#Librairie

N'espérez pas que se développent des lecteurs, quand ferme une librairie

En 2019, le bilan faisait état de 99 fermetures de librairies pour 74 créations : une France déficitaire en établissement, pour une multitude de raisons. Mais entre 2017 et 2019, la tendance s’inversait : 1,6 ouverture, pour 1 fermeture. En 2020, ces commerces désormais officiellement essentiels ont sauvé les meubles malgré une perte de chiffre d’affaires de 3,3 % sur l’ensemble du territoire. Oui, donc ?

Le 24/09/2021 à 16:10 par Federica Malinverno

21 Réactions | 542 Partages

Publié le :

24/09/2021 à 16:10

Federica Malinverno

21

Commentaires

542

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

L’aventure d’une création de librairies revient toujours aux mêmes principes fondamentaux : vendre des livres, créer une animation autour de la lecture, proposer sa vision, son regard aux clients. Dans la ville d’Altamura (Pouilles, Italie), la Libreria Nuova Macelleria Patella avait fait recette : Clara Patella avait créé son espace au sein de la boucherie que son grand-père ouvrit, des décennies plus tôt.

Librairie Nouvelle Boucherie Patella, traduirait-on, avec une note d’humour en plus : patella, en italien, désigne la rotule, un élément commercialement peu intéressant pour un boucher.

Situé à deux pas de la mairie d’Altamura, l’établissement a fermé récemment, après 14 années de commerce du livre, de travail culturel, et plus encore, de mille inventions largement reconnues pour se faire une place dans une Italie où, traditionnellement, les librairies indépendantes — celles qui n’appartiennent pas à un groupe éditorial — sont chaque jour menacées de disparition.

Il Fatto quotidiano le raconte bien : « Les données sur la lecture en Italie sont parmi les pires d’Europe. Dans les petites villes, on lit moins que dans les grandes agglomérations et les villes universitaires. Alors quatorze années, c’est long, une réussite en soi. »

Surtout que dans l’intervalle, Clara a également fondé une petite maison d’édition, au nom tout aussi suggestif : Caratteri Mobili.

Pourtant, en Italie, ce sont 57,6 % de la population qui ne lisent pas même un livre par an — données de l’Institut officiel datant de 2016. Une tendance qui tendrait à s’inverser, puisqu’en 2018, ils n’étaient plus que 45 % et 39 % en 2020, indiquait une étude du ministère de la Culture. 

Mais 2020, ce fut exceptionnel : il paraît que tout le monde a lu, durant cette période.

Clara Patella aime toujours les livres. Elle aimait aussi les tatouages, et Steinbeck, Faulkner et Bolano, dont elle a des citations tatouées sur le bras. Alors, bien entendu, pester contre Amazon qui a changé les habitudes d’achats de livres : vite, immédiatement, recevoir le lendemain l’ouvrage commandé la veille en ligne. Et pour qui deux, trois ou quatre jours d’attente deviennent intolérables. On se fâche vite, quand on est une ancienne libraire, avec un tel sujet.

Les projets législatifs existent, pour tenter d’endiguer l’hémorragie, et plus encore, de permettre aux indépendants de continuer à exister, face aux chaînes, à internet, préserver ce lien social fragile. Très fragiles.

Parce que, non : quand ferme une librairie, aucun lecteur ne surgit.

 
 
 
 
 

 

21 Commentaires

 

Aradigme

25/09/2021 à 10:40

Je doute que les lecteurs surgissent en fonction de l'implantation de librairies. En fait, j'estime que le contraire se produit: les librairies s'implantent là où se trouvent les lecteurs, entre autres dans les villes universitaires.
L'envie de lire se développe principalement lors du processus d'éducation, c'est à dire aujourd'hui à l'école. Il n'apparait pas en fonction de la surface de vitrines des librairies dans un endroit donné.

Le libraire est un commerçant qui vend ce qu'attend son public et de nos jours, la méthode de vente évolue depuis l'apparition d'internet. Mr Bezos fut le premier à comprendre le potentiel d'une librairie dématérialisée et développa Amazon qui sert très bien le marché des lecteurs, mieux que bien des librairies. Il apporte pour avantages un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide.
Nous voyons se reproduire avec les ventes dématérialisées de livres ou autres articles ce qui se déroula voici plus d'un siècle lorsque les grands magazins qui vendaient beaucoup à bon marché remplacèrent dans certaines zones de Paris les commerces de détail qui vendaient peu mais très cher. Ce processus est très bien décrit dans le livre de Zola "Au bonheur des dames".

Dio

26/09/2021 à 12:39

Et Zola en fait l'apologie, évidemment ;)

Sinon, votre métaphore extrêmement poétique marcherait tout à fait si le prix du livre n'avait pas été encadré depuis 40 ans en France - justement parce qu'une entreprise en situation extrêmement avantageuse à l'époque (la FNAC) avait tenté de casser les prix UNIQUEMENT au service des lecteurs (pas DU TOUT pour occuper une situation de quasi-monopole en torpillant la concurrence).

Quand on cite un auteur plus de gauche on essaie de garder un peu sa ligne. Citez "Monsieur Bezos", la prochaine fois

Aradigme

28/09/2021 à 20:35

Bonjour Dio,

Le prix n'est pas le seul critère lors d'un achat. Les prix des livres sont fixes et uniques, j'en suis bien conscient. C'est pourquoi j'ai indiqué dans mon message qu'Amazon offrait d'autres avantages: "un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide."
Le succès d'Amazon en France se base principalement sur ces deux avantages. La comparaison avec Zola reste donc valable: un nouveau mode de distribution avec de nouveaux avantages.

Salutations
Aradigme

Nico

26/09/2021 à 14:20

Les librairies "physiques", comme vous dîtes, ont accès aux mêmes livres qu'Amazon. En y mettant les pieds vous sauriez qu'ils commandent ce qu'ils n'ont pas en stock. Whaouh ! Un livre reçu en 1 jour au lieu de 7 !! Ma vie a changé !!
Comparaison absurde avec l'histoire des grands magasins étant donné le prix unique du livre. Lorsque, grâce à des gens comme vous, tout se fera depuis son téléphone et son chez soi, l'humanité sera à coup sûr bien plus épanouie et heureuse.
Merci d'œuvrer pour le lien social et une économie plus humaine !

lib

28/09/2021 à 08:13

Le service dématérialisé, ce n'est pas qu'une livraison en 24h.

Ce point est presque négligeable.

C'est aussi un accès 24/24, pas de déplacement dans une ville gérée par une mairie anti-bagnole, pas de parking (payants) situé à des années-lumières du magasin, des embouteillages et traverser des quartiers parfois mal famés.

Bref, c'est éviter bien des écueils du monde moderne.

À ce jeu, les libraires ont tout à fait les mêmes chances qu'Amazon : ils leur suffit de développer un site Internet commun. Les Français le favoriseraient au détriment d'Amazon... Mais voilà : ils préfèrent se plaindre, nous pondre des articles pour ne pas vendre certains livres (cf. Zemmour), etc.

Il y a un moment il faut choisir entre le travail et se plaindre. Certains ont décidé de bosser et ils réussissent.

Verre Lu

28/09/2021 à 12:36

En fait, les libraires développent déjà de tels sites.
Juste que eux payent des impôts en France, ce qui limite la taille des hangars de stockage ;)

Pour les commodités d'usage (en fait, s'il y a une librairie ou pas dans votre coin, sachant que les espaces culturels font aussi un travail intéressant malgré les conditions imposé es par les grandes chaînes - et actionnaires), voyez avec votre politique locale, mais sachez que les wanabee libraires en souffrent autant que vous.

