#Droit / Justice

Niala, une BD érotique chez Glénat taxée de racisme 

Encore un coup de la Cinquième colonne ? Les éditions Glénat ont dû affronter une tornade, doublée — ô misère ! — d’une pétition, alors que s’avançait la publication de Niala. Cette bande dessinée érotique devait sortir le 10 mars. Mais, revirement, l’éditeur s'est retrouvé au milieu d'une vilaine polémique. Selon ses détracteurs, elle reprendrait « les principes des bandes dessinées racistes des années 50 ».

Le 03/03/2021 à 18:02 par Clément Solym

34 Réactions | 18 Partages

Publié le :

03/03/2021 à 18:02

Clément Solym

34

Commentaires

18

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Niala, le prénom sonnait délicieusement, mais le titre a manifestement fait voir rouge. Une histoire de jungle, où cette héroïne, « pendant féminin de Tarzan, incarne l’esprit et y transmet avec patience et générosité sa maxime : le plaisir est le plus beau des remèdes, la solution à tous les différends, un délice qui éclaire les esprits et jamais ne doit générer la honte ».

Colons courageux et autres fondements

Mais les pétitionnaires et autres signataires n’ont pas vu la beauté où que ce soit. « Trouver cela en 2021 est inadmissible c'est une offense aux personnes racisées et aux femmes. Dans cette bande dessinée, Niala s’offre aux colons et est limitée à un objet sexuel. On en a marre de cette représentation qui nous crie que les colons sont courageux et méritent une récompense », indique l’auteur de la pétition, Sam Lybulan. 

Derrière ce nom, on ignore qui se cache : rien ne ressort sur internet quant à l’existence de la personne. Toujours est-il que, anonymat ou non, la pétition exige la suspension du livre réalisé par Jean-Christophe Deveney et Christian Rossi.

CENSURE: le bon Dr Seuss voit six de ses ouvrages retirés

Interpellée sur Twitter, la maison a tenté d’apporter quelques arguments à ceux qu’on lui opposait par anticipation. Ainsi, était reproché aux auteurs d’avoir opté pour « l’humour et de tourner en dérision les anciens principes, mais le fait mal et met en évidence une œuvre raciste, qui appelle à la fétichisation et au sexisme ». 

Niala, des clichés détournés

Pour l’éditeur, ce livre ne cherche « ni à fétichiser ni à rabaisser son héroïne. Ce sont au contraire les colonisateurs, les évangélisateurs et leur société dite “civilisée” qui sont tournés en ridicule. Il s’agit d’une parodie des BD colonialistes des années 50, qui en reprend les clichés ».

Et les stéréotypes qui sont reprochés sont « justement, volontairement mis dans la BD pour être démantelés et tournés en dérision. Le résumé qui a été communiqué à propos de ce livre se voulait second degré », Glénat BD. 

Cependant, elle reconnaît que ce dernier « à l’évidence […] était sans doute maladroit et laissait entendre que la BD était porteuse d’idées très opposées à son propos et aux opinions des auteurs. Nos équipes le corrigent ».

Bien que Le Figaro assure de la disparition du synopsis de la bande dessinée, ce dernier est toujours disponible au moment de la mise en ligne de cet article.

Depuis le début de la journée, une dizaine de comptes sur Facebook, et quelques dizaines d’autres sur Twitter, ont appelé à rejoindre la pétition qui compte maintenant plus de 1200 signatures. La première question venant à l’esprit — en vertu du saint adage incitant à ne pas juger un livre sur sa couverture, et peut-être moins encore sur sa 4e de couverture — est de définir combien de personnes bien intentionnées ont lu le livre, avant de le vouer aux gémonies.

Dérapage sans contrôle ?

Toutefois, on signale bel et bien une planche démontrant une relation sexuelle — de toute évidence une fellation, administrée par Niala à un jeune garçon. La seule cependant visible et présentée en guise d'extrait sur des sites de vente.

En septembre 2018, la maison avait été confrontée à une pareille salve, alors qu’elle publiait la BD Petit Paul, de Bastien Vives. Certes classé dans une collection, Porn Pop, qui se voulait « un pied de nez à l’ordre moral, la sexualité bien-pensante qui rassure... qui emmerde », d’après la préfacière, Céline Tran, le livre réunissait un joli nombre de pas de côtés, tout aussi difficiles à admettre.

 

Edit : une précédente version de l'article indiquait que l'éditeur avait annulé la sortie de l'album, élément erroné.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

34 Commentaires

 

CHRISTIAN NAUWELAERS

03/03/2021 à 22:50

ENCORE...!
Et si on les jetait à la poubelle, ces pétitions ?
D'autre part, le second degré (dont l'article fait bien état) est incompréhensible pour les imbéciles s'imaginant avoir le droit de décider ce qui peut exister ou non...
Des censeurs, des moralisateurs au petit pied devant qui des éditeurs se couchent comme des bassets apeurés.
Lamentable...
CHRISTIAN NAUWELAERS

SolèneGSR

04/03/2021 à 02:48

Y en a marre d'être vu comme un objet sexuel juste parce qu'on est une femme. Au delà du racisme, dont je ne peux pas témoigner car je ne suis pas concernée par la question, c'est fatiguant de voir que si tarzan est un homme il devient puissant et courageux, mais si tarzan est une femme elle devient un objet de plaisir, de soulagement. C'est toujours pareil pour tout et n'importe quoi ! Leur soi-disant second degrés ça pue l'excuse à plein nez.

Aïe

04/03/2021 à 07:54

Et que pensez-vous de la liberté d'un auteur d'écrire ce qu'il veut ? S'il veut faire une « Tarzane » objet sexuel, en-a-t-il le droit ? Ou bien doit-il se référer à un code de déontologie de l'écrivain des choses autorisées ou interdites ? Et qui va écrire ce code ?

Le plus simple, si la vie de Tarzane ne vous plaît pas est de ne pas la lire. Vous avez tout à fait la liberté de ne pas l'acheter. N'empêcher pas les lecteurs d'avoir leur liberté de choix aussi.

Ou alors ne vous plaignez pas le jour où la majorité décidera ce que vous serez obligée de lire...

Glenat a plié sous la menace d'un groupuscule d'activistes, les habituels (LGBT/indigénistes/féministes/etc.), alors même qu'il aurait pu faire preuve de courage. Cela veut dire que l'édition n'est plus libre de publier ce qu'elle a envie de publier. C'est grave, mais manifestement, tant que cela correspond à votre façon de penser, ça ne vous gêne pas. C'est une façon typique que la gauche a de penser : la liberté, d'accord, mais uniquement pour leurs idées !

sysd

04/03/2021 à 10:00

C'est pas vraiment une question de publier ce que l'on veut : si ça essentialise une partie de la population, aussi bien en terme de sexualité, de couleur, de genre ou d'origine sociale, ça pose quand même souci.

Surtout que c'est toujours pareil, les livres ou bd à qui on reproche des choses traitent de près ou de loin de sujets similaires, qui tournent souvent autour du sexe, des femmes ou de l'exotisme, parfois les trois en même temps.

Quand à faire valoir la sacro-sainte liberté d'expression, quand c'est insultant je pense qu'elle n'est plus vraiment valable. Quant au second degré, si personne ne le comprend c'est peut-être qu'il n'est pas manié correctement, voire complètement absent. D'autant plus qu'après la publication de Petit Paul, Glénat aurait quand même pu se rendre compte que visiblement il y a une grande partie du public qui n'est pas vraiment réceptif à ça. Si les auteurs souhaitent tout de même publier, l'auto-édition ça existe, et ça permet à toute sorte de personne de publier leurs écrits. Mais je ne suis pas sûr que jouer avec les codes de l'exotisme sexuel, même au second degré, soit particulièrement intelligent.

NAUWELAERS

04/03/2021 à 11:48

Ebony Ramon et sysd: si l'autoédition existe...les censeurs se déchaîneront contre des ouvrages autoédités non approuvés par les douaniers du politiquement correct !
Et si vous n'aimez pas des oeuvres: ne les lisez pas, ne les regardez pas.
Ou au contraire prenez-en connaissance pour exprimer votre désaccord.
Vous serez audibles alors qu'avec vos louanges liberticides et un peu malhonnêtes intellectuellement (ma première phrase...), cela ne passe qu'avec les partisans de cette censure moderne.
Dont les opposants ne vont accepter tout cela comme un éditeur de journaux ou de livres frileux et conformiste...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Freez

05/03/2021 à 09:26

La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. On parle d'un ouvrage qui sexualise la femme noire, c'est un ouvrage qui encore une fois nous fait voir la femme noire comme un objet de plaisir. Je pense que l'ouvrage aurait été intéressant si on avait enlevé cette partie de jouet sexuelle, pourquoi elle n'aurait pas pu faire les choses autrement ? Pourquoi toujours se retourner vers le sexe ? On aurait pu avoir une héroïne qui remet en question les colons sans leur faire un fellation.

