tronquée n'apporte pas vraiment plus d'éléments.
Enfin, mais ça c'est cadeau : prise illégale d’intérêts est défini à l’article 432-12 du code pénal :

« Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement ». (wikipiedia)
ça donne à réfléchir : n'étant pas avocat ni juriste, je le pose là.

Arthur Magnus

26/03/2021 à 14:36

Juste pour le plaisir de faire le pédant (chose si facile avec Wikipedia et Google Books), je doute que Lewis Trondheim revendique la paternité de l'expression "ministère de l'Inculture", qui doit être au moins aussi ancienne que le ministère de la Culture lui-même (1959, mais alors appelé "ministère des Affaires culturelles". Il semblerait que ce ministère se soit appelé "de la Culture" (et éventuellement d'autre chose) en 1978, avec Michel d'Ornano, "Ministre de la Culture et de l'Environnement").
On trouve d'ailleurs et par exemple un "ministère de l'Inculture" en 1972 sous la plume de Jacques Sternberg dans sa "Lettre aux gens malheureux et qui ont bien raison de l'être" (si le lien passe et fonctionne : https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr )
https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjCzMu8h87vAhWQx4UKHdyjDDoQ6AEwAnoECAQQAg

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Responsabilité élargie des producteurs : le livre, “vertueux” et non polluant ?

À l'occasion d'une fusion programmée des filières à responsabilité élargie des producteurs d’emballages ménagers et des producteurs de papier, une discussion s'ouvre au Parlement autour de la production des livres. Les éditeurs, exemptés de la responsabilité élargie, le resteront sans doute, vu le capital symbolique du livre.

30/01/2023, 16:20

ActuaLitté

Dalaili Mouhamadi élu président de l'agence régionale du livre de Mayotte

Le 23 novembre 2022, à Dembéni, les membres de la structure associative derrière l'Agence Régionale du Livre et de la Lecture de Mayotte se sont réunis en assemblée générale pour procéder à l'élection d'un nouveau bureau. Dalaili Mouhamadi a été élu président de l'ARLL.

25/01/2023, 10:27

ActuaLitté

Comment dire tote bag en français, et autres questions de modeux

Dans le domaine du vocabulaire, l'usage fait rapidement loi : aussi le tote bag, accessoire pratique ou pièce de mode, s'est invité dans nos penderies et entrées. Pensé pour remplacer les polluants sacs plastiques, il s'est multiplié à mesure que l'on oubliait ses conditions et son lieu de fabrication, pas vraiment écologiques non plus... Quoi qu'il en soit, un équivalent français est désormais disponible pour le désigner.

25/01/2023, 10:08

ActuaLitté

Belgique : Fatou Diome élue à l’Académie royale de langue et de littérature

L’auteure franco-sénégalaise Fatou Diome a été élue membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique ce 14 janvier. Elle succède à l’écrivaine québécoise Marie-Claire Blais, disparue le 30 novembre 2021. En 2001 sortait son premier recueil de nouvelles, La Préférence nationale, publié aux historiques éditions Présence Africaine.

20/01/2023, 16:24

ActuaLitté

Réforme du système de retraite : quel impact sur le monde du livre ?

Malgré un contexte économique des plus complexes, miné par l'inflation, le gouvernement a présenté, le 10 janvier dernier, les grandes lignes de sa réforme des retraites. L'appel à la mobilisation générale des syndicats de travailleurs, pour ce jeudi 19 janvier, sera suivi dans le secteur du livre, puisque l'allongement de la durée du travail le concerne dans son ensemble.

18/01/2023, 12:44

ActuaLitté

“Décarboner la culture” : 2023, ou les 5 vœux de Rima Abdul-Malak

Présentant ses vœux au monde de la culture et à la presse, la locataire de Valois visait à l'assentiment universel et la paix sociale : « Je ne voudrais plus entendre que les actions du ministère sont centrées à Paris. C'est faux ! », assure-t-elle, avant de présenter, littéralement, des vœux pour 2023. Mieux que des bonnes résolutions ? On le concluera en fin d’année. Car au-delà des projets et intentions, le contexte socio-économique demeure sensible. De quoi justifier une approche un brin tragique.

17/01/2023, 17:46

ActuaLitté

Une dotation annuelle de 500 000 € pour la langue française

Inaugurés en 2015, les appels à projets nationaux « Action culturelle et langue française » du ministère de la Culture visent à soutenir les propositions au bénéfice de personnes ayant des besoins d’apprentissage ou de pratique du français. Si leur financement n'évolue pas, ces appels deviennent en 2023 annuels, contre un rythme bisannuel auparavant.

