#Droit / Justice

Niala, une BD érotique chez Glénat taxée de racisme 

Encore un coup de la Cinquième colonne ? Les éditions Glénat ont dû affronter une tornade, doublée — ô misère ! — d’une pétition, alors que s’avançait la publication de Niala. Cette bande dessinée érotique devait sortir le 10 mars. Mais, revirement, l’éditeur s'est retrouvé au milieu d'une vilaine polémique. Selon ses détracteurs, elle reprendrait « les principes des bandes dessinées racistes des années 50 ».

Le 03/03/2021 à 18:02 par Clément Solym

34 Réactions | 20 Partages

Publié le :

03/03/2021 à 18:02

Clément Solym

34

Commentaires

20

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Niala, le prénom sonnait délicieusement, mais le titre a manifestement fait voir rouge. Une histoire de jungle, où cette héroïne, « pendant féminin de Tarzan, incarne l’esprit et y transmet avec patience et générosité sa maxime : le plaisir est le plus beau des remèdes, la solution à tous les différends, un délice qui éclaire les esprits et jamais ne doit générer la honte ».

Colons courageux et autres fondements

Mais les pétitionnaires et autres signataires n’ont pas vu la beauté où que ce soit. « Trouver cela en 2021 est inadmissible c'est une offense aux personnes racisées et aux femmes. Dans cette bande dessinée, Niala s’offre aux colons et est limitée à un objet sexuel. On en a marre de cette représentation qui nous crie que les colons sont courageux et méritent une récompense », indique l’auteur de la pétition, Sam Lybulan. 

Derrière ce nom, on ignore qui se cache : rien ne ressort sur internet quant à l’existence de la personne. Toujours est-il que, anonymat ou non, la pétition exige la suspension du livre réalisé par Jean-Christophe Deveney et Christian Rossi.

CENSURE: le bon Dr Seuss voit six de ses ouvrages retirés

Interpellée sur Twitter, la maison a tenté d’apporter quelques arguments à ceux qu’on lui opposait par anticipation. Ainsi, était reproché aux auteurs d’avoir opté pour « l’humour et de tourner en dérision les anciens principes, mais le fait mal et met en évidence une œuvre raciste, qui appelle à la fétichisation et au sexisme ». 

Niala, des clichés détournés

Pour l’éditeur, ce livre ne cherche « ni à fétichiser ni à rabaisser son héroïne. Ce sont au contraire les colonisateurs, les évangélisateurs et leur société dite “civilisée” qui sont tournés en ridicule. Il s’agit d’une parodie des BD colonialistes des années 50, qui en reprend les clichés ».

Et les stéréotypes qui sont reprochés sont « justement, volontairement mis dans la BD pour être démantelés et tournés en dérision. Le résumé qui a été communiqué à propos de ce livre se voulait second degré », Glénat BD. 

Cependant, elle reconnaît que ce dernier « à l’évidence […] était sans doute maladroit et laissait entendre que la BD était porteuse d’idées très opposées à son propos et aux opinions des auteurs. Nos équipes le corrigent ».

Bien que Le Figaro assure de la disparition du synopsis de la bande dessinée, ce dernier est toujours disponible au moment de la mise en ligne de cet article.

Depuis le début de la journée, une dizaine de comptes sur Facebook, et quelques dizaines d’autres sur Twitter, ont appelé à rejoindre la pétition qui compte maintenant plus de 1200 signatures. La première question venant à l’esprit — en vertu du saint adage incitant à ne pas juger un livre sur sa couverture, et peut-être moins encore sur sa 4e de couverture — est de définir combien de personnes bien intentionnées ont lu le livre, avant de le vouer aux gémonies.

Dérapage sans contrôle ?

Toutefois, on signale bel et bien une planche démontrant une relation sexuelle — de toute évidence une fellation, administrée par Niala à un jeune garçon. La seule cependant visible et présentée en guise d'extrait sur des sites de vente.

En septembre 2018, la maison avait été confrontée à une pareille salve, alors qu’elle publiait la BD Petit Paul, de Bastien Vives. Certes classé dans une collection, Porn Pop, qui se voulait « un pied de nez à l’ordre moral, la sexualité bien-pensante qui rassure... qui emmerde », d’après la préfacière, Céline Tran, le livre réunissait un joli nombre de pas de côtés, tout aussi difficiles à admettre.

 

Edit : une précédente version de l'article indiquait que l'éditeur avait annulé la sortie de l'album, élément erroné.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

34 Commentaires

 

CHRISTIAN NAUWELAERS

03/03/2021 à 22:50

ENCORE...!
Et si on les jetait à la poubelle, ces pétitions ?
D'autre part, le second degré (dont l'article fait bien état) est incompréhensible pour les imbéciles s'imaginant avoir le droit de décider ce qui peut exister ou non...
Des censeurs, des moralisateurs au petit pied devant qui des éditeurs se couchent comme des bassets apeurés.
Lamentable...
CHRISTIAN NAUWELAERS

SolèneGSR

04/03/2021 à 02:48

Y en a marre d'être vu comme un objet sexuel juste parce qu'on est une femme. Au delà du racisme, dont je ne peux pas témoigner car je ne suis pas concernée par la question, c'est fatiguant de voir que si tarzan est un homme il devient puissant et courageux, mais si tarzan est une femme elle devient un objet de plaisir, de soulagement. C'est toujours pareil pour tout et n'importe quoi ! Leur soi-disant second degrés ça pue l'excuse à plein nez.

Aïe

04/03/2021 à 07:54

Et que pensez-vous de la liberté d'un auteur d'écrire ce qu'il veut ? S'il veut faire une « Tarzane » objet sexuel, en-a-t-il le droit ? Ou bien doit-il se référer à un code de déontologie de l'écrivain des choses autorisées ou interdites ? Et qui va écrire ce code ?

Le plus simple, si la vie de Tarzane ne vous plaît pas est de ne pas la lire. Vous avez tout à fait la liberté de ne pas l'acheter. N'empêcher pas les lecteurs d'avoir leur liberté de choix aussi.

Ou alors ne vous plaignez pas le jour où la majorité décidera ce que vous serez obligée de lire...

Glenat a plié sous la menace d'un groupuscule d'activistes, les habituels (LGBT/indigénistes/féministes/etc.), alors même qu'il aurait pu faire preuve de courage. Cela veut dire que l'édition n'est plus libre de publier ce qu'elle a envie de publier. C'est grave, mais manifestement, tant que cela correspond à votre façon de penser, ça ne vous gêne pas. C'est une façon typique que la gauche a de penser : la liberté, d'accord, mais uniquement pour leurs idées !

sysd

04/03/2021 à 10:00

C'est pas vraiment une question de publier ce que l'on veut : si ça essentialise une partie de la population, aussi bien en terme de sexualité, de couleur, de genre ou d'origine sociale, ça pose quand même souci.

Surtout que c'est toujours pareil, les livres ou bd à qui on reproche des choses traitent de près ou de loin de sujets similaires, qui tournent souvent autour du sexe, des femmes ou de l'exotisme, parfois les trois en même temps.

Quand à faire valoir la sacro-sainte liberté d'expression, quand c'est insultant je pense qu'elle n'est plus vraiment valable. Quant au second degré, si personne ne le comprend c'est peut-être qu'il n'est pas manié correctement, voire complètement absent. D'autant plus qu'après la publication de Petit Paul, Glénat aurait quand même pu se rendre compte que visiblement il y a une grande partie du public qui n'est pas vraiment réceptif à ça. Si les auteurs souhaitent tout de même publier, l'auto-édition ça existe, et ça permet à toute sorte de personne de publier leurs écrits. Mais je ne suis pas sûr que jouer avec les codes de l'exotisme sexuel, même au second degré, soit particulièrement intelligent.

