#Edition

Gilles Paris : qui est vraiment mademoiselle Belle Kaplan ?

Rentreelitteraire23 - Ce 7 septembre, l’écrivain et attaché de presse Gilles Paris publie son 7e roman adulte, Les 7 vies de mademoiselle Belle Kaplan, jackpot ! Qui est cette vedette du 7e art aussi fascinante que mystérieuse ? Qui sait qu’elle porte actuellement son sixième masque, et qu’elle est rongée par un passé qui se refuse à partir…

Le 06/09/2023 à 15:07 par Hocine Bouhadjera

0 Réactions | 566 Partages

Publié le :

06/09/2023 à 15:07

Hocine Bouhadjera

566

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Elle doit en effet protéger un secret mis en péril par des lettres anonymes qui la menacent de tout révéler… Alors qu'elle est à deux doigts de concrétiser son ultime aspiration : réaliser un film à Hollywood avec des acteurs de renom. En parallèle, l'amour de sa vie refait surface, menaçant également de chambouler son futur...

Gilles Paris a embrassé de nombreuses carrières, du journalisme à l'édition, avant de devenir attaché de presse indépendant. Il publie son premier roman en 1991, Papa et maman sont morts, et depuis plusieurs autres textes - fiction adulte, jeunesse et nouvelle -, dont Autobiographie d'une Courgette, best-seller paru en 2002 et notamment adapté au cinéma en 2016 par Claude Barras.

Une autre adaptation, théâtrale cette fois-ci de l'ouvrage, Courgette, est en ce moment à l'affiche du Théâtre Tristan Bernard à Paris.

ActuaLitté : Quel a été le processus qui a amené à la naissance des 7 vies de mademoiselle Belle Kaplan ?

Gilles Paris : Le roman est né au moment du confinement. Autant l’édition ne s’en est pas trop mal sortie, avec notamment les librairies qui ont été jugées non essentielles, puis essentielles, autant le cinéma était vraiment dans le trou. On n’allait tout simplement plus voir de films en salle. A alors commencé à germer dans mon esprit une histoire cinématographique. C’était ma manière à moi de résister à cette période, à ce qu’on y disait : trouver un récit qui soit à la fois incroyablement romanesque, et qui se passe dans le milieu du 7e art.

J’ai d’abord rédigé une version chorale, où chaque personnage s’exprimait — l’agent, l’assistant, le frère… – et pas seulement Belle Kaplan. Et puis, une fois terminé, je me suis rendu compte que c’était elle qu’on avait envie d’entendre, donc j’ai réécrit en totalité le livre. Ça m’a pris du temps… Deux ans de travail, avant de le rendre à mon éditeur Plon.

Je fais en vérité toujours plusieurs versions du texte : par exemple pour Le vertige des falaises, qui est paru en 2017 chez Plon, j’en avais réalisé 17 au total. Je suis un peu excessif, Belle Kaplan sur les bords, dans le sens de perfectionniste. Après, il y a plein de choses qui m’échappent et que l’éditeur me signale, et c’est ça qui est intéressant.

Qui est cette Belle Kaplan justement ?

Gilles Paris : Belle Kaplan, c’est une actrice qui est devenue star en un seul film, ce qui est assez peu courant. Une véritable vedette, dont on ignore tout de la vie. À L’époque des réseaux sociaux, ça paraît presque impossible. Il faut imaginer une comédienne qui arriverait, mais dont on ne saurait rien : ni où elle est née, ni si elle a une famille, des frères, des sœurs… Ni encore ce qu’elle aime C’est quelqu’un qui est en permanence sous le contrôle, qui veut tout diriger, mais dans une existence, c’est évidemment irréalisable.

Si elle n’a pas de réseaux sociaux, pas de portable, ce n’est pas seulement pour se protéger des médias à qui elle ne donne pas d’interviews, mais pour une raison qu’on va découvrir peu à peu dans le roman. Elle est en fait un mixte de beaucoup d’artistes françaises et américaines, comme la chanteuse Mylène Farmer, qui a toujours été assez douée pour préserver sa vie. Ou une sorte de mélange d'Isabelle Adjani, de Nicole Kidman et de Sharon Stone.

Elle est enfin assez distante avec son public et ses fans. Elle se décrit comme si elle était au théâtre, aveuglée par l’éclairage, et qu’elle ne voyait pas les gens dans la salle.

Elle est très belle, avec un grand succès (égérie de Dior), froide, calculatrice (« j’ai toujours su dompter les hommes »), sans attache.

Gilles Paris : Moi qui suis attaché de presse depuis bientôt quarante ans, elle est le reflet de beaucoup de personnalités que j’ai défendu au cours de toutes ces années. Les gens qui ont du talent ont souvent un ego assez fort, sauf qu’à mon époque, pas si lointaine, ce n’était pas grave tout ça. On s’habituait aux caprices, aux orgueils des uns et des autres.

Aujourd’hui, on résume une personne en expliquant qu’elle est sympa, pas sympa, sous prétexte qu’elle vous dit bonjour, qu’elle reste correcte à votre égard. J’en ai connu qui étaient absolument extraordinaires, et avec un ego incroyable, notamment une grande star avec qui j’ai travaillé pendant plus d’une dizaine d’années.

Comme pour Belle Kaplan, elle ne voulait pas que je m’approche trop près de lui. Il ne fallait pas que je m’assoie à ses côtés… Tout ça m’est resté en tête parce que c’est quelqu’un que j’aime profondément. Je n’en ai pas pris ombrage. C’était un peu surprenant au début, et puis je m’y suis fait, comme la plupart des attitudes en marge ou originales que pouvait avoir cette personne, et que d’autres ont eues. Ce sont des anticonformistes en dernière analyse.

Gilles Paris © Didier Gaillard-Hohlweg.
Gilles Paris © Didier Gaillard-Hohlweg.

Belle Kaplan est par ailleurs une femme indépendante.

Gilles Paris : Elle ne peut être qu’indépendante, vu sa nature et ses choix. Elle est la seule décisionnaire clairement. Par ailleurs, dans la vie d’une manière générale, quel que soit le métier qu’on fasse, et, quelle que soit l’occupation qu’on a, l’indépendance donne une forme de liberté, mais aussi d’assurance.

Je l’ai acquise par exemple en étant indépendant : même salarié dans une entreprise, même quand je dirigeais le service de presse des éditions Plon ou JC Lattès, j’étais presque une entité à part au sein de la maison. C’est dans ma nature d’être comme ça. Non de faire tout ce que je voulais, mais j’arrivais à garder cette autonomie et cette latitude.

J’ai su en cet instant que je devais rejoindre le rang de ces guerrières, farouches et intraitables. Je me suis juré de n’être moi-même qu’avec Pierre, et une amazone envers tous les autres, quels que soient leur sexe et leur rang.

Belle Kaplan aime les hommes et les femmes, mais elle ne se donne pas réellement à eux, elle se retient. Il y a toujours quelque chose qui fait qu’elle ne s’abandonne pas. Elle ne capitule qu’avec Pierre, qui est son amour de jeunesse, et quand elle fait l’amour avec lui la première fois, c'est un des seuls moments où on la voit se donner totalement.

On découvre assez vite dans le roman qu’elle a notamment donné son corps en tant qu'escort girl, qui n’est pas censée avoir de sentiments envers les partenaires avec lesquels elles ont des échanges.