16/01/2023, 10:38

ActuaLitté

Paul Rondin nommé à la direction de la Cité internationale de la langue française

Sur proposition de Philippe Belaval, président du Centre des monuments-nationaux (CMN), Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, a approuvé la nomination de Paul Rondin au poste de directeur de la Cité internationale de la langue française au château de Villers-Cotterêts, dans l’Aisne.

16/01/2023, 10:31

ActuaLitté

Rémunération des auteurs : au Sénat, un cavalier législatif sans tête ni queue

Fin décembre, auteurs et éditeurs signaient un nouvel accord après quelque 18 mois de négociations houleuses. Sous l’égide du ministère de la Culture, accompagné par le professeur Pierre Sirinelli, le document apportait un peu de fraîcheur au cadre juridique des relations contractuelles. En marge de la signature, la locataire de Valois revenait également sur un petit accrochage juridique récent…

11/01/2023, 13:49

ActuaLitté

Montpellier : deux résidences de médiation à saisir

Le Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole propose une résidence de médiation pour deux auteurs, autrices et illustrateurs, illustratrices. Les résidences se tiendront du jeudi 22 juin au dimanche 23 juillet 2023 dans le cadre de Partir en livre 2023. L'appel à candidatures commence à ce jour et se terminera le 15 février 2023.

10/01/2023, 10:55

ActuaLitté

Des monuments nationaux à l'Élysée : Philippe Bélaval devient conseiller culture

Proche d'Emmanuel Macron, président du Centre des monuments nationaux depuis 2012, le haut fonctionnaire Philippe Bélaval devient le conseiller culture de l'Élysée. Il succède ainsi à une certaine Rima Abdul-Malak, qui avait laissé le poste vacant depuis son entrée au ministère de la Culture en mai 2022.

10/01/2023, 08:52

ActuaLitté

Renforcer l'indépendance des inspecteurs des affaires culturelles

Dirigée par Laurence Tison-Vuillaume depuis le mois de décembre 2022, l'inspection générale des affaires culturelles (IGAC) assume des missions d'enquête, d'expertise et de médiation. Et ce, à l’égard des services et établissements publics du ministère de la Culture et des organismes qui bénéficient de son concours direct ou indirect. Les inspecteurs de l'IGAC jouissent désormais de nouvelles garanties vis-à-vis de leur indépendance.

03/01/2023, 11:36

ActuaLitté

Patrick Modiano fait Commandeur de la Légion d'Honneur

Prix Nobel de littérature 2014, l'écrivain Patrick Modiano, âgé de 77 ans, a été fait Commandeur de la Légion d'Honneur à l'occasion de la fin d'année 2022. Il est accompagné, au sein de cette promotion, par d'autres confrères et consœurs auteurs.

02/01/2023, 09:48

ActuaLitté

Franck Leandri reconduit à la direction de la Drac de Corse

Par un arrêté de Rima Abdul-Malak daté du 23 décembre dernier, le directeur de la Drac de Corse, Franck Leandri, en poste depuis 2018, est reconduit dans ses fonctions pour une durée d'un an supplémentaire. La fin de son mandat est ainsi fixée au 15 janvier 2024.

28/12/2022, 13:14

ActuaLitté

En 2023, la culture s'invite dans les Hauts-de-Seine

Le Département des Hauts-de-Seine présente sa programmation culturelle pour l’année 2023. Elle regroupe une multitude de manifestations telles que des expositions au sein des musées départementaux (musée départemental Albert-Kahn, musée du Domaine départemental de Sceaux, Maison de Chateaubriand, Pavillon de préfiguration du musée du Grand Siècle), du JAD (Jardin des métiers d’Art et du Design), des festivals (Festival Chorus, La Défense Jazz Festival) ou encore l’installation d’œuvres monumentales sur le territoire.

27/12/2022, 12:28

ActuaLitté

La mort vous ira si bien : Orsenna travaille à la fin de vie

L’Académicien, amateur de subjonctif, était convié au ministère des Solidarités et de la Santé : la locataire souhaitait s’entretenir avec Érik Orsenna de linguistique. Et plus spécifiquement des mots de la mort. Voici que la ministre déléguée, Agnès Firmin Le Bodo, confie une mission, des plus lexicales, sur la fin de vie et le vocabulaire qui l’entoure.