NAUWELAERS

04/03/2021 à 11:48

Ebony Ramon et sysd: si l'autoédition existe...les censeurs se déchaîneront contre des ouvrages autoédités non approuvés par les douaniers du politiquement correct !
Et si vous n'aimez pas des oeuvres: ne les lisez pas, ne les regardez pas.
Ou au contraire prenez-en connaissance pour exprimer votre désaccord.
Vous serez audibles alors qu'avec vos louanges liberticides et un peu malhonnêtes intellectuellement (ma première phrase...), cela ne passe qu'avec les partisans de cette censure moderne.
Dont les opposants ne vont accepter tout cela comme un éditeur de journaux ou de livres frileux et conformiste...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Freez

05/03/2021 à 09:26

La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. On parle d'un ouvrage qui sexualise la femme noire, c'est un ouvrage qui encore une fois nous fait voir la femme noire comme un objet de plaisir. Je pense que l'ouvrage aurait été intéressant si on avait enlevé cette partie de jouet sexuelle, pourquoi elle n'aurait pas pu faire les choses autrement ? Pourquoi toujours se retourner vers le sexe ? On aurait pu avoir une héroïne qui remet en question les colons sans leur faire un fellation.

Aleph

05/03/2021 à 10:26

"La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. "

Vous voulez parler des appels à l'interdiction des oeuvres écrits et publiés par un petit nombre de personnes pris à partie par une foule vociférante ?

Aïe

08/03/2021 à 11:02

Donc, vous êtes contre la pornographie qui sexualise la femme blanche ? (et la femme en général). Vous êtes donc d'accord pour censurer toute sorte de pornographie et donc aussi d'érotisme. On est bien d'accord ?

NSeguin

08/03/2021 à 13:27

Je crois perdre pied dans notre siècle. A l'heure de la libération complète de la femme, il est malvenue de penser qu'elle a le droit d'aimer séduire et même éprouver du plaisir à être avec un homme et d'avoir des rapport de jouissance avec lui ? Est-ce que le problème des personnes qui critiquent ce livre n'ont pas au fond, un problème de rapport à l'homme qu'il faut systématiquement condamné et humilier en parlant de besoin de soulagement. Le féminisme véritable devrait au contraire se réjouir de voir une femme puissante et soumettre l'homme par des atouts que nous ne possèderons jamais. Ce qui ne veut pas prétendre, qu'en plus, cette femme puisse en plus être supérieure en tout dans l'élément jungle.

F.Chaminade

05/03/2021 à 09:02

Qu’il est triste de voir des gens se voir porter atteinte à leur identité, leur altérité, ne voyant qu’un seul sens, une seule observation — la leur — aux choses qu’on se doit en première instance de contester et de critiquer sans arriver à prendre un seul instant un peu de distance, de champ. On aurait pu croire qu’en France l’éducation laïque et publique favoriserait cette capacité à réfléchir, se distancier avant de réfléchir, mais c’est une autre chose qui s’est produite : une contraction sur ses idées, un militantisme conservateur — parce sans distanciation — qui ne me lasse pas de penser que sans cette éducation, ces gens auraient peut-être appris un peu mieux ce qu’est l’esprit critique.

LAROCHE Benjamin

05/03/2021 à 13:36

Ou sinon laisser les œuvres tranquille meme si elle ne vous plaise pas, moi je n'aime guère les la littérature érotique et pourtant je ne part pas en croisade pour la bruler. A vous de forger vos propre œuvres pour exprimer vos conviction et non interdire ceux qui vous dérange, car censuré les auteurs et partir en croisade de la sorte me fait plus penser certaine personnes de l'histoire qui flambé les livre qu'a un progressisme illusoire

Ebony Ramon

04/03/2021 à 09:40

Même si l'auteur n'avait pas l'intention il n'en reste pas moins une bande dessiné fetichisant le corps d'une femme noire ravivant l'imaginaire des colons et des racistes .
Bien sûr cela ne dérange que les personnes blanches dans leur exercice de leur liberté d'expression et s'en foutent toujours expressément des conséquences que cela peut avoir sur les personnes racisés sur leur hypersexualisation et sur le quotidien de ces personnes et surtout de ces femmes noires hypersexualises des personnes qui te regardant et vont te dire en face qu'ils pensent que tu as une certaine sexualité parce que ils auront lu un bd de ce genre , ils auront vu des clips , ou des films qui sont toujours dans l'hypersexualisation . Les personnes qui se sont plaintes on critiqué l'oeuvre si la maison d'édition a souhaité l'enlever c est son choix a la fin . Écrire quelque chose de raciste il faut comprendre aujourd'hui que ce n'est plus une maladresse mais c est que de mettre sur papier l'imaginaire qu'on a encore sur les noirs . Déconstruire vos pensée a l'air si sûre que la non parution d'une bd vous blesse comme si on avait tué votre enfant. Des personnes autant rattaché à des écritures qui sont clairement racistes ne peuvent que l'être et ce n'est pas en se cachant derrière '' la liberté d'expression'' que vous allez faire croire que vous allez arrêter le racisme .
Ici on se plaint du racisme , de l'hypersexualisation de la femme et surtout de la femme noire notre liberté d'expression de nous plaindre.
Vous pouvez remettre en question plein de choses mais vous poser des questions sur l'art et son impact sur la vie des personnes qu'il parle c est trop ... Wow une hypocrisie de haut niveau

Nicolas

04/03/2021 à 14:03

C'est un commentaire intéressant qui a le mérite d'aller droit au but.

Par contre, je pense que cette BD (qui est donc parodique) va bien sortir. Et, à mon humble avis, la parodie sert également à prendre du recul sur un évènement, une culture, l'Histoire ou une œuvre.

Si l'on accepte pas la parodie, il faudra donc aussi interdire des films comme Le Dictacteur de Chaplin, Mash mais aussi toute la presse satirique (Charlie Hebdo ?). Un combat long et sans doute moins utile que d'autres combats plus direct contre le racisme (violence policières, discrimination, etc.).
En y pensant, une BD comme "Le Bleu est une couleur chaude" semble véhiculer des clichés sur la sexualité féminine (lesbienne = les cheveux bleus). Que pensez-vous de ce cas ?

Autre argument en faveur de la sortie : une œuvre permet d'ouvrir le débat et d'avoir une discussion autour d'un sujet pas forcément facile.

Me vient une réflexion au fil de l'écriture de ce commentaire : pensez-vous que combattre la sortie d'une œuvre culturelle est rendue plus facile aujourd'hui puisqu'il vous suffit de cliquer sur un bouton devant votre ordinateur pour signer une pétition ? Il y a quelques années, il fallait s'organiser et manifester. Aurait-on organisé une manifestation dans la rue pour réclamer qu'on brûle un livre ?

Vive la liberté d'expression en effet. Peace and Love, comme on disait à mon époque.

F.Chaminade

05/03/2021 à 16:54

Il est toujours intéressant d’inverser la réflexion. Les films, BDs, et de façon toutes les oeuvres qu’on regroupe sous le genre « blacksploitation » ont eu une stratégie assez différente, en valorisant les noirs de façon générale, avec une signature claire quant à la sexualité, les rapports sociaux, etc. et quant aux rapports avec les blancs. Autrement dit, elle jouait au contraire sur les fantasmes en les mettant en scène, pour mieux les critiquer parfois.
Oui, cette narration mettait en place des poncifs sur les noirs et sur les blancs. Oui, ce mouvement a aussi conduit à produire des fantasmes « racialistes ». Et oui, ça n’a pas empêché que d’autres fantasmes subsistent. On peut espérer que sur le long terme, ces narrations construisent d’autres images mais concernant les fantasmes, eh bien, ecce homo, on carbure à ça, non ? C’est précisément dans l’art qu’on peut en parler, qu’on peut s’éclater avec, qu’on peut leur tordre le cou ou au contraire les valoriser.
On peut reproduire cette analyse pour n’importe quelle oeuvre sur n’importe quel sujet, et par n’importe quel artiste.
Vous avez l’air embêté par les fantasmes générés par une oeuvre dans un contexte particulier parce que ce sont des fantasmes dans lesquels vous ne vous retrouvez pas. Mais ce sont des fantasmes et en tant que tels, ils font partie de la vie humaine, que vous le vouliez ou non, et ça n’a rien à voir avec la couleur de peau, l’orientation sexuelle, l’origine géographique, le genre, l’origine sociale ou ce que vous voulez. Nous carburons tous aux fantasmes. Ne pas vouloir le reconnaitre chez les autres tout en l’admettant aisément pour soi est donc une erreur de jugement.
Dnc, avant de « se poser des questions sur l’art » — donc le critiquer —, il faudrait peut-être aussi s’intéresser sur qui le produit, de quelle façon et quelle est la place a cet art dans la société, non ?

