#Edition

France : 2 à 10 mois de prison avec sursis pour des pirates de livres numériques

Le tribunal de Nanterre rendait aujourd’hui son verdict dans l’affaire opposant plusieurs groupes d’édition à la Team Alexandriz. Ces personnes ont été reconnues coupables d’avoir réalisé, entre 2011 et 2013, des versions numériques de livres, sans autorisation. Et par la suite, de les avoir publiées sur internet. Autrement dit, un exercice de contrefaçon en bande non pas dessinée, mais organisée…

Le 14/05/2021 à 16:38 par Nicolas Gary

30 Réactions | 171 Partages

Publié le :

14/05/2021 à 16:38

Nicolas Gary

30

Commentaires

171

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

« Après 10 ans de procédure, le monde de l’édition ne peut que se féliciter. C’est un jugement essentiel à la protection de l’écosystème du livre et du droit d’auteur, il protège la création du pillage et du mépris », clamait en fin d’audience l’avocat Richard Malka, représentant les éditeurs ainsi que le Syndicat national de l’édition.

En effet, une victoire. Ou le silence imposé sur une époque — voire la chape de plomb judiciarisé. À l’époque, le livre numérique est plus que dénigré par l’édition française : il faut être un irréductible Gaulois pour résister à la force d’inertie qui plane dans le monde germanopratin. Déjà, à l’installation d’Amazon en France en 2000, de grands PDG pouffaient à l’idée que l’on puisse acheter des livres papier sur internet. Alors des livres numériques…

Pierre Maury décrivait parfaitement l’action de la TAZ (novembre 2013) : 

Cela avait commencé par la réédition de livres indisponibles sous forme numérique, avec un souci de qualité parfois plus grand que chez l’éditeur original — le roman d’Alexis Jenni qui avait reçu le Goncourt en 2011 avait été ainsi mis en ligne avec un certain nombre de corrections.

Cela s’est poursuivi par la mise à disposition, pour les membres d’un forum très actif, d’autres ouvrages, soit réalisés à partir d’un exemplaire papier — numérisation, reconnaissance de caractères, relecture et corrections, mise en forme... un travail de réédition, en somme —, soit achetés en toute légalité par quelqu’un qui, après un éventuel travail pour enlever les DRM et les tatouages, les rendait disponibles pour les autres membres.

On y trouvait donc autant de raretés que de nouveautés. Mais toujours au mépris de la loi sur le droit d’auteur, ce qui était évidemment un problème — malgré les libertés prises par ailleurs avec cette loi par le très officiel ReLIRE. 

– Pierre Maury, éditeur numérique

En somme, la Team AlexandriZ compensait l'absence flagrante d'offre en ebooks, le microcosme parisien considérant, dans sa grande majorité économique, qu'il n'y avait aucun intérêt là-dedans. Or, l'un des arguments qui revenaient sans cesse demeurait le prix de vente pratiqué – et encore aujourd'hui.

2 à 10 mois

Alors, au terme de dix années, et après l’une des plus violentes modifications imposées au Code de la propriété intellectuelle avec ReLIRE, considéré comme « un piratage d’État », l’édition peut donc se réjouir. Selon l’AFP, neuf personnes ont été condamnées par des peines de deux à dix mois de prison avec sursis. Mais avec une circonstance aggravante : cette organisation du travail de numérisation. 

Car en réalité, le boulot fourni sur l’assainissement de fichiers parfois sordides — et pour certains commercialisés officiellement par les maisons — méritait plutôt une médaille. Au moins en chocolat. 

Trois personnes ont été pleinement relaxées, et pour cinq autres, les peines vont de 2 à 8 mois. Seules quatre restant ont écopé de 3 à 10 mois, suivant leur implication.

PIRATAGE: toute la rentrée littéraire fournie par Microsoft

Pour leur défense, certains des prévenus avançaient que le format numérique permettait avant tout de stocker des fichiers dans leur liseuse, sans alourdir les valises des vacances. Ou encore, de ne pas abîmer d’ouvrages papier, ballottés d’ici à là. 

Pour autant, si la numérisation d’un livre est autorisée en France — y compris d’un ouvrage prêté en bibliothèque —, c’est à la condition première que celui ou celle qui numérise soit propriétaire de l’appareil qui effectue la numérisation. Et la deuxième, c’est que le produit de la numérisation ne soit pas mis à la disposition du public.

Or, sur le forum de la Team AlexandriZ, les fichiers étaient partagés à bon rythme — il suffisait parfois de demander un ouvrage, pour le voir arriver peu de temps après.

Piratage, ou partage, si la justice a tranché le débat juridique, l'autre, plus philosophique, demeure entier. Car par la condamnation de ces pirates prétendus, le droit finirait presque par laisser entendre qu’entre 2011 et 2013, l’édition française avait une activité débordante en matière de livre numérique.

Max, la menace

Le SNE ajoute, depuis Twitter, que chaque éditeur engagé dans la procédure a obtenu le versement de 10.000 €, en réparation du préjudice subi. « Le SNE et les éditeurs se réjouissent que le Droit ait été dit et que les acteurs de cette entreprise de piratage de livres aient été sanctionnés. Le piratage de livres porte atteinte à la rémunération des créateurs », indique le syndicat.

Et d’ajouter : « Le piratage constitue une menace pour l’ensemble de l’écosystème du livre et la diversité culturelle. La juridiction pénale a aujourd’hui adressé un message de grande fermeté aux contrefacteurs. »

Notons que depuis 2013, les alternatives au forum de la TAZ ont fleuri – et si leur site est désormais inactif, on retrouve encore assez facilement un dossier contenant leurs numérisations sur la toile. Rappelons aussi que, parmi les grands faits d’armes, la Team fut certainement le premier site dit pirate à organiser une solution de rémunération pour un auteur, dont l’ouvrage figurait dans le catalogue d’ebooks contrefaits. Et ce, dans la veine des expérimentations menées par The Pirate Bay, autre géant du lien…

« Je ne suis pas comme Paolo Coelho, et je n'ai pas ses ressources ni ses assises financières. Je ne pourrais pas encourager à pirater mes livres. Faut que je paye mon loyer, mes courses ; faut que je vive. Et si le cycle sera publié en intégralité chez Critic en 2014, qui aura cette fois les droits numériques, je ne demanderai pas de moi-même le retrait du livre. L'éditeur le fera sûrement, et je le suivrai, parce que c'est mon intérêt aussi, mais les lecteurs auront sûrement plus à gagner à découvrir une oeuvre remaniée. C'est eux qui verront, et de toute manière, cette expérimentation d'un bouton Paypal sur un site pirate démontre que le manichéisme ambiant est largement relativisable », nous expliquait alors Thomas Geha, devenu depuis éditeur.

 

mise à jour 25/05 - 10 h 20 :

Le Syndicat national de l'édition vient de diffuser un communiqué officiel, reproduit ici en intégralité, pour saluer la décision de justice.

Vendredi 14 mai 2021 a été rendu le délibéré concluant l’action pénale entamée en 2012 contre les responsables du site Team Alexandriz à la suite d’une plainte du Syndicat national de l’édition (SNE) associé à plusieurs groupes et maisons d’édition.

La 15ème chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Nanterre a condamné pour contrefaçon 9 des 12 prévenus en retenant la circonstance aggravante de bande organisée.

En plus de peines d’emprisonnement avec sursis prononcées à l’encontre de certains d’entre eux, le tribunal a condamné ces 9 prévenus au versement de la somme de 10 000 € à titre de dommages-intérêts pour chaque éditeur et pour le SNE, en réparation du préjudice subi.

Entre mai 2010 et juin 2013, ce sont plus de 23 942 livres qui avaient été piratés, qu’il s’agisse de livres numériques sur lesquels les mesures de protection avaient été retirées ou de livres imprimés illégalement numérisés et corrigés.

Le SNE et les éditeurs se félicitent de cette décision en faveur de la protection du droit d’auteur. C’est un message de grande fermeté que la juridiction pénale a aujourd’hui adressé aux contrefacteurs qui ont agi au mépris du droit des créateurs. 

Au-delà du préjudice financier, c’est avant tout le préjudice moral que le SNE et les éditeurs ont tenu à mettre en lumière en saisissant la justice.

