#Auteurs

BD : “Je ne fais pas exprès de vendre des livres à 800 exemplaires

« Je crains que nous soyons nombreux à avoir renoncé », lance Rudo dans le dernier numéro de Casemate. Et Sébastien Vastra, dans ce même volume, assure : « . Je n’ai jamais autant douté de ma vocation […] Et l’avenir incertain de la bande dessinée en France me fait envisager une reconversion. » Le ton est donné pour cette journée professionnelle, organisée dans le cadre des Rendez-vous de la BD d’Amiens, 25es du genre.

Le 04/06/2021 à 14:12 par Nicolas Gary

23 Réactions | 1007 Partages

Publié le :

04/06/2021 à 14:12

Nicolas Gary

23

Commentaires

1007

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Une table ronde, en vrai, voilà longtemps que l’on n’avait pas eu le plaisir d’y assister. Étrangement, la pandémie 2020 n’aura rien réglé des difficultés que connaissent les auteurs. Régis Hautière, remplaçant Cyril Pedrosa au pied levé l’évoque clairement : « Une dégradation des conditions, oui et non. L’évolution du modèle de rémunération, partant de la page achetée dans les magazines de presse, à une seule avance sur droits aujourd’hui. »

FRANCE: état des lieux du marche de la BD

Économiquement, scénaristes, comme dessinateurs se retrouvent contraints de multiplier les projets, voire les éditeurs, pour obtenir des revenus suffisants. « Cela fait 15, ou 20 ans que j’exerce ce métier : cela me permet de savoir comment négocier mes contrats. En outre, j’ai les droits d’auteur des anciennes séries qui se cumulent », poursuit le scénariste. Pour autant, la perte de la rémunération fixe a évidemment eu de grosses conséquences sur les auteurs.

Exister et faire exister

Frédéric Lavabre, directeur des éditions Sarbacane, récemment rachetées par Gallimard, témoigne en tant qu’ancienne maison indépendante. « Avec 5500 nouveautés par an, sur le marché de la BD, il faut se réjouir de la diversité qui est proposée. Mais admettre aussi que le public ne peut absorber cette masse. » Confronté à des maisons plus grandes, et d’autres plus petites, son métier repose sur l’équilibre : « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

Et de rappeler que l’économie du livre, pour les structures éditoriales, dépend d’équilibres délicats. « Quand Catherine Meurisse part chez Dargaud, Sarbacane perd l’argent qui permet, par exemple, d’aller chercher un nouvel auteur. Cela tourne au casse-tête. » 

En marge de la conférence, il expliquera à ActuaLitté que la revente à Gallimard n’était cependant pas motivée par ces problématiques : « Sarbacane va bien ; moi, j’ai 60 ans, je fatigue », plaisante Frédéric Lavabre. « S’adosser à un grand groupe, c’est l’opportunité de bénéficier des services supports, pour me simplifier la vie. Il n’y a rien de pire que d’avoir en tête des questions d’impressions, de stocks, de gestion, lors d’une rencontre avec un auteur pour parler de son livre. Nous avons tous, nous indépendants, perdu des auteurs pour ces raisons… »

Pour arriver à une édition saine, Sarbacane a pris le parti de publier peu : une vingtaine d’ouvrages chaque année. « Sur les droits d’auteur, je suis aligné sur ce que proposent les grands. Et en moyenne, au titre, je pense vendre mieux qu’eux. La différence réside dans les grands titres — un Lucky Luke, etc. — que je n’ai pas au catalogue. »

FRANCE: les chiffres 2020 de la bande dessinée

D’ailleurs, less is more : réduire le nombre de publications, Frédéric Lavabre reconnaît qu’il le faudrait, « parce que la chose qui importe, c’est de rendre le livre visible : dans une offre de 5500 nouveautés, c’est compliqué, incontestablement ».

Pour Christine Carrier, directrice de la BPI, ancienne du réseau des bibliothèques publiques d’Amiens, puis Grenoble, la surproduction est un enjeu. De même que le montant de droits d’auteur : la part qui revient aux créateurs devrait être interrogée. Dans la salle, on grince des dents, se souvenant qu’en septembre 2020, vacataires et contractuels de la BPI ont planté un piquet de grève pour dénoncer des revenus trop bas pour être éligibles aux allocations chômage…

D’ailleurs, le fondateur de Sarbacane riposte : « 12 % ou 8 % de droits, sur des ventes nulles, cela ne change rien ! » Toussotement poli de Christine Carrier qui reprend sur les marges des libraires encadrés. Et nouveau recadrage du patron de Sarbacane : « Ah, non plus : les librairies, plus elles sont petites, plus elles sont faibles. » L’échange s’arrêtera avec une observation générale sur l’importance du réseau de librairies en France…

Lecture publique et bande dessinée

Revenons donc sur les liens entre les deux secteurs. Le prêt de BD (manga, roman graphique inclus) en 2020 a représenté 31 %, contre 29 % en 2018. En outre, le budget d’acquisition dédié a atteint 20 %, indique Christien Carrier, soit 8 millions d’emprunts sur le territoire national. Sur les 100 documents les plus empruntés en France, 7 sont des bandes dessinées et la moitié d’entre elles sont parues avant 2013. Enfin, sur les titres les plus prêtés, les séries sont les plus représentatives. 

« Si les bibliothèques, par ce modèle, prennent part à l’écosystème, l’année 2020 a posé un véritable problème, sur les budgets d’acquisition », reprend la directrice. Pas dépensés, les budgets peuvent être mis à mal l’année suivante — quand bien même les mesures incitatives et les aides du CNL pousseraient à maintenir les montants.

L’intervention des établissements porte aussi sur les activités connexes, salons ou accueils d’auteurs, qui représentent des options de rémunérations. Et d’énumérer les différentes expositions mises en place à la BPI, pour attirer de nouveaux lecteurs. 

Entre les sociétés privées, les pouvoirs publics et les revendications des auteurs, il semble que des mondes cohabitent, sans véritablement se comprendre.

 

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 

23 Commentaires

 

LOL

05/06/2021 à 10:08

« « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

D'un autre côté, moi lecteur, je ne vois pas de publicité pour les livres (or monstres de vente). Et je ne parle pas d'un post sur FB écrit à l'arrache...

Donc, comment moi lecteur pourrais-je faire le tri ? Je ne passe pas ma vie en librairie, habitant loin d'une ville.

Donc, où est le travail (engagement contractuel) d'informer et de publicité sur l'ouvrage afin que le lecteur puisse ne serait-ce que s'informer ? Avoir envie de lire ?

Je suis conscient qu'un petit éditeur n'a pas les moyens de coller une affiche de 5x4m dans le métro... Mais il y a bien d'autres moyens. Combien le font ? De ce que j'en vois, aucun.

Alors, commencez par vendre, donc faîtes connaître l'ouvrage, et puis après, vous viendrez vous plaindre. Dans le commerce, l'art de faire connaître le produit précède toujours la vente. TOUJOURS.

Et puis, le corollaire : quand on passe du temps (parce qu'il en faut) à faire de la publicité, on ne peut plus publier un ouvrage par semaine. La réduction se fera mécaniquement.

