#International

Réfugiés italiens : des années de plomb au “recul démocratique

Écrivains, sociologues, historiens, universitaires ou encore avocats se mobilisent, depuis plus d'un an, en faveur de 10 réfugiés italiens, installés en France depuis plusieurs décennies. Ils sont menacés d'extradition et d'un retour en Italie, où ils seraient condamnés pour leur appartenance aux Brigades rouges et des faits examinés par la justice italienne lors des « années de plomb ». L'acharnement de la France, et en particulier d'Emmanuel Macron, témoigne d'une « gestion quasi bureaucratique du droit », dans cette affaire.

Le 09/08/2022 à 16:18 par Antoine Oury

9 Réactions | 257 Partages

Publié le :

09/08/2022 à 16:18

Antoine Oury

9

Commentaires

257

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

« Anni di piombo ». En Italie, l'expression « années de plomb », malgré le temps passé, reste une image particulièrement vivace. Elle désigne une période d'une vingtaine d'années environ, entre la fin des années 1960 et les années 1980, où l'action politique prend parfois une voie radicale, celle de la violence.

L'Italie d'après-guerre, qui suit les deux décennies du règne de Benito Mussolini, reste gangrénée par le fascisme et l'extrême droite. L'extrême gauche italienne ne s'en laisse pas conter : de dénonciation en manifestation, elle choisit ponctuellement l'attentat comme instrument de lutte, avec des cibles bien particulières, souvent des représentants des forces de l'ordre ou des figures politiques. L'extrême droite n'est pas en reste, et les néo-fascistes eux-mêmes organisent et réalisent des attentats meurtriers.

Succession d'attentats

Entre 1968 et 1974, près de 150 attentats surviennent ainsi en Italie, instaurant un climat de terreur et de réactions autoritaires. Tout commence — même s'il est complexe d'encadrer précisément le phénomène — en 1966, avec des révoltes étudiantes réclamant plus de libertés, luttant contre les interdits des générations précédentes et l'impérialisme.

Parallèlement, les mouvements ouvriers s'affirment, parfois hors du cadre syndical et avec une radicalité certaine. Les deux mobilisations se croisent et donnent naissance à une multitude de groupes, plus ou moins marxistes, plus ou moins violents vis-à-vis de la bourgeoisie. En 1969, l'éditeur Giangiacomo Feltrinelli crée ainsi les Gruppi di azione partigiana, un groupe armé qui tendait même vers la constitution d'une véritable armée de libération nationale.

L'attentat de la piazza Fontana, le 12 décembre 1969, marque le passage de la « stratégie de la tension » aux actions violentes ciblées. Les autorités accusent dans un premier temps les anarchistes, mais le groupe néofasciste Ordine Nuovo en est bien l'instigateur. Avec celui-ci, Ordine nero et autres Nuclei Armati Rivoluzionari (NAR) se développent parallèlement, en réaction aux mouvements marxistes de libération des masses.

Les événements violents se succèdent ensuite, avec une escalade prévisible : les néofascistes visent des manifestations syndicales ou les activistes d'extrême gauche, et les mouvements marxistes des représentants de l'autorité, des juges, des figures des forces de l'ordre. Outre la répression violente des manifestations ouvrières (90 morts entre 1947 et 1969), l'État italien ne reste pas en retrait, et les services secrets du pays penchent d'ailleurs du côté de l'extrême droite à plusieurs reprises.

Repentis et dissociés

L'expression « années de plomb » désigne principalement cette période de lutte politique sanglante, mais elle s'étend aussi à ses suites judiciaires. L'État italien adopte plusieurs lois d'exception au cours des années 1970, avec de nouveaux pouvoirs accordés à la police et à la justice, qui vont bien souvent à l'encontre de la liberté politique. Afin d'inciter à la délation et au dépôt des armes, la justice propose aux militants interpellés de devenir « repentis » ou « dissociés ».

Dans le premier cas, le prévenu est invité à livrer des informations pour obtenir une remise de peine, voire, dans certains cas, l'annulation pure et simple de cette dernière. Au cours du procès, il devient témoin à charge en même temps qu'accusé, avec ce que ce mélange des genres peut supposer d'ambiguïtés.

Dans le second cas, il peut obtenir une remise de peine également, mais en reconnaissant les délits reprochés et en s'engageant à abandonner la lutte armée. Un statut tout aussi problématique, où les « avantages » accordés sur parole peuvent être retirés ultérieurement.

Attentat de la gare de Bologne, en août 1980, commandité par l'extrême droite (AFP / Getty Images, Wikipedia, domaine public)

Cette justice bourrée d'anomalies fera l'histoire des années de plomb, à la fin des années 1970 et au début des années 1980. De nombreux militants d'extrême gauche se sont alors réfugiés dans d'autres pays, et les procès, en l'absence des accusés, se déroulent aussi sans contradicteur. Les condamnations par contumace sont aussi expéditives que nombreuses.

Le récit de la violence politique des années de plomb et de leur traitement judiciaire pourra être enrichi d'éléments trouvés au sein d'un article d'Isabelle Sommer, professeure de sociologie et spécialiste de la violence politique, intitulé « “Les années de plomb” : un “passé qui ne passe pas” », à cette adresse.

Accueil et rejets

Pour les militants politiques d'extrême gauche, la France est rapidement devenue un pays d'accueil sûr, en raison de sa proximité, mais aussi d'une certaine politique d'accueil. En 1985, le président de la République François Mitterrand définit en effet dans un discours ce qui sera désigné comme la « doctrine Mitterrand », soit la promesse de ne pas extrader les réfugiés italiens sur le territoire, à moins d'un crime de sang prouvé par la justice italienne, avec un dossier « sérieux ». Un geste en forme d'appel à l'amnistie en Italie, en raison des nombreuses zones floues de la justice transalpine. Plusieurs centaines, voire près d'un millier de personnes concernées sont alors en France.

Régulièrement, la situation de ces réfugiés surgit de nouveau en Italie, avec des demandes d'extradition formulées auprès de gouvernements successifs. Ce qui rend leur situation assez complexe : une promesse sur un « bon comportement » leur a laissé la liberté en France, mais celle-ci semble constamment compromise.

Parmi les cas les plus célèbres, Paolo Persichetti, chargé de cours à l'université de Saint-Denis au moment de son extradition en 2002, et Cesare Battisti, extradé en 2019 par le Brésil, où il s'était réfugié en 2004 après avoir fui la France, qui était revenue dans son cas aussi sur la « doctrine Mitterrand ».

Un tournant se situerait autour des années 2000, avec la deuxième présidence du Conseil des ministres italien de Silvio Berlusconi, qui insiste sur le retour des réfugiés italiens dans les prisons du pays. L'extradition de Battisti, en 2019, relance à nouveau l'intérêt politique — pas vraiment désintéressé — autour de ces réfugiés italiens. Alors ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, à l'extrême droite de la scène politique italienne, exhorte Paris à extrader « ceux qui ont tué des innocents, pour qu'ils ne sirotent pas du champagne à l'ombre de la Tour Eiffel, mais finissent en prison ». 

