#Auteurs

BD : “Je ne fais pas exprès de vendre des livres à 800 exemplaires

« Je crains que nous soyons nombreux à avoir renoncé », lance Rudo dans le dernier numéro de Casemate. Et Sébastien Vastra, dans ce même volume, assure : « . Je n’ai jamais autant douté de ma vocation […] Et l’avenir incertain de la bande dessinée en France me fait envisager une reconversion. » Le ton est donné pour cette journée professionnelle, organisée dans le cadre des Rendez-vous de la BD d’Amiens, 25es du genre.

Le 04/06/2021 à 14:12 par Nicolas Gary

25 Réactions | 2674 Partages

Publié le :

04/06/2021 à 14:12

Nicolas Gary

25

Commentaires

2674

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Une table ronde, en vrai, voilà longtemps que l’on n’avait pas eu le plaisir d’y assister. Étrangement, la pandémie 2020 n’aura rien réglé des difficultés que connaissent les auteurs. Régis Hautière, remplaçant Cyril Pedrosa au pied levé l’évoque clairement : « Une dégradation des conditions, oui et non. L’évolution du modèle de rémunération, partant de la page achetée dans les magazines de presse, à une seule avance sur droits aujourd’hui. »

FRANCE: état des lieux du marche de la BD

Économiquement, scénaristes, comme dessinateurs se retrouvent contraints de multiplier les projets, voire les éditeurs, pour obtenir des revenus suffisants. « Cela fait 15, ou 20 ans que j’exerce ce métier : cela me permet de savoir comment négocier mes contrats. En outre, j’ai les droits d’auteur des anciennes séries qui se cumulent », poursuit le scénariste. Pour autant, la perte de la rémunération fixe a évidemment eu de grosses conséquences sur les auteurs.

Exister et faire exister

Frédéric Lavabre, directeur des éditions Sarbacane, récemment rachetées par Gallimard, témoigne en tant qu’ancienne maison indépendante. « Avec 5500 nouveautés par an, sur le marché de la BD, il faut se réjouir de la diversité qui est proposée. Mais admettre aussi que le public ne peut absorber cette masse. » Confronté à des maisons plus grandes, et d’autres plus petites, son métier repose sur l’équilibre : « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

Et de rappeler que l’économie du livre, pour les structures éditoriales, dépend d’équilibres délicats. « Quand Catherine Meurisse part chez Dargaud, Sarbacane perd l’argent qui permet, par exemple, d’aller chercher un nouvel auteur. Cela tourne au casse-tête. » 

En marge de la conférence, il expliquera à ActuaLitté que la revente à Gallimard n’était cependant pas motivée par ces problématiques : « Sarbacane va bien ; moi, j’ai 60 ans, je fatigue », plaisante Frédéric Lavabre. « S’adosser à un grand groupe, c’est l’opportunité de bénéficier des services supports, pour me simplifier la vie. Il n’y a rien de pire que d’avoir en tête des questions d’impressions, de stocks, de gestion, lors d’une rencontre avec un auteur pour parler de son livre. Nous avons tous, nous indépendants, perdu des auteurs pour ces raisons… »

Pour arriver à une édition saine, Sarbacane a pris le parti de publier peu : une vingtaine d’ouvrages chaque année. « Sur les droits d’auteur, je suis aligné sur ce que proposent les grands. Et en moyenne, au titre, je pense vendre mieux qu’eux. La différence réside dans les grands titres — un Lucky Luke, etc. — que je n’ai pas au catalogue. »

FRANCE: les chiffres 2020 de la bande dessinée

D’ailleurs, less is more : réduire le nombre de publications, Frédéric Lavabre reconnaît qu’il le faudrait, « parce que la chose qui importe, c’est de rendre le livre visible : dans une offre de 5500 nouveautés, c’est compliqué, incontestablement ».

Pour Christine Carrier, directrice de la BPI, ancienne du réseau des bibliothèques publiques d’Amiens, puis Grenoble, la surproduction est un enjeu. De même que le montant de droits d’auteur : la part qui revient aux créateurs devrait être interrogée. Dans la salle, on grince des dents, se souvenant qu’en septembre 2020, vacataires et contractuels de la BPI ont planté un piquet de grève pour dénoncer des revenus trop bas pour être éligibles aux allocations chômage…

D’ailleurs, le fondateur de Sarbacane riposte : « 12 % ou 8 % de droits, sur des ventes nulles, cela ne change rien ! » Toussotement poli de Christine Carrier qui reprend sur les marges des libraires encadrés. Et nouveau recadrage du patron de Sarbacane : « Ah, non plus : les librairies, plus elles sont petites, plus elles sont faibles. » L’échange s’arrêtera avec une observation générale sur l’importance du réseau de librairies en France…

Lecture publique et bande dessinée

Revenons donc sur les liens entre les deux secteurs. Le prêt de BD (manga, roman graphique inclus) en 2020 a représenté 31 %, contre 29 % en 2018. En outre, le budget d’acquisition dédié a atteint 20 %, indique Christien Carrier, soit 8 millions d’emprunts sur le territoire national. Sur les 100 documents les plus empruntés en France, 7 sont des bandes dessinées et la moitié d’entre elles sont parues avant 2013. Enfin, sur les titres les plus prêtés, les séries sont les plus représentatives. 

« Si les bibliothèques, par ce modèle, prennent part à l’écosystème, l’année 2020 a posé un véritable problème, sur les budgets d’acquisition », reprend la directrice. Pas dépensés, les budgets peuvent être mis à mal l’année suivante — quand bien même les mesures incitatives et les aides du CNL pousseraient à maintenir les montants.

L’intervention des établissements porte aussi sur les activités connexes, salons ou accueils d’auteurs, qui représentent des options de rémunérations. Et d’énumérer les différentes expositions mises en place à la BPI, pour attirer de nouveaux lecteurs. 

Entre les sociétés privées, les pouvoirs publics et les revendications des auteurs, il semble que des mondes cohabitent, sans véritablement se comprendre.

 

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 

25 Commentaires

 

LOL

05/06/2021 à 10:08

« « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

D'un autre côté, moi lecteur, je ne vois pas de publicité pour les livres (or monstres de vente). Et je ne parle pas d'un post sur FB écrit à l'arrache...

Donc, comment moi lecteur pourrais-je faire le tri ? Je ne passe pas ma vie en librairie, habitant loin d'une ville.

Donc, où est le travail (engagement contractuel) d'informer et de publicité sur l'ouvrage afin que le lecteur puisse ne serait-ce que s'informer ? Avoir envie de lire ?

Je suis conscient qu'un petit éditeur n'a pas les moyens de coller une affiche de 5x4m dans le métro... Mais il y a bien d'autres moyens. Combien le font ? De ce que j'en vois, aucun.

Alors, commencez par vendre, donc faîtes connaître l'ouvrage, et puis après, vous viendrez vous plaindre. Dans le commerce, l'art de faire connaître le produit précède toujours la vente. TOUJOURS.

Et puis, le corollaire : quand on passe du temps (parce qu'il en faut) à faire de la publicité, on ne peut plus publier un ouvrage par semaine. La réduction se fera mécaniquement.

Dernière remarque : ce n'est pas en envoyant l'auteur dans des salons qu'un éditeur fait sa part de boulot dans la notoriété de l'ouvrage (surtout en ne payant pas l'auteur). Avis aux éditeurs qui inclut dans les contrats une petite note pour forcer les auteurs à faire le boulot de l'éditeur ;-)

Yu

05/06/2021 à 12:43

Bien dit !

