#Auteurs

BD : “Je ne fais pas exprès de vendre des livres à 800 exemplaires

« Je crains que nous soyons nombreux à avoir renoncé », lance Rudo dans le dernier numéro de Casemate. Et Sébastien Vastra, dans ce même volume, assure : « . Je n’ai jamais autant douté de ma vocation […] Et l’avenir incertain de la bande dessinée en France me fait envisager une reconversion. » Le ton est donné pour cette journée professionnelle, organisée dans le cadre des Rendez-vous de la BD d’Amiens, 25es du genre.

Le 04/06/2021 à 14:12 par Nicolas Gary

25 Réactions | 2674 Partages

Publié le :

04/06/2021 à 14:12

Nicolas Gary

25

Commentaires

2674

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Une table ronde, en vrai, voilà longtemps que l’on n’avait pas eu le plaisir d’y assister. Étrangement, la pandémie 2020 n’aura rien réglé des difficultés que connaissent les auteurs. Régis Hautière, remplaçant Cyril Pedrosa au pied levé l’évoque clairement : « Une dégradation des conditions, oui et non. L’évolution du modèle de rémunération, partant de la page achetée dans les magazines de presse, à une seule avance sur droits aujourd’hui. »

FRANCE: état des lieux du marche de la BD

Économiquement, scénaristes, comme dessinateurs se retrouvent contraints de multiplier les projets, voire les éditeurs, pour obtenir des revenus suffisants. « Cela fait 15, ou 20 ans que j’exerce ce métier : cela me permet de savoir comment négocier mes contrats. En outre, j’ai les droits d’auteur des anciennes séries qui se cumulent », poursuit le scénariste. Pour autant, la perte de la rémunération fixe a évidemment eu de grosses conséquences sur les auteurs.

Exister et faire exister

Frédéric Lavabre, directeur des éditions Sarbacane, récemment rachetées par Gallimard, témoigne en tant qu’ancienne maison indépendante. « Avec 5500 nouveautés par an, sur le marché de la BD, il faut se réjouir de la diversité qui est proposée. Mais admettre aussi que le public ne peut absorber cette masse. » Confronté à des maisons plus grandes, et d’autres plus petites, son métier repose sur l’équilibre : « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

Et de rappeler que l’économie du livre, pour les structures éditoriales, dépend d’équilibres délicats. « Quand Catherine Meurisse part chez Dargaud, Sarbacane perd l’argent qui permet, par exemple, d’aller chercher un nouvel auteur. Cela tourne au casse-tête. » 

En marge de la conférence, il expliquera à ActuaLitté que la revente à Gallimard n’était cependant pas motivée par ces problématiques : « Sarbacane va bien ; moi, j’ai 60 ans, je fatigue », plaisante Frédéric Lavabre. « S’adosser à un grand groupe, c’est l’opportunité de bénéficier des services supports, pour me simplifier la vie. Il n’y a rien de pire que d’avoir en tête des questions d’impressions, de stocks, de gestion, lors d’une rencontre avec un auteur pour parler de son livre. Nous avons tous, nous indépendants, perdu des auteurs pour ces raisons… »

Pour arriver à une édition saine, Sarbacane a pris le parti de publier peu : une vingtaine d’ouvrages chaque année. « Sur les droits d’auteur, je suis aligné sur ce que proposent les grands. Et en moyenne, au titre, je pense vendre mieux qu’eux. La différence réside dans les grands titres — un Lucky Luke, etc. — que je n’ai pas au catalogue. »

FRANCE: les chiffres 2020 de la bande dessinée

D’ailleurs, less is more : réduire le nombre de publications, Frédéric Lavabre reconnaît qu’il le faudrait, « parce que la chose qui importe, c’est de rendre le livre visible : dans une offre de 5500 nouveautés, c’est compliqué, incontestablement ».

Pour Christine Carrier, directrice de la BPI, ancienne du réseau des bibliothèques publiques d’Amiens, puis Grenoble, la surproduction est un enjeu. De même que le montant de droits d’auteur : la part qui revient aux créateurs devrait être interrogée. Dans la salle, on grince des dents, se souvenant qu’en septembre 2020, vacataires et contractuels de la BPI ont planté un piquet de grève pour dénoncer des revenus trop bas pour être éligibles aux allocations chômage…

D’ailleurs, le fondateur de Sarbacane riposte : « 12 % ou 8 % de droits, sur des ventes nulles, cela ne change rien ! » Toussotement poli de Christine Carrier qui reprend sur les marges des libraires encadrés. Et nouveau recadrage du patron de Sarbacane : « Ah, non plus : les librairies, plus elles sont petites, plus elles sont faibles. » L’échange s’arrêtera avec une observation générale sur l’importance du réseau de librairies en France…

Lecture publique et bande dessinée

Revenons donc sur les liens entre les deux secteurs. Le prêt de BD (manga, roman graphique inclus) en 2020 a représenté 31 %, contre 29 % en 2018. En outre, le budget d’acquisition dédié a atteint 20 %, indique Christien Carrier, soit 8 millions d’emprunts sur le territoire national. Sur les 100 documents les plus empruntés en France, 7 sont des bandes dessinées et la moitié d’entre elles sont parues avant 2013. Enfin, sur les titres les plus prêtés, les séries sont les plus représentatives. 

« Si les bibliothèques, par ce modèle, prennent part à l’écosystème, l’année 2020 a posé un véritable problème, sur les budgets d’acquisition », reprend la directrice. Pas dépensés, les budgets peuvent être mis à mal l’année suivante — quand bien même les mesures incitatives et les aides du CNL pousseraient à maintenir les montants.

L’intervention des établissements porte aussi sur les activités connexes, salons ou accueils d’auteurs, qui représentent des options de rémunérations. Et d’énumérer les différentes expositions mises en place à la BPI, pour attirer de nouveaux lecteurs. 

Entre les sociétés privées, les pouvoirs publics et les revendications des auteurs, il semble que des mondes cohabitent, sans véritablement se comprendre.

 

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 

25 Commentaires

 

LOL

05/06/2021 à 10:08

« « Moi, éditeur, je ne fais pas exprès de vendre 800 exemplaires seulement d’un livre ! »

D'un autre côté, moi lecteur, je ne vois pas de publicité pour les livres (or monstres de vente). Et je ne parle pas d'un post sur FB écrit à l'arrache...

Donc, comment moi lecteur pourrais-je faire le tri ? Je ne passe pas ma vie en librairie, habitant loin d'une ville.

Donc, où est le travail (engagement contractuel) d'informer et de publicité sur l'ouvrage afin que le lecteur puisse ne serait-ce que s'informer ? Avoir envie de lire ?

Je suis conscient qu'un petit éditeur n'a pas les moyens de coller une affiche de 5x4m dans le métro... Mais il y a bien d'autres moyens. Combien le font ? De ce que j'en vois, aucun.

Alors, commencez par vendre, donc faîtes connaître l'ouvrage, et puis après, vous viendrez vous plaindre. Dans le commerce, l'art de faire connaître le produit précède toujours la vente. TOUJOURS.

Et puis, le corollaire : quand on passe du temps (parce qu'il en faut) à faire de la publicité, on ne peut plus publier un ouvrage par semaine. La réduction se fera mécaniquement.

