#Insolite

Cauchemar d'éditeur : une coquille dans la rentrée littéraire 

La rentrée littéraire d'automne constitue un moment crucial pour l'édition française, et particulièrement en 2022, où les ventes ont été plus timides. La maison Albin Michel porte 8 romans français pour l'occasion, dont L'inconduite, quatrième roman d'Emma Becker, présenté comme une œuvre d'autofiction. Le premier tirage, annoncé à 40.000 exemplaires auprès de Livres Hebdo – Albin Michel nous dit 25.000 –, comporte une malheureuse erreur humaine, devenue erreur d'impression à grande échelle... sur la couverture du livre.

Le 18/08/2022 à 17:37 par Antoine Oury

65 Réactions | 8909 Partages

Publié le :

18/08/2022 à 17:37

Antoine Oury

65

Commentaires

8909

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Certaines erreurs d'impression ont fait la valeur d'exemplaires devenus rarissimes. Que l'on pense par exemple à la Bible des pécheurs, remontant à 1631, qui, par une maladresse technique, invite ses lecteurs à « commettre l'adultère ». Ou encore au premier tirage très limité de Harry Potter and the Philosopher's Stone, publié en 1997 par Bloomsbury : une faute de frappe sur la quatrième de couverture, doublée d'une erreur dans les pages du livre, permettent aux collectionneurs d'identifier ce précieux ouvrage, estimé à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Dans le cas de L'inconduite, nouveau roman d'Emma Becker, les éditions Albin Michel se seraient bien passées de cette caractéristique légèrement problématique. La jaquette autour du livre paru ce 17 août présente en effet une erreur très visible : « lorsqu'il sont là, qu'ils me regardent », cite en effet l'extrait imprimé en rouge sous le titre du texte. Difficile de faire plus voyant... et plus gênant.

« Si quelqu'un est responsable, c'est moi », commence d'emblée Anna Pavlowitch, qui dirige les éditions Albin Michel aux côtés de Gilles Haeri. « C'est l'histoire de la lettre volée, plus c'est gros, moins on décèle la faute », se désole l'éditrice, évoquant un mauvais fichier envoyé, une « erreur humaine » qu'il a fallu réparer, plutôt qu'attribuer à tel ou tel coupable.

« Nous nous en sommes rendu compte au début du mois d'août, et avons immédiatement pris les mesures nécessaires pour corriger cette faute. » Les 25.000 exemplaires fraichement imprimés portaient tous l'erreur sur la jaquette, mais, fort heureusement, le texte de l'ouvrage restait correct. Le matériel de promotion, toutefois, comme les affiches, reproduisait l'erreur, et l'ensemble a donc été revu. Sur le web, les images du livre sont vierges de toute faute.

La maison d'édition se mobilise alors pour rectifier le tir. « Nous avons donc pu rejaquetter une partie des ouvrages en interne, notamment les livres destinés aux salons littéraires. Certaines jaquettes ne seront sans doute pas remplacées, car les libraires n'ont pas forcément le temps de s'en charger en pleine rentrée, mais très peu d'exemplaires porteront encore cette erreur », assure Anna Pavlowitch.

De fait, les services de presse et autres exemplaires envoyés aux libraires, lecteurs et lectrices en avant-première font apparaitre la coquille sur leur jaquette.

Un moindre mal, donc, qui ne doit pas occulter la qualité du texte d'Emma Becker, souligne encore et encore Anna Pavlowitch. « L'inconduite est un livre magnifique, qui aborde des questions et des thèmes chers à l'autrice, comme la sexualité ou la maternité. Il faut absolument le découvrir. »

La maison, qui travaille pour la première fois sur un texte de Becker (elle a publié ses précédents livres chez Denoël et Flammarion), a prévenu cette dernière dès la découverte de l'erreur, avant de faire le nécessaire pour la réparer. « J'ai tout de suite pensé à Emma », confie Anna Pavlowitch. « Un ouvrage comme celui-ci, c'est trois ans de travail. »  Qu'une erreur ne saurait réduire à néant, assurément.

NDLR 19/08 - 10h30 : une première version de cet article indiquait un tirage de 25.000 exemplaires, mais Albin Michel avait communiqué le chiffre de 40.000 à Livres Hebdo, donnée diffusée dans un article du 26 juillet dernier. 

Par ailleurs, ActuaLitté a pu constater des mises en place de l'ouvrage comportant l'erreur, dans plusieurs librairies.

Et certains se font déjà une joie d'avoir obtenu leur exemplaire collector...

Photographies : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

65 Commentaires

 

NAUWELAERS

18/08/2022 à 21:08

Et mille bravos pour la grosse bourde dans le titre de «Kérozène» au lieu de «Kérosène» de ma compatriote Adeline Dieudonné, qui est réédité dans la Collection Proche sans que personne ne juge utile de corriger le titre déjà erroné lors de la première publication...
Un âne ne bute pas deux fois sur la même pierre ?
Pas toujours vrai, donc.
Enfin, lire plutôt Emma Becker -et il y a eu ce très bel entretien de cette autrice passionnante en août 2020 avec Nicolas Gary, pour le podcast Les mots en boîte (souvenirs, souvenirs) !
Becker qui comme par hasard et sans surprise, est «oubliée» par certains médias qui dictent les tendances lourdes (et parfois un poil lourdingues).
Merci à ActuaLitté de la soutenir et chapeau à l'honnêteté de l'éditrice.
CHRISTIAN NAUWELAERS

AG42

19/08/2022 à 10:18

Dans ce cas précis, il ne s'agit pas d'une faute mais d'un choix de titre délibéré. Pas de panique donc !

NAUWELAERS

19/08/2022 à 10:34

Oui, bien sûr, un choix délibéré, bien sûr...!
La graphie normale de ce mot si connu est absolument inadmissible et donc il faut la changer et sans l'ombre de la moindre explication.
Tout le monde en déduit que c'est un «choix délibéré».
Carpe, je te baptise lapin.
Bof...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

AG42

19/08/2022 à 11:56

Il faut se détendre et lire le livre ! Ou bien allez donc casser les pieds de Georges Pérec pour son honteux Les Revenentes !

NAUWELAERS

20/08/2022 à 15:32

Perec indisponible à jamais...
«Les Revenentes», sans comparaison: vous vous trompez et lourdement !
C'est volontaire et expliqué clairement, autour de la voyelle «e» !
Rien de «honteux» du tout...
N'importe quel amateur de Perec -non Pérec mais ici, je pinaille - sait cela.
Comparaison n'est pas raison.
Pour Dieudonné, c'est la seconde erreur -involontaire (contrairement à Perec) et répétée - qui est en cause mais je me répète.
Que d'ardeur de votre part, sinon !
Seriez-vous partie prenante, qui que vous soyez, vous cachant derrière cette espèce de sigle ?
Et aucune réponse sur le fond, comme prévu.
Vous bottez en touche comme toujours dans ces cas-là.
En vous armant d'une comparaison totalement fausse...
Eh non, ce n'est pas pertinent: au contraire.
Restons-en là et passons maintenant à d'autres choses.
Nous arrivons au bout de l'impasse de la Mauvaise Foi, désolé Monsieur ou Madame le sigle.
J'espère malgré tout que des services de correction un peu performants (même scandaleusement précarisés, comme moult fois dénoncé par ce site utile), cela existe encore dans le monde de l'édition.
Loin de la basse idéologie de facilité et de médiocrité: «L'auteur écrit comme il veut»...
Alors plus d'écrivains ou tout le monde l'est.
Bonne continuation tout de même.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Philippe Hérisson

19/08/2022 à 21:04

Vous pensez *vraiment* qu'il s'agit d'une erreur plutôt qu'un choix ? Qu'une écrivaine n'a pas le droit d'orthographier un titre comme elle l'entend ? Quel conservatisme pathologique, et quelle tristesse.