Fred

11/06/2021 à 07:37

Non pas "bien dit"... La nouvelle publicité c'est sûr Instagram que ça se passe les amis.
On est en 2021 pas en 1990 😉

cube

06/06/2021 à 21:43

Oui, mais les petits éditeurs en vue n’ont aucun intérêt à s’engager. N’oublions pas une chose : les subventions publiques allant principalement aux éditeurs dans les secteurs de la culture, pourquoi s’embêteraient-ils à travailler quand ils gagnent plus en étant en déficit, sur le dos des auteurs et de tout un tas de petites mains qui au final ne doivent elles aussi leur maigre pitance que grâce à ces subventions, qu’ils vont alors défendre de peur de tout perdre, au nom d’une idéologie sincère mais utopique, soutenant ainsi en réalité sans s’en rendre compte les profiteurs du grand capital qu’ils détestent tant... Un beau cercle vicieux, où chacun rejette la faute sur l’autre maillon de la chaîne rouillée.

WMD

07/06/2021 à 16:53

L'éditeur, il va aussi et surtout faire les demanches aupres des distributeurs.
Un petit éditeur a déjà bien à faire a se démener pour que les libraires et grands poinst de distribution comme les Fnac et autres, lui prennent ses livres pour les mettre en rayon.
Apres il va, si il reste du temps / de l'energie, faire du lobbying pour que ses ouvrages soient mis en valeur le plus possible dans les rayons.
Mais quand on a peu de ressources, c'est quand meme nettement plus important de "vendre" les livres dans le circuit de distribution (qui doit aussi assurer son rôle de conseil aux clients) que de faire de la pub pour des ouvrages que au final on ne pourra acheter nulle part.

Une campagne de pub dans le bus / le metro / sur facebook c'est bien gentil, mais ca a nettement moins d'impact sur les ventes que un accord avec la fnac pou mettre en avant un nouveau bouquin pendant 2 semaines sur les présentoirs a l'entrée du magasin.

Fred

11/06/2021 à 07:39

La "publicité" se passe sur Instagram maintenant pour les "auteurs"
Et les post sont loin d'être écrits à l'arrache

Lily

05/06/2021 à 11:36

Pas de pub, pas de vente !
En magasin, un produit nouveau se place en tête de gondole.
Comme les médias sont à la solde des mammouths du monde de la finance, les petits éditeurs n'ont plus qu'à vendre leurs ouvrages par le bouche à oreilles.
Sans visibilité médiatique, un Victor Hugo de nos jours, ne dépasserait pas les 30 livres vendus.
Tout est dit dans le commentaire de Lol... alors, rien à ajouter.

BossMan

06/06/2021 à 21:44

Qu'ils essaient de se convertir dans le manga, peut être qu'ils auront une chance, mais avec le confinement et le covid tout le monde a subi malheureusement, bon courage à eux.

John Smith

07/06/2021 à 10:39

Ont-ils étudié la gestion en école de commerce ou université ces gens là ?

Quand un marché est hautement concurrentiel, il existe un mécanisme indispensable pour continuer de vendre: baisser le prix à la consommation. C'est à la charge de l'exploitant, en l'occurrence l'éditeur. A lui de réduire ses marges pour s'adapter au marché sans saigner le reste de la chaîne de production.
Donc il est évident que les éditeurs sont 100% responsables de la crise actuelle. Une BD "standard" ne devrait excéder 9-10€ l'unité (sachant qu'en faisant quelques recherches sur le net on peut en trouver pour moins cher), et il devrait y avoir des tarifs préférentiels pour les gens qui achètent plusieurs BD de la même maison d'édition d'un seul coup.

Ce n'est pas très difficile d'augmenter ses volumes, le principal moteur pour le faire est de baisser les tarifs et améliorer ses rendements d'échelle. On est dans une stratégie élémentaire pour le coup.

Odrade

08/06/2021 à 20:56

Le porte-monnaie des acheteurs de livres et de bandes dessinées n'est pas extensible, alors que le nombre de publications augmente chaque année.
Baisser le prix des albums à 8-10 euros permettrait d'en vendre davantage (peut-être), mais la rémunération aux auteurs (8-12% du prix de vente en France) diminuerait encore, condamnant la plupart des auteurs à créer en hobby, alors que c'est un vrai métier qui prend en moyenne une année pour réaliser une bande dessinée.
Résultat ? Des gros titres vendeurs et plein d'albums d'une qualité qui pourrait être bien meilleure si leurs auteurs pouvaient consacrer tout leur temps à leur réalisation.

O.

John Smith

09/06/2021 à 08:23

Pas forcément. Le temps passé sur une création n'est pas forcément un gage de qualité. Une personne créative et entreprenante qui sait où elle va est rapide et efficace, elle a un cahier des charges qui lui permet d'assurer la qualité de sa production. Elle n'avance pas à l'oeil en tout cas.

Autrement, une diminution du tarif peut éventuellement accroître les revenus de l'auteur. La diminution du tarif à l'unité peut permettre une personne d'acheter plus de BD dans son mois/année. Une diminution tarifaire par lot de BD d'un même auteur/éditeur peut aussi permettre à un stock plus important de s'écouler. Au final, la baisse de tarifs permettant d'augmenter les volumes vendus, il y a un moment où les volumes vendus compensent largement la diminution des tarifs.
Le tout est de baisser les prix de manière suffisamment significative pour que les lecteurs soient moins frileux à acheter.

Dans tous les cas, les milieux artistiques sont précaires, on ne part pas dans ce milieu en espérant gagner sa vie dedans, ou alors faut être super optimiste. Il s'agit de milieux fondamentalement de niche, tout le monde n'est pas sensible également aux arts. Du coup, soit on fait du produit de niche et on s'adresse à un public friqué qu'il faut correctement cibler, soit on fait du tout public avec une promo intelligente et on privilégie le quantitatif sur le qualitatif.

Odrade

09/06/2021 à 22:32

A part ton dernier paragraphe, qui rejoint plutôt la réalité du milieu japonais de la bd, avec étude de marché et lecteurs-cibles, le reste de ton message est complètement à l'ouest.
Pour les éditeurs, diffuseurs, etc, les albums sont des produits à vendre. Pour l'auteur, même si son désir est en effet d'en vivre, la création est très souvent un déballage de tripes (j'exagère volontairement). Je ne parle pas des LargoWinch, de la série des Pompiers, évidemment.

O.

John Smith

10/06/2021 à 09:18

Non, c'est le commentaire d'un gestionnaire professionnel. Une personne qui analyse les coûts structurels et fonctionnels d'une société commerciale.
Et il est très clair qu'il y a deux grands types de stratégie commerciale pour rentrer dans ses coûts: la politique de niche, basée sur une tarification élevée, et la politique des volumes, basées sur une tarification basse. Et cela fonctionne dans tous les domaines, sur tous les marchés (et de plus en plus dans l'industrie du luxe, c'est dire).
Plus les BD seront chères (et elles le sont par rapport aux mangas), moins bien elles se vendront et les lecteurs se tourneront vers des moyens alternatifs de lecture. Il existe de nombreux sites où l'on peut lire sans avoir à débourser autre chose qu'une connexion internet.

Et pareillement, non, un artiste professionnel est un artiste efficace, avec un bon rendement, une bonne productivité. Je connais suffisamment de peintres dans ce cas là qui gagnent bien leur vie, de sculpteurs, de céramistes, de potiers, de musiciens,... qui réussissent à en vivre car ils ont une production importante. Et qui dit production importante dit gain d'expérience nettement plus important aussi dans leur domaine. Qui dit plus d'expérience, dit toujours plus d'efficacité et de rationalisme dans leur processus de production créative. Et aussi plus de temps pour des créations plus uniques, plus spécialisées, plus atypiques et remarquables (donc un positionnement de niche plus avantageux).
Il faut rappeler qu'artiste et artisan, c'est la même chose globalement.