Consciente des enjeux et des intérêts politiques, Nathalie Loiseau, alors ministre chargée des Affaires européennes, invitait le truculent Salvini à remettre les dossiers à la justice française, pour que ceux-ci soient examinés. Sur les 200 individus réclamés par Rome, selon Paris, 10 seront finalement visés, le 28 avril 2021, par des procédures d'extradition. Un an plus tard, la Cour d'appel de Paris rejetait ces demandes d'extradition, sur la base du respect des principes fondamentaux du droit énoncés par la Convention européenne des droits de l’Homme.

Coup de théâtre : si l'Italie semble accepter le jugement — la ministre de la Justice Marta Cartabia indique « respecter les décisions de la justice française », Emmanuel Macron annonce un pourvoi en cassation, avant que le procureur général Rémy Heitz ne s'exécute. Une célérité qui inquiète la défense des réfugiés italiens, assurée par Me Irène Terrel : « En plus de 30 ans de pratique du droit international, je n’ai jamais eu affaire à un pourvoi en cassation. Je suis très choquée, car il semble avoir été fait sous pression, voire sur instruction du pouvoir politique », nous indique-t-elle.

Des soutiens artistiques et littéraires

Les motivations du Parquet de Paris ont été communiquées le 5 août dernier à la Cour de cassation. La procédure judiciaire est attentivement suivie par plusieurs organisations non gouvernementales, mais aussi des soutiens publics des personnes menacées d'extradition. Parmi eux, des écrivains, historiens, chercheurs et autres avocats, qui s'inquiètent eux et elles aussi de l'acharnement judiciaire et des implications politiques qu'il colporte. 

Le 11 juillet dernier, les locaux parisiens de la maison d'édition Actes Sud abritaient ainsi une conférence de presse sur le sujet, en présence de plusieurs soutiens littéraires. Parmi eux, l'écrivain Éric Vuillard, Prix Goncourt 2017 pour L'Ordre du jour. « Nous nous sommes habitués à l’idée d’une séparation des pouvoirs, avec des pouvoirs et des contrepouvoirs qui s’équilibrent, ce processus qu’a très bien décrit Montesquieu. Mais cette conception est devenue formelle, comme le montrent les multiples voies de recours du gouvernement, qui réduisent le pouvoir judiciaire à une fonction purement exécutive », remarque-t-il.

La Cour d'appel de Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Le pourvoi en cassation le préoccupe également, tant il s'inscrit dans une stratégie pensée de bout en bout : « Le pouvoir judiciaire doit être en mesure d'interpréter. Or, de recours en recours, l’exécutif joue sur le fait qu’à un moment ou un autre, l'affaire sera jugée par une cour qui pourrait lui donner raison. » 

Aux côtés d'Annie Ernaux, Pierre Lemaître, l'historienne Michèle Riot-Sarcey, le psychiatre Paul Brétecher, le professeur de sciences politiques Jean-Paul Chagnollaud et d'autres, il alerte dans diverses tribunes et autres interventions publiques sur les implications des décisions d'Emmanuel Macron. Une telle implication de la sphère intellectuelle en faveur des réfugiés italiens n'est pas inédite : on se souviendra bien sûr des travaux de Fred Vargas sur le cas de Cesare Battisti, mais aussi de la lettre d'Erri De Luca à Paolo Persichetti, en septembre 2002, quelques jours après son incarcération.

Disparition de la prescription

Les conditions judiciaires très particulières qui furent celles des années de plomb ont débouché sur des jugements et des condamnations à la valeur toute relative, rappelle Éric Vuillard. « Les jugements ont été rendus il y a très longtemps, parfois dans des procès regroupant plusieurs centaines d'accusés, et parfois même en l’absence des prévenus, dans un climat social troublé : de nombreux témoignages sont ceux de repentis, qui bénéficièrent en échange d’exemption ou de remise de peine. » 

Jugés par contumace, les réfugiés, en cas d'extradition, ne passeront pas de nouveau devant un tribunal. « Quand bien même il serait décidé de rejuger ces affaires, ce ne serait pas possible : il n’y a plus de témoins, plus de preuves. On ne peut pas refaire une enquête 40 ans plus tard, et c’est entre autres pour cela que la prescription existe », souligne encore l'écrivain.

À LIRE: Réfugiés italiens : “Il faut protéger la prescription, le droit à l’oubli” (Éric Vuillard)

« Ce qui se passe met en brèche des valeurs fondamentales, notamment la deuxième chance que l’on donne à un individu », observe également Irène Terrel, qui déplore par ailleurs « un reniement de la parole d’État que la France a maintenue pendant 40 ans ». Les réfugiés italiens visés par les procédures d'extradition ont été condamnés, en Italie, à des peines allant de 11 ans de prison à la perpétuité.

La disparition de la prescription qu'encourage cette procédure judiciaire est « un recul démocratique », selon Éric Vuillard. « La prescription arrive très tôt dans l’histoire du droit, mais la prescription pénale est un acquis de la Révolution française, qui établit que les condamnations, les peines, ne peuvent pas être perpétuelles. Deux siècles plus tard, l’abolition de la peine de mort s'inscrit d'ailleurs dans cet élan : une peine ne peut pas épouser l’entièreté de la vie humaine », rappelle-t-il.

« Je sais parfaitement que les familles des victimes souffrent encore, mais je ne pense pas que réactiver ainsi l’affaire allège leur peine et permette à un dialogue de s'amorcer. Il faut enfin se souvenir que c'est sous l'impulsion de l'extrême droite que seules les règles italiennes sur la prescription sont devenues applicables, alors qu'au regard du droit français, ces affaires étaient prescrites ; et c’est tout de même problématique de se plier ainsi aux exigences de l'extrême droite au nom de la coopération européenne. »

Si certains, en Italie, plaident pour l'amnistie des réfugiés, l'ambiance dans le pays reste très tendue autour de cette question, comme le constate Irène Terrel. « L’Italie n’a jamais su aller vers l’amnistie, au contraire de la France pour des situations comme la lutte des indépendantistes kanaks ou la guerre d’Algérie. Salvini a relancé une nouvelle fois ces procédures, et la société italienne, il me semble, ne parvient pas à dépasser le judiciaire pour affronter son histoire. Pourtant, une fois dégagé de l’emprise pénale et de la perspective judiciaire, le pays pourrait peut-être envisager un dialogue profond et apaisé. »

Si la Cour de cassation venait à casser le jugement de la Cour d'appel, un nouvel examen des procédures d'extradition aurait lieu. Dans le cas où le gouvernement obtiendrait gain de cause, un décret doit encore mettre en œuvre les procédures d'extradition, et peut être lui-même attaqué devant le Conseil d'État. Les institutions européennes pourraient aussi être saisies.

Photographie : après l'enlèvement du président du Conseil Aldo Moro, à Rome, le 16 mars 1978 (sconosciuto, domaine public)

 
 
 
 

9 Commentaires

 

Aleph

09/08/2022 à 18:17

Bel exercice de confusion mentale. De toute la bande d'Actualitté, l'auteur de cet article de propagande monstrueuse est le plus bizarre et me confirme dans l'idée que certaines vues politiques sont plutôt maladives.