Victor

08/03/2021 à 12:17

Vous dénoncez l'hypersexualisation des femmes noires que véhiculerait cet ouvrage, qui serait donc raciste. Mais que pensez-vous alors de certaines chanteuses noires (Beyoncé, Nicki Minaj, etc.), dont nombre d'attitudes, photos, clips, chorégraphies, hypersexualisent précisément les corps de femmes noires (et de groupes entiers de femmes noires), à grands coups de déhanchés lascifs et de "twerks" ravageurs ? La même Beyoncé, dans le clip Survivor, n'apparaissait-elle pas en 'survivante-Jane' particulièrement peu vêtue et langoureuse ? N'est-ce pas présenter le corps féminin (noir en l'occurrence) comme un objet sexuel ? Ou alors considérez-vous que seules des personnes noires (encore faudrait-il déterminer ce qu'est une personne noire ?) puissent se permettre cela, au détriment d'auteurs blancs qui eux n'agiraient que dans une pensée colonialiste et raciste ? Si l'héroïne du livre avait été blanche (mais qu'est-ce qu'une femme blanche ?), auriez-vous crié à l'hypersexualisation de la femme blanche ? Faudrait-il bannir toutes les représentations de femmes court-vêtues ? Certains pays le font, mais ce ne sont pas les plus progressistes en matière de respect des droits des femmes...

NAUWELAERS

08/03/2021 à 13:25

Merci Victor.
Un puritanisme style talibans amène...une invisibilisation de la femme, pour son corps, sa sexualité (elle est désexualisée pour l'extérieur) et pour ses droits en général !
Et on finit par se demander si on a encore le droit d'avoir une sexualité et de désirer quelqu'un du sexe opposé voire du même sexe voire des deux, peu importe ?
Et d'être hétéro sans se farcir une novlangue qui soit peut faire rire soit effrayer: «cisgenre», grotesque je regrette et moult femmes en conviennent -la majorité j'espère ?
Qui peut et veut être défini comme «cisgenre» ?
Moi je ne connais personne et tous ceux que je fréquente respectent les femmes, et pas seulement le 8 mars !
C'est quoi cette haine, ce mépris du corps désirable...non partagé du tout par ces icônes noires qui se veulent et s'assument sexy, comme vous l'écrivez Victor ?
Et qui prouvent qu'elles sont le contraire de potiches ?
Ce sont des femmes puissantes bien au contraire.
Les voudrait-on ressemblantes (d'aspect physique) à des Thatcher noires ?
Il y a donc ces idoles sexy qui font tout pour frapper l'imagination du public et pour plaire -c'est leur métier - et on ira couiner contre le «male gaze»...
Mais où est la cohérence ?
Donc voici les diktats: ne désirons personne et considérons que la sexualité -qui induit le désir -c'est réactionnaire et très, très mal.
Comme de bons ayatollahs mais progressistes...!
J'hallucine...
On passerait de la libération des années soixante à cela, avec masques et distances dites sociales (physique en fait) et gestes-barrières et confinements (possibles encore) ?
C'est cela la société moderne, le monde d'après ?
D'APRÈS LA VRAIE VIE !
Non merci (pas de merci), sans façons mais non dans toutes les langues, espéranto compris !
Étant un peu un homme préhistorique, je ne renonce en rien à la vraie vie, sachant à quel point elle est fragile, précieuse car éphémère et vulnérable.
Par moments, elle peut être merveilleuse.
Des stupidités pareilles sont hors vie réelle: ne pas y donner prise, c'est tout.
De quoi péter les plombs -toutes ces restrictions actuelles pour cause sanitaire, ces injonctions, ces interdits non justifiés, cette tendance à la censure permanente, bientôt peut-être des justifications à montrer dans plein de lieux publics pour y pénétrer voire pour voyager à l'étranger - mais je crois fermement que le bon sens l'emportera et vite !
Pour le virus et ses maudits mutants...cela s'éternise...
Pénible donc il ne faut pas en rajouter en se faisant du mal dans la vie sociale pour rien du tout !
Le vrai progressisme et les vraies avancées sont bienvenues sans se livrer à des guerres de tranchées permanentes entre les sexes, les genres, les tendances politiques et religieuses etc.
Wokes devenez vraiment wokes -éveillés -et donc...il faut changer totalement de stratégie pour ne pas flinguer vos idéaux...!
Et arrêtons ces polémiques à l'infini qui deviennent toxiques -l'étant dès le départ.
Liberté j'écris ton nom en ce 8 mars ( un substantif féminin, le plus beau -comme «vie» -oublions la «cancel culture» !).
CHRISTIAN NAUWELAERS

Liger

10/03/2021 à 10:48

@Christian NAUWELAERS : je comptais écrire pour protester contre ces censures terroristes ; mais vous avez tout dit - et très bien ! - dans vos billets dont j'approuve le contenu à 200 %.

Racialistes, indigénistes, flagellants haineux et ignares, ayatollhs hurlards d'une névrotique bien-pensance, adeptes du terrorisme intellectuel et de la censure et autres tordus, f... nous la paix ! Il est grand temps de contre-attaquer et de nous désintoxiquer de cette lèpre mentale, notamment dans les universités et le domaine artistique où la liberté de recherche et de réflexion est en danger à cause de ces fanatiques.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 18:49

Bonjour ô tribun (même par voie écrite) Liger,
Il me semble que l'appellation de «Gaulois réfractaires» que le Président (impérial ?) a accolé à Ses sujets il y a déjà un bout de temps, se vérifie pour le meilleur quant à une attitude générale du public face à ce genre d'abus.
Même si trop de complicités existent dans les mondes politique, médiatique et académique; et je suis offusqué par la tartufferie qui consiste à nier tout problème, ou à précipiter sans leur demander quoi que ce soit les opposants à la «cancel culture» dans le camp de l'extrême droite, le point Godwin totalement mensonger en ce qui concerne une grande majorité de ces esprits critiques.
«Calomniez, calomniez...» (etc.).
Assimiler à cette tendance par exemple la vraie gauche universaliste républicaine voire une droite centriste et modérée -il n'y a pas que les extrêmes même en une époque péniblement hystérisée -c'est de la forfaiture intellectuelle qui décrédibilise celles et ceux qui s'y livrent.
Y compris les sociologues bidons et les pseudo-philosophes...
Respect total pour les bons, les vrais !
Le bon grain intellectuel contre l'ivraie du déni du réel pourtant constaté, avéré et prouvé, et de la manipulation sans vergogne (plus rien ne se faisant ni se disant «avec» vergogne d'ailleurs, depuis longtemps).
Effet boomerang garanti en France contre ces tricheurs de basse extraction plutôt que de haute volée...
Le mensonge prend l'ascenseur, la vérité le rejoint et le dépasse par l'escalier: le temps fera et fait déjà son oeuvre de décantation nécessaire.
Je pense que nous sommes en ce moment à peu près au milieu du gué.
CHRISTIAN NAUWELAERS

joe fox

04/03/2021 à 18:43

y aura t il un jour une limite à la connerie de ces "bien pensants" ? liberté, liberté chérie que deviens tu ?

óscar salas gómez

04/03/2021 à 21:19

Inmediatamente pensé que esta persona querrá prenderle fuego al CRAZY HORSE. Con la lectura de los seis cuadros ilustrativos bien se advierte que NIALA requiere y propone precisamente esto: LECTURA, y no nada más calentarse el coco con los dibujitos. Los prejuicios ideológicos y sociales están en la formación de cada quien; si los dibujitos lo turban que no los consuma. Como en el radio, apáguelo o cámbiele de estación. Son otras las causas las que requieren paladines como la ilustración para apreciar diferentes expresiones y no clamar su destrucción por chocarnos.

