#Auteurs

Place nette au CNL : le ministère de la Culture balaye toute dissidence

Les nominations dévoilées, le Centre national du Livre dispose donc d’un nouveau conseil d’administration : deux arrivées, donc deux départs, que l’on n’osera pas corréler. Pourtant, cette nouvelle composition interroge, autant qu’elle laisse songeur. Quels seront les interlocuteurs de la présidente, Régine Hatchondo, et quelle ligne forment-ils, en écho au ministère de la Culture qui les a nommés ?

Le 24/03/2021 à 12:30 par Nicolas Gary

12 Réactions | 179 Partages

Publié le :

24/03/2021 à 12:30

Nicolas Gary

12

Commentaires

179

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

La présence de Gilles Haéri, qui remplace Antoine Gallimard, du côté des éditeurs ne souffre aucun commentaire : nommé directeur général du groupe Albin Michel en juin 2020, ce dernier a la responsabilité du développement éditorial du groupe, autant que des acquisitions et de la stratégie numérique. Pour autant, le départ du président des éditions éponymes ne va pas sans quelques levées de sourcils. « On ne démissionne pas Antoine Gallimard d’un conseil d’administration sans son accord : personne au ministère de la Culture n’oserait cela », nous glisse un observateur.

Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, Antoine Gallimard pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. » Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.

Pourtant, et sans que cela soit nécessairement lié, ce départ s’accompagne d’un autre poste quitté : la vice-présidence du Syndicat national de l’édition qu'il y occupait. « Récemment, le groupe Le Monde est venu présenter un projet de manifestation au Bureau [du SNE]. Et ce, à l’invitation du président Montagne », nous raconte-t-on. Suite à quoi, le vice-président, en signe de contestation, a décidé d’abandonner cette fonction… Le SNE n'a pas non plus donné suite à nos demandes.

Auteurs de vue

Mais ce qui semble être passé comme une lettre à La Poste relève plutôt de la nomination des représentants d’auteurs. Bessora a remplacé Samantha Bailly, mais pour certains, la nomination n’avait rien d’une évidence.

« D’abord, c’est donc la fin de la présence de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse au conseil d’administration du CNL, donc de la littérature jeunesse », s’étrangle une illustratrice. Selon le panéliste GfK, ce segment éditorial affichait en 2020 une progression de 1 %, soit 737 millions € générés fin octobre 2020, sur les douze derniers mois. Soit un livre sur quatre.

MINISTÈRE: un impôt sur les prix littéraires ?

Pas non plus de représentants de la bande dessinée : là encore, un poids lourd, avec 591 millions € de chiffre d’affaires en 2020 — soit une croissance de 6 %. Des oublis curieux, mais soit : le ministère de la Culture est seul maître à bord, dans les nominations — du moins le Service du Livre et de la Lecture. 

De fait, deux personnes s’occupent tout particulièrement de garder un œil sur le CNL : l'ancienne directrice du CNL, justement, Emmanuelle Bensimon-Weiler, conseillère en charge des médias, du livre et des industries culturelles, et Nicolas Georges, directeur du Service du Livre et de la Lecture (photo ci-dessous). Évidemment, les choix présentés à la ministre Roselyne Bachelot émanent du directeur général de la DGMIC (Direction générale des Médias et des Industries culturelles), Jean-Baptiste Gourdin, qui chapeaute le SLL. La DGMIC compte aussi Nicolas Georges comme directeur adjoint. 

Ainsi, sont présents au CA du Centre national du Livre, pour les auteurs Paola Appelius, présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France, Bessora du Conseil Permanent des Écrivains et Christophe Hardy, auteur et président de la Société des Gens de Lettres. 

Logique discrétionnaire

Un grand écart ? Il suffit de voir comment les 15 annonces de Roselyne Bachelot ont été accueillies : la Guilde des scénaristes français autant que la Ligue des auteurs professionnels et la Charte déploraient un enterrement de première classe pour le Rapport Racine, quand la SGDL faisait part de sa satisfaction et que l’ATLF y voyait un « signal positif ». Le Conseil Permanent des Écrivains ne s’est pas exprimé. 

Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte. Et cela alors qu'elle exerçait son mandat de présidente de la Ligue : une forme de double représentation, et une présence qui faisait un contrepoint. Les positionnements de ces deux organisations sont  bien connus : tenter de tirer le CNL vers une vision professionnelle des auteurs. Et la romancière avait un rôle sinon dissident, du moins d'alerte, là où CPE, SGDL et ATLF allaient plus volontiers dans le sens du ministère.

Conclusion : plus de parole contraire.

En vertu du Décret n° 2014-1435 du 1er décembre 2014 relatif au Centre national du Livre, le CA doit être, entre autres, composé de neuf représentants des professions et activités littéraires avec « trois auteurs, dont un traducteur ». Il semble que la candidature d’Hélène Vignal, actuellement co-présidente de la Charte, n’ait pas retenu l’attention des deux officiants. « Elle n’était pas assez connue », a-t-on répondu. Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ? Ou bien tous deux étaient par trop membres de la Ligue (photos lors de la création, en 2018) ?

Qu’est-ce à dire ? Que les nominations reposent sur des personnes et non des représentants d’organisation ? « C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente : une logique discrétionnaire, où l’on place les interlocuteurs qui arrangent. On raisonne par personnes ou organisations, selon les besoins. » Reste que ce sont toujours des « personnalités qualifiées », selon les termes du décret — le niveau de qualification étant évalué par les services de la rue de Valois. 

Contactés, ni Emmanuelle Bensimon-Weiler ni Nicolas Georges n'ont répondu à nos demandes. L’absence d’auteurs jeunesse ou BD, les critères évaluant la qualification des personnes intégrant le CA ou la disparition de toute “opposition” ne doivent pas relever des sujets qui passionnent les opérateurs du ministère. De même que le possible conflit d'intérêts pour une SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs. Probablement parce qu'ils sont par ailleurs à l'origine de ce modèle. 

Ni commentaires, ni conflit d'intérêts

La présidente de l’ATLF, Paola Appelius, ne peut « présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d’administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l’ATLF est l’organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts ». À ce titre, sa reconduction « semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité ». 

