#Salons / festivals

Antoine Dole : Monsieur, pour les “vrais auteurs”, c’est ailleurs

Le mépris des uns... Les temps sont sombres pour les auteurs et créateurs : rémunération, droits d’auteurs, protection sociale, tout concours à la fragilisation de la profession. Le combat est âpre, d’autant qu’il se double souvent d’un mépris affiché pour certains, en particulier pour les « auteurs jeunesse ». Antoine Dôle fait état des « petites cases » dans laquelle la profession est souvent cantonnée, entre dédain violent et désinvolture. Pour poursuivre, malgré tout et tous, une œuvre en devenir. Pour les lecteurs, et pour soi-même.

Le 31/05/2019 à 14:14 par Auteur invité

23 Réactions | 5 Partages

Publié le :

31/05/2019 à 14:14

Auteur invité

23

Commentaires

5

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté
  Photo : Page Facebook d'Antoine Dole

Je suis dans le bureau d'une éditrice de littérature générale. Elle me parle de mon roman qu'elle souhaite publier. Elle me parle comme si je n'avais pas de notion du travail éditorial : « On va faire comme ceci et comme cela, vous verrez je vous guiderai ». Je lui rappelle en souriant que je connais un peu, que j'ai publié 8 romans jeunesse avant de la rencontrer. Elle se raidit sur sa chaise : « Ah oui mais non, ça ça n'existe pas pour nous. D'ailleurs sur votre livre on mettra un bandeau Premier Roman. Considérez que vous n'avez pas de lecteurs. ».

J'arrive à 600km de chez moi, pour un salon du livre. J'ai pris le train avec une vingtaine d'auteurs. Nous arrivons à la gare. Nous rejoignons les organisateurs dans le hall. Plusieurs auteurs de littérature générale sont invités à les suivre vers de belles voitures stationnées sur la place, puis aux auteurs jeunesse on dit : « Il y a un bar dans la gare, si vous voulez attendre. Il n'y a pas assez de voitures pour emmener tout le monde ». On accédera à nos chambres une bonne heure plus tard, véhiculés dans un mini bus, dans un autre hôtel à part, en périphérie de la ville.

J'interviens dans une classe, dans le cadre d'un Festival. Il y a de nombreux auteurs invités : littérature générale, littérature jeunesse, bandes dessinées. La professeure me présente à sa trentaine d'élèves : « Aujourd'hui vous rencontrez Monsieur Dole, auteur jeunesse, mais si vous voulez rencontrer de vrais auteurs, vous pouvez les retrouver sur le salon tout le week-end ».

Je participe à un gros salon du livre. Un type parcourt un de mes romans et s'étonne : « C'est bien écrit pour un roman jeunesse ! ». Je soupire en racontant cela à une amie autrice de littérature générale qui me propose de déjeuner ensemble. À notre arrivée, l'accueil auteurs nous a remis une enveloppe à chacun avec nos tickets repas. Nous allons dans un restaurant de la liste que mon amie a parcourue. Le restaurant ne veut pas m'accueillir : mes tickets repas (auteur jeunesse) ne me donnent pas accès aux mêmes établissements que ma pote (auteur littérature générale). Notre hôtel n'est pas le même non plus. Notre rémunération non plus d'ailleurs (le % en édition jeunesse est plus faible, pour le même travail).

Un journaliste publie la liste des 20 auteurs qui ont vendu le plus de livres en France en 2018, avec les chiffres, et les félicite chaudement. J'ai vendu plus de livres que certains. Je m'étonne alors que mon nom ne figure pas dans son classement. Il me répond : « Ah oui mais vous vous publiez en jeunesse, on ne prend pas ces chiffres en compte ». Pourquoi ? Pas de réponse.

Je sors d'un festival à Nancy, après 9h de dédicaces ininterrompues. Je me retrouve dans le train avec d'autres auteurs. J'en reconnais certains, que j'ai vus à la télévision. Une dame notamment, passée à La Grande Librairie pour parler de ses romans. Deux personnes arrivent en courant dans le train, tout le monde se retourne sur elles. Une mère et sa fille, elles s'avancent vers moi, elles m'ont loupé au festival et espèrent une dédicace avant le départ du train. Les auteurs présents éclatent de rire en voyant l'enthousiasme de ces deux lectrices à me rencontrer, la dame connue me regarde et en parlant très fort pour que tout le monde l'entende : « ça alors, voilà un auteur connu que personne ne connaît ! ». Tous se mettent à rire, je suis tétanisé.

Je croise une amie autrice sur un salon. Elle me félicite pour le succès que rencontre ma série. Puis son visage devient un peu grave quand elle me dit « ça doit être chaud de ne pas être reconnu par la profession, non ? ». Je lui demande pourquoi elle dit cela, elle précise : « Bah, beaucoup de professionnels ne s'intéressent même pas à tes bouquins... Ils disent que c'est de la merde alors qu'ils ne les ont pas lus. C'est en jeunesse, quoi. T'as jamais pensé à faire une bd adulte ? ».

Je termine un salon. Une voiture m'attend à l'accueil pour me ramener à la gare. Je partage la voiture avec trois autres auteurs. Nous faisons les présentations en attendant le chauffeur. L'une explique qu'elle fait de la fantasy, une autre de l'essai politique. À mon tour, j'explique : « Moi j'écris de la littérature jeunesse ». La quatrième autrice pianote sur son téléphone comme si nous n'étions pas là. Je lui demande ce qu'elle écrit, elle me dit « De la littérature » sans décoller les yeux de son écran. Je lui demande « quel genre ? », elle me répond « De la vraie ». Elle ne nous adresse plus la parole pendant tout le trajet.

... L'amour des autres

Je suis à la maison. Je reçois un mail. Un parent qui m'écrit. Une mère, avec mille précautions, qui s'excuse de me contacter mais explique qu'elle devait le faire. Pour me dire que sa fille lit. Sa fille qui n'a jamais voulu ouvrir un livre avant. Elle écrit : « Ma fille lit grâce à vous. Je voulais que vous le sachiez ». Le MERCI à la fin de son message est écrit en grosses lettres.

J'interviens dans un collège, à Bordeaux. Après la rencontre, une ado traîne au fond de la classe. Elle met du temps à rassembler ses affaires, laisse les autres sortir de la salle. Elle se rapproche de moi, timide, n'ose pas lever les yeux : « Je voulais vous dire, Monsieur, votre livre... Votre livre il m'a sauvé la vie ». Quand elle quitte la salle, je me retrouve seul et je pleure sur un coin de table. C'est la chose la plus importante qu'on m'ait jamais dite.

Je suis devant une quarantaine de libraires, pour parler de la sortie d'un livre. Après avoir répondu à leurs questions, mon éditrice a organisé une surprise. Un trophée, avec une plaque gravée. Dessus il est écrit « 1.000.000 exemplaires ». Toute la salle applaudit. Je me dis que j'ai peut-être accompli quelque chose.

Un matin, je reçois une photo. Un libraire passionné et passionnant a fait tatouer le titre de mon second roman sur son bras. C'est de la chair et de l'encre. Pour toujours.

Je suis sur un salon. La libraire qui s'occupe du stand s'approche de moi en souriant. Elle me dit que c'est elle qui voulait ma venue. Elle me parle pendant un long moment de ce que mon premier roman a provoqué dans sa vie. Son envie de devenir libraire jeunesse et de guider de jeunes lecteurs vers des textes qui bousculent. Elle ne sait pas comme j'avais besoin d'entendre ça.

Je croise ce journaliste d'un grand quotidien national. Aussi loin que je me souvienne, il a toujours parlé de mes livres dans son journal. Il a bataillé plus d'une fois pour que ces lignes existent. Pour que j'existe. Parce que la littérature jeunesse a peu de place. Chaque fois que l'envie d'abandonner me prend je repense a ce qu'il m'a dit il y a des années à la sortie de mon second roman : « N'arrête jamais d'écrire ». A chaque fois qu'il me voit il me demande quand sortira le prochain. Et à chaque fois que le prochain sort, il me redit l'importance que ça a, écrire à travers tout le reste et pour des gens qui y croient plus que nous, parfois.

