#Droit / Justice

Niala, une BD érotique chez Glénat taxée de racisme 

Encore un coup de la Cinquième colonne ? Les éditions Glénat ont dû affronter une tornade, doublée — ô misère ! — d’une pétition, alors que s’avançait la publication de Niala. Cette bande dessinée érotique devait sortir le 10 mars. Mais, revirement, l’éditeur s'est retrouvé au milieu d'une vilaine polémique. Selon ses détracteurs, elle reprendrait « les principes des bandes dessinées racistes des années 50 ».

Le 03/03/2021 à 18:02 par Clément Solym

34 Réactions | 14 Partages

Publié le :

03/03/2021 à 18:02

Clément Solym

34

Commentaires

14

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Niala, le prénom sonnait délicieusement, mais le titre a manifestement fait voir rouge. Une histoire de jungle, où cette héroïne, « pendant féminin de Tarzan, incarne l’esprit et y transmet avec patience et générosité sa maxime : le plaisir est le plus beau des remèdes, la solution à tous les différends, un délice qui éclaire les esprits et jamais ne doit générer la honte ».

Colons courageux et autres fondements

Mais les pétitionnaires et autres signataires n’ont pas vu la beauté où que ce soit. « Trouver cela en 2021 est inadmissible c'est une offense aux personnes racisées et aux femmes. Dans cette bande dessinée, Niala s’offre aux colons et est limitée à un objet sexuel. On en a marre de cette représentation qui nous crie que les colons sont courageux et méritent une récompense », indique l’auteur de la pétition, Sam Lybulan. 

Derrière ce nom, on ignore qui se cache : rien ne ressort sur internet quant à l’existence de la personne. Toujours est-il que, anonymat ou non, la pétition exige la suspension du livre réalisé par Jean-Christophe Deveney et Christian Rossi.

CENSURE: le bon Dr Seuss voit six de ses ouvrages retirés

Interpellée sur Twitter, la maison a tenté d’apporter quelques arguments à ceux qu’on lui opposait par anticipation. Ainsi, était reproché aux auteurs d’avoir opté pour « l’humour et de tourner en dérision les anciens principes, mais le fait mal et met en évidence une œuvre raciste, qui appelle à la fétichisation et au sexisme ». 

Niala, des clichés détournés

Pour l’éditeur, ce livre ne cherche « ni à fétichiser ni à rabaisser son héroïne. Ce sont au contraire les colonisateurs, les évangélisateurs et leur société dite “civilisée” qui sont tournés en ridicule. Il s’agit d’une parodie des BD colonialistes des années 50, qui en reprend les clichés ».

Et les stéréotypes qui sont reprochés sont « justement, volontairement mis dans la BD pour être démantelés et tournés en dérision. Le résumé qui a été communiqué à propos de ce livre se voulait second degré », Glénat BD. 

Cependant, elle reconnaît que ce dernier « à l’évidence […] était sans doute maladroit et laissait entendre que la BD était porteuse d’idées très opposées à son propos et aux opinions des auteurs. Nos équipes le corrigent ».

Bien que Le Figaro assure de la disparition du synopsis de la bande dessinée, ce dernier est toujours disponible au moment de la mise en ligne de cet article.

Depuis le début de la journée, une dizaine de comptes sur Facebook, et quelques dizaines d’autres sur Twitter, ont appelé à rejoindre la pétition qui compte maintenant plus de 1200 signatures. La première question venant à l’esprit — en vertu du saint adage incitant à ne pas juger un livre sur sa couverture, et peut-être moins encore sur sa 4e de couverture — est de définir combien de personnes bien intentionnées ont lu le livre, avant de le vouer aux gémonies.

Dérapage sans contrôle ?

Toutefois, on signale bel et bien une planche démontrant une relation sexuelle — de toute évidence une fellation, administrée par Niala à un jeune garçon. La seule cependant visible et présentée en guise d'extrait sur des sites de vente.

En septembre 2018, la maison avait été confrontée à une pareille salve, alors qu’elle publiait la BD Petit Paul, de Bastien Vives. Certes classé dans une collection, Porn Pop, qui se voulait « un pied de nez à l’ordre moral, la sexualité bien-pensante qui rassure... qui emmerde », d’après la préfacière, Céline Tran, le livre réunissait un joli nombre de pas de côtés, tout aussi difficiles à admettre.

 

Edit : une précédente version de l'article indiquait que l'éditeur avait annulé la sortie de l'album, élément erroné.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

34 Commentaires

 

CHRISTIAN NAUWELAERS

03/03/2021 à 22:50

ENCORE...!
Et si on les jetait à la poubelle, ces pétitions ?
D'autre part, le second degré (dont l'article fait bien état) est incompréhensible pour les imbéciles s'imaginant avoir le droit de décider ce qui peut exister ou non...
Des censeurs, des moralisateurs au petit pied devant qui des éditeurs se couchent comme des bassets apeurés.
Lamentable...
CHRISTIAN NAUWELAERS

SolèneGSR

04/03/2021 à 02:48

Y en a marre d'être vu comme un objet sexuel juste parce qu'on est une femme. Au delà du racisme, dont je ne peux pas témoigner car je ne suis pas concernée par la question, c'est fatiguant de voir que si tarzan est un homme il devient puissant et courageux, mais si tarzan est une femme elle devient un objet de plaisir, de soulagement. C'est toujours pareil pour tout et n'importe quoi ! Leur soi-disant second degrés ça pue l'excuse à plein nez.

Aïe

04/03/2021 à 07:54

Et que pensez-vous de la liberté d'un auteur d'écrire ce qu'il veut ? S'il veut faire une « Tarzane » objet sexuel, en-a-t-il le droit ? Ou bien doit-il se référer à un code de déontologie de l'écrivain des choses autorisées ou interdites ? Et qui va écrire ce code ?

Le plus simple, si la vie de Tarzane ne vous plaît pas est de ne pas la lire. Vous avez tout à fait la liberté de ne pas l'acheter. N'empêcher pas les lecteurs d'avoir leur liberté de choix aussi.

Ou alors ne vous plaignez pas le jour où la majorité décidera ce que vous serez obligée de lire...

Glenat a plié sous la menace d'un groupuscule d'activistes, les habituels (LGBT/indigénistes/féministes/etc.), alors même qu'il aurait pu faire preuve de courage. Cela veut dire que l'édition n'est plus libre de publier ce qu'elle a envie de publier. C'est grave, mais manifestement, tant que cela correspond à votre façon de penser, ça ne vous gêne pas. C'est une façon typique que la gauche a de penser : la liberté, d'accord, mais uniquement pour leurs idées !

sysd

04/03/2021 à 10:00

C'est pas vraiment une question de publier ce que l'on veut : si ça essentialise une partie de la population, aussi bien en terme de sexualité, de couleur, de genre ou d'origine sociale, ça pose quand même souci.

Surtout que c'est toujours pareil, les livres ou bd à qui on reproche des choses traitent de près ou de loin de sujets similaires, qui tournent souvent autour du sexe, des femmes ou de l'exotisme, parfois les trois en même temps.

Quand à faire valoir la sacro-sainte liberté d'expression, quand c'est insultant je pense qu'elle n'est plus vraiment valable. Quant au second degré, si personne ne le comprend c'est peut-être qu'il n'est pas manié correctement, voire complètement absent. D'autant plus qu'après la publication de Petit Paul, Glénat aurait quand même pu se rendre compte que visiblement il y a une grande partie du public qui n'est pas vraiment réceptif à ça. Si les auteurs souhaitent tout de même publier, l'auto-édition ça existe, et ça permet à toute sorte de personne de publier leurs écrits. Mais je ne suis pas sûr que jouer avec les codes de l'exotisme sexuel, même au second degré, soit particulièrement intelligent.

NAUWELAERS

04/03/2021 à 11:48

Ebony Ramon et sysd: si l'autoédition existe...les censeurs se déchaîneront contre des ouvrages autoédités non approuvés par les douaniers du politiquement correct !
Et si vous n'aimez pas des oeuvres: ne les lisez pas, ne les regardez pas.
Ou au contraire prenez-en connaissance pour exprimer votre désaccord.
Vous serez audibles alors qu'avec vos louanges liberticides et un peu malhonnêtes intellectuellement (ma première phrase...), cela ne passe qu'avec les partisans de cette censure moderne.
Dont les opposants ne vont accepter tout cela comme un éditeur de journaux ou de livres frileux et conformiste...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Freez

05/03/2021 à 09:26

La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. On parle d'un ouvrage qui sexualise la femme noire, c'est un ouvrage qui encore une fois nous fait voir la femme noire comme un objet de plaisir. Je pense que l'ouvrage aurait été intéressant si on avait enlevé cette partie de jouet sexuelle, pourquoi elle n'aurait pas pu faire les choses autrement ? Pourquoi toujours se retourner vers le sexe ? On aurait pu avoir une héroïne qui remet en question les colons sans leur faire un fellation.