Dernière remarque : ce n'est pas en envoyant l'auteur dans des salons qu'un éditeur fait sa part de boulot dans la notoriété de l'ouvrage (surtout en ne payant pas l'auteur). Avis aux éditeurs qui inclut dans les contrats une petite note pour forcer les auteurs à faire le boulot de l'éditeur ;-)

Yu

05/06/2021 à 12:43

Bien dit !

Fred

11/06/2021 à 07:37

Non pas "bien dit"... La nouvelle publicité c'est sûr Instagram que ça se passe les amis.
On est en 2021 pas en 1990 😉

cube

06/06/2021 à 21:43

Oui, mais les petits éditeurs en vue n’ont aucun intérêt à s’engager. N’oublions pas une chose : les subventions publiques allant principalement aux éditeurs dans les secteurs de la culture, pourquoi s’embêteraient-ils à travailler quand ils gagnent plus en étant en déficit, sur le dos des auteurs et de tout un tas de petites mains qui au final ne doivent elles aussi leur maigre pitance que grâce à ces subventions, qu’ils vont alors défendre de peur de tout perdre, au nom d’une idéologie sincère mais utopique, soutenant ainsi en réalité sans s’en rendre compte les profiteurs du grand capital qu’ils détestent tant... Un beau cercle vicieux, où chacun rejette la faute sur l’autre maillon de la chaîne rouillée.

WMD

07/06/2021 à 16:53

L'éditeur, il va aussi et surtout faire les demanches aupres des distributeurs.
Un petit éditeur a déjà bien à faire a se démener pour que les libraires et grands poinst de distribution comme les Fnac et autres, lui prennent ses livres pour les mettre en rayon.
Apres il va, si il reste du temps / de l'energie, faire du lobbying pour que ses ouvrages soient mis en valeur le plus possible dans les rayons.
Mais quand on a peu de ressources, c'est quand meme nettement plus important de "vendre" les livres dans le circuit de distribution (qui doit aussi assurer son rôle de conseil aux clients) que de faire de la pub pour des ouvrages que au final on ne pourra acheter nulle part.

Une campagne de pub dans le bus / le metro / sur facebook c'est bien gentil, mais ca a nettement moins d'impact sur les ventes que un accord avec la fnac pou mettre en avant un nouveau bouquin pendant 2 semaines sur les présentoirs a l'entrée du magasin.

Fred

11/06/2021 à 07:39

La "publicité" se passe sur Instagram maintenant pour les "auteurs"
Et les post sont loin d'être écrits à l'arrache

Lily

05/06/2021 à 11:36

Pas de pub, pas de vente !
En magasin, un produit nouveau se place en tête de gondole.
Comme les médias sont à la solde des mammouths du monde de la finance, les petits éditeurs n'ont plus qu'à vendre leurs ouvrages par le bouche à oreilles.
Sans visibilité médiatique, un Victor Hugo de nos jours, ne dépasserait pas les 30 livres vendus.
Tout est dit dans le commentaire de Lol... alors, rien à ajouter.

BossMan

06/06/2021 à 21:44

Qu'ils essaient de se convertir dans le manga, peut être qu'ils auront une chance, mais avec le confinement et le covid tout le monde a subi malheureusement, bon courage à eux.

John Smith

07/06/2021 à 10:39

Ont-ils étudié la gestion en école de commerce ou université ces gens là ?

Quand un marché est hautement concurrentiel, il existe un mécanisme indispensable pour continuer de vendre: baisser le prix à la consommation. C'est à la charge de l'exploitant, en l'occurrence l'éditeur. A lui de réduire ses marges pour s'adapter au marché sans saigner le reste de la chaîne de production.
Donc il est évident que les éditeurs sont 100% responsables de la crise actuelle. Une BD "standard" ne devrait excéder 9-10€ l'unité (sachant qu'en faisant quelques recherches sur le net on peut en trouver pour moins cher), et il devrait y avoir des tarifs préférentiels pour les gens qui achètent plusieurs BD de la même maison d'édition d'un seul coup.

Ce n'est pas très difficile d'augmenter ses volumes, le principal moteur pour le faire est de baisser les tarifs et améliorer ses rendements d'échelle. On est dans une stratégie élémentaire pour le coup.

Odrade

08/06/2021 à 20:56

Le porte-monnaie des acheteurs de livres et de bandes dessinées n'est pas extensible, alors que le nombre de publications augmente chaque année.
Baisser le prix des albums à 8-10 euros permettrait d'en vendre davantage (peut-être), mais la rémunération aux auteurs (8-12% du prix de vente en France) diminuerait encore, condamnant la plupart des auteurs à créer en hobby, alors que c'est un vrai métier qui prend en moyenne une année pour réaliser une bande dessinée.
Résultat ? Des gros titres vendeurs et plein d'albums d'une qualité qui pourrait être bien meilleure si leurs auteurs pouvaient consacrer tout leur temps à leur réalisation.

O.

John Smith

09/06/2021 à 08:23

Pas forcément. Le temps passé sur une création n'est pas forcément un gage de qualité. Une personne créative et entreprenante qui sait où elle va est rapide et efficace, elle a un cahier des charges qui lui permet d'assurer la qualité de sa production. Elle n'avance pas à l'oeil en tout cas.

Autrement, une diminution du tarif peut éventuellement accroître les revenus de l'auteur. La diminution du tarif à l'unité peut permettre une personne d'acheter plus de BD dans son mois/année. Une diminution tarifaire par lot de BD d'un même auteur/éditeur peut aussi permettre à un stock plus important de s'écouler. Au final, la baisse de tarifs permettant d'augmenter les volumes vendus, il y a un moment où les volumes vendus compensent largement la diminution des tarifs.
Le tout est de baisser les prix de manière suffisamment significative pour que les lecteurs soient moins frileux à acheter.

Dans tous les cas, les milieux artistiques sont précaires, on ne part pas dans ce milieu en espérant gagner sa vie dedans, ou alors faut être super optimiste. Il s'agit de milieux fondamentalement de niche, tout le monde n'est pas sensible également aux arts. Du coup, soit on fait du produit de niche et on s'adresse à un public friqué qu'il faut correctement cibler, soit on fait du tout public avec une promo intelligente et on privilégie le quantitatif sur le qualitatif.

Odrade

09/06/2021 à 22:32

A part ton dernier paragraphe, qui rejoint plutôt la réalité du milieu japonais de la bd, avec étude de marché et lecteurs-cibles, le reste de ton message est complètement à l'ouest.
Pour les éditeurs, diffuseurs, etc, les albums sont des produits à vendre. Pour l'auteur, même si son désir est en effet d'en vivre, la création est très souvent un déballage de tripes (j'exagère volontairement). Je ne parle pas des LargoWinch, de la série des Pompiers, évidemment.

O.