24/12/2022, 15:22

ActuaLitté

Bonus Cultura en Italie : culture plus accessible ou plus exclusive ?

Après de nombreuses discussions et appels de l'ensemble du secteur de l’édition italienne, les ressources de la 18App, l’équivalent du pass culture français, ont été confirmées pour 2023. Et c'est une bonne nouvelle. La suite laisse cependant quelque peu perplexe : la mesure sera remplacée par deux instruments, une Carte Culture Jeune, obtenue en fonction des revenus, et une autre liée au mérite scolaire. Ces modifications favoriseront-elles l’accès des jeunes à la culture ou bien produiront-elles des nouvelles exclusions ? 

23/12/2022, 15:09

ActuaLitté

Des barreaux et des hommes : les détenus face à la littérature

En mars dernier, les ministres de la Culture et de la Justice, Roselyne Bachelot et Éric Dupond-Moretti, initiaient le Prix Goncourt des détenus. À l’initiative du Centre national du livre (CNL) et de sa présidente, Régine Hatchondo, et des services pénitentiaires de l’État, cette nouvelle récompense porte une ambition : la réinsertion par la lecture. 

23/12/2022, 12:02

ActuaLitté

Strasbourg : Anna Sailer nommée conservatrice du Musée Tomi Ungerer

Actuellement directrice adjointe du Museum für Moderne Kunst de Francfort-sur-le-Main, Anna Sailer est nommée nouvelle conservatrice responsable du Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration à compter du 1er mars 2023. Elle succède à Thérèse Willer qui a fait valoir ses droits à la retraite en 2022.

20/12/2022, 16:41

ActuaLitté

L'informatique quantique, (presque) plus simple en français

Très active en cette fin d'année 2022, la Commission d'enrichissement de la langue française s'est attaquée à un domaine technique s'il en est, celui de l'informatique quantique. Autrement dit, un nouveau stade dans le traitement des données et des calculs, avec la promesse d'opérations réalisables à une vitesse jamais atteinte.

20/12/2022, 15:29

ActuaLitté

Jeux olympiques : mobilisation pour dire le sport en français

En 2024, la France, et plus particulièrement la ville de Paris, assurera l'organisation des Jeux olympiques, du 26 juillet au 11 août, puis des Jeux paralympiques, du 28 août au 8 septembre. Fin novembre, un groupe de travail interministériel et interinstitutionnel a été mis en place pour s'assurer que le français pourra être le langage du sport, et de toutes les disciplines, d'ici là.

16/12/2022, 13:16

ActuaLitté

2024 : les Jeux olympiques priment sur les manifestations estivales

L’État ne se laissera pas impressionner par la fronde de quelques sénateurs : signataires d’une lettre réclamant que l’on ne sacrifie pas les festivals culturels de l’été sur l’autel des Jeux olympiques 2024, ces derniers tentaient un passage en force. Le ministre de l’Intérieur et ses consœurs de la Culture, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques ont remis tout le monde sur la ligne de départ, en adressant aux préfets une circulaire limpide…

14/12/2022, 12:35

ActuaLitté

En Italie, les parents reviennent à l’école faire la lecture aux enfants 

En Italie #ioleggoperché, le plus important événement national de promotion de la lecture, en est à sa septième édition. Dans ce cadre, une initiative intéressante pour diffuser cette pratique à l’école mais aussi dans le contexte familial s’est tenue à Treia, commune italienne d’environ 9000 habitants située en province de Macerata, dans les Marches. Protagonistes, les parents sont donc de retour à l’école… 

14/12/2022, 12:12

ActuaLitté

Un demi-siècle de hip hop : le break en français

Né dans les années 1970 à New York, le hip hop fait partie de ces mouvements culturels du XXe siècle à l'influence internationale, dont les secousses se ressentent encore de nos jours. La Commission d'enrichissement de la langue française propose les équivalents en français de quelques termes du break, style de danse rattaché au hip hop.

13/12/2022, 10:25

ActuaLitté

Rowling finance un refuge pour femmes victimes de violences

À Édimbourg, J.K. Rowling finance un nouveau refuge pour femmes. Beira’s Place accueillera, courant 2023, les victimes de violences domestiques et viols. Le centre représentera un lieu sûr et gratuitement ouvert à toutes, sans distinction d’opinions ou de convictions politiques. Un lieu pour les femmes, encadré par des femmes, qui incarne aussi les convictions très critiquées de l'autrice de la saga Harry Potter.

