#Auteurs

Fayard éclipse en catimini un de ses ouvrages sur la Palestine

Récemment, le Que sais-je ?, Les Origines du conflit israélo-arabe (1870-1950), s'est retrouvé en tête des ventes dans la catégorie Essais et Documents, révélant la volonté des Français de comprendre les racines de la discorde. Un véritable travail universitaire face à nos bien connus éditorialistes de plateaux télévisés, ou le jour et la nuit...

Le 08/12/2023 à 18:15 par Hocine Bouhadjera

55 Réactions | 2684 Partages

Publié le :

08/12/2023 à 18:15

Hocine Bouhadjera

55

Commentaires

2684

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Le libraire du Point du Jour, installé dans le 5e arrondissement de Paris, Patrick Bobulesco, avait vendu ses derniers exemplaires du titre de l'historien israélien, Ilan Pappé, Le nettoyage ethnique de la Palestine (trad. de l'anglais Paul Chemla), paru chez Fayard en 2008. Il s'est alors rendu sur Dilicom, dans l'optique d'en commander de nouveaux, mais surprise : l'ouvrage était en « arrêt définitif de commercialisation ».

Le site ORB confirme : il est bien à présent épuisé pour cause d'arrêt de commercialisation, et ce depuis ce 7 novembre. Sur Decitre par exemple, le titre n'est plus disponible.

"Un mauvais signal envoyé"

Patrick Bobulesco envoie alors un mail à Isabelle Saporta, directrice de Fayard, afin de demander des explications, craignant une censure. Et de souligner, de son point de vue, l'importance de cette « voix érudite, mais non consensuelle » pour comprendre les enjeux actuels autour du conflit israélo-palestinien.

Auprès d'ActuaLitté, il est formel : « Je suis choqué par la décision de retirer l'ouvrage du catalogue de vente, surtout dans un contexte où le besoin de savoir et d'information est plus crucial que jamais pour comprendre les événements actuels. » Et de développer : « C'est un mauvais signal envoyé, non seulement au grand public, mais aussi dans les milieux éditoriaux et universitaires. Elle suggère une pression croissante pour limiter l'expression de voix discordantes en France, ce qui est préoccupant pour la diversité des perspectives, comme la liberté académique. »

D'après Edistat, qui prend en compte les achats en points de vente, sur les 307 exemplaires vendus cette année, 158 l'ont été entre la semaine 41 (9 au 15 octobre), et la semaine 45 (6 au 12 novembre), soit entre le lendemain de l'attaque du Hamas, le 7 octobre, et son arrêt de commercialisation le 7 novembre. Dans la seule semaine 45, 89 ventes. Si cet ouvrage gêne, c'était le moment de s'en débarrasser...

Edistat.
Edistat.

De l'huile sur le feu

Maxime Lledo, responsable du Service de Presse et Directeur de la communication de Fayard, nous répond : « Concernant ce titre, le contrat était caduque depuis le 27 février 2022. La maison a donc acté, le 3 novembre dernier, sa fin d'exploitation. » Et d'ajouter : « Nous publions par ailleurs, le 28 février prochain une édition réactualisée du Pluriel d'Alain Gresh, Israël-Palestine. »

Certes. Reste qu'il y a un contexte, depuis le 7 octobre dernier, quelque peu inflammable, et qu'entre février 2022 et novembre 2023, 21 mois de différence... Pourquoi à ce moment précis alors ? Une hypothèse : ne pas jeter de l’huile sur le feu, dans un moment déjà assez tendu. Rien que le titre de l'ouvrage, Le nettoyage ethnique de la Palestine, peut constituer un problème pour beaucoup. Le regain d'intérêt pour ce dernier, depuis l'attaque du Hamas et la réplique israélienne, a, semble-t-il, scellé son sort.

Claude Durand le rebelle

Une publication de 2008, dans une autre France et un autre Fayard : celui de Claude Durand, disparu en 2015. Sa politique : publier Serge Klarsfeld et Renaud Camus, dans un esprit de défense de la liberté d'expression, ce qui lui avait valu de nombreuses critiques en son temps. À cela, il avait répondu dans les colonnes du Figaro : « Un des fléaux de la vie intellectuelle de ce pays, c'est que lorsqu'on est à court d'arguments contre quelqu'un et qu'on veut néanmoins l'exécuter, on a tout de suite recours à la bombe atomique : on l'accuse d'être antisémite, raciste, pédophile, quand ce n'est pas les trois à la fois. »

Aujourd'hui, celle qui est à la tête de Hachette, Isabelle Saporta, a également apporté son lot de polémiques, d'une autre nature : suite à sa nomination à la tête de Fayard le 13 juin 2022, plusieurs auteurs ont décidé de quitter le navire. Ils l'accusaient de compromettre l'indépendance de la maison d'édition, affiliée au groupe Hachette, en faveur d'une supposée allégeance à l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Une nomination qui intervenait dans le contexte d'une restructuration majeure du paysage éditorial français, marquée par la fusion potentielle des groupes Hachette et Editis, orchestrée par le milliardaire Vincent Bolloré, avec notamment l'aide d'un certain Nicolas Sarkozy. La tension s'est accrue suite à une révélation du Canard enchaîné en mars 2021, indiquant que Fayard aurait secrètement rémunéré Jérôme Lavrilleux, accusateur clé de Sarkozy dans l'affaire Bygmalion, pour sa collaboration sur un livre publié par Fayard.

On l'aura compris : Fayard a bien changé entre 2008 et aujourd'hui. Ce 21 novembre cette fois, Vivendi a finalisé l'acquisition de Hachette Livre, après avoir cédé Editis. De là à faire un lien entre cet arrêt de commercialisation et la patte Bolloré...

Le désastre

Qu'est ce qu'évoque ce livre de recherche historique, signé Ilan Pappé ? Patrick Bobulesco présente : « Il révèle que l'exode des Palestiniens en 1948, ou La Nakba (désastre), était en réalité le fruit d'un plan élaboré bien avant le début des hostilités, et non simplement une conséquence accidentelle de la guerre. Il impliquait notamment la pression, la menace et la destruction de la société urbaine palestinienne. »

D'après les conclusions de l’Israélien, en effet, bien avant le début de la guerre, les dirigeants du mouvement sioniste étaient pleinement conscients que la cohabitation avec la population autochtone serait difficilement conciliable avec leurs ambitions. Selon l'historien, le transfert de la population arabe n'a pas été une circonstance fortuite, mais une composante intrinsèque du projet sioniste dès ses origines.

À la fin de 1947, la Palestine compte près de 2 millions d'habitants : un tiers de Juifs, deux tiers d'Arabes. La résolution 181 des Nations unies décide sa partition en deux États : l'un doit être presque exclusivement peuplé d'Arabes; dans l'autre, les Juifs seraient légèrement majoritaires. Un an plus tard, c'est un État à très forte majorité juive, Israël, qui occupe 78 % de la Palestine.

 

Plus de 500 villages ont été rasés, de nombreuses villes ont presque entièrement perdu leur population arabe. Et 800.000 Arabes palestiniens originaires des territoires qui font désormais partie d'Israël peuplent des camps de réfugiés hors de ses frontières. A en croire l'historiographie israélienne traditionnelle, cette situation serait la résultante imprévisible, involontaire, des aléas d'un conflit armé : la première guerre israélo-arabe. Mais Ilan Pappé en donne ici une explication bien différente.

 

À l'aide de documents d'archives, de journaux personnels, de témoignages directs, il reconstitue en détail ce qui s'est vraiment passé à la fin de 1947 et en 1948, ville par ville, village par village. Apparaît alors une entreprise délibérée, systématique, d'expulsion et de destruction: un "nettoyage ethnique" de la Palestine.

 

En quelques mois, forts de leur supériorité militaire, de leur accord secret avec le roi de Jordanie, de la passivité complice des soldats britanniques et de l'impéritie de l'ONU, les dirigeants du mouvement sioniste ont organisé le "transfert", par la violence et l'intimidation, d'une population arabe plutôt pacifique, sans défense, abandonnée de tous. 

 

À la veille du soixantième anniversaire de la création de l'État d'Israël (Ndr : 14 mai 1948), ce livre passionnant vient rappeler que la résolution du problème des réfugiés doit être la pierre angulaire de toute tentative de paix dans la région. 

 

- Présentation de l'ouvrage par les éditions Fayard.

Un historien controversé

Ilan Pappé est membre de l'école des « nouveaux historiens », reconnue pour sa critique des politiques israéliennes envers les Palestiniens. Elle travaille par ailleurs, depuis les années 1980, à réévaluer de manière critique l'histoire de la création de l'État d'Israël et du conflit israélo-arabe. Elle se distingue enfin par son approche plus sceptique et souvent controversée par rapport aux récits traditionnels promus par l'historiographie israélienne d'après-guerre.

Leurs travaux se concentrent sur la réinterprétation de documents d'archives, y compris ceux déclassifiés par l'État d'Israël, et mettent en lumière des aspects souvent omis ou minimisés du conflit, comme les circonstances entourant la création d'Israël en 1948, le déplacement des populations palestiniennes, et les politiques et stratégies des dirigeants sionistes et israéliens. Parmi les figures les plus éminentes de ce mouvement, on trouve, outre Ilan Pappé, Benny Morris et Avi Shlaim. En France, le journaliste et essayiste français Dominique Vidal fait souvent référence aux travaux des nouveaux historiens israéliens.

Ses travaux, ainsi que de ses positions sur les accusations de massacres et de tueries commises par les forces israéliennes dans le village palestinien de Tantura lors de la guerre israélo-arabe de 1948, ou encore son soutien au boycott des universités israéliennes, ont conduit Ilan Pappé à s'exiler en Grande-Bretagne en 2007, où il et devenu enseignant à Exeter. Son antisionisme et son implication dans le mouvement Boycott Israël (BDS), ont suscité de vives critiques parmi ses pairs. Parmi ses autres œuvres traduites en français figurent La Guerre de 1948 en Palestine et Une terre pour deux peuples.

Au sujet de la suite dans notre hexagone pour l'ouvrage, Le nettoyage ethnique de la Palestine, Ilan Pappé nous a expliqué qu'il cherchait à présent, avec son éditeur de première publication, Oneworld, une nouvelle maison prête à porter son travail de recherche : « On a reçu beaucoup d'intérêt de la part d'éditeurs français et je suis assez certain que nous aurons bientôt un nouvel accord dans ce pays », selon OneWorld.

Représentation et compréhension

Face à l'argument de ne pas ajouter aux tensions, une question se pose : est-ce légitime de retirer un ouvrage précédemment publié pour ce faire, de surcroît porté par un chercheur ?

Patrick Bobulesco constate : « En tant que librairie, j'observe une production éditoriale riche et diversifiée concernant la question palestinienne, avec une multitude d'ouvrages, y compris des témoignages poignants venant de Palestiniens. Elle offre un aperçu précieux et souvent négligé de la situation sur le terrain. Ce qui est frappant, cependant, c'est le contraste marqué entre cette production éditoriale approfondie et le traitement des grands médias de cette question. Ce décalage soulève des interrogations sur la représentation et la compréhension du conflit dans l'espace public. » Le libraire parisien plaide à présent pour la remise en disponibilité de l'ouvrage d'Ilan Pappé.

Problèmes de la recherche ?

Le 15 novembre dernier, plus de 1300 chercheurs et universitaires se sont élevés contre les « intimidations, diffamations et restrictions de la parole scientifique » dans les universités, exacerbées depuis les tragiques événements du 7 octobre. Dans une tribune publiée sur Mediapart, ils ont exprimé leur inquiétude face à un « climat de menace » qui favorise la peur et l'autocensure, nuisant à la libre expression. Ils insistent par ailleurs sur leur « droit à soutenir des causes et à exprimer des solidarités de manière individuelle, à l'instar de tout autre citoyen ».

À LIRE - Humensis saborde-t-il PUF, sa maison la plus prospère ?  

Quasiment deux mois après l'attaque du Hamas et la réaction israélienne, la situation en France semble toujours aussi crispée : ce 6 décembre, Judith Butler, célèbre pour son Trouble dans le genre (traduit par Cynthia Kraus), était censée donner une conférence intitulée « Contre l’antisémitisme, son instrumentalisation et pour la paix révolutionnaire en Palestine », au Cirque électrique à Paris.

Cet événement a finalement été annulé par la mairie de Paris en raison de préoccupations concernant des « troubles à l'ordre public » et la possibilité de dérapages dans les discours.

Crédits photo : Fjmustak (CC BY-SA 4.0)

 
 
 
 

55 Commentaires

 

seingelt

09/12/2023 à 11:01

le vieux stalinien totalitaire Pappé reprend les thèses du KGB des années 70, un censure de 89 livres, du pur foutage de gueule à la mode gauchiste, à vomir

Thierry Reboud

09/12/2023 à 11:31

Est-ce que vous avez conscience que votre commentaire est à peu près incompréhensible, hormis les insultes ? Par exemple, que signifie "un censure de 89 livres", à quoi faites-vous référence ? Qu'est-ce que vous voulez dire, au juste ?
Par ailleurs, pour avoir lu le livre de Pappé, la grande différence entre son travail et les fables du KGB (dont, soit dit en passant, vous m'apprenez l'existence), c'est que son travail repose sur des documents cités et sourcés. Bref, c'est un travail d'historien.
Vous pouvez bien entendu le contester, mais il serait judicieux de le contester avec des arguments (déjà, rien que ça), et si possible des arguments historiques (si ce n'est pas trop vous demander).

Edgar

03/02/2024 à 17:22

Bien vu et bien rétorqué !
Et outre la partie argumentaire autistique de ce Seingelt (lui-seul pouvant se comprendre...) ,
qu'il apprenne déjà à rédiger correctement le Français !

Promoi

09/12/2023 à 17:51

Enfin quelqu’un qui ose dire la vérité, la censure du groupe boloré et des médias n’y pourrons rien. Il est temps d’ouvrir les yeux sur la dictature sioniste !

La liseuse

11/12/2023 à 06:50

Ce sont là vos seuls arguments pour « vomir » sur un livre que vous n’avez manifestement pas bien lu ? Je n’y ai vu aucun rapport avec le KGB (ou ses thèses dont vous nous apprenez l’existence). Il aurait été plus intéressant d’apporter un point de vu documenté plutôt que des insultes.
MERCI infiniment à Actualité pour cet article : la pression, l’intimidation et la censure s’invitent au delà de nos plateaux tv français (où il est déjà alarmant de les constater) c’est pire qu’inquiétant, triste rappel du mécanisme des périodes pré-fascistes.

Anti-Hasbariste

12/12/2023 à 16:38

Lol. Dissonance cognitive, quand tu nous tiens..
Les archives militaires il les épluchées, pas toi.

Remi

18/12/2023 à 14:31

je suis complètement admiratif de l'exposé de vos connaissances historiques approfondies. Il manque quelques references historiographiques. Quand aux sources, ca creve les yeux que vous en passez. Seul une suite d'insultes les remplace. En deux mots:vous n'apportez rien.

Franz

09/12/2023 à 15:43

Quand même....près de 800.000 Palestiniens poussés hors de leurs terres après 1948 ? Possible.
Mais, de tous les pays musulmans de la planète, tous les concitoyens classifiés comme "juifs" ont été, de 1948 à 1958 et plus tard, tout aussi sauvagement expulsés. Combien étaient -ils ? 800.000 aussi.

Thierry Reboud

10/12/2023 à 01:34

La très grande majorité des habitants juifs des pays musulmans (ou à population majoritairement musulmane, ce serait plus exact, mais en fait ce sont principalement les pays arabes) a effectivement été expulsée, mais après 1956.
1956, c'est-à-dire après que la Grande-Bretagne, la France et... Israël ont attaqué l'Egypte pour contester par les armes la nationalisation du canal de Suez par Nasser.
L'attaque à laquelle participait Israël ajoutée à la prétention israélienne à se proclamer le pays de tous les Juifs du monde ont été très mal perçues dans les pays arabes.
Pour le coup, si le but était de maintenir une population juive dans ces pays, on peut douter que la vision stratégique israélienne ait été d'une grande clairvoyance.

Allal

14/12/2023 à 18:51

Les juifs qui vivaient dans les pays arabo-musulmans n’ont jamais été expulsés, au contraire les musulmans les ont accueilli et protégé contre les nazis, (l’exemple du Maroc), par contre, après la création de l’état d’Israel c’est ces juifs qui ont pris la décision librement de partir vers la Palestine.

Thierry Reboud

15/12/2023 à 15:30

C'est sensiblement plus compliqué que ça.
En 1956, il y a bel et bien eu au moins deux vagues d'expulsion de Juifs en Egypte et en Tunisie. C'est très connu, tout à fait documenté et parfaitement vérifiable.

Edgar

03/02/2024 à 17:56

Allal a raison...
concernant le Maroc, pour autant que j'y suis né et ai assisté au départ effectivement volontaire des Juifs du Maroc (et surtout fortement incité et facilité par l'État d'Israël), Maroc où ils ont toujours été protégés (officiellement et successivement par les rois Mohammed 5, Hassan 2 et "M 6") et donc jamais expulsés.
Il est toutefois vrai que, suite aux déboires d'Israël avec ses voisins arabes..., le peuple marocain de la rue était parfois malveillant envers les juifs locaux.
Par la suite, ces Juifs du Maroc (des Séfarades, donc) ont amèrement regretté leur 'alia vers Israël pour s'y être retrouvés relégués comme "citoyens de seconde zone" corvéables au service des Ashkénazes socialement dominant et s'affichant volontiers comme intellectuellement supérieurs (il est cependant vrai que ces Ashkénazes étaient plus empreints de culture européenne (Ouest et Est) et souvent de niveau universitaire et socio-professionnel plus élevé...) !
Leur stratégie de survie sociale a donc été leur retranchement identitaire séfarade comme "Juifs marocains", et vivant désormais dans un entre-soi identitaire et culturel principalement marocain (langue, souvenirs ethniques et historiques, musique, folklore, cuisine, unions et mariages etc. )
CQFD !...

Thierry Reboud

04/02/2024 à 11:32

J'aurais plutôt écrit qu'Allal n'a pas tort.
En fait, la situation des populations juives dans les pays arabes a été très diverse.
Si Allal et vous avez raison pour ce qui est du Maroc, j'ai aussi raison pour ce qui est de l'Egypte et de la Tunisie.
De mémoire, Ella Shohat (d'origine juive irakienne) raconte dans Le Sionisme du point de vue de ses victimes juives (sans que j'aie pu le vérifier ailleurs) comment, au début des années 50, les organisations sionistes ont perpétré des attentats pour encourager les Juifs irakiens à émigrer vers Israël.
De très nombreux Juifs yéménites ont été littéralement importés dans le cadre de la campagne pour le travail juif (selon Zeev Sternhell dans Aux origines d'Israël).
Encore une fois, les populations juives dans les pays arabes ont connu des sorts très divers. Reste que dire qu'il n'y a eu aucune expulsion de Juifs dans les pays arabes est abusif, puisqu'il y a au moins les cas de l'Egypte et de la Tunisie en 1956 dans la foulée de l'attaque de Suez par les Britanniques, les Français et les Israéliens. Mais je reconnais aussi que ma tournure de phrase initiale était au minimum peu claire et pouvait être tenue pour abusive.

rmi47

14/12/2023 à 09:54

Lisez Shlomo Sand, autre éminent historien. Vous comprendrez qu'il n'y a jamais eu d'exode massif des juifs de Palestine.

Lector

14/12/2023 à 11:17

J'ai lu Comment le peuple juif fut inventé et suis dans l'ensemble d'accord avec les thèses de l'auteur
Pour la situation actuelle, tout ce qu'on peut en conclure est que la création d'Israël était une mauvaise idée et n'a pas de justificatif historique
Mais quoi qu'il se soit passé il y a deux mille ans cela n'a pas d'importance Israël existe et ne déménagera pas ; les Palestiniens non plus
D'ailleurs ni les uns ni les autres n'ont nulle part où aller
Le problème est qu'aucun ne veut de la solution à deux états
Quant à la solution à un état, les Israéliens l'accepteraient à condition qu'il soit uniquement juif et les Palestiniens s'il était exclusivement palestinien
Et si j'avais une solution, je recevrais en ce moment le Prix Nobel de la Paix

Hello

09/12/2023 à 16:12

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

NewParadigm

09/12/2023 à 17:35

Ce commentaire a été refusé parce qu’il contrevient aux règles établies par la rédaction concernant les messages autorisés. Les commentaires sont modérés a priori : lus par l’équipe, ils ne sont acceptés qu'à condition de répondre à la Charte. Pour plus d’informations, consultez la rubrique dédiée.

NewParadigm

10/12/2023 à 00:08

Comme on peut le voir ci-dessous mon commentaire initial, où je déplorais la tonalité de victimisation communautaire de cet article, a été refusé. Il est vrai que j'ironisais aussi sur la mention de Sarkozy à propos de cette affaire. Mais je suis d'accord : censurer les idées est condamnable.

Lector

10/12/2023 à 02:35

Le livre de Pappe n'est pas d'un chercheur objectif, c'est un ouvrage partisan qui sélectionne ses sources et déforme souvent les faits. D'ailleurs l'auteur ne se cache pas d'être un soutien du Hamas. Il ne doit certes pas être censuré mais existe-t-il pour autant une obligation de le publier ? Au demeurant il pourrait certainement trouver d'autres éditeurs dans la ligne desquels il rentrerait parfaitement, La Fabrique par exemple

Thierry Reboud

10/12/2023 à 14:36

Que le travail de Pappé soit contestable, vous avez raison : il l'est ni plus ni moins que n'importe quel travail de recherche historique.
En revanche, lorsque vous prétendez que Pappé est un soutien du Hamas et qu'il ne s'en cache pas, c'est purement et simplement de la diffamation à son égard.
Ou alors, si je me trompe (et pourquoi pas ?), merci de nous renvoyer vers la source qui vous permet d'assener une assertion a priori aussi fantaisiste qu'insultante.

Lector

11/12/2023 à 11:42

Je vous ai déjà répondu. pour compléter ma réponse, je pense que cet acticle de l'auteur, postérieur apparemment au 7 octobre vous intéressera.
Je vous adresse le lien, j'ai lu l'article deux fois et je n'ai pas trouvé UN MOT condamnant les atrocités commises par le Hamas; j'espère ne pas surinterpréter en pensant que la teneur générale de l'article tend à justifier ces actes, en particulier la phrase suivante :"C’est ce sens moral qui m’a conduit, ainsi que d’autres membres de notre société, à soutenir le peuple palestinien par tous les moyens possibles ; et qui nous permet, en même temps, d’admirer le courage des combattants palestiniens qui se sont emparés d’une douzaine de bases militaires, surmontant l’armée la plus puissante du Moyen-Orient."
Le "sens moral" de Monsieur Pappé le conduit à "admirer le courage du Hamas". Le soutien au peuple palestinien "par tous les moyens possibles" doit-il aller jusquà la fourniture de couteaux?
Plus loin "Le Hamas se devait d’agir, et rapidement" . Il l'a fait. Beau résultat!

https://blogs.mediapart.fr/ahg-randon/blog/150523/75-ans-de-nakba-la-catastrophe-continue

Eleonor

11/12/2023 à 18:16

Lorsque l'on est totalement désarmé par une armée d'occupation, il ne vous reste plus que vos poings, des pierres et éventuellement des couteaux.

Lector

12/12/2023 à 07:56

Et auriez vous la même equanimite si l'un de ces couteaux avait servi à éventrer votre fille, votre mère, votre sœur, (ou vous-même d'ailleurs) après un viol multiple ?
J'ai un peu à comprendre comment de tels actes peuvent entrer dans le cadre d'une résistance légitime
Peut-être pourriez vous me l'expliquer ?

Thierry Reboud

13/12/2023 à 07:21

Je ne vois qu'une seule réponse de votre part... et je me demande si vous plaisantez.
Nous parlons du travail d'historien de Pappé et vous me renvoyez vers "cet acticle de l'auteur, postérieur apparemment au 7 octobre"... qui est en fait de Randon !
Qui plus est, quand bien même serait-il de Pappé, le fait de ne pas faire quelque chose n'implique pas nécessairement de faire quelque chose. Ainsi le fait de ne pas condamner le Hamas ou ne pas condamner "les atrocités du Hamas" ne signifie pas soutenir le Hamas, de même que ce n'est pas parce que je ne lis aucun mot dans vos commentaires pour condamner le massacre commis par Israël que je suis autorisé à prétendre que vous soutenez ce massacre ou son auteur.
Pour que j'y sois autorisé, il faut que vous mentionniez que vous soutenez Israël et le massacre, et donc pour que vous soyez autorisé à prétendre que Pappé soutient le Hamas, il faut qu'il ait mentionné quelque part qu'il soutient le Hamas.
Comprenez-vous ?

Lector

13/12/2023 à 12:08

Vous avez raison, le lien que je vous ai adressé ne contient pas l'article de Pappe, et je vous remercie au demeurant de me signaler cette erreur
Je joins ci-dessous le bon lien
:https://blogs.mediapart.fr/ahg-randon/blog/141023/l-historien-juif-ilan-pappe-soutient-la-palestine
Vous avez également raison, il s'agit d'un article de Randon, mais qui cite intégralement l'article de Pappé auquel je me référais; vous verrez donc que les citations que j'en ai faites étaient correctes. Quant à mon interprétation, je la maintiens; si en effet Pappé écrit postérieurement au 7 octobre 2023 que "le Hamas devait agir vite", on ne voit pas à quelle autre action que les massacres cela pourrait se référer, ce qui implique nécessairement une approbation implicite de cette action.
Je veux bien croire que les hommes du Hamas sont courageux; les Waffen SS qui se sont battus à Stalingrad l'étaient aussi
Vous vous rapprochez de l'argument ad hominem lorsque vous vous référez à ma position supposée sur les "massacres commis par Israël;" je ne reprendrai pas ce terme, qui revient à renvoyer les adversaires dos à dos; pour paraphraser Monsieur Randon, "Israël devait réagir vite.
Je ne vous demande pas en retour ce que vous pensez des atrocités commises pa le Hamas, ne voulant pas vous faire l'injure de supposer que vous puissiez les approuver
En tant que de besoin, l'accusation de sionisme venant vite, avec ce qu'elle cache en général, je vous précise que je ne suis ni citoyen israélien ni Juif.
Maintenant que nos positions respectives sont bien définies, peut-être serait-il temps de mettre fin à cet échange tant que les limites de la courtoisie ne sont pas encore tout à fait dépassées.

Thierry Reboud

13/12/2023 à 16:12

Promis, je lirai l'article dès que je reviendrai.
Dans l'immédiat, juste une remarque. Mon propos n'était pas de vous prêter telle ou telle position (je ne vous connais âs et, par conséquent, je ne connais pas vos positions), mais de montrer que le raisonnement était boîteux.
Quant au vocabulaire utilisé, je n'ai fait que reprendre celui que vous avez utilisé en le plaçant en miroir pour,précisément, mettre en évidence le caractère boîteux du raisonnemment.
Je vous réponds sur le fond de l'article un peu plus tard, ne serait-ce qu'après que je l'aurai lu.

Lector

13/12/2023 à 17:56

Je ne vous reproche pas de me retourner un raisonnement que vous pensez être le mien, mais vous reconnaîtrez que ce n'est pas moi qui ait été acrimonieux le premier. Sur le fond, c'est votre symétrie que je trouve boiteuse. Je n'ai pas écrit d'article sur la question, je commente simplement celui de Pappe et je trouve ses silences significatif: il ne me paraît pas possible de traiter de la question aujourd'hui sans prendre en compte les évènements du 7 novembre. Ne pas en parler c'est déjà donner un avis. Cela dit, je vous reconnais parfaitement le droit de tirer des conclusions de mon absence de condamnation des bombardements israéliens, et je ne nie pas de pas placer ces événements au même niveau dans l'échelle de l'horreur.
Une question cependant : pourquoi mettre des guillemets à "atrocités du Hamas" ?
Et si ma position vous intéresse elle est la suivante : la création de l'état d'Israël a été une erreur. Mais il est là et il ne déménagera pas non plus que les Palestiniens, d'ailleurs personne n'a où aller. Personne ne veut d'une solution à deux états non plus qu'à un état sauf à en être le seul hab. Il n'y a donc pas de solution et la guerre n'est pas près de se terminer. Cependant je pense que rien ne peut justifier les événements du 7 octobre

Thierry Reboud

14/12/2023 à 12:29

Allons bon, moi qui me disais qu'il était possible de dialoguer (voire de se confronter) sur ces questions sans être acrimonieux, il semble que j'y aie échoué ! Il ne paraissait pourtant pas, mais puisque vous le dites, c'est donc que vous l'avez ressenti ainsi.
Pour faire vite : les guillemets autour des "atrocités du Hamas" s'expliquent par le fait que je croyais vous citer (ce qui est effectivement le cas, mais de manière incomplète : l'erreur est pour moi).
Toput aussi vite, puisque vous avez l'obligeance de me préciser votre position, il semble que nous soyons beaucoup plus proches quu'on aurait pu se le figurer.
Sur l'article de Pappé, maintenant. Ces positions de Pappé sont bien connues et elles ne me semblent contenir rien de scandaleux (sous réserve toutefois qu'il se montre un peu plus plus précis sur "tous les moyens possibles" qu'il envisage pour aider la résistance palestinienne). En fait, sa position (si je le comprends bien) ressemble beaucoup à celle du post-sionisme, dont l'honnêteté oblige néanmoins à reconnaître qu'elle est au bas mot utopique). Peut-être avez-vous négligé le fait qu'il s'agit, dans le cas de cet article, d'un texte d'intervention et d'actualité (avec ses qualités et ses défauts) qui, par conséquent, ne doit pas être lu de la même manière qu'un travail de recherche historique.
Reste le fond du sujet de départ : en quoi tout cela invalide-t-il le travail historique que Pappé a proposé dans son Nettoyage ethnique de la Palestine ?
Encore une fois, il est possible d'être en désaccord avec tout ou partie de son livre (que j'ai lu à sa parution), mais du moins a-t-il le mérite de renvoyer à des documents sourcés et cités et de présenter un tableau complet et cohérent. On pourrait espérer la même rigueur de la part de ses critiques, et on pourrait surtout espérer qu'il reste disponible, ne serait-ce que pour le discuter, le contester, le compléter, etc.
Mon propos ne prétend à rien de plus ni rien de moins.

rmi47

14/12/2023 à 09:58

c'est bien ça, vous lisez en projetant vos propres a-prioris, Illan Pappe parle des combattants, ce qui est très juste, et non du Hamas.

Lector

14/12/2023 à 11:03

Je parle des atrocités du 7 octobre. Elles ont été commises par des combattants ( je dirais plutôt assassins sadiques) membres du Hamas. Je ne vois pas la différence
Et quand Pappe dit que le Hamas devait agir vite, dans le contexte actuel, cette action est évidemment les massacres, qu'il justifie ainsi
Il s'exprime prudemment mais dit bien ce qu'il veut dire

Tito

15/12/2023 à 08:04

Vieux réac vous faites parti de ces gens la.
"Un des fléaux de la vie intellectuelle de ce pays, c'est que lorsqu'on est à court d'arguments contre quelqu'un et qu'on veut néanmoins l'exécuter, on a tout de suite recours à la bombe atomique : on l'accuse d'être antisémite, raciste, pédophile, quand ce n'est pas les trois à la fois. » et stalinien bien-sûr !

Lector

15/12/2023 à 11:04

Damned , vous m'avez percé à jour. Je suis en effet un vieux réac, enfin, vieux, même si c'est vrai, c'est pas très gentil
Mais c'est un peu court, jeune homme, comme dirait Cyrano. Vous pourriez dire encore mâle, blanc,cisgenre, hétéro-sexuel, catholique, boomer, raton-laveur..euh,, non, pas raton -laveur, à part ça vous avez raison, il ne faut pas traiter les anti-semites d'anti-semite, ça pourrait les vexer
Mais stalinien.. pourquoi stalinien ? Moi je l'aime bien, Staline, il a fait tuer beaucoup de gauchistes et d'anarchistes, c'est quand même bien !

dave7878

14/12/2023 à 20:49

Ces mêmes personnes qui demandent sans cesse de condamner le hamas 24H/24H 7/7J n'ont elles jamais eu un seul mot pour condamner les tueries incessantes d'Israel qui tue 2 civils palestiniens par jour depuis 75 ans (source : Les chiffres officiels sur le site de l'ONU ! ). Moyenne plus valable bien sûre avant les agissement postérieurs au 7 octobre !

Lector

15/12/2023 à 11:15

Et ceux qui se plaint du sort des Palestiniens n'ont pas un mot pour les femmes juives violées et éventrées dans des conditions si épouse qu'on n'ose pas diffuser les images à la télévision

Asti/Einomhra

10/12/2023 à 08:36

Il est évident que la législation française, pays des Droits de l’homme, de la femme et de l’enfant, ne saurait évoluer sans la société civile comme d’avec la jurisprudence dans un débat permettant une meilleure parité sociale-économique entre les acteurs et actrices de l’administration publique de l’Etat, comme des organismes de défense des droits envers différentes communautés, d’une nation soucieuse de la préservation du et des biens communs d’un système social et financier géré de façons à développer une progressivité humanisant la société toute entière. Tout en ne mettant pas au ban des ‘’accusés’’ celles et ceux qui n’ont pas réussis, pour X ou/et Y raisons à comprendre les mécanismes de gestion d’une nation, et notamment envers le peuple démuni des outils utiles, nécessaires et indispensables au maintien de l’équilibre d’une réelle et véritable démocratie républicaine versée à la Liberté, l’Egalité, la Fraternité et la Justice sociale-économique.

C’est ce que m’a appris la lecture de certains ouvrages ayant parsemés l’histoire de la République Démocratique Française lorsque je fus exclu de la grande cité lyonnaise, à cheval sur deux fleuves, ainsi que certains textes de lois, parfois, inappropriés au maintien d’un juste équilibre entre les différentes affiliations d’avec la francophonie.

Entre liches et billevesées je crains fort que les éminences politiques, médiatiques et financières soient encore vocaliques d’alternance en prieuré de tartufferies politiciennes, dans de délictueux et piètres errements.

Sous les masques d’une justice sociale-économique, une république en cache de ses intérêts financiers au détriment des lois sociales-économiques envers son peuple est-elle encore un Etat de justice démocratique ? Ou déjà une composite affectée par les errements d’une technocratie dépourvue de sciences humaines ? Ou alors est-ce les opportunismes de carrière qui font les gredins et le népotisme?

Rml

10/12/2023 à 09:29

Euh...j'ai rien compris...

Lector

10/12/2023 à 16:52

Moi non plus

Aradigme

11/12/2023 à 10:31

Idem.

Rose

12/12/2023 à 07:55

Belle tirade ; il est vrai que la démocratie est un peu à l'étroit en ce moment. Les errements, comme vous dites, sont chargés d'incompétence et de stupidité. Ne pas laisser à la portée de tout le monde les livres d'un historien israélien, quoique qu'on pense de ses écrits, est dommageable. Sans les petits (petits dans le sens moral) intérêts financiers, les sociétés humaines seraient plus vivables et peut-être dans un pouvoir horizontal où la coopération est plus efficace que la compétition, il y aurait moins de souffrance et de destruction. Mais, on peut continuer la bataille pour une vision plus solide et plus équitable car au bout, la liberté a toujours raison.

Lector

12/12/2023 à 20:14

Un éditeur a le droit de refuser un livre qui ne correspond pas à ses valeurs personnelles
L'auteur peut toujours en trouver un autre

Lien

10/12/2023 à 09:45

Que la toute la vérité doit être faite sur l'histoire de ce livre. Mais ça paraît difficile maintenant. Aujourd'hui. alors, comment pouvons-nous comprendre à travers tant de gesticulations chez les Auteurs. Cette période de l'histoire est très compliqué.....

plouf

10/12/2023 à 12:03

La piste du procès d'intention est fragile à ce stade et la polémique est sans issue dans un tel contexte passionnel.
Quelques remarques :
La thèse d'Ilan Pappé est intéressante et alimente la réflexion historique, mais une réédition pourrait être un risque économique pour l'éditeur compte tenu de l'indigence des ventes depuis sa parution en 2006.
C'est la loi du marché !
Un des constats est que la traduction reste l'obstacle principal de la diffusion de nombreux livres pourtant disponibles en langue anglaise.
Mais les libraires peuvent-ils se permettre de proposer ouvrages en VO comme " The Biggest Prison on Earth" du même auteur ?

Lector

10/12/2023 à 16:49

je me suis référé à la notice de ce Monsieur sur Wikipédia, je cite le passage" il est critiqué pour avoir déclaré en 2007 : « Je soutiens la résistance du Hamas à l'occupation israélienne, bien que je sois opposé à leur idéologie politique » et en 2008 pour avoir publié un article sur le site pro-palestinien Electronic Intifada dans lequel il affirmait que l'État d'Israël commettait un génocide à Gaza et un nettoyage ethnique en Cisjordanie 9."
Texte de la note 9 contenant la référence :« israel-academia-monitor.com - israel-academia-monitor.com - [archive] », sur www.israel-academia-monitor.com (consulté le 1er juin 2020)d
De votre côté, avez-vous connaissance d'une condamnation de sa part des atrocités commises par le Hamas le 7 octobre.
Je ne sais pas si mon commentaire est diffamatoire, si c'est le cas je le regrette, mais il le serait toujours moins que le contenu de son livre.

Red McFarlane

11/12/2023 à 19:01

Cet arrêt de commercialisation est tout simplement scandaleux et inquiétant ! Une insulte au génie français !

Francois Dumond

12/12/2023 à 13:50

Je le trouve bien étrange cet article, tiens.

Entre l'idée qu'on "veuille le faire taire" alors qu'on parle d'un bouquin à 300 ventes par an dont la moitié suite au 7/10, ou encore qu'on vienne nous présenter un homme éditant Renaud Camus qui se plaint qu'il aie été accusé de racisme.

Vanderbeke

17/12/2023 à 16:30

1)Je pense qu'il faut publier en tant qu'auto-éditeur et œuvrer pour que l'auto-édition supplante les grandes maisons d'éditions qui appartiennent maintenant à des multi-millionnaires .
2)Quand au conflit palestino-Israélien je considère depuis longtemps qu'Israël devrait être un pays laïque et que ses incursions dans les colonies sont scandaleuses. Aussi peut-être me considère -t-on comme une antisioniste et antisémite, moi je ne me considère pas ainsi. Benyamin Netanyahou est un homme horrible et ce qu'il fait éloigne peut-être le jour où il sera jugé par ses pairs mais ne fera pas avancer la cause Israélienne au contraire ! Il va faire monter l'antisémitisme (si le mot veut dire quelque chose car je pense qu'il est inapproprié) dans le monde entier.

Michel Legrand

18/12/2023 à 05:28

Je souscris entièrement aux analyses ci-dessus de Patrick Bobulesco et soutiens ses appels à la repuiblication de livre d'Ilan PAPPE. En tant que membre d'une association luxembourgeoise pour une paix juste au Proche-Orient, j'ai lu et relu cet ouvrage d'ilan PAPPE ; nous l'avons invté à Luxembourg à deux reprises déjà. Je ne peux qu'insister sur la valeur scientifique de son travail. Dérangeant, évidemment, puisque mettant en cause le narratif israélien officiel concernant les événements de 1947 à 1949, vécus par les Palestiniens comme la "naqbah" (la catastrophe). La France va-t-elle continuer longtemps ce petit jeu de cache-cache ? Les libraires vont-ils entrer eux aussi dans ce jeu ? et se dispenser de la liberté de pensée et d'expression qui devrait caractériser la prétendue "république" ? Merci de faire suivre mon message vers la directrice, Isabelle Saporta.

Lector

18/12/2023 à 09:25

Je comprends votre position qui est logique puisque vous êtes militant pro-palestinien. Je ne nie pas d'ailleurs les injustices faites à ce peuple
Cependant reste à savoir si le Hamas et ses soutiens tels que Monsieur Pappe sont les mieux placés pour l'aider. Par ailleurs j' ai lu l'ouvrage et mes n'ai pu bien sûr vérifié ses sources dont il n'est pas exclu contenu de ses positions et antécédents qu'il ait fait une utilisation biaisée
Enfin le droit de s'exprimer et d'être publié n'est pas exclusif de celui de ne pas publier un ouvrage qui ne correspond pas à ses valeurs
Monsieur Pappe n'est pas censuré et il existe des maisons d'édition de sa sensibilité susceptibles de l'éditer, La Fabrique par exemple

Omeriq Laplace

18/12/2023 à 13:26

J'attends un come back de Richard Millet.

Non je déconne.

:)

LECTOR

19/12/2023 à 09:34

Richard Millet est un grand écrivain français; il a eu le tort d'écrire un livre imbécile sur Anders Bervik qu'on ne lui a pas pardonné. alors que d'autres, qui ont fait pire, n'ont jamais été ostracisés.
je ne vois pas ce qu'il vient faire dans le débat, sauf à faire un parallèle entre ses propos et qui relativisent les atrocités du Hamas, qui pour le moment ne sont pas trop persécutés; Monsieur Pappe n'aura que le peine de s'adresser à un autre éditeur, par exemple La Fabrique, qui fera d'ailleurs une bonne affaire puisque les ventes bénéficieront être de la publicité gratuire que lui fait le présente polémique (à supposer que quelqu'un nous prenne au sérieux, ce qui n'est pas garanti

Patrice

19/12/2023 à 10:41

Bonjour, une autre manière de considérer l'actualité, la Géopolitique et l'Histoire.
Le sionisme (+ virus, arnaque climat, ...) est créé par le monde anglophone.
Utilisation frauduleuse de la Bible: les "Israélites" ne sont que nos pensées qui suivent la loi ("Moïse") dans le désert de la conscience mentale (ou solitude existentielle) et qui doivent investir le Royaume intérieur ("Jéricho"); les remparts sont nos idées reçues, croyances, dogmes, ... .
Mythes et Science (synchronicités de Jung, Physique moderne, « trame divine » de Victor Hugo, ...) : Les USA c'est les Georgia guidestones, le retour de la bête Yéti nommée Bigfoot, le mictlan (nord et enfer) des Aztèques, le temple de Mammon à NY, … : https://www.youtube.com/watch?v=m9rzgllkiC0&;list=PLYHHkNZz74gu9F5eJ5Pls7rDyMFQhYtiV (+ odysée, rumble, crowdbunker, etc.).
En France, Macron - le suiveur sioniste (et autre) - c'est l'Emmanuel/Ze-us à … l'Élysée bien sûr (et non Jé-sus) ; un Œdipe (démon intérieur) qui tue le Père (Patrie) et épouse sa mère (intellectuelle, sa prof.) ; une « Brigitte », nom de la déesse (donc vieille Psyché) gauloise, etc. (même si travesti ou transexuel, ce qui rajoute à la complexité du personnage). Etc..
Ulysse (vous, moi) doit retrouver sa vie intérieure (Ithaque), sa fidèle Psyché, et le Fils unique (Christianisme) à l'aide duquel nos démons prétendants sont détruits; son animalité est morte (le chien); etc. .

Christian PETITJEAN

21/12/2023 à 22:16

Je pense qu'il nous faut du courage pour faire face à l'agressivité des Juifs, dans ce contexte ô combien douloureux et révoltant du conflit au Proche Orient que dans la vie quotidienne. Ils ont créé de toutes pièces les raisons de ne pas les apprécier.

VINCENT Roland

27/12/2023 à 00:28

Avec le gouvernement actuel de la France, mené par des gens qui nous mentent, et aux ordres des milliardaires qui se sont emparés de presque tous les médias, nous nous approchons d'une forme d'autodafé qui aura pour but de nous imposer une seule source d'informations. Bientôt un ministre de la propaganda style Goebels....

Mohammed Smaïni

05/01/2024 à 17:08

Totalement solidaire avec l'action que mène votre organisation, notamment avec l'auteur dont l'intitulé avait été illégalement retiré de la vente... Rétablir l'intitulé dans toutes les librairies de vente en France et ailleurs... Au cas où des poursuites judiciaires seraient envisagées contre la ou les contrevenants aux règles déontologiques du libre commerce, j'autorise votre organisation à engager des poursuites contre le ou les principaux contrevenants... sincères salutations...

PLOUF

06/01/2024 à 10:28

Une tempête dans un verre d'eau qui occulte les enjeux d'aujourd'hui.
La littérature disponible sur le sujet reste copieuse...

Le nettoyage ethnique de la Palestine

Ilan Pappé trad. Paul Chemla

Paru le 13/02/2008

394 pages

Fayard

22,30 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le magazine Books relance sa newsletter et appelle aux dons

Le magazine Books s'arrêtait en février 2023, à la suite de la liquidation du groupe éditorial Actissia qui en était propriétaire. Un an après un premier appel au don, la « booksletter » va être rouverte. Son équipe espère qu'il s'agit là d'une première étape vers une renaissance de la revue.

27/02/2024, 16:30

ActuaLitté

La Route : Manu Larcenet adapte le best seller de feu Cormac McCarthy

La Route (trad. François Hirsch), c'est d'abord un roman post-apocalyptique publié en 2006, Prix Pulitzer de la fiction l'année suivante. L'auteur de ce best seller, Cormac McCarthy, est lui décédé le 13 juin dernier. Le créateur de Blast, Manu Larcenet, et Dargaud, ont choisi d'adapter son plus célèbre ouvrage en bande dessinée. En librairie le 29 mars.

23/02/2024, 16:56

ActuaLitté

Grégoire Delacourt prolongera la liste de ses envies chez Albin Michel

Le 17 avril 2024, les éditions Albin Michel publient La liste 2 mes envies, le dernier roman de Grégoire Delacourt et le premier dans la maison de Francis Esmenard. Cette publication survient dix ans après le triomphe public de La liste de mes envies, qui a connu un succès retentissant avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, des traductions dans 35 pays, y compris l'Angleterre et les États-Unis, et des adaptations au théâtre et au cinéma. 

23/02/2024, 15:10

ActuaLitté

Lise Boëll dirigera Mazarine, qui s'émancipe de Fayard

Arnaud Lagardère, le PDG de Hachette Livre, a confié à Lise Boëll le poste de directrice générale chez Mazarine. Avec une carrière dédiée à rendre la littérature accessible à tous et à promouvoir la diversité, elle est chargée d'enrichir le catalogue de l'éditeur avec des titres de fiction et de non-fiction.

22/02/2024, 22:03

ActuaLitté

Le livre Vous ne me trouverez pas sur Amazon ! disponible... sur Amazon ?

Certaines maisons d'édition ont de la suite dans les idées pour garder leur indépendance, mais la frontière entre affranchissement total et dépendance, par exemple à un distributeur, s'avère parfois poreuse. Les éditions Divergences en ont fait les frais : l'un de leurs derniers ouvrages à paraître, Vous ne me trouverez pas sur Amazon !, s'avère pourtant bien « disponible à la précommande »... sur Amazon.

21/02/2024, 18:31

ActuaLitté

La Bibliothèque à remonter le temps, nouvelle collection pour les ados

Les éditions du Cerf lancent en mars une collection à destination des jeunes à partir de 14 ans. « Les plus grands historiens » entendent rendre l'histoire accessible à tous, couvrant des périodes allant de la Préhistoire au monde moderne, incluant l'Antiquité, le Moyen Âge et le siècle des Lumières. Chaque livre résume les connaissances essentielles, présente les dates importantes et explore les théories encore sujettes à discussion, le tout en une dizaine de chapitres enrichis d'illustrations.

19/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Réseaux sociaux, POD, promos : la recette gagnante des éditions 38

Fondées en 2015, les Éditions du 38 ont récemment révélé ses résultats 2023, impressionnants : une croissance du chiffre d'affaires de 39 % et des ventes de 32 % par rapport à 2022. Quelles sont les raisons de ce succès, déjà en germe en 2021 avec une augmentation de 10 % du CA ? Entre autres, en deux mots, les réseaux sociaux.

16/02/2024, 18:10

ActuaLitté

Editis, "en faveur d'une chaîne du livre écoresponsable"

En 2023, Editis a publié son premier bilan global et intégral des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), couvrant les scopes 1, 2 et 3, avec l'appui de SOCOTEC Environnement, chef de file dans le secteur de la durabilité.

16/02/2024, 16:45

ActuaLitté

“Le plus beau film jamais réalisé en costumes” a son beau livre

Certains diront que si le théâtre a Shakespeare, le roman Dostoïevski, la poésie Rimbaud ou la philosophie Kant, le cinéma a Stanley Kubrick. Le cinéaste a adapté de nombreux livres durant sa carrière, toujours signés par de grands auteurs. Son film de 1975 est ainsi tiré du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon (trad. Léon de Wailly), paru en 1844. Le réalisateur avait souhaité qu'il soit « le plus beau film jamais réalisé en costumes ».

16/02/2024, 11:29

ActuaLitté

"Le chef d'œuvre inédit" de Takashi Murakami sur l'IA émotionnelle 

Le 3 avril prochain, Pika Graphic publie « le chef d'œuvre inédit » du mangaka Takashi Murakami, Pino, l'IA émotionnelle. Il a été publié dans sa version originale en 2020 dans le magazine Manga Action de Futabasha, puis en un tome relié en 2022, avant d'arriver dans l'hexagone, dans une traduction de Victoria Okada.

13/02/2024, 14:25

ActuaLitté

Verso, le nouveau label des littératures de genre du Seuil

Les Éditions du Seuil annoncent le lancement, en mai, de Verso, leur nouveau label grand public dédiée aux différentes formes de littérature de genre. Sous la direction de Glenn Tavennec, Verso entend publier avant l'été quatre œuvres littéraires, chacune représentant un genre distinct, accompagné de campagnes de promotion numérique et marketing conséquentes. 

12/02/2024, 10:31

ActuaLitté

Le dernier livre de Philippe Sollers, le couteau de Salman Rushdie

L'écrivain, essayiste et éditeur français, figure première du monde littéraire et de Gallimard des dernières décennies, Philippe Sollers, s'en est allé le 5 mai dernier. Après un ouvrage hommage à l'auteur de Paradis, « le dernier livre de Philippe Sollers, écrit jusqu’au bout d’une main claire », présente son ancien auteur, Yannick Haenel. Un ouvrage au titre programmatique, La Deuxième Vie. 

08/02/2024, 14:49

ActuaLitté

Le créateur de la collection Terre humaine de Plon, Jean Malaurie, est mort

L'éminent ethno-historien, géographe et écrivain français, Jean Malaurie, est décédé ce 5 février à Dieppe à l'âge de 101 ans. Outre ses contributions significatives à l'anthropologie et à la géographie polaire, il est le fondateur de l'historique collection Terre humaine chez Plon, fondée en 1954, et inaugurée l'année suivante avec un ouvrage signé du même, Les Derniers Rois de Thulé.

05/02/2024, 17:41

ActuaLitté

En 2021-2022, 13 % des ouvrages produits envoyés au pilon

Selon les données communiquées par le Syndicat national de l'édition, 13 % de la production de livres, en 2021-2022, a été envoyé au pilon, autrement dit au recyclage. L'industrie a réduit les volumes d'ouvrages transportés vers les points de vente, mais les retours ont subi un effet de rattrapage par rapport aux années précédentes, perturbées par le Covid, puis par les difficultés d'approvisionnement en papier.

01/02/2024, 16:48

ActuaLitté

Lecture : la labellisation des manuels, “complexe et coûteuse” ?

Le rapport consacré à l'apprentissage de la lecture, présenté par les députés Annie Genevard (Les Républicains) et Fabrice Le Vigoureux (Renaissance) le 24 janvier dernier, a réservé une large place au livre imprimé. Et notamment aux manuels scolaires, dont la labellisation est recommandée par les rapporteurs. Si les éditeurs accueillent favorablement le travail des députés, cette proposition ne fait pas l'unanimité.

30/01/2024, 12:43

ActuaLitté

Philosophie : les éditions Ancrages lancent leurs premiers titres en mai 2024  

Les éditions philosophiques Ancrages, qui prévoient de lancer treize ouvrages au cours de l'année 2024, font leur entrée sur la scène éditoriale en mai 2024. Distribuées par Sofedis et Sodis, La maison aspire à revitaliser la philosophie en la rendant vivante, interactive et accessible à tous. 

29/01/2024, 16:56

ActuaLitté

Le Renard doré, collection manga pour la jeunesse et les enfants

Les éditions Rue de Sèvres annoncent la création de leur première collection de manga, Le Renard Doré. Sous la direction de Rémi Inghilterra et les conseils de Mickaël Brun-Arnaud, ces publications cherchent avant tout des œuvres de poésie et d'humour.

27/01/2024, 11:15

ActuaLitté

Livres invendus : le ministère de la Culture recommande le don

Publiée en février 2020, la loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a d'abord concerné les invendus alimentaires, puis non-alimentaires. Y compris les livres invendus, dont la destruction est désormais interdite. Ce qui n'empêche pas le pilon, considéré comme une opération de recyclage. Néanmoins, le ministère de la Culture oriente vers une évolution des pratiques, en direction du don.

26/01/2024, 11:44

ActuaLitté

Dupuis-Kadokawa : bientôt, Spirou et Lucky Luke version manga ?

Depuis le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, assez logiquement, la maison d'édition Dupuis et son homologue japonais Kadokawa annoncent un partenariat autour de la marque Vega-Dupuis. Une coentreprise, plus exactement, qui portera sur le marché français des « lights novels et aux autres contenus japonais ».

25/01/2024, 12:52

ActuaLitté

Antoinette Fouque : comment rendre les femmes plus visibles

Ce 9 mars, les Éditions des femmes — Antoinette Fouque rendront un femmage à leur créatrice. Toute une année d'anniversaire débutera ce samedi 9 mars, au Campus des Cordeliers, célébrant les 50 ans de la maison et commémorant les dix ans de la disparition de la psychanalyste, députée au Parlement européen et directrice de recherches à l’université Paris 8.

25/01/2024, 08:38

ActuaLitté

Nexus, le nouvel essai de Yuval Noah Harari, sortira à l'automne

Dans son prochain ouvrage, l'historien, philosophe et auteur, entre autres, de Sapiens, une brève histoire de l’humanité, (trad. Pierre-Emmanuel Dauzat, chez Albin Michel) entame un nouveau périple. Nexus détaillera « une brève histoire des réseaux d’information, de l’âge de pierre à l’intelligence artificielle », selon son éditeur français.

24/01/2024, 19:06

ActuaLitté

JC Lattès : Marie Grée rejoint Mahir Guven et le label La Grenade

JC Lattès annonce l'arrivée de Marie Grée en tant qu'éditrice du label La Grenade, dirigé par Mahir Guven.

24/01/2024, 18:04

ActuaLitté

Lancement des éditions Bakélite avec un roman Féroce

Bakélite est un « laboratoire d'exploration littéraire » qui publie déjà deux revues autonomes sur internet, fmr et tmp. Le 7 février 2024 sera publié le premier roman de la nouvelle maison d'édition : Féroce, de Benoît Vincent. Pour l'occasion, une soirée de lancement est organisée ce même jour à 19h30 au café à la librairie L'ours et la vieille grille à Paris, avec la présence de l'auteur et de Guillaume Vissac, directeur de Bakélite.

23/01/2024, 17:24

ActuaLitté

XIII : Jean Van Hamme de retour pour les 40 ans de la BD culte

Cette année 2024 n'est pas seulement celle du centenaire de la mort de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, mais aussi des 40 ans de la naissance d'une série culte de la bande dessinée belge, XIII. Le scénariste Jean Van Hamme, qui a également façonné les cultes Thorgal et Largo Winch, a accepté de retrouver l'un de ses personnages fétiches à l'occasion d'un album très spécial, qui réunit une pléiade de dessinateurs.

22/01/2024, 16:44

ActuaLitté

Les Éditions du Portrait fêtent leurs 10 ans

Publier des livres pour changer le monde, telle fut l’ambition de Rachèle Bevilacqua lorsqu’en 2014, elle crée les Éditions du Portrait. Pour célébrer les 10 années de création de cette maison, plusieurs titres du fonds sont remis en avant, avec une opération spéciale pour les libraires.

22/01/2024, 15:58

ActuaLitté

Deux journées de rencontres interprofessionnelles dans les Hauts-de-France

Noshorizonsdesirables – Confrontés à des défis cruciaux dans le domaine du livre, les acteurs et volontaires du secteur s'activent. Les Rencontres régionales du livre et de la lecture des Hauts-de-France, organisées par l’Agence, visent à collaborer pour façonner l'avenir du domaine et envisager des futurs prometteurs. Rendez-vous donc à Boulogne-sur-Mer les 21 et 22 février pour cette première édition !

19/01/2024, 14:50

ActuaLitté

En 2024, Michel Lafon Jeunesse lance deux nouvelles collections

Depuis 20 ans, les éditions Michel Lafon entendent ravir les jeunes lecteurs avec des romans qui stimulent leur réflexion et les transportent dans des univers fantastiques, enrichissant leur imaginaire. En 2024, Michel Lafon Jeunesse présente deux nouvelles collections, Chifoumi et Le Club.

19/01/2024, 14:23

ActuaLitté

Julien Papelier, directeur général du groupe Média-Participations

Directeur général adjoint de Média-Participations depuis janvier 2022, Julien Papelier remplace Claude de Saint Vincent au poste de directeur général depuis le 1er janvier 2024. Une succession longuement préparée, validée par le conseil d'administration du groupe en fin d'année dernière.

19/01/2024, 11:12

ActuaLitté

Julie Cartier est nommée directrice des éditions Fleuve

Catherine Lucet, directrice générale du groupe Editis, et Marie-Christine Conchon, directrice générale adjointe, annoncent la nomination de Julie Cartier comme directrice des éditions Fleuve, placées sous la responsabilité de Sophie Charnavel. Elle demeure directrice de la maison Chatterley aux côtés de Sarah Rigaud.

19/01/2024, 07:44

ActuaLitté

Ellipse Animation à l'assaut du phénomène webtoon

Avec une expérience de plus de 60 ans dans la production d'animation française, Ellipse Animation se lance désormais dans l'univers du webtoon, cherchant à exploiter son expertise dans ce domaine en plein essor.

18/01/2024, 16:08

ActuaLitté

“Je veux rendre hommage à l'inimaginable”

Sandra Mathieu nous raconte les coulisses de rédaction de Merci Julie, paru aux éditions Télémaque. Un ouvrage dans lequel un écrivain parisien demande à rencontrer une jeune femme victime d’une agression homophobe.

18/01/2024, 15:44

ActuaLitté

Former les professionnels du livre aux enjeux écologiques, vaste programme

Depuis plusieurs années, les professionnels du livre, des éditeurs aux bibliothécaires, en passant par les auteurs et les libraires, se soucient de leur empreinte carbone. Signe de cette préoccupation nouvelle, les agences régionales du livre se dotent de spécialistes en la matière. Et s'unissent en 2024, avec la Fédération interrégionale du livre et de la lecture, autour d'un programme commun de formations.

18/01/2024, 12:51

ActuaLitté

Guillaume Meurice et le NetanyahouGate, le retour de Damasio et du Prix Nobel 82

Après l'attaque du Hamas, le 7 octobre, le contexte en France, avec sa plus grande communauté juive d'Europe et musulmane d'Europe de l'Ouest, était des plus tendu. Guillaume Meurice a subi ce contexte inflammable en tentant une blague sur le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, dans une de ses chroniques pour France Inter...

18/01/2024, 12:42

ActuaLitté

L’arbre qui marche, la nouvelle maison qui prend ses racines pour des pieds

Le 14 mars 2024 marquera l'arrivée d'une nouvelle entité dans le paysage éditorial hexagonal. Baptisée L'arbre qui marche, cette maison d'édition naissante « souhaite améliorer le monde en le racontant ».

17/01/2024, 11:40

ActuaLitté

Elsevier veut mettre l'IA au service de la recherche scientifique

Si les usages génératifs de l'intelligence artificielle font polémique, ceux liés à la recherche suscitent beaucoup moins de débats. Pour les chercheurs, ces technologies permettent de traiter des volumes de données sans commune mesure. Elsevier présente un nouvel outil, Scopus AI, qui entend allier le meilleur des deux mondes.

17/01/2024, 11:21

ActuaLitté

Juliette Ponce et Marie-Anne Lacoma poursuivent l'aventure de Dalva

Créées au sein du groupe Christian Bourgois Editeur, les éditions Dalva prennent leur indépendance. ActuaLitté apprend que Juliette Ponce, directrice éditoriale, a décidé de poursuivre l’aventure éditoriale, en collaboration avec Marie-Anne Lacoma, chargée des relations libraires. Avec un catalogue de 23 titres, la maison prolongera donc le plaisir.

15/01/2024, 17:50

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Gérard Miller démissionne de ses activités liées à la psychanalyse

Le psychanalyste Gérard Miller, auteur de plusieurs ouvrages publiés chez des éditeurs comme le Seuil ou Desclée de Brouwer, fait face à des accusations d'agressions sexuelles, et même de viols, portées par une cinquantaine de femmes. Lui parle de relations caractérisées par « un rapport inégalitaire » avec des femmes « plus jeunes que moi ». Il aurait renoncé à toutes ses fonctions professionnelles liées à la psychanalyse.

29/02/2024, 17:54

ActuaLitté

14 livres pour passer l'été sur les routes avec Sylvain Tesson

Parrain du Printemps des poètes, Sylvain Tesson l'est aussi pour l'opération « Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire » des autoroutes Vinci. Du 5 juillet au 17 août 2024, des bibliothèques éphémères seront installées sur les aires de repos du réseau VINCI Autoroutes. L'auteur invite les vacanciers à explorer une sélection de 14 titres des collections Folio de Gallimard, chacun accompagné d'une critique personnelle de Sylvain Tesson.

29/02/2024, 17:36

ActuaLitté

Giulia Enders rééditée : de l'urgence d'écouter notre "deuxième cerveau"

Paru en novembre 2017 dans la collection Sciences humaines - Questions de santé de l'éditeur Actes Sud, l'ouvrage de Giulia Enders revient avec le best-seller Charme discret de l'intestin (traduit de l'allemand par Isabelle Liber) en format poche dans la collection Babel. 

29/02/2024, 14:33

ActuaLitté

Point de côté : le roman à clés de Judith Godrèche bientôt réédité

L'actrice française portait il y a quelques semaines plainte contre le réalisateur Benoît Jacquot, autour d'une relation de 6 ans avec ce dernier, qui commença alors que l'actrice était encore mineure. En 1995, elle venait de sortir de cette situation et publiait Point de côté, l'histoire d'une jeune fille qui vit une rupture difficile avec un homme bien plus âgé... La maison Flammarion a annoncé la réédition d'une version numérique du livre « dans les tout prochains jours », tandis qu'une réimpression est en cours d'étude.

29/02/2024, 13:08

ActuaLitté

Les bibliothèques françaises, vraiment proches de la population ?

Né d'une collaboration entre le Centre national de la recherche scientifique et le service Livre et Lecture du ministère de la Culture, un Atlas cartographie pour la première fois, de manière précise et selon différents critères, les 15.500 lieux de lecture de l’ensemble du territoire métropolitain et de l’outre-mer. Il renseigne notamment sur la répartition de l'offre, et sa proximité avec les populations...

29/02/2024, 12:07

ActuaLitté

Marjane Satrapi entre à l'Académie des beaux-arts, section cinéma

L'Académie des beaux-arts annonce l'élection de Marjane Satrapi au cours d'une séance plénière, ce mercredi 28 février. La réalisatrice et autrice de bandes dessinées prend le fauteuil précédemment occupé par l'acteur, réalisateur et producteur Jacques Perrin (1941-2022).

29/02/2024, 09:59

ActuaLitté

À Nice, une librairie fermée temporairement pour "fondamentalisme religieux"

La librairie IQRA, située rue Marceau à Nice, a été contrainte de suspendre ses activités pour une période de trois mois, révèle un communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes. Cette fermeture administrative émane d'un arrêté émis par Hugues Moutouh, le préfet du département. En cause : un problème de vidéosurveillance et la présence d'une littérature « prônant un fondamentalisme religieux ».

28/02/2024, 16:35

ActuaLitté

La nouvelle (dernière) bande dessinée d'Alan Moore est annoncée

Avec Hayao Miyazaki, le Britannique Alan Moore est devenu le spécialiste des départs en retraite : en 2016, puis en 2019, il clamait que le 9e art et lui, c'était fini. Les éditeurs Top Shelf Productions (États-Unis) et Knockabout (Royaume-Uni) confirment pourtant sa prochaine BD, cosignée avec le regretté scénariste Steve Moore (1949-2014).

28/02/2024, 15:32

ActuaLitté

Culture : Florence Botello et Lucie Carette au cabinet de la ministre

Le cabinet de la ministre de la Culture Rachida Dati compte officiellement deux nouvelles membres. Florence Botello, conseillère démocratie culturelle, éducation artistique et égalité des chances, ainsi que Lucie Carette, conseillère cinéma, numérique ou encore intelligence artificielle, font leur entrée.

28/02/2024, 10:41

ActuaLitté

Les résultats 2023 de Hachette Livre dopés à la potion magique

Avec plus de 8 milliards € de chiffre d’affaires, Lagardère conclut une année 2023 d’exception, assure le groupe. Une croissance de 14 % et des résultats qui laissent songeur, d’autant plus que l’entreprise est désormais entrée dans le giron de Vivendi. Le PDG, Arnaud Lagardère, évoque « des niveaux de performance jamais atteints depuis 15 ans ».

27/02/2024, 18:49

ActuaLitté

Italie : Feltrinelli seul propriétaire de la première école d'écriture d'Europe

Première école d'écriture et de narration en Europe, la Scuola Holden a été fondée par l’écrivain Alessandro Baricco en 1994, à Turin. Avec la reprise intégrale de l'école, le groupe éditorial Feltrinelli renforce son pôle éducatif en montrant son investissement croissant dans la formation et « sa vision originale de l’éducation »...

27/02/2024, 17:15

ActuaLitté

De nouveaux mouvements au sein du groupe Editis

Suite à l'acquisition d'Editis par International Media Invest (IMI), Denis Olivennes et Catherine Lucet ont été nommés président et directrice générale du groupe. Leur objectif principal est de remédier à une situation particulièrement précaire. Cette tâche se poursuit avec une nouvelle série de réorganisations internes.

27/02/2024, 17:01

ActuaLitté

Intelligence artificielle et traduction, l'impossible dialogue ?

Les outils de traduction instantanée ne sont pas récents, mais le développement de l'intelligence artificielle soulève de nouvelles questions. Le Conseil européen des associations de traducteurs littéraires (CEATL) a mené une enquête auprès des organisations professionnelles européennes de traducteurs, pour prendre la température au sein du métier.

27/02/2024, 15:57

ActuaLitté

À Strasbourg, la librairie L'Oiseau rare appelle à l'aide

« Vous êtes nombreux à nous demander si la situation de L'Oiseau Rare s'était améliorée... malheureusement la réponse est non », partage sur son Facebook, le 13 février dernier, la librairie galerie d'art et café, situé 23 quai des Bateliers à Strasbourg, lieu classé monument historique depuis 1937. C'est la seconde fois que son équipe communique sur des difficultés financières. 

27/02/2024, 13:01

ActuaLitté

Marion Boyer devient déléguée à la diffusion et à la lecture au CNL

Le 26 février 2024, Marion Boyer a pris le poste de déléguée à la diffusion et à la lecture au sein du Centre National du Livre (CNL), succédant ainsi à Marie Ameller, qui occupe actuellement le rôle de conseillère technique culture auprès du Premier Ministre.

