#Technologie

Promouvoir la lecture, grand enjeu pour le prochain quinquennat

Nous aimons le livre. Le livre nous a fait. Le livre a construit notre imaginaire, nous relie au passé et nous projette dans l'avenir. Il n'est pas une simple marchandise, mais le ferment de la culture.

Le 16/03/2012 à 10:38 par Clément Solym

0 Réactions |

Publié le :

16/03/2012 à 10:38

Clément Solym

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Aujourd'hui le livre numérique s'annonce. Il représente encore moins de 2% du marché du livre grand public. Seuls 5% de Français ont déjà lu un livre numérique1, en totalité (2%) ou en partie (3%), la plupart de manière gratuite. Mais à mesure que se confirmera son essor, c'est toute l'économie du livre qui sera boule- versée. L'arrivée du livre numérique est certes source de nouvelles possibilités enthousiasmantes : atteindre des lecteurs dans le monde entier et leur donner un accès immédiat aux œuvres ; toucher de nouveaux clients, qui ne vont pas en librairie ; créer de nouvelles formes de livres et de nouvelles expériences de lecture, en particulier pour les plus jeunes ou pour les personnes souffrant de handicap.

Mais les éditeurs et les libraires seront-ils encore là pour être acteur de ces changements ? Internet rebat les cartes de toute la chaîne du livre. Les grands acteurs de l'Internet ont un objectif simple : capter la valeur des secteurs qu'ils convoitent en se substituant aux intermédiaires traditionnels. Dans l'économie du livre numérique, le libraire et l'éditeur sont sur la sellette. Aux Etats-Unis, où le livre numérique représente déjà une part de marché de 20%, la disparition de la librairie physique est hélas en marche. Et certains des géants de l'Internet se lancent d'ores et déjà dans l'autoédition, qui fait miroiter dans un premier temps aux auteurs monts et merveilles, mais qui risque fort de se transformer en miroir aux alouettes. Les grandes plateformes Internet ont tendance à verrouiller le système et proposer des offres en circuit fermé. La rémunération de la création intellectuelle n'est pas leur priorité. Il s'agit de résister aux stratégies hégémoniques des grandes plateformes Internet.

La France a un rôle singulier à jouer. Elle continue, plus que jamais, à porter le combat de la diversité culturelle. Les industries culturelles, au premier desquelles l'édition, requièrent des régulations spéci- fiques les soustrayant aux seules forces du marché pour préserver leur indispensable diversité. Le droit d'auteur doit être préservé comme source de financement d'une création intellectuelle de qualité. Enfin, contrer la baisse de la lecture notamment chez les plus jeunes devrait être une grande ambition du prochain quinquennat.

1. MIEUX RECONNAÎTRE LE RÔLE DE L'ÉDITEUR

Acteurs d'un marché de l'offre, les éditeurs ont vocation à faire des paris sur l'avenir et à construire leur catalogue dans la durée, par une politique d'auteurs, de collections et de marques. Le rôle de l'éditeur n'est pas toujours suffisamment reconnu comme passeur, découvreur, promoteur, entrepreneur et diffuseur.

A l'ère du numérique, ces différents rôles sont plus que jamais indispensables et la garantie d'une industrie éditoriale française qualifiée et pérenne. L'édition est un point fort européen : les principaux groupes d'édition sont d'origine européenne et, grâce au prix unique du livre, adopté à l'instar de la France dans dix pays euro- péens2, une très grande diversité éditoriale a été préservée. La France elle-même bénéficie d'une diversité éditoriale exceptionnelle : 4500 éditeurs ont publié en France au moins un titre en 2011 (source : Livres Hebdo).

Avec un chiffre d'affaires éditeurs de 2,8 milliards d'euros, stable depuis plusieurs années, et 450 millions de livres vendus par an, l'édition française est de loin la première industrie culturelle en France et représente trois fois le secteur de la vidéo et cinq fois celui de la musique.

Au moment où l'offre numérique tente de se développer, nécessitant de lourds investissements, il est particulièrement important de redéfinir précisément les règles de l'édition numérique publique et les missions de certains organismes publics dont les activités provoquent aujourd'hui des distorsions de concur- rence qui pourraient s'avérer contraires au droit européen. C'est notamment le cas dans les domaines de l'édition juridique ou du secteur de l'éducation où des offres gratuites financées sur fonds publics entrent en concurrence frontale avec des offres privées. En principe, les éditeurs publics n'ont vocation à produire et diffuser des informations que tant que cette activité entre dans le cadre de leur mission de service public, et que l'offre du secteur privé ne satisfait pas complètement ces besoins. Le SNE se réjouit de la mise en place du Conseil d'orientation de l'édition publique et de l'information administrative (COEPIA) en 2010 et espère que celui-ci contribuera à clarifier le rôle des institutions publiques en matière d'édition numérique – gratuite ou payante - eu égard aux règles de concurrence.

Enfin, nous appelons les pouvoirs publics français à défendre en toute occasion le principe de liberté d'ex- pression et en particulier la liberté de publier: nombre d'éditeurs sont persécutés et emprisonnés dans le monde.

2. LE BESOIN DE POLITIQUES CULTURELLES SPÉCIFIQUES : PRÉSERVER LA DIVERSITÉ CULTURELLE DE L'ÉDITION, Y COMPRIS DANS L'ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE

Le secteur du livre a été pour partie soustrait aux lois aveugles du marché, grâce à la régulation du prix unique du livre, qui existe en dehors de la France dans quinze autres pays3. L'avènement du monde numé- rique doit-il coïncider avec une inversion de tendance, c'est-à-dire avec la revanche spectaculaire du marché sur la culture et surtout avec le remplacement d'un réseau divers de libraires par un ou deux géants d'In- ternet? L'expérience du marché américain montre à la fois l'effet positif de l'absence de TVA sur les livres numériques et l'impact néfaste de la fixation des prix par les distributeurs en ligne sur le réseau de libraires et donc sur la diversité de l'offre.

Le prix unique du livre, une régulation qui a fait ses preuves

La loi sur le prix unique du livre de 1981 a permis de préserver une diversité éditoriale et un vaste réseau de librairies indépendantes. En France, nous avons la chance qu'elle représente encore 45% du marché du livre en 2011 (source GfK), contre 4% au Royaume-Uni (Symposium BIEF 1er décembre 2011). Les éditeurs se battent conti- nuellement pour la librairie : loi sur le prix unique du livre, création de l'association pour le développement de la librairie de qualité (ADELC), soutien à la création d'un label de la librairie de référence, exemption de l'abais- sement des délais de paiement, réduction des frais de transport des livres.

La France a adopté la loi sur le prix du livre numérique le 26 mai 2011. Mais cette régulation est en butte à l'hostilité déclarée de certains grands opérateurs de l'Internet, qui accusent à tort le prix unique de conduire à des prix élevés. Or, au contraire, le livre est un produit culturel peu cher (prix moyen 10€), au rapport qualité/prix imbattable, et dont le prix augmente un tiers moins vite que le coût de la vie depuis dix ans (source INSEE).