J'ouvre ma boîte aux lettres, la maison d'édition m'a fait suivre une lettre. Je n'écris plus depuis des semaines. Quand j'ouvre, l'écriture que je découvre est maladroite mais les mots écrits au feutre orange sont puissants. Un enfant de sept ans me dit qu'il est mon plus grand fan et qu'il attend mon prochain livre, que je dois me mettre au travail. J'allume mon ordinateur, il ne faut pas le faire attendre.

Je dîne avec mon éditeur. Je suis noyé dans les doutes. Je lui parle de mon projet de roman. Il dit qu'il sera là. Si j'ai besoin, si je veux lui faire lire quelque chose, même juste pour me rassurer. Et je sais que ce n'est pas juste une mondanité. J'ai quelques-uns de ces trésors dans ma vie : des gens qui sont là, près de moi, pour que j'apprenne à briller même dans le noir.

J'ai une invitation. On m'invite à venir parler de mes livres en Nouvelle Calédonie. On me dit que là-bas, à l'autre bout du monde, des enfants se sont mis à lire grâce à ma série. Des enfants qui plus tard sauront qu'ils sont capables de grandes choses, grâce à tous les héros et héroïnes de livres qu'ils auront accueillis dans leur tête et qui les inspireront.

Alors dans le mépris, des lumières s'allument. Des sourires. Des cœurs s'ouvrent en grand. Quand j'ouvre une de ces lettres de lecteurs, quand je vois des journalistes porter nos mots aux côtés de ceux des autres, quand je rentre dans ces bibliothèques chaleureuses qui partagent nos univers, chaque fois qu'un éditeur monte au créneau pour défendre cette littérature exigeante que peut être la littérature jeunesse, chaque fois que je repars d'un salon du livre qui m'a baigné d'amour, ou qu'une librairie m'accueille parce que mes livres y ont trouvé leur place.

Chaque mot compte et peut faire la différence. Chacun de vos sourires, chaque dessin. Chaque message.

Chaque fois, chaque jour, chaque instant. 

Vraiment, croyez-moi. Dites à vos auteurs jeunesse que vous les aimez. 

Dites-leur ce que leurs livres ont provoqué dans votre vie. 

Prenez votre clavier, là, maintenant. Et écrivez à l'un d'eux. 

Dites-leur.
Dites-leur.
Dites-leur. 

Parce que ce monde ne cesse de leur expliquer, en long en large et en travers qu'ils ne sont pas grand-chose.
Perdu dans le mépris des uns, il leur restera toujours quelque chose de l'amour des autres pour les éclairer doucement.

Antoine Dole

(PS : Je précise : il y a beaucoup de gens formidables, en littérature jeunesse comme en littérature générale. Des auteurs ouverts j'en ai rencontré plein, des éditeurs attentifs, des journalistes curieux, des salons et festivals respectueux et soucieux de ne pas faire de distinction. Je ne généralise pas. Je partage ces anecdotes, des moments parmi d'autres, sur le mépris et sur l'amour qui composent mon métier. Il y a bien évidemment plein de sensibilités différentes et d'autres expériences). 

23 Commentaires

 

prune

01/06/2019 à 08:05

malheureusement je ne suis pas vraiment étonnée par votre récit il y a le même mépris pour ce qui est de la transmission par exemple du théâtre ... ou des spectacles pour enfants ( je suis comédienne j'ai beaucoup joué pour les enfants et je transmets le théâtre à des adultes et des enfants ... c'est donc du vécu ) Ça semble étrange pourtant et je me suis toujours dit qu'il aurait fallu que ces gens tentent cette écriture où cette démarche pédagogique pour avoir voix au chapitre ...Au vu de l'exigence que peuvent avoir les enfants et au fait que ce soit si difficile de les nourrir et de les contenter. Sans oublier que nous nous adressons alors aux générations à venir encore capable de changer ce monde et de le faire évoluer vers plus d'humanité... quelle responsabilité : continuez à écrire pour les enfants,pour les adultes et moi je vais commencer à vous lire ça m'a donné envie

Croque Bouquins

03/06/2019 à 11:26

houlà oui, je suis entièrement d'accord avec vous. Mon petit garçon de 8 ans vient de "piquer" un livre dans ma bibliothèque, et c'est une pièce de théâtre. Il est surpris par la typographie puisqu'il ne l'a jamais vue avant. Je lui explique comme ça fonctionne et il me répond : mais ce livre c'est en fait des gens qui parlent ? Bin oui, vu comme ça... nous l'avons lu ensemble et nous avons même fait des jeux de rôle. Sa grande soeur fait du théâtre depuis 1 an et nous a fait découvrir ses talents d'actrice. C'était un merveilleux moment partagé en famille. J'aimerai bien lui faire découvrir de nouveaux livres de théâtre mais c'est compliqué... vous imaginez si on venait avec du théâtre pour la jeunesse ??? Déjà que les auteurs jeunesse ont du mal à se faire reconnaître... ça me rend triste car ici, on adore la lecture. Mes enfants s'achètent, empruntent et lisent entre 8 et 15 livres par mois. Comment intéresser les adultes à la lecture sinon par le commencement, quand ils sont jeunes ? Notre monde serait bien triste sans l'art littéraire sous toutes ses formes. Et je continuerai à acheter des livres jeunesse parce que j'aime ça. Et dès que je peux acheter le livre directement à l'auteur, je ne m'en prive pas !

Karine

01/06/2019 à 12:19

Je suis moi-même une écrivaine en devenir (mon premier roman sortira à la fin du mois) et déjà je peux affirmer que je ne comprends que trop bien ce que vous décrivez.

Des lettres de refus d'éditeurs, par exemple, qui commencent leur courrier par "Monsieur" alors que je suis une femme. Il y a aussi les "Madame, Monsieur", comme ça, on utilise une seule et même lettre pour tout le monde, tellement plus simple! Ça n'est pourtant pas grand chose comparé à ce que vous témoignez, mais il faut admettre que ça vous laisse perplexe, c'est le cas de le dire.

Merci pour ce témoignage touchant.

Nathy

01/06/2019 à 12:34

Hélas, les auteurs de l'imaginaire rencontrent eux aussi ce mépris, nous ne sommes pas de vrais auteurs et j'en passe et de temps en temps on reçoit le message d'un lecteur ou d'une lectrice qui nous remonte le moral.

NinaChan

01/06/2019 à 12:45

Waouh, quelle prise de risque ! Quel courage, Monsieur Dole ! Sur le fond de ce qui est dit, personne ne trouvera rien à redire. Ce désaveu de la littérature jeunesse par la "vraie" littérature ne date pas d'aujourd'hui et gagne toujours à être dénoncé. En revanche, quant au porteur du message... Connaissant bien l'homme (ou le personnage, on ne sait plus), on se dit quand même que la littérature jeunesse mériterait ambassadeur plus convainquant. À se demander dans le fond à quoi sert vraiment cette tribune : dénoncer dans le mélo un scandale réel bien que déjà connu, ou de faire une pub demi-habile à son auteur ? En somme, pas dupe, on referme surtout l'ordinateur en se disant : "Oh, le pauvre petit chat malade au million d'exemplaires vendus..."

Team ActuaLitté

03/06/2019 à 12:29

Merci de votre intervention, gratuitement fielleuse pour ce que l'on peut en lire.

En revanche, c'est à la demande de la rédaction que cette tribune a été republiée – originellement, elle était diffusée sous la forme d'une réflexion, sur la page Facebook de l'auteur –, et non dans l'intérêt promotionnel de l'auteur. Nous avons estimé que ces propos avaient leur place ici.