Belle Kaplan a beaucoup changé de forme dans sa vie : elle a d’ailleurs commencé rousse, comme Mylène Farmer…

Gilles Paris : Elle a été rousse, brune, elle a même des lentilles qui permettent de changer de couleurs d’yeux. Elle est par ailleurs passée par la chirurgie esthétique. Elle est méconnaissable et surtout, on n’arrive pas à lui donner d’âge. Elle porte des gants, comme la plupart des actrices qui ne souhaitent pas qu’on identifie leur âge. On sera à la fin quel est son véritable âge, et qu’on se trompe réellement sur celui-ci, et dans le bon sens pour elle…

Elle aura 7 identités, mais au départ, elle ne connaît ni ses parents ni son premier nom.

Gilles Paris : Elle en veut à Dieu de lui avoir ôté son identité de départ. Tout est dans le titre finalement, et d’ailleurs, j’ai eu beaucoup de mal à le trouver pour ce roman. D’habitude, je les rencontre facilement, et là, ça a mis beaucoup de temps. Il m’est apparu assez juste, parce qu’elle est vraiment passée d’une vie à une autre à chaque fois.

Comme si elle tournait la page, elle traversait un couloir et qu’elle passait une porte. Tout ce qui vient d’avant reste derrière elle. Elle renaît à chaque fois, et à sa manière.

La vie paraît si dure quand on est privée de famille à peine sortie d’un ventre dont on ignore tout. Ne reste que la colère sourde qui s’atténue avec les années. 

Aujourd’hui, ce n’est pas très difficile de changer d’identité, d’avoir de nouveaux papiers, contrairement à ce qu’on pense communément. Il faut prendre des voies qui ne sont pas forcément légales, mais ce n’est pas si compliqué. Sur le plan basique, si votre prénom ne vous plaît pas, vous avez la possibilité de pouvoir le remplacer. J’ai toujours trouvé fascinant les personnes qui étaient capables de se créer une nouvelle identité, de se fondre ou de disparaître littéralement de la surface de la Terre. J’ai connu des gens comme ça.

Belle Kaplan explique un moment donné que les spectateurs qui viennent regarder le film, elle les a peut-être eus entre ses bras d’une certaine manière, mais ils ne la reconnaîtront pas du fait de ses changements physiques. Ils vont simplement penser : tiens cette fille à l’écran, elle me dit quelque chose… Donc, quelque part elle a gagné, car elle a réussi à se métamorphoser, au prix de beaucoup d’efforts et de  sacrifices. Elle sait ce que c’est puisqu’elle en a fait toute son existence.

Gilles Paris (c) Didier Gaillard-Hohlweg.
Gilles Paris © Didier Gaillard-Hohlweg.

Sa vie d’actrice n’en est qu’une parmi les sept.

Gilles Paris : Elle veut devenir actrice, et elle va s’arranger pour que ça se fasse. Elle se servira d’ailleurs de ses clients pour accéder au succès. Elle devient une star malgré elle néanmoins. Son premier film, États généraux, qui relate la relation ambiguë de Marie-Antoinette et de la duchesse de Polignac, avérée historiquement, est une production à petit budget avec des comédiens inconnus, et pourtant, c’est un énorme carton au box-office.

Le projet va la révéler, sauf qu’on va découvrir à ce moment-là qu’il n’y a pas une ligne, pas un mot, sur elle dans le dossier de presse : on ne sait absolument rien d’elle… Ce qui va évidemment affoler les médias.

Belle Kaplan pose un regard virulent sur la presse et les journalistes…

Gilles Paris : Il s’explique par le comportement des médias, qui agiraient ainsi face à toute personne qui refuserait systématiquement d’être interviewée. Ça les agacerait très profondément, et ils finiraient par écrire des choses sur elle qui ne sont pas justes. Ses fans, à un moment donné, débarquent dans une rédaction qui est allée un peu loin, et détruisent les ordinateurs par solidarité envers elle…

J’ai défendu beaucoup de personnalités qui ont des avis assez tranchés sur les médias : ils veulent bien faire telle interview, mais pas telle autre. Ils veulent bien tel journal, mais pas celui d’à côté. Ils veulent pouvoir relire les entretiens, ce qui se fait de moins en moins dans les médias. À une époque c’était beaucoup plus fréquent, mais maintenant c’est très difficile de demander à un journal de pouvoir relire un papier.

Une personnalité dont tout le monde parle, à la une de l’actualité, qui refuse toutes les interviews, ou qui comme Mylène Farmer, si la question est trop intime, sait qu’elle peut créer un silence pour affoler la régie, va se faire des ennemis. Belle Kaplan est assez forte parce qu’elle ne lit pas les médias et ce qu’on dit d’elle. Elle sait qu’il y a des centaines de faux profils qui ont circulé sur les réseaux sociaux, mais n’en a regardé aucun.

Elle est d’ailleurs encore plus dure que ça, puisqu’elle explique dès le départ qu’elle n’a pas du tout l’intention, pour la promotion d’un film, de supporter le défilé des journalistes qu’elle identifie comme des écrivains éphémères. Elle a un rapport avec la presse, qui, me semble-t-il, n’est pas antinomique avec ce que peuvent penser la plupart des gens qui ont un statut, et qui les mettent dans ce genre de relation avec les médias.

Elle est également  tout le temps en représentation.

Gilles Paris : Oui, mais surtout, elle a des crises de panique, ce qui la révèle réellement, l’humanise un peu, parce que franchement, on peut la détester au départ cette Belle Kaplan. On peut se dire : c’est vraiment une emmerdeuse, elle veut tout contrôler etc. Et en fait, quand elle commence à avoir ses crises d’angoisse, elle se rend compte qu’elle ne peut pas tout gérer.

Au fur et à mesure qu’on va découvrir son passé sulfureux, elle en devient plus attachante je trouve. Au départ c’est une femme assez sèche, pas sympathique, plutôt odieuse avec ceux qui travaillent autour d’elle, un peu méprisante. Les gens ne sont pas toujours ce qu’il paraissait être.

Il y a un nombre important de références à l’Hollywood classique. Est-ce que vous vous êtes appuyé sur son canevas romanesque bien connu pour cet ouvrage ?

Gilles Paris : Il y a de ça, et chez Belle Kaplan, il y a une forme de mimétisme. Elle s’appuie sur les films qu’elle a vus et revus, pour adopter les attitudes d’Audrey Hepburn dans Vacances romaines, Gene Tierney etc. Elle s’en sert pour prendre des poses dans la vie. Ce qui brouille beaucoup les pistes, et elle en joue, séduit.

Elle a aussi quelque chose qui vient du passé, de l’époque où elle volait dans les rues de Montréal : elle adorait se parer de tout ce qu’elle avait dérobé. Elle amoncelait notamment les bracelets sur ses bras, et il y a plusieurs scènes où elle, puisqu’elle continue à en porter autant, s’imagine être Rita Hayworth dans Gilda. C’est très symbolique par rapport à son histoire et à la représentation qu’elle veut donner d’elle.

Gilles Paris.
Gilles Paris.

En mettant en regard les années 50 et aujourd’hui, vous dressez finalement un portrait en creux de notre époque.