John Smith

10/06/2021 à 09:18

Non, c'est le commentaire d'un gestionnaire professionnel. Une personne qui analyse les coûts structurels et fonctionnels d'une société commerciale.
Et il est très clair qu'il y a deux grands types de stratégie commerciale pour rentrer dans ses coûts: la politique de niche, basée sur une tarification élevée, et la politique des volumes, basées sur une tarification basse. Et cela fonctionne dans tous les domaines, sur tous les marchés (et de plus en plus dans l'industrie du luxe, c'est dire).
Plus les BD seront chères (et elles le sont par rapport aux mangas), moins bien elles se vendront et les lecteurs se tourneront vers des moyens alternatifs de lecture. Il existe de nombreux sites où l'on peut lire sans avoir à débourser autre chose qu'une connexion internet.

Et pareillement, non, un artiste professionnel est un artiste efficace, avec un bon rendement, une bonne productivité. Je connais suffisamment de peintres dans ce cas là qui gagnent bien leur vie, de sculpteurs, de céramistes, de potiers, de musiciens,... qui réussissent à en vivre car ils ont une production importante. Et qui dit production importante dit gain d'expérience nettement plus important aussi dans leur domaine. Qui dit plus d'expérience, dit toujours plus d'efficacité et de rationalisme dans leur processus de production créative. Et aussi plus de temps pour des créations plus uniques, plus spécialisées, plus atypiques et remarquables (donc un positionnement de niche plus avantageux).
Il faut rappeler qu'artiste et artisan, c'est la même chose globalement.

Odrade

10/06/2021 à 19:03

Parles-en à Van Gogh.


O.

John Smith

11/06/2021 à 09:54

Que vient faire Van Gogh ici ? Le mec n'avait aucune connaissances en sciences économiques et sociales pour apprendre à se positionner sur un marché et à adapter son comportement pour le faire de manière efficiente.
Ce n'est pas le cas des artistes aujourd'hui, les données de ces sciences sont facilement accessibles à tout le monde. Ensuite, il suffit juste de faire fonctionner ses facultés cognitives et le problème n'en est plus un.

Odrade

11/06/2021 à 16:31

OK je vais arrêter là. Tu es peut-être un crack en étude de marché et économie, mais tu ne connais rien aux auteurs de bande dessinée.

Porte-toi bien.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:41

Cela marche absolument partout pareil, sur tous les marchés.
Ce n'est pas une question de secteur, mais une question d'individus qui bossent comme des acharnés pour gagner leur vie et s'adaptent au monde qui les entoure vis-à-vis d'individus qui vivent de chimères et ne s'adaptent pas à l'environnement dans lequel ils vivent.

Marc

07/06/2021 à 14:47

"5500 nouveautés par ans" C'est gentil de parler de "diversité de l'offre"... Il faudrait disons 3 mois à plein temps pour un libraire pour en lire 10%... Est-ce qu'on pourrait pas dire qu'à force de vouloir "donner sa chance à chacun", on a publié beaucoup d'auteurs pas murs, et qu'on a perdu les lecteurs et noyé la filière ?

Je fais partie des gens qui ont arrêté d'acheter des BD il y a 15 ans, quand l'offre est devenue tellement pléthorique que je finissais par acheter soit au hasard (et c'était pas souvent bon), soit en me limitant aux valeurs sures...

pedro

09/06/2021 à 16:09

c'est exactement ça! j'ai été écrasé par le nombre de parutions, impossible de connaître tous ces auteurs . Alors on achète souvent au petit bonheur et on est déçu, ou alors on connaît déjà le dessinateur et l'auteur et on prend parce qu'on sait à peut près ce qu'on va trouver. Mais je pense que la crise vient du fait que les grands hebdomadaires porteurs ont tous disparus ou vraiment baissés(pilote, tintin ,à suivre, coeur-vaillant, Pif, etc etc). Pour relancer la Bd il faudrait des sites en ligne, faciles d'accès et pas chers, qui permettraient chaque semaine de découvrir une nouvelle BD au moins jusqu'à la moitié de l'histoire et qui permettraient ainsi au lecteur qui veut connaître la fin d'acheter le livre directement sur le site ou en librairie. Puisqu'il n'y a plus les hebdomadaires pour attiser l'envie du lecteur et que la pub est trop chère pour les petits éditeurs, ma solution pourrait être une alternative convenable… enfin, je crois…

Bad_titi

12/06/2021 à 15:59

Il faudrait peut être penser à réformer le système d'édition/distribution pour se mettre en adéquation avec l'air du temps.
Là je ce je lis, ça me fait penser aux maisons de disque qui se sont laissé mourir car accrochées à leur vieux système de distribution de CD à l'heure d'internet Spotify et Deezer. Des modèles qui fonctionnent et qui s'adaptent aux règles du marché actuel ça existe.

-Je pense à Marion Montaigne qui à beaucoup teasé sa BD "tu mourras moins bête" sur son blog avec des extraits qui circulaient sur les réseaux sociaux. Grâce à cela, le passage sur le marché du livre physique ne pouvait se faire que dans les meilleures conditions.
-Je pense aux auteurs inconnus du grand publics, qui s'auto-editent mais savent ne pas griller les étapes.
1: e-book (le moins coûteux) pour jauger un peu le marché vers commencer à se faire une réputation.
2: projet ullule ou kickstarter pour faire financer l'impression d'un livre en tirage limité. Dans ce cas là c'est un modèle de précommande qui est utilisé, les donateurs sont en fait des clients/lecteurs.
De ce que j'ai vu qui marchait bien, c'était des extraits de planches qui étaient disponibles sur le site pour le teasing. J'ai même vu des auteurs romans qui pouvaient poster les 5 premiers chapitres en teasing pour attirer les lecteurs intéressés.

Au final, l'édition/distribution dans le système qu'on connait avec des gros volumes de vente, ne devient que l'étape finale si tout ce que j'ai cité précédemment à fonctionné. Cela n'empêche pas l'auteur de se faire un tirage limité en livre physique pour la publicité en salon.


Au final: ma pensée.
La force des gros éditeurs, c'est leurs moyen logistiques, leur tirages gros volumes et leur réseau de distribution. Il devraient se consacrer au repérage des "pépites" qui marchent d'abord sur le système précédemment décrit pour aider les auteurs à passer à un niveau plus gros.
La machine est déjà en marche.

Les auteurs dont le livre ou leur nom n'a pas encore atteint un bon niveau de renommée devraient éviter de vouloir tout de suite entrer dans le système grande distribution et devraient commencer petit. Car sur un marché à 5500 livres par an en grande, c'est forcément casse gueule. C'est un pari pour l'éditeur et une forte probabilité que l'objectif de rentabilité ne soit pas atteint s'il s'agit de gris volumes.

Si on est sur un modèle "petite entreprise deviendra grande" (là je parle pour les auteurs avec peu de renommée ou premier livre) le risque est plus limité que le modèle actuel que je comparerai au "modèle cinéma": on sort le livre en grande quantité, on distribue partout et il faut vendre pour atteindre le seuil rentable (là je parle pour les éditeurs, il faut déjà avoir une stabilité pour tenter des paris). Les paris, il en faut...mais ne tourner que sur des paris, c'est casse gueule.