12/12/2022, 16:47

ActuaLitté

Ateliers Médicis : “La région Île-de-France n'est pas un tiroir-caisse”

La région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse, a sévi, le 7 décembre dernier, en supprimant les subventions versées à la structure artistique Les Ateliers Médicis, à partir de 2023. La collectivité reproche une programmation contraire aux « valeurs de la République » en raison de la présence de l'auteur Mehdi Meklat qui a, par le passé, diffusé des messages insultants. Et assure que le territoire ne sera pas pour autant délaissé, sur le plan des financements.

12/12/2022, 15:54

ActuaLitté

Delphine Christophe prend la direction de la Drac Grand Est

Delphine Christophe, conservatrice générale du patrimoine, est nommée, par un arrêté de la ministre de la Culture, directrice régionale des affaires culturelles de la région Grand Est, à partir du 3 janvier 2023. Précédemment occupé par Christelle Creff, le poste était vacant depuis début octobre.

09/12/2022, 10:09

ActuaLitté

Marie Darrieussecq, marraine de la 7e édition des Nuits de la lecture

Créées en 2017 par le ministère de la Culture pour fédérer acteurs du livre et lecteurs et célébrer le plaisir de lire, les Nuits de la lecture, organisées depuis 2022 par le Centre national du livre (CNL), reviennent du 19 au 22 janvier 2023. Cette 7e édition s’articulera autour du thème de la peur, avec une programmation plus riche, surprenante et insolite que jamais !

08/12/2022, 13:44

ActuaLitté

La Région sanctionne la présence de Medhi Meklat aux Ateliers Médicis

La région Île-de-France, citant des propos tenus au conseil d'administration du 6 décembre dernier des Ateliers Médicis, lieu de création artistique, laissait planer la menace d'un retrait de ses subventions à la structure. En cause, le soutien apporté à un projet artistique de Medhi Meklat, pour la 3e année consécutive, « qui pour rappel a tenu par le passé des propos antisémites, misogynes et homophobes sur Twitter ». La région a suspendu son soutien dès le 7 décembre.

08/12/2022, 12:56

ActuaLitté

France : une consultation citoyenne pour développer le goût de la lecture

Dans le prolongement de la lecture « grande cause nationale », le Centre national du livre (CNL) lance, en partenariat avec la plateforme make.org une grande consultation citoyenne pour inviter chacun à partager ses idées afin de développer le goût de la lecture de tous les Français. 

07/12/2022, 16:31

ActuaLitté

Jeux olympiques 2024 : les sénateurs au secours des festivals

Une trentaine de sénateurs s'insurge dans une tribune : « Il n’est pas acceptable que l’organisation des Jeux olympiques conduise à annuler ou à reporter les festivals en 2024. » Des élus de tous bords politiques et tous membres de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication de la chambre haute. « Sur le fond, il n’est pas acceptable que l’organisation des Jeux dans notre pays conduise à opposer le sport à la culture ou l’Ile-de-France aux autres territoires », ajoutent-t-ils notamment.

07/12/2022, 16:11

ActuaLitté

Michel Roussel reconduit à la tête de la Drac Occitanie

Service déconcentré de l'État, représentant le ministère de la Culture dans les régions, les directions régionales des affaires culturelles sont chargées de faire appliquer et d'informer une politique culturelle centrale plus proche des territoires et de leurs habitants. Le ministère de la Culture annonce le renouvellement du mandat de Michel Roussel à la direction de la Drac Occitanie.

07/12/2022, 10:38

ActuaLitté

BnF : Vera Michalski-Hoffmann rejoint le conseil d'administration

Un arrêté du 23 novembre, publié au Journal officiel de ce jour, fait état des nominations de plusieurs nouveaux membres au sein du conseil d'administration de la Bibliothèque nationale de France. Parmi ces entrants, Vera Michalski-Hoffmann, propriétaire du groupe éditorila Libella.

07/12/2022, 09:59

ActuaLitté

Ministres auteurs ou actionnaires : le gouvernement à la lettre

La publication des déclarations d'intérêts et de patrimoine des responsables politiques rappelle toujours qu'on ne prête qu'aux riches – y compris dans les plus hautes fonctions de l'État. Elle permet aussi de contrôler et d'éviter, autant que faire se peut, les conflits entre la vie privée et les décisions publiques. Tout en appréciant à sa juste valeur le succès en librairie des ministres auteurs...