L’édition française a procédé à des investissements importants afin de proposer une offre de livres numériques conforme aux attentes du public et respectueuse du droit d’auteur. L’offre de livres numériques est aujourd’hui abondante, y compris disponible en prêt dans les bibliothèques, de sorte que chaque lecteur puisse trouver un livre numérique adapté à ses habitudes et ses goûts. L’édition se mobilise également pour répondre aux besoins des personnes atteintes d’un handicap, par la promotion de standards techniques favorisant l’accessibilité des livres et par le développement d’une offre numérique nativement accessible.

La lutte contre la contrefaçon constitue plus que jamais une priorité pour les éditeurs et le SNE dans sa mission de défense des intérêts de toute une profession.

Le piratage de livres porte atteinte aux droits des auteurs et éditeurs. Seule une offre légale respectueuse de la rémunération de la création est susceptible de préserver la diversité culturelle et de protéger tous les acteurs de la chaîne du livre.

Le piratage constitue une menace pour l’ensemble des acteurs de l’écosystème du livre. C’est un délit qu’il faut combattre sans relâche.

 

DOSSIER – Team AlexandriZ : pirates de livres ou distributeurs de savoir ? 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

30 Commentaires

 

GOMA

15/05/2021 à 08:21

Je suis, bien évidemment contre le piratage sous n'importe quelle forme, mais il me semble qu'il y a un problème avec le prix des livres numériques. En effet pour un ouvrage récent, mais cela dépend probablement des éditeurs, le prix du livre numérique est seulement de quelques euros moins cher que le livre papier. Or il me semble que les éditeurs n'ont qu'un clic à faire pour mettre en ligne un livre numérique,que cela n'engendre pas de coût supplémentaire par rapport à l'édition papier. Et il arrive que le format numérique soit protégé et qu'il soit impossible de de le "prêter",contrairement à une édition papier qui peut circuler autant que ses lecteurs le souhaitent !
Fréquentant une bibliothèque et des lecteurs, je constate qu'il y a encore de très nombreux adeptes des éditions papier et que le numérique ne leur porte pas encore grand tort !
Aussi, si les éditions numériques ne coûtaient que quelques euros, comme les éditions poches, ce qui permettrait aux éditeurs et aux auteurs de percevoir quelques dividendes, sans doute n'y aurait-il pas autant de piratage de livres numériques ! Mais peut-être n'ai-je pas connaissance tous les enjeux pour formuler ainsi mon avis !
Cordialement

Lily

15/05/2021 à 11:24

Qui vole un oeuf vole un boeuf ! Les auteurs ne peuvent que se féliciter de la décision rendue.

Dia

15/05/2021 à 19:50

Auteurs ou éditeurs ?

LOL

17/05/2021 à 07:41

La répartition d'un prix d'un livre est grosso modo :

- 10% pour l'auteur
- 30% pour l'éditeur
- 30% pour le distributeur/diffuseur
- 30% pour le libraire

(déjà, on pourrait discuter largement de l'iniquité de cette répartition...)

Quand on fait un livre numérique, la diffusion/distribution est gratuite. Pour l'éditeur (pour lequel le coût de fabrication entre (l'imprimeur)), le coût chute drastiquement (une fois la mise en page papier effectuée, le reste est automatique... sauf le coût du DRM que l'éditeur impose au lecteur et que l'éditeur répercute sur... le lecteur !). Et évidemment, le coût de vente en librairie n'existe plus...

Décompte fait : c'est plus de 80% du coût d'un livre qui descend quand on passe au numérique. Pourtant, le prix d'un livre numérique est souvent 10% à 20% moins cher que le prix papier, jamais moins !

Qui prend le lecteur pour un con ?

Notez au passage que l'auteur continue de toucher 10% du prix du livre numérique, alors que vendu 80% moins cher, il devrait toucher entre 33 et 50% du prix... Souvent, l'auteur touche même beaucoup moins que les 10% sur les ventes de livres numérique.

Un livre numérique revient extrêmement cher pour le lecteur, beaucoup plus que le papier au final, sans compter l'obligation d'avoir une liseuse, qui ne pourra pas lire tous les formats selon les éditeurs, l'ajout de DRM obligeant d'avoir par ailleurs un ordinateur sous Windows ou Mac pour pouvoir les lire... et le tout, sans jamais pouvoir prêter le bouquin à quelqu'un de sa famille ou de ses amis.

Le livre numérique est une bonne chose en soi. Sa distribution est juste une grosse arnaque des éditeurs.

Les sites de piratage vont simplement prospérer, non pour la gratuité, mais pour la facilité de lire un bouquin. C'est la même différence qui existe entre lire un divX et un DVD... se faire ch... à se taper plein d'étapes (de pub de m...) pour arriver ENFIN à lire une vidéo et... lire une vidéo tout de suite. Aujourd'hui, le streaming a en partie résolu le problème des DVD : on paie un petit prix pour lire un film tout de suite. À condition d'avoir une bonne connexion... Pour les livres, aucune solution n'existe, si ce n'est le piratage, qui a donc de beaux jours devant lui.

Grâce aux éditeurs !

Ezia2009

15/05/2021 à 16:06

Complètement d accord
Qd on aime lire, on aime echanger donc également partager sinon c est juste un plaisir solitaire et egoiste qui ne rime à rien.
J aime deposer un livre papier sur un banc et savoir qu il va faire le bonheur de quelqu un d autre.
Par contre avec le numérique il faut etre ds 1 groupe de lecture numérique pr echanger et s echanger, donc ça limite.

Rusepoix

15/05/2021 à 17:17

Vous payez la nouveauté. Les éditions de poche arrivent en général plus d'un an après. Le bon prix me semble être les deux tiers du livre papier grand format.

Remz

16/05/2021 à 19:39

Si on casse le prix du livre numérique, on casse aussi les libraires non ?

Françoise

15/05/2021 à 11:42

Entièrement d'accord avec Goma.
À quand l'édition numérique d'une œuvre littéraire au prix d'un livre de poche ? Préserver les droits d'auteur OK mais quand on est grande lectrice l'impression d'être "une vache à lait" est forte ! Ne pouvant prêter ma liseuse Kobo, je choisi dorénavant plutôt le livre papier. Heureusement la mediatheque me permet des lectures gratuites-5€à l'année-car étant modeste retraitée mon budget livre n'est pas illimité.
Donc vivement le livre numérique au prix d'un poche !!! Nous sommes nombreux-ses à le revendiquer.

Fab38

15/05/2021 à 13:50

Entièrement d'accord avec Françoise et Goma que les œuvres numériques soient protégées par des DRM ou autres cela peut se comprendre mais le prix est vraiment rédhibitoire et sans aucune raison. Que les éditeurs proposent les livres numériques à des prix décents et le piratage disparaîtra. Tout comme l'a fait le monde de la musique avec aujourd'hui un nouveau modèle économique avec les plateformes comme Dezer ou Spotify.

Rusepoix

15/05/2021 à 17:32

Les musiciens ne gagnent presque rien par le streaming, même payant. Ils vivent en se produisant sur scène et en vendant des tee-shirts.
Les écrivains sont déjà dans la dèche. Seule une poignée vit des droits d'auteur. Refuser de payer le travail d'autrui s'appelle de l'esclavage. Avec 900EUR par mois j'arrive à payer les livres qui m'intéressent. Si le neuf est trop cher achetez d'occasion.

Fab

16/05/2021 à 09:10

Acheter d'occasion ou pirater, reviens au même pour l'auteur. Il ne touchera rien

JC

18/05/2021 à 08:09

900 euros par mois !!!

cyberwomanne

15/05/2021 à 16:21

Quand on est contrefacteur, On oublie bien-sur que les auteurs vivent avec leur famille des revenus du livre, film, musique... Ce qui permet la creation et donc la nouveauté. La bibliothèque d'Alexandrie n était pas gratuite...quel que soit le travail fait c est illégal et si on n a pas asdez d argent pour une boulimie de livres cela ne justifie pas de ne pas rémunérer les auteurs de leur juste creation. La punition est relativement faible. Espérons qu'elle sera pédagogique...c'est facile quand on ne vit pas de la création de voler le travail des autres et de l industrie qui l'organise et le rémunère. Auraient ils faits cela si leurs parents les nourrissaient de leurs créations?....C'est juste de l'ideologie contre les majors et le droit de propriété constitutionnel. Mais c est aussi oublié ce principe
Fondamental...