Le terme de "réfugié" convient à ceux qui fuient des persécutions, et non à des assassins et des bandits fuyant la police d'une démocratie développée, pour lesquels le terme exact est "contumax".

Avec ça, il y avait plein de "bons pères de famille" "réfugiés" en Amérique du Sud après la guerre : un petit mot pour eux, tant que vous y êtes ? C'étaient des ZZocialistes aussi, pourtant.

Buranlure

10/08/2022 à 11:10

Mon cher Aleph, vous atteignez très vite le "Point Godwin" !

Antoine Oury

10/08/2022 à 11:50

Bonjour Aleph,

Je suis très heureux d'occuper la place de rédacteur "le plus bizarre" dans votre palmarès, l'inverse m'inquiéterait au vu de vos commentaires et ce qu'ils laissent percevoir de vos convictions et analyses. N'hésitez pas à approfondir vos recherches sur le sujet, ce qui vous permettra de constater que la comparaison avec les responsables nazis n'est pas vraiment pertinente ici.
Cordialement

Aradigme

10/08/2022 à 13:06

Bonjour Monsieur Oury,

J'estime au contraire la démarche d'Aleph assez pertinente. Dans les deux cas, nous avons affaire à des personnes qui ont tué des innocents par idéologie. La nature de l'idéologie me paraît de peu d'importance. C'est la nature de l'acte qui compte.
Si nous voulons éviter que n'importe quel hurluberlu tente d'imposer sa vision de la société par le meurtre, il importe d'adopter une attitude dissuasive et donc d'assurer ceux qui songent à sauter le pas qu'ils ne seront jamais amnistiés, que la justice les poursuivra indéfiniment.

Je suis régulièrement surpris par ces "intellectuels" qui prennent le parti des tueurs contre celui de la société et des victimes. Pourquoi? Parce que le but avoué des tueurs était d'établir la société dont ils rêvent? Cela ferait d'eux presque des complices... Parce qu'ils respectent ceux qui abusent de la force pour faire valoir un point de vue ultra-minoritaire? Cela les excluerait des démocrates dont ils prétendent faire partie. Parce qu'ils jugent que la vie d'un militant de leur "cause" a plus de valeur que celle d'un citoyen lambda? Je demeure régulièrement perplexe devant cette attitude qui me paraît parfois celle d'une caste qui méprise la valeur de la vie du peuple laborieux.

Et quels pitoyables arguments ils étalent: "la deuxième chance que l’on donne à un individu". D'accord pour une seconde chance, mais après avoir purgé sa peine, pas en lieu et place.
Autres arguments bidon: "Les jugements ont été rendus .... parfois même en l’absence des prévenus, dans un climat social troublé" . Jugements rendus en l'absence des prévenus qui ont refusé de comparaître et se sont enfuis, dans un climat social troublé que ces prévenus avaient eux-mêmes causé par leur nombreuses exactions.

Un dernier point: ces personnes que réclame la justice italienne ne sont pas des réfugiés. Ce sont des criminels en cavale. J'espère que vous saisissez la nuance...

Salutations

Aradigme

Bardamu

11/08/2022 à 12:06

Vous, ceux qui vous exprimez ce jour, êtes aveuglés par votre propre dogme mais ne lisez pas tout ce contient cet article, ni ceux de Sommer ou Vuillard.
Et oubliez, bien volontiers, les auteurs avérés de l'attentat de la gare de Bologne.
Une indignation sélective révélatrice...

P.S. Action directe n'a pas nié ses actes.

Aleph

16/08/2022 à 12:03

"Un dernier point: ces personnes que réclame la justice italienne ne sont pas des réfugiés. Ce sont des criminels en cavale. J'espère que vous saisissez la nuance..."

Merci pour le message. Sur la question de l'emploi du terme "réfugiés", comme il s'agit du second article, et qu'il y a déjà eu des remarques, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un journaliste qui aurait repris sans faire attention l'expression dans un document partisan. Non. C'est bien voulu.

Or qui irait désigner du même terme "réfugié" une espèce d'Yvan Colonna ("fuyant l'occupation oppressive...") et une jeune fille tailladée et menacée de lapidation dans son pays pour s'être promenée sans chaperon avec un garçon ? Cela dénote une conception du monde qui n'est pas seulement particulière, elle est assez différente de celles compatibles avec la société pour être appelée familièrement "tordue".

Pour la question des réfugiés de la filière Odessa en Amérique du Sud, en fait, j'ai pensé aux moyens d'action qu'avaient les autorités italiennes, et d'abord à la capture extra-territoriale et extra-judiciaire d'Eischman, et de là, à Battisti aidé par Vargas à fuir par là-bas. Je voyais l'occasion de montrer qu'il ne faut pas se soucier des opinions politiques, et seulement des faits établis, au regard de la loi.

Globetrotter

10/08/2022 à 17:44

L'ambiance n'est nullement "tendue" en Italie sur cette question, elle est quasi unanime: l'immense majorité des Italiens souhaite que ces terroristes/assassins soient extradés et accomplissent leurs peines, comme c'est le cas de Battisti. Nous penserions la même chose si les meurtriers d'Action directe étaient passés en Italie.

jujube

10/08/2022 à 18:59

Que prétend gagner Monsieur Macron par cette intervention plutôt anachronique?
S'il fallait extrader, dans le monde, tous ceux qui vraiment le méritent, il faudrait démesurément allonger le temps et sérieusement booster la mémoire des gens. Les pluies de vrais salauds ont toujours rafraîchi l'histoire de l'humanité. Combien d'entre eux ont-ils été punis ou extradés comme on l'espérait?

Nativus

12/08/2022 à 15:18

Bonjour,

Merci pour ce dossier intéressant bien que trop à charge pour nos voisins italiens à mon avis. Nos intellectuels (je parle de ceux cités dans l'article) sont souvent très forts pour donner des leçons de démocratie à des pays qui n'en ont pas forcément besoin et qui du coup le prennent mal.

Imaginons que dans les années 1980 des membres d'Action directe se soient enfuis en Italie après leurs meurtres : que n'aurait-on pas entendu en France si l'Italie avait refusé de les extrader, sous prétexte que leur action était "politique" ?

Il faudrait me semble-t-il un peu moins de condescendance (même inconsciente ) et plus d'objectivité dans cette affaire . L'Italie n'est pas une république bananière, sa justice vaut la nôtre.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Chapitre.com intègre le groupe Furet du Nord - Decitre

Sans trop de surprise au terme de l’audience qui s’était déroulée le 19 septembre dernier, le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre), a obtenu le rachat de Chapitre.com. Placé en redressement judiciaire mi-juillet, le site de e-commerce (ainsi que l’entrepôt associé à Lamnay, dans la Sarthe) rejoindra le groupe basé à Lille. 