06/12/2022, 12:26

ActuaLitté

Laurence Tison-Vuillaume à la tête de l’inspection générale des affaires culturelles

La ministre de la Culture Rima Abdul-Malak annonce la nomination de Laurence Tison-Vuillaume à la tête de l’inspection générale des affaires culturelles (IGAC), dès ce lundi 5 décembre. Elle remplace Claire Lamboley, secrétaire générale de l’IGAC, qui assurait l'intérim depuis le départ d'Ann José Arlot.

05/12/2022, 11:48

ActuaLitté

Dégradations, inauguration : les statues de Victor Hugo chahutées

Ville natale de Victor Hugo, Besançon connaît une relation ambiguë avec l’auteur. Ce jeudi, le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de la ville accueillait une nouvelle œuvre d’art monumentale pour lui rendre hommage. En parallèle, deux jeunes étudiants ont reconnu avoir vandalisé une autre statue le 20 novembre dernier.

02/12/2022, 17:10

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Créatrice des éditions JC Lattès et Nil, Nicole Lattès est décédée

L'éditrice française Nicole Lattès s'en est allée ce mardi 31 janvier à l'âge de 84 ans, a annoncé Allary Editions, maison où elle occupait depuis 2014 le poste de conseillère éditoriale. Dans sa longue carrière, elle aura créé avec son mari les éditions Jean-Claude Lattès, qu'elle dirigea de 1981 à 1991. Mais également Nil Éditions en 1993, codirigée avec Robert Laffont jusqu'à son départ de la structure.

31/01/2023, 19:02

ActuaLitté

Égypte : un livre antisémite vendu sans complexe

Un ouvrage sur le sionisme, exhibant des caricatures grotesques et véhiculant des clichés xénophobes : il n’en fallait pas plus pour qu’Israël tire à boulets rouges. L’universitaire Muhamed Medhat Mustafa, qui en est auteur, déplore qu’on lui ait confisqué les exemplaires, au premier jour de la Foire internationale du livre du Caire.

31/01/2023, 16:52

ActuaLitté

La guerre entre Donald Trump et Simon & Schuster continue

Donald Trump n’est pas seulement accusé dans plusieurs affaires plus ou moins graves, jusqu’à une possible inculpation future, pour « conspiration ». Il est également souvent accusateur : ce dernier intente cette fois-ci un procès contre le célèbre journaliste américain, Bob Woodward et son éditeur. Les avocats de Trump réclament près de 50 millions $ de dommages et intérêts…

31/01/2023, 16:52

ActuaLitté

Japon : un bilan 2022 mitigé pour l'édition papier 

Il est encore temps de faire le bilan pour le marché mondial de l’édition. Au Japon, 2022 marque la première année de décroissance depuis quatre ans. L’édition papier et électronique auront rapporté 1,6305 millions de yens soit une baisse de 2,6 % par rapport à l’année précédente. 

31/01/2023, 16:44

ActuaLitté

Égalité et diversité : les éditeurs enclenchent un vaste plan d'inclusion

Dix engagements, à déployer dans l’ensemble de l’industrie britannique du livre, constituent le nouveau volet du Plan d’action pour l’inclusion. La Publishers Association, organisation professionnelle, prévoit une mise en œuvre entre 2023 et 2026.

31/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Madrid : des lecteurs, et plus encore

La Communauté de Madrid, territoire autonome espagnol composé de la province de Madrid, a publié le 29 janvier, un communiqué de presse à propos des habitudes de lecture et de l'achat de livres dans la région. Il s'appuie sur une étude de 2022 qui affirme que 97,6 % de la population est lectrice.

31/01/2023, 12:57

ActuaLitté

Entraîné par Actissia, la revue Books passe en liquidation judiciaire 

La maison mère du magazine Books, Actissia, est entrée en liquidation judiciaire le 10 novembre 2022. Et la chute de cette holding, détenue par Adrian Diaconu, entraîne celle du journal. Une nouvelle épreuve pour la publication, qui avait déjà enduré une liquidation en 2020.

31/01/2023, 11:29

ActuaLitté

Procès : Saviano contre Salvini “ministre de la mafia”

Les affaires judiciaires sont loin d'être terminées pour Roberto Saviano. Après la première audience pour diffamation du 15 novembre 2022 contre Giorgia Meloni, la leader de Fratelli d’Italia et Présidente du Conseil italien, l’écrivain sera jugé le 1er février pour délit d'opinion. 