NAUWELAERS

20/08/2022 à 12:54

Ben oui, flinguons l'orthographe et tout ira mieux.
Une erreur est toujours un choix, surtout lorsqu'absolument aucune explication ne vient étayer ce «choix».
Tout est résolu.
La solution miracle...
Tiens l'éditrice d'Albin Michel, quel conservatisme, elle qui, grande pro, rectifie honnêtement une erreur assumée qui affectait le livre d'une auteure ou autrice vraiment passionnante !
Quant à ma propre bourde sur ce fil de discussions (oubliant Verne au profit de Zola, pure distraction et non ignorance mais c'est une faute et de taille, mea culpa), eh bien j'assume, avec mon conservatisme rance.
Le «Kérozène» est une réédition et on dit qu'un âne ne bute pas deux fois sur la même pierre...
Mais d'autre part, la mauvaise foi est monolithique et indestructible.
Enfin croyez ce que vous voulez...
Une éditrice n'est pas l'autre, comme une autrice n'est pas l'autre.
Pour moi, le choix s'impose de lui-même.
Vous voyez, je choisis moi aussi !
Salutations.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aradigme

19/08/2022 à 08:28

Errare humanum est...

NAUWELAERS

19/08/2022 à 10:47

Perseverare diabolicum, Aradigme !
Deuxième édition avec cette faute dans le titre (une évidence niée mais une éditrice n'est pas l'autre..) et je parie que vous avez mal lu mon post avant d'y réagir impulsivement.
Bon d'accord, cela n'a aucune importance, on comprend !
Oui, on s'en fout.
D'accord avec vous, bien sûr, bien sûr.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Blaise

19/08/2022 à 08:41

Un argument supplémentaire en faveur de la défiance nécessaire à l'endroit de la surcharge de production, dite littéraire, des rentrées prétendument du même nom ...

NAUWELAERS

19/08/2022 à 10:42

Oui cher Michel Blaise.
D'accord avec votre post qui manifeste une simple évidence.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

24/08/2022 à 21:07

Je vous avais approuvé mais vous vous croyez obligé d'envoyer un post désagréable et stupide !
Tant pis pour votre crédibilité...
Malaise, Blaise.
J'attends vos passionnantes réactions.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Tlaciar

19/08/2022 à 09:56

Il y a plein de "petites" erreurs de ce genre...

Ma préférée est "20 000 lieues sous les mers" d'Emile Zola...

Découverte par la conducteur de machine au moment du lancement de l'impression des couvertures...
;)

NAUWELAERS

19/08/2022 à 10:32

Mais ce titre de Zola est correct !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Dirhavel le Conteur

19/08/2022 à 18:38

Euh... sérieusement ?

Jean

19/08/2022 à 18:49

Je crois, mon cher Christian, que le karma vient de vous mordre gentiment les fesses, et de vous prouver qu'on peut être éduqué et écrire des énormités, parce que 20.000 lieues par Zola, vous avouerez que ça dépasse Kérozène avec un z. Et pourtant, vous savez très bien que 20.000 lieues n'est pas par Zola, mais vous l'avez écrit sous nos yeux ébahis. Une petite leçon à en tirer, peut-être...

NAUWELAERS

20/08/2022 à 12:43

Le COMBLE...cher Jean !
Enfant, j'ai lu ce classique de Jules Verne (et pas Zola, évidemment)...
Stupidement, je me suis concentré sur l'orthographe (correcte) du titre...
Non sur cette erreur XXL !
Le nez dans le guidon, me suis pris la botte de foin dans le premier virage !
MERCI et étonné de ne pas faire l'objet d'une avalanche de sarcasmes de la part de nombreuses personnes...
Je vous suis très reconnaissant de votre commentaire.
Bien entendu je veillerai à être plus attentif les prochaines fois !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Tlaciar

22/08/2022 à 12:22

Comme quoi...

;)))))

Eric Dubois

19/08/2022 à 13:55

C'est de Jules Verne, voyons !

NAUWELAERS

20/08/2022 à 12:44

Même réponse qu'à Jean et merci à vous aussi !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Blaise

19/08/2022 à 12:48

Si l'on élargit la discussion à l'auteur à l'expression, et l'orientation dans le choix du titre, que penser du dernier roman de Despentes "Cher Connard" qui défie la parité ? La subversion et le wokisme à géométrie variable, chère c....

Dirhavel le Conteur

19/08/2022 à 18:36

L'exergue s'adresse à une personne précise, qui se trouve être un homme. Aimeriez-vous recevoir une lettre commençant par "Cher.e Michel.le" ? Il y a beaucoup à dire sur la parité, la langue inclusive, la féminisation... mais de là à transformer une personne bien définie en entité neutre, il y a un gouffre !

Michel Blaise

20/08/2022 à 01:49

Je ne saisis pas le sens de votre réponse, sauf à préciser que. "chère" est incorrect en exergue et que mon post se voulait aussi peu respectable de l'auteur -sans féminisation, vous l'avez remarquez-, que celui-ci me semble, à ce titre, le mériter.

Dirhavel le Conteur

25/08/2022 à 13:17

En fait, Michel, j'ai compris que vous reprochiez à Virginie Despentes de traiter les hommes de connards en oubliant l'autre moitié de l'humanité dans l'apostrophe. Le sens de ma réponse est de rappeler qu'il ne s'agit pas d'un essai sur une supposée connerie masculine, mais d'une fiction, dans laquelle les deux mots du titre constituent le début d'une réponse qui se veut cinglante, de la part d'une unique femme, à un commentaire agressif et mesquin (puisqu'il attaque l'âge et le physique) issu d'un homme bien précis. La parité n'a donc rien à voir là-dedans. J'imagine que vous avez cru le contraire, mais en fait l'autrice ne s'adressait pas aux hommes en général, et donc pas à vous. Après tout, qui ne se laisse jamais aller à recourir aux noms d'oiseaux quand il se fait stupidement agresser sur son âge ou son physique ? Voilà, j'espère que je me suis mieux fait comprendre.

Michel Blaise

25/08/2022 à 14:45

C'est pas vraiment ça ...
La première imposture, celle d’une rebelle de carnaval, qui signe toutes les cases de la notabilité : ancienne jurée du prix Femina, du prix Goncourt, lauréate du prix Renaudot, auteur représentée par le plus puissant agent du milieu artistique, romancière adaptée par Canal +, réalisatrice de films calamiteux mais soutenus par la commission d’avance sur recettes du CNC dont elle devint membre par la suite, etc....


La rebelle est en vérité une rentière qui mange sa soupe à toutes les meilleures tables.

La deuxième imposture est l’arnaque intellectuelle de l’islamo-gauchisme dont l’une des obsessions idéologiques et ses propos que lui inspirèrent les frères Kouachi après l’attentat contre la rédaction de Charlie : « Et j’ai été aussi les gars qui entrent avec leurs armes. Ceux qui venaient de s’acheter une kalachnikov au marché noir et avaient décidé, à leur façon, la seule qui leur soit accessible, de mourir debout plutôt que vivre à genoux. J’ai aimé aussi ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de viser au visage. (…) Je les ai aimés dans leur maladresse – quand je les ai vus armes à la main semer la terreur en hurlant "on a vengé le Prophète" et ne pas trouver le ton juste pour le dire. »

Quelle définition conviendrait mieux, que ce précédent passage ?

Michel Blaise

25/08/2022 à 14:51

*Quelle définition conviendrait mieux à l'apologie du terrorisme

NAUWELAERS

25/08/2022 à 17:33

Ce jeudi, Michel Blaise, critique de Despentes par l'excellentissime Étienne de Montety dans «Le Figaro littéraire», qu'il dirige.
Un grand homme de lettres.
Et pas d'«extrême doite», n'en déplaise aux imbéciles.
Il appartient au parti que j'aime; celui de l'extrême intelligence et du grand talent !
J'aime profondément ce grand monsieur...
Arrêtons les querelles idiotes qui ne sont pas de mon fait, au départ.
C'est à lire.
Comme tout ce qu'il écrit !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

25/08/2022 à 18:03

Oui Michel Blaise, loin de ces piques idiotes (merci), ce que vous écrivez se tient.
Simplement elle semble valoir un peu mieux que ça tout de même...
Je précise que je n'en suis pas fan.
Les critiques de gens de talent et intelligents comme Martin-Chauffier («Paris Match») et l'inégalable De Montety («Le Figaro») me semblent remettre les compteurs à zéro.
En gros, il est évident que Despentes est surestimée mais il faut se pencher tout de même avec honnêteté sur son cas (littéraire).
C'est ce que je pense...
Bonne continuation.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

20/08/2022 à 14:22

Cher Michel Blaise,
Despentes définit ainsi le triste héros de son nouvel opus.
C'est sa liberté de le faire...
Ce n'est pas un pamphlet totalement anti-hommes.
Il s'agit d'un «connard» précis, ainsi défini par une des deux protagonistes féminines.
Et selon les critiques, à la fin, une certaine relation d'amitié s'installe...
Un peu d'humanisme et pas seulement du radicalisme virulent, cela fait plaisir.
Mais personnellement, je préfère de loin...Emma Becker !
Et Françoise Sagan et la grande Colette...
Cordialement.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Eric Dubois

19/08/2022 à 13:54

Une ou plusieurs coquilles font d'un livre, un livre rare, donc un livre qui peut valoir cher en bibliophilie.

