#Bibliothèque

Lecture publique : "Manque de courage politique"

Lundi dernier en conclusion des

Le 18/12/2014 à 16:12 par S.I. Lex Calimaq

0 Réactions |

Publié le :

18/12/2014 à 16:12

S.I. Lex Calimaq

linkedin mail print
ActuaLitté

Assises des bibliothèques organisées à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, la Ministre de la Culture Fleur Pellerin a annoncé la signature d'un protocole d'accord entre l'État, les bibliothèques, les éditeurs, les auteurs, les libraires et les élus culturels concernant la « diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques ». Ce texte qui prend la forme de 12 recommandations a été publié le lendemain sur le site de l'ABF, accompagné d'un communiqué où l'association annonce qu'elle a accepté de le signer, mais en prenant assez nettement ses distances. L'ABF déplore notamment que seule la voie contractuelle soit ouverte aux bibliothèques, les pouvoirs publics ayant renoncé à adapter le cadre législatif en vigueur.

 

Assises des bibliothèques - Discours de clôture...par culture-gouv

 

Avec S.I.Lex

Fleur Pellerin dans son discours de clôture des Assises avait pourtant affirmé que cet accord constituait « l'acte fondateur du prêt numérique en bibliothèque » et le « fruit d'une démarche pionnière en Europe ». Mais une lecture attentive des 12 recommandations montre que si les bibliothécaires ont réussi à faire admettre plusieurs principes importants par les autres acteurs de la chaîne du livre, ce texte ne résoudra pas les difficultés majeures que rencontrent les bibliothèques pour développer une offre d'eBooks dans des conditions satisfaisantes pour leurs usagers, s'il ne contribue pas à aggraver encore les choses.

Mensonge sur l'état du droit européen

Le passage qui pose le plus de difficultés à mon sens avec cet accord se situe dans son préambule, où est exclue d'emblée toute modification du cadre juridique en vigueur concernant le livre numérique en bibliothèque :

En droit européen, le prêt de livres numériques par les bibliothèques relève, à ce jour, du droit exclusif de l'auteur. C'est donc aujourd'hui dans le seul cadre de la voie contractuelle que le développement d'une offre numérique en bibliothèque favorable à l'ensemble du secteur du livre peut et doit être recherché, en encourageant notamment les expérimentations.

Cette affirmation – dont découle tout le reste – est très largement abusive. Certes, il existe une directive européenne de 1992 concernant le prêt public des œuvres protégées par le droit d'auteur, dont l'application à l'environnement numérique est incertaine. Mais pour autant, cela ne signifie pas que toutes les pistes juridiques qui pourraient servir de fondement à la mise à disposition d'eBooks par les bibliothèques aient été actuellement explorées. La Cour de Justice de l'Union Européenne a été saisie en septembre dernier d'une question en provenance des Pays-Bas, pays où les bibliothécaires revendiquent un droit de prêt pour les livres numériques et sont entrés en conflit à ce sujet avec les éditeurs. Ils demandent à ce que la Cour statue pour savoir si la directive de 1992 est applicable aux livres numériques et à défaut, si le principe de l'épuisement des droits ne pourrait pas s'appliquer au livre numérique en bibliothèque. Ces bibliothécaires, dont il faut saluer l'audace, s'appuient notamment sur la décision d'un tribunal hollandais ayant admis que l'épuisement des droits pouvait permettre la revente en occasion des eBooks.

Le principe de l'épuisement des droits est un mécanisme essentiel d'équilibrage du système du droit d'auteur. C'est grâce à lui que nous pouvons prêter, donner, revendre ou léguer à nos enfants des livres sous forme physique. Son application à l'environnement numérique fait l'objet actuellement de débats épineux et de plusieurs contentieux, mais elle a déjà été admise en matière de logiciels. Nul ne sait quelle sera la réponse de la CJUE sur ces questions complexes, mais on peut noter que celle-ci a rendu il y quelques semaines une décision favorable aux bibliothèques en matière de numérisation. Il est donc impossible comme le fait l'accord de clamer que le droit de l'Union européenne est fixé en la matière et que la seule voie praticable réside dans la négociation contractuelle. Car si la Cour admet que l'épuisement des droits peut couvrir la mise à disposition de contenus numériques en bibliothèque, il n'y aura plus de contrats qui tiennent : les bibliothèques disposeront bien de la faculté de prêter des eBooks et les titulaires de droits ne pourront s'y opposer.

 

 

Manque de courage politique

L'ABF dans son communiqué explique que c'est le Ministère de la Culture qui a directement pesé pour que la réflexion sur ces recommandations s'effectue « à droit constant », sans envisager de modification du cadre légal :

Ainsi, ce sont les ayants droit qui définissent exclusivement les offres et les conditions d'accès aux livres numériques en bibliothèque publique. Le Ministère a souhaité que ces recommandations ne portent donc que sur le seul cadre légal possible, celui de la voie contractuelle.

Ce refus de toucher à la loi constitue à mon sens une démission pure et simple de la politique de lecture publique, habilement masquée par l'écran de fumée que constitue cet accord. En 2003, lorsque la France avait transposé la directive européenne sur le droit de prêt, les pouvoirs publics avaient pris leurs responsabilités en mettant en place un mécanisme de licence légale pour le prêt de livres en bibliothèques, alors que celui-ci avait fait l'objet de fortes remises en question pendant plus de 10 ans de débats houleux. En vertu de ce dispositif, les titulaires de droits ne peuvent plus s'opposer à ce que les livres papier soient acquis et proposés en prêt par les bibliothèques ouvertes au public, dans des conditions fixées par la loi, assorties d'une compensation financière versée par l'État et les établissements pour être répartie entre auteurs et éditeurs.

Mais pour le livre numérique, le gouvernement refuse cette fois de passer par la loi. On pourra s'étonner de cette réticence, étant donné que les lois se sont succédé à bon rythme ces dernières années en ce qui concerne le livre numérique. Lorsqu'il s'est agi par exemple de protéger éditeurs et libraires contre les pratiques tarifaires d'acteurs comme Amazon, la loi sur le prix unique du livre numérique a été votée en 2011. Quand on a cherché à mettre en place une alternative à la numérisation entreprise par Google, c'est encore par la voie légale que l'on est passée, avec le vote en 2012 de la loi sur les livres indisponibles du 20e siècle, et le gouvernement avait même alors déclaré à cette occasion une procédure d'urgence. L'an dernier, à nouveau dans l'optique de protéger les libraires, une loi « anti-Amazon » a été adoptée à l'unanimité afin de mettre fin à la gratuité des frais de port, alors même qu'on la savait plus symbolique qu'autre chose. Et pour adapter le contrat d'édition à l'environnement numérique, le Code de Propriété Intellectuelle vient de connaître une réforme importante, pour laquelle le gouvernement a demandé à procéder par voie d'ordonnance pour être plus efficace.