L'auteur masqué

16/05/2021 à 12:58

Un livre est une œuvre de l'esprit, pas un objet. Ce que vous consommez est l'écriture, que ce soit sur papier ou sur écran, le travail de l'écrivain est le même, il n'y a aucune raison que vous payiez ce travail plus ou moins cher selon le support. L'auteur doit toucher le même revenu de sin œuvre, quelque soit la manière de consommer du lecteur.

La nouveauté se paye, sinon entrez gratuite

Moto 78

16/05/2021 à 13:40

Comme beaucoup d'internautes, je pense que si le prix du livre électronique n'était pas aussi élevé il n'y aurait pas de raison de les pirater.
De plus opposer la liseuse au livre papier est aussi stupide que d'opposer la télévision au cinéma (même si nous sommes privés de cinéma depuis de longs mois).
On avait dit que la télévision tuerait le cinéma. Ils sont complémentaires et les chaînes de télévision financent la réalisation des films.
J'utilise une liseuse en déplacement, léger pratique à utiliser même dans l'obscurité sans réveiller son conjoint, ce qui ne m'empêche pas de lire des livres à mon domicile.
Si les éditeurs n'étaient pas aussi réticents voire timorés, il est possible de développer en parallèle les livres papier et leur version numérique.
Cela devrait aussi favoriser l'émergence d'auteurs peu connus du grand public qui, au prix fort achètent de préférence des auteurs reconnus.

Ana

16/05/2021 à 15:52

En Belgique, on peut télécharger gratuitement, et légalement, des livres numériques via Lirtuel pour une durée de 30 jours à condition d'être inscrit dans une bibliothèque. Lirtuel achète les livres, rémunère les auteurs, et en met un certain nombre d'exemplaires dans son catalogue.
Ma fille, qui a dix ans, a une liseuse et lit énormément. Mais elle lit tout aussi bien des livres qui proviennent de Lirtuel, que ceux de la bibliothèque, ceux achetés d'occasion ou neufs. Et dès qu'elle peut avoir un cadeau, elle demande des livres.
Vous pensez que ceux qui empruntent des livres en bibliothèque n'en achètent jamais et qu'il faudrait fermer les bibliothèques parce que ça fait du tort au marché du livre ?
Ceux qui lisent beaucoup, parlent des livres, en achètent, en offrent, transmettent ce goût...

Je ne suis pas pour le piratage mais je suis contente que la Belgique ait permis cet accès aux livres numériques, surtout durant les périodes de confinement. Et non, on n'achète pas moins de livres depuis que ce système existe...

bastien

17/05/2021 à 15:54

Cela marche pareil pour les bibliothèques française. Surtout celle de Paris une simple inscription gratuite donne accès à la location numérique.

Par contre toute ces offres bibliothèques sont arrivé avec PNB après 2014 et donc bien après l'arrêt de la team alexandriz.

Christophe

17/05/2021 à 14:44

Les livres numériques suivent la même voie que les mp3 et les div-x à leurs arrivés sur le marché. Les éditeurs/producteurs y voient une menace sur leurs revenus et freinent leurs déploiements (DRM/prix exorbitant...). J'étais pourtant persuadé que depuis la musique et la lutte débile des producteurs qui finir par baisser les prix et à se raccrocher en urgence aux plateformes de streaming, Il y auraient une compréhension de l'évolution de la consommation de médium culturel digital. L'histoire se répète, on paie via le contribuable des gouffres financiers comme la Hadopi pour laisser des dinosaures continuer à vivre. Et l'on viens pleurer quand des Netflix/Disney... prennent la part belle aux logiques mercantiles française :D .

Le livre numérique n'a pas un usage aussi répandu que le mp3, et cela prendras donc plus de temps, mais au final je sais que les éditeurs vont perdent, juste dommage qu'il entraine avec eux les libraires qui aurais pu profiter du livre électronique avec par exemple comme je l'avez vu à new-york des bornes d'accès dans le magasin avec des téléchargements sans contact de presse sur la liseuse, prêt-retour de livre, des livres augmentée pour enfants (son/vidéo, etc..) en démo gratuite, etc...), bref de la vie pour des libraires qui sont réduit faute de mieux à devenir des points relais pour des livraisons de livres via amazon ...

snipe960

17/05/2021 à 17:07

honnêtement les livres numériques de personnages mort il y a quelque siécle devrait tomber dans le domaines publique mais à priori cela ne sert qu'a gavé des maison d'édition dont l'art littéraire n'est qu'un prétexte pour excelle dans l'art de la mercantilisation du génie créatif cqfd... pour avoir copié
Victor Hugo en version numérique 10 mois de prison la culture seul richesse qui plus on la partage et plus elle augmente cqfd au carré...

Chillingworth

17/05/2021 à 19:49

Sont-ils bêtes ces éditeurs, qui s'en prennent aux quelques rares personnes qui lisent encore des livres... Bientôt, grâce à l'éducnat, il n'y aura plus personne pour se livrer à une activité aussi ringarde que celle qui consiste à tourner les pages d'un livre... Tout le monde devant Netflix, c'est ça le progrès !

Kissifrot

17/05/2021 à 20:55

Quel est l'intérêt de passer pas un éditeur pour publier une œuvre aujourd'hui ? Je prends l'exemple des livres scolaires : la toile est remplie de sites internet, créés par des profs ou des passionnés, qui mettent gratuitement à disposition des ressources à la fois de cours et d'exercices, parfois mêmes corrigés. On continue pourtant de gaspiller l'argent public dans des tablettes numériques, en arrosant des auteurs qui ont déjà mis 5 ans à adapter leur PDF en dynamique. Et au lieu de favoriser les OS libres de type GNU/Linux, et des logiciels libres qui ne coûtent rien à la collectivité, et qui font strictement le même boulot, on continue de nourrir les jeunes avec du Windows, sous prétexte qu'on ne veut pas réécrire le logiciel pour accéder aux livres numériques sous OS libre. Je rappelle que la licence du logiciel dédié Windows est valable 1 an pour l'élève, ce qui enlève finalement tout intérêt à la chose. Parce que oui : vous aurez besoin de vos connaissances passées dans vos classes futures. Là, non seulement on arrose les éditeurs à prix d'or, mais en plus, l'élève se retrouve bais*** parce qu'il n'aura plus accès à ses anciens bouquins numérisés ! Perte de repères, perte d'argent, perte de temps. On pourra certes rétorquer que le scolaire est obligatoire, là où le livre dans sa globalité est optionnel. Mais le meilleur moyen de boycotter un système de vente dépassé, c'est de se mettre ensemble, et d'envoyer un bras d'honneur à des éditeurs qui effectivement, n'ont fait aucun effort, ni pour rémunérer davantage l'auteur dans les ventes numériques, ni pour baisser le prix grand public dans les mêmes version, avec en plus des DRM débiles à la clé, que même Steve Jobs, de son vivant, avait renié. Bref, le débat me semble quand même un plus large que le seul amazon/kindle de l'époque, surtout à l'heure où les gens se prennent des poteaux dans la rue à trop regarder leur sacro-saint smartphone en marchant (et je ne parle pas de ceux qui conduisent en faisant du SMS).

DG1996

18/05/2021 à 09:05

Bonjour,
Avez-vous accès à la décision rendue?
Je vous remercie,
Bonne journée

Jan Lüdke

18/05/2021 à 11:34

mai 2020, confinement ... j'ai voulu faire un essai de lecture "numérique"
Nous avons 4 ordinateurs à la maison, aucun ne supporte le système de DRM de la société Adobe... le résultat c'est 8 bouquins achetés à la FNAC et illisibles (soyons juste : sauf les 10 premières pages pour l'un d'eux), et bien sûr non remboursables !
Heureusement depuis cette triste expérience un ami m'a expliqué où et comment me fournir en livres lisibles, à défaut d'être légaux.
Il est quand même incroyable que les éditeurs, en utilisant des systèmes de verrouillage trop restrictifs, deviennent les ennemis des lecteurs.
Cela me rappelle les débuts du CD, avec des systèmes contre la copie qui ne permettaient pas de lire le CD dans un lecteur d'auto-radio.

irimi

18/05/2021 à 23:01

La team alexandriz a fait un travail formidable en numérisant des livres qui n'étaient plus édités, qui ne le seront plus, et donc perdus pour le format numérique. En particulier des livres de science fiction. Peut etre ont-ils eu tort de renumériser des livres récents, mais leur exigence de qualité et l'intéret qu'ils ont porté au livre numérique a attiré de nombreuses personnes à utiliser cette technologie à l'époque boudée par les éditeurs en france.
Aujourd'hui les sites pirates ne numérisent plus de livres "rares".
En tant que lecteur j'achète parfois des livres aux éditeurs qui très souvent négligent la qualité de numérisation, et je dois gérer des drm qui font que contrairement au support papier ces livres que je ne peux pas préter pour cause de DRM ne seront plus lisibles lorsque ma machine va planter et que j'en changerai dans 4 ou 5 ans...
Rien n'a en effet été fait pour permettre aux libraires de vendre des livres numériques (des bornes), alors qu'ils auraient été un formidable relai pour remonter les plaintes des lecteurs quand à la qualité de la numérisation.
Les bibliothèques n'empèchent pas l'achat de livres, le prêt de livres d'un lecteur à l'autre non plus et la très grand majorité des lecteurs ne pirate pas ses lectures. RIP a Alexandriz et honte à ceux qui leur ont infligé ces peines trop lourdes.