Aleph

05/03/2021 à 09:17

Entre critiquer et chercher à étouffer, il y a une différence qui distingue l'homme civilisé courroucé du barbare, et la société, de l'intolérance.

NAUWELAERS

05/03/2021 à 12:31

Aleph,
Réponse à votre message du 5 mars: en si peu de mots, vous avez tout dit...ce qui me pousse (tout arrive !) à une concision solidaire avec vous -et d'autres comme Forbane.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aleph

05/03/2021 à 16:24

;-)

Memepasmort

10/03/2021 à 15:48

Bigre, je me sens obligé d'acheter la bd pour me faire une opinion !
Mais uniquement, bien sûr, par honnêteté intellectuelle, car je ne me sens pas d'aller jouer les moutons en signant une pétition sur la foi de vitupérations sexophobe-penséunikophiles-bienpensantsdisanteodorante(unpeu)branlantes...
Tant pis pour moi si Jane est bien roulée, si page après page, elle se vautre dans le stupre, tirlipote le missionnaire, pratique la brouette et la chaise à porteurs ou se livre aux pires cochonneries, groink !
Je serai bien puni, mais je boirai la coupe juqu'à la lie !
Ceci dit, sans avoir lu l'objet du dél...débat, il me semble qu'il y a des lois et que si une oeuvre littéraire les transgresse, il y a des tribunaux...
A moins qu'l n'y ait rien légalement de répréhensible auquel cas je comprends que l'on préfère le recours à la boule puante, le glaviot social, le lâché de pétition, la meute crétinisante, bref toute bonne pratique digne du xxi ème siècle pour faire triompher son nombril.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 17:58

Memepasmort: les tribunaux ne sont pas encore composés d'ayatollahs et ils ont des affaires sérieuses à traiter pour les tenir occupés et d'ailleurs débordés...
Loin de ces polémiques à la noix.
Et ce radicalisme postmoderne sectaire, ce tropisme de la «cancel culture» peut engendrer de bons effets Streisand: ce qui serait passé inaperçu sans les régiments moralisateurs et censeurs...trouve une caisse de résonance tonitruante qui assure une énorme publicité gratuite à l'objet du scandale (même du type «tempête dans un verre d'eau ou autre liquide de votre choix» -combattons les clichés par la même occasion, tant qu'à faire !).
Mais le niveau moyen du QI de nos modernes armées du Salut toujours en campagne contre ceci ou cela ne leur permet peut-être pas de capter une telle évidence...
Que les éditeurs tentés par une vile lâcheté et une reddition en rase campagne (...de dénigrement et de tentative de censure) voient un peu plus loin que le bout de la «correction politique» toujours plus corsetée, exigeante et intransigeante...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 15:47

Pas d'accord !
Bien sûr que c'est l'affaire des tribunaux ! On parle de liberté d'expression et combien même celui qui tente d'y faire obstacle s'avère incapable de mettre de donner un semblant de cohérence à ses arguments son rêve est d'ériger un tribunal populaire rameuter les foules atomiser l'ouvrage impie !
Que notre chevalier blanc se prenne les pieds dans le tapis, qu'il n'y ait pas le moindre fondement à ses arguments, que ses glapissements souffreteux n'aient aucune chance d'être entendus dans un tribunal est une autre affaire...
Qu'il s'agisse d'une BD d'un dessin , d'un article, d'une opinion, de religion, de politique, d'un être humain, le schéma est toujours le même on utilise les rézossossio et leurs légions haineuses pour faire pression. Imposer sa loi du plus c... fort au mépris de toute forme de justice.
On prêche sa croisade... contre le sexiste, l'athée, le vilain, le pabo, celui qui pense de travers, celui ou celle qu'on n'aime pô ! et on envoie la cohorte des suiveurs imbéciles déverser leur tombereau de bile putride sur la victime désignée...
Et que je te pétitionne et que je postillonne...

Ras le bol de ces aigris, fielleux et autres racornis de la boîte à penser qui tentent de rameuter des foules derrière l'étendard puant de leur révolte mesquine.
Ras le bol des justiciers de mes fesses. Ras la couenne des Monsieur et Madame propre bas du front aux idées rances.

Et même si leur démarche s'avère contre-productive en créant le buzz autour d'une BD qui sans eux serait restée dans l'anonymat...

Ca pue !

NAUWELAERS

11/03/2021 à 16:46

Memepasmort,
Absolument rien de juridique dans votre brûlot...
Ne mélangeons pas tout.
Bien sûr qu'on doit refuser cette régression calamiteuse mais dans ce cas,-ci, rien qui concerne la justice.
On ne doit pas la convoquer pour de tels débats.
C'est sociétal et culturel ici.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 19:14

On ne va pas y arriver ;-)
Je dis et je répète simplement que si quelqu'un n'est pas content d'une telle publication il a un recours a sa disposition : la justice.
Je ne dis pas qu'il FAUT le faire, je ne dis pas qu'il DOIT le faire, je dis qu'il PEUT le faire et je considère que c'est heureux.

Bien sûr la meilleure solution serait d'instaurer un débat - il paraît que de la discussion jaillit la lumière - mais nos justiciers préfèrent le rapport de force, leurs campagnes orchestrées sur la toile, sous le signe de la haine et de la violence ne visent qu'à dominer et contraindre.

Ca m'insupporte.

Fermez le ban.

NAUWELAERS

11/03/2021 à 23:03

Non Memepasmort, vous vous fourvoyez.
On ne peut saisir la justice pour une matière qui ne comporte pas la moindre dimension juridique !
Désolé.
Ou on peut la saisir avec zéro argument...!
La justice n'a pas de temps à perdre.
CHRISTIAN NAUWELAERS

SiOmnesEgoNon

19/03/2021 à 07:30

Revenons à des "près au c.. pation" un peu plus écologique : Elle a quand même un joli petit c.. C'est bon la Nature !

Phiber

19/03/2021 à 09:08

En lisant les différents commentaires ci dessus, je suis frappé par l'absence récurrente d'une notion qui me paraît fondamentale : le BON SENS !
Car, enfin, pourquoi ce besoin de critiquer, juger, cataloguer, étiqueter en permanence tout et n'importe quoi ? De la religion à la politique en passant par l'éducation, la sexualité, l'alimentation etc.
Les individus sont libres de penser ce qu'ils veulent, ils sont libres d'agir à leur guise, d'ouvrir ou de fermer, par exemple, un livre. Ils ont la possibilité de savoir ce qui est bon ou néfaste pour eux. Ils savent même que ce qui est bon pour eux ne l'est pas forcément pour leur voisin et réciproquement. Ils savent tout cela, mais... confusément! En fait, c'est cela le bon sens : savoir définir les limites de son comportement en société et savoir se tenir à son rôle social spontanément, naturellement. Je regrette cette absence de respect des autres qui caractérise nos sociétés actuelles.
Plus de bon sens, plus de respect de l'autre permettrait certainement de diminuer les tensions au sein des sociétés. Et je me pose alors la question de savoir à quoi servent les études obligatoires jusqu'à 16 ans puisque, par rapport à l'époque où ce dispositif n'existait pas, rien ne semble avoir changé ?
Et je ne parle même pas de l'influence des " résosocio"!!!...

polydor

03/04/2021 à 10:32

On assiste à une invasion de crétins qui voient du racisme partout où il n'est pas. Pauvre et sinistre époque où on ne peut plus rien dire, écrire ou dessiner sans qu'une cohorte d'abrutis hurlent au racisme anti-n'importe quoi.