Lecteur ebook + livres papier

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Il y a donc eu quatre réformes récentes des lois applicables au livre numérique, dont trois majeures. Pour intervenir en faveur des auteurs, des éditeurs ou des libraires, le Ministère de la Culture n'a pas hésité à emprunter à chaque fois la voie législative, alors même que plusieurs de ces projets ont été très contestés, comme la loi sur les indisponibles. Les bibliothèques seraient donc au final les seuls acteurs de la fameuse chaîne du livre qui ne méritent pas que la loi soit modifiée ? Au nom de quoi, au juste ! On nage en pleine tartufferie, hâtivement barbouillée de pseudo-arguments juridiques et c'est le public qui sera le premier à payer ce manque criant de courage politique…

Que vaut un accord non contraignant ?

La principale conséquence de cette « religion » de la voie contractuelle prêchée par le Ministère de la Culture, c'est que l'accord signé cette semaine n'aura aucune valeur contraignante pour les parties. Pour les bibliothèques, cela signifie qu'elles doivent s'en remettre aux licences que les éditeurs voudront bien mettre en place pour qu'elles puissent proposer des livres numériques à leurs usagers.

Jusqu'à présent, c'est ce système qui a été appliqué en France, avec un résultat éloquent : 98,5 % des bibliothèques françaises ne proposaient pas de livres numériques en 2013, alors qu'elles sont près de 95 % à le faire aux États-Unis. Un désastre absolu donc, du point de vue de la lecture publique… Certes les choses sont en train d'évoluer en la matière, avec le déploiement progressif du projet PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) porté par la société Dilicom et fortement soutenu par le Ministère. Mais celui-ci soulève de très sérieuses réserves, exprimées depuis plusieurs mois notamment par l'ABF, que ce soit au niveau de la politique tarifaire, du contenu des livres proposés ou du modèle de mise à disposition qui privilégie le téléchargement des fichiers avec DRM chronodégradable.

Dans ce contexte de tensions autour de la définition des offres, quel sera l'intérêt de cet accord non-contraignant ? Certainement très faible… Le premier principe énoncé dans ce texte concerne par exemple « l'accès aux bibliothèques publiques à l'intégralité de la production éditoriale » :

Dans la limite des droits cédés par les auteurs à leurs éditeurs, le catalogue proposé aux collectivités territoriales pour leurs bibliothèques doit être identique à celui proposé aux particuliers. Les conditions, notamment tarifaires et d'utilisation, peuvent cependant varier, dans le cadre des offres définies par les éditeurs.

Cette « homologie » entre l'offre aux acheteurs particuliers et l'offre en bibliothèque existe déjà pour le papier : une bibliothèque peut proposer à ses lecteurs tout ce qui sort en librairie, y compris (et surtout !) les dernières nouveautés. Il en est ainsi parce que la loi permet aux bibliothèques d'acheter les mêmes livres que ceux qui sont disponibles en librairie, dès leur sortie, sans que les titulaires de droits puissent le refuser. Pour les eBooks, on sait que ce n'est pas le cas. Les éditeurs ont utilisé les contrats pour se « bricoler » une petite chronologie des médias maison : ils refusent aux bibliothèques la plupart des titres les plus récents par crainte (dans leur esprit…) que les ventes ne soient « cannibalisées » par l'accès en bibliothèque. Une étude IDATE sur le livre numérique parue en mars dernier avait montré que cette pénurie organisée de nouveautés en bibliothèque était très importante. Le protocole signé cette semaine dit explicitement que l'intégralité de l'offre éditoriale doit être proposée aux bibliothèques, mais que se passera-t-il si Gallimard, Flammarrion, Editis ou Hachette continuent à faire obstruction ? Certainement pas grand-chose.

L'accord affirme par ailleurs qu'il faudra « veiller à la stabilité des contrats passés avec des collectivités “. C'est certainement une chose souhaitable, mais que se passera-t-il si un éditeur décide brutalement d'augmenter ses tarifs de 300 % d'une année sur l'autre comme Hachette l'a fait en juin dernier ? Suffira-t-il de lui montrer ces recommandations auréolées du sceau ministériel pour qu'il fasse machine arrière ? Soyons sérieux !

Mais il y a encore pire. L'accord mentionne dans son préambule l'importance de respecter ‘la réglementation relative au traitement des données personnelles ‘. Fort bien… Mais les principaux éditeurs imposent l'usage du DRM Adobe Digitial Editions sur les livres numériques mis à disposition par les bibliothèques. Or on sait que ce DRM permet à Adobe de collecter massivement des données très précises concernant les usages des lecteurs. Un véritable scandale a éclaté à ce sujet, il y a quelques semaines, lorsqu'une fuite de ces données a révélé l'ampleur de l'espionnage auquel se livre cette entreprise, sans pour autant qu'Adobe renonce à collecter ces informations. Ce DRM va continuer à être utilisé dans le cadre de PNB et ce n'est certainement pas cet accord qui pourra faire obstacle à ces pratiques douteuses, mettant à mal la vie privée des lecteurs en bibliothèque.

Il est clair qu'une telle situation méritait bien plus qu'un accord non contraignant…

Diversité des modèles ?

Je ne jetterai pas la pierre aux bibliothécaires qui ont négocié cet accord, car ils ont quand même réussi à faire entendre quelques principes importants, notamment celui de la nécessaire diversité des modèles de mise à disposition des livres numériques en bibliothèque. C'est l'une des critiques les plus fortes que l'on peut d'ailleurs faire au projet PNB, car il a choisi parmi toutes les possibilités envisageables de retenir l'une des pires de toutes : celle que j'appelle le ‘DRM Terminator'.

Tout comme Monsanto a cherché à implanter un gène appelé Terminator dans les semences qu'il vend pour rendre les plantes stériles et forcer les paysans à en racheter chaque année, les éditeurs français ont décidé que les fichiers pour lesquels les bibliothèques souscriront des licences finiront par s'autodétruire au bout d'un certain nombre de prêts, obligeant les bibliothécaires à payer à nouveau. Ce système est censé prolonger la ‘physicalité du livre papier' (sic) aux eBooks en bibliothèque. Tout comme les livres s'usent et obligent les bibliothécaires au bout d'un certain temps à racheter des exemplaires, les eBooks finiront par disparaître. On cherche donc à faire en sorte que les eBooks ‘imitent' les livres papier, en niant les potentialités propres à l'environnement numérique ! Les éditeurs français n'ont pas inventé ce modèle : c'est l'éditeur américain Harper Collins qui l'a conçu et il l'impose depuis 2011 aux États-Unis, non sans avoir soulevé une vague de protestations parmi les bibliothécaires américains devant l'absurdité du système et les complications qu'il entraîne pour les usagers.