Dernière remarque : ce n'est pas en envoyant l'auteur dans des salons qu'un éditeur fait sa part de boulot dans la notoriété de l'ouvrage (surtout en ne payant pas l'auteur). Avis aux éditeurs qui inclut dans les contrats une petite note pour forcer les auteurs à faire le boulot de l'éditeur ;-)

Yu

05/06/2021 à 12:43

Bien dit !

Fred

11/06/2021 à 07:37

Non pas "bien dit"... La nouvelle publicité c'est sûr Instagram que ça se passe les amis.
On est en 2021 pas en 1990 😉

cube

06/06/2021 à 21:43

Oui, mais les petits éditeurs en vue n’ont aucun intérêt à s’engager. N’oublions pas une chose : les subventions publiques allant principalement aux éditeurs dans les secteurs de la culture, pourquoi s’embêteraient-ils à travailler quand ils gagnent plus en étant en déficit, sur le dos des auteurs et de tout un tas de petites mains qui au final ne doivent elles aussi leur maigre pitance que grâce à ces subventions, qu’ils vont alors défendre de peur de tout perdre, au nom d’une idéologie sincère mais utopique, soutenant ainsi en réalité sans s’en rendre compte les profiteurs du grand capital qu’ils détestent tant... Un beau cercle vicieux, où chacun rejette la faute sur l’autre maillon de la chaîne rouillée.

WMD

07/06/2021 à 16:53

L'éditeur, il va aussi et surtout faire les demanches aupres des distributeurs.
Un petit éditeur a déjà bien à faire a se démener pour que les libraires et grands poinst de distribution comme les Fnac et autres, lui prennent ses livres pour les mettre en rayon.
Apres il va, si il reste du temps / de l'energie, faire du lobbying pour que ses ouvrages soient mis en valeur le plus possible dans les rayons.
Mais quand on a peu de ressources, c'est quand meme nettement plus important de "vendre" les livres dans le circuit de distribution (qui doit aussi assurer son rôle de conseil aux clients) que de faire de la pub pour des ouvrages que au final on ne pourra acheter nulle part.

Une campagne de pub dans le bus / le metro / sur facebook c'est bien gentil, mais ca a nettement moins d'impact sur les ventes que un accord avec la fnac pou mettre en avant un nouveau bouquin pendant 2 semaines sur les présentoirs a l'entrée du magasin.

Fred

11/06/2021 à 07:39

La "publicité" se passe sur Instagram maintenant pour les "auteurs"
Et les post sont loin d'être écrits à l'arrache

Lily

05/06/2021 à 11:36

Pas de pub, pas de vente !
En magasin, un produit nouveau se place en tête de gondole.
Comme les médias sont à la solde des mammouths du monde de la finance, les petits éditeurs n'ont plus qu'à vendre leurs ouvrages par le bouche à oreilles.
Sans visibilité médiatique, un Victor Hugo de nos jours, ne dépasserait pas les 30 livres vendus.
Tout est dit dans le commentaire de Lol... alors, rien à ajouter.

BossMan

06/06/2021 à 21:44

Qu'ils essaient de se convertir dans le manga, peut être qu'ils auront une chance, mais avec le confinement et le covid tout le monde a subi malheureusement, bon courage à eux.

John Smith

07/06/2021 à 10:39

Ont-ils étudié la gestion en école de commerce ou université ces gens là ?

Quand un marché est hautement concurrentiel, il existe un mécanisme indispensable pour continuer de vendre: baisser le prix à la consommation. C'est à la charge de l'exploitant, en l'occurrence l'éditeur. A lui de réduire ses marges pour s'adapter au marché sans saigner le reste de la chaîne de production.
Donc il est évident que les éditeurs sont 100% responsables de la crise actuelle. Une BD "standard" ne devrait excéder 9-10€ l'unité (sachant qu'en faisant quelques recherches sur le net on peut en trouver pour moins cher), et il devrait y avoir des tarifs préférentiels pour les gens qui achètent plusieurs BD de la même maison d'édition d'un seul coup.

Ce n'est pas très difficile d'augmenter ses volumes, le principal moteur pour le faire est de baisser les tarifs et améliorer ses rendements d'échelle. On est dans une stratégie élémentaire pour le coup.

Odrade

08/06/2021 à 20:56

Le porte-monnaie des acheteurs de livres et de bandes dessinées n'est pas extensible, alors que le nombre de publications augmente chaque année.
Baisser le prix des albums à 8-10 euros permettrait d'en vendre davantage (peut-être), mais la rémunération aux auteurs (8-12% du prix de vente en France) diminuerait encore, condamnant la plupart des auteurs à créer en hobby, alors que c'est un vrai métier qui prend en moyenne une année pour réaliser une bande dessinée.
Résultat ? Des gros titres vendeurs et plein d'albums d'une qualité qui pourrait être bien meilleure si leurs auteurs pouvaient consacrer tout leur temps à leur réalisation.

O.

John Smith

09/06/2021 à 08:23

Pas forcément. Le temps passé sur une création n'est pas forcément un gage de qualité. Une personne créative et entreprenante qui sait où elle va est rapide et efficace, elle a un cahier des charges qui lui permet d'assurer la qualité de sa production. Elle n'avance pas à l'oeil en tout cas.

Autrement, une diminution du tarif peut éventuellement accroître les revenus de l'auteur. La diminution du tarif à l'unité peut permettre une personne d'acheter plus de BD dans son mois/année. Une diminution tarifaire par lot de BD d'un même auteur/éditeur peut aussi permettre à un stock plus important de s'écouler. Au final, la baisse de tarifs permettant d'augmenter les volumes vendus, il y a un moment où les volumes vendus compensent largement la diminution des tarifs.
Le tout est de baisser les prix de manière suffisamment significative pour que les lecteurs soient moins frileux à acheter.

Dans tous les cas, les milieux artistiques sont précaires, on ne part pas dans ce milieu en espérant gagner sa vie dedans, ou alors faut être super optimiste. Il s'agit de milieux fondamentalement de niche, tout le monde n'est pas sensible également aux arts. Du coup, soit on fait du produit de niche et on s'adresse à un public friqué qu'il faut correctement cibler, soit on fait du tout public avec une promo intelligente et on privilégie le quantitatif sur le qualitatif.

Odrade

09/06/2021 à 22:32

A part ton dernier paragraphe, qui rejoint plutôt la réalité du milieu japonais de la bd, avec étude de marché et lecteurs-cibles, le reste de ton message est complètement à l'ouest.
Pour les éditeurs, diffuseurs, etc, les albums sont des produits à vendre. Pour l'auteur, même si son désir est en effet d'en vivre, la création est très souvent un déballage de tripes (j'exagère volontairement). Je ne parle pas des LargoWinch, de la série des Pompiers, évidemment.

O.

John Smith

10/06/2021 à 09:18

Non, c'est le commentaire d'un gestionnaire professionnel. Une personne qui analyse les coûts structurels et fonctionnels d'une société commerciale.
Et il est très clair qu'il y a deux grands types de stratégie commerciale pour rentrer dans ses coûts: la politique de niche, basée sur une tarification élevée, et la politique des volumes, basées sur une tarification basse. Et cela fonctionne dans tous les domaines, sur tous les marchés (et de plus en plus dans l'industrie du luxe, c'est dire).
Plus les BD seront chères (et elles le sont par rapport aux mangas), moins bien elles se vendront et les lecteurs se tourneront vers des moyens alternatifs de lecture. Il existe de nombreux sites où l'on peut lire sans avoir à débourser autre chose qu'une connexion internet.