31/01/2023, 11:16

ActuaLitté

La Suisse enquête sur Gallimard soupçonné de distorsion de concurrence

La plainte déposée en septembre 2022 aura finalement été suivie : les librairies Payot attaquaient Gallimard pour « abus de pouvoir de marché relatif ». En clair : le groupe imposait aux points de vente de Suisse romande des conditions commerciales en leur défaveur. Ce 31 janvier, la Commission de la concurrence décide de donner suite et d’ouvrir une enquête.

31/01/2023, 10:27

ActuaLitté

Statue de Victor Hugo : un an de prison avec sursis requis

Théo G. et Étienne M., deux militants d'extrême-droite passés par l'organisation La Cocarde étudiante, étaient jugés par le tribunal correctionnel de Besançon ce 27 janvier. Le 20 novembre dernier, ils avaient repeint en blanc le visage d'une statue de Victor Hugo qu'ils jugeaient trop sombre. Un an de prison avec sursis a été requis à l'encontre des deux étudiants, âgés de 20 et 22 ans. Le tribunal rendra sa décision le 17 février.

30/01/2023, 17:53

ActuaLitté

La faim du monde : un essai qui met la planète au centre

Certains auteurs, notamment anglo-saxons, placent non plus seulement l’homme au centre du développement, mais l’harmonieuse symbiose qui relie les humains, les animaux, les plantes et... les êtres non vivants entre eux. L’amour du lieu – où on est né, où on a grandi ou bien tout simplement où l’on réside – s’accompagne, de plus en plus, d’une  sensation intense, d’un sens de la planète. Par Nasser, auteur de La faim du monde.

30/01/2023, 15:35

ActuaLitté

Diluer l'EPUB dans le web : la colère d'OverDrive douchée par la justice

Fin 2016, l'IDPF (International Digital Publishing Forum) et le W3C (World Wide Web Consortium) annonçaient l'intégration du premier dans le second, étant donné la proximité du format EPUB et du HTML. Ce rapprochement n'avait pas ravi toutes les organisations membres de l'IDPF, dont OverDrive, spécialiste de la lecture en streaming pour les bibliothèques...

30/01/2023, 12:39

ActuaLitté

Comment choisir le bon rédacteur pour votre mémoire : 5 techniques éprouvées

Vous cherchez de l'aide pour rédiger votre mémoire ? Si c'est le cas, vous êtes au bon endroit. Choisir le bon rédacteur de mémoire peut être une tâche intimidante, et il est important de s'assurer que vous choisissez un professionnel fiable et expérimenté. Heureusement, il existe des techniques éprouvées que vous pouvez utiliser pour identifier un rédacteur de mémoire compétent et digne de confiance. 

30/01/2023, 12:12

ActuaLitté

Les revues de La Documentation française s'ouvrent à un nouveau public

La Documentation française adapte son offre tarifaire d’abonnement sur ses deux revues phares : Cahiers français, consacrée aux grands enjeux du débat public en France et Questions internationales, revue spécialisée en géopolitique qui fêtera ses 20 ans cette année.

30/01/2023, 11:44

ActuaLitté

Aux États-Unis, interdire les lectures drag dans les bibliothèques

Dans l'État du Montana, une proposition de loi (LC-HD1471, désormais désignée sous l'appelation HB359) entend interdire les heures du conte et autres spectacles drag dans les bibliothèques publiques. Les établissements qui proposeraient ce genre d'événements risqueraient une amende au montant pouvant atteindre 5000 $.

30/01/2023, 10:46

ActuaLitté

Fnac quitte la Suisse allemande et mise tout sur le marché français

L’enseigne avait opté pour un développement à travers des corners implantés dans différents centres commerciaux du territoire de la confédération hélvétique. Changement de braquet radical : dix points de vente alémaniques fermeront. Et la stratégie se réoriente massivement vers l’espace francophone.

28/01/2023, 15:38

ActuaLitté

Librairie : Culturel combat la vision ”très archaïque du livre” (Tunisie)

Début décembre, le réseau de librairies Culturel s’est agrandi : un nouvel établissement inauguré à Gammarth, dans le nord-est de Tunis, poursuit le déploiement de l’entreprise. Hassen Jaïed, directeur général de l’enseigne, raconte cette aventure entrepreneuriale autour du livre – qui lui fit abandonner le monde des mathématiques.