Franck

19/05/2021 à 14:45

Ce ne sont pas les éditeurs qui numérisent les contenus :) ce sont les plateformes de vente. Si c'était les éditeurs, ils partiraient de leurs fichiers existants qui ne contiennent (généralement) plus de coquilles avant d'arriver chez l'imprimeur, et les ebooks seraient impeccables. Sur la vingtaine d'ebooks que j'ai déjà lus (achetés sur Amazon) il n'y en a pas eu un seul qui n'avait pas des coquilles ça et là, voire beaucoup, et/ou des problèmes de mise en page, de sauts de ligne, de séparation de chapitres etc. Les livres numériques sont une cession vers un tiers, pas un partenariat, l'éditeur n'a donc aucun lien avec la numérisation, il se contente de céder les droits à la plateforme de vente et celle-ci numérise elle-même. Pourquoi la plateforme fait ça elle-même, aucune idée, et pourquoi elle se permet de faire ça n'importe comment, aucune idée non plus...

bastien

19/05/2021 à 15:41

C'est complétement faux, les livres numériques sont bien la responsabilité de l'éditeur.
Les fautes que vous remonté sont souvent du fait du prestataire qui gère la mise en page pour l'impression papier et qui génère le livre électronique à partir de sa mise en page.
Mais c'est bien l'éditeur qui valide le travail de son prestataire, juste le livre numérique n'est pas leur priorité.

Gab

21/05/2021 à 16:19

En effet, Franck, il semble, sans parler des enjeux, que vous n'avez pas grandes connaissances des rouages de l'édition : non, les plate-formes ne numérisent absolument pas les contenus. Ce sont en général des prestataires choisis par l'éditeur - et qui font très mal leur travail. L'éditeur en fait très peu de cas...
Quant à la plate-forme, sa fonction est la même que celle du distributeur et/ou libraire puisque - et c'est là le problème majeur - la chaine numérique du marché du livre est calquée sur son pendant physique.

Exether

19/05/2021 à 20:46

Bonjour,

C'est très pratique d'avoir les livres au format ePub dans une liseuse. En effet, ça permet de se balader avec des dizaines de livres, sur les trajets pour le travail, ou en vacances.
Néanmoins je n'ai jamais acheté de livre numérique, car j'estime que le prix de vente ne correspond absolument pas au prix de fabrication, sachant que dans le meilleur des cas l'auteur perçoit moins de 10% du prix de vente.
Ceci dit, pirater des livres m'a toujours posé un VRAI problème de conscience.
C'est pourquoi, j'achète toujours au moins une version PAPIER du livre, que j'offre à un proche ou bien à une de mes connaissances, parfois en lui expliquant le pourquoi de ce geste...
C'est peut-être pas très écolo, mais cela me convient. Peut-être cela vous dira de faire de même pour soutenir les auteurs et les éditeurs.

cyberwomanne

22/05/2021 à 08:22

Quand on est contrefacteur, On oublie bien-sur que les auteurs vivent avec leur famille des revenus du livre, film, musique... Ce qui permet la creation et donc la nouveauté. La bibliothèque d'Alexandrie n était pas gratuite...quel que soit le travail fait c est illégal et si on n a pas asdez d argent pour une boulimie de livres cela ne justifie pas de ne pas rémunérer les auteurs de leur juste creation. La punition est relativement faible. Espérons qu'elle sera pédagogique...c'est facile quand on ne vit pas de la création de voler le travail des autres et de l industrie qui l'organise et le rémunère. Auraient ils faits cela si leurs parents les nourrissaient de leurs créations?....C'est juste de l'ideologie contre les majors et le droit de propriété constitutionnel. Mais c est aussi oublié ce principe
Fondamental...

LOL

22/05/2021 à 13:18

C'est marrant, mais je connais plein d'auteurs qui piratent...

Comme quoi :)

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

États-Unis : les éditeurs scolaires ne contrôlent pas les prix, selon la justice

Aux États-Unis, une juge a rejeté une plainte visant des éditeurs de manuels scolaires et des libraires. Les plaignants, étudiants et jeunes diplômés, accusaient ces entreprises de comploter, pour éliminer la concurrence et augmenter les prix des ouvrages...

24/06/2021, 12:26

ActuaLitté

Vincent Bolloré : de la diffamation à l'autoédition...

Entre les deux hommes, le contentieux devient historique : après une première procédure en 2009, que remporte Vincent Bolloré contre le journaliste et France Inter, une seconde démarrait en 2015. Cette fois, Benoit Collombat est plus entouré : ne pas céder à la pression de la plainte pour diffamation. Son éditeur, Calmann-Lévy a fait paraître Informer n’est pas un délit : un ouvrage collectif, réunissant 16 autres journalistes, de différents médias français. 

23/06/2021, 12:05

ActuaLitté

Un réseau de pirates de textes universitaires démantelé

À Bologne, cinq gérants de boutiques proposant de la photocopie, dans la zone universitaire de la ville, ont été interpellés, grâce à l’intervention de la Guardia di Finanza. Une opération menée pour la protection des droits d’auteur sur les textes universitaires, indiquent les autorités. Et surtout, un coup de filet de grande ampleur de la part des forces de police.

21/06/2021, 09:22

ActuaLitté

“Une véritable torture” : la Turquie rouvre le procès d'Aslı Erdoğan

Acquittée en février 2020 de l’ensemble des charges retenues contre elle, l’autrice Aslı Erdoğan n’était plus la terroriste que la justice turque s’était imaginée. Avec Necmiye Alpay, elle échappait donc aux condamnations — 9 années de prison pour appartenance à un groupe terroriste, propagande et atteinte à l’intégrité de l’État. Il est vrai que la tentative de putsch de juillet 2016 avait rendu le président Recep Tayyip Erdoğan quelque peu paranoïaque.

20/06/2021, 11:46

ActuaLitté

Pour ses bustes de Tintin, un sculpteur condamné à verser 114 157 euros

Christophe Tixier, alias Peppone, s’était attiré les foudres de la société Moulinsart en avril pour ses bustes représentant le petit reporter. Attaqué pour contrefaçon, l’artiste sculpteur a été condamné à verser 114.157 euros de dommages et intérêts aux ayants droit de Tintin. Tixier a déclaré qu’il ferait appel.

 

 

18/06/2021, 13:46

ActuaLitté

Olivier Duhamel échappe à la justice grâce à la prescription

L’enquête pour « viols sur mineur » visant Olivier Duhamel a été classée sans suite « en raison de la prescription de l’action publique » a annoncé, lundi 14 juin, le parquet de Paris. En avril dernier, le politologue reconnaissait des faits d’inceste sur son beau-fils, évoquant « une grosse bêtise impardonnable ».

 

15/06/2021, 12:20

ActuaLitté

Le Japon condamne le pirate ennemi public n°1 des éditeurs de mangas

Pour avoir irrité durant des années les éditeurs japonais de mangas, en animant un site de piratage, Romi Hoshino a été reconnu coupable de contrefaçon. Le tribunal du district de Fukuoka l’a chargé avec une amende de 10 millions de yens (74.700 €), agrémentée d’une peine de prison de trois ans. On ne joue pas avec One Piece et les succès de l’industrie japonaise sans prendre des risques.

03/06/2021, 09:52

ActuaLitté

#MeToo : “Ni cautionner ni admettre”, une autrice brandit le droit moral en protestation

Ce 2 juin doit ressortir chez Bragelonne le livre Wonderful pour les 20 ans de la maison : initialement signé David Calvo, l’autrice a entamé depuis quelque temps un processus de republication avec son véritable prénom, Sabrina Calvo. Une réédition prévue d’assez longue date, que perturbe désormais la récente parution d’un article dans Médiapart, mettant en cause le directeur éditorial de la maison, Stephane Marsan. « Difficile de ne pas y voir un souci majeur », nous explique-t-elle.

01/06/2021, 16:34

ActuaLitté

Juan Branco en garde à vue, entendu dans une enquête pour viol 

Un mois s’est écoulé depuis l’ouverture d’une enquête préliminaire pour viol, dont Juan Branco, essayiste et avocat, est accusé. Ce 1er juin, à 9h40, l’intéressé indiquait avoir été arrêté — de fait, convoqué par la police —, puis placé en garde à vue. Son avocat, Me Yassine Bouzrou, confirme d’ailleurs l’information.

01/06/2021, 14:59

ActuaLitté

#MeToo dans l'édition : “Nous avons pris la parole, pour celles qui ne le peuvent pas”

En avril dernier, une enquête de Mediapart faisait état de nombreux témoignages de femmes, qui dénonçaient un comportement « déplacé » de Stéphane Marsan, directeur du groupe Bragelonne. Depuis, cette dernière société n'a pas réagi publiquement, et aucune mesure ne semble avoir suivi les révélations. Huit autrices de livres publiés par les éditions Bragelonne demandent des mesures immédiates, sous peine d'entamer une procédure pour récupérer leurs droits.

28/05/2021, 11:01

ActuaLitté

Mettre fin au contrôle d'Amazon sur le commerce en ligne

Un juriste collectionneur trouverait là une belle occasion de passer le temps : les procédures contre Amazon et les accusations de manipuler le marché se multiplient. Une fois encore, un procès antitrust est déclenché outre-Atlantique dénonçant les dispositions contractuelles entre la firme et les revendeurs de sa marketplace…

26/05/2021, 13:02

ActuaLitté

Macron : éliminer la concurrence en ligne entre libraires et Amazon

Derrière les mystérieuses annonces d’Emmanuel Macron en faveur du commerce de livres, ne se cachaient pas de grandes révélations. Mais plutôt l’engagement du gouvernement aux côtés de la sénatrice de l’Essonne, Laure Darcos. En effet, la parlementaire avait déposé un projet de proposition de loi en décembre 2020, pour lequel une procédure accélérée a été engagée ce 7 mai. 

25/05/2021, 15:08

ActuaLitté

Pédophilie : Matzneff échappe au procès. “L'affaire ne fait que commencer”

« Nous ne cherchions pas à envoyer Gabriel Matzneff en prison, mais à obtenir sa condamnation. Parce qu’il fait l’apologie de la pédocriminalité auprès de pédophiles passifs ou actifs. Et cette décision de justice met en danger bien plus de personnes qu’on ne l’imagine. » Latifa Bennari, présidente de l’association L’Ange bleu, répondant depuis l’Algérie à ActuaLitté, contient mal colère et ressentiment après le marasme judiciaire qui a vu l'écrivain échapper aux accusations.

22/05/2021, 10:43

ActuaLitté

Macron annonce un projet parlementaire pour “un prix unique de tous les livres”

En cette année de célébration des 40 ans du prix unique du livre, instauré par Jack Lang et Jérôme Lindon, le ministère de la Culture nous avait donné le sentiment d’avoir oublié la fête. Parce que l’Élysée se réservait la primeur des annonces. Emmanuel Macron, en déplacement à Nevers, a ainsi annoncé sa volonté de renforcer l’actuelle législation. 

 

21/05/2021, 17:56

ActuaLitté

Matzneff échappe à l'accusation d'“apologie de crime pédophile”

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a rejeté la citation à comparaître de l'association L'Ange bleu, adressée à l'écrivain Gabriel Matzneff, pour « apologie de crime pédophile ». Une erreur de procédure serait à l'origine de cette décision, « un mauvais signal envoyé aux victimes de pédophiles » selon l'avocat de l'association.

21/05/2021, 17:23

ActuaLitté

L'optimisation fiscale d'Amazon en Europe, indéboulonnable

Au Luxembourg, le service juridique d’Amazon doit se baigner dans une piscine de champagne. La Commission européenne vient de se faire renvoyer par la Cour de justice de l’Union : le tribunal a considéré que les preuves apportées par la CE ne suffisaient pas pour confondre la filiale américaine. De la sorte, elle n’a pas démontré suffisamment « qu’il y a eu une réduction indue de la charge fiscale d’une filiale européenne du groupe Amazon ». CHAM-PAGNE !, on les entend d'ici...

13/05/2021, 08:57

ActuaLitté

Procès de la Team Alexandriz : un poème, ultime pied de nez à l'édition

L’audience qui conclura le procès intenté par l’édition française à la Team Alexandriz se tiendra ce 14 mai. L’équipe accusée de piratages (ou partages ?) de livres numériques n’a pas manqué la date : c’est assez logiquement avec un dernier tweet qu’Androgyn3, qui se présente comme « accessoirement fondateur », s’adresse à l’industrie du livre. Mais pas n’importe comment : un poème, érudit, construit, référencé... démontrant que derrière ceux qu’on accuse de contrefaçon, se cachent des lecteurs.

11/05/2021, 13:36

ActuaLitté

Un Tintin érotisé relève bien de la parodie, affirme la justice

Toute la question se tenait en quelques mots : Tintin est-il à ce point sacralisé par le droit d’auteur, que défend si farouchement Moulinsart, société ayant droit, que l’on ne puisse toucher une mèche de la houppette du reporter ? Le tribunal responsable de régler cette épineuse problématique a tranché : non. Fort heureusement pour Xavier Marabout, artiste breton, mis en cause pour un montant de 10 à 15.000 €.

10/05/2021, 19:47

ActuaLitté

L'avantage d'Amazon sur la concurrence découle d'aides illégales ?

Implantée au Luxembourg, pour simplifier la vie de ses comptables, Amazon répondra cependant de son usage des aides reçues par le Grand-duché. Un arrêt sera rendu ce 12 mai, dans des affaires conjointes, portant sur la notion d’aides d’État. Elles opposent d’un côté le Luxembourg et la Commission européenne, mais également Amazon EU et Amazon.com, toujours à la Commission. Toute la question est de savoir quelles sont les répercussions des preuves apportées par cette dernière.

08/05/2021, 09:09

ActuaLitté

Roselyne Bachelot, ouvrière de la culture bien mal outillée

Les réunions de concertation entre le ministère de la Culture et les représentants des artistes-auteurs vont bon train. Le 30 avril dernier, ces derniers ont eu le plaisir d’apprendre que Pierre Sirinelli, auteur d’un mémorable rapport sur le contrat de commande, serait mandaté pour accompagner « les négociations professionnelles sui generis sur l’équilibre de la relation contractuelle ». Pour certains, la pilule, même en latin, passe mal.

06/05/2021, 16:50

ActuaLitté

L'avocat Juan Branco visé par une enquête pour viol

Une main courante déposée dans un commissariat du XIVe arrondissement de Paris, contre l’avocat Juan Branco, a conduit à l’ouverture d’une enquête, indique Le Parisien. La police judiciaire parisienne doit désormais confirmer ou infirmer des allégations de viol qu’une jeune femme porte contre l’essayiste. 

01/05/2021, 10:49

ActuaLitté

“Malaisant”, “lourd”... Des témoignages dénoncent le comportement d'Éric Zemmour

Le polémiste Éric Zemmour, auteur de plusieurs livres publiés chez Grasset ou Albin Michel, fait l'objet de plusieurs accusations de femmes, rapportant des agressions et des comportements déplacés, dans un contexte le plus souvent professionnel.