Et pareillement, non, un artiste professionnel est un artiste efficace, avec un bon rendement, une bonne productivité. Je connais suffisamment de peintres dans ce cas là qui gagnent bien leur vie, de sculpteurs, de céramistes, de potiers, de musiciens,... qui réussissent à en vivre car ils ont une production importante. Et qui dit production importante dit gain d'expérience nettement plus important aussi dans leur domaine. Qui dit plus d'expérience, dit toujours plus d'efficacité et de rationalisme dans leur processus de production créative. Et aussi plus de temps pour des créations plus uniques, plus spécialisées, plus atypiques et remarquables (donc un positionnement de niche plus avantageux).
Il faut rappeler qu'artiste et artisan, c'est la même chose globalement.

Odrade

10/06/2021 à 19:03

Parles-en à Van Gogh.


O.

John Smith

11/06/2021 à 09:54

Que vient faire Van Gogh ici ? Le mec n'avait aucune connaissances en sciences économiques et sociales pour apprendre à se positionner sur un marché et à adapter son comportement pour le faire de manière efficiente.
Ce n'est pas le cas des artistes aujourd'hui, les données de ces sciences sont facilement accessibles à tout le monde. Ensuite, il suffit juste de faire fonctionner ses facultés cognitives et le problème n'en est plus un.

Odrade

11/06/2021 à 16:31

OK je vais arrêter là. Tu es peut-être un crack en étude de marché et économie, mais tu ne connais rien aux auteurs de bande dessinée.

Porte-toi bien.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:41

Cela marche absolument partout pareil, sur tous les marchés.
Ce n'est pas une question de secteur, mais une question d'individus qui bossent comme des acharnés pour gagner leur vie et s'adaptent au monde qui les entoure vis-à-vis d'individus qui vivent de chimères et ne s'adaptent pas à l'environnement dans lequel ils vivent.

Marc

07/06/2021 à 14:47

"5500 nouveautés par ans" C'est gentil de parler de "diversité de l'offre"... Il faudrait disons 3 mois à plein temps pour un libraire pour en lire 10%... Est-ce qu'on pourrait pas dire qu'à force de vouloir "donner sa chance à chacun", on a publié beaucoup d'auteurs pas murs, et qu'on a perdu les lecteurs et noyé la filière ?

Je fais partie des gens qui ont arrêté d'acheter des BD il y a 15 ans, quand l'offre est devenue tellement pléthorique que je finissais par acheter soit au hasard (et c'était pas souvent bon), soit en me limitant aux valeurs sures...

pedro

09/06/2021 à 16:09

c'est exactement ça! j'ai été écrasé par le nombre de parutions, impossible de connaître tous ces auteurs . Alors on achète souvent au petit bonheur et on est déçu, ou alors on connaît déjà le dessinateur et l'auteur et on prend parce qu'on sait à peut près ce qu'on va trouver. Mais je pense que la crise vient du fait que les grands hebdomadaires porteurs ont tous disparus ou vraiment baissés(pilote, tintin ,à suivre, coeur-vaillant, Pif, etc etc). Pour relancer la Bd il faudrait des sites en ligne, faciles d'accès et pas chers, qui permettraient chaque semaine de découvrir une nouvelle BD au moins jusqu'à la moitié de l'histoire et qui permettraient ainsi au lecteur qui veut connaître la fin d'acheter le livre directement sur le site ou en librairie. Puisqu'il n'y a plus les hebdomadaires pour attiser l'envie du lecteur et que la pub est trop chère pour les petits éditeurs, ma solution pourrait être une alternative convenable… enfin, je crois…

Bad_titi

12/06/2021 à 15:59

Il faudrait peut être penser à réformer le système d'édition/distribution pour se mettre en adéquation avec l'air du temps.
Là je ce je lis, ça me fait penser aux maisons de disque qui se sont laissé mourir car accrochées à leur vieux système de distribution de CD à l'heure d'internet Spotify et Deezer. Des modèles qui fonctionnent et qui s'adaptent aux règles du marché actuel ça existe.

-Je pense à Marion Montaigne qui à beaucoup teasé sa BD "tu mourras moins bête" sur son blog avec des extraits qui circulaient sur les réseaux sociaux. Grâce à cela, le passage sur le marché du livre physique ne pouvait se faire que dans les meilleures conditions.
-Je pense aux auteurs inconnus du grand publics, qui s'auto-editent mais savent ne pas griller les étapes.
1: e-book (le moins coûteux) pour jauger un peu le marché vers commencer à se faire une réputation.
2: projet ullule ou kickstarter pour faire financer l'impression d'un livre en tirage limité. Dans ce cas là c'est un modèle de précommande qui est utilisé, les donateurs sont en fait des clients/lecteurs.
De ce que j'ai vu qui marchait bien, c'était des extraits de planches qui étaient disponibles sur le site pour le teasing. J'ai même vu des auteurs romans qui pouvaient poster les 5 premiers chapitres en teasing pour attirer les lecteurs intéressés.

Au final, l'édition/distribution dans le système qu'on connait avec des gros volumes de vente, ne devient que l'étape finale si tout ce que j'ai cité précédemment à fonctionné. Cela n'empêche pas l'auteur de se faire un tirage limité en livre physique pour la publicité en salon.


Au final: ma pensée.
La force des gros éditeurs, c'est leurs moyen logistiques, leur tirages gros volumes et leur réseau de distribution. Il devraient se consacrer au repérage des "pépites" qui marchent d'abord sur le système précédemment décrit pour aider les auteurs à passer à un niveau plus gros.
La machine est déjà en marche.

Les auteurs dont le livre ou leur nom n'a pas encore atteint un bon niveau de renommée devraient éviter de vouloir tout de suite entrer dans le système grande distribution et devraient commencer petit. Car sur un marché à 5500 livres par an en grande, c'est forcément casse gueule. C'est un pari pour l'éditeur et une forte probabilité que l'objectif de rentabilité ne soit pas atteint s'il s'agit de gris volumes.

Si on est sur un modèle "petite entreprise deviendra grande" (là je parle pour les auteurs avec peu de renommée ou premier livre) le risque est plus limité que le modèle actuel que je comparerai au "modèle cinéma": on sort le livre en grande quantité, on distribue partout et il faut vendre pour atteindre le seuil rentable (là je parle pour les éditeurs, il faut déjà avoir une stabilité pour tenter des paris). Les paris, il en faut...mais ne tourner que sur des paris, c'est casse gueule.

Odrade

12/06/2021 à 18:35

Bonne analyse.

O.

John Smith

13/06/2021 à 09:44

Ce qui est exactement le point avec lequel vous n'êtes pas d'accord avec moi. Vous êtes d'un comique.

Bad_titi

13/06/2021 à 16:22

C'est juste une proposition de modèle économique différent que celui que vous avez décrit (plutôt orienté productiviste). Et je ne le décrirai pas comme comique.

Votre modèle est valable est s'adapte très bien pour les grosses structures. Mais souvent avant d'être intégré dans un modèle économique de grosses structures, les petits auteurs/ petits éditeurs préférerons limiter les risques avec un modèle économique plus artisanal.

