#Droit / Justice

Le harcèlement moral en question : grabuge, d'Albin Michel à Plon

Deux mois à peine après la prise de fonction de Lise Boëll à la tête des éditions Plon, c’est un autre fracas qui résonne chez Editis. Selon nos informations, le directeur général adjoint de la maison, Mickaël Palvin serait mis à pied. Estelle Cerutti, également directrice générale adjointe et Lise Boëll sont pour le moment tenues à l’écart de la maison, en attendant une enquête diligentée par le groupe.

Le 09/12/2021 à 23:29 par Nicolas Gary

19 Réactions | 1343 Partages

Publié le :

09/12/2021 à 23:29

Nicolas Gary

19

Commentaires

1343

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Lise Boëll avait quitté Albin Michel au coeur de la tempête Zemmour, suite au refus de l’éditeur de publier un ouvrage qualifié de manifeste de campagne. Si le polémiste a fini par déclarer sa flamme présidentielle, le conflit fut explosif dans le Landerneau, au cœur de l’été.

Secret de polichinelle, l’arrivée des trois transferts, venus de chez Albin Michel, n’avait pas été vue d’un bon œil. Prenant leurs marques depuis le 11 octobre, les deux DGA et la DG se heurtaient à quelques résistances. Avec la préparation de la rentrée d’hiver, le travail ne manquait pas, et le télétravail n’a pas toujours simplifié les relations.

Écartée de la direction qu'elle occupait, Céline Thoulouze – pressentie désormais chez Nil – avait été nommée mi-octobre 2020. Moins d'une année plus tard, la voici “rétrogradée” un poste de directrice générale adjointe, chargée de la fiction.  

Enquête chez Albin Michel

Au cours de ses fonctions à la rue Huygens, relate un article de Médiapart — près de cinq années — le directeur marketing venu de Publicis aurait été mis en cause pour un comportement relevant du harcèlement moral, ainsi que le note un procès-verbal de CSE. Lors d’une réunion extraordinaire du 12 janvier 2021, est évoquée une enquête interne, ayant « révélé que les faits dénoncés par la salariée sont avérés, et elle a permis de mettre en lumière également des faits de harcèlement subis par d’autres salariés de ce service ».

La direction d’Albin assure avoir pris les mesures nécessaires et poussé donc Mickaël Palvin vers la sortie. De fait, plusieurs témoins rapportent qu’au sein de la maison, les tensions furent nombreuses et les prises de positions tranchées.

Mais de nombreux témoignages, n’ayant à notre connaissance pas abouti à des plaintes pénales, font état de harcèlement au travail. « Dans l’édition, on fait travailler les gens contre leur gré. Alors une personne qui attend des résultats, cela fait tache », nuance un auteur. Pour autant, la direction d'Albin, en l'occurrence Gilles Haéri, invoquera une « faute grave » pour se séparer de son collaborateur.

Et plusieurs femmes font état de « colères injustifiées, imprévisibles et violentes », ou de « remarques dévalorisantes et des reproches de manière répétée ». Et même des « humiliations en public ». D’autres font également part de messages « explicites », des textos envoyés qui relevaient, d’après la direction de « manquements en termes de management ». Une ancienne stagiaire parle aussi, à demi-mots, d’avances : « Si ce n’était pas mon boss, je me laisserais draguer avec plaisir. Mais là c’est la merde », indique-t-elle.

À LIRE: Vivendi n'attendra pas les autorisations pour absorber Lagardère

Toutefois, « aucun fait de harcèlement sexuel concernant [les salariés] » n’a été rapporté précise la rue Huygens. Pas plus que de propos sexistes ni de comportements déplacés.

Une saison en enfer

Ces remontées, que l’intéressé a toujours contestées, auraient été évoquées avant l’embauche chez Plon. Auprès de Médiapart, Editis affirme avoir été informé — un comité avait d’ailleurs interpellé la direction. « Quand nous avons été informés de bruits le concernant, nous avons interrogé Mickael Palvin, qui a affirmé que ces rumeurs n’étaient étayées par aucune procédure chez Albin Michel. Lise Boëll s’est portée garante du bon comportement passé de son adjoint », assure un porte-parole. Arrivée avec des collaborateurs, l'éditrice aura, comme chacun, installé son équipe – alors même que Mickaël Palvin envisageait la création d'une agence littéraire.

L’éditrice n’a pas retourné les demandes de précisions, alors qu’elle était en poste chez Albin avant le directeur marketing. « Afin de clarifier la situation présente, nous avons décidé de convoquer Mickaël Palvin pour recueillir ses explications sans attendre », ajoute Editis. Sans avoir pris attache avec Albin, Editis aurait accepté les explications données : rien à déclarer. « Des élus avaient mis en garde, notamment les référents harcèlement, pointant que cette embauche n’était pas la plus avisée », nous rapporte un témoin.

Une séance du 8 octobre, du comité Editis, avait en effet évoqué cette arrivée : la direction y soulignait toute la vigilance qu’elle accordait à ces questions de harcèlement au travail, suite aux multiples interventions de salariés. Des délégués d’Albin Michel avaient d’ailleurs alerté des représentants du personnel d’Editis — qui craignaient que les rumeurs ne se retrouvent dans Médiapart. 

Deux mois plus tard, le couperet tombe. « Chacun a droit à une seconde chance, mais le mensonge en plus, cela ne passait pas », assure un observateur à ActuaLitté. Conclusion, le groupe décide d'agir.

Ainsi, selon nos informations, l'ensemble de direction de Plon se trouve en attente de la convocation à entretien préalable, classique dans ces cas de figure. Il semblerait toutefois que le DGA ait déjà écopé d’une mise à pied avec effet immédiat. Un départ corrélé aux événements qui auraient provoqué son départ des éditions Albin Michel et que, hasard des calendriers, Mediapart relate dans son enquête.

De fait, les sollicitations de la journaliste de Médiapart, Ellen Salvi, auront amplement participé à dévoiler le pot-aux-roses, mettant la puce à l'oreille de la direction du groupe. « Editis ne fait pas de commentaires », nous indique-t-on. Nous ne sommes pour le moment pas parvenus à joindre les personnes concernées. Lesquelles devront désormais démontrer qu'elles ignoraient l'enquête interne d'Albin Michel qui avait ciblé leur collaborateur.

mise à jour 10/12 - 9h17 : 

Le groupe Editis vient de diffuser un communiqué de presse, ici reproduit dans son intégralité : « Suite à notre entretien avec Mickaël Palvin, directeur général adjoint des Editions Plon depuis le 11 octobre 2021, et compte tenu des informations communiquées, nous avons pris immédiatement les mesures qui nous paraissaient nécessaires. 

Le Groupe Editis met au cœur de ses préoccupations la santé, la sécurité et le bien-être de ses collaborateurs et attend de tous les collaborateurs d’Editis une attitude exemplaire. Le groupe entend être intransigeant face à tout manquement. »

mise à jour 10/12 - 18h49 : 

La Ligue des auteurs professionnels a rebondi sur l'actualité et dégaine un communiqué pour rappeler quelques évidences : 

Plus de 7 mois après la sortie de l’enquête #MeToo: le patron d’une maison d’édition mis en cause parue dans Médiapart, le média d’information publie une nouvelle enquête dans laquelle, des femmes dénoncent des situations de violences psychologiques.

On y lit que l’actuel directeur de la maison d’édition Plon a été licencié pour faute grave, lorsqu’il était salarié chez Albin Michel, après avoir fait l’objet d’une enquête interne pour harcèlement moral.

La Ligue des auteurs professionnels souhaite apporter son soutien aux salariées et stagiaires qui ont eu le courage de s’exprimer pour briser enfin l’omerta sur ces dérives comportementales intolérables.

Cette nouvelle enquête étayée montre une nouvelle fois à quel point l’écosystème du livre est aussi frappé par un ensemble de problématiques psychosociales.