28/01/2023, 11:00

ActuaLitté

France : 85 millions d’exemplaires BD et manga vendus en 2022

FIBD23 — 1 livre acheté sur 4 en France relevait du 9e Art, révèle l’institut GFK, avec un chiffre d’affaires de 921 millions €, fin décembre 2022. Des résultats importants, qui reculent de 3% par rapport l'année précédente. La performance reste significative : 2021 avait profité de l'irréductible Astérix.. Le manga, de son côté, continue son expansion avec une progression de 2 % au regard de l’année précédente.

27/01/2023, 19:12

ActuaLitté

Remontés à la surface, des dessins de Riad Sattouf mis en cause

FIBD23 – Le 50e anniversaire du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême est définitivement mouvementé. L’événement se remettait à peine de l'affaire Vivès, mais de nouvelles accusations jaillissent. Des dessins qualifiés de « fantasmes sur des enfants » entachent d’autant plus le FIBD que l’auteur visé est Riad Sattouf – tout juste nommé lauréat du Grand Prix du festival.

27/01/2023, 19:03

ActuaLitté

En 2022, l’édition italienne atteint 1,671 milliard €

En baisse par rapport à 2021, mais en croissance si l’on prend 2019 en référentiel : l’année 2022 se présente comme mi-figue, mi-raison. Les libraires physiques sont en reprise, le numérique est en baisse, et le fonds a finalement conquis les lecteurs. Cependant, la crise de l’énergie et l’inflation jettent une ombre sur les données… 

27/01/2023, 16:59

ActuaLitté

Titre culte de la BD, le journal Tintin revient pour un hommage collectif

FIBD23 – Les éditions Le Lombard profitent du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême pour annoncer le retour d'une revue historique du 9e art. Le journal Tintin, dont le dernier numéro remonte à 1988, se rappellera au bon souvenir des amateurs le temps d'une parution unique, mais conséquente, de 400 pages.

27/01/2023, 16:13

ActuaLitté

Joan Didion et John Gregory Dunne, réunis par les archives

La New York Public Library réunira dans ses collections patrimoniales Joan Didion et John Gregory Dunne, couple littéraire de la modernité américaine. L'autrice américaine, décédée en 2021, avait fait le deuil de son époux, mort en 2003, dans L'Année de la pensée magique (2007, Grasset, traduit par Pierre Demarty).

27/01/2023, 14:50

ActuaLitté

"Avant d'être les imprimeurs Geca, nous sommes lecteurs"

Geca Industrie Grafiche est une imprimerie située à la périphérie de Milan ainsi que l'un des imprimeurs de référence pour les éditeurs indépendants. Afin d'imprimer et promouvoir leurs livres, en 2019 elle crée Rotobook qui permet des tirages efficaces de 500 à 3000 exemplaires.  

27/01/2023, 14:47

ActuaLitté

Hélène Conand s'occupera de la communication au SNE

Hélène Conand a pris le 23 janvier 2023 ses fonctions de Directrice de la communication du Syndicat national de l’édition. Au SNE, elle accompagnera le Président et le Directeur général dans la stratégie de communication.

27/01/2023, 12:55

ActuaLitté

Suède : la bibliothèque nationale, terrain d'entrainement des IA

L'intelligence artificielle se fait dernièrement remarquer pour ses « œuvres » artistiques, mais, avant l'image, elle jouait avec des textes. Les applications ne manquent pas, notamment dans le domaine de la recherche. Et, pour alimenter les modèles technologiques, quoi de mieux qu'une bibliothèque et ses collections ?

27/01/2023, 12:09

ActuaLitté

Au diable vauvert : Lucas Galian en renfort pour le commercial

Lucas Galian a rejoint lundi 23 janvier, les éditions Au diable vauvert au poste d’Assistant commercial et assistera Nathalie Païno, la Directrice commerciale.

26/01/2023, 16:23

ActuaLitté

Viol d'une esclave : “une scène ni gratuite ni complaisante” pour Antoine Gallimard

Une enseignante du collège Saint-François d’Assise (Yvelines) avait donné l’alerte. Et dans un courrier rageur, signé par consœurs et confrères, Antoine Gallimard était interpellé. En cause, un « viol […] tout à fait explicite » dans un roman, recommandé pour les 9/12 ans. La réponse de l’éditeur, adressée aux enseignants, vient de parvenir à ActuaLitté.