Ce que je décrit comme casse gueule c'est de vouloir tout de suite viser la lune alors que l'auteur n'a pas de renommée ou fait ses preuves. C'est un pari risqué pour l'éditeur comme pour l'auteur.

Seulement des auteurs qui n'ont pas un seuil de renommée suffisant ou qui n'ont pas envie de sortir des séries de 50 tomes pour atteindre un seuil de rentabilité auront intérêt à tester si leur oeuvre "prend déjà la sauce" sur un public réduit et ensuite voir s'il y a un intérêt à diffuser plus largement. Si ça fonctionne sur un marché réduit, c'est bon signe...les gros éditeurs ont des services dont le travail est de repérer les pépites qui marchent pour passer sur un modèle économique en volume.

Les grosses industries utilisent le même modèle économique en rachetant les petites startup prometteuses. Mais j'ai rarement vu une startup ayant vocation à démarrer "gros" immédiatement tenir longtemps de façon pérenne.

John Smith

22/06/2021 à 19:25

Eh bien, sachez que c'est exactement ainsi que fonctionne le modèle productiviste. On ne devient pas gros et important autrement. Mais d'une manière générale, je parlais de réussir en tant qu'artiste. Et ce que j'ai expliqué à Odrade tient pour n'importe quel petit artiste qui veut gagner sa vie avec son art. Au début, on ne compte pas ses heures et on oublie l'idée de s'en mettre un maximum dans les poches, comme pour n'importe quelle personne qui veut lancer sa propre activité commerciale. La qualité du travail vient avec la patience et l'expérience, donc une pratique continue de son art. Et 35h/semaine, c'est loin d'être le minimum pour y parvenir. 35h/semaine, c'est la semaine de travail pour les gens qui n'ont d'autres ambitions que d'être bien sans trop se galérer.

Et en France c'est difficile de grossir, parce que l'Etat fait tout pour protéger les gros déjà présent sur les marchés et leur éviter la concurrence. La France n'aime pas les modèles concurrentiels, elle préfère les modèles monopolistiques de type soviétique. Et ça coûte cher aux producteurs et consommateurs ce type de modèles.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Cultura s'offre Rocambole, éditeur de web novels

Propriété de la holding Sodival depuis février dernier, Vivlio est l’opérateur français de livres et services numériques. La société aux 11,4 millions € de chiffre d’affaires en 2021 vient d’investir dans la lecture en streaming, en rachetant Rocambole. Cette société créée en juin 2019 s’est spécialisée dans la sérialisation de récits, les web novels.

07/10/2022, 00:13

ActuaLitté

Le livre, toujours plus dynamique dans la région Bretagne

L'agence Livre et Lecture en Bretagne propose un nouveau bilan de la vie du livre dans la région administrative, et les chiffres 2022 confirment le dynamisme du livre sur le territoire. Tous les compteurs sont à la hausse, avec, notamment, 173 librairies indépendantes et 1001 bibliothèques municipales.

04/10/2022, 17:02

ActuaLitté

2022, record d'affluence au Parc Astérix : “Caesarem legato alacrem eorum”

2,632 millions de visiteurs, venus à la rencontre des irréductibles Gaulois, voilà de quoi flanquer les pétoches à ce Jules de César himself. Le Parc dédié à l’univers d’Uderzo et Goscinny a fait salle comble en 2022, alors même que l’année n’est pas écoulée.

27/09/2022, 12:16

ActuaLitté

Ebook : Amazon coupe le robinet des remboursements abusifs

Grande victoire pour les auteurs : Amazon a décidé de réviser ses conditions de retours pour ce qui touche aux livres numériques. L’Authors Guild et la Society of Authors, les syndicats américain et britannique, obtiennent gain de cause, après un long bras de fer.

26/09/2022, 09:41

ActuaLitté

Recommerce : les produits d'occasion ont séduit 71 % des Français

Le marché de l’occasion représenterait en France près de 7 milliards € et ce que l’on nomme désormais recommerce séduit évidemment les vendeurs en ligne. Soucieux de développeur leurs offres, ils entendent capter l’attention d’une nouvelle clientèle.

24/09/2022, 11:05

ActuaLitté

Des livres plus chers sur internet : une faveur pour les libraires ?

Il fallait s’en douter, la décision de l’Arcep d’imposer un tarif unique aux frais de port n’emportait déjà pas l’adhésion dans ses premiers temps. En validant le montant de 3 €, l’Autorité entretient la division, peinant à rassurer les uns, améliorant les finances d’Amazon selon les autres. Et au milieu, bon nombre continuent de se gratter la tempe, perplexes…

24/09/2022, 09:11

ActuaLitté

Le montant réglementé des frais de port des livres fixé à 3 euros

Après la promulgation de la loi du 30 décembre 2021, dite « Loi Darcos » qui instaurait un montant des frais de port minimum pour les envois de livres venait la définition de ce montant. Le ministère de la Culture a accepté la proposition de l'Arcep, chargée de déterminer un tarif : l'expédition d'un livre coûtera donc au minimum 3 € à l'acheteur.

22/09/2022, 18:30

ActuaLitté

L'éditeur de jeux de plateau Iello rejoint Média Participations

Fondée en 2004 par Cédric Barbé et Patrice Boulet, la société Iello s’est déployée dans le monde du jeu – ambiance, reflexion, coopératif, stratégie… Des jeux de plateaux qui ont fait de l’éditeur lorrain un acteur d’envergure internationale. Et le groupe Média Participations a décidé de prendre une participation dans l'entreprise.

22/09/2022, 11:28

ActuaLitté

27,26 millions € pour auteurs et éditeurs : les cadeaux du CFC

La traditionnelle entreprise de reversement du Centre français d’exploitation du droit de copie est en oeuvre. Ce sont quelque 27,26 millions € qu’auteurs et éditeurs recevront prochainement.

20/09/2022, 15:49

ActuaLitté

Le prix des livres suivra-t-il la courbe de l'inflation ?

Dans un contexte de hausse des prix de l'énergie et de fortes pressions sur l'approvisionnement en matières premières, les livres ne pouvaient pas échapper bien longtemps à la menace de l'inflation. Si peu d'éditeurs reconnaissent des hausses de prix, ces dernières semblent inévitables.

16/09/2022, 16:30

ActuaLitté

Librairies : fin de la CVAE, quel avenir pour le Label LIR ?

En 2009, le ministère de la Culture fonde le Label LIR, Librairie indépendante de Référence : chaque année, ce dernier accordait, pour une période de trois ans, des exonérations de taxes liées à la Contribution Économique territoriale (CET). Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, vient cependant d’annoncer la suppression de la CVAE, l’un des enjeux du Label LIR. Dont l’utilité, désormais, semble mise en cause.

13/09/2022, 13:50

ActuaLitté

Deux repreneurs pour la librairie en ligne Chapitre.com 

« Chapitre.com sera toujours là en septembre », assurait Adrian Diaconu, actuel dirigeant de l’entreprise. De fait, le site de vente de livres neufs et d’occasion, qui promettait « même les introuvables », était placé en redressement judiciaire en date du 7 juillet. L'avenir lui aura donné raison : ce 19 septembre, les créanciers seront réunis au tribunal de commerce de Paris, apprend ActuaLitté de sources judiciaires.

