#International

Le racisme d’Enid Blyton, auteure du Club des 5, un défi éditorial et mémoriel

Autrice du club des 5 et de Oui Oui, Enid Blyton s’est invitée dans l’enfance de millions de lecteurs à travers le monde. Derrière le souvenir ému des livres aux couleurs vives, la figure publique de Blyton est régulièrement critiquée pour son racisme et son sexisme. Le débat s’est relancé outre-Manche après que l’association English Heritage, chargée du patrimoine, a épinglée sa « xénophobie à l’ancienne » dans sa biographie.

 

Le 18/06/2021 à 17:57 par Gariépy Raphaël

75 Réactions | 2675 Partages

Publié le :

18/06/2021 à 17:57

Gariépy Raphaël

75

Commentaires

2675

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Depuis son décès en 1968, les œuvres d’Enid Blyton font l’objet de débats houleux. Outre les nombreux sous-entendus sexistes présents dans le club des 5, certains ouvrages sont décrits comme explicitement racistes. C’est le cas de The Little Black Doll publié en 1966 qui met en scène une poupée délaissée à cause de son « horrible visage noir ». Après une averse « salvatrice » qui lui donne une peau toute rose, la poupée regagne les faveurs de sa propriétaire.

Au Royaume-Uni, le débat autour de la postérité de l’autrice vient d’être relancé. L’association English Heritage qui s’occupe de la commémoration de personnalités a modifié sa biographie en ligne, en mentionnant ses opinions réactionnaires et ses tendances xénophobes.

L’organisme patrimonial pointe de plus du doigt le caractère problématique de certains de ses écrits sur le sujet, rappelant que le problème existait déjà du vivant de l’auteure : « En 1960, l’éditeur Macmillan a refusé de publier son histoire The Mystery That Never Was à cause de ce qu'il appelait sa "lègère mais gênante touche de xénophobie à l’ancienne" », est-il ainsi indiqué.

Enid Blyton -domaine public 

Cette révision biographique a eu lieu en juillet 2020 et s’inscrivait dans le cadre du débat sur la mémoire survenue après les manifestations Black Live matters l’année dernière. C’était alors la plaque commémorative de Blyton qui était mise en cause. Aujourd’hui, le cercle de métal bleu à son honneur est toujours en place, mais les précisions rajoutées par English Heritage sont sous le feu des critiques.

L’affaire a été médiatisée suite à un article quelque peu à charge du Daily Telegraph, qui associait l’affaire à la « cancel culture » ou culture de l’annulation qui consiste à exclure des personnalisés considérées comme problématiques. Plusieurs médias conservateurs ont ensuite emboîté le pas au journal, jusqu’en France où Valeurs actuelles s’est fendu d’un “Racisme et xénophobie” : la célèbre écrivaine Enid Blyton victime à son tour de la “cancel culture”.

De son côté l’association English Heritage rappelle que ces indications biographiques  « visent à fournir une image plus complète de la vie de chaque personne, y compris les aspects que les gens peuvent trouver troublants. » Et de poursuivre : «  English Heritage n’a aucunement l’intention de supprimer l’une de nos plaques bleues et nous continuerons à mettre à jour notre site Web afin que nous puissions en dire plus sur l’histoire de chaque plaque et de chaque personne. »

Un défi éditorial

Hachette Children’s Books, qui publie les ouvrages de Blyton a réagi aux critiques en assurant que les textes étaient édités avec précaution en supprimant certains termes ou description. Interrogée par le Bookseller, Alex Antscher, la directrice éditoriale a déclaré que les œuvres étaient pensées pour répondre à “un niveau de sensibilité approprié pour les lecteurs d’aujourd’hui et leurs familles”.

Et d’ajouter : « Nous reconnaissons qu’Enid Blyton est née à l’époque victorienne et a écrit la plupart de son travail au milieu du 20e siècle ; elle a exprimé des attitudes envers la race qui ne peuvent être tolérées. C’est notre politique de supprimer ou de modifier tous les mots de ses livres qui sont offensants ou dont l’usage a radicalement changé dans le monde d’aujourd’hui. Bon nombre de ces changements ont été apportés il y a des décennies et ces textes modifiés sont maintenant largement acceptés comme les éditions standard de ces livres. »

Antscherl précise cependant que la préservation du texte original reste primordiale et qu’il n’est pas question de moderniser les œuvres simplement pour les moderniser. Traduits dans plus de 40 langues, les livres de Blyton continuent de se vendre à environ 3,5 millions d’exemplaires chaque année. L’influence de l’œuvre de l’autrice ne semble pas prête à s’essouffler.

Crédit photo : Le club des 5 - Le Peril 

 
 
 
 
 

 

75 Commentaires

 

Élisabeth HAGHEBAERT

18/06/2021 à 22:00

Que c'est triste de voir défigurer une oeuvre qui a fait le bonheur de plusieurs générations de jeunes lecteurs qui ne sont pas pour autant devenus d'horribles racistes.
Il faut faire confiance à l'intelligence des lecteurs au lieu de charcuter et châtrer bêtement les oeuvres.

lili

18/06/2021 à 22:57

Pour permettre le développement de l'intelligence des lecteurs. Ils doivent avoir toutes les informations

Chrys

19/06/2021 à 03:46

Tout à fait d'accord. La lecture permet de confronter les differentes idées, de développer un esprit critique. Si même les textes sont formatés, modifiés pour convenir à une norme sociale, elle perd tout son sens et c'est même une forme de censure.

Ardexgr

19/06/2021 à 13:56

Vous avez quel âge ?

WillTackeray

19/06/2021 à 23:34

quel argument débile ! juger les gens d'après leur âge... et vous ? douze ans ?

Pic

19/06/2021 à 07:41

Oula la chère Élisabeth... Vous voulez que le monde moderne fasse appel à l'intelligence ? Mais que deviendraient toutes ces personnes qui vivent et n'existent que de l'émotion qu'ils suscitent ?

L'intelligence, la culture, c'est le monde d'avant (et bien avant le virus). Aujourd'hui, c'est le monde de l’instantané, de la contre-culture et de la contre-vérité. On doit tout réécrire, notamment au présent parce que les jeunes d'aujourd'hui sont trop bêtes pour lire du passé-simple, ils sont trop ignares pour connaître leurs histoires, sauf bien sûr celle déformée qu'on leur inculque de force. Leur seule excuse est de s'être assis sur les bancs de l'école où on leur a « enseigné » cette incapacité...

Après, c'est du Coluche : il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vende pas... Même si Coluche n'avait sans doute pas pensé au rouleau publicitaire qui oblige les gens, malgré eux.

Grec54

19/06/2021 à 09:34

Je partage tout à fait votre opinion

Amble

19/06/2021 à 09:56

Tout devient sujet à polémique. Replaçons dans le contexte.

NAUWELAERS

18/06/2021 à 22:57

Tout à fait d'accord avec Élisabeth Haghebaert.
Ci-dessous je saisis entre guillemets une phrase de l'article.

«Antscherl précise cependant que la préservation du texte original reste primordiale et qu’il n’est pas question de moderniser les œuvres simplement pour les moderniser.»

Ce qui me stupéfie avec la «cancel culture», c'est sa capacité à nuire en ne l'avouant pas, en étant dans le déni...
Comme le sale gosse surpris la main dans le pot de confiture et qui s'écrie: «Non c'est pas moi !»
Depuis que cette chronique a été écrite et au-delà du seul hebdo très conservateur «Valeurs actuelles», l'info a déjà été reprise en France par «Le Point» et «Vanity Fair» France.
Il n'est pas question de cautionner le moins du monde le racisme de Blyton, qui était jugé «normal» à l'époque et qui heureusement ne l'est plus du tout.
Mais la «cancel culture» même honteuse et hypocrite comme le prouvent les justifications spécieuses et totalement contradictoires de ces instances gardiennes de la morale, ne s'arrête jamais...
Une enseignante en littérature française a été menacée de licenciement il y a quelques jours par l'Université de Toronto -un pays où cette police de la pensée fait des ravages (mais avec de l'opposition tout de même).
Son délit ?
Avoir enseigné un poème d'un auteur connu depuis longtemps pour son racisme militant: ...Jacques Prévert...!
On croit toucher le fond mais ce fond descend de plus en plus...
Encore une fois: charcuter et châtrer les oeuvres, comme le dénonce cette visiteuse du site, c'est inadmissible.
Contextualiser les oeuvres et faire discuter les enfants, par exemple, au sujet des passages qu'on laisserait non censurés mais inacceptables moralement aujourd'hui, cela fera progresser les idées et l'intelligence.
Et ce qui tend à disparaître: le recul, la culture historique.
Au profit d'une «cancel inculture», si on me pardonne ce vocable un peu barbare !
Mais «la bêtise insiste toujours», comme l'écrivait Albert Camus...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lisabeth

19/06/2021 à 04:34

Personnellement je pense qu'il ne faut vraiment pas oublier que l'époque d'Enid Blyton était soumise à d'autres moeurs. Evidemment, je ne défends pas le racisme, étant moi-même indienne, mais je parlais plutôt des accusations de sexisme.
Elle n'a fait que décrire les comportements de son époque, rien que de plus. C'est un peu comme certains films ou livres avec des esclaves, les auteurs ou réalisateurs ne sont pas forcément racistes, mais ne font que retranscrire l'époque.
Pourquoi vouloir demander à Enid Blyton de se projeter dans le futur en imaginant que les femmes seraient + libres, alors que ça n'était pas le cas à cette époque. Certaines auteures l'ont fait, mais ce n'était pas le but de tous les livres.
Ce serait comme demander aux auteurs d'aujourdh'ui d'imaginer des moeurs différents de demain e d'écrire en fonction, pour ne pas heurter ou se voir censurer dans le futur !
C'est difficile de se projeter parfois dans une autre réalité, environnement, moeurs que ce que l'on connait.
De plus elle écrivait des livres pour enfants, pas des livres de philosophie, donc cela fait beaucoup d'exiger d'elle de creuser le sujet hommes femmes, alors qu'à cette époque, les choses n'étaient pas du tout comme en 2021!
Pourquoi s'attaque ton à elle, alors qu'il y a des tonnes de gens qui agissaient et pensaient ainsi à la même époque?
Puis je suis désolée de le dire, mais moi j'écris aussi, et je déplore carrément les femmes qui se disent auteures et qui ne font que pondre très facilement des romans girlys, sexys à souhaits, et qui finalement participent à l'image sexualisée que les hommes peuvent avoir des femmes!
Pour moi, si on veut participer à l'évolution féminine, il faut parler intelligemment : or la plupart des femmes de notre époque ne savent que se montrer sur les réseaux sociaux, la télé réalité, je ne vois pas des femmes indépendantes,mais des femmes dépendantes de leur image, du sexe, et du besoin égotique d'être vu par les hommes!! Quelle indépendance mon dieu....
Donc je pense qu'il faut aussi regarder notre époque, et ce n'est pas parceque les femmes se montrent + que cela veut dire qu'elles sont plus libres, elles le sont en apparence, mais dans leur tête, elles sont complètement soumises à leur ego et besoin de plaire/séduire, en étant constamment dans des comportements sexualisants, sans parler des filles de télé réalité qui deviennent porn stars, de clara morgane, zahia, nabilla ou kim kardashian qui deviennent riches et fortunées juste parce qu'elles sont sexuellement désirables (et très superficielles, mais ça par contre, ca n'est pas grave du tout, ironiquement parlant....)
Alors bon je préfère cent fois lire du Enid Blyton, même si les femmes font la vaisselle et le ménage à cette époque, que de voir ou d'entendre parler des femmes qui ne respectent pas leur état de femme, puisqu'elles jouent dans le jeu des hommes, en se pensant libre, ambitieuses et indépendantes, alors qu'elles sont complètemetn corrompues et dépendantes des bas instincts. (une femme libre est tout le contraire d'une femme légère (simone de Beauvoir)...
Et personnellement, lire Enid Blyton ne sera pas un souci pour moi, vu que dans ma tête, mentalement je suis justement libre : je sais réfléchir par moi meme, j'ai une vision spirituelle et intellectuelle du monde et de la société, et je fais très attention à ne pas tomber dans le même piège que les autres femmes (que ce soit en matière de sexualité, ou de consommation comme le maquillage, et autres stéréotypes girlys), je ne lis pas la littérature féminine souvent absurde et superficielle, et je ne regarde pas les films comme 50 nuances de gray.
Alors d'un coté on punit une situation stricte, et de l'autre on félicite et célèbre une époque "moderne", où les femmes sont de plus en plus dévergondées. J'avoue ne plus savoir ce qu'est une femme à notre époque, puisque je ne me sens pas du tout comme les femmes de ma génération, qui sont noyés dans une image féminine complètement altérée, et superficialisée.

Seska

19/06/2021 à 19:11

Tout à fait d'accord avec vous. Une bonne partie de mon enfance a été vécue avec Enid Blyton, La contesse de Segur et j'en passe. Je ne suis pas devenue raciste ou bigote pour autant. Les femmes dont vous parlez vous diraient que vous avez tort et que si, elles sont indépendantes et font ce qu'elles veulent de leur corps... Qu'elles ne sont plus soumises au patriarcat. Personnellement j'ai un doute vu ce qu'elles en font. Certaines d'entre elles se comportent comme le pire des machos dragueur ... En femme. Pas ou peu de respect pour le sexe opposé. Et je ne parle pas de ces femmes qui se ventent de leur indépendance de la société "patriarcale" mais veulent mari et enfants et critiquent les couplent qui ne veulent pas se marier ou horreur ! Pas d'enfants. Aujourd'hui encore nombre de célibataires sans enfant sont toujours considérés comme "vieille fille, ou garçon" et objets de commiseration. Avant de critiquer Enid Blyton regardons autour de nous...

Aradigme

19/06/2021 à 08:35

Bonjour,

Je me permets de vous faire part de mes commentaires:

Je suis d'abord tombé sur les mots "certains ouvragent sont décrits" qui me font tiquer. Je crois que "certains ouvrages sont décrits" serait plus adapté dans un magazine littéraire.

Je suis ensuite surpris par la phrase: "Hachette Children’s Books, qui publie les ouvrages de Blyton a réagi aux critiques en assurant que les textes étaient édités avec précaution en supprimant certains termes ou description. "

Autrement dit, l'éditeur estime avoir le droit de charcuter un texte pour le mettre au goût du jour. Cela me paraît un manque d'honnêteté intellectuelle. Si le contenu du livre le choque vraiment (ce dont je doute - il s'agit probablement avant tout d'une posture inspirée par la peur que des groupuscules idéologiques tentent d'inspirer) qu'il cesse de publier. Bon, il perdra évidemment des revenus, ce qui peut expliquer qu'il ait hésité....
L'autre solution consiste à commenter. Après tout, un éditeur vient bien de rééditer "Mein Kampf" sans le charcuter ou adoucir les propos de l'auteur pourtant bien connu pour ses excès dans le même domaine. Il s'est contenté de les commenter.
La meilleure solution consiste à mon sens à publier les oeuvres telles qu'elles ont été écrites, comme des témoignages du mode de pensée d'une époque et à faire confiance à l'intelligence du lecteur. Celui-ci ne manque pas aujourd'hui de sources d'information alternatives...
Si chaque génération se met à réécrire les oeuvres passées en fonctions des sensibiités du moment, notre héritage culturel risque de devenir bientôt incompréhensible.
Un dernier pont: rien n'empêche l'éditeur de découvrir un écivain qui développe une oeuvre moderne équivalente à celle d'Enid Blyton. Bon, cela nécessite un peu de recherche, mais ce serait à mon sens plus intéressant.

Grec 53

19/06/2021 à 09:33

Lorsque j’étais enfant je n’avais aucun esprit raciste en lisant le Club des Cinq ou Tintin. J’avais une poupée noire. Jusqu’où irons-nous dans la « Cancel culture » ?!

Lily

19/06/2021 à 10:32

Comme d'habitude, ils poussent trop loin le bouchon ! D'autant qu'une biographie est souvent laissée à la seule appréciation de celui ou celle qui la rédige. Bienvenue dans le Club des sots !

Tybalt

22/06/2021 à 20:09

Une biographie sérieuse est conçue par une personne qualifiée et fait l'objet d'un processus de vérification et de correction éditoriale avant publication, après quoi elle fait l'objet de critiques dans des revues savantes et dans la presse spécialisée, ce qui permet d'évaluer sa qualité. Donc non, l'écriture biographique ne relève pas de la pure subjectivité.

NAUWELAERS

23/06/2021 à 16:28

Ce qui ne veut pas dire du tout, Tybalt, que toutes les biographies de personnalités sont crédibles et de qualité !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Riri

19/06/2021 à 11:01

À l'école aujourd'hui on apprend que les races n'existent pas...

Ardeche

19/06/2021 à 14:00

Oui exactement et pour nous le mot race ne nous differenciait pas
Bizarre...non

Tybalt

22/06/2021 à 12:19

Ben oui, les sciences ont avancé. Encore heureux qu'on en tienne compte dans ce qu'on enseigne aux élèves aujourd'hui.

NAUWELAERS

22/06/2021 à 15:43

Tybalt,
La «cancel culture» est une idéologie totalitaire à l'opposé des vraies sciences dures et dignes de ce nom !
C'est une régression catastrophique, non un progrès.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Tybalt

22/06/2021 à 20:08

Mais vous confondez tout, ma parole... La notion de "race" a été réfutée depuis des décennies, aussi bien par des biologistes que par des anthropologues comme Claude Lévi-Strauss ("Race et Histoire"). La "cancel culture" n'a rien à voir là-dedans.

NAUWELAERS

23/06/2021 à 16:33

Tybalt,
Vous êtes un maître ou une maîtresse en confusion...
De grâce, signalez à qui vous répondez !
Apparemment, ce n'est pas à moi avec vos considérations sur la race alors que j'attaque la «cancel culture».
Mais j'essaie de répondre à des personnes précises en évitant la confusion mentale.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Aradigme

24/06/2021 à 20:29

Bonjour Tybalt,
Vous indiquez: "La notion de "race" a été réfutée depuis des décennies, ". Apparemment, les Hutus du Rwanda n'avaient pas lu les ouvrages en question à la fin du siècle passé... Plus récemment, les activistes de BLM semblaient persuadés du contraire.
Au fait, arrivez-vous à distinguer un dalmatien d'un teckel?

Jack

19/06/2021 à 11:49

Enyd blyton etait raciste xénophobe j ailu quand j etais enfant tous les club des cinq clans des sept je les relis maintenant avec mes petits enfants cela ne me choque pas puisque c etait au début de 20 e siècle maintenant changer certains propos racistes c est changer la verite j ai même l pression que l on raccourci les histoires dommage

Jack

19/06/2021 à 11:49

Enyd blyton etait raciste xénophobe j ailu quand j etais enfant tous les club des cinq clans des sept je les relis maintenant avec mes petits enfants cela ne me choque pas puisque c etait au début de 20 e siècle maintenant changer certains propos racistes c est changer la verite j ai même l pression que l on raccourci les histoires dommage

Sevenier

19/06/2021 à 13:50

J'ai lu Enid Blyton dans ma jeunesse ardechoise soit j etais primaire sortie directement de la Grotte Chauvet mais je n'ai jamais ressenti toutes ces médisances ou va t on chercher tout ça
Ma maman me disait j etais boniche
Oui elle faisait des ménages dans sa jeunesse pour aider ses parents lorsque vieillissante je lui ai dit il faut les appeler technicienne du sol elle s est vraiment éclaté de rire mais pourquoi chercher des choses ou il n'y en a pas
Elle n avait absolument pas ressenti une sous-estimation elle travaillait c est tout
Nous disions des noirs oui j avais des amies noires et moi j etais blanche et nous étions amies c est tout....

Seska

23/06/2021 à 10:54

oui, aujourd'hui on se complique bien la vie !
il n'y a plus d'aveugles mais de non voyants, on ne nage plus à la piscine, mais on se déplace dans un milieu aquatique standardisé ! (réforme des collèges...). est ce la grosse hypocrisie ? ou comment faire compliqué alors qu'on peut faire simple ! ces gens se sentent ils mieux de faire cela ? cela leur permet il de se sentir supérieurs ? franchement je m'interroge....

N

19/06/2021 à 14:37

Alors déjà, si la poupée "noire" devient rose après une averse, c'est que l'adjectif noir ne désigne pas une couleur de peau mais un état avancé de saleté ! Si les adultes font semblant de ne pas comprendre ça !....
Et même s'il y a des passages racistes ou sexistes peut-être ailleurs, ces adeptes de cancel culture sont ridicules et agissent contre les valeurs qu'ils croient défendre ! Pour éradiquer le racisme et le sexisme, il faudrait donc faire comme s'ils n'avaient jamais existé, n'avaient pas été majoritaires aux époques passées ? Laisser croire que les gens n'ont jms baignés dedans au point de ne pas se rendre compte de la bêtise de ces idéologies ? Mais bien au contraire ! C'est en montrant que ça a existé, et que les livres pour enfant se faisaient le relai de l'idéologie d'une époque, les vecteurs, qu'on permet aux gens de comprendre le monde, la sociologie, les phénomènes de groupes, les biais cognitifs, l'Histoire ! Ce n'est pas pour rien que le devoir de mémoire existe ! Et ceux qui veulent effacer les preuves des photos de camps de concentration ne sont pas les défenseurs de l'anti racisme, bien au contraire...
Alors bien sûr, les enfants ne vont pas forcément comprendre toutes ces subtilités s'ils lisent ces textes aujourd'hui, mais il faut aussi arrêter de les prendre pour des demeurés, à force de faire ça, on nivèle le niveau par le bas et on les empêche de savoir lire en comprenant les sous-entendus, en étant capables d'esprit critique et réflexif ! Mettons une ou deux pages avant le texte, (et concervons ce dernier tel quel), disant à peu près en ces termes : "l'histoire que tu vas lire à été écrite il y a bien longtemps, en ..., à une époque où la population pensait à tort que les personnes d'une autre ethnie que "blanche" ou que les femmes étaient inférieurs ou destinés à effectuer certains travaux [...] aujourd'hui, on sait que toutes ces idées sont fausses car [...] , que les hommes et femmes et noirs et blancs ont les mêmes capacités. Comme ce livre a été écrit il y a très longtemps, des passages peuvent donc paraitre étranges ou choquants à tes yeux aujourd'hui. N'hésite pas à en parler avec un adulte ou te faire expliquer ces passages". On peut aussi mettre un avant propos destiné aux parents ou lecteurs adultes dedans. Pas besoin de gommer le réel d'une époque, ce qui est l'apanage des totalitarismes.

N

19/06/2021 à 19:30

Désolée pour les fautes, j'ai écrit vite (*conservons ; *inférieures, *destinées)

willtackeray

19/06/2021 à 23:33

"des attitudes envers la race qui ne peuvent être tolérées." le fascisme ordinaire des ligues de vertu modernes... quand on ne "tolère" plus qu'une seule "attitude", ça s'appelle la dictature...

Brigitte Meunier

20/06/2021 à 21:24

Scandaleux! Ses livres ont bercé mon enfance et je les relis encore avec le même bonheur malgré mon age avancé. Je n'y trouve ni sexisme ni racisme ni quoi d'autre encore? Ces textes ont été écrits à une autre époque. Doit-on aussi censurer les textes du moyen-age qui parlent des "domestiques" parce qu'à notre époque le terme gène, alors qu'il ne reflète que la réalité des tâches? Cessons de renier notre histoire en voulant la supprimer. Mais si on continue, dans 50 ans ils faudra à nouveau tout renier et tout réécrire? Un peu de bon sens et d'humilité, nous ne détenons pas LA vérité.

Cancelons les cancélateurs !

21/06/2021 à 09:06

Soyons patients. Les gens de la cancel culture viennent de découvrir Enid Blyton. Bientôt, ils vont découvrir le grand Simenon - qui parle de nègre le bougre ! .

C'est le propre des ratés que de viser les grands auteurs. Plutôt que de s'élever en tentant de les égaler, ils essaient de les rabaisser pour les faire disparaître. C'est la culture moderne de la concurrence :-)

Leur « pensée » ne leur survivra pas. C'est ainsi qu'elle rejoindra les poubelles de l'histoire, comme bien des ordures avant elle.

On vit quand même dans un monde dingues !

WillThack

21/06/2021 à 09:53

Malheureusement, cette propagande fait des ravages et des dégâts et laissera trop de gens abrutis d'idéologie et incapables d'analyser quoi que ce soit sans les filtres débilitants et pervers de l'antiracisme, etc. D'ailleurs en quoi cette dame était-elle raciste ? Elle était raciste comme l'est tout le monde hors des peuples occidentaux empoisonnés d'idéologie. Je parlais hier avec des Chinois, très sympathiques au demeurant, mais ils sont intimement persuadés que leur civilisation, leur race, sont au-dessus des autres, et ceci sans méchanceté aucune…

NAUWELAERS

21/06/2021 à 12:13

Cancelons les cancélateurs !,
Vous ne croyez pas si bien dire !
Hier je découvre le numéro courant du mook belge «Wilfrid»...
Il contient un procès fictif de Simenon !
Pour ses rapports aux femmes...
À charge et à décharge...
Il est vrai qu'il n'était pas du genre à polir et changer les réalités humaines pour ne choquer absolument personne.
Cela ne lui a pas trop mal réussi et je n'imagine pas que les malfaisants croyant bien faire oseront un jour s'en prendre à son oeuvre et à sa renommée mythique...
Enfin on peut l'espérer !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Tybalt

22/06/2021 à 12:21

Ne vous sentez pas obligé de répondre aux généralisations par des généralisations encore pires. Ce n'est pas cela qui fera avancer grand-chose.

pierre berthier

21/06/2021 à 12:31

la censure a de beaux jours devant elle, bientot coffin sera présentée comme l'égale de chateaubriand ?

Aymerix

21/06/2021 à 13:25

Après un article par semaine contre Trump pendant 4 ans, vous essayez même plus de cacher vos penchants ultralibéraux gauchistes sur ce site. Bravo.

Et sinon l'actu de la litté ?

Team ActuaLitté

21/06/2021 à 14:22

Bonjour,
Il est vraiment réjouissant de vous voir proférer des accusations sur la base de fondements qui ne sont donc que vos propres craintes. Réussir le tour de force intellectuel de qualifier de la sorte la rédaction relève non seulement d'un entêtement épatant, mais surtout d'une méconnaissance totale de ses membres.
Et voyez à quel point nous sommes obtenus : nous vous laissons la parole.
Excellente journée.

ps : vous aviez voté pour Trump ?

NAUWELAERS

21/06/2021 à 18:06

Réponse à TeamActualitté.
Il va de soi que cette équipe n'est pas partisane de Trump -ce qui n'est pas un reproche !
Mais en tant que visiteur et intervenant de ce site, je tiens à saluer le vent de liberté qui y souffle.
Les opinions les plus diverses peuvent s'y exprimer, à l'exclusion (normale) de propos orduriers et/ou tombant sous le coup de la loi.
Certaines contributions - très minoritaires - peuvent m'horripiler mais jamais je ne militerais pour leur censure.
Je demande le droit au débat et ce site nous l'offre, en nous permettant -pour quiconque le souhaite -de développer des arguments nous éloignant des invectives et d'une bêtise réductrice trop présente sur les réseaux sociaux.
Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne devraient pas exister (message aux spécialistes des attaques «ad hominem» et donc dénuées de la moindre légitimité intellectuelle, passons).
Certes on préfère généralement Biden à Trump...mais je constate que la «cancel culture» n'est soutenue que par une infime minorité de personnes sur ce site.
Obama le (vrai) démocrate s'est exprimé courageusement contre ce cancer de la vie académique, médiatique et intellectuelle.
Les bien-pensants du politiquement correct poussé à l'extrême pourront continuer à défendre leurs convictions sur ce site...face à celles en faveur de la liberté de création, de l'intelligence et de la culture du débat !
Si cette sensibilité ouverte et libertaire -et non pudibonde -est spécifique aux boomers seulement, c'est catastrophique mais je n'en crois rien.
Et basta à l'hallali anti-boomers, merci !
Il y en a, et il y en eut pour les disparus, de très bien, et puis des médiocres et certes quelques ordures...
Pareil pour les millenials et pour quelque catégorie humaine que ce soit.
Au fait: le tout nouveau capitalisme woke reste du capitalisme !
Assia Traoré égérie de Louboutin, c'est de la récupération capitalistique.
On peut détester le racisme et refuser de ne pas voir ce que l'on voit...
Même en étant de gauche universaliste, la vraie.
On peut l'approuver si on veut, ce capitalisme woke des marques très cotées et chères qui veulent renouveler leur prestige -du «black washing» au côté du «green wasing»- mais pas de: «Carpe, je te baptise lapin», cela ne passe pas...
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

21/06/2021 à 18:19

RECTIFICATION: Assa, pas Assia Traoré...
CHRISTIAN NAUWELAERS

WillTack

21/06/2021 à 18:35

"Certes on préfère généralement Biden à Trump" Beuark ! Entre le parvenu tape à l'œil et grande gueule et le pédomane sénile tripoteur d'enfants, pantin de l'état profond, le premier est encore le moins abject...

NAUWELAERS

21/06/2021 à 21:01

Attention rectification factuelle: Assa (non Assia) Traoré n'est finalement pas l'égérie officielle de Louboutin.
Elle est une des deux cents personnalités auxquelles la célèbre marque a offert une paire de ses précieux souliers pour souligner les valeurs morales qu'entend défendre cette marque...
Dont acte même si cela reste du business et de la pub.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Le monde réel

23/06/2021 à 10:02

@ Actualitté

Le fait est que les commentaires descendent tous l'article (enfin, surtout la politique de Hachette, que ne condamne pas Actualitté... On vous a connu plus mordants sur d'autres sujets).

D'autre part, curieusement, l'article n'apparaît plus sur la page principal, alors que d'autres articles, soutenant bien souvent des idées de gauche, ont l'honneur de la première page pendant des semaines (et d'une image avec...).

Bref, vous avez un article choc, plein de commentaires (ce qui est TRÈS rare, les derniers de ce genre concernait le débat sur la pédophilie de Matzneff... On était très loin de la littérature) et vous le passez aux oubliettes ? Serait-il dérangeant à ce point que la réalité du monde - les gens ne veulent pas qu'on réécrive une œuvre - soit à ce point insupportable pour qu'on la glisse sous le tapis ?

Comme c'est une attitude très gauchiste (Staline faisait effacer les photos des gens tombés en disgrâce), ne vous étonnez pas ensuite que certains lecteurs vous traitent ainsi. Entre la méthode et l'attitude, les gens franchissent allègrement le Rubicond pour tirer des conclusions !

Allez zou, place aux jeunes !

21/06/2021 à 13:38

On est pas bien là, dans les commentaires, dans cet entre-soi de boomers ?
Pas un commentaire pour rattraper l'autre, des esprits obtus et sclérosés. Personne n'est concerné par le racisme mais tout le monde a son mot à dire, tellement symptomatique de la pire des générations.
Je sais pas si vous imaginez à quel point vous nous faites honte parfois.

Une génération Y, qui soutient les nouvelles générations dans leurs tentatives de rattraper les bêtises et monstruosités de mes/nos parents/grands-parents.

NAUWELAERS

21/06/2021 à 17:44

Bravo Allez Zou, Place aux Jeunes !
Les jeunes pensent tous et toutes comme vous !
Vous êtes jeune: donc toute la jeunesse ne peut qu'être comme vous.
Vous connaissez bien sûr l'âge de toutes les personnes qui interviennent.
Vous êtes jeune et donc omniscient(e) et moralement irréprochable, contrairement aux autres, qui vous sont si inférieurs...
Vous vous cachez derrière un pseudonyme mais vous êtes leur porte-parole autoproclamé.
Bravo à vous, qui êtes un grand Purificateur, parfait (parfaite ?) par essence !
Rendez-vous dans quelques années...
CHRISTIAN NAUWELAERS Qui appartient à une génération Peace and Love et Rock and Roll
Mais c'est d'un ringard...
Moi j'aime mais vous allez remettre tout le monde dans le droit chemin, «by hook or by crook», main de fer dans gant de velours ou schlague rééducatrice: le diapason étant votre perfection à vous.
CHRISTIAN NAUWELAERS

WillTack

21/06/2021 à 17:56

"vous nous faites honte" LOL ! quelle impudence ! et nous, vous croyez pas qu'on a honte des gens comme vous ?

Hic et nunc

22/06/2021 à 11:00

@ Place-aux-jeunes

Quand les jeunes auront créé quelque chose, ils pourront l'ouvrir. Leur seul argument et leur seul moteur est la déconstruction. Normal pour des gens - pardon des jeunes - qui n'ont reçu aucune formation et dont l'éveil à l'intelligence se résume en des gloubilboulgas de résumés de pensées mortifères et déconstructivistes, fuyant toute logique formelle et toutes références scientifiques sérieuses.

Alors, mathématiquement, vous allez gagner - encore que la loi du nombre est pour le moment du côté des « boomers » - mais vous n'aurez pas le temps de savourer votre victoire : comme Pyrrhus, elle signera votre chant du cygne. Personne n'a jamais construit sur du vide (enfin, sur du sable...).

En tout cas, je vous laisse dans votre monde de oui-oui dont les ouvrages littéraires ont d'ailleurs le niveau. Et encore, je ne suis pas sûr que ceux de Oui-Oui n'étaient pas un poil supérieur. Bon, c'est vrai que dans la génération d'avant, ils s'adressaient aux élèves de CP, tandis que chez vous, il s'agit d'adultes.

Enfin, façon de parler pour des ados attardés incapables de regarder le monde en face....

WillTack

22/06/2021 à 12:22

On ne saurait mieux dire ! Il faut dire à ces neuneus que la jeunesse est une maladie qui passe... vite...

Génération X

24/06/2021 à 18:59

Sachez d’abord que je ne suis pas « boomer ». Mes parents l’étaient et j’ai un énorme respect pour eux : nés pendant la guerre, ils ont grandi dans un monde dévasté, ils ne comptaient pas leurs heures pour reconstruire malgré les terribles privations que j’ai eu la chance de n’avoir jamais connues. « les nouvelles générations dans leurs tentatives de rattraper les bêtises et monstruosités de mes/nos parents/grands-parents »… C’est sûr que de nos jours, les bêtises et monstruosités n’existent plus… La cancel culture ressemble plus à un autodafé qu’à une quelconque évolution. C’est aussi ignorer les nombreuses luttes qui ont été menées depuis lors, notamment par la "pire des générations" et celle qui a suivi.
De plus, un pays qui n’assume pas son passé n’a aucun avenir. La « solution » qui consisterait à annuler/effacer tout ce qui peut déranger, ressemble aux photographies staliniennes sur lesquelles « disparaissaient » comme par magie celles et ceux qui dérangeaient Staline. L’Histoire semble avoir le hoquet ces dernières années. « Personne n'est concerné par le racisme » : qu’en savez-vous ? On ne lutte pas contre le racisme en réécrivant des livres ou en réécrivant l’Histoire, aussi horrible qu’elle puisse avoir été. Les erreurs, quand elles sont assumées, permettent de ne pas les répéter et font partie de l’apprentissage. Effacer/annuler les erreurs du passé est certainement le meilleur moyen de les répéter. Vous me semblez fort bien parti sur ce chemin. Je vous souhaite de vieillir, les prochaines générations vous feront également part de leurs reproches à l’encontre de la vôtre, n’en doutez pas. Je sais pas si vous imaginez à quel point vous nous faites honte parfois.

NAUWELAERS

25/06/2021 à 17:27

Je viens de lire une tribune contre la dégradation de l'enseignement de la culture classique à l'Université de Princeton.
Un professeur de culture classique indigne de sa tâche, un renégat professionnel qui se mue en idéologue obtus (périssologie !) s'insurge contre l'Antiquité gréco-latine à cause de sa «blanchité» et donc son caractère oppresseur, esclavagiste etc. (pas un mot contre les esclavagistes arabes et même noirs, passons)et l'enseignement du latin et du grec pour ces étudiants-cobayes devient facultatif !
L'inculture dictatoriale dans toute sa laideur, et la veulerie des instances académiques qui laissent faire ou approuvent.
Votre post du 24 juin, Génération X qui n'êtes pas un boomer -les jeunes ne se laissent pas tous laver le cerveau par l'idéologie «woke» sans être racistes ni d'extrême droite pour autant (n'en déplaise aux tartuffes de la fausse gauche totalitaire, inculte et hypocrite) -donc votre message est réconfortant au possible !
Je vous en remercie vivement, bravo.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Normab

21/06/2021 à 21:17

Des pathétiques masturbations pour raporter tout à la race.. les nouveaux fachistes ont changé de camps mais l'idée est la même

WillTack

22/06/2021 à 12:21

ouin-ouin les méchants facchhhistes qui sont partout !

Tybalt

22/06/2021 à 21:23

Comparer des gens qui se plaignent du racisme de Blyton à des "fascistes", étant donné le contexte géopolitique international actuel (Trump, Bolsonaro, Orban et compagnie), c'est quand même se tromper méchamment de cible, vous ne trouvez pas ?

Je suis d'accord avec vous que la pratique de réécriture du texte adoptée par Hachette Children's Book est inacceptable. Mais ce n'est pas une raison pour comparer ce qui n'est pas comparable. Si vous attachez de l'importance à la précision des mots, faites-le dans tous les contextes, pas juste quand ça vous arrange...

WillTack

23/06/2021 à 09:56

Pitié ! Vous n'en avez pas marre de débiter des stupidités ? Ouin-ouin-ouin Trump et consorts sont méchants et fachistes ! dit le type qui s'accommode d'une dictature "douce" où un avorton inconnu de tous est propulsé président de la république en quelques mois par des oligarques richissimes, où la police du régime macron arrache les mains et les yeux des gueux sous les applaudissements de la presse et des "journalistes" aux ordres..

NAUWELAERS

23/06/2021 à 16:43

WillTack,
Trump est tragiquement inconscient de l'état dramatique de la planète, dont il sera question lors du sommet climatique à Glasgow en novembre.
Son attitude face à cette situation -comme celle de Bolsonaro, surnommé «le Terump des tropiques» -est suffisante pour affirmer qu'il a été un mauvais président.
Et ces préoccupations ne sont pas seulement le fait d'écologauchos etc., n'en déplaise aux imbéciles, mais celles de tout citoyen et donc de toute citoyenne abritant un cerveau digne de ce nom sous sa boîte crânienne.
D'autre part, Trump a toujours défendu les plus riches.
Cela étant posé, je suis pleinement d'accord avec vous quant au dramatique recul des libertés en France et dans tant d'autres pays.
Notamment à cause de cette crise sanitaire vite devenue une crise démocratique !
Vous voyez, avec le sens des nuances, on peut être en désaccord sur tel point et s'entendre sur tel autre...
Aimons le sens des nuances, martyr de la modernité dans ce qu'elle a de pire !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

23/06/2021 à 16:49

Trump et pas Terump, bête coquille...!
NAUWELAERS

WillTack

23/06/2021 à 18:32

Sauf qu'on n'est pas obligé de croire dans les dogmes de la nouvelle religion réchauffiste... Le dérèglement climatique n'a rien à voir avec l'activité humaine, "contrairement à ce que croient les imbéciles" comme vous dites... ou ceux qui font semblant de le croire car ils y trouvent leur intérêt : scientifiques grassement payés, invités à droite à gauche, etc. et qui ont tout intérêt à propager la bonne parole quitte à tordre les statistiques... Quant à Trump il a été un président plutôt moins mauvais que son prédécesseur et très certainement mois épouvantable que ne l'aurait été l'horrible femme Clinton, prête à déclencher des nouvelles guerres...

NAUWELAERS

23/06/2021 à 19:17

WillTack,
Le climatoscepticisme est un autre dogme auquel on n'est pas obligé de croire.
Ce matin aux infos à la radio, j'ai entendu à plusieurs reprises un avertissement alarmant du GIEC avant le sommet climatique, qui se tiendra en novembre à Glasgow.
On annonce la poursuite du réchauffement, des canicules à répétition, la poursuite de la fonte des glaces etc.
Des conséquences terribles et bien avant l'horizon 2050.
Ces faits existent et il faut se trouver en résidence permanente sur la planète Saturne pour être dans le déni...
L'empreinte carbone, du numérique (gigantesque), etc., c'est de l'invention selon vous ?
Dans quel monde vivez-vous ?
Les pandémies qui se multiplient proviennent notamment de la disparition de très nombreuses espèces animales et de leurs biotopes.
D'où rapprochements malsains avec les humains et des pandémies qui s'ensuivent et ne sont pas des zoonoses -limitées aux animaux -puisque transmises aux humains.
Lorsque j'étais enfant, je voyais de nombreux moineaux et des papillons de toutes les couleurs dans mon environnement.
Je ne les vois plus, dans le même type d'environnement...ce qui est factuel, je ne suis pas dans l'idéologie mais dans la constatation clinique de ce qui est -et n'est plus.
La nostalgie n'a rien à voir avec cela.
De même, je me souviens d'innombrables étés agréables, avec certes des orages et intempéries mais à part l'année 1976 très chaude, absolument pas de successions de canicules et d'inondations comme celles que nous connaissons chaque année dorénavant.
Si vous suivez même de loin l'actualité, vous ne pouvez nier tout ce qui précède !
Comme me disait un prof: «Un fait est plus respectable qu'un lord-maire !»
Alors je suis vraiment préoccupé...
Ces jours et même ces nuits sans pouvoir même respirer correctement (avec masque, cela augmente encore le plaisir), moi cela m'inquiète.
Je précise que cette réponse n'est en rien une tribune politique en faveur de tel ou tel parti.
Mais comparer (comme un président qui n'est jeune que sur le papier) les inquiets ou réfractaires face à la 5G à des Amish représente une très vieille politique sans vision, sans morale, une approche purement économique et philistine de la vie que l'on pensait remettre en question avec la crise sanitaire.
Le pire de la politique politicienne qui ne sert que de passe-plats aux intérêts économiques qui se moquent des conséquences de ce genre de course vers l'abîme...
Trump allait dans ce sens -là, même si Obama avait des torts et que Biden n'est absolument pas un messie, passé l'euphorie des premiers temps de son règne -rien de plus habituel.
Votre jugement sur Biden relève de la caricature la plus stupide, au fait.
Et ce que vous nommez «l'État profond» est plutôt pro-Trump, justement !
Je ne porte pas du tout Biden aux nues: j'attends de voir.
CHRISTIAN NAUWELAERS
CHRISTIAN NAUWELAERS

WillTack

23/06/2021 à 22:25

"Et ce que vous nommez «l'État profond» est plutôt pro-Trump, justement !" Pardon cher ami mais ce que vous dites là est une bêtise énorme qui montre votre ignorance abyssale de la société américaine... LÉtat profond, c'est aussi les médias ; je suis sûr que vous n'êtes quand même pas assez débile pour prétendre que les médias US étaient pro-Trump... Biden est un pantin temporaire qui ne compte pas. Trump fut un bon président en ce que, contrairement à Obama, il diminua l'interventionnisme guerrier de son pays dans le monde. L'État profond – càd le complexe militaro-industriel US – a eu la peau de Trump. Intéressez-vous à ce qu'a dit Eisenhower lorsqu'il quitta le pouvoir en 61...
Quant au réchauffement climatique, continuez à croire ce que vous disent les médias et les gens qui sont payés pour démontrer que le monde est menacé par ce réchauffement... on ne peut rien faire contre cette tendance innée chez les humains, de se raccrocher à la masse, de suivre aveuglément un leader ou des "experts", de se jeter dans l'eau avec les autres moutons de Panurge...

NAUWELAERS

24/06/2021 à 01:58

WillTack,
L'État profond américain, c'est cet ensemble de gens, de «petits Blancs» notamment qui sont les laissés-pour-compte de la mondialisation.
Notamment les habitants du Rust Belt.
Le contraire du système médiatique que conspuait sans arrêt Trump (même si Fox News fut très longtemps son allié).
On ne parle pas du tout de la même chose.
L'«establishment» médiatique, artistique et académique contre l'État profond: cela me paraît évident, sauf pour vous.
Cet État profond que méprise une Hillary Clinton...
Ce qui ne justifie en rien l'aveuglement (anti)écologique de Trump.
Quant au réchauffement climatique et aux catastrophes diverses qui assiègent maints endroits de la planète sans discontinuer-comme ces inondations à Reims toutes récentes, que le maire a mis sur le compte du dérèglement climatique, n'ayant jamais connu cela jusqu'à aujourd'hui - quant aux avertissements pleins d'effroi des nombreux scientifiques du Giec et jusqu'aux constatations claires et nettes et sans ambages de citoyens et citoyennes lucides -nous voyons et constatons, dans notre vie concrète, sur le terrain, ce qu'il en est vraiment sans personne pour nous dicter nos opinions ni nous manipuler-eh bien tout cela, selon Vous, ce sont des inventions.
Puisque Vous, le Pic de la Mirandole omniscient, savez que tout cela est faux !
Du haut de Votre science.
Et vous savez de même que la terre est plate, j'imagine.
Et qu'on prouve sa supériorité intellectuelle en niant des évidences factuelles (qui ne sont pas des idéologies politiques).
Aux innocents les mains pleines.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Pic

25/06/2021 à 09:12

Non, l'État Profond, comme son nom ne l'indique pas, est le formidable système qui a été mis en place après la Seconde Guerre Mondiale et qui fait tourner l'Amérique du Nord : le système militaro-industriel, les médias (presse et GAFA) et une part du système politique (qui est lié au premier).

Les petites gens, comme vous dîtes, ne représente pas cet État Profond très spécifique aux États-Unis, même si stricto sensu, l'état profond (sans les majuscules) représente les petites gens.

Encore et encore ce double langage qu'ont les Américains qui disent quelque chose d'un côté et qui font de l'autre autre chose (à leur décharge, ils ne sont pas les seuls !)

Tybalt

22/06/2021 à 12:17

English Heritage fait ce qu'il faut : oui, il faut mentionner ce type d'idées d'un artiste dans sa biographie. C'est primordial pour remettre une oeuvre dans son contexte.

En revanche, je suis personnellement opposé à la modification du texte des oeuvres anciennes. Hachette Children’s Books fait n'importe quoi en traitant les oeuvres comme des logiciels recodables à volonté. Imaginerait-on de retoucher un tableau ancien selon ce type de critères ? Ce qu'il faut, c'est ajouter une introduction et éventuellement des notes, pour replacer l'oeuvre dans son contexte. Tenez, il faudrait qu'English Heritage propose à Hachette Children's Books d'inclure sa biographie en tête de leurs éditions des romans de Blyton, ce serait bien mieux.

NAUWELAERS

22/06/2021 à 15:46

Tybalt,
Nouvelle réaction à un commentaire de vous !
Cette démarche-là me paraît honnête et intelligente.
Certes -c'est essentiel -à condition que les explications liminaires, avertissements etc. soient à la hauteur...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Tybalt

22/06/2021 à 20:15

Nous voici donc d'accord là-dessus. Je pense qu'il est important que les auteurs et les oeuvres de littérature jeunesse fassent l'objet d'un travail d'édition annotée, au moins lorsqu'ils deviennent des classiques, comme c'est le cas du "Club des Cinq". Espérons que ce ne soit qu'une question de temps, puisqu'après tout, ce type d'édition existe déjà pour d'autres oeuvres de la littérature de jeunesse, comme "Le Hobbit" de Tolkien ou le "Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède" de Selma Lagerlöf.

Seska

23/06/2021 à 11:56

qu'est ce qui cloche avec les oeuvres : "Le Hobbit" de Tolkien ou le "Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède" de Selma Lagerlöf ? je les ai lu adolescente et j'avoue que j'en ai gardé de vagues souvenirs (sauf que j'ai aimé les histoires qui m'ont bien fait rêver). Je n'ai pas souvenir d'écrits "choquants".

Seska

23/06/2021 à 12:12

Il faut vraiment que je relise Enid Blyton. Je n'étais pas trop adepte du Club des 5 ou du clan des 7.
Je me souviens bien en revanche des série : les jumelles à Ste Claire (que j'ai relu une fois adulte) , la série Mallory school, ou encore la série "mystères" (le mystère du chien savant, etc). Et franchement je n'y ai pas vu de sexisme ou de racisme.
Alors oui, l'époque est différente, les mères n'ont pas l'air de "travailler" j'insiste sur les guillemets parce que sincèrement s'occuper de son intérieur est tout de même du boulot ! Mais les jeunes filles étudient et à la fin de la série la plupart iront à l'université (et pas dans l'optique de trouver un mari vu les caractères !), les professeurs et directrices sont des femmes indépendantes et avec des responsabilités. Quant à la question de racisme, effectivement je n'ai pas souvenir dans les différents livres lus de personnages de couleurs, mais je dois dire que je ne me suis jamais interrogé sur le sujet.
Je trouve choquant de modifier toute oeuvre littéraire pour des questions de changement de mentalité / d'évolution des moeurs croyances, etc. Nous sommes proches de la censure du livre, et à partir de là, pour moi, il n'y a qu'un pas vers la destruction systématique de ce qui n'est pas (plus) politiquement correct.
EN REVANCHE, mettre une préface expliquant de manière claire le contexte et l'époque (Tintin au Congo par exemple) me semble bien plus approprié.

krapden

22/06/2021 à 21:01

J'ai lu Enid Blyton petite et française, je vis aux Etats Unis depuis plus de 30ans. Je trouve ridicule ce genre de polémique. Est-ce qu'on va tout relire et tout réécrire parce que la société a évolué?
Heureusement que nous avons changé et peut être que tout ce qui est écrit dans "Don Quichotte" n'est plus politiquement correct aujourd'hui. Que suggérez vous? Brûler le livre? Réécrire cette oeuvre?
Et que dire des auteurs du 16ième siècle????etc....
Arrêtons de censurer ce qui n'a pas lieu d'être sanctionné. Pourquoi ne pas garder notre énergie à montrer à nos enfants, petits enfants comment se comporter avec leurs camarades, comment ne pas discriminer si les copains n'ont pas la même couleur de peau ou religion et leur expliquer que la différence est la richesse de la vie. Ce serait beaucoup plus efficace que ce type de révisionnisme qui n'a pas lieu d'être.

WillTack

24/06/2021 à 10:14

LOL ! Vous confondez le Deep State et la France profonde... quant à la terre plate ce sont les gens comme vous qui en font leur dogme, puisqu'ils avalent la propagande des institutions et des gouvernements goulument...

NAUWELAERS

24/06/2021 à 14:26

Willtack,
Je n'avale aucune propagande.
J'exerce mon esprit critique et je m'informe à diverses sources pas toutes du même bord ni de même nature.
Je crois à un regard panoptique.
Et aux gens crédibles.
Dont les baratineurs de forums ne font aucunement partie, désolé (oui vous êtes visé et tout le monde pourra juger de la pertinence de vos interventions «ab irato» et parfaitement inconsistantes).
CHRISTIAN NAUWELAERS

WillTack

24/06/2021 à 14:32

Ne le prenez pas mal cher Monsieur mais vous affublez les autres de vos propres tares avec une naïveté désopilante… Bonjour chez vous.

WillTack

24/06/2021 à 14:34

Et quant au "baratineur de forum", je pense que vous faites assez formidablement l'affaire, avec votre côté j'ai un avis sur tout et j'ai tout compris...

NAUWELAERS

24/06/2021 à 16:18

On lit vos posts passionnants et on voit à quel Pic de la Mirandole savantissime et bardé de diplômes, mais si humble et convaincant, on a affaire.
Vous connaissez l'allusion de Prévert aux «chauves à l'intérieur de la tête»...???
Bonjour chez vous, tout le monde est convaincu de votre omniscience.
Continuez à déchirer le voile de notre ignorance avec l'épée de votre science, Monseigneur (ou cher Maître ?).
Amen.
CHRISTIAN NAUWELAERS

WillTack

24/06/2021 à 17:51

Vous continuez à faire votre portrait avec un acharnement admirable ! Bravo !

NAUWELAERS

25/06/2021 à 17:49

«Le pédomane sénile tripoteur d'enfants...»
Je reprends ci-dessus entre guillemets votre imparable analyse de la présidence de Biden (21 juin, 18h35) !
BRAVO !
Puisque vous vous ennuyez tellement dans la vie, pourquoi ne pas tenter de ressentir ce qui pourrait ressembler à un vague souvenir de jouissance en visionnant les images de l'invasion -même de très courte durée -du Capitole par des troupes d'admirateurs de votre gourou, Trump ?
Enfin j'ai de la compassion pour vous puisqu'en ce vendredi 25 juin, on apprend la démission du calamiteux supposé ministre de l'Environnement Ricardo Salles, celui du Trump des tropiques, Bolsonaro...
La déforestation de la forêt amazonienne a augmenté de 50% en deux ans, ces deux dernières années.
Mais bien sûr, c'est du complotisme: Willtack le Pic de la Mirandole omniscient sait que c'est faux !
Toutes les preuves sont évidemment en votre possession mais nous vous croyons sur parole: vous êtes infaillible.
Sinon je prendrai contact avec Vous vers mars 2098 pour bénéficier de cours du soir de Votre part au sujet de mes tares par Vous évoquées, avec une imparable pertinence puisque Vous me connaissez mieux que moi-même depuis quelques décennies.
Et de toute façon, quoi qu'il en soit et pour quoi que ce soit, Vous SAVEZ !
Donc ma seule supplique: pour m'éclairer à mon sujet (j'ai tant besoin de Vous !), Vous accepterez, cher Maître, de ne me facturer que des honoraires pas trop élevés et donc à la portée d'un homme du peuple, qui n'a pas la chance d'évoluer dans l'Olympe réservé aux surhommes et autres génies tels que Vous ?
Voilà et en attendant amusez-Vous bien, loin au-dessus de nos pâles préoccupations de simples mortels imparfaits.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Au moins 65 millions de livres jeunesse vendus en France en 2022

Alors que s'ouvre le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ), à Montreuil, l'institut GfK propose un bilan de l'année 2022 pour le secteur de la littérature jeunesse. 65,1 millions d'exemplaires relevant de ce secteur éditorial ont ainsi été vendus au cours de l'année selon le panéliste. Le chiffre d'affaires global est en légère baisse, mais s'explique par l'effet de comparaison avec 2021, année exceptionnelle.

30/11/2022, 13:08

ActuaLitté

Deux inédits de Cavanna pour le centenaire de sa naissance

Les Nouvelles Éditions Wombat, à l'occasion du centenaire de la naissance de François Cavanna (1923-2014), célèbrent l'événement avec la publication de deux ouvrages inédits de l'auteur, cofondateur des magazines Hara-Kiri, Hara-Kiri hebdo, Charlie et Charlie Hebdo.

30/11/2022, 09:33

ActuaLitté

Les éditions du Souffle d'Or et Yves Michel ont besoin de soutien

Les éditions Le Souffle d’Or et Yves Michel ont lancé une campagne de financement participatif pour assurer leurs prochaines parutions. Après bientôt 40 ans d’expérience, la maison d’édition entend toujours faire partie du paysage éditorial français en 2023, et ce, malgré les crises actuelles. 

29/11/2022, 15:36

ActuaLitté

Plongée au coeur de la presse régionale

Presse et Territoires, une si fertile proximité a été conçu et réalisé, à la demande de Stéphane Delaporte, directeur général de 366 par Jean-Clément Texier avec le concours opérationnel de Richard Werly, directeur de la collection L'âme des Peuples. La maison l'a accueilli comme hors-série dans cette collection qui célèbre son dixième anniversaire chez Nevicata après la publication de plus de 75 titres.

29/11/2022, 09:56

ActuaLitté

En 2021, le Prix Enrico Filippini revenait aux Éditions d'en bas

Depuis plus d’un siècle, le Monte Verità, la petite colline qui surplombe le bourg d’Ascona (dans le Tessin, la Suisse italianophone), se veut un pôle attractif de rencontres et d’échange d’idées. Depuis sa création en 2013, le Festival Eventi letterari Monte Verità bâtit sa raison d’être sur cette inaltérable source d’inspiration. Il se propose de recréer l’atmosphère de vif débat culturel propre à ces années du début du XXe siècle. Écrivains, philosophes, artistes et penseurs de notre époque. En 2021, Jean Richard et les éditions d'en bas sont récompensés par le prix Enrico Filippini.

28/11/2022, 11:46

ActuaLitté

Le livre et la lecture face aux défis écologiques

La Fill, Fédération interrégionale du livre et de la lecture, publie un nouveau dossier documentaire en ligne. Consacré à l’écologie dans la filière du livre, il met à l’honneur les nombreuses initiatives des acteurs et actrices qui, sur tout le territoire et dans tous les secteurs, se montrent inventifs, volontaires et impliqués en la matière. À leurs côtés, les structures régionales pour le livre membres de la Fill accompagnent et sont les témoins privilégiés de ces actions.

28/11/2022, 11:18

ActuaLitté

#Actualitteaime : un mille-feuille tentateur

Dans cette semaine d'#ActuaLittéAime, on est tenté : par la puissance financière d’une monarchie et ses ressources gazières, d'anciens jeunes rockstars qui chantaient et chantent encore, Sympathy for the devil, ou par le plus séduisant des personnages du roman mondial, Dorian Gray. Son créateur, le flamboyant Oscar Wilde, disait : « Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder... »

26/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Benoît Pollet (Dargaud) attendu à la direction des éditions Glénat

Jean Paciulli, directeur général des éditions Glénat, partira à la retraite à la fin de cette année 2022. Le directeur général des éditions Dargaud, Benoît Pollet le remplacerait dès le mois de janvier 2023.

25/11/2022, 16:26

ActuaLitté

Jean Spiri, nouveau directeur de cabinet de Brigitte Macron

L'actuel secrétaire général du groupe Editis, Jean Spiri, est nommé directeur de cabinet de Brigitte Macron, nous apprend le Journal du Dimanche.

24/11/2022, 15:46

ActuaLitté

Michèle Minelli, ornithologue de l'humain

PODCAST — Par sa prose ample et nourrie, Michèle Minelli saisit des existences prises dans les contraintes de leur temps… Roman-monde où s’enchevêtrent les destins dans une galerie vivante de personnages, Sans repos nous aide à comprendre ce qui a poussé ces hommes et ces femmes à devenir des « oiseaux migrateurs ».

23/11/2022, 11:35

ActuaLitté

Penguin Random House abandonne le rachat de Simon & Schuster

#ProcesAntitrust - Le groupe Bertelsmann, géant international des médias, prévoyait depuis plusieurs mois une extension considérable de ses actifs avec le rachat, par sa filiale Penguin Random House, de l'éditeur américain Simon & Schuster. Le véto du gouvernement américain, inquiet des répercussions sur la concurrence, a finalement payé : la transaction est purement et simplement abandonnée.

22/11/2022, 10:42

ActuaLitté

Cochon qui s'en dédit(cace) : l'éditeur de Bob Dylan annule tout

La parution d'un livre de Bob Dylan est un événement rare, et encore plus exceptionnel depuis que l'illustre auteur-compositeur a reçu le Prix Nobel de Littérature. Aussi The Philosophy of Modern Song était-il particulièrement attendu. Simon & Schuster, l'éditeur américain, proposait une édition très limitée, guettée par les fans, avec la signature de Bobby...

21/11/2022, 15:34

ActuaLitté

Hugo Publishing éditeur officiel des livres illustrés des JO 2024

Hugo Publishing annonce être licencié des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour les produits officiels sous licence édition livre illustré. Ce jour paraissent en librairie un cahier d'activités et un de coloriage à l'effigie des mascottes. Une trentaine d’ouvrages sont prévus jusqu’à fin 2024.

18/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Passer la littérature au crible de la datavisualisation

« Parmi toutes les raisons que j’avais de vouloir grandir il y avait celle d’avoir le droit de lire tous les livres » écrivait Annie Ernaux dans La Femme gelée, paru en 1981. Elle a depuis été consacrée par le Prix Nobel de littérature 2022. Et comme un écho à cette récompense surgit cet ouvrage, cosigné par Alexandre Gefen et Guillemette Crozet, La Littérature, une infographie. Ou comment mettre au service du savoir l’écriture graphique, afin de s’immerger dans l’univers littéraire.

17/11/2022, 13:08

ActuaLitté

Julien Mages, ou la hiérarchie des espaces

PODCAST – Revoir le bois des anémones et autres textes regroupe des écrits fondamentaux qui forment une sorte de triptyque du vivant. En abordant le thème des animaux, celui du deuil et de la disparition ainsi que celui des liens du sang et de la famille, Julien Mages fait parcourir en son œuvre les véritables enjeux de notre contemporanéité. 

17/11/2022, 10:29

ActuaLitté

Avec Terminus Malaussène, Pennac boucle sa saga dans une “apocalypse hilarante”

La saga familiale connaîtra son ultime rebondissement : entamée en 1985 avec Au bonheur des orgres, l'histoire des Malaussène – la mère et ses enfants – se conclura en janvier 2023 avec un titre sans équivoque, Terminus Malaussène. Sauf à considérer que la tribu se soit lancée dans le rail ou les arrêts de bus...

17/11/2022, 09:28

ActuaLitté

Réorganisation éditoriale aux Éditions Payot & Rivages

Les Éditions Payot & Rivages se réorganisent : Christophe Guias est nommé directeur éditorial des Éditions Payot et Laure-Hélène Accaoui directrice littéraire. En parallèle, Emilie Colombani est nommée Directrice éditoriale des éditions Rivages. 

15/11/2022, 17:18

ActuaLitté

Bob Morane au temps des dinosaures

Les héros sont éternels, et celui d’Henri Vernes ne déroge pas à la règle. Bob Morane faisait un retour remarqué en septembre l’an dernier : aux éditions Soleil, Christophe Bec, Eric Corbeyran et Paolo Grella reprenaient le fil des aventures – 230 romans signés Vernes, décédé avant de voir la bande dessinée en librairies, le 25 juillet 2021. Mais les héros sont éternels…

14/11/2022, 17:11

ActuaLitté

Spécialisée dans les mangas, naBan Éditions s'ouvre aux animés

Nées en 2019, les éditions naBan comptent à leur catalogue des titres récents et des rééditions d'indisponibles. Bientôt, elles proposeront également des animés, avec de nouvelles éditions Blu-Ray, voire Blu-Ray UHD lorsque la version 4K des œuvres est disponible. Deux premiers titres sont annoncés pour 2023.

10/11/2022, 16:59

ActuaLitté

MAMA éditions lance La petite bibliothèque

MAMA Éditions, fondée par Tigrane Hadengue et Michka Seeliger-Chatelain et entrée cette année au top cent des meilleurs éditeurs français du magazine Livres Hebdo, lance une nouvelle collection baptisée « La petite bibliothèque », dédiée au thème de l’amour. Le spécialiste français de l'édition spirituelle diversifie ainsi son répertoire.

10/11/2022, 09:55

ActuaLitté

Les travaux de jeunesses de Marcel Proust dans des textes inédits

À l'occasion du centenaire de la mort de Marcel Proust, Classiques Garnier publie ce 9 novembre De l’écolier à l’écrivain, Travaux de jeunesse (1884-1895) un ouvrage intégralement composé d’écrits inédits de Proust. 

09/11/2022, 17:12

ActuaLitté

Fromage, yahourt et autres : dans la peau d'un jeune éleveur laitier

Les produits laitiers, des sensations pures ? Si le slogan de la fin des années 1990 semble avoir pris un coup de vieux, les Produits Laitiers, signature de l'interprofession laitière française (Cniel), souhaite sensibiliser la génération Z, peut-être trop encline à adopter des laits d'amande, de soja et autres. Une stratégie qui passe par la publication d'un manga, Mukai, qui relate la vie d'un producteur...

09/11/2022, 15:39

ActuaLitté

En 2023, le Prix des Deux Magots rejoint la rentrée littéraire d'automne

À partir de son 90ème anniversaire, le Prix des Deux Magots, traditionnellement attribué à la fin de janvier, sera remis chaque dernier lundi de septembre. En 2023, la remise du Prix aura lieu le lundi 25 septembre. Il demeurera attribué à un livre de langue française paru durant l’année précédant sa remise (de septembre à septembre).

09/11/2022, 09:15

ActuaLitté

Le plus rapiat des milliardaires fête ses 75 ans

« C’est le plus grand boss de toute la ville, Picsou, Picsou. C’est l’plus puissant de tout Canardville, Picsou, Picsou. Il vaut des milliards, en or en dollars, Picsou ouhouh… » Eh oui : ce générique, répété à travers les 100 épisodes de La bande à Picsou (ou Ducktales en anglais) ne nous rajeunit pas. Chose rassurante, le canard radin à en crever vieillit lui aussi.  

08/11/2022, 14:30

ActuaLitté

Franquin : “Je n'ai jamais fait de BD avant de devenir professionnel”

Numa Sadoul, écrivain spécialiste de bande dessinée, qui rencontrait André Franquin, créateur des Idées noires et de Gaston Lagaffe, le héros sans emploi. Leur entretien avait fait l’objet d’un ouvrage en 1986, sous le titre Et Franquin créa La Gaffe. Glénat va rééditer ce livre, « considéré comme incontournable », comme le souligne Isabelle Franquin, fille de l’auteur.

05/11/2022, 10:48

ActuaLitté

Quentin Tarantino publie une collection d'essais sur le cinéma

Ce 1er novembre est sorti Cinema Speculation du réalisateur Quentin Tarantino. Il est composé de plusieurs essais sur le cinéma tirés de son immense culture cinéphilique, comme de sa propre expérience de cinéaste. Ce livre succède à l'adaptation en roman du scénario de son dernier film, Once upon a time.. in Hollywood. Il est paru en France en 2021 chez Fayard sous le nom, Il était une fois à Hollywood (trad. Nicolas Richard).

03/11/2022, 16:49

ActuaLitté

Un livre sur l'aventure Poush, lieu de création contemporaine

Ouvert en 2020, Poush est un lieu ouvert à la création contemporaine qui a progressivement accueilli plus de 220 artistes sur 9 étages d’une ancienne tour de bureaux vacants Porte Pouchet à Clichy. Un ouvrage, édité par la maison Dilecta, retrace l’aventure de ce lieu singulier qui a électrisé le monde de l’art et qui témoigne du renouveau de la scène artistique française. Sortie prévue le 8 novembre prochain. 

03/11/2022, 11:39

ActuaLitté

Histoires de graffitis, ou ce que les murs disent de notre société... 

Durant 5 décennies (1971-2022), le photographe Claude Abron, au gré de ses missions, a saisi l’instant et inscrit sur pellicule ces messages éphémères. Dans un livre illustré de 650 photos, La parole est aux murs, il nous invite à voyager dans le temps à Paris, en banlieue, en Province et dans de grandes métropoles. 

03/11/2022, 10:36

ActuaLitté

Une anthologie de la poésie romanche de Basse-Engadine et du Val Müstair

PODCAST - Après une longue préparation et diverses recherches, Denise Mützenberg présente une anthologie poétique. Les lectrices et les lecteurs auront une grande surprise en ouvrant le volume Aruè, Poesia valladra avec ses traductions synoptiques en langue française. Comment donc pouvons-nous prendre dans nos mains cette anthologie, dédiée essentiellement à la poésie d’une région et d’un idiome, à une époque où chacun parle de globalisation? Quelle est la motivation de l’éditrice et traductrice Denise Mützenberg à la publier et que souhaite-t-elle nous communiquer?

02/11/2022, 17:29

ActuaLitté

Kaamelott en BD : Alexandre Astier annonce enfin le 10e tome

Mis à la porte par Arthur, c'est à la tête de sa propre équipe d'aventuriers que Karadoc découvre un mystérieux objet aux propriétés magiques. Mais comment diable se sert-on de ce solide à vingt faces qui semble doté d'une volonté propre ? Il faudra tenter de percer cette énigme en collaboration avec Perceval qui, lui aussi, s'est résolu à former un groupe autonome à la suite de son renvoi de Kaamelott.

29/10/2022, 10:21

ActuaLitté

Jean-Sébastien Bérubé signe chez La Pastèque

Suite au succès de ses deux précédents romans graphiques, Comment je ne suis pas devenu moine et Vers la tempête, ce jeune auteur talentueux signera son prochain projet à La Pastèque. 

28/10/2022, 16:20

ActuaLitté

Dérives urbaines : entrer autrement dans les villes

Les édtions Terre Urbaine a pour habitude de séparer ses productions en collections courtes sur des thèmes relatifs à l'écologie pour «  sensibiliser, informer, donner à voir et à comprendre les incohérences pour changer de paradigme ». Après L'esprit des villes ou La Fabrique de territoires, une nouvelle collection nommée Dérives urbaines sera en librairie à partir du 16 novembre avec deux livres. 

26/10/2022, 08:46

ActuaLitté

Le plafond de verre qu'endurent les auteurs racisés

Le PEN America a publié un rapport sur la représentation et l’équité raciale dans l’industrie du livre. L’étude est basée sur des entretiens avec des dizaines d’auteurs, éditeurs, agents littéraires, libraires et autres professionnels du marketing. Elle fait état des « obstacles profonds et persistants dans les maisons d’édition entravent une plus grande diversité en termes d’écrivains et d’histoires racontées ». Ainsi, « sans changements plus radicaux, la prédominance de la “blanchité” dans l’édition demeurera ».

25/10/2022, 16:02

ActuaLitté

La maison NDB Éditions ferme définitivement ses portes

Après six années d’exercice et six ouvrages publiés, la maison d’édition indépendante NDB fermera définitivement ses portes le 30 novembre prochain. Elle annonce la nouvelle par un message d'au revoir reçu en ce jour à la rédaction.

25/10/2022, 10:54

ActuaLitté

L'éditeur identitaire renonce à publier Matzneff après des “menaces de mort”

La maison d’édition La Nouvelle Librairie, adossée à la librairie identitaire homonyme, envisageait de publier un recueil d’articles, le 8 novembre prochain, de l’auteur plus que sulfureux Gabriel Matzneff. Ce 24 octobre, l’éditeur a « repoussé sine die la parution », dénonçant des menaces de mort à l'encontre des employés.

24/10/2022, 17:01

ActuaLitté

À la découverte de la littérature jeunesse arabe

Les éditions Sindbad, fondées par Pierre Bernard en 1972, profite d'un anniversaire pour renouveler leur ambition : rendre accessible aux francophones la littérature arabe contemporaine, comme ses grands classiques et ceux de la Perse. En 1995, la maison est rachetée par Actes Sud qui enrichit le catalogue de quelque 400 titres, dont près de 300 traductions couvrant une majeure partie des territoires du monde islamique. À l’occasion de ce demi-siècle d’existence, Sindbad se pare d’une nouvelle collection jeunesse et bilingue.

22/10/2022, 09:21

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Détrousseur de libraires, receleur des bouquinistes

La ville d’Amiens compte une quinzaine de librairies — dont deux enseignes de grandes surfaces culturelles. Combien d’entre elles auront été victimes du voleur de livres qui a sévi ? Selon la police nationale de la ville, l’homme, âgé de 39 ans, aurait dérobé quelque 80 exemplaires, par la suite revendus aux bouquinistes…

03/12/2022, 12:31

ActuaLitté

Salariés en grève : Cultura se dit vigilant au “pouvoir d’achat”

Ce 3 décembre, un débrayage se profile dans l’ensemble des boutiques de l’enseigne Cultura, entre 15h et 17h. Le mouvement de grève, dont la CGT est à l’initiative, découle de revendications simples : une hausse de salaires, pour « une vraie reconnaissance de nos qualifications et de notre travail ». D’ordinaire peu loquace, le groupe a répondu aux demandes de ActuaLitté.

03/12/2022, 11:46

ActuaLitté

La France, plus que jamais, deuxième pays du manga

Les 3 et 4 décembre, les amateurs de pop culture se donneront rendez-vous à Paris Nord Villepinte pour la 32ème édition du Paris Manga & Sci-Fi Show pour découvrir les nouveautés mangas, séries TV, cosplay et tout l’univers des comics japonais. L'occasion de revenir sur le lien particulier entre les Français et les mangas. Une étude d'Ipsos, signée Yves Bardon, nous permet d'y voir plus clair. 

02/12/2022, 17:56

ActuaLitté

Dégradations, inauguration : les statues de Victor Hugo chahutées

Ville natale de Victor Hugo, Besançon connaît une relation ambiguë avec l’auteur. Ce jeudi, le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de la ville accueillait une nouvelle œuvre d’art monumentale pour lui rendre hommage. En parallèle, deux jeunes étudiants ont reconnu avoir vandalisé une autre statue le 20 novembre dernier.

02/12/2022, 17:10

ActuaLitté

Appel à une grève nationale dans les magasins Cultura ce 3 décembre

Annoncé pour ce 3 décembre, période de plus en plus cruciale dans le commerce du livre, un vaste débrayage surviendra dans les magasins Cultura. La demande est simple : l’augmentation des salaires pour les employés revendique la CGT Cultura. De 15 à 17h, tous les personnels des boutiques sont invités à faire front ensemble.

02/12/2022, 16:41

ActuaLitté

La Grèce règle le droit de prêt “avec plusieurs années de retard”

La loi 4996/2022 sur le droit d'auteur a été adoptée par le Parlement, qui intègre les directives (UE) 789/2019 et 790/2019 et réglemente le droit d'emprunt public. La nouvelle loi est extrêmement importante pour l'OSDEL et pour les bénéficiaires qu'elle représente, car elle résout une série de problèmes critiques pour l'industrie du livre et de la presse.

02/12/2022, 11:21

ActuaLitté

Italie : l'édition indépendante boycotte un événement littéraire national

Cette année, sept maisons d’éditions indépendantes renoncent au festival Più Libri Più Liberi et lancent leur propre contre-foire en réponse. Greffé à La notte Bianca del Racconto, le contre-évènement se déroulera la nuit du mercredi 7 décembre de 20h à 4h du matin, à l’ASC atelier de Rome.

02/12/2022, 11:18

ActuaLitté

Le poète kurde Nedim Türfent recouvre la liberté

Le journaliste et poète kurde Nedim Türfent a été libéré de la prison de Karakoçan (Turquie), après six ans et demi de détention, ce 29 novembre. Il avait été transféré de la prison de haute sécurité de Van à la prison fermée, de type K-1, d’Elazig Karakoçan le 23 août dernier. En prison, il a été nommé membre honoraire du PEN anglais et du PEN Melbourne.

01/12/2022, 16:23

ActuaLitté

Rencontre et animation annulées en 2023 : la colère d'un libraire allemand

Coup de tonnerre en Allemagne : un libraire de la ville de Rostock accuse la commune d’avoir enfreint la législation, entraînant des pertes à six chiffres pour son commerce. En effet, les commandes en fournitures scolaires des écoles sont toutes perdues, depuis le nouveau système d’attribution en vigueur au 1er juillet 2022.

01/12/2022, 14:57

ActuaLitté

Vénézuela : Editorial Dahbar salué pour sa défense de la liberté de publier

L'association des éditeurs américains (AAP, Association of American Publishers) a décerné son Prix de la liberté de publier/Jeri Laber à la maison d'édition vénézuélienne Editorial Dahbar, fondée au début des années 2010 par Sergio Dahbar. L'organisation salue la persistance d'Editorial Dahbar, malgré des pressions politiques et mafieuses.

01/12/2022, 14:30

ActuaLitté

Hong Kong repousse le procès de l'éditeur Jimmy Lai

John Lee, dirigeant du pouvoir exécutif de Hong Kong, a déclaré ce lundi vouloir faire appel à Pékin afin de statuer sur l’opportunité d’autoriser des avocats étrangers à être impliqués dans des affaires de sécurité nationale. Cette décision fait suite à l’autorisation donnée par le plus haut tribunal de la ville à Jimmy Lai, magnat de l’édition prodémocratie, d’engager un avocat britannique pour son futur procès. 

01/12/2022, 12:40

ActuaLitté

Disparition d'Aline Kominsky–Crumb, figure de la BD indépendante

À Sauve, dans le Gard, où elle était installée depuis le début des années 1990 avec son mari Robert Crumb, Aline Kominsky–Crumb est décédée à l'âge de 74 ans des suites d'un cancer. Elle gérait avec Julie Katan la galerie du Vidourle, fondée en 2005 à Sauve.

01/12/2022, 11:52

ActuaLitté

Allaiter en bibliothèque ? Un “geste naturel, pas une source de honte”

Le 10 novembre dernier, Diane Pico publiait sur son profil Facebook une vidéo pour raconter sa mésaventure. Dans un établissement de lecture publique de la ville de Nice, l'allaitement de son enfant de 10 mois a été interrompu par une bibliothécaire. Et ce, au motif que ce geste était « interdit dans l'enceinte de la bibliothèque municipale ».

01/12/2022, 10:54

ActuaLitté

Une bibliothèque sauve 3000 livres voués au pilon

Lorsque les bibliothèques font équipe avec des associations sociales et culturelles, de petits miracles de solidarité peuvent naître. Par exemple, on peut donner une nouvelle vie à 3000 livres, les sauver du pilon et les remettre en circulation, entre les mains des lecteurs…

01/12/2022, 09:56

ActuaLitté

Rachat de Lagardère : l'Europe craint des livres plus chers et mauvais

Sans grande surprise, la Commission européenne déclenche donc une enquête approfondie sur le projet d’acquisition de Lagardère par Vivendi. Deux groupes français, engagés dans le multimédia, l’édition de presse et de livres plus spécifiquement : or, Vivendi possède aussi Editis, depuis 2018, numéro deux de l'édition française. La présence de Hachette Livre, premier éditeur en France, au sein de Lagardère, dont Vivendi détient 57 %, pose bel et bien problème.

30/11/2022, 22:56

ActuaLitté

Marlene van Niekerk, le sous-prolétariat en Afrique du Sud

PODCAST — Marlene van Niekerk retrace la vie d’une famille blanche pauvre, les Benade, au cours des deux mois qui ont précédé les premières élections libres en Afrique du Sud, en novembre 1994. Chez les Benade, l’inceste est érigé au rang de tradition.

30/11/2022, 15:29

ActuaLitté

Paris : 17 bouquinistes recherchés sur les quais de Seine

Jusqu’au 30 janvier 2023, les amoureux des livres ou de Paris peuvent candidater pour les 17 emplacements de bouquinistes disponibles sur les quais de Seine. 18 nouveaux bouquinistes se sont installés sur les bords de Seine en 2022. Les heureux sélectionnés obtiendront une autorisation d’exploitation pour une durée de cinq ans. Ces derniers profiteront, comme leurs prédécesseurs, d’une absence de loyer et de taxe, en échange de leur présence régulière.

30/11/2022, 12:58

ActuaLitté

Point Godwin, menaces de mort : prison avec sursis pour un écrivain

Il est parfois difficile de rester calme face à l’administration, mais certaines limites ne doivent pas être franchies. Un écrivain des Yvelines a été rappelé à l'ordre face aux services des impôts de Mantes-la-Jolie, il s’est emporté plus que de raison. Cela lui a valu d’être jugé au tribunal de Versailles, ce lundi 28 novembre 2022.

30/11/2022, 12:46

ActuaLitté

La Fnac réintègre Antifa le jeu, des éditions Libertalia, à ses rayons

L'enseigne Fnac fait machine arrière. Ce 27 novembre, le réseau de grandes surfaces spécialisées annonçait le retrait de ses rayons du jeu de société Antifa le jeu, publié par les éditions Libertalia et conçu avec le site antifasciste La Horde. Après une « vérification approfondie », le produit est de retour en rayon — mais reste en rupture de stock.

30/11/2022, 12:26

ActuaLitté

La Fondation Hachette pour la lecture soutient 8 projets

En 2022, la Fondation Hachette pour la lecture accompagne huit initiatives qui favorisent l’accès à la lecture et donnent le goût et le plaisir de lire au plus grand nombre en leur attribuant des dotations allant de 30.000 à 100.000 €. Les projets retenus reflètent les différents engagements de la Fondation en faveur de la promotion de la lecture, de l’écriture et de la langue française, auprès de tous les publics. Une attention particulière a été portée aux jeunes et aux publics éloignés de la lecture.

30/11/2022, 10:55

ActuaLitté

Algérie : éditeur, poète et journaliste, Lazhari Labter finalement libéré

Incarcéré le 20 novembre, Lazhari Labter a été libéré ce 29 novembre. Sans apporter de précisions sur les motifs ayant conduit à son arrestation, il remercie les soutiens reçus durant cette dizaine de jours derrière les barreaux. Pour ce défenseur de la liberté d’expression, journaliste, poète et éditeur, la solidarité manifestée fut un véritable réconfort.

30/11/2022, 08:55

ActuaLitté

L'écrivain Volodymyr Vakulenko aurait été assassiné par les forces russes

UkraineUnderAttack - L’écrivain Volodymyr Vakulenko aurait été tué par les forces d'occupation russes. En mars dernier, lui et son fils avaient été capturés dans le village de Kapitolivka, près d’Izyum, dans la région de Kharkiv. L'arrivée des soldats ukrainiens sur le territoire a permis de mettre au jour de nouveaux éléments.

29/11/2022, 12:21

ActuaLitté

Hachette/Editis : Vivendi n'échappera pas à l'enquête approfondie

Les craintes de Vincent Bolloré étaient fondées : selon les informations de Marianne, le groupe Vivendi n’échapperait pas à l’enquête approfondie. La Commission européenne doit rendre officiellement son avis ce 30 novembre, suite à la notification d’octobre dernier. Mais le couperet semble être déjà tombé.

29/11/2022, 10:57

ActuaLitté

Face à la police et à l'extrême droite, la Fnac censure le jeu d'un éditeur

Les éditions Libertalia ont travaillé avec le site antifasciste La Horde pour concevoir Antifa le jeu, un jeu de société, comme son nom l'indique, mais aussi un outil de formation dans la lutte contre les idées nauséabondes de l'extrême droite. Sous la pression de « certains de [ses] publics », la Fnac a procédé au retrait du produit de ses magasins et de sa boutique en ligne.

29/11/2022, 10:28

ActuaLitté

Pass Culture : la part collective accusée de “maltraitance des artistes-auteurs”

Mise en œuvre à partir de janvier 2022, la part collective du Pass Culture permet à un professeur de collège ou de lycée de financer des activités d'éducation artistique et culturelle (EAC) pour ses élèves. Pour ce faire, il choisit parmi des offres proposées par la plateforme : des artistes-auteurs dénoncent une « maltraitance » dans le processus d'inscription et de mise en ligne de ces offres.

28/11/2022, 16:20

ActuaLitté

Russie : une nouvelle loi homophobe “menace la liberté de publier”

Une décennie de lois homophobes en Russie, et le gouvernement ne compte pas s'arrêter là. Le Parlement a voté une loi prohibant la promotion des « relations sexuelles non traditionnelles » - autrement dit celles qui sortent d'un cadre hétérosexuel. Et cette dernière renforce des textes de 2013 persécutant les membres de la communauté LGBTQIA+. Outre les effets délétères sur les vies des citoyens et citoyennes, la liberté d'expression se trouve bien sûr un peu plus amoindrie.

28/11/2022, 11:06

ActuaLitté

Les offres déposées pour le rachat d'Editis

L'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky ne serait donc pas le seul intéressé par une reprise d'Editis. La Lettre A avance, dans un article, trois autres prétendants au rachat du groupe d'édition. Xavier Niel, Reworld Media et Mondadori seraient également dans la course.

25/11/2022, 17:08

ActuaLitté

Les procès de Roberto Saviano : la pression des politiques sur les intellectuels

Roberto Saviano, auteur du best-seller international Gomorra, publié en Italie en 2006 (Mondadori) et en France l'année suivante chez Gallimard, est aujourd'hui au centre d'une affaire médiatique bouillante. En effet, l’écrivain a à son actif trois procès pour diffamation contre trois membres actuels du gouvernement italien… Comment défendre dans ce contexte, la liberté d’expression, ainsi que le rôle symbolique des intellectuels ? 

25/11/2022, 16:57

ActuaLitté

L'imprimeur Maury reçoit 12 millions € d'aides de l'État

Dans le cadre des mesures de soutien du gouvernement face à l’explosion des prix de l’énergie, l’imprimeur Maury est la première entreprise, avec la verrerie Duralex, à bénéficier du nouveau guichet d'aide mis en place le week-end des 20-21 novembre. Une annonce réalisée à l’occasion de la Semaine de l’industrie par Roland Lescure, le ministre délégué chargé de l’Industrie. La structure du Loiret imprime notamment des ouvrages de la maison Gallimard ou encore les magazines Paris Match ou L’Express.

25/11/2022, 16:40

ActuaLitté

Mort de Christian Bobin, “ermite du Creusot”, à l'âge de 71 ans

Les éditions Gallimard ont fait part du décès de l'écrivain Christian Bobin, décédé ce jeudi 24 novembre à l'âge de 71 ans. Entré en littérature dès l'âge de 22 ans avec Lettre pourpre, en 1977, il a composé une œuvre prolifique et vécu à l'écart du monde, dans une maison en lisière d'un bois, en Saône-et-Loire.

25/11/2022, 13:06

ActuaLitté

Diplomatie culturelle : le Sénat dénonce “une ambition de façade”

Dans le cadre de l'examen du Projet de loi de finances 2023, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a rendu un avis plutôt sévère sur les moyens consacrés à la diplomatie culturelle par le gouvernement. Elle regrette ainsi l'absence d'investissement pour les Instituts français et les Alliances françaises.

25/11/2022, 12:39

ActuaLitté

À l'IFLA, une “culture du silence” dans un environnement “toxique”

En avril 2022, l'IFLA, organisation internationale des associations de bibliothécaires, annonçait une mise à pied de son secrétaire général, Gerald Leitner, motivée par deux avis d'experts indépendants sur les conditions de travail au sein de la structure. Si la personnalité du responsable est mise en cause, l'environnement de travail et les protections dont il a pu bénéficier se révèlent petit à petit.

25/11/2022, 11:25

ActuaLitté

Les Islandais lisent de plus en plus : en moyenne, 2 livres et demi par mois

L'Islande n'usurpe pas son titre de nation de lecteurs et de lectrices. Connu pour profiter d'un très grand nombre de livres publiés dans l'année par habitant, le pays abrite les plus grands lecteurs d'Europe, voire du monde. En 2022, la moyenne passe ainsi à 2,4 livres lus par mois...

24/11/2022, 17:10

ActuaLitté

En Italie, un nouveau livre posthume d'Andrea Camilleri

Un nouveau livre d'Andrea Camilleri est sorti en Italie ce 8 novembre, trois ans après la mort de l'auteur. La guerra privata di Samuele e altre storie di Vigàta (La guerre privée de Samuel et autres histoires de Vigàta) est publié, comme beaucoup des précédents, par l'éditeur palermitain Sellerio. Il est composé de nouvelles publiées à différentes époques, dont deux inédites.

24/11/2022, 16:49

ActuaLitté

Suisse : face aux librairies Payot, le Valais fait machine arrière  

Afin de soutenir les librairies du Valais dans l’après-Covid, les autorités cantonales ont annoncé le 14 novembre dernier une opération, un livre acheté, un livre d’un auteur valaisan offert. Problème, les deux grands groupes Payot et Fnac n’ont pas été inclus dans la procédure. Pascal Vandenberghe, directeur de Payot, ne s’est pas gêné pour exprimer publiquement (et franchement) son mécontentement. Face à cette levée de boucliers, le Valais a suspendu son dispositif dans la partie germanique du Haut-Valais, où se nichent les raisons de la colère.

24/11/2022, 15:05

ActuaLitté

Amazon et cinq éditeurs américains (encore) accusés d'entente

Le cabinet d'avocats Hagens Berman, qui avait obtenu la tête d'Apple en justice, reconnue coupable d'entente sur les prix des livres numériques, entend bien se payer Amazon, désormais. Après le classement sans suite de deux plaintes, une nouvelle réapparait ainsi devant une cour new-yorkaise, revue et consolidée.

24/11/2022, 12:19