Aleph

05/03/2021 à 10:26

"La liberté d'expression s'arrête quand elle s'en prend aux minorités est c'est exactement ce qui se passe ici. "

Vous voulez parler des appels à l'interdiction des oeuvres écrits et publiés par un petit nombre de personnes pris à partie par une foule vociférante ?

Aïe

08/03/2021 à 11:02

Donc, vous êtes contre la pornographie qui sexualise la femme blanche ? (et la femme en général). Vous êtes donc d'accord pour censurer toute sorte de pornographie et donc aussi d'érotisme. On est bien d'accord ?

NSeguin

08/03/2021 à 13:27

Je crois perdre pied dans notre siècle. A l'heure de la libération complète de la femme, il est malvenue de penser qu'elle a le droit d'aimer séduire et même éprouver du plaisir à être avec un homme et d'avoir des rapport de jouissance avec lui ? Est-ce que le problème des personnes qui critiquent ce livre n'ont pas au fond, un problème de rapport à l'homme qu'il faut systématiquement condamné et humilier en parlant de besoin de soulagement. Le féminisme véritable devrait au contraire se réjouir de voir une femme puissante et soumettre l'homme par des atouts que nous ne possèderons jamais. Ce qui ne veut pas prétendre, qu'en plus, cette femme puisse en plus être supérieure en tout dans l'élément jungle.

F.Chaminade

05/03/2021 à 09:02

Qu’il est triste de voir des gens se voir porter atteinte à leur identité, leur altérité, ne voyant qu’un seul sens, une seule observation — la leur — aux choses qu’on se doit en première instance de contester et de critiquer sans arriver à prendre un seul instant un peu de distance, de champ. On aurait pu croire qu’en France l’éducation laïque et publique favoriserait cette capacité à réfléchir, se distancier avant de réfléchir, mais c’est une autre chose qui s’est produite : une contraction sur ses idées, un militantisme conservateur — parce sans distanciation — qui ne me lasse pas de penser que sans cette éducation, ces gens auraient peut-être appris un peu mieux ce qu’est l’esprit critique.

LAROCHE Benjamin

05/03/2021 à 13:36

Ou sinon laisser les œuvres tranquille meme si elle ne vous plaise pas, moi je n'aime guère les la littérature érotique et pourtant je ne part pas en croisade pour la bruler. A vous de forger vos propre œuvres pour exprimer vos conviction et non interdire ceux qui vous dérange, car censuré les auteurs et partir en croisade de la sorte me fait plus penser certaine personnes de l'histoire qui flambé les livre qu'a un progressisme illusoire

Ebony Ramon

04/03/2021 à 09:40

Même si l'auteur n'avait pas l'intention il n'en reste pas moins une bande dessiné fetichisant le corps d'une femme noire ravivant l'imaginaire des colons et des racistes .
Bien sûr cela ne dérange que les personnes blanches dans leur exercice de leur liberté d'expression et s'en foutent toujours expressément des conséquences que cela peut avoir sur les personnes racisés sur leur hypersexualisation et sur le quotidien de ces personnes et surtout de ces femmes noires hypersexualises des personnes qui te regardant et vont te dire en face qu'ils pensent que tu as une certaine sexualité parce que ils auront lu un bd de ce genre , ils auront vu des clips , ou des films qui sont toujours dans l'hypersexualisation . Les personnes qui se sont plaintes on critiqué l'oeuvre si la maison d'édition a souhaité l'enlever c est son choix a la fin . Écrire quelque chose de raciste il faut comprendre aujourd'hui que ce n'est plus une maladresse mais c est que de mettre sur papier l'imaginaire qu'on a encore sur les noirs . Déconstruire vos pensée a l'air si sûre que la non parution d'une bd vous blesse comme si on avait tué votre enfant. Des personnes autant rattaché à des écritures qui sont clairement racistes ne peuvent que l'être et ce n'est pas en se cachant derrière '' la liberté d'expression'' que vous allez faire croire que vous allez arrêter le racisme .
Ici on se plaint du racisme , de l'hypersexualisation de la femme et surtout de la femme noire notre liberté d'expression de nous plaindre.
Vous pouvez remettre en question plein de choses mais vous poser des questions sur l'art et son impact sur la vie des personnes qu'il parle c est trop ... Wow une hypocrisie de haut niveau

Nicolas

04/03/2021 à 14:03

C'est un commentaire intéressant qui a le mérite d'aller droit au but.

Par contre, je pense que cette BD (qui est donc parodique) va bien sortir. Et, à mon humble avis, la parodie sert également à prendre du recul sur un évènement, une culture, l'Histoire ou une œuvre.

Si l'on accepte pas la parodie, il faudra donc aussi interdire des films comme Le Dictacteur de Chaplin, Mash mais aussi toute la presse satirique (Charlie Hebdo ?). Un combat long et sans doute moins utile que d'autres combats plus direct contre le racisme (violence policières, discrimination, etc.).
En y pensant, une BD comme "Le Bleu est une couleur chaude" semble véhiculer des clichés sur la sexualité féminine (lesbienne = les cheveux bleus). Que pensez-vous de ce cas ?

Autre argument en faveur de la sortie : une œuvre permet d'ouvrir le débat et d'avoir une discussion autour d'un sujet pas forcément facile.

Me vient une réflexion au fil de l'écriture de ce commentaire : pensez-vous que combattre la sortie d'une œuvre culturelle est rendue plus facile aujourd'hui puisqu'il vous suffit de cliquer sur un bouton devant votre ordinateur pour signer une pétition ? Il y a quelques années, il fallait s'organiser et manifester. Aurait-on organisé une manifestation dans la rue pour réclamer qu'on brûle un livre ?

Vive la liberté d'expression en effet. Peace and Love, comme on disait à mon époque.

F.Chaminade

05/03/2021 à 16:54

Il est toujours intéressant d’inverser la réflexion. Les films, BDs, et de façon toutes les oeuvres qu’on regroupe sous le genre « blacksploitation » ont eu une stratégie assez différente, en valorisant les noirs de façon générale, avec une signature claire quant à la sexualité, les rapports sociaux, etc. et quant aux rapports avec les blancs. Autrement dit, elle jouait au contraire sur les fantasmes en les mettant en scène, pour mieux les critiquer parfois.
Oui, cette narration mettait en place des poncifs sur les noirs et sur les blancs. Oui, ce mouvement a aussi conduit à produire des fantasmes « racialistes ». Et oui, ça n’a pas empêché que d’autres fantasmes subsistent. On peut espérer que sur le long terme, ces narrations construisent d’autres images mais concernant les fantasmes, eh bien, ecce homo, on carbure à ça, non ? C’est précisément dans l’art qu’on peut en parler, qu’on peut s’éclater avec, qu’on peut leur tordre le cou ou au contraire les valoriser.
On peut reproduire cette analyse pour n’importe quelle oeuvre sur n’importe quel sujet, et par n’importe quel artiste.
Vous avez l’air embêté par les fantasmes générés par une oeuvre dans un contexte particulier parce que ce sont des fantasmes dans lesquels vous ne vous retrouvez pas. Mais ce sont des fantasmes et en tant que tels, ils font partie de la vie humaine, que vous le vouliez ou non, et ça n’a rien à voir avec la couleur de peau, l’orientation sexuelle, l’origine géographique, le genre, l’origine sociale ou ce que vous voulez. Nous carburons tous aux fantasmes. Ne pas vouloir le reconnaitre chez les autres tout en l’admettant aisément pour soi est donc une erreur de jugement.
Dnc, avant de « se poser des questions sur l’art » — donc le critiquer —, il faudrait peut-être aussi s’intéresser sur qui le produit, de quelle façon et quelle est la place a cet art dans la société, non ?