Odrade

12/06/2021 à 18:35

Bonne analyse.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:44

Ce qui est exactement le point avec lequel vous n'êtes pas d'accord avec moi. Vous êtes d'un comique.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Books From France, l'outil du BIEF pour favoriser la vente de droits

Conquérir plus de marchés à l’international passe par des efforts minutieux. En juin 2020, l’Italie dévoilait une plateforme, New Italian Books, bilingue anglais/italien, pour mieux promouvoir sa littérature et ses auteurs. Public visé : agents littéraires, traducteurs… et éditeurs étrangers. À l’occasion de rencontres entre éditeurs italiens et français, par Zoom, le BIEF a dévoilé un projet assez similaire, Books From France.

22/06/2021, 09:41

ActuaLitté

Meilleures ventes, podcasts : Edistat et ActuaLitté s'engagent autour de l'économie du livre

Tite-Live via Edistat, son service de statistiques de l’édition sur le marché français, proposera désormais ses classements de vente de livres dans les colonnes du magazine ActuaLitté. Fort d’estimations basées sur les sorties caisses de multiples points de vente, il fournira de la sorte des données chiffrées permettant au média d’apporter une information plus structurée sur les mouvements du marché.

21/06/2021, 15:10

ActuaLitté

13,2 % de la production française de livres finissent pilonnés et recyclés

ENQUÊTE – Trois ans après une première analyse du secteur, le Syndicat national de l’édition a missionné sa commission Environnement et Fabrication pour une nouvelle enquête. Cette dernière s’intéresse sur les années 2018 à 2020, avec une extrapolation mesurée. Il s’agit de donner une vision de ce que le transport de livre peut signifier, à travers les trois pires moments de sa vie : les retours, la destruction (ou pilon) et le recyclage.

21/06/2021, 12:20

ActuaLitté

Vincent Montagne : la pneu manie chez Michelin

Secret de polichinelle, l’actuel président du Syndicat national de l’édition, Vincent Montagne, est très lié à la famille Michelin. Neveu de François Michelin, décédé en 2015, le PDG de Média-Participations (Dupuis, Dargaud, Lombard, et Seuil-La Martinière, entre autres) accède à de nouvelles responsabilités dans la gouvernance de la marque de pneus. « Plus nous progressons, mieux vous avancez », comme l’affirme le slogan.

19/06/2021, 12:45

ActuaLitté

Lagardère : en attente de la validation des associés et actionnaires

L’Autorité des marchés financiers avait été saisie pour mesurer l’impact que le changement de statut pour le groupe Lagardère SCA aurait, dans son passage en SA. Dans une communication, le groupe indique avoir reçu de la part du greffe de la Cour d’appel de Paris la confirmation de l’absence de recours formé contre la décision de l’Autorité des marchés financiers.

15/06/2021, 11:00

ActuaLitté

Biarritz fait place à Jules Verne

Avec l’arrivée des beaux jours et le lancement de la nouvelle saison balnéaire sur la côte basque, la Société des Hôtels Littéraires est heureuse de vous annoncer l’ouverture de l’Hôtel Littéraire Jules Verne à Biarritz le 1er juillet 2021. 

14/06/2021, 12:24

ActuaLitté

Le crowdfunding à la carte pour les projets de bande dessinée : Zoop

Devenu un outil de création et de production pleinement reconnu, le financement participatif renoue avec les systèmes de souscription d’une autre époque. Seul l’avènement d’internet permet de mobiliser plus d’utilisateurs, en élargissant le cercle des contributeurs — et par conséquent, de l’ampleur des projets. Mais jusqu’à présent, l’organisation d’une campagne nécessitait des mois de préparation… 

10/06/2021, 16:32

ActuaLitté

Canada : pour les librairies Indigo, 2020 a soufflé le chaud et le froid

127 % de croissance sur les ventes en ligne, voici de quoi éviter la catastrophe économique. Pour le groupe canadien Indigo Books & Music, l’année 2020, dont l’exercice s’est clos ce 3 avril, la pandémie a rimé avec ascenseur émotionnel. Entre les 7,1 % de baisse de chiffre d’affaires et la hausse des ventes internet, fallait-il s’accrocher…

08/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Le salon du livre de Paris de retour au Grand Palais en 2022 : le SNE “reprend la main”

Deux annonces de recrutement émanant du Syndicat national de l’édition ont fait grand bruit. Les tractations avec Reed Expo achevées, précédent partenaire prestataire de l’événement Livre Paris, et coorganisateur, le SNE « reprend totalement la main » sur l’organisation de l’événement. Et pour ce faire, recrute un directeur ou une directrice, en mesure de piloter une nouvelle manifestation, le Festival de tous les livres. Le nom n’est peut-être pas définitif.

05/06/2021, 20:30

ActuaLitté

Auteurs et salons : “Comment exclure que le bénéfice ne soit pas partagé ?”

Quelle manifestation sans auteurs ? La multiplication des formats de rencontres — dédicaces, master class, concerts dessinés, on en passe, et on en oublie — apporte une interaction nouvelle avec les lecteurs. Pour les auteurs de bande dessinée, ici concernés dans le cadre des journées pros qu’organisent les Rendez-vous de la BD d’Amiens, quelles solutions ? Tentative de déblayage, sur fond de revendication.

04/06/2021, 18:18

ActuaLitté

Le groupe britannique Bloomsbury acquiert l’éditeur indépendant Head of Zeus

Le principal groupe d’édition indépendant de Grande-Bretagne, Bloomsbury Publishing, ajoute une corde à son arc avec l’acquisition de Head of Zeus. Une transaction à 8,5 millions de livres sterling qui ne devrait pas entraver la liberté de publication de la maison à la chouette.

03/06/2021, 09:24

ActuaLitté

Vente de livres : 2020, année très difficile pour les éditeurs québécois

L’année 2020 aura affiché un léger recul pour le marché du livre québécois. 577,489 millions $ contre 596,179 en 2019. L’Institut de la statistique du Québec produit les données qui, dans le détail, laissent apparaître une forte résilience des librairies, d’une année sur l’autre, mais pour la troisième année, une diminution du chiffre d’affaires global. Et cela principalement motivé par la diminution des ventes de livres neufs par les éditeurs mêmes.

02/06/2021, 16:00

ActuaLitté

Covid : des trésoreries malmenées en 2020, “devenues inexistantes” en 2021 

On attend encore les données consolidées pour 2020, que le Syndicat de l’édition présentera courant juin. Les premières indiquaient une perte de 2 ou 3 % pour le chiffre d’affaires éditeur. Mais la crise sanitaire, à regarder dans le détail, a provoqué de véritables hémorragies dans la chaîne du livre. La Région Auvergne-Rhône-Alpes présente un panorama de l’industrie sur son territoire, particulièrement éloquent.

25/05/2021, 10:22

ActuaLitté

Mondadori : 230 millions € à investir dans le scolaire

Le groupe Mondadori se lance dans le secteur de l'éducation. Selon les rumeurs, une liste de quatre groupes d'édition italiens surtout actifs dans l’édition scolaire est à l'étude. Et les ressources ne manquent pas : 230 millions seront consacrés à des opérations d’acquisition.