Odrade

10/06/2021 à 19:03

Parles-en à Van Gogh.


O.

John Smith

11/06/2021 à 09:54

Que vient faire Van Gogh ici ? Le mec n'avait aucune connaissances en sciences économiques et sociales pour apprendre à se positionner sur un marché et à adapter son comportement pour le faire de manière efficiente.
Ce n'est pas le cas des artistes aujourd'hui, les données de ces sciences sont facilement accessibles à tout le monde. Ensuite, il suffit juste de faire fonctionner ses facultés cognitives et le problème n'en est plus un.

Odrade

11/06/2021 à 16:31

OK je vais arrêter là. Tu es peut-être un crack en étude de marché et économie, mais tu ne connais rien aux auteurs de bande dessinée.

Porte-toi bien.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:41

Cela marche absolument partout pareil, sur tous les marchés.
Ce n'est pas une question de secteur, mais une question d'individus qui bossent comme des acharnés pour gagner leur vie et s'adaptent au monde qui les entoure vis-à-vis d'individus qui vivent de chimères et ne s'adaptent pas à l'environnement dans lequel ils vivent.

Marc

07/06/2021 à 14:47

"5500 nouveautés par ans" C'est gentil de parler de "diversité de l'offre"... Il faudrait disons 3 mois à plein temps pour un libraire pour en lire 10%... Est-ce qu'on pourrait pas dire qu'à force de vouloir "donner sa chance à chacun", on a publié beaucoup d'auteurs pas murs, et qu'on a perdu les lecteurs et noyé la filière ?

Je fais partie des gens qui ont arrêté d'acheter des BD il y a 15 ans, quand l'offre est devenue tellement pléthorique que je finissais par acheter soit au hasard (et c'était pas souvent bon), soit en me limitant aux valeurs sures...

pedro

09/06/2021 à 16:09

c'est exactement ça! j'ai été écrasé par le nombre de parutions, impossible de connaître tous ces auteurs . Alors on achète souvent au petit bonheur et on est déçu, ou alors on connaît déjà le dessinateur et l'auteur et on prend parce qu'on sait à peut près ce qu'on va trouver. Mais je pense que la crise vient du fait que les grands hebdomadaires porteurs ont tous disparus ou vraiment baissés(pilote, tintin ,à suivre, coeur-vaillant, Pif, etc etc). Pour relancer la Bd il faudrait des sites en ligne, faciles d'accès et pas chers, qui permettraient chaque semaine de découvrir une nouvelle BD au moins jusqu'à la moitié de l'histoire et qui permettraient ainsi au lecteur qui veut connaître la fin d'acheter le livre directement sur le site ou en librairie. Puisqu'il n'y a plus les hebdomadaires pour attiser l'envie du lecteur et que la pub est trop chère pour les petits éditeurs, ma solution pourrait être une alternative convenable… enfin, je crois…

Bad_titi

12/06/2021 à 15:59

Il faudrait peut être penser à réformer le système d'édition/distribution pour se mettre en adéquation avec l'air du temps.
Là je ce je lis, ça me fait penser aux maisons de disque qui se sont laissé mourir car accrochées à leur vieux système de distribution de CD à l'heure d'internet Spotify et Deezer. Des modèles qui fonctionnent et qui s'adaptent aux règles du marché actuel ça existe.

-Je pense à Marion Montaigne qui à beaucoup teasé sa BD "tu mourras moins bête" sur son blog avec des extraits qui circulaient sur les réseaux sociaux. Grâce à cela, le passage sur le marché du livre physique ne pouvait se faire que dans les meilleures conditions.
-Je pense aux auteurs inconnus du grand publics, qui s'auto-editent mais savent ne pas griller les étapes.
1: e-book (le moins coûteux) pour jauger un peu le marché vers commencer à se faire une réputation.
2: projet ullule ou kickstarter pour faire financer l'impression d'un livre en tirage limité. Dans ce cas là c'est un modèle de précommande qui est utilisé, les donateurs sont en fait des clients/lecteurs.
De ce que j'ai vu qui marchait bien, c'était des extraits de planches qui étaient disponibles sur le site pour le teasing. J'ai même vu des auteurs romans qui pouvaient poster les 5 premiers chapitres en teasing pour attirer les lecteurs intéressés.

Au final, l'édition/distribution dans le système qu'on connait avec des gros volumes de vente, ne devient que l'étape finale si tout ce que j'ai cité précédemment à fonctionné. Cela n'empêche pas l'auteur de se faire un tirage limité en livre physique pour la publicité en salon.


Au final: ma pensée.
La force des gros éditeurs, c'est leurs moyen logistiques, leur tirages gros volumes et leur réseau de distribution. Il devraient se consacrer au repérage des "pépites" qui marchent d'abord sur le système précédemment décrit pour aider les auteurs à passer à un niveau plus gros.
La machine est déjà en marche.

Les auteurs dont le livre ou leur nom n'a pas encore atteint un bon niveau de renommée devraient éviter de vouloir tout de suite entrer dans le système grande distribution et devraient commencer petit. Car sur un marché à 5500 livres par an en grande, c'est forcément casse gueule. C'est un pari pour l'éditeur et une forte probabilité que l'objectif de rentabilité ne soit pas atteint s'il s'agit de gris volumes.

Si on est sur un modèle "petite entreprise deviendra grande" (là je parle pour les auteurs avec peu de renommée ou premier livre) le risque est plus limité que le modèle actuel que je comparerai au "modèle cinéma": on sort le livre en grande quantité, on distribue partout et il faut vendre pour atteindre le seuil rentable (là je parle pour les éditeurs, il faut déjà avoir une stabilité pour tenter des paris). Les paris, il en faut...mais ne tourner que sur des paris, c'est casse gueule.

Odrade

12/06/2021 à 18:35

Bonne analyse.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:44

Ce qui est exactement le point avec lequel vous n'êtes pas d'accord avec moi. Vous êtes d'un comique.

Bad_titi

13/06/2021 à 16:22

C'est juste une proposition de modèle économique différent que celui que vous avez décrit (plutôt orienté productiviste). Et je ne le décrirai pas comme comique.

Votre modèle est valable est s'adapte très bien pour les grosses structures. Mais souvent avant d'être intégré dans un modèle économique de grosses structures, les petits auteurs/ petits éditeurs préférerons limiter les risques avec un modèle économique plus artisanal.

Ce que je décrit comme casse gueule c'est de vouloir tout de suite viser la lune alors que l'auteur n'a pas de renommée ou fait ses preuves. C'est un pari risqué pour l'éditeur comme pour l'auteur.

Seulement des auteurs qui n'ont pas un seuil de renommée suffisant ou qui n'ont pas envie de sortir des séries de 50 tomes pour atteindre un seuil de rentabilité auront intérêt à tester si leur oeuvre "prend déjà la sauce" sur un public réduit et ensuite voir s'il y a un intérêt à diffuser plus largement. Si ça fonctionne sur un marché réduit, c'est bon signe...les gros éditeurs ont des services dont le travail est de repérer les pépites qui marchent pour passer sur un modèle économique en volume.

Les grosses industries utilisent le même modèle économique en rachetant les petites startup prometteuses. Mais j'ai rarement vu une startup ayant vocation à démarrer "gros" immédiatement tenir longtemps de façon pérenne.