Victor

08/03/2021 à 12:17

Vous dénoncez l'hypersexualisation des femmes noires que véhiculerait cet ouvrage, qui serait donc raciste. Mais que pensez-vous alors de certaines chanteuses noires (Beyoncé, Nicki Minaj, etc.), dont nombre d'attitudes, photos, clips, chorégraphies, hypersexualisent précisément les corps de femmes noires (et de groupes entiers de femmes noires), à grands coups de déhanchés lascifs et de "twerks" ravageurs ? La même Beyoncé, dans le clip Survivor, n'apparaissait-elle pas en 'survivante-Jane' particulièrement peu vêtue et langoureuse ? N'est-ce pas présenter le corps féminin (noir en l'occurrence) comme un objet sexuel ? Ou alors considérez-vous que seules des personnes noires (encore faudrait-il déterminer ce qu'est une personne noire ?) puissent se permettre cela, au détriment d'auteurs blancs qui eux n'agiraient que dans une pensée colonialiste et raciste ? Si l'héroïne du livre avait été blanche (mais qu'est-ce qu'une femme blanche ?), auriez-vous crié à l'hypersexualisation de la femme blanche ? Faudrait-il bannir toutes les représentations de femmes court-vêtues ? Certains pays le font, mais ce ne sont pas les plus progressistes en matière de respect des droits des femmes...

NAUWELAERS

08/03/2021 à 13:25

Merci Victor.
Un puritanisme style talibans amène...une invisibilisation de la femme, pour son corps, sa sexualité (elle est désexualisée pour l'extérieur) et pour ses droits en général !
Et on finit par se demander si on a encore le droit d'avoir une sexualité et de désirer quelqu'un du sexe opposé voire du même sexe voire des deux, peu importe ?
Et d'être hétéro sans se farcir une novlangue qui soit peut faire rire soit effrayer: «cisgenre», grotesque je regrette et moult femmes en conviennent -la majorité j'espère ?
Qui peut et veut être défini comme «cisgenre» ?
Moi je ne connais personne et tous ceux que je fréquente respectent les femmes, et pas seulement le 8 mars !
C'est quoi cette haine, ce mépris du corps désirable...non partagé du tout par ces icônes noires qui se veulent et s'assument sexy, comme vous l'écrivez Victor ?
Et qui prouvent qu'elles sont le contraire de potiches ?
Ce sont des femmes puissantes bien au contraire.
Les voudrait-on ressemblantes (d'aspect physique) à des Thatcher noires ?
Il y a donc ces idoles sexy qui font tout pour frapper l'imagination du public et pour plaire -c'est leur métier - et on ira couiner contre le «male gaze»...
Mais où est la cohérence ?
Donc voici les diktats: ne désirons personne et considérons que la sexualité -qui induit le désir -c'est réactionnaire et très, très mal.
Comme de bons ayatollahs mais progressistes...!
J'hallucine...
On passerait de la libération des années soixante à cela, avec masques et distances dites sociales (physique en fait) et gestes-barrières et confinements (possibles encore) ?
C'est cela la société moderne, le monde d'après ?
D'APRÈS LA VRAIE VIE !
Non merci (pas de merci), sans façons mais non dans toutes les langues, espéranto compris !
Étant un peu un homme préhistorique, je ne renonce en rien à la vraie vie, sachant à quel point elle est fragile, précieuse car éphémère et vulnérable.
Par moments, elle peut être merveilleuse.
Des stupidités pareilles sont hors vie réelle: ne pas y donner prise, c'est tout.
De quoi péter les plombs -toutes ces restrictions actuelles pour cause sanitaire, ces injonctions, ces interdits non justifiés, cette tendance à la censure permanente, bientôt peut-être des justifications à montrer dans plein de lieux publics pour y pénétrer voire pour voyager à l'étranger - mais je crois fermement que le bon sens l'emportera et vite !
Pour le virus et ses maudits mutants...cela s'éternise...
Pénible donc il ne faut pas en rajouter en se faisant du mal dans la vie sociale pour rien du tout !
Le vrai progressisme et les vraies avancées sont bienvenues sans se livrer à des guerres de tranchées permanentes entre les sexes, les genres, les tendances politiques et religieuses etc.
Wokes devenez vraiment wokes -éveillés -et donc...il faut changer totalement de stratégie pour ne pas flinguer vos idéaux...!
Et arrêtons ces polémiques à l'infini qui deviennent toxiques -l'étant dès le départ.
Liberté j'écris ton nom en ce 8 mars ( un substantif féminin, le plus beau -comme «vie» -oublions la «cancel culture» !).
CHRISTIAN NAUWELAERS

Liger

10/03/2021 à 10:48

@Christian NAUWELAERS : je comptais écrire pour protester contre ces censures terroristes ; mais vous avez tout dit - et très bien ! - dans vos billets dont j'approuve le contenu à 200 %.

Racialistes, indigénistes, flagellants haineux et ignares, ayatollhs hurlards d'une névrotique bien-pensance, adeptes du terrorisme intellectuel et de la censure et autres tordus, f... nous la paix ! Il est grand temps de contre-attaquer et de nous désintoxiquer de cette lèpre mentale, notamment dans les universités et le domaine artistique où la liberté de recherche et de réflexion est en danger à cause de ces fanatiques.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 18:49

Bonjour ô tribun (même par voie écrite) Liger,
Il me semble que l'appellation de «Gaulois réfractaires» que le Président (impérial ?) a accolé à Ses sujets il y a déjà un bout de temps, se vérifie pour le meilleur quant à une attitude générale du public face à ce genre d'abus.
Même si trop de complicités existent dans les mondes politique, médiatique et académique; et je suis offusqué par la tartufferie qui consiste à nier tout problème, ou à précipiter sans leur demander quoi que ce soit les opposants à la «cancel culture» dans le camp de l'extrême droite, le point Godwin totalement mensonger en ce qui concerne une grande majorité de ces esprits critiques.
«Calomniez, calomniez...» (etc.).
Assimiler à cette tendance par exemple la vraie gauche universaliste républicaine voire une droite centriste et modérée -il n'y a pas que les extrêmes même en une époque péniblement hystérisée -c'est de la forfaiture intellectuelle qui décrédibilise celles et ceux qui s'y livrent.
Y compris les sociologues bidons et les pseudo-philosophes...
Respect total pour les bons, les vrais !
Le bon grain intellectuel contre l'ivraie du déni du réel pourtant constaté, avéré et prouvé, et de la manipulation sans vergogne (plus rien ne se faisant ni se disant «avec» vergogne d'ailleurs, depuis longtemps).
Effet boomerang garanti en France contre ces tricheurs de basse extraction plutôt que de haute volée...
Le mensonge prend l'ascenseur, la vérité le rejoint et le dépasse par l'escalier: le temps fera et fait déjà son oeuvre de décantation nécessaire.
Je pense que nous sommes en ce moment à peu près au milieu du gué.
CHRISTIAN NAUWELAERS

joe fox

04/03/2021 à 18:43

y aura t il un jour une limite à la connerie de ces "bien pensants" ? liberté, liberté chérie que deviens tu ?

óscar salas gómez

04/03/2021 à 21:19

Inmediatamente pensé que esta persona querrá prenderle fuego al CRAZY HORSE. Con la lectura de los seis cuadros ilustrativos bien se advierte que NIALA requiere y propone precisamente esto: LECTURA, y no nada más calentarse el coco con los dibujitos. Los prejuicios ideológicos y sociales están en la formación de cada quien; si los dibujitos lo turban que no los consuma. Como en el radio, apáguelo o cámbiele de estación. Son otras las causas las que requieren paladines como la ilustración para apreciar diferentes expresiones y no clamar su destrucción por chocarnos.

Aleph

05/03/2021 à 09:17

Entre critiquer et chercher à étouffer, il y a une différence qui distingue l'homme civilisé courroucé du barbare, et la société, de l'intolérance.

NAUWELAERS

05/03/2021 à 12:31

Aleph,
Réponse à votre message du 5 mars: en si peu de mots, vous avez tout dit...ce qui me pousse (tout arrive !) à une concision solidaire avec vous -et d'autres comme Forbane.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aleph

05/03/2021 à 16:24

;-)

Memepasmort

10/03/2021 à 15:48

Bigre, je me sens obligé d'acheter la bd pour me faire une opinion !
Mais uniquement, bien sûr, par honnêteté intellectuelle, car je ne me sens pas d'aller jouer les moutons en signant une pétition sur la foi de vitupérations sexophobe-penséunikophiles-bienpensantsdisanteodorante(unpeu)branlantes...
Tant pis pour moi si Jane est bien roulée, si page après page, elle se vautre dans le stupre, tirlipote le missionnaire, pratique la brouette et la chaise à porteurs ou se livre aux pires cochonneries, groink !
Je serai bien puni, mais je boirai la coupe juqu'à la lie !
Ceci dit, sans avoir lu l'objet du dél...débat, il me semble qu'il y a des lois et que si une oeuvre littéraire les transgresse, il y a des tribunaux...
A moins qu'l n'y ait rien légalement de répréhensible auquel cas je comprends que l'on préfère le recours à la boule puante, le glaviot social, le lâché de pétition, la meute crétinisante, bref toute bonne pratique digne du xxi ème siècle pour faire triompher son nombril.