De son point de vue, aucun conflit d’intérêts ne ressort de ce que le fonds d’aide aux auteurs ait été confié à la SGDL, laquelle siège également au CA. Renvoyant au bilan — que nous avons évoqué — elle estime que la « SGDL était en outre la seule organisation présentant les moyens humains et les techniques de mise en œuvre dans l’urgence dans l’intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin ».

En revanche, la « gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n’ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l’ATLF a participé à l’année dernière ». La Présidente du CPE, Bessora, n'était disponible pour répondre que dans une dizaine de jours.

Christophe Hardy, président de la SGDL, abonde : « Les membres du CA du CNL, qui siègent en tant que personnalités qualifiées, sont nommés, conformément aux statuts de l’établissement, “par arrêté du ministre chargé de la culture sur proposition des organisations nationales issues des professions et activités concernées” (cf. décret du CNL, article 6).

En février dernier, au moment du renouvellement du CA du CNL, le CPE, la SGDL et l’ATLF, tout comme la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms ». Aussi, dont acte : pas de commentaires sur « une décision qui ne m’appartient pas ».

Quant à la gestion de l’aide d’urgence, la SGDL n’a « perçu, comme vous le savez, aucune rémunération pour la mise en œuvre de ce dispositif. Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». 

En outre, rappelle-t-il, un administrateur du CNL « ne participe pas aux délibérations du CA lorsqu’un dossier concernant une organisation dont il est membre ou dans laquelle il exerce un mandat est examiné, si bien qu’il ne peut de fait intervenir dans les délibérations. C’est la règle dans tous les établissements publics ». Question réglée, donc.

Chausse-trappe ou chausse-pied ?

La nouvelle présidente du Centre n’aura que peu à se préoccuper du ministère de la Culture, attendu qu’elle peut aisément joindre l’Élysée en direct. Cependant, le CA que les services de Valois lui ont façonné marque bel et bien une orientation. « Généralement, on tâche d’avoir près de soi ses contradicteurs, pour exprimer démocratiquement un désaccord. Ici, le ministère a clairement balayé toute contestation de sa politique, pour s’assurer une tranquillité d’esprit », commente une ancienne de Valois.

Et en passant, mettre la présidente devant un fait accompli, estimant qu’elle ne s’en rendrait pas compte ? 

« La professionnalisation des fonctions a toujours été refusée par le ministère : nommer les auteurs qui vont bien, au bon moment, permet d’organiser de petites réformes, comme ici, où l’on met de côté les mal-comprenants », s’amuse un observateur. Et comme le dispositif d’aide aux auteurs, confié à la SGDL et tant décrié, doit revenir, ses concepteurs s’assurent d’avoir de nouveau une mainmise sur le Centre.

On ne saura jamais vraiment pourquoi la rue de Valois aura refusé au Centre national du Livre les moyens humains alors réclamés en 2020 pour gérer le fameux fonds d’aide. Et moins encore pourquoi la SGDL en a obtenu la responsabilité. Avec 677 aides distribuées, sur quelque 100.000 auteurs du livre, qui peut raisonnablement parler de réussite ?

Seule assurance : la minorité qui portait un discours d’opposition a disparu, dans une stratégie royalement orchestrée. Si vis pacem, para bellum… et perserverare n'a rien de diabolicum.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

crédits photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 ; Christophe Hardy, DR ; Paola Appelius, DR

12 Commentaires

 

Frédéric Maupomé

24/03/2021 à 13:57

La présidente du CPE va pouvoir siéger aux côté de la vice présidente du CPE et du vice président du CPE.
Ca ne devrait pas trop la changer...
"Vous êtes contre la pluralité !", me chante-t-on quand je demande des élections professionnelles !

Ed

24/03/2021 à 17:51

La mascarade se poursuit, le marasme est complet, et le ministère de la Culture dévoile ici des cartes qu'il aurait certainement préféré ne pas voir aussi largement exposées.
Mais on me glisse dans l'oreille que tout cela, il vaudrait mieux ne pas le faire remarquer...
oups ?

LOL

25/03/2021 à 07:44

Ces gens-là sont tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils se foutent complètement même de l'image qu'ils peuvent projeter. Ça fait des Macrons qui n'hésitent pas à insulter un chômeur, lui disant qu'il n'a que la rue à traverser pour trouver du boulot ou bien un Hollande qui crache sur les sans-dents.

Bref, une élite à chasser, mais que les Français, en bon moutons de Panurge, adoubent et réélisent à chaque fois.

Contrairement à Nicolas, je dirais plutôt Vae victis : les Français le veulent et c'est plié.

L'auteur masqué

24/03/2021 à 22:32

"Aussi, je ne vois pas bien quel “conflit d’intérêts” aurait pu naître de la gestion de ce dispositif, dont les fonds ont été intégralement versés aux auteurs ». Intégralement versé à quels auteurs ? Personnellement j'ai fait les demandes d'aides, elles m'ont été refusées, pourtant dieu sait que j'en ai besoin. Plus de contrats en cours, plus de contrats signés et quasiment aucun droits d'auteur sur les livres commercialisés. De quoi vit-on quand on n'a plus aucun revenu depuis un an? N'est-ce pas pour des cas comme le mien que ces aides ont été mises en place?

Arthur Magnus

24/03/2021 à 23:40

Bonsoir Nicolas Gary. Votre article m'a paru passablement confus (malgré plusieurs lectures). Quelques exemples :

- Prenons le paragraphe qui commence par : "Ce même ministère qui nomme les membres dudit conseil. « Dans ses interventions, il pouvait d’ailleurs contester des points, mais dans tous les cas, il était celui qui posait le plus de questions. »" La première phrase du paragraphe parlant du ministère, on a tendance à penser que les "il" dans la seconde font référence au même ministère. Il faut arriver à la troisième (" Pour l’heure, nous n’avons pas pu joindre Antoine Gallimard pour étayer les raisons de ce départ.") pour comprendre que vous deviez parler de l'héritier Gallimard...

- Paragraphe suivant : vous nous parlez de je ne sais quels micmacs au SNE. Dont le VP a démissionné "en signe de contestation"... mais que conteste-t-il au juste ? Que le groupe le Monde soit venu présenter un projet de manifestation ? Qu'il l'ait fait "à l'invitation du président Montagne" ?