30/04/2021, 15:43

ActuaLitté

MeToo : autrices, salariées... Affaire Marsan, l'édition face à ses responsabilités

ENQUÊTE – Au terme d’une année d’enquête, la journaliste de Mediapart Ellen Salvi a publié un faisceau de témoignages sidérants. Des autrices, des attachées de presse, d’anciennes stagiaires et salariées y dénoncent le comportement du directeur éditorial de la maison Bragelonne. #MeToo n’avait pas encore frappé dans l’édition française, et Stéphane Marsan se retrouve confronté à de nombreuses allégations. (Propos recueillis par Antoine Oury & Nicolas Gary)

29/04/2021, 18:00

ActuaLitté

Thèse plagiée : Arash Derambarsh fait appel de sa radiation du barreau

L'Ordre des avocats de Paris a annoncé, ce 27 avril, la radiation du barreau de l'avocat Arash Derambarsh, par ailleurs conseiller municipal de Courbevoie. La thèse signée par Derambarsh en 2015 motiverait cette décision : la Sorbonne, qui l'avait validée, estimait finalement en 2020 qu'elle constituait « un assemblage de textes, produits dans un contexte académique ou publiés par d’autres auteurs que lui-même ».

28/04/2021, 12:12

ActuaLitté

“Pornographie juvénile“, la justice protège la fiction

En mars 2019, l’auteur Yvan Godbout et son éditeur, AdA se retrouvaient confrontés à des accusations de « pornographie juvénile ». En cause, un ouvrage, Hansel et Gretel, accumulait les plaintes et doléances depuis 2018, et l’arrestation de l’écrivain avec son éditeur, ce 14 mars, provoquait un véritable séisme. Cependant, la valse des procédures juridiques vient de prendre définitivement fin, comme l’indique la Cour suprême du Canada.

24/04/2021, 10:24

ActuaLitté

Réponse de Stéphane Marsan à l'article de Médiapart

ActuaLitté vient de recevoir une communication émanant de Me. Marie Pétrement du cabinet Pierrat. « Monsieur Stéphane Marsan, dont je suis le conseil, étant expressément désigné dans cet article, adresse une réponse à la suite des propos contestables tenus à son encontre. » Nous reproduisons ici son texte, dans son intégralité.

22/04/2021, 16:20

ActuaLitté

#MeToo : l'éditeur Stéphane Marsan visé par de nombreux témoignages

Une enquête publiée par Mediapart fait état de nombreux témoignages d'autrices, d'auteurs et d'anciennes salariées de la maison d'édition Bragelonne, pointant un comportement « déplacé » de la part du directeur de la maison, Stéphane Marsan.

22/04/2021, 11:15

ActuaLitté

Team AlexandriZ : la décision rendue le 14 mai prochain

Le tribunal correctionnel de Nanterre a donné suite à la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team AlexandriZ. 12 membres de l'équipe étaient sur le banc des accusés, parmi la trentaine qu'aurait compté le réseau. Le verdict sera connu le 14 mai prochain.

16/04/2021, 13:04

ActuaLitté

Olivier Duhamel reconnaît des faits d’inceste sur son beau-fils

C’est l’ancienne belle-fille du politologue, Camille Kouchner, qui avait levé le tabou de l’inceste dans son ouvrage, La Familia Grande, paru au Seuil ce 7 janvier. Une enquête pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans »  avait ensuite été ouverte. 3 mois après le lancement de la procédure, Olivier Duhamel vient d’admettre les faits, évoquant « une grosse bêtise impardonnable ».

 

15/04/2021, 12:59

ActuaLitté

Turquie : Ahmet Altan sorti de prison, toutes charges abandonnées

L’écrivain et journaliste Ahmet Altan a finalement obtenu gain de cause : un haut tribunal turc vient de mettre un terme à son emprisonnement, récemment qualifié d’abusif par la Cour européenne des Droits de l’Homme. Difficile de ne pas opérer une corrélation immédiate, mais pour l’heure, place aux réjouissances.

14/04/2021, 21:35

ActuaLitté

Un sculpteur poursuivi par la société Moulinsart pour ses bustes de Tintin

Installé à Aix-en-Provence, Christophe Tixier, alias Peppone, est un sculpteur spécialisé dans la représentation de personnage de la Pop culture. Parmi sa galerie de création, on trouve notamment près d’une centaine de bustes de Tintin. L’artiste s’est attiré les foudres de la société Moulinsart, garant des ayants droit d’Hergé, qui demande 200.000 euros de dommages et intérêts et la restitution de ses sculptures.

 

14/04/2021, 17:12

ActuaLitté

La Team AlexandriZ, célèbre pirate de livres numériques, devant la justice

En 2012, ActuaLitté apprenait par mégarde la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team Alexandriz. Cette équipe de contrefacteurs de livres s’était fait connaître pour la qualité de ses relectures d’ouvrages, et la large diffusion de versions numériques. C’est à Nanterre, devant le tribunal correctionnel, que l’affaire est portée, ce 14 avril.

14/04/2021, 15:05

ActuaLitté

Une immense avancée dans le prêt numérique pour les bibliothèques

Voici une première dans l’histoire des établissements de prêts aux États-Unis. Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, s’apprête à signer un texte de loi inédit. Il garantirait aux bibliothèques de pouvoir concéder des licences pour du contenu numérique, à destination des usagers. Et donc, simplifier la question du prêt d’ebooks ou d’audiolivres.

14/04/2021, 09:45

ActuaLitté

CEDH : la Turquie coupable de “violation des droits” d'Ahmet Altan

Accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement turc lors du putsch de 2016, Ahmet Altan comptait parmi les victimes du pouvoir. Incarcéré, il avait été condamné en novembre 2019 à plus de dix années de prison, en tant que complice de groupe terroriste. Presque une manne, alors qu’en septembre 2016, il se voyait condamné à perpétuité. Mais la Turquie est lourdement pointée du doigt par la Cour européenne des Droits de l’Homme.

13/04/2021, 12:47

ActuaLitté

Amazon reconnu coupable de licenciement illégal

Il ne suffisait pas d’avoir quelques problèmes de toilettes avec ses employés : encore faut-il les renvoyer dès lors qu’ils expriment des positions que la firme réprouve. Les autorités du travail aux États-Unis accusent Amazon d’avoir renvoyé illégalement deux salariés. Ces derniers critiquaient ouvertement les positions sur le climat et les pratiques managériales d’Amazon.

06/04/2021, 17:26

ActuaLitté

Droit d'auteur : la justice condamne la diffusion de spoilers de mangas

Après les résultats de 2020, l’industrie japonaise du manga va assurément resserrer la corde pour tout ce qui touche aux diffusions numériques. En effet, le volet digital a amplement dépassé les revenus du segment imprimé l’an passé. De quoi inciter les éditeurs à se montrer plus sévères encore contre tout ce qui ressemble à une éventuelle perte de chiffre d’affaires. D’ailleurs, la maison Shogakukan ouvre le bal, avec une victoire devant les tribunaux.

03/04/2021, 12:29

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

L'appétit de Vincent Bolloré, “forcément un coup de tonnerre”, dit Antoine Gallimard

À peine vient-on d’apprendre que les Éditions de Minuit deviendront propriété de la maison Gallimard en janvier 2022, que les médias se précipitent sur l’avenir de la holding Madrigall. Avec quatre filles, Antoine Gallimard, qui avait repris la maison à la force de la volonté — et des banques —, incarne la troisième génération depuis Gaston, le grand-père. Et la quatrième s’en vient.

24/06/2021, 17:32

ActuaLitté

Bohumil Hrabal, écrivain ”des exclus, des marginaux, des solitaires“

Bohumil Hrabal 1914 -1997 est né à Brno dans l’Empire austro-hongrois. Ses parents s’installent à Nymburk, à l’Est de Prague, où il fait des études de droit jusqu’à la guerre. Il se met à l’écriture dès 1939, tout en exerçant de nombreux métiers qui vont inspirer le contenu de ses œuvres. Il ne rencontre son public qu’à partir de 1963 en publiant des récits et nouvelles à la faveur d’une temporaire libéralisation du régime tchécoslovaque.

24/06/2021, 17:18

ActuaLitté

Les archives de Martin Luther King Jr. dorénavant éditées par HarperCollins

HarperCollins, maison d'édition américaine appartenant au groupe News Corp, a acquis les droits d’édition mondiaux des archives de Martin Luther King Jr., l’icône des droits civiques, grâce à un accord passé avec sa succession. L’éditeur a déclaré que la collection présente certaines des « littératures les plus importantes et les plus vitales de l’histoire américaine ».