John Smith

22/06/2021 à 19:25

Eh bien, sachez que c'est exactement ainsi que fonctionne le modèle productiviste. On ne devient pas gros et important autrement. Mais d'une manière générale, je parlais de réussir en tant qu'artiste. Et ce que j'ai expliqué à Odrade tient pour n'importe quel petit artiste qui veut gagner sa vie avec son art. Au début, on ne compte pas ses heures et on oublie l'idée de s'en mettre un maximum dans les poches, comme pour n'importe quelle personne qui veut lancer sa propre activité commerciale. La qualité du travail vient avec la patience et l'expérience, donc une pratique continue de son art. Et 35h/semaine, c'est loin d'être le minimum pour y parvenir. 35h/semaine, c'est la semaine de travail pour les gens qui n'ont d'autres ambitions que d'être bien sans trop se galérer.

Et en France c'est difficile de grossir, parce que l'Etat fait tout pour protéger les gros déjà présent sur les marchés et leur éviter la concurrence. La France n'aime pas les modèles concurrentiels, elle préfère les modèles monopolistiques de type soviétique. Et ça coûte cher aux producteurs et consommateurs ce type de modèles.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Pour les jeunes, la rentrée littéraire “n'a pas grand intérêt”

Moteur financier largement épaulé par les prix remis durant l’automne, la rentrée littéraire pèse lourd dans les finances de ses participants — les maisons de littérature blanche. Avec près de 500 romans publiés durant la période, l'attention est plus importante, et la période propice pour vendre. A condition que le public réponde présent.

18/09/2021, 16:37

ActuaLitté

Éditeurs et auteurs se partageront 26,7 millions € de photocopies

26,742 millions €, c’est le montant de la cagnotte que le Centre français d’exploitation du droit de copie va répartir entre éditeurs et auteurs. Il s’agit là des montants perçus auprès des établissements d’enseignement, entreprises ou administrations autorisées à photocopier des œuvres. En tout, 76.285 œuvres sont concernées.

16/09/2021, 14:04

ActuaLitté

OPA : Vivendi lancé dans l'absorption complète de Lagardère

Amber Capital et Vivendi ont décidé de s’entendre sur les actions du premier, que le second a manifesté l'envie de racheter. En somme, Vivendi, selon le communiqué diffusé ce jour, reprendrait les 25,3 millions d’actions d’Amber, soit 17,93 % du capital, sur la base de 24,10 € par action. Ce qui, avec un bref calcul mental, permet de mesurer la somme qu’il faudrait demander à son banquier. Lequel pourrait sourire, quand on ne s’appelle pas Vincent Bolloré…

15/09/2021, 20:09

ActuaLitté

Croissance du livre audio en Turquie : l'éditeur ABP Publishing en croissance

Éditeur de livres audio et numériques, ABP Publishing propose des ouvrages dans le monde entier, avec une centaine d’audiolivres édités chaque année. La structure diffuse également ses résultats intermédiaires du premier semestre 2021. Une tendance ? La croissance.

15/09/2021, 11:24

ActuaLitté

Le SNE se dote d'une société pour organiser le Festival du Livre de Paris

Maintenant que le futur projet événementiel du Syndicat national de l’édition a un directeur, il lui fallait bien une structure. Ainsi, une assemblée générale est prévue ce 30 septembre pour adopter la constitution de ladite société. Une Société anonyme, à Directoire et Conseil de Surveillance, pour l’heure baptisée FL Paris. F...L, F...L, F...L, comme la tour ?

14/09/2021, 15:39

ActuaLitté

Amazon : nouvelle politique salariale au Canada et embauches massives

Amazon continue son expansion et souhaite se rendre attractive. La preuve au Canada : le géant du commerce électronique annonce augmenter le salaire des travailleurs « de la première ligne » jusqu’à 21,65 $ l’heure, et prévoit d’embaucher 15.000 personnes supplémentaires. L’entreprise dirigée par Andy Jassy a besoin de main-d’œuvre pour soutenir son développement et profiter à plein de l’essor des achats en ligne.

14/09/2021, 12:11

ActuaLitté

Le manga représente 5,1 % des ventes de livres en librairies, sur 2021

Nous évoquions hier les ventes de mangas qui connaissent depuis le début de l’année des poussées de fièvre fulgurante. Évidemment, l’incidence du Pass culture destiné aux jeunes de 18 ans n’y est pas étranger. Mais la tendance en librairies mérite un coup d’œil prolongé.

14/09/2021, 10:21

ActuaLitté

Covid : Amazon devenu libraire officiel des conspirationnistes

Les efforts d’Amazon pour lutter contre les infox et autres produits miracles anti-coronavirus n’auront pas duré. En février 2020, le cybermarchand nettoyait ses étals, à mesure que la pandémie grandissait, mais depuis, le mouvement des antivax a fleuri. Et les articles faisant la promotion de produits de désinformation massive sont revenus à la charge. Voilà le nouveau combat de la sénatrice Elizabeth Warren…

13/09/2021, 13:55

ActuaLitté

Créativité et résilience, maitres mots des éditeurs espagnols

Organisé depuis six ans à Barcelone, le Forum Edita rassemble des professionnels du livre, mais également politiques et universitaires espagnols. Cette édition, qui s’est tenue les 6 et 7 septembre, aura mis en évidence la nécessité pour le monde de l’édition de s’adapter aux nouvelles problématiques : en clair, d'accélérer la transition technologique du secteur.

 

08/09/2021, 11:41

ActuaLitté

Auzou touche du bois en rachetant les Jouets libres

Le Groupe AUZOU fait l'acquisition de la marque Les Jouets Libres, entreprise française de jeux et jouets en bois fabriqués en France. Les Jouets Libres est une maison familiale dirigée par Julien Guichard spécialisée dans le jouet pour enfant, notamment en bois et les jeux évolutifs. La marque possède tous les atouts et les valeurs pour rejoindre AUZOU : un made in France très qualitatif, des jouets intelligents et 100% jeunesse, et un véritable soin porté au développement de l'enfant par le jeu et la création.

07/09/2021, 15:46

ActuaLitté

 Bolloré a préservé l'intégrité de Hachette Livre, estime Arnaud Lagardère

Interview-fleuve, accordée par le nouveau PDG de Lagardère, Arnaud, au JDD, qui tente le périlleux exercice de rassurer tout un chacun. Alors que le groupe semble passablement ballotté, le patron passe au crible les volets financiers, aussi bien que structurels. Et bien entendu, Hachette Livre n’est jamais loin, même si, à cette heure, tout rapprochement avec Editis, que possède Vincent Bolloré, n’est pas annoncé. 

06/09/2021, 14:15

ActuaLitté

Pour sa première rentrée à l'école, Loup bat des records de ventes

Dernière publication d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier, Le Loup qui voulait aller à l’école accompagne les écoliers pour la rentrée. En librairies depuis le 20 août, l’ouvrage vient de réaliser un démarrage, cartable sur le dos, sur les chapeaux de roue : plus de 10.000 exemplaires, en l’espace d’une dizaine de jours. Qui s’ajoute aux 7,5 millions d’exemplaires écoulés depuis la création en 2009 du personnage.

03/09/2021, 15:28

ActuaLitté

Bernard Arnault quitte Lagardère pour... Lagardère

Ce 1er septembre, le groupe français Lagardère a annoncé que Financière Agache, holding détenue par la famille de Bernard Arnault, venait de renoncer à l’intégralité de ses parts dans Lagardère Capital, soit 27 % du total. Cet accord stipule qu’il recevra en échange des actions de Lagardère SA, société mère des sociétés d’édition regroupées sous le pôle Hachette Livre, et de plusieurs entités médiatiques — la radio Europe 1, Le Journal du Dimanche et le magazine Paris Match

02/09/2021, 14:23

ActuaLitté

Le patron de Penguin Random House, Markus Dohle, est heureux. Très heureux.