25/05/2021, 08:54

ActuaLitté

Mondadori : excellents résultats pour la vente de livres en début d'année

De réjouissantes nouvelles pour le groupe d’édition italien Mondadori, dont le premier trimestre a décollé. Marina Berlusconi, la présidente, souligne que cette croissance est portée par le goût des Italiens pour la lecture. Et que la pandémie a largement oeuvré à les faire renouer avec le livre. 

17/05/2021, 11:13

ActuaLitté

Concurrence : rachat autorisé de Simon & Schuster par Bertelsmann

En novembre dernier, Bertelsmann provoquait une bombe éditoriale. L’entreprise allemande, déjà propriétaire du géant Penguin Random House, annonçait avoir conclu un accord de 2,2 milliards $ pour l’acquisition du groupe Simon & Schuster. Une fusion qui avait alerté fin mars l’autorité britannique de la concurrence. Après plus d’un mois d’enquête, le rachat vient d’être autorisé.

12/05/2021, 12:25

ActuaLitté

Wattpad lancé à la conquête du monde – avec beaucoup d'avance

Le contrat de 600 millions $ passé entre le Coréen Naver et la société Wattpad vient de s’officialiser. Le géant du net prévoit maintenant de suralimenter la plateforme de publication, afin d’étendre sa portée mondiale. Allen Lau, PDG et cofondateur de la structure canadienne, devra aussi composer avec le service Webtoon, dédié à la bande dessinée en ligne — qui fonctionne sur un principe similaire d’autopublication…

11/05/2021, 16:38

ActuaLitté

Le Pass Culture démocratisé pour “profiter de l’offre culturelle autour de soi”

Réservée aux utilisateurs de 18 ans tout juste, l’application Pass Culture devient librement téléchargeable pour tous. Que l’on soit sur iOS ou Android, et sans plus de restrictions d’âge, voilà comment profiter de l’offre culturelle autour de soi. 

11/05/2021, 12:57

ActuaLitté

Une aide pour favoriser la transmission de librairies ?

Erratum : une première version de cet article indiquait à tort le départ d'Emmanuelle Sicard. Christian Thorel a contacté la rédaction pour clarifier les choses. Emmanuelle Sicard reste actionnaire et directrice de la librairie Ombres blanches, elle a simplement quitté l'actionnariat de l'entreprise. Aliénor Mauvignier quitte l'actionnariat et la direction de la librairie, mais ne quitte pas la librairie.

10/05/2021, 17:15

ActuaLitté

Le Cadeau du lecteur : le site de vente pour bibliovores qui sent l'arnaque 

Un coussin spécialement pensé pour s’installer confortablement au fond de son canapé avec un nouveau livre… Une lampe de lecture qui sert également à accueillir les ouvrages de sa PAL du moment… Des serre-livres pour embellir sa bibliothèque… Voilà toutes les promesses que tient Le Cadeau du lecteur, site de vente dédié aux bibliovores. Sauf que les promesses n’engagent que ceux qui les croient, une proche de la rédaction vient d’en faire les frais, et pas seulement économiques.

07/05/2021, 10:37

ActuaLitté

Mashle : 45.000 exemplaires déjà vendus en France

Sortis en librairie depuis le 7 avril dernier, les deux premiers tomes de Mashle ont déjà conquis les lecteurs, affirme Kaze Manga. En trois semaines, le premier tome s’est déjà vendu à 25.000 exemplaires, dépassant les ventes de The Promised Neverland durant la même période. 

05/05/2021, 13:04

ActuaLitté

Malgré 44 milliards € de revenus en 2020, Amazon ne paye pas d'impôt en Europe

Malgré un chiffre d’affaires de 43,8 milliards €, la société Amazon n’aura payé aucun impôt sur l’ensemble de ses opérations européennes, sur l’année 2020. Mieux : elle déclare une perte de 1,2 milliard €. Des jeux comptables que le Guardian a détaillés, et qui font littéralement frémir. Du grand, grand art, en matière d’optimisation fiscale — si l’on en doutait.

05/05/2021, 09:18

ActuaLitté

Les éditions Ring sont mises en vente

Ce 1er mai, l’information venait frapper les prompteurs : la directrice éditoriale de la maison Ring, Laura Magné, décidait de quitter le navire, avec les auteurs Marsault, Papacito et Laurent Obertone. Dans un communiqué commun, ils annonçaient leur départ, sans plus de précisions. Ces dernières arrivent, du fondateur de la maison, David Serra.

03/05/2021, 17:12

ActuaLitté

Rapprochement Hachette-Editis : le silence effrayant de Lagardère

Dans un entretien accordé au Figaro, Arnaud Lagardère, le jeune premier du groupe éponyme qui vient d’accepter de renoncer à sa commandite, apporte quelques précisions. Mais les salariés des deux grands groupes concernés — Editis, côté Vincent Bolloré et Hachette Livre, côté Lagardère — resteront plus que sur leur faim. L’avenir est plus flou que jamais.

29/04/2021, 16:35

ActuaLitté

Le livre d'occasion, l'embellie française

Avec une croissance de 55 millions € de chiffre d’affaires réalisé en France, et une année 2020 en hausse de 25 % pour l’Europe, le livre d’occasion porte Momox au pinacle. En effet, la société revendique 312 millions € de chiffre d’affaires, avec 20 millions de commandes et 40 millions d’articles. En France, spécifiquement, ce sont 21 % de croissance revendiquée, avec 72 % de commandes de plus en 2020 qu’en 2019…

29/04/2021, 15:58

ActuaLitté

Les détails de la transformation du groupe Lagardère en société anonyme

Après plusieurs mois de lutte feutrée, l’accord entre Vivendi, Groupe Arnault, Amber, et l’héritier Lagardère semble enfin acté. Le conseil de surveillance de Lagardère s’est déclaré favorable à la transformation du groupe en société anonyme. Ce changement aura pour conséquence directe de faire perdre le contrôle absolu d’Arnaud Lagardère sur l’empire légué par son père en 2003. Un poste de PDG lui a néanmoins été assuré au sein de la nouvelle organisation.

28/04/2021, 12:46

ActuaLitté

Les adaptations audiovisuelles font le miel de Lagardère Publishing

Le groupe Lagardère a révélé aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre 2021, en forte baisse, à 905 millions €, contre 1,321 milliard €, à périmètre comparable, pour la même période de 2020. Seule l'activité éditoriale du groupe, par l'intermédiaire de Hachette Livre, est en croissance.

27/04/2021, 16:52

ActuaLitté

Italie : derrière la reprise, les librairies épuisées

Un premier trimestre de folie, voici ce que les chiffres de vente annoncent, promettant une année 2021 de haut niveau. Du 1er janvier au 28 mars, les données communiquées par l’Associazione italiana editori affichent 26,6 % de mieux en valeur et 26,7 % en volume, en regard de 2020. Bien entendu, l’an passé fut des plus complexes, mais les éditeurs soupirent de soulagement.