27/02/2024, 11:00

ActuaLitté

En Floride, même Ron DeSantis se plaint de la censure des livres

BookBanUSA — Candidat républicain malheureux à la présidentielle américaine, incapable d'éclipser Donald Trump, Ron DeSantis a pourtant fait dans la surenchère en visant la liberté de lire. En Floride, il a facilité, en quelques années, la contestation et le retrait des ouvrages des bibliothèques publiques et scolaires. Depuis quelques jours, il change toutefois de discours, en apparence du moins...

27/02/2024, 09:41

ActuaLitté

L'affrique, c'est chic, n'en déplaise à Eric Zemmour

« Non j'vais pas te mentchir, samedji c'était sympatchique ! » Un nouveau phénomène linguistique vient déformer la prononciation de certaines consonnes chez les nouvelles générations : le di devient dji, le ti devient tchi. Son nom ? l'affrication, qui vient du latin affricare, signifiant « frotter contre ».

26/02/2024, 15:05

ActuaLitté

Sylvain Tesson : à Paris, retour sur la carrière d'une roc star

Sylvain Tesson est un auteur à succès, dans le créneau « écrivain voyageur », avec cet exotisme que certains jugeront de pacotille, mâtiné d'un romantisme nostalgique à la Chateaubriand. Il est encore cette plume de droite de plus en plus décriée, jusqu'à ce que son rôle de parrain du Printemps des poètes soit remis en cause dans une tribune signée par un millier d'auteurs... Il est enfin, on le sait moins, un ancien adepte de l'escalade urbaine...

26/02/2024, 13:52

ActuaLitté

Odile Piérart présidente de la commission de contrôle des livres jeunesse

Odile Piérart, conseillère d'État honoraire, a été nommée à la présidence de la Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence, succédant ainsi à David Moreau. Toute la composition de la commission a été renouvelée, par ailleurs.

26/02/2024, 10:02

ActuaLitté

Si la Romance commence à parler italien...

Après le succès, il y a plus de dix ans, du best-seller international Cinquante Nuances de Grey (JC Lattès, 2012), la romance est un genre qui s'apprête à conquérir une nouvelle fois les lecteurs du monde entier. L'Italie n'échappe pas au phénomène, comme les chiffres l'illustrent... L'autrice qui a vendu le plus de livres, en 2023, dans le pays : Felicia Kingsley, pseudonyme d'une architecte italienne qui publie des romances à succès depuis 2016. 

23/02/2024, 17:55

ActuaLitté

Gérard Miller : une enquête ouverte pour viols et agressions sexuelles

Le 31 janvier dernier, le magazine Elle rendait publique une enquête dans laquelle trois femmes témoignaient d'agressions sexuelles commises par Gérard Miller. Quelques jours plus tard, Mediapart donnait la parole à dix nouvelles femmes, se considérant victimes du psychanalyste et chroniqueur. Le parquet indique qu'une enquête a été ouverte pour « viols et agressions sexuelles, parfois sur victimes mineures ».

23/02/2024, 17:44

ActuaLitté

Donnez à lire : 22 000 livres offerts à des enfants

Mise en place pour la première fois en 2016, l'opération caritative Donnez à lire a gagné en puissance au fil de ses éditions annuelles. En 2023, 22.000 livres ont ainsi été collectés par les libraires, donnés au Secours populaire et enfin offerts aux enfants. C'est onze fois plus que le bilan de l'édition inaugurale...

23/02/2024, 15:56

ActuaLitté

Virginie Duby-Muller chargée d'une mission sur la culture en milieu rural

Vice-présidente du parti Les Républicains, députée de Haute-Savoie, Virginie Duby-Muller a été chargée d'une mission temporaire ayant pour objet l'ingénierie culturelle des collectivités territoriales en milieu rural par le Premier ministre, par un décret du 22 février 2024.

23/02/2024, 15:52

ActuaLitté

Économies de l'État : la Culture perd plus de 200 millions €

Il aura suffi de quelques points sur des prévisions de croissance pour pousser le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à décréter 10 milliards € de coupes dans le budget de l'État. Le ministère de la Culture n'y échappe pas, avec une annulation de crédits à hauteur de 200 millions € dans son budget.

23/02/2024, 12:26

ActuaLitté

Avec La Bourse aux Livres, l'occasion fait le larron

Aidé par la multiplication des plateformes spécialisées, le tarif minimum des frais de port à 3 € pour les livres neufs, mais aussi l'inflation générale et la hausse des prix des livres, le marché du livre d'occasion se développe. Avec une problématique centrale : ces ventes ne rémunèrent pas les auteurs, lesquels commencent à déplorer cette situation... La Bourse aux Livres, acteur de la seconde main, avance sa solution.

23/02/2024, 11:05

ActuaLitté

Street football, basket ou golf : la langue française à la rue ?

L'année est décidément très sportive pour la Commission d'enrichissement de la langue française. Jeux olympiques et paralympiques obligent, elle s'est récemment penchée sur des termes français liés à différentes disciplines. Dans une nouvelle recommandation, elle évoque cette fois les sports de rue, comme le football, le basket, ou même le golf.

23/02/2024, 10:13

ActuaLitté

Gaza : une nouvelle bibliothèque part en fumée

Ce 19 février, Ramy Abdu, président de l'Euro-Med Human Rights Monitor (Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme), révèle la destruction de la maison d'édition et bibliothèque d'Al-Kalima par les forces israéliennes. Le bâtiment était situé dans le quartier Sheikh Radwan, à Gaza.

22/02/2024, 16:46

ActuaLitté

Le célèbre égyptologue allemand Jan Assmann n'est plus

Né le 7 juillet 1938 à Langelsheim, Jan Assmann était un éminent égyptologue, universitaire en études religieuses et spécialiste en culture allemande. Il a contribué de manière significative à l'élaboration, l'édition et l'interprétation de sources sur la religion égyptienne, intégrant les analyses philologiques des textes dans leur contexte archéologique, culturel et socio-économique. Il s'est éteint dans la nuit du 18 au 19 février, à l'âge de 85 ans.

22/02/2024, 12:16

ActuaLitté

Un libraire au tribunal pour le manuscrit de “Hotel California”

Ce mercredi 21 février s'est déroulé à Manhattan un procès inhabituel, avec des accusés peu familiers des cours de justice. Parmi eux, Glenn Horowitz, un libraire spécialisé dans les pièces rares et uniques. Avec deux autres hommes, il est accusé d'avoir obtenu et revendu, de manière illégale, des manuscrits de chansons du groupe Eagles, dont le fameux « Hotel California ».

22/02/2024, 10:04

ActuaLitté

“Les librairies sont des endroits magiques, irremplaçables”

#Noshorizonsdesirables – La signature de conventions réunissant l’interprofession du livre des Hauts-de-France intervenue ce 21 février précédait une autre séance de signatures. En effet, un contrat de filière réunissant la DRAC, le CNL, la Région et l’AR2L était au programme des Rencontres régionales qui se tiennent actuellement à Boulogne-sur-Mer.

21/02/2024, 20:42

ActuaLitté

Une 13e librairie Decitre s'installe à Saint-Etienne

La chaîne de librairies Decitre a jeté son dévolu sur Saint-Étienne pour l'ouverture de sa treizième librairie au niveau national, et une dixième dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cet établissement verra le jour en juin. Il s'installera au rez-de-chaussée du centre commercial Centre Deux, dans un espace de plus de 850 m2, précédemment occupé par un H&M, et libéré en décembre dernier.

21/02/2024, 15:53

ActuaLitté

Librairie : mort de Fadi Zahar, fondateur de La Chambre Claire

Le libraire et galeriste Fadi Zahar, fondateur en 1980 de La Chambre Claire, est mort, annonce La Nouvelle Chambre Claire, qui a pris la relève de son enseigne, dans le 5e arrondissement de Paris. Il faisait figure de référence dans le domaine.

21/02/2024, 14:56

ActuaLitté

Cancer ou assassinat, l'enquête sur la mort de Neruda rouverte

Un long feuilleton qui connait aujourd'hui un nouveau rebondissement. La justice chilienne a ordonné ce mardi 20 février la rouverture de l'enquête sur la mort du plus fameux poète du pays, et ancien sénateur communiste : Pablo Neruda.

21/02/2024, 14:13

ActuaLitté

Libraires, éditeurs, auteurs : “On ne peut pas vivre seul”

#Noshorizonsdesirables – Réunir les partenaires de la Région des Hauts de France, autour d’une envie, c’est déjà, pour paraphraser Jacques Brel, faire preuve d’un certain talent. Dans le cadre des deux journées professionnelles qu’organise l’Agence régionale du livre et de la lecture, cinq structures s’engagent dans un contrat de filière pour trois années. Mais pourquoi et dans quelle perspective ?

21/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Pierre Loti, amoureux du Pays Basque

Pierre Loti était un voyageur. Il aimait les lieux atypiques : Tahiti, le Sénégal, le Japon, la Turquie... c'est d'eux qu'il puisait l'inspiration de ses écrits. Parmi ces régions exotiques, le Pays Basque eut une place toute particulière dans son coeur, il tirera de son attachement à cette terre le roman Ramuntcho. Une exposition en cours jusqu'au 1er septembre 2024 au musée Basque et de l'histoire de Bayonne retrace l'amour de l'écrivain pour le patrimoine naturel et culturel de l'Euskal Herria.

20/02/2024, 16:53

ActuaLitté

Les deux acteurs de Roméo et Juliette récidivent au tribunal

Olivia Hussey et Leonard Whiting, acteurs vedettes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli, persistent auprès des tribunaux. Tous deux ont de nouveau porté plainte contre le studio Paramount, cette fois autour des éditions DVD et Blu-Ray de la Criterion Collection, parues en février 2023.

20/02/2024, 16:25