#Economie

Pass Culture : la part collective accusée de “maltraitance des artistes-auteurs

Mise en œuvre à partir de janvier 2022, la part collective du Pass Culture permet à un professeur de collège ou de lycée de financer des activités d'éducation artistique et culturelle (EAC) pour ses élèves. Pour ce faire, il choisit parmi des offres proposées par la plateforme : des artistes-auteurs dénoncent une « maltraitance » dans le processus d'inscription et de mise en ligne de ces offres.

Le 28/11/2022 à 16:20 par Antoine Oury

16 Réactions | 457 Partages

Publié le :

28/11/2022 à 16:20

Antoine Oury

16

Commentaires

457

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Devenu le deuxième opérateur du ministère de la Culture, derrière la Bibliothèque nationale de France, en termes budgétaires, le Pass Culture devrait mobiliser à lui seul, en 2023, 208,5 millions € sur les 4,2 milliards du budget du ministère de la Culture, selon le Projet de loi de finances.

Cette hausse continue des crédits accordés au Pass accompagne sa généralisation à l'ensemble des jeunes âgés de 18 ans, qui a eu lieu en 2021, mais aussi son élargissement aux classes de collèges, dès la 4e, et à celles du lycée, avec un système de « part collective ». Cette dernière permet à un enseignant, normalement avec le concours des élèves, de financer des opérations d'éducation artistique et culturelle (EAC).

La part collective (25 € par élève en 4e et 3e, 30 € en 2de, 20 € en 1e et 20 € en terminale, 30 € en 1ere et 2e année de CAP) est dépensée par l'enseignant sur l'application ADAGE, dédiée à la généralisation de l'éducation artistique et culturelle. Cet outil recense les acteurs culturels menant des actions d'éducation artistique et culturelle sur le temps scolaire, mais aussi les personnes publiques et privées qui ont proposé des offres collectives à destination des élèves et de leurs enseignants.

Lourdeur et lenteur des démarches

Quelques semaines après la précision des modalités de référencement dans l'application ADAGE, plusieurs organisations d'auteurs font état de leur mécontentement. La Charte, la Ligue des auteurs professionnels, Le Trait, qui regroupe des artistes-auteurs de la région PACA, et le Comité pluridisciplinaire des artistes-auteurs et autrices (CAAP) dénoncent ainsi, dans un communiqué, une « maltraitance » des artistes auteurs par le dispositif.

Lourdeur de la démarche de validation et de référencement, confusion sur le paiement sous forme de droits d’auteur, incompréhensions quant au rôle et à la place du Centre national du livre dans le circuit de proposition des offres... Les quatre organisations d'auteurs et autrices demandent « que ces règles de validation et de référencement soient rapidement simplifiées et clarifiées nationalement ».

« Il en va de la facilitation des projets d’EAC sur tout le territoire, mais aussi de la défense des droits des artistes-auteurs et autrices qui se voient, une fois de plus, maltraité·es », expliquent-elles dans leur communication.

« L'outil a vocation à évoluer »

Le Pass Culture reste l'un des principaux outils de la politique d'éducation artistique et culturelle proposés par Emmanuel Macron depuis son premier mandat, et les sénateurs, dans le cadre de l'examen du PLF23, n'ont pas manqué de le déplorer.

Le président de la République n'a toutefois pas hésité à en élargir considérablement les contours : en janvier 2022, il s'ouvre donc aux classes, dès la 4e, puis dès la 6e en 2023. En moins de deux ans, le Pass aura donc vu son champ grandir des seuls jeunes de 18 ans à des tranches d'âge de 10 à 18 ans...

Cette masse de bénéficiaires à gérer et à contenter aura quelque peu déstabilisé les équipes derrière le Pass Culture : « La commande a été passée en mai 2021, pour une livraison en janvier 2022 », rappelle ainsi Sébastien Cavalier, président de la SAS Pass Culture. « Il a fallu en quelques mois développer une interface informatique qui fonctionne, pour qu’un maximum d’acteurs culturels puisse proposer des offres au titre de la part collective. »

Si les problématiques existent, concède-t-il, « l'outil a vocation à évoluer, et il évolue rapidement ». 

Pour pouvoir proposer une offre collective dans le cadre du Pass Culture, un passage devant une commission interministérielle des ministères de la Culture et de l'Éducation est nécessaire. En septembre dernier, un arrêté précisait la composition de cette commission : elle est présidée par le recteur de région académique ou son représentant, et réunit un délégué académique à l'éducation artistique et à l'action culturelle, ou son représentant, ainsi qu'un directeur régional des affaires culturelles, ou son représentant.

Cette commission vérifie la conformité des offres des candidats aux attendus pédagogiques, éducatifs, artistiques et culturels des actions menées dans le cadre scolaire.

Au lancement de la proposition des offres collectives sur le Pass Culture, ajoute le président du Pass Culture, « une priorité a été donnée aux acteurs culturels déjà référencés sur ADAGE », pour disposer rapidement d'offres solides. « Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas intéressés par les offres des artistes auteurs », précise d'emblée Sébastien Cavalier.

De la même manière, afin de nourrir le catalogue d'offres, le Centre national du livre avait été sollicité : il avait ainsi présélectionné 500 artistes auteurs dont il connaissait les offres en matière d'EAC, pour accélérer le processus et éviter le passage en commission. 

Si le Centre national du livre n'est donc pas un intermédiaire obligatoire, il peut servir de prescripteur parfois attendu par les établissements scolaires, certains préférant choisir une offre au sein d'un catalogue vérifié, en quelque sorte. « À terme, des agences régionales pourraient assumer cette fonction », suggère Sébastien Cavalier.

Une « simplification » en vue

Pour les artistes-auteurs ne faisant pas partie de cette présélection, le passage devant la commission s'impose. Or, « la question du choix des acteurs, de la qualité pédagogique de leurs offres, ne relève pas de notre compétence », souligne Sébastien Cavalier. « Ce n'est qu'une fois la liste de la commission reçue que les équipes du Pass Culture peuvent accompagner les acteurs culturels pour créer les comptes pro Pass Culture qui leur permettront de proposer des offres collectives. Une fois ces personnes inscrites, elles peuvent proposer des offres pour les années à venir. » L'étape, en somme, serait longue mais nécessaire, à des fins de qualité.

Selon Sébastien Cavalier, 200 webinaires ont permis de former plus de 5000 acteurs culturels au fonctionnement de la part collective du Pass Culture. L'accompagnement des équipes régionales du Pass peut être collectif, avec ces webinaires, ou individuel, « en cas de difficultés, directement avec le ou la chargée de développement régional ».

« En raison du volume de milliers de personnes concernées, le processus prend un peu de temps », concède le président de la SAS. En 2023, l'idée serait en tout cas de « simplifier le processus d'inscription, de le fluidifier au maximum ».

« Nous sommes en situation de mise en place opérationnelle d'un outil », insiste le responsable de la SAS Pass Culture, « et nous discutons avec tous les acteurs pour le développer au mieux ».

La question de la rémunération des offres collectives sous la forme de droits d'auteur reste toutefois problématique : « Nous payons le service fait sur la base d'une facture, aussi la question est-elle à éclaircir », admet Sébastien Cavalier. A priori, et d'après les indications de l'arrêté du 20 septembre dernier qui concerne l'extension du Pass Culture, un SIREN permet la rémunération au titre d'une offre collective, et les artistes-auteurs qui ont déclaré leur activité auprès d'un Centre de Formalité des Entreprises peuvent en obtenir, pour établir des factures en leur nom.

Mise à jour 2/12 - 10 h :

Le Centre national du livre a communiqué à ActuaLitté un droit de réponse, rappelant son implication dans la rémunération des auteurs à travers le Pass Culture

À LIRE: Pass Culture : le CNL défend son engagement à l'égard des auteurs

Photographie : illustration, Mam'zelle Kaelle, CC BY-NC-ND 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

16 Commentaires

 

Domino

29/11/2022 à 08:21

Des factures en leur nom?je ne comprends pas. Vous voulez dire des notes de droits d'auteur, relevant du regime urssaf artiste auteur et du régime complémentaire IrcecRaap, n'est pas?

Grigri

01/12/2022 à 18:20

Oui. Il existe un Siret spécifique pour les auteurs, la démarche est simplissime : https://caap.asso.fr/IMG/pdf/guide_caap_declaration_d_activite_cfe-mars_2022.pdf
Avec ce Siret on peut enfin facturer en toute légalité tout ce qui relève de l'Education Artistique et Culturelle. C'est si simple, et sans aucune complication (on est même exonérés de cotisation CFE) que je ne comprends pas que cette démarche ne soit pas largement prescrite. Je précise que ça ne nous fait pas devenir auto-entrepreneurs. On reste bien artiste-auteur, et on déclare bien ses revenus à l'Urssaf Limousin.
Je précise également que les rencontres-lectures publiques sont des droits d'auteur et qu'on peut parfaitement les facturer avec un siret. Parler de problème avec "les rémunérations sous forme de droits d'auteur" dénote une méconnaissance fiscale des droits d'auteur assez alarmante à un tel niveau décisionnaire. La seule exigence c'est avoir un Siret.
Cela ne devrait par ailleurs même pas être une interrogation de ces gens du Pass Culture de savoir si on peut facturer sans Siret, puisque c'est juste illégal. Ces gens en haut lieu devraient juste expliquer à tous les artistes-auteurs qu'ils doivent se munir d'un Siret. Point.
Quand ces gens qui fabriquent des trucs et machins pour les artistes-auteurs seront-ils au point sur leur régime social et fiscal ?

Domino

02/12/2022 à 08:52

Bonjour Grigri, ce n’était pas le sens de ma remarque.
Je le sais bien que c’est très simple d’avoir un siret artiste auteur. Le problème c’est quand l’urssaf artiste auteur vous persécute et vous harcèle (voir sur ce site l’article « Le terrorisme de l’Urssaf qui cherche à m’extorquer des cotisations indues » dont votre serviteur est l’auteur). En effet il y a un problème de terminologie.
Avec mon siret artiste auteur, j’émets des notes de droits d’auteur (pour des commandes d’écriture comme pour des conférences, interventions, ateliers etc.) .
Tout autre chose, avec un siret profession libérale (les caisses de retraite ne sont pas les memes) j’émets des notes d’honoraires (en tant que rédactrice libérale pour des entreprises, car je n’ai pas le droit d’émettre des droits d’auteur pour des commandes d’écriture pour les entreprises et autres agences de com– correspondance aux clients, brochures, journaux d’entreprises, etc, et ne me dites pas le contraire, j’ai des décennies d’expérience à ce sujet ).
Et quand mon compagnon éditeur vend mes livres à des libraires, il émet des factures (avec un troisième siret, auto entrepreneur, au titre de vente de marchandises).
C’est pourquoi le mot facturer au bas de l’article m’a paru prêter à confusion.

Moi comme vous le voyez, je ne suis pas phobique des siret. Dans cette histoire sinistre de Pass Culture, je voudrais simplement que les lycées ne traitent pas les écrivains comme des chiens, et ne se déjugent pas après vous avoir commandé des masterclass.
Je pointe :
- absence de devis signé et d'engagement à la commande
- nécessité absolue de rémunérer plusieurs jours de préparation, comme n'importe quelle formation en entreprise (que la masterclass dure deux heures ou la journée - rien que les demi journées à photocopier les supports à distribuer). Ce n'est pas un hasard si une conférence dans le privé est facturée trois mille euros. En libéral, et donc en droit d'auteur il reste moins de la moitié (retraite complémentaire, pas de cantine, vacances, mutuelle, ordinateur, chauffage du bureau, enfin comme n'importe quel comptable, avocat, géomètre il faut compter diviser au moins par deux pour le net). Deux cent balles, c'est dix fois moins qu'un plombier, au vu de la préparation. C'est invraisemblable
- quelle est cette disposition inique qui ferait que la masterclass disparaitrait de l'offre de plate forme après une unique représentation ? les profs eux, ne font qu'un cours dans leur vie sur le Tartuffe, et après ils n'ont plus le droit ? Comment amortir dans ces conditions le prix de la création de la masterclass ? C'est dément. Il faut distinguer une prime de commande de conception de la master classe et le prix de l'interprétation, de la prestation au lycée
Dès le début de l'année 2022 j’avais alerté actualitte et la Ligue sur mon expérience calamiteuse et sur ce naufrage que sont les masterclass Pass Culture
Se faire traiter  comme un chien par nos soeurs que sont les profs de français, merci, je préfère rester à la maison continuer mes manuscrits et je fais très bien les pâtes.
En gros vous avez les salariés du Cnl, les éditeurs et leurs salariés et les profs qui vivent de nos livres (leurs métiers existeraient-ils sans nos livres). Il y a eux qui nous bouffent le foie et nous qu'ils trouvent bien de faire crever. Nous crions non : nous nous battons.

Domino

29/11/2022 à 08:26

J'ai essuyé les platres en février 2022 de l'attelage cnl adage lycée, j'ai bossé dur pour preparer deux master-classes qui n'ont pas eu lieu. Le decideur s'est déjuge,
aucun bon de commande n'est signé
D'autre part le principe est infâme. On prepare une master class et au lieu de pouvoir faire tourner ce repertoire, elle disparaît de l'offre au bout d'une représentation, si je ouis dire. Et toujours pas de statut comparer avec les intermittents. C'est ignoble

Domino

29/11/2022 à 08:30

De plus Adage exige un visuel pour la présentation de la masterclass. Non seulement les ecrivains sont corvéables à merci mais ils doivent etre aussi graphistes et maquettistes à l'oeil. Dix jours de préparation pour deux cents balles que je n'ai pas eus.
D'autre part 90 pour cent du budget de Cnl va en masse salariale et aux editeurs. C'est comme si 90 pour cent du budget de l'agriculture allait à Auchan, Leclerc et Intermarché. Les ecrivains n'ont pas de ministère

Un observateur

02/12/2022 à 15:25

apprenez à compter, cela vous permettra de ne pas écrire des bêtises.

https://centrenationaldulivre.fr/donnees-cles/rapport-d-activite-2021

SamSam

01/12/2022 à 08:45

Comme tout ce que fait Macron, c'est bidon, nuisible, déloyal et dégradant pour les français.
Ce Pass, qui évoque sans doute dans l'esprit de l'arrogant, le pass sanifaire de sinistre mémoire, est financé par notre argent. On paye les auteurs et les jeunes avec l'argent public. Il aurait légitime et raisonnable de taxer les superprofits de l'édition industrielle, d'obliger le SNE-Medef, pour une fois, à représenter ses compères dans le sens de l'intérêt général.
Mais non, le Gamelin de la politique a choisi de faire payer les pauvres, les 90% de gens qui se trainent avec des salaires minables, précaires, à la baisse.
Et tous ces aveugles, ces corrompus, qui voient un tas d'avantages dans le Pass Cul. sont de tristes specimens d'humanité macronoïde.

Marc

01/12/2022 à 16:03

Diatribe ridicule. Rejetez vous toujours votre médiocrité sur autrui ?

SamSam

02/12/2022 à 10:43

Macron, par le saint nom du Seigneur, je t'ordonne de sortir de ce corps !

Domino

02/12/2022 à 15:54

Quelle est cette lâcheté ? Vous m'invectivez et n'osez pas ecrire les chiffres noir sur blanc?

un observateur

02/12/2022 à 16:12

Je ne vous insulte pas, j'écris et je maintiens que vous écrivez des conneries lorsque vous prétendez que 90% des crédits du CNL vont aux éditeurs et à la masse salariale.

Voici les chiffres, qui sont têtus :

2 507 aides allouées, pour un montant total de 19,1 M€,
au titre des dispositifs courants (subventions et prêts)
391 aides aux auteurs et traducteurs, pour un total de 3,5 M€
1 064 aides aux éditeurs, pour un total de 4,8 M€
225 aides aux revues, pour un total de 0,9 M€
379 aides aux librairies, pour un total de 4,5 M€
134 aides aux bibliothèques, pour un total de 0,8 M€
288 aides aux manifestations littéraires, pour un total de 2,7 M€
26 aides aux structures d’accompagnement
ou de valorisation du livre, pour un total de 1,8 M€

et ça aussi :

RAPPORT D’ACTIVITE 2021 27
Panorama des aides par nature de bénéficiaire
Les aides du CNL, déployées en une vingtaine de dispositifs, bénéficient à l’ensemble des
professionnels de la chaîne du livre (auteurs, traducteurs, éditeurs d’ouvrages et de
revues, bibliothèques, librairies ou organisateurs de manifestations littéraires), mais
également aux structures qui les représentent, les accompagnent ou les promeuvent.
En 2021, au-delà de ses dispositifs courants, le CNL s’est encore fortement mobilisé aux
côtés des professionnels du livre, toujours fragilisés par les conséquences économiques
de la crise sanitaire, à travers la mise en œuvre d’un plan de relance exceptionnel d’un
montant total de près de 16 M€. (cf tableau page 27 aides aux auteurs : 4,25 M€, aux éditeurs 5,39, aux libraires 11,44 et aux médiathèques 8,37.

Comme vous le voyez, ce n'est pas une insulte mais un constat chiffré : vous avez écrit des conneries.

Domino

02/12/2022 à 17:21

Quelle prose élégante. Mais rien n’y fait. Où est la masse salariale ? Où est le budget total ? Je peux me tromper bien sûr, mais là je ne vois pas en quoi. Je lis ailleurs, puisque vous cachez le budget total, que celui ci est de trente et un millions - montant terriblement dérisoire, c'est un fait .
Le crédit aux auteurs de 3,5 millions est donc de 11, 3 pour cent, je disais 10 pour simplifier, ce n’est pas loin. Cette infime fraction est monstrueusement injuste.
Vous pouvez m’éclairer plus avant si vous le souhaitez.
D’autre part, je confirme que j’ai travaillé dur début 2022 sans être payée pour le dispositif master class, c’est moi qui suis lésée, et j’ai fait cela suite au ramdam et webinaire du cnl qui nous y a exhortés, ainsi qu'aux voeux d'un lycée. C’est moi qui suis lésée, je le répète.
Ce dispositif master class tel qu’il est actuellement est un honteux esclavage. Je sais compter dix journées de travail et zéro euros. Le compte est exact.
Comment d'autre part, oser proposer deux cents euros pour une semaine ou dix jours de travail à une profession libérale? C’est le prix que prend un plombier pour réparer une fuite simple.
Et la tribune du cnl se réjouit d’un succès. Autant se réjouir de l’afflux aux restaus du cœur. Pourquoi le cnl existe encore s'il ne travaille pas à édifier un nouveau statut des auteurs ? Pourquoi le ministère de la culture existe encore s'il ne travaille à un nouveau statut de auteurs ?

Un observateur

02/12/2022 à 18:12

Le total des aides est de 34,87 M€.
Les auteurs sont à 4,25 M€ (12,21% des aides)
Les éditeurs sont à 5,39 M€ (15,45% des aides)
Les dépenses de personnel du CNL sont de 3,61 millions d'euros (9,42% des dépenses, ce qui est étonnamment peu pour un établissement de ce type).
Le tout pour 38,3 millions de dépenses.
Donc non, CQFD, la masse salariale et le soutien aux éditeurs ne représentent pas 90% du budget de l'établissement.
Vous avez donc bien écrit des carabistouilles.
(et je ne compte pas les deux millions d'euros de rémunération des auteurs dans les festivals soutenus par le CNL tous les ans).

Domino

02/12/2022 à 22:02

Oui, bon effectivement 10 pour cent ou 12 pour cent seulement pour les auteurs sur le total du budget CNL qu’est ce que ça change, tout ce que m’assenez comme chiffres ? Les réalités sont têtues. Il y a toujours 90 pour cent aux profiteurs de notre production intellectuelle et artistique pour les marchands, les imprimeurs, les standardistes d’éditeur qui sont mieux loties que n’importe quel auteur, les organisateurs d’événement, les fonctionnaires, les libraires etc...La condescendance, disons tout net, le mépris, des apparatchiks à mon endroit, dans les commentaires, me rappelle mes années d’activisme féministe au groupe La Barbe. Nous allions par exemple au journal Le Monde, mettre en relief par notre scénographie la quasi absence de femmes rédac chef. Les pontes du Monde étaient vis à vis de nous brutaux et vulgaires, du style Prenez un mari ou Si vous n’êtes pas contentes, allez en Inde. Les années ont passé et les choses ont évolué positivement et notre action a été efficace. On s’en rend compte aujourd’hui.
J’en reviens à mes propos initiaux. C’est comme si le ministère de l’agriculture n’attribuait pas plus dix pour cent de son budget aux agriculteurs, et le reste aux profiteurs. Effectivement vous avez raison je n'avais énuméré que les salariés du cnl et les éditeurs à profiter des 90 pour 100 qui nous sont dus, il y en a tellement qu'on se lasse à vous énumérer.

Un observateur

03/12/2022 à 17:47

Profiteurs les libraires ? Profiteurs les organisateurs d'évènement ? Les bibliothécaires ? Je vous laisse la responsabilité de vos mots. "Les standardistes sont mieux loties que n'importe quel auteur"? Elles apprécieront.
Vous devriez opter pour l'autoédition de vos oeuvres. Je ne doute pas qu'alors le grand public vous plébiscite.
.

Domino

02/12/2022 à 17:21

Quelle prose élégante. Mais rien n’y fait. Où est la masse salariale ? Où est le budget total ? Je peux me tromper bien sûr, mais là je ne vois pas en quoi. Je lis ailleurs, puisque vous cachez le budget total, que celui ci est de trente et un millions - montant terriblement dérisoire, c'est un fait .
Le crédit aux auteurs de 3,5 millions est donc de 11, 3 pour cent, je disais 10 pour simplifier, ce n’est pas loin. Cette infime fraction est monstrueusement injuste.
Vous pouvez m’éclairer plus avant si vous le souhaitez.
D’autre part, je confirme que j’ai travaillé dur début 2022 sans être payée pour le dispositif master class, c’est moi qui suis lésée, et j’ai fait cela suite au ramdam et webinaire du cnl qui nous y a exhortés, ainsi qu'aux voeux d'un lycée. C’est moi qui suis lésée, je le répète.
Ce dispositif master class tel qu’il est actuellement est un honteux esclavage. Je sais compter dix journées de travail et zéro euros. Le compte est exact.
Comment d'autre part, oser proposer deux cents euros pour une semaine ou dix jours de travail à une profession libérale? C’est le prix que prend un plombier pour réparer une fuite simple.
Et la tribune du cnl se réjouit d’un succès. Autant se réjouir de l’afflux aux restaus du cœur. Pourquoi le cnl existe encore s'il ne travaille pas à édifier un nouveau statut des auteurs ? Pourquoi le ministère de la culture existe encore s'il ne travaille à un nouveau statut de auteurs ?

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Pierre Loti, amoureux du Pays Basque

Pierre Loti était un voyageur. Il aimait les lieux atypiques : Tahiti, le Sénégal, le Japon, la Turquie... c'est d'eux qu'il puisait l'inspiration de ses écrits. Parmi ces régions exotiques, le Pays Basque eut une place toute particulière dans son coeur, il tirera de son attachement à cette terre le roman Ramuntcho. Une exposition en cours jusqu'au 1er septembre 2024 au musée Basque et de l'histoire de Bayonne retrace l'amour de l'écrivain pour le patrimoine naturel et culturel de l'Euskal Herria.

20/02/2024, 16:53

ActuaLitté

Antoinette Fouque : une vie féministe

Il y a 10 ans s'éteignait Antoinette Fouque. Figure historique du féminisme au XXe siècle, elle était psychanalyste, essayiste et militante au sein du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). C'est aussi elle qui fonda les Éditions des femmes en 1972, dans le but de promouvoir la littérature et les luttes féminines.

20/02/2024, 13:11

ActuaLitté

Missak Manouchian, la littérature comme pays d'adoption

Missak Manouchian entrera au Panthéon, avec sa femme Mélinée, ce mercredi 21 février. Ouvrier communiste arménien immigré en France, directeur de journal et leader d'un groupe de résistants dont la plupart des membres, Manouchian compris, furent exécutés le 21 février 1944, il était aussi poète et amoureux de littérature. Manouchian sera le premier résistant étranger, et communiste, à recevoir un tel hommage. 

19/02/2024, 17:14

ActuaLitté

"Je me suis demandé jusqu'où pouvait aller le pardon"

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, vous pouvez élire votre roman favori parmi cinq œuvres en lice pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les titres nominés peuvent être lus en ligne et sont également disponibles en version audio. Jean-François Haas, auteur nominé pour son roman La folie du Pélican (Bernard Campiche Éditeur), revient en vidéo sur son parcours et sur son travail d'écriture.

17/02/2024, 14:02

ActuaLitté

Le piège de papier : quand littérature et amitié ne font pas bon ménage

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, les lecteurs sont appelés à voter pour le roman de leur choix parmi une liste de cinq candidats au Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les œuvres nominées sont accessibles pour lecture en ligne à cette adresse, et disponibles également en format audio ici. Retrouvez ci-dessous les présentations en vidéo de Kyra Dupont Troubetzkoy et de son livre Le piège de papier (Éditions Favre).

16/02/2024, 10:42

ActuaLitté

Changement de programme pour le prochain Édouard Louis 

La prochaine sortie d'Édouard Louis était initialement prévue pour le 5 janvier 2024. La publication du texte, qui a pour titre L'Effondrement, avait ensuite été reportée au printemps sur décision de l'auteur. Nous apprenons aujourd'hui que, si l'écrivain fera bien son retour fin avril de cette année, ce sera finalement avec un autre texte : Monique s'évade.

15/02/2024, 17:45

ActuaLitté

Noor : “J'éprouvais le besoin de faire vivre sa mémoire”

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, c'est aux lecteurs de choisir leur œuvre favorite parmi une sélection de cinq romans en compétition pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les livres nominés peuvent être lus en ligne à cette adresse et sont également disponibles en livres audio ici. Étienne Barilier, auteur de Noor (Éditions Phébus), revient en vidéo sur son aventure littéraire pour la ville de Lausanne.

15/02/2024, 11:55

ActuaLitté

Le poète Jean-Michel Maulpoix condamné pour violences conjugales

Le lauréat du Prix Goncourt de la poésie 2022 a été condamné ce 13 février par le tribunal correctionnel de Strasbourg à 18 mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse. Cette dernière, qui était également poursuivie, a été relaxée au motif de la « légitime défense ».

14/02/2024, 16:55

ActuaLitté

Dans Generator, Rinny Gremaud part en quête de ses origines sud-coréennes

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, les amateurs de littérature sont conviés à choisir leur ouvrage favori parmi une sélection de cinq romans candidats au Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Ces œuvres sont accessibles pour lecture à cette adresse (et également disponibles en format audio ici). L'autrice de Generator (Sabine Wespieser éditions), Rinny Gremaud, se présente et présente son projet pour la Ville de Lausanne.

13/02/2024, 16:47

ActuaLitté

Au Québec, Élise Gravel censurée pour son opposition à la guerre à Gaza

De l'autre côté de l'Atlantique, la guerre à Gaza et les débats qui l'accompagnent ont poussé la Bibliothèque publique juive de Montréal à sévir, en rendant uniquement accessible à la demande les livres jeunesse d'Élise Gravel. Les prises de position de l'autrice sur les réseaux sociaux sont mises en cause.

09/02/2024, 15:57

ActuaLitté

Robert Badinter, avocat et amoureux des mots, s'est éteint

Avocat, écrivain et ancien ministre de la Justice, connu notamment pour avoir porté la loi abolissant la peine de mort en France, Robert Badinter est décédé dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre, a informé sa collaboratrice Aude Napoli.

09/02/2024, 14:37

ActuaLitté

Au sein de la Maison des écrivains et de la littérature, un “système totalitaire”

Fin 2023, la Maison des écrivains et de la littérature adresse à des rédactions une lettre ouverte dénonçant une « forfaiture » du ministère de la Culture, accusé de réduire les subventions de la structure. Une réalité éprouvée depuis quelques années déjà, mais plusieurs témoins évoquent aussi des « abus de pouvoir » et la « souffrances des équipes » à l'intérieur de la Mél.

08/02/2024, 09:43

ActuaLitté

Une lauréate pour la résidence d'écriture Francophone Afriques-Haïti 2024

Depuis 2017, la collaboration entre ALCA Nouvelle-Aquitaine, l’Institut des Afriques (IdAf) et la Région Nouvelle-Aquitaine a donné naissance à la résidence d’écriture francophone Afriques-Haïti. Pour son édition 2024, cette initiative est également soutenue par la Maison des Écritures de La Rochelle, la Villa Valmont à Lormont et la Maison des auteurs de Limoges.

07/02/2024, 12:53

ActuaLitté

Georgina Hogarth, témoin privilégié de la vie de Charles Dickens

Le musée Charles Dickens de Londres présente pour la première fois un ensemble de lettres signées Georgina Hogarth, une figure centrale, mais méconnue dans la vie de l'auteur d'Oliver Twist. La belle-sœur de l'auteur, devenue sa gouvernante, a passé près de trois décennies à ses côtés, avant d'assumer le rôle d'exécutrice testamentaire.

07/02/2024, 12:44

ActuaLitté

Mort du romancier, traducteur et poète Patrick Reumaux

Le romancier Patrick Reumaux, également traducteur, poète et mycologue, est décédé le 17 janvier 2024, à l'âge de 82 ans, nous apprend un de ses éditeurs, Sous le Sceau du Tabellion. En tant que traducteur, il a passé les mots de la fratrie Brontë, Sylvia Plath, Llewelyn Powys ou encore Washington Irving.

07/02/2024, 11:25

ActuaLitté

Agressions sexuelles : Gérard Miller accusé par plusieurs femmes

Le psychanalyste et chroniqueur Gérard Miller, auteur de nombreux ouvrages, notamment publiés aux éditions du Seuil ou Desclée de Brouwer, est accusé par plusieurs femmes d'agressions sexuelles. Certaines auraient été commises dans le cadre de séances d'hypnose, mais le principal intéressé dément, reconnaissant uniquement « un rapport inégalitaire » dans des relations « avec des femmes plus jeunes que moi ».

07/02/2024, 10:32

ActuaLitté

Isabelle Aeschlimann : un secret de famille au coeur du Jura suisse

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Entre le 1er janvier et le 29 février 2024, les lecteurs sont invités à élire leur roman préféré parmi les cinq sélectionnés pour le Prix du livre de la Ville de Lausanne. Les romans en lice sont disponibles à la lecture à cette adresse (et en livre audio ici). Isabelle Aeschlimann est l'autrice de Les secrets de nos coeurs silencieux (éditions Les nouveaux auteurs), elle revient sur son aventure littéraire pour la ville de Lausanne.

06/02/2024, 17:15

ActuaLitté

Partage de la valeur : “stupeur et colère” des auteurs devant l'étude du SNE

Le Syndicat national de l'édition n'espérait sans doute pas un tel accueil à son étude consacrée au partage de la valeur du livre, présentée le 1er février dernier. Plusieurs organisations d'auteurs accusent l’organe patronal de manipulation des chiffres, pour dresser un panorama tronqué du secteur. Le Conseil permanent des écrivains renchérit, pointant « les biais grossiers de cette enquête ».

06/02/2024, 15:19

ActuaLitté

De Sex Education à Anaïs Nin, le grand oral de Gillian Anderson

Rendue célèbre par son rôle dans la série X-Files, où elle incarnait l'agent Dana Scully, l'actrice américaine Gillian Anderson s'est fait connaitre d'une nouvelle génération avec Sex Education, diffusée à partir de 2019 sur Netflix. En novembre 2023, elle est restée dans le domaine de la sexualité à l'occasion d'une lecture d'une lettre d'Anaïs Nin, grande maitresse de la littérature érotique.

06/02/2024, 10:45

ActuaLitté

Le Prophète de Gibran Khalil Gibran a célébré ses cent ans

Khalil Gibran (1883-1931), un des plus éminents contributeurs à l'éveil des lettres arabes à la fin du XIXe siècle, a atteint une renommée internationale grâce à son chef-d'œuvre, Le Prophète. Un siècle après sa première publication, le livre continue d’inspirer lecteurs et artistes, tant en Orient qu'en Occident. Par Amel Aït-Hamouda.

05/02/2024, 17:29

ActuaLitté

L'auteur du Prestige, Christopher Priest, n'est plus

L'auteur britannique Christopher Priest est décédé ce 2 février à l'âge de 80 ans, des suites d'un cancer, a révélé sa compagne Nina Allan sur son site. L'écrivain est célébré pour des ouvrages comme Le Monde inverti (trad. Bruno Martin), paru en 1974, qui lui a valu le Prix British Science Fiction pour le meilleur roman la même année, ou Le Prestige (trad. Michelle Charrier), en 1995, adapté au cinéma par Christopher Nolan en 2006.

05/02/2024, 13:13

ActuaLitté

Arrêté en 2019, un auteur sino-australien condamné à mort en Chine

Interpelé en 2019 à l'occasion d'un voyage en Chine, l'écrivain sino-australien Yang Hengjun a été inculpé pour « espionnage » quelques mois plus tard. Auparavant fonctionnaire au sein du ministère chinois des Affaires étrangères, il s'était fait connaitre — défavorablement — des autorités par des écrits critiquant le régime de Xi Jinping. Sa condamnation à mort, avec sursis, a choqué ses proches et l'Australie.

05/02/2024, 10:11

ActuaLitté

Au Japon, le suicide d'une mangaka interroge

Âgée de 50 ans, l'autrice japonaise Hinako Ashihara a été retrouvée morte à son domicile ce lundi 29 janvier. Ritsuko Matsumoto, de son vrai nom, a signé plusieurs séries shōjo, notamment Le Sablier et Piece, publiées en France par Kana.

31/01/2024, 16:23

ActuaLitté

États-Unis : pour sa promo, un auteur réclame des vidéos TikTok “osées”

Devenu un réseau social de premier plan, TikTok, marque chinoise axée sur les courtes vidéos, représente une aubaine pour l'édition, en tant que nouveau canal de promotion. Ce qui ne va pas sans ratés : l'auteur J.D. Barker a fourni un cas d'école, en cette fin de mois de janvier, en proposant de rémunérer des influenceuses pour des vidéos « osées » autour de sa dernière parution.

30/01/2024, 10:33

ActuaLitté

Décernés en Chine, les Prix Hugo ont-ils censuré des auteurs ?

Décernés chaque année par la World Science Fiction Society depuis 1953, les Prix Hugo comptent parmi les récompenses les plus prisées dans le domaine des littératures de l'imaginaire, malgré des polémiques récurrentes sur les sélections et modes d'attribution. La dernière en date est gratinée : organisé en Chine, le raout traditionnel aurait sabré des auteurs et œuvres, par complaisance envers le pouvoir...

26/01/2024, 09:39

ActuaLitté

Émile Ajar : quand une jeune lectrice démasquait Romain Gary

En 1975, Hamil Raja, alias Émile Ajar, romancier Nord Africain connu des services judiciaires pour une histoire d'avortement, remporte le Prix Goncourt pour La Vie devant soi. En réalité, celui qui se cache derrière ce faux écrivain n'est autre que Romain Gary, qui avait demandé à son petit cousin Paul Pavlowitch de faire l'acteur pour l'occasion. Une mystification au cœur d'un téléfilm bientôt diffusé sur France 2.

24/01/2024, 13:48

ActuaLitté

Avec La faiseuse d'étoiles, Melissa da Costa remet 400 000 € à l'UNICEF

À l'occasion de la Journée mondiale de l'éducation, une cérémonie spéciale marque la collaboration entre l'UNICEF France et Le Livre de Poche. Cette année, ils célèbrent le don de 400 000 €, contribution qui résulte de l'engagement de l'écrivaine Mélissa Da Costa. Depuis juin dernier, pour chaque exemplaire acheté du livre La Faiseuse d'étoiles, 2 € sont reversés à l'organisme.

24/01/2024, 08:54

ActuaLitté

“Injustifiable cabale” contre Sylvain Tesson : quel terrorisme intellectuel ?

Tribune contre tribune, le Printemps des poètes n’aura jamais autant passionné les médias. Une chance, à considérer que toute publicité est bonne à prendre. Au cœur de la polémique de 2024, le parrainage de l’événement, confié à Sylvain Tesson, qu’a dénoncé un collectif de 1200 signataires. Et la polémique vire désormais à la défense de la liberté d’expression.

23/01/2024, 10:27

ActuaLitté

Printemps des poètes : défense ou apologie de Sylvain Tesson ?

Quelque 1200 acteurs culturels ont fini par adhérer à la pétition contre Sylvain Tesson, récemment nommé parrain du Printemps des poètes. Ce texte, qu’avait dévoilé ActuaLitté bien avant sa diffusion dans Libération part en guerre contre un représentant de cette « extrême droite littéraire ». Au même titre qu’un Houellebecq ou un Yann Moix. Avec donc les mêmes partisans ?

21/01/2024, 11:02

ActuaLitté

Jeunesse : Céline Bénabès, nouvelle directrice de La Charte

Le lundi 8 janvier dernier, la Charte a accueilli Céline Bénabès en tant que nouvelle directrice. Elle intègre l'équipe existante pour y apporter « son expertise et son dynamisme ».

19/01/2024, 12:12

ActuaLitté

Un nouveau roman de Gabriel García Marquez sort en France au printemps

Nous reverrons « Gabo » en mars 2024 avec Nous nous verrons en août, à paraître aux éditions Grasset (trad. Gabriel Iaculli), le 13 du mois des giboulées. 10 après sa mort, le prix Nobel de littérature va donc continuer à nous émerveiller avec une nouvelle aventure qui promet d'être intense, charnelle et riche en sensations.

18/01/2024, 16:56

ActuaLitté

Du Café de Flore à la Closerie des Lilas

Mardi, 16 janvier 2024. La Closerie des Lilas ferme pour travaux de janvier à mars 2024. La verdure s’ensauvage. Des branches d’arbres gisent sur le sol. Le restaurant ressemble à une gloriette abandonnée dans la jungle. L’établissement centenaire prépare ses habits neufs pour le printemps. Par Mustapha Saha.

18/01/2024, 13:32

ActuaLitté

Gaël Faye à la tête d'une dictée géante

Pour la deuxième année consécutive, une Dictée Géante s'annonce à la Bnf. Le lundi 29 janvier, la salle ovale du site Richelieu se transformera en salle de classe. Cette année, Gaël Faye animera la séance en transmettant sa propre Ôde à l'écriture, suivie d'une lecture de textes.

18/01/2024, 12:53

ActuaLitté

Paul McCartney et BTS, stars des livres de célébrités

QRTY a dévoilé le classement des meilleurs livres de célébrités sortis ces 3 dernières années. Les experts qui ont mené cette étude se sont basés sur les données de Amazon.com et du New York Times pour identifier les 50 titres qui se sont le mieux vendus entre janvier 2021 et décembre 2023. Ils ont ensuite fait une moyenne de leurs notes sur Goodreads et Amazon.com.

18/01/2024, 11:25

ActuaLitté

Conflit israélo-palestinien : Annie Ernaux "en grève contre l'Allemagne"

La prix Nobel Annie Ernaux fait partie des signataires d'une pétition « Strike Germany » (En grève contre l'Allemagne) appelant au boycott des institutions culturelles du pays pour protester contre son soutien indéfectible à Israël.

17/01/2024, 11:49

ActuaLitté

Militante même en prison, Narges Mohammadi persécutée par l'Iran

Condamnée en 2021 et 2022 pour « propagande contre l'État » et « menace pour la sécurité de l'État », la journaliste et autrice Narges Mohammadi avait écopé en 2023 d'une peine supplémentaire. La justice iranienne prolonge encore sa sentence de 15 mois, à nouveau pour « propagande », dans une perspective de représailles contre une militante aussi acharnée que populaire.

17/01/2024, 09:19

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Les deux acteurs de Roméo et Juliette récidivent au tribunal

Olivia Hussey et Leonard Whiting, acteurs vedettes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli, persistent auprès des tribunaux. Tous deux ont de nouveau porté plainte contre le studio Paramount, cette fois autour des éditions DVD et Blu-Ray de la Criterion Collection, parues en février 2023.

20/02/2024, 16:25

ActuaLitté

Ukraine : le lourd tribut payé par la culture en temps de guerre

UkraineUnderAttack - L'UNESCO, organe des Nations Unies centré sur la culture et la science, entre autres, a dressé un bilan économique de la guerre en Ukraine, deux ans après les premières agressions russes. Le coût total des dégâts sur les secteurs de la culture et du tourisme s'élève désormais à près de 3,5 milliards $ et au moins 9 milliards $ seront nécessaires, sur les 10 prochaines années, pour les redresser.

20/02/2024, 10:02

ActuaLitté

La Bibliothèque à remonter le temps, nouvelle collection pour les ados

Les éditions du Cerf lancent en mars une collection à destination des jeunes à partir de 14 ans. « Les plus grands historiens » entendent rendre l'histoire accessible à tous, couvrant des périodes allant de la Préhistoire au monde moderne, incluant l'Antiquité, le Moyen Âge et le siècle des Lumières. Chaque livre résume les connaissances essentielles, présente les dates importantes et explore les théories encore sujettes à discussion, le tout en une dizaine de chapitres enrichis d'illustrations.

19/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Délais de paiement et retours : les librairies “menacées”

Pour protéger les petites et moyennes entreprises, la Commission européenne a avancé en septembre 2023 un projet de règlement encadrant les délais et retards de paiement. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dénonce à présent le Syndicat de la librairie française. Sans exception claire pour le secteur de la librairie, un tiers des commerces français seraient menacés de disparition...

19/02/2024, 11:17

ActuaLitté

Réseaux sociaux, POD, promos : la recette gagnante des éditions 38

Fondées en 2015, les Éditions du 38 ont récemment révélé ses résultats 2023, impressionnants : une croissance du chiffre d'affaires de 39 % et des ventes de 32 % par rapport à 2022. Quelles sont les raisons de ce succès, déjà en germe en 2021 avec une augmentation de 10 % du CA ? Entre autres, en deux mots, les réseaux sociaux.

16/02/2024, 18:10

ActuaLitté

Editis, "en faveur d'une chaîne du livre écoresponsable"

En 2023, Editis a publié son premier bilan global et intégral des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), couvrant les scopes 1, 2 et 3, avec l'appui de SOCOTEC Environnement, chef de file dans le secteur de la durabilité.

16/02/2024, 16:45

ActuaLitté

En Hongrie, une virgule ridiculise l'homophobie d'État

La deuxième plus grande librairie de Hongrie, Lira, avait écopé en juillet 2023 d'une lourde amende, reconnue coupable d'avoir vendu des livres « au contenu LGBT » sans emballages plastiques, et disponibles pour les moins de 18 ans. Elle violait ainsi une loi homophobe adoptée en 2021, qu'elle a contestée à son tour devant la justice. Avec succès...

16/02/2024, 15:33

ActuaLitté

“Le plus beau film jamais réalisé en costumes” a son beau livre

Certains diront que si le théâtre a Shakespeare, le roman Dostoïevski, la poésie Rimbaud ou la philosophie Kant, le cinéma a Stanley Kubrick. Le cinéaste a adapté de nombreux livres durant sa carrière, toujours signés par de grands auteurs. Son film de 1975 est ainsi tiré du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon (trad. Léon de Wailly), paru en 1844. Le réalisateur avait souhaité qu'il soit « le plus beau film jamais réalisé en costumes ».

16/02/2024, 11:29

ActuaLitté

L'Académie française reporte l'élection au fauteuil de VGE

Le mois de février s'annonçait chargé pour l'Académie française, qui devait élire deux nouveaux Immortels. Après le choix du philosophe Christian Jambet pour occuper le fauteuil 6, ce 8 février, l'institution repousse la seconde échéance de février, pour le fauteuil de Valéry Giscard d'Estaing, à une date ultérieure.

16/02/2024, 10:55

ActuaLitté

La Bibliothèque publique juive renonce à la censure d'Élise Gravel

Les prises de position d'Élise Gravel contre la guerre à Gaza, sur les réseaux sociaux, lui avaient valu une mise à l'index au sein de la Bibliothèque publique juive de Montréal, au Québec. Sans mentionner le nom de l'illustratrice, l'institution a diffusé un communiqué indiquant que « l’ensemble des collections [...] demeure accessible ».

16/02/2024, 10:27

ActuaLitté

Un éditeur jeunesse arnaqué : sa banque BRED-ouille

La recrudescence d’arnaques en ligne n’épargne plus personne. La mondialisation, simplifiant le commerce par-delà les frontières, offre toute latitude à l’imagination galopante des cybercriminels. Et comme le dirait la fable, tout escroc vit aux dépens de celui qu’il entourloupe…

15/02/2024, 12:55

ActuaLitté

OpenAI devra répondre d'accusations de violations du copyright

Engagée dans plusieurs procès aux États-Unis, la société OpenAI fait notamment face aux accusations de plusieurs auteurs, en Californie, autour de l'entrainement de son outil d'intelligence artificielle, ChatGPT. La justice examinera ainsi si l'utilisation sans autorisation d'œuvres protégées par le copyright relève de la compétition déloyale.

15/02/2024, 11:32

ActuaLitté

Ramasse-et-va, contre-mêlée... Le glossaire du rugby s'étend

Sur le devant de la scène médiatique avec le Tournoi des Six Nations, qui se déroule encore en février et mars, le rugby sera aussi au rendez-vous des Jeux olympiques français, en 2024. La Commission d'enrichissement de la langue française (CELF) fait le point sur quelques termes, pour éviter l'utilisation des mots anglais...

15/02/2024, 10:10

ActuaLitté

L'Association des lecteurs et usagers de la BnF n'est plus la bienvenue

L'Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF) définitivement persona non grata à la Bibliothèque nationale de France (BnF) ? La première révèle ce début février avoir été « dédomiciliée », du site de Tolbiac par l'institution, « afin d'éviter toute ambiguïté sur les liens existants entre notre établissement et votre association ». C'était l'adresse de l'ALUBnF depuis 2014, sauf qu'en 2022, l'opposition de cette dernière à la restriction des communications décidée par la direction, est allée jusque devant les tribunaux. Alors, vengeance ?

14/02/2024, 18:14

ActuaLitté

Face à l'urgence climatique, faire bonne impression

Dans une mobilisation sans précédent, les membres du World Print & Communication Forum (WPCF), organisation mondiale d'imprimeur, ont déclaré leur engagement à réduire significativement l'empreinte carbone de l'industrie graphique. Face à l'urgence climatique et à la prise de conscience accrue du public concernant les enjeux environnementaux, l'initiative du WPCF pourrait marquer un tournant important pour le secteur de l'imprimerie, consommateur intensif de ressources.

14/02/2024, 13:15

ActuaLitté

Vocabulaire : le terme “wokisme” est à proscrire

La Commission d'enrichissement de la langue française s'attaque à un vocable brûlant, utilisé au quotidien par la sphère médiatique. Une nouvelle liste de termes étrangers, relatifs au domaine de la culture, compte en effet l'expression « woke culture », à laquelle un équivalent français est attribué.

14/02/2024, 09:59

ActuaLitté

JO 2024 : Emmanuel Macron annule le déplacement des bouquinistes

Emmanuel Macron a pris la décision de ne pas procéder au déplacement temporaire des bouquinistes parisiens situés le long des quais de Seine pour la durée des Jeux Olympiques de 2024. Cette annonce a été faite par l'Élysée ce mardi 13 février, relayée par l'AFP.

13/02/2024, 18:44

ActuaLitté

Pardon my French : en Inde, un petit coin de France dans les librairies

L'Institut français en Inde dévoile son opération Pardon my French, destinée à rendre plus accessible la littérature francophone dans les librairies du sous-continent indien. Des ouvrages en français, mais aussi des traductions, seront mis à disposition des lecteurs et lectrices. 

13/02/2024, 15:05

ActuaLitté

Fétichisme olympique et folie des grandeurs  

Paris. Vendredi, 9 février 2024. Pérégrination rituelle sur les quais de Seine. Discussion avec Jean-Pierre Mathias, ancien professeur de philosophie, bouquiniste depuis trente-cinq ans sur le quai Conti. Bouquiniste n'est pas uniquement un métier, un gardien de la tradition médiévale de la boutique permanente dans la rue, c'est une vocation. Par Mustapha Saha.

13/02/2024, 14:48

ActuaLitté

"Le chef d'œuvre inédit" de Takashi Murakami sur l'IA émotionnelle 

Le 3 avril prochain, Pika Graphic publie « le chef d'œuvre inédit » du mangaka Takashi Murakami, Pino, l'IA émotionnelle. Il a été publié dans sa version originale en 2020 dans le magazine Manga Action de Futabasha, puis en un tome relié en 2022, avant d'arriver dans l'hexagone, dans une traduction de Victoria Okada.

13/02/2024, 14:25

ActuaLitté

Le CNL envoie les auteurs en colonies de vacances

Le Centre national du livre (CNL) relance, pour la quatrième année consécutive, son programme de résidences d'auteurs en colonies de vacances et centres de loisirs, une initiative démarrée en juillet 2021 et développée en partenariat avec la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. 

13/02/2024, 12:30

ActuaLitté

Image ou texte, l'IA face à des procès en série

De l'autre côté de l'Atlantique, les procès contre l'intelligence artificielle se multiplient depuis quelques mois déjà. Ou, plutôt, contre les sociétés qui développent des outils basés sur cette technologie. Artistes et auteurs affirment avoir été victimes de vols, pour nourrir les machines...

13/02/2024, 11:09

ActuaLitté

Gaza : 600 écrivains et poètes accusent PEN America

Une coalition de plus de 600 auteurs et poètes, parmi lesquels l'autrice de Bad Féministe Roxane Gay, Alissa Nutting, Marie-Helene Bertino, Kiese Laymon, ou encore Saeed Jones, a co-signé une lettre ouverte particulièrement virulente et polémique dans son expression, à l'adresse de PEN America, partagée le 3 février dernier. Le 7, l'association de défense des écrivains a répondu indirectement par un communiqué, assurant avoir « réalisé un travail considérable sur la guerre en Israël et à Gaza ». 

12/02/2024, 17:22

ActuaLitté

Une bibliothèque municipale, combien ça coûte ?

L'Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL), chargé d'informer gouvernement et Parlement de la réalité des finances des collectivités, s'est penché sur les établissements de lecture publique. Bibliothèques municipales ont été passées au crible, pour dégager des indicateurs relatifs aux dépenses (et un peu aux recettes).

12/02/2024, 12:05

ActuaLitté

Le 12 mars 2024, toute la France lit (pendant un quart d'heure) !

Le Centre national du livre (CNL), en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ainsi que d'autres collaborateurs, convie la population française à la troisième édition du « quart d’heure de lecture » national le 12 mars 2024. 

12/02/2024, 11:23

ActuaLitté

Verso, le nouveau label des littératures de genre du Seuil

Les Éditions du Seuil annoncent le lancement, en mai, de Verso, leur nouveau label grand public dédiée aux différentes formes de littérature de genre. Sous la direction de Glenn Tavennec, Verso entend publier avant l'été quatre œuvres littéraires, chacune représentant un genre distinct, accompagné de campagnes de promotion numérique et marketing conséquentes. 

12/02/2024, 10:31

ActuaLitté

Les Espagnols lisent plus, mais manquent de temps

La Fédération des éditeurs d'Espagne (Federación de Gremios de Editores de España, FGEE) a dévoilé son baromètre annuel des habitudes de lecture et d'achat de livres des Espagnols. Elle se félicite d'une hausse considérable, de 5 points, du taux de personnes qui ouvrent un livre sur un moment de temps libre, pour atteindre 64,1 % de la population.

12/02/2024, 10:10

ActuaLitté

Librairie : trente ans plus tard, La soupe aux livres ferme

Trente ans après son inauguration, la librairie La soupe aux livres, installée dans un ancien restaurant, se voit contrainte de clore son dernier chapitre ce samedi 10 février. La raison : une liquidation judiciaire et l'absence de repreneurs. C'est la fin d'une institution culturelle à Montauban, dans le Tarn-et-Garonne.

09/02/2024, 17:43

ActuaLitté

Un spécialiste de l'islam entre à l'Académie française

En juin 2023, l'Académie française avait reporté l'élection pour le siège numéro 6, anciennement occupé par l'historien et critique Marc Fumaroli, initialement prévue pour le 22 de ce mois. Ce 8 février, les membres de l'Académie ont finalement touvé le remplaçant de celui qui nous a quittés le 24 juin 2020 : le philosophe Christian Jambet, connu pour ses travaux autour de l'islam chiite et des civilisations arabes et persanes.

09/02/2024, 13:04

ActuaLitté

Rejoindre l'avenir : la coopérative OPlibris s'ouvre aux acteurs du livre

Parmi les chantiers que la Fédération des éditeurs indépendants a déployés, le plus concret est sans nul doute OPlibris. Cet outil de gestion, développé en open source, intègre les spécificités du métier. Articulé autour d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif, il est ouvert à tous les acteurs de l’industrie. Et plus encore : la SCIC ouvre les adhésions.

09/02/2024, 12:00

ActuaLitté

Archives “empruntées” : Joe Biden échappe au procès

Comme Donald Trump avant lui, l'actuel président des États-Unis Joe Biden a quitté son poste de vice-président de Barack Obama, entre 2009 et 2017, en emportant quelques souvenirs. Des archives secrètes, normalement destinées à l'administration américaine : le procureur spécial Robert Hur a toutefois décidé de ne pas poursuivre Biden, candidat à sa réélection en novembre prochain.

09/02/2024, 11:44

ActuaLitté

Livre de Poche : Audrey Petit succède à Béatrice Duval comme directrice générale

Audrey Petit, actuellement Directrice éditoriale au Livre de Poche, est désignée pour reprendre le rôle de Directrice Générale, suite à l'annonce de Béatrice Duval de son départ à la retraite. Occupant ce poste depuis 2019, cette dernière quittera ses fonctions au sein de l'éditeur le 31 mars 2024, date à laquelle Audrey Petit assumera pleinement ses nouvelles responsabilités.

09/02/2024, 11:21

ActuaLitté

Dans les bibliothèques allemandes, l'extrême droite pullule

Il aura fallu le dévoilement d'un plan massif de déportation de citoyens allemands jugés « indésirables », mis au point par l'AfD (Alternative für Deutschland), des entrepreneurs et des néonazis, pour que la population se réveille. D’énormes manifestations ont dénoncé l'idéologie haineuse de l'extrême droite, qui s'est déjà frayée un chemin jusqu'aux bibliothèques publiques du pays. 

09/02/2024, 11:10

ActuaLitté

Le dernier livre de Philippe Sollers, le couteau de Salman Rushdie

L'écrivain, essayiste et éditeur français, figure première du monde littéraire et de Gallimard des dernières décennies, Philippe Sollers, s'en est allé le 5 mai dernier. Après un ouvrage hommage à l'auteur de Paradis, « le dernier livre de Philippe Sollers, écrit jusqu’au bout d’une main claire », présente son ancien auteur, Yannick Haenel. Un ouvrage au titre programmatique, La Deuxième Vie. 

08/02/2024, 14:49

ActuaLitté

En faire voir de toutes les couleurs aux collections patrimoniales

Initié en 2016 par la bibliothèque de l'Académie de médecine de New York, le festival #ColorOurCollections est une célébration annuelle du coloriage et du patrimoine qui se déroule sur les réseaux sociaux. Pendant cet événement, des bibliothèques, musées, archives et autres entités culturelles à travers le globe proposent des images issues de leurs fonds, à coloriser.

08/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Métadonnées : une plainte contre le catalogue pirate Anna's Archive

Présenté comme un site miroir pour les catalogues pirates des plateformes Sci-Hub, LibGen ou encore Z-Lib, Anna's Archive cherche à garantir l'accès à leurs ressources, malgré les actions en justice. OCLC, organisation à but non lucratif qui gère le catalogue bibliographique commun WorldCat, a porté plainte contre Anna's Archive pour vol de métadonnées.

08/02/2024, 12:40