26/01/2023, 14:38

ActuaLitté

Traducteurs, ces artistes du verbe : une histoire de la traduction en 120 portraits

Cette histoire de la traduction présente 120 traducteurs et traductrices par ordre chronologique - de l’Antiquité au XXe siècle. Rédigée avec l’aide de Wikipédia, elle inclut de nombreuses traductrices qui, après avoir été anonymes ou cachées derrière un pseudonyme masculin, commencent à signer leurs traductions de leurs vrais noms au XVIe siècle.

26/01/2023, 14:33

ActuaLitté

BD : de l'initiation au décrochage, une offre encore méconnue

Profitant de l’ouverture de la grande messe du 9e art à Angoulême, le groupe Bande dessinée du Syndicat national de l’édition dévoile les conclusions de l’étude qualitative réalisée conjointement avec le cabinet Junior City. Elle se penche sur les pratiques et trajectoires des lecteurs de BD, met en avant les mécanismes d’entrée dans la lecture, les dynamiques de décrochage et les modalités d’influences qui agissent sur les plus jeunes, et sur les femmes en particulier. 

26/01/2023, 12:34

ActuaLitté

La Lituanie censure un conte pour enfants trop woke à son goût

Un ouvrage mettant en scène des relations homosexuelles subit les foudres lituaniennes : l’autrice, sous le pseudonyme de Madame Macaté, avait publié un livre pour enfants, avec six contes de fées originaux, bien qu’inspirés de récits traditionnels. Or, deux de ces contes mobilisèrent des associations de défense de la famille, pour qui le mariage n’existe qu’entre un papa et une maman. En avant !

26/01/2023, 10:59

ActuaLitté

Comment faire la rédaction d'un rapport de stage ?

Les Conseils, les astuces et les recommandations pour réussir l'écriture de votre rapport de stage.

26/01/2023, 10:50

ActuaLitté

Donald Trump menace (encore) un auteur et son éditeur

L'ex-président du pays de la liberté d'expression n'a pas perdu ses bonnes habitudes. L'ancien procureur de New York, Mark Pomerantz, et l'éditeur de son livre à paraître, Simon & Schuster, ont reçu une missive salée, signée par l'avocat de Donald Trump. Ce dernier menace de poursuites judiciaires l'auteur et la maison, si l'ouvrage People vs. Donald Trump: An Inside Account venait à paraître. Le titre porte sur la gestion financière de l'empire Trump...

26/01/2023, 09:38

ActuaLitté

Pôle Emploi, ennemi de la langue française ?

Pôle Emploi n’a qu’à bien se tenir. Dans un communiqué, l’association Défense de la langue française en pays de Savoie annonce engager un recours gracieux contre l'établissement public. La raison ? Des usages d'anglicismes qui « bafouent la loi du 4 août 1994 » de protection de la langue française et se feraient ainsi le relais de « l’impérialisme culturel anglo-saxon ». 

25/01/2023, 15:53

ActuaLitté

Baisse des ventes de logiciels métier aux bibliothèques, en 2022

La société de conseil Tosca consultants publie sa traditionnelle enquête annuelle des logiciels métier en bibliothèques, marquée, pour sa 29e édition, par une baisse des ventes, en volume, au cours de l'année passée. 31 fournisseurs ont participé à cette enquête 2023, représentant environ 98 % du marché français.

25/01/2023, 12:31

ActuaLitté

En France, les industries culturelles gardent la tête haute

Une année 2022 douloureuse, pour le monde de la culture ? Les chiffres que communique le ministère de la Culture tendraient à le réfuter : avec une hausse de 2,6 milliards € sur le troisième trimestre 2022, les industries affichent 13 % d’augmentation. Mais le diable est dans les détails…

24/01/2023, 18:06

ActuaLitté

Des "Bibliothèques de la liberté" pour "autonomiser les personnes incarcérées"

En Californie, une association, Freedom Reads (Lectures libres), s’est alliée à l’agence étatique, California Department of Corrections and Rehabilitation (CDCR), pour ouvrir des « Bibliothèques de la liberté » dans deux premières structures : à la Valley State Prison (VSP,) et au Central California Women’s Facility (CCWF), tous deux situés à Chowchilla, en Californie. Une collection de 500 textes choisies a été installée dans chaque établissement.

24/01/2023, 17:38