Les autorités françaises doivent continuer de faire valoir au niveau européen l'intérêt d'une maîtrise par l'éditeur de sa stratégie de prix et appeler à la vigilance face aux abus potentiels de position dominante des acteurs d'Internet dont l'activité principale n'est pas la vente de livres. Il s'agit ainsi de veiller à maintenir une concurrence aussi saine sur le marché du livre papier que sur le marché du livre numérique.

Pour une fiscalité non discriminatoire

Pionnière, la France applique depuis le 1er janvier 2012 le taux réduit de TVA pour les livres numériques comme pour les livres imprimés. La communication du Commissaire européen à la Fiscalité le 6 décembre 2011, en condamnant les discriminations de taux de TVA entre la version physique et la version numérique d'un même produit, nous donne l'espoir que la Commission s'oriente vers des propositions législatives permettant un alignement de la TVA du livre numérique sur le taux réduit, afin que les éditeurs puissent déve- lopper une offre légale attractive de livres numériques et proposer des prix plus attractifs aux consommateurs.

Au-delà du souhaitable alignement des taux de TVA entre les différents supports (physique/numé- rique), les acteurs français du livre subissent un dumping fiscal de la part des pays aux taux de TVA pour le livre numérique plus faibles ou nuls, au sein de l'Union européenne (Luxembourg) ou ailleurs. Au sein de l'UE, le report du principe de taxation dans le pays du consommateur au-delà de 2015 est à cet égard très dommageable.

3. RÉAFFIRMER LE DROIT D'AUTEUR À L'ÈRE DU NUMÉRIQUE

Loin d'être un obstacle à l'accès au savoir, le droit d'auteur constitue plus que jamais le socle de l'économie de la création. Le piratage constitue une menace grave à l'encontre de la chaîne du livre. Par ailleurs, les débats actuels au sein de l'OMPI risquent de conduire à une remise paradoxale et grave du droit d'auteur et de l'équi- libre économique de la création intellectuelle.

Le mythe de la gratuité

Par un curieux retournement, le droit d'auteur, acquis révolutionnaire, droit de l'homme et liberté du créateur face au Prince, est désormais présenté par les nouveaux chantres de la gratuité comme liberticide et contraire à la liberté d'expression. C'est oublier que la propriété est un des droits naturels, aux côtés de la liberté, de la sûreté et de la résistance à l'oppression. Le droit d'auteur est une conquête des Lumières et un droit de l'homme. Les français ont joué un rôle important : Beaumarchais, Victor Hugo... Le droit d'auteur garantit la liberté morale et matérielle des créateurs.

Cet acquis démocratique fondamental est aujourd'hui menacé par les avocats de la liberté totale sur Internet, autrement dit d'une dérégulation totale et de la loi du plus fort. Selon Steve Jobs, cité par son biographe Walter Isaacson : «A mes débuts chez Apple, j'ai compris qu'on prospérait en créant de la propriété intellectuelle. Si les gens copiaient ou volaient nos logiciels, on allait couler. Si la propriété intellectuelle n'est pas protégée, on n'aurait aucune opportunité de créer des programmes et des designs innovants. Si elle disparaissait, les sociétés créatives disparaîtraient progressivement elles aussi et ne renaîtraient jamais. Mais il y a une raison plus simple encore : voler est mal. Vous faites du mal aux autres. Et vous vous faites du mal à vous-mêmes.» La propriété intellectuelle détermine le potentiel de crois- sance des industries culturelles et créatives. La présenter comme un frein ou une entrave est un calcul de courte vue, qui justifie les tentatives de dévalorisation des biens culturels.

La lutte contre le piratage est donc indispensable. Editeurs et auteurs français ont ensemble gagné leur procès en première instance en 2009 contre Google et sa pratique de numériser sans demander l'autorisation préalable des ayants-droits. Le SNE envisage la mise en place d'un système, dirigé vers les sites Internet, de notification et demande de retrait de contenus illicites.

La gestion collective, intérêt et limites

Notre législation sur la propriété intellectuelle a la souplesse suffisante pour s'adapter à ces enjeux commerciaux d'avenir. Il n'est pas nécessaire de multiplier les exceptions au droit de la propriété intellec- tuelle pour y parvenir au-delà des usages pour lesquels on constate une carence du marché (Cf. celles prévues par la loi DADVSI de 2006 : pédagogique, handicapés, bibliothèques).

La loi du 1er mars 2012 sur l'exploitation numérique des livres indisponibles illustre cette adaptation du droit d'auteur aux nouveaux enjeux : sans faire appel à une nouvelle exception, la mise en place d'une gestion collective des livres indisponibles permettra de rendre accessibles, sous un format numérique, 500 000 œuvres du XXe siècle qui ne sont plus disponibles commercialement.

Mais l'extension des systèmes de gestion collective à des périmètres plus vastes de livres dans le cadre du développement des bibliothèques numériques ou encore comme compensation du piratage n'est pas souhai- table. La question de l'équité de tels dispositifs se pose : comment déterminer correctement les usages réels d'une œuvre, leur fréquence, leur volume, leur périmètre ? Les sociétés de gestion collective ont toujours la possibilité de mettre en œuvre des approches statistiques et catégorielles afin d'établir leur politique de répartition ; mais celles-ci ne rendent pas nécessairement justice à l'audience singulière d'une œuvre et, partant, à son créateur. Le droit d'auteur ne doit pas être réduit à un simple droit à rémunération a posteriori et à généraliser la gestion collective. Il s'agit de trouver la voie intermédiaire qui rendra justice tant aux créa- teurs qu'à la satisfaction des consommateurs.

Lutter contre les atteintes au droit d'auteur au niveau européen et international

Pays du droit d'auteur, la France doit s'opposer fermement aux nouvelles exceptions mondiales au droit d'auteur.

Les éditeurs français participent activement à un projet sous l'égide de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) permettant l'accès des handicapés visuels situés dans d'autres pays à des livres français adaptés à leurs besoins. Avant d'envisager l'éventuelle mise en place d'une exception « handi- capés » de portée mondiale qui pourrait déboucher sur la fuite de fichiers ayant les mêmes fonctionnalités qu'un livre numérique, les pouvoirs publics français doivent s'assurer de la prise en compte au sein de l'OMPI de l'existence de tels projets ou d'offres commerciales et du recours à des associations accréditées comme c'est le cas en France.

De surcroît, la France doit continuer de s'opposer fermement à toute demande de traité international sur les exceptions « bibliothèque» et « pédagogique », vu l'absence de carence du marché en la matière et le risque évident de porter atteinte à l'exploitation normale des œuvres.

A l'heure où l'édition a la lourde tâche de renouveler ses modèles économiques et de passer au numérique, il serait absurde de redéfinir le cadre juridique du droit d'auteur. Pour investir, les maisons d'édition ont besoin d'un cadre juridique stable.

Face au phénomène du piratage et à la réticence des internautes à payer pour accéder à des contenus culturels, il paraît démagogique et dangereux de remettre en question les modèles économiques et le cadre juridique actuels que ce soit au niveau national ou européen. La France ne doit cesser de rappeler l'importance d'un respect fort de ce principe et faire en sorte que la Commission Européenne œuvre au maintien du régime du droit d'auteur, à la promotion d'une offre légale, à la lutte contre le piratage et à la revalorisation des contenus culturels numériques. Il est en effet extrêmement difficile voire impossible de concurrencer une offre illégale vu son caractère gratuit.

De même, l'« open access », s'il est imposé, non suffisamment testé et non financé de manière adéquate, peut avoir des conséquences sur la viabilité des revues scientifiques mais aussi sur la pérennité du tout l'éco- système de la diffusion de l'information scientifique et technique.

Un accord entre éditeurs et auteurs pour adapter le contrat d'édition à l'ère du numérique

Au terme de plusieurs mois de discussions au sein du conseil supérieur de la propriété littéraire et artis- tique, sous l'égide du ministère de la culture, le SNE et le Conseil Permanent des Ecrivains (CPE) ont atteint un accord pour faire évoluer le code de la propriété intellectuelle et créer un code des usages de l'édition numé- rique. En contrepartie du maintien de la durée de cession des droits numériques pour la durée de la propriété intellectuelle, ainsi que d'un contrat d'édition unique (pour les droits papier et numérique), il sera prévu une clause de réexamen des conditions économiques du contrat au terme de quatre ans et en cas de modification substantielle du marché ; par ailleurs, l'auteur pourra reprendre ses droits numériques en cas de manquement à l'obligation -définie précisément- d'exploitation permanente et suivie des droits numériques.

Cet accord vient couronner un dialogue nourri entre éditeurs et auteurs : création en 2010 d'une instance de liaison SNE-SGDL, diffusion d'un document commun SNE-SGDL sur la reddition des comptes, actualisa- tion en mars 2012 du code des usages entre éditeurs et traducteurs, annonce au Salon du Livre 2012 de la première édition du baromètre SOFIA-SNE-SGDL des usages du livre numérique.

4. PROMOUVOIR LA LECTURE, GRAND ENJEU POUR LE PROCHAIN QUINQUENNAT

SOS lecture !

Un tiers des Français ne lisent jamais de livres, la moitié n'en achète jamais. Ces proportions sont restées stables depuis trente ans malgré l'augmentation générale du niveau de diplôme des Français. La présence croissante des écrans dans le quotidien des Français s'est accompagnée d'une diminution de la quantité de livres lus. La part des forts lecteurs s'est constamment érodée depuis trente ans : la proportion de Français âgés de 15 ans et plus ayant déclaré avoir lu ou plus dans l'année est passée de 28 % en 1973 à 16 % en 2008. Les lecteurs d'aujourd'hui lisent en moyenne cinq livres de moins par an que leurs homologues des années 70. La baisse de la lecture, nettement plus importante chez les hommes, s'est traduite par une féminisation et un vieillissement du lectorat.

Or, toutes les études montrent une nette corrélation entre la pratique de la lecture et la réussite scolaire et professionnelle, ainsi que l'épanouissement personnel.

La baisse des pratiques de lecture s'accélère de manière inquiétante ces dernières années, notamment chez les élèves et les étudiants.

Le livre à l'école

Pour beaucoup d'enfants, le premier contact avec le livre se fait souvent à l'école et, à ce titre, le livre scolaire est bien l'un des tout premiers compagnons de route du futur lecteur et du citoyen de demain. Créer toutes les occasions de mettre des livres variés dans les mains des enfants dès le plus jeune âge dans le cadre de l'école est une nécessité pour sortir d'un déterminisme social préoccupant et donner à chaque enfant la possibilité d'une rencontre avec un livre qui lui ouvrira un univers inconnu.

Du manuel de lecture, véritable porte d'entrée vers le monde des livres et de la culture, au livre discipli- naire, référence des savoirs indispensables au fil de ses années d'apprentissage, sa fréquentation façonne le futur lecteur et son rapport à l'écrit, développe son esprit critique par la confrontation avec les cours qu'il reçoit de son professeur et assure une fonction sociale importante par le puissant trait d'union qu'il crée entre les familles et le système éducatif.

À l'heure où se développent en parallèle les contenus numériques pour l'éducation, les contraintes écono-miques qui pèsent sur les finances publiques, que ce soit l'État ou les collectivités locales, augmentent la tentation de ne plus accorder à la création et la mise en forme de contenus de qualité une valeur intrinsèque et pousse à l'illusion de la gratuité des contenus, alors même que l'évolution de notre système éducatif néces- site plus que jamais l'offre de contenus structurés et le développement d'une filière d'excellence dans le domaine de l'ingénierie éducative numérique.

Donner le goût de lire c'est aussi inciter les jeunes à fréquenter les lieux de culture que sont les librairies. Au lycée, par exemple, les régions qui ont opté pour les chèques livres ou les cartes à puce ont vu progresser la fréquentation des librairies (et les achats de livres) par les adolescents et leurs familles, à l'inverse des régions ayant opté pour un système de dotation directe aux établissements.

Chèques Livre Sup

Le marché du livre universitaire a reculé de 15% entre 2006 et 2010 (enquête IPSOS pour le SNE). Malgré un coût moyen en baisse du livre universitaire, on constate un phénomène de paupérisation parmi les étudiants en France, qui ne peuvent plus se permettre de consacrer un budget adéquat à l'achat de livres pour leurs études.

C'est pourquoi le SNE appelle les pouvoirs publics à la mise en place d'un Chèque Livre Sup, à destination des étudiants, afin de les aider dans l'achat de livres universitaires. Ce projet a pour objectif d'élargir le prin- cipe de gratuité du livre scolaire au niveau de l'enseignement supérieur afin de replacer le livre d'enseigne- ment supérieur au centre de la connaissance et de la réussite de chaque étudiant, en particulier au niveau de la licence. Sous forme d'un carnet de « Chèques Livre Sup » papier ou d'une carte à puce à l'identique du scolaire, chaque étudiant se verrait allouer dès son inscription dans un établissement supérieur une somme à définir pour l'achat de ses livres en librairie.

Les Petits Champions de la Lecture

Plus que la fracture numérique, la « fracture de la lecture » est discriminante et lourdement handicapante pour le tiers environ des enfants qui viennent de foyers où l'on ne lit pas de livres. Le SNE souhaite lancer à la rentrée de septembre 2012, pour donner le goût de lire aux enfants, le projet des « Petits Champions de la Lecture », concours de lecture à voix haute pour les élèves de CM2. L'ambition est de faire participer l'en- semble des enfants en fin de primaire, avant l'entrée au collège, à cette manifestation ludique axée sur le plaisir de lire. Ce projet est en partenariat notamment avec l'Education Nationale, les collectivités locales, les bibliothèques, France Télévisions et Radio France.

1. Selon le Baromètre SOFIA-SNE-SGDL des usages du livre numérique 2. Pays européens pratiquant le prix unique : Allemagne, Autriche, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Portugal, Slovénie.

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Droit de réponse de Mourad Prod - Editions Oxymore

Suite à l'article intitulé “Une nouvelle démarche déloyale des éditions Oxymore” contre Delcourt et paru ce 25 avril, la société MOURAD PROD – EDITIONS OXYMORE a fait parvenir à ActuaLitté un droit de réponse, signé par le président Mourad Boudjellal. Nous le reproduisons ici dans son intégralité. 