Oh, et pour les Zemmour et compagnie, il serait quand même dommage que les libraires n'aient aucun avis, ça en ferait de mauvais professionnels (après, ils ne peuvent pas vous refuser la commande à l'unité- Loi Lang - de gauche quoi). Vous n'avez qu'à trouver des libraires qui correspondent à vos goûts... A moins que les libraires "de droite" préfèrent se plaindre que travailler ?! '0'

lib

29/09/2021 à 07:12

Non, il n'existe pas de point central pour acheter un bouquin en France sur un seul site : il existe une multitude de sites en concurrence, qui font le lit d'Amazon.

Il n'y a pas besoin de hangar quand on a 10 000 points de ventes : même Amazon ne peut s'aligner. Mais pour cela, il faut s'unir et il est plus facile de demander des subventions, de geindre que de bosser réellement à changer les choses : Amazon a bousculé tout ce petit monde et a surtout révélé la sclérose de cet univers qui veut rester en l'état.

La théorie de l'évolution agit partout : tout ce qui ne s'adapte pas est condamné à plus ou moins long terme. On sait tous comment finira les librairies en France : soit en petits fonctionnaires d'État (ce qu'ils sont déjà presque avec le prix unique), soit en poussière, bouffées tout cru par la concurrence.

Quant à vos remarques perfides, je vous les laisse : elles prouvent combien ce combat vous indiffère.

Dio (Verre Lu aussi)

29/09/2021 à 14:10

Mon cher Michel Monsieur Lib',

Ce combat m'indiffère tant que j'ai fait du métier du livre une vocation depuis une petite dizaine d'années. Entre les médiathèques, BUs, librairies de quartier, librairies spécialisées, grosse librairie nationale option achat/revente jusqu'à une grande librairie de centre-ville. C'est dire si je suis peu concerné.

Quant à mes remarques perfides, je suis navré qu'elles vous aient tant touché, je dois dire à ma décharge qu'à force de détricoter inlassablement la propagande Amazones que, j'ai tendance à verser dans le lyrisme verbeux pour me distraire (vous savez, j'imagine, que les bibliothécaires sont à la bavardise ce que les libraires sont au snobisme ;) ).

Vous me semblez une personne cultivée ( quoiqu'un peu trop néo-liberal à mon goût, mais well, personne n'est parfait comme le disait Joe Et. Brown, et votre tendance à apprécier la centralisation commerciale tout en tapant sur les fonctionnaires) et apparemment connaissez Zola dans le texte. Néanmoins je m'interroge: vous semblez faire la différence entre un "point de vente" (je préfère le terme de "zone de déambulation", n'ayant jamais mis le couteau sous la gorge de quiconque pour qu'ielle reparte avec un bouquin) et un hangar, mais n'allez pas jusqu'au bout de votre réflexion. Quelle différence y a-t-il entre une librairie (munie de sa réserve, limitée au prix du bâti et aux loyers de la zone de chalandise dans laquelle elle est établie) et un hangar Amazon situé en rase campagne/zone industrielle ? Quels services y trouve-t-on, dans l'un et l'autre ?

Je vous laisse provisoirement, le pôle technique m'attends même si cette conversation m'amuse beaucoup.

En attendant, je vous laisse sur une histoire qui vous fera sûrement rire: une cliente d'amazon a laissé un commentaire sur la page d'un des revendeurs de la grande firme, louant la rapidité de livraison d'un ouvrage, malgré des frais de ports un peu élevé s. Il se trouve que le revendeur n'a jamais touché au livre: il a été expédié en moins de 48h par nos soins et ceux de La Poste, le revendeur n'ayant fait qu'empocher la différence entre nos frais de ports et son "investissement en communication" et son temps passé sur notre site à inscrire l'adresse de la dame plutôt que la sienne propre. C'est ce que nous appelons le "dropshiping", et voilà le genre de "luttes" qu'amazon nous propose aujourd'hui.

Cordialement.

lib

30/09/2021 à 08:03

Amazon ne vend pas que des bouquins : je dirais à la louche que 90% du volume d'un dépôt est occupé par autre chose.

En comparaison, une librairie occupe (quasi) 100% de son volume aux livres : multiplié par le nombre de points de vente (puisque vous y tenez), ça fait un volume bien supérieur à Amazon (avec le bémol que beaucoup de librairies vendent la même chose). Ici, on se fout de la différentiation entre un entrepôt de stockage et un point de vente : ce qui compte est la capacité.

Bref, si les libraires voulaient s'entendre, ils pourraient largement présenter une vitrine commune (un site) qui dispatcherait les commandes aux libraires locaux (et/ou à celui qui n'a pas encore vendu, une sorte de jeton qui tourne afin d'équilibrer les commandes).

Ce serait faire la nique à Amazon, parce que :

- le pouvoir d'une telle machine serait bien plus grand que celui d'Amazon (plus de choix, plus de dispo, etc.)
- le coût de fonctionnement serait extrêmement léger (le gros coût d'Amazon est le stockage : ici, il est déjà présent)
- fatalement, la négo avec la Poste rendrait le port léger (ou inexistant : à négocier avec TOUTES les parties tierces, y compris le diffuseur)
- vous pourriez vous targuer d'un truc 100% français (emploi, impôts, etc.) qui ne laisserait probablement peu de lecteurs indifférents

Voilà : dans l'esprit, c'est simple. Dans les faits, c'est à peine moins compliqué (une telle machine à l'ère de l'informatique bien faîte est relativement simpliste à faire... en plus, vous pourriez déployer vos serveurs sur... le cloud d'Amazon !!!) : reste le truc impossible : changer les mentalités des libraires pour qu'ils s'adaptent...

À vous entendre, (mais vous n'êtes hélas pas une exception), ce n'est pas gagné.

Dio

30/09/2021 à 14:07

Plein de jolies idées effectivement,

Encore faudrait-il:

1. Qu'elles ne soient pas déjà à l'étude dans le milieu (je vous invite à consulter les autres articles de ce site), voire en cours de réalisation ;

2. Qu'elles soient basées sur une véritable connaissance du milieu (le bât blesse parce que vous n'avez pas saisi ma perche, mais nul grief, tout le monde n'a pas la chance de travailler dans le commerce et la manutention);

3. Qu'elles ne soient pas fondées sur une image rétrograde (le libraire pleurnicheur et déconnecté... sérieusement, ça fait combien de temps que vous n'êtes pas venu en boutique ? La moyenne d'âge tourne autour de 40 ans) et idéologie jacobine ( quel autre intérêt d'un site commun au territoire que la "lutte" contre Amazon ? Nous sommes des commerces de proximité, nous vivons pour autre chose qu'une guéguerre contre un distributeur de "90% de hors-livre". Et comme dit plus tôt, il existe déjà des plateformes locales voire régionales de commandes de livre, consultez les sites des librairies de votre région ou leurs comptoirs. Un site national n'a ni beaucoup de sens, ni beaucoup d'autre intérêt que la com').

Pour éclairer votre lanterne:

- La librairie, "zone de déambulation" comme précisé précédemment, contient effectivement près de 100% de livres. Ajoutons à cela les incompressibles de tout commerce : quand il y en a, bureaux de l'entreprise pour l'accueil des représentants par exemple et services dédiés aux collectivités et/ou e-commerce, salles de conférence, cafés pour certaines, coins lecture; toujours, espaces de déambulation pour la clientèle sur place (eh oui, des couloirs et des passages d'un mètre cinquante de large, ça prend de la place, mais c'est une obligation légale), tables de présentation et comptoirs (et je peux vous dire que ça en fait du volume de stockage "perdu"), caisses et zones d'encaissement (il faut bien que les gens puissent faire la queue - rendez-vous à la Noël ou la rentrée scolaire et littéraire), zones de chargement/déchargement (et en ville, il y a une GROSSE différence avec le même processus dans une ZI) / dépaquetage et ventilation / empaquetage pour retour ou envoi à des clients individuels et collectivités... Bref, beaucoup de choses extrêmement difficiles à compresser à moins d'investissements que ne peuvent se permettre, physiquement et financièrement beaucoup de librairies. La "réserve", celle semblable à un entrepôt, occupe en fait en général entre 5 et 10% de l'espace total, ce qui est déjà beaucoup quand on sait qu'un mauvais taux de rotation des ouvrages est responsable de la majorité des faillites de librairies.

- Les libraires ne sont pas uniquement des manutentionnaires sous-payés (ce n'est pas très économique ça, mais je ne crois pas que ce soit dommageable) guidés par des informaticiens et des statisticiens de vente. Ils opèrent des choix selon leur zone de chalandise, qu'ils connaissent et anticipent, sélectionnent des livres avec les représentants (diffuseurs=/=distributeurs) pour les proposer. Ils animent aussi leurs rayons par des notules, articles, mises en avant, événements, négociations, veille et j'en passe. Certains sont spécialisés (actuellement je "picke" beaucoup par exemple, pour les commandes de collectivités, et je peux vous assurer que chercher un livre dans une zone de passage est bien plus compliqué que dans un hangar vide de tout public et rangé au cordeau), mais le fordisme étant un peu dépassé (question de santé physique et mentale) nous privilégions le multi-tâches.

- Des frais d'expédition ou d'informatisation "dignes" d'Amazon sont propres au type d'entreprise dont il s'agit: un site de vente en ligne ayant tout investi dans le fret et le stockage à bas coût. Je vous invite à manifester contre la privatisation et le détricotage des services postaux si leurs tarifs ne vous conviennent plus: c'est le résultat de politiques néolibérales que soutien, entre autres... Oh... Amazon.


D'autres idées géniales et jamais vues, ou vous aviez d'autres questions ? Vous souhaitez nous filer la patte pour envoyer les colis ?

Plus sérieusement, venez nous voir, et nous trouverons les moyen$ de développer les services que vous attendez.

Cordialement.

lib

01/10/2021 à 08:18

Vous répondez à côté de la plaque et faîtes le pitre pour tourner autour du pot.

Il n'y a aucun développement public de l'idée que je propose : une association de TOUS les libraires pour fédérer un unique outil - une seule entrée web.

J'ai eu suffisamment de libraires ici qui disaient

1/ que ça avait été tenté
2/ que cela ne les intéressaient pas

À partir de là, ça me parait mal barré. Les libraires ne semblant pas enclin à faire évoluer leur métier, ils connaîtront de fait le sort de ceux qui n'évolue pas dans un monde qui ne les attend pas.

Dio

01/10/2021 à 13:29

Estimé Monsieur Lib',

Je fais peut-être le pitre, mais vous incarnez à la perfection la Cassandre, en particulier dans un domaine que vous ne connaissez pas, ne voulez pas connaître, et denigrez tout de même. Après réflexion, vous seriez parfait dans le rôle du vieux fou qui annonce la fin du monde dans l'Ile Mystérieuse (je vous sers une référence que vous devez maîtriser à la perfection).

Bref, je réponds peut-être "à côté de la plaque" selon vous, mais je réponds à tous vos arguments, ce qu'il dont vous exemptez. Pour moi, le débat s'arrête donc ici.

Bonne continuation sur les internets, et bonne commande en ligne ( et une bonne consultation d'actualitté, dont vous semblez avoir le plus grand besoin).

Aradigme

28/09/2021 à 20:47

Bonjour Nico,

Ma comparaison avec les grands magazins n'est pas absurde, car le prix n'est pas le seul argument de vente d'un bien. Les grands magazins apportaient plusieurs avantages aux consommateurs du XIXe siècle: un prix de détail inférieur, certes, mais aussi la possibilité d'acheter tout le nécessaire dans un seul endroit rendu agréable pour que l'acte d'achat se transforme en une expérience totale.
Amazon n'apporte pas en France un prix plus attractif car la loi le lui interdit, mais il offre deux autres avantages que j'ai cités dans mon message: "un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide."
La comparaison avec les grands magasins du XIXe siècle reste donc valable et Amazon apporte un progrès. Vous n'êtes pas progressiste?

Salutations
Aradigme

Dio

28/09/2021 à 22:49

"Un choix bien plus grand", c'est à dire ...? Que vous pouvez commander ce que vous voulez sur Amazon ?
Je vais vous apprendre un truc: chez votre libraire aussi :)

Quant à la rapidité de livraison, je vais vous surprendre follement: les libraires restent les plus rapid es ! Si vous êtes doué (ou si vous demandez gentiment au libraire), vous pouvez acquérir en moins d'UNE MINUTE (!) un livre, en passant simplement du rayon à la caisse (livraison GRATUITE qui plus est) ! Ah-ma-Zone peut bien se tenir !

CA, c'est une expérience totale ! Vous êtes totalitaire ?

Oh, et en passant, vous avez sûrement raison, votre comparaison tient bien la route en fait: Amas-Aune ressemble à s'y méprendre aux grandes entreprises monopolistique qui se sont taillées une part du Lion à la chute de la Seconde République sous le règne de Napoléon, qui ont squatté toutes les places de pouvoir et d'industrie, créé des ghettos de travailleurs avant de leur faire tirer dessus quand ils réclamaient une situation décente, poussé à la boucherie planétaire une fois leurs empires bien établis (mais leurs affaires encore trop pressantes), et soutenu les régimes fascinants par la suite afin de protéger leurs petits intérêts (et continuer leurs très grosses affaires). Toute mes excuses au progressiste que vous êtes.

#DUnTrollAUnAutre

Nico

28/09/2021 à 23:55

La vie humaine (et la Vie au sens large) est bien trop précieuse pour se cantonner à une posture, qu'elle soit progressiste ou réactionnaire, vis-à-vis du bien-être et du devenir de l'humanité. Je pense que tout ce qui contribue à nous séparer, à grande ou petite échelle, nous fait un peu plus rentrer dans l'épilogue.

rez

25/09/2021 à 12:00

Et le lien avec le titre est où? car les librairies, malheureusement il faut le dire, ne sont que pour les lecteurs déjà conquis.

Vous pouvez avoir envie de débattre autour de cette affirmation mais jusqu'ici je n'ai pas eu vraiment d'exemple solide du contraire.

ça reste horrible que les librairies ferment, mais elles n'ont pas pu développer des lecteurs depuis plus de 10 ans.

Thierry Reboud

25/09/2021 à 23:47

Le problème de votre formulation, c'est que, par défaut de précision, elle ne dit pas grand chose, et la remarque vaut d'ailleurs aussi pour le commentaire d'Aradigme au-dessus du vôtre (mais pour d'autres raisons).
D'une part, j'ai la douloureuse impression que votre observation se fonde sur l'exemple français (sans doute parce que vous écrivez dans cette langue). Or, si vous avez lu l'article, vous aurez noté qu'il y est question de l'Italie et qu'il semble que la situation de la lecture en Italie ne soit pas précisément comparable avec la situation de la lecture en France.
D'autre part, je serais assez curieux de savoir sur quoi se fonde votre assertion. S'il est exact qu'une librairie trouve sa rentabilité à un endroit où se trouve un lectorat, les exemples ne manquent pas de villes petites ou moyennes dans lesquelles ce lectorat dormant (pour ainsi dire) ne trouvait pas à se satisfaire avant l'ouverture d'une librairie, et pas non plus à se satisfaire par la grâce quasi magique d'une plateforme logistique bien connue.
Chaque semaine, il s'ouvre en France de nouvelles librairies, et pour un nombre non négligeables hors des grandes agglomérations. Ces librairies rejoignent un réseau déjà remarquablement dense : il me semble (mais il faudrait que je retrouve les chiffres) que la France est le pays dont le réseau de librairie est le plus dense. Il y a des librairies à Aubenas, La Souterraine ou Semur-en-Auxois, et je ne vous donne que ces trois exemples parce qu'ils me viennent immédiatement à l'esprit. Pour peu que ces libraires fassent convenablement leur métier (et c'est le cas), le lectorat suit parce que le lectorat y trouve un intérêt bien compris.
Mais pour le coup cela suppose qu'il existe une population globalement lectrice, et il semble que c'est précisément la principale différence avec l'Italie telle que nous la décrit Malinverno. Donc, dans ce sens-là, vous n'avez pas tort : les librairies tiennent là où il existe un lectorat... mais vous n'avez pas raison non plus : le lectorat n'est certainement pas conquis.
Enfin, le titre de l'article, sur lequel vous avez accroché, me paraît parfaitement fondé : on observe couramment (par exemple dans les villes où existent plusieurs librairies) que la fermeture d'une librairie ne redistribue pas mécaniquement le chiffre d'affaire sur les autres. Une partie de cette clientèle semble s'évaporer. Les raisons en sont sans doute multiples et assez mystérieuses, mais c'est un constat que je n'ai jamais vu invalidé. L'inverse est également vrai, d'ailleurs : l'ouverture d'une nouvelle librairie accroît toujours le chiffre d'affaire global d'une ville, et n'érode que très ponctuellement celui des librairies qui se trouvent déjà là.

rez

28/09/2021 à 09:34

ça pue l'haine de classe, votre réflexion. Encore une fois, vous cachez toute la france qui fais que le bien culturel le plus consommé soit netflix ou des jeux vidéo (selon notre ministère, hein), celle qui fais que dans énormément de villes collés à Paris la seule chose qui rassemble à une librairie soit le rayon "culture" de leclerc ou le pmu du coin. Et vous croyez qu'en Italie ou en Côte d'Ivoire c'est différent? Et si vous voulez parler petite ville, dans combien les seules librairies restantes survivent avec le support de la mairie et en plus sont exclusivement dédiés aux livres en anglais et/ou allemand en raison de son lectorat majoritaire?

allez parler avec les gens qui ne lisent pas (vous trouverez de tous les couleurs et qui ne le font pas/plus par des raisons très variées) et on recommence.

Dio

28/09/2021 à 21:44

Pour venir d'une "ville collée à Paris" comme vous dîtes, je peux vous assurer qu'on a pas mal de librairies, même dans les villes les moins favorisées.
Et cracher sur les Cultura c'est un peu vache quand on s'étend sur la haine de classe...certes les libraires des "Espaces Culturels" n'ont pas assez de formation ni de temps/moyen s pour faire un hyoer-mega-bon-taf mais ça c'est plutôt la faute des groupes industriels qui dictent leurs conditions de travail et de leurs actionnaires qui cherchent à faire du profit plus qu'à faire vivre la production littéraire (Coucou Amazon, coucou Lagardère)...

Perso, je consomme du livre, du Jeu Vidéo, du Jeu tout court ET des séries (bon, moins les séries parce que les 2/3 sont des adaptations de BOU-QUINS). Ça change quoi ? Et vous comptez comment ? En fric (60€ le JV, 11 en moyenne le livre)? En temps (6 heures pour une saison de série pour un équivalent lu en 3 pour une adaptation) ? En quantité unitaire (...?) ?

Et pour répondre sur les gens qui ne lisent pas... Ben emmenez-les dans des librairies, des médiathèques, faîtes des pétitions auprès des pouvoirs publics si ça vous chagrine. Les premiers concernés, ceux que je viens de citer, font des choses pour essayer de résoudre ce problème. Et pas que répondre à des commentaires creux sur le web ;)

#TASLACLASSEOUTULAPASS

Nico

29/09/2021 à 00:06

C'est vous qui créez des classes en supposant que la lecture ne concerne qu'une certaine catégorie de gens. Prenez-vous votre cas pour une généralité ? Aussi, ne pas confondre culture et divertissement. Si la société se meure, c'est entre autres parce que le divertissement remplace petit à petit la culture. Que vous le vouliez ou non, la lecture et le livre demeurent un secteur culturel et économique majeur en France.
Les libraires ont garanti jusqu'ici la diversité éditoriale. Le jour où il ne restera plus qu'Amazon, les GSS et GSA, la culture en prendra un sacré coup !

Pic

01/10/2021 à 08:20

« Les libraires ont garanti jusqu'ici la diversité éditoriale. »

Vous n'avez pas lu les dernières tribunes d'Actualitté sur les libraires qui ne voulaient pas vendre Zemmour ?

Vous avez dû rater un grand moment de diversité éditoriale...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La Russie condamne Masha Gessen à 8 années de prison

À l'issue d'un procès in absentia, la Russie a condamné Masha Gessen à une peine de huit années de prison pour « diffusion de fausses informations ». Des propos sur le massacre de Boutcha, en Ukraine, tenus en septembre 2022 et diffusés sur le réseau YouTube, sont en cause.

18/07/2024, 10:52

ActuaLitté

Un auteur de best-seller en futur vice-président des États-Unis ?

Deux jours après la tentative d'assassinat contre lui, Donald Trump vient d'être officiellement investi comme candidat des républicains lors de la convention du parti qui avait lieu ce lundi 15 juillet à Milwaukee. Dans la même soirée, le milliardaire a annoncé vouloir nommer en tant que vice-président J.D. Vance, sénateur de l'Ohio et auteur d'un best-seller.

16/07/2024, 12:05

ActuaLitté

Aux Nations Unies, la répression chinoise des écrivains dénoncée

Membre fondatrice de l'Organisation des Nations Unies, la Chine faisait l'objet, en 2024, d'un examen attentif de sa situation en matière de droits humains par le Conseil des droits de l’homme. Si le pays se réjouit d'une procédure « paisible et couronnée de succès », plusieurs ONG dénoncent une façade, à l'instar de PEN International, qui pointe la répression des écrivains et intellectuels.

12/07/2024, 12:19

ActuaLitté

L'Unesco lance une grande étude sur l'édition en Afrique

L'Unesco a initié une étude de grande envergure concernant le secteur du livre en Afrique, destinée à fournir des informations précieuses aux gouvernements et aux organismes officiels.

10/07/2024, 12:47

ActuaLitté

Royaume-Uni : la guerre Israël-Hamas bouleverse l'économie de festivals

Neuf festivals de livres, qui étaient précédemment sponsorisés par la société d'investissement Baillie Gifford, en appellent désormais à la générosité de donateurs. En cause : les liens du mécène avec les combustibles fossiles et Israël, qui a conduit à des appels du groupe de pression Fossil Free Books (FFB) pour que l'entreprise se désinvestisse du marché et des entreprises liées à l'État hébreu.

04/07/2024, 15:15

ActuaLitté

Mondadori lance Silvio Berlusconi Editore, inaugurée avec Tony Blair

Marina Berlusconi, présidente d'Arnoldo Mondadori Editore, rend hommage à son paternel décédé le 12 juin 2023, en lançant Silvio Berlusconi Editore, intégrée dans le groupe. La nouvelle maison sera inaugurée le 5 septembre prochain avec une autre importante figure politique européenne des années 2000, l'ancien premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair. Il y publiera un essai sur le leadership, ou l'art de gouverner dans nos sociétés contemporaines...

03/07/2024, 18:17

ActuaLitté

En Serbie, un festival victime des tensions géopolitiques

Le PEN Club serbe (Pen Tsentru Armanescu) a récemment alerté le PEN Club français concernant des violations graves de la liberté de création en Serbie, après qu'un festival programmant une pièce de théâtre sur les victimes de la guerre du Kosovo y ait été interdit.

03/07/2024, 11:48

ActuaLitté

62 nouveaux lauréats du programme MIRA, initié par l'Institut français

Cette année, le programme de l'Institut français MIRA – Mobilité Internationale de Recherche Artistique – a sélectionné 62 bénéficiaires, qui bénéficieront du soutien de l’Institut français dans leur projet artistique à l'étranger. En mars dernier, Mira avait lancé un premier appel à projets, souhaitant aider les artistes à approfondir une recherche dans un ou plusieurs pays, pour favoriser l'échange entre les cultures et la création. Parmi eux, bien sûr, des quêtes littéraires, que voici.

01/07/2024, 16:27

ActuaLitté

En Algérie, la police s'invite à une rencontre en librairie

Ce samedi 29 juin, aux alentours de 15h, la maison d'édition algérienne Koukou partage un cliché d'une rencontre au sein de la librairie Gouraya de Bgayet, autour de l'autrice Dominique Martre et de son livre La Kabylie en partage. Quelques minutes plus tard, l'irruption de la police et l'arrestation des participants ont coupé court à l'événement...

01/07/2024, 14:46

ActuaLitté

Suprémacisme : des livres trop “blancs” pour être honnêtes...

Star de la country aux États-Unis, Dolly Parton a démarré un programme de lecture, appelé Imagination Library, voilà près d’une trentaine d’années. Implanté au Royaume-Uni, en Irlande, au Canada et en Australie et a été salué pour sa contribution à l’augmentation des taux d’alphabétisation. Et maintenant, se fait écharper pour son prosélytisme trop occidentalisant.

30/06/2024, 17:01

ActuaLitté

Malgré des ventes phénoménales, la Romance a le coeur brisé

Les ventes de romans d’amour ont explosé partout dans le monde en 2023, mais la Romance Writers of America… a le coeur brisé. Le plus grand syndicat de la Writers Guild of America a déposé une demande de mise en faillite, incapable de couvrir les frais de ses conférences annuelles. 

29/06/2024, 11:27

ActuaLitté

Marcelle Dubois nommée membre de l'Ordre du Canada

Deux ans après la nomination de Marcelle Dubois au grade de Chevalière dans l’ordre des Arts et des Lettres par la République française, cette dernière vient d’être récompensée par la gouverneure générale du Canada, avec une nomination en tant que membre de l’Ordre du Canada. Ce jeudi 27 juin, le Canada a honoré la directrice générale de Jamais Lu et du Théâtre Aux Écuries, et ses 23 années de contribution à la société canadienne dans le domaine des arts, et surtout du théâtre.

28/06/2024, 16:25

ActuaLitté

Israël / Palestine : les enfants, premières victimes du conflit

L'Union internationale pour les livres de jeunesse (IBBY) œuvre pour le développement de la littérature jeunesse et de la lecture. Dans un appel aux dirigeants du monde entier, l'organisation leur demande de collaborer pour les enfants de Gaza.

26/06/2024, 16:03

ActuaLitté

En Ukraine, un Pass Livre et des subventions pour les librairies

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promulgué, le 17 juin dernier, une loi instaurant de nouvelles aides à l'industrie du livre. Une partie est destinée aux librairies, en les accompagnant pour régler leurs loyers, tandis que l'autre est dirigée vers les lecteurs et lectrices. Ces derniers, pour leur 18e anniversaire recevront un crédit de 908 hryvni pour acheter des ouvrages.

25/06/2024, 16:58

ActuaLitté

Un binôme reprend le secrétariat général de LivreSuisse

Réunis en Assemblée générale à Berne le lundi 24 juin, les membres de LivreSuisse ont approuvé à l’unanimité la nomination de Marie Musy et de Guy Chevalley pour reprendre conjointement les responsabilités du secrétariat général de l’association interprofessionnelle du livre de Suisse romande.

25/06/2024, 13:54

ActuaLitté

Julian Assange, fondateur de Wikileaks, libéré, mais coupable

Julian Assange, informaticien australien, lanceur d'alerte, fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks, a quitté ce lundi 24 juin la prison de haute-sécurité de Belmarsh, au Royaume-Uni, où il était détenu depuis 5 ans. Cette libération intervient après qu'il ait signé un accord de plaider coupable avec la justice américaine.

25/06/2024, 12:05

ActuaLitté

Lisez-vous le belge ? revient du 1er au 30 novembre 2024

La 5e édition de l’opération reviendra du 1er au 30 novembre 2024. Un mois complet pour déployer ce que l’édition belge produit en qualité et en quantité dans tous les domaines littéraires en Wallonie et à Bruxelles.

24/06/2024, 16:00

ActuaLitté

Victime d'un AVC en 2023, Noam Chomsky a quitté l'hôpital

Les rumeurs colportant l’annonce de sa mort étaient grandement exagérées. Noam Chomsky, célèbre linguiste et dissident politique, demeuré silencieux depuis près d’un an, inquiétait ses admirateurs et lecteurs. Hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral en juin 2023, il vient en réalité de quitter l’hôpital Beneficencia Portuguesa de São Paulo.

22/06/2024, 12:45

ActuaLitté

Le libraire australien Booktopia dans une sacrée panade financière

Deux semaines après la suppression de 50 emplois, le départ du directeur général, 12 mois après sa prise de fonction, le libraire en ligne australien Booktopia semble coincé. Du fait de problèmes de liquidités, la société cherche des fonds, très activement et des investisseurs. Mais dans l’intervalle, toute cession d’actions en bourse est arrêtée net.

21/06/2024, 16:28

ActuaLitté

Colombie : une faculté promeut le libre accès par la lecture gratuite

L'Université de Magdalena, via sa maison d'édition Unimagdalena, a ouvert l’intégralité de son catalogue, disponible gratuitement et en intégralité en ligne. Cette initiative permet aux étudiants, chercheurs et lecteurs d'explorer les ouvrages, en toute tranquillité.

21/06/2024, 15:55

ActuaLitté

Jugée par la Turquie ce 28 juin, Pinar Selek risque la prison à vie

Reporté en 2024, après une pantomime juridique, le procès de l’écrivaine franco-turque Pinar Selek interviendra ce 28 juin. Dans une tribune publiée par Le Soir, plusieurs personnalités joignent leur voix en soutien à la sociologue. Elle avait encouru en 2022 une peine de prison à vie…

19/06/2024, 11:07

ActuaLitté

La Dante de Montpellier promeut la création franco-italienne

L’association culturelle La Dante de Montpellier s’est associée à un magazine littéraire indépendant et autofinancé — Fumo Magazine — pour produire ensemble D’Ailleurs, une anthologie illustrée de 10 textes, strictement bilingue. Leurs deux chemins se sont croisés pour célébrer la passion littéraire.

18/06/2024, 11:30

ActuaLitté

En 2023, le Québec comptait une librairie de plus sur son territoire

Paradoxale situation, pour les librairies de la Belle Province : alors que l’industrie québécoise a appris l’implosion d’une des deux organisations professionnelles de libraires, le nombre de commerces se stabilise. Avec une croissance continue depuis 2016.

17/06/2024, 15:46

ActuaLitté

Audiolivres : un auteur ouvre un recours collectif contre Amazon

Convaincu que le géant américain a instauré un monopole sanctionnant les auteurs, un écrivain appelle ses confrères à un recours collectif. Selon lui, Amazon empêche toute concurrence, en pénalisant l’impudent qui vendrait ses audiolivres sur d’autres plateformes.

17/06/2024, 09:49

ActuaLitté

Québec : Moins de livres chez Costco, plus de monde en librairie ?

Le géant américain Costco, enseigne de grande distribution discount, comptait jadis nombre de livres sur ses étals, et représentait ainsi une part importante du marché de l’édition au Québec. Récemment, l’entreprise a annoncé l’arrêt de la commercialisation des livres au sein de ses magasins dès janvier 2025. Une mesure d’abord effective aux États-Unis, qui pourrait se poursuivre au Québec, privant ainsi le marché « d’environ 10 % de son chiffre d’affaires ».

12/06/2024, 16:31

ActuaLitté

Les éditeurs belges réunis pour conquérir la France et ses librairies

L’union fera la force, et ce, dès la rentrée 2024 : les éditeurs francophones de Belgique disposeront d’une solution mutualisée pour rendre leurs ouvrages plus visibles en librairies. Ce modèle inversera la situation observée en proposant de regrouper une vingtaine de structures autour d’une diffusion-distribution collective.

11/06/2024, 15:00

ActuaLitté

Matita : des silent books d'architectes alliant beauté et écologie

Matita - qui en italien signifie « crayon » - est une maison d'édition indépendante fondée à Venise il y a deux ans par Delphine Trouillard. Sa production éditoriale se déploie en une collection de silent books écologiques, conçus par des architectes. En septembre sortira le « Livre 3 », la dernière
parution de cette initiative franco-italienne.

11/06/2024, 12:54

ActuaLitté

28 États s'engagent pour la survie de la culture en Ukraine

UkraineUnderAttack - Lors d'une réunion à Vilnius, 28 États ont promis de renforcer leur soutien à la reconstruction du secteur culturel ukrainien. Ce plan, coordonné par l'UNESCO, a été élaboré en collaboration avec plus de 40 institutions internationales et ukrainiennes et se déploiera à moyen et long terme.

10/06/2024, 11:54

ActuaLitté

Quebec : le marché du livre en très léger recul sur 2023

Après plus de 678 millions $ CA réalisés en 2022, le marché du livre neuf dans la Belle Province accuse un léger repli. Le résultat se monte à 677,3 millions $ CA, soit un recul de 0,2 % en valeur. Mais le chiffre d’affaires se maintient au-dessus des 650 millions $ CA, avec lequel l’industrie avait renoué en 2021. 

07/06/2024, 16:57

ActuaLitté

Japon : la sexualisation des mineurs dans les mangas en question 

Au Japon, la députée Masako Ōkawara, membre du Parti démocrate constitutionnel (centre-gauche), porte une pétition adressée au gouvernement, afin de l'amener à réagir sur ce sujet. Elle souhaite améliorer le cadre législatif concernant la représentation des mineurs dans les mangas et les animes, en vue de limiter leur éventuelle sexualisation.

07/06/2024, 11:21

ActuaLitté

Une plainte à plus de 1 milliard £ déposée contre Amazon

L'association des détaillants indépendants britanniques (British Independent Retailers Association) a déposé un recours en justice contre Amazon. En cause, l’utilisation illégale de leurs données et la manipulation au strict profit de la firme américaine, de la Buy Box – ou Boîte d’achat. Le montant du préjudice est évalué à 1 milliard de livres sterling (1,17 milliard €). 

07/06/2024, 11:08

ActuaLitté

Au Royaume-Uni, la lecture et l'écriture délaissées par les jeunes

Publiés le même jour, deux rapports britanniques font état d'une situation préoccupante pour la pratique de la lecture et de l'écriture par les jeunes âgés de moins de 18 ans. Les taux de satisfaction associés à ces deux activités se trouvent à des niveaux particulièrement bas, jamais atteints depuis près de 20 ans.

06/06/2024, 15:16

ActuaLitté

Censure et loi homophobe : la Géorgie bascule dans l'illibéralisme

Bordée par la Mer noire, à cheval sur l'Europe de l'est et l'Asie de l'ouest, bordée par la Russie et la Turquie, la Géorgie semble avoir été influencée par les pratiques liberticides de ses pays voisins. Une loi sur les « agents de l'étranger » menace la liberté d'expression des opposants, quand un projet vise la « propagande LGBT » et notamment les livres.

05/06/2024, 10:45

ActuaLitté

Que chantent les classiques : première traduction de Racine en vers et en italien

Cofondatrice de la maison d’édition Felix Krull – un pied dans le Rhin et un autre dans le Tibre – Lodovica San Guedoro parle également français. Et particulièrement bien. D’éditrice la voici devenue traductrice, avec un projet peu commun : la traduction italienne d’Iphigénie, pièce créée en 1674 par le dramaturge Jean Racine. Et en vers, per favore… 

04/06/2024, 15:30

ActuaLitté

Interdit d'interdire : les acteurs du net exemptés de contraintes ?

La justice européenne a tranché : les opérateurs web ne sauraient être sanctionnés pour des manquements liés à des obligations découlant de règles nationales. En clair, Amazon, Airbnb, Expedia, Google et Vacation Rentals ont obtenu gain de cause en contestant les mesures prises par la juridiction italienne.

30/05/2024, 16:51

ActuaLitté

De la Russie à la Palestine, cinq éditeurs engagés pour la liberté d'expression

Le Prix Voltaire, décerné chaque année par l'Union internationale des éditeurs (IPA en anglais), vient récompenser les éditeurs qui œuvrent depuis plusieurs années pour la liberté d’expression et de publication. Cinq éditeurs sont en lice pour la distinction en 2024, qui travaillent en Russie, Biélorussie, Serbie, Palestine et Turquie.

29/05/2024, 16:17

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Afrorizons : pour sortir du livre trop cher, l'édition binationale ?

Désiré Godonou est un étudiant béninois qui, dans le cadre de son Master Métiers du livre et de l'édition à l'Université Rennes 2, développe le projet Afrorizons, dédié à la promotion de la littérature jeunesse africaine. Face aux prix trop élevés des livres dans son pays et toute l'Afrique francophone, comme la difficulté à accéder à ces produits de luxe, il mise sur l'édition binationale, et plus si affinités...

18/07/2024, 18:37

ActuaLitté

Algérie : une maison d'édition ferme sous la pression de conservateurs

Inaâm Bayoud, autrice algérienne, est au coeur d'une polémique après avoir publié Houaria, roman qualifié d'« obscène » par une partie conservatrice du pays. Alors qu'elle a remporté au début du mois de juillet le prestigieux prix Assia Djebar, sa maison d'édition MIM vient d'annoncer sa fermeture, suite à la campagne de mise à l'index qui visait le livre.

18/07/2024, 18:28

ActuaLitté

D'Étretat à Dieppe, lire sur les plages normandes

Depuis le 6 juillet et jusqu'au 25 août 2024, les cabanes « Lire à la plage » ouvrent leurs portes dans douze communes du littoral et à la base de Jumièges-Le Mesnil, offrant un espace de lecture et d'animations à savourer tout au long de l’été.

18/07/2024, 16:45

ActuaLitté

Les éditions Vega ouvrent une nouvelle collection de light novels

Lors de leur conférence annuelle à la Japan Expo, les éditions Vega ont dévoilé une partie de leurs nouveautés pour l'année 2025, promettant une année riche en histoires captivantes avec une sélection de mangas, de webtoons sous le label KFactory. Mais aussi de light novels, avec une nouvelle collection : LyR.

18/07/2024, 15:42

ActuaLitté

Henri Causse, figure des éditions de Minuit et homme de l'ombre, est mort

Henri Causse, directeur commercial des Éditions de Minuit, membre fondateur de l'Association pour le Prix unique du livre et de l'Association pour le développement économique de la librairie de création (ADELC), est décédé ce 12 juillet, à l'âge de 84 ans, révèle la maison de Vercors et de Marguerite Duras.

18/07/2024, 15:34

ActuaLitté

Le CNL répond à l'ATLF avec une hausse des tarifs pour les traductions llittéraires

En juin dernier, le Conseil d’administration du Centre national du livre (CNL) a décidé d'augmenter le taux de rémunération minimum requis pour les traducteurs afin qu'ils puissent prétendre à une subvention pour la traduction, la publication ou une bourse de traduction. 

18/07/2024, 14:39

ActuaLitté

Jeux olympiques : à Paris, des librairies mises à rude épreuve

Les Jeux olympiques approchent à grands pas dans la capitale, rimant avec sueurs froides pour les libraires, qui ne savent plus sur quel pied danser... Devant l’afflux de touristes attendu, certains se retirent de la compétition — une solution qui implique d’avoir une trésorerie solide. Pour les autres, l’option est de croiser les doigts et patienter. Métros fermés, livraisons retardées, clientèle volatilisée... La promesse d’un été pas comme les autres.

18/07/2024, 13:19

ActuaLitté

La Fondation Hachette finance 8 nouveaux projets pour la lecture

En 2024, la Fondation Hachette pour la lecture soutient des porteurs de projets ambitieux qui facilitent l’accès aux livres, à la culture et à l’éducation, en attribuant des dotations allant de 10.000 à 78.000 € à huit nouvelles initiatives.

18/07/2024, 11:44

ActuaLitté

Du graphisme “d'intérêt général” pour ranimer le vivre ensemble

Le Centre national des arts plastiques (Cnap) et la Cité internationale de la langue française s'associent autour d'un appel à candidatures pour une commande d'affiche à message « d'intérêt général ». Le principe de l'initiative est de mettre la force du graphisme et de la langue française au service du sens commun et du vivre ensemble.

18/07/2024, 11:08

ActuaLitté

Résilience, une “collection d’utilité publique” chez Rouquemoute

Rouquemoute, maison d'édition nantaise, annonce l'ouverture, à la rentrée prochaine, d'une nouvelle collection, intitulée « Résilience ». Deux premiers titres incarneront une ligne éditoriale soucieuse d'évoquer des épreuves et traumatismes et, surtout, les différentes manières d'en surmonter les conséquences. 

18/07/2024, 10:09

ActuaLitté

À la Bpi, une matinée pour prendre les jeux vidéo au sérieux

La Bibliothèque publique d’information (Bpi), dans le cadre de son festival Press Start, dédié au jeu vidéo, organise une matinée d'étude adressée aux professionnels de la lecture publique. Il s'agira de s'interroger sur les impacts de la pratique vidéoludique, ses apports et ses bienfaits.

18/07/2024, 09:56

ActuaLitté

L'écrivain passionné de musique Benoît Duteurtre est mort  

La famille de Benoît Duteurtre a annoncé le décès de l'écrivain et journaliste, survenu en début de semaine à son domicile du Valtin, dans les Vosges, des suites d'une crise cardiaque, révèle Paris-Normandie. Il avait 64 ans.

17/07/2024, 18:03

ActuaLitté

Une vingtaine de bibliothèques romaines vont fermer (pour longtemps)

À Rome, une vingtaine de bibliothèques profiteront à partir de novembre de travaux de modernisation, financés par les fonds du Plan National de Relance et de Résilience (PNRR), financé par l'UE. Une décision annoncée ce 17 novembre, dans le cadre de la dernière réunion de la commission Culture de la capitale italiennne.

17/07/2024, 16:44

ActuaLitté

Leïla Slimani, co-autrice de la cérémonie d'ouverture des JO 2024

La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques se tiendra le 26 juillet prochain, sur la Seine. Alors que le spectacle s'annonce grandiose, Thomas Jolly, directeur artistique de l'événement, s'est entouré de quatre auteurs pour construire le récit de la cérémonie : Patrick Boucheron, Fanny Herrero, Damien Gabriac et Leïla Slimani.

17/07/2024, 16:16

ActuaLitté

Quel bilan pour l'édition française à l'international en 2023 ?  

Dans son rapport 2023-2024 sur les chiffres de l’édition en France et à l’international, le Syndicat national de l'édition est formel : « Le secteur de l'édition française affiche un dynamisme réel sur la scène internationale, indiquant une attention renouvelée pour la production française. » L'activité internationale des maisons d'édition françaises est en hausse de 3,4 % par rapport à 2022, mais que recouvre exactement ce chiffre ?

17/07/2024, 15:45

ActuaLitté

D'après un rapport, le Pass Culture reste surtout un Pass Livre

L'Inspection générale des affaires culturelles (IGAC) s'est à son tour penchée sur le Pass Culture, un dispositif particulièrement observé ces derniers mois. Un rapport remarque la satisfaction des jeunes bénéficiaires du crédit de 300 €, mais une utilisation inégale de la somme et des impacts sur les pratiques culturelles « contrastés ».

17/07/2024, 12:37

ActuaLitté

Les Français toujours plus accros aux achats sur internet

Avec 159,9 milliards € de chiffre d’affaires, le e-commerce en France a enregistré une croissance de 10,5 % entre 2022 et 2023 – soit 10% du commerce de détail en France.. En 2017, rappelle la Fevad dans ses Chiffres clés, le CA était évalué à 80,5 milliards. Depuis 2022, les services ont pris l’ascendant sur l’achat de produits. Ce qui mène cependant à plus de 2,35 milliards de transactions réalisées l’an passé.

17/07/2024, 12:10

ActuaLitté

6 mois rue de Valois : Rachida Dati démissionne, avec le gouvernement

Après 6 mois et 5 jours passés au ministère de la Culture, Rachida Dati quitte ses fonctions de ministre de la Culture, avec le reste du gouvernement de Gabriel Attal. Le Premier ministre a présenté une nouvelle fois sa démission au président de la République ce mardi 16 juillet, qui l'a cette fois acceptée.

17/07/2024, 10:57

ActuaLitté

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante, meilleur roman du XXIe siècle

Alors que nous approchons de la fin du premier quart du XXIe siècle, le New York Times vient de publier sa liste des 100 meilleurs romans de la période. Établie avec l'aide de 503 romanciers, poètes, écrivains, critiques et amateurs de littérature, le classement du quotidien américain couronne L'Amie prodigieuse, d'Elena Ferrante.

16/07/2024, 17:28

ActuaLitté

JO de Paris : un libraire vise une indemnisation pour préjudice

Exclusif – Du 26 juillet, cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, au 8 septembre, cérémonie de clôture des paralympiques, Paris vibrera au rythme du sport. Mais pour nombre de commerces, la situation économique sera complexe. L’impact des JO et JP sur l’activité, déjà frappée par les restrictions sur la circulation depuis mars dernier place de la Concorde, ira de mal en pis.

16/07/2024, 12:38

ActuaLitté

Archives classifiées : le procès contre Donald Trump annulé

Quelques jours après une tentative de meurtre, Donald Trump échappe à un procès de grande ampleur, visé par 40 chefs d'accusation pour avoir emporté et dissimulé des documents liés à son mandat présidentiel, dont certains classés secret défense. La juge Aileen Cannon a annulé la procédure, considérant qu'elle était partiellement illégale.

16/07/2024, 11:43

ActuaLitté

Bibliothèques : un soutien financier renforcé vers les outre-mer

Au sein de la dotation générale de décentralisation, accordée aux collectivités par l'État suite aux transferts de compétences, le concours particulier relatif aux bibliothèques peut couvrir un certain nombre de dépenses. Extension d'horaires, achat d'équipement mobilier ou informatique, voire le développement des collections. Un décret du Premier ministre ouvre une nouvelle fraction au sein de cette DGD, spécifiquement réservée aux territoires ultra-marins.

16/07/2024, 10:06

ActuaLitté

Menaces de mort : Le Prix Albert Londres et la Scam portent plainte

Le 3 octobre dernier, le site d’extrême droite Réseau libre se faisait tristement connaître auprès du grand public en menaçant explicitement 180 journalistes, élus, syndicalistes et avocats. Leur promesse : « Une balle dans la nuque. » Au lendemain du second tour des législatives, il enfonçait le clou. De nombreuses personnalités figurant sur cette liste ont porté plainte contre X auprès de la procureure de Paris, pour « menaces de mort et menaces de mort contre un avocat ». C'est au tour du Prix Albert Londres et de la Scam de faire de même.

15/07/2024, 17:37

ActuaLitté

Contre l'injustice, une chaîne de baston, Viral Hit

Yoo Hobin, un jeune garçon ordinaire et frêle, est souvent la cible des harceleurs de son lycée. Sans cesse à court d’argent avant la fin du mois, il enchaîne les petits boulots pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère hospitalisée. Sa vie, loin d'être enviable, bascule soudainement lorsqu'une scène de bagarre le mettant en cause est accidentellement diffusée en ligne...

15/07/2024, 17:08

ActuaLitté

Le webtoon Omniscient Reader's Viewpoint adapté en anime

C'est officiel : le webtoon Omniscient Reader's Viewpoint, de l'artiste Sleepy-C, sera adapté en anime. La nouvelle a été divulguée lors de l'Anime Expo 2024, qui a eu lieu du 4 au 8 juillet 2024 à Los Angeles. Sur le stand de Crunchyroll, les fans se sont réunis pour découvrir les premières images de l'anime, réalisé en coproduction par Aniplex et Crunchyroll.

15/07/2024, 12:26

ActuaLitté

Mort du poète Jean Gédéon à l'âge de 92 ans

Né en 1931, le poète Jean Gédéon est mort à l'âge de 92 ans le 12 juillet dernier. S'il avait commencé assez tôt à pratiquer l'écriture, il s'était investi plus largement peu après sa retraite, publiant plusieurs recueils chez Hélices poésie ou Encres Vives.

15/07/2024, 09:44

ActuaLitté

Que dans les campagnes, la culture ne se résume pas à “agri”

C’était le projet phare du mandat de Rachida Dati, dont les jours rue de Valois sont hélas comptés : que les zones rurales ne comptent plus pour du beurre. Même de baratte. Le Printemps de la ruralité, qu'avait amorcé la ministre de la Culture en janvier, a ainsi tiré les conclusions qui s’imposent pour que les territoires s’épanouissent.

13/07/2024, 16:17

ActuaLitté

La gauche de François Hollande, la philosophie de Patrick Sébastien

François Hollande est de retour à l’Assemblée nationale, et en librairie : le député de la Corrèze, et accessoirement ancien président de la république, publie le 5 septembre prochain, Le défi de gouverner, sous-titré, La gauche et le pouvoir depuis l’affaire Dreyfus (Perrin). Le 31 octobre cette fois, l'ancien animateur du Plus grand cabaret du monde, Patrick Sébastien, raconte cinquante ans de carrière, distillant « les ingrédients savoureux d’un traité philosophique sur l’ambition ». 

12/07/2024, 18:18

ActuaLitté

En septembre la rentrée des auteurs en Auvergne-Rhône-Alpes  

La rentrée des auteurs, un événement phare pour les romanciers de la rentrée littéraire 2024 et les auteurs et illustrateurs de littérature jeunesse, se déroulera le lundi 9 septembre au Théâtre Comédie Odéon à Lyon, suivi d'une seconde session à Clermont-Ferrand le lundi 30 septembre.

12/07/2024, 18:15

ActuaLitté

Printemps de la ruralité : quelles mesures pour le livre ?

Peu de temps après son arrivée au ministère de la Culture, en janvier 2024, Rachida Dati avait inauguré un « Printemps de la ruralité », considérant qu'il fallait faire plus pour la culture dans les territoires ruraux. Les résultats d'une consultation sont désormais présentés, accompagnés d'un plan d'action de 23 mesures, groupées en 4 axes.

12/07/2024, 16:06

ActuaLitté

Nathalie Marcerou-Ramel renouvelée à la direction de l'Enssib

L'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Enssib) avait ouvert l'appel aux candidatures pour sa direction, susceptible d'être vacante à compter du 14 octobre 2024. Mais le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que le conseil d'administration de l'établissement ont finalement renouvelé leur confiance en l'actuelle directrice, Nathalie Marcerou-Ramel.

12/07/2024, 12:28

ActuaLitté

Rentrée littéraire : Harmonia Mundi en fait plus pour ses éditeurs

Pour la rentrée littéraire 2024, Harmonia Mundi Livre organise avec ses éditeurs partenaires une opération de communication à large échelle. En mutualisant les ressources des différentes maisons, la structure de diffusion-distribution fédère plus largement l’édition indépendante. 

12/07/2024, 12:24

ActuaLitté

“Biblis en folie”, des journées nationales des bibliothèques

Le ministère de la Culture a officialisé l'organisation des premières journées nationales des bibliothèques, l'occasion de faire connaitre et de mettre en avant ces lieux indispensables aux politiques culturelles et à l'accès aux œuvres. Le rendez-vous est donné pour les 28 et 29 septembre prochains.

11/07/2024, 15:47

ActuaLitté

Après une décennie de parutions, la fin de My Hero Academia

Après 10 ans au service de ses fans, le mangaka Kōhei Horikoshi annonce la fin de sa série-phénomène, My Hero Academia. Très populaire sur la scène mondiale, fort d’une adaptation en sept saisons à la télévision, trois longs-métrages et 40 tomes au format papier, le célèbre shonen se terminera dans cinq chapitres exactement, le dernier sortant le 5 août 2024. Retour sur une série qui a marqué l’histoire de la pop culture.

11/07/2024, 14:57

ActuaLitté

Philosophie Magazine Éditeur et C ce soir ouvrent une collection

La maison d'édition de Philosophie magazine et l'émission télévisée C ce soir sur France 5 s'associent pour lancer une série d'essais, présentés sous le titre « On Poursuit le Débat ».

11/07/2024, 13:02

ActuaLitté

Le premier Fnac Café ouvre ses portes à la Gare du Nord

Le premier Fnac Café vient d’ouvrir ses portes à Gare du Nord, quelques semaines avant les Jeux olympiques. À deux pas des quais, collé à la voie 19 et à l’étage de la boutique Relay, se trouve ce tout nouveau lieu hybride, fruit d’une collaboration entre la Fnac et Lagardère Travel Retail, qui a été inauguré ce 8 juillet.

11/07/2024, 12:14