Aleph

05/03/2021 à 10:26

"La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. "

Vous voulez parler des appels à l'interdiction des oeuvres écrits et publiés par un petit nombre de personnes pris à partie par une foule vociférante ?

Aïe

08/03/2021 à 11:02

Donc, vous êtes contre la pornographie qui sexualise la femme blanche ? (et la femme en général). Vous êtes donc d'accord pour censurer toute sorte de pornographie et donc aussi d'érotisme. On est bien d'accord ?

NSeguin

08/03/2021 à 13:27

Je crois perdre pied dans notre siècle. A l'heure de la libération complète de la femme, il est malvenue de penser qu'elle a le droit d'aimer séduire et même éprouver du plaisir à être avec un homme et d'avoir des rapport de jouissance avec lui ? Est-ce que le problème des personnes qui critiquent ce livre n'ont pas au fond, un problème de rapport à l'homme qu'il faut systématiquement condamné et humilier en parlant de besoin de soulagement. Le féminisme véritable devrait au contraire se réjouir de voir une femme puissante et soumettre l'homme par des atouts que nous ne possèderons jamais. Ce qui ne veut pas prétendre, qu'en plus, cette femme puisse en plus être supérieure en tout dans l'élément jungle.

F.Chaminade

05/03/2021 à 09:02

Qu’il est triste de voir des gens se voir porter atteinte à leur identité, leur altérité, ne voyant qu’un seul sens, une seule observation — la leur — aux choses qu’on se doit en première instance de contester et de critiquer sans arriver à prendre un seul instant un peu de distance, de champ. On aurait pu croire qu’en France l’éducation laïque et publique favoriserait cette capacité à réfléchir, se distancier avant de réfléchir, mais c’est une autre chose qui s’est produite : une contraction sur ses idées, un militantisme conservateur — parce sans distanciation — qui ne me lasse pas de penser que sans cette éducation, ces gens auraient peut-être appris un peu mieux ce qu’est l’esprit critique.

LAROCHE Benjamin

05/03/2021 à 13:36

Ou sinon laisser les œuvres tranquille meme si elle ne vous plaise pas, moi je n'aime guère les la littérature érotique et pourtant je ne part pas en croisade pour la bruler. A vous de forger vos propre œuvres pour exprimer vos conviction et non interdire ceux qui vous dérange, car censuré les auteurs et partir en croisade de la sorte me fait plus penser certaine personnes de l'histoire qui flambé les livre qu'a un progressisme illusoire

Ebony Ramon

04/03/2021 à 09:40

Même si l'auteur n'avait pas l'intention il n'en reste pas moins une bande dessiné fetichisant le corps d'une femme noire ravivant l'imaginaire des colons et des racistes .
Bien sûr cela ne dérange que les personnes blanches dans leur exercice de leur liberté d'expression et s'en foutent toujours expressément des conséquences que cela peut avoir sur les personnes racisés sur leur hypersexualisation et sur le quotidien de ces personnes et surtout de ces femmes noires hypersexualises des personnes qui te regardant et vont te dire en face qu'ils pensent que tu as une certaine sexualité parce que ils auront lu un bd de ce genre , ils auront vu des clips , ou des films qui sont toujours dans l'hypersexualisation . Les personnes qui se sont plaintes on critiqué l'oeuvre si la maison d'édition a souhaité l'enlever c est son choix a la fin . Écrire quelque chose de raciste il faut comprendre aujourd'hui que ce n'est plus une maladresse mais c est que de mettre sur papier l'imaginaire qu'on a encore sur les noirs . Déconstruire vos pensée a l'air si sûre que la non parution d'une bd vous blesse comme si on avait tué votre enfant. Des personnes autant rattaché à des écritures qui sont clairement racistes ne peuvent que l'être et ce n'est pas en se cachant derrière '' la liberté d'expression'' que vous allez faire croire que vous allez arrêter le racisme .
Ici on se plaint du racisme , de l'hypersexualisation de la femme et surtout de la femme noire notre liberté d'expression de nous plaindre.
Vous pouvez remettre en question plein de choses mais vous poser des questions sur l'art et son impact sur la vie des personnes qu'il parle c est trop ... Wow une hypocrisie de haut niveau

Nicolas

04/03/2021 à 14:03

C'est un commentaire intéressant qui a le mérite d'aller droit au but.

Par contre, je pense que cette BD (qui est donc parodique) va bien sortir. Et, à mon humble avis, la parodie sert également à prendre du recul sur un évènement, une culture, l'Histoire ou une œuvre.

Si l'on accepte pas la parodie, il faudra donc aussi interdire des films comme Le Dictacteur de Chaplin, Mash mais aussi toute la presse satirique (Charlie Hebdo ?). Un combat long et sans doute moins utile que d'autres combats plus direct contre le racisme (violence policières, discrimination, etc.).
En y pensant, une BD comme "Le Bleu est une couleur chaude" semble véhiculer des clichés sur la sexualité féminine (lesbienne = les cheveux bleus). Que pensez-vous de ce cas ?

Autre argument en faveur de la sortie : une œuvre permet d'ouvrir le débat et d'avoir une discussion autour d'un sujet pas forcément facile.

Me vient une réflexion au fil de l'écriture de ce commentaire : pensez-vous que combattre la sortie d'une œuvre culturelle est rendue plus facile aujourd'hui puisqu'il vous suffit de cliquer sur un bouton devant votre ordinateur pour signer une pétition ? Il y a quelques années, il fallait s'organiser et manifester. Aurait-on organisé une manifestation dans la rue pour réclamer qu'on brûle un livre ?

Vive la liberté d'expression en effet. Peace and Love, comme on disait à mon époque.

F.Chaminade

05/03/2021 à 16:54

Il est toujours intéressant d’inverser la réflexion. Les films, BDs, et de façon toutes les oeuvres qu’on regroupe sous le genre « blacksploitation » ont eu une stratégie assez différente, en valorisant les noirs de façon générale, avec une signature claire quant à la sexualité, les rapports sociaux, etc. et quant aux rapports avec les blancs. Autrement dit, elle jouait au contraire sur les fantasmes en les mettant en scène, pour mieux les critiquer parfois.
Oui, cette narration mettait en place des poncifs sur les noirs et sur les blancs. Oui, ce mouvement a aussi conduit à produire des fantasmes « racialistes ». Et oui, ça n’a pas empêché que d’autres fantasmes subsistent. On peut espérer que sur le long terme, ces narrations construisent d’autres images mais concernant les fantasmes, eh bien, ecce homo, on carbure à ça, non ? C’est précisément dans l’art qu’on peut en parler, qu’on peut s’éclater avec, qu’on peut leur tordre le cou ou au contraire les valoriser.
On peut reproduire cette analyse pour n’importe quelle oeuvre sur n’importe quel sujet, et par n’importe quel artiste.
Vous avez l’air embêté par les fantasmes générés par une oeuvre dans un contexte particulier parce que ce sont des fantasmes dans lesquels vous ne vous retrouvez pas. Mais ce sont des fantasmes et en tant que tels, ils font partie de la vie humaine, que vous le vouliez ou non, et ça n’a rien à voir avec la couleur de peau, l’orientation sexuelle, l’origine géographique, le genre, l’origine sociale ou ce que vous voulez. Nous carburons tous aux fantasmes. Ne pas vouloir le reconnaitre chez les autres tout en l’admettant aisément pour soi est donc une erreur de jugement.
Dnc, avant de « se poser des questions sur l’art » — donc le critiquer —, il faudrait peut-être aussi s’intéresser sur qui le produit, de quelle façon et quelle est la place a cet art dans la société, non ?