Gilles Paris : Ce qui m’amuse, c’est qu’il est aujourd’hui très difficile de passer à travers les mailles des réseaux sociaux. Beaucoup d’écrivains n’en ont pas et on connaît beaucoup d’acteurs non plus, mais si vous allez sur l’instagram de Nicole Kidman ou de Reese Witherspoon par exemple, vous avez plein de choses extrêmement personnelles de ses comédiens et comédiennes qui sont dévoilées.

Ça donne une forme de proximité avec ces personnalités, et ça leur enlève une aura de mystère. Ce que les acteurs et actrices des années cinquante avaient, à mes yeux, beaucoup plus.

Peut-on alors parler de dégradation de la figure de la star ?

Gilles Paris : Je propose plutôt un constat. Les époques évoluent, changent, pour le mieux, pour le pire. Tout est une question de point de vue et par quel bout on prend les choses. Belle Kaplan n’a pas de réseaux sociaux de toute façon, elle s’y refuse. Elle n’a pas de portable.

Elle se sert parfois d’un téléphone que son assistante lui procure, un jetable, et elle prend soin à chaque fois d’effacer l’historique, ce qui montre qu’elle a une sorte d’obsession sur sa propre disparition. Aucune écrivaine aujourd’hui, aucune actrice, n’irai jusqu’à cet extrême.

C’est par ailleurs un roman de cinéphile, je me trompe ?

Gilles Paris : Oui, et j’aime beaucoup les années 50 sur le plan cinématographique, mais aussi sur le plan littéraire par exemple. C’est une époque particulièrement élégante, raffinée. Je dirais que c’est une des périodes les plus romanesques qui soient, et moi j’apprécie tout spécialement ce qui est romanesque en général.

Dès qu’on parle d’élégance, on a tendance à se référer aux années cinquante. 2023 n’est pas une période élégante, par exemple, elle est plutôt complexe dans tous les sens du terme. Il faut savoir se protéger du chaos du monde, c’est pour ça que j’invente des histoires, à chaque fois très différentes les unes des autres. C’est comme, au fond, une résistance à l’époque.

Je veux m’éloigner d'une actualité redondante et exaspérante, et quand je crée des histoires, je suis écrivain, je m’organise du temps, de l’espace : des week-ends quand je ne suis pas en promotion, des temps de vacances, des semaines où je m’enfuis, et je ne fais qu’écrire.

L'histoire douloureuse et cachée de Belle Kaplan est aussi celle de son « frère d’armes ».

Gilles Paris : Elle est à la recherche de son frère, Ben, qui n’est pas vraiment son frère. Simplement ils ont été élevés ensemble dans un orphelinat, qui existe réellement à Montréal. Elle a une obsession vis-à-vis de lui, parce qu’il lui a fait beaucoup de bien quand elle était enfant. Il a veillé sur elle, s’est beaucoup occupé d’elle, l’a ouvert un peu.

C’était une gamine renfrognée, désobéissante, colérique, pas facile, et lui la calmait, la tempérait. Elle garde ce souvenir, mais lui n’a pas du tout ce souvenir d’elle, comme on le découvrira dans le livre…

Il est devenu un homme relativement instable : il est marié à un autre homme, avec qui ils ont adopté trois enfants, et avec qui il vit en Floride. Il a quitté cet homme et s’est remarié avec une Madrilène, qui a déjà une fille… Les raisons de son instabilité émotionnelle sont révélées petit à petit dans le roman.

La partie dans le passé se déroule en effet au Québec. Pourquoi avoir choisi de situer ces moments dans cette partie du monde ?

Gilles Paris : Je connais bien le Canada. J’ai une sœur chanteuse qui y a vécu pendant trente ans. Je suis souvent allé la voir et j’ai toujours adoré ces paysages, enneigés ou ensoleillés selon les époques. Toute cette partie des Cantons de l'Est qui sont absolument féériques. J’avais très envie de parler du magnifique quartier d’Outremont, que pas mal de scènes se déroulent dans ce coin de Montréal.

Et puis il fallait qu’on ne devine pas son passé, qu’elle soit née à l’étranger. Née en France, on aurait tout su d’une manière ou d’une autre, tandis qu’aussi loin, il y a des barrières.

Sans dévoiler l'épilogue du roman, sa septième vie sera-t-elle sa dernière ?

Gilles Paris : Elle a à peu près réuni tout ce qu’elle voulait, tout ce qui lui manquait, parce que c’est une femme qui, à force de contrôler les choses, a non seulement perdu cet amour de jeunesse, mais en même temps toutes les raisons de vivre : si on n’aime pas dans une vie, il manquera toujours quelque chose...

Sa septième existence sera relativement normale, mais au sujet de savoir si ce sera la dernière, la question reste ouverte. Il n’y a pas de fin : le lecteur peut imaginer la suite comme il l’entend.

À chacun de décider devant une conclusion ouverte. Je souhaite offrir une forme d’échappatoire.

 

Les 7 vies de mademoiselle Belle Kaplan sort ce 7 septembre, et ci-dessous, un extrait de l'ouvrage pour donner envie d'en découvrir plus :

Crédits photo  : Gilles Paris © Didier Gaillard-Hohlweg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DOSSIER - Rentrée littéraire 2023 : découvertes et coups de cœurs

Commenter cet article

 

Les 7 vies de Mlle Belle Kaplan

Gilles Paris

Paru le 07/09/2023

224 pages

Plon

19,90 €

Le bal des cendres

Gilles Paris

Paru le 07/04/2022

291 pages

Plon

19,00 €

Autobiographie d'une courgette

Gilles Paris

Paru le 05/03/2003

254 pages

J'ai lu

5,80 €

Certains coeurs lâchent pour trois fois rien

Gilles Paris

Paru le 27/01/2021

221 pages

Flammarion

19,00 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Dans cette maison, le livre d'artiste trouve une seconde jeunesse

Devenu au fil des siècles le support dominant de l'œuvre littéraire, le livre imprimé a adopté une forme quasi immuable par son efficacité. Mais il est rarement considéré comme une œuvre en soi : les Éditions du livre, comme leur nom l'indique, le placent au centre d'un projet artistique, souvent destiné aux plus jeunes, mais pas que. Rencontre avec Alexandre Chaize, qui orchestre un catalogue pas comme les autres, définitivement.

18/07/2024, 15:03

ActuaLitté

Le divan double : poésie sensuelle à quatre mains

La nouvelle collection des éditions Unicité, Chantelangue & Compagnie, semble centrée sur la poésie, comme en témoigne Le divan double, recueil érotique illustré écrit à quatre mains. Lui-même poète, Laurent Desvoux-D’Yrek a choisi de publier des vers érotiques, écrits dans un style merveilleusement lisible. Respectivement historienne de formation et ingénieur électro-acoustique, Aline Angoustures et Philippe Moron ont croisé la plume à travers un volume sensible et sensuel, sans vulgarité aucune. Par Étienne Ruhaud.