NAUWELAERS

10/03/2021 à 17:58

Memepasmort: les tribunaux ne sont pas encore composés d'ayatollahs et ils ont des affaires sérieuses à traiter pour les tenir occupés et d'ailleurs débordés...
Loin de ces polémiques à la noix.
Et ce radicalisme postmoderne sectaire, ce tropisme de la «cancel culture» peut engendrer de bons effets Streisand: ce qui serait passé inaperçu sans les régiments moralisateurs et censeurs...trouve une caisse de résonance tonitruante qui assure une énorme publicité gratuite à l'objet du scandale (même du type «tempête dans un verre d'eau ou autre liquide de votre choix» -combattons les clichés par la même occasion, tant qu'à faire !).
Mais le niveau moyen du QI de nos modernes armées du Salut toujours en campagne contre ceci ou cela ne leur permet peut-être pas de capter une telle évidence...
Que les éditeurs tentés par une vile lâcheté et une reddition en rase campagne (...de dénigrement et de tentative de censure) voient un peu plus loin que le bout de la «correction politique» toujours plus corsetée, exigeante et intransigeante...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 15:47

Pas d'accord !
Bien sûr que c'est l'affaire des tribunaux ! On parle de liberté d'expression et combien même celui qui tente d'y faire obstacle s'avère incapable de mettre de donner un semblant de cohérence à ses arguments son rêve est d'ériger un tribunal populaire rameuter les foules atomiser l'ouvrage impie !
Que notre chevalier blanc se prenne les pieds dans le tapis, qu'il n'y ait pas le moindre fondement à ses arguments, que ses glapissements souffreteux n'aient aucune chance d'être entendus dans un tribunal est une autre affaire...
Qu'il s'agisse d'une BD d'un dessin , d'un article, d'une opinion, de religion, de politique, d'un être humain, le schéma est toujours le même on utilise les rézossossio et leurs légions haineuses pour faire pression. Imposer sa loi du plus c... fort au mépris de toute forme de justice.
On prêche sa croisade... contre le sexiste, l'athée, le vilain, le pabo, celui qui pense de travers, celui ou celle qu'on n'aime pô ! et on envoie la cohorte des suiveurs imbéciles déverser leur tombereau de bile putride sur la victime désignée...
Et que je te pétitionne et que je postillonne...

Ras le bol de ces aigris, fielleux et autres racornis de la boîte à penser qui tentent de rameuter des foules derrière l'étendard puant de leur révolte mesquine.
Ras le bol des justiciers de mes fesses. Ras la couenne des Monsieur et Madame propre bas du front aux idées rances.

Et même si leur démarche s'avère contre-productive en créant le buzz autour d'une BD qui sans eux serait restée dans l'anonymat...

Ca pue !

NAUWELAERS

11/03/2021 à 16:46

Memepasmort,
Absolument rien de juridique dans votre brûlot...
Ne mélangeons pas tout.
Bien sûr qu'on doit refuser cette régression calamiteuse mais dans ce cas,-ci, rien qui concerne la justice.
On ne doit pas la convoquer pour de tels débats.
C'est sociétal et culturel ici.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Memepasmort

11/03/2021 à 19:14

On ne va pas y arriver ;-)
Je dis et je répète simplement que si quelqu'un n'est pas content d'une telle publication il a un recours a sa disposition : la justice.
Je ne dis pas qu'il FAUT le faire, je ne dis pas qu'il DOIT le faire, je dis qu'il PEUT le faire et je considère que c'est heureux.

Bien sûr la meilleure solution serait d'instaurer un débat - il paraît que de la discussion jaillit la lumière - mais nos justiciers préfèrent le rapport de force, leurs campagnes orchestrées sur la toile, sous le signe de la haine et de la violence ne visent qu'à dominer et contraindre.

Ca m'insupporte.

Fermez le ban.

NAUWELAERS

11/03/2021 à 23:03

Non Memepasmort, vous vous fourvoyez.
On ne peut saisir la justice pour une matière qui ne comporte pas la moindre dimension juridique !
Désolé.
Ou on peut la saisir avec zéro argument...!
La justice n'a pas de temps à perdre.
CHRISTIAN NAUWELAERS

SiOmnesEgoNon

19/03/2021 à 07:30

Revenons à des "près au c.. pation" un peu plus écologique : Elle a quand même un joli petit c.. C'est bon la Nature !

Phiber

19/03/2021 à 09:08

En lisant les différents commentaires ci dessus, je suis frappé par l'absence récurrente d'une notion qui me paraît fondamentale : le BON SENS !
Car, enfin, pourquoi ce besoin de critiquer, juger, cataloguer, étiqueter en permanence tout et n'importe quoi ? De la religion à la politique en passant par l'éducation, la sexualité, l'alimentation etc.
Les individus sont libres de penser ce qu'ils veulent, ils sont libres d'agir à leur guise, d'ouvrir ou de fermer, par exemple, un livre. Ils ont la possibilité de savoir ce qui est bon ou néfaste pour eux. Ils savent même que ce qui est bon pour eux ne l'est pas forcément pour leur voisin et réciproquement. Ils savent tout cela, mais... confusément! En fait, c'est cela le bon sens : savoir définir les limites de son comportement en société et savoir se tenir à son rôle social spontanément, naturellement. Je regrette cette absence de respect des autres qui caractérise nos sociétés actuelles.
Plus de bon sens, plus de respect de l'autre permettrait certainement de diminuer les tensions au sein des sociétés. Et je me pose alors la question de savoir à quoi servent les études obligatoires jusqu'à 16 ans puisque, par rapport à l'époque où ce dispositif n'existait pas, rien ne semble avoir changé ?
Et je ne parle même pas de l'influence des " résosocio"!!!...

polydor

03/04/2021 à 10:32

On assiste à une invasion de crétins qui voient du racisme partout où il n'est pas. Pauvre et sinistre époque où on ne peut plus rien dire, écrire ou dessiner sans qu'une cohorte d'abrutis hurlent au racisme anti-n'importe quoi.

Gori

04/04/2021 à 18:25

Bravo et je cours dès mardi chez mon libraire acheter cette BD. Merde aux censeurs !

pierre

04/04/2021 à 20:11

une bd plutôt sympa, bien dessinée et le scénario est agréable.
Je ne vois pas où est le problème si non dans quelques esprits tordus

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Du neuf avec du vieux : comment Marvel recycle son cheptel de super-héros

Penguin Classics, qui publie des ouvrages classiques de la littérature, et Marvel Comics, collaboreront sur une nouvelle série, la Penguin Classics Marvel Collection. Les livres seront une anthologie « des histoires originales et des récits fondateurs des personnages clés de Marvel ». Ce partenariat marque la première incursion de Penguin Classics dans la sphère de la bande dessinée, comme une nouvelle étape du rapprochement entre Penguin Random House et Marvel Comics, après la signature d'un partenariat de distribution entre les deux structures, plus tôt dans l’année.

16/10/2021, 07:23

ActuaLitté

Cauchemar en cuisine : un livre de recettes plagié en batterie

Qui aurait cru qu’un livre de cuisine pourrait être source de plagiat ? Et pourtant... Pusieurs recettes de Makan, une compilation de plats singapouriens réalisée par Elizabeth Haigh, ancienne candidate de MasterChef, ont conduit l'autrice à être accusée d’avoir « copié ou paraphrasé » l'autrice Sharon Wee...

 

 

 

15/10/2021, 14:34

ActuaLitté

Allemagne : la revue du livre, Buchreport, rachetée par un éditeur

Le groupe médiatique allemand Busch Glatz, qui publie plusieurs revues spécialisées sur le cinéma et la musique, a racheté Harenberg Kommunikation, une filiale de la maison d'édition Verlag. Et, avec lui, un des principaux titres professionnels de l'édition outre-Rhin, le Buchreport.

14/10/2021, 15:47

ActuaLitté

La Manufacture de livres recrute Flora Moricet comme attachée de presse

La maison d'édition fondée en 2009 et qui a fait connaître Franck Bouysse, avant que celui-ci ne parte déçu de chez Albin, s’agrandit. Après un déménagement, elle recrute une attachée de presse, également en charge de la communication, apprend ActuaLitté.

14/10/2021, 14:53

ActuaLitté

Quel niveau de bien-être pour les professionnels des métiers du livre ?

Mobilis, association qui constitue le pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, se soucie du bien-être des travailleurs du livre : préalablement à une journée professionnelle sur le sujet, elle mène l'enquête sur les attentes et sentiments vis-à-vis de leur métier.