01/10/2022, 11:00

ActuaLitté

Suisse : boycott des diffuseurs français “jusqu'à nouvel avis”

Faire revenir les diffuseurs à la raison, voilà le mot d’ordre de l’association faîtière LivreSuisse. Comprendre : il faut que la tabelle — ou surmajoration des prix de vente appliquée aux livres en Suisse — diminue significativement. Olivier Babel, le directeur général, s’en explique auprès de ActuaLitté.

27/09/2022, 09:46

ActuaLitté

Rowling menacée de mort : l'enquête est abandonnée 

Au lendemain de l’agression contre Salman Rushdie, frappé de plusieurs coups de couteau, l’indignation était à son comble. Et les messages de soutien jaillissaient de partout. Rowling, qui comptait parmi ces derniers, avait reçu en réponse des menaces de mort…

26/09/2022, 12:24

ActuaLitté

Italie : victoire en justice des éditeurs contre TNTVillage

À l’instar de leurs confrères français, les éditeurs italiens ont obtenu une décision de justice à même de protéger, au terme de quatre années de procédure, les oeuvres sous droit. TNTVillage, site d’indexation de liens torrents a été sanctionné par le tribunal de Milan.

22/09/2022, 17:27

ActuaLitté

Suisse : une plainte contre Gallimard pour distorsion de concurrence

On considérerait à tort la Confédération helvétique comme une terre d’excessives conciliations. Depuis ce 1er janvier, est entrée en vigueur une révision de la Loi sur les cartels, portant sur les restrictions de concurrence. Cette dernière, en substance, introduit des dispositions empêchant des fournisseurs de pratiquer des tarifs excessifs, découlant d’une position dominante. En somme, prévenir tout abus de pouvoir de marché relatif. Devinez quoi : le livre est en première ligne…

21/09/2022, 08:00

ActuaLitté

Piratage : le blocage du site Z-Library ordonné par la justice française

Le Syndicat national de l'édition (SNE), organisation patronale de l'industrie de l'édition, se félicite du jugement rendu le 25 août 2022 par le tribunal judiciaire de Paris, ordonnant le blocage du site Z-Library par les fournisseurs d’accès à internet. Pour l'instant, la plateforme reste accessible, et a même ouvert un appel aux dons.

19/09/2022, 16:47

ActuaLitté

Furet du Nord et Cultura se partagent Chapitre.com

Devant le tribunal de Commerce, deux repreneurs se présentaient pour la reprise de Chapitre.com. Deux candidats, mais une offre qui en conditionne une seconde. Car d’un côté, Furet du Nord — à travers la holding FDN Finance — entend racheter toute l’activité actuelle, mais sous peu, confier à Sodival le volet édition que propose Chapitre.com. Et l’autoédition dans la foulée.

19/09/2022, 16:44

ActuaLitté

Amazon devant un tribunal de Californie : marketplace to be...

Et une de plus, cette fois en Californie : une plainte antitrust cible Amazon, dénonçant tout à la fois une infraction à la législation fédérale sur la concurrence et celle de l’État, sur les mêmes bases. En cause, des règles de tarifications imposées aux vendeurs, qui leur interdisent de commercialiser un même produit, ailleurs, à un tarif inférieur. Car les représailles d’Amazon, dans ce cas de figure, sont redoutables…

15/09/2022, 14:25

ActuaLitté

Gîte, chambre d'hôtes : la redevance Sacem... élargie aux boîtes à livres ?

Mi-juillet, une bombe explosait dans le petit univers du tourisme saisonnier : la Sacem se tirait les bretelles, et annonçait fièrement une « mise en conformité juridique » aux loueurs de maisons de vacances et autres gîtes. En cause, la présence de matériel de diffusion – TV, radio ou même lecteur CD. Si, si, lecteur CD. Lesquels ouvrent droit à une perception de redevance.

15/09/2022, 09:49

ActuaLitté

La conspiration entre éditeurs et Amazon : évidence ou psychose ?

La faim fait sortir le loup du bois et l’appât du gain regroupe les plaignants dans une procédure collective : un classique. Empêtré dans un recours collectif, alléguant que le géant a comploté avec les maisons américaines, Amazon bénéficierait d’une clémence judiciaire. Distributeur et éditeurs ont-ils instauré un prix de vente pour les livres numériques, qui pénalise les consommateurs ?

09/09/2022, 10:20

ActuaLitté

Planches et dessins originaux volés : prévenir tout recel 

Plus les œuvres se vendent, plus elles sont piratées : la logique agace, mais se tient. Il en va manifestement de même avec les œuvres originales. Deux dessinateurs ont eu la désagréable surprise de découvrir, lors de séance de dédicaces, que leurs planches avaient été dérobées… Leur éditeur, Éditions i, tente un signalement massif pour contrer tout recel.

06/09/2022, 11:42

ActuaLitté

Accusé de viols sur mineur, Gabriel Matzneff devant la justice

Ce mercredi 31 août, l’écrivain Gabriel Matzneff passait en audition libre devant les policiers de l’Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP). Ce dernier est toujours visé par une enquête pour viols sur mineur de moins de 15 ans, suite aux révélations de Vanessa Springora dans son récit, Le consentement. L'affaire s’orienterait cependant, du fait de la prescription, vers une fin de non-recevoir : le classement sans suite.

01/09/2022, 16:33

ActuaLitté

Procès Penguin Random House : “Tout est aléatoire dans l’édition”

#ProcesAntitrust - Depuis plusieurs mois, le Département de la Justice des États-Unis (DOJ) est aux prises avec Penguin Random House (PRH) qui cherche à avaler son concurrent, Simon & Schuster (S&S). Craignant la création d’un déséquilibre profond dans le monde de l’édition, le DOJ entend bloquer la transaction. Les auditions sont closes depuis une semaine, et le verdict n'interviendra que d'ici plusieurs mois. Mais les premières conclusions s'imposent.

29/08/2022, 16:08

ActuaLitté

La contrefaçon de livres : vaste et épineux problème 

Comment préserver les auteurs, face au piratage de livres ? Est-ce simplement possible ? La complexité de la lutte devient effarante à mesure que le monde numérique gagne du terrain sur l’industrie du livre. Plus un ouvrage se vend, plus il attirera l’attention des pirates, et voilà qui vaut aussi bien pour l'imprimé. Au Vietnam, le combat colle des cheveux blancs aux éditeurs, créateurs et véritables libraires, sans que ne se profile de remède .

27/08/2022, 18:35

ActuaLitté

Première sanction pour violation de la loi sur le racisme et le genre

En marge de l'importante vague de censure qui s'abat sur les bibliothèques américaines et leurs fonds, un autre combat fait rage dans les établissements scolaires. Dans l'Oklahoma, la loi HB1775 y restreint les enseignements relatifs au racisme et au genre. Jugée anticonstitutionnelle et bafouant les premier et quatrième amendements, qui garantissent notamment la liberté d'expression, elle a été invoquée pour la première fois afin de sanctionner deux districts scolaires de l'État.