Gori

04/04/2021 à 18:25

Bravo et je cours dès mardi chez mon libraire acheter cette BD. Merde aux censeurs !

pierre

04/04/2021 à 20:11

une bd plutôt sympa, bien dessinée et le scénario est agréable.
Je ne vois pas où est le problème si non dans quelques esprits tordus

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le Petit Tintin : une collection parodique de Qui-Vous-Savez

Ils sont joueurs aux éditions Parodisiaques — et probablement un peu rêveurs. Mais publier une nouvelle parodie de Bob Garcia, l’homme sur qui Moulinsart a mobilisé tous les tueurs à gage de la planète, autour de Tintin, voilà qui a de la gueule. Une collection, baptisée Le Petit Tintin, vient d’apparaître, avec le dessin de Philippe Chapelle. Le tout, pour les enfants dès 3 ans.

06/10/2022, 09:27

ActuaLitté

Le chef Glenn Viel publie son premier livre, sans recettes ni conseils

Un ovni. Dans l’univers des livres de cuisine, Dans la tête de Glenn Viel est un ouvrage extraterrestre. Il ne compte aucune recette au sens strict, ne raconte pas la vie du chef, ne donne aucun conseil. En revanche, il offre l’occasion inédite de pénétrer dans le cerveau de ce chef trois étoiles, également connu pour sa place de jury de Top Chef… Un bijou pour amateurs de haute gastronomie.

03/10/2022, 12:01

ActuaLitté

Karine Pansa prend la tête de l'Union internationale des éditeurs

Bodour Al Qasimi a ouvert sa dernière assemblée générale de l'Union internationale des éditeurs en tant que présidente de l'organisation. Elle laisse en effet sa place, comme le veulent les statuts de l'organisation, à sa vice-présidente, Karine Pansa (Girassol Brasil Edições, Brésil).

30/09/2022, 15:10

ActuaLitté

Quand Donald Trump insultait copieusement Angela Merkel

Confidence Man, c’est 607 pages dédiés à l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, par la journaliste du New York Times Maggie Haberman. On y découvre la description des rapports du milliardaire avec ses collaborateurs, ses assistants, les membres du Congrès ou encore les grands dirigeants mondiaux. Se révèle un personnage erratique, entre séduction, cruauté et amateurisme, n’hésitant pas à être véritablement grossier...

30/09/2022, 11:37

ActuaLitté

Victor Hugo, parmi les figures de l'Histoire que les Français préfèrent

Si l’on évoque en riant sous cape le « Roman national », la question de l’Histoire, que malmènent révisionnistes et fake news semble cruciale. Comprendre le présent, et anticiper l’avenir, à la lumière du passé, certes : mais quelle relation les Français entretiennent-ils à l’égard du temps d’avant ?

29/09/2022, 12:36

ActuaLitté

Tom Hanks sort son premier roman en 2023  

Le double oscarisé, Tom Hanks, n’est plus seulement l’un des plus importants acteurs américains des dernières décennies, c’est également un auteur. En effet, en mai prochain, sortira chez Penguin Random House (PHR), le nouveau livre du comédien, après la publication d’un premier recueil de nouvelles en 2017, Question de caractère (trad. Charles Recoursé), paru en France au Seuil. En connaisseur, il racontera cette fois-ci les turpitudes d’une super-production hollywoodienne, inspirée d’une bande dessinée autour d’un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout un programme.

29/09/2022, 12:26

ActuaLitté

Le Grand Alain publie son ultime Rey

Le Dictionnaire historique de la langue française, à paraître le 20 octobre aux éditions Le Robert représente l'aboutissement d'une vie. Les éditions Le Robert « sont émues et honorées de publier l’édition ultime du chef-d’œuvre d’Alain Rey », sur laquelle il a travaillé pendant les cinq dernières années de sa vie.

28/09/2022, 11:26

ActuaLitté

Le groupe Elidia lance sa collection de poche, Litos

Le groupe Elidia, qui possède des maisons d’édition comme Le Rocher, Desclée de Brouwer (DDB), Artège, Plein Vent, ou plus récemment Nouvelle Cité, lance sa collection de poche, Litos. Elle s’appuiera sur les plus grands succès des éditions du Rocher et de DDB dans tous les genres, « de quoi satisfaire le plus grand nombre ». Le programme de septembre-novembre de cette année a par ailleurs été dévoilé, de Benjamin Castaldi à Jiddu Krishnamurti...

28/09/2022, 11:14

ActuaLitté

Benoît Sillard, président du Conseil de surveillance chez Lefebvre Sarrut

Le groupe Lefebvre Sarrut, leader européen de l’édition juridique, fiscale et réglementaire, annonce la nomination de Benoît Sillard en qualité de président du Conseil de surveillance. Il succède à Vincent Barbier. Dans ses nouvelles fonctions, Benoît Sillard souhaite guider le groupe familial vers une accélération de son développement, fort de la qualité de ses services et de sa solidité financière.

27/09/2022, 11:48

ActuaLitté

Octobre : un mois pour les littératures de l'Imaginaire 

Ce 19 septembre, 35 maisons d’édition, poche et grand format, s’étaient donné rendez-vous. Toutes ont le regard tourné vers octobre — qui, comme on le sait, « tiendra sa revanche ». Et après tout, pourquoi pas demander à Cabrel d’en devenir le parrain ? « Certainement appuyés sur des bancs/ Il y aura quelques hommes qui se souviennent », voilà qui débuterait fantastiquement un récit de science-fiction. Car octobre, depuis 6 ans maintenant, c’est le mois des littératures de l’Imaginaire.

23/09/2022, 12:07

ActuaLitté

Le féminisme en librairie, du podcast à la revue

« “Encore une nouvelle revue ? !” s’étonneront certain·e·s. Mais puisque Rome ne s’est pas faite en un jour et que la révolution sociale et féministe non plus, nous avons décidé, nous aussi, de tailler quelques briques. » Libraires du Comptoir des Mots, Marie et Agathe ont dévoilé le premier numéro de Un Texte à soi, tout à la fois manifeste et tribune. Un trimestriel aux grandes intentions.

23/09/2022, 11:22

ActuaLitté

Publie.net, la fin d'une aventure éditoriale

Voilà près d’un an, Publie.net opérait une mue, évoquant leur « métamorphose ». La disparition de son président, Philippe Aigrain, en juillet 2021, aura aggravé, outre la situation financière, celle « délétère des éditeurs indépendants en cette période précaire ». Mais la bascule prévue ne s’opérera pas.

22/09/2022, 10:01

ActuaLitté

Glénat : entre crise du papier et explosion du manga

60 % de croissance de chiffre d’affaires – 108 millions €, contre 67,5 millions en 2020 : la maison Glénat se porte à merveille. Son résultat net augmente même de 150 %, à 24,2 millions €. Pour la nouvelle présidente du directoire, Marion Corveler-Glénat, maintenant aux commandes, 2022 ne manque cependant pas de défis.

21/09/2022, 10:25

ActuaLitté

Shoot the Book ! de retour à Los Angeles, en personne

L'événement Shoot the Book !, initiative de l'édition française pour multiplier les adaptations d'œuvres littéraires sur les écrans, prend place à Los Angeles le 28 septembre prochain. 15 œuvres seront présentées aux producteurs, afin de susciter leur intérêt.

19/09/2022, 11:03

ActuaLitté

Réédition du premier livre de Proust source d'un duel au pistolet

En 1896, Marcel Proust publiait un recueil de poèmes en prose, accompagnés de nouvelles, chez l’éditeurs Calmann-Levy. À l’occasion du centenaire de sa disparition, la maison réédite cet ouvrage « trop souvent oublié, sous sa forme originelle, accompagné des illustrations de Madeleine Lemaire ». Les Plaisirs et les jours, traversé par l’esprit du temps et la mélancolie fin de siècle, sortira ce 9 novembre.

18/09/2022, 14:45

ActuaLitté

Haruki Murakami par ses t-shirts : T

Les éditions Belfond annoncent la parution du prochain livre du romancier japonais Haruki Murakami, simplement intitulé T. On connaissait la passion du romancier pour les Beatles, le jazz, la course à pied, les chats, en voici une nouvelle : les t-shirts. Sans se définir comme « un collectionneur passionné », il reconnait volontiers en posséder beaucoup. Qui le racontent.