13/10/2021, 15:51

ActuaLitté

Le Rayon de l'imaginaire poursuit la mythique collection arrêtée en 64, Le Rayon fantastique

À partir de 1951, Hachette et Gallimard avaient monté une collection devenue mythique : Le Rayon Fantastique. Asimov, Heinlein, Arthur C. Clarke ou encore Gérard Klein, Philippe Curval, se partagèrent les publications. Au fil du temps, 124 ouvrages constituèrent la collection, qui prit fin en 1964. Et voici qu’un nouveau label relance, en plein mois de l’Imaginaire, cette histoire : Le Rayon imaginaire

12/10/2021, 17:04

ActuaLitté

La publication posthume d'un polar de Lucinda Riley annoncée

La disparition, en juin dernier, de l'autrice irlandaise Lucinda Riley, avait plongé ses lecteurs du monde entier dans la tristesse. Une peine légèrement atténuée par l'annonce de prochains livres à venir au sein de la saga Les Sept Sœurs. Surprise, un polar inédit de Riley, The Murders at Fleat House, sera prochainement publié.

11/10/2021, 16:22

ActuaLitté

Astérix et le Griffon : les Gaulois en voyage vers le grand froid des Sarmates

À l’Ouest de l’Europe, Rome et sa civilisation bien installée (même si un village gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur !). À l’Est, le Barbaricum, ce vaste territoire inconnu, sauvage et inexploré, qu’occupent des peuples aux noms étranges... Par Jupiter, où nos Gaulois préférés sont-ils donc allés se perdre ? Pour le découvrir, chaussez vos brogues molletonnées, enfilez un sayon bien chaud et partez sur les routes avec nos héros, à la recherche du mystérieux et terrifiant... Griffon !

 

11/10/2021, 10:59

ActuaLitté

Le livre de poche face à la crise du coronavirus : 2020, annus horribilis

L’année 2020, horribilis à tous niveaux, a lourdement frappé les industries créatives. L’édition a échappé au pire, comme le confirment les chiffres : 3,3 % de recul de chiffre d’affaires pour la librairie, 2,3 % pour les éditeurs. Le livre de poche, moteur de croissance et enjeu stratégique a connu un recul des ventes d’exemplaires l’an passé. Dans le cadre de la manifestation Lire en Poche à Gradignan, une rencontre tente d’analyser les causes et effets.

08/10/2021, 18:11

ActuaLitté

Lefebvre Dalloz : trois nominations au comité directeur France

Dans le cadre de son développement, Lefebvre Dalloz, spécialisé dans la connaissance juridique et fiscale, annonce trois nominations au sein du comité directeur France. Lancée en mars 2021, la marque unit les expertises d’acteurs incontournables dans les domaines de l’édition, de la formation et des solutions logicielles parmi lesquels les Éditions Législatives, Éditions Dalloz et les Éditions Francis Lefebvre. Ainsi, Sylvie Fave, Nora Ketir et Caroline Sordet assureront de nouvelles fonctions pour le groupe.

07/10/2021, 11:14

ActuaLitté

Racheté par Editis, Scribay devient l’Atelier des Auteurs 

Editis rachète la plateforme d’écriture communautaire Scribay pour lancer l’Atelier des Auteurs, une offre grand public d’apprentissage en ligne construite avec les auteurs et les maisons du groupe Editis. 

07/10/2021, 09:33

ActuaLitté

Affaire Matzneff : le procès pour “apologie de crime pédophile” bel et bien annulé

Depuis Le Consentement de Vanessa Springora, publié en janvier 2020, L’Arme la plus meurtrière de Francesca Gee relançait les accusations contre l’écrivain Gabriel Matzneff. Parallèlement à l'enquête préliminaire ouverte pour « viols commis sur mineur » de moins de 15 ans, l'auteur était visé par une citation à comparaître pour « apologie de crime pédophile ». Ce 6 octobre, la cour d’appel de Paris a confirmé la nullité de la démarche, pour « raisons de procédure ».

06/10/2021, 18:00

ActuaLitté

Accessibil’histoire : 50 000 € pour soutenir une littérature jeunesse adaptée

Lucie Care, fonds de dotation créé par l'UNADEV, l'Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels, a créé en 2021 Accessibil’histoire, un appel à projets destiné à soutenir le développement d'une littérature jeunesse adaptée au handicap visuel. 6 projets ont été choisis et bénéficieront d'une partie de l'enveloppe mobilisée, d'un montant total de 50.000 €.

05/10/2021, 10:02

ActuaLitté

Placards et Libelles : nouvelle collection “révolutionnaire” aux éditions du Cerf

Retour à la presse de Gutenberg. Une grande feuille, pliée en quatre, à déplier à deux mains, à lire, à poster, à partager. Retour au placard des Guerres de religions, au libelle de la Révolution, à l’affiche de la Résistance, au samizdat russe, au dazibao chinois. Un débat crucial, une parole originale, incisive et décisive, un penseur, un écrivain, un savant éclairant autrement l’actualité. Retour à La Vie intellectuelle, la revue fondatrice du Cerf en 1928. 

01/10/2021, 16:24

ActuaLitté

Quand les auteurs parlent de leurs auteurs fétiches : Fidelio

Prévue à compter du 4 novembre, la collection Fidelio mettra en avant des auteurs contemporains, racontant sous la forme d’une nouvelle, leur impulsion à l’écriture et à la littérature. Ou même leur lien avec l’écrivain qui a changé quelque chose en eux. Une connexion, une loyauté, une fidélité, le tout dans un format semi-poche, à sortir chez Plon.  

30/09/2021, 13:07

ActuaLitté

La saga Blackwater de Michael McDowell : six livres en trois mois

On lui doit, et il est triste de ne pas toujours s’en souvenir, l’histoire de Beetlejuice, dont Tim Burton tira ce film assez exceptionnel. Mais Michael McDowell était avant tout écrivain, avec une approche spécifique : « J’écris des choses qui seront mises en vente dans une librairie le mois prochain. Je pense que c’est une erreur d’essayer d’écrire pour la postérité. J’écris pour que des gens puissent lire mes livres avec plaisir, qu’ils aient envie d’attraper un de mes romans et qu’ils passent un bon moment sans avoir à lutter. »

30/09/2021, 09:22

ActuaLitté

La maison d'édition Nawa dissoute en Conseil des ministres

Le Conseil des ministres de ce 29 septembre a vu la présentation d'un décret, signé par le président de la République, prononçant la dissolution d'une maison d'édition associative, Nawa Centre d'études orientales et de traduction. D'après un rapport du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur, cette dernière diffusait des ouvrages « légitimant le jihad ».

29/09/2021, 16:49

ActuaLitté

Le sociétal et l'environnement au centre des Assises de la littérature jeunesse 2021

Troisième édition des Assises de la littérature Jeunesse organisées par le Syndicat national des éditeurs (SNE), elles se tiendront ce 4 octobre. Comme les éditions précédentes, elles réuniront les professionnels du secteur : éditeurs, auteurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de salons… Avec un but commun : « favoriser une édition jeunesse plus que jamais respectueuse des équilibres sociétaux et environnementaux ».

28/09/2021, 12:11

ActuaLitté

Marcas : un thriller du commissaire de Ravenne et Giacometti en réalité augmentée

Antoine Marcas est apparu en 2005 dans Le Rituel de l’ombre, polar signé à quatre mains par Éric Giacometti et Jacques Ravenne. Une douzaine d’aventures plus tard (incluant une préquelle), doublée de bandes dessinées, et voici le policier — et franc-maçon — prend à reprendre du service. Mais cette fois, avec une dimension interactive pour Marcas

27/09/2021, 17:06

ActuaLitté

GAFAM : une histoire américaine

Les GAFAM dominent la nouvelle économie mondiale du numérique. Ces firmes se complètent plus qu'elles ne sont en concurrence entre elles. Possédant un pouvoir économique et financier considérable, parfois supérieur à celui des Etats, elles sont régulièrement la cible de critiques et de procédures judiciaires en raison de leur position monopolistique, de l'utilisation qu'elles font des données personnelles ou de l'optimisation fiscale qu'elles pratiquent à grande échelle.

25/09/2021, 09:49

ActuaLitté

Accessibilité : “Pour que tous les enfants puissent accéder facilement à la lecture”

Le programme Édition Jeunesse Accessible (EJA) a été fondé pour faciliter l’accès à la lecture aux enfants de 3 à 12 ans ayant des difficultés de lecture en raison d’un handicap cognitif, sensoriel, intellectuel, comportemental ou neurodéveloppemental. Avec les livres en braille, les textes syllabiques, les ouvrages en langue des signes.. La maison entend jouer donc un rôle pour leur permettre de lire.