Il y a sept mois, nous avions appelé les pouvoirs publics à prendre de véritables mesures pour l’égalité femmes/homme et contre les violences sexistes et sexuelles dans les industries culturelles, et en particulier dans le secteur du livre

Si l’on note une prise de conscience de l’ensemble de la chaîne du livre concernant ces questions cruciales extrêmement graves qui touchent le milieu de l’édition, il y a urgence à agir rapidement et de façon concrète.

Nous souhaitons la mise en place de réels plans de lutte contre toutes les situations de violences (y compris sexistes et sexuelles) et contre les cas de harcèlements. Il faut repérer ces facteurs de risques psychosociaux et faire front commun pour en neutraliser les effets.

C’est dans ce but que la Ligue travaille avec d’autres organisations et partenaires institutionnels de la chaîne du livre. Elle encourage toutes les victimes et témoins à parler, se confier pour briser l’omerta en place. La Ligue pourra accueillir cette parole en toute discrétion et rediriger vers les meilleures compétences pour qu’un accompagnement psychologique et juridique soit mis en place sans délai.

De son côté, Le Monde souligne que le départ de Mickaël Palvin fragiliserait la directrice de Plon, Lise Boëll. Cette dernière assure une nouvelle fois n’avoir eu aucune connaissance des causes du départ d’Albin Michel de son collaborateur. La directrice générale du groupe Editis, Michèle Benbunan, dément pour sa part que l'arrivée de Lise Boëll découlerait d'une décision prise par Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi et président du conseil d'administration d'Editis.

crédits photo ActuaLitté, CC BY SA 2.0 - siège social d'Editis

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

19 Commentaires

 

Observateur

09/12/2021 à 23:38

Voilà ce qui se passe dans les groupes, quand les grands patrons imposent des collaborateurs...

Davidoux

10/12/2021 à 00:18

La bienveillance des encadrants et la sécurité des salariés semblent encore une fois absente du quotidien de ces maisons. Et c'est surprenant car on ne peut plus dire que le harcellement, moral ou sexuel, soit encore méconnu, ni ses ravages sur le moral des partenaires. Certaines maisons, à taille humaine, pratiquent un réèl travail d'encadrement positif, j'en connais plusieurs. Ce qui est navrant, c'est que c'est souvent les agissements de quelques uns qui finissent plomber une belle synergie. Quand le ver est dans la pomme...

L'écœuré

10/12/2021 à 07:56

C' est très navrant et très décevant de s'apercevoir dans cet article que malgré des avertissements et alertes de certains salariés d'Albin et d'Editis auprès de Michèle Benbunan, la directrice du groupe, celle-ci décide quand même d'intégrer la bande à Zemour avec son lourd passé ! Elle est belle la volonté de vouloir protéger ses salariés quand on laisse rentrer un loup dans une bergerie en connaissance de cause ! Mais tout ça n'étonne qu'à moitié quand on voit les noms en tête d'affiche : Bolloré et Zemmour. Quelle sacrée saga dans ces gros groupes qui incarnent la littérature et la culture Française !!! Elle est belle la France, n'est-ce pas Monsieur Zemmour ??? J'espère que les Français à travers tout cela ne vont pas oublier avant de voter pour vous de quels personnages vous êtes entourés (à vomir 🤮) et Dire qu'on entend parler du rapprochement en même temps entre Hachette et Editis. C'est la nouvelle version Dallas 😂 😂 😂

Denis

11/12/2021 à 15:29

Bien joué, réussir à placer 3 fois le nom de Zemmour...
C'est vrai que la gauche est exempte de tout reproche de ce côté là, c'est bien connu...

Arthur Magnus

10/12/2021 à 08:59

Bonjour Anonyme. C'est étonnant, vous écrivez comme Nicolas Gary : d'une manière qui me paraît parfois confuse...

"Au cours de ses fonctions à la rue Huygens (...), le directeur marketing venu de Publicis" : j'imagine que ce directeur marketing venu de Publicis est le Mickaël Palvin nommé dans le chapô mais jamais depuis ? (en ce qui me concerne, mais vous me direz peut-être que ce n'est pas une pratique journalistique habituelle, je considère que l'article doit pouvoir se lire/comprendre sans le chapô.)

"« Dans l’édition, on fait travailler les gens contre leur gré. Alors une personne qui attend des résultats, cela fait tache », nuance un auteur. " : je n'ai pas compris ce que l'auteur voulait dire par là. Je fréquente le milieu de l'édition depuis un bail (et même quelques baux), pourtant. Mais j'ai aussi fréquenté (de l'intérieur) d'autres milieux professionnels, je ne vois pas de spécificité de l'édition à ce niveau... Seriez-vous en mesure de m'éclairer ?

"Écartée de la direction (...) Céline Thoulouze (...) écartée de la direction, pour un poste de directrice générale adjointe, chargée de la fiction." Puisque vous écrivez deux fois en deux phrases qu'elle est écartée de la direction, j'en conclus qu'à vos yeux, un poste de DGA ne fait pas partie de la direction ?
À moins que je vous ai mal compris, mais dans ce cas, quand vous écrivez " l'ensemble de direction de Plon se trouve en attente de la convocation à entretien préalable", cela inclut logiquement Céline Thoulouze, non ?

Je conclus en vous remerciant pour cet article, Anonyme. Malgré ses quelques défauts énervants, ActuaLitté reste une des seules (l'unique ?) source d'informations gratuite sur le milieu de l'édition.

Nicolas Gary - ActuaLitté

10/12/2021 à 09:25

Bonjour Arthur
Démasqué. J'ai oublié de valider la signature du papier, j'invoque l'heure avancée.
Entre Directrice et Direction générale adjointe, il se trouve bien une nuance, de taille, assez simple à suivre.
Pour le reste, je vais voir comment éclairer votre lanterne.

Denis

11/12/2021 à 15:32

Il a raison. C'est particulièrement mal écrit pour un site dédié au livre...

Dsc FO Editis

10/12/2021 à 09:01

Michèle Benbunan, pour commencer à la connaître lors de nos échanges, je sais que si il y avait eu la moindre plainte avérée sur monsieur Palvin, elle n'aurait jamais laissé rentrer chez nous monsieur Palvin.
A cet instant, elle met tout en œuvre pour éclaircir la situation avec ses collaborateurs, elle ne laissera pas un loup comme il est dit dans le commentaire précédent dans la bergerie.