Il est beau et souriant, ce cher Markus, à la tête du plus gros groupe d’édition littéraire au monde. Et il peut sourire plus largement encore, après que la maison-mère Bertelsmann a fait part des résultats du premier semestre 2021. Une paille, une bagatelle — on n’en fera pas un massacre —, mais ce sont 8,69 milliards € de chiffre d’affaires que l’entreprise enregistre. Et ce, avec 10,7 % de hausse, en regard du T1 2020.

31/08/2021, 16:26

ActuaLitté

Historiciser le mal : l'édition critique de Mein Kampf suscite l'intérêt

Réalisée en marchant sur des œufs, l’édition critique de Mein Kampf parue chez Fayard en mai dernier est restée volontairement discrète. Tout était encadré au plus près, pour limiter l’accès – 100 € prix public, nécessité de solliciter l’éditeur pour disposer d’un exemplaire, etc. Après trois mois de mise en vente, il semble que le livre ait tout de même connu un certain succès commercial.

26/08/2021, 15:13

ActuaLitté

Le variant Delta profite à l'ebook, deplorent les librairies américaines

Avec la rentrée scolaire, et les retours de vacances plus globalement, le variant Delta du coronavirus provoque des sueurs froides. Aux États-Unis, les dernières études indiqueraient que les cas d’enfants positifs hospitalisés seraient en hausse, avec des risques de symptômes persistants. Une tension qui se refléterait dans les habitudes de consommations des Américains, estime l’American Booksellers Association.

26/08/2021, 10:44

ActuaLitté

Lorsqu’Internet s’arrache des épreuves non-corrigées 

Des exemplaires gratuits des livres à paraître, communément appelés « épreuves non-corrigées », sont souvent envoyés par les maisons d’édition. Ils arrivent alors entre les mains de critiques, de libraires et, plus récemment, de personnalités ou d’influenceurs. Avec un double objectif promotionnel et pratique, ces versions permettent de découvrir un roman en amont, mais aussi de susciter l'enthousiasme. Or, ces livres n’ont pas vocation à être vendus, parce qu'inachevés. Pourtant, les sites de revente sont devenus une mine d'or, avec des trouvailles au prix parfois exorbitant…

21/08/2021, 08:56

ActuaLitté

USA : Hachette s'offre l'un des plus gros éditeurs indépendants 

La filiale américaine du groupe Hachette Livre n'a pas tout de suite donné le montant, mais le principe du rachat de Workman Publishing est acté. Le directeur général de Hachette Book Group, Michael PIersch indique d’ailleurs qu’il s’agit du plus important investissement depuis huit ans. Et le plus gros achat pour Hachette Livre, depuis la création de Hachette Book Group, voilà quinze ans. D’accord, mais Workman Publishing, qu’est-ce donc ?

16/08/2021, 18:42

ActuaLitté

Grèce : l'économie du livre se redresse en 2021

Les défis sont plus légion qu’une faction de hoplites, mais l’industrie du livre en Grèce fait front. Plusieurs facteurs interviennent, pour expliquer une sensible embellie, tant du côté des professionnels que de celui des lecteurs. Tous deux accompagnés par de réelles avancées au niveau des politiques publiques. En somme, le marché se porte bien.

16/08/2021, 14:48

ActuaLitté

Netflix France recrute dans l'édition 

L’offre d’emploi n’est pas complètement passée inaperçue, puisque 147 prétendants – depuis Linkedin – attendent déjà. D’autant que Netflix France affiche clairement la couleur, pas le salaire toutefois. Travailler pour la filiale française, installée à Londres, de la plateforme de streaming, tentant ?

13/08/2021, 09:41

ActuaLitté

HarperCollins : l’édition, pilier de la croissance

HarperCollins, le groupe américain, a annoncé une croissance de 19 % des revenus au cours de l'année fiscale 2021, ainsi que des bénéfices en hausse de 42 %. Les revenus se sont élevés à 9,36 milliards de dollars, une augmentation de 4 % par rapport à l’année précédente. Parmi les différents pans de l’entreprise, l'édition a eu son rôle à jouer, avec une croissance du chiffre d'affaires de 19 %.

10/08/2021, 12:49

ActuaLitté

Bertlelsmann associe Gruner + Jahr et RTL Group

RTL Group, le diffuseur européen, a annoncé vendredi que son unité allemande s’apprêtait à faire l’acquisition de la maison d'édition Gruner + Jahr – déjà propriété de la maison mère, Bertelsmann, depuis 2014. Une fusion destinée à former un nouveau « champion cross-média », dans les domaines de la télévision, du streaming, des magazines, de la radio et du numérique. Le tout pour 230 millions d’euros.

07/08/2021, 07:59

ActuaLitté

Château-Thierry : encore 220 000 € pour restaurer la maison natale de La Fontaine 

Le 8 juillet 2021, la Fondation du patrimoine et la Ville de Château-Thierry lançaient une collecte de dons pour restaurer la maison natale du grand fabuliste français, Jean de La Fontaine. Parallèlement à cette collecte publique, d'autres financeurs entrent en jeu.

03/08/2021, 17:01

ActuaLitté

Malgré la crise sanitaire, des résultats en hausse pour RELX

Le groupe d'édition RELX (auparavant Reed Elsevier), spécialisé dans les ouvrages et services scientifiques et techniques, mais également organisateur de salons et foires professionnelles, affiche un chiffre d'affaires en légère hausse pour la première partie de l'année 2021, à 3,394 milliards £ (+ 4 % par rapport à la même période de 2020). 

02/08/2021, 16:02

ActuaLitté

Des chiffres décevants pour Amazon 

Malgré une nouvelle forte hausse de ses bénéfices net au deuxième trimestre — 7,8 milliards de dollars, soit une croissance de 48 % par rapport à l’année dernière —, le chiffre d’affaires ne correspond pas aux attentes, portées par le marché sur les chiffres du géant américain.

31/07/2021, 08:22

ActuaLitté

Editis : 372 millions € de chiffre d'affaires sur le premier semestre 2021

Vivendi est heureux : 8,2 milliards € de chiffre d’affaires pour le premier semestre 2021, soit 11,9 % de mieux, en regard du S1 de 2020. Le tout avec un résultat net ajusté de 724 millions d’euros, en progression de 24,1 %. Pour le groupe Editis, c’est un résultat en hausse de 10 millions € contre une perte de 21 millions € l’an passé.

29/07/2021, 12:12

ActuaLitté

France : un premier semestre d'exception pour Hachette Livre

Chahuté par de possibles contrariétés juridiques, le groupe Lagardère garde le moral. Les résultats du premier semestre 2021 diffusés ce 26 juillet indiquent que le volet éditorial, Hachette Livre, est définitivement l’élément majeur de la structure, avec une croissance de 18,7 %. Au global, le chiffre d’affaires de 2,076 milliards € présente toutefois une évolution de 5 %, avec une perte de 117 millions €, contre 397 millions € en 2020 sur la même période.

27/07/2021, 10:23

ActuaLitté

Manga : les ventes de Tokyo Revengers explosent, 32 millions d'exemplaires

Publiée par Kodansha, qui édite aussi la célèbre saga de L'Attaque des Titans, la série de mangas Tokyo Revengers, du mangaka japonais Ken Wakui (traduit par Aurélien Estager), tend à devenir l'un des mangas les plus en vogue de 2021. Depuis la sortie de son animé, en avril dernier, elle voit ses ventes exploser. D'après Manga news, environ 20 millions d'exemplaires étaient en circulation au début de juin dernier alors que 32 millions d'exemplaires sont aujourd'hui écoulés.  