- Paragraphe suivant : "passé comme une lettre à La Poste", c'est-à-dire ? Eussiez-vous voulu que les trublions (je précise ce mot n'est pas ici péjoratif sous mon clavier) trublionnassent ? Pourquoi cette nomination n'avait-elle rien d'une évidence ("pour certains"... qui ?) ?

- "Le départ de Samantha Bailly, dont le mandat venait à son terme — et qu’elle ne souhaitait pas reconduire, nous confirme-t-elle – donnait voix à la Charte" : le départ de SB donnait voix à la Charte ??? (ou je résume trop ?)

- " C’est toute la magie du CA, avec laquelle doit composer la présidente (...)" : qui parle ?

J'ai aussi (tant qu'à faire) deux remarques portant davantage sur le fond :

- "Conclusion : plus de parole contraire." Vous avez sûrement une boule de cristal pour préjuger ainsi de l'avenir. Alors parce que certaines organisations ne se sont pas opposées avec véhémence aux annonces de Mme Bachelot, elles resteront à jamais des béni-oui-oui du ministère ? (Même si je regrette moi aussi que la Ligue des Auteurs Pro, dont je suis membre, et le Charte ne soient pas représentées.)

- "pourquoi ne pas avoir proposé à Joann Sfar, s'il s'agissait de popularité, ou Benoît Peeters ?" : d'où tenez-vous que cela n'a pas été fait ? (vous citez plus loin Christophe Hardy selon lequel " la Charte des auteurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels, ont été sollicités par le Ministère de la Culture et le CNL, pour proposer des noms " : les noms de Sfaar et Peeters ont-ils alors été proposés ?)

Bon, à bientôt ? :)

Nicolas Gary - ActuaLitté

25/03/2021 à 09:05

Bonjour Arthur
Merci pour vos décryptages et vos légitimes questions.
Sur la forme, je vous en sais gré, j'apporte quelques modifications.
Sur le fond, je ne peux que sourire : comme le disait mon professeur de mathématiques, la réponse est toujours dans l'énoncé.

Mise en trope

25/03/2021 à 09:53

En tiquant dès la première phrase, j'avais pourtant décidé de m'abstenir d'appeler Nicolas Gary à écrire plus clairement, car j'avais déjà provoqué les foudres de quelques-uns qui m'accusaient de faire trop grand cas de la forme et du style, pourtant essentielles en journalisme – qui plus est littéraire.... Je complète le réquisitoire malheureusement justifié d'Arthur Magnus en rappelant à Nicolas Gary que lorsqu'on utilise "ce dernier", il doit s'agir du "dernier" mentionné dans la phrase, quelle que soit la fonction qu'il y occupe. Le lecteur qui respecte cette règle croit donc à première lecture qu'il s'agit d'Antoine Gallimard, mais ça ne fonctionne pas, alors il relit, écarte la règle et se rend compte que c'est juste une erreur d'écriture. Et c'est comme ça tout le temps...

Paola Appelius

25/03/2021 à 03:34

Je suis déçue que mes réponses aux questions de Nicolas Gary aient été tronquées. Je parlais aussi des auteurs, de leurs besoins, de leurs intérêts, qui sont quand même au coeur de cette question de la représentativité, davantage que la guéguerre entre la Ligue et le CPE.

Je me permets de reproduire ci-dessous notre échange.

Questions posées par Nicolas Gary :
Un article va sortir sous peu faisant état, dans une analyse plus fine de la nouvelle composition du CA du Centre national du Livre, sur ActuaLitté.

Il semble qu’une ligne nouvelle se soit créée avec des représentants d’auteurs plus favorables aux positions du ministère de la Culture.
C’est du moins l’interprétation qui se dégage.

Dans le cadre de ce papier, j’aurais aimé votre propre lecture de cette nouvelle composition.

Plus globalement, et la question reste ouverte : la SGDL membre du CA qui attribue à la SGDL la distribution des aides aux auteurs ce ne serait pas un petit conflit d’intérêt ?

Mes réponses :
Concernant les nominations au CA du CNL, je ne peux présumer de la motivation des décisions du ministère de la Culture, mais il me semble essentiel que les traducteurs soient représentés au conseil d'administration du centre national dédié au soutien de la traduction et des traducteurs du secteur du livre et l'ATLF est l'organisation qui les connaît le mieux et la seule capable de porter leur parole et défendre leurs intérêts. Ma nomination, en l'occurrence ma reconduction, en ma qualité de présidente de l'ATLF me semble donc justifiée pour des raisons évidentes de représentativité.


Par ailleurs, concernant votre autre question, la SGDL étant une organisation reconnue d'utilité publique, je ne vois pas de conflits d'intérêts dans le fait qu'elle se soit chargée du traitement des dossiers pour l'aide sectorielle d'urgence destinée aux auteurs du livre en 2020, ouverte et accessible à tous les auteurs. Je vous renvoie vers le bilan des attributions de cette aide, publié sur le site de la SGDL et des différentes OGC qui ont abondé le fonds. Toutes les catégories d'auteurs ont pu la demander et en ont bénéficié.
La SGDL était en outre la seule organisation possédant les moyens humains et techniques de la mettre en oeuvre dans l'urgence dans l'intérêt de tous les auteurs qui en avaient besoin.
La question se repose d'ailleurs en 2021 de savoir qui mettra en oeuvre l'aide complémentaire aux auteurs annoncée par le ministère de la Culture et nous verrons ce qu'il en sera.
La gestion de ces aides ne me paraît cependant pas liée aux questions de représentativité soulevées par ailleurs, à moins de supposer une gestion discrétionnaire, que je n'ai absolument pas constatée dans la commission à laquelle l'ATLF a participé l'année dernière.
Je crois personnellement que toutes les organisations d'auteurs ont à coeur l'intérêt des auteurs, même si leurs visions politiques peuvent être différentes et qu'il est contre-productif de faire à certaines ou d'autres des procès d'intention. Le soutien aux auteurs dans cette période de crise est une chose essentielle qui nous concerne tous, en dépit de nos divisions, légitimes sur d'autres sujets. Ne crachons pas dans la soupe. Et réglons nos comptes sur un autre terrain.