17/07/2024, 11:17

ActuaLitté

“Gauche ou droite, les extrêmes me glacent”, Jean-Baptiste Andrea, Goncourt 2023

#Legislatives2024 – « Je suis écrivain. Les mots ont un sens. Quand on parle d’extrême gauche et extrême droite, j’entends avant tout “extrême”. Et c’est ce qui me glace. » Prix Goncourt 2023, pour Veiller sur elle (éditions L'Iconoclaste), ActuaLitté converse avec Jean-Baptiste Andrea sur la situation politique, à quelques jours maintenant des législatives

18/06/2024, 19:48

ActuaLitté

En librairie, “la surproduction nuit à la diversité” (Anne Martelle)

RNL24 — Ces 16 et 17 juin, à Strasbourg, le Syndicat de la librairie française (SLF) organise les Rencontres nationales de la librairie, rendez-vous bisannuel de la profession. Le ton a été donné, avec des demandes adressées au gouvernement, pour un soutien renforcé, et aux éditeurs, pour une solidarité plus marquée avec les points de vente. Entretien avec Anne Martelle, présidente du SLF et directrice générale de la Librairie Martelle (Amiens).

15/06/2024, 14:40

ActuaLitté

Petit cours de langue des choses cachées avec Cécile Coulon 

Montmorillon2024 — Cécile Coulon, autrice confirmée depuis son plus jeune âge, sort à 33 ans son neuvième roman, La langue des choses cachées (Iconoclaste, 2024). Elle y explore tout ce qui est dit quand les gens ne parlent pas, surtout les souffrances. À cette occasion, le Festival du livre de Montmorillon tenait à l'avoir comme invitée d'honneur. Sa présence a rythmé le salon, entre lecture musicale et jogging littéraire. ActuaLitté a eu l'opportunité de s'entretenir avec elle.

09/06/2024, 15:34

ActuaLitté

Jacques Rivette cinéaste du mystère, par Pacôme Thiellement  

Pacôme Thiellement a gagné il y a peu une belle popularité grâce à son histoire personnelle et fascinante de l’Histoire de France, diffusée sur la chaîne Youtube de Blast. En parallèle, il continue son travail d'exégèse, comme il aime à le dire, des artistes qui l’inspire : après David Lynch ou Frank Zappa, le plus méconnu des cinéastes de la Nouvelle Vague, et finalement le plus mystérieux, Jacques Rivette. Ceux qui n’ont vu que La Religieuse n’ont rien vu de lui…

08/06/2024, 11:00

ActuaLitté

"Comprendre l'œuvre d'Artaud ne nous rend pas meilleurs mais plus humains"

Écho Antonin Artaud a fêté son premier anniversaire ce mois de mai : sept numéros publiés, une communauté croissante sur Facebook, le lancement d'un nouveau blog, un numéro spécial, et prochainement une nouvelle série de podcasts, Cinartonomie, qui fusionnera cinéma et littérature avec un focus sur Artaud. Ilios Chailly, initiateur de la revue, raconte à ActuaLitté cette jeune aventure, et se livre sur sa passion pour l'auteur de l'Ombilic des limbes.

05/06/2024, 13:48

ActuaLitté

“En lisant ce roman, j'étais bouche bée”

Christophe Mileschi est un homme aux multiples casquettes. À la fois professeur de langue et de littérature italienne, il est également traducteur italien/français, auteur de divers essais et textes de création. Il a ainsi traduit de nombreux auteurs classiques, comme Italo Calvino, pour Gallimard. Dans la seconde partie de cet entretien divisé en deux épisodes, il raconte la traduction de Chemins de fer du Mexique de Gian Marco Griffi (Gallimard, 2024).

04/06/2024, 13:16

ActuaLitté

Tiffany Cooper : “Dessin et humour ont rendu ma vie plus belle”

RDVBDAmiens2024 – Originaire de Grenoble, Tiffany Cooper mit un terme à sa carrière dans le textile de luxe pour s’occuper de son linge sale : « Le dessin et l’humour ont toujours rendu ma vie plus belle », assure-t-elle. Étudiante à l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg, elle ouvrit son blog en 2012, dont découla son premier livre, Le Meilleur des Mondes Possibles (2013). Rencontre, en toute simplicité.

01/06/2024, 15:17

ActuaLitté

Alain Damasio : “L'Afrique nous sauvera !”

MementoMori - L'auteur Alain Damasio était présent aux Imaginales 2024 à plusieurs titres : présenter son dernier ouvrage, Vallée du silicium, publié au Seuil, accompagner son camarade Mathias Echenay, avec qui il a lancé La Volte il y a 20 ans, et participer à l'Oratorio Les Furtifs, tiré de son roman paru en 2019.

01/06/2024, 06:23

ActuaLitté

"On veut mélanger les deux formules : populaire et élitiste"

Montmorillon2024 — Il y a 10 ans s'éteignait Régine Deforges. L'autrice et éditrice native de Montmorillon a marqué de son encre les lettres françaises et le paysage culturel de sa région natale. Cette année, le festival du livre de Montmorillon lui rend un hommage appuyé. ActuaLitté a pu s'entretenir au sujet de cette édition spéciale, avec le maire de la ville, Bernard Blanchet, et David Aladenise, son adjoint à la culture.

31/05/2024, 18:07

ActuaLitté

“Mettre un coup de frais, un coup de jeune et de talent”

Montmorillon2024 — Programmatrice des rencontres de Montmorillon depuis 2022, Anne-Lise Dyck-Daure avait cette année pour mission d'ouvrir le festival à de nouveaux horizons littéraires, tout en conservant un ancrage territorial. ActuaLitté a pu s'entretenir avec elle, à un peu plus d'une semaine de l'ouverture du Festival du livre de Montmorillon.

 

31/05/2024, 12:17

ActuaLitté

Zebra Comics fait les beaux jours de la BD africaine

Beaucoup de dynamisme se dégage de cette jeune équipe de Zebra Comics. Cette startup basée à Douala, la capitale économique du Cameroun, est en train de s’illustrer internationalement. Njoka Suyru, l’un de ses fondateurs, est curieux, réactif et porteur d’une belle énergie. Nous avons discuté une bonne heure en visio. Propos recueillis par Agnès Debiage, fondatrice d’ADCF Arica.

30/05/2024, 11:05

ActuaLitté

“La littérature n’est pas un miroir, mais une fenêtre sur le monde”

Loredana Lipperini, née en 1956 à Rome, est une journaliste, autrice et essayiste italienne. Elle anime l’émission radiophonique de culture et littérature Fahrenheit sur Rai Radio 3 et a été jurée de plusieurs prix littéraires en Italie ainsi que consultante pendant sept ans pour le Salon International du livre de Turin.

28/05/2024, 11:09

ActuaLitté

Les Imaginales, “vouées à devenir la plus grande fête de l'Imaginaire”

MementoMori - L'édition 2024 des Imaginales s'achève ce dimanche, le second sous la houlette du dessinateur Gilles Francescano, qui dresse avec ActuaLitté un bilan à chaud, placé sous la précieuse sensation d'être à la bonne place.

26/05/2024, 18:33

ActuaLitté

Chris Vuklisevic : "J'ai cherché à confronter les lecteurs avec leur mortalité"

MementoMori – Chris Vuklisevic a commencé par être le Coup de coeur des Imaginales 2024 dès février, avant de remporter le prestigieux Grand Prix de l'Imaginaire, et enfin Le Prix des Imaginales, à chaque fois pour son roman, Du thé pour les fantômes, paru dans la collection Lunes d'encre de Denoël en mai dernier. Un an après, la jeune autrice confirme sa place de pépite du genre.