Peut-être votre propos gagnerait à se faire à visage découvert ?

Excellente journée

Nanyboum

17/06/2019 à 07:47

Peut importe que c'est un auteur qui a vendu 1 000 000 d'exemplaires qui le dit : C'est vrai ! Je suis une toute nouvelle auteur jeunesse et je constate que les éditeurs privilégient les auteurs pour adultes !
Votre post contient beaucoup de rancœur ! Pourquoi ? Êtes-vous un auteur non reconnu ? Des fois, il ne suffit pas d'écrire pour les adultes !

Sardine

01/06/2019 à 13:10

Nous aussi on vous adore ! on aime votre travail, bon bien sûr on est spécialisés Jeunesse, alors on fait partie de ceux qui ont gagné leur journée ( leur vie ??) quand un enfant se met à lire... A tous les grincheux et surtout les irrespectueux, rappelez-leur que la littérature jeunesse ( et la BD en tête !) tire le marché du livre !!! Pour info... :) :) :) Et sinon, on eur envoi Ajax et sa dose de mignonitude... ;-) Bonne continuation ! car oui, il faut continuer...La vie de libraire aussi est compliquée, mais on est passionnés, n'est-ce pas? Sandrine. La librairie Mots et Merveilles, à Saint-Omer, où vous êtes le Bienvenu.

Cendrine N. William

01/06/2019 à 19:54

Magnifique témoignage
Merci....
Pas autant de succès que vous, loin de là, mais écrivant de la SF... en plus....
vous avez raison sur ce point magnifique : lorsque un jeune ado prend contact avec vous pour des questions car il va faire une présentation de livre durant son cours de français (de mon livre ? me suis-je dit en tombant presque de ma chaise) ou ce petit garçon venu au bout de trois jours d'une petite foire du livre après être passé 10 fois devant le stand, les main remplie de monnaie pour acheter le livre... j'en aurai pleuré ...
Ça vaut toutes les considérations du monde ...
Merci pour votre témoignage !
Vous avez de toute évidence un grand talent et vous êtes un VRAI auteur ! Point barre ! Tant pis pour les esprits étroits..,.

Anne-Marie Mercier

01/06/2019 à 22:08

Bravo !
pour le message
pour vos romans (magnifiques, de la "vraie" littérature).
autre témoignage, d'universitaire : ce n'est pas très bien vu de s'intéresser à de d'écrire sur la littérature de jeunesse... mais nus sommes de plus en plus nombreux, ç

Anne-Marie mercier

01/06/2019 à 23:54

mon brouillon est parti tout seul ...
Lire "de s'intéresser à ou d'écrire sur la littérature de jeunesse" et "nous sommes de plus en plus nombreux à le faire" )
AMM

Patrick Pasques

02/06/2019 à 19:25

Ce mépris à l'égard des personnes qui créent pour la jeunesse est général, quelque soit le domaine : musique, théâtre, littérature, enseignement, peinture... Petit exemple parmi d'autre : Hokusai a créé des estampes pour réaliser des modèles en papier et en volume appelés tatebankos. Comme ils étaient destinés aux enfants personne ne les connaît, il n'y est même pas fait allusion dans ses nombreuses biographies...

framboiz 07

05/10/2019 à 23:34

Foujita ,idem, mais je croyais que c'était le monde de l'enfant -roi , voire tyran , contradiction !

Clownette

02/06/2019 à 22:00

Bonsoir je viens de lire votre article, rapidement mais je vais le relire mais même si mes mots sont courts, maladroits, je lis depuis mon enfance, plutôt des romans, des bds, des histoires vraies .... et je suis maman maintenant et je continue à lire des romans, des bds , des romans dit jeunesse , c'est ma direction première quand je vais dans un salon du livre, je dis dit jeunesse car je ne fais pas de différence, je suis même toute fière de me faire dédicacer des livres pour MOI, des séries que je suis, je disais au début pour mes enfants, pour partager leurs lectures et pour moi sans aucune honte à présent et surtout il y a ces lectures qui me sont devenues indispensables, vitales sans barrière d'âge

Elias Gotten

03/06/2019 à 10:09

Triste vérité aujourd'hui, l'édition devient trop snob à l'égard des auteurs (et, comme je l'ai appris dans cet article, les auteurs jeunesses ne sont pas du tout épargnés). C'est pour cela que je m’intéresse aux différentes initiatives qui visent à changer l'édition actuelle, comme Scribay, les Editions Read&Rate ou encore WriteControl. Il faut remettre l'auteur au centre des enjeux !

Nathalie Aflalo

03/06/2019 à 14:18

Bonjour,
Oooh oui, ces castes entre auteurs pour adultes et auteurs pour enfants.. Comme si les adultes ne gardaient pas leur âme d'enfant. Comme si les enfants be devenaient pas un jour adulte.
J'ai choisi la voie de l'auto-édition, encore un autre débat ', une autre histoire de castes. On m'a écrit que ceux qui étaient édités par de vrais éditeurs faisaient la promotion de la lecture et que moi j' écrivais pour... L'argent ?
Je ne rentre pas dans le débat des droits d'auteur, hein ?
Mais dire ici que mes mots d'aujourd'hui trouvent leurs racines dans tous les merveilleuses histoires lues quand j'étais enfant, adolescente. Alors, merci pour les vôtres, de mots ?

Luci

03/06/2019 à 14:35

Merci de votre partage de votre ras-le-bol!
Parfois, ça libère! Ou réveille!
Continuez à être qui vous êtes!
Pour vous! Votre passion et celle que vous déclenchez chez vos millions de lecteurs! Bravo pour la dénonciation des irrespectueux!!!

Manon

04/06/2019 à 01:55

Je trouve ça à la fois triste et stupide cette façon de traiter les auteurs jeunesse. Je considère au contraire que c'est un gros mandat. Je m'explique: si l'auteur n'arrive pas à intéresser les jeunes, ils ne seront pas porter à prendre un autre livre. Et il ne faut pas oublier qu'ils ne sont pas stupide malgré leur jeune âge. Si j'aime lire lire aujourd'hui, c'est parce qu'enfant j'ai lu des livres jeunesse et c'est le cas de la plupart des gens.

Gérard GEORGES

04/06/2019 à 14:30

Toute ma sympathie à Antoine Dole. Je suis écrivain (plus de 35 ouvrages à mon actif: surtout des romans, mais aussi des nouvelles, de la poésie et... un conte pour enfants). Ses témoignages me sont allés droit au coeur. Je connais moi aussi le mépris de certains auteurs à l'ego surdimensionné. Même si je suis publié à Paris (Les Presses de la Cité, Calmann-Lévy et Ramsay), je sens parfois un rejet. Bien sûr, jamais de "Grande Librairie" avec Busnel pour moi qui ne suis qu'un auteur de littérature régionale, genre littéraire tout aussi méprisé que la littérature jeunesse. Mais il faut continuer de se battre. Toute ma sympathie.