24/09/2021, 13:14

ActuaLitté

Pour que savoir lire rime avec aimer lire: Tilt !, une nouvelle collection chez Milan

À 8 ans, les fondamentaux de l’apprentissage de la lecture sont acquis mais « savoir lire » ne rime pas toujours avec « aimer lire », relève la maison d'édition. En effet, c’est à cet âge que se produit le déclic de la lecture, celui qui amène le plaisir de lire... pour toute la vie ! La nouvelle collection Tilt ! ambitionne d’alimenter l’amour de la lecture grâce à de nouveaux romans.

23/09/2021, 11:13

ActuaLitté

Wolverine, Star-Lord et Veuve noire ont leur podcast chez Apple

DC Comics avait choisi Spotify, logiquement Marvel a opté pour Apple : dans la guerre des podcasts qui se déroule dans nos oreilles ébahies, la Maison des Idées avance ses pions. Le service Apple Podcast diffuse, sur abonnement, une série d’émissions originales, scénarisées ou non, puisant dans la liste des personnages de Marvel. 

22/09/2021, 12:58

ActuaLitté

Marie-Madeleine Rigopoulos, directrice artistique du Festival du Livre du SNE

Secret de polichinelle depuis quelques jours, la direction artistique du nouvel événement qu'organisera le SNE a été confiée à Marie-Madeleine Rigopoulos. Elle quitte donc Nancy et Le livre sur la place, qu'elle dirigeait depuis trois ans, pour une nouvelle aventure parisienne. 

22/09/2021, 10:00

ActuaLitté

Clément Ribes quitte Christian Bourgois éditeur

Dans un communiqué, Christian Bourgois éditeur annonce le prochain départ de Clément Ribes après un peu plus de deux années de collaboration. 

21/09/2021, 18:03

ActuaLitté

Petits arrangements du jury dans la sélection du Prix Goncourt 2021

Ce 7 septembre, l’Académie Goncourt levait le voile sur les ouvrages retenus pour l’édition 2021 de son prix. Considérant que le dernier lauréat, Hervé Le Tellier a vendu plus d’un million d’exemplaires de son livre lauréat de 2020, les attentes sont grandes. Mais la présence de François Noudelmann dans la sélection, pour son premier roman, pose quelques épineux problèmes éthiques. Voire moraux ?

21/09/2021, 09:24

ActuaLitté

L'introuvable citation qu'Éric Zemmour prête à Huntington dans son livre

Selon les premières données, qui restent à confirmer, on approcherait des 60.000 ventes pour le dernier livre d’Éric Zemmour. Épinglé pour une faute d’orthographe dès la première ligne, l’auteur se fait également rattraper pour une citation qui pose quelques interrogations. Le professeur de science politique Samuel P. Huntington, se retrouve en effet dans La France n’a pas dit son dernier mot. Mais nul ne retrouve l’existence de ce passage.  

20/09/2021, 16:43

ActuaLitté

Création de l'Institut Histoire et Lumières de la pensée, avec un prix littéraire

L’Institut Histoire et Lumières de la Pensée a réuni son premier conseil d’administration vendredi 17 septembre 2021. Créé par Olivier Bétourné (président) et Elisabeth Roudinesco (vice-présidente), cet institut indépendant se donne pour première tâche de faire fructifier le produit de deux trajectoires intellectuelles – archives, publications, bibliothèque – qui n’ont cessé de s’enrichir mutuellement depuis trente-cinq ans. 

20/09/2021, 15:20

ActuaLitté

Caroline Lamoulie devient directrice éditoriale d’HarperCollins

Caroline Lamoulie, en mission depuis novembre 2020 auprès de l’équipe éditoriale et de la Direction générale assurée par Emmanuelle Bucco-Cancès, se voit confier la direction éditoriale d’HarperCollins, qui publie notamment Don Winslow, Claire Favan, Jonathan Lehmann, Gloria Steinem, Gringe, Emilie Guillaumin, Nicolas Maleski ou André Manoukian.

20/09/2021, 10:33

ActuaLitté

Disparition de Françoise Bernard, cuisinière centenaire

Françoise Bernard, née Andrée Jonquoy le 2 mars 1921 à Paris, a révolutionné la cuisine familiale, indique la maison Hachette Pratique. Et d’annoncer le décès de l’autrice, survenu ce 19 septembre. Elle avait 100 ans.

20/09/2021, 09:27

ActuaLitté

Rassemblement de l'édition indépendante internationale à Pampelune

Les Assises internationales de l’édition indépendante auront lieu cette année du 23 au 26 novembre. Organisées par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et l’Association des éditeurs indépendants de Navarre (EDITARGI), elles sont un des rassemblements importants de l’édition indépendante annuelle. Réunissant des actrices et acteurs de tous les continents, elles permettent notamment chaque année d’établir collectivement un portrait de l’édition indépendante mondiale.

16/09/2021, 11:03

ActuaLitté

Directrice générale de Points : Cécile Boyer-Runge d'Editis à Seuil, destin connu 

ActuaLitté avait appris en avril dernier que Cécile Boyer-Runge avait quitté le groupe Editis : ancienne présidente de Robert Laffont, nommé en 2020, elle était passée secrétaire générale du groupe. Mais des projets personnels l’appelaient vers d’autres horizons. Il s’agit d’intégrer le groupe Média Participations, propriétaire de Seuil-La Martinière.

15/09/2021, 17:11

ActuaLitté

À nous la terre ! Les auteurs engagés “pour demain” avec le WWF

Neuf plumes contemporaines, françaises et étrangères joignent leurs voix pour témoigner de leur amour de la nature. Les bénéfices de ce livre caritatif au contenu inédit en poche seront intégralement reversés à WWF France. Catherine Cusset, Erri De Luca, Jean-Baptiste Del Amo, Sonja Delzongle, Luc Lang, Carole Martinez, Ron Rash, Jean-Christophe Rufin, Monica Sabolo, le tout préfacé par Isabelle Autissier : À nous la Terre marque l’engagement de ces auteurs « pour demain ».

13/09/2021, 17:35

ActuaLitté

Les Presses de la Renaissance deviennent une collection de Plon

Créé en 1997, Les Presses de la Renaissance se sont attelés à proposer des livres « pour construire l’homme », répondant aux questionnements humains et à la quête de sens. La maison d'édition se transforme et devient une collection au sein des éditions Plon. C'est Valérie Rossellini qui prend la tête de cette nouvelle aventure qui offrira un premier catalogue de 11 auteurs, dont Valérie Rossellini elle-même.

13/09/2021, 16:02

ActuaLitté

Pif : un illustré aux gadgets légendaires

Créé il y a un peu plus de 50 ans, le journal Pif a révolutionné la presse pour enfants. Rempli de bandes dessinées, de jeux, d’interviews et d’articles, il contenait surtout un bonus qui a fait une grande partie de sa réputation : un gadget ! Véritables pifophiles ou acheteurs occasionnels, nous avons tous (au moins) un gadget Pif qui nous a marqués, quelle que soit notre génération... 

13/09/2021, 10:11

ActuaLitté

S'engager dans la sauvegarde des animaux, et d'une faune fragile

« La France est directement concernée par la préservation de la biodiversité. Plus que jamais, alors que nous progressons chaque année davantage dans la 6e grande crise d’extinction des espèces », indique Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l’UICN. Pour sensibiliser le public et l’amener à réagir, un ouvrage, Faune Fragile, est signé par Florian Kirchner, avec des illustrations de Sandrot. 

10/09/2021, 16:36

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

De l'Italie, Houellebecq prophétise : “De toute façon, Macron va gagner.”

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin, l’écrivain a reçu le prix international Mondello. Avec l’écrivain Marco Missiroli il s’est entretenu devant un amphithéâtre complet sur plusieurs thèmes : l’érotisme, l’écriture et, last but non least (enfin, mais pas de moindres...) la politique…

17/10/2021, 21:35

ActuaLitté

La promotion des livres italiens à l'étranger a pris son envol

SALTO21 – Selon Simonetta Fiori, modératrice d’une table ronde au Salon du livre de Turin portant sur le livre italien dans le marché international, « les traductions de livres italiens à l’étranger ont été multipliées par cinq au cours des deux dernières décennies ». Et ce, grâce aux efforts des éditeurs, ainsi qu'à des phénomènes d’édition mondiaux – Elena Ferrante, pour ne citer qu’elle. Si le soutien de l’État italien fut jusqu’à présent plutôt limité, les choses semblent changer... 