Victor

08/03/2021 à 12:17

Vous dénoncez l'hypersexualisation des femmes noires que véhiculerait cet ouvrage, qui serait donc raciste. Mais que pensez-vous alors de certaines chanteuses noires (Beyoncé, Nicki Minaj, etc.), dont nombre d'attitudes, photos, clips, chorégraphies, hypersexualisent précisément les corps de femmes noires (et de groupes entiers de femmes noires), à grands coups de déhanchés lascifs et de "twerks" ravageurs ? La même Beyoncé, dans le clip Survivor, n'apparaissait-elle pas en 'survivante-Jane' particulièrement peu vêtue et langoureuse ? N'est-ce pas présenter le corps féminin (noir en l'occurrence) comme un objet sexuel ? Ou alors considérez-vous que seules des personnes noires (encore faudrait-il déterminer ce qu'est une personne noire ?) puissent se permettre cela, au détriment d'auteurs blancs qui eux n'agiraient que dans une pensée colonialiste et raciste ? Si l'héroïne du livre avait été blanche (mais qu'est-ce qu'une femme blanche ?), auriez-vous crié à l'hypersexualisation de la femme blanche ? Faudrait-il bannir toutes les représentations de femmes court-vêtues ? Certains pays le font, mais ce ne sont pas les plus progressistes en matière de respect des droits des femmes...

NAUWELAERS

08/03/2021 à 13:25

Merci Victor.
Un puritanisme style talibans amène...une invisibilisation de la femme, pour son corps, sa sexualité (elle est désexualisée pour l'extérieur) et pour ses droits en général !
Et on finit par se demander si on a encore le droit d'avoir une sexualité et de désirer quelqu'un du sexe opposé voire du même sexe voire des deux, peu importe ?
Et d'être hétéro sans se farcir une novlangue qui soit peut faire rire soit effrayer: «cisgenre», grotesque je regrette et moult femmes en conviennent -la majorité j'espère ?
Qui peut et veut être défini comme «cisgenre» ?
Moi je ne connais personne et tous ceux que je fréquente respectent les femmes, et pas seulement le 8 mars !
C'est quoi cette haine, ce mépris du corps désirable...non partagé du tout par ces icônes noires qui se veulent et s'assument sexy, comme vous l'écrivez Victor ?
Et qui prouvent qu'elles sont le contraire de potiches ?
Ce sont des femmes puissantes bien au contraire.
Les voudrait-on ressemblantes (d'aspect physique) à des Thatcher noires ?
Il y a donc ces idoles sexy qui font tout pour frapper l'imagination du public et pour plaire -c'est leur métier - et on ira couiner contre le «male gaze»...
Mais où est la cohérence ?
Donc voici les diktats: ne désirons personne et considérons que la sexualité -qui induit le désir -c'est réactionnaire et très, très mal.
Comme de bons ayatollahs mais progressistes...!
J'hallucine...
On passerait de la libération des années soixante à cela, avec masques et distances dites sociales (physique en fait) et gestes-barrières et confinements (possibles encore) ?
C'est cela la société moderne, le monde d'après ?
D'APRÈS LA VRAIE VIE !
Non merci (pas de merci), sans façons mais non dans toutes les langues, espéranto compris !
Étant un peu un homme préhistorique, je ne renonce en rien à la vraie vie, sachant à quel point elle est fragile, précieuse car éphémère et vulnérable.
Par moments, elle peut être merveilleuse.
Des stupidités pareilles sont hors vie réelle: ne pas y donner prise, c'est tout.
De quoi péter les plombs -toutes ces restrictions actuelles pour cause sanitaire, ces injonctions, ces interdits non justifiés, cette tendance à la censure permanente, bientôt peut-être des justifications à montrer dans plein de lieux publics pour y pénétrer voire pour voyager à l'étranger - mais je crois fermement que le bon sens l'emportera et vite !
Pour le virus et ses maudits mutants...cela s'éternise...
Pénible donc il ne faut pas en rajouter en se faisant du mal dans la vie sociale pour rien du tout !
Le vrai progressisme et les vraies avancées sont bienvenues sans se livrer à des guerres de tranchées permanentes entre les sexes, les genres, les tendances politiques et religieuses etc.
Wokes devenez vraiment wokes -éveillés -et donc...il faut changer totalement de stratégie pour ne pas flinguer vos idéaux...!
Et arrêtons ces polémiques à l'infini qui deviennent toxiques -l'étant dès le départ.
Liberté j'écris ton nom en ce 8 mars ( un substantif féminin, le plus beau -comme «vie» -oublions la «cancel culture» !).
CHRISTIAN NAUWELAERS

Liger

10/03/2021 à 10:48

@Christian NAUWELAERS : je comptais écrire pour protester contre ces censures terroristes ; mais vous avez tout dit - et très bien ! - dans vos billets dont j'approuve le contenu à 200 %.

Racialistes, indigénistes, flagellants haineux et ignares, ayatollhs hurlards d'une névrotique bien-pensance, adeptes du terrorisme intellectuel et de la censure et autres tordus, f... nous la paix ! Il est grand temps de contre-attaquer et de nous désintoxiquer de cette lèpre mentale, notamment dans les universités et le domaine artistique où la liberté de recherche et de réflexion est en danger à cause de ces fanatiques.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 18:49

Bonjour ô tribun (même par voie écrite) Liger,
Il me semble que l'appellation de «Gaulois réfractaires» que le Président (impérial ?) a accolé à Ses sujets il y a déjà un bout de temps, se vérifie pour le meilleur quant à une attitude générale du public face à ce genre d'abus.
Même si trop de complicités existent dans les mondes politique, médiatique et académique; et je suis offusqué par la tartufferie qui consiste à nier tout problème, ou à précipiter sans leur demander quoi que ce soit les opposants à la «cancel culture» dans le camp de l'extrême droite, le point Godwin totalement mensonger en ce qui concerne une grande majorité de ces esprits critiques.
«Calomniez, calomniez...» (etc.).
Assimiler à cette tendance par exemple la vraie gauche universaliste républicaine voire une droite centriste et modérée -il n'y a pas que les extrêmes même en une époque péniblement hystérisée -c'est de la forfaiture intellectuelle qui décrédibilise celles et ceux qui s'y livrent.
Y compris les sociologues bidons et les pseudo-philosophes...
Respect total pour les bons, les vrais !
Le bon grain intellectuel contre l'ivraie du déni du réel pourtant constaté, avéré et prouvé, et de la manipulation sans vergogne (plus rien ne se faisant ni se disant «avec» vergogne d'ailleurs, depuis longtemps).
Effet boomerang garanti en France contre ces tricheurs de basse extraction plutôt que de haute volée...
Le mensonge prend l'ascenseur, la vérité le rejoint et le dépasse par l'escalier: le temps fera et fait déjà son oeuvre de décantation nécessaire.
Je pense que nous sommes en ce moment à peu près au milieu du gué.
CHRISTIAN NAUWELAERS

joe fox

04/03/2021 à 18:43

y aura t il un jour une limite à la connerie de ces "bien pensants" ? liberté, liberté chérie que deviens tu ?

óscar salas gómez

04/03/2021 à 21:19

Inmediatamente pensé que esta persona querrá prenderle fuego al CRAZY HORSE. Con la lectura de los seis cuadros ilustrativos bien se advierte que NIALA requiere y propone precisamente esto: LECTURA, y no nada más calentarse el coco con los dibujitos. Los prejuicios ideológicos y sociales están en la formación de cada quien; si los dibujitos lo turban que no los consuma. Como en el radio, apáguelo o cámbiele de estación. Son otras las causas las que requieren paladines como la ilustración para apreciar diferentes expresiones y no clamar su destrucción por chocarnos.

Aleph

05/03/2021 à 09:17

Entre critiquer et chercher à étouffer, il y a une différence qui distingue l'homme civilisé courroucé du barbare, et la société, de l'intolérance.