Ismaël

10/12/2021 à 10:09



Selon Mediapart donc, Mickael Plavin est licencié de chez Albin Michel pour faute grave et mis en cause pour harcèlement moral (caractérisé visiblement, ce qui explique le motif de faute grave retenu, un motif très très rarement mis en avant dans le secteur). Dans le petit monde de l'édition, tout le monde est forcément au courant, et a fortiori la direction d'Editis (ce genre d'information circule très très vite de maison en maison...!), mais comme si ce n'était pas suffisant, Editis avoue avoir été informé de la situation bien avant de finaliser l'embauche de ce monsieur. Et pour autant... , il suffit qu'il affirme, lui, tout simplement, que tout ça ce sont des conneries, ce qui sans doute sous-entend un complot contre sa personne ? (sans quoi pourquoi autant de salariées témoigneraient contre lui ? On doit lui en vouloir, pour une raison ou une autre, c'est évident n'est-ce pas ?), et la direction d'Editis gobe gentiment son discours, ne vérifie même pas ses dires auprès d'Albin Michel, vraiment ? Sa parole est d'or donc, et celle des salarié(e)s et des représentants du personnel ne vaut rien (on ne parle pas d'une victime ici, mais de plusieurs qui tiennent le même discours) ? Il est donc embauché contre vents et marées, youpi ! Lise Boëll sa patronne s'est portée garante... c'est bien suffisant, n'est-ce pas ?
On marche sur la tête là, ou bien ?
En fait non... Ce cas en rappelle pas mal d'autres dans l'édition, qui ont fait moins de vagues dans le passé parce que... la presse n'en a pas fait écho à l'époque, ou seulement dans le cadre professionnel, et encore à demi mots. Rien de très neuf sous le soleil du petit milieu éditorial parisien (puisqu'il s'agit, dans chaque cas de figure, d'agissements au sein de grands groupes siégeant tous à Paris). Ces cas des harcèlements sont traités en interne par les RH, voire les directions générales. Dans un premier temps, on remet en cause la parole des victimes, on minimise les faits avérés, et on tente d'écarter gentiment ceux et celles qui posent problème en osant ouvrir leur bouche. Si ce n'est pas suffisant, on appuie un peu plus fort sur la tête, et bien souvent cela se termine en arrêt maladie, avec l'espoir pour la direction que cet arrêt débouche sur une démission (ce que d'ailleurs on leur indique « pour leur bien » évidemment). Si cela n'est toujours pas suffisant, si même il y a le moindre risque que les agissements de harcèlement puissent se retrouver dans la presse, alors on convoque le ou les victimes, et on négocie leur départ à coups de ruptures conventionnelles, agrémentées, ou non, de quelques indemnités (tout dépend de l'ancienneté... sic...). Voilà pour le processus classique qui permet, dans 80% des cas, de maintenir en place le ou la responsable incriminé(e), sans jamais le ou la remettre en cause. Parfois le service RH se dédouane gentiment en proposant à ce ou cette manager une « formation de gestion au management des équipes »..., jolie formule pour signifier à ce cadre que non, là vraiment il est allé un peu trop loin, et que ce serait bien quand même qu'il apprenne à cesser de crier sur les gens, hein ? Ou de sans cesse les dévaloriser, les rabaisser, les humilier, etc. Parce que bon, certes, ce ou cette manager fait partie du même monde que sa direction, mais en ces temps troublés où on commence à ne plus avoir le droit de faire n'importe quoi avec les petites mains sous leurs ordres, il faut montrer qu'on fait des efforts, n'est-ce pas... qu'on se forme à être un peu à l'écoute de ses équipes, juste un peu quoi... non ? Si enfin, tout cela ne suffit pas et que les mêmes agissements se poursuivent (et souvent cela dure pendant des années, avec des dégâts sur les équipes d'autant plus lourds, et un turn-over quasi permanent de gens qui craquent et sont remplacés tous les six mois/un an), alors, alors... bon, en désespoir de cause on trouve un moyen pour se débarrasser de le ou la cadre problématique, mais attention, avec doigté hein ?, on organise un transfert par exemple, d'une maison à une autre au sein d'un même groupe, ou bien on signale que tel poste est à prendre dans tel endroit et que, bien sûr, on fera une belle recommandation pour aider à rebondir ailleurs... ce qui signifie souvent refiler la patate chaude à une autre maison d'édition, qui peut avoir des doutes, mais qui embauche quand même et qui, dans les mois qui suivent, se retrouve avec les mêmes problèmes de harcèlement à gérer. Et cela peut durer comme cela pendant des années ! Bref, le cas Plavin n'a rien d'exceptionnel au demeurant, il le devient, exceptionnel, sur deux points majeurs : avoir été viré pour faute grave d'une part (une marque d'infamie qui, en général, ferme les portes d'un nouveau job dans le même secteur, mais pas ici, ce qui est le plus surprenant de l'affaire), et d'autre part que des fuites dans la presse généraliste (ici Médiapart, mais cela aurait pu être Le Canard) se soient produites, ce qui sous-entend que la situation est assez grave pour que des représentants du personnel et des victimes osent briser l'omerta habituelle du monde de l'édition. Et si Benbunan, et sa direction RH, ont validé cette embauche sans être informées c'est que... désolé pour elles, mais elles ont très mal fait leur job (normalement elles se doivent, à des recrutements importants de ce type, de connaître les parcours des futurs entrants dans l'entreprise).

Ed

10/12/2021 à 12:44

Entendu : la direction est alertée, assure qu'elle se montrera vigilante.
Comme l'indique Ismaël, ces hautes sphères savent très bien communiquer entre elles. Alors quid ?
Perso, à lire "Lise Boëll s’est portée garante du bon comportement passé de son adjoint", tirée de la déclaration officielle Editis à médiapart, je me dis qu'on largue les amarres et que le bateau, ivre, dégage au loin – le plus loin possible – avec à son bord les trois personnes mises en cause/concernées.

Marrant

11/12/2021 à 05:58

Si je comprends tous les commentaires, un gars débarqué pour faute grave ne pourra donc jamais retrouver de boulot (au moins de boulot dans sa branche).

J'avoue que cela me sidère... Vous n'avez jamais entendu parler de l'expérience, le truc qu'on acquiert APRÈS avoir commis des fautes et qui sert de boussole pour ne pas en refaire ?

En plus, là, la direction est au courant et pourra garder un œil sur le nouvel embauché...

On est vraiment proche de la cancel culture avec ce genre de commentaires...

Denis

11/12/2021 à 16:03

Oui. Surtout si son nom est associé indirectement à celui de Zemmour.
Affligeante cette époque.
Et je ne parle même pas de la pauvreté des détails concernant le "harcèlement".

Ismaël

11/12/2021 à 20:27

@Marrant : Vous n'avez sans doute pas bien lu, ni l'article, ni les commentaires, à moins que vous ne fassiez de graves confusions... Il n'est pas question ici de "faute grave" relative à des compétences professionnelles, mais à un comportement nocif. Il est "sidérant" pour reprendre votre expression, qu'un tel comportement, qui fait des victimes parmi les salariés, soit considéré par vous comme... "de l'expérience" ??? Sérieusement ? Quant à la direction qui pourra "garder un oeil" sur le manager... ce fut tellement efficace que quelques mois à peine après sa prise de fonction, les mêmes comportements provoquent les mêmes effets parmi les salariés... c'est dire combien c'est efficace ! Quant à la "cancel culture", je crains que là aussi vous ne fassiez une confusion, puisqu'il n'en est nullement question, où que ce soit dans cet article ni dans les commentaires... Il serait temps d'arrêter de mélanger tout.
@Denis : quant à la pauvreté des "détails" sur le harcèlement, lisez l'article de mediapart, chercher différentes sources, renseignez-vous sur les mécanismes du harcèlement professionnel... je suis sûr que vous trouverez plein de "détails" supplémentaires. Il suffit juste de faire l'effort de creuser un peu.

Marrant

14/12/2021 à 16:22

Vous n'avez pas compris : l'expérience lui servira à corriger son comportement déviant, si comportement déviant il y a.

C'est le principe de la peine en justice : une action condamnable se voit attribuer une peine, ensuite l'auteur est lavé de son action et peut à nouveau s'insérer dans la société.

Avec ce que l'on lit ici, on se rend compte :

- qu'il n'existe pas de système de justice
- corollaire : un suspect est forcément coupable
- un coupable est à mettre définitivement au banc de la société.

Bref, un monde qui fait drôlement peur... Sans doute le monde d'après.

DG CGT EDITIS VIVENDI

12/12/2021 à 11:52


- C'est pas faute d'avoir alerter le secrétaire général depuis plusieurs mois lors d'un entretien.
- Autre alerte lors du comité de groupe EDITIS en octobre dernier, avec une demande de charte des
élus ( réponse de la direction : on a pas besoin de charte pour garantir quoi que ce soit.
le principe d'un charte laisserait supposer qu'il y a un problème. Cela me gène)



Kujawski

16/12/2021 à 16:08

Pourquoi la critique des agissements prêtés à Palvin par ses accusatrices, ou de Boël, pour sa couverture apparemment bienveillante des agissements de Palvin, ou d'autres encore , devraient-elle être de droite ou de gauche ?
Certes, l'arrivée chez Editis de ces gens sulfureux s'est faite dans le prolongement de celle d'un ancien chroniqueur du "Figaro", et tout cela a un air soutenu d'entrisme idéologique - comme les trotskystes en ont eu le monopole pendant longtemps, dans la gauche et dans FO, comme le patron de Vivendi en devient un spécialiste dans l'édition et les médias.
Et certes, divine surprise, leur arrivée s'accompagne d'accusations pas banales, ni anodines, révélatrices d'une vision de l'entreprise comme une jungle livrée à la loi des plus forts, ou des plus névropathes. Ce qui les apparente à la droite, mais, c'est vrai, la droite n'en a pas le monopole.