17/10/2021, 18:50

ActuaLitté

Découvrir le monde arabe au-delà des préjugés : la revue Arabpop

SALTO21 – Le magazine Arabpop est né voilà neuf mois, publié par un éditeur indépendant de Naples, Tamu. Le projet, qui suscite une grande adhésion de la part des lecteurs, vise à raconter le monde arabe. Le tout en puisant à travers ses différentes expressions artistiques principales — bande dessinée, cinéma, arts visuels — souvent méconnues dans le monde occidental. 

17/10/2021, 11:19

ActuaLitté

Mimesis : philosophie, au carrefour de l'Europe et de Deleuze

SALTO21 – Mimesis. « Maison d’édition européenne de philosophie et sciences humaines. » Ainsi se présente cet éditeur italien – porté par une inspiration européenne et pluridisciplinaire – qui s’avère avoir un rapport avec la France tout particulier… Mimesis est une maison dont les racines remontent au siècle dernier. Fondée en 1987 grâce à Pierre dalla Vigna, professeur de philosophie à l’Università dell’Insubria di Varese-Como, elle mettait déjà l'accent sur la philosophie. 

17/10/2021, 10:26

ActuaLitté

Becco Giallo, éditeur de fumetti politiques et engagés

SALTO21 – Parmi les exposants au Salon du Livre de Turin il y a Becco Giallo editore : une maison d’édition d’inspiration antifasciste qui utilise la bande dessinée pour traiter de faits d’actualité, en particulier politique, mais aussi sociétale. Et qui aujourd’hui s’ouvre aussi à la fiction…  

17/10/2021, 10:02

ActuaLitté

Italie : Incursion dans les tendances éditoriales du moment

SALTO21 – Face aux tendances socioculturelles du moment, l’éditeur peut décider de suivre ou de s'en éloigner. Dans les deux cas, il doit toutefois être capable de les distinguer. Paolo Antonini, directeur opérationnel de BookCity Milano (un important salon du livre italien) et professeur du Master en édition à Milan, en abordait structuremment le sujet lors du Salon du livre de Turin. Le résultat ? Il met en évidence des tendances clés qui affectent l’édition actuelle, en Italie et ailleurs… 

16/10/2021, 19:42

ActuaLitté

Royaume-Uni : ouvrir une librairie en pleine pandémie, succès garanti ?

En janvier, la Booksellers Association annonçait que l’année 2020 avait enregistré un total de 967 boutiques indépendantes au Royaume-Uni et en Irlande, contre 890 en 2019. Un chiffre impressionnant, d’autant plus qu’il représente le plus grand nombre de librairies indépendantes sur le territoire depuis 2013. Malgré la pandémie, mais aussi face à la croissance toujours aussi fulgurante d’Amazon, les libraires britanniques ont gardé le cap. Et pour nombre d’entre eux, il s’agit d’un véritable nouveau départ — ou d'un saut dans le vide. 

15/10/2021, 15:45

ActuaLitté

Québec : fréquentation des bibliothèques en hausse

Les bibliothèques du Québec ont connu une nouvelle hausse d’usagers inscrits en 2019. Les dernières statistiques indiquent une augmentation de 2,6 %, à 2,77 millions d’abonnés. Pour autant, les prêts affichent un léger recul de 0,7 % — à l’exception des livres numériques, qui passent de 2,31 à 2,6 millions de documents. Quant au livre audio, la tendance est la même.

15/10/2021, 15:25

ActuaLitté

Au choix : censure ou exil, pour les auteurs et journalistes de Turquie

La Turquie fait face à des critiques toujours croissantes face aux attaques répétées contre la liberté d’expression. Des réactions à la hauteur de la répression qui ne fait que s'amplifier depuis le putsch manqué de 2016 : le pays alterne interdictions et arrestations. En réaction, des journalistes et éditeurs s’organisent. Can Dündar, journaliste turc exilé, ouvre ainsi une maison d’édition en Allemagne pour imprimer des livres qui ont été censurés ou interdits en Turquie...

 

15/10/2021, 15:07

ActuaLitté

50 auteurs à la rencontre les lycéens d'Île-de-France

La Région Île-de-France a présenté ce 15 octobre l'édition 2021-2022 des Leçons de littérature dans les lycées franciliens au théâtre du Vieux Colombier (Paris 6e). Une rencontre en présence de Florence Portelli, Vice-présidente de la Région Île-de-France chargée de la Culture, du Patrimoine et de la Création, et de l'écrivaine Hélène Gaudy, qui avait participé à la quatrième édition des Leçons de littérature de la Région Île-de-France l'année passée.

15/10/2021, 12:43

ActuaLitté

Le Pakistan et le Soudan rejoignent l'Union internationale des éditeurs

L'Union internationale des éditeurs a accueilli, à l'occasion de son assemblée générale virtuelle, deux nouveaux membres à titre conditionnel, l'Association des éditeurs et libraires pakistanais (Pakistan Publishers and Booksellers Association, PPBA) et l'Association des éditeurs soudanais (Sudanese Publishers Association, SPU). L'European Educational Publishers Group (EEPG, Groupement des éditeurs européens d'éducation) devient pour sa part un membre associé.

15/10/2021, 12:03

ActuaLitté

Prévision de croissance à deux chiffres en 2021 pour l'édition italienne

#SALTO21 (Depuis Turin) – Les nouvelles pour l'édition italienne sont très positives. Selon les données présentées le 15 octobre au Salon du livre de Turin, « l'édition de varia (c'est-à-dire les livres imprimés de fiction et de non-fiction vendus dans les librairies physiques et en ligne et dans la grande distribution) pourrait clôturer l'année avec une croissance à deux chiffres comprise entre 11 et 16% ». Et ce n'est pas la seule nouvelle importante à ressortir de cette étude...

15/10/2021, 11:07

ActuaLitté

En taxi, au marché : à Turin, tout est bon pour promouvoir la lecture

#SALTO21 – Pour le Salon du Livre de Turin (du 14 au 18 octobre 2021) de nombreuses initiatives se préparent, dans les taxis et au sein des marchés… La ville s’anime, prête à accueillir les auteurs et le public venant de toute l’Italie et aussi d’ailleurs. 

15/10/2021, 11:00

ActuaLitté

Mort de Gary Paulsen, l'écrivain pour ados qui avait parcouru le monde

Il affectionnait particulièrement les grands espaces naturels, et racontait que son enfance difficile l’avait probablement conduit à écrire pour les adolescents. Gary Paulsen, auteur américain, est décédé ce 13 octobre à l’âge de 83 ans. Une mort soudaine, indique son éditeur Macmillan, sans toutefois en préciser les causes.

15/10/2021, 09:17

ActuaLitté

Après l'année de pandémie, les lecteurs désertent l'Italie

ÉTUDE – « Nous clamons depuis un bon moment que la lecture représente une urgence nationale. » Les propos du président de l’association italienne des éditeurs résonnent lourdement : une récente étude démontre que le pourcentage d’Italiens ayant ouvert au moins un livre, même partiellement, a chuté à 56 % de la population. Heureusement, ceux qui lisaient engloutissent désormais plus de livres.

14/10/2021, 17:08

ActuaLitté

Covid : 209 auteurs soutenus par le Centre national du Livre en 2021

Le Centre national du livre (CNL) propose un bilan chiffré de son aide aux auteurs, devant les difficultés économiques liées à la crise sanitaire. Dans le cadre de ce deuxième fonds d'aide, 761.625 € ont été distribués à 209 bénéficiaires, sur 213 demandes reçues.

14/10/2021, 16:54

ActuaLitté

Chris Hadfield, l'astronaute retraité, devenu auteur d'un thriller spatial

En 2013, l’astronaute canadien s’emparait de la chanson de David Bowie, Space Oddity — une tragédie spatiale — pour un moment de musique dans l’espace et à la guitare. Depuis ce moment, Chris Hadfield, premier Canadien à avoir effectué une sortie extravéhiculaire et dirigé la station spatiale internationale, devint l’homme le plus cool de la Terre… sans y être véritablement.

14/10/2021, 16:49

ActuaLitté

Les aides Covid pour les auteurs prolongées jusqu'en juillet 2022

Cherchant à prolonger l'état d'urgence sanitaire, le gouvernement a présenté un projet de loi en Conseil des ministres, qui sera examiné en procédure accélérée par les députés, les 19 et 20 octobre prochains. Parmi les articles, une nouvelle prolongation des aides exceptionnelles à destination de titulaires de droits d’auteurs et de droits voisins.

