Dossiers

Team AlexandriZ : pirates de livres ou distributeurs de savoir ?

La Team était spécialisée dans la diffusion d’ebooks, spécifiquement de romans transformés en version numérique. L’une de leurs grandes marottes était d’ailleurs de procéder à la numérisation d’ouvrages que les éditeurs ne commercialisaient pas en format ebook. Mais ils étaient aussi qualifiés, en regard du Code de la propriété intellectuelle, de pirates.

Le 15/04/2021

Le

15/04/2021

0

Partages

ActuaLitté

Au-delà du débat philosophique majeur opposant piratage et partage, la Team AlexandriZ aura abreuvé en centaines, voire milliers de livres, des lecteurs à travers le monde. Parfois même, leurs fichiers se sont retrouvés utilisés, intégrés à des supports de lecture. Une reconnaissance qui ne disait certainement pas son nom, et qui aura pourtant servi des intérêts.

Et c'est d'ailleurs bien l'un des éléments remarquables dans cette entreprise de digitalisation des oeuvres : leurs fichiers étaient d'une qualité supérieure, particulièrement soignés dans leur code.

Ils furent même accusés de gagner de l’argent sur ladite diffusion numérique des œuvres, alors que leur forum était en libre accès, sans formule d’abonnement vicieuse.

En 2012, le Syndicat national de l’édition a dévoilé une plainte contre X, déposée pour lutter contre cet exercice de contrefaçon. Le tribunal de Nanterre, saisi de l’affaire, a commencé les audiences ce 14 avril 2021. 

Un procès qui réunit six maisons d'édition contre 12 prévenus identifiés, et qui justifie la création de ce dossier, tout à la fois témoignage historique de l'évolution dans l'industrie du livre. Et de bien d'autres choses...

Car l’équipe n’était certainement pas que pirates : flibustiers, peut-être, corsaires, éventuellement, ses membres défendaient également certaines idées – comme le prix d’un livre numérique qui ne soit pas délirant, ou un accès aux oeuvres qui permettent une juste rémunération de leurs créateurs. 

Paradoxal ? Peut-être. Mais uniquement pour leurs détracteurs. 

 

 

 

 
 
 

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté