#Edition

Le contrôle des livres jeunesse, “réunion de branquignols” ou utile protection ?

L'interdiction à la vente aux mineurs de Bien trop petit, de Manu Causse (Thierry Magnier), en juillet 2023, a braqué les projecteurs sur la commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence. Intégrée au ministère de la Justice, cette institution contestée soulève à présent de nombreuses questions quant à son fonctionnement, ses décisions et son manque de transparence.

Le 28/11/2023 à 11:07 par Antoine Oury

3 Réactions | 462 Partages

Publié le :

28/11/2023 à 11:07

Antoine Oury

3

Commentaires

462

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

« Après un appel, on faisait le tour des bouquins lus, afin d'en présenter vaguement quelques-uns, parfois pour dire que l'on avait bien aimé. La séance se changeait alors en une sorte de club de lecture, avec des membres plus ou moins concernés. Le fonctionnement, dans l'ensemble, fait penser à celui d'une association un peu endormie. » Tel est le souvenir peu reluisant de la commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence, pour une ancienne membre de cette institution très discutée.

Créé en 1949, cet organe du ministère de la Justice reste relativement méconnu, si l'on excepte la médiatisation de certaines de ses interventions. La dernière en date, la restriction de la vente aux mineurs de Bien trop petit, de Manu Causse (Thierry Magnier), a poussé le Syndicat national de l'édition, mais aussi la Société des Gens de Lettres à réclamer une réforme de cet outil de contrôle.

Une autorité morale

Lorsqu'elle est promulguée, la loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse est l'aboutissement du lobbying du Cartel d'action sociale et morale, une fédération d'associations dont la réunion remonte à l’investissement de protestants républicains, à la fin du XIXe siècle. À l'instar de l'abbé Bethléem, un certain Daniel Parker milite pour traquer « l'immoralité ».

La législation reflète elle-même cette influence. En effet, les publications, périodiques ou non, destinées aux enfants ou aux adolescents « ne doivent comporter aucune illustration, aucun récit, aucune chronique, aucune rubrique, aucune insertion présentant sous un jour favorable le banditisme, le mensonge, le vol, la paresse, la lâcheté, la haine, la débauche ou tous actes qualifiés [de] crimes ou délits, ou de nature à démoraliser l’enfance ou la jeunesse ».

Extrait du Journal officiel des 18 et 19 juillet 1949, loi n° 49-956 du 16 juillet 1949
Extrait du Journal officiel des 18 et 19 juillet 1949, loi n° 49-956 du 16 juillet 1949

Le terme « démoraliser » doit bien se comprendre comme « rendre immoral », et non « déprimer », son acception contemporaine...

Ce que l'on désigne comme « immoral » a bougé : aujourd'hui, la commission vise le « caractère pornographique », l'incitation à la discrimination ou à la haine, l'atteinte à la dignité humaine, le trafic de stupéfiants, mais aussi la violence ou les crimes et délits, des domaines assez larges, difficiles à circonscrire, même dans la littérature destinée à la jeunesse et aux adolescents.

Pour le reste, la législation a assez peu changé depuis 1949, avec une commission dont la mission reste fondamentalement la même : exercer une censure a posteriori. Dans les faits, cette « censure » n'est pas du ressort de la commission, puisqu'elle ne fait que transmettre un avis au ministère de l'Intérieur, lequel ne dispose que d'outils encadrés par la loi.

La place Beauvau pourra ainsi, au choix, interdire la vente aux mineurs, l'exposition des publications à la vue du public ou la publicité pour ces publications. Si ces dernières relèvent de l'incitation à la haine ou de l'apologie du terrorisme, par exemple, d'autres instruments légaux seront alors convoqués par les pouvoirs publics.

Dans les faits, la commission envoie le plus souvent des courriers aux éditeurs, pour les interpeler sur tel ou tel élément dans un livre en particulier. « Je me souviens d'un livre de SF dans lequel on trouvait des remarques affreusement sexistes. Après un courrier, l'éditeur, une maison réputée, avait répondu : “C'est un vieil auteur, on le laisse finir sa série, ce n'est pas bien grave”. Il ne s'est donc rien passé, et le livre était paru depuis 9 mois déjà », se remémore une ancienne membre de la commission.

Ce type de courriers de rappel et d'« avertissement » constituent la plupart des interventions de la commission : « [M]ine de rien la majorité des éditeurs jouent le jeu, ils [...] respectent les recommandations », assure toutefois un participant. Et pour cause : en cas d'infraction, les éditeurs, directeurs de la publication, mais aussi les auteurs, voire les imprimeurs et diffuseurs, peuvent se voir infliger des amendes ou des peines de prison.

Qui contrôle les contrôleurs ?

La commission compte 16 membres ayant voix délibérative. Aux côtés du président, David Moreau, membre du Conseil d'État par ailleurs, siègent ainsi quatre représentants des ministères de la Culture, de l’Éducation nationale, de la Justice et de l’Intérieur, deux représentants des personnels de l’enseignement public et privé, quatre éditeurs de publications (répartis entre destinées ou non à la jeunesse), deux dessinateurs et auteurs, un représentant des organisations de jeunesse, un parent, désigné par l'Union nationale des associations familiales, et enfin un magistrat honoraire ayant siégé dans des tribunaux pour enfants.

S'ajoutent aussi un représentant du Défenseur des droits ou de son adjoint le Défenseur des enfants, un représentant du président de l'Arcom, et un représentant du président de la commission de classification des œuvres cinématographiques du CNC. Enfin, dix rapporteurs, sans voix délibérative, produisent des rapports sur les publications qui leur sont confiées.

Chaque mandat s'étend sur trois ans, renouvelable une fois. Sur la sélection des membres de la commission, aucune règle n'est définie : pour les représentants, les différentes organisations syndicales sont chargées de les désigner.

Au-delà, aucun prérequis n'est attendu : « J'y suis allée parce que mon organisation m'a dit : “Il faut que l'on soit présent, pour ne pas laisser la place à des réactionnaires” », nous confie une ancienne membre. Un autre, qui termine son mandat, indique « qu'en cas de départ de ses mandataires, souvent en fin de mandat tout simplement, chaque administration propose des noms qui sont sans doute validés sans grande difficulté ». Et observe, lucide : « C'est intéressant, mais chronophage, je crois que ce n'est pas évident de trouver des volontaires. »

Ainsi, les membres de la commission ne passent aucune évaluation sur leur maitrise de la lecture ou leur capacité à comprendre un texte, la satire, la parodie ou l'ironie. Sans s'embarrasser de pincettes, une ancienne membre constate : « Les gens s’imaginent une réunion d’experts, cela n’a rien à voir, c'est une réunion de branquignols. »

Acte de présence et absence prolongée

Une fois les membres désignés viennent les réunions. La commission « se réunit en principe une fois par trimestre sur convocation du président », précise son règlement intérieur, et les membres que nous avons pu interroger nous confirment un rythme de quatre rendez-vous par an.

En cas d'absence, un membre peut éventuellement être remplacé par son suppléant, mais aucune obligation ne s'applique. Par ailleurs, qui dit présence ne signifie pas participation, avec, ici aussi, une franche latitude laissée aux membres de la commission : aucune prise de parole n'est contrainte, « ni pour présenter les livres lus ni pour commenter les extraits », indique une ancienne participante.

Si les déplacements des membres sont pris en charge par la commission, la totalité des missions est bénévole, ce qui complique toute exigence de l'institution envers les participants. Ces derniers ont en effet une mission, conséquente : lire un certain nombre de livres ou de magazines, reçus à leur domicile, en trois mois.

« Parfois je recevais 4 livres, avec quelques magazines, et parfois beaucoup plus, jusqu'à une dizaine : je me considère comme une grande lectrice, mais j'avais souvent du mal à m'acquitter de toutes les lectures », nous explique-t-on. Et d'autres membres, selon le témoignage que nous avons recueilli, se montraient bien moins rapides encore. 

De fait, les titres étudiés sont souvent lus en diagonale, parcourus rapidement, avec plus ou moins d'attention selon les sujets abordés et l'éditeur, par exemple.

La mention qui apparait sur un livre jeunesse publié ou importé en France (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
La mention qui apparait sur un livre jeunesse publié ou importé en France (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

La charge de travail, le bénévolat et l'absence d'obligation de présence et de participation débouchent enfin sur un taux d'absentéisme assez élevé : « J'ai séché mes trois dernières séances », nous confie-t-on, quand un autre membre, qui termine sa mandature, admet qu'il « n'assistait plus aux commissions » depuis quelques temps déjà. « Ce qui fait qu'en fin de mandat, on ne trouve plus que les gens qui sont payés pour ça, soit membres des administrations, soit dépêchés par des associations », remarque-t-on, « et qui sont parfois très stricts ».

Islam et sexualité

Une fois ces questions liées au fonctionnement et à l'organisation réglées, la commission peut effectuer sa mission : surveiller et contrôler les publications destinées à l'enfance et à l'adolescence. Ce qui recouvre à la fois les ouvrages, mais aussi les magazines et autres journaux. Si l'on rappelle que la production éditoriale pour la jeunesse atteignait environ 18.500 titres en 2018 (d'après des chiffres du Syndicat national de l'édition pour cette année-là), on mesure la nature himalayenne de la tâche.

Selon la loi, le directeur ou l'éditeur de toute publication destinée à la jeunesse doit en faire parvenir deux exemplaires (imprimés ou numériques) au ministère de la Justice « dès sa parution ou, s'il s'agit d'une publication en provenance de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, dès son importation pour la vente ou la distribution gratuite en France ». Autrement dit, la commission intervient a posteriori uniquement, et ne peut empêcher, en soi, une parution (ce qui serait considéré comme une censure préalable). Notons que des particuliers peuvent aussi signaler des livres qu'ils estiment problématiques à la commission.

Les ouvrages reçus au ministère sont ensuite répartis entre les membres de la commission et les 10 rapporteurs, pour une lecture et la rédaction d'« un bref rapport écrit ». « Lorsque le membre de la commission ou le fonctionnaire chargé de la lecture d’une publication estime que le contenu de celle-ci doit être porté à la connaissance de la commission, en vue d’un débat et d’une prise de position, le rapport présente la publication, les problèmes qu’elle pose et indique quelle est la proposition du rapporteur », détaille le règlement intérieur de la commission.

Pendant les réunions elles-mêmes, seuls les ouvrages qui ont posé « problème » sont censés être évoqués, mais, dans les faits et selon les témoignages recueillis, certains échanges débouchaient sur de véritables recommandations de lecture, où « l'on expliquait que tel sujet, plutôt difficile, était finalement bien traité dans ce livre », nous indique-t-on.

« Les sujets litigieux, pour ce que j'en ai vu, tournent plutôt autour de l'islam, notamment l'islam rigoriste qui fait l'objet d'une littérature diffusée en dehors des circuits traditionnels », nous raconte un participant à la commission « [Elle] travaille pour capter ces livres et les vérifier. Parfois, c'est du pur catéchisme musulman, parfois des choses plus problématiques, comme un livre où les visages ne figuraient pas, ce qui, d'après un des membres de la commission, était le reflet d'une lecture rigoriste et problématique du Coran. »

L'autre sujet est celui de la sexualité et de la manière dont elle peut être abordée dans la littérature jeunesse : le cas Bien trop petit est ici symptomatique. Jugé problématique par un membre de la commission, son cas a été évoqué lors de la séance du 4 janvier 2023, en présence de 11 membres à voix délibérative. Il semblerait que ceux-ci n'aient pas tous lu l'ouvrage de Manu Causse dans son intégralité, mais « des extraits ont circulé, par fichier et emails », nous confie un membre présent ce jour-là.

Les ouvrages signalés comme problématiques par un lecteur sont mis à disposition de l’ensemble des membres lors de la séance. Les extraits des ouvrages signalés comme problématiques peuvent également leur être adressés par mail s’ils sont trop longs ou trop nombreux pour en prendre connaissance de façon exhaustive en séance.

 

– Commission de surveillance et de contrôle des publications pour la jeunesse

Pour Bien trop petit, ce fonctionnement par lecture partielle ou tronquée s'avère assez problématique. En effet, dans ce livre, le personnage principal, Grégoire, complexé par l'aspect de son sexe, se réfugie dans l'écriture de récits pornographiques « un peu bas du front », comme les qualifiait l'éditeur du texte à France Info. Au fil de l'histoire, Grégoire, mis au contact d'autres personnages et expériences, comprend les éléments problématiques et irréalistes de ses fictions, stéréotypées et toxiques

/uploads/images/bien-trop-petit-causse-commission-jeunesse-65659c6673439952373914.jpg

Une lecture de simples extraits de Bien trop petit court ainsi le risque de priver cette œuvre de son contexte et de sa globalité. D'autant plus que, dans les discussions autour des ouvrages, plusieurs participants reconnaissent un effet de groupe assez flagrant. « [O]n suit l'avis de la personne qui parle, quand on a l'impression qu'elle maîtrise le sujet », nous explique un participant au sujet d'un ouvrage sur l'islam. Une ex-membre déplore pour sa part « le côté très mouton de la commission. Souvent, une seule personne a lu le livre dont il est question, et on a donc tendance à vite se ranger de son côté. » L'évocation des seuls passages « bas du front » de Bien trop petit aurait ainsi pu conduire à une rapide condamnation du titre.

Des membres... censurés ?

L'efficacité de la commission de contrôle et de surveillance n'est pas remise en cause de manière unanime. « Je trouve que c’est une commission qui fait bien son boulot», souligne un de ses membres, qui nous assure que les lectures sont sérieuses et répétées, « lorsque nous avons un doute ». 

Un autre participant le garantit : « [O]n se retrouve aussi, en tant que parent ou que membre d'une commission qui est quand même là pour statuer sur des sujets potentiellement graves, à réfléchir différemment. » Le fonctionnement collégial, encadré par les institutions de la République, permettrait une véritable mise en perspective, une hauteur de vue.

Néanmoins, le mode opératoire de la commission reste étrange. Et particulièrement opaque, ce qui renforce la suspicion à son égard. Chaque séance fait l'objet d'un procès-verbal, mais celui-ci n'est rendu public « que sur demande de l’un des ministres représentés », nous précise la commission, qui fait aussi signer à ses membres une clause de confidentialité. Cette dernière est si stricte que même le Défenseur des enfants auprès du Défenseur des droits, Éric Delemar, n'a pas donné suite à nos questions.

Seule information au public, un rapport d'activité triennal plutôt succinct, d'une vingtaine de pages. Et la commission elle-même, si elle a répondu à quelques-unes de nos interrogations, n'a pas prolongé l'échange après des demandes de précisions.

Pour un des membres interrogés, cette culture du secret, « je pense que ça s'explique plus par notre formidable époque que par la nature de la commission [...]. [S]e positionner sur un sujet, aujourd'hui, c'est agiter une cible et se faire, à coup sûr, défoncer sur les réseaux sociaux, et plus. Expliquer pourquoi on a demandé une recommandation, ou pas, une interdiction, ou pas, sur tel ou tel livre, c'est se faire clouer au pilori direct, quel que soit le “camp” auquel on appartient, même (surtout ?) si on appartient à aucun camp. »

À LIRE - Censure : quand le ministère de la Culture s’élevait contre la Place Beauvau

Pour autant, les noms des membres de la commission sont d'ores et déjà publics, et ce manque de transparence alimente aussi une certaine méfiance vis-à-vis des décisions. Ainsi qu'une crainte pour l'avenir : « Le cas Bien trop petit a créé un précédent pour cette commission, jusqu'à présent moribonde. Elle n'est pas très menaçante aujourd'hui, mais que se passera-t-il si Marine Le Pen ou d'autres représentants de l'extrême droite accèdent au pouvoir ? », s'inquiète une autrice d'ouvrages pour la jeunesse.

D'autres membres de la chaine du livre sont préoccupés : le Syndicat de la Librairie française a fait part de son « incompréhension », et le Syndicat national de l'édition, de sa volonté de voir « évalué » ce dispositif de protection des mineurs.

En septembre dernier, la Ligue des Droits de l'Homme a déposé auprès du tribunal administratif de Paris un recours en annulation de la décision, « pour excès de pouvoir », accompagnée par les éditions Thierry Magnier. Est également envisagé le dépôt d'une Question prioritaire de constitutionnalité, afin de déterminer si l'article 14 de la loi de 1949 est bien conforme à la Constitution et s'il est bien nécessaire, dans une société démocratique.

Douce ironie : la commission de surveillance et de contrôle serait alors exposée à une... censure.

Mise à jour 29/11 :

Nous apprenons qu'un recours en annulation de l'arrêté du ministère de l'Intérieur a été déposé par l'éditeur Thierry Magnier, représenté par Mes Agnès Tricoire et Jean-François Mary. La QPC, elle, sera posée dans les prochaines semaines.

Photographie : illustration, Cristian Gallo, CC BY-NC 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

3 Commentaires

 

CaptainBN

28/11/2023 à 17:45

Très bon article.
Je note un manque flagrant dans les profiles des membres de la commission : Les professionnels de la psychologie enfantine.
En gros, on demande deux politiciens (des non spécialistes, donc), des éditeurs, des auteurs (spécialistes de leur art) un parent (sans qualification) et un spécialiste du droit (spécialiste seulement en droit) de statuer sur l'effet qu'aura un livre sur l'esprit des gamins, sans jamais demander leur avis aux gens qui étudient le fonctionnement de l'esprit des gamins ?

Sans compter le faible nombre de personnes vis à vis de la masse des publications ... On est sur de l'inefficace de compèt'.
Pourquoi ne pas en faire un forum internet tenu et alimenté par des psys et des profs pour que quelques centaines de lecteurs puissent se répartir les lectures et discuter sur de nombreuses pages à la fois ?
Il ne serait pas difficile de monter un tel site et de demander aux psychologues scolaires et libéraux volontaires de discuter sur les œuvres les plus sulfureuses. Les œuvres ne faisant pas parler d'elles se retrouveraient naturellement au fond du fofo, mettant en avant celles qui font réagir.
Resterait alors aux législateurs à faire leur travail a partir de la masse d'info donnée par les professionnels sur les pages dédiées, remontées par un système de vote.

Max leyris

29/11/2023 à 14:49

Il faut surtout mieux controler les parents. Foutez la paix aux gosses. Les adultes sont assomants.

CaptainBN

29/11/2023 à 16:43

C'est vrais, mais mais ça n'empêche pas le conseil.
Après tout, être parent est déjà difficile alors si en plus il faut connaitre tous les documents que les gamins pourraient voir, au secours !
Après tout, "il faut un village pour élever un enfant."

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Virginie Duby-Muller chargée d'une mission sur la culture en milieu rural

Vice-présidente du parti Les Républicains, députée de Haute-Savoie, Virginie Duby-Muller a été chargée d'une mission temporaire ayant pour objet l'ingénierie culturelle des collectivités territoriales en milieu rural par le Premier ministre, par un décret du 22 février 2024.

23/02/2024, 15:52

ActuaLitté

Street football, basket ou golf : la langue française à la rue ?