Aussi, la droitisation d'Editis devenant un sujet sérieux depuis l'affaire Rubempré, l'essentiel, dans les affaires Pelvin/Boël, mais au-delà, est bien le caporalisme, l'autoritarisme, cette façon qu'ont des petites et petits chef(fe)s de pratiquer la soumission, le piétinement, l'écrasement dans l'entreprise, avec, souvent, la bénédiction des "Ressources humaines" (bonne blague, cette appellation) qui en font un outil pour l'émergence des "meilleur(e)s". Sous-entendu, des tueurs(euses).
L'essentiel, c'est que, à mesure qu'approche la menace de recul de l'âge de la retraite, la permanence de cette folie n'amènera dans les entreprises qu'explosion des arrêts de travail, des burn out et autres dépressions.
Une vision comme une autre du bonheur managérial...

Une éditrice en colère

17/12/2021 à 00:13

Ce que je trouve ahurissant, dans cette affaire, c’est que toute l’attention semble focalisée sur ce monsieur, Mickaël Palvin (que j’ai la chance de n’avoir jamais croisé). Il est pourtant resté très peu de temps chez Albin Michel et a été licencié pour faute grave, pour des faits de harcèlement. Bien.
Maintenant, quid d’une autre personne évoquée si brièvement dans cet article ? Pas un mot sur elle, tandis qu’elle a sévi pendant BEAUCOUP plus longtemps chez Albin Michel (15 ans ? 20 ans ?) et a de ce fait (logique purement mathématique) fait beaucoup plus de victimes que son actuel adjoint.
À l’inverse de lui, elle n’a jamais été inquiétée, malgré les départs successifs : démissions et licenciements abusifs, ruptures conventionnelles contre gros chèques pour museler les salariées et les dissuader d’aller aux Prud’hommes, voire au pénal, au moins pour l’une d’entre elles… D’après mes souvenirs, cette dernière aurait franchi la porte d’Albin Michel une dernière fois avec un chèque de 30.000 €...
Combien sont-elles, ces éditrices comme moi, et ces jeunes stagiaires, à avoir perdu confiance en elles, pleuré, craqué, perdu du poids, déprimé, pour finir par être poussées vers la sortie ?
Qu’il est difficile de donner sa démission lorsqu’on est éditrice en CDI dans une maison aussi prestigieuse… J’ai tenu 2 ans, l’un des records ! Ma collègue de l’époque n’a tenu qu’un an, elle a démissionné moins de 2 mois après mon arrivée. Une autre n’a pas réussi à aller au bout de son CDD, elle aura tenu quelques semaines avant de se mettre en arrêt maladie… pour ne jamais revenir. Elle était tellement tétanisée qu’elle a attendu que Madame X prenne un jour de congés pour se mettre en arrêt. Je me suis retrouvée seule avec la stagiaire qui avait un prénom tellement compliqué visiblement que Madame X n’a pas réussi à l’intégrer…
Bref, j’ai fini par m’en sortir, malgré les tentatives d’intimidation et de chantage du DRH de l’époque (un bon gros c****** aujourd’hui à la retraite !). Il m’a menacée de me licencier pour faute… sans aucune faute à me reprocher, et a fortiori aucune preuve de faute. « Oh mais vous savez, mademoiselle, les preuves, ça se fabrique ! »
…. !???
Avec l’aide d’un ami avocat, j’ai retrouvé l’énergie pour me battre et ai négocié 6 mois de salaire contre mon départ « sans grabuge », avant de m’accorder un an de break et de partir (seule) au Machu Picchu pour me retrouver… ou pour me sauver (?)
Alors oui, certainement que Mickaël Palvin n’est pas tout blanc, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la direction d’Albin a pris les choses en main et l’a licencié pour faute grave.
Madame X, elle, n’a non seulement jamais été inquiétée, mais elle a gravi les échelons ! Dora l’exploratrice et des people tels que JP Foucault, Stéphane Bern, Éric Zemmour dans son carnet d’adresses… autant de « bonnes » raisons pour la couvrir, et même la bichonner ! Et tant pis pour les pleurs, les craquages, les dépressions, les démissions (et parfois les gros chèques qui vont avec)… Tant pis pour ces petites nanas par dizaines, souvent âgées de 20 à 35 ans, qui ont réalisé l’un de leurs plus grands rêves en entrant chez Albin Michel. Chut… ça serait dommage de faire partir la poule aux œufs d’or !!!
Et vive le Machu Picchu !
Aujourd’hui, qu’en est-il ? Mickaël Palvin, c’est vraiment un mec pas bien il paraît… Oh, vraiment !??
Bref, j’ai rêvé d’être embauchée chez Albin Michel, puis j’ai rêvé que Madame X paye pour tous ses méfaits et se fasse licenciée d’Albin… un jour, peut-être ? Ah non, c’est elle qui est partie parce que pas contente, bon.
Aujourd’hui, je rêve d’un article sur actualitte.com, Livres Hebdo (soyons fous !), Le Monde & Co. mettant en lumière tous ses agissements, des faits avérés de harcèlement moral que TOUT LE MONDE connaît, et ce depuis plus de 10 ans, mais continue de taire…

Une éditrice (très) en colère
#balancetatruie

kujawski

17/12/2021 à 10:26

Bravo, Madame l'éditrice en colère ! Si tout le monde prend, comme vous, son courage â deux mains, et la parole qui va avec, c'est toute une vision de l'entreprise, ce sont les royaumes des cheffaillons-tyrans, qui s'effondreront.

NomdeZeus

21/12/2021 à 16:35

Un torchon cet article. La politique interne de ce genre de groupe et les accointances de chacun c'est du niveau de Paris Match ou de Closer.
Cette feuille de chou part à vau-l'eau.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Books By Women : le métier évolue, surtout ne pas se perdre en route

Avril signe le retour des beaux jours, l'impératifs de ne pas se découvrir d'un fil, mais surtout des nouvelles de la lettre Books By Women. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre...

12/04/2024, 17:17

ActuaLitté

Pour l'industrie papetière aussi, le secteur du livre reste solide

En 2021 et 2022, l'industrie papetière se trouvait dans un contexte de « polycrise » : 2023 a-t-il fait mieux ? Sur fond d'inflation, la production et la consommation globale des papiers et des cartons, en France, sont en recul, tout comme le chiffre d'affaires du secteur (papier, carton et pâte marchande), qui atteint 5,6 milliards €. Mais la demande du marché du livre, elle, reste stable.

09/04/2024, 11:25

ActuaLitté

Une aventure inédite d'Elmer, inspirée par une canicule française

L'éléphant coloré Elmer a perdu son papa, David McKee, en avril 2022, et sa dernière aventure, Elmer et le cadeau mystère, est parue en septembre 2023 (dans une traduction de Claire Billaud, Kaléidoscope). Pas vraiment la dernière, finalement : un manuscrit inédit sera publié par la famille de l'auteur en 2024, au Royaume-Uni.

08/04/2024, 13:24

ActuaLitté

Editis : Olivennes tranche dans le vif et annonce un “Editis Media Groupe”

Président d'Editis depuis novembre 2023, Denis Olivennes le décrit à présent comme « un groupe remarquable et solide par la qualité de ses maisons, de ses éditeurs, de son appareil de distribution et de diffusion », dans un entretien. S'il s'est approprié le groupe, cela s'est un peu fait au détriment du comité exécutif d'Editis, qui a perdu plusieurs membres, nommés sous l'ère Michèle Benbunan.