Nathalie Bagadey

05/06/2019 à 21:07

J'ai déjà commenté et partagé le post sur Facebook et j'en reparle dans un article ce soir, mais je ne l'avais pas fait ici. Alors merci à ActuaLitté d'avoir partagé ce magnifique (horrifiant mais magnifique) post d'un auteur qui n'hésite pas à souligner ce qui ne va pas dans le monde littéraire.
Et merci à tous les lecteurs qui prennent le temps d'envoyer le genre de témoignage qui nous permet de lutter contre le mépris manifesté par des confrères. C'est important. ♥
Vive la littérature jeunesse.

framboiz 07

06/10/2019 à 00:05

le racisme social est partout dans notre société ,G tant d'exemples ,pourtant liberté ,égalité , fraternité , sororité , humanité , droits de l'Homme, G mal lu ou quoi ! J'en ai enlevé les majuscules ! Votre texte m'a plu , G assisté,un jour au XXI ème siècle ,en province, à une thèse SC de l'Education et les profs de profs ,( +le public dans la salle) qui dissertaient sur comment former des Instit, Bourdieu ," professionalité" , Code Soleil, éducation , progrès,n'ont même pas parlé (en gros )aux parents de la doctorante , âgée d'ailleurs et retraitée . Voilà ! S'ils avaient su que le Papa avait dirigé 160 personnes,dans un métier dur,ils auraient peut-être changé d'avis , pas sur ...Il était pas de leur monde ou caste ! Tâche en plus ,il était provincial et terrestre pour ces extraterrestres !Il avait apporté un très bon champagne, bons gâteaux,etc ...Ont-ils dit merci ,en partant, pas sur ... Bon ,il faut dire qu'ils n'avaient pas tous les défauts ,une sociologue planante est redescendue sur terre, pour râler et chercher une poubelle pour tri ,pour son gobelet,il y avait deux poubelles,pourtant ! C bien , on sauve la planète , on trie ! (admirez ,on trie !humains, aussi ???)on est écolo . Mais quand la planète sera sauvée (et C pas sur! ), les hommes ,on les considérera comment? Il y aura les seigneurs et les autres, des déchets ?? Tout ça, sous le règne informatique ! Excusez mon style, il est tard , mais l'effet est resté et mon coeur est toujours révolté, voilà , C pourquoi, cher Antoine Dole , je Vous adresse ce mot , j'aurais pu parler des vieux profs, ouvriers,infirmiers qu'on harcèle ,etc mais la nuit - la nuit , tiens, tiens ...n'y suffirait pas et cet espace aussi !je ne relis pas si G fait des fautes, pardon ! En relisant, je retomberais dans cette fange ...diplômée, quand même ! En Sciences de l'Education, ais pas en éducation !

framboiz07

06/10/2019 à 00:19

J'ajoute que les Sciences de l'éducation, l'université ou les ESPE, surtout, ont changé de niveau ! Rapport PISA , tu avais donc raison ...remarquez, on peut toujours ESPE-rer ! Oui, elle est facile, mais je l'ai écrit, je suis choquée , KKKatastrophée , bon, j'en ris avec Vous , quand même , C vrai, il y a un livre à faire ! Pardon, Antoine, ça sera pas en littérature jeunesse, encore que ... Quant à Vous , restez la belle personne que Vous êtes, soyez QUI vous êtes ! Un rappel, dans la vie , les plus grands, tiens , Le Clézio, par exemple ou Modiano ,ou Jacqueline de Romilly, que G + connue , à la fin de sa vie sont les plus simples,les moins méprisants ou snob, ils Vous encourageraient ! Ne l 'oubliez pas, SVP !OK ?

commune de paris

21/12/2019 à 11:01

le fond du fond du problème c'est que les droits des enfants, à part égale avec celle des adultes, n'est pas reconnu dans notre société. je crois, et heureusement que ce n'est pas votre talent qui est en cause.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

“Au Québec, la censure ne meurt jamais”, par Jean-Yves Mollier

Alors que la France s’apprête à accueillir le Québec au Festival du livre de Paris en avril prochain, et que paraît au même moment une édition revue d'Interdiction de publier. La censure d’hier à aujourd’hui (éditions Double ponctuation, 2024, Prix Charles-Aubert d’Histoire), l’historien spécialiste du livre et de l’édition Jean-Yves Mollier revient sur les différentes formes de censure du livre au Québec. 

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Livres pour malvoyants : “Il ne suffit pas d’agrandir la police de caractères”

La Librairie des Grands Caractères, basée dans le 5e arrondissement de Paris, publie ici son « coup de gueule » sur certains éditeurs dont les pratiques lui semblent douteuses. L'établissement pointe notamment le fait que certaines règles à suivre dans l'édition de livres pour malvoyants sont trop régulièrement ignorées par des acteurs du secteur.

02/04/2024, 13:15

ActuaLitté

Pour un renouveau documentaire dans les universités françaises  

L'Association des Directeurs et des personnels de direction des Bibliothèques Universitaires et de la Documentation (ADBU) et le Syndicat National de l'Édition (SNE) s'unissent pour interpeller le gouvernement et les autorités sur la nécessité critique d'un élan majeur en faveur des ressources documentaires. Ils insistent sur la nécessité d'investissements immédiats pour assurer le développement d'une documentation universitaire compétitive au niveau européen, et de maintenir la France au cœur des débats scientifiques et éducatifs mondiaux.

27/03/2024, 12:51

ActuaLitté

IA : un rapport “équilibré” remis à Emmanuel Macron

Alors que la « Commission IA » remettait son rapport au Président de la République le 13 mars 2024, les réactions continuent d'affluer concernant le positionnement de la France face aux enjeux de l'intelligence artificielle. Si des associations de traducteurs telles que En Chair et en Os et l'Association des traducteurs littéraires de France appelaient à sauver « le geste humain », une nouvelle tribune d'un collectif rassemblant divers acteurs des milieux culturels salue, elle, « un rapport équilibré ».

27/03/2024, 10:08

ActuaLitté

“Produire un livre écologique n’est pas possible”

La Volte annonce donc son vingtième anniversaire : vingt ans d'aventures éditoriales où se retrouvent des histoires d'émancipation, de la science-fiction sociale et politique, avec une passion pour les jeux de langage. Elle avait déjà annoncé en janvier qu'elle renforcerait cette année son engagement écologique et affirmerait son identité visuelle. Maintenant, place aux projets.

23/03/2024, 15:38

ActuaLitté

“Faire front commun face à la massification annoncée des IA dans le travail”

Après le collectif En Chair et en Os, c'est au tour de l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF) de réagir au rapport, IA : notre ambition pour la France, remis au Président de la République le 13 mars dernier. Ces membres, après l'avoir lu « avec beaucoup de colère », appellent les pouvoirs publics à « ne pas céder aux sirènes de la compétitivité mondiale, et l’ensemble des artistes-auteurs à faire front commun face à la massification annoncée des intelligences artificielles dans leur travail ».

22/03/2024, 13:31

ActuaLitté

Bastien Vivès, condamnable ou martyr de la liberté d'expression ?

L’Observatoire de la liberté de création (OLC) dénonce « une loi absurde et son application ubuesque » dans l’affaire Bastien Vivès. Dans une tribune, ses membres justifient leur positionnement : à chacun de se faire un point de vue...

22/03/2024, 11:26

ActuaLitté

Pour une traduction humaine : “Il en va de l'avenir de nos professions”

Quelques jours après la présentation du rapport de la commission IA au Président de la République, qui en salue les recommandations prônant le tout-IA dans de nombreux domaines, le collectif En Chair et en Os, « pour une traduction humaine », s'adresse aujourd'hui à toute l'édition, et appelle le monde du livre et de la culture à se mobiliser pour préserver le geste humain, sans céder au technosolutionnisme.

18/03/2024, 11:42

ActuaLitté

Expression, publication, lecture : des libertés à défendre

Depuis la Foire du Livre de Londres, cinq organisations internationales représentant les auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires cosignent une déclaration. Ce texte, reproduit en intégralité ci-dessous, constitue un appel aux gouvernements et aux sociétés dans leur ensemble à veiller sur des libertés fondamentales autour des textes et de leurs auteurs : expression, publication et lecture.

14/03/2024, 11:14

ActuaLitté

Traduire par l'IA, le risque d'“un appauvrissement sensible de la langue”

Face à la montée de l'intelligence artificielle dans le domaine de la traduction, l'Association des Autrices et Auteurs de Suisse (AdS) tire la sonnette d'alarme. Lors de son 15e Symposium suisse, l'association a publié une prise de position vigoureuse, soulignant les limites de l'IA en matière de traduction littéraire et réclamant une régulation claire pour protéger les droits et la valeur du travail humain.

