medias

Étudier Shakespeare et Kanye West à l'université, pour décoloniser les esprits

Antoine Oury - 31.08.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - Shakespeare Kanye West - Kanye West cambridge - cambridge racisme


La prestigieuse université de Cambridge, fondée en 1209 en Angleterre, indique dans une lettre à ses étudiants que les professeurs cherchent à « décoloniser » les enseignements prodigués. Parmi les sujets de recherches suggérés, le colonialisme, les interactions entre les peuples et le racisme. Et, pour nourrir les réflexions, un vaste corpus, qui s'étend de la pièce Antoine et Cléopâtre de Shakespeare aux albums de Kanye West.




L'université de Cambridge a fait parvenir à ses étudiants une série de mesures et de conseils pour « un cursus totalement décolonisé ». La lettre suggère ainsi d'étudier la pièce Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, qui évoque des aspects du colonialisme, mais aussi des œuvres et textes de musiciens noirs comme Gil Scott-Heron et Kanye West.

L'université souligne « qu'un certain nombre d'étudiants travaillent déjà — et sont donc suivis et conseillés — sur des auteurs non-blancs et sur des sujets comme le racisme, le colonialisme ou l'empire ». Un porte-parole de l'établissement a d'ores et déjà précisé, pour calmer les détracteurs, que ces recommandations « ont pour but d'enrichir les enseignements et non d'interdire l'étude de certains auteurs ».

Le courrier de l'université fait suite à une lettre ouverte, dévoilée en juin dernier et signée par 400 personnes, étudiants ou anciens étudiants de Cambridge. Ce texte dénonçait l'absence de maître de conférences noir au sein de l'institution britannique, mais aussi d'auteurs non-blancs au sein des corpus de textes étudiés. Selon les 400 signataires, les étudiants de Cambridge seraient « fortement dissuadés » d'étudier des thématiques liées au racisme ou aux ethnies.

L'université de Cambridge assurait que la bibliothèque avait été « décolonisée » et que les programmes portaient une attention particulière « à la présence historique d'écrits et de cultures autres que ceux représentés par le cercle traditionnel d'auteurs blancs » mis en avant lors des études universitaires.
 
Cependant, l'institution avait reconnu « ne pas être suffisamment diversifiée » dans la composition du corps enseignant. « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour y remédier », assurait alors la direction. D'après cette dernière, 80 % des employés ont suivi une formation en ligne consacrée à l'égalité et à la diversité.

En janvier dernier, l'Agence statistique de l'éducation supérieure (Higher Education Statistics Agency, HESA) indiquait qu'aucun individu noir n'occupait de poste à haute responsabilité au sein des universités britanniques, un constat déjà établi en 2017.

via Varsity, Daily Mail, The London Economic

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 et NRK P3, CC BY-NC-SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.