08/04/2024, 12:18

ActuaLitté

Shoot the book ! les 16 et 17 mai au festival de Cannes

Le programme Shoot the Book ! sera de retour sur la croisette les 16 et 17 mai 2024. Mises en place il y a 11 ans en marge du Festival de Cannes, ces rencontres mettent en relation des éditeurs et des producteurs du monde entier à la recherche de futurs projets d'adaptation cinématographique. 

08/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Pierre Féry quitte Michel Lafon pour les éditions du Rocher

Pierre Féry, précédemment chez les éditions Michel Lafon, intègre les éditions du Rocher en tant que directeur éditorial délégué, placé sous l'autorité de Bruno Nougayrède, président du groupe Elidia, propriétaire des éditions du Rocher.

04/04/2024, 16:31

ActuaLitté

Editis : Trésor Bofete nouveau directeur de la communication

Catherine Lucet, Directrice Générale d'Editis, et Pascale Rus, Directrice Générale Adjointe, expriment leur satisfaction à l'occasion de l'intégration de Trésor Bofete au poste de Directeur de la Communication Groupe.

04/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Pour leurs 20 ans, les éditions de La Volte préparent “une folie”

À l'occasion de son anniversaire, La Volte édite un livre-objet unique retraçant vingt ans de publications, avec vingt univers « voltés » illustrés par vingt artistes différents. Pour l'occasion la maison lance une campagne de financement sous forme de souscription pour V.Vingt ans de Volte.

02/04/2024, 15:01

ActuaLitté

Hachette Livre signe avec Total pour 3 ans 

Hachette Livre et TotalEnergies ont annoncé la prolongation de leur collaboration pour les trois prochaines années. Elle concerne la commercialisation de produits culturels au sein des stations-service. Cette initiative s'inscrit dans une volonté pour TotalEnergies de proposer un éventail de biens culturels, tout en offrant à Hachette Livre l’opportunité de promouvoir ses produits à plus grande échelle.

28/03/2024, 16:50

ActuaLitté

Le Pavé Rémois, nouvelle maison d’édition dans la ville de Paul Fort

Margot Reibel, jeune éditrice, a récemment fondé le Pavé Rémois, une nouvelle maison d'édition basée à Reims, avec pour mission de mettre en lumière le talent littéraire de la Champagne-Ardenne. 

27/03/2024, 18:17

ActuaLitté

Étude Babelio : les lecteurs de romance en France

Le site des amoureux des livres, Babelio, a mené une grande étude sur ce genre parfois méprisé, mais aussi vaillamment défendu par les lectrices, en effet la majorité du lectorat (94,9 %). 50 questions pour mieux appréhender ce riche continent, et comment il est perçu par ceux qui l'aiment et le connaissent.

26/03/2024, 20:00

ActuaLitté

Les Montagnes hallucinées de Lovecraft, un manuscrit en édition limitée

Les Saints Pères, éditeur spécialisé dans la publication de fac-similés de manuscrits des grands classiques de la littérature mondiale, propose At the Mountains of Madness (Les Montagnes hallucinées) de H.P Lovecraft, dans une édition limitée et numérotée de 1000 exemplaires.

25/03/2024, 11:07

ActuaLitté

Les éditions Autrement lancent une collection avec la revue Zadig

La maison généraliste du groupe Madrigall, Autrement, s'associe avec le trimestriel né en 2019, Zadig, et lance une nouvelle collection, Zadig Autrement.

21/03/2024, 16:56

ActuaLitté

Pierre Leroy nommé conseiller d'Arnaud Lagardère

Dans la perspective de son prochain départ en retraite, M. Pierre Leroy a informé le Conseil d’Administration de sa décision de mettre fin à ses mandats de Directeur Général Délégué, membre du Comité Exécutif et Censeur du Conseil d’Administration de Lagardère SA, avec effet immédiat au 19 mars 2024.

19/03/2024, 21:50

ActuaLitté

Le Roi et l'oiseau : le chef d'oeuvre de Grimault et Prévert

Sorti en 1980, Le Roi et l'Oiseau est un film d'animation signé Paul Grimault sur des textes de Jacques Prévert. Un film de renommée mondiale, que des réalisateurs japonais comme Miyazaki et Takahata ont porté aux nues, considérant Grimault comme leur mentor. Et derrière le grand film, un grand livre, réédité...

19/03/2024, 16:50

ActuaLitté

Après l'émancipation, Dalva collabore avec Robert Laffont

Après avoir collaboré pendant trois ans avec le groupe Christian Bourgois éditeur, les jeunes éditions Dalva se sont émancipées à l'automne 2023. Leur démarrage réussi, marqué par un bon accueil de leurs 23 premières publications auprès des lecteurs et des libraires, motive Juliette Ponce et Marie-Anne Lacoma à continuer sur leur lancée, en collaborant cette fois avec les éditions Robert Laffont.

19/03/2024, 11:07

ActuaLitté

Les Mémoires d'Al Pacino en octobre 2024 aux éditions du Seuil

L'acteur américain Al Pacino, connu pour ses rôles dans Le Parrain, Un après-midi de chien ou Scarface, et récompensé par un Oscar, un Emmy Award et un Tony Award, retracera sa carrière dans Sonny Boy. Ces Mémoires seront publiés en France par les éditions du Seuil, le 11 octobre 2024.

15/03/2024, 15:19

ActuaLitté

LivrEmploi, la nouvelle plateforme de recherche d'emploi dans l'édition  

La plateforme livremploi.fr offre un espace gratuit pour la recherche d'emploi dans l'ensemble des domaines de l'édition. À partir du 8 avril, juste avant le Festival du Livre de Paris 2024, elle sera officiellement accessible.

14/03/2024, 12:19

ActuaLitté

Gilles Haéri succède à Francis Esménard au bureau du SNE

Gilles Haéri, à la tête des Éditions Albin Michel depuis 2019, a intégré le 13 mars 2024 le bureau du Syndicat national de l'édition (SNE). Né en 1972, cet ancien élève de l’École Centrale Paris, également agrégé de philosophie, a initialement orienté sa carrière vers l'édition universitaire avant de s'ouvrir à la littérature générale.

14/03/2024, 10:05

ActuaLitté

Un recueil inédit de James Baldwin en mai pour le centenaire

Pour marquer le centenaire de la naissance du grand écrivain et activiste James Baldwin, les éditions Stock proposent une collection de textes jamais publiés en français, avec une préface du Prix Femina 2013, Léonora Miano, entre autres spécialiste de la question coloniale. Sortie de La Croix de la Rédemption (trad. Valentine Leÿs et Romaric Vinet-Kammerer) prévue le 15 mai prochain.

13/03/2024, 17:33

ActuaLitté

Petites et moyennes maisons d'édition : de fragiles fondations

À partir de plusieurs sources, dont des bases de données et des entretiens avec quelques éditeurs, le ministère de la Culture s'est lancé dans une étude consacrée aux petites et moyennes maisons d'édition. Si la dynamique de création des structures ne faiblit pas depuis les années 1970, celles-ci restent fragiles, en particulier dans un contexte de concentration du secteur. 

13/03/2024, 12:59

ActuaLitté

À 70 ans, Martine vit une seconde jeunesse

Martine, la célèbre petite fille née de l'imagination de Marcel Marlier et Gilbert Delahaye en 1954, fête cette année ses 70 ans. Avec ses 60 albums vendus à plus de 165 millions d'exemplaires dans le monde, elle est devenue une véritable icône de la littérature jeunesse, incarnant l'enfance et le bonheur pour des générations de lecteurs. Pour célébrer cet anniversaire, les éditions Casterman ont prévu une série d'événements à destination des lecteurs de Martine, dont une exposition à la galerie Gallimard.

13/03/2024, 12:23

ActuaLitté

Saporta fait ses cartons : Adieu Fayard et Bolloré, bonjour la liberté ?

Voici une semaine que le bruit circulait : l’éviction de la patronne de Fayard était actée au sommet du groupe Lagardère. L’AFP a officialisé la chose, sans aucune réserve : Isabelle Saporta aurait été convoquée ce 8 mars, pour entretien préalable à licenciement. Lequel serait donc effectif le 20 mars.