08/09/2022, 12:27

ActuaLitté

Librairies Furet du Nord/ Decitre : un nouvel actionnaire pour Nosoli 

Avec son actionnaire historique Nord Capital Investissement (filiale du Crédit Agricole Nord de France), le Groupe NOSOLI (les librairies Furet du Nord - Decitre) réorganise son capital en accueillant le Fonds Nov Relance Impact et la SLP Sélection & Opportunités, gérés par Turenne Groupe, ainsi que le fonds FRI Auvergne Rhône- Alpes II. Parallèlement, le groupe fait évoluer sa gouvernance. 

06/09/2022, 10:05

ActuaLitté

Inflation : 60 % des Français optent pour les livres d'occasion

INFOGRAPHIE – Inflation, inflation, inflation… Le terme revient dans la presse comme un mantra redouté. Pour ce qui touche à la lecture, les Français optent logiquement pour les ouvrages d’occasion — ce que dévoile une étude de momox… spécialiste de la vente de seconde main. 70 % de la population a recours à l’occaz, pour les produits culturels, avec 25 % qui en achètent au moins une fois par mois.

06/09/2022, 09:36

ActuaLitté

Média Participations rachète izneo à Fnac pour plus de webtoon

EXCLUSIF – Précédemment présidente de Audible Studios France, Ainara Ipas intègre le groupe Média Participations, lequel prend, dans la foulée, le contrôle de la société izneo. Diffuseur et libraire de bandes dessinées numériques, la société comptait Fnac comme actionnaire principal à la hauteur de 50 % – suite à une augmentation de capital. Dans une perspective de développement, le groupe Média Participations reprend l’entreprise dans son giron.

03/09/2022, 11:05

ActuaLitté

De Cultura au rachat d'éditeurs jeunesse, Sodival se déploie

L’été ne fut pas de tout repos pour tout le monde : les éditions rue des Écoles, que dirigeait Philippe Sylvestre, ont tout bonnement changé de patron. Et de propriétaire. La structure Sodi-Art Editions, qui gravite dans la même galaxie que Cultura, a en effet racheté différentes sociétés éditoriales. Un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour le distributeur de loisirs culturels ?

29/08/2022, 16:40

ActuaLitté

Belgique : moins de livres, plus de chiffre d'affaires en 2021

14,2 %. La Belgique – du moins la Fédération Wallonie-Bruxelles, donc le territoire francophone de nos voisins – aura également connu une année 2021 des plus réjouissantes. Les données, que fournit l’institut GfK à l’Association des éditeurs belges, font état d’un marché de 273,3 millions € l’an passé – contre 239,4 en 2020. Et sans aucune surprise, la bande dessinée en sort très, très largement grandie.

26/08/2022, 10:42

ActuaLitté

Après Batgirl, Batman sabré par HBO et Warner Bros

Dans l'industrie du cinéma hollywoodien, le nom de David Zaslav semble désormais associé avec le mot « annulation ». PDG de Warner Bros depuis la fusion de ce dernier groupe avec Discovery, il a jeté le film Batgirl, pourtant tourné, à la poubelle. Batman: Caped Crusader, série d'animation de J.J. Abrams et Bruce Timm, connait le même sort.

23/08/2022, 10:17

ActuaLitté

Les orages ont ruiné plus de 15 000 livres dans cette librairie

« Nous sommes dans le regret de vous annoncer que la librairie est temporairement fermée suite à un important dégât des eaux (encore). » Pour les propriétaires de la librairie Le Grain des mots, à Montpellier, les orages qui se sont abattus le week-end dernier et ce mercredi ont provoqué une véritable catastrophe. L’inondation a entraîné la perte de plus 15.000 livres. 

20/08/2022, 12:04

ActuaLitté

18 nouveaux bouquinistes sur les quais parisiens en 2022

Sur plus de 70 candidats qui ont postulé après l’appel à candidatures émis par la Mairie de Paris en novembre 2021, 18 nouveaux bouquinistes se sont installés sur les bords de Seine en 2022. Ces derniers profiteront, comme leurs prédécesseurs, d’une absence de loyer et de taxe, en échange de leur présence régulière : un moyen de nourrir l'âme du centre de Paris, que ce soit pour les flâneurs ou les nombreux touristes.

18/08/2022, 13:03

ActuaLitté

Le groupe européen Embracer s'offre les oeuvres de Tolkien

Le groupe Embracer s’est offert, via Middle-Earth Enterprise, les droits d’exploitation sur la trilogie du Seigneur des anneaux ainsi que sur le Hobbit de J.R.R. Tolkien. La société suédoise de distribution de jeux vidéo annonce s’offrir également les droits d’exploitation d’autres œuvres de la Terre du Milieu n’ayant pas encore été exploitée via d'autres médias.

18/08/2022, 12:55

ActuaLitté

Aux États-Unis, les scénaristes extirpent 42 millions $ des poches de Netflix

Le 4 août, les résultats d'un arbitrage entre la Writers Guild of America (WGA) et Netflix ont été révélés : 216 scénaristes, qui ont travaillé sur plus de cent films originaux Netflix, recevront un total de 42 millions $ en frais résiduels impayés de la part de la plateforme américaine.

10/08/2022, 11:44

ActuaLitté

Le livre commence 2022 en légère baisse, mais reste dynamique

Élections présidentielles puis législatives, guerre en Ukraine, hausse des coûts de l'énergie... Les obstacles sur le chemin de la croissance du chiffre d'affaires de l'édition sont nombreux, en ce début d'année 2022. Si le premier trimestre est en légère baisse par rapport à 2021, la dynamique reste très forte par rapport à la dernière année avant pandémie, 2019.

04/08/2022, 10:45

ActuaLitté

Pérou : un marché du livre désormais en forte croissance

Loin des flûtes de Pan et autres trouvailles touristico-traditionnelles : le Pérou connaît un développement de son industrie culturelle qui laisse rêveurs les analystes. Le cabinet PwC fait en effet les comptes : le marché aurait atteint 18 millions $ l’an passé, et son taux de croissance annuel avoisinerait 2,3 %. 

02/08/2022, 14:10

ActuaLitté

Vivendi : cession d'Editis pour garder Hachette (MàJ 2)

Les résultats financiers du groupe Vivendi viennent d’être communiqués, et nous y reviendrons dans un prochain article. Mais le choc intervient dans les éléments qui suivent : en effet, le directoire du groupe a proposé un « projet de cession d’Editis ». Rien n’est encore acté, mais la seule perspective fait grand bruit.

28/07/2022, 18:29

ActuaLitté

Fnac Darty : un chiffre d'affaires stable au premier semestre 2022

Dans ses résultats du premier semestre 2022, Fnac Darty affiche un chiffre d’affaires à 3,428 milliards €, soit une légère baisse à -1,1 % en données publiées et à -1,7 % par rapport au 1er semestre 2021. Un chiffre qui satisfait le groupe, compte tenu des chiffres jugés élevés de 2021 qui servent de comparaison, comme du contexte d’inflation galopante. En outre, les ventes en ligne représentent 22 % du chiffre d’affaires du groupe au 1er semestre 2022, en hausse de 4 points par rapport au niveau pré-crise.

28/07/2022, 16:23

ActuaLitté

Hachette Livre : résultats stables au premier semestre 2022 

Le premier semestre fut une douloureuse traversée du désert pour l’industrie du livre, à l’image de l’inflation qui a gagné le pays. Pour autant, le groupe Lagardère, désormais propriété pour (grande) partie de Vivendi a réalisé un excellent résultat : le chiffre d’affaires augmente de 38,6 %, et la division livre, Lagardère Publishing, recule de trois fois rien, perdant 1 %.