26/04/2021, 17:00

ActuaLitté

Lagardère : la fin serait imminente pour l'empire d'Arnaud

Quelques semaines après le départ d’Arnaud Nourry, ex-PDG du groupe Hachette Livre, l’information du Point fait l’effet d’une bombe. Depuis la mi-février qu’avait été, dans la presse, annoncé un accord entre Bolloré, Arnault et Lagardère, plus aucune nouvelle. Simplement parce que Vincent Bolloré conditionnait sa concrétisation à la fin de la commandite protégeant Arnaud Lagardère. Lequel a manifestement avancé sur le sujet.

24/04/2021, 19:31

ActuaLitté

Le livre n'a pas à intégrer des matières recyclées

Le Syndicat national de l’édition se réjouit de faire part du décret 2021-254, daté du 9 mars de cette année, de la décision concernant l’industrie du livre. Ce dernier détaille en effet, dans son annexe, « la liste et les proportions minimales des produits acquis par l’État ».

22/04/2021, 17:03

ActuaLitté

Même Jeff Bezos reconnait qu'Amazon doit mieux traiter ses employés

Personne ne s’engouffrera dans le piège : démissionnaire de son poste de CEO d’Amazon depuis février dernier — même s’il n’en partira réellement qu’à la fin du troisième trimestre —, les saillies de Jeff Bezos prêtent à sourire. Pourtant, elles trouvent un intéressant écho, alors que les bénéfices du dernier trimestre explosent, à 7,2 milliards $, soit 44 % de mieux, et 125,6 milliards $ de revenus. 

16/04/2021, 12:26

ActuaLitté

Pour réenchanter les gares, la SCNF propose des consignes Amazon

Les Amazon Lockers, ou consignes Amazon, permettent de retirer des commandes passées au préalable sur le site du cybermarchand. La semaine dernière, un de ses casiers était installé au sein de la gare Poligny (Jura) dans le cadre d’un accord avec la SNCF. Seul problème, ni le conseil municipal ni les habitants n’ont été tenus au courant de son arrivée.

 

14/04/2021, 18:29

ActuaLitté

La grande foire contre Amazon du Taslu reportée au 29 mai

Suite aux récentes annonces de confinement et au contexte se prêtant plus difficilement au déploiement d’une foire - le collectif STOP-Amazon reporte son action initialement prévue le 17 avril – journée nationale d’actions contre la réintoxication du monde - sur Montbert au 29 mai.

12/04/2021, 09:23

ActuaLitté

Refusé pour ses “dessins hideux”, L'Attaque des Titans a conquis le monde

Les fans le savent, L’Attaque des Titans achèvera son histoire en 2022. Pourtant, Hajime Isayama a diffusé tout fraîchement le dernier chapitre de son aventure. De quoi provoquer les réactions les plus extrêmes, les spoilers les plus insidieux et, bien sûr, des crises de larmes. Ce chapitre 139 bouleverse, chamboule… mais aurait pu ne jamais voir le jour. De fait, les premiers éditeurs avaient rejeté le mangaka, considérant que ses dessins « étaient hideux ». Depuis, plus de 100 millions d'exemplaires ont été vendus... 

10/04/2021, 13:12

ActuaLitté

Malgré Amazon et la Covid, Paris compte encore 643 librairies en 2020

L’année Covid, implacable, laisse actuellement les traces de son passage : les devantures placardées d’affiches proposant un bail commercial ou la mise en vente de locaux ponctuent les rues. De fait, le nouveau recensement des commerces parisiens fait état de 61.541 commerces et services commerciaux, recensés par l’APUR. Forte densité, certes, mais légère diminution — en recul de 1,9 % entre 2017 et 2020…

09/04/2021, 16:26

ActuaLitté

Frais postaux : les éditeurs, ingrats, ont pourtant bénéficié des aides aux librairies

En décembre dernier, le député Fabien Lainé (MoDem, Landes) a dû recevoir un livre par La Poste qu’il avait soigneusement acheté auprès d’un éditeur indépendant. Et il s’est rendu compte du montant colossal de frais de port appliqués à l’envoi dudit ouvrage. Saisi au cœur, il a interpellé le ministère de la Culture, ne comprenant pas comment la rue de Valois permettait une telle sanction économique…

08/04/2021, 13:12

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Gaza : 200.000 $ de dons pour la librairie Samir Mansour, détruite par les bombes

Le 18 mai dernier, la librairie Samir Mansour était détruite par des frappes israéliennes. Symbole culturel de la ville, la boutique abritait près de 100.000 ouvrages sur deux étages. Aujourd’hui, des dons d’argent et de livres affluent du monde entier pour redonner une seconde vie au lieu.

22/06/2021, 13:31

ActuaLitté

Fayard publiera le roman de Lale Gül, rescapée de l'islam radical

Les éditions Fayard annoncent la publication, en 2022, du premier roman autobiographique de l’autrice néerlandaise Lale Gül. Jeune écrivaine de 23 ans, née au sein d'un milieu turc traditionaliste, elle a rompu avec sa communauté qui pratiquait un islam radical. Son livre Ik ga leven (Je vais vivre) reprend de nombreux éléments autobiographiques, avec humour, pour dénoncer la difficulté de grandir dans un cadre où le fanatisme religieux a plus d'importance que l'épanouissement de son enfant. 

22/06/2021, 13:15

ActuaLitté

30 millions € pour les créatrices et créateurs

Depuis près d’un an et demi, la création artistique a été particulièrement impactée par la crise sanitaire. C’est pourquoi, dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a souhaité consacrer 30 millions d’Euros à un programme de soutien à la conception et à la réalisation de projets artistiques, intitulé « Mondes nouveaux ». Un appel à manifestation d’intérêt est lancé aujourd’hui, dans un format sans précédent, pour que toute créatrice ou tout créateur qui le souhaite puisse soumettre un projet, être accompagné dans son élaboration et soutenu dans sa réalisation. 

22/06/2021, 13:12

ActuaLitté

L’illettrisme en Afrique, un pieux mensonge

Dans l'histoire telle que l'écrivent les pays colonisateurs, le continent africain apparait souvent comme un espace de « manque ». Une terre d'où la civilisation et la culture auraient été absentes – celles des colons, en tout cas. Un espace où, forcément, l’alphabétisation ne pouvait pas exister avant l’arrivée des peuples européens…

22/06/2021, 09:50

ActuaLitté

Suzanne Aubry réélue à la présidence de l’UNEQ

Les membres de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont élu Suzanne Aubry, Catherine Lafrance, Karine Légeron et Pierre-Luc Landry pour combler quatre postes vacants au conseil d'administration de leur Union. Les résultats d’un scrutin électronique qui s’est déroulé du 17 au 31 mai dernier ont été dévoilés ce 21 juin lors de l’assemblée générale annuelle de l’UNEQ.

22/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Les conseils lecture de Bill Gates pour cet été : réconcilier l’humanité et la nature

L’arrivée de l’été signifie le retour des beaux jours, la prolifération de moustiques, mais aussi et surtout de nouveaux conseils de lectures de la part de Bill Gates en personne. Une fois par an, le milliardaire enfile son plus beau costume de libraire pour nous partager les livres qui l’ont marqué durant l’année. Pour 2021, le grand patron de Microsoft s’est concentré sur les relations complexes qui unissent l’homme à la nature et depuis cette réflexion propose 5 ouvrages.