24/06/2021, 17:16

ActuaLitté

Tiraillée entre manga et documents, l'édition de bandes dessinées menacée ?

Cherchant à clôturer l'année de la bande dessinée proprement, le Centre national du livre a voulu dresser un bilan de l'évolution de ce secteur éditorial, en France, ces dix dernières années. Signé par Xavier Guilbert, du site web du9, le panorama évoque la BD franco-belge, le roman graphique, les comics, les mangas et, au milieu les auteurs.

24/06/2021, 16:48

ActuaLitté

Royaume-Uni : “des tonnes” de livres détruits chaque semaine par Amazon

Un pilonnage massif, qui concernerait aussi bien des livres que des appareils électroménagers ou des masques chirurgicaux. Une grande enquête de la chaine britannique ITV News pointe des opérations de destruction d'articles dans l'entrepôt écossais de la ville de Dunfermline, chaque semaine.

24/06/2021, 15:42

ActuaLitté

Cession de droits : France et Italie, partenaires historiques

Durant trois jours, éditeurs français et italiens ont instauré une série de rencontres en distanciel. Une action de réseautage qui commence avec l’Hexagone, et se prolongera début juillet avec la Corée. Au cours des derniers mois, d’autres initiatives similaires ont été mises en place avec l’Australie et l’Espagne. Pour la France, ce rendez-vous bilatéral s’inscrivait, notamment, dans le cadre de l’invitation de l’Italie pour le futur salon du livre de Paris.

24/06/2021, 14:36

ActuaLitté

France : recul du marché du livre de 2,3 % sur l'année Covid-2020 

Au terme de son Assemblée générale, le Syndicat national de l’édition fait état des résultats de l’industrie de l’édition pour l’année passée. Résilience sera le maître-mot, puisque le chiffre d’affaires recule de 2,3 %, en regard de 2019, à 2,740 milliards €. Le tout pour 422 millions d’exemplaires vendus. 

24/06/2021, 12:27

ActuaLitté

Le livre jeunesse de Meghan Markle assailli par la presse britannique 

Paru le 8 juin, aux éditions américaines Random House Libri, le nouveau livre de Meghan Markle, The Bench, a atteint la première place sur la liste des best-sellers du New York Times pour les livres pour enfants. Au Royaume-Uni, il a atteint le sommet du classement pour le livre imagé le plus vendu. Cependant, de nombreux journalistes britanniques émettent des critiques réellement négatives à son égard. 

24/06/2021, 12:24

ActuaLitté

Paris : une nouvelle librairie, mobile et colorée, au Centre Pompidou

Située au 6e étage du centre Pompidou, la librairie des expositions offre une sélection d’ouvrage en lien avec la programmation du musée. En travaux ces derniers mois, le lieu a fait peau neuve et s'ouvre de nouveau au public. La Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais associée au cabinet de design studio 5,5 a complètement repensé la boutique. Et ce, pour l’inscrire dans l’ADN du musée et le rendre modulable au gré des expositions.   

24/06/2021, 08:20

ActuaLitté

Antoine Gallimard reprend les éditions de Minuit

La directrice de la maison d’édition l’assure à l'AFP : il est temps de penser à l’avenir de la société. Et voici que dans un communiqué, le groupe Madrigall, avec à sa tête Antoine Gallimard, annonce le rachat des éditions de Minuit. 

23/06/2021, 20:08

ActuaLitté

Plaine Commune : une mobilisation de bibliothécaires contre le travail dominical

À l'appel de la CGT Plaine Commune, un rassemblement est organisé ce mercredi 23 juin, devant la mairie de Saint-Denis. Et ce, pour protester contre l'annualisation du temps de travail et l'ouverture des médiathèques le dimanche, qui s'opère selon le syndicat « au détriment du réseau de lecture publique ».

23/06/2021, 16:57

ActuaLitté

Benjamin Tancrède rejoint Editis en qualité de directeur digital et innovation du groupe

Après avoir été éditeur de magazines chez Mondadori puis consultant en stratégie chez Bain, Benjamin a co-dirigé iProspect, l'agence de performance digitale du groupe Dentsu. Il a ensuite dirigé les activités marketing et relation client ainsi que l'animation commerciale et le digital chez Nexity. 

23/06/2021, 16:32

ActuaLitté

Jeux de société : Hachette Livre déploie ses activités en Amérique du Nord

Le développement d’Hachette Boardgames avance à une vitesse folle : il aura fallu moins de deux semaines après l’acquisition de Hiboutatillus pour qu'une nouvelle annonce ne tombe. Rejoignant les rangs, auprès des studios Sorry We Are French et Le Scorpion Masqué, c’est au tour du groupe Randolph de s’associer à Hachette Livre. Une acquisition qui, entre autres, renforce la présence de l'éditeur en Amérique du Nord.

23/06/2021, 16:14

ActuaLitté

Portail international des éditeurs français, Books From France ouvrira en septembre

Nous évoquions hier l’initiative du BIEF, Books From France, projet de portail regroupant des ouvrages français, en vue d’une promotion internationale. Décliné en anglais, et en français, il sera ouvert en septembre. S’il s’inspire de l’outil italien, New Italian Books, autant que son équivalent espagnol, le directeur du BIEF, Nicolas Roche, nous en présente les spécificités. 

23/06/2021, 15:42

ActuaLitté

États-Unis : un don de 1,1 million $ à 115 librairies

Ce 22 juin, la Book Industry Charitable Foundation (BINC) a annoncé le lancement d’une initiative ponctuelle, et surtout nécessaire, « Survive to Thrive ». Survivre pour prospérer, donc. Un message limpide, à l’attention des librairies et différents magasins de bandes dessinées qui vont bénéficier de cette subvention. En tout, 115 établissement sont concernés, pour un total de 1,1 million de dollars. 99 magasins recevront des subventions de 10.000 $, et 16 autres, 7.500 $. 

23/06/2021, 12:57

ActuaLitté

Victoire de Souza devient chargée de droits audiovisuels chez Mediatoon

La société Mediatoon, et plus particulièrement son service des droits audiovisuels, annonce l'arrivée de Victoire de Souza en qualité de chargée de droits audiovisuels. Mediatoon gère notamment les éditeurs du groupe Média-Participations, avec un catalogue de BD, romans, documents ou encore albums.

23/06/2021, 12:53

ActuaLitté

Les héritiers de Regine Deforges ouvrent La Bicyclette bleue, une librairie en son hommage

Elle s’installera dans le XXe arrondissement de Paris, et avec un pareil nom, difficile de ne pas établir de lien avec le roman paru en 1981. Mais le projet n’a pas qu’une affection littéraire portée à l’autrice : de fait, il est porté par Camille Deforges-Pauvert et Simon Deforges, la fille et le petit-fils de Régine Deforges. Un hommage que tous deux revendiquent, autant que l’héritage littéraire. 

23/06/2021, 11:42

ActuaLitté

La rentrée littéraire Robert Laffont : "joyeuse, offensive, exigeante"

« Notre rapport à la littérature est un rapport charnel, vivant, en mouvement. La volonté de la maison Robert Laffont était d'avoir une rentrée joyeuse, offensive, exigeante, portée par des voix puissantes et différentes, qui racontent le monde dans lequel nous évoluons, dans lequel nous nous sentons un peu perdus, en errance. Et l'on espère, parce que c'est le sentiment que nous avons eu dans la maison à la lecture de ces textes, que chacune de ses voix sera une invitation à marcher vers ce qui nous rend vivants, à deviner la lumière en tout. »

23/06/2021, 10:46

ActuaLitté

« Plein soleil » : le catalogue des libraires du réseau LINA

Pour la 4ème année, les membres du réseau des Librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine rassemblent un total de 140 conseils de lecture pour l’été dans leur catalogue « Plein soleil ». Celui-ci est disponible gratuitement dès aujourd’hui dans les 120 librairies indépendantes membres de LINA, dans toute la Nouvelle-Aquitaine. Si les idées de lectures vous manquent pour cet été, ce catalogue pourra certainement vous inspirer – au moins un peu…

23/06/2021, 08:58

ActuaLitté

Une nouvelle naissance pour Corto Maltese

Les éditions Casterman ont annoncé lundi que Corto Maltese, célèbre héros de la bande dessinée éponyme, créée par l’Italien Hugo Pratt, en 1967, part à l’aventure, accompagné de deux nouveaux auteurs français : Bastien Vivès et Martin Quenehen. En 2015, la maison avait déjà retravaillé cette série avec deux auteurs espagnols qui étaient restés fidèles au dessin du créateur, aujourd'hui, les deux Français proposent des dessins beaucoup plus personnels. 