Et j'ajouterais même après coup, pour préciser ma pensée, que les critiques adressées par la Ligue et ses amis à ce fonds sectoriel géré par la SGDL a sans doute dissuadé un certain nombre d'auteurs en TS parmi leurs sympathisants de demander à en bénéficier alors qu'ils y étaient éligibles. C'est dommage.

Joseph Kessel

25/03/2021 à 04:03

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines,
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne,
Ohé ! Partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes. »

Roger Kaplan

26/03/2021 à 13:06

Vous nous écrivez du Vercors ? C'est touchant. Mais ridicule. Et insultant pour les combattants de la France libre.

Ministère de l'Inculture

25/03/2021 à 10:46

Je me permets de reprendre le terme inventé par Lewis Trondheim ici, pour appuyer sur deux ou trois choses.
D'abord, le silence du SLL ou du ministère plus globalement, fait froid dans le dos. Mis en cause de cette manière (après le passage sur l'imposition des prix littéraires, quelles sont les nouvelles ??), son absence de réaction démontre bien l'étendue du mépris. (Fut un temps, on avait parlé d'incurie ?)
Ensuite, la déconnexion des répondants : il faut apprécier leur prise de parole. Et s'étonner qu'ils fassent soit l'autruche kilométriquement ou qu'ils ne voient pas du tout les problèmes posés. Et dans tous les cas, la réponse dite tronquée n'apporte pas vraiment plus d'éléments.
Enfin, mais ça c'est cadeau : prise illégale d’intérêts est défini à l’article 432-12 du code pénal :

« Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement ». (wikipiedia)
ça donne à réfléchir : n'étant pas avocat ni juriste, je le pose là.

Arthur Magnus

26/03/2021 à 14:36

Juste pour le plaisir de faire le pédant (chose si facile avec Wikipedia et Google Books), je doute que Lewis Trondheim revendique la paternité de l'expression "ministère de l'Inculture", qui doit être au moins aussi ancienne que le ministère de la Culture lui-même (1959, mais alors appelé "ministère des Affaires culturelles". Il semblerait que ce ministère se soit appelé "de la Culture" (et éventuellement d'autre chose) en 1978, avec Michel d'Ornano, "Ministre de la Culture et de l'Environnement").
On trouve d'ailleurs et par exemple un "ministère de l'Inculture" en 1972 sous la plume de Jacques Sternberg dans sa "Lettre aux gens malheureux et qui ont bien raison de l'être" (si le lien passe et fonctionne : https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr )
https://books.google.fr/books?id=J_EaAAAAMAAJ&q=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&dq=%22minist%C3%A8re+de+l%27inculture%22&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjCzMu8h87vAhWQx4UKHdyjDDoQ6AEwAnoECAQQAg

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Livre d'occasion : le Conseil permanent des écrivains souhaite une “concertation”

Le Conseil permanent des écrivains (CPE) a exprimé ses préoccupations suite à la publication d'une étude réalisée par Sofia et le Ministère de la Culture, datée du 10 avril 2024. Cette étude met notamment en lumière une augmentation significative des ventes de livres d'occasion, qui représentaient 20 % du marché en 2022.

22/04/2024, 13:32

ActuaLitté

IA et culture : Rachida Dati missionne le CSPLA

Devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Rachida Dati avait annoncé qu'elle saisirait prochainement le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur plusieurs points liés à l'intelligence artificielle. Deux missions ont été officialisées, sur la transparence et l'effectivité des droits.

17/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Des pubs télé pour le livre, une décision qui favorisera Vivendi ?

Après le SNE, c'est au tour du Conseil permanent des écrivains (CPE) - ADAGP, ATLF, Cose-Calcre, EAT, Maison de Poésie, Pen Club, Sacem, SAIF, SAJ, Scam, SELF, SGDL, SNAC, Union des Poètes, UPP -, et la Fédération des éditions indépendantes (FEDEI), d'affirmer leur opposition à la publicité pour le livre à la télévision, et le décret no 2024-313 du 5 avril 2024 qui la rend possible pendant une période d'au moins deux ans.

17/04/2024, 12:43

ActuaLitté

Le SNE contre la publicité télévisée pour les livres (sans régulation)  

Le Syndicat national de l'édition (SNE) exprime de sérieuses préoccupations suite à la publication du décret du 5 avril dernier, autorisant la publicité pour les livres à la télévision pour une période de deux ans. Les éditeurs craignent que cette mesure ne fragilise le secteur de l'édition et n'appauvrisse la création littéraire, en l'absence de régulations spécifiques pour cette « expérimentation ».

17/04/2024, 10:52

ActuaLitté

Construire une offre de lecture pour les handicapés visuels, un temps long

Mi-mars, deux députés prenaient d’assaut le ministère de la Culture que Rachida Dati investissait tout juste. Et d’interpeller la rue de Valois quant à la politique d’aide à la lecture pour les personnes atteintes de handicaps. Plus spécifiquement, pour ce qui touche à l’édition en braille…

16/04/2024, 16:54

ActuaLitté

Emmanuel Macron : "une contribution" prélevée sur le livre d'occasion    

Lors de sa visite au Festival du livre de Paris qui s'est ouvert ce vendredi, le président Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'une nouvelle mesure pour préserver la loi sur le prix unique du livre neuf face à la concurrence croissante du marché du livre d'occasion. 

12/04/2024, 15:33

ActuaLitté

Rachida Dati : encourager la lecture avec des bibliothèques en HLM  

Dans le cadre d'une démarche visant à renforcer l'accès à la lecture, en particulier parmi les jeunes, la ministre de la Culture, Rachida Dati, a révélé un projet innovant : établir des librairies et des bibliothèques au sein des logements sociaux et des zones rurales défavorisées. Cette annonce fait suite à l'étude récente du Centre national du livre qui signale une diminution alarmante de l'intérêt pour la lecture chez les jeunes français, particulièrement entre 16 et 19 ans, de plus en plus captivés par les écrans...

12/04/2024, 12:00

ActuaLitté

La DRAC PACA à la recherche d'une nouvelle direction

La direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d'Azur connaitra un changement de direction au 1er septembre prochain, annonce le ministère de la Culture. Bénédicte Lefeuvre, actuellement à sa tête, avait été nommée en janvier 2021. 

10/04/2024, 09:23

ActuaLitté

Face au livre, “les réseaux sociaux ont réussi leur entreprise”

Le Centre national du livre (CNL) a présenté une nouvelle étude consacrée aux jeunes Français et à leur pratique de la lecture. Au sein d'un « millefeuille de mauvaises nouvelles », dont la prédominance des écrans ou l'émergence d'une lecture « multitâche », les résultats montrent un attachement réel à l'activité et une certaine efficacité de l'école pour la promouvoir.

09/04/2024, 14:55

ActuaLitté

Lecture : oubliez les influenceurs, les jeunes écoutent leur... mère

Paradoxe complexe : certes, les jeunes apprécient la lecture pour le plaisir, mais préfèrent les outils numériques qui, tout en leur donnant des moyens de rester en contact, génèrent une forte dépendance. L'étude du Centre national du Livre (CNL), menée avec Ipsos, interroge ainsi le rapport qu'entretiennent les 7-19 ans avec les livres, en France. Et si les tendances ne sont pas nouvelles, elles s'aggravent.

09/04/2024, 10:00

ActuaLitté

La langue française en marche : francophonie et défis en 2024

À l'occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie (16-24 mars 2024), le ministère de la Culture a publié le Rapport au Parlement sur la langue française, marquant le 30e anniversaire de la loi du 4 août 1994 sur l'emploi de la langue française, plus connue sous le nom de loi Toubon. Cette publication offre notamment un panorama des initiatives publiques pour promouvoir le français et le plurilinguisme.

28/03/2024, 17:18

ActuaLitté

Aides exceptionnelles : le livre, un secteur peu aidé par le ministère

Investissements d'avenir, Plan France 2030 et Plan de Relance à la sortie de la crise Covid sont autant de « crédits exceptionnels » du ministère de la Culture, qui, entre 2017 et 2023, ont représenté plus de 3 milliards €. Avec la Cour des Comptes, le Sénat s'est penché sur la gestion et les attributions de cette somme conséquente, pour soulever plusieurs défaillances...

25/03/2024, 16:43

ActuaLitté

Question à Rachida Dati : en France, les auteurs ont-ils un travail ?

Ce 25 mars, un grand rassemblement est prévu devant le ministère de la Culture — un happening dont certaines organisations d’auteurs ont le secret. Évidemment, une pareille réunion sur la place des Colonnes de Buren attire l’attention du cabinet de la ministre. Au point que Rachida Dati a proposé une rencontre à trois organisations — précisément celles qui portent l’initiative de la Nuit des auteurs et autrices…

25/03/2024, 16:15

ActuaLitté

Braille : que fait la France pour fournir des livres aux aveugles ?

Avec l’ajustement du prix de vente des livres en braille sur le montant des titres classiques, une nouvelle politique d’inclusion a été mise en oeuvre. Le Centre de transcription et d'édition en braille (CETB), à l’origine de cette initiative, réduit les inégalités, avec cependant une problématique majeure : une offre encore trop faible, en regard de la production des éditeurs.

22/03/2024, 14:32

ActuaLitté

Marc Lizano entre au conseil d'administration du Centre national du livre

Le 13 mars dernier, le conseil d'administration du Centre national du livre s'est partiellement renouvelé, avec l'arrivée de nouveaux membres et des mandats reconduits pour d'autres. Signalons ainsi l'entrée de l'illustrateur Marc Lizano, et le retour de Sabine Wespieser.

21/03/2024, 15:59

ActuaLitté

La château de Jacquou le Croquant bientôt restauré

Immortalisé par Eugène Le Roy dans son roman Jacquou le Croquant (1899), le Château de l'Herm à Rouffignac Saint Cernin de Reilhac fait partie des 18 sites sélectionnés pour 2024 par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern. L'objectif est de réunir 100.000 € pour participer au financement des travaux de restauration.

21/03/2024, 15:24

ActuaLitté

Gilles Pécout nommé président de la Bibliothèque nationale de France

Quelques jours après le départ de Laurence Engel, la Bibliothèque nationale de France s'est trouvé une nouvelle présidence, en la personne de l'historien Gilles Pécout. Ambassadeur de France à Vienne depuis 2020, il a été nommé lors du Conseil des ministres de ce mercredi 20 mars et prendra ses fonctions dès le 18 avril prochain.

21/03/2024, 09:43

ActuaLitté

IA, Académie française, auteurs : Rachida Dati devant les députés

Une semaine après son passage devant la commission de la Culture du Sénat, la ministre Rachida Dati faisait de même à l'Assemblée nationale, face à la commission des affaires culturelles. L'occasion de s'exprimer sur quelques sujets supplémentaires, et d'expliciter les travaux du ministère sous son ère.

20/03/2024, 16:19

ActuaLitté

Pass Culture : vers un fonds de dotation privé pour la part collective ?

Pensé comme un dispositif de démocratisation de l'accès à la culture, le Pass Culture restera associé aux quinquennats d'Emmanuel Macron. Pour son premier passage devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, la ministre Rachida Dati a déjà évoqué sa réforme, « pour que l'on puisse l'utiliser à plein ».

20/03/2024, 12:37

ActuaLitté

En octobre, un Sommet de la Francophonie tourné vers la création

Pour la première fois depuis 1991, la France accueillera au mois d'octobre prochain le Sommet de la Francophonie. À l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie, ce 20 mars, l'Élysée a dévoilé une partie du programme de cet événement, entre le château de Villers-Cotterêts et le Grand Palais...

20/03/2024, 09:02

ActuaLitté

Amiens : le nouveau pôle de conservation de la BnF se dévoile

La Bibliothèque nationale de France (BnF), en collaboration avec la ville d'Amiens, la Communauté d'Agglomération Amiens Métropole, le département de la Somme, la région Hauts-de-France, et le Ministère de la Culture, annonce la sélection des cabinets d'architecture TVK (Trévelo & Viger-Kohler) et Carmody Groarke pour concevoir son nouveau centre de conservation à Amiens, situé sur l'ancien emplacement de l'hôpital Nord. 