Concernant les DRM, le texte de l'accord est manifestement le fruit d'un compromis arraché par les bibliothécaires :

Les systèmes de gestion des droits numériques contribuent à la protection du droit d'auteur et permettent de gérer le service de prêt numérique.

Pour autant, le recours à des systèmes de gestion de droits ne doit pas rendre totalement impossibles les usages autorisés par la loi pour les bibliothèques et leur public. La conception de systèmes de gestion et de protection des droits numériques permettant une interopérabilité maximale et un accès aux œuvres le plus aisé possible doit être encouragée et leur adoption privilégiée.

Les mesures techniques de protection ne sont pas l'unique système de gestion et de protection des droits numériques. D'autres types de dispositifs que ceux qui sont communément utilisés aujourd'hui dans les offres aux collectivités peuvent être adoptés s'ils garantissent un service de qualité ou permettent de l'améliorer, dans le respect du droit d'auteur.

L'accord est nuancé sur ce point et laisse une porte ouverte à des modes de régulation des usages qui n'impliqueraient pas de DRMs implantés dans les fichiers. Il existe d'ailleurs déjà des acteurs comme Publie.net ou NumerikLivres qui proposent des eBooks aux bibliothèques sans verrous numériques. Mais la mise en place progressive du projet PNB fait craindre que son système de « DRM Terminator » s'impose peu à peu en France comme le modèle dominant. Or les premiers retours d'expérience montrent qu'ils sont très contraignants, à la fois pour les bibliothécaires et pour les usagers…

Le modèle prôné dans le cadre de PNB a pourtant fait l'objet d'avis négatifs exprimés dans le rapport Lescure, par l'Inspection Générale des Bibliothèques ou par le consortium Couperin. Mais il existe une pression telle pour l'imposer que l'on peut craindre que les appels à la diversité figurant dans l'accord restent lettre morte.

Réapproprions-nous la politique de lecture publique !

Ce qui me choque le plus dans cette affaire, c'est tout le « decorum » mis en place lors de ces Assises des bibliothèques pour annoncer en grande pompe un accord qui traduit en réalité une véritable démission de la politique de lecture publique. Et tout cela est encore plus croustillant lorsque l'on sait que le Ministère de la Culture avait annoncé que 2014 serait « l'année des bibliothèques » !

Il n'y a cependant pas de fatalité et les choses sont encore loin d'être jouées. Si la piste d'une réforme législative est barrée en France, le changement pourra venir du niveau européen, que ce soit par la jurisprudence de la CJUE ou dans le cadre de la réforme de la directive sur le droit d'auteur annoncée pour 2016. L'ABF dans son communiqué rappelle qu'elle continue à soutenir la campagne « Legalize It » lancée par EBLIDA, qui vise à faire consacrer le droit pour les bibliothèques à mettre à disposition des livres numériques. Des travaux sont également engagés au niveau international à l'OMPI, où un traité sur les bibliothèques est en cours de négociation.

Mais d'ici là, les bibliothécaires ont une responsabilité collective dans la manière dont le livre numérique se déploiera dans nos établissements. En effet, c'est avec leurs budgets que les bibliothèques votent et qu'elles peuvent aussi façonner l'avenir. Cet accord a beau être non contraignant, il peut aussi être utilisé comme un étalon à l'aune duquel juger les offres qui sont faites aux bibliothèques. Si des licences proposées par les éditeurs ou les e-distributeurs ne sont pas conformes aux principes énoncés dans ce texte, les établissements ne devraient tout simplement pas y souscrire.

Le faire, c'est scier la branche sur laquelle les bibliothèques sont assises. À cet égard, il est clair que PNB sera un enjeu majeur dans les mois à venir, car il constitue le canal par lequel on cherche à imposer un modèle unique aux bibliothèques. Plusieurs établissements, sous couvert « d'expérimentation », se sont déjà embarqués dans ce système qui, à mon sens, constitue un remède pire que le mal.

Quand la politique démissionne et abandonne à ce point la défense de l'intérêt général, il appartient à chacun de se la réapproprier…

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La Bibliothèque Imagination de Dolly Parton s'ouvre aux enfants réfugiés

La reine de la musique Country, Dolly Parton, s'est engagée dès 1990 dans l'Imagination Library, bibliothèque caritative offrant gratuitement et chaque mois, des livres à des enfants. Un nouveau projet, initié début mai, offrira à 200 enfants réfugiés de Londres un document par mois, jusqu'à leurs cinq ans. 

25/05/2022, 08:43

ActuaLitté

Après une entrevue avec la présidente de la BnF, la grève est reconduite

Aucune avancée entre les syndicats et les usagers mobilisés d’un côté, et la direction de l’autre. La BnF entrait de nouveau en grève ce 23 mai, et ce jusqu’à dimanche, dans le cadre du préavis de grève qui court encore jusqu’au mardi 31 mai. On passe de 450 absences en mi journée le 10 mai à 119 cette fois-ci, mais pour beaucoup de grévistes et de mobilisés, la bataille médiatique est d’ores et déjà gagnée.

24/05/2022, 17:55

ActuaLitté

Législatives : candidats et candidates invités à s'engager pour les bibliothèques

Législatives2022 — Certes moins médiatisées que l'élection présidentielle, les élections législatives sont précédées d'une campagne menée par les candidats et candidates, ainsi que les partis qui les investissent — certains sont aussi non-inscrits. L'Association des Bibliothécaires de France, par un document à signer, invite les aspirants députés à s'engager pour la lecture publique.

24/05/2022, 11:50

ActuaLitté

La nouvelle Bibliothèque Sorbonne Nouvelle ouvre ses portes

La nouvelle Bibliothèque Sorbonne Nouvelle (BSN) ouvre ses portes sur le nouveau campus Nation, situé dans le 12e arrondissement de Paris. Un bâtiment flambant neuf, dédié à la formation et à la recherche et façonné par l'architecte, Christian de Portzamparc. La BSN regroupe les 10 bibliothèques de la Sorbonne Nouvelle, et constitue ainsi la plus grande bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de la capitale.

 

 

20/05/2022, 13:41

ActuaLitté

Bibliothèques : Covid et droit d'auteur n'ont pas fait bon ménage

Afin de participer aux débats au sein de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, l'IFLA, Fédération internationale des associations de bibliothécaires, a mené un sondage auprès de ses membres pour évaluer et qualifier les rapports avec le droit d'auteur pendant la pandémie. Rapports loin d'être sereins...

13/05/2022, 14:57

ActuaLitté

Grève à la Bnf : "un recul sans précédent du service au public"

Le préavis de grève court du 4 au 31 mai prochain et, ce 10 mai, une partie du personnel de la Bibliothèque nationale de France, à l'appel des syndicats CGT, FSU et Sud, s'est rassemblée dans le Hall Est de l'établissement. Soutenus par des représentants des lecteurs et usagers et des sénateurs communistes, les agents dénoncent une politique d'austérité persistante et une dégradation du service public.