09/03/2024, 10:11

ActuaLitté

Salaires minima dans l'édition : un dialogue social dans l'impasse ?

Le contexte de forte inflation avait conduit les partenaires sociaux à se réunir autour de la table à plusieurs reprises, en 2022, pour convenir de deux hausses au cours de l'année 2023. L'avenant n° 16 doit revaloriser les rémunérations des salariés de la branche édition pour 2024, mais les négociations sont houleuses : Force ouvrière et la Confédération Générale du Travail dénoncent des montants largement insuffisants, notamment pour les plus bas salaires.

07/03/2024, 11:26

ActuaLitté

Julliard : Frédéric Mora rejoint Adrien Bosc comme nouveau directeur éditorial  

Les éditions Julliard (Editis) se félicitent de l’arrivée prochaine de Frédéric Mora au poste de directeur éditorial : « Frédéric Mora est un grand éditeur, et une personne rare. Il a contribué au renouvellement du paysage littéraire français. Avec Lisa Liautaud, directrice éditoriale, ils formeront un tandem à la hauteur de notre ambition pour la maison. »

06/03/2024, 18:43

ActuaLitté

La maison des pensées de l'écologie, Wildproject, lance sa collection "Littératures"

Depuis 2009, notre maison d'édition, dédiée aux courants de l'écologie, s'apprête à introduire sa nouvelle collection intitulée « Littératures », en avril 2024.

06/03/2024, 17:51

ActuaLitté

Traverser les lacs à la nage et déplier le temps

J’ai longtemps regretté la placidité des lacs suisses ‒ mais ce calme n’est qu’apparent, leurs tempêtes existent, les courants peuvent se révéler traitres ; je ne le savais pas.

06/03/2024, 17:23

ActuaLitté

En difficulté, la maison d'édition Ici Même émet un SOS

Le mot d'ordre est lancé : « Sauvons Ici Même, achetez Ici Même ! » Cet appel aux lecteurs et aux lectrices vise à garantir l'avenir de la maison d'édition nantaise, dont le catalogue compte une soixantaine de titres. Bérengère Orieux, fondatrice, reste optimiste et passionnée malgré les difficultés rencontrées depuis la pandémie.

06/03/2024, 12:55

ActuaLitté

Livres jetés, auteurs lésés, plainte déposée : l'étrange cas Sydney Laurent

En liquidation judiciaire depuis le mois de mars 2023, les éditions Sydney Laurent laissent un souvenir amer à des centaines d'écrivains. Pratiquant l'édition à compte d'auteur, la société proposait des forfaits payants pour assurer mise en page, relecture et impression des livres. Dotée d'une librairie à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), elle a aussi fait naitre un litige entre des associés...

06/03/2024, 10:50

ActuaLitté

Pédagogie ou sur place ? Denis Olivennes, ou l'art subtil de la com' 

Editis, « un très grand groupe », rassurait une fois encore Denis Olivennes, invité de BFMTV, dans les Entretiens HEC. Fort de « très grandes [et] belles maisons », il a connu de nombreux propriétaires en vingt années, « pourtant, il est toujours là ». Charge désormais au nouvel actionnaire d’en tirer le meilleur. Certes, mais comment ?

05/03/2024, 12:04

ActuaLitté

Pour leurs 20 ans, les éditions Amsterdam en poche

Dans le cadre de leur engagement envers l'écologie, les études urbaines, les études de genre, l'antiracisme, la pensée critique, et l'économie politique, les éditions Amsterdam entendent redonner vie à des œuvres emblématiques qui ont contribué à forger leur réputation. En introduisant ces titres au sein d'une collection de poche, l'objectif est de les rendre plus accessibles, en particulier auprès d'un public étudiant. 

05/03/2024, 11:36

ActuaLitté

Editis : Adrien Bosc prend la direction des éditions Julliard

Editis annonce l'arrivée d'Adrien Bosc en tant que directeur des éditions Julliard et confirme un accord pour une participation majoritaire dans les Éditions du sous-sol. Adrien Bosc, qui a fondé les éditions du Sous-Sol en 2011, occupait le poste de directeur de l'édition au Seuil depuis 2016. Il rejoint à présent Julliard, maison d'édition fondée en 1942.

01/03/2024, 15:18

ActuaLitté

Le magazine Books relance sa newsletter et appelle aux dons

Le magazine Books s'arrêtait en février 2023, à la suite de la liquidation du groupe éditorial Actissia qui en était propriétaire. Un an après un premier appel au don, la « booksletter » va être rouverte. Son équipe espère qu'il s'agit là d'une première étape vers une renaissance de la revue.

27/02/2024, 16:30

ActuaLitté

La Route : Manu Larcenet adapte le best seller de feu Cormac McCarthy

La Route (trad. François Hirsch), c'est d'abord un roman post-apocalyptique publié en 2006, Prix Pulitzer de la fiction l'année suivante. L'auteur de ce best seller, Cormac McCarthy, est lui décédé le 13 juin dernier. Le créateur de Blast, Manu Larcenet, et Dargaud, ont choisi d'adapter son plus célèbre ouvrage en bande dessinée. En librairie le 29 mars.

23/02/2024, 16:56

ActuaLitté

Grégoire Delacourt prolongera la liste de ses envies chez Albin Michel

Le 17 avril 2024, les éditions Albin Michel publient La liste 2 mes envies, le dernier roman de Grégoire Delacourt et le premier dans la maison de Francis Esmenard. Cette publication survient dix ans après le triomphe public de La liste de mes envies, qui a connu un succès retentissant avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, des traductions dans 35 pays, y compris l'Angleterre et les États-Unis, et des adaptations au théâtre et au cinéma. 

23/02/2024, 15:10

ActuaLitté

Lise Boëll dirigera Mazarine, qui s'émancipe de Fayard

Arnaud Lagardère, le PDG de Hachette Livre, a confié à Lise Boëll le poste de directrice générale chez Mazarine. Avec une carrière dédiée à rendre la littérature accessible à tous et à promouvoir la diversité, elle est chargée d'enrichir le catalogue de l'éditeur avec des titres de fiction et de non-fiction.

22/02/2024, 22:03

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Robin Book : 12 ans de prison pour le plus grand voleur de livres

Ancien directeur de la bibliothèque Girolamini de Naples, Massimo Marino De Caro a obtenu d'entrer dans l'Histoire. Après un procès de la durée de 12 ans, il a été condamné par le tribunal de Naples à une nouvelle peine, pour un total de 12 ans de prison.

14/04/2024, 10:02

ActuaLitté

Le livre d'occasion en France : la grande étude

Pour rendre compte et comprendre les transformations du marché des livres d'occasion en France au cours de la dernière décennie, une vaste étude a été menée en 2022-2023 par le ministère de la Culture et la Sofia, sous la supervision du spécialiste du monde de l'édition, Bertrand Legendre. L'objectif : quantifier et comprendre ce secteur de la seconde main, en plein essor. 

12/04/2024, 18:05

ActuaLitté

2023, l'ère des lecteurs multimédias et multisupports ?

La Sofia, le SNE et la SGDL ont dévoilé les résultats de la 13ème édition du baromètre des usages du livre, qui couvre les formats imprimés, numériques et audio. Réalisée par Médiamétrie au début de 2024, cette enquête examine les comportements d'achat et de lecture des Français âgés de 15 ans et plus pour l'année 2023.

12/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Emmanuel Macron : "une contribution" prélevée sur le livre d'occasion    

Lors de sa visite au Festival du livre de Paris qui s'est ouvert ce vendredi, le président Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'une nouvelle mesure pour préserver la loi sur le prix unique du livre neuf face à la concurrence croissante du marché du livre d'occasion. 