19/03/2024, 16:10

ActuaLitté

Après les bouquinistes, "il faut sauver Guignol du Champs de Mars"

Après les bouquinistes des quais de Seine, préservés in extremis du désastre par une résistance opiniâtre et des indignations internationales, c’est au tour des activités culturelles, ludiques, séculaires, d’être sommés de disparaître corps et biens par le lobbying olympique. Toute la vie parisienne est priée de céder la place à la surveillance algorithmique. Par Mustapha Saha.

18/03/2024, 16:24

ActuaLitté

Laurence Engel quitte la présidence de la BnF

Médiatrice du livre à la grande époque des abonnements de lecture illimités, Laurence Engel fut nommée par François Hollande à la présidence de la BnF. Depuis avril 2016, elle fut la première femme à occuper ce poste, mandat prévu pour 5 années. Mais tout s’achève, un jour où l’autre, et Emmanuel Macron entend changer de tête.

17/03/2024, 10:49

ActuaLitté

Vincent Bolloré : “Je n'ai aucun projet idéologique”

« J'ai eu la chance de naître dans une famille catholique bretonne. » Une manière comme une autre de se présenter, qui pose tout de même un certain cadre. Vincent Bolloré aime jouer et, durant son audition à l’Assemblée nationale, il ne s’est pas privé. Il était en effet sollicité pour répondre aux questions de la Commission d’enquête sur l’attribution, le contenu et le contrôle des autorisations de services de télévision à caractère national sur la télévision numérique terrestre ce 13 mars.

14/03/2024, 11:59

ActuaLitté

“La lecture constitue l'unique capital de qui n’en a pas”

Invité à lire un extrait de son roman, Les Conditions idéales, Mokhtar Amoudi aura régalé l’assistance non seulement de la voix chaleureuse, mais plus encore, d’une déclaration d’amour à l’égard des livres. À l’occasion de l’événement organisé par le Centre national du livre, Le 12 mars je lis, le romancier intervenait ainsi au siège de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC). Un quart d’heure de lecture réconfortant.

13/03/2024, 10:06

ActuaLitté

Académie française : le fauteuil de VGE attribué le 25 avril

L'Académie française devait élire deux nouveaux résidents sous la Coupole, au mois de février dernier. Un peu trop pour les Immortels : après la désignation du philosophe Christian Jambet, l'élection au fauteuil précédemment occupé par Valéry Giscard d'Estaing avait été repoussée. La date du 25 avril est désormais arrêtée.

11/03/2024, 12:27

ActuaLitté

Une charte de déontologie pour l'inspection des affaires culturelles

Placée sous l'autorité du ministère de la Culture, l'Inspection générale des affaires culturelles (IGAC) évalue les politiques culturelles, inspecte les services de la rue de Valois, les établissements publics, mais peut aussi auditionner ou expertiser. Les membres de l'IGAC doivent désormais respecter une charte de déontologie, tout juste adoptée.

11/03/2024, 10:50

ActuaLitté

80e anniversaire de la Libération : un appel national à la collecte d’archives  

À l'occasion du 80e anniversaire de la libération de la France, qui s'étend du 6 juin 1944 au 8 mai 1945, le Président de la République a dévoilé le programme des célébrations et a appelé les citoyens français à participer à une collecte nationale.

08/03/2024, 13:15

ActuaLitté

Le secteur littéraire, bon élève de l'égalité femmes-hommes ?

Quelles avancées ont été réalisées et quelles disparités demeurent entre les femmes et les hommes dans le domaine de la culture ? L'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication publie sa douzième étude annuelle, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

07/03/2024, 16:52

ActuaLitté

Laurent Caillot nommé conseiller social de Rachida Dati

Le cabinet de Rachida Dati, au ministère de la Culture, a accueilli il y a quelques jours un nouveau membre. Laurent Caillot, inspecteur général des affaires sociales, rejoint l'équipe de la ministre en tant que conseiller social.

05/03/2024, 10:44

ActuaLitté

Au ministère de la Culture, Fabrice Benkimoun reste chargé des auteurs

Chargé du complexe dossier des politiques professionnelles et sociales des auteurs depuis 2021, Fabrice Benkimoun rempile au ministère de la Culture, pour une durée de trois années supplémentaires, d'après un arrêté publié au Journal officiel.

04/03/2024, 10:00

ActuaLitté

Le 12 mars : Quinze minutes de lecture, partout en France

Le Centre national du livre (CNL) en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et l’ensemble de ses partenaires invite, pour la troisième édition, tous les Françaises et Français à un « quart d’heure de lecture » national, le mardi 12 mars 2024.L’objectif de cet événement est de sensibiliser tous les Français à l’importance de la lecture dans un contexte de recul, notamment chez les plus jeunes.  

03/03/2024, 09:51

ActuaLitté

Culture : Florence Botello et Lucie Carette au cabinet de la ministre

Le cabinet de la ministre de la Culture Rachida Dati compte officiellement deux nouvelles membres. Florence Botello, conseillère démocratie culturelle, éducation artistique et égalité des chances, ainsi que Lucie Carette, conseillère cinéma, numérique ou encore intelligence artificielle, font leur entrée.

28/02/2024, 10:41

ActuaLitté

Italie : Feltrinelli seul propriétaire de la première école d'écriture d'Europe

Première école d'écriture et de narration en Europe, la Scuola Holden a été fondée par l’écrivain Alessandro Baricco en 1994, à Turin. Avec la reprise intégrale de l'école, le groupe éditorial Feltrinelli renforce son pôle éducatif en montrant son investissement croissant dans la formation et « sa vision originale de l’éducation »...

27/02/2024, 17:15

ActuaLitté

Marion Boyer devient déléguée à la diffusion et à la lecture au CNL

Le 26 février 2024, Marion Boyer a pris le poste de déléguée à la diffusion et à la lecture au sein du Centre National du Livre (CNL), succédant ainsi à Marie Ameller, qui occupe actuellement le rôle de conseillère technique culture auprès du Premier Ministre.