10/05/2022, 18:59

ActuaLitté

Une carte de bibliothèque strictement dévolue aux livres interdits

BookBanUSA — Attention, édition limitée : seuls 5000 bénéficiaires profiteront d’une sélection d’ouvrages exclusifs, car tous frappés par la censure. Une carte spécialement conçue et réalisée sur un jaune vif pétaradant, avec une mention explicite : « Je lis des livres interdits. » Avec cette opération, la bibliothèque publique de Nashville a frappé très, très fort.

06/05/2022, 16:50

ActuaLitté

Maroc : numérisation de 200 bibliothèques publiques

Le ministère marocain de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication se lance dans la numérisation des fonds de 200 bibliothèques publiques au niveau national. L'action complétera l’offre lancée le 23 avril dernier d’accès gratuit à plus de 36.000 titres numériques.

05/05/2022, 15:47

ActuaLitté

Le service de prêt allemand Onleihe victime d'une cyberattaque

Après l’attaque d’un rançongiciel, Onleihe, un service de prêt de bibliothèque allemand, peine à remonter la pente. La cyberattaque visait son fournisseur de services, EKZ, créant de nombreuses pannes pour ses usagers depuis le milieu du mois d’avril.

03/05/2022, 12:12

ActuaLitté

Le premier livre sur le vin écrit en français vieillira aux États-Unis

Le département des archives et collections spéciales de la bibliothèque de l’université UC Davis aux États-Unis a récemment acquis Le débat du vin et de l’eaue, qui n’est autre que le premier livre sur le vin écrit en français. Ce dernier a pu rejoindre les fonds de l’établissement grâce à un don de 38.000 $ (environ 36.000 €) de la Fondation BH Breslauer. 

02/05/2022, 11:21

ActuaLitté

La bibliothèque du Congrès s'offre les manuscrits du dramaturge Neil Simon

Il semblerait que lundi dernier, la Bibliothèque du Congrès, située à Washington, soit devenue un peu plus drôle. L'œuvre du dramaturge, producteur et scénariste Neil Simon a fait l'objet d'une donation, et sera transférée dans les allées de la bibliothèque nationale américaine. Plus de 7700 objets et documents, des ébauches manuscrites aux balles de baseball signées, documenteront le processus créatif du dramaturge américain le plus populaire du XXe siècle. 

27/04/2022, 12:31

ActuaLitté

Aides à la relance des bibliothèques détournées : le CNL prépare des contrôles

Le plan de relance du gouvernement, dans la foulée des confinements du début de la pandémie, avait laissé une place au livre, en proposant notamment une aide à la relance des bibliothèques. 10 millions € au total, 5 en 2021 et 5 en 2022, pour renouveler les collections de livres imprimés. Mais, certaines collectivités bénéficiaires ont visiblement détourné la finalité de cette aide...

23/04/2022, 08:00

ActuaLitté

Les bibliothèques, partenaires de la relance pour l'édition

Le dispositif d’aide exceptionnelle à la relance des bibliothèques a été confié au Centre national du livre par le ministère de la culture en 2021 pour les années 2021 et 2022 avec un budget global alloué de 10 millions €. En vue de la prochaine session d’examen, les bibliothèques sont invitées à déposer leur dossier en ligne jusqu’au 31 mai 2022. 

22/04/2022, 15:10

ActuaLitté

“Extorsion”, “menaces” : des accusations se font jour au sein de l'IFLA

Le 8 avril dernier, l'IFLA, Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, informait la profession de la mise à pied « à effet immédiat » de son secrétaire général, Gerald Leitner. Si l'organisation taisait les raisons précises de cette décision, elle évoquait une procédure faisant suite à au moins une plainte : les comportements de Leitner, mais aussi de Barbara Lison, qui fut la présidente de l'IFLA, sont mis en cause. 

20/04/2022, 15:01

ActuaLitté

Fréquentation, inscriptions... Les effets de la crise sanitaire sur les bibliothèques

En tant qu'établissements accueillant du public, les bibliothèques, municipales, intercommunales ou universitaires, ont subi de plein fouet les aménagements et conséquences de la crise sanitaire. L'instauration du passe sanitaire, puis vaccinal, aura prolongé ces bouleversements. Le ministère de la Culture et celui de l'Enseignement supérieur proposent un aperçu des effets assez délétères des deux dernières années sur les établissements.

20/04/2022, 12:27

ActuaLitté

Les bénévoles, “un rôle essentiel dans l’organisation des bibliothèques”

Quatre inspecteurs généraux de l’éducation, du sport et de la recherche ont rendu un rapport à la ministre de la Culture entièrement consacré aux bénévoles des bibliothèques territoriales françaises. Cette importante force de travail devrait être mieux encadrée et formée, indique leur rapport.

19/04/2022, 15:23

ActuaLitté

Aux États-Unis, une “bibliothèque fantôme”, sans bibliothécaires, ouvre

La première « bibliothèque fantôme » des États-Unis a officiellement ouvert ses portes. C'est en tout cas ce qu'affirme la Bibliothèque publique du comté de Jefferson (JCPL), dans le Colorado. Pour accéder au bâtiment vidé de ses employés, il suffit d'une carte de bibliothèque et d'un code. Un nouveau type de service qui se veut « express », et souhaite répondre aux nouvelles pratiques de libre service et d'automatisation, de plus en plus fréquent dans le domaine commercial. Une innovation qui peut faire craindre des réductions d'effectifs à terme, et constituer un risque pour l'emploi des bibliothécaires...

19/04/2022, 15:04

ActuaLitté

Bénédicte Fauvarque-Cosson entre au conseil d'administration de la BnF

Le conseil d'administration de la Bibliothèque nationale de France, qui comprend 20 membres dont la présidente de l'établissement, Laurence Engel, compte notamment une représentante du Conseil d'État dans ses rangs. Un arrêté vient de nommer Bénédicte Fauvarque-Cosson à cette place.

19/04/2022, 09:34

ActuaLitté

Suite à une plainte, l'IFLA se sépare de son secrétaire général, Gerald Leitner

Dans un message publié le 8 avril dernier, l'IFLA, Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, annonce une mise à pied « à effet immédiat » de son secrétaire général, Gerald Leitner. Ce dernier a fait l'objet d'une plainte, et la décision de l'IFLA fait suite à deux enquêtes.

11/04/2022, 16:09

ActuaLitté

“Faire des choix, en tenant compte des usages” : la BnF répond aux chercheurs

Chercheurs et chercheuses, mais aussi des membres du personnel, notamment par l'intermédiaire du syndicat CGT, expriment leurs inquiétudes vis-à-vis de plusieurs modifications opérées dans les services et conditions d'accès aux collections de la Bibliothèque nationale de France, dans des pétitions diffusées depuis plusieurs jours. La direction de l'établissement est revenue sur ces choix, en réponse à nos questions.