NAUWELAERS

20/08/2022 à 14:12

Oui monsieur Dubois, mais pas du tout le cas pour celui d'Adeline Dieudonné puisque la coquille (ou «choix»...!) figure sur -et dans - tous les exemplaires de la première et seconde (et dernière) édition !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Servranckx guy

20/08/2022 à 11:45

C'est fréquent, mais étonnant de la part d'une telle maison.
Personnellement, lors de l'édition de mon premier bouquin, " Night mère " un premier lot avait été tiré d'un mauvais BAT. Plusieurs exemplaires ont donc circulé avant la rectification !
Relecture, relecture, relecture...
Et " tolérance ".

NAUWELAERS

20/08/2022 à 13:20

Non à une soi-disant «tolérance» qui n'est que pâle médiocrité, monsieur Servranckx.
Oui au goût de la finition même également sur la forme -le fond étant essentiel -, à la passion de la belle ouvrage comme on disait naguère.
À ce qui est bien chiadé, comme on dit aujourd'hui: comme vous préférez, en toute tolérance (celle-ci légitime), en vous laissant votre choix de l'expression qui vous agrée le plus.
Mon choix d'expression, je le garde pour moi.
On a le droit d'être fier ou fière d'un beau travail accompli le plus possible dans les règles de l'art.
Que l'on soit écrivain ou auteur ou autrice, et éditeur ou éditrice.
Tout le monde a le droit de se tromper y compris l'auteur de ce post, dans ce même fil de discussions.
Mais une erreur doit être rectifiée et non soi-disant justifiée par de ridicules rotations autour du pot.
C'est de la malhonnêteté intellectuelle sauf si un choix est vraiment justifié.
Expliquez-moi en quoi le «s» de «kérosène» est à proscrire...!
Sans l'ombre d'une explication.
On doit gober tout ?
«Errare humanum est
Perseverare diabolicum»
Une bourde doit être rectifiée dans une seconde parution, surtout par des gens du milieu de l'édition: on est pro ou pas, tout de même.
Je regrette.
Ce soi-disant «choix» prétendu après la découverte du mot mal orthographié en pleine couverture, c'est presque un test pour voir jusqu'où peut aller la crédulité ambiante.
Et le triomphe d'une certaine médiocrité qui rime avec «facilité».
Cela vous séduit, eh bien libre à vous.
BRAVO à l'éditrice d'Albin Michel, qui a attiré en outre quelqu'un de très remarquable dans son giron (Emma Becker).
Je critiquerai toujours la mauvaise foi et la médiocrité.
Mais je témoignerai toujours de mes dilections, satisfactions et admirations.
Et qu'on arrête de vouloir marier le progressisme (?) et le nivellement par le bas.
Arrêtons de penser au pas de l'oie, de grâce...
Cet incident est symptomatique, je trouve, d'une confrontation de mentalités.
Lisons Emma Becker, et pour le fond autant voire plus que pour la forme: que ce soit bien clair (et évident) !
Pour terminer sur une note très enthousiaste, ce qui est mieux.
CHRISTIAN NAUWELAERS

CAROLOMARC

22/08/2022 à 08:05

Adversaire acharné d'Albin Michel? Peut-être concurrent ? Quelle diatribe !! Et comme tout ce qui est excessif, dérisoire. Amoureux du travail bien fait, tu parles!

NAUWELAERS

22/08/2022 à 11:24

CAROLOMARC,
On désigne celui ou celle à qui on s'adresse !
C'est à moi ou autrui que vous écrivez ?
Votre post est incompréhensible !
Soutien total à l'honnêteté et au professionnalisme d'Albin Michel (vous savez lire ?) et à la grande autrice Emma Becker que j'ai découverte grâce à une chronique de Nicolas Gary et ce podcast hélas disparu: Les mots en boîte.
Une de passions de ma vie est le perfectionnisme et le travail bien fait.
Que ceux que cela dérange soient dérangés, ce n'est pas de mon ressort.
Que l'on ne me croie pas, aucune importance vu que ce n'est pas «on» qui compte mais «elles et eux»: nous nous connaissons et leur avis fait foi.
Le vôtre, je m'en moque complètement.
Une prochaine fois, svp, répondez clairement à quelqu'un de précis: votre post ne ressemble à rien en l'état, désolé.
Sans rancune.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Loupiac

21/08/2022 à 12:18

Et si on s'en foutait un peu en fait ? J'aurais même pas fait attention...

NAUWELAERS

21/08/2022 à 18:21

Oui Loupiac, indispensable d'envoyer ce post si utile, c'est vrai.
Grâce à vous, on sait que vous vous en foutez, ce qui était nécessaire.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Garnier

22/08/2022 à 09:29

Toutes mes condoléances au Bandeau du livre de Emma Becker.

Lucien

22/08/2022 à 11:14

Passons sur cette coquille. Ce qui me choque c'est le style lourd et empêtré du texte reproduit sur la jaquette. Il ne me donne absolument pas envie de lire le livre !

NAUWELAERS

22/08/2022 à 12:19

Lucien,
Donc vous faites allusion au livre de Becker.
Vous savez, chacun a droit à son opinion...
Là où vous voyez du lourd ou de l'empêtré, moi je vois du littéraire pur.
Cela peut ne pas plaire et vous avez tout à fait le droit de ne pas apprécier.
Pour moi, elle a un style, une personnalité.
L'écriture non littéraire est plus facile et n'a de vraie valeur durable que par la force du fond.
Comme avec un Simenon, pas un styliste mais un fabuleux raconteur d'histoires et fin analyste de l'âme humaine.
Mais que de livres vains et sans intérêt, qui sont interchangeables et ne font que courir après l'air du temps.
Des livres-colporteurs...
Des livres jetables.
Des livres-kleenex.
Des livres putassiers.
Je préfère les oeuvres aux produits.
Et Becker à Dieudonné (même sans cette histoire de faute).
CHRISTIAN NAUWELAERS

Roland de La villemarqué

22/08/2022 à 17:37

Indignez-vous !

Subtropiko

24/08/2022 à 00:07

UNE coquille, un cauchemar ? Que dire du roman "Le voyant d'Etampes", qui a reçu le prix de Flore ?! Le livre est certes drôle et documenté. Mais le correcteur, lui, doit être malvoyant, car le texte est criblé de fautes - à ce stade, ce ne sont plus des coquilles : "Il s'esclaffa et je souriai faiblement"... "Je m'endormai vers quatre ou cinq heures du matin..." et le pompon, à plusieurs reprises : Robert Willow (le poète dont le narrateur écrit la biographie) était "métisse" !

NAUWELAERS

24/08/2022 à 09:35

Il ne s'agit que de la couverture avec «une» coquille !
Avec erreur répétée dans la réédition...et n'ai pas lu ce livre.
Ne sais s'il y en a d'autres dans ce roman !
Non d'autres incuries ne justifient pas celle-là.
Et honte à cet auteur ou surtout à l'édition...«Le Voyant d'Étampes».
Ce que vous écrivez est lamentable.
Piteux.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Subtropiko

24/08/2022 à 10:42

Je suis bien d'accord, une incurie ne justifie pas les autres. Il est simplement étonnant qu'un livre primé et largement commenté souffre d'autant de négligences. Je n'en ai pas vu mention dans les critiques. Seul un libraire m'a raconté que sa cliente lui avait rapporté le roman en s'indignant du nombre d'erreurs qu'il contenait, et qu'elle avait pointées. Plein d'humour, ledit libraire lui a répondu : "Madame, vous avez pris votre plaisir deux fois : une fois en lisant, une fois en corrigeant, vous devriez payer double prix !"

Il paraît que l'avant-dernier (?) opus de Nicolas Sarkozy est également bourré de coquilles, et que cela s'arrange un peu dans le suivant... mais je n'ai lu ni l'un ni l'autre, je le tiens d'une lectrice. Or lui aussi, je crois, s'est très bien vendu.

Des fautes, nous en faisons tous... c'est réparable, à condition de s'en donner les moyens. Donc, courage aux éditeurs qui affrontent le cauchemar de la coquille... ils (re)découvriront peut-être un jour les vertus des correcteurs ! (je n'en suis pas).

Amitiés matinales.

NAUWELAERS

24/08/2022 à 13:44

Bonjour Subtropiko,
Je ne comprends pas cette indulgence (? ) ou totale négligence (?) des critiques, même si on peut apprécier fort le fond de ce roman constellé de fautes «Le Voyant d'Étampes»...
Qui ne les a pas vues, ces erreurs !
Oui, je suis vaguement au courant d'un certain manque de rigueur pour les textes de Sarkozy...et aussi de Zemmour !
Pourtant un si grand champion de tout ce qui est français,à commencer par notre langue.
Zemmour dont la soi-disant «autoédition» l'an passé, après son départ controversé d'Albin Michel, n'était qu'une plaisanterie de mauvais goût.
Comme dénoncé ce mercredi 24 août dans «Le débat de midi» sur France Inter, consacré aux concentrations dans l'édition et dont je recommande vivement l'écoute !
Mais je digresse...
La correction est un métier honteusement sinistré et souvent, ce site ActuaLitté a eu le grand mérite de faire écho à cette situation indigne.
Qui ne semble pas s'arranger du tout...
Avec une mentalité bas de gamme du type: «Pas d'erreurs possibles car l'écrivain a absolument tous les droits !», on finira par enterrer ce métier et le souci de la qualité.
Je pense à une certaine phrase d'Humphrey Bogart sur les professionnels et...(!).
Le fond, l'argument est essentiel.
Le style est bienvenu mais pas toujours indispensable: Simenon était un prodigieux raconteur d'histoires et un spécialiste de l'endoscopie de l'âme humaine.
Exactement à l'opposé du manichéisme et de la binarité imbéciles trop souvent présentes aujourd'hui., dans l'espace public
Plus on refuse la binarité des sexes, plus on pratique à l'inverse celle des idées...qui en est la maladie mortelle justement !
Contradiction totale.
J'aime la vraie et belle et grande littérature.
Les oeuvres et non les produits marchant au pas de l'oie.
Je ne dénonce personne nommément mais on m'aura compris...peut-être !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aurélie

28/08/2022 à 10:09

Les éditeurs ne corrigent rien. Lisez simplement n'importe quel livre chez Pocket, ils sont tous bourrés de fautes et de coquilles. Ex Complot de Nicolas Beuglet. J'ai trouvé ce livre par hasard dans une boîte à livres. Un chapitre comporte un personnage qui s'appelle Wahlberg. À tous les paragraphe, l'orthographe change : Whalberg, Whahlberg. Ça saute aux yeux et personne n'a corrigé.
Et que dire de ce livre de Jérôme Garcin
https://www.babelio.com/livres/Garcin-Nos-dimanches-soirs/787812
qui présente "Le Masque et la Plume"...

Gabrielle

24/08/2022 à 16:02

J'ai lu «Un siècle chinois» de Jean Tuan (C.L.C. Éditions). C'est un texte passionnant. Il fait découvrir l'évolution de la Chine à travers le parcours du père de l'auteur. Chinois arrivé en France en 1929, il exercera le métier de pédicure soignant des vedettes comme Claude François, Jeanne Moreau, Janine Charrat et autres patrons de grandes entreprises. En 1967, les deux feront un exceptionnel séjour à Pékin bouleversé par la Révolution culturelle. Ensuite l'auteur sera témoin des incroyables changements que la Chine connaîtra de 1980 à 2010. Un témoignage sans parti-pris ni caricatures. Marie Holzman, sinologue respectée, a préfacé le récit.

Lucie

24/08/2022 à 16:16

https://www.letemps.ch/culture/une-erreur-debusquee-dernier-joel-dicker. Se tromper dans le nom du meurtrier et quand même diffuser 300 000 exemplaires avec l'erreur ! Mais bon , nous ne plaindrons pas ceux qui perdent leur argent et leur temps avec cet écrivaillon...

Michel Blaise

24/08/2022 à 16:32

Mais que fait, ou plutôt que dit, NAUWELAERS ? il ergote, ratiocine, tergiverse ! ?...

NAUWELAERS

24/08/2022 à 21:03

Il écrit ce qu'il pense, Nauwelaers.
Moi c'est moi, vous c'est vous.
Et je déteste les gens qui ergotent et tournent autour du pot, justement !
J'aime la qualité et non la médiocrité et la malhonnêteté intellectuelle.
C"était le sujet de mes posts à ce sujet.
Si vous ne savez pas lire, bonjour chez vous.
Si mes posts ne vous plaisent pas, n'y peux rien.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Blaise

24/08/2022 à 23:18

Je ne suis pas très passionnant, en toute hypothèse, mes avis n'ont pas l'objectif de la passion ni du dessein de me "regarder écrire". J'avoue me délecter du fauteuil d'orchestre depuis lequel je vous lis,

NAUWELAERS

25/08/2022 à 10:02

Très bien, votre ségrégation imaginaire entre commentateurs.
Super post qui apporte beaucoup.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

25/08/2022 à 11:33

Un «fauteuil d'orchestre» qui ne vous empêche pas d'intervenir souvent mais pas comme ces autres qui sont impliqués dans ce qu'ils écrivent.
Contrairement au Grand Sage ou père noble que vous êtes, si détaché et adepte du point de vue de Sirius ?
Et oui, il faut écrire comme on parle.
Sinon «on se regarde écrire», quel snobisme !
ActuaLitté est un site littéraire ?
Non, ce serait si prétentieux !
Il faut plutôt vous suivre, vous.
Vous qui me faites penser à ces alcooliques qui nient l'être car ne buvant qu'un verre à la fois !
Enfin vos posts sont là, impavides et lisibles par quiconque.
Vous pouvez être un grand comique involontaire.
Bien à vous.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Blaise

25/08/2022 à 11:52

Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Courteline)

NAUWELAERS

25/08/2022 à 11:59

Et certains réunissent en un seul individu ces deux caractéristiques.
Sans être capable de s'en rendre compte.
(Longueline)

Sancyman

25/08/2022 à 11:44

Il me semble que l'on ecrit : Nous nous en sommes rendus compte. Je me trompe ?

NAUWELAERS

25/08/2022 à 11:57

Oui vous vous trompez, Sancyman...
«Rendu compte» est une expression figée invariable.
«Elles s'en sont rendues compte»: non.
«Elles s'en sont rendu compte», oui...
Ou alors comme on veut selon la liberté de l'écrivain !
Au choix...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Dirhavel le Conteur

25/08/2022 à 13:01

Puisque tu poses la question, Sancyman, je me permets de répondre. Oui, il faut écrire "rendu" et non "rendus". Le piège est que l'auxiliaire être nous incite à accorder systématiquement le participe passé. mais c'est un piège !

En fait, quand un verbe qui se construit avec l'auxiliaire avoir devient pronominal, il passe à l'auxiliaire être, MAIS les règles d'accord restent les mêmes. Ici : "rendre" devient "se rendre", "nous avons rendu compte" devient "nous nous sommes rendu compte".

Une fois ce méchant piège adroitement évité, on accorde correctement en posant les questions qui permettent de distinguer les COD des COI : "Nous avons rendu..." :
- quoi ? compte (COD)
- à qui ? à nous (COI)
Le COD est après le verbe, donc on n'accorde pas.

Par contre : "Ils se sont rendus à Paris" (ils ont rendu qui ? eux-mêmes, COD, où ça ? à Paris, CC de lieu).

Pour le fun, mon double exemple préféré (décode en suivant mon cours, jeune padawan) :
- Elles se sont envoyé des fleurs ;
- Elles se sont envoyées en l'air.

Voilà ! Un peu long, certes, mais savoir quoi, c'est bien, savoir pourquoi, c'est mieux, non ?

NAUWELAERS

25/08/2022 à 23:18

Ce sont les explications complètes et impeccables !
Comme c'est long à retenir, j'ai écrit qu'il s'agit d'une expression figée.
C'est un verbe pronominal mais qui se rapporte à «compte» et non au pronom «se».
-Elles se sont rendu compte.
-Face à l'armée en marche, elles se sont rendues (donc: elles-mêmes !) à l'ennemi.
Cela est logique.
Deux Belges auteurs d'une pièce flinguant l'orthographe (et produite en France par mon compatriote Alex Vizorek, exportateur de médiocrité) ont décidé que c'est beaucoup trop compliqué, discriminant etc.
Donc ils militent pour l'invariabilité du participe passé avec »avoir».
Et lamentablement, ce nivellement par le bas issu de Belgique est adoubé dans certaines sphères académiques: je veux dire que Hoedt et Piron, les deux zozos en question, collaborent avec le bien-pensant Robert.
Retour au Larousse de mon enfance en espérant qu'il ne marchera pas au pas de l'oie (un animal pas réputé pour son intelligence).
Bien à vous.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aurélie

28/08/2022 à 10:14

C'est un verbe transitif indirect, rendre compte à qn, donc on n'accorde pas le participe passé.

NAUWELAERS

28/08/2022 à 19:41

Pas «rendre compte à quelqu'un» !
Faux !
Elles se sont rendu compte, tout court.
Rendu quoi ?
Rendu compte donc pas d'accord puisque lié à «compte».
Elles se sont rendues à l'ennemi: elles se sont rendues elles-mêmes à l'ennemi donc accord.
Ne compliquez pas les choses avec des erreurs incompréhensibles, merci !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

29/08/2022 à 00:29

Non: intransitif !
Se rendre compte.
Pas la même chose que «rendre compte à quelqu'un».
CHRISTIAN NAUWELAERS

Thomas

31/08/2022 à 20:02

Cette section de commentaires est un désastre gérontologique sans équivalent

NAUWELAERS

01/09/2022 à 10:09

Eh bien Thomas, allez vite twitter et ne vous attardez plus sur ce site: ne soyez pas maso !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Dirhavel le Conteur

01/09/2022 à 14:54

Oui, Thomas ? Pourrais-tu préciser, s'il te plaît ?

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Karine Pansa prend la tête de l'Union internationale des éditeurs

Bodour Al Qasimi a ouvert sa dernière assemblée générale de l'Union internationale des éditeurs en tant que présidente de l'organisation. Elle laisse en effet sa place, comme le veulent les statuts de l'organisation, à sa vice-présidente, Karine Pansa (Girassol Brasil Edições, Brésil).

30/09/2022, 15:10

ActuaLitté

Quand Donald Trump insultait copieusement Angela Merkel

Confidence Man, c’est 607 pages dédiés à l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, par la journaliste du New York Times Maggie Haberman. On y découvre la description des rapports du milliardaire avec ses collaborateurs, ses assistants, les membres du Congrès ou encore les grands dirigeants mondiaux. Se révèle un personnage erratique, entre séduction, cruauté et amateurisme, n’hésitant pas à être véritablement grossier...

30/09/2022, 11:37

ActuaLitté

Victor Hugo, parmi les figures de l'Histoire que les Français préfèrent

Si l’on évoque en riant sous cape le « Roman national », la question de l’Histoire, que malmènent révisionnistes et fake news semble cruciale. Comprendre le présent, et anticiper l’avenir, à la lumière du passé, certes : mais quelle relation les Français entretiennent-ils à l’égard du temps d’avant ?

29/09/2022, 12:36

ActuaLitté

Tom Hanks sort son premier roman en 2023  

Le double oscarisé, Tom Hanks, n’est plus seulement l’un des plus importants acteurs américains des dernières décennies, c’est également un auteur. En effet, en mai prochain, sortira chez Penguin Random House (PHR), le nouveau livre du comédien, après la publication d’un premier recueil de nouvelles en 2017, Question de caractère (trad. Charles Recoursé), paru en France au Seuil. En connaisseur, il racontera cette fois-ci les turpitudes d’une super-production hollywoodienne, inspirée d’une bande dessinée autour d’un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout un programme.

29/09/2022, 12:26

ActuaLitté

Le Grand Alain publie son ultime Rey

Le Dictionnaire historique de la langue française, à paraître le 20 octobre aux éditions Le Robert représente l'aboutissement d'une vie. Les éditions Le Robert « sont émues et honorées de publier l’édition ultime du chef-d’œuvre d’Alain Rey », sur laquelle il a travaillé pendant les cinq dernières années de sa vie.

28/09/2022, 11:26

ActuaLitté

Le groupe Elidia lance sa collection de poche, Litos

Le groupe Elidia, qui possède des maisons d’édition comme Le Rocher, Desclée de Brouwer (DDB), Artège, Plein Vent, ou plus récemment Nouvelle Cité, lance sa collection de poche, Litos. Elle s’appuiera sur les plus grands succès des éditions du Rocher et de DDB dans tous les genres, « de quoi satisfaire le plus grand nombre ». Le programme de septembre-novembre de cette année a par ailleurs été dévoilé, de Benjamin Castaldi à Jiddu Krishnamurti...

28/09/2022, 11:14

ActuaLitté

Benoît Sillard, président du Conseil de surveillance chez Lefebvre Sarrut

Le groupe Lefebvre Sarrut, leader européen de l’édition juridique, fiscale et réglementaire, annonce la nomination de Benoît Sillard en qualité de président du Conseil de surveillance. Il succède à Vincent Barbier. Dans ses nouvelles fonctions, Benoît Sillard souhaite guider le groupe familial vers une accélération de son développement, fort de la qualité de ses services et de sa solidité financière.

27/09/2022, 11:48

ActuaLitté

Octobre : un mois pour les littératures de l'Imaginaire 

Ce 19 septembre, 35 maisons d’édition, poche et grand format, s’étaient donné rendez-vous. Toutes ont le regard tourné vers octobre — qui, comme on le sait, « tiendra sa revanche ». Et après tout, pourquoi pas demander à Cabrel d’en devenir le parrain ? « Certainement appuyés sur des bancs/ Il y aura quelques hommes qui se souviennent », voilà qui débuterait fantastiquement un récit de science-fiction. Car octobre, depuis 6 ans maintenant, c’est le mois des littératures de l’Imaginaire.

23/09/2022, 12:07

ActuaLitté

Le féminisme en librairie, du podcast à la revue

« “Encore une nouvelle revue ? !” s’étonneront certain·e·s. Mais puisque Rome ne s’est pas faite en un jour et que la révolution sociale et féministe non plus, nous avons décidé, nous aussi, de tailler quelques briques. » Libraires du Comptoir des Mots, Marie et Agathe ont dévoilé le premier numéro de Un Texte à soi, tout à la fois manifeste et tribune. Un trimestriel aux grandes intentions.

23/09/2022, 11:22

ActuaLitté

Publie.net, la fin d'une aventure éditoriale

Voilà près d’un an, Publie.net opérait une mue, évoquant leur « métamorphose ». La disparition de son président, Philippe Aigrain, en juillet 2021, aura aggravé, outre la situation financière, celle « délétère des éditeurs indépendants en cette période précaire ». Mais la bascule prévue ne s’opérera pas.

22/09/2022, 10:01

ActuaLitté

Glénat : entre crise du papier et explosion du manga

60 % de croissance de chiffre d’affaires – 108 millions €, contre 67,5 millions en 2020 : la maison Glénat se porte à merveille. Son résultat net augmente même de 150 %, à 24,2 millions €. Pour la nouvelle présidente du directoire, Marion Corveler-Glénat, maintenant aux commandes, 2022 ne manque cependant pas de défis.

21/09/2022, 10:25

ActuaLitté

Shoot the Book ! de retour à Los Angeles, en personne

L'événement Shoot the Book !, initiative de l'édition française pour multiplier les adaptations d'œuvres littéraires sur les écrans, prend place à Los Angeles le 28 septembre prochain. 15 œuvres seront présentées aux producteurs, afin de susciter leur intérêt.

19/09/2022, 11:03

ActuaLitté

Réédition du premier livre de Proust source d'un duel au pistolet

En 1896, Marcel Proust publiait un recueil de poèmes en prose, accompagnés de nouvelles, chez l’éditeurs Calmann-Levy. À l’occasion du centenaire de sa disparition, la maison réédite cet ouvrage « trop souvent oublié, sous sa forme originelle, accompagné des illustrations de Madeleine Lemaire ». Les Plaisirs et les jours, traversé par l’esprit du temps et la mélancolie fin de siècle, sortira ce 9 novembre.