24/05/2024, 11:52

ActuaLitté

Régression des libertés en Tunisie : arrestations et censure

Il y a quelques années, la Tunisie suscitait l’admiration du monde en faisant une révolution qui devait instaurer la démocratie. La liberté d’expression en fut l’un des acquis les plus importants. Force est de constater que cette époque a été de courte durée. Le gouvernement du président en place ne tolère pas la critique et s’attaque à celles et ceux qui s’opposent à lui.

23/05/2024, 20:05

ActuaLitté

Lettre à Xi Jinping : “Il s’agit de graves violations du droit international”

Nguyên Hoàng Bảo Việt, ancien président et membre du Centre PEN Suisse Romand, délégué et membre cofondateur de la Ligue vietnamienne des Droits de l’Homme en Suisse, adresse une lettre ouverte à Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine. Il s'y engage contre la « condamnation injuste et inhumaine » de Rahile Dawut, intellectuelle et ethnologue ouïghoure.

21/05/2024, 12:55

ActuaLitté

“Désarroi et colère” : France Inter supprime La Librairie francophone

Une tribune signée par plus de 560 autrices, auteurs et acteurs du monde du livre dénonce l'arrêt de La Librairie francophone, émission présentée par Emmanuel Kherad, sur décision de France Inter. L'émission était coproduite et diffusée sur différents territoires francophones par Radio-Canada, RTBF (Belgique), Radio Télévision Suisse et France Inter. Elle avait même déployé en février 2019 une version télévisée.

13/05/2024, 00:01

ActuaLitté

Vietnam : une liberté d'expression violemment bâillonnée 

Membre de l’Organisation internationale de la Francophonie, la République Socialiste du Viêt Nam (RSV) est un État communiste autoritaire dirigé par un parti unique. La peine de mort reste intouchable au Viêt Nam. Selon Amnesty International, le régime de Hà Nôi se classe au troisième rang mondial (85 exécutions) en 2018. Les données sur la peine de mort sont classées « secret d'État ». Une menace très sérieuse pour la liberté d'expression, un terrible facteur d'intimidation, une forme ultime et barbare de censure au Viêt Nam. Un texte de Nguyên Hoàng Bảo Việt.

09/05/2024, 09:19

ActuaLitté

Blocages : les Alumni de Sciences Po saluent "la fermeté de l'administration"

La mobilisation étudiante pro-palestinienne, débutée à Sciences Po Paris par une occupation, continue. Récemment, des étudiants de Sciences Po Reims décidaient encore d'occuper leur bibliothèque. Des actions qui répondent à la situation à Gaza et visent à inciter Sciences Po à revoir ses partenariats avec des universités israéliennes.

06/05/2024, 18:09

ActuaLitté

Publicité et télévision : “Cachez ce livre que je ne saurais vendre”

Renny Aupetit est propriétaire de deux librairies sur Paris, Le Comptoir des lettres (75005) et Le Comptoir des mots (75020). Le libraire considère avec défiance les arguments rejetant l’ouverture de la publicité à la télé, pour l’édition. En trois points, il propose une autre manière d’envisager cette perspective.

29/04/2024, 14:03

ActuaLitté

“Encore trop d’inégalités” dans l'accès à la lecture pour tous

Créée en 1917 et reconnue d’utilité publique le 27 août 1921, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France rassemble des militants, usagers, professionnels et bénévoles engagés pour une plus grande inclusion sociale et économique des personnes déficientes visuelles. Comme d'autres structures privées, elle s'efforce de rendre les livres plus accessibles et demande, dans une tribune, plus d'investissement des pouvoirs publics.

23/04/2024, 11:33

ActuaLitté

Droit de réponse de la Maison des écrivains et de la littérature : des “accusations infondées”

Suite à un article publié le 8 février 2024 au sujet de la situation de la Maison des écrivains et de la littérature, l'association a fait parvenir un droit de réponse à la rédaction d'ActuaLitté, par l'intermédiaire du président de la structure, Julien Cendres. Nous le reproduisons ci-dessous, dans son intégralité.

22/04/2024, 11:51

ActuaLitté

“Au Québec, la censure ne meurt jamais”, par Jean-Yves Mollier

Alors que la France s’apprête à accueillir le Québec au Festival du livre de Paris en avril prochain, et que paraît au même moment une édition revue d'Interdiction de publier. La censure d’hier à aujourd’hui (éditions Double ponctuation, 2024, Prix Charles-Aubert d’Histoire), l’historien spécialiste du livre et de l’édition Jean-Yves Mollier revient sur les différentes formes de censure du livre au Québec. 

08/04/2024, 11:45

ActuaLitté

Livres pour malvoyants : “Il ne suffit pas d’agrandir la police de caractères”

La Librairie des Grands Caractères, basée dans le 5e arrondissement de Paris, publie ici son « coup de gueule » sur certains éditeurs dont les pratiques lui semblent douteuses. L'établissement pointe notamment le fait que certaines règles à suivre dans l'édition de livres pour malvoyants sont trop régulièrement ignorées par des acteurs du secteur.

02/04/2024, 13:15

ActuaLitté

Pour un renouveau documentaire dans les universités françaises  

L'Association des Directeurs et des personnels de direction des Bibliothèques Universitaires et de la Documentation (ADBU) et le Syndicat National de l'Édition (SNE) s'unissent pour interpeller le gouvernement et les autorités sur la nécessité critique d'un élan majeur en faveur des ressources documentaires. Ils insistent sur la nécessité d'investissements immédiats pour assurer le développement d'une documentation universitaire compétitive au niveau européen, et de maintenir la France au cœur des débats scientifiques et éducatifs mondiaux.

27/03/2024, 12:51

ActuaLitté

IA : un rapport “équilibré” remis à Emmanuel Macron

Alors que la « Commission IA » remettait son rapport au Président de la République le 13 mars 2024, les réactions continuent d'affluer concernant le positionnement de la France face aux enjeux de l'intelligence artificielle. Si des associations de traducteurs telles que En Chair et en Os et l'Association des traducteurs littéraires de France appelaient à sauver « le geste humain », une nouvelle tribune d'un collectif rassemblant divers acteurs des milieux culturels salue, elle, « un rapport équilibré ».

27/03/2024, 10:08

ActuaLitté

“Produire un livre écologique n’est pas possible”

La Volte annonce donc son vingtième anniversaire : vingt ans d'aventures éditoriales où se retrouvent des histoires d'émancipation, de la science-fiction sociale et politique, avec une passion pour les jeux de langage. Elle avait déjà annoncé en janvier qu'elle renforcerait cette année son engagement écologique et affirmerait son identité visuelle. Maintenant, place aux projets.

23/03/2024, 15:38

ActuaLitté

“Faire front commun face à la massification annoncée des IA dans le travail”

Après le collectif En Chair et en Os, c'est au tour de l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF) de réagir au rapport, IA : notre ambition pour la France, remis au Président de la République le 13 mars dernier. Ces membres, après l'avoir lu « avec beaucoup de colère », appellent les pouvoirs publics à « ne pas céder aux sirènes de la compétitivité mondiale, et l’ensemble des artistes-auteurs à faire front commun face à la massification annoncée des intelligences artificielles dans leur travail ».

22/03/2024, 13:31

ActuaLitté

Bastien Vivès, condamnable ou martyr de la liberté d'expression ?

L’Observatoire de la liberté de création (OLC) dénonce « une loi absurde et son application ubuesque » dans l’affaire Bastien Vivès. Dans une tribune, ses membres justifient leur positionnement : à chacun de se faire un point de vue...

22/03/2024, 11:26

ActuaLitté

Pour une traduction humaine : “Il en va de l'avenir de nos professions”

Quelques jours après la présentation du rapport de la commission IA au Président de la République, qui en salue les recommandations prônant le tout-IA dans de nombreux domaines, le collectif En Chair et en Os, « pour une traduction humaine », s'adresse aujourd'hui à toute l'édition, et appelle le monde du livre et de la culture à se mobiliser pour préserver le geste humain, sans céder au technosolutionnisme.

18/03/2024, 11:42

ActuaLitté

Expression, publication, lecture : des libertés à défendre

Depuis la Foire du Livre de Londres, cinq organisations internationales représentant les auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires cosignent une déclaration. Ce texte, reproduit en intégralité ci-dessous, constitue un appel aux gouvernements et aux sociétés dans leur ensemble à veiller sur des libertés fondamentales autour des textes et de leurs auteurs : expression, publication et lecture.

14/03/2024, 11:14

ActuaLitté

Traduire par l'IA, le risque d'“un appauvrissement sensible de la langue”

Face à la montée de l'intelligence artificielle dans le domaine de la traduction, l'Association des Autrices et Auteurs de Suisse (AdS) tire la sonnette d'alarme. Lors de son 15e Symposium suisse, l'association a publié une prise de position vigoureuse, soulignant les limites de l'IA en matière de traduction littéraire et réclamant une régulation claire pour protéger les droits et la valeur du travail humain.

06/03/2024, 12:54

ActuaLitté

"Les IA génératives menacent aujourd’hui l’activité des auteurs des arts visuels"

L'ADAGP l'affirme : « Les systèmes d’intelligence artificielle (IA) générative, capables de produire instantanément des contenus visuels à la demande des utilisateurs, menacent aujourd’hui l’activité des auteurs des arts visuels. » En réaction à ce constat, la société de perception et de répartition des droits d'auteur a publié une déclaration générale d’opposition. Elle s'explique dans un communiqué, reproduit ici par ActuaLitté.

23/02/2024, 17:08

ActuaLitté

Mort d'Alexeï Navalny : “Il n’a jamais reculé devant le pouvoir”

Le décès d’Alexeï Navalny, survenu ce 16 février au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, provoque un soulèvement — et les regards fusent vers Vladimir Poutine, qui se serait définitivement débarrassé d’un opposant. Le Pen Club français a diffusé un hommage, ici proposé en intégralité.

17/02/2024, 10:49

ActuaLitté

L'étude sur le partage de la valeur du SNE, “un éclairage partiel et biaisé”

Dévoilée le 1er février dernier, l'étude sur le partage de la valeur du livre, commandée par le Syndicat national de l'édition, n'a pas vraiment convaincu. La quasi-totalité des organisations d'auteurs ont dénoncé ses résultats, assimilés à une pure et simple tentative de manipulation. L'Association des traducteurs littéraires français (ATLF) ajoute sa voix revendicative, dans un texte reproduit ci-dessous.

15/02/2024, 10:03

ActuaLitté

Une étude sur les revenus qui “ne reflète en rien la réalité” des auteurs

Le Syndicat national de l'édition, organisation patronale du secteur, a présenté le 1er février les données de son étude sur le partage de la valeur du livre entre les maisons d'édition et les auteurs. Une étude dont les méthodes et la présentation des résultats ont été largement décriées par les auteurs et leurs représentants. Le Conseil Permanent des Écrivains (CPE), dans un texte reproduit ci-dessous, signifie ses propres réserves, mais aussi ses attentes vis-à-vis du ministère de la Culture.

14/02/2024, 11:46

ActuaLitté

“La juste rémunération des auteurs et autrices est cruciale”

La Ligue des auteurs professionnels a pris connaissance de l'étude du Syndicat National de l'Édition (SNE) publiée le 1er février dernier. Dans une tribune adressée à ActuaLitté, l'organisation remet en cause la méthodologie, déjà amplement pointée. Leur texte est ici diffusé dans son intégralité.

06/02/2024, 11:03

ActuaLitté

L'étude irréelle où “les éditeurs sont moins payés que les auteurs”

Au moment même où l’Europe envisage de légiférer sur un statut professionnel pour les auteurs, incluant notamment de meilleures rémunérations et une lutte contre les contrats abusifs, le Syndicat national de l’édition a publié une enquête sur « le partage de la valeur entre auteurs et éditeurs ». Or, la présentation des données a révélé un biais tel qu’il laisse entendre que les éditeurs sont moins bien payés que les auteurs. La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse réagit dans les colonnes de ActuaLitté.

04/02/2024, 10:15

ActuaLitté

L'industrie du livre redoute le projet européen sur les délais de paiement

En Belgique, l'interprofession s'est regroupée pour interpeller les députés européens, sur la question des retards de paiements. Le projet qu’examinent en effet le Parlement et le Conseil ramènerait à 30 jours le délai maximum. Une modification que l’industrie du livre ne supportera pas sans de lourdes conséquences.

31/01/2024, 10:19

ActuaLitté

IA : les industries culturelles veulent rencontrer Attal “sans délai”

Quelques jours après une missive adressée à Rachida Dati pour l'exhorter à garantir « l'avenir du droit d'auteur » face au développement de l'intelligence artificielle, les industries culturelles maintiennent la pression. Elles communiquent cette fois avec Gabriel Attal, directement, pour faire part de leurs inquiétudes et solliciter « un échange sans délai ». Nous reproduisons ci-dessous le courrier envoyé au Premier ministre, ce 25 janvier 2024.

25/01/2024, 15:38

ActuaLitté

“Icône réactionnaire” : parrain du Printemps des poètes, Sylvain Tesson dérange

Le printemps des poètes, manifestation qui se déroule chaque année à Paris – du 9 au 25 mars 2024 –, a choisi Sylvain Tesson comme parrain de son édition 2024. Un coup pour l’événement poétique, puisqu’il s’agit par ailleurs de la 25e édition. Le choix, que la directrice artistique depuis 2017, Sophie Nauleau, a amplement salué… mais que nombre de poètes et artistes contestent vivement.

17/01/2024, 18:52

ActuaLitté

Québec : l’industrie du livre se prononce sur l’intelligence artificielle et le droit d’auteur  

Dans le cadre de la consultation publique en cours sur l'intelligence artificielle générative et le droit d'auteur, les associations du milieu du livre rappellent au gouvernement canadien l’importance cruciale de favoriser un développement responsable de l’intelligence artificielle et de promouvoir le respect du droit d’auteur.

15/01/2024, 16:22

ActuaLitté

Pendant la crise, “c’est avant tout la création qui trinque”

Consacrée à la littérature contemporaine, la maison d'édition Onlit, « reposant exclusivement sur une petite équipe d’indépendants », nous informe de la fin de ses activités. Pierre de Mûelenaere, à la tête de la structure, en explique les raisons, et en profite pour remercier tous ceux qui ont participé au projet, ou l'ont soutenu.

15/01/2024, 11:35

ActuaLitté

AI Act : les industries culturelles sollicitent Elisabeth Borne

L'Union européenne tente d'encadrer le secteur des intelligences articielles, avec un texte inédit, travaillé depuis plusieurs mois, l'IA Act. La France fait partie des pays où une opposition à une régulation trop stricte s'exprime, ce qui n'est pas pour satisfaire les représentants des industries culturelles, attentifs au respect du droit d'auteur. Dans un courrier à la Première ministre reproduit ci-dessous, ils font part de leurs inquiétudes.

22/12/2023, 16:33

ActuaLitté

Face à la loi immigration, les bibliothèques et “l’accueil inconditionnel”

L'adoption de la loi immigration marque un tournant dans le second quinquennat d'Emmanuel Macron, avec un texte qui penche très à droite et remet en question quelques acquis en matière d'accueil et de traitement des étrangers. L'Association des bibliothécaires de France (ABF) répond à cette actualité dans une tribune tournée vers l'engagement, le partage et la solidarité à l'égard des nouveaux arrivants sur le territoire français.

22/12/2023, 12:32

ActuaLitté

Vers une modernisation des outils de gestion pour les éditeurs de livres

Les industries culturelles ont toujours été au premier plan des innovations de rupture — IA Générative, streaming audio, NFT — se positionnant même au centre des débats sur l’intelligence artificielle. Pour autant, leur gestion des flux de données s’appuie encore sur des infrastructures des années 2000. Cela a tendance à freiner leur propre évolution au sein des changements sociétaux et technologiques. Une tribune de Crealo.

21/12/2023, 10:36

ActuaLitté

Vera Molnár (1924-2023), ou la géométrie du sensible

C’est avec une profonde tristesse que l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) rend hommage à l’artiste de l’abstraction géométrique et de l’art génératif, Vera Molnár, décédée aujourd’hui à l’âge de 99 ans. Elle avait noué avec l’INHA des liens profonds qui se sont concrétisés par le don d’un corpus important d’estampes en 2022 dans lequel la dimension pionnière et généreuse de son œuvre, reflétait pleinement sa personnalité. 

08/12/2023, 11:59

ActuaLitté

Les auteurs jeunesse s'engagent contre le pilon des livres

À l’occasion du salon de Montreuil, La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lance une action militante en s’opposant au pilon ! L'objectif : en finir avec le pilon en participant à une campagne de dons.

30/11/2023, 17:31

ActuaLitté

Achats de livres : la Normandie incite les maires à “privilégier” les librairies

Hervé Morin, président de la région Normandie, et Philippe Normand, président de Normandie Livre & Lecture, ont uni leurs forces pour une noble cause : le soutien public aux librairies locales. Dans un courrier aux édiles, ils incitent ces derniers à préférer les enseignes indépendantes pour les achats de livres des médiathèques et des écoles. Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité de la missive.

30/11/2023, 10:41

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

"Les Imaginales est destiné à devenir la plus grande fête de l'imaginaire"

MementoMori - L'édition 2024 des Imaginales s'achève ce dimanche, le second sous la houlette du dessinateur Gilles Francescano, qui dresse avec ActuaLitté un bilan à chaud, placé sous la précieuse  sensation d'être à la bonne place.

26/05/2024, 18:33

ActuaLitté

Chris Vuklisevic : "J'ai cherché à confronter les lecteurs avec leur mortalité"

MementoMori – Chris Vuklisevic a commencé par être le Coup de coeur des Imaginales 2024 dès février, avant de remporter le prestigieux Grand Prix de l'Imaginaire, et enfin Le Prix des Imaginales, à chaque fois pour son roman, Du thé pour les fantômes, paru dans la collection Lunes d'encre de Denoël en mai dernier. Un an après, la jeune autrice confirme sa place de pépite du genre.

25/05/2024, 15:42

ActuaLitté

John Gwynne : la mythologie nordique à hauteur d'homme et de femme

MementoMori – L'auteur de fantasy britannique John Gwynne a été présenté au public français grâce aux éditions Leha, dix ans après la sortie de son premier roman en 2012. Depuis, quatre de ses ouvrages sont parus en France, de deux de ses séries. Le second tome de sa Confrérie du sang, La Faim des dieux (trad. Thomas Bauduret), paraîtra le 13 juin prochain. À l'occasion de sa première venue aux Imaginales, ActuaLitté s'est entretenu avec l'écrivain de Fantasy, et son éditeur.

25/05/2024, 09:50

ActuaLitté

Un premier “coup de pouce vert” pour construire les bases de demain

RDVBDAmiens2024 — « Les Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens s’inscriront cette année dans une démarche de transition éco-responsable ». Sophie Mille, directrice du festival, affirme sa volonté de faire de cette 28e édition une année de changement. Édito.

24/05/2024, 10:00

ActuaLitté

Sue Rainsford : “J'ai une grande tolérance pour les scènes gores”

MementoMori – L'Irlandaise Sue Rainsford n'avait pas pu célébrer son Prix du Roman étranger aux Imaginales l'année dernière, mais avait eu une bonne excuse : « J'étais enceinte jusqu'au cou. » Elle se rattrape cette année, et c'est peu de le dire, avec une rencontre et la participation à trois tables rondes, le tout pour une première participation au festival de l'imaginaire. Faut dire que le thème de cette année sied parfaitement à celle qui, en seulement deux romans, s'est imposée comme une plume importante du body-horror.

24/05/2024, 09:55

ActuaLitté

“Deux principes fondamentaux guident Les Rendez-Vous de la BD”

RDVBDAmiens2024 – À l'occasion de la 28e édition des Rendez-Vous de la Bande Dessinée, Pascal Mériaux, directeur du Pôle BD Amiens / Hauts-de-France, revient sur les origines et les ambitions du projet.

23/05/2024, 12:00

ActuaLitté

“Les Rendez-vous de la BD d'Amiens sont vitaux”

RDVBDAmiens2024 – « Cette manifestation est un instant majeur pour la bande dessinée en France. » Le directeur de l’Agence régionale du livre et de la lecture des Hauts de France, François Annycke, n’y va pas par quatre chemins. Quand il s’agit des Rendez-vous de la BD d’Amiens, porté par l’association On a marché sur la Bulle, tout le territoire est concerné.

23/05/2024, 10:21

ActuaLitté

“Notre cahier des charges, c’est un festival de qualité et populaire”

Comediedulivre2024 – 2025, dans l’événementiel, c’est loin… et c’est demain. Mais pour l’instant, les équipes savourent la fin du salon : en renouant avec les médiathèques, les 17 et 18 mai, les rencontres hors les murs ont déployé la manifestation par-delà le département. D’autant que pour la seconde (ou deuxième ?) année, la Comédie quittait la traditionnelle esplanade Charles-de-Gaulle, en travaux. 

22/05/2024, 10:34

ActuaLitté

La collection Angle Mort remet de la science dans la SF

L'éditeur indépendant L'Œil d'or inaugure avec le recueil de nouvelles Multiversalités une collection inédite, « Angle Mort ». Dérivée de la revue homonyme qui circule en ligne depuis 2010, elle en partage l'ambition : penser autrement la science-fiction et le monde avec. Directeur de cette publication depuis 2014, le sociologue Julien Wacquez nous présente cette nouvelle initiative.

21/05/2024, 16:16

ActuaLitté

L’histoire oubliée et tragique du Camp des Milles

Aurélie Tramier s’est hissée jusqu’en finale de la dernière édition du Prix Maison de la Presse. Une récompense tournée vers la littérature populaire et résolument romanesque, parfaitement en phase avec son dernier roman, Bien-Aimée, publié à La Belle Étoile. Il raconte un camp français peu connu de la Seconde Guerre mondiale, à l’histoire extraordinaire : d’abord destiné à l'internement d'Allemands comme Max Ernst, l'ancienne tuilerie devint à la défaite française, une étape avant Auschwitz…

21/05/2024, 15:45

ActuaLitté

Manuel Vilas : “L’imagination, c’est gratuit : on ne paye ni impôt ni taxe”

Comediedulivre2024 – Manuel Vilas, l'auteur espagnol, a captivé le public français avec ses œuvres telles qu'Ordesa, Alegria et Les Baisers (Éditions du sous-sol, trad. Isabelle Gugnon). Son style unique et sa plume d'une grande beauté offrent un regard inédit sur la vie humaine et notre époque contemporaine. Avec Irene (trad. Isabelle Gugnon) il présente à Montpellier un nouveau chef-d'œuvre. 

18/05/2024, 14:15

ActuaLitté

Damasio : “L’époque a furieusement besoin d'entendre la voix des voltes”

Comediedulivre2024 – Une carte blanche, donnée par la Comédie du livre, offre chaque année à un écrivain. Cette année, Alain Damasio en profite, alors que les éditions de La Volte qui le publient, fête leurs 20 ans. Ses invitées et invités seront Vinciane Despret, luvan, Palo Alto, Karim Kattan, Floriane Pochon, Jacques Barbéri, Fabrice Capizzano, Léo Henry.

18/05/2024, 09:47

ActuaLitté

Les Ensablés : 15 années à exhumer des écrivains

Cela fait déjà 15 ans qu’ActuaLitté se met au service des Ensablés, cet ensemble d’œuvres oubliées exhumées par l'équipe. Alors, pour fêter cet anniversaire si particulier, les chroniqueurs anonymes sont passés de l’autre côté des lignes. Interview.

16/05/2024, 17:35

ActuaLitté

"Quand on parle d'exil on a envie de rétablir une certaine vérité"

PrixPorteDoree2024 – Les Prix de la Porte Dorée étaient remis ce mardi 14 mai au Palais du même nom. Dans la catégorie bande dessinée, Charles Berberian a été primé pour Une enfance orientale. La présidente du jury et scénariste de la BD Aya de Yopougon, Marguerite Abouet, salue une oeuvre « intime et universelle ». ActuaLitté s'est entretenu avec elle.

16/05/2024, 17:10

ActuaLitté

Sabyl Ghoussoub, “président” des écrivains de l'exil

PrixPorteDoree2024 — Sabyl Ghoussoub, auteur et journaliste français d'origine libanaise, présidait cette année le jury du Prix littéraire de la Porte Dorée. Dans l'enceinte du Musée de l'immigration, lui et son équipe de jurés ont décidé de désigner deux lauréates ex-aequo, Seynabou Sonko et Élise Goldberg. À l'occasion de la soirée de remise des prix, ActuaLitté a eu la chance de discuter avec lui.

16/05/2024, 11:32

ActuaLitté

Nouveau record pour le Salon du Livre de Turin 2024

SalondulivredeTurin2024 – Nouveau record de visites pour le Salon du Livre de Turin. 222.000 personnes se sont rendues au Lingotto cette année. Zoom sur ce cru exceptionnel.

16/05/2024, 10:27

ActuaLitté

Seynabou Sonko, Elise Goldberg : un bonheur partagé

PrixPorteDoree2024 – Seynabou Sonko et Elise Goldberg viennent d'être élues lauréates ex-aequo du Prix de la Porte Dorée. La première pour Djinns (Grasset), la seconde pour Tout le monde n’a pas la chance d’aimer la carpe farcie (Verdier). Ces deux primo-romancières ne sont pas liées que par ce prix, elles sont aussi amies dans la vie. ActuaLitté s'est entretenue avec elles lors de la soirée de remise des prix qui avait lieu le 14 mai au Palais de la Porte Dorée, qui accueille le Musée de l'immigration.

15/05/2024, 18:15

ActuaLitté

Charles Berberian : accompagner le chaos d'Une éducation orientale

PrixPorteDoree2024 – Ce mardi 14 mai, l'ambiance était littéraire au Palais de la Porte Dorée. Dans ce lieu d'exception, qui accueille entre autres le Musée de l'immigration, étaient remis les Prix de la Porte Dorée, récompensant une oeuvre qui traite de l’exil, les identités plurielles ou l’altérité liée aux réalités migratoires. Pour le Prix BD, c'est Charles Berberian qui a été désigné lauréat, avec Une éducation orientale (Casterman). ActuaLitté a eu l'occasion de s'entretenir avec lui.

15/05/2024, 15:15

ActuaLitté

La librairie Au café des livres à Léguevin peut-elle disparaître ?

Ouverte en 2015, la librairie Au café des livres traverse aujourd'hui une mauvaise passe, qui met en sursis sa survie. L'accumulation des crises s'ajoute aux difficultés économiques actuelles, pesant sur la trésorerie de l'enseigne. ActuaLitté lui ouvre ses colonnes, pour relayer un appel aux lecteurs et aux lectrices.

15/05/2024, 13:53

ActuaLitté

Un nouveau souffle pour le livre-disque Libertad, hommage à Astor Piazzolla ?

Auteurs et fondateurs du groupe Duo Intermezzo, Marielle Gars et Sébastien Authemayou ont adressé à ActuaLitté une communication portant sur le livre-disque hors norme, Libertad. Ouvrage autour d’Astor Piazzola, préfacé par Frédéric Lodéon (animateur radio de légende) et publié aux éditions Parole, il connaît un arrêt de commercialisation définitif, que les auteurs évoquent dans ce texte, reproduit dans son intégralité.

14/05/2024, 12:48

ActuaLitté

Les éditions Edicola érigent un pont entre l’Italie et le Chili

SalondulivredeTurin2024 – Edicola a gagné cette année le Prix National de la Traduction en Italie. Une aubaine pour cette maison d’édition italienne qui détient un second siège… au Chili. ActuaLitté a rencontré son fondateur, Paolo Primavera, au Salon du Livre de Turin.

14/05/2024, 12:17

ActuaLitté

"Nous luttons chaque année, c’est un marché précaire"

SalondulivredeTurin2024 – Minimum Fax est une maison d’édition romaine, née d’une revue littéraire initialement distribuée par fax. Cette dernière s’est distinguée grâce à la découverte de grands noms de la littérature italienne contemporaine, mais également pour avoir démocratisé la littérature américaine en Italie.

13/05/2024, 18:02

ActuaLitté

Obligations de l’éditeur et résiliation d’un contrat : cas pratique

Le manquement par l’auteur ou par l’éditeur à l’une de ses obligations légales ou contractuelles est susceptible d’entraîner la résiliation du contrat d’édition, à savoir de mettre un terme de la relation contractuelle entre les parties. Le 18 avril 2024, le Tribunal judiciaire de Marseille a fait une application classique du cheminement conduisant à la résiliation du contrat, permettant également de rappeler les obligations à la charge de l’éditeur. Me Adélie Denambride, avocate exerçant en droit d'auteur, de l'édition et du marché de l'art revient sur ce sujet.

13/05/2024, 11:23

ActuaLitté

“En écrivant, je me jette dans le vide comme les oiseaux”, Amélie Nothomb

SalondulivredeTurin2024 – Oiseaux et chevaux, ou les soeurs Nothomb à Turin : Juliette et Amélie étaient attendues dans une salle archi-comble de lecteurs et lectrices, au salon du livre. Elles ont abordé de leur rapport à langue, à l’écriture et de leur passion pour des animaux, l’oiseau et le cheval, présents dans leurs derniers ouvrages, Psychopompe et Éloge du cheval (2022 et 2023 chez Albin Michel).

11/05/2024, 13:03

ActuaLitté

Antoine Gallimard : “Notre métier est d’abord de croire en la littérature”

SalondulivredeTurin2024 – Dans le cadre des rencontres de la section « Edition » du Salon du Livre de Turin où il a été invité, Antoine Gallimard est revenu sur son rôle d’éditeur pendant un dialogue avec Teresa Cremisi, directrice de la section édition et ancienne présidente, jusqu’en 2015, du groupe Flammarion.

11/05/2024, 11:01

ActuaLitté

Italie : la lecture s’étend à tous grâce à "la communication augmentative"

SalondulivredeTurin2024 – Officina Babuk et Uovonero, deux maisons d’édition italiennes, sont les pionnières italiennes de la communication augmentative. L’objectif est clair : permettre aux enfants en difficulté dans la pratique de la lecture d’accéder au même patrimoine culturel que les autres.

10/05/2024, 17:35

ActuaLitté

"Des livres qui n’ont pas de pères" : zoom sur NN Editore

SalondulivredeTurin2024 - NN Editore a été fondée en 2015 à Milan, précisément le 19 mars, pour la fête des Pères. Et cette date n’a pas été choisie au hasard : NN Editore propose « une recherche éditoriale basée sur l’absence de pères », détaille le responsable de la communication Luca Pantarotto, sur son stand au Salon du livre de Turin.

10/05/2024, 15:43

ActuaLitté

En librairie : “Ne plus rien prendre pour faire vivoter les livres déjà là”

Avec le mois de mai s'impose un mot d'ordre : toutes et tous sur les ponts ! Mais ce sont surtout des nouvelles de la lettre Books By Women après les traditionnels brins de muguet. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre... Une mouvement d'allégresse et d'humeur par la librairie Un livre à soi (Longjumeau).

10/05/2024, 08:43

ActuaLitté

Comédie du livre : “La littérature est encore aujourd’hui vivante”

Comediedulivre2024 – L'ouverture ce 10 mai de l'événement littéraire montpelliérain marque le début de 10 journées consacrées aux auteurs, à la lecture. À travers des rencontres, ateliers, le salon prend ses quartiers à la Promenade du Peyrou, et dans une multitudes d'autres lieux. Régis Penalva, directeur littéraire, présente cette 39e édition.

10/05/2024, 08:06

ActuaLitté

Bernard Pivot : “On ne peut pas apprivoiser la mort. Ni la snober”

En débarquant sur Twitter ce mois de janvier 2012, Bernard Pivot provoqua un ras de marée chez les gazouilleurs : près d’un million d’abonnés depuis ont suivi ses facéties verbales et autres joutes linguistiques. Fédérateur, le père Pivot, assurément : un monument national qui aura traversé les siècles — si fait. Et fait lire au point d’en devenir une icône.

07/05/2024, 16:20

ActuaLitté

Lettre à Paul Auster : “Tu étais l’Amérique”

L'écrivain Paul Auster, réputé pour son approche existentialiste et sombre dans ses œuvres littéraires, est décédé à 77 ans des suites d'un cancer du poumon à Brooklyn. Né à Newark de parents immigrants juifs polonais, Auster était un pilier de la scène littéraire new-yorkaise et américaine et apprécié particulièrement en France. Son éditrice, Marie-Catherine Vacher, partage ici une lettre adressé à l'auteur.

02/05/2024, 06:30

ActuaLitté

Valentine Tedo : “J'avais peur de la fin”

Avec Petite fille, Valentine Tedo signe son premier roman. Elle en raconte la genèse pour ActuaLitté.

30/04/2024, 08:56

ActuaLitté

Audrée Wilhelmy : une virée onirique en Allemagne

Carnetdebord – Plongez avec nous dans l'univers féerique d'Audrée Wilhelmy, dont le prochain livre, Peau-de-Sang, sera publié aux éditions du Tripode. Nous vous présentons ici le chapitre 3 de son Carnet de Bord, qui sert à la fois de prélude à ce roman très attendu et de narration documentant la vie de l'autrice.

29/04/2024, 10:51

ActuaLitté

“La littérature noire doit déranger la littérature officielle”

Les éditions du Chemin de fer inaugureront leur collection Train de nuit, consacrée à des romans noirs à haute vélocité, parfois, mais surtout forte teneur en valeur littéraire. Pour ouvrir ce projet, les cofondateurs François Grosso et Renaud Buénerd ont choisi de publier Les jours de la peur, premier roman de l’Italien Loriano Macchiavelli (trad. Laurent Lombard). Une décision qu’ils assument, plus que pleinement…

28/04/2024, 16:08

ActuaLitté

La Newstalgie en littérature : quand passé et présent renouent

Voici un mot valise que le poète Jules Laforgue n’aurait pas répudié : le newstalgie. De l’anglais new, nouveau, et du français nostalgie, son acception diverge, mais l’esprit demeure : un renouvellement, qui puise dans l’ancien ses racines. Des appréciations mélancoliques qui drainent un romantisme suranné aux saveurs d’un avant, option madeleine et thé au citron, la newstalgie désignerait-elle autre chose ?

25/04/2024, 17:25

ActuaLitté

Yann Le Gal : “La librairie, c'est la passion communicative”

Agnès Martin-Lugand préside cette année le jury du Prix Maison de la Presse 2024. Depuis le 9 avril, six auteurs et leur ouvrage sont encore en lice. Le gagnant de cette 55e édition sera dévoilé le 14 mai. Yann le Gal, parmi les finalistes, profite de cette occasion pour saluer le travail des prescripteurs et ce métier de libraire.

23/04/2024, 10:45