06/03/2024, 12:54

ActuaLitté

"Les IA génératives menacent aujourd’hui l’activité des auteurs des arts visuels"

L'ADAGP l'affirme : « Les systèmes d’intelligence artificielle (IA) générative, capables de produire instantanément des contenus visuels à la demande des utilisateurs, menacent aujourd’hui l’activité des auteurs des arts visuels. » En réaction à ce constat, la société de perception et de répartition des droits d'auteur a publié une déclaration générale d’opposition. Elle s'explique dans un communiqué, reproduit ici par ActuaLitté.

23/02/2024, 17:08

ActuaLitté

Mort d'Alexeï Navalny : “Il n’a jamais reculé devant le pouvoir”

Le décès d’Alexeï Navalny, survenu ce 16 février au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, provoque un soulèvement — et les regards fusent vers Vladimir Poutine, qui se serait définitivement débarrassé d’un opposant. Le Pen Club français a diffusé un hommage, ici proposé en intégralité.

17/02/2024, 10:49

ActuaLitté

L'étude sur le partage de la valeur du SNE, “un éclairage partiel et biaisé”

Dévoilée le 1er février dernier, l'étude sur le partage de la valeur du livre, commandée par le Syndicat national de l'édition, n'a pas vraiment convaincu. La quasi-totalité des organisations d'auteurs ont dénoncé ses résultats, assimilés à une pure et simple tentative de manipulation. L'Association des traducteurs littéraires français (ATLF) ajoute sa voix revendicative, dans un texte reproduit ci-dessous.

15/02/2024, 10:03

ActuaLitté

Une étude sur les revenus qui “ne reflète en rien la réalité” des auteurs

Le Syndicat national de l'édition, organisation patronale du secteur, a présenté le 1er février les données de son étude sur le partage de la valeur du livre entre les maisons d'édition et les auteurs. Une étude dont les méthodes et la présentation des résultats ont été largement décriées par les auteurs et leurs représentants. Le Conseil Permanent des Écrivains (CPE), dans un texte reproduit ci-dessous, signifie ses propres réserves, mais aussi ses attentes vis-à-vis du ministère de la Culture.

14/02/2024, 11:46

ActuaLitté

“La juste rémunération des auteurs et autrices est cruciale”

La Ligue des auteurs professionnels a pris connaissance de l'étude du Syndicat National de l'Édition (SNE) publiée le 1er février dernier. Dans une tribune adressée à ActuaLitté, l'organisation remet en cause la méthodologie, déjà amplement pointée. Leur texte est ici diffusé dans son intégralité.

06/02/2024, 11:03

ActuaLitté

L'étude irréelle où “les éditeurs sont moins payés que les auteurs”

Au moment même où l’Europe envisage de légiférer sur un statut professionnel pour les auteurs, incluant notamment de meilleures rémunérations et une lutte contre les contrats abusifs, le Syndicat national de l’édition a publié une enquête sur « le partage de la valeur entre auteurs et éditeurs ». Or, la présentation des données a révélé un biais tel qu’il laisse entendre que les éditeurs sont moins bien payés que les auteurs. La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse réagit dans les colonnes de ActuaLitté.

04/02/2024, 10:15

ActuaLitté

L'industrie du livre redoute le projet européen sur les délais de paiement

En Belgique, l'interprofession s'est regroupée pour interpeller les députés européens, sur la question des retards de paiements. Le projet qu’examinent en effet le Parlement et le Conseil ramènerait à 30 jours le délai maximum. Une modification que l’industrie du livre ne supportera pas sans de lourdes conséquences.

31/01/2024, 10:19

ActuaLitté

IA : les industries culturelles veulent rencontrer Attal “sans délai”

Quelques jours après une missive adressée à Rachida Dati pour l'exhorter à garantir « l'avenir du droit d'auteur » face au développement de l'intelligence artificielle, les industries culturelles maintiennent la pression. Elles communiquent cette fois avec Gabriel Attal, directement, pour faire part de leurs inquiétudes et solliciter « un échange sans délai ». Nous reproduisons ci-dessous le courrier envoyé au Premier ministre, ce 25 janvier 2024.

25/01/2024, 15:38

ActuaLitté

“Icône réactionnaire” : parrain du Printemps des poètes, Sylvain Tesson dérange

Le printemps des poètes, manifestation qui se déroule chaque année à Paris – du 9 au 25 mars 2024 –, a choisi Sylvain Tesson comme parrain de son édition 2024. Un coup pour l’événement poétique, puisqu’il s’agit par ailleurs de la 25e édition. Le choix, que la directrice artistique depuis 2017, Sophie Nauleau, a amplement salué… mais que nombre de poètes et artistes contestent vivement.

17/01/2024, 18:52

ActuaLitté

Québec : l’industrie du livre se prononce sur l’intelligence artificielle et le droit d’auteur  

Dans le cadre de la consultation publique en cours sur l'intelligence artificielle générative et le droit d'auteur, les associations du milieu du livre rappellent au gouvernement canadien l’importance cruciale de favoriser un développement responsable de l’intelligence artificielle et de promouvoir le respect du droit d’auteur.

15/01/2024, 16:22

ActuaLitté

Pendant la crise, “c’est avant tout la création qui trinque”

Consacrée à la littérature contemporaine, la maison d'édition Onlit, « reposant exclusivement sur une petite équipe d’indépendants », nous informe de la fin de ses activités. Pierre de Mûelenaere, à la tête de la structure, en explique les raisons, et en profite pour remercier tous ceux qui ont participé au projet, ou l'ont soutenu.

15/01/2024, 11:35

ActuaLitté

AI Act : les industries culturelles sollicitent Elisabeth Borne

L'Union européenne tente d'encadrer le secteur des intelligences articielles, avec un texte inédit, travaillé depuis plusieurs mois, l'IA Act. La France fait partie des pays où une opposition à une régulation trop stricte s'exprime, ce qui n'est pas pour satisfaire les représentants des industries culturelles, attentifs au respect du droit d'auteur. Dans un courrier à la Première ministre reproduit ci-dessous, ils font part de leurs inquiétudes.

22/12/2023, 16:33

ActuaLitté

Face à la loi immigration, les bibliothèques et “l’accueil inconditionnel”

L'adoption de la loi immigration marque un tournant dans le second quinquennat d'Emmanuel Macron, avec un texte qui penche très à droite et remet en question quelques acquis en matière d'accueil et de traitement des étrangers. L'Association des bibliothécaires de France (ABF) répond à cette actualité dans une tribune tournée vers l'engagement, le partage et la solidarité à l'égard des nouveaux arrivants sur le territoire français.

22/12/2023, 12:32

ActuaLitté

Vers une modernisation des outils de gestion pour les éditeurs de livres

Les industries culturelles ont toujours été au premier plan des innovations de rupture — IA Générative, streaming audio, NFT — se positionnant même au centre des débats sur l’intelligence artificielle. Pour autant, leur gestion des flux de données s’appuie encore sur des infrastructures des années 2000. Cela a tendance à freiner leur propre évolution au sein des changements sociétaux et technologiques. Une tribune de Crealo.

21/12/2023, 10:36

ActuaLitté

Vera Molnár (1924-2023), ou la géométrie du sensible

C’est avec une profonde tristesse que l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) rend hommage à l’artiste de l’abstraction géométrique et de l’art génératif, Vera Molnár, décédée aujourd’hui à l’âge de 99 ans. Elle avait noué avec l’INHA des liens profonds qui se sont concrétisés par le don d’un corpus important d’estampes en 2022 dans lequel la dimension pionnière et généreuse de son œuvre, reflétait pleinement sa personnalité. 