26/08/2022, 10:49

ActuaLitté

Aux États-Unis, le procès d'un éditeur “qui assoit sa domination”

#ProcesAntitrust — Ce vendredi 19 août marquait le dernier jour de la phase des auditions dans un procès d'envergure opposant le ministère de la Justice américain au groupe Penguin Random House. Ce dernier souhaite acheter un de ses concurrents, Simon & Schuster, ce qui déséquilibrerait l'industrie de l'édition, selon les pouvoirs publics. La décision de justice, qui pourrait bloquer le rachat, ne sera connue que dans quelques mois.

22/08/2022, 10:58

ActuaLitté

Un écrivain veut purger la Russie des artistes opposés à la guerre

L’écrivain russe Zakhar Prilepine appelle à la délation des artistes russes opposés à la guerre menée en Ukraine. Pour ce faire, le député nationaliste au Parlement russe depuis 2020 a créé un groupe de réflexion, composé d'autres députés, de sénateurs et de personnalités culturelles. Dédié à cette tâche, « le Groupe d’enquête sur les activités anti-russes » se donne comme programme la purge de « l’espace culturel russe »... Une première réunion s’est tenue le 3 août dernier à la Douma.

19/08/2022, 17:03

ActuaLitté

En Iran, la poétesse Mahvash Sabet accusée d'espionnage

En 2017, Mahvash Sabet était libérée après 10 ans d’incarcération et de mauvais traitements à la prison d’Evin pour son appartenance à une organisation de la communauté religieuse des bahá'í. Ce 31 juillet, la poétesse a été victime d'une nouvelle arrestation, avec deux autres membres du groupe dissous des « Amis de l’Iran ». Ils sont tous trois accusés d’espionnage. Inquiets, le PEN International et plusieurs centres PEN condamnent fermement cette interpellation jugée arbitraire.

18/08/2022, 15:27

ActuaLitté

Accusé de détournement d'argent public, Andrew Cuomo garde ses droits d'auteur  

Dans un livre paru en octobre 2020, l'ancien Gouverneur de l'État de New York, en poste depuis 2011, racontait la gestion new-yorkaise de la pandémie. L'homme de 64 ans, qui souhaitait être candidat à la présidentielle, a vu ses ambitions contrariées. Des accusations de harcèlement sexuel et une condamnation pour utilisation des fonds publics pour l'écriture et la promotion de son ouvrage le forçaient à démissionner. Revenant sur une précédente décision, une juge de l'État de New York l'a toutefois autorisé à garder ses droits d'auteur.

17/08/2022, 16:58

ActuaLitté

102 écrivains appellent à la libération des auteurs indiens emprisonnés

En parallèle aux célébrations des 75 ans de l’indépendance de l’Inde, actée le 15 juillet 1947, 102 écrivains et artistes du monde entier, ont signé, conjointement avec le PEN America et PEN international, une lettre adressée à la présidente indienne, Draupadi Murmu. Dans cette missive, des auteurs comme Paul Auster, J.M. Coetzee, Jennifer Egan, Jonathan Franzen, Azar Nafisi ou encore Orhan Pamuk expriment leur inquiétude face à la détérioration de la liberté d’expression et appellent à la libération des écrivains indiens emprisonnés.

16/08/2022, 12:12

ActuaLitté

Zimbabwe : verdict attendu le 26 août pour Tsitsi Dangarembga

Inquiétées par la justice zimbabwéenne depuis une manifestation en juillet 2020, l'autrice Tsitsi Dangarembga et sa coaccusée Julie Barnes seront fixées sur leur sort le 26 août prochain. La dernière audience, ce 15 août, a permis à deux témoins de défendre les accusées, à qui la justice reproche une « incitation à la violence et au séparatisme ».

16/08/2022, 10:52

ActuaLitté

Frank Miller au tribunal pour récupérer des oeuvres originales

Dessinateur et scénariste américain connu pour la saga 300, sa contribution à l'histoire de Daredevil ou encore Sin City, Frank Miller a porté plainte, ce lundi 8 août, contre la veuve d'un éditeur de la maison d'édition DC Comics. Il réclame la restitution de deux œuvres originales tirées de Ronin et de The Dark Knight Returns.

10/08/2022, 15:40

ActuaLitté

Le FBI chez Trump, à la recherche des archives disparues

Outre son rôle dans les événements ayant suivi sa défaite aux élections présidentielles de 2021, Donald Trump peut s'inquiéter pour les circonstances de son départ de la Maison-Blanche. En janvier 2021, quittant le bureau ovale, il avait emporté avec lui des documents classifiés, en témoignant d'une attention peu soutenue pour les procédures en matière d'archives publiques. Ce lundi 8 août, le FBI a perquisitionné une de ses résidences, dans le cadre de son enquête.

10/08/2022, 11:51

ActuaLitté

États-Unis : deux plaintes pour censurer des livres "obscènes"

BookBanUSA — L’actualité américaine suit un fil monotone. Dans ce mouvement réactionnaire porté par la droite américaine, les livres « déviants » sont chassés avant d’être censurés – voire interdits si possible. Cette fois, c’est dans l’État de Virginie que deux ouvrages sont poursuivis pour « obscénité », au nom du plaignant et candidat républicain au Congrès défait, Tommy Altman. L’audience a été fixée au 30 août, après des plaintes déposées en mai, reposant sur des pétitions.

 

08/08/2022, 16:51

ActuaLitté

L'écrivain russe Viktor Chenderovitch condamné

L’écrivain et ancienne figure des médias russes Viktor Chenderovitch est officiellement considéré par le pouvoir poutinien comme une menace extérieure. L’auteur de 64 ans a en effet été condamné à une amende de 10.000 roubles (160 €) par le tribunal du district de Preobrazhensky pour n’avoir pas accompagné ses publications de la mention « agent étranger ». Plus précisément, l’écrivain russe a été condamné pour « non-respect du statut d’agent étranger ».

08/08/2022, 11:48

ActuaLitté

Pour les avocats d'Harvard, pirater n'est pas vraiment voler

Si le téléchargement pirate et le partage de contenus protégés sont interdits, on sait que des millions de personnes passent outre les lois quotidiennement. Une étude surprenante menée auprès de 50 avocats de l’université d’Harvard tendrait à montrer que ces pratiques sont largement tolérées et même soutenues chez ces interrogés. 

04/08/2022, 16:50

ActuaLitté

Russie : un livre sert à justifier la dissolution d'une ONG LGBT+  

En juin dernier, le tribunal du district de Kuibyshevsky, à Saint-Pétersbourg, a rendu son verdict : La fondation Sphere, plus importante ONG de défense des droits LGBT+ en Russie, sera dissoute, après une première décision dans ce sens exprimée le 21 avril de cette année. Pour justifier cette sentence, la justice russe a pointé la parution du livre, Mothers, Fathers and Kids from Dusk till Dawn (Mères, pères et enfants du crépuscule à l’aube), de Lawrence Schimel, illustré par Elina Braslina, et traduit en russe par Dmitry Kuzmin.