15/09/2022, 14:27

ActuaLitté

Pour inaugurer la maison d'édition, 10 auteurs dévoilent leur “crime parfait”

Le poison, distant, discret ; le couteau, personnel, voire intime ; le char d’assaut, un chouia bruyant, peut-être. L’apprenti meurtrier dispose d’une vaste panoplie pour accomplir son forfait. Or, l’outil n’est rien sans mobile – en ce cas, la gratuité du geste nécessite une splendeur d’exécution. Puis, vient l’alibi – cette gousse d’ail qui repousse non les vampires, mais les enquêteurs. Et puis une victime, bien entendu. 

15/09/2022, 11:32

ActuaLitté

Editis : le livre coécrit par Guillaume Meurice, “suspendu” ou censuré ?

Attendu le 29 septembre prochain, Le fin mot de l'Histoire en 200 expressions décapantes – coécrit par Guillaume Meurice et Nathalie Gendrot (Le Robert) –, n'est toujours pas sorti des presses. Son impression a été suspendue par le groupe Editis, qui pointe plusieurs expressions de l'humoriste susceptibles d'entraîner des poursuites judiciaires. L'une d'entre elles porte sur Vincent Bolloré, propriétaire et vendeur du groupe éditorial...

14/09/2022, 17:39

ActuaLitté

La "Nouvelle Nouvelle Nouvelle" Revue Française (NRF)

Toute grande maison d’édition qui se doit propose sa revue, que ce soit Grasset et la Règle du jeu, les éditions de Minuit et Critique ou encore la récente Année Zéro, dirigée par Yann Moix et publiée par Bouquins. Prestige, tradition, premiers pas des futurs auteurs qui comptent, mais pour la rentabilité, il faudra repasser… La plus célèbre, lancée par Gaston Gallimard en 1908, La Nouvelle Revue française (NRF), respire toujours, mais change du tout au tout : Une nouvelle directrice, Maud Simonnot, deux numéros par an pour remplacer un rythme bimensuel, et un nouvel accent mis sur les thèmes de société.

14/09/2022, 15:04

ActuaLitté

Le crime parfait : Cours magistral, par Michaël Fenris

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Michael Fenris s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

14/09/2022, 09:37

ActuaLitté

Le crime parfait : Dans les veines de la ville par Ghislain Gilberti

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Ghislain Gilberti s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

13/09/2022, 13:53

ActuaLitté

Hitler : entre propagande et haine

Son nom seul est associé à l’infamie et au génocide le plus brutal que XXe siècle ait connu : la figure d’Hitler impliquera certainement pour des années encore que se multiplient les parutions pour expliquer, raconter et témoigner. La propagande nazie n’ayant, hélas, pas disparu avec le dictateur allemand, deux parutions prochaines apportent un éclairage supplémentaire.

12/09/2022, 15:29

ActuaLitté

Le crime parfait : LDB par Jean-Noël Levavasseur

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jean-Noël Levavasseur s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

12/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Langages de vérité, le prochain essai de Salman Rushdie

Dans ce recueil d'essais, articles et autres discours rédigés sur une période de dix-sept ans, Salman Rushdie se fait historien, conteur, ami et critique de ses auteurs favoris, mais aussi guide pour écrivain en herbe. Ainsi navigue-t-il entre origine des contes et de la littérature, cours magistral d'écriture, anecdotes sur l'évolution d'une oeuvre à travers les âges ou sur les liens entre tel et tel auteur, et analyse de ses propres romans.

10/09/2022, 10:56

ActuaLitté

Gilles Marchand : un Soldat désaccordé parti en tour du monde

Publié ce 19 août, le roman de Gilles Marchand, Le Soldat désaccordé, devient un véritable phénomène et suscite l’intérêt, par-delà les frontières. Son éditeur, David Meulemans, indique à ActuaLitté que plusieurs cessions de droits étrangers ont déjà eu lieu. Et l’ouvrage n’était pas encore paru que Le Livre de poche en avait acquis les droits. Le soldat peut bien avancer, fleur au fusil…

10/09/2022, 09:09

ActuaLitté

Le crime parfait : J'avoue tout... par Guillaume Cherel

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Guillaume Chérel s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

10/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Le crime parfait : Des chats par Jeremy Bouquin

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jeremy Bouquin s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

09/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Aborder l'Imaginaire par ses Rivages...

Le mois d’octobre sera celui des littératures de l’Imaginaire — et de grands changements par ailleurs —, et les éditions Rivages y prendront part. L’éditeur annonce la création de Rivages/Imaginaire, avec des romans de science-fiction et de fantastique « venus d’horizons divers ». Et certainement, explorant des mondes tout aussi variés…

08/09/2022, 12:55

ActuaLitté

3 anciennes du groupe Libella fondent les éditions Fugue

Au printemps 2020, Eva Dolowski, Gaëlle Belot et Sophie Bogaert quittaient le groupe d'édition Libella, où elles avaient dirigé les collections « Qui Vive », « Les Auteurs de ma vie » et « Musique ». Aujourd'hui, elles annoncent la naissance des éditions Fugue, qui publieront leur premier titre le 6 octobre prochain.

07/09/2022, 11:23

ActuaLitté

Le crime parfait : Ladron par d'Amos Frappa

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Amos Frappa s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

07/09/2022, 08:29

ActuaLitté

Le crime parfait : Con de Schtroumpfs par Jean-Luc Bizien

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jean-Luc Bizien s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

06/09/2022, 08:37

ActuaLitté

Le manga Elden Ring simultraduit en français par Mana Books

Sorti en février dernier, précédé par une intense campagne de communication citant notamment George R.R. Martin comme collaborateur de luxe, le jeu vidéo Elden Ring a rapidement séduit des millions de joueurs, dans le monde entier. Le succès se décline à présent en manga, avec une simultraduction assurée en France par Mana Books.

05/09/2022, 17:23

ActuaLitté

Paulette Éditrice à la recherche d'“écritures lesbiennes”

Paulette éditrice lance, Goudous, où êtes-vous ?, un appel aux « écritures lesbiennes », afin de créer un ouvrage collectif. Celui-ci intégrera sa collection Grattaculs, dédiée aux écrits LGBTQIA+. Les propositions peuvent être transmises jusqu’au 30 novembre 2022.

05/09/2022, 17:23

ActuaLitté

Le crime parfait : Le crime parfait ? par Stanislas Petrosky

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Stanislas Petrosky s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

05/09/2022, 09:56

ActuaLitté

Heat 2 : le roman de Michael Mann prévu en France pour mars 2023

Publié ce 8 août chez HarperCollins, Heat 2 comptait parmi les thrillers très, très attendus : ce roman signé Michael Mann – réalisateur du film Heat sorti en 1995 – avec le concours de Meg Gardiner démarre déjà très fort outre-Atlantique. L’enthousiasme dans la presse ne se dément pas — « ni plus ni moins que de la dynamite », assure l’Associated Press — et sa traduction en France sera particulièrement soignée.

03/09/2022, 11:22

ActuaLitté

Avec Helvetiq, les États-Unis liront bientôt des livres suisses

Les éditions Helvetiq commencent un nouveau chapitre de leur développement, en lançant leur marque éditoriale en Amérique du Nord. À compter de ce mois de septembre 2022, elles publieront 10 à 15 livres par an aux États-Unis et au Canada anglophone. Elles ont signé un contrat de distribution et de diffusion avec Consortium, un acteur majeur de la branche basé à Minneapolis, Minnesota. Le travail d'édition, de production et de promotion sera effectué depuis la Suisse.

02/09/2022, 11:48

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Annie Ernaux reçoit le Prix Nobel de littérature 2022

L'Académie suédoise a mis fin au suspense annuel, ce jeudi 6 octobre 2022, en décernant le Prix Nobel de littérature à Annie Ernaux. L'autrice française devient la 17e femme à recevoir la prestigieuse récompense. Largement célébrée pour son œuvre à tendance autobiographique, Ernaux voit sa reconnaissance s'étendre un peu plus.

06/10/2022, 12:30

ActuaLitté

Iran : Mona Borzouei, arrêtée pour la lecture d'un poème

En Iran, le peuple s'est enflammé, en particulier et avant tout les femmes, pour protester contre la police politique. Celle-ci leur impose, notamment, le port du hijab et certains comportements liberticides. La mort de Mahsa Amini, arrêté par la « police de la moralité », avait mis le feu aux poudres. Mais la répression est sévère.

06/10/2022, 11:53

ActuaLitté

Ukraine : Volodymyr Zelensky s'adressera à l'industrie du livre, à Francfort

UkraineUnderAttack / FBM22 — Le jeudi 20 octobre prochain, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adressera par visioconférence à l'industrie mondiale du livre, réunie lors de la Foire de Francfort. Son intervention sera suivie par celle de Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse.

06/10/2022, 11:50

ActuaLitté

Des espaces inclusifs et innovants dans les bibliothèques de Bretagne

L’ABF Bretagne, le CFCB Bretagne - Pays de la Loire, Livre et lecture en Bretagne, les Bibliothèques départementales des Côtes-d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, et du Morbihan, proposent le 13 octobre prochain une rencontre régionale, en partenariat avec la Ville de Ploufragan (22), sur le thème Bibliothèques créatives et participatives : vers des espaces inclusifs et innovants.

06/10/2022, 10:09

ActuaLitté

Florence Philbert prend la tête de la DGMIC

Jean-Baptiste Gourdin, dès ce 10 octobre 2022, cédera sa place à Florence Philbert, qui deviendra ainsi directrice générale des médias et des industries culturelles. La proposition de Rima Abdul-Malak a été acceptée en Conseil des ministres, ce 5 octobre.

06/10/2022, 09:51

ActuaLitté

Pierre Coursières : 20 années de Furet, “une sacrée aventure”

Le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre) connaît une activité riche ces derniers temps : l’arrivée d’un nouvel actionnaire aura conduit à remanier l’organigramme. Et en parallèle, le rachat de Chapitre.com donne du pain sur la planche. C’est dans ce contexte que Pierre Coursières a définitivement transmis le témoin à Cyril Olivier, ce 5 octobre.

06/10/2022, 09:23

ActuaLitté

Campus Condorcet : la bibliothèque de recherche s'ouvre à tous les chercheurs

Le Campus Concorcet, ensemble réunissant 11 établissements et organismes de recherche français, ouvre sa bibliothèque de recherche en sciences humaines et sociales à l'ensemble de la communauté des chercheurs. À cette occasion, l'équipement est renommé Humathèque Condorcet.

05/10/2022, 16:44

ActuaLitté

Des remises empoisonnées qui mettront les “librairies romandes à genoux”

Prendrait-on les libraires romands pour des canards sauvages ? Ou la clientèle des lecteurs pour des perdreaux de l’année ? Les diffuseurs français font pleuvoir les remises à destination des commerces, sur les titres de leurs catalogues. Et ce, alors qu’une plainte pour distorsion de la concurrence vise le groupe Madrigall, déposée par le PDG de l’enseigne Payot.

05/10/2022, 16:38

ActuaLitté

Les archives de Michel Serres entrent à la Bibliothèque nationale de France

Ce mercred 5 octobre, la Bibliothèque nationale de France annonce que ses collections seront enrichies par un fonds d’archives de près de 300 cahiers, manuscrits et dactylographies d’œuvres du philosophe et académicien Michel Serres. 

05/10/2022, 14:23

ActuaLitté

Vente d'Editis : la notification de Vivendi à l'Europe tarde à venir...

Le coup de tonnerre de la fin juillet laisse perplexes les observateurs. En annonçant la vente d’Editis, pour simplifier le rachat du groupe Lagardère, Vivendi appliquait une stratégie connue et éprouvée. « Il a été indiqué durant un call analyst qu’une notification à la CE interviendra en septembre », assurait le groupe ce 28 juillet. Mais septembre est passé…

05/10/2022, 12:53

ActuaLitté

Archives classées : Trump appelle la Cour suprême à l'aide

Nouvel épisode dans la saga autour du comportement débonnaire de Donald Trump avec les archives américaines. L'ex-président, alors que son mandat arrivait à son terme, n'avait pas restitué tous les documents à l'administration — pire encore, certains d'entre eux étaient classés secret défense. Le milliardaire en appelle désormais à la Cour suprême, et dénonce toujours un complot contre sa personne.

05/10/2022, 12:37

ActuaLitté

Décès de l'artiste sud-coréen Kim Jung Gi

« C’est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès de Kim Jung Gi lundi soir à Paris. L’artiste sud-coréen, qui faisait l’objet d’une exposition à la galerie, est parti des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 47 ans. Sa disparition brutale s’oppose au bonheur immense qu’il nous apportait. Elle nous laisse sans voix. »

05/10/2022, 11:19

ActuaLitté

Scholastique Mukasonga finaliste des National Book Awards 2022

Les National Book Awards, décernés chaque année par la National Book Foundation, célèbrent la littérature américaine, en récompensant un roman, un recueil de poésie, un essai, un livre jeunesse et un ouvrage traduit d'une langue étrangère. Dans cette dernière catégorie, l'autrice franco-rwandaise Scholastique Mukasonga fait partie des finalistes, avec Kibogo, traduit en anglais par Mark Polizzotti.

05/10/2022, 10:21

ActuaLitté

Guerre en Ukraine : vers une censure chinoise plus sévère ?

La censure chinoise s'impose sur les productions nationales et les œuvres importées dans le pays. Mais, plus récemment, elle s'est aussi appliquée aux Mémoires d’une femme juive, refusés par l'imprimeur... L’éditeur de livres hassidiques Dovid Zaklikowski s’était tourné vers la société chinoise 1010 Printing, avec laquelle il travaille régulièrement. Si le texte avait d’abord été accepté par la censure locale, un mois plus tard, il lui est signifié que le témoignage ne sera pas imprimé en Chine. Les raisons ? L’anticommunisme supposé de l’ouvrage et le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine...

05/10/2022, 09:45

ActuaLitté

Le livre, toujours plus dynamique dans la région Bretagne

L'agence Livre et Lecture en Bretagne propose un nouveau bilan de la vie du livre dans la région administrative, et les chiffres 2022 confirment le dynamisme du livre sur le territoire. Tous les compteurs sont à la hausse, avec, notamment, 173 librairies indépendantes et 1001 bibliothèques municipales.

04/10/2022, 17:02

ActuaLitté

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu honoré à la Foire de Guadalajara

L'écrivain roumain Mircea Cărtărescu a reçu le Prix FIL de littérature, décerné à l'occasion de la Foire du Livre de Guadalajara, au Mexique. Cette prestigieuse récompense salue un « auteur aux multiples facettes », dont la prose « combine des éléments réalistes et fantastiques ».

04/10/2022, 12:58

ActuaLitté

Dargaud Suisse annonce une baisse du prix pour ses livres

La révolte — ou la décolonisation, c’est selon… – a conduit à quelques ajustements. Suite à la plainte déposée pour distorsion de concurrence, par l’enseigne de librairies suisses romandes Payot, les distributeurs français réfléchissent. Et Dargaud Suisse, diffuseur et distributeur, est le premier à réagir.

04/10/2022, 12:14

ActuaLitté

Des auteurs dénoncent les “intimidations” de l'édition contre les bibliothèques

Le procès intenté à la plateforme Internet Archive par plusieurs éditeurs américains semblait recevoir l'assentiment des auteurs : des ouvrages diffusés sans autorisation par la bibliothèque en ligne, voilà qui n'arrange personne. Plusieurs centaines d'auteurs et d'autrices font toutefois entendre un autre discours, dans une lettre ouverte, et se rangent du côté d'Internet Archive et des bibliothèques...

04/10/2022, 12:07

ActuaLitté

Traqueur de génome, Svante Paäbo devient prix Nobel de Médecine

« En révélant les différences génétiques qui distinguent tous les humains vivants des hominidés disparus, ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques », a déclaré l’Académie Nobel, en consacrant le professeur Svante Pääbo.

04/10/2022, 09:20

ActuaLitté

Déclaration Mondiacult : l'Unesco fait de la culture un “bien public mondial”

150 pays, dont 135 représentés par leurs ministres de la Culture, ont adopté une déclaration commune, le vendredi 30 septembre dernier, après plusieurs jours de débats et d'échanges. Celle-ci proclame que la culture est un « bien public mondial », et insiste sur le fait qu'il est plus que nécessaire de l'inclure au sein des Objectifs de Développement durable de l'Organisation des Nations unies.

03/10/2022, 17:27

ActuaLitté

Chapitre.com intègre le groupe Furet du Nord - Decitre

Sans trop de surprise au terme de l’audience qui s’était déroulée le 19 septembre dernier, le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre), a obtenu le rachat de Chapitre.com. Placé en redressement judiciaire mi-juillet, le site de e-commerce (ainsi que l’entrepôt associé à Lamnay, dans la Sarthe) rejoindra le groupe basé à Lille. 

01/10/2022, 11:00

ActuaLitté

Russie : un poète battu et violé suite à la lecture d'un texte anti-guerre

En Russie, la répression à l’encontre des discours antiguerre se poursuit. Ce mercredi, le tribunal du district de Tverskoy à Moscou a prononcé l’incarcération provisoire de trois jeunes poètes pour une durée de deux mois. Ces derniers ont été arrêtés suite à leur participation au rassemblement des lectures du poète Maïakovski du 25 septembre dernier.

30/09/2022, 14:37

ActuaLitté

Antitrust : les plaintes contre Amazon et les éditeurs classées sans suite

Amazon et les cinq plus importants groupes d'édition américains faisaient l'objet de deux plaintes pour distorsion de concurrence, accusés d'avoir conclu des accords aboutissant à un contrôle des prix des livres imprimés comme numériques. Les deux plaintes ont été classées sans suite par un juge fédéral, ce 29 septembre. 

30/09/2022, 11:33

ActuaLitté

Zimbabwe : l'autrice Tsitsi Dangarembga jugée coupable d'“incitation à la violence”

L'autrice Tsitsi Dangarembga et sa coaccusée Julie Barnes ont été reconnues coupables d'« incitation à la violence » pour leur participation à une manifestation pacifique en juillet 2020, au Zimbabwe. Les deux femmes ont été condamnées à 6 mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 70.000 $ zimbabwéens, soit 200 € environ. 

30/09/2022, 10:31

ActuaLitté

Mexique : la Foire du livre de Monterrey s'invite sur TikTok

La foire internationale du livre de Monterrey (FILMTY) au Mexique aura lieu du 8 au 16 octobre prochain à Cintermex. Elle sera la première au monde à faire le lien entre la littérature et le réseau social TikTok. La manifestation mêlera ainsi évènement physique et numérique.

29/09/2022, 12:33

ActuaLitté

Alessandro Baricco revient sur scène après la maladie

Alessandro Baricco est revenu sur scène début septembre, après une période d’absence due à une leucémie. La scène, qui l’a chaleureusement accueilli, était celle de Mantoue, la ville où se tient en septembre le Festivaletteratura, l’un des plus grands festivals littéraires d’Italie. Ce fut également l’occasion d’une conférence de l’écrivain sur Beppe Fenoglio, auteur dont on célèbre cette année le centenaire de la naissance. 

29/09/2022, 11:40

ActuaLitté

Inflation et bibliothèques : les établissements britanniques s'engagent

Au Royaume-Uni, les plus vulnérables pourront trouver refuge dans les bibliothèques du pays cet hiver. Les établissements s’unissent afin de faire face à l'inflation et à la hausse du coût de la vie qui touche actuellement le pays. Afin d’alléger les pressions financières, les amendes en cas de retour tardif seront également supprimées dans certaines structures d’Angleterre et du Pays de Galles.

29/09/2022, 11:02

ActuaLitté

Michel Pinçon, sociologue et critique de la grande bourgeoisie

Le sociologue Michel Pinçon, ancien directeur de recherche au CNRS, est décédé à l’âge de 80 ans des suites de la maladie d’Alzheimer. En duo avec son épouse, Monique Pinçon-Charlot, ils ont écrit « vingt-sept livres à quatre mains » sur la haute bourgeoisie et les inégalités sociales. 

28/09/2022, 17:22

ActuaLitté

Festivals, accessibilité, diffusion : le Livre dans le budget 2023

Le ministère de la Culture bénéficie en 2023 d'un budget en hausse, arrêté à 4,2 milliards € dans le projet de loi de finances pour 2023, en hausse de 271 millions € par rapport à celui de l'année précédente. Dans la foulée de l'année consacrée à la lecture, grande cause nationale, le ministère annonce plusieurs postes de dépense liés au livre.

28/09/2022, 16:11

ActuaLitté

Meghan se voyait déjà en haut de l'affiche, façon Beyoncé

On ne sait plus rien, et l’édition en perd son latin : Harry a-t-il ou non insisté auprès de son éditeur pour que ses Mémoires sortent en 2022 ? Des sources affirment que non. D’autres assurent que la première version du livre était un peu trop « à l’eau de rose » et qu’il fut demandé une révision. Ô incertitudes… « Quousque tandem abutere, Harry, patientia nostra ? », se serait écrié Cicéron…

28/09/2022, 14:31

ActuaLitté

Une librairie, comme un livre tombé du ciel au bord d'un lac

Le cabinet MUDA Architects a signé une réalisation d’exception, pour la librairie Citic Bookstore, près du lac Xinglong (province du Sichuan, centre-ouest de la Chine). Dans la ville de Chengdu, cette librairie offre un regard inédit, symbolisant, par son toit, un livre renversé. Le tout avec des fenêtres qui plongent pour partie sous l’étendue d’eau…

28/09/2022, 14:28

ActuaLitté

James Patterson donne 5,3 millions de dollars : “On m'a appris à rendre”

L'écrivain américain James Patterson, considéré comme l'auteur le plus riche du monde depuis plusieurs années, a réalisé plusieurs donations, pour atteindre un total de 5,3 millions $, environ 5,5 millions €. Il a notamment donné 2 millions $ à l'organisation non gouvernementale PEN America, qui œuvre pour la liberté d'expression des auteurs aux États-Unis et dans le monde.

28/09/2022, 12:50

ActuaLitté

Lire et Faire Lire : transmettre et s'engager en devenant bénévole

Solidarité intergénérationnelle et programme national d’ouverture à la lecture, Lire et faire lire fait la jonction, depuis 1999, entre entre les bénévoles passionnés de lecture et les enfants qui la découvrent. Pour ce faire, l’association créée par l’écrivain Alexandre Jardin en appelle à l’engagement, que ce soit de nouvelles structures accueillantes ou de bénévoles prêts à offrir de leur temps à l'épanouissement des plus jeunes.

28/09/2022, 12:18

ActuaLitté

Livrest.fr, portail pour professionnels du livre de la Région Grand Est

Fondé en 2022, le réseau Livr’Est réunit trois structures du livre : Interbibly, CIL (Confédération interprofessionnelle et du livre) et Libraires de l'Est (LiLE). Et depuis quelques jours, ces derniers disposent d’une plateforme réunissant de multiples informations pour accompagner les acteurs de l’industrie.

28/09/2022, 10:28

ActuaLitté

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est mort

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est décédé à l’âge de 63 ans, annonce sa maison d'édition, Bamboo. Il a fait ses débuts dans Le Journal de Spirou, en publiant notamment les gags de Crazy Planet. 

27/09/2022, 17:19

ActuaLitté

Hilary Mantel laisse derrière elle un roman historique inachevé

Décédée ce 23 septembre, la romancière britannique s’en est allée à 70 ans, après un accident vasculaire cérébral. Mais les lecteurs endeuillés retiendront un hoquet de chagrin, en apprenant qu’elle laisse un roman historique inachevé. Un projet qui découle de son intention, réaffirmée en 2021, de revenir à ce genre.

27/09/2022, 16:09