NAUWELAERS

05/03/2021 à 12:31

Aleph,
Réponse à votre message du 5 mars: en si peu de mots, vous avez tout dit...ce qui me pousse (tout arrive !) à une concision solidaire avec vous -et d'autres comme Forbane.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aleph

05/03/2021 à 16:24

;-)

Memepasmort

10/03/2021 à 15:48

Bigre, je me sens obligé d'acheter la bd pour me faire une opinion !
Mais uniquement, bien sûr, par honnêteté intellectuelle, car je ne me sens pas d'aller jouer les moutons en signant une pétition sur la foi de vitupérations sexophobe-penséunikophiles-bienpensantsdisanteodorante(unpeu)branlantes...
Tant pis pour moi si Jane est bien roulée, si page après page, elle se vautre dans le stupre, tirlipote le missionnaire, pratique la brouette et la chaise à porteurs ou se livre aux pires cochonneries, groink !
Je serai bien puni, mais je boirai la coupe juqu'à la lie !
Ceci dit, sans avoir lu l'objet du dél...débat, il me semble qu'il y a des lois et que si une oeuvre littéraire les transgresse, il y a des tribunaux...
A moins qu'l n'y ait rien légalement de répréhensible auquel cas je comprends que l'on préfère le recours à la boule puante, le glaviot social, le lâché de pétition, la meute crétinisante, bref toute bonne pratique digne du xxi ème siècle pour faire triompher son nombril.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 17:58

Memepasmort: les tribunaux ne sont pas encore composés d'ayatollahs et ils ont des affaires sérieuses à traiter pour les tenir occupés et d'ailleurs débordés...
Loin de ces polémiques à la noix.
Et ce radicalisme postmoderne sectaire, ce tropisme de la «cancel culture» peut engendrer de bons effets Streisand: ce qui serait passé inaperçu sans les régiments moralisateurs et censeurs...trouve une caisse de résonance tonitruante qui assure une énorme publicité gratuite à l'objet du scandale (même du type «tempête dans un verre d'eau ou autre liquide de votre choix» -combattons les clichés par la même occasion, tant qu'à faire !).
Mais le niveau moyen du QI de nos modernes armées du Salut toujours en campagne contre ceci ou cela ne leur permet peut-être pas de capter une telle évidence...
Que les éditeurs tentés par une vile lâcheté et une reddition en rase campagne (...de dénigrement et de tentative de censure) voient un peu plus loin que le bout de la «correction politique» toujours plus corsetée, exigeante et intransigeante...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 15:47

Pas d'accord !
Bien sûr que c'est l'affaire des tribunaux ! On parle de liberté d'expression et combien même celui qui tente d'y faire obstacle s'avère incapable de mettre de donner un semblant de cohérence à ses arguments son rêve est d'ériger un tribunal populaire rameuter les foules atomiser l'ouvrage impie !
Que notre chevalier blanc se prenne les pieds dans le tapis, qu'il n'y ait pas le moindre fondement à ses arguments, que ses glapissements souffreteux n'aient aucune chance d'être entendus dans un tribunal est une autre affaire...
Qu'il s'agisse d'une BD d'un dessin , d'un article, d'une opinion, de religion, de politique, d'un être humain, le schéma est toujours le même on utilise les rézossossio et leurs légions haineuses pour faire pression. Imposer sa loi du plus c... fort au mépris de toute forme de justice.
On prêche sa croisade... contre le sexiste, l'athée, le vilain, le pabo, celui qui pense de travers, celui ou celle qu'on n'aime pô ! et on envoie la cohorte des suiveurs imbéciles déverser leur tombereau de bile putride sur la victime désignée...
Et que je te pétitionne et que je postillonne...

Ras le bol de ces aigris, fielleux et autres racornis de la boîte à penser qui tentent de rameuter des foules derrière l'étendard puant de leur révolte mesquine.
Ras le bol des justiciers de mes fesses. Ras la couenne des Monsieur et Madame propre bas du front aux idées rances.

Et même si leur démarche s'avère contre-productive en créant le buzz autour d'une BD qui sans eux serait restée dans l'anonymat...

Ca pue !

NAUWELAERS

11/03/2021 à 16:46

Memepasmort,
Absolument rien de juridique dans votre brûlot...
Ne mélangeons pas tout.
Bien sûr qu'on doit refuser cette régression calamiteuse mais dans ce cas,-ci, rien qui concerne la justice.
On ne doit pas la convoquer pour de tels débats.
C'est sociétal et culturel ici.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 19:14

On ne va pas y arriver ;-)
Je dis et je répète simplement que si quelqu'un n'est pas content d'une telle publication il a un recours a sa disposition : la justice.
Je ne dis pas qu'il FAUT le faire, je ne dis pas qu'il DOIT le faire, je dis qu'il PEUT le faire et je considère que c'est heureux.

Bien sûr la meilleure solution serait d'instaurer un débat - il paraît que de la discussion jaillit la lumière - mais nos justiciers préfèrent le rapport de force, leurs campagnes orchestrées sur la toile, sous le signe de la haine et de la violence ne visent qu'à dominer et contraindre.

Ca m'insupporte.

Fermez le ban.

NAUWELAERS

11/03/2021 à 23:03

Non Memepasmort, vous vous fourvoyez.
On ne peut saisir la justice pour une matière qui ne comporte pas la moindre dimension juridique !
Désolé.
Ou on peut la saisir avec zéro argument...!
La justice n'a pas de temps à perdre.
CHRISTIAN NAUWELAERS

SiOmnesEgoNon

19/03/2021 à 07:30

Revenons à des "près au c.. pation" un peu plus écologique : Elle a quand même un joli petit c.. C'est bon la Nature !

Phiber

19/03/2021 à 09:08

En lisant les différents commentaires ci dessus, je suis frappé par l'absence récurrente d'une notion qui me paraît fondamentale : le BON SENS !
Car, enfin, pourquoi ce besoin de critiquer, juger, cataloguer, étiqueter en permanence tout et n'importe quoi ? De la religion à la politique en passant par l'éducation, la sexualité, l'alimentation etc.
Les individus sont libres de penser ce qu'ils veulent, ils sont libres d'agir à leur guise, d'ouvrir ou de fermer, par exemple, un livre. Ils ont la possibilité de savoir ce qui est bon ou néfaste pour eux. Ils savent même que ce qui est bon pour eux ne l'est pas forcément pour leur voisin et réciproquement. Ils savent tout cela, mais... confusément! En fait, c'est cela le bon sens : savoir définir les limites de son comportement en société et savoir se tenir à son rôle social spontanément, naturellement. Je regrette cette absence de respect des autres qui caractérise nos sociétés actuelles.
Plus de bon sens, plus de respect de l'autre permettrait certainement de diminuer les tensions au sein des sociétés. Et je me pose alors la question de savoir à quoi servent les études obligatoires jusqu'à 16 ans puisque, par rapport à l'époque où ce dispositif n'existait pas, rien ne semble avoir changé ?
Et je ne parle même pas de l'influence des " résosocio"!!!...

polydor

03/04/2021 à 10:32

On assiste à une invasion de crétins qui voient du racisme partout où il n'est pas. Pauvre et sinistre époque où on ne peut plus rien dire, écrire ou dessiner sans qu'une cohorte d'abrutis hurlent au racisme anti-n'importe quoi.

Gori

04/04/2021 à 18:25

Bravo et je cours dès mardi chez mon libraire acheter cette BD. Merde aux censeurs !

pierre

04/04/2021 à 20:11

une bd plutôt sympa, bien dessinée et le scénario est agréable.
Je ne vois pas où est le problème si non dans quelques esprits tordus

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Les Éditions du Mont-Blanc Catherine Destivelle ouvrent une collection jeunesse

La nouvelle collection des Éditions du Mont-Blanc Catherine Destivelle, « La petite encyclopédie de la montagne », s'adresse à toutes et à tous à partir de 6 ans. Elle est composée de différents albums traitant chacun d'un sujet spécifique lié à la montagne et qui tous font la part belle aux illustrations de l'auteur Hervé Frumy.

16/04/2021, 14:49

ActuaLitté

Vincent Monadé intègre les Éditions Héloïse d'Ormesson

Selon plusieurs sources concordantes, ActuaLitté apprend que Vincent Monadé, précédemment président du Centre national du Livre, est nommé secrétaire général des éditions Héloïse d’Ormesson. Chargé du développement de la maison, il travaillera sur les volets stratégiques et commerciaux.

16/04/2021, 06:30

ActuaLitté

Cécile Boyer-Runge quitte Editis

Dans le cadre des différents mouvements présentés ce matin par le groupe Editis, celle qui fut le transfert le plus secret de 2013. Cécile Boyer-Runge, alors directrice générale de Livre de Poche (groupe Hachette Livre), allait remplacer Leonello Brandolini, PDG de Robert Laffont. Une information qu' Editis n'avait fini par confirmer que trois mois après notre scoop. 

15/04/2021, 10:21

ActuaLitté

Editis souhaite renforcer les échanges avec les éditeurs partenaires

À mesure que le groupe renforce ses maisons d’édition et se développe en accueillant de nombreux éditeurs partenaires, Editis souhaite intensifier cette relation essentielle. Le groupe annonce ainsi la nomination de Nicolas Gonçalves au poste nouvellement créé de directeur des relations éditeurs et partenariats. 