03/08/2022, 09:37

ActuaLitté

Stephen King : “Le rachat d'éditeurs nuit aux auteurs”

#ProcesAntitrust – Il s’est présenté devant le tribunal fédéral dans un costume gris et en baskets, sollicité pour apporter son témoignage sur la fusion entre Penguin Random House et Simon & Schuster. Stephen King, 74 ans, l’un plus grands vendeurs de livres au monde, est publié chez le second : comment aborde-t-il ce rachat, évalué à 2,18 milliards $ ? Depuis la sortie de Carrie en 1974, il aura assisté à de nombreuses acquisitions ou fermetures : alors, qu’en pense-t-il ? 

03/08/2022, 09:34

ActuaLitté

Un éditeur géant serait-il assez “stupide” pour léser ses auteurs ?

#ProcesAntitrust – 2,18 milliards pour racheter Simon & Schuster, ou comment le plus gros éditeur américain, Penguin Random House, tente de devenir plus gros encore. Le procès qu’intente le gouvernement américain pour concurrence déloyale a débuté ce 1er août : toute son étrangeté réside en ce que le ministère de la Justice semble plus soucieux de défendre les intérêts des best-sellers que de l’industrie du livre…

02/08/2022, 10:47

ActuaLitté

La plainte pour agression sexuelle contre Bob Dylan abandonnée

L'auteur-compositeur et écrivain, dont l'œuvre fut saluée par un Prix Nobel de Littérature en 2016, avait été accusé en août 2021 d'agression sexuelle par une femme, qui lui reprochait des faits survenus en 1956. Elle-même accusée de destruction de preuves par les avocats du chanteur, elle a retiré sa plainte et mis fin à la procédure.

01/08/2022, 17:12

ActuaLitté

Procès Bridgerton : Netflix attaque une comédie musicale

Quand une adaptation bat des records sur Netflix, elle attire l’attention et inspire des produits dérivés. L’idée d’une comédie musicale tombait sous le sens : la romance qui se déroule en ce début de XIXe siècle britannique, durant la Régence, s’y prêterait aisément. Sauf que Netflix n’est pas à la production… et que les petits malins ayant produit ce spectacle apprennent à leurs dépens de quel bois se chauffent les avocats du service de streaming.

31/07/2022, 14:49

ActuaLitté

Mangamura, site de piratage, servira d'exemple aux petits malins

Pas de trêve pour les braves, moins encore pour les pirates : les grands éditeurs japonais poursuivent leur traque contre les sites qui mettent leurs oeuvres à disposition. En 2018, le site Mangamura en avait fait les frais – il comptabilisait quelque 620 millions de visiteurs entre septembre 2017 et février 2018. Et maintenant, son créateur est directement visé… Le préjudice que Mangamura avait porté à l’industrie était estimé à 319,2 milliards ¥ (près de 2,5 milliards €), sur la période.

29/07/2022, 12:00

ActuaLitté

La justice cite de plus en plus Wikipédia... par manque de temps ?

Preuve incontestable de la Fin du Monde pour les uns, de l’intérêt pour les solutions collaboratives, estimeront les autres… Wikipédia ne fait plus des émules que chez les étudiants : les juges irlandais puisent dans l’encyclopédie en ligne de quoi nourrir leurs décisions. L’étude, réalisée par le MIT CSAIL, en atteste : difficile de résister à internet.

27/07/2022, 16:20

ActuaLitté

Les auteurs qui gagnent plus de 250.000 $, très menacés...

#ProcesAntitrust – En s’attaquant à la fusion entre Penguin Random House et Simon & Schuster, l’administration Biden a déclenché une fantastique bataille antitrust. Pas la plus remarquable économiquement — l’industrie du livre même outre-Atlantique ne pèse pas si lourd. Mais le ministère de la Justice a décidé de sortir la grosse Bertha pour pilonner sans compter. Amusant : le pilon, on connaît bien dans l’édition…

26/07/2022, 10:24

ActuaLitté

Philippines : une Prix Nobel de la Paix en prison, parce que journaliste

Pas de congés pour la liberté d’expression : pas non plus pour l’oppression. Après la décision d’un tribunal des Philippines, loin d’être exemplaire en tant que démocratie, l’opinion internationale s’étrangle. Au point que les Nations Unies s’en mêlent. Et, une fois de plus, le président réélu Ferdinand Marco Jr se fait traiter de fameux noms d’oiseaux…

25/07/2022, 15:58

ActuaLitté

Monopole dans l'édition américaine : la justice sollicite Stephen King 

#ProcesAntitrust – Rare dans ses apparitions publiques, plus encore dans une cour fédérale, Stephen King sera appelé à la barre le mois prochain. Le gouvernement conteste en effet le rachat du groupe Simon & Schuster par Penguin Random House, pointant une future distorsion de concurrence. L’offre, portée à 2,18 milliards $, fait jaser dans le Landerneau autant qu’elle terrifie une grande partie de l’industrie.

21/07/2022, 12:04

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Le livre, toujours plus dynamique dans la région Bretagne

L'agence Livre et Lecture en Bretagne propose un nouveau bilan de la vie du livre dans la région administrative, et les chiffres 2022 confirment le dynamisme du livre sur le territoire. Tous les compteurs sont à la hausse, avec, notamment, 173 librairies indépendantes et 1001 bibliothèques municipales.

04/10/2022, 17:02

ActuaLitté

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu honoré à la Foire de Guadalajara

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu a reçu le Prix FIL de littérature, décerné à l'occasion de la Foire du Livre de Guadalajara, au Mexique. Cette prestigieuse récompense salue un « auteur aux multiples facettes », dont la prose « combine des éléments réalistes et fantastiques ».

04/10/2022, 12:58

ActuaLitté

Dargaud Suisse annonce une baisse du prix pour ses livres

La révolte — ou la décolonisation, c’est selon… – a conduit à quelques ajustements. Suite à la plainte déposée pour distorsion de concurrence, par l’enseigne de librairies suisses romandes Payot, les distributeurs français réfléchissent. Et Dargaud Suisse, diffuseur et distributeur, est le premier à réagir.

04/10/2022, 12:14

ActuaLitté

Des auteurs dénoncent les “intimidations” de l'édition contre les bibliothèques

Le procès intenté à la plateforme Internet Archive par plusieurs éditeurs américains semblait recevoir l'assentiment des auteurs : des ouvrages diffusés sans autorisation par la bibliothèque en ligne, voilà qui n'arrange personne. Plusieurs centaines d'auteurs et d'autrices font toutefois entendre un autre discours, dans une lettre ouverte, et se rangent du côté d'Internet Archive et des bibliothèques...

04/10/2022, 12:07

ActuaLitté

Traqueur de génome, Svante Paäbo devient prix Nobel de Médecine

« En révélant les différences génétiques qui distinguent tous les humains vivants des hominidés disparus, ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques », a déclaré l’Académie Nobel, en consacrant le professeur Svante Pääbo.

04/10/2022, 09:20

ActuaLitté

Déclaration Mondiacult : l'Unesco fait de la culture un “bien public mondial”

150 pays, dont 135 représentés par leurs ministres de la Culture, ont adopté une déclaration commune, le vendredi 30 septembre dernier, après plusieurs jours de débats et d'échanges. Celle-ci proclame que la culture est un « bien public mondial », et insiste sur le fait qu'il est plus que nécessaire de l'inclure au sein des Objectifs de Développement durable de l'Organisation des Nations unies.