25/05/2024, 15:42

ActuaLitté

John Gwynne : la mythologie nordique à hauteur d'homme et de femme

MementoMori – L'auteur de fantasy britannique John Gwynne a été présenté au public français grâce aux éditions Leha, dix ans après la sortie de son premier roman en 2012. Depuis, quatre de ses ouvrages sont parus en France, de deux de ses séries. Le second tome de sa Confrérie du sang, La Faim des dieux (trad. Thomas Bauduret), paraîtra le 13 juin prochain. À l'occasion de sa première venue aux Imaginales, ActuaLitté s'est entretenu avec l'écrivain de Fantasy, et son éditeur.

25/05/2024, 09:50

ActuaLitté

Sue Rainsford : “J'ai une grande tolérance pour les scènes gores”

MementoMori – L'Irlandaise Sue Rainsford n'avait pas pu célébrer son Prix du Roman étranger aux Imaginales l'année dernière, mais avait eu une bonne excuse : « J'étais enceinte jusqu'au cou. » Elle se rattrape cette année, et c'est peu de le dire, avec une rencontre et la participation à trois tables rondes, le tout pour une première participation au festival de l'imaginaire. Faut dire que le thème de cette année sied parfaitement à celle qui, en seulement deux romans, s'est imposée comme une plume importante du body-horror.

24/05/2024, 09:55

ActuaLitté

“Les Rendez-vous de la BD d'Amiens sont vitaux”

RDVBDAmiens2024 – « Cette manifestation est un instant majeur pour la bande dessinée en France. » Le directeur de l’Agence régionale du livre et de la lecture des Hauts de France, François Annycke, n’y va pas par quatre chemins. Quand il s’agit des Rendez-vous de la BD d’Amiens, porté par l’association On a marché sur la Bulle, tout le territoire est concerné.

23/05/2024, 10:21

ActuaLitté

“Notre cahier des charges, c’est un festival de qualité et populaire”

Comediedulivre2024 – 2025, dans l’événementiel, c’est loin… et c’est demain. Mais pour l’instant, les équipes savourent la fin du salon : en renouant avec les médiathèques, les 17 et 18 mai, les rencontres hors les murs ont déployé la manifestation par-delà le département. D’autant que pour la seconde (ou deuxième ?) année, la Comédie quittait la traditionnelle esplanade Charles-de-Gaulle, en travaux. 

22/05/2024, 10:34

ActuaLitté

La collection Angle Mort remet de la science dans la SF

L'éditeur indépendant L'Œil d'or inaugure avec le recueil de nouvelles Multiversalités une collection inédite, « Angle Mort ». Dérivée de la revue homonyme qui circule en ligne depuis 2010, elle en partage l'ambition : penser autrement la science-fiction et le monde avec. Directeur de cette publication depuis 2014, le sociologue Julien Wacquez nous présente cette nouvelle initiative.

21/05/2024, 16:16

ActuaLitté

Manuel Vilas : “L’imagination, c’est gratuit : on ne paye ni impôt ni taxe”

Comediedulivre2024 – Manuel Vilas, l'auteur espagnol, a captivé le public français avec ses œuvres telles qu'Ordesa, Alegria et Les Baisers (Éditions du sous-sol, trad. Isabelle Gugnon). Son style unique et sa plume d'une grande beauté offrent un regard inédit sur la vie humaine et notre époque contemporaine. Avec Irene (trad. Isabelle Gugnon) il présente à Montpellier un nouveau chef-d'œuvre. 

18/05/2024, 14:15

ActuaLitté

Les Ensablés : 15 années à exhumer des écrivains

Cela fait déjà 15 ans qu’ActuaLitté se met au service des Ensablés, cet ensemble d’œuvres oubliées exhumées par l'équipe. Alors, pour fêter cet anniversaire si particulier, les chroniqueurs anonymes sont passés de l’autre côté des lignes. Interview.

16/05/2024, 17:35

ActuaLitté

"Quand on parle d'exil on a envie de rétablir une certaine vérité"

PrixPorteDoree2024 – Les Prix de la Porte Dorée étaient remis ce mardi 14 mai au Palais du même nom. Dans la catégorie bande dessinée, Charles Berberian a été primé pour Une enfance orientale. La présidente du jury et scénariste de la BD Aya de Yopougon, Marguerite Abouet, salue une oeuvre « intime et universelle ». ActuaLitté s'est entretenu avec elle.

16/05/2024, 17:10

ActuaLitté

Sabyl Ghoussoub, “président” des écrivains de l'exil

PrixPorteDoree2024 — Sabyl Ghoussoub, auteur et journaliste français d'origine libanaise, présidait cette année le jury du Prix littéraire de la Porte Dorée. Dans l'enceinte du Musée de l'immigration, lui et son équipe de jurés ont décidé de désigner deux lauréates ex-aequo, Seynabou Sonko et Élise Goldberg. À l'occasion de la soirée de remise des prix, ActuaLitté a eu la chance de discuter avec lui.

16/05/2024, 11:32

ActuaLitté

Seynabou Sonko, Elise Goldberg : un bonheur partagé

PrixPorteDoree2024 – Seynabou Sonko et Elise Goldberg viennent d'être élues lauréates ex-aequo du Prix de la Porte Dorée. La première pour Djinns (Grasset), la seconde pour Tout le monde n’a pas la chance d’aimer la carpe farcie (Verdier). Ces deux primo-romancières ne sont pas liées que par ce prix, elles sont aussi amies dans la vie. ActuaLitté s'est entretenue avec elles lors de la soirée de remise des prix qui avait lieu le 14 mai au Palais de la Porte Dorée, qui accueille le Musée de l'immigration.

15/05/2024, 18:15

ActuaLitté

Charles Berberian : accompagner le chaos d'Une éducation orientale

PrixPorteDoree2024 – Ce mardi 14 mai, l'ambiance était littéraire au Palais de la Porte Dorée. Dans ce lieu d'exception, qui accueille entre autres le Musée de l'immigration, étaient remis les Prix de la Porte Dorée, récompensant une oeuvre qui traite de l’exil, les identités plurielles ou l’altérité liée aux réalités migratoires. Pour le Prix BD, c'est Charles Berberian qui a été désigné lauréat, avec Une éducation orientale (Casterman). ActuaLitté a eu l'occasion de s'entretenir avec lui.

15/05/2024, 15:15

ActuaLitté

La dessinatrice Elizabeth Pich a une suggestion : restons idiots

LeLivreaMetz24 – Le questionnaire de Proust est un excellent outil pour en découvrir davantage sur son écrivain préféré en un temps limité. Elizabeth Pich, autrice et illustratrice germano-américaine, a accepté de se prêter au jeu, invitée cette année du festival Le Livre à Metz.

21/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Le directeur de RFI, Jean-Marc Four, face à la désinformation

LeLivreaMetz24 – Comment décrypter l’information dans un monde globalisé, nourri de milliards de données chaque jour ? C'est une des questions que se posent l'auteur de La guerre de l'Information (Tallandier), David Colon, le journaliste et grand reporter Olivier Weber, et le jeune directeur de Radio France internationale (RFI), Jean-Marc Four. Ce dernier a accepté d'évoquer ce complexe et épineux sujet auprès d'ActuaLitté, à l'occasion du festival qui allie littérature et journalisme, Le Livre à Metz.

20/04/2024, 18:20

ActuaLitté

Sylvain Prudhomme dépasse les bornes familiales

PrixFrontieres2024 – Le 6 mars dernier, Sylvain Prudhomme a été désigné lauréat 2024 du 4e Prix Frontières, pour son roman L'enfant dans le taxi, paru aux Editions de Minuit. À l'occasion de la remise de la récompense littéraire durant le Festival Le Livre à Metz, ActuaLitté a pu s'entretenir avec le Prix Fémina 2019.

20/04/2024, 14:48

ActuaLitté

Rosella Postorino : “J’écris parce que la mort existe”

VoixItaliennes – Dans cette série d'entretiens nous donnons la parole à des écrivaines et journalistes italiennes qui s’expriment à propos de leur activité d'écriture mais aussi de leur engagement social ou politique. A travers des voix parmi les plus intéressantes de la littérature italienne contemporaine nous aurons un portrait des défis et des questions qui animent le débat culturel dans le Bel Paese.

20/04/2024, 12:56

ActuaLitté

"Dans la littérature comme le journalisme, aller au-delà des apparences"

LeLivreaMetz24 – « Gare aux apparences » est le grand thème de l'édition 2024 du festival qui allie journalisme et littérature, Le Livre à Metz. Une expression qui devrait être, - car elle ne l'est pas toujours -, un des principaux mantras du monde de la presse. C'est en tout cas l'avis de David Le Bailly, journaliste et auteur de l'Hôtel de la Folie, paru au Seuil la rentrée littéraire dernière, qui avec cet ouvrage remporte Le Prix Le Livre à Metz.

19/04/2024, 11:00

ActuaLitté

“Un prix d'autant plus précieux qu'il est décerné par des enfants”  

LeLivreaMetz24 – Le prix jeunesse Graoully 2024 - à ne pas confondre avec l’ancien Graoully d'or, tourné SF - a été décerné à Marie Caudry pour son album, Ah ! Les voyages, publié chez Thierry Magnier. L’autrice recevra sa gratification littéraire à l’occasion du festival Le Livre à Metz, qui cette année alerte, « gare aux apparences »... Une expression qui va à ravir à l'œuvre ici récompensée… 

19/04/2024, 09:00

ActuaLitté

Grégoire Delacourt : “Croire en la générosité, dans une époque où l’égoïsme tue”

Dans l'univers littéraire, peu d'auteurs parviennent à tisser une connexion aussi profonde et réfléchie avec leur œuvre et leur lectorat que Grégoire Delacourt. Ce 17 avril, il publiera La liste 2 mes envies, suite des aventures de la mercière d’Arras, Jocelyne, qui avait conquis 1,5 million de lecteurs. En avant-première, le romancier évoque son parcours, son écriture et bien d’autres choses.

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Bibliocollector vise le record de cartes de bibliothèque

Adolescent lyonnais de 16 ans, Adam s'est lancé dans un projet fou : battre un record du monde en collectant le plus grand nombre de cartes de bibliothèques du monde entier. Pour que sa collection soit officiellement reconnue, plusieurs critères s'imposent, mais qu'importe, le Bibliocollector est lancé dans son projet. Entretien.

 

 

01/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Géopolitique, conspirations : “XIII est un survivant” (Yves Sente)

AnniversaireXIII – Le plus amnésique des héros apparut en 1984, sous l’impulsion du scénariste Jean Van Hamme et du dessinateur William Vance : à la recherche d’un passé fuyant, accusé d’assassinat d’un président des États-Unis et toujours pris dans une conspiration politique sans fin, XIII fête ses quarante années d’aventures, de manipulation et de faux-semblants. Retour avec Yves Sente, le scénariste qui prolonge depuis 13 ans déjà cette épopée américaine avec le dessinateur Iouri Jigounov.

14/03/2024, 15:43

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

“Ce soir, nous dînons en enfer” : une bataille illustre devenue chef d'oeuvre BD

Le fracas des armes et des boucliers, les lances brisées, les nuées de flèches nombreuses à en assombrir les cieux. « Quelle connerie, la guerre » , disait Prévert. Et pourtant les combats inspirent, voire fascinent, quand ils s'ancrent dans l’Antiquité. Avec 300, Frank Miller signa une oeuvre spectaculaire, qui puisa dans l’Histoire autant qu’elle la réécrivit. Traître, monstre, héros... 300, une épopée hors norme.

19/07/2024, 15:00

ActuaLitté

Le Bon, le bouc et le truand : Woody et Quantum, frères (in)décents

Ils arborent un style vestimentaire tout droit tiré des années 90… rien de plus normal : Quantum et Woody ont vu le jour dans le marasme de cette fin de millénaire. Jouant de codes finissant dans les comics, Christopher Priest au scénario et l’illustrateur, M. D. Bright introduisirent une fameuse rupture. Ce duo de bras cassés rarement atteint, débuta ainsi en juin 97 chez Valiant... Et en France chez Bliss Editions.

14/07/2024, 13:53

ActuaLitté

Chez Eyrolles, “stress chronique au travail” et “fuite des talents”

Une réputation d'excellence dans le secteur éditorial des livres pratiques, plusieurs grands succès dans le rayon des romans « feel good », et une étiquette d'entreprise familiale préservée. Le groupe Eyrolles, paquebot installé au cœur de Saint-Germain, semble fendre les flots de l'édition sans écueils à l'horizon. Mais à bord, l'ambiance aurait quelque chose de plus houleux, comme le révèlent de nombreux témoignages recueillis par ActuaLitté.

12/07/2024, 14:51

ActuaLitté

Togo : l'autrice Marthe Nounfoh Fare visée par la justice

Au Togo, la journaliste et autrice Marthe Nounfoh Fare a été convoquée et placée en détention par les autorités pour une publication sur le réseau social TikTok. Elle risque jusqu'à six mois de prison à l'issue d'un procès prévu le 15 juillet prochain. Dans une tribune reproduite ci-dessous, le PEN Club français réclame l'abandon de toutes les poursuites, pour le bien de la liberté d'expression.

11/07/2024, 10:59

ActuaLitté

La dernière ligne d'À vélo entre les lignes

#AVeloEntreLesLignes – Il y a plus d'un an, Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek se sont lancés un défi : relier Paris à Oulan-Bator avec leurs bicyclettes. Sur chemin, ils visitent le plus grand nombre de librairies possible. ActuaLitté a relayé toute leur aventure, jusqu'à la dernière ligne qu'ils écrivent aujourd'hui.

10/07/2024, 10:33

ActuaLitté

Une gare changée en librairie : à Rezé, le livre sur de bons rails

Au bout de la ligne 2 du tram nantais, l'un des terminus n'est autre qu'une librairie : un rêve de lecteurs. Depuis un an, Carole Dolcini et Nolwenn Gandon relèvent le défi qu'elles se sont lancé en inaugurant La Petite Gare, à Rezé, dans un bâtiment de la SNCF réhabilité. À l'étage, au-dessus de l'établissement, un espace partagé accueille des travailleurs du livre et de la culture.

05/07/2024, 15:06

ActuaLitté

Législatives : l'ADAGP appelle à voter "pour les libertés de tous les artistes"

#Legislatives2024 – La société de gestion de droits d'auteur l'ADAGP, qui rassemble des artistes de plus de 120 nationalités et 40 disciplines, réaffirme, à l’occasion de l’entre deux tours des législatives, son engagement à défendre les droits des artistes, voyant dans l'art une « lumière d'espoir » face à « l'obscurité ».

05/07/2024, 14:52

ActuaLitté

Législatives : les archivistes en défense de la transparence et la démocratie

À l'occasion de l'entre deux tours des législatives, l’Association des Archivistes Français (AAF) souligne l'importance cruciale des archivistes dans la conservation du patrimoine documentaire, réaffirmant son engagement envers la transparence, la démocratie et les droits humains. En pleine période électorale, elle réitère son adhésion aux principes de responsabilité et d'intégrité, tout en préparant ses membres à continuer leur mission essentielle quel que soit l'issue des élections.

04/07/2024, 12:03

ActuaLitté

“La richesse de notre modèle culturel tient à sa diversité”

#Legislatives2024 – À quelques jours du deuxième tour d'une élection législative déterminante pour la vie politique française, les acteurs du livre et de la culture continuent de se mobiliser pour faire entendre leurs voix. Aujourd'hui, c'est au tour de la Société des Gens de Lettres d'affirmer son engagement pour la « liberté de penser » et la « diversité » de l'offre culturelle française.

04/07/2024, 11:16

ActuaLitté

Auteurs jeunesse : La Charte s'engage contre l’extrême droite

#Legislatives2024 – La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lance un appel à ses membres pour défendre la diversité et la liberté d'expression face à la possibilité d'un gouvernement d'extrême droite. Elle souligne les conséquences déjà visibles dans les villes dirigées par le Rassemblement National, incluant la censure et la réduction des aides à la culture. Le 7 juillet, elle invite à voter contre la discrimination et pour la préservation de valeurs inclusives.

03/07/2024, 17:27

ActuaLitté

Le monde culturel messin s'engage pour une société ouverte et tolérante

#Legislatives2024 – Le festival Le Livre à Metz s'unit aux acteurs culturels de la région messine pour défendre la diversité et la liberté d'expression artistique. Cette tribune souligne l'engagement quotidien de ces acteurs pour la création sans entrave et la rencontre des cultures. Ils appellent à une mobilisation le 7 juillet, 2e tour des législatives, pour une société plus ouverte et tolérante.

03/07/2024, 17:09

ActuaLitté

Voix du théâtre contre le RN : un appel à défendre la liberté et la diversité culturelle

Vincent Dheygre, président des Écrivaines et Écrivains Associés du Théâtre, appelle dans une tribune à la vigilance contre la montée du Rassemblement National qui, selon lui, menace les libertés créatives et les valeurs républicaines. Il souligne notamment l’urgence de défendre la diversité culturelle et l’ouverture, en opposition à la vision restrictive du RN, pour préserver l'avenir de la France et de ses valeurs fondamentales.

03/07/2024, 13:20

ActuaLitté

Les traducteurs littéraires s'engagent contre l'extrême droite

#Legislatives2024 – Le premier tour des élections législatives anticipées a vu le RN pointer en tête des scrutins. Alors qu'une grande partie des acteurs du monde de la culture se mobilise face à la montée de l'extrême-droite en France, une nouvelle tribune est signée, cette fois par l'Association des Traducteurs Littéraires de France.

02/07/2024, 11:55

ActuaLitté

Législatives : le Collège de France s'engage contre tous les obscurantismes

#Legislatives2024 – Le lendemain du premier tour des élections législatives françaises, le Collège de France lance un appel aux citoyens et représentants politiques pour renforcer leur engagement envers l'humanisme, la science et l'ouverture internationale, face aux défis mondiaux croissants de « diverses formes d’obscurantisme ». L'institution séculaire continuera, affirme-t-elle notamment, de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et toute forme de discrimination. 

01/07/2024, 17:53

ActuaLitté

“Faire renaître une puissance d'agir citoyenne”

#PenserLeVivant – Du 26 août au 1er septembre, à Arles, se déroulera la 5e édition d’Agir pour le Vivant. Un festival hors normes, qui pense une alternative politique, un projet citoyen et collectif et tente de faire de l’écologie un véritable débat démocratique. Les organisateurs partagent dans nos colonnes leur engagement.

30/06/2024, 11:36

ActuaLitté

Législatives : “Les auteurs et autrices sont mis en danger”

#Legislatives2024 – Le premier tour des élections législatives anticipées, ce 30 juin, porte en lui d'importants enjeux, et pas seulement pour la démocratie. Le Syndicat national des auteurs et des compositeurs (SNAC) invite ainsi les auteurs et artistes à se mobiliser, pour s'assurer un avenir serein. Nous reproduisons ci-dessous l'appel diffusé.

28/06/2024, 16:26

ActuaLitté

“J’ai systématiquement abordé la situation des autochtones au Canada”, Franck Thilliez

Auteur de polars, écrivain d'un grande générosité, Franck Thilliez a dernièrement publié Norferville, roman qui prend le grand nord canadien pour décors. Et les violences et drames qu'ont traversés les populations autochtones. À la lecture de cet ouvrage, l’éditeur Amaury Levillayer (éditions Dépaysage) tendait une main à Franck Thilliez, qui lui répond dans nos colonnes.

28/06/2024, 13:36

ActuaLitté

Des auteurs et autrices BD appellent à voter Nouveau Front Populaire

#Legislatives2024 – Ce 30 juin, le premier tour des élections législatives anticipées, en France, sera observé avec attention par le pays, l'Europe et même le monde. L'extrême droite pourrait en effet s'imposer à l'Assemblée nationale, devant un parti présidentiel atone. Mais l'union des gauches, via le Nouveau Front Populaire, ouvre une autre voie, souhaitée par 250 auteurs et autrices de BD, dont Pénélope Bagieu, Anouk Ricard, Boulet et Lisa Mandel. Nous reproduisons ci-dessous leur tribune, en intégralité.

28/06/2024, 12:27

ActuaLitté

Législatives : défendre "des valeurs humanistes universelles" 

#Legislatives2024 – C'est au tour de l'Agence Quand Les Livres Relient de prendre prosition quant à la situation politique actuelle du pays. L'Agence, qui rassemble individus, associations, structures institutionnelles du monde du livre, de la culture, de l'enfance, a publié un texte reproduit par ActuaLitté, dans son intégralité. 

27/06/2024, 11:47

ActuaLitté

Franck Thilliez : une passerelle vers les voix autochtones du Québec ?

Fondateur des Éditions Dépaysage, Amaury Levillayer porte une attention toute particulière aux cultures autochtones du Canada. Suite à des échanges avec la rédaction de ActuaLitté, autour du roman de Franck Thilliez, Norferville, l’éditeur a adressé un courrier à l’auteur. Un appel, une main tendue, pour que ces textes vivent aussi.

25/06/2024, 17:11

ActuaLitté

Livre d’occasion : un éditeur avait trouvé comment rafler le marché

Après une année 2022 en recul de 5,4 %, à 2,911 milliards €, le chiffre d’affaires des éditeurs français pour 2023 est particulièrement attendu. Avec l’espoir farouche qu’il demeure supérieur à 2019, année de référence pré-Covid. Mais la tendance est connue : moins de ventes et une croissance en valeur due à la hausse du prix des livres… Alors, où trouver de nouvelles ressources ? 