L'année est décidément très sportive pour la Commission d'enrichissement de la langue française. Jeux olympiques et paralympiques obligent, elle s'est récemment penchée sur des termes français liés à différentes disciplines. Dans une nouvelle recommandation, elle évoque cette fois les sports de rue, comme le football, le basket, ou même le golf.

23/02/2024, 10:13

ActuaLitté

“Les librairies sont des endroits magiques, irremplaçables”

#Noshorizonsdesirables – La signature de conventions réunissant l’interprofession du livre des Hauts-de-France intervenue ce 21 février précédait une autre séance de signatures. En effet, un contrat de filière réunissant la DRAC, le CNL, la Région et l’AR2L était au programme des Rencontres régionales qui se tiennent actuellement à Boulogne-sur-Mer.

21/02/2024, 20:42

ActuaLitté

Libraires, éditeurs, auteurs : “On ne peut pas vivre seul”

#Noshorizonsdesirables – Réunir les partenaires de la Région des Hauts de France, autour d’une envie, c’est déjà, pour paraphraser Jacques Brel, faire preuve d’un certain talent. Dans le cadre des deux journées professionnelles qu’organise l’Agence régionale du livre et de la lecture, cinq structures s’engagent dans un contrat de filière pour trois années. Mais pourquoi et dans quelle perspective ?

21/02/2024, 13:05

ActuaLitté

L'Académie française reporte l'élection au fauteuil de VGE

Le mois de février s'annonçait chargé pour l'Académie française, qui devait élire deux nouveaux Immortels. Après le choix du philosophe Christian Jambet pour occuper le fauteuil 6, ce 8 février, l'institution repousse la seconde échéance de février, pour le fauteuil de Valéry Giscard d'Estaing, à une date ultérieure.

16/02/2024, 10:55

ActuaLitté

Ramasse-et-va, contre-mêlée... Le glossaire du rugby s'étend

Sur le devant de la scène médiatique avec le Tournoi des Six Nations, qui se déroule encore en février et mars, le rugby sera aussi au rendez-vous des Jeux olympiques français, en 2024. La Commission d'enrichissement de la langue française (CELF) fait le point sur quelques termes, pour éviter l'utilisation des mots anglais...

15/02/2024, 10:10

ActuaLitté

Vocabulaire : le terme “wokisme” est à proscrire

La Commission d'enrichissement de la langue française s'attaque à un vocable brûlant, utilisé au quotidien par la sphère médiatique. Une nouvelle liste de termes étrangers, relatifs au domaine de la culture, compte en effet l'expression « woke culture », à laquelle un équivalent français est attribué.

14/02/2024, 09:59

ActuaLitté

JO 2024 : Emmanuel Macron annule le déplacement des bouquinistes

Emmanuel Macron a pris la décision de ne pas procéder au déplacement temporaire des bouquinistes parisiens situés le long des quais de Seine pour la durée des Jeux Olympiques de 2024. Cette annonce a été faite par l'Élysée ce mardi 13 février, relayée par l'AFP.

13/02/2024, 18:44

ActuaLitté

Fétichisme olympique et folie des grandeurs  

Paris. Vendredi, 9 février 2024. Pérégrination rituelle sur les quais de Seine. Discussion avec Jean-Pierre Mathias, ancien professeur de philosophie, bouquiniste depuis trente-cinq ans sur le quai Conti. Bouquiniste n'est pas uniquement un métier, un gardien de la tradition médiévale de la boutique permanente dans la rue, c'est une vocation. Par Mustapha Saha.

13/02/2024, 14:48

ActuaLitté

Le CNL envoie les auteurs en colonies de vacances

Le Centre national du livre (CNL) relance, pour la quatrième année consécutive, son programme de résidences d'auteurs en colonies de vacances et centres de loisirs, une initiative démarrée en juillet 2021 et développée en partenariat avec la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. 

13/02/2024, 12:30

ActuaLitté

Le 12 mars 2024, toute la France lit (pendant un quart d'heure) !

Le Centre national du livre (CNL), en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ainsi que d'autres collaborateurs, convie la population française à la troisième édition du « quart d’heure de lecture » national le 12 mars 2024. 

12/02/2024, 11:23

ActuaLitté

Un spécialiste de l'islam entre à l'Académie française

En juin 2023, l'Académie française avait reporté l'élection pour le siège numéro 6, anciennement occupé par l'historien et critique Marc Fumaroli, initialement prévue pour le 22 de ce mois. Ce 8 février, les membres de l'Académie ont finalement touvé le remplaçant de celui qui nous a quittés le 24 juin 2020 : le philosophe Christian Jambet, connu pour ses travaux autour de l'islam chiite et des civilisations arabes et persanes.

09/02/2024, 13:04

ActuaLitté

Livre de Poche : Audrey Petit succède à Béatrice Duval comme directrice générale

Audrey Petit, actuellement Directrice éditoriale au Livre de Poche, est désignée pour reprendre le rôle de Directrice Générale, suite à l'annonce de Béatrice Duval de son départ à la retraite. Occupant ce poste depuis 2019, cette dernière quittera ses fonctions au sein de l'éditeur le 31 mars 2024, date à laquelle Audrey Petit assumera pleinement ses nouvelles responsabilités.

09/02/2024, 11:21

ActuaLitté

Culture : Hubert Tardy-Joubert, conseiller livre, lecture, traduction

Par un arrêté du 5 février 2024, la ministre de la Culture Rachida Dati étoffe son cabinet, et confirme notamment l'arrivée de Hubert Tardy-Joubert en conseiller affaires européennes et internationales, expertise culturelle, livre, lecture, langues, traduction et francophonie.

08/02/2024, 10:27

ActuaLitté

IA Act : en trainant des pieds, la France adopte finalement l'accord

Les regards des industries culturelles, ce 2 février, étaient rivés sur le Conseil de l'Union européenne, et plus particulièrement en direction du Conseil des représentants permanents (Coreper). Ce dernier examinait le IA Act, projet de règlement européen sur l'intelligence artificielle, et la France faisait de la résistance, en tentant de bloquer un texte jugé trop contraignant...

02/02/2024, 16:31

ActuaLitté

La ville de Bruxelles lance une bourse d'écriture de BD ouverte à tous

Dans un élan de promotion de l'art et de la culture, la ville de Bruxelles lance une nouvelle initiative : la bourse « Bruxelles BD Créative ». Avec une dotation de 5 000 €, cette bourse ambitionne de soutenir les artistes et chercheurs dans le domaine de la bande dessinée, en mettant en lumière la ville de Bruxelles, sa richesse culturelle et son identité unique. 

02/02/2024, 11:18

ActuaLitté

Spoliations antisémites : la commission pour la restitution formée

Afin de restituer plus rapidement et efficacement les biens culturels dérobés aux familles juives entre 1933 et 1945, dans un contexte de persécutions antisémites, et en particulier ceux détenus par des institutions publiques, le gouvernement a mis en place une commission indépendante chargée de statuer sur les différents cas. Sa composition est désormais connue.

02/02/2024, 10:23

ActuaLitté

Le Collège de France inaugure en février son nouvel Institut des Civilisations

Le 6 février prochain, le Collège de France inaugurera son nouvel Institut des Civilisations, en présence de Madame Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Le Pr Thomas Römer, administrateur du Collège de France, présidera cette ouverture. Situé au cœur du Quartier latin, l'institut, dédié aux grandes civilisations et aux sociétés étudiées par l'anthropologie, rouvre ses portes après sept ans de travaux. 

30/01/2024, 16:29

ActuaLitté

BPI : Rachida Dati annonce la "fin du conflit social" au Centre Pompidou

Rachida Dati, Ministre de la Culture, annonce la conclusion d'un accord entre le Centre Pompidou et les syndicats SPCP-FO et CFDT-Culture. Le protocole d'accord prévoit l'accompagnement des équipes de l'institution durant les travaux prévus de 2025 à 2030, explique la membre du gouvernement. L'établissement a été marqué par une grève inédite de près de cent jours.

29/01/2024, 16:57

ActuaLitté

35 propositions pour l'apprentissage de la lecture

Chargés d'une mission d'information sur l'apprentissage de la lecture, les députés Annie Genevard (Les Républicains) et Fabrice Le Vigoureux (Renaissance) ont rendu un rapport qui aborde différents aspects du sujet. Et formule 35 propositions pour améliorer le niveau général des élèves français.

25/01/2024, 11:27

ActuaLitté

Attributions des ministres : à la culture, ça régule bien

Lors du Conseil des ministres du mercredi 24 janvier, Gabriel Attal a présenté différents décrets définissant les attributions des membres de son gouvernement. Pour celles de Rachida Dati, pratiquement aucun changement, si ce n'est un accent mis sur la régulation des plateformes, en collaboration avec le ministre de l'Économie.

25/01/2024, 10:49

ActuaLitté

Deux conseillers culture aux côtés de Gabriel Attal

Premier ministre depuis le 9 janvier dernier, Gabriel Attal a constitué un imposant cabinet en quelques jours, dont les membres sont répartis en différents pôles. Celui consacré à la culture réunit deux conseillers, avec un certain sens de la continuité...

25/01/2024, 10:10

ActuaLitté

À Paris, un livre géant contre la loi Immigration menace “la sécurité” ?

Mahir Güven, lauréat du Goncourt du premier roman 2017, a conçu « Le plus grand livre du monde » à partir de son dernier récit, Rien de personnel. Vies françaises de la famille Güven. Publié le 10 janvier dernier aux éditions Lattès, ce récit personnel visait à l'universel, en passant de simple livre à ouvrage hors-norme... Le tout en s'installant devant le Conseil Constitutionnel.

24/01/2024, 17:44

ActuaLitté

Europe Créative : quelles nouveautés pour l'édition et la traduction ?

Le Parlement européen a adopté, il y a quelques jours, un rapport consacré au programme Europe Créative, qui vient subventionner différents projets culturels, notamment des traductions de textes entre les États membres. Entre 2021 et 2027, son budget atteint 2,44 milliards €, et devrait encore monter en puissance, entre 2028 et 2034.

23/01/2024, 16:00

ActuaLitté

La langue française pas encore débarrassée des énergies fossiles

La Commission d'enrichissement de la langue française ne néglige aucun domaine, même ceux qui semblent en voie de disparition. Elle propose ainsi une liste de termes liés aux énergies fossiles, et en particulier au pétrole et au gaz, fournissant des équivalents français à des mots et expressions anglophones.

23/01/2024, 08:55

ActuaLitté

Rachida Dati entend résoudre l'absence de culture en milieu rural

Rachida Dati, la Ministre de la Culture, a lancé une initiative nationale intitulée Printemps de la ruralité lors de sa visite à Nontron en Dordogne. Cette concertation vise à évaluer et améliorer l'offre culturelle dans les zones rurales.

22/01/2024, 17:45

ActuaLitté

En Allemagne, un KulturPass prolongé mais diminué

En Allemagne, l'homologue du Pass Culture, le KulturPass, a été accueilli avec un peu moins d'enthousiasme que dans l'hexagone. Mais le gouvernement tenait à cette mesure culturelle, qu'il prolonge finalement. Mais en réduisant la voilure, avec un crédit limité à 100 € par tête seulement.

22/01/2024, 16:09

ActuaLitté

Gaëtan Bruel et Georges Salaün à la tête du cabinet de Rachida Dati

Une semaine après la nomination de Rachida Dati au ministère de la Culture, la tête bicéphale de son cabinet se dévoile. Gaëtan Bruel, venu de la Villa Albertine de New York, en prend la direction, tandis que Georges Salaün, qui officia auprès du préfet en Martinique, est nommé chef de cabinet.

19/01/2024, 09:38

ActuaLitté

14 % des français ne lisent pas (ou 86 % le font, c'est selon)

Selon une enquête récente, 14 % des Français affirment ne pas pratiquer la lecture. Cela soulève la question de la valeur accordée à la lecture en France, un pays où la culture littéraire est historiquement ancrée. Bien que les modes de divertissement évoluent avec la technologie, l'importance de la lecture, tant pour l'enrichissement culturel que personnel, reste indéniable.

15/01/2024, 17:00

ActuaLitté

“A-t-elle déjà lu un livre ?” : étrillée, Rachida Dati riposte

Que débarque la maire du VIIe arrondissement rue de Valois n’a pas manqué de surprendre. Un passé sarkozyste, des déboires judiciaires, sa proximité avec l’Azerbaïdjan… n’en jetez plus ? Cette arrivée dans le gouvernement de Gabriel Attal s’accompagne de soupçons quant à une stratégie pour remporter la mairie de Paris en 2026. Mais l’intéressée se défend, bec et ongles. 

15/01/2024, 10:20

ActuaLitté

Strasbourg, Capitale mondiale du livre UNESCO 2024, révèle son programme  

Strasbourg a été honorée du titre de Capitale mondiale du livre UNESCO 2024 le 20 juillet 2022, devenant ainsi la première ville française à recevoir cette distinction depuis sa création en 2001. 