03/10/2022, 17:27

ActuaLitté

Le chef Glenn Viel publie son premier livre, sans recettes ni conseils

Un ovni. Dans l’univers des livres de cuisine, Dans la tête de Glenn Viel est un ouvrage extraterrestre. Il ne compte aucune recette au sens strict, ne raconte pas la vie du chef, ne donne aucun conseil. En revanche, il offre l’occasion inédite de pénétrer dans le cerveau de ce chef trois étoiles, également connu pour sa place de jury de Top Chef… Un bijou pour amateurs de haute gastronomie.

03/10/2022, 12:01

ActuaLitté

Karine Pansa prend la tête de l'Union internationale des éditeurs

Bodour Al Qasimi a ouvert sa dernière assemblée générale de l'Union internationale des éditeurs en tant que présidente de l'organisation. Elle laisse en effet sa place, comme le veulent les statuts de l'organisation, à sa vice-présidente, Karine Pansa (Girassol Brasil Edições, Brésil).

30/09/2022, 15:10

ActuaLitté

Russie : un poète battu et violé suite à la lecture d'un texte anti-guerre

En Russie, la répression à l’encontre des discours antiguerre se poursuit. Ce mercredi, le tribunal du district de Tverskoy à Moscou a prononcé l’incarcération provisoire de trois jeunes poètes pour une durée de deux mois. Ces derniers ont été arrêtés suite à leur participation au rassemblement des lectures du poète Maïakovski du 25 septembre dernier.

30/09/2022, 14:37

ActuaLitté

Quand Donald Trump insultait copieusement Angela Merkel

Confidence Man, c’est 607 pages dédiés à l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, par la journaliste du New York Times Maggie Haberman. On y découvre la description des rapports du milliardaire avec ses collaborateurs, ses assistants, les membres du Congrès ou encore les grands dirigeants mondiaux. Se révèle un personnage erratique, entre séduction, cruauté et amateurisme, n’hésitant pas à être véritablement grossier...

30/09/2022, 11:37

ActuaLitté

Antitrust : les plaintes contre Amazon et les éditeurs classées sans suite

Amazon et les cinq plus importants groupes d'édition américains faisaient l'objet de deux plaintes pour distorsion de concurrence, accusés d'avoir conclu des accords aboutissant à un contrôle des prix des livres imprimés comme numériques. Les deux plaintes ont été classées sans suite par un juge fédéral, ce 29 septembre. 

30/09/2022, 11:33

ActuaLitté

Zimbabwe : l'autrice Tsitsi Dangarembga jugée coupable d'“incitation à la violence”

L'autrice Tsitsi Dangarembga et sa coaccusée Julie Barnes ont été reconnues coupables d'« incitation à la violence » pour leur participation à une manifestation pacifique en juillet 2020, au Zimbabwe. Les deux femmes ont été condamnées à 6 mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 70.000 $ zimbabwéens, soit 200 € environ. 

30/09/2022, 10:31

ActuaLitté

Victor Hugo, parmi les figures de l'Histoire que les Français préfèrent

Si l’on évoque en riant sous cape le « Roman national », la question de l’Histoire, que malmènent révisionnistes et fake news semble cruciale. Comprendre le présent, et anticiper l’avenir, à la lumière du passé, certes : mais quelle relation les Français entretiennent-ils à l’égard du temps d’avant ?

29/09/2022, 12:36

ActuaLitté

Mexique : la Foire du livre de Monterrey s'invite sur TikTok

La foire internationale du livre de Monterrey (FILMTY) au Mexique aura lieu du 8 au 16 octobre prochain à Cintermex. Elle sera la première au monde à faire le lien entre la littérature et le réseau social TikTok. La manifestation mêlera ainsi évènement physique et numérique.

29/09/2022, 12:33

ActuaLitté

Tom Hanks sort son premier roman en 2023  

Le double oscarisé, Tom Hanks, n’est plus seulement l’un des plus importants acteurs américains des dernières décennies, c’est également un auteur. En effet, en mai prochain, sortira chez Penguin Random House (PHR), le nouveau livre du comédien, après la publication d’un premier recueil de nouvelles en 2017, Question de caractère (trad. Charles Recoursé), paru en France au Seuil. En connaisseur, il racontera cette fois-ci les turpitudes d’une super-production hollywoodienne, inspirée d’une bande dessinée autour d’un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout un programme.

29/09/2022, 12:26

ActuaLitté

Alessandro Baricco revient sur scène après la maladie

Alessandro Baricco est revenu sur scène début septembre, après une période d’absence due à une leucémie. La scène, qui l’a chaleureusement accueilli, était celle de Mantoue, la ville où se tient en septembre le Festivaletteratura, l’un des plus grands festivals littéraires d’Italie. Ce fut également l’occasion d’une conférence de l’écrivain sur Beppe Fenoglio, auteur dont on célèbre cette année le centenaire de la naissance. 

29/09/2022, 11:40

ActuaLitté

Inflation et bibliothèques : les établissements britanniques s'engagent

Au Royaume-Uni, les plus vulnérables pourront trouver refuge dans les bibliothèques du pays cet hiver. Les établissements s’unissent afin de faire face à l'inflation et à la hausse du coût de la vie qui touche actuellement le pays. Afin d’alléger les pressions financières, les amendes en cas de retour tardif seront également supprimées dans certaines structures d’Angleterre et du Pays de Galles.

29/09/2022, 11:02

ActuaLitté

Michel Pinçon, sociologue et critique de la grande bourgeoisie

Le sociologue Michel Pinçon, ancien directeur de recherche au CNRS, est décédé à l’âge de 80 ans des suites de la maladie d’Alzheimer. En duo avec son épouse, Monique Pinçon-Charlot, ils ont écrit « vingt-sept livres à quatre mains » sur la haute bourgeoisie et les inégalités sociales. 

28/09/2022, 17:22

ActuaLitté

Festivals, accessibilité, diffusion : le Livre dans le budget 2023

Le ministère de la Culture bénéficie en 2023 d'un budget en hausse, arrêté à 4,2 milliards € dans le projet de loi de finances pour 2023, en hausse de 271 millions € par rapport à celui de l'année précédente. Dans la foulée de l'année consacrée à la lecture, grande cause nationale, le ministère annonce plusieurs postes de dépense liés au livre.