15/04/2021, 10:00

ActuaLitté

Balance Ton Éditeur : “Il fallait que ça sorte”

Quatre publications en l’espace d’une semaine, près de 250 abonnés constatés ce 14 avril… 1134, au 15. Balance ton éditeur est un collectif réuni pour lutter « contre le harcèlement, les discriminations et les mauvaises pratiques dans le monde de l’édition ». Mais avant toute chose, une précision d’importance : les fameuses pratiques dénoncées ne sont pas que le fait des hommes. Utile à rappeler…

15/04/2021, 09:11

ActuaLitté

10 bonnes raisons de se plonger dans la lecture de Nora Roberts

Célèbre romancière américaine ayant déjà vendu près de 4,5 millions d’exemplaires aux éditions J’ai lu, Nora Roberts est de retour avec une nouvelle aventure du lieutenant Eve Dallas à paraître. Crime en lettres d’or, 50e tome de la série, est prévu pour le 26 mai prochain.

14/04/2021, 16:08

ActuaLitté

Un nouveau roman jeunesse de J.K. Rowling, The Christmas Pig, annoncé

L'autrice britannique J.K. Rowling, connue pour la saga Harry Potter, publiera au mois d'octobre prochain The Christmas Pig, un nouvel ouvrage pour la jeunesse. En France, la maison d'édition Gallimard Jeunesse annonce la parution pour le mardi 12 octobre 2021, en sortie mondiale simultanée.

13/04/2021, 16:33

ActuaLitté

Edistart’up : programme d'aide aux start-up du monde du Livre

Edinovo et le Labo de l’édition lancent Edistart'up, un programme d’accompagnement de 5 mois destiné à la création d’entreprises autour du livre. Maison d’édition, mais aussi application, plateforme ou service dédiés à l’écrit ou à la lecture, création de contenus numériques et imprimés... Pour ce nouveau programme, dont la première promotion démarrera en septembre 2021, un appel à candidatures est lancé, du 15 avril au 30 juin.

13/04/2021, 14:57

ActuaLitté

Une émission littéraire hebdomadaire prend place sur Twitch

Twitch avait surtout conquis les amateurs de sports et de jeux vidéo, par des diffusions d’émissions en direct. Depuis quelque temps, les personnalités politiques s’emparent de cet outil – propriété d’Amazon et lancé en juin 2011. Du streaming en live, certes, mais qui intéresse également l’industrie du livre. Pascal Cottin, nearly adopter de 60 ans, amorce ainsi une émission hébdomadaire.

13/04/2021, 14:20

ActuaLitté

Les Iconiques : une collection d'ouvrages qui “ont marqué leur époque”

L’inceste, de Christine Angot, 37°2 le matin de Philippe Djian, et plus récemment, Le Maître du Haut château de Philip K. Dick (trad. Michelle Charrier)… Prévue en mars 2020, mais logiquement reportée pour les raisons que l’on imagine, la collection Les Iconiques de J’ai lu s’enrichira de quatre nouvelles parutions. Des titres qui évoqueront forcément quelque chose au lecteur, tant ces ouvrages ont pu marquer les esprits.

13/04/2021, 12:13

ActuaLitté

Hachette Livre procède à une réorganisation 

À la suite de la nomination de Fabrice Bakhouche, secrétaire général et directeur financier, en qualité de directeur général délégué de Hachette Livre le 29 mars dernier, le groupe Hachette Livre procède à plusieurs nominations : Nathalie Houël est nommée directrice financière groupe, Arnaud Robert est nommé secrétaire général groupe et Juliane Chevallier est nommée directrice de l’audit Interne et du contrôle Interne. Kévin Lopez remplace Nathalie Houël comme directeur du contrôle de gestion groupe. 

13/04/2021, 10:00

ActuaLitté

Un nouvel inédit d'Alan Moore chez Komics Initiative

Quelques mois après Visions, un recueil d'histoires inédites signées Alan Moore, la maison d'édition Komics Initiative récidive avec une traduction inédite de The Bojeffries Saga, qui réunit Moore et Steve Parkhouse. Publiés entre 1983 et 1991, les épisodes seront présentés réunis, dans une édition enrichie.

13/04/2021, 09:48

ActuaLitté

Civilisation, de Kenneth Clark : 1000 années d'histoire de l'art en Europe

Dans les années 70, une série télévisée en 13 épisodes faisait son apparition sur la BBC, avant d’apparaître sur FR3, en septembre de la même année. Le maître d’œuvre de ce projet, Sir Kenneth Clark, n’aura pas renâclé à la tâche : deux années de travail, plus de 100.000 km de voyages pour aller à la rencontre de l’histoire de l’art. Une œuvre-fleuve, qui sortira en livre prochainement, pour la première fois en français.

12/04/2021, 17:36

ActuaLitté

Les éditions Cambourakis inaugurent une collection polar

La maison d'édition indépendante Cambourakis annonce l'ouverture d'une collection polar, intitulée « Agonia ». Deux ou trois parutions par an permettront de présenter d'autres facettes du polar, avec des interprétations du genre venues du monde entier. Avec, pour commencer, Psychiko, de Paul Nirvanas, traduit par Loïc Marcou.

12/04/2021, 12:39

ActuaLitté

Dave Grohl, pilier des Foo Fighters, annonce la parution de ses Mémoires

L'histoire du groupe Foo Fighters démarre avec une disparition, celle de Kurt Cobain, figure adulée de Nirvana. Les membres de ce dernier groupe se retrouveront alors autour de Dave Grohl, batteur à l'origine, qui mène les Foo Fighters depuis près de trente ans. Le musicien annonce la parution prochaine de ses Mémoires, The Storyteller.

12/04/2021, 11:41

ActuaLitté

Une collection jeunesse bilingue, langue des signes et français

La palette de couleurs est le premier tome de la collection Arthur et Zazou. Des histoires bilingues en français et langue des signes française, imaginées par Marina Guittois et illustrées par Lucie Gautier. Elles mettent en scène Arthur, un jeune garçon sourd et Zazou, sa sœur jumelle qui entend. Complices et pleins de malice, les jumeaux communiquent en LSF. Ces histoires abordent la relation entre un frère et sa sœur, différents et complémentaires. La langue des signes étant la clé du ”vivre ensemble“. 

10/04/2021, 10:22

ActuaLitté

Une journée pour cerner les enjeux de l'écologie du livre

Depuis bientôt un an, Normandie Livre et Lecture travaille, en lien avec de nombreux professionnels du livre de la région, à imaginer un écosystème du livre plus écologique, c’est-à-dire plus social, plus durable et plus solidaire. Fin mars l'association mettait en place un questionnaire pour cerner les préoccupations des lecteurs à cet égard. Aujourd'hui, c'est une journée professionnelle sur l’écologie du livre qui est proposée le 20 mai prochain. 

09/04/2021, 17:54

ActuaLitté

France : Le Monte-Charge culturel, l'agence littéraire de Brigitte Bouchard

On l’a rencontrée quand elle dirigeait Les Allusifs, extension française de la maison québécoise. Puis, on l’a retrouvée avec la collection Notabilia : depuis une vingtaine d’années, Brigitte Bouchard traverse l’édition en France « dans un rôle de passeur exaltant, les littératures étrangères », assure-t-elle. Aujourd’hui centrée sur la littérature française, elle poursuit sur sa lancée, comme elle le dit.

06/04/2021, 18:00

ActuaLitté

Les Sisters débarquent en magazine 

Pétillant et plein d’humour, ce nouveau magazine est le nouveau rendez-vous pour tous ceux qui aiment Les Sisters. Marine et Wendy leur réservent de très nombreuses surprises : des histoires inédites, des infos exclusives, des activités originales… 52 pages pour rire et s’amuser et plein d’idées pour passer des moments complices avec ses héroïnes préférées.

31/03/2021, 17:01

ActuaLitté

Écologie du livre : les lecteurs et lectrices invités à s'exprimer

L'agence régionale du livre Normandie Livre et Lecture a décidé, depuis l'année dernière, de prendre à bras-le-corps la question écologique dans le domaine du livre. En effet, entre les impressions à l'étranger et les opérations de transport, le bilan carbone du livre n'est pas forcément à l'équilibre. Pour cerner les préoccupations (ou non) des lecteurs à cet égard, un questionnaire est mis en place.