11/04/2022, 15:09

ActuaLitté

Bibliothèques : Poutou souhaite la gratuité pour “tous les documents et services”

#Presidentielle2022 — L'Association des bibliothécaires de France (ABF), qui avait envoyé quelques questions aux candidats et candidates, a retenu l'attention de Nicolas Dupont-Aignan et Yannick Jadot. Mais aussi Philippe Poutou : la figure du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) a fait parvenir ses réponses, lesquelles portent une défense du service public face à « une dégradation catastrophique des conditions de travail ».

06/04/2022, 15:10

ActuaLitté

Bibliothèques : Yannick Jadot promet 30 millions d'euros supplémentaires

#Presidentielle2022 - Les derniers jours avant le premier tour de l'élection présidentielle seront cruciaux, avec une certaine part d'indécis au sein de l'électorat. Yannick Jadot, le candidat écologiste, qui avait fourni un programme culturel parmi les plus détaillés, précise encore quelques mesures auprès de l'Association des bibliothécaires de France (ABF), laquelle a interrogé tous les prétendants à l'Élysée...

05/04/2022, 12:50

ActuaLitté

Pour sauver la bibliothèque, une seule solution : emprunter tous les livres (d'un coup)

Depuis plus d'une dizaine d'années désormais, les bibliothèques de l'Angleterre subissent les effets de la politique d'austérité générale du parti conservateur, avec un certain nombre de fermetures à déplorer. L'établissement de lecture publique de la ville de Milton Keynes (Buckinghamshire), la Stony Stratford Library, a échappé à cette funeste fin et a rouvert ses portes, entièrement rénové, la semaine dernière. En 2011, pour sauver ce service public, les usagers avaient eu recours à un stratagème peu commun...

04/04/2022, 15:43

ActuaLitté

Une protection “en deçà des attentes” dans les bibliothèques patrimoniales

Le patrimoine littéraire français serait-il en danger ? Isabelle Duquenne, Patrice Lefebvre et Stéphane Pellet, inspecteurs généraux de l’éducation, du sport et de la recherche, ont remis en janvier dernier un rapport au ministère de la Culture. Sans être alarmiste, le document souligne tout de même une protection des collections qui « reste en deçà des attentes ».

30/03/2022, 12:05

ActuaLitté

Rouen : des bibliothécaires “à bout” à l'heure de l'extension des horaires

La municipalité de Rouen travaille à l'extension des horaires d'ouverture de ses établissements de lecture publique, afin d'honorer une promesse électorale de Nicolas Mayer-Rossignol (Parti socialiste). Mais le syndicat CGT des territoriaux de Rouen dénonce un manque de moyens, un dialogue social au point mort et une certaine opacité dans la mise en œuvre de cette extension.

28/03/2022, 12:39

ActuaLitté

“Les bibliothèques sont-elles indispensables ?”, thème du Congrès de l'ABF 2022

Après les annulations de l’année 2020 et une version 100 % numérique en 2021, l’Association des Bibliothécaires de France retrouvera du 2 au 4 juin prochain, congressistes et exposants au centre des congrès Robert Schuman de Metz. La thématique de cette 67e édition est donc apparue comme une évidence : “Les bibliothèques sont-elles indispensables ?” 

28/03/2022, 11:50

ActuaLitté

États-Unis : les bibliothécaires “découragés” par le budget fédéral 2022

Après de précédentes années caractérisées par des augmentations du financement fédéral pour les bibliothèques, le budget de l'exercice 2022, promulgué le 11 mars par le gouvernement Biden, fait grincer des dents. En effet, les dirigeants des bibliothèques publiques américaines se disent préoccupés par la forte inflation que subit l'économie des États-Unis, et se préparent déjà à une forme d'austérité pour l'exercice 2023.

18/03/2022, 16:30

ActuaLitté

Agression homophobe à la bibliothèque Louise Michel : la ville de Paris “particulièrement attentive”

Un vaste mouvement de solidarité des professionnels des bibliothèques, des usagers et des lecteurs avait accompagné la fermeture, pendant deux jours, de la bibliothèque Louise Michel (20e arrondissement de Paris), après « plusieurs agressions » au sein de l'établissement. La mairie de Paris, après ces incidents, assure que la « question de la sécurité des équipes municipales, des établissements culturels de la Ville de Paris » est centrale.

17/03/2022, 10:56

ActuaLitté

Guerre en Ukraine : quels outils et réflexes pour lutter contre la désinformation ?

UkraineUnderAttack – Les situations de crise, à l'instar de celle du coronavirus, parce qu'elles compliquent le relais d'une information fiable et précise, sont propices au développement de la désinformation. Les guerres y ajoutent la propagande, ce qui complique encore un peu plus l'équation. Dans le contexte du conflit ukrainien, les bibliothèques assument une responsabilité particulière, celle de garantir l'accès à une information fiable...

14/03/2022, 11:38

ActuaLitté

L'accès aux bibliothèques territoriales s'effectue sans passes vaccinal ni sanitaire

Le Premier ministre Jean Castex l'avait annoncé au début du mois de mars : le passe vaccinal serait suspendu à compter de ce 14 mars 2022. Le passe sanitaire n'est également plus nécessaire pour accéder aux bibliothèques territoriales et centres de documentation, précise le décret du 12 mars dernier, publié ce 14 mars.

14/03/2022, 09:37

ActuaLitté

Nancy : la Médiathèque Manufacture en travaux

La Médiathèque Manufacture s'étend sur 6000 m2. Près de la moitié de cette superficie est composée d'espaces publics. Le dimanche 13 mars 2022, ce site culturel de Nancy fermera ses portes pour une durée de deux semaines, afin de préparer un vaste chantier de réaménagement des 3e et 4e étages, dédiés à l'offre pour le public adulte. À partir du samedi 26 mars, la médiathèque rouvrira partiellement en mettant à disposition du public une offre provisoire. La réouverture complète des espaces est prévue en janvier 2024. 

08/03/2022, 12:08

ActuaLitté

Ouverture de la bibliothèque haïtienne Émile Saint-Lot à Orlando

Le 25 février dernier, le consulat de la République d’Haïti à Orlando inaugurait la bibliothèque Émile Saint-Lot, du nom de l’ancien sénateur, au sein du poste consulaire. Cette implantation est à l’image des objectifs du Consultat haïtien : « Créer un espace de promotion unique de la richesse culturelle haïtienne, renforcer le lien entre le Consulat et la Communauté et rendre accessible le culturel haïtien. »

28/02/2022, 15:57

ActuaLitté

Guerre en Ukraine : les bibliothèques appelées à “diffuser l'information sur le conflit”

UkraineUnderAttack – En quelques jours, la Russie aura concrétisé son projet d'invasion de l'Ukraine, sous les yeux effarés du monde entier. Le secteur du livre, européen ou international, a appelé à soutenir la population ukrainienne. Les structures européennes de bibliothécaires intiment les établissements à se mobiliser, pour « diffuser des informations fiables sur le conflit ».