18/09/2022, 14:45

ActuaLitté

Haruki Murakami par ses t-shirts : T

Les éditions Belfond annoncent la parution du prochain livre du romancier japonais Haruki Murakami, simplement intitulé T. On connaissait la passion du romancier pour les Beatles, le jazz, la course à pied, les chats, en voici une nouvelle : les t-shirts. Sans se définir comme « un collectionneur passionné », il reconnait volontiers en posséder beaucoup. Qui le racontent.

15/09/2022, 14:27

ActuaLitté

Pour inaugurer la maison d'édition, 10 auteurs dévoilent leur “crime parfait”

Le poison, distant, discret ; le couteau, personnel, voire intime ; le char d’assaut, un chouia bruyant, peut-être. L’apprenti meurtrier dispose d’une vaste panoplie pour accomplir son forfait. Or, l’outil n’est rien sans mobile – en ce cas, la gratuité du geste nécessite une splendeur d’exécution. Puis, vient l’alibi – cette gousse d’ail qui repousse non les vampires, mais les enquêteurs. Et puis une victime, bien entendu. 

15/09/2022, 11:32

ActuaLitté

Editis : le livre coécrit par Guillaume Meurice, “suspendu” ou censuré ?

Attendu le 29 septembre prochain, Le fin mot de l'Histoire en 200 expressions décapantes – coécrit par Guillaume Meurice et Nathalie Gendrot (Le Robert) –, n'est toujours pas sorti des presses. Son impression a été suspendue par le groupe Editis, qui pointe plusieurs expressions de l'humoriste susceptibles d'entraîner des poursuites judiciaires. L'une d'entre elles porte sur Vincent Bolloré, propriétaire et vendeur du groupe éditorial...

14/09/2022, 17:39

ActuaLitté

La "Nouvelle Nouvelle Nouvelle" Revue Française (NRF)

Toute grande maison d’édition qui se doit propose sa revue, que ce soit Grasset et la Règle du jeu, les éditions de Minuit et Critique ou encore la récente Année Zéro, dirigée par Yann Moix et publiée par Bouquins. Prestige, tradition, premiers pas des futurs auteurs qui comptent, mais pour la rentabilité, il faudra repasser… La plus célèbre, lancée par Gaston Gallimard en 1908, La Nouvelle Revue française (NRF), respire toujours, mais change du tout au tout : Une nouvelle directrice, Maud Simonnot, deux numéros par an pour remplacer un rythme bimensuel, et un nouvel accent mis sur les thèmes de société.

14/09/2022, 15:04

ActuaLitté

Le crime parfait : Cours magistral, par Michaël Fenris

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Michael Fenris s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

14/09/2022, 09:37

ActuaLitté

Le crime parfait : Dans les veines de la ville par Ghislain Gilberti

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Ghislain Gilberti s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

13/09/2022, 13:53

ActuaLitté

Hitler : entre propagande et haine

Son nom seul est associé à l’infamie et au génocide le plus brutal que XXe siècle ait connu : la figure d’Hitler impliquera certainement pour des années encore que se multiplient les parutions pour expliquer, raconter et témoigner. La propagande nazie n’ayant, hélas, pas disparu avec le dictateur allemand, deux parutions prochaines apportent un éclairage supplémentaire.

12/09/2022, 15:29

ActuaLitté

Le crime parfait : LDB par Jean-Noël Levavasseur

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jean-Noël Levavasseur s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

12/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Langages de vérité, le prochain essai de Salman Rushdie

Dans ce recueil d'essais, articles et autres discours rédigés sur une période de dix-sept ans, Salman Rushdie se fait historien, conteur, ami et critique de ses auteurs favoris, mais aussi guide pour écrivain en herbe. Ainsi navigue-t-il entre origine des contes et de la littérature, cours magistral d'écriture, anecdotes sur l'évolution d'une oeuvre à travers les âges ou sur les liens entre tel et tel auteur, et analyse de ses propres romans.

10/09/2022, 10:56

ActuaLitté

Gilles Marchand : un Soldat désaccordé parti en tour du monde

Publié ce 19 août, le roman de Gilles Marchand, Le Soldat désaccordé, devient un véritable phénomène et suscite l’intérêt, par-delà les frontières. Son éditeur, David Meulemans, indique à ActuaLitté que plusieurs cessions de droits étrangers ont déjà eu lieu. Et l’ouvrage n’était pas encore paru que Le Livre de poche en avait acquis les droits. Le soldat peut bien avancer, fleur au fusil…

10/09/2022, 09:09

ActuaLitté

Le crime parfait : J'avoue tout... par Guillaume Cherel

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Guillaume Chérel s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

10/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Le crime parfait : Des chats par Jeremy Bouquin

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jeremy Bouquin s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

09/09/2022, 08:35

ActuaLitté

Aborder l'Imaginaire par ses Rivages...

Le mois d’octobre sera celui des littératures de l’Imaginaire — et de grands changements par ailleurs —, et les éditions Rivages y prendront part. L’éditeur annonce la création de Rivages/Imaginaire, avec des romans de science-fiction et de fantastique « venus d’horizons divers ». Et certainement, explorant des mondes tout aussi variés…

08/09/2022, 12:55

ActuaLitté

3 anciennes du groupe Libella fondent les éditions Fugue

Au printemps 2020, Eva Dolowski, Gaëlle Belot et Sophie Bogaert quittaient le groupe d'édition Libella, où elles avaient dirigé les collections « Qui Vive », « Les Auteurs de ma vie » et « Musique ». Aujourd'hui, elles annoncent la naissance des éditions Fugue, qui publieront leur premier titre le 6 octobre prochain.

07/09/2022, 11:23

ActuaLitté

Le crime parfait : Ladron par d'Amos Frappa

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Amos Frappa s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

07/09/2022, 08:29

ActuaLitté

Le crime parfait : Con de Schtroumpfs par Jean-Luc Bizien

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Jean-Luc Bizien s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

06/09/2022, 08:37

ActuaLitté

Le manga Elden Ring simultraduit en français par Mana Books

Sorti en février dernier, précédé par une intense campagne de communication citant notamment George R.R. Martin comme collaborateur de luxe, le jeu vidéo Elden Ring a rapidement séduit des millions de joueurs, dans le monde entier. Le succès se décline à présent en manga, avec une simultraduction assurée en France par Mana Books.

05/09/2022, 17:23

ActuaLitté

Paulette Éditrice à la recherche d'“écritures lesbiennes”

Paulette éditrice lance, Goudous, où êtes-vous ?, un appel aux « écritures lesbiennes », afin de créer un ouvrage collectif. Celui-ci intégrera sa collection Grattaculs, dédiée aux écrits LGBTQIA+. Les propositions peuvent être transmises jusqu’au 30 novembre 2022.

05/09/2022, 17:23

ActuaLitté

Le crime parfait : Le crime parfait ? par Stanislas Petrosky

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Stanislas Petrosky s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

05/09/2022, 09:56

ActuaLitté

Heat 2 : le roman de Michael Mann prévu en France pour mars 2023

Publié ce 8 août chez HarperCollins, Heat 2 comptait parmi les thrillers très, très attendus : ce roman signé Michael Mann – réalisateur du film Heat sorti en 1995 – avec le concours de Meg Gardiner démarre déjà très fort outre-Atlantique. L’enthousiasme dans la presse ne se dément pas — « ni plus ni moins que de la dynamite », assure l’Associated Press — et sa traduction en France sera particulièrement soignée.

03/09/2022, 11:22

ActuaLitté

Avec Helvetiq, les États-Unis liront bientôt des livres suisses

Les éditions Helvetiq commencent un nouveau chapitre de leur développement, en lançant leur marque éditoriale en Amérique du Nord. À compter de ce mois de septembre 2022, elles publieront 10 à 15 livres par an aux États-Unis et au Canada anglophone. Elles ont signé un contrat de distribution et de diffusion avec Consortium, un acteur majeur de la branche basé à Minneapolis, Minnesota. Le travail d'édition, de production et de promotion sera effectué depuis la Suisse.

02/09/2022, 11:48

ActuaLitté

Le crime parfait : Ricochet selon Eric Dupuis

#LeCrimeParfait – ActuaLitté a mis au défi la toute jeune maison d’édition AFITT : puisque la mort est sa raison de vivre, nous avons demandé à 10 de leurs auteurs de nous raconter Le crime parfait. Voici donc dix textes inédits, révélant l’identité de cette structure – spécialisée dans les ouvrages de formation pour thanatopracteurs – et une grande histoire d’amour. Éric Dupuis s’est prêté au jeu et nous propose ici son scénario original.