23/06/2021, 08:33

ActuaLitté

Grève dans le plus grand entrepôt de livres d'Italie

Une grève a éclaté début juin dans ce que l’on appelle la « Cité du livre » à Stradella, dans le nord de l’Italie : il s'agit du plus grand centre de la logistique du livre italienne géré par C&M Books Logistics. Les travailleurs revendiquent de meilleures et plus équitables conditions de travail, alors qu’un auteur, Gabriele Dadati, se joint à eux. 

22/06/2021, 16:13

ActuaLitté

Gaza : 200.000 $ de dons pour la librairie Samir Mansour, détruite par les bombes

Le 18 mai dernier, la librairie Samir Mansour était détruite par des frappes israéliennes. Symbole culturel de la ville, la boutique abritait près de 100.000 ouvrages sur deux étages. Aujourd’hui, des dons d’argent et de livres affluent du monde entier pour redonner une seconde vie au lieu.

22/06/2021, 13:31

ActuaLitté

Fayard publiera le roman de Lale Gül, rescapée de l'islam radical

Les éditions Fayard annoncent la publication, en 2022, du premier roman autobiographique de l’autrice néerlandaise Lale Gül. Jeune écrivaine de 23 ans, née au sein d'un milieu turc traditionaliste, elle a rompu avec sa communauté qui pratiquait un islam radical. Son livre Ik ga leven (Je vais vivre) reprend de nombreux éléments autobiographiques, avec humour, pour dénoncer la difficulté de grandir dans un cadre où le fanatisme religieux a plus d'importance que l'épanouissement de son enfant. 

22/06/2021, 13:15

ActuaLitté

30 millions € pour les créatrices et créateurs

Depuis près d’un an et demi, la création artistique a été particulièrement impactée par la crise sanitaire. C’est pourquoi, dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a souhaité consacrer 30 millions d’Euros à un programme de soutien à la conception et à la réalisation de projets artistiques, intitulé « Mondes nouveaux ». Un appel à manifestation d’intérêt est lancé aujourd’hui, dans un format sans précédent, pour que toute créatrice ou tout créateur qui le souhaite puisse soumettre un projet, être accompagné dans son élaboration et soutenu dans sa réalisation. 

22/06/2021, 13:12

ActuaLitté

Ota Pavel, un classique de la littérature tchèque

Ota Pavel (1930-1973) est né à Prague, est le fils d’un père juif, Leo Popper, et d’une mère chrétienne, Hermina Popper, il a deux frères, Jiří et Hugo. C’est la guerre qui bouleverse directement la vie heureuse de la famille Popper. Dès 1939, les Juifs doivent laisser la place aux Allemands qui envahissent Prague, et les Popper sont contraints de s’installer en Bohême. La vie devient très difficile. 

22/06/2021, 12:01

ActuaLitté

L’illettrisme en Afrique, un pieux mensonge

Dans l'histoire telle que l'écrivent les pays colonisateurs, le continent africain apparait souvent comme un espace de « manque ». Une terre d'où la civilisation et la culture auraient été absentes – celles des colons, en tout cas. Un espace où, forcément, l’alphabétisation ne pouvait pas exister avant l’arrivée des peuples européens…

22/06/2021, 09:50

ActuaLitté

Books From France, l'outil du BIEF pour favoriser la vente de droits

Conquérir plus de marchés à l’international passe par des efforts minutieux. En juin 2020, l’Italie dévoilait une plateforme, New Italian Books, bilingue anglais/italien, pour mieux promouvoir sa littérature et ses auteurs. Public visé : agents littéraires, traducteurs… et éditeurs étrangers. À l’occasion de rencontres entre éditeurs italiens et français, par Zoom, le BIEF a dévoilé un projet assez similaire, Books From France.

22/06/2021, 09:41

ActuaLitté

Suzanne Aubry réélue à la présidence de l’UNEQ

Les membres de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont élu Suzanne Aubry, Catherine Lafrance, Karine Légeron et Pierre-Luc Landry pour combler quatre postes vacants au conseil d'administration de leur Union. Les résultats d’un scrutin électronique qui s’est déroulé du 17 au 31 mai dernier ont été dévoilés ce 21 juin lors de l’assemblée générale annuelle de l’UNEQ.

22/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Les conseils lecture de Bill Gates pour cet été : réconcilier l’humanité et la nature

L’arrivée de l’été signifie le retour des beaux jours, la prolifération de moustiques, mais aussi et surtout de nouveaux conseils de lectures de la part de Bill Gates en personne. Une fois par an, le milliardaire enfile son plus beau costume de libraire pour nous partager les livres qui l’ont marqué durant l’année. Pour 2021, le grand patron de Microsoft s’est concentré sur les relations complexes qui unissent l’homme à la nature et depuis cette réflexion propose 5 ouvrages.

 

21/06/2021, 17:24

ActuaLitté

Meilleures ventes, podcasts : Edistat et ActuaLitté s'engagent autour de l'économie du livre

Tite-Live via Edistat, son service de statistiques de l’édition sur le marché français, proposera désormais ses classements de vente de livres dans les colonnes du magazine ActuaLitté. Fort d’estimations basées sur les sorties caisses de multiples points de vente, il fournira de la sorte des données chiffrées permettant au média d’apporter une information plus structurée sur les mouvements du marché.

21/06/2021, 15:10

ActuaLitté

Roubaix : la Librairie Combo mixe jeunesse, BD, jeux, et un salon de thé

Le centre-ville de Roubaix devrait bientôt accueillir la Librairie Combo, portée par Capucine et Ismail Said Mohamed. Un financement participatif s'ouvre, pour donner les moyens de nouvelles ambitions, avant une inauguration en août prochain. Le lieu combinera l'intérêt des libraires pour la jeunesse, la bande dessinée et les jeux de société, avec un salon de thé « en plus ».

21/06/2021, 14:42

ActuaLitté

Que lire durant les vacances ? Les Goncourt ont quelques suggestions

L’Académie Goncourt achève de remplir ses valises, et les membres sont tombés d’accord sur quelques ouvrages. Ils présentent ainsi leurs conseils de lectures estivales, soit une dizaine de livres et romans pour accompagner l’été. 

21/06/2021, 12:52

ActuaLitté

13,2 % de la production française de livres finissent pilonnés et recyclés

ENQUÊTE – Trois ans après une première analyse du secteur, le Syndicat national de l’édition a missionné sa commission Environnement et Fabrication pour une nouvelle enquête. Cette dernière s’intéresse sur les années 2018 à 2020, avec une extrapolation mesurée. Il s’agit de donner une vision de ce que le transport de livre peut signifier, à travers les trois pires moments de sa vie : les retours, la destruction (ou pilon) et le recyclage.

21/06/2021, 12:20

ActuaLitté

L'auteure Tsitsi Dangaremga reçoit le Prix de la Paix des libraires allemands

L'auteure zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga est la lauréate du Prix de la Paix des libraires allemands, décerné depuis 1950 par la Fédération des éditeurs et des libraires allemands. Doté de 25.000 €, le prix salue son œuvre, mais aussi son engagement « pour les droits civiques et les changements politiques au Zimbabwe ».

21/06/2021, 11:31

ActuaLitté

Acteur, chanteur, producteur : ce parcours que racontera Will Smith

L’acteur, chanteur, producteur, qui avait conquis les cœurs avec Le Prince de Bel-Air revient sur son parcours. Will sera le titre de son autobiographie, coécrite avec Mark Manson, à paraître le 9 novembre chez Penguin Press. Bien entendu, une version audiolivre l’accompagnera, lue entièrement par ses soins. 

21/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Hongrie : Proust, Shakespeare, Rimbaud, interdits par une loi homophobe

L'Assemblée nationale hongroise a adopté, le mardi 15 juin dernier, une proposition de loi destinée à assurer « la protection des enfants ». Présentée comme un outil de lutte contre la « pédophilie », elle vise en réalité la diffusion de contenus évoquant l'homosexualité ou les personnes transgenres, menaçant la liberté de publication et celle d'expression.

21/06/2021, 10:44