27/02/2024, 11:00

ActuaLitté

L'affrique, c'est chic, n'en déplaise à Eric Zemmour

« Non j'vais pas te mentchir, samedji c'était sympatchique ! » Un nouveau phénomène linguistique vient déformer la prononciation de certaines consonnes chez les nouvelles générations : le di devient dji, le ti devient tchi. Son nom ? l'affrication, qui vient du latin affricare, signifiant « frotter contre ».

26/02/2024, 15:05

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

À la BnF, pas de pudding, mais des livres à l'arsenic

En mars dernier, la bibliothèque universitaire de Bielefeld, dans le Nord-Est de la Rhénanie-du-Nord–Westphalie (Allemagne), procédait à un gigantesque inventaire pour mettre la main sur des ouvrages empoisonnés... En cause, un colorant à base d'arsenic, potentiellement dangereux. D'autres institutions patrimoniales dans le monde en possèdent, dont la Bibliothèque nationale de France...

23/04/2024, 15:30

ActuaLitté

Dix ans après sa dernière enquête, Sherlock Holmes de retour

Sherlock Holmes est peut-être entré dans le domaine public, mais cela a rendu les ayants droit d'Arthur Conan Doyle plus regardants encore sur l'avenir du personnage. Il aura fallu dix ans pour relire une nouvelle enquête « officielle », validée par les héritiers. L'écrivain et journaliste britannique Gareth Rubin remettra face à face Holmes et son ennemi, Moriarty, en septembre prochain...

23/04/2024, 11:41

ActuaLitté

Décès de l'illustrateur suisse Étienne Delessert

Étienne Delessert, auteur, illustrateur, graphiste et peintre, est décédé le dimanche 21 avril 2024. Il avait 83 ans. Texte par André Delobel.

23/04/2024, 10:09

ActuaLitté

Détenteur de la licence Le Seigneur des Anneaux, Embracer se divise

Le groupe suédois Embracer a acté sa division en trois entités distinctes, afin de doter chacune d'entre elles d'une autonomie et d'une « stratégie propre ». Middle-earth Enterprises, filiale qui gérait les droits d'exploitation d'œuvres de Tolkien, devient une société de développement et d'édition de jeux vidéo, sous le nom Middle-earth Enterprises & Friends.

23/04/2024, 10:08

ActuaLitté

Le plaisir de la lecture commence dans les crèches

Fournir des livres aux établissements qui accueillent de très jeunes enfants, voici le dernier programme déployé en Italie. Ce projet cible tout particulièrement les territoires les plus fragiles du Bel Paese. Après une première édition, l’Association des éditeurs réitère son initiative. Pour assurer et développer un lien, dès le plus jeune âge, avec la lecture.

23/04/2024, 10:04

ActuaLitté

Tétraplégique, l'auteur Hanif Kureishi “écrit bien plus qu'avant”

Peu après Noël 2022, la vie du romancier et dramaturge Hanif Kureishi a été bouleversée : alors qu'il se promène à Rome, il s'évanouit et, après une mauvaise chute, se retrouve incapable de bouger. Transporté à l'hôpital, il y restera près d'un an, subissant notamment une opération de la colonne vertébrale. Devenu tétraplégique, il poursuit son œuvre, envers et contre tout.

23/04/2024, 09:29

ActuaLitté

Bruxelles, une menace pour la vie privée des dirigeants de Vivendi

La fusion de Lagardère avec Vivendi poursuit son bonhomme de chemin… devant la justice européenne. Ce 11 avril, la Cour de Justice de l’Union européenne a donné raison au groupe des Bolloré. En cause, une ordonnance que la société contestait en ce qu’elle exigeait la collecte et la conservation de documents potentiellement sensibles, impliquant des données personnelles.

22/04/2024, 18:47

ActuaLitté

En Italie, Meloni et la Rai ont-ils menti pour mieux censurer ?

Le lauréat du prix Strega 2019, Antonio Scurati, avait prévu de présenter un monologue sur l'antifascisme à la télévision publique italienne, la Rai, pour coïncider avec la fête de la Libération le 25 avril. Une intervention finalement annulée, entraînant des soupçons de censure, notamment à cause des critiques que l'écrivain voulait explicitement porter envers la Première ministre Giorgia Meloni. La chaîne a nié toute censure, arguant que l'annulation était due à des raisons financières... Une note a fuité, qui prouve qu'elle a menti... La polémique enfle.

22/04/2024, 14:49

ActuaLitté

L'acteur Chris Pine signe son premier livre jeunesse

L'acteur et réalisateur américain Chris Pine, connu pour ses rôles dans Star Trek Into Darkness (2013), Wonder Woman (2017) ou plus récemment Donjons et Dragons : L'Honneur des voleurs (2023), publiera cette année son premier ouvrage pour la jeunesse. L'histoire d'une bataille entre deux animaux, un chien et un écureuil, pour défendre leur territoire... 

22/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Japon : une amende de 10 millions € pour un pirate de mangas

Mangamura. À la fin des années 2010, ce nom faisait trembler de rage les plus grands éditeurs japonais de mangas, dont Kadokawa, Shueisha et Shogakukan. En 2017, ils avaient uni leurs forces pour abattre la plateforme pirate aux quelque 100 millions de visiteurs mensuels, avant de se tourner vers les opérateurs... La justice a condamné l'un d'entre eux a une amende de 10 millions €.

22/04/2024, 10:58

ActuaLitté

Un écrivain italien interdit de télé : le spectre de Meloni plane

La relation entre intellectuels et pouvoir a toujours été un sujet de débat, tout comme le lien entre politique et littérature. Mais, depuis l’arrivée de Giorgia Meloni en octobre 2022, le débat s’est enflammé en Italie. Preuve, suite à la décision d’annuler le monologue d’Antonio Scurati prévu sur la télévision publique italienne, la Rai, au sujet de l’antifascisme.

20/04/2024, 18:56

ActuaLitté

Mort de Georges Forestier, spécialiste de Molière, Corneille et Racine

Georges Forestier, né le 13 juin 1951 à Nice et décédé le 18 avril 2024 d'un cancer annonce Sorbonne Université, était un éminent professeur de littérature française et un historien du théâtre reconnu, particulièrement spécialisé dans le théâtre du XVIIe siècle. Il a enseigné à l'Université Paris-Sorbonne de 1995 à 2020, avant de devenir professeur émérite à Sorbonne Université. 