08/12/2023, 11:59

ActuaLitté

Les auteurs jeunesse s'engagent contre le pilon des livres

À l’occasion du salon de Montreuil, La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lance une action militante en s’opposant au pilon ! L'objectif : en finir avec le pilon en participant à une campagne de dons.

30/11/2023, 17:31

ActuaLitté

Achats de livres : la Normandie incite les maires à “privilégier” les librairies

Hervé Morin, président de la région Normandie, et Philippe Normand, président de Normandie Livre & Lecture, ont uni leurs forces pour une noble cause : le soutien public aux librairies locales. Dans un courrier aux édiles, ils incitent ces derniers à préférer les enseignes indépendantes pour les achats de livres des médiathèques et des écoles. Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité de la missive.

30/11/2023, 10:41

ActuaLitté

400 salons BD en France : “Faire un festival, c’est faire société”

9 manifestations tournées vers le 9e art fondent le Club 99, une fédération des festivals BD & Arts associés destinée à faciliter les échanges et la valorisation des événements. Un manifeste accompagne cette création, qui rappelle et proclame la diversité des festivals et salons, ainsi que leur rôle indispensable à l'écosystème du livre.

29/11/2023, 11:42

ActuaLitté

AI Act : la culture réclame une régulation des modèles de fondation

Les négociations européennes autour de l'AI Act, texte censé encadrer le développement et l'usage des technologies d'intelligence artificielle, sont plus mouvementées que prévu. Des pays membres, dont la France, souhaitent désormais limiter l'intervention de l'Union, pour ne pas freiner la compétitivité des acteurs européens. Des organisations du secteur de la culture s'inquiètent de cette analyse, dans un texte que nous reproduisons ci-dessous.

17/11/2023, 13:59

ActuaLitté

La bonne résolution du Parlement européen pour les auteurs

Trois organisations d'auteurs se réjouissent du vote de deux commissions du Parlement européen en faveur d'un cadre de l’Union pour la situation sociale et professionnelle des artistes et des travailleurs des secteurs de la culture et de la création. Elles appellent le Parlement européen à voter la proposition lors de la séance plénière, le 20 novembre, dans un texte que nous reproduisons ci-dessous.

16/11/2023, 13:16

ActuaLitté

Label Emmaüs, un combat pour la solidarité et le réemploi en ligne

#LabelEmmaus - Label Emmaüs est la marketplace de la solidarité et du réemploi. Le site offre un catalogue de plus de 900.000 références de livres d’occasion mis en ligne par des structures solidaires, mais pas que. Tous les univers d’objets sont présents sur le site, de la décoration vintage aux vêtements en passant par le high-tech / électroménager reconditionné. Il livre pour ActuaLitté un véritable manifeste, pour un autre e-commerce...

10/11/2023, 12:26

ActuaLitté

“Ne pas céder aux intimidations” : les bibliothèques et l'actualité “brûlante”

La pandémie de coronavirus, l'agression russe de l'Ukraine et, plus récemment, le conflit israélo-palestinien, sont autant de sujets sur lesquels les positions se polarisent, où les nuances disparaissent. Des situations qui débouchent parfois sur des menaces, des violences, des censures : dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous, l'Association des Bibliothécaires de France rappelle le cadre légal et déontologique qui gouverne l'évocation de l'actualité et la diffusion de l'information dans les établissements de lecture publique.

10/11/2023, 12:01

ActuaLitté

”Nulle prison n’enfermera ton poème“ : quand la beauté défie l'interdit

Nulle prison n'enfermera ton poème est une anthologie réunie par la poète afghane Somaia Ramish. 95 voix venues du monde entier ont participé à ce projet dont plusieurs membres du Parlement des écrivaines francophones. Cécile Oumhani, nouvelle responsable au sein du Pen Club français du comité pour les écrivains persécutés, signe cette présentation du texte pour ActuaLitté. 

09/11/2023, 13:00

ActuaLitté

1227 pénétrations sans consentement : la douleur derrière les nuits

Les Confidentielles réunit un collectif d’autrices et d’interprètes, qui se sont donné pour mission d’exprimer l’intimité, de l’écriture à la scène. Tous les deux mois, ces femmes se racontent à travers un sujet imposé. « En basant leurs écritures sur leur propre vécu, elles vous emmènent, à travers les mots au cœur de leur intimité, dans leur univers personnel. »

08/11/2023, 11:57

ActuaLitté

Livres, Amazon et frais de port : comment la loi Darcos redistribuera les cartes ?

Depuis le 7 octobre 2023, la réglementation sur les frais de livraison des livres neufs est entrée en vigueur en France. Elle s’applique aux vendeurs de livres en France et impose pour toute commande contenant moins de 35 € de livres neufs un minimum de 3 € de frais de livraison. C’est par ces mots clairs qu’Amazon a informé ses clients de la loi Darcos contre laquelle l’Américain aura tout tenté et intenté, de Paris à Bruxelles, du Conseil d’État à la Commission européenne. 

09/10/2023, 16:44

ActuaLitté

“Publier moins, pour publier mieux”

Créée en 2018 par Marc Duteil, M+ éditions développe depuis plus de cinq ans une politique éditoriale généraliste. Cette structure dont le siège est basé à Lyon a confié en France sa diffusion et sa distribution à Geodif et Sodis pour la France. En Suisse, elle passe par Albert Legrand, en Belgique travaille avec Nord Sud et pour le au Canada, Socadis. Mais M+ a surtout révisé sa stratégie édioriale : moins, c'est plus. Le fondateur en détaille ici les modalités.

27/09/2023, 17:26

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Le directeur de RFI, Jean-Marc Four, face à la désinformation

LeLivreaMetz24 – Comment décrypter l’information dans un monde globalisé, nourri de milliards de données chaque jour ? C'est une des questions que se posent l'auteur de La guerre de l'Information (Tallandier), David Colon, le journaliste et grand reporter Olivier Weber, et le jeune directeur de Radio France internationale (RFI), Jean-Marc Four. Ce dernier a accepté d'évoquer ce complexe et épineux sujet auprès d'ActuaLitté, à l'occasion du festival qui allie littérature et journalisme, Le Livre à Metz.

20/04/2024, 18:20

ActuaLitté

Sylvain Prudhomme dépasse les bornes familiales

PrixFrontieres2024 – Le 6 mars dernier, Sylvain Prudhomme a été désigné lauréat 2024 du 4e Prix Frontières, pour son roman L'enfant dans le taxi, paru aux Editions de Minuit. À l'occasion de la remise de la récompense littéraire durant le Festival Le Livre à Metz, ActuaLitté a pu s'entretenir avec le Prix Fémina 2019.

20/04/2024, 14:48

ActuaLitté

Rosella Postorino : “J’écris parce que la mort existe”

VoixItaliennes – Dans cette série d'entretiens nous donnons la parole à des écrivaines et journalistes italiennes qui s’expriment à propos de leur activité d'écriture mais aussi de leur engagement social ou politique. A travers des voix parmi les plus intéressantes de la littérature italienne contemporaine nous aurons un portrait des défis et des questions qui animent le débat culturel dans le Bel Paese.

20/04/2024, 12:56

ActuaLitté

"Dans la littérature comme le journalisme, aller au-delà des apparences"

LeLivreaMetz24 – « Gare aux apparences » est le grand thème de l'édition 2024 du festival qui allie journalisme et littérature, Le Livre à Metz. Une expression qui devrait être, - car elle ne l'est pas toujours -, un des principaux mantras du monde de la presse. C'est en tout cas l'avis de David Le Bailly, journaliste et auteur de l'Hôtel de la Folie, paru au Seuil la rentrée littéraire dernière, qui avec cet ouvrage remporte Le Prix Le Livre à Metz.

19/04/2024, 11:00

ActuaLitté

“Un prix d'autant plus précieux qu'il est décerné par des enfants”  

LeLivreaMetz24 – Le prix jeunesse Graoully 2024 - à ne pas confondre avec l’ancien Graoully d'or, tourné SF - a été décerné à Marie Caudry pour son album, Ah ! Les voyages, publié chez Thierry Magnier. L’autrice recevra sa gratification littéraire à l’occasion du festival Le Livre à Metz, qui cette année alerte, « gare aux apparences »... Une expression qui va à ravir à l'œuvre ici récompensée… 

19/04/2024, 09:00

ActuaLitté

Gallimard et Olivennes contre la pub pour les livres à la télé

Voilà plus de 30 ans que le sujet était plié : interdiction de faire de vendre de la publicité à la télévision pour les livres. Tout le monde s’était entendu sur le sujet, ou presque, mais l’arrivée d’un décret ouvrant la porte à une expérimentation de deux ans fait grincer des dents. Ou comment la ministre de la Culture, Rachida Dati, se met à dos les grands faiseurs de l’édition.

13/04/2024, 15:47

ActuaLitté

Des chevaux, des yourtes et nous : premiers pas en Mongolie

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

13/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Grégoire Delacourt : “Croire en la générosité, dans une époque où l’égoïsme tue”

Dans l'univers littéraire, peu d'auteurs parviennent à tisser une connexion aussi profonde et réfléchie avec leur œuvre et leur lectorat que Grégoire Delacourt. Ce 17 avril, il publiera La liste 2 mes envies, suite des aventures de la mercière d’Arras, Jocelyne, qui avait conquis 1,5 million de lecteurs. En avant-première, le romancier évoque son parcours, son écriture et bien d’autres choses.

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Glorieuse et cruelle : Tisser la langue des contes

Carnetdebord – Peau-de-Sang sera le prochain ouvrage d’Audrée Wilhelmy, romancière et artiste québécoise, que publieront les éditions du Tripode. Voici le chapitre 2 de son Carnet de Bord, tout à la fois prélude d'un roman attendu et récit d'une attente, qui nous entraîne dans un monde enchanteur.

08/04/2024, 09:48

ActuaLitté

“Nous croyons que la poésie peut captiver les coeurs”

Partout dans le monde, la poésie peut exprimer l'indicible, sans en avoir l'air. Cette puissance en fait aussi une cible de tous les extrêmes, et en particulier des régimes liberticides. Dans un texte prononcé à l'Université de Lille, le 22 mars 2024, la poète, écrivaine et militante des droits des femmes en Afghanistan Somaia Ramish célèbre la poésie et appelle à la défendre, encore et toujours.

05/04/2024, 12:28

ActuaLitté

Bibliocollector vise le record de cartes de bibliothèque

Adolescent lyonnais de 16 ans, Adam s'est lancé dans un projet fou : battre un record du monde en collectant le plus grand nombre de cartes de bibliothèques du monde entier. Pour que sa collection soit officiellement reconnue, plusieurs critères s'imposent, mais qu'importe, le Bibliocollector est lancé dans son projet. Entretien.

 

 

01/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Pause soupe de nouilles à minuit : ultimes heures avant la Mongolie

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

01/04/2024, 08:03

ActuaLitté

“J’habite une maison vieille qui embrasse les formes de mon corps”

Carnetdebord – Pour la rentrée littéraire 2024, les éditions du Tripode publieront le nouveau roman d'Audrée Wilhelmy. Pour accompagner cette parution, la romancière a trouvé dans nos colonnes une place à part : un Carnet de Bord pour raconter cette aventure, jusqu'aux librairies.

30/03/2024, 17:05

ActuaLitté

Peau-de-sang, expérience physique et sensorielle: “Bienvenue, Audrée...”

Carnetdebord – Au cours des prochaines semaines, ActuaLitté accueillera le Carnet de Bord d'Audrée Wilhelmy. Romancière québécoise, elle publiera son prochain ouvrage aux éditions du Tripode. Ce seront tout à la fois les récits d'une attente, d'un espoir, d'une envie. Ce seront les récits d'un à-venir. En guise de prélude, Frédéric Martin, fondateur de la maison, nous présente cette autrice, d'ores et déjà adoptée.

27/03/2024, 08:01

ActuaLitté

Annonciation faite à Dati : les auteurs ressuscitent le rapport Racine

Devant la Comédie française, ce 25 mars – date de l'annonce à Marie de sa maternité divine –, ils étaient près de deux cents présents pour le retour d’un vieux compagnon. La première Nuit des auteurs et autrices aura vibré au son des les mariachis qui abreuvaient la place Colette de musiques. La promesse d’un rassemblement politique, collectif et festif était tenue… mais les soirées parisiennes prennent parfois des tournures inattendues.

26/03/2024, 11:56

ActuaLitté

La zone secrète entre Russie et Chine, blague de géographe

#AVeloEntreLesLignes – Partir à la découverte du plus grand nombre de librairies possible, entre Paris et Oulan-Bator, le défi est de taille. À vélo, c'est confirmé : c'est de la folie douce. C’est pourtant l’aventure que Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont démarrée en août 2022. ActuaLitté les accompagne, en publiant leur récit de ce périple, À vélo, entre les lignes.

23/03/2024, 15:25

ActuaLitté

Sacrilège ! Une histoire française de l’offense au pouvoir  

Aux Archives nationales à l’Hôtel de Soubise, du 20 mars au 1er juillet prochain, plongez au cœur de l'histoire tumultueuse du sacrilège, où le spirituel et le temporel travaillent à ne faire qu’un, mais lequel ? Le dernier discours de Robespierre, l'œil de Léon Gambetta, le testament de Louis XVI… Des trésors historiques et autres documents d'archives inédits, pour une expérience solennelle, et parfois moqueuse, aux frontières du divin et du pouvoir.

22/03/2024, 17:32

ActuaLitté

De l'Altaï russe à la Mongolie en passant par l'édition kirghize

#AVeloEntreLesLignes — Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek ont entrepris un voyage en vélo entre Paris et Oulan-Bator en août 2022, avec l'objectif de visiter le maximum de librairies sur leur route. ActuaLitté documentera cette expédition en publiant le récit intitulé "À vélo, entre les lignes".

17/03/2024, 12:13

ActuaLitté

Géopolitique, conspirations : “XIII est un survivant” (Yves Sente)

AnniversaireXIII – Le plus amnésique des héros apparut en 1984, sous l’impulsion du scénariste Jean Van Hamme et du dessinateur William Vance : à la recherche d’un passé fuyant, accusé d’assassinat d’un président des États-Unis et toujours pris dans une conspiration politique sans fin, XIII fête ses quarante années d’aventures, de manipulation et de faux-semblants. Retour avec Yves Sente, le scénariste qui prolonge depuis 13 ans déjà cette épopée américaine avec le dessinateur Iouri Jigounov.

14/03/2024, 15:43

ActuaLitté

Nancy Huston : “Tout romancier qui se respecte est trans”

L'autrice française d'origine canadienne, Nancy Huston et l'écrivain, réalisateur, poète et militant écologiste, Cyril Dion, se connaissent, ils sont amis. Ils éprouvent l’un pour l’autre de l’affection et de l’estime. Les éditions Actes Sud ont proposé une rencontre pour parler de Francia, le dernier texte de Nancy Huston, publié par la maison le 6 mars dernier. Propos recueillis par Estelle Lemaître.

14/03/2024, 15:24

ActuaLitté

À Madagascar, Karné offre une évasion aux jeunes insulaires

Tout sourire et pleine d’entrain, Ravaka a l’air de fonctionner à mille à l’heure. Dès qu’elle s’exprime, on sent un grand enthousiasme et une vraie curiosité. Une envie de comprendre et d’agir se dégage d’emblée de sa personnalité positive. Elle a créé Karné, un concept unique : un magazine bilingue (malgache-français), coloré, vivant, instructif, ludique qui sait prendre sa place sur ce marché. Propos recueillis par Agnès Debiage, fondatrice d’ADCF Africa.