12/01/2024, 16:57

ActuaLitté

Cette nomination, “moi, elle ne me surprend pas”, assure Rachida Dati

Le départ de Rima Abdul Malak, et la passation de pouvoir avec Rachida Dati, fraîchement nommée au ministère de la Culture, fut rarement aussi applaudi. Une véritable et sincère ovation, appuyée d'applaudissements et de vivats, empêchant presque la ministre sortante de démarrer son discours. Et sa successeure de s'adresser à la presse.

12/01/2024, 10:43

ActuaLitté

Rachida Dati au ministère de la Culture : l'ironie politique

Élue maire du VIIe arrondissement de Paris en 2008, reconduite en 2014 et finalement en 2020, Rachida Dati prendra ses fonctions rue de Valois, dans le cadre du remaniement ministériel. Elle sera donc dans le nouveau gouvernement, dont Gabriel Attal est Premier ministre. 

12/01/2024, 09:59

ActuaLitté

Métiers du livre : IA et nouveaux modes d'organisation du travail

La troisième partie de la série Mutations des Métiers du Livre se tiendra le lundi 12 février 2024 à Toulouse, à l'Hôtel de Région Occitanie. Cet événement interprofessionnel, organisé par Occitanie Livre & Lecture et le Département Documentation, Archives, Médiathèque et Édition de l’Université Toulouse - Jean Jaurès, est ouvert gratuitement au public sur inscription.

11/01/2024, 15:21

ActuaLitté

La Fondation Cultura lance une campagne de sensibilisation autour de la culture

Depuis le début de l'année 2024, la Fondation d'entreprise Cultura, avec l'aide de son agence St Johns Isoskèle, a lancé une campagne d'affichage pour sensibiliser le public au danger que représente une société en déficit de culture.

10/01/2024, 14:50

ActuaLitté

Louis Aliot manipule l'oeuvre d'Uderzo et Goscinny, Astérix et périls

Des figures historiques aux faits divers, l'extrême droite pratique la récupération à outrance. Les symboles culturels en font aussi régulièrement les frais, notamment les irréductibles Gaulois de Goscinny et Uderzo. Louis Aliot, le maire frontiste de Perpignan, s'est ainsi approprié le village pour ses vœux 2024...

10/01/2024, 13:15

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Si la Romance commence à parler italien...

Après le succès, il y a plus de dix ans, du best-seller international Cinquante Nuances de Grey (JC Lattès, 2012), la romance est un genre qui s'apprête à conquérir une nouvelle fois les lecteurs du monde entier. L'Italie n'échappe pas au phénomène, comme les chiffres l'illustrent... L'autrice qui a vendu le plus de livres, en 2023, dans le pays : Felicia Kingsley, pseudonyme d'une architecte italienne qui publie des romances à succès depuis 2016. 

23/02/2024, 17:55

ActuaLitté

Gérard Miller : une enquête ouverte pour viols et agressions sexuelles

Le 31 janvier dernier, le magazine Elle rendait publique une enquête dans laquelle trois femmes témoignaient d'agressions sexuelles commises par Gérard Miller. Quelques jours plus tard, Mediapart donnait la parole à dix nouvelles femmes, se considérant victimes du psychanalyste et chroniqueur. Le parquet indique qu'une enquête a été ouverte pour « viols et agressions sexuelles, parfois sur victimes mineures ».

23/02/2024, 17:44

ActuaLitté

La Route : Manu Larcenet adapte le best seller de feu Cormac McCarthy

La Route (trad. François Hirsch), c'est d'abord un roman post-apocalyptique publié en 2006, Prix Pulitzer de la fiction l'année suivante. L'auteur de ce best seller, Cormac McCarthy, est lui décédé le 13 juin dernier. Le créateur de Blast, Manu Larcenet, et Dargaud, ont choisi d'adapter son plus célèbre ouvrage en bande dessinée. En librairie le 29 mars.

23/02/2024, 16:56

ActuaLitté

Donnez à lire : 22 000 livres offerts à des enfants

Mise en place pour la première fois en 2016, l'opération caritative Donnez à lire a gagné en puissance au fil de ses éditions annuelles. En 2023, 22.000 livres ont ainsi été collectés par les libraires, donnés au Secours populaire et enfin offerts aux enfants. C'est onze fois plus que le bilan de l'édition inaugurale...

23/02/2024, 15:56

ActuaLitté

Grégoire Delacourt prolongera la liste de ses envies chez Albin Michel

Le 17 avril 2024, les éditions Albin Michel publient La liste 2 mes envies, le dernier roman de Grégoire Delacourt et le premier dans la maison de Francis Esmenard. Cette publication survient dix ans après le triomphe public de La liste de mes envies, qui a connu un succès retentissant avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, des traductions dans 35 pays, y compris l'Angleterre et les États-Unis, et des adaptations au théâtre et au cinéma. 

23/02/2024, 15:10

ActuaLitté

Économies de l'État : la Culture perd plus de 200 millions €

Il aura suffi de quelques points sur des prévisions de croissance pour pousser le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a décrété 10 milliards € de coupes dans le budget de l'État. Le ministère de la Culture n'y échappe pas, avec une annulation de crédits à hauteur de 200 millions € dans son budget.

23/02/2024, 12:26

ActuaLitté

Avec La Bourse aux Livres, l'occasion fait le larron

Aidé par la multiplication des plateformes spécialisées, le tarif minimum des frais de port à 3 € pour les livres neufs, mais aussi l'inflation générale et la hausse des prix des livres, le marché du livre d'occasion se développe. Avec une problématique centrale : ces ventes ne rémunèrent pas les auteurs, lesquels commencent à déplorer cette situation... La Bourse aux Livres, acteur de la seconde main, avance sa solution.

23/02/2024, 11:05

ActuaLitté

Lise Boëll dirigera Mazarine, qui s'émancipe de Fayard

Arnaud Lagardère, le PDG de Hachette Livre, a confié à Lise Boëll le poste de directrice générale chez Mazarine. Avec une carrière dédiée à rendre la littérature accessible à tous et à promouvoir la diversité, elle est chargée d'enrichir le catalogue de l'éditeur avec des titres de fiction et de non-fiction.

22/02/2024, 22:03

ActuaLitté

Gaza : une nouvelle bibliothèque part en fumée

Ce 19 février, Ramy Abdu, président de l'Euro-Med Human Rights Monitor (Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme), révèle la destruction de la maison d'édition et bibliothèque d'Al-Kalima par les forces israéliennes. Le bâtiment était situé dans le quartier Sheikh Radwan, à Gaza.