 

21/06/2021, 17:24

ActuaLitté

Roubaix : la Librairie Combo mixe jeunesse, BD, jeux, et un salon de thé

Le centre-ville de Roubaix devrait bientôt accueillir la Librairie Combo, portée par Capucine et Ismail Said Mohamed. Un financement participatif s'ouvre, pour donner les moyens de nouvelles ambitions, avant une inauguration en août prochain. Le lieu combinera l'intérêt des libraires pour la jeunesse, la bande dessinée et les jeux de société, avec un salon de thé « en plus ».

21/06/2021, 14:42

ActuaLitté

Que lire durant les vacances ? Les Goncourt ont quelques suggestions

L’Académie Goncourt achève de remplir ses valises, et les membres sont tombés d’accord sur quelques ouvrages. Ils présentent ainsi leurs conseils de lectures estivales, soit une dizaine de livres et romans pour accompagner l’été. 

21/06/2021, 12:52

ActuaLitté

L'auteure Tsitsi Dangaremga reçoit le Prix de la Paix des libraires allemands

L'auteure zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga est la lauréate du Prix de la Paix des libraires allemands, décerné depuis 1950 par la Fédération des éditeurs et des libraires allemands. Doté de 25.000 €, le prix salue son œuvre, mais aussi son engagement « pour les droits civiques et les changements politiques au Zimbabwe ».

21/06/2021, 11:31

ActuaLitté

Acteur, chanteur, producteur : ce parcours que racontera Will Smith

L’acteur, chanteur, producteur, qui avait conquis les cœurs avec Le Prince de Bel-Air revient sur son parcours. Will sera le titre de son autobiographie, coécrite avec Mark Manson, à paraître le 9 novembre chez Penguin Press. Bien entendu, une version audiolivre l’accompagnera, lue entièrement par ses soins. 

21/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Hongrie : Proust, Shakespeare, Rimbaud, interdits par une loi homophobe

L'Assemblée nationale hongroise a adopté, le mardi 15 juin dernier, une proposition de loi destinée à assurer « la protection des enfants ». Présentée comme un outil de lutte contre la « pédophilie », elle vise en réalité la diffusion de contenus évoquant l'homosexualité ou les personnes transgenres, menaçant la liberté de publication et celle d'expression.

21/06/2021, 10:44

ActuaLitté

Un réseau de pirates de textes universitaires démantelé

À Bologne, cinq gérants de boutiques proposant de la photocopie, dans la zone universitaire de la ville, ont été interpellés, grâce à l’intervention de la Guardia di Finanza. Une opération menée pour la protection des droits d’auteur sur les textes universitaires, indiquent les autorités. Et surtout, un coup de filet de grande ampleur de la part des forces de police.

21/06/2021, 09:22

ActuaLitté

“Une véritable torture” : la Turquie rouvre le procès d'Aslı Erdoğan

Acquittée en février 2020 de l’ensemble des charges retenues contre elle, l’autrice Aslı Erdoğan n’était plus la terroriste que la justice turque s’était imaginée. Avec Necmiye Alpay, elle échappait donc aux condamnations — 9 années de prison pour appartenance à un groupe terroriste, propagande et atteinte à l’intégrité de l’État. Il est vrai que la tentative de putsch de juillet 2016 avait rendu le président Recep Tayyip Erdoğan quelque peu paranoïaque.

20/06/2021, 11:46

ActuaLitté

À table avec Flaubert : des menus inspirés par l'oeuvre de l'écrivain

Le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (1821-1880) donne lieu à près de 200 évènements culturels labellisés sous l’appellation Flaubert 21. Bien qu’il faille nourrir son cerveau, nos papilles ont elles aussi besoin d’être contentées. La récente initiative « À table avec Flaubert » est l’occasion de faire rencontrer littérature et gastronomie à travers l’œuvre du célèbre auteur.

20/06/2021, 11:23

ActuaLitté

Pas de vacances sans un livre : que mettre dans sa valise ?

Partager un coup de cœur et fédérer progressivement une communauté pour découvrir, échanger, discuter. Les réseaux sociaux offrent des outils fort simples pour ce faire, les vacances approchent : il est temps de mettre un « livre belge dans sa valise ». À l’initiative de l’Association des Éditeurs de Belgique (ADEB), voici donc l’opération estivale que déclenchent nos voisins…

19/06/2021, 11:22

ActuaLitté

Le racisme d’Enid Blyton, auteure du Club des 5, un défi éditorial et mémoriel

Autrice du club des 5 et de Oui Oui, Enid Blyton s’est invitée dans l’enfance de millions de lecteurs à travers le monde. Derrière le souvenir ému des livres aux couleurs vives, la figure publique de Blyton est régulièrement critiquée pour son racisme et son sexisme. Le débat s’est relancé outre-Manche après que l’association English Heritage, chargée du patrimoine, a épinglée sa « xénophobie à l’ancienne » dans sa biographie.

 

18/06/2021, 17:57

ActuaLitté

Rémi Lainé succède à Laëtitia Moreau à la présidence de la Scam

Composé de 22 autrices et auteurs, le Conseil d'administration de la Scam décide de la politique de la société de gestion des droits d'auteur ; il est renouvelé par moitié tous les deux ans. Ce mercredi 16 juin, lors de leur assemblée générale ordinaire, les auteurs et autrices de la Scam ont donc renouvelé une partie de leur Conseil d’administration.

18/06/2021, 16:51

ActuaLitté

La Foire du Livre de Bologne revendique 75 000 “visiteurs”

La Foire du Livre de Bologne a fermé les portes de sa 58e édition, virtuelle comme la précédente en raison du contexte sanitaire. Les organisateurs assurent que le bilan est positif par rapport à la foire de l'année dernière, avec 75.000 visiteurs accueillis en quatre jours d'événements.

18/06/2021, 16:23

ActuaLitté

Lire en établissements de santé : un site de ressources et d'initatives

Tandis que l'Association des Bibliothécaires de France a programmé le sujet au programme de son congrès, la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) met en ligne un site dédié à la lecture en établissements de santé et médico-sociaux. Au programme, glossaire, ressources et initiatives pour multiplier les collaborations.

18/06/2021, 14:29

ActuaLitté

Pour ses bustes de Tintin, un sculpteur condamné à verser 114 157 euros

Christophe Tixier, alias Peppone, s’était attiré les foudres de la société Moulinsart en avril pour ses bustes représentant le petit reporter. Attaqué pour contrefaçon, l’artiste sculpteur a été condamné à verser 114.157 euros de dommages et intérêts aux ayants droit de Tintin. Tixier a déclaré qu’il ferait appel.