23/07/2021, 12:08

ActuaLitté

Les meilleures ventes des livres : Demon Slayer fait l'unanimité

Avec le concours de notre partenaire Edistat, ActuaLitté propose chaque semaine de découvrir les meilleures ventes de livres (semaine 28, juillet 2021). Un double classement qui cherche du côté des librairies, mais également à travers le marché global, quels titres, tous genres confondus, ont fait le bonheur des lecteurs.

23/07/2021, 10:31

ActuaLitté

Scribd, pionnier de la lecture streaming et abonnement, bientôt coté en Bourse ?

Société pionnière de la lecture sur abonnement, au départ simple site d'hébergement de fichiers textes, Scribd pourrait bientôt être cotée en Bourse. Des rumeurs persistantes font état de ce projet, à peine démenties par le cofondateur de la plateforme.

20/07/2021, 16:45

ActuaLitté

Editis / Hachette : l'autorité de la concurrence piquée dans sa curiosité

Rien que du très prévisible, mais en cette période, le moindre bruissement devient rafale : BFM affirme que l’autorité de la concurrence s’intéressera prochainement à la prise de participation de Vincent Bolloré dans le groupe Lagardère. À travers Vivendi, le milliardaire qui détient Editis aiguiserait la curiosité du gendarme. Mais qu’en est-il réellement ?

19/07/2021, 09:30

ActuaLitté

Scolaire : Mondadori officialise l’acquisition de De Agostini Editore

La tenue de négociations avait été communiquée au début du mois de juillet, mais l'annonce officielle a été faite le 12 juillet 2021. Mondadori a signé un contrat avec De Agostini Editore pour l'acquisition de 100% de De Agostini Scuola Spa. Objectif affiché : devenir leader dans le secteur scolaire.

15/07/2021, 11:43

ActuaLitté

États-Unis : bandes dessinées et romans graphiques ont profité de la pandémie

Depuis 2013, ICv2 et Comichron, sites spécialisés respectivement dirigés par Milton Griepp et John Jackson, réalisent conjointement des études concernant les ventes de bandes dessinées et de romans graphiques. Leur analyse porte chaque année sur les bandes dessinées périodiques, les romans graphiques et les ventes numériques en téléchargement. Et celle de 2020 a mis en évidence l’explosion des ventes durant la pandémie, aux États-Unis et au Canada. 

15/07/2021, 11:20

ActuaLitté

Anime Tube : une offre légale sans contenu ni soutien ?

Cesser le piratage pour construire une offre légale : Anime Tube avait pris le pli d’une réorientation, en s’appuyant sur le crowdfunding. Avec plus de 111.000 $ récoltés des donateurs, le projet voguait vers des cieux cléments. Sauf qu’un conflit vient de surgir, et qu’un des gros investisseurs hors financement participatif s’est désisté…

13/07/2021, 14:36

ActuaLitté

Un accord sur le télétravail finalement signé pour le groupe Editis

Des mois de négociations, pour aboutir finalement à un « accord relatif au télétravail au sein d’Editis ». Les organisations syndicales représentatives et le secrétaire général, Jean Spiri, sont parvenus à s’entendre sur les conditions de cette mise en place de ce cadre légal. Qui laisse chez certains un goût d’inachevé, sans rien de poétique.

12/07/2021, 09:39

ActuaLitté

Mondadori prêt à devenir leader du secteur scolaire italien

Le Groupe communique qu'un processus de négociation est en cours pour l'acquisition de 100% de De Agostini Scuola S.p.A., une société opérant dans le secteur des manuels scolaires. L’opération pourrait causer une reconfiguration des parts de marché dans le secteur scolaire en Italie. 

09/07/2021, 12:32

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Grèves renconduites en bibliothèques contre le Pass sanitaire

Les mouvements de grève se suivent et se rassemblent et se ressemblent, en bibliothèques. Le syndicat SUD Collectivités Territoriales Brest Métropole a diffusé ce 18 septembre un tract invitant à un débrayage ce 22 septembre à 12 h 30. Il interviendra cette fois-ci devant la médiathèque Jo-Fourn-Europe. Avec une nouvelle séance de lectures d’histoire pour enfants, débutée la semaine dernière à Bellevue. 

18/09/2021, 11:11

ActuaLitté

L'idée : vendre le livre de Zemmour, reverser l'argent en aide aux réfugiés

Avant même les premiers temps de ce livre, les commentateurs aiguisent leurs couteaux : manifeste politique – comme l'avait prétexté son éditeur sans en avoir pris connaissance ? Plaidoyer électoral ? Ou encore tout autre chose ? Depuis le divorce d’avec sa maison d’édition, Éric Zemmour a pris en charge la publication de son ouvrage, La France n’a pas dit son dernier mot. Vendre ou ne pas être vendu, telle est la question d’une libraire qui a tranché, d’une manière bien particulière.

18/09/2021, 10:44

ActuaLitté

ALCA Nouvelle-Aquitaine met en place un incubateur de l'édition

Pour mener à bien le rôle de valorisation et de soutien des professionnels que s'est donné ALCA, l'agence culturelle souhaite proposer un « incubateur des éditeurs et des éditrices ». Cet accompagnement à la structuration des entreprises qui se veut nouveau, est dédié aux porteurs de projets dans la phase de création de leur structure éditoriale. 

17/09/2021, 16:08

ActuaLitté

Un éditeur d'Ariège accusé de liens avec le djihadisme : Darmanin intervient

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a lancé la procédure de dissolution de « Nawa », une maison d’édition basée en Ariège. Motif : la diffusion de « plusieurs ouvrages légitimant le djihad ». « Sa ligne éditoriale est clairement anti-universaliste et en contestation directe des valeurs occidentales. Elle a diffusé plusieurs ouvrages légitimant le jihad », précise l’AFP qui a interrogé l’entourage du ministre.

17/09/2021, 16:06

ActuaLitté

Sorbonne Université inaugure sa bibliothèque numérique en accès libre

Après la Jubilothèque qui avait été mise en place en 2006, une nouvelle bibliothèque numérique patrimoniale de Sorbonne Université prend la relève, SorbonNum. Cette bibliothèque est dédiée aux sciences dite dures, à la medecine et aux aux sciences humaines. Déjà 1 800 documents disponibles pour les étudiants, les chercheurs, mais également le grand public.

17/09/2021, 15:42

ActuaLitté

Cannabis : “La prohibition a lamentablement échoué” 

Amplement critiqué pour ses positions sur la dépénalisation de drogues – au point d’être déchu de la citoyenneté d’honneur accordée par la ville de Vérone – Roberto Saviano en appelle une fois de plus à la réflexion. Dans les colonnes du Corriere della Sera, il demande un référendum, toujours avec les mêmes arguments : soustraire aux organisations mafieuses des millions d’euros issus de ce commerce…

17/09/2021, 11:29

ActuaLitté

Brésil : un atelier pour permettre aux autochtones de publier leurs histoires

Dans l’atelier KMÃNÃÑ HÊSUKA (« Fabriquer des livres »), les Xakriabá, peuple amérindien du centre du Brésil, ont appris les étapes du processus de publication afin de créer leurs propres publications. L’objectif : transmettre à travers l’écrit et diffuser à travers le livre, une voix autochtone. Cinq livres sortiront cette année à la suite du projet. Les sujets comprennent des chants de cérémonie, l’histoire orale, les techniques de travail du bois, et une biographie de l'un des principaux dirigeants de Xakriabá.

 

17/09/2021, 11:06

ActuaLitté

Frais de port : les librairies appelées en renfort contre le lobbying d'Amazon

Déposée le 15 juin à l’Assemblée nationale et renvoyée à la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation, la proposition de loi adoptée au Sénat concernant les frais de port — entre autres — est portée par Aurore Bergé. Les premiers échanges interviendront à la Chambre d'ici une dizaine de jours. Or, ce texte, 4253, qui vise « à améliorer l’économie du livre et à renforcer l’équité et la confiance entre ses acteurs », fait l’objet de vives négociations en coulisses.