28/09/2022, 16:11

ActuaLitté

Meghan se voyait déjà en haut de l'affiche, façon Beyoncé

On ne sait plus rien, et l’édition en perd son latin : Harry a-t-il ou non insisté auprès de son éditeur pour que ses Mémoires sortent en 2022 ? Des sources affirment que non. D’autres assurent que la première version du livre était un peu trop « à l’eau de rose » et qu’il fut demandé une révision. Ô incertitudes… « Quousque tandem abutere, Harry, patientia nostra ? », se serait écrié Cicéron…

28/09/2022, 14:31

ActuaLitté

Une librairie, comme un livre tombé du ciel au bord d'un lac

Le cabinet MUDA Architects a signé une réalisation d’exception, pour la librairie Citic Bookstore, près du lac Xinglong (province du Sichuan, centre-ouest de la Chine). Dans la ville de Chengdu, cette librairie offre un regard inédit, symbolisant, par son toit, un livre renversé. Le tout avec des fenêtres qui plongent pour partie sous l’étendue d’eau…

28/09/2022, 14:28

ActuaLitté

James Patterson donne 5,3 millions de dollars : “On m'a appris à rendre”

L'écrivain américain James Patterson, considéré comme l'auteur le plus riche du monde depuis plusieurs années, a réalisé plusieurs donations, pour atteindre un total de 5,3 millions $, environ 5,5 millions €. Il a notamment donné 2 millions $ à l'organisation non gouvernementale PEN America, qui œuvre pour la liberté d'expression des auteurs aux États-Unis et dans le monde.

28/09/2022, 12:50

ActuaLitté

Lire et Faire Lire : transmettre et s'engager en devenant bénévole

Solidarité intergénérationnelle et programme national d’ouverture à la lecture, Lire et faire lire fait la jonction, depuis 1999, entre entre les bénévoles passionnés de lecture et les enfants qui la découvrent. Pour ce faire, l’association créée par l’écrivain Alexandre Jardin en appelle à l’engagement, que ce soit de nouvelles structures accueillantes ou de bénévoles prêts à offrir de leur temps à l'épanouissement des plus jeunes.

28/09/2022, 12:18

ActuaLitté

Le Grand Alain publie son ultime Rey

Le Dictionnaire historique de la langue française, à paraître le 20 octobre aux éditions Le Robert représente l'aboutissement d'une vie. Les éditions Le Robert « sont émues et honorées de publier l’édition ultime du chef-d’œuvre d’Alain Rey », sur laquelle il a travaillé pendant les cinq dernières années de sa vie.

28/09/2022, 11:26

ActuaLitté

Le groupe Elidia lance sa collection de poche, Litos

Le groupe Elidia, qui possède des maisons d’édition comme Le Rocher, Desclée de Brouwer (DDB), Artège, Plein Vent, ou plus récemment Nouvelle Cité, lance sa collection de poche, Litos. Elle s’appuiera sur les plus grands succès des éditions du Rocher et de DDB dans tous les genres, « de quoi satisfaire le plus grand nombre ». Le programme de septembre-novembre de cette année a par ailleurs été dévoilé, de Benjamin Castaldi à Jiddu Krishnamurti...

28/09/2022, 11:14

ActuaLitté

Livrest.fr, portail pour professionnels du livre de la Région Grand Est

Fondé en 2022, le réseau Livr’Est réunit trois structures du livre : Interbibly, CIL (Confédération interprofessionnelle et du livre) et Libraires de l'Est (LiLE). Et depuis quelques jours, ces derniers disposent d’une plateforme réunissant de multiples informations pour accompagner les acteurs de l’industrie.

28/09/2022, 10:28

ActuaLitté

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est mort

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est décédé à l’âge de 63 ans, annonce sa maison d'édition, Bamboo. Il a fait ses débuts dans Le Journal de Spirou, en publiant notamment les gags de Crazy Planet. 

27/09/2022, 17:19

ActuaLitté

Hilary Mantel laisse derrière elle un roman historique inachevé

Décédée ce 23 septembre, la romancière britannique s’en est allée à 70 ans, après un accident vasculaire cérébral. Mais les lecteurs endeuillés retiendront un hoquet de chagrin, en apprenant qu’elle laisse un roman historique inachevé. Un projet qui découle de son intention, réaffirmée en 2021, de revenir à ce genre.

27/09/2022, 16:09

ActuaLitté

Same Sky Books, éditeur thaïlandais, reçoit le Prix Voltaire 2022

L'Union internationale des éditeurs (UIE, International Publishers Association) a décerné son Prix Voltaire 2022 à la maison d'édition thaïlandaise Fah Deaw Kan, ou Same Sky Books. Cette récompense salue l'engagement d'un professionnel de l'édition ou d'une structure pour la défense de la liberté d'expression, souvent au péril de sa vie.

27/09/2022, 15:33

ActuaLitté

AkooBooks : renaissance de la plateforme ghanéenne

La plateforme de livre audio AkooBooks est le premier éditeur et service de streaming du Ghana pour les audiobooks d’auteurs noirs et/ou africains ainsi que d’autres contenus parlés. Elle fera son grand retour le 20 octobre prochain.

27/09/2022, 13:08

ActuaLitté

2022, record d'affluence au Parc Astérix : “Caesarem legato alacrem eorum”

2,632 millions de visiteurs, venus à la rencontre des irréductibles Gaulois, voilà de quoi flanquer les pétoches à ce Jules de César himself. Le Parc dédié à l’univers d’Uderzo et Goscinny a fait salle comble en 2022, alors même que l’année n’est pas écoulée.

27/09/2022, 12:16

ActuaLitté

Z-Library : tentative de bloquer un site pirate, le cas décolle

Le 25 août dernier, le tribunal judiciaire de Paris ordonnait le blocage du site Z-Library en France par les fournisseurs d’accès à internet. Malgré le ciblage de 209 noms de domaines pour éviter les sites miroirs, la bibliothèque pirate reste accessible par bien des moyens.

27/09/2022, 12:16

ActuaLitté

Benoît Sillard, président du Conseil de surveillance chez Lefebvre Sarrut

Le groupe Lefebvre Sarrut, leader européen de l’édition juridique, fiscale et réglementaire, annonce la nomination de Benoît Sillard en qualité de président du Conseil de surveillance. Il succède à Vincent Barbier. Dans ses nouvelles fonctions, Benoît Sillard souhaite guider le groupe familial vers une accélération de son développement, fort de la qualité de ses services et de sa solidité financière.

27/09/2022, 11:48

ActuaLitté

L’École de Traduction Littéraire recrute sa nouvelle promotion

L’École de Traduction Littéraire lance son nouvel appel à candidature pour l’année 2023. Née d’un partenariat entre Asfored – Edinovo et le CNL, elle fêtera ses dix années d’existence en octobre, au festival VO/VF de Gif-sur-Yvette. 

27/09/2022, 11:38

ActuaLitté

Censure de livres : Obama appelle à défendre le “coeur de la démocratie américaine”

BookBanUSA — Les États-Unis traversent une période de censure sans précédent, depuis plus d'un an, qui déferle sur les bibliothèques publiques et scolaires. Elle vise particulièrement les ouvrages écrits par des personnes racisées ou relevant de la communauté LGBTQIA+. L'ancien président Barack Obama a invité les Américains à défendre un droit de lire qui est au « cœur » de la démocratie, selon lui.

27/09/2022, 11:10

ActuaLitté

Culture : un budget “de résilience et d'action”, qui n'oublie pas la lecture

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, a présenté le budget du ministère de la Culture pour l'année 2023, qui atteint 4,2 milliards €, en hausse de 6,9 % par rapport à l'année précédente. Elle a surtout esquissé les priorités de l'année à venir, mais aussi des prochaines du quinquennat.

26/09/2022, 15:46