medias

Jeunesse : un fonds Jean-Marie et Janine Despinette accessible aux chercheurs

Antoine Oury - 31.07.2020

Ailleurs - archives Janine Despinette - Janine Despinette - litterature jeunesse archives


La disparition de Janine Despinette a permis de rappeler son rôle dans la mise en place d'un réseau d'éducation populaire, mais aussi dans la promotion de la littérature jeunesse. Critique et chercheuse spécialisée, cette véritable activiste du secteur avait fait don d'une vie entière d'archives, aujourd'hui réunies dans le fonds Jean-Marie et Janine Despinette.



Jonathan Landau, archiviste responsable d’un programme de collecte et de conservation de fonds de militants et d'associations de jeunesse et d’éducation populaire, travaille depuis quelques semaines sur le fonds Jean-Marie et Janine Despinette quand il apprend le décès de cette dernière, âgée de 94 ans. « Je n'excluais pas le fait de la contacter, pour obtenir des compléments d'information sur les archives, mais aussi parce qu'on trouve dans le fonds des documents très personnels », nous explique l'archiviste.

En 2012, trois ans après la disparition de son mari Jean-Marie, Janine Despinette fait don aux Archives départementales du Val-de-Marne de 10 mètres linéaires de documents, « ce qui est beaucoup pour un fonds de militants », indique Jonathan Landau.

Ces archives sont conservées dans le cadre du Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire (Pajep) Constitué de six partenaires, le Pajep repose sur l’expertise d’historiens, d’archivistes, de personnalités qualifiées et de militants associatifs. Son rôle est de repèrer, collecter, conserver et mettre en valeur les archives d'associations ou de personnes particulièrement impliquées dans l'éducation populaire. C'est bien sûr le cas de Janine et Jean-Marie Despinette, à l'origine de nombreuses initiatives.

Archiviste en charge du Pajep depuis trois ans, Jonathan Landau redécouvre le fonds en juin 2020 : « Il était très désorganisé, mon prédécesseur n'ayant pas eu le temps de le classer plus précisément. Tout était conditionné dans des enveloppes, ce qui rendait l'ensemble très volumineux et très difficile d'accès », raconte-t-il.
 

L'engagement militant de deux vies


L'archiviste s'est lancé dans la première phase de l'organisation des documents : l'identification, la circonscription et la description de chacun d'entre eux. « Ces archives ont été accumulées par le couple au cours de leur vie et de leur activité. On relève une action constamment conjointe et liée du couple, à travers des projets communs, la création d'associations... Leur correspondance est foisonnante, encore plus du côté de Janine Despinette, avec son activité de chercheuse sur la littérature jeunesse. »

Outre la production administrative des associations crées par le couple, un ensemble de lettres, cartes postales, cartes de vœux et autres petits mots se retrouvent dans ce fonds, où se croisent parfois de grands noms, comme André Cruiziat, figure du christianisme social, ou Maurice Clavel, un ami de Jean-Marie Despinette. Des documents plus personnels font aussi partie du don de Janine Despinette, comme le fac-similé du contrat de mariage du couple ou l'acte original de démobilisation militaire de Jean-Marie Despinette.

« On dégage des sous-fonds dans l'ensemble : sur l'Union des Foyers des Jeunes Travailleurs, fondée par Jean-Marie, par exemple, avec les rapports d'activité et autres bilans financiers, l'association Loisirs Jeunes, créée par le couple, avec des dossiers pour classer les œuvres, des fiches bibliographiques et une riche correspondance, ou encore des documents sur l'engagement au sein de l'UNESCO ou de l'Union internationale pour les livres de jeunesse, l'IBBY », détaille Jonathan Landau, « sans oublier le CRILJ et le CIELJ, avec sa revue Octogonal. » Le fonds contient aussi quelques livres, ajoute-t-il.

Le fonds d’archives de Jean-Marie et Janine Despinette est accessible aux chercheurs depuis le don de Janine Despinette, mais sa consultation est considérablement facilitée par le travail de Jonathan Landau, qui estime à « au moins deux mois » son organisation complète.
 
Si une numérisation de l'ensemble des documents n'est pas à l'ordre du jour, le Pajep organise des journées, rencontres et autres colloques, autant d'occasions qui peuvent donner lieu à des numérisations de documents. Pour les intéressés, le pôle de conservation spécialisé conserve aussi le fonds Raoul et Jacqueline Dubois, deux militants du CRILJ, très engagés également dans le cinéma pour la jeunesse. Ce fonds est définitivement classé depuis deux ans.

Autre ressource importante, le fonds d'archives de la fédération nationale des Francas, ex Francs et franches camarades (FFC), « l'une des associations les plus actives sur le domaine de la littérature jeunesse », selon Jonathan Landau. Ces fonds sont conservés aux Archives départementales du Val-de-Marne, à Créteil.

Photographie : Janine Despinette, en 2006 (Nicolas-Bianco Levrin, CC BY SA 4.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.