17/09/2021, 10:14

ActuaLitté

Pass sanitaire : “Le rôle social des bibliothèques est désavoué”

L’enquête auprès des personnels de bibliothèques qu’a initiée l’ABF a rencontré un certain succès. Si l’on compte près 20.000 agents publics dans les établissements, ils étaient plus de 1445 à avoir répondu en moins de 24 heures. Les données collectées confortent les premières analyses que nous communiquions hier. La présidente de l’Association des bibliothécaires de France, Alice Bernard, en tire elle-même quelques conclusions.

17/09/2021, 10:02

ActuaLitté

HarperCollins lance une intitiative pour soutenir les librairies indépendantes

La maison d’édition HarperCollins lance « Indie Initiative » (Initiative indépendante), pour soutenir les librairies indépendantes du Royaume-Uni. Cette campagne, qui comprendra quatre volets, est conçue pour aider les libraires nouveaux et indépendants dans l’industrie. Des avantages supplémentaires pour renforcer les ventes dans le secteur indépendant seront également offerts par la filiale anglo-saxonne.

 

 

16/09/2021, 16:38

ActuaLitté

Marie Fradette, directrice littéraire de la collection Romans aux éditions D'eux

Les éditions D’Eux (Québec) annoncent la venue de Marie Fradette comme directrice littéraire de leur nouvelle collection Romans. « Marie étudie, lit, analyse, critique et enseigne la littérature jeunesse à l’université Laval et à l’UQTR depuis une vingtaine d’années. Du roman au théâtre en passant par la poésie, elle s’intéresse à toutes les formes, fouille les nouveautés comme les classiques, reste à l’affût de ce milieu qui bouge vite et continuellement », indique la maison avec malice.

16/09/2021, 15:31

ActuaLitté

Boxeur, éditeur d'Easton Ellis, Carver ou DeLillo : Naples pleure une légende

Tullio Pironti n’est certainement pas l’éditeur italien le plus réputé en dehors des frontières. Originaire de Naples, issu d’une famille de libraires, il fut boxeur dans son jeune âge — 50 matches dans la catégorie des poids welters et sélectionné en équipe nationale. Il devint par la suite éditeur et propriétaire de la librairie historique Piazza Dante à Naples : un symbole de la vie culturelle dans le centre de la cité…

16/09/2021, 15:19

ActuaLitté

Un Webinaire sur l'histoire des bibliothèques en prison

Normandie Livre & Lecture organise le jeudi 25 novembre à 10h un webinaire autour de l’histoire des bibliothèques de prisons, de la Libération au début des années 80. 

16/09/2021, 15:09

ActuaLitté

Dilicom / Cyber Scribe : après la prise d'otage, les éditeurs “couteau sous la gorge”

La situation entre Cyber Scribe et Dilicom a définitivement viré à l’eau de boudin. « Et nous, petits éditeurs, ça nous met dans la merde, ce chantage pur et simple », s’agace une structure auprès de ActuaLitté. Il est vrai que depuis janvier dernier, la guerre des nerfs avait atteint son paroxysme… avant que Dilicom ne hisse un drapeau blanc. Une trêve de courte durée, comme le montre un récent email adressé aux éditeurs… David et Goliath, le retour.

16/09/2021, 11:58

ActuaLitté

Un prix spécial pour “la bibliothécaire favorite des États-Unis”

La National Book Foundation a annoncé le 8 septembre un prix spécial décerné à Nancy Pearl, pour service exceptionnel à la communauté littéraire américaine. Bibliothécaire de renom et ancienne directrice exécutive du Washington Center for the Book de Seattle, elle recevra son prix honorifique lors de la 72e cérémonie des National Book Awards, ce 17 novembre. C’est Ron Charles du Washington Post qui lui remettra son prix.

 

16/09/2021, 11:56

ActuaLitté

Rassemblement de l'édition indépendante internationale à Pampelune

Les Assises internationales de l’édition indépendante auront lieu cette année du 23 au 26 novembre. Organisées par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et l’Association des éditeurs indépendants de Navarre (EDITARGI), elles sont un des rassemblements importants de l’édition indépendante annuelle. Réunissant des actrices et acteurs de tous les continents, elles permettent notamment chaque année d’établir collectivement un portrait de l’édition indépendante mondiale.

16/09/2021, 11:03

ActuaLitté

Baisse de fréquentation, incivilités : l'opposition des bibliothécaires au Pass sanitaire 

Un sondage mis en ligne ce 15 septembre par l’Association des bibliothécaires de France visait à répondre aux sollicitations, nombreuses et diverses. En l’espace de quelques heures, plus de 700 réponses sont parvenues. Évidemment, le sujet central est celui du Pass sanitaire et du contrôle des usagers à l’entrée des établissements. Épineux et plutôt intéressant, pour dépasser le clivage pour ou contre : un véritable instantané des ressentis terrains…

16/09/2021, 10:15

ActuaLitté

Directrice générale de Points : Cécile Boyer-Runge d'Editis à Seuil, destin connu 

ActuaLitté avait appris en avril dernier que Cécile Boyer-Runge avait quitté le groupe Editis : ancienne présidente de Robert Laffont, nommé en 2020, elle était passée secrétaire générale du groupe. Mais des projets personnels l’appelaient vers d’autres horizons. Il s’agit d’intégrer le groupe Média Participations, propriétaire de Seuil-La Martinière.

15/09/2021, 17:11

ActuaLitté

Les Immortels : une librairie située Quai de Conti pour l'Institut de France

Elle est installée à l’adresse du Quai de Conti où se trouve l’Académie française, et rejoint donc la bibliothèque Mazarine : en hommage à ses prestigieux voisins, elle est baptisée Les Immortels. Car elle partage avec eux des origines anciennes : une époque où les échoppes de libraires siégeaient en majesté. L’institut de France a désormais sa librairie, et son chancelier, Xavier Darcos, ne peut que s’en féliciter…

15/09/2021, 15:49

ActuaLitté

Une nouvelle histoire de Tennessee Williams publiée pour la première fois

Une œuvre de 1952 de l’auteur d’Un Tramway nommé désir (traduit par Pierre Laville aux éditions Robert Laffont), Tennessee Williams, a été retrouvée dans les archives de l’Université de Yale. Publié pour la première fois cette semaine dans le Strand Magazine, The Summer Woman se déroule en Italie, pays d’adoption du grand dramaturge tourmenté. Un universitaire américain revient à Rome régulièrement poursuivre une relation avec une Italienne et vit la montée de l’hostilité envers les Américains.

 

 

15/09/2021, 15:34

ActuaLitté

Wikipédia décliné en un sérieux jeu de société encyclopédique

Le partage de la connaissance et l’enrichissement collectif dudit savoir fondent les piliers du projet Wikipédia. L’encyclopédie participative, libre et ouverte, s’articule sur trois missions, déclinant son identité. Et après les livres imprimant les articles de l’encyclopédie, une nouvelle déclinaison s’en vient : le jeu de société Wikipédia.

15/09/2021, 13:34

ActuaLitté

Le Costa Rica instaure la lecture comme un droit essentiel dans la loi

Le président Carlos Alvarado vient de ratifier un texte visant la promotion de la lecture, des livres et des bibliothèques pour le Costa Rica. Une nouvelle démonstration du chef de l’État, convaincu d’un nécessaire engagement des pouvoirs publics dans la vie des citoyens. Et puis, celui qui revendiquait Ernest Hemingway dans ses influences (avec Pink Floyd !) devait bien intervenir pour favoriser la lecture.

15/09/2021, 11:47

ActuaLitté

Manuels scolaires : une entreprise “massive et stupéfiante” de contrefaçon

Ô cruelle virevolte du sort taquin : en mars 2017, plusieurs gros éditeurs scolaires d’Amérique décidaient d’une union sacrée avec les distributeurs, pour lutter contre le piratage et la contrefaçon. Parmi ces acteurs, Pearson, côté édition, Chegg, côté distribution. Quatre ans plus tard, l’éditeur se retourne contre le distributeur, accusé de violation « massive » du droit d’auteur. Vous avez dit ironie ? 

15/09/2021, 10:53

ActuaLitté

Premier prix Goncourt, orignaire de Martinique, pas de bibliothèque pour René Maran

Mort en mai 1960, René Maran avait obtenu le prix Goncourt en 1921 avec Batouala, sous-titré alors « véritable roman nègre ». Un scandale alors, un succès pour Albin Michel son éditeur — qui a choisi de rééditer l’ouvrage, préfacé par Amin Maalouf. Mais la presse, vindicative et peu en phase, y voit la victoire d’un noir qui pour la première fois était en lice pour le Goncourt. Étonnamment, l’hommage prévu à Bacalan (Gironde), a lui aussi pris le large…

15/09/2021, 10:17

ActuaLitté

L'écrivain Édouard Limonov vengé par la Cour européenne des Droits de l'Homme 

Edouard Limonov, de son véritable nom Edouard Veniaminovitch Savenko, était un auteur russe, et membre fondateur du Parti national bolchevik. Dirigeant d’une coalition faîtière rassemblant l’opposition, il est décédé en mars 2020. La Cour européenne des Droits de l’Homme vient de lui rendre justice, en condamnant la Russie. En 2005, le pays avait décidé de dissoudre l’organisation de Savenko, et de faire taire l’opposition par conséquent…

14/09/2021, 16:15

ActuaLitté

Le poète et dramaturge Michel Garneau décédé à 82 ans

Le poète et dramaturge Michel Garneau est décédé ce lundi à l’âge de 82 ans dans la ville de Magog au Québec, a annoncé son éditeur, L’Oie de Cravan. Poète d’abord, puis dramaturge auteur d’une vingtaine de pièces, mais également homme de radio, il aura notamment inscrit l’art de l’improvisation au cœur de son œuvre théâtrale.

14/09/2021, 16:06

ActuaLitté

Certificat Covid : le pass vaccinal obligatoire dans les bibliothèque de Suisse

Dès le 13 septembre 2021, suite à la décision des autorités fédérales, un certificat Covid (vaccination, maladie Covid-19 guérie ou test PCR ou antigénique négatif) et une pièce d'identité sont demandés à l'entrée des établissements du pays. Les quatre sites de la Bibliothèque de Genève diffusent un message commun pour alerter leurs usagers. 

14/09/2021, 15:03

ActuaLitté

Une correctrice aux Prud'Hommes pour obtenir la requalification de son emploi

Ce 16 septembre, le Conseil des Prud’Hommes devra trancher dans une affaire qui oppose les éditions Robert Laffont à une correctrice. Selon les informations communiquées par la CGT Livre, cette dernière aurait travaillé de nombreuses années sous le statut d’autoentrepreneur. Or, la convention collective dans sa célèbre Annexe IV impose un salariat.

14/09/2021, 14:45

ActuaLitté

De l'italien au monde : le Salon de Turin pour la traduction

Le Salon international du livre de Turin consacre un événement numérique aux traducteurs de l’italien. Il se tiendra le 24 septembre 2021 de 16 h à 20 h en ligne sur la plateforme numérique SalTo +. « La traduction est le système circulatoire de la littérature mondiale », affirme Susan Sontag. Et son importance est bien reconnue par le Salon international du livre de Turin, comme le rappelle le communiqué de presse.

14/09/2021, 10:25

ActuaLitté

À nous la terre ! Les auteurs engagés “pour demain” avec le WWF

Neuf plumes contemporaines, françaises et étrangères joignent leurs voix pour témoigner de leur amour de la nature. Les bénéfices de ce livre caritatif au contenu inédit en poche seront intégralement reversés à WWF France. Catherine Cusset, Erri De Luca, Jean-Baptiste Del Amo, Sonja Delzongle, Luc Lang, Carole Martinez, Ron Rash, Jean-Christophe Rufin, Monica Sabolo, le tout préfacé par Isabelle Autissier : À nous la Terre marque l’engagement de ces auteurs « pour demain ».

13/09/2021, 17:35

ActuaLitté

Des Moomins au Hobbit : Tove Jansson, illustratrice de génie

Décrit avec force de détails comme savait si bien le faire l’auteur du Seigneur des Anneaux, et avant Peter Jackson, les Hobbits de la Comté ont été représentés par la dessinatrice, Tove Jansson, entre 1962 et 1973. La dessinatrice qui fut avant tout réputée pour ses Moomins – personnages pour enfants connus internationalement – eut l'envie de basculer du côté de l'Anneau de pouvoir...

13/09/2021, 17:19

ActuaLitté

Librairies : vendre plutôt des mangas pour la rentrée littéraire ?

Rentrée littéraire rime avec abondance de biens à proposer en librairie. Mais cette année, les libraires ne trouvent pas spécialement de gros moteurs de vente pour accompagner la disparition automnale de chlorophylle. Mais si les feuilles passent donc du vert au rouge, les résultats de vente demeurent bons. Et même en belle progression en regard de l’année Covid 2020 ou 2019. 

13/09/2021, 16:10

ActuaLitté

Les Presses de la Renaissance deviennent une collection de Plon

Créé en 1997, Les Presses de la Renaissance se sont attelés à proposer des livres « pour construire l’homme », répondant aux questionnements humains et à la quête de sens. La maison d'édition se transforme et devient une collection au sein des éditions Plon. C'est Valérie Rossellini qui prend la tête de cette nouvelle aventure qui offrira un premier catalogue de 11 auteurs, dont Valérie Rossellini elle-même.

13/09/2021, 16:02

ActuaLitté

Roselyne Bachelot : le syndicalisme à géométrie variable 

« Ça ne compte pas, pour les artistes, les syndicats. » Cette sortie de piste option dérapage incontrôlé de la ministre de la Culture n’était pas passée inaperçue. À l’antenne de France Culture, Roselyne Bachelot indiquait passer son « temps à recevoir des gens ». Des gens. Pas des syndicats, parce que… probablement qu’elle préférerait des voyages en mer de Chine ?

13/09/2021, 15:07

ActuaLitté

Après Giono, Proust : la tournée littéraire d'Emmanuel Macron

Le président de la République s’offre une promenade à travers le territoire, avec quelques grandes bouffées de littérature. La semaine passée, il avait rencontré la fille de Jean Giono, à Manosque. « Je dois beaucoup à Giono », assurait Emmanuel Macron dans Le Point. Mais la suite des événements sera plus classique encore, avec un retour à la mère des madeleines : Proust.

13/09/2021, 12:41

ActuaLitté

Bibliothèques : “refuser l’entrée aux enfants de 12 ans”, le Pass sanitaire fait rage

Depuis le 9 août, le seuil de 50 personnes a été abrogé, impliquant une vérification du Pass sanitaire dès le premier entrant dans un établissement recevant du public. Et dans les rangs des bibliothécaires, les voix continuant de protester contre cette mesure de contrôle s’unissent. Les appels à la grève se répandent sur tout le territoire, depuis la capitale jusqu’à, récemment, la ville de Nantes.

13/09/2021, 10:36