28/02/2022, 12:06

ActuaLitté

À compter de ce 28 février, les masques tombent en bibliothèques

Les obligations de port du masque sont levées, dès ce lundi 28 février, au sein des bibliothèques territoriales, lieux soumis à la présentation des passes vaccinal ou sanitaire. Un décret du 25 février est venu confirmer l'annonce faite par le ministre de la Santé et des Solidarités au début du mois de février.

28/02/2022, 10:47

ActuaLitté

Séances de lecture avec Harry, le toutou qui vous veut du bien

Nos amies les bêtes auraient-elles des vertus thérapeutiques désormais reconnues ? Outre la compagnie apaisante, voire la présence rassurante pour meubler de grandes solitudes, les animaux s’avèrent des catalyseurs pour vaincre des angoisses. Et notamment en ce qui concerne l’aide à la lecture des plus jeunes. En bibliothèques, la médiation animale fait une fois de plus parler d’elle.

26/02/2022, 10:30

ActuaLitté

Dans les catalogues de livres numériques comme ailleurs, des contenus fascistes

Le Library Freedom Project (LFP) protège et dispense des formations sur la protection de la vie privée et des données personnelles aux bibliothécaires ainsi qu’à leurs communautés. Le collectif s’est rassemblé pour demander aux bibliothèques publiques de se joindre à eux. Objectif : que les services d’emprunt et de streaming de livres audio et numériques Hoopla Digital et OverDrive prennent leurs responsabilités. Ces derniers doivent répondre de la présence dans leurs catalogues de titres négationnistes, suprémacistes, en un mot, fascistes.

24/02/2022, 10:35

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Purger l'Ukraine des livres russes, jusqu'à Pouchkine et Dostoïevski

UkraineUnderAttack – Depuis le dernier bilan établi voilà une quinzaine de jours, les dégâts de l’armée russe se poursuivent. Une Ukraine qui se change au fil des jours en décombres et ruines — et les bibliothèques ne sont évidemment pas épargnées. Selon le ministère de la Culture ukrainien, 35 établissements ont été endommagés et au moins quatre détruits.

28/05/2022, 13:43

ActuaLitté

Offrir plus d'opportunités aux créateurs

Depuis une vingtaine d’années, nos manières de créer, de partager et de profiter de la musique, des films et autres formes d’expressions culturelles contemporaines ont radicalement changé. Les nouvelles technologies offrent des possibilités inédites aux créateurs et à leur public, mais la fracture numérique, que ce soit entre pays ou au sein même d’un pays, ne cesse de s’agrandir. Les pays du Nord exportent aujourd’hui la proportion effarante de 95 pour cent des services culturels dans le monde.

28/05/2022, 09:01

ActuaLitté

Après la crise du papier, de l'aluminium, le gazole noie l'édition...

Le paradoxe n’amuse personne : d’un côté, le prix de l’essence augmente, de l’autre le gazole baisse en France. Depuis quelques semaines, le tarif est passé au-delà des 2,5 €, indique l’AFP pour ce dernier – devenant plus cher que l’essence. Et pourtant, ces derniers jours, cette dernière semble faire la course, quand l’autre se rétracte. Conséquence : plus personne ne sait sur quel pied danser…

27/05/2022, 16:45

ActuaLitté

Eva Ionesco condamnée pour violence contre son mari, Simon Liberati  

Eva Ionesco faisait l'actualité en février avec un formidable récit de ces 11 ans, Les enfants de la nuit, entre désoeuvrement, danger et quête de tendresse, quand Simon Liberati reviendra en août avec un nouveau roman, Performance. Deux livres parus et à paraître chez Grasset. Mais une triste affaire vient perturber ces deux informations purement éditoriales : l'auteure d'Innocence a été condamnée pour violences sur son mari, Simon Liberati.

27/05/2022, 15:58

ActuaLitté

La bande dessinée sonde les mystères de l’histoire politique italienne

SALTO22 – Round Robin est une maison d’édition romaine consacrée à la littérature d’enquête et au graphic journalisme. Passionnés par les affaires de l’histoire italienne les plus débattues, les éditeurs publient des romans ainsi que des BD journalistiques : objectif,  éclairer les mystères non résolus de l’histoire politique italienne, avec un regard particulier sur les sujets de société. L’affaire Pasolini, la lutte à la mafia, et l’histoire de l’éditeur Giangiacomo Feltrinelli sont au cœur de leurs publications. (de notre envoyée à Turin)

27/05/2022, 15:42

ActuaLitté

Le rallye Toulouse-Saint-Louis du Sénégal, un hommage à Saint-Exupéry

L'un des plus anciens rallyes aériens réguliers du monde fait vrombir les moteurs : avec 39 ans d'existence, il fait honneur aux pionniers de l'Aéropostale, qui décollaient de Toulouse-Montaudran pour transporter le courrier vers l'hémisphère sud. Seize équipages ont décollé ce jeudi 26 mai, avec un hommage tout particulier rendu à l'auteur du Petit Prince

27/05/2022, 12:50

ActuaLitté

Mort de l'agent littéraire Morton L. Janklow, vendeur de “grands livres”

Outre-Atlantique, l'édition a perdu celui que l'on présentait comme « l'agent littéraire indépendant le plus puissant du secteur ». Morton L. Janklow est décédé à l'âge de 91 ans, à son domicile dans l'État de New York. Parmi ses clients, trois présidents américains, mais aussi le pape Jean-Paul II...

27/05/2022, 12:24

ActuaLitté

La suspension provisoire du prochain Gaston Lagaffe confirmée en référé

Une première décision du tribunal de Bruxelles a statué en référé le 16 mai dernier la suspension de la pré-publication du Héros Sans Emploi. Mme Dehasse, qui préside la chambre des référés, a confirmé cette décision par une ordonnance du 25 mai. Tout en prenant acte des engagements de l'éditeur à ne rien publier avant la fin de l'arbitrage, elle a tout de même condamné les Editions Dupuis Dargaud-Lombard à une indemnité de procédure majorée.

27/05/2022, 11:59

ActuaLitté

Argentine : à Buenos Aires, le foisonnement de librairies

En 2021, Carime Morales décida d’ouvrir sa propre librairie, dans le quartier de Parque Chas, où elle réside. Espace verdoyant, résidentiel, au coeur de Buenos Aires, elle a connu un succès immédiat. Mala Testa – de même que d’autres établissements de quartiers – a vécu une embellie post-pandémie. Et la capitale de l’Argentine se redécouvre une passion pour la lecture. 

