Amazon Studio prévoit d’adapter Jours Barbares, roman de William Finnegan qui raconte sa jeunesse de surfeur, passée à la poursuite des vagues. Paru en France dans une traduction de Frank Reichert aux Éditions du sous-sol, le roman avait remporté le prestigieux prix Pulitzer en 2016. 



Selon Deadline, ce serait le scénariste et réalisateur Stephen Gaghan qui a été choisi par Amazon pour diriger le projet. Parmi ses faits d’armes on compte l’Oscar du meilleur scénario pour le long métrage de Steven Soderbergh Traffic.

Gaghan produira le film aux côtés du fondateur de la société Good Machine, Ted Hope. William Finnegan, l’auteur de l’ouvrage, sera également producteur exécutif.

Le résumé de Jours Barbares proposé par l’éditeur : 
 

Le surf ressemble à un sport, un passe-temps. Pour ses initiés, c’est bien plus : une addiction merveilleuse, une initiation exigeante, un art de vivre. Élevé en Californie et à Hawaï, William Finnegan a commencé le surf enfant. Après l’université, il a traqué les vagues aux quatre coins du monde, errant des îles Fidji à l’Indonésie, des plages bondées de Los Angeles aux déserts australiens, des townships de Johannesburg aux falaises de l’île de Madère.

D’un gamin aventureux, passionné de littérature, il devint un écrivain, un reporter de guerre pour le New Yorker. À travers ses mémoires, il dépeint une vie à contre-courant, à la recherche d’une autre voie, au-delà des canons de la réussite, de l’argent et du carriérisme ; et avec une infinie pudeur se dessine le portrait d’un homme qui aura trouvé dans son rapport à l’océan une échappatoire au monde et une source constante d’émerveillement.

 

En charge de la réalisation et du scénario Gaghan s’est dit marqué par le livre. « Il y a de grands surfeurs et il y a de grands écrivains, mais c’est rarement la même personne », a-t-il déclaré.

« William est les deux, et il a écrit sur le surf d’une manière intéressante pour les non-surfeurs. Probablement parce que ce n’est pas seulement une question de surf, c’est une question de temps, de mortalité, et de la façon dont une passion profonde et directrice peut nous retenir puis nous propulser de manière imprévisible. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.