14/10/2021, 13:07

ActuaLitté

Vers une prolongation du pass sanitaire dans les bibliothèques

Ce 13 octobre, une partie de la profession se mobilisait au niveau national pour la deuxième fois. De son côté, le gouvernement a présenté en Conseil des ministres un projet de loi visant à prolonger le régime de gestion de la sortie de crise sanitaire. Diverses dispositions sont prolongées jusqu'au 31 juillet 2022, date de la caducité du cadre juridique de l’état d’urgence sanitaire.

14/10/2021, 12:33

ActuaLitté

L'écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija salué pour son courage face à la torture

L'écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija est le lauréat de la récompense International Writer of Courage, décernée par l'organisation English PEN, qui défend la liberté d'expression des auteurs du monde entier. Arrêté en avril 2020 en Ouganda, il avait été torturé par les autorités, interrogé sur son roman, The Greedy Barbarian.

14/10/2021, 05:50

ActuaLitté

Le comic a toujours été “à l'avant-garde des combats sociétaux”

Voici une révélation qui a fait grand bruit : le personnage principal du prochain Superman qui sortira en novembre n'est autre que le fils de Clark Kent, Jon. Or, il va tomber amoureux d'un homme et assumera pleinement sa bisexualité. Une annonce qui a surpris le grand public, mais pas pour les férus de comics. Toucher au fils d'une icône, c'est s'aventurer trop loin ?

13/10/2021, 16:51

ActuaLitté

La pénurie de papier devoile “les effets pervers de la mondialisation” sur le livre

Papier, vous avez dit papier ? Les conifères représentent une belle partie du bois servant à la pâte à papier, mais cela ne sent pas ce type de sapin actuellement. La crise du papier qui sévit continue de provoquer des sueurs froides, alimentées par la spéculation et les retards à tous niveaux — production, transport ou acheminement. L’automne, saison des feuilles mortes — à condition qu’il y ait de quoi en imprimer ?  

13/10/2021, 16:16

ActuaLitté

Le roman Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers au cinéma

Le roman jeunesse de Benjamin Alire Saenz, Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe — ou Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers dans sa version française (roman publié aux éditions Pocket Jeunesse, dans une traduction de Hélène Zilberait) — va être adapté sur grand écran. Et le casting s’annonce de qualité, avec des acteurs tels que Eugenio Derbez et Eva Longoria.

13/10/2021, 16:07

ActuaLitté

PEN America met à disposition un manuel de défense contre le cyberharcèlement

« Le cyberharcèlement constitue une menace directe contre la liberté d’expression. » Plus tôt cette semaine, PEN America, en partenariat avec Code for Africa (CfA) et PesaCheck, a lancé le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, destiné à soutenir les journalistes et écrivains francophones attaqués sur Internet. Ce manuel propose des outils et des stratégies pratiques pour se défendre contre de tels abus.

13/10/2021, 15:22

ActuaLitté

Neuf nouveaux présidents de commission pour le Centre national du livre

Sur proposition de Régine Hatchondo, présidente du Centre national du livre, neuf nouveaux présidents de commission sont nommés par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin. Ces personnalités prendront leurs fonctions lors des commissions de septembre/octobre 2021. Sur les 19 commissions que compte le CNL, 10 sont actuellement présidées par des femmes. 

13/10/2021, 15:05

ActuaLitté

Louis Vuitton envoie Sylvain Tesson et François Schuiten sur Mars

Louis Vuitton, plus connu pour sa haute couture, est également éditeur, et publie le 28 octobre 2021 un nouveau titre dans sa collection Carnets de Voyage. Un livre illustré qui réunit l'auteur de Bérézina, Sylvain Tesson, et l'illustrateur François Schuiten, pour un voyage à destination de la planète Mars.

13/10/2021, 14:41

ActuaLitté

Penser le futur dans le sillage d'Arnoldo Mondadori, père de l'édition moderne

Une conférence était organisée par la Fondation Arnoldo et Alberto Mondadori et le groupe Mondadori pour discuter de l’édition du futur. L’objectif étant aussi de célébrer les 50 ans de la mort d’un des fondateurs de l'édition moderne et industrielle...

13/10/2021, 12:43

ActuaLitté

Lise Pansiot nommée commerciale de Kamael - Leslibraires.fr

L’entreprise Kamael - Leslibraires.fr, présidée par Thomas Le Bras, annonce l’arrivée de Lise Pansiot au poste de commerciale. Depuis le mois de mars 2021, elle est chargée de la commercialisation du logiciel de gestion spécialisé en librairie, Gestock, ainsi que des sites internet leslibraires.fr.

13/10/2021, 10:51

ActuaLitté

Canada et Québec : les libraires rêvent d’un “tarif-livre préférentiel”

Les habitudes prises pendant l’année 2020, au plus fort de la pandémie, risquent fort de perdurer. Les libraires canadiens et québécois ont vu les volumes de commande en ligne exploser, ainsi que les coûts liés aux expéditions. Katherine Fafard, directrice générale de l’Association des libraires du Québec (ALQ), revient sur ce sujet brûlant.

13/10/2021, 10:50

ActuaLitté

Genovefa : la nouvelle bibliothèque numérique de Sainte-Geneviève

Après SorboNum, nouvelle bibliothèque numérique de Sorbonne Université en accès libre, une bibliothèque rattachée administrativement à l’Université Sorbonne Nouvelle, la Bibliothèque Sainte-Geneviève, lance sa bibliothèque numérique, Genovefa. Une nouvelle plateforme riche de plus de 6500 documents de tous types : plusieurs centaines de manuscrits rares, plus de 4000 imprimés et de nombreuses pièces iconographiques. Des collections qui s’enrichiront chaque année.

13/10/2021, 06:41

ActuaLitté

Boycott culturel : Sally Rooney refuse la traduction de son livre en hébreu

Malgré les efforts de la maison d'édition Modan Publishing House, qui avait fait paraître les deux premiers livres de l'autrice, Beautiful World, Where Are You ne sera pas traduit en hébreu. Sally Rooney elle-même a strictement refusé, dans une logique de « boycott culturel » contre l'État israélien.

12/10/2021, 17:06

ActuaLitté

Dans les bibliothèques, “un respect des personnes et un respect des savoirs”

Ouvrir plus, ouvrir mieux, évolution des métiers... Les bibliothèques sont traversées depuis plusieurs années par des questionnements sur leur transformation. Joëlle Le Marec, professeure des universités en sciences de l'information et de la communication au CELSA, et directrice du GRIPIC, le laboratoire de recherche en sciences de l'information et de la communication, s'interroge au contraire sur certaines constantes, dans un nouveau livre, Essai sur la bibliothèque — Volonté de savoir et monde commun, publié aux Presses de l'Enssib.

12/10/2021, 15:59

ActuaLitté

HarperCollins s'engage à une neutralité carbone d'ici la fin de l'année

HarperCollins UK est formel : la maison d’édition sera neutre en carbone dans ses émissions directes dès la fin de l’année. Une annonce ambitieuse qui sera pilotée par le cabinet de conseil en stratégie de développement durable Brite Green qui mettra en œuvre des stratégies et des objectifs de développement durable pour la maison d’origine américaine. Pour ce faire, HarperCollins se concentrera sur la consommation d’énergie sur site et la consommation de carburant des véhicules de société.

 

 

12/10/2021, 15:28

ActuaLitté

Les frais de port préoccupent les libraires indépendants canadiens

Tandis que la France légifère pour imposer un tarif minimal des frais de port du livre, une étude de BookNet Canada menée auprès de 55 librairies indépendantes de toutes tailles relève que les expéditions de livres font partie des premiers soucis des commerçants, avec le règlement des salaires et du loyer.

12/10/2021, 15:01

ActuaLitté

“Je suis encore vivant” : Roberto Saviano, une vie de blessure en roman graphique

Il avait 26 ans quand les carabinieri sont venus chez lui : frappant à la porte, ils l’attendaient. L’écrivain et journaliste, qui vient de publier son premier ouvrage, s’entend dire : « Vous êtes menacé de mort. » En 2006, Roberto Saviano publiait Gomorra, roman-enquête plongeant au cœur de la Camorra, la mafia napolitaine. Depuis, il est « il morto che camina », cet homme en sursis…

12/10/2021, 14:15

ActuaLitté

L'ancienne maison d'édition de Joël Dicker fermera fin 2021 

Bernard de Fallois ne désirait pas spécifiquement que la maison qu’il avait fondée en 1987 prolonge son existence sans lui. Pas faute, pourtant, d’avoir tenté de la vendre par le passé à Hachette Livre. Mais au refus du PDG de l’époque, Arnaud Nourry, succéda un rebond inattendu : la publication de Joël Dicker. Et tant le succès que les nouvelles orientations que l’on connaît aujourd’hui.

12/10/2021, 13:00