27/05/2022, 11:56

ActuaLitté

Chez Amazon, la fin de l'algorithme tout-puissant ?

Depuis 2020, suivant une tendance déjà bien installée en matière d'usages numériques, Amazon ouvrait une section de sa plateforme anglophone réservée aux clubs de lecture. Essentiellement créés par des amateurs et clients d'Amazon, ces clubs en accueillent un autre, Sarah Selects, géré par Sarah Gelman, directrice éditoriale de la section livres de la multinationale.

27/05/2022, 11:33

ActuaLitté

Du 6 au 9 mars 2023, la 60e édition de la Foire de Bologne

La foire du livre jeunesse de Bologne a définitivement adopté le mois de mars : la 60e édition de la manifestation, une des plus importantes au monde pour la littérature pour enfants, se déroulera ainsi du 6 au 9 mars 2023. Lors de la dernière édition, l'organisation indique avoir accueilli plus de 1000 exposants, en provenance de 90 pays, marquant un « retour à la normale ».

27/05/2022, 11:22

ActuaLitté

Les Français moins attirés par l'idée d'écrire un livre...

L'écriture de son propre ouvrage semble l’activité créative la plus accessible qui soit : un stylo, du papier, voire plus prosaïquement encore, un ordinateur, et en avant le roman ? Dans son dernier hors-série, Le Figaro propose les résultats d’un sondage Odoxa, confortant l’envie, en France, d’écrire, et pour certains, d’accéder à la publication de leur ouvrage… Alors, Comment se faire publier ?

26/05/2022, 15:16

ActuaLitté

Juger les crimes d'un robot, ou le procès d'une intelligence artificielle

Isaac Asimov aurait certainement adoré le sujet : la mise en accusation et le passage devant les tribunaux d’un robot. Plus spécifiquement, d’une intelligence artificielle, accusée de plusieurs crimes et délits. Cette réflexion sur le droit, ses limites et le devenir de notre société amuse de plus en plus juristes, avocats et chercheurs d'horizons bien divers. Aussi, l’éditeur LexisNexis se lance dans un podcast faisant le procès — fictif pour l’heure — d’une IA.

26/05/2022, 13:50

ActuaLitté

20 ans de caca boudin

­Les bougies sont disposées et L'école des loisirs a sorti les cotillons, pour souhaite un bon anniversaire à Simon ! ­À l'occasion du vingtième anniversaire de la série “Simon”, l’école des loisirs réédite le tout premier album, Caca boudin. Retrouvez le héros de Stephanie Blake dans un format tout-carton à emporter n'importe où, pour accompagner les tout-petits.

26/05/2022, 12:14

ActuaLitté

Quand une auteure de polars devient coupable d'avoir tué son mari

Le jury l’a reconnue coupable, les circonstances n’auront pas plaidé en sa faveur : Nancy Crampton Brophy, âgée de 71 ans est donc coupable du meurtre de son mari, tué le 2 juin 2018. Or, Nancy est également l’auteure, quelques années plus tôt, de polars /romances autopubliés, ainsi que d'un article sur son blog, Comment assassiner votre mari. Paru en 2011, il aurait préfiguré la mort de son propre époux ?

26/05/2022, 11:35

ActuaLitté

Décès de l'éditeur Pierre Belfond, fondateur de la maison éponyme

L’éditeur Pierre Belfond est décédé mardi 24 mai des suites d‘une crise cardiaque à La Celle-Saint-Cloud (78). Il avait 88 ans, indique la famille à ActuaLitté. 

25/05/2022, 19:23

ActuaLitté

L’amicale OPA sur Lagardère se conclut avec 55 % des parts pour Vivendi

Le groupe Vivendi annonce que la première période de son Offre Publique d’Achat des actions du groupe Lagardère s’est achevée. La structure dirigée par Yannick Bolloré dispose de plus de 78,22 millions d’actions Lagardère. Autrement calculé : 55,43 % du capital et 45,85 % des droits de vote théoriques. 

25/05/2022, 18:34

ActuaLitté

Les éditions çà et là ouvrent Ginosko, label dédié à la BD documentaire

Les éditions çà et là, spécialisées dans l'édition en langue française de bandes dessinées d'auteurs et autrices de pays étrangers, ouvrent Ginosko, label dédié à la bande dessinée documentaire. Ce nouveau label accueillera des œuvres dans le domaine de la science et des sciences humaines. La première parution sera disponible en septembre de cette année : Gravité Express, publiée en 2012 par l'auteur sud-coréen, Jo Jin-ho. S'ensuivront les trois autres titres de la série du sud-coréen, dont les parutions sont déjà programmées pour 2023 et 2024.

25/05/2022, 16:21

ActuaLitté

Julliard renforce son équipe éditoriale et redéploie son catalogue

Les éditions Julliard développeront, dès la rentrée 2022, de nouvelles perspectives éditoriales en renouant avec la littérature étrangère et la non-fiction littéraire, tout en restant fidèles à la fiction française.

25/05/2022, 15:05

ActuaLitté

Surdoués : HPI, Haut Potentiel Intellectuel ou d'Intox ?

 Difficile de passer à côté du succès de HPI sur TF1 : la série est partout dans les médias à l’occasion de la 2e saison. HPI pour Haut Potentiel Intellectuel, use de l’expression moderne qui désigne les personnes surdouées.

25/05/2022, 14:53

ActuaLitté

Alice d'Andigne rejoint les éditions Robert Laffont comme directrice éditoriale

Après des études de lettres à la Sorbonne et à l’université de Londres, Alice d’Andigné a d’abord travaillé en littérature étrangère chez Grasset. Elle a été éditrice aux côtés de Teresa Cremisi chez Flammarion de 2005 à 2015, s’occupant de littérature française et d’essais, auprès, entre autres, de Christine Angot, Ivan Calbérac, Michel Houellebecq, Jacques Julliard, Yasmina Reza.

25/05/2022, 14:40

ActuaLitté

“Des livres-coups de poing qui nous réveillent”

SALTO22 – La couleur choisie est évocatrice, et plus encore : un rouge puissant, affirmant une position éditoriale sociale. Et autour d’elle, sont réunies quatre structures, décidées à changer la société, par les livres. L'une d'entre elles, Eleuthera, une maison d'édition libertaire, navigue à vue vers « l'île qui n'existe pas (encore) », référence au Pays imaginaire, ou en italien, L'isola che non c'è. Un regard visionnaire et engagé. (de notre envoyée au salon du livre de Turin)

25/05/2022, 10:14

ActuaLitté

Biélorussie : censures et arrestations inquiètent éditeurs et libraires 

Illibérale comme le souhaite son président Alexandre Loukachenko, la Biélorussie l'est un peu plus depuis le 19 mai et l'interdiction officielle de la vente de 1984 de George Orwell par les libraires du pays. L'ordonnance du gouvernement préoccupe plusieurs organisations internationales du livre, tout comme l'arrestation de deux éditeurs au sein de leur librairie.