12/04/2024, 15:33

ActuaLitté

Internet : France et Québec réunis contre Chinois et Américains

La mission franco-québécoise initiée en 2019 avait débouché sur un appel à candidatures présenté trois ans plus tard. Au cœur de la collaboration entre la Belle Province et l’Hexagone, la découvrabilité des œuvres francophones. Ou comment exister dans un internet où d’un côté les GAFA américains, de l’autre les BATX asiatiques règnent en maîtres… 

12/04/2024, 14:47

ActuaLitté

En 2023, moins de livres achetés, plus d'argent engrangé

À l'occasion de l'inauguration du Festival du livre ce vendredi 12 avril au Grand Palais éphémère à Paris, le ministère de la Culture diffuse les « chiffres-clés de 2023 » relatifs au monde du livre et de l'édition, issus des analyses d'Electre Data Services, Kantar, GfK Market Intelligence, de l'Observatoire de l'économie du livre, du service du livre et de la lecture, de la direction générale des médias et des industries culturelles, ainsi que du Ministère de la Culture.

12/04/2024, 14:42

ActuaLitté

Rachida Dati : encourager la lecture avec des bibliothèques en HLM  

Dans le cadre d'une démarche visant à renforcer l'accès à la lecture, en particulier parmi les jeunes, la ministre de la Culture, Rachida Dati, a révélé un projet innovant : établir des librairies et des bibliothèques au sein des logements sociaux et des zones rurales défavorisées. Cette annonce fait suite à l'étude récente du Centre national du livre qui signale une diminution alarmante de l'intérêt pour la lecture chez les jeunes français, particulièrement entre 16 et 19 ans, de plus en plus captivés par les écrans...

12/04/2024, 12:00

ActuaLitté

Modification du prix du livre : éditeurs et libraires fixent des règles

La fin d'année 2022 et les premiers mois de 2023 ont marqué la chaine du livre avec des hausses de prix inédites, consécutives à des problématiques d'approvisionnement et à la pénurie de papier. Les libraires s'étaient retrouvés forcés de réétiqueter au plus vite... Pour éviter d'autres situations similaires, les professions ont adopté une charte, à l'occasion du Festival du Livre de Paris.

11/04/2024, 19:30

ActuaLitté

Omar Sy va sortir un livre, Viens, on se parle

L'acteur français a échangé pendant trois ans avec une journaliste du Nouvel Obs, Elsa Vigoureux. En ressort près de 300 pages d'entretien fleuve dans lequel Omar Sy est présenté comme « un nomade, un pionnier, un homme profond et libre, doué d’une insatiable curiosité ».

11/04/2024, 17:05

ActuaLitté

Enrichissement et conversion : Cairn.info fait l'acquisition d'Isako

Cairn.info, portail dédié aux sciences humaines et sociales, fait part de l'acquisition de la société Isako, spécialisée dans l'enrichissement sémantique et la conversion de documents. Un rapprochement « gage de performance et d’innovation », auquel le développement de l'intelligence artificielle n'est pas étranger.

11/04/2024, 16:52

ActuaLitté

Disparition de Trina Robbins, autrice et militante des comix

L'autrice Trina Robbins, fière militante féministe et grande pionnière des comix — la BD américaine underground — s'est éteinte ce 10 avril à l'âge de 85 ans. Hospitalisée depuis plusieurs semaines, Robbins laisse derrière elle l'héritage d'une série culte collaborative, Wimmen’s Comix, ainsi que de nombreuses adeptes, qui la citent volontiers comme mentor.

11/04/2024, 14:50

ActuaLitté

Salman Rushdie : le riche destin d'un enfant indien

Salman Rushdie, écrivain et symbole international de la lutte pour la liberté d'expression, a accordé une série d'entretien au journaliste de France Culture Christophe Ono-dit-Biot. Au cours de 5 épisodes de 30 minutes, diffusés dès le 15 avril, l'auteur des Versets sataniques revient sur le destin riche en rebondissements qui est le sien.

11/04/2024, 11:42

ActuaLitté

Meloni “néonazie dans l'âme” : l'historien Luciano Canfora en procès

En Italie, est-il encore possible d'appeler un chat un chat ? Pour avoir déclaré que Giorgia Meloni, présidente du Conseil des ministres italien, était « néonazie dans l'âme », l'historien italien Luciano Canfora a écopé d'une plainte pour diffamation. Une audience préliminaire est fixée au 16 avril prochain.

11/04/2024, 11:39

ActuaLitté

"La plus petite librairie du monde" a ouvert en avril

Depuis le 4 avril, la commune de quelque 2000 habitants, Hesdin, dans les Hauts-de-France, accueille « la plus petite librairie du monde », qui s’installe dans la maison natale de l’abbé Prévost, auteur du classique du XVIIIe siècle, Manon Lescaut. Un projet porté par Isabelle Baudelet, créatrice de la micro-entreprise d’édition, La Fabrique Poétique, et Pauline et Franck Groux, conteuse et arrière-petite-fille de Victor Segalen pour la première, et céramiste pour le second.

10/04/2024, 17:58

ActuaLitté

Incarcéré depuis 38 ans pour torture, Walid Daqqa meurt en prison

L'écrivain Walid Daqqa, un Palestinien de nationalité israélienne, est décédé à l'âge de 62 ans dans le Centre médical Shamir, situé au sud-est de Tel-Aviv, des suites d'un cancer qui lui avait été diagnostiqué en 2022. Il avait passé 38 ans en prison suite à son implication dans l'enlèvement et l'assassinat d'un soldat israélien en 1984.

10/04/2024, 13:33

ActuaLitté

La DRAC PACA à la recherche d'une nouvelle direction

La direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d'Azur connaitra un changement de direction au 1er septembre prochain, annonce le ministère de la Culture. Bénédicte Lefeuvre, actuellement à sa tête, avait été nommée en janvier 2021. 

10/04/2024, 09:23

ActuaLitté

Face au livre, “les réseaux sociaux ont réussi leur entreprise”

Le Centre national du livre (CNL) a présenté une nouvelle étude consacrée aux jeunes Français et à leur pratique de la lecture. Au sein d'un « millefeuille de mauvaises nouvelles », dont la prédominance des écrans ou l'émergence d'une lecture « multitâche », les résultats montrent un attachement réel à l'activité et une certaine efficacité de l'école pour la promouvoir.

09/04/2024, 14:55

ActuaLitté

Lecture : oubliez les influenceurs, les jeunes écoutent leur... mère

Paradoxe complexe : certes, les jeunes apprécient la lecture pour le plaisir, mais préfèrent les outils numériques qui, tout en leur donnant des moyens de rester en contact, génèrent une forte dépendance. L'étude du Centre national du Livre (CNL), menée avec Ipsos, interroge ainsi le rapport qu'entretiennent les 7-19 ans avec les livres, en France. Et si les tendances ne sont pas nouvelles, elles s'aggravent.

09/04/2024, 10:00

ActuaLitté

Un Webnovel à l'européenne : la révolution numérique de la lecture    

Le webnovel poursuit sa conquête des lecteurs, avec un projet ouvert en Italie : nom de code, Narae. L’application verra le jour d’ici un an et réunit deux opérateurs : l’éditeur Mondadori et Bookrepublic, librairie fondée en 2010 et dédiée aux ouvrages numériques. Avec, pour directeur général, un certain Didier Borg, précurseur de la BD numérique en France...

08/04/2024, 18:31

ActuaLitté

Censure : les dix livres les plus "contestés" en 2023, Toni Morrison dans le top 10

BookBanUSA - À l'occasion de la Semaine Nationale des Bibliothèques, initiée par l'American Library Association (ALA), cette dernière dévoile sa liste annuelle des « 10 Livres les Plus Contestés de 2023 ». Cette année, une augmentation de 65 % des tentatives de censure par rapport à 2022 a été enregistrée, un record selon l'ALA. 