02/09/2022, 11:45

ActuaLitté

Yuval Noah Harari raconte les super-pouvoirs de l'humanité, en livre illustré

Albin Michel jeunesse publiera le 5 octobre une nouvelle œuvre de Yuval Noah Harari, en version illustrée : Nous, les Imdomptables. Un documentaire jeunesse, ou l’Histoire de l’Humanité à lire comme un roman, raconté par l’auteur du best-seller Sapiens.

01/09/2022, 15:11

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Chapitre.com intègre le groupe Furet du Nord - Decitre

Sans trop de surprise au terme de l’audience qui s’était déroulée le 19 septembre dernier, le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre), a obtenu le rachat de Chapitre.com. Placé en redressement judiciaire mi-juillet, le site de e-commerce (ainsi que l’entrepôt associé à Lamnay, dans la Sarthe) rejoindra le groupe basé à Lille. 

01/10/2022, 11:00

ActuaLitté

Russie : un poète battu et violé suite à la lecture d'un texte anti-guerre

En Russie, la répression à l’encontre des discours antiguerre se poursuit. Ce mercredi, le tribunal du district de Tverskoy à Moscou a prononcé l’incarcération provisoire de trois jeunes poètes pour une durée de deux mois. Ces derniers ont été arrêtés suite à leur participation au rassemblement des lectures du poète Maïakovski du 25 septembre dernier.

30/09/2022, 14:37

ActuaLitté

Antitrust : les plaintes contre Amazon et les éditeurs classées sans suite

Amazon et les cinq plus importants groupes d'édition américains faisaient l'objet de deux plaintes pour distorsion de concurrence, accusés d'avoir conclu des accords aboutissant à un contrôle des prix des livres imprimés comme numériques. Les deux plaintes ont été classées sans suite par un juge fédéral, ce 29 septembre. 

30/09/2022, 11:33

ActuaLitté

Zimbabwe : l'autrice Tsitsi Dangarembga jugée coupable d'“incitation à la violence”

L'autrice Tsitsi Dangarembga et sa coaccusée Julie Barnes ont été reconnues coupables d'« incitation à la violence » pour leur participation à une manifestation pacifique en juillet 2020, au Zimbabwe. Les deux femmes ont été condamnées à 6 mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 70.000 $ zimbabwéens, soit 200 € environ. 

30/09/2022, 10:31

ActuaLitté

Mexique : la Foire du livre de Monterrey s'invite sur TikTok

La foire internationale du livre de Monterrey (FILMTY) au Mexique aura lieu du 8 au 16 octobre prochain à Cintermex. Elle sera la première au monde à faire le lien entre la littérature et le réseau social TikTok. La manifestation mêlera ainsi évènement physique et numérique.

29/09/2022, 12:33

ActuaLitté

Alessandro Baricco revient sur scène après la maladie

Alessandro Baricco est revenu sur scène début septembre, après une période d’absence due à une leucémie. La scène, qui l’a chaleureusement accueilli, était celle de Mantoue, la ville où se tient en septembre le Festivaletteratura, l’un des plus grands festivals littéraires d’Italie. Ce fut également l’occasion d’une conférence de l’écrivain sur Beppe Fenoglio, auteur dont on célèbre cette année le centenaire de la naissance. 

29/09/2022, 11:40

ActuaLitté

Inflation et bibliothèques : les établissements britanniques s'engagent

Au Royaume-Uni, les plus vulnérables pourront trouver refuge dans les bibliothèques du pays cet hiver. Les établissements s’unissent afin de faire face à l'inflation et à la hausse du coût de la vie qui touche actuellement le pays. Afin d’alléger les pressions financières, les amendes en cas de retour tardif seront également supprimées dans certaines structures d’Angleterre et du Pays de Galles.

29/09/2022, 11:02

ActuaLitté

Michel Pinçon, sociologue et critique de la grande bourgeoisie

Le sociologue Michel Pinçon, ancien directeur de recherche au CNRS, est décédé à l’âge de 80 ans des suites de la maladie d’Alzheimer. En duo avec son épouse, Monique Pinçon-Charlot, ils ont écrit « vingt-sept livres à quatre mains » sur la haute bourgeoisie et les inégalités sociales. 

28/09/2022, 17:22

ActuaLitté

Festivals, accessibilité, diffusion : le Livre dans le budget 2023

Le ministère de la Culture bénéficie en 2023 d'un budget en hausse, arrêté à 4,2 milliards € dans le projet de loi de finances pour 2023, en hausse de 271 millions € par rapport à celui de l'année précédente. Dans la foulée de l'année consacrée à la lecture, grande cause nationale, le ministère annonce plusieurs postes de dépense liés au livre.

28/09/2022, 16:11

ActuaLitté

Meghan se voyait déjà en haut de l'affiche, façon Beyoncé

On ne sait plus rien, et l’édition en perd son latin : Harry a-t-il ou non insisté auprès de son éditeur pour que ses Mémoires sortent en 2022 ? Des sources affirment que non. D’autres assurent que la première version du livre était un peu trop « à l’eau de rose » et qu’il fut demandé une révision. Ô incertitudes… « Quousque tandem abutere, Harry, patientia nostra ? », se serait écrié Cicéron…

28/09/2022, 14:31

ActuaLitté

Une librairie, comme un livre tombé du ciel au bord d'un lac

Le cabinet MUDA Architects a signé une réalisation d’exception, pour la librairie Citic Bookstore, près du lac Xinglong (province du Sichuan, centre-ouest de la Chine). Dans la ville de Chengdu, cette librairie offre un regard inédit, symbolisant, par son toit, un livre renversé. Le tout avec des fenêtres qui plongent pour partie sous l’étendue d’eau…

28/09/2022, 14:28

ActuaLitté

James Patterson donne 5,3 millions de dollars : “On m'a appris à rendre”

L'écrivain américain James Patterson, considéré comme l'auteur le plus riche du monde depuis plusieurs années, a réalisé plusieurs donations, pour atteindre un total de 5,3 millions $, environ 5,5 millions €. Il a notamment donné 2 millions $ à l'organisation non gouvernementale PEN America, qui œuvre pour la liberté d'expression des auteurs aux États-Unis et dans le monde.

28/09/2022, 12:50

ActuaLitté

Lire et Faire Lire : transmettre et s'engager en devenant bénévole

Solidarité intergénérationnelle et programme national d’ouverture à la lecture, Lire et faire lire fait la jonction, depuis 1999, entre entre les bénévoles passionnés de lecture et les enfants qui la découvrent. Pour ce faire, l’association créée par l’écrivain Alexandre Jardin en appelle à l’engagement, que ce soit de nouvelles structures accueillantes ou de bénévoles prêts à offrir de leur temps à l'épanouissement des plus jeunes.

28/09/2022, 12:18

ActuaLitté

Livrest.fr, portail pour professionnels du livre de la Région Grand Est

Fondé en 2022, le réseau Livr’Est réunit trois structures du livre : Interbibly, CIL (Confédération interprofessionnelle et du livre) et Libraires de l'Est (LiLE). Et depuis quelques jours, ces derniers disposent d’une plateforme réunissant de multiples informations pour accompagner les acteurs de l’industrie.

28/09/2022, 10:28

ActuaLitté

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est mort

Le scénariste et dessinateur belge, Vincent Deporter, est décédé à l’âge de 63 ans, annonce sa maison d'édition, Bamboo. Il a fait ses débuts dans Le Journal de Spirou, en publiant notamment les gags de Crazy Planet. 

27/09/2022, 17:19

ActuaLitté

Hilary Mantel laisse derrière elle un roman historique inachevé

Décédée ce 23 septembre, la romancière britannique s’en est allée à 70 ans, après un accident vasculaire cérébral. Mais les lecteurs endeuillés retiendront un hoquet de chagrin, en apprenant qu’elle laisse un roman historique inachevé. Un projet qui découle de son intention, réaffirmée en 2021, de revenir à ce genre.

27/09/2022, 16:09

ActuaLitté

Same Sky Books, éditeur thaïlandais, reçoit le Prix Voltaire 2022

L'Union internationale des éditeurs (UIE, International Publishers Association) a décerné son Prix Voltaire 2022 à la maison d'édition thaïlandaise Fah Deaw Kan, ou Same Sky Books. Cette récompense salue l'engagement d'un professionnel de l'édition ou d'une structure pour la défense de la liberté d'expression, souvent au péril de sa vie.