 

 

18/06/2021, 13:46

ActuaLitté

“Lire, et en particulier lire à voix haute, au coeur de l'engagement de la nation”

Emmanuel Macron a donc confirmé son intention, pour la dernière ligne droite de son mandat : faire de la lecture une grande cause nationale, de l'été 2021 à l'été 2022. Une dénomination assez large, qui englobe à la fois la valorisation de la lecture, la lutte contre l'illettrisme et des concours de lecture à voix haute.

18/06/2021, 12:15

ActuaLitté

États-Unis : abandon des poursuites contre John Bolton et son livre

Le ministère de la Justice américain (DoJ, Department of Justice) a annoncé l'abandon des poursuites judiciaires contre John Bolton, ex-conseiller chargé de la sécurité nationale auprès du président Trump. Celui-ci avait été mis en cause par l'administration, en 2020, pour avoir enfreint une clause de confidentialité.

18/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Au Japon, les libraires changent les livres en glace, pour mieux les vendre

Au Japon, les libraires vivent des temps bien compliqués. En 20 ans, leur nombre a été divisé par deux pour atteindre 11.000 enseignes dans tout le pays. La librairie Seiwado, située dans l'arrondissement Tsurumi de la ville d'Osaka, connait un fameux succès depuis quelques années, en changeant les livres en bâtonnets glacés...

18/06/2021, 11:02

ActuaLitté

États-Unis : un nouvel éditeur pour publier les voix conservatrices

D'anciens hauts cadres de Simon & Schuster et Hachette se sont associés pour former All Seasons Press, structure dédiée à la publication de voix très à droite sur l’échiquier politique. Leur engagement fait suite à la décision de plusieurs grands groupes d’édition de ne pas publier des membres de l’ancienne administration Trump. Les tensions politiques qui agitent les États-Unis semblent destinées à faire éclore un nouveau marché éditorial.

 

18/06/2021, 07:18

ActuaLitté

Panini dévoile un projet cross-média, entre BD et littérature, pour l'Italie

Deux maisons d’édition, Panini Comics et HarperCollins Italia, se sont associées avec le réalisateur et scénariste italien Fabio Guaglione, comme annoncé ce 8 juin par Panini. L’objectif est de construire un nouvel univers narratif et de le décliner en roman et bande dessinée. 

17/06/2021, 16:06

ActuaLitté

Le prêt numérique contrôlé, un “outil important pour les bibliothèques”

Né outre-Atlantique, et appliqué, notamment, par la plateforme Internet Archive et ses bibliothèques partenaires, le concept de « prêt numérique contrôlé » est simple. Il établit que les établissements possédant l'exemplaire imprimé d'un livre, non disponible au format numérique dans le commerce, puissent le numériser et le prêter, sans l'autorisation préalable des ayants droit. L'adoption de ce concept progresse, au grand dam des éditeurs.

17/06/2021, 13:00

ActuaLitté

Milan Kundera : le roman, explorateur de l'âme humaine

Mettre la littérature tchèque à l’honneur, voilà l’intention posée : en partenariat avec le Centre tchèque de Paris et Czechlit - Centre littéraire tchèque, ActuaLitté proposera au cours des prochaines semaines de partir à la découverte d’auteurs, mais surtout, de leurs ouvrages, avec des extraits inédits. Nous commençons dès aujourd’hui avec Milan Kundera, évidemment.

17/06/2021, 12:40

ActuaLitté

La lecture, grande cause nationale : bibliothèques et associations au premier plan

La lecture, grande cause nationale : en déplacement dans les Hauts-de-France, le président de la République annoncera que la lecture et le livre seront mis en avant à partir de cet été, et pour un an. Une opération médiatique, doublée d'engagements politiques et économiques, est prévue.

17/06/2021, 10:22

ActuaLitté

Dilisco : un apéro-visio nocturne avec les libraires pour parler d'ésotérisme

Une bière du sorcier, une potion relaxante, un délice poivron mascarpone, accompagnés d’un paquet de crackers Résurrection au blé ancien… Les présentations aux libraires ont bien changé. La société Dilisco (filiale de Albin Michel) offre aux libraires de renouer avec les apéro-visios qui ont fleuri durant le confinement, mais autour d’une note bien plus légère. Mais non sans sérieux : on va parler de littérature ésotérique.

16/06/2021, 17:39

ActuaLitté

Le personnel de la Bpi en grève, pour faire entendre “un malaise général”

Une partie du personnel de la Bibliothèque publique d'information a débrayé, ce mercredi 16 juin 2021, à l'appel de la section SNAC-FSU de l'établissement. Si la bibliothèque n'a pas fermé ses portes, le préavis de grève est reconductible : l'organisation syndicale fait état, dans un tract, d'« un malaise général », qui suit « une année de fluctuations permanentes » dues à la situation sanitaire.

16/06/2021, 16:57

ActuaLitté

Nouvelle-Aquitaine: un incubateur pour accompagner les projets éditoriaux 

L’Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine (ALCA) propose une nouvelle forme d’accompagnement à la structuration des entreprises : un incubateur des éditeurs et des éditrices, dédié aux porteurs de projets dans la phase de création de leur structure éditoriale.

16/06/2021, 15:50

ActuaLitté

Les soeurs Brontë engagées dans une nouvelle lutte pour leur héritage

Fondée en 1893, la Brontë Society est l’une des plus anciennes sociétés littéraires du monde anglophone. Collectant de nombreux artefacts ayant appartenu à la famille Brontë, elle s’insurge contre la vente aux enchères de cet été, organisée par la multinationale Sotheby’s. 

16/06/2021, 14:54

ActuaLitté

L’IFLA s’associe à Wikimedia pour “partager l’information et la connaissance”

La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (ou IFLA, International Federation of Library Associations and Institutions, en version originale) est signataire du manifeste de la WikiLibrary. Ce texte a pour objectif de mettre en relation les bibliothèques avec les ressources de Wikimédia telle que Wikibase afin de développer « un réseau international de connaissances ».

16/06/2021, 14:03

ActuaLitté

Thomas Hannebique nommé secrétaire général de l’Institut français 

L'Institut français est l'établissement public chargé de l'action culturelle extérieure de la France. Sous la double tutelle du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Culture, il contribue activement à la diplomatie d'influence du pays. Ses projets et programmes reposent sur une capacité de déploiement à travers le réseau des services culturels des Ambassades de France, des Instituts français et des Alliances françaises présents sur les cinq continents. Successeur de Clément Bodeur-Crémieux, Thomas Hannebique devient secrétaire général.

16/06/2021, 13:21

ActuaLitté

La lecture en Europe, une affaires de lettres... et de chiffres

Les éditeurs européens devraient disposer de données consolidées sur la place de la lecture dans les activités culturelles des Européens : tel est le constat du réseau Aldus Up, qui réunit plusieurs grands événements du secteur. Les études nationales réalisées dans les différents pays proposent des méthodologies trop hétérogènes pour une exploitation optimale, avance-t-on.

16/06/2021, 12:43

ActuaLitté

Julien Beaupain nommé directeur juridique du CFC

Le Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC) annonce l'arrivée de Julien Beaupain, nommé au poste de Directeur juridique et Délégué à la protection des données depuis ler juin 2021.

16/06/2021, 12:40