08/04/2024, 16:18

ActuaLitté

Canada : Indigo troque la Bourse contre un nouveau propriétaire

Le groupe canadien Indigo Books & Music, qui réunit trois chaines de librairies (Indigo, mais aussi Chapters et Coles), quittera prochainement la Bourse de Toronto pour le giron des investisseurs Trilogy Retail Holdings et Trilogy Investments. Un rachat négocié alors qu'Indigo a connu une année 2023 difficile, notamment marquée par une lourde cyberattaque.

08/04/2024, 15:20

ActuaLitté

Nancy Huston chez “Bookmakers”, le podcast littéraire d'Arte

Pour ce trentième épisode de Bookmakers, l'écrivain et animateur de radio Richard Gaitet accueille la Canadienne Nancy Huston. Autrice de plus de 70 livres depuis 1979, publiés pour la plupart aux éditions Actes Sud, dont Instruments des ténèbres (1996, Goncourt des lycéens et du prix du Livre Inter, vendu à 130.000 exemplaires) et Lignes de faille (2006, prix Femina, écoulé à 400.000 exemplaires en France et traduit en quarante-cinq langues). 

08/04/2024, 12:30

ActuaLitté

“Une société où tous les enfants auront un accès égal au livre”

Voilà quelques années que le 2 avril est consacré comme journée internationale du livre pour enfants – en référence à la date de naissance du Danois Hans Cristian Andersen. Avec le 23 avril, qui célèbre le droit d’auteur et le 25 qui marquera en France la fête de la librairie indépendante, le mois d'Apollon – conducteur des neuf muses – devient une période faste pour la lecture. Tout particulièrement en Grèce.

07/04/2024, 15:12

ActuaLitté

30 années de librairies indépendantes, en Loire-Atlantique

À 10 ans, on voit la vie en grand, clament trois librairies de la Région Pays de Loire. Soufflant leur dixième bougie la même année, ces trois établissements ont décidé d’une célébration commune. Au programme, des auteursinvités, ateliers et spectacle pour les enfants. Et 10 années de coups de cœur remis en avant. 

07/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Des infiltrations d'eau mettent l'Hôtel de Massa en sérieux danger (et la SGDL)

On identifie bien la Mission Patrimoine, animée par le dynamique Stéphane Bern, avec en point d’orgue le Loto — où une partie des gains sert à financer des restaurations. La liste des 18 nouveaux sites éligibles à cette tombola patrimoniale a été diffusée fin mars, mais d’autres sites ont besoin d’aide. Dont un particulièrement connu de l’industrie du livre.

06/04/2024, 22:12

ActuaLitté

La France expérimentera la publicité pour les livres à la télé

Nicolas Sarkozy président l’avait envisagé pour renflouer les poches de ses amis : quitte à supprimer la publicité sur France Télévision, autant autoriser dans la foulée la publicité pour les livres sur petit écran ? Seize ans plus tard, Rachida Dati, ministre de la Culture, s’avance avec une expérimentation allant dans ce sens. Toute promiscuité avec l’idée de l’ex-président de la République serait fortuite ?

06/04/2024, 10:36

ActuaLitté

Les éditions Divergences inaugurent leur librairie le 13 avril 2024  

Après une quête de deux ans pour trouver « le lieu idéal », et 17 semaines de rénovation, les éditions engagées à gauche, Divergences, ouvrent leur librairie à Quimperlé le samedi 13 avril. Elle sera située dans le bâtiment du XVIIIe siècle, 45 Place Saint Michel. L'équipe propose à cette occasion une journée de célébration gratuite et ouverte à tous, sans nécessité de réservation, orchestrée par l'association La Torda.

05/04/2024, 18:13

ActuaLitté

François Bégaudeau au tribunal : "C'est une offense sexiste"

Riche semaine pour l'auteur François Bégaudeau : finaliste du Prix du Livre Inter ce 3 avril, et devant la 17e chambre du tribunal de Paris le 4. Que lui reproche-t-on ? D'avoir affirmé que « tous les auteurs » des éditions engagés à gauche, La Fabrique, « étaient passés » sur l’historienne Ludivine Bantigny, sur le forum de son site en 2020. Cette dernière avait alors déposé une plainte pour diffamation en raison de l’appartenance à un sexe, accompagnée de l’association féministe Chiennes de garde. L'écrivain de son côté évoque « un sketch ».

05/04/2024, 16:10

ActuaLitté

Lorraine Fouchet : "Les écrivains ont une complicité impalpable"

L'autrice Lorraine Fouchet puise dans son expérience d'animation d'un atelier d'écriture à Paris pour écrire un roman ancré sur l'île bretonne de Groix, mêlant le récit d'un survivant de la Shoah et les introspections d'une romancière sur la maternité et la création. Elle présente son dernier roman dans ce texte, écrit pour ActuaLitté.

05/04/2024, 14:38

ActuaLitté

Malgré les talibans, ce libraire fournit des livres en Afghanistan

Le libraire Shah Muhammad Rais ne vous dit peut-être rien, mais vous pourriez bien l'avoir croisé dans un livre : la journaliste Åsne Seierstad avait raconté son quotidien dans Le Libraire de Kaboul (Le Livre de Poche, traduit par Céline Romand-Monnier). Aujourd'hui exilé au Royaume-Uni, il avait tout perdu avec le retour des talibans, en 2021, qui ont mis à sac son enseigne. Pourtant, il persiste et signe.

05/04/2024, 11:57

ActuaLitté

Philippe Sellier, spécialiste des écrivains du XVIIe siècle, est mort

La Société des Amis de Port-Royal, dont il était le président d'honneur, a fait part du décès de Philippe Sellier, critique littéraire, professeur de lettres à l'université Paris IV Sorbonne et spécialiste des auteurs du XVIIe siècle. Il avait signé plusieurs ouvrages, notamment aux éditions Honoré Champion, et de nombreuses préfaces.

05/04/2024, 09:44

ActuaLitté

Disparition de Katsumi Komagata, concepteur de livres pour enfants

Katsumi Komagata, designer graphique, concepteur d’albums, est décédé le lundi 29 mars 2024. Il avait 71 ans. André Delobel lui rend hommage dans un texte publié sur le site du Centre de recherche et d'information sur la littérature pour la jeunesse (CRILJ), que nous relayons ici.

04/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Maryse Condé, la bien-aimée sorcière

Paris. Mardi, 2 avril 2024. À peine rentré d’un long périple en Provence avec Elisabeth, un pèlerinage en dix étapes, sur les traces, entre autres, de Jean Lacouture à Roussillon, j’apprends la disparition, à l’âge de quatre-vingt-dix ans, de Maryse Condé, de son nom de naissance Maryse Liliane Appoline Boucolon. Une amie fidèle. Par Mustapha Saha.

04/04/2024, 15:54

ActuaLitté

Mort de l'écrivain américain John Barth, “un des grands”

L'écrivain américain John Barth, considéré comme un « maître du post-modernisme américain », est mort à l'âge de 93 ans, ce mardi 2 avril 2024. L'université Johns Hopkins de Baltimore a fait part de son décès, saluant la mémoire de ce professeur émérite qui avait quitté l'enseignement en 1995.

04/04/2024, 15:37

ActuaLitté

Les auteurs indémnisés si leur éditeur fait faillite

Même Tintin n'en revient pas ! Annoncé en juillet 2022, le projet d’un fonds destiné aux auteurs dont les éditeurs étaient en faillite aura pris son temps. Le dispositif sera déployé sur une période expérimentale de deux ans. Et une commission mixte composée d’auteurs, d’éditeurs et de tiers impliqués est désormais à l’oeuvre. 

04/04/2024, 12:33

ActuaLitté

En Haïti, la Bibliothèque nationale prise pour cible par des gangs

En proie à une situation économique catastrophique, doublée d'une crise politique, Haïti est devenu le terrain d'une guerre des gangs dévastatrice. Les citoyens sont exposés à la violence, mais aussi les institutions et infrastructures de Port-au-Prince, la capitale. Dernière victime en date, la Bibliothèque nationale, qui a été pillée ce 3 avril.

04/04/2024, 11:01