27/07/2022, 12:53

ActuaLitté

Livre d'art et luxe : l'éditeur italien Skira devient propriété des Chargeurs

Bientôt centenaire, Skira est l’une des marques culturelles globales les plus prestigieuses au monde et l’une des références éditoriales iconiques dans les univers des arts, de la création, du luxe, de la mode et de l’hospitalité de prestige. Plus qu’un éditeur, Skira s’est imposé mondialement comme un expert multimédia de la production de contenus culturels multilingues : éditions d’ouvrages et catalogues haut de gamme, production audiovisuelle, conception et production de grandes expositions, créations digitales, visites virtuelles, etc.

21/07/2022, 16:34

ActuaLitté

Droits d'auteur : la Scam a réparti 110 millions € en 2021

La Société civile des auteurs multimédia (Scam), organisme de gestion collective, communique les montants de ses perceptions et versements pour l'année 2021. Elle compte aujourd'hui 49.744 membres, qui, tous ensemble, ont touché un total de 110,79 millions €, en hausse de 4,5 % par rapport à 2020.

20/07/2022, 16:00

ActuaLitté

Hervé Rony désigné président du CFC

Le 12 juillet 2022, le Comité du CFC a désigné son nouveau président, Hervé Rony, directeur général et gérant de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia), après son élection à la présidence du collège des auteurs lors de l’assemblée générale du CFC du 23 juin dernier. Il succède ainsi à Sabine Madeleine (Secrétaire générale du Groupe Bayard) qui occupait cette fonction depuis octobre 2020.

19/07/2022, 10:10

ActuaLitté

On touche du bois ? “Des hausses des prix de vente” chez les papetiers

Au terme d’un premier semestre pas vraiment entouthousiasmant, la filière cartons, papiers et cellulose présente un bilan de mi-parcours. La production repart à la hausse, mais les coûts affichent une augmentation « sans précédent », assure Copacel, le syndicat professionnel.

18/07/2022, 16:59

ActuaLitté

Chapitre.com placé en redressement judiciaire 

Fin octobre, on apprenait que le groupe France Loisirs, filiale d’Actissia, plongeait : la crise sanitaire avait eu raison des points de vente, et le 25 octobre, l’actionnaire convoquait les responsables pour annoncer un passage devant le tribunal de Commerce de Paris. Depuis, les librairies ont été revendues, et restait alors Chapitre.com, la plateforme de e-commerce, dans le navire.

18/07/2022, 14:37

ActuaLitté

Uber files : entre Macron et Amazon, des liens étroits

Peut-être le président citera-t-il de nouveau Chirac, à sa manière, et tout cela lui en « touchera une sans bouger l’autre ». Pourtant, les Uber Files s’agitent au cœur de l’été. Des milliers de documents démontrent les relations entretenus par l'ancien ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, avec les géants du Net. Car Uber — dont Jeff Bezos compte parmi les investisseurs — représente la partie visible de l’iceberg.

16/07/2022, 18:39

ActuaLitté

Angoulême : un déficit "entièrement résorbé"

Le 49e Festival international de la BD d’Angoulême essuyait un déficit de 685.000 € lors de sa dernière édition en mars. Entre autres causes, un recul du visitorat de près de 25 % ainsi qu’un report de deux mois sur la date habituelle. Un chiffre immédiatement contesté par Franck Bondoux, directeur délégué de 9e Art +. Depuis, l’organisateur de la manifestation a tenu à ajouter des précisions quant aux chiffres et aux subventions reçues.

15/07/2022, 15:56

ActuaLitté

Le canton de Vaud octroi deux Bourses à l’écriture 2022

L’Etat de Vaud, par l’intermédiaire de son Service des affaires culturelles (SERAC), décerne exceptionnellement deux Bourses à l’écriture pour l’année 2022. Le soutien vise à appuyer une auteure ou un auteur (vaudois ou résidant dans le canton depuis au moins cinq ans) lors de l’élaboration d’un travail de rédaction d’envergure ou se trouvant à une étape décisive du projet. Dotées toutes deux de 15'000 francs, les Bourses 2022 sont décernées à Chloé Falcy et Alain Freudiger.

13/07/2022, 11:36

ActuaLitté

Marché du livre : l'année 2022 commence sous le signe du manga

On savait le premier semestre de 2022 en repli : les données que l’institut GfK présentent font plus que confirmer la tendance. Entre janvier et août 2021, le marché du livre représentait 2,351 milliards €, quand il se chiffre à 1,6 milliard sur la période de janvier à juin 2022. Deux mois qui ne rattraperont pas l’extraordinaire année passée, mais un marché qui demeure au-dessus de 2019.

11/07/2022, 12:58

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Le prochain livre de George RR Martin boycotté, sur fond de racisme

Un souffle mortel de dragon s’est abattu sur l’auteur de Game of Thrones. Depuis le 21 août, HBO diffuse la série House of the Dragon, inspirée des ouvrages de Martin. Un préquel à la saga qui a fait la gloire du service de streaming et de l’actuel maître de la fantasy. Sauf que son prochain titre, The Rise of the Dragon, s’est pris un revers de flamme, option appel au boycott. Avec, sur ces réseaux honnis, des accusations de racisme qui pleuvent…

06/10/2022, 16:10

ActuaLitté

L'industrie de l'édition s'inquiète de son empreinte écologique

Le monde de l’édition s’engage à lutter contre le réchauffement climatique à l’échelle internationale. Le 4 octobre, l’accélérateur Publishing 2030 a vu le jour. Composée d’un groupe de 17 opérateurs du secteur du livre et avec le soutien de l’Union internationale des éditeurs (UIE/IPA) et de la Fédération des éditeurs européens (FEP), cette initiative s'accompagne d’un manifeste des plus équivoques.

06/10/2022, 15:31

ActuaLitté

Annie Ernaux reçoit le Prix Nobel de littérature 2022

L'Académie suédoise a mis fin au suspense annuel, ce jeudi 6 octobre 2022, en décernant le Prix Nobel de littérature à Annie Ernaux. L'autrice française devient la 17e femme à recevoir la prestigieuse récompense. Largement célébrée pour son œuvre à tendance autobiographique, Ernaux voit sa reconnaissance s'étendre un peu plus.

06/10/2022, 12:30

ActuaLitté

Iran : Mona Borzouei, arrêtée pour la lecture d'un poème

En Iran, le peuple s'est enflammé, en particulier et avant tout les femmes, pour protester contre la police politique. Celle-ci leur impose, notamment, le port du hijab et certains comportements liberticides. La mort de Mahsa Amini, arrêté par la « police de la moralité », avait mis le feu aux poudres. Mais la répression est sévère.

06/10/2022, 11:53

ActuaLitté

Ukraine : Volodymyr Zelensky s'adressera à l'industrie du livre, à Francfort

UkraineUnderAttack / FBM22 — Le jeudi 20 octobre prochain, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adressera par visioconférence à l'industrie mondiale du livre, réunie lors de la Foire de Francfort. Son intervention sera suivie par celle de Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse.