24/06/2024, 16:12

ActuaLitté

Égalité, diversité... Les bibliothèques affichent leurs valeurs

#Legislatives2024 – À l'instar des libraires, les métiers des bibliothèques, à quelques jours d'élections législatives pour lesquelles le Rassemblement national semble bien engagé, ont à cœur de rappeler leurs valeurs fondatrices. Une mise au point pas totalement désintéressée, quand l'extrême droite au pouvoir a déjà prouvé que l'accès aux livres faisait partie de ses cibles prioritaires... Nous reproduisons ci-dessous le texte interassociatif.

24/06/2024, 10:43

ActuaLitté

“L’extrême droite au pouvoir serait l’écrasement de tout espoir”

#Legislatives2024 – Les membres du Prix Eugène Dabit du roman populiste ont rédigé un texte, appelant à faire barrage à l'extrême droite. « Il n’est pas si courant qu’un prix littéraire s’exprime sur un terrain aussi ouvertement politique. Nous l’avons estimé nécessaire au regard de notre histoire, des valeurs que nous portons et de l’urgence de l’heure », nous indique le jury, qui a adressé à ActuaLitté son texte, proposé ici en intégralité.

21/06/2024, 14:49

ActuaLitté

La Scam se positionne "contre les discours inspirés par la peur"

#Legislatives2024 – 24 acteurs de la Société civile des auteurs multimédia (Scam), se sont mobilisés pour adresser un message, compte tenu de la situation politique actuelle du pays. Après la dissolution de l’Assemblée nationale, les acteurs de la Scam s’engagent contre les discours « qui suscitent la haine, l’exclusion et la violence ». Tribune.

20/06/2024, 17:25

ActuaLitté

En quête de magie : trouver les fées !

Carnetdebord – Peau-de-Sang, prochain ouvrage d’Audrée Wilhelmy, sortira le 22 août aux éditions Le Tripode. Depuis plusieurs semaines, la romancière et artiste québécoise tient dans nos colonnes son Carnet de Bord, tout à la fois prélude d'un roman attendu et récit d'une attente, qui nous entraîne dans un monde enchanteur. Voire féérique...

20/06/2024, 15:50

ActuaLitté

Créer un SMIC net à 1600 €, “une mesure mortifère pour la librairie”

Mesure phare du Front populaire, nouvelle version, le passage d’un Smic à 1600 € net relève du voeu pieux. Mais dans l’industrie du livre, et plus spécifiquement pour les librairies, une pareille mesure équivaut à la promesse d’une hécatombe. Chronique d’une mort imminente ?

18/06/2024, 12:55

ActuaLitté

Deux enfants en pleine écriture d'un poème épique...

Merle Leonce Bone (peintre, critique rock et poète) et Brisa Roché (auteure, chanteuse, productrice et poète américaine), viennent de publier aux éditions Le Boulon Paris Moon, un roman d’amour entre Boris Vian et Leos Carax… Traduit par Sophie Couronne, il parle d’oiseaux et de divinités. Mais les deux auteurs ont bien plus à en dire.

18/06/2024, 10:26

ActuaLitté

Réenchanter la vie : le super-pouvoir du réalisme magique

L'écrivain Paul Joubert vient de publier Tuer le temps aux éditions L'Archipel, son premier roman. Né en 1993, il s’est fait connaître en 2023 sur Instagram à travers son compte poétique Grosso modo. Il nous propose ici un texte, comme une invitation à rêver : « Soyons des Peter-Pan qui acceptons l’âge adulte. »

17/06/2024, 11:37

ActuaLitté

Diversité, ouverture... Quelles valeurs pour les librairies en France ?

RNL24 — Organisées entre deux échéances électorales au grand dam du Syndicat de la librairie française (SLF), les Rencontres nationales de la librairie, à Strasbourg, ne pouvaient contourner la potentielle accession au pouvoir de l'extrême droite. L'organisation professionnelle, sans citer ce camp politique, a dévoilé une Charte des valeurs, entre les lignes de laquelle il n'est pas très difficile de lire... Nous la reproduisons ci-dessous en intégralité.

16/06/2024, 10:36

ActuaLitté

La Librairie francophone arrêtée : “Les libraires perdent un allié !”

EXCLUSIF – À l'initiative des dix libraires qui prenaient part à l'émission d'Emmanuel Kherad sur France Inter, ActuaLitté publie un texte inédit, bilan amer de cette arrêt brutal, décidé par France Inter. Entre colère et regrets, cette tribune a déjà rallié le réseaux Les Libraires ensemble, comptant une cinquantaine de membres.

15/06/2024, 18:00

ActuaLitté

Rêver mieux pour la France que la démagogie et la haine

Alain Serres, auteur et directeur des éditions Rue du monde, a partagé un texte, ce 14 juin 2024, appelant à l’échange, la discussion... tout plutôt que l’ignorance et le repli sur soi. Quand une vague de morosité frappe, c’est un regain d’enthousiasme et de courage qu’il faut montrer, affirme l’éditeur. Nous reproduisons son texte ici en intégralité.

15/06/2024, 10:47

ActuaLitté

L'Intelligence artificielle, authentique danger pour la traduction ?

Dans cette tribune, la Société française des traducteurs (SFT), syndicat professionnel des métiers de la traduction et de l’interprétation, se fait la porte-parole des mises en garde des professions qu’elle représente, pour que l’humain reste au cœur de la technologie et que le développement non encadré de solutions d’intelligence artificielle générative à des fins de traduction et d’interprétation ne conduise pas à l’appauvrissement de la langue et de la pensée critique.

13/06/2024, 16:04

ActuaLitté

Les éditions MeMo, du coeur aux ouvrages

L'édition française se débat, engluée entre la concentration, la surproduction, la hausse des coûts de production et une indéniable baisse des ventes. Le secteur de la jeunesse souffre des mêmes maux, mais en pire. Leur 30e anniversaire encore dans les mémoires, les éditions MeMo, depuis Nantes, continuent d'insuffler passion et intelligence au sein d'un catalogue exigeant sans être élitiste pour autant.

11/06/2024, 16:57

ActuaLitté

Hommage à Ben, “conscient de l’importance de la non-importance”

La Fondation du doute, installée depuis 2013 à Blois, a appris le décès, le 5 juin dernier, de son fondateur, Benjamin Vautier, et de son épouse Annie. Les directeurs et l'équipe de l'institution, organisée autour de l'esprit Fluxus cher à Ben, lui rendent hommage dans un texte reproduit ci-dessous.

11/06/2024, 12:54

ActuaLitté

La Maison d'Europe et d'Orient en péril

Les éditions l'Espace d'un instant sont une initiative de la Maison d'Europe et d'Orient, pôle culturel européen - association reconnue d'intérêt général, soutenue par la Fondation Jan Michalski et la Ville de Paris, et partenaire de Sens Interdits et du Théâtre dans la Forêt. Elles alertent aujourd'hui dans une tribune du devenir de la Maison d'Europe et d'Orient. Leur texte est proposé en intégralité.

07/06/2024, 11:50

ActuaLitté

Mort d'Éric Hazan : “La Fabrique est orpheline”

Stella Magliani-Belkacem et Jean Morisot ont communiqué un texte en hommage au fondateur des éditions La Fabrique, Éric Hazan, décédé ce 6 juin. Leur message est ici reproduit dans son intégralité.

07/06/2024, 10:29