22/02/2024, 16:46

ActuaLitté

Le célèbre égyptologue allemand Jan Assmann n'est plus

Né le 7 juillet 1938 à Langelsheim, Jan Assmann était un éminent égyptologue, universitaire en études religieuses et spécialiste en culture allemande. Il a contribué de manière significative à l'élaboration, l'édition et l'interprétation de sources sur la religion égyptienne, intégrant les analyses philologiques des textes dans leur contexte archéologique, culturel et socio-économique. Il s'est éteint dans la nuit du 18 au 19 février, à l'âge de 85 ans.

22/02/2024, 12:16

ActuaLitté

Un libraire au tribunal pour le manuscrit de “Hotel California”

Ce mercredi 21 février s'est déroulé à Manhattan un procès inhabituel, avec des accusés peu familiers des cours de justice. Parmi eux, Glenn Horowitz, un libraire spécialisé dans les pièces rares et uniques. Avec deux autres hommes, il est accusé d'avoir obtenu et revendu, de manière illégale, des manuscrits de chansons du groupe Eagles, dont le fameux « Hotel California ».

22/02/2024, 10:04

ActuaLitté

Le livre Vous ne me trouverez pas sur Amazon ! disponible... sur Amazon ?

Certaines maisons d'édition ont de la suite dans les idées pour garder leur indépendance, mais la frontière entre affranchissement total et dépendance, par exemple à un distributeur, s'avère parfois poreuse. Les éditions Divergences en ont fait les frais : l'un de leurs derniers ouvrages à paraître, Vous ne me trouverez pas sur Amazon !, s'avère pourtant bien « disponible à la précommande »... sur Amazon.

21/02/2024, 18:31

ActuaLitté

Une 13e librairie Decitre s'installe à Saint-Etienne

La chaîne de librairies Decitre a jeté son dévolu sur Saint-Étienne pour l'ouverture de sa treizième librairie au niveau national, et une dixième dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cet établissement verra le jour en juin. Il s'installera au rez-de-chaussée du centre commercial Centre Deux, dans un espace de plus de 850 m2, précédemment occupé par un H&M, et libéré en décembre dernier.

21/02/2024, 15:53

ActuaLitté

Librairie : mort de Fadi Zahar, fondateur de La Chambre Claire

Le libraire et galeriste Fadi Zahar, fondateur en 1980 de La Chambre Claire, est mort, annonce La Nouvelle Chambre Claire, qui a pris la relève de son enseigne, dans le 5e arrondissement de Paris. Il faisait figure de référence dans le domaine.

21/02/2024, 14:56

ActuaLitté

Cancer ou assassinat, l'enquête sur la mort de Neruda rouverte

Un long feuilleton qui connait aujourd'hui un nouveau rebondissement. La justice chilienne a ordonné ce mardi 20 février la rouverture de l'enquête sur la mort du plus fameux poète du pays, et ancien sénateur communiste : Pablo Neruda.

21/02/2024, 14:13

ActuaLitté

Pierre Loti, amoureux du Pays Basque

Pierre Loti était un voyageur. Il aimait les lieux atypiques : Tahiti, le Sénégal, le Japon, la Turquie... c'est d'eux qu'il puisait l'inspiration de ses écrits. Parmi ces régions exotiques, le Pays Basque eut une place toute particulière dans son coeur, il tirera de son attachement à cette terre le roman Ramuntcho. Une exposition en cours jusqu'au 1er septembre 2024 au musée Basque et de l'histoire de Bayonne retrace l'amour de l'écrivain pour le patrimoine naturel et culturel de l'Euskal Herria.

20/02/2024, 16:53

ActuaLitté

Les deux acteurs de Roméo et Juliette récidivent au tribunal

Olivia Hussey et Leonard Whiting, acteurs vedettes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli, persistent auprès des tribunaux. Tous deux ont de nouveau porté plainte contre le studio Paramount, cette fois autour des éditions DVD et Blu-Ray de la Criterion Collection, parues en février 2023.

20/02/2024, 16:25

ActuaLitté

Antoinette Fouque : une vie féministe

Il y a 10 ans s'éteignait Antoinette Fouque. Figure historique du féminisme au XXe siècle, elle était psychanalyste, essayiste et militante au sein du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). C'est aussi elle qui fonda les Éditions des femmes en 1972, dans le but de promouvoir la littérature et les luttes féminines.

20/02/2024, 13:11

ActuaLitté

Ukraine : le lourd tribut payé par la culture en temps de guerre

UkraineUnderAttack - L'UNESCO, organe des Nations Unies centré sur la culture et la science, entre autres, a dressé un bilan économique de la guerre en Ukraine, deux ans après les premières agressions russes. Le coût total des dégâts sur les secteurs de la culture et du tourisme s'élève désormais à près de 3,5 milliards $ et au moins 9 milliards $ seront nécessaires, sur les 10 prochaines années, pour les redresser.

20/02/2024, 10:02

ActuaLitté

Missak Manouchian, la littérature comme pays d'adoption

Missak Manouchian entrera au Panthéon, avec sa femme Mélinée, ce mercredi 21 février. Ouvrier communiste arménien immigré en France, directeur de journal et leader d'un groupe de résistants dont la plupart des membres, Manouchian compris, furent exécutés le 21 février 1944, il était aussi poète et amoureux de littérature. Manouchian sera le premier résistant étranger, et communiste, à recevoir un tel hommage. 

19/02/2024, 17:14

ActuaLitté

La Bibliothèque à remonter le temps, nouvelle collection pour les ados

Les éditions du Cerf lancent en mars une collection à destination des jeunes à partir de 14 ans. « Les plus grands historiens » entendent rendre l'histoire accessible à tous, couvrant des périodes allant de la Préhistoire au monde moderne, incluant l'Antiquité, le Moyen Âge et le siècle des Lumières. Chaque livre résume les connaissances essentielles, présente les dates importantes et explore les théories encore sujettes à discussion, le tout en une dizaine de chapitres enrichis d'illustrations.

19/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Délais de paiement et retours : les librairies “menacées”

Pour protéger les petites et moyennes entreprises, la Commission européenne a avancé en septembre 2023 un projet de règlement encadrant les délais et retards de paiement. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dénonce à présent le Syndicat de la librairie française. Sans exception claire pour le secteur de la librairie, un tiers des commerces français seraient menacés de disparition...

19/02/2024, 11:17

ActuaLitté

"Je me suis demandé jusqu'où pouvait aller le pardon"

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, vous pouvez élire votre roman favori parmi cinq œuvres en lice pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les titres nominés peuvent être lus en ligne et sont également disponibles en version audio. Jean-François Haas, auteur nominé pour son roman La folie du Pélican (Bernard Campiche Éditeur), revient en vidéo sur son parcours et sur son travail d'écriture.

17/02/2024, 14:02

ActuaLitté

Réseaux sociaux, POD, promos : la recette gagnante des éditions 38

Fondées en 2015, les Éditions du 38 ont récemment révélé ses résultats 2023, impressionnants : une croissance du chiffre d'affaires de 39 % et des ventes de 32 % par rapport à 2022. Quelles sont les raisons de ce succès, déjà en germe en 2021 avec une augmentation de 10 % du CA ? Entre autres, en deux mots, les réseaux sociaux.

16/02/2024, 18:10

ActuaLitté

Editis, "en faveur d'une chaîne du livre écoresponsable"

En 2023, Editis a publié son premier bilan global et intégral des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), couvrant les scopes 1, 2 et 3, avec l'appui de SOCOTEC Environnement, chef de file dans le secteur de la durabilité.

16/02/2024, 16:45

ActuaLitté

En Hongrie, une virgule ridiculise l'homophobie d'État

La deuxième plus grande librairie de Hongrie, Lira, avait écopé en juillet 2023 d'une lourde amende, reconnue coupable d'avoir vendu des livres « au contenu LGBT » sans emballages plastiques, et disponibles pour les moins de 18 ans. Elle violait ainsi une loi homophobe adoptée en 2021, qu'elle a contestée à son tour devant la justice. Avec succès...

16/02/2024, 15:33

ActuaLitté

“Le plus beau film jamais réalisé en costumes” a son beau livre

Certains diront que si le théâtre a Shakespeare, le roman Dostoïevski, la poésie Rimbaud ou la philosophie Kant, le cinéma a Stanley Kubrick. Le cinéaste a adapté de nombreux livres durant sa carrière, toujours signés par de grands auteurs. Son film de 1975 est ainsi tiré du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon (trad. Léon de Wailly), paru en 1844. Le réalisateur avait souhaité qu'il soit « le plus beau film jamais réalisé en costumes ».

16/02/2024, 11:29

ActuaLitté

Le piège de papier : quand littérature et amitié ne font pas bon ménage

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, les lecteurs sont appelés à voter pour le roman de leur choix parmi une liste de cinq candidats au Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les œuvres nominées sont accessibles pour lecture en ligne à cette adresse, et disponibles également en format audio ici. Retrouvez ci-dessous les présentations en vidéo de Kyra Dupont Troubetzkoy et de son livre Le piège de papier (Éditions Favre).

16/02/2024, 10:42

ActuaLitté

La Bibliothèque publique juive renonce à la censure d'Élise Gravel

Les prises de position d'Élise Gravel contre la guerre à Gaza, sur les réseaux sociaux, lui avaient valu une mise à l'index au sein de la Bibliothèque publique juive de Montréal, au Québec. Sans mentionner le nom de l'illustratrice, l'institution a diffusé un communiqué indiquant que « l’ensemble des collections [...] demeure accessible ».

16/02/2024, 10:27

ActuaLitté

Changement de programme pour le prochain Édouard Louis 

La prochaine sortie d'Édouard Louis était initialement prévue pour le 5 janvier 2024. La publication du texte, qui a pour titre L'Effondrement, avait ensuite été reportée au printemps sur décision de l'auteur. Nous apprenons aujourd'hui que, si l'écrivain fera bien son retour fin avril de cette année, ce sera finalement avec un autre texte : Monique s'évade.

15/02/2024, 17:45

ActuaLitté

Un éditeur jeunesse arnaqué : sa banque BRED-ouille

La recrudescence d’arnaques en ligne n’épargne plus personne. La mondialisation, simplifiant le commerce par-delà les frontières, offre toute latitude à l’imagination galopante des cybercriminels. Et comme le dirait la fable, tout escroc vit aux dépens de celui qu’il entourloupe…

15/02/2024, 12:55

ActuaLitté

Noor : “J'éprouvais le besoin de faire vivre sa mémoire”

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, c'est aux lecteurs de choisir leur œuvre favorite parmi une sélection de cinq romans en compétition pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les livres nominés peuvent être lus en ligne à cette adresse et sont également disponibles en livres audio ici. Étienne Barilier, auteur de Noor (Éditions Phébus), revient en vidéo sur son aventure littéraire pour la ville de Lausanne.

15/02/2024, 11:55

ActuaLitté

OpenAI devra répondre d'accusations de violations du copyright

Engagée dans plusieurs procès aux États-Unis, la société OpenAI fait notamment face aux accusations de plusieurs auteurs, en Californie, autour de l'entrainement de son outil d'intelligence artificielle, ChatGPT. La justice examinera ainsi si l'utilisation sans autorisation d'œuvres protégées par le copyright relève de la compétition déloyale.

15/02/2024, 11:32

ActuaLitté

L'Association des lecteurs et usagers de la BnF n'est plus la bienvenue

L'Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF) définitivement persona non grata à la Bibliothèque nationale de France (BnF) ? La première révèle ce début février avoir été « dédomiciliée », du site de Tolbiac par l'institution, « afin d'éviter toute ambiguïté sur les liens existants entre notre établissement et votre association ». C'était l'adresse de l'ALUBnF depuis 2014, sauf qu'en 2022, l'opposition de cette dernière à la restriction des communications décidée par la direction, est allée jusque devant les tribunaux. Alors, vengeance ?

14/02/2024, 18:14

ActuaLitté

Le poète Jean-Michel Maulpoix condamné pour violences conjugales

Le lauréat du Prix Goncourt de la poésie 2022 a été condamné ce 13 février par le tribunal correctionnel de Strasbourg à 18 mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse. Cette dernière, qui était également poursuivie, a été relaxée au motif de la « légitime défense ».

14/02/2024, 16:55

ActuaLitté

Face à l'urgence climatique, faire bonne impression

Dans une mobilisation sans précédent, les membres du World Print & Communication Forum (WPCF), organisation mondiale d'imprimeur, ont déclaré leur engagement à réduire significativement l'empreinte carbone de l'industrie graphique. Face à l'urgence climatique et à la prise de conscience accrue du public concernant les enjeux environnementaux, l'initiative du WPCF pourrait marquer un tournant important pour le secteur de l'imprimerie, consommateur intensif de ressources.

14/02/2024, 13:15