31/03/2021, 16:04

ActuaLitté

Lefebvre Dalloz, une marque pour gouverner le groupe Lefebvre Sarrut

« L’objectif de cette identité commune est de valoriser cette synergie et de gagner en lisibilité pour nos clients sur la valeur ajoutée de notre groupe en France, en parlant d’une seule et même voix », commente Olivier Campenon, président du Directoire de Lefebvre Sarrut.

30/03/2021, 11:25

ActuaLitté

Miffy, le lapin de Dick Bruna, arrive chez La Martinière jeunesse

Attention à ne pas se tromper : Miffy se prononce en néerlandais « neintjeu », pour Nijntje, abréviation dérivée de konjin, désignant… un lapin. Le personnage de Dick Bruna, créé en 1955, va ainsi atterrir dans le catalogue de La Martinière jeunesse, à compter de la fin mai. Des albums jeunesse qui se sont vendus à plus de 90 millions d’exemplaires dans le monde… 

29/03/2021, 16:36

ActuaLitté

Astérix et le griffon : un nouvel album et une “quête épique et parsemée d’embûches”

Voilà qui arrondira la fin d’année du groupe Hachette Livre : la sortie d’un nouvel Astérix représente toujours une manne économique d’envergure. Annoncée début janvier, la bande dessinée a désormais un titre, Astérix et le griffon, avec Didier Conrad et Jean-Yves Ferri aux commandes.

29/03/2021, 09:45

ActuaLitté

L'avenir de Tintin est assuré, avec de nouveaux projets

En toute discrétion, les éditions Moulinsart et la maison Casterman ont renouvelé leurs voeux de bonheur et de longue coopération. Le premier dispose des droits sur l’ensemble de l’oeuvre de Hergé, quand le second en publie les ouvrages historiquement depuis quelques années. Mais au milieu, la rivière qui coule n’est pas toujours paisible…

28/03/2021, 11:41

ActuaLitté

Le groupe Lefebvre Sarrut investit dans la prévention des risques professionnels

Le groupe Lefebvre Sarrut annonce ce 23 mars l'acquisition de Previsoft, éditeur de logiciels dans le domaine de la prévention des risques professionnels. Opérée auprès de Addactis Group, le groupe  souhaite renforcer sa gamme d’offres sur le marché HSE (hygiène, sécurité, environnement).

23/03/2021, 13:30

ActuaLitté

Deux femmes chez Flammarion pour relier éditeurs et libraires

La maison vient de nommer Sophie Raue et Victoire Le Mat au Service relations éditeurs-libraires, une attente répondant à l’année 2020 et son lot de complexités. La maison souligne combien l’année particulière qui s’est écoulée a « mis en exergue la nécessité pour Flammarion de renforcer toujours plus ses liens avec la librairie ».

22/03/2021, 19:38

ActuaLitté

Edition : un accord de branche pour protéger les petites entreprises

Pour protéger les entreprises de petite taille, un premier accord de la nouvelle branche professionnelle a été conclu. Il porte sur l’activité partielle de longue durée, et concerne les éditeurs de livres, de phonogrammes et de musique. Une mobilisation « pour préserver l’emploi et apporter un soutien circonstancié ». Et ce, afin de protéger les structures les plus exposées à une baisse d’activité.

22/03/2021, 13:22

ActuaLitté

Les éditions Anne Carrière renforcent leur pôle imaginaire

Forte d’un catalogue dont certains ouvrages ont été primés, les éditions Anne Carrière décident d’accélérer dans le domaine des littératures de l’imaginaire. Pour ce faire, elles recrutent Élisa Thévenet, en charge désormais de trouver de nouveaux talents.

20/03/2021, 11:28

ActuaLitté

Badaboum !, des livres pour les moins de 3 ans sans clichés

La maison d'édition Talents hauts annonce le lancement d'une nouvelle collection, intitulée « Badaboum ! », qui rassemble des livres destinés aux lecteurs de moins de 3 ans. Tout en carton, avec des coins ronds, les quatre premiers livres annoncés, à paraître en mai et août 2021, sont garantis sans clichés.

19/03/2021, 12:14

ActuaLitté

La librairie et les éditions La Musardine deviennent une société coopérative 

Depuis juillet 2020, le créateur de la maison, Claude Bard, mène avec ses salariés une réflexion de transmission de la société sous forme de SCOP (société coopérative et participative). Ces dernières années, il s’est attaché à autonomiser son équipe rassemblée autour de sa directrice générale, Anne Hautecœur. Une partie des salariés a décidé de s’associer dans ce but, avec la volonté d’élargir le sociétariat à l’ensemble de l’équipe à court terme. 

19/03/2021, 10:46

ActuaLitté

Zozoï GRR, une revue antiraciste et anticapitaliste pour les enfants

Revue trimestrielle pour les enfants, Zozoï GRR porte sur ses ailes un projet éditorial ambitieux : développer l'esprit critique, l'ouverture d'esprit, l'accessibilité, l'écologie et défendre la liberté en matière d'identités de genre et d'orientations sexuelles. Un projet de financement participatif, sur Ulule, doit lui permettre de prendre son envol.

17/03/2021, 15:50

ActuaLitté

Des revues scientifiques demandent la démission de Frédérique Vidal

Depuis ses déclarations sur l'islamogauchisme qui gangrènerait les universités, les appels à la démission de la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal se multiplient. Et pour cause, tant la polémique ressemble à un écran de fumée pour masquer la détresse des étudiants et la faiblesse des budgets universitaires. Des comités de rédaction de revues de sciences sociales se joignent désormais à la fronde contre Frédérique Vidal.

17/03/2021, 11:06

ActuaLitté

Le Bruit du monde, une maison ”ouverte sur le monde” chez Editis

Le Bruit du monde, une nouvelle maison d’édition basée à Marseille, ouverte sur le monde et rattachée à Editis. À l’origine de ce projet qui verra le jour avant l’été : Marie-Pierre Gracedieu et Adrien Servières. Il s'agit ni plus ni moins de la cinquantième maison du groupe.

16/03/2021, 11:31

ActuaLitté

Ami d'Umberto Eco et Garcia Marquez, l'éditeur Jean-Claude Fasquelle est décédé

Petit-fils d'Eugène, le fondateur, fils de Charles, qui reprit la maison éponyme, Jean-Claude Fasquelle est décédé, apprend ActuaLitté de sources concordantes. Né en novembre 1930, l’ancien PDG de la maison Grasset & Fasquelle, fruit de la fusion opérée en 1959, avait quitté ses fonctions — après avoir été nommé président du Conseil de surveillance — en 2000. 

13/03/2021, 16:23

ActuaLitté

DC Pride, une anthologie de personnages et créateurs LGBTQIA+

Pour la première fois, l'éditeur DC Comics participera à la Pride Month américaine, célébration des différentes orientations et identités sexuelles et de genre, en publiant un contenu spécialement pensé pour l'occasion. DC Pride se présente ainsi comme une anthologie qui réunira des personnages et des créateurs et créatrices de la communauté LGBTQIA+.

11/03/2021, 17:12

ActuaLitté

Le 24 avril, la filière réunionnaise invite à “lire un livre péi”

L’association La Réunion des Livres annonce la 5e édition de l'opération Je lis un livre péi !, qui valorise le livre réunionnais ainsi que toute la filière du livre, des librairies aux bibliothèques, en passant par les maisons d'édition. Rendez-vous le 24 avril prochain pour démontrer son amour des livres et de la lecture.

11/03/2021, 15:39

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Les néonazis autorisés à se servir de textes classiques

Les classiques — comprendre, les œuvres versées dans le domaine public — appartiennent à tout un chacun. Et le récent exemple d’une traduction caviardée de Dante, d’où Mahomet fut supprimé, le démontre : tout un chacun peut en faire absolument n’importe quoi. En Suède, plusieurs auteurs viennent ainsi de servir la cause néonazie, bien malgré eux…

17/04/2021, 12:47

ActuaLitté

Centres commerciaux : les librairies enfin autorisées à ouvrir

Ah, les méandres administratifs : après avoir tenu les librairies comme commerces non essentiels durant près d’un an, l’État français a corrigé son erreur. Mais dans l’empressement à contenir la propagation du virus, en fermant les centres commerciaux, il condamnait par là même les librairies qui s’y trouvaient. Le décret 2021-455 vient de corriger le tir, sans pour autant emporter l’adhésion…

17/04/2021, 10:29

ActuaLitté

Des escrocs se font passer pour la lauréate d’un prix et empochent 30.000 £ 

En 2020, Valeria Luiselli était désignée lauréate du prix Rathbones Folio Prize pour son ouvrage Archives des enfants perdus, publié en France aux éditions de l’Olivier dans une traduction de Nicolas Richard. Généreusement doté, le prix a attiré l’attention de cybercriminels, qui se sont fait passer pour l’auteure, réussissant à tromper les organisateurs.