27/09/2022, 15:33

ActuaLitté

AkooBooks : renaissance de la plateforme ghanéenne

La plateforme de livre audio AkooBooks est le premier éditeur et service de streaming du Ghana pour les audiobooks d’auteurs noirs et/ou africains ainsi que d’autres contenus parlés. Elle fera son grand retour le 20 octobre prochain.

27/09/2022, 13:08

ActuaLitté

2022, record d'affluence au Parc Astérix : “Caesarem legato alacrem eorum”

2,632 millions de visiteurs, venus à la rencontre des irréductibles Gaulois, voilà de quoi flanquer les pétoches à ce Jules de César himself. Le Parc dédié à l’univers d’Uderzo et Goscinny a fait salle comble en 2022, alors même que l’année n’est pas écoulée.

27/09/2022, 12:16

ActuaLitté

Z-Library : tentative de bloquer un site pirate, le cas décolle

Le 25 août dernier, le tribunal judiciaire de Paris ordonnait le blocage du site Z-Library en France par les fournisseurs d’accès à internet. Malgré le ciblage de 209 noms de domaines pour éviter les sites miroirs, la bibliothèque pirate reste accessible par bien des moyens.

27/09/2022, 12:16

ActuaLitté

L’École de Traduction Littéraire recrute sa nouvelle promotion

L’École de Traduction Littéraire lance son nouvel appel à candidature pour l’année 2023. Née d’un partenariat entre Asfored – Edinovo et le CNL, elle fêtera ses dix années d’existence en octobre, au festival VO/VF de Gif-sur-Yvette. 

27/09/2022, 11:38

ActuaLitté

Censure de livres : Obama appelle à défendre le “coeur de la démocratie américaine”

BookBanUSA — Les États-Unis traversent une période de censure sans précédent, depuis plus d'un an, qui déferle sur les bibliothèques publiques et scolaires. Elle vise particulièrement les ouvrages écrits par des personnes racisées ou relevant de la communauté LGBTQIA+. L'ancien président Barack Obama a invité les Américains à défendre un droit de lire qui est au « cœur » de la démocratie, selon lui.

27/09/2022, 11:10

ActuaLitté

Suisse : boycott des diffuseurs français “jusqu'à nouvel avis”

Faire revenir les diffuseurs à la raison, voilà le mot d’ordre de l’association faîtière LivreSuisse. Comprendre : il faut que la tabelle — ou surmajoration des prix de vente appliquée aux livres en Suisse — diminue significativement. Olivier Babel, le directeur général, s’en explique auprès de ActuaLitté.

27/09/2022, 09:46

ActuaLitté

Culture : un budget “de résilience et d'action”, qui n'oublie pas la lecture

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, a présenté le budget du ministère de la Culture pour l'année 2023, qui atteint 4,2 milliards €, en hausse de 6,9 % par rapport à l'année précédente. Elle a surtout esquissé les priorités de l'année à venir, mais aussi des prochaines du quinquennat.

26/09/2022, 15:46

ActuaLitté

#CancelCulture : Georgia Meloni et la censure “des chefs d’œuvres littéraires”

En mai 2021, elle publiait Je suis Giorgia. Mes racines, mes idées. Désormais Georgia Meloni a remporté les élections législatives italiennes. Et le Bel Paese effectue dès lors un virage radical côté extrême droite : le mouvement Fratelli d’Italia est le premier du pays, avec 26 % des votes – et une abstention avoisinant les 35 %.

26/09/2022, 15:12

ActuaLitté

Résidences d’auteurs à l’Ecole, le CNL ouvre l’appel à candidatures

Le Centre national du Livre, en lien avec le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse, relance en cette rentrée 2022 le dispositif de résidences d’auteurs en milieu scolaire. 

26/09/2022, 15:10

ActuaLitté

Rowling menacée de mort : l'enquête est abandonnée 

Au lendemain de l’agression contre Salman Rushdie, frappé de plusieurs coups de couteau, l’indignation était à son comble. Et les messages de soutien jaillissaient de partout. Rowling, qui comptait parmi ces derniers, avait reçu en réponse des menaces de mort…

26/09/2022, 12:24

ActuaLitté

Après 50 ans, une nouvelle traduction anglaise des Fiancés de Manzoni

I Promessi Sposi (Les Fiancés) d'Alessandro Manzoni est un grand classique de la littérature italienne, enseigné à l’école, mais encore assez peu connu de l’autre côté de l’océan. La nouvelle traduction de ce texte – originellement publié en 1827 –, est sortie aux États-Unis ce 13 septembre. Fruit de 10 ans de travail, on doit cette version à l’italianiste Michael Moore, traducteur de Calvino, Moravia et Primo Levi, mais aussi d’Erri de Luca et Sandro Veronesi. 

26/09/2022, 11:50

ActuaLitté

Le Grand Est recherche sa direction des affaires culturelles

Le poste de directrice régionale des affaires culturelles de la région Grand Est, occupé par Christelle Creff, sera vacant à compter du 1er octobre 2022, annonce le ministère de la Culture. Un avis de vacance se trouve donc diffusé, avec un appel aux candidats et candidates intéressés.

26/09/2022, 09:56

ActuaLitté

Ebook : Amazon coupe le robinet des remboursements abusifs

Grande victoire pour les auteurs : Amazon a décidé de réviser ses conditions de retours pour ce qui touche aux livres numériques. L’Authors Guild et la Society of Authors, les syndicats américain et britannique, obtiennent gain de cause, après un long bras de fer.

26/09/2022, 09:41

ActuaLitté

Recommerce : les produits d'occasion ont séduit 71 % des Français

Le marché de l’occasion représenterait en France près de 7 milliards € et ce que l’on nomme désormais recommerce séduit évidemment les vendeurs en ligne. Soucieux de développeur leurs offres, ils entendent capter l’attention d’une nouvelle clientèle.

24/09/2022, 11:05

ActuaLitté

Une bibliothèque clandestine pour femmes défie les talibans

Les étagères s’emplissent d’ouvrages, dans ce sous-sol de Kaboul, loin de l’animation des rues et de l’oppression des armes. Privées de scolarisation en vertu des lois du régime taliban, ces femmes – elles sont des centaines – se retrouvent ici. Pour apprendre, lire et échapper aux interdits qu’a posés le gouvernement voilà près d’un an. 

24/09/2022, 10:26

ActuaLitté

Des livres plus chers sur internet : une faveur pour les libraires ?

Il fallait s’en douter, la décision de l’Arcep d’imposer un tarif unique aux frais de port n’emportait déjà pas l’adhésion dans ses premiers temps. En validant le montant de 3 €, l’Autorité entretient la division, peinant à rassurer les uns, améliorant les finances d’Amazon selon les autres. Et au milieu, bon nombre continuent de se gratter la tempe, perplexes…

24/09/2022, 09:11

ActuaLitté

Décès d'Hilary Mantel : les Tudor endeuillés 

Romancière britannique rompue aux ouvrages historiques, Dame Hilary Mantel est décédé ce 22 septembre à 70 ans. Deux fois lauréate du prestigieux Booker Prize, fait rare pour une autrice outre-Manche, elle est saluée par son éditeur HarperCollins, qui a annoncé la triste nouvelle.

23/09/2022, 17:07

ActuaLitté

Au Royaume-Uni, des réglements de compte au syndicat des auteurs

Au mois de mars dernier, Philip Pullman démissionnait de son poste de président de la Société des Auteurs (Society of Authors, SoA). Il prenait sa décision après un tweet polémique où il prenait la défense de Kate Clanchy, autrice accusée de racisme. Aujourd’hui, l’auteur de la trilogie À la croisée des mondes (trad. Jean Esch) rouvre le débat dans une lettre à destination du conseil d'administration du syndicat, réclamant une enquête externe sur la structure.

23/09/2022, 15:38

ActuaLitté

Illettrisme et emploi : une carence des formations de base

La 9e édition des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme ont mis en avant le duo formé par l'illettrisme et l'emploi, le second n'excluant pas le premier, bien au contraire. Sur les 2,5 millions de personnes concernées par l'illettrisme en France, 51 % occupent un emploi, rappelle l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

23/09/2022, 13:13