14/03/2024, 13:17

ActuaLitté

Moon Knight, justicier lunaire et passablement tordu

L’identité secrète est le propre du super héros – ça et les collants trop moulants. Apparu dans Werewolf by Night #32 en 1975, Marc Spector fêtera ses 50 ans de lutte contre le crime à New York : il protège les voyageurs, chers au dieu égyptien qui l’a choisi pour avatar. Non sans l’avoir sauvé de la mort. Mais ce personnage, atteint d’un trouble dissociatif, coexiste mentalement avec trois autres personnes. De quoi en faire un justicier atypique, dont les méthodes effraient.

06/03/2024, 12:16

ActuaLitté

Où en est la lecture dans les campagnes françaises de 2024 ?

En février 1967, l'ORTF diffusait un numéro de sa Bibliothèque de poche, dans lequel le journaliste disparu en 2012, Michel Polac, partait à la rencontre de bergers pour discuter de leurs lectures. ActuaLitté reprend le principe à l'occasion du Salon de l'Agriculture, en interrogeant des acteurs du secteur primaire, afin de vérifier : où en est le rapport au livre dans les campagnes de 2024 ?

01/03/2024, 18:53

ActuaLitté

Frédéric Taddeï : "L’âge est un sujet qui n’existe pas"

« Quand on vous dit que François Ier a gagné la bataille de Marignan en 1515 on ne vous dit pas quel âge il avait, il avait 20 ans ». Le présentateur Frédéric Taddeï a une obsession qu’on ne lui connaissait pas encore : l’âge. Nous l’avons rencontré pour la sortie des Birthday books le 6 mars 2024, l’occasion de discourir sur ces « quartiers de la vie que l’on habite tous ensemble ».

29/02/2024, 15:46

ActuaLitté

Plutôt BFM que CNews : Isabelle Saporta, bientôt la porte ?

Dans quel monde une salariée dénigrerait publiquement l’une des sociétés de son employeur, sans se faire tirer l’oreille ? Mieux : présenterait comme plus brillante une entreprise concurrente, du même secteur d’activité ? Eh bien… soit les anti-Bolloré reverront leur copie quant aux “méthodes” (censure, liberté de parole brimée, etc.) chez Vivendi… Soit Isabelle Saporta prépare son départ de chez Fayard ?

29/02/2024, 15:42

ActuaLitté

“Nos points communs sont simples : le territoire et le livre.”

#Noshorizonsdesirables – Durant cinq années de librairie au Québec chez Pantoute, Benoît Vanbeselaere est passé de la communication et de l’événementiel à la direction générale d’une des deux succursales. Depuis avril 2023, il a pris ses fonctions comme coordinateur de l’Association des éditeurs des Hauts-de-France. En marge des Rencontres régionales du Livre et de la Lecture 2024, à Boulogne-sur-Mer, il revient avec nous sur les actions menées et à mener.

26/02/2024, 15:13

ActuaLitté

Partage de la valeur : cette étude “apporte des éléments de compréhension” (SNE)

L'étude du Syndicat national de l'édition (SNE) consacrée au partage de la valeur entre auteurs et éditeurs, présentée au début de ce mois de février, a été accueillie froidement par les organisations d'auteurs. Ces dernières reprochaient une approche « biaisée » et des résultats qui masquaient la situation économique des écrivains. Renaud Lefebvre, directeur général du SNE, répond aux critiques.

22/02/2024, 11:49

ActuaLitté

Librimania : le jeu que toute l'édition va s'arracher

#Noshorizonsdesirables – Foin des IUT et autres Masters pros Métiers du livre : voici le futur compagnon et prochain best-seller en librairie — s’il est un jour commercialisé — Librimania plonge les joueurs dans l’univers impitoyable… du monde du livre. Accrochez-vous à un dictionnaire ou une encyclopédie, ça décoiffe !

21/02/2024, 19:22

ActuaLitté

Barbara Kingsolver, Prix Pulitzer 2023 : “Je ne crois pas au talent”

Le Prix Pulitzer de la fiction, qui récompense un roman qui raconte cette démente Amérique, a été décerné à deux auteurs ex-aequo en 2023 : Hernan Diaz pour son texte sur les coulisses de la Grande Dépression des années 30, Trust, et Barbara Kingsolver. D’un côté, le gros argent, de l'autre, les prolos d'une campagne des Appalaches, à travers les aventures de Demon Copperhead. Un David Copperfield contemporain dans les terres contrariées de l'OxyconTin et des champs de tabac…

21/02/2024, 16:00

ActuaLitté

Pour le livre de Turin, "un salon qui aide au dialogue"

Du 9 du 13 mai, le Salon international du livre de Turin incarne un événement majeur autour du livre sur le territoire italien. Entre défis antérieurs et direction nouvelle, Annalena Benini, directrice du Salon pour cette édition, fait part à Actualitté des conditions à réunir, pour mener à bien les ambitions prochaines, notamment quant à la jeunesse. 

19/02/2024, 12:07

ActuaLitté

Une nuit dans une yourte kirghize, bercés par la pluie

#AVeloEntreLesLignes — Partis à la conquête de nouveaux horizons, Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek pédalent à travers une odyssée littéraire. Leur défi ? Explorer le plus grand nombre possible de librairies sur un itinéraire qui les mène à vélo de Paris jusqu'à Oulan-Bator. Ils partagent avec ActuaLitté leurs aventures et découvertes dans ce journal de voyage.

16/02/2024, 15:24

ActuaLitté

“Le livre et la lecture comme biens communs”

Noshorizonsdesirables – Dans le paysage littéraire des Hauts-de-France, une révolution jusqu’alors silencieuse entend faire grand bruit. François Annycke, directeur de l’Agence Régionale du Livre Hauts-de-France (AR2L), inaugurera les 21 et 22 février deux journées professionnelles. Objectif : collaborer, en redéfinissant le rôle de l’Agence et de ses partenaires, pour plus d’efficacité.

16/02/2024, 12:00

ActuaLitté

À vélo entre les montagnes et les yourtes

#AVeloEntreLesLignes — Zoé David-Rigot et Jaroslav Kocourek se sont lancés dans une aventure exceptionnelle, celle de parcourir la distance entre Paris et Oulan-Bator à vélo. Tout au long de leur parcours, ils font escale dans autant de librairies que possible. Leur odyssée est couverte par ActuaLitté, qui partage leurs histoires au fur et à mesure.

14/02/2024, 10:33

ActuaLitté

Livres audio : saga, c'est plus fort que toi

Dans un nouvel article, Nathan Hull, responsable de la stratégie de Beat Technology, s'intéresse aux sagas littéraires et à leur capacité à captiver les lecteurs sur le long terme. Comment expliquer ce succès durable ? Et, surtout, comment le reproduire dans un domaine bien particulier, celui du livre audio numérique ?

13/02/2024, 12:48

ActuaLitté

“Le lecteur français veut comprendre l'Italie à travers sa littérature”

Dans une interview menée par Federica Malinverno, Florence Raut revient sur la création de La libreria, librairie-café parisienne cofondée aux côtés d'Andrea De Ritis en 2006, se définissant comme un « espace petit mais riche dédié à l’Italie, situé dans le cœur du IXe arrondissement de Paris ».

13/02/2024, 11:38

ActuaLitté

“Il faut tenir sur le fil, à la frontière, et c’est de là que nait la littérature”

#PrixFrontieres2024 – L'édition 2024 du prix Frontières a été lancée, avec la liste des 10 titres retenus. La lauréate de 2023, la romancière Dima Abdallah avait été été saluée pour son deuxième roman Bleu nuit aux éditions Sabine Wespieser. Présidente d'honneur du jury de cette édition 2024, elle nous délivre un texte, en exclusivité pour ActuaLitté, sur ce terme étrange... frontières...

12/02/2024, 16:35