16/04/2021, 17:49

ActuaLitté

Suicide d'un agent de la BnF : deux enquêtes et des préconisations

Le 3 août 2020, un agent magasinier de la Bibliothèque nationale de France (BnF) mettait fin à ses jours, sur son lieu de travail. Deux enquêtes ont suivi : l'une, menée par la police judiciaire, l'autre par une délégation d’enquête paritaire, réunissant des représentants du personnel et de l'administration.

16/04/2021, 16:59

ActuaLitté

Vente de livres sur les marchés : un recours en référé devant le Conseil d'État

Depuis la publication du décret n° 2021-384 du 2 avril 2021, les cas d'interdiction de ventes de livres sur les marchés se multiplient. Les libraires, classés comme des commerces essentiels, se retrouveraient ainsi interdits d'activité en extérieur ? Frédéric Mignon et Pascale Chassang-Mignon, propriétaires de La Librairie sans nom, au Mans, ont formé contre le décret un recours en référé devant le Conseil d'État.

16/04/2021, 15:28

ActuaLitté

Team AlexandriZ : la décision rendue le 14 mai prochain

Le tribunal correctionnel de Nanterre a donné suite à la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team AlexandriZ. 12 membres de l'équipe étaient sur le banc des accusés, parmi la trentaine qu'aurait compté le réseau. Le verdict sera connu le 14 mai prochain.

16/04/2021, 13:04

ActuaLitté

Même Jeff Bezos reconnait qu'Amazon doit mieux traiter ses employés

Personne ne s’engouffrera dans le piège : démissionnaire de son poste de CEO d’Amazon depuis février dernier — même s’il n’en partira réellement qu’à la fin du troisième trimestre —, les saillies de Jeff Bezos prêtent à sourire. Pourtant, elles trouvent un intéressant écho, alors que les bénéfices du dernier trimestre explosent, à 7,2 milliards $, soit 44 % de mieux, et 125,6 milliards $ de revenus. 

16/04/2021, 12:26

ActuaLitté

Bibliothèque Sainte-Barbe : la Sorbonne Nouvelle “prise en tenaille”

La bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe a connu des semaines mouvementées, rythmées par le débrayage des personnels et la fermeture de l'établissement. Les bibliothécaires protestent contre la suppression des postes de deux contractuels, au profit de deux agents titulaires, et critiquent plus largement le manque de moyens humains pour la BSB. Jamil Dakhlia, président de l'université Sorbonne Nouvelle, à laquelle la bibliothèque est rattachée, souscrit aux demandes mais pointe des « exigences contradictoires » du ministère de l'Enseignement Supérieur.

16/04/2021, 11:52

ActuaLitté

100 € de prime à tout salarié qui lit un livre et le présente aux collègues

En Italie, le livre et les lecteurs sont en reprise, comme en témoignent de nombreuses initiatives collectives en soutien à la lecture : de la restructuration de cabines téléphoniques en bibliothèques à la création de bibliothèques de copropriété, en passant par les actions d’entreprises. 

16/04/2021, 10:33

ActuaLitté

Le congrès 2021 de l'ABF organisé uniquement en ligne

Les bibliothécaires français ne se retrouveront pas à Dunkerque, du 17 au 19 juin prochain. Pour la seconde année consécutive, l'Association des Bibliothécaires de France est contrainte de renoncer à l'événement. Les conditions sanitaires conduisent ainsi vers un congrès en ligne, en 2021.

16/04/2021, 10:00

ActuaLitté

Pour votre santé, et pas que mentale, 15 minutes de lecture par jour !

L’opération Tout le monde lit relance sa campagne de sensibilisation à la lecture dans le cadre de la journée mondiale du livre du 23 avril. À cette occasion, tout un chacun (des enfants aux grands-parents en passant par les écoles, les entreprises…) est invité à prendre 15 minutes de son temps pour lire. Le défi est de rendre la lecture virale et pérenne dans toutes les couches de la population. Prise de conscience et passage à l’action sont donc au rendez-vous. 

16/04/2021, 09:25

ActuaLitté

La librairie Le Failler de Rennes inaugure son podcast

La librairie Le Failler, basée à Rennes, annonce la production et la diffusion de son propre podcast, intitulé « Ce qui se lie ». L'enseigne donne rendez-vous aux lecteurs chaque jeudi, avec deux nouveaux épisodes mis en ligne. Auteurs et éditeurs seront interrogés.

15/04/2021, 15:10

ActuaLitté

Olivier Duhamel reconnaît des faits d’inceste sur son beau-fils

C’est l’ancienne belle-fille du politologue, Camille Kouchner, qui avait levé le tabou de l’inceste dans son ouvrage, La Familia Grande, paru au Seuil ce 7 janvier. Une enquête pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans »  avait ensuite été ouverte. 3 mois après le lancement de la procédure, Olivier Duhamel vient d’admettre les faits, évoquant « une grosse bêtise impardonnable ».

 

15/04/2021, 12:59

ActuaLitté

Michel Noël, personnage considérable au Canada, quasi inconnu en France ...

DISPARITION – Michel Noël, romancier, conteur, poète et dramaturge québécois d’origine anishinabek, est décédé le samedi 10 avril 2021. Il avait 76 ans. Né d’une mère et d’un père d’ascendance algonquine, élevé pauvrement, il partage, dans ses jeunes années, la vie souvent âpre des habitants des Territoires du nord-ouest du Québec.

15/04/2021, 11:01

ActuaLitté

Les Prix Hugo dévoilent leurs sélections de livres (et de jeux vidéo)

Régulièrement décriés, les Prix Hugo, ou Hugo Awards en version originale, pèsent toujours dans les domaines de la science-fiction et de la fantasy, outre-Atlantique. Les récompenses seront décernées en décembre prochain, notamment au sein de la nouvelle catégorie, celle consacrée aux jeux vidéo. Les sélections ont été dévoilées.

15/04/2021, 10:39

ActuaLitté

Bibliothèques au Québec : un rôle entier dans les projets éducatifs

L’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a déposé à l’intention de Monsieur Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, son mémoire La réussite éducative : au centre de la mission des bibliothèques publiques québécoises, dans le cadre du Rendez-vous pour la réussite éducative. Par ce mémoire, l’ABPQ souhaite notamment faire reconnaître la mission des bibliothèques publiques et les quatre piliers sur lesquels elle repose, soit l’éducation, l’alphabétisation, l’information et la culture. 

15/04/2021, 10:14

ActuaLitté

Une direction du numérique et de la conservation aux Archives nationales

L'arrêté du 9 avril 2021, publié au Journal officiel de ce 15 avril, expose la nouvelle organisation des Archives nationales, voulue par le ministère de la Culture. Parmi les principaux changements, notons la création d'une direction du numérique et de la conservation.

15/04/2021, 09:43

ActuaLitté

Turquie : Ahmet Altan sorti de prison, toutes charges abandonnées

L’écrivain et journaliste Ahmet Altan a finalement obtenu gain de cause : un haut tribunal turc vient de mettre un terme à son emprisonnement, récemment qualifié d’abusif par la Cour européenne des Droits de l’Homme. Difficile de ne pas opérer une corrélation immédiate, mais pour l’heure, place aux réjouissances.

14/04/2021, 21:35

ActuaLitté

Pour réenchanter les gares, la SCNF propose des consignes Amazon

Les Amazon Lockers, ou consignes Amazon, permettent de retirer des commandes passées au préalable sur le site du cybermarchand. La semaine dernière, un de ses casiers était installé au sein de la gare Poligny (Jura) dans le cadre d’un accord avec la SNCF. Seul problème, ni le conseil municipal ni les habitants n’ont été tenus au courant de son arrivée.