25/05/2022, 10:02

ActuaLitté

Bret Easton Ellis de retour au printemps 2023

Le romancier américain s’embarquait, début 2021, dans une aventure éditoriale très personnelle : avec la création de The Shards, il proposait de faire la lecture à ses fans, tout en offrant les premiers chapitres de ce nouveau récit. Le tout articulé autour d’un site commercialisant des produits dérivés et des abonnements à différents podcasts. Et voici que The Shards devient livre à part entière…

25/05/2022, 09:11

ActuaLitté

Impulsion et séduction des livres italiens : en 20 ans, 5 fois plus de traductions

SALTO22 – L’Italie investit de plus en plus dans la diffusion de ses livres à l’étranger. C’est une tendance que l’on peut mesurer au moins sur les vingt dernières années : en 2001, les livres traduits à l’étranger représentaient 4 % de ceux publiés, aujourd’hui ils sont 12 %. Comment expliquer cette croissance exponentielle ?  (de notre envoyée au Salon du livre de Turin)

24/05/2022, 17:13

ActuaLitté

Prisme se dote d'un nouvel outil de traitement d'expéditions de livres

Basée dans l’Essonne, une plateforme nouvelle génération s’ouvre : la ville de Ris-Orangis accueille en effet l’outil de Prisme. Cette solution de traitement et d’acheminement des livres, à travers 3000 points de vente en France, Belgique et Luxembourg, s’offre une cure de jouvence. Ce sont 7 millions de colis qui transitent entre les mains des équipes de Geodis, avec 10.000 m2 de crossdocking [les marchandises destinées à une livraison directe aux clients, NdR].

24/05/2022, 15:41

ActuaLitté

PARTAGERLIRE dresse le bilan de sa 14e édition

Du 27 avril au 7 mai derniers se déroulait la 14e édition de l’action solidaire et littéraire PARTAGERLIRE. Chez Payot Libraire, Nature & Découvertes Suisse et dans les supermarchés Coop Suisse romande, les clients ont pu déposer les ouvrages dont ils n’avaient plus l’usage. Cette opération a permis de rassembler pas loin de 230.000 livres.

24/05/2022, 15:33

ActuaLitté

Pour lutter contre la censure, Margaret Atwood sort le lance-flammes

BookBanUSA — La vague de censure qui traverse les États-Unis, privant bibliothèques, écoles et jeunes lecteurs de titres dénoncés comme « obscènes » et « dangereux », amène enfin du positif : Margaret Atwood, lance-flammes en main, tentant de brûler son propre livre, La Servante écarlate. Cette mise en scène pour le moins dystopique cherche à créer l'événement autour d'une vente aux enchères très spéciale.

24/05/2022, 15:18

ActuaLitté

Elie Buzyn, l'un des derniers témoins de la Shoah, est décédé

Depuis plus de trente ans, il témoignait dans les écoles de son expérience dans les camps de la mort. Elie Buzyn, l’un des derniers rescapés de la Shoah, est décédé ce lundi 23 mai, à l’âge de 93 ans. Véritable relais de la Mémoire, il avait publié deux ouvrages aux éditions Alisio, fidèle à sa volonté de transmettre aux jeunes générations. 

24/05/2022, 15:05

ActuaLitté

Nathan s'ouvre à la bande dessinée, pour tous les lecteurs

C’est toujours avec la même volonté de transmission que la maison d’édition Nathan se lance dans le 9e art, avec plusieurs nouvelles collections. Dès 2-3 ans jusqu’aux lecteurs ado-adultes, c’est tout un panel de bandes dessinées et d’identités qui s’invite dans la structure sous la houlette de Karine Leclerc, qui a rejoint la maison en qualité de directrice éditoriale pour Nathan BD.

24/05/2022, 15:02

ActuaLitté

Les jeunes à l'assaut des lieux et offres culturelles

À l’occasion du premier anniversaire de sa généralisation à tous les jeunes de plus de 18 ans en France, le pass Culture dresse un bilan. Des premiers jours de l’expérimentation, en 2019, jusqu’à aujourd’hui, alors qu’il est désormais ouvert dès la classe de 4e, le dispositif a rencontré un réel engouement, tant auprès des jeunes qu’auprès des acteurs culturels.

24/05/2022, 14:55

ActuaLitté

Accès ouvert, prépublication... Le vocabulaire de l'édition scientifique en français

La Commission d'enrichissement de la langue française s'intéresse à l'édition, dans un domaine bien particulier : celui de la recherche et des publications scientifiques. Dans un article publié au Journal officiel, elle fixe des équivalents français à certaines expressions, comme open access ou preprint.

24/05/2022, 14:13

ActuaLitté

Harcèlement sexuel, discriminations, écologie : des aides sous conditions

Contraindre aux bonnes pratiques, en tapant dans le portefeuille : pour l’industrie du livre, de nouvelles mesures s’en viennent. Au terme d’un conseil d’administration du 10 mai, le Centre national du livre prend position vis-à-vis de l’industrie. Une Charte, élaborée avec l’interprofession, régira désormais les aides qu’apporte le CNL.

24/05/2022, 11:12

ActuaLitté

États-Unis : Rhode Island tient à sa régulation du prêt numérique

En avril, l'État du Maryland rendait les armes après une lutte au tribunal, face aux éditeurs, pour réguler le prêt des livres numériques dans les bibliothèques. La juge fédérale Deborah L. Boardman a estimé que l'État ne pouvait intervenir à son niveau, à moins de se soustraire au Copyright Act américain. À la surprise générale, le comité chargé de l'éducation du Sénat de Rhode Island a malgré tout adopté, à l'unanimité, un projet de loi visant lui aussi à réguler le prêt de livres numériques.

24/05/2022, 09:58

ActuaLitté

Aux États-Unis, la vague de censure pourrait s'étendre aux librairies

BookBanUSA — La vague de censure réactionnaire, qui dure et s'étend depuis près d'un an aux États-Unis, menace de ne plus se limiter aux bibliothèques scolaires et publiques. Dans l'État de Virginie, au sud-est du pays, l'avocat Tim Anderson, accompagné par le candidat républicain Tommy Altman, entend interdire deux livres, jusque dans les librairies Barnes & Noble.

23/05/2022, 17:09

ActuaLitté

Vivendi : nouveau directoire, un comité exécutif et une Fondation

D’importants changements sont intervenus dans la gouvernance du groupe Vivendi. À cette occasion, plusieurs promotions internes les accompagnent, ainsi que la création d’une Fondation Vivendi. 

23/05/2022, 16:36