19/04/2024, 20:35

ActuaLitté

Des livres neufs à prix réduit : une solution pour les collectivités

Depuis cinquante ans, Expodif fournit collectivités et revendeurs : quelque 5000 références dans son catalogue, issues de lots rachetés auprès d’une centaine de fournisseurs. Et des livres neufs revendus à des prix concurrentiels – entre 40 et 65 % du prix éditeur. 

19/04/2024, 17:32

ActuaLitté

L'Autrichien qui avait fait plier Facebook s'attaque à Meta

Voilà dix ans, cet activiste originaire de Salzbourg publiait un ouvrage mettant farouchement en cause le fonctionnement du réseau social Facebook : Kämpf um deine Daten (Luttez pour vos données), dénonçait le moissonnage d’informations que pratique la société de Mark Zukerberg. Mais Max Schrems n’en a résolument pas fini avec Meta…

19/04/2024, 15:45

ActuaLitté

L'immense collection de VHS de Scorsese entre à la bibliothèque

52 mètres linéaires, et autant de boîtes de conservation. À la tête d'une des filmographies les plus imposantes de l'histoire, le réalisateur américain Martin Scorsese a pourtant trouvé le temps, des années 1980 aux années 2000, de s'adonner à une occupation pour le moins étrange. Il a enregistré des milliers d'heures de programmes télévisés sur des centaines de VHS...

19/04/2024, 12:36

ActuaLitté

Chine, Occident et Liu Cixin : un Problème à trois corps

Le roman culte de Liu Cixin a très récemment été adapté en série par Netflix. Le géant américain n'a pas hésité à sortir les grands moyens pour faire de cette histoire la nouvelle grande saga de la pop culture du XXIe siècle. Le succès attendu est au rendez-vous pour la plateforme de streaming, mais la série reflette-t-elle vraiment toute la complexité que recouvre « le problème à trois corps » ?

19/04/2024, 11:14

ActuaLitté

À Manhattan, une douce France dans la librairie de Cyril Dewavrin

Cyril Dewavrin a de la suite dans les idées : propriétaire de l'enseigne La Comédie Humaine à Avignon, inaugurée en 2018, c'est au cours d'un voyage aux États-Unis qu'il décide de tenter l'aventure outre-Atlantique. Depuis début décembre 2023, La Joie de Vivre propose, dans le quartier de Chelsea, à Manhattan, un petit coin de France aux New-Yorkais.

19/04/2024, 10:53

ActuaLitté

Reconnue coupable de faute, l'Agessa condamnée à indemniser un auteur

30.000 €, pas moins. Voilà le montant des dommages et intérêts que le tribunal judiciaire de Paris a sommé à feue l’Agessa d’indemniser, pour avoir porté préjudice à un artiste auteur. Un montant qui donnera le hoquet aux pouvoirs publics : de fait, quelque 200.000 personnes seraient concernées par les 40 années d’incurie de l’organisme. Rapide calcul : faudrait-il trouver 6 milliards € ?

18/04/2024, 18:50

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

18/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Budget 2024-2025 du Canada : où sont passés les engagements ?

Personne ne digère vraiment la présentation du budget 2024-2025 par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Les organisations professionnelles du monde de la culture attendaient fermement que s’y retrouve la Loi sur le droit d’auteur. Espoir déçu et mauvaise nouvelle en perspective.

18/04/2024, 11:44

ActuaLitté

L'enfer pour le “paradis du manga” : quel avenir pour piccoma France ?

Malgré des résultats au Japon sidérants en 2023, le propriétaire sud-coréen de la plateforme piccoma, Kakao Entertainment Corp. enclenche une restructuration. Les nouveaux dirigeants se sont engagés auprès des actionnaires à rechercher une croissance organique désormais.

18/04/2024, 11:20

ActuaLitté

À Hong Kong, la loi sur la “sécurité” met le livre en danger

À Hong Kong, l'emprise de la Chine est désormais une réalité quotidienne. Depuis la rétrocession du territoire au géant voisin par le Royaume-Uni, le régime communiste s'impose, petit à petit. Ses lois sur « la sécurité nationale » se succèdent, avec des conséquences importantes pour les libertés individuelles. Y compris dans le monde du livre, qui s'en inquiète.

17/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Dans l'Iowa, une censure combattue par les “Big Five” de l'édition

BookBanUSA — De l'autre côté de l'Atlantique, de nombreux États se sont dotés de législations très contestées, qui facilitent le signalement et le retrait d'ouvrages des collections des bibliothèques publiques ou scolaires. Dans l'Iowa, une action en justice s'oppose à ces lois de censure, avec le soutien des plus grands groupes éditoriaux américains...

17/04/2024, 10:41

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

En Italie, le procès de Luciano Canfora attendu en octobre

À Bari, une audience préliminaire très attendue s'est déroulée ce mardi 16 avril, en présence de l'accusé, l'historien Luciano Canfora. Attaqué pour diffamation après avoir qualifié la Première ministre Giorgia Meloni de « néonazie dans l'âme », il sera jugé le 7 octobre prochain.

16/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Pham Doan Trang, autrice et éditrice en prison, honorée par un prix

L'autrice et éditrice vietnamienne Pham Doan Trang, qui purge actuellement neuf années de prison au sein d'un établissement de la province de Bình Dương, a été désignée lauréate du Barbey Freedom to Write Award. Cette distinction salue l'engagement d'un « écrivain de conscience emprisonné ».

16/04/2024, 16:10

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

En Norvège, qui a voulu tuer l'éditeur des Versets sataniques ?

En 1993, William Nygaard, directeur de la maison d'édition norvégienne Aschehoug, reçoit trois balles devant son domicile, à Oslo. 25 ans plus tard, en 2018, deux personnes étaient arrêtées, accusées de tentative de meurtre avec préméditation. Le 9 avril dernier, le bureau du procureur d'Oslo a toutefois annoncé la clôture de la procédure, faute de preuves.

15/04/2024, 14:43