 

14/04/2021, 18:29

ActuaLitté

Un sculpteur poursuivi par la société Moulinsart pour ses bustes de Tintin

Installé à Aix-en-Provence, Christophe Tixier, alias Peppone, est un sculpteur spécialisé dans la représentation de personnage de la Pop culture. Parmi sa galerie de création, on trouve notamment près d’une centaine de bustes de Tintin. L’artiste s’est attiré les foudres de la société Moulinsart, garant des ayants droit d’Hergé, qui demande 200.000 euros de dommages et intérêts et la restitution de ses sculptures.

 

14/04/2021, 17:12

ActuaLitté

La Team AlexandriZ, célèbre pirate de livres numériques, devant la justice

En 2012, ActuaLitté apprenait par mégarde la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team Alexandriz. Cette équipe de contrefacteurs de livres s’était fait connaître pour la qualité de ses relectures d’ouvrages, et la large diffusion de versions numériques. C’est à Nanterre, devant le tribunal correctionnel, que l’affaire est portée, ce 14 avril.

14/04/2021, 15:05

ActuaLitté

Une immense avancée dans le prêt numérique pour les bibliothèques

Voici une première dans l’histoire des établissements de prêts aux États-Unis. Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, s’apprête à signer un texte de loi inédit. Il garantirait aux bibliothèques de pouvoir concéder des licences pour du contenu numérique, à destination des usagers. Et donc, simplifier la question du prêt d’ebooks ou d’audiolivres.

14/04/2021, 09:45

ActuaLitté

Paloma Hidalgo, lauréate de la bourse de création de poésie Gina Chenouard

Grâce au legs de la poétesse Gina Chenouard (1924-2010), la SGDL soutient la création poétique contemporaine en décernant une bourse qui porte son nom. Dotée de 3 000€, cette bourse est destinée à encourager un projet d'écriture.  

13/04/2021, 18:01

ActuaLitté

CEDH : la Turquie coupable de “violation des droits” d'Ahmet Altan

Accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement turc lors du putsch de 2016, Ahmet Altan comptait parmi les victimes du pouvoir. Incarcéré, il avait été condamné en novembre 2019 à plus de dix années de prison, en tant que complice de groupe terroriste. Presque une manne, alors qu’en septembre 2016, il se voyait condamné à perpétuité. Mais la Turquie est lourdement pointée du doigt par la Cour européenne des Droits de l’Homme.

13/04/2021, 12:47

ActuaLitté

Les Vies de Brian : le chanteur d'AC/DC publie ses Mémoires

Les tournées annulées, les musiciens et auteurs-compositeurs se tournent vers l'écriture. Après l'annonce de Dave Grohl (Foo Fighters), Brian Johnson, chanteur du groupe australo-britannique AC/DC, fera lire ses Mémoires à partir du mois d'octobre 2021. L'ouvrage s'intitule The Lives of Brian, un hommage du Britannique aux Monty Python.

13/04/2021, 10:54

ActuaLitté

Interdire la vente de livres sur un marché, à l'heure des librairies essentielles ?

Un vilain article qui pèse sur le commerce du livre : alors que les librairies ont obtenu la qualification administrative d’essentielles, toutes ne sont pas logées à la même enseigne. C’est ainsi que le marché du livre ancien et d’occasion, qui se déroule dans le XVe arrondissement de Paris, se voit interdit. Installés au marché Brassens, les libraires deviennent personae non gratae… 

12/04/2021, 13:22

ActuaLitté

Une aide de 1,25 million de dollars pour les bibliothèques américaines

L'American Library Association (ALA), association professionnelle américaine, annonce l'ouverture des candidatures pour l'attribution d'aides aux établissements, afin d'atténuer les effets de la crise sanitaire. Une enveloppe de 1,25 million $, au total, est disponible.

12/04/2021, 12:27

ActuaLitté

“Dante, terzine from the world” : une vidéo-lecture multilingue de La Divine Comédie

L’initiative, née d’une idée de la présidente de la Casa della Poesia de Côme, Laura Garavaglia, prévoit la participation de vingt poètes du monde entier. Elle a été présentée le 25 mars dans le cadre de la journée consacrée à Dante, le Dantedì. Les terzine, ou Terza rima, sont une structure poétique propre à l’œuvre de Dante, qui fut le premier à s’en servir pour La Divine Comédie. Elle bascule d’un tercet où se trouve une rime, reprise dans le tercet suivant.

12/04/2021, 10:53

ActuaLitté

Myanmar : arrestation de l'écrivain et comédien Zarganar

L'écrivain et comédien birman Zarganar a été interpelé par les autorités le 6 avril dernier, à son domicile, puis conduit dans un lieu inconnu par la junte militaire au pouvoir. Cette arrestation vient s'ajouter à une longue liste, ouverte depuis le coup d'État militaire de février dernier. Réputé proche d'Aung San Suu Kyi, elle-même arrêtée par la junte, le populaire comédien avait déjà été inquiété par l'armée il y a quelques années.

12/04/2021, 10:00

ActuaLitté

La grande foire contre Amazon du Taslu reportée au 29 mai

Suite aux récentes annonces de confinement et au contexte se prêtant plus difficilement au déploiement d’une foire - le collectif STOP-Amazon reporte son action initialement prévue le 17 avril – journée nationale d’actions contre la réintoxication du monde - sur Montbert au 29 mai.

12/04/2021, 09:23

ActuaLitté

Refusé pour ses “dessins hideux”, L'Attaque des Titans a conquis le monde

Les fans le savent, L’Attaque des Titans achèvera son histoire en 2022. Pourtant, Hajime Isayama a diffusé tout fraîchement le dernier chapitre de son aventure. De quoi provoquer les réactions les plus extrêmes, les spoilers les plus insidieux et, bien sûr, des crises de larmes. Ce chapitre 139 bouleverse, chamboule… mais aurait pu ne jamais voir le jour. De fait, les premiers éditeurs avaient rejeté le mangaka, considérant que ses dessins « étaient hideux ». Depuis, plus de 100 millions d'exemplaires ont été vendus... 

10/04/2021, 13:12

ActuaLitté

Alabama : Amazon débarrassé d'une menace syndicale historique

Au terme d’une élection très surveillée, les travailleurs d’Amazon ont donc rejeté la création d’un syndicat. Une victoire définitive pour l’entreprise, qui coupe court à toutes les possibilités de revendications portées. Le géant du commerce en ligne sort de plusieurs mois d’une campagne agressive, menée des deux côtés, avec une large expression défavorable à la syndicalisation.

10/04/2021, 12:20

ActuaLitté

5 auteurs pour des résidences d’écritures cinématographiques

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image ont créé ensemble une résidence inédite, tournée vers les auteurs de bande dessinée. Consacrée à l'écriture cinématographique, elle se donne pour vocation de favoriser le dialogue de la bande dessinée avec d'autres expressions artistiques.

09/04/2021, 16:58

ActuaLitté

39,8 millions € d'aides distribuées par le CNL en 2020, annus horribilis

Fidèle au poste, le Centre national du Livre présente ses données 2020, dans un rapport d’activité. Les occasions de se réjouir sont finalement plus nombreuses qu’on ne le redoutait un an plus tôt. Si l’industrie a, plus que jamais, vécu à l’ère numérique, le Centre rappelle quelques chiffres : plus de 21 millions € distribués à travers le Plan de relance, outre les 18,5 millions alloués par ses habituels dispositifs.

09/04/2021, 16:53

ActuaLitté

Malgré Amazon et la Covid, Paris compte encore 643 librairies en 2020

L’année Covid, implacable, laisse actuellement les traces de son passage : les devantures placardées d’affiches proposant un bail commercial ou la mise en vente de locaux ponctuent les rues. De fait, le nouveau recensement des commerces parisiens fait état de 61.541 commerces et services commerciaux, recensés par l’APUR. Forte densité, certes, mais légère diminution — en recul de 1,9 % entre 2017 et 2020…

09/04/2021, 16:26

ActuaLitté

Jouets en librairies  : “Comment peut-on dire que jouer n’est pas essentiel pour un enfant ?”

Devenues administrativement essentielles, les librairies ont l'autorisation d’accueillir du public. Or, si l’on vient avant tout y chercher des livres, nombre d’établissements ont opté pour la vente de jouets — produits dont les marges sont plus intéressantes. Avec le troisième confinement, les commerces de jouets sont de nouveau fermés. Qu’en est-il de ce qui apparaîtrait comme une concurrence opérée par les librairies ? 

09/04/2021, 16:02