06/10/2022, 11:50

ActuaLitté

Des espaces inclusifs et innovants dans les bibliothèques de Bretagne

L’ABF Bretagne, le CFCB Bretagne - Pays de la Loire, Livre et lecture en Bretagne, les Bibliothèques départementales des Côtes-d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, et du Morbihan, proposent le 13 octobre prochain une rencontre régionale, en partenariat avec la Ville de Ploufragan (22), sur le thème Bibliothèques créatives et participatives : vers des espaces inclusifs et innovants.

06/10/2022, 10:09

ActuaLitté

Florence Philbert prend la tête de la DGMIC

Jean-Baptiste Gourdin, dès ce 10 octobre 2022, cédera sa place à Florence Philbert, qui deviendra ainsi directrice générale des médias et des industries culturelles. La proposition de Rima Abdul-Malak a été acceptée en Conseil des ministres, ce 5 octobre.

06/10/2022, 09:51

ActuaLitté

Le Petit Tintin : une collection parodique de Qui-Vous-Savez

Ils sont joueurs aux éditions Parodisiaques — et probablement un peu rêveurs. Mais publier une nouvelle parodie de Bob Garcia, l’homme sur qui Moulinsart a mobilisé tous les tueurs à gage de la planète, autour de Tintin, voilà qui a de la gueule. Une collection, baptisée Le Petit Tintin, vient d’apparaître, avec le dessin de Philippe Chapelle. Le tout, pour les enfants dès 3 ans.

06/10/2022, 09:27

ActuaLitté

Pierre Coursières : 20 années de Furet, “une sacrée aventure”

Le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre) connaît une activité riche ces derniers temps : l’arrivée d’un nouvel actionnaire aura conduit à remanier l’organigramme. Et en parallèle, le rachat de Chapitre.com donne du pain sur la planche. C’est dans ce contexte que Pierre Coursières a définitivement transmis le témoin à Cyril Olivier, ce 5 octobre.

06/10/2022, 09:23

ActuaLitté

Campus Condorcet : la bibliothèque de recherche s'ouvre à tous les chercheurs

Le Campus Concorcet, ensemble réunissant 11 établissements et organismes de recherche français, ouvre sa bibliothèque de recherche en sciences humaines et sociales à l'ensemble de la communauté des chercheurs. À cette occasion, l'équipement est renommé Humathèque Condorcet.

05/10/2022, 16:44

ActuaLitté

Des remises empoisonnées qui mettront les “librairies romandes à genoux”

Prendrait-on les libraires romands pour des canards sauvages ? Ou la clientèle des lecteurs pour des perdreaux de l’année ? Les diffuseurs français font pleuvoir les remises à destination des commerces, sur les titres de leurs catalogues. Et ce, alors qu’une plainte pour distorsion de la concurrence vise le groupe Madrigall, déposée par le PDG de l’enseigne Payot.

05/10/2022, 16:38

ActuaLitté

Les archives de Michel Serres entrent à la Bibliothèque nationale de France

Ce mercred 5 octobre, la Bibliothèque nationale de France annonce que ses collections seront enrichies par un fonds d’archives de près de 300 cahiers, manuscrits et dactylographies d’œuvres du philosophe et académicien Michel Serres. 

05/10/2022, 14:23

ActuaLitté

Vente d'Editis : la notification de Vivendi à l'Europe tarde à venir...

Le coup de tonnerre de la fin juillet laisse perplexes les observateurs. En annonçant la vente d’Editis, pour simplifier le rachat du groupe Lagardère, Vivendi appliquait une stratégie connue et éprouvée. « Il a été indiqué durant un call analyst qu’une notification à la CE interviendra en septembre », assurait le groupe ce 28 juillet. Mais septembre est passé…

05/10/2022, 12:53

ActuaLitté

Archives classées : Trump appelle la Cour suprême à l'aide

Nouvel épisode dans la saga autour du comportement débonnaire de Donald Trump avec les archives américaines. L'ex-président, alors que son mandat arrivait à son terme, n'avait pas restitué tous les documents à l'administration — pire encore, certains d'entre eux étaient classés secret défense. Le milliardaire en appelle désormais à la Cour suprême, et dénonce toujours un complot contre sa personne.

05/10/2022, 12:37

ActuaLitté

Décès de l'artiste sud-coréen Kim Jung Gi

« C’est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès de Kim Jung Gi lundi soir à Paris. L’artiste sud-coréen, qui faisait l’objet d’une exposition à la galerie, est parti des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 47 ans. Sa disparition brutale s’oppose au bonheur immense qu’il nous apportait. Elle nous laisse sans voix. »

05/10/2022, 11:19

ActuaLitté

Scholastique Mukasonga finaliste des National Book Awards 2022

Les National Book Awards, décernés chaque année par la National Book Foundation, célèbrent la littérature américaine, en récompensant un roman, un recueil de poésie, un essai, un livre jeunesse et un ouvrage traduit d'une langue étrangère. Dans cette dernière catégorie, l'autrice franco-rwandaise Scholastique Mukasonga fait partie des finalistes, avec Kibogo, traduit en anglais par Mark Polizzotti.

05/10/2022, 10:21

ActuaLitté

Guerre en Ukraine : vers une censure chinoise plus sévère ?

La censure chinoise s'impose sur les productions nationales et les œuvres importées dans le pays. Mais, plus récemment, elle s'est aussi appliquée aux Mémoires d’une femme juive, refusés par l'imprimeur... L’éditeur de livres hassidiques Dovid Zaklikowski s’était tourné vers la société chinoise 1010 Printing, avec laquelle il travaille régulièrement. Si le texte avait d’abord été accepté par la censure locale, un mois plus tard, il lui est signifié que le témoignage ne sera pas imprimé en Chine. Les raisons ? L’anticommunisme supposé de l’ouvrage et le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine...

05/10/2022, 09:45

ActuaLitté

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu honoré à la Foire de Guadalajara

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu a reçu le Prix FIL de littérature, décerné à l'occasion de la Foire du Livre de Guadalajara, au Mexique. Cette prestigieuse récompense salue un « auteur aux multiples facettes », dont la prose « combine des éléments réalistes et fantastiques ».

04/10/2022, 12:58

ActuaLitté

Dargaud Suisse annonce une baisse du prix pour ses livres

La révolte — ou la décolonisation, c’est selon… – a conduit à quelques ajustements. Suite à la plainte déposée pour distorsion de concurrence, par l’enseigne de librairies suisses romandes Payot, les distributeurs français réfléchissent. Et Dargaud Suisse, diffuseur et distributeur, est le premier à réagir.

04/10/2022, 12:14

ActuaLitté

Des auteurs dénoncent les “intimidations” de l'édition contre les bibliothèques

Le procès intenté à la plateforme Internet Archive par plusieurs éditeurs américains semblait recevoir l'assentiment des auteurs : des ouvrages diffusés sans autorisation par la bibliothèque en ligne, voilà qui n'arrange personne. Plusieurs centaines d'auteurs et d'autrices font toutefois entendre un autre discours, dans une lettre ouverte, et se rangent du côté d'Internet Archive et des bibliothèques...

04/10/2022, 12:07

ActuaLitté

Traqueur de génome, Svante Paäbo devient prix Nobel de Médecine

« En révélant les différences génétiques qui distinguent tous les humains vivants des hominidés disparus, ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques », a déclaré l’Académie Nobel, en consacrant le professeur Svante Pääbo.

04/10/2022, 09:20

ActuaLitté

Déclaration Mondiacult : l'Unesco fait de la culture un “bien public mondial”

150 pays, dont 135 représentés par leurs ministres de la Culture, ont adopté une déclaration commune, le vendredi 30 septembre dernier, après plusieurs jours de débats et d'échanges. Celle-ci proclame que la culture est un « bien public mondial », et insiste sur le fait qu'il est plus que nécessaire de l'inclure au sein des Objectifs de Développement durable de l'Organisation des Nations unies.

03/10/2022, 17:27

ActuaLitté

Le chef Glenn Viel publie son premier livre, sans recettes ni conseils

Un ovni. Dans l’univers des livres de cuisine, Dans la tête de Glenn Viel est un ouvrage extraterrestre. Il ne compte aucune recette au sens strict, ne raconte pas la vie du chef, ne donne aucun conseil. En revanche, il offre l’occasion inédite de pénétrer dans le cerveau de ce chef trois étoiles, également connu pour sa place de jury de Top Chef… Un bijou pour amateurs de haute gastronomie.

03/10/2022, 12:01

ActuaLitté

Chapitre.com intègre le groupe Furet du Nord - Decitre

Sans trop de surprise au terme de l’audience qui s’était déroulée le 19 septembre dernier, le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre), a obtenu le rachat de Chapitre.com. Placé en redressement judiciaire mi-juillet, le site de e-commerce (ainsi que l’entrepôt associé à Lamnay, dans la Sarthe) rejoindra le groupe basé à Lille. 

01/10/2022, 11:00

ActuaLitté

Karine Pansa prend la tête de l'Union internationale des éditeurs

Bodour Al Qasimi a ouvert sa dernière assemblée générale de l'Union internationale des éditeurs en tant que présidente de l'organisation. Elle laisse en effet sa place, comme le veulent les statuts de l'organisation, à sa vice-présidente, Karine Pansa (Girassol Brasil Edições, Brésil).

30/09/2022, 15:10

ActuaLitté

Russie : un poète battu et violé suite à la lecture d'un texte anti-guerre

En Russie, la répression à l’encontre des discours antiguerre se poursuit. Ce mercredi, le tribunal du district de Tverskoy à Moscou a prononcé l’incarcération provisoire de trois jeunes poètes pour une durée de deux mois. Ces derniers ont été arrêtés suite à leur participation au rassemblement des lectures du poète Maïakovski du 25 septembre dernier.

30/09/2022, 14:37

ActuaLitté

Quand Donald Trump insultait copieusement Angela Merkel

Confidence Man, c’est 607 pages dédiés à l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, par la journaliste du New York Times Maggie Haberman. On y découvre la description des rapports du milliardaire avec ses collaborateurs, ses assistants, les membres du Congrès ou encore les grands dirigeants mondiaux. Se révèle un personnage erratique, entre séduction, cruauté et amateurisme, n’hésitant pas à être véritablement grossier...

30/09/2022, 11:37

ActuaLitté

Antitrust : les plaintes contre Amazon et les éditeurs classées sans suite

Amazon et les cinq plus importants groupes d'édition américains faisaient l'objet de deux plaintes pour distorsion de concurrence, accusés d'avoir conclu des accords aboutissant à un contrôle des prix des livres imprimés comme numériques. Les deux plaintes ont été classées sans suite par un juge fédéral, ce 29 septembre. 

30/09/2022, 11:33

ActuaLitté

Zimbabwe : l'autrice Tsitsi Dangarembga jugée coupable d'“incitation à la violence”

L'autrice Tsitsi Dangarembga et sa coaccusée Julie Barnes ont été reconnues coupables d'« incitation à la violence » pour leur participation à une manifestation pacifique en juillet 2020, au Zimbabwe. Les deux femmes ont été condamnées à 6 mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 70.000 $ zimbabwéens, soit 200 € environ. 

30/09/2022, 10:31

ActuaLitté

Victor Hugo, parmi les figures de l'Histoire que les Français préfèrent

Si l’on évoque en riant sous cape le « Roman national », la question de l’Histoire, que malmènent révisionnistes et fake news semble cruciale. Comprendre le présent, et anticiper l’avenir, à la lumière du passé, certes : mais quelle relation les Français entretiennent-ils à l’égard du temps d’avant ?

29/09/2022, 12:36

ActuaLitté

Mexique : la Foire du livre de Monterrey s'invite sur TikTok

La foire internationale du livre de Monterrey (FILMTY) au Mexique aura lieu du 8 au 16 octobre prochain à Cintermex. Elle sera la première au monde à faire le lien entre la littérature et le réseau social TikTok. La manifestation mêlera ainsi évènement physique et numérique.

29/09/2022, 12:33

ActuaLitté

Tom Hanks sort son premier roman en 2023  

Le double oscarisé, Tom Hanks, n’est plus seulement l’un des plus importants acteurs américains des dernières décennies, c’est également un auteur. En effet, en mai prochain, sortira chez Penguin Random House (PHR), le nouveau livre du comédien, après la publication d’un premier recueil de nouvelles en 2017, Question de caractère (trad. Charles Recoursé), paru en France au Seuil. En connaisseur, il racontera cette fois-ci les turpitudes d’une super-production hollywoodienne, inspirée d’une bande dessinée autour d’un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout un programme.

29/09/2022, 12:26

ActuaLitté

Alessandro Baricco revient sur scène après la maladie

Alessandro Baricco est revenu sur scène début septembre, après une période d’absence due à une leucémie. La scène, qui l’a chaleureusement accueilli, était celle de Mantoue, la ville où se tient en septembre le Festivaletteratura, l’un des plus grands festivals littéraires d’Italie. Ce fut également l’occasion d’une conférence de l’écrivain sur Beppe Fenoglio, auteur dont on célèbre cette année le centenaire de la naissance. 

29/09/2022, 11:40

ActuaLitté

Inflation et bibliothèques : les établissements britanniques s'engagent

Au Royaume-Uni, les plus vulnérables pourront trouver refuge dans les bibliothèques du pays cet hiver. Les établissements s’unissent afin de faire face à l'inflation et à la hausse du coût de la vie qui touche actuellement le pays. Afin d’alléger les pressions financières, les amendes en cas de retour tardif seront également supprimées dans certaines structures d’Angleterre et du Pays de Galles.

29/09/2022, 11:02

ActuaLitté

Michel Pinçon, sociologue et critique de la grande bourgeoisie

Le sociologue Michel Pinçon, ancien directeur de recherche au CNRS, est décédé à l’âge de 80 ans des suites de la maladie d’Alzheimer. En duo avec son épouse, Monique Pinçon-Charlot, ils ont écrit « vingt-sept livres à quatre mains » sur la haute bourgeoisie et les inégalités sociales. 

28/09/2022, 17:22

ActuaLitté

Festivals, accessibilité, diffusion : le Livre dans le budget 2023

Le ministère de la Culture bénéficie en 2023 d'un budget en hausse, arrêté à 4,2 milliards € dans le projet de loi de finances pour 2023, en hausse de 271 millions € par rapport à celui de l'année précédente. Dans la foulée de l'année consacrée à la lecture, grande cause nationale, le ministère annonce plusieurs postes de dépense liés au livre.

28/09/2022, 16:11