Dossiers

Livres, actualités : tout sur Toni Morrison

Née Chloe Anthony Wofford le 18 février 1931 à Lorain, dans l'Ohio, au sein d'une famille d'ouvriers, Toni Morrison étudie la littérature américaine, pour laquelle elle se passionne très tôt : elle soutient un mémoire sur le thème du suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf à la fin de ses études, avant d'embrasser une carrière dans l'édition.

Le 21/08/2019

Le

21/08/2019

0

Partages

ActuaLitté

Toni Morrison fait son entrée en littérature avec The Bluest Eye (L'œil le plus bleu, traduit par Jean Guiloineau, 10/18), en 1970, alors qu'elle est âgée de 39 ans : le livre, qui évoque ouvertement le racisme et la difficulté, pour les personnes noires, de se faire une place au sein de la société occidentale moderne, est salué par la critique.

Elle reçoit de nombreux prix au cours de sa carrière, dont le Prix Nobel de Littérature en 1993, un Prix Pulitzer et un National Book Critics Circle Award. Elle est notamment l'auteure de Beloved, Home et Jazz.

Photo : Angela Radulescu, CC BY-SA 2.0

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

L'homme invisible

Publié pour la première en français en 1952 sous le titre Homme invisible, pour qui chantes-tu ? , L'Homme invisible (son titre original) est un classique moderne de la littérature du XXe siècle. Dans ce récit d'inspiration autobiographique écrit à la première personne, un jeune Noir pauvre du sud des Etats-Unis travaille dur pour s'extraire de sa condition. Les efforts payent : il est reçu à l'Université. C'est pour en être bientôt exclu, accusé d'une faute qu'il n'a pas commise. Bouleversé par cette injustice, il part pour New York. Dans le quartier de Harlem, il mène une existence misérable, survit en travaillant dans une usine de peinture. Témoin de l'expulsion d'un couple noir de son logement, il harangue la foule en pleine rue pour provoquer une révolte. Ce coup d'éclat lui vaut d'être repéré par une organisation politique, la Confrérie. L'objectif de cette association d'inspiration marxiste est de promouvoir l'égalité sociale et raciale. Enthousiaste, le narrateur en devient un des meneurs avant de se rendre compte qu'il n'est qu'un faire-valoir. Le parti est en fait dirigé de façon autoritaire par des Blancs supposés libéraux. Dégoûté par l'espèce humaine, revenu de toutes ses illusions, il abandonne ses fonctions au sein de la Confrérie, renonce à toute forme d'ambition et se retire. Fresque d'un pays déchiré par la violence économique et raciale, L'Homme invisible est aussi une réflexion subtile et désenchantée sur la part de mensonge que dissimule le rêve américain. Un témoignage essentiel sur la condition des Noirs avant la conquête des droits civils, le grand roman de la migration des Noirs du Sud vers le Nord. Il a marqué toutes les générations suivantes d'auteurs noirs américains, comme Toni Morrison.

11/2022

ActuaLitté

Religion

Théologie queer

Décoiffante, la théologie queer a fait son apparition il y a trois décennies au sein de la théologie anglophone, avec comme ambition de perturber et de complexifier des visions théologiques stables, binaires et hétéronormatives de la sexualité et du genre. Le corps humain, à même la chair, est le lieu où se jouent toutes nos relations. Même si les questions liées au genre et à la sexualité y occupent une place de choix, l'optique retenue dans ce livre vient interroger la théologie tout entière, non seulement pour favoriser l'inclusion de personnes au-delà de la binarité du sexe et du genre, mais aussi pour proposer une autre vision, plus juste, des relations entre êtres humains en société. Le système blanc patriarcal hétéronormé occidental s'en trouve radicalement remis en question, en dialogue avec une riche palette de sources théologiques, philosophiques et littéraires, de Judith Butler et Marcella Althaus-Reid à Toni Morrison, Karl Marx et Augustin d'Hippone. La théologie gagne à se mettre à l'écoute des diverses voix qui s'expriment en théologie contemporaine, y compris celles issues de la perspective queer, pour interroger et dépasser certains présupposés et certaines pratiques discriminantes dans nos sociétés.

09/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Sula

Au cœur de l'Amérique profonde, deux petites filles noires s'inventent une autre vie, plus riche, plus drôle, plus libre surtout que la dure réalité qui les entoure. L'âge venant, Sula la rebelle part rouler sa bosse dans les grandes villes alors que Nel, la sage, accomplit sa vocation de mère et d'épouse. Quarante ans après, elles font leurs comptes, s'opposent et incarnent chacune à sa manière la farouche énergie de la femme noire face aux hommes si vulnérables.

08/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Un don

L'aube du nouveau monde Au XVIIe siècle, l'oppression et la fièvre s'abattent sur les terres vierges d'Amérique. Florens, enfant noire, est prise comme esclave chez un négociant où elle formera, avec Lina l'indienne et Sorrow l'adolescente blanche, un surprenant trio de domestiques. A l'aube du Nouveau Monde, les voix du passé et de l'enfance nouent le récit magistral des origines. " Le Nobel de littérature livre un roman flamboyant sur les premières années de servitude des noirs américains. D'une pâte d'émotions, d'une boule de sentiments, elle pétrit et sculpte un roman politique caché sous un cauchemar d'enfant. " Valérie Marin La Meslée - Le Point Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne Wicke

08/2022

ActuaLitté

Esotérisme

L'Oracle des sorcières de la littérature. Avec 70 cartes illustrées et un livre d'accompagnement

"Cet oracle vous incitera non seulement à vous plonger dans des oeuvres de fiction et de poésie qui vous transporteront, mais aussi à faire appel à la créatrice qui sommeille en vous. Par-dessus tout, il est un appel à l'action pour devenir la sorcière qui écrit sa propre histoire et la met au monde par sa volonté". Kristen Sollée, auteure de Sorcières, salopes, féministes. Emily Brontë, Virginia Woolf, Toni Morrison Laissez leur génie illuminer votre chemin. Les cartes de cet oracle, tirées du livre Les sorcières de la littérature, repensent les femmes écrivaines visionnaires et les honorent du titre de sorcières. Vous y (re)découvrirez des femmes créatives et émancipées. Rendant hommage aux pouvoirs magiques des femmes écrivaines à travers le temps, cet oracle vous invitera à découvrir et à nourrir votre propre sorcière intérieure, c'est-à-dire : cette sagesse que vous abritez en vous-même et qui sait exactement ce qui se passe et ce qu'il est juste de faire. Les cartes des trente portraits d'auteures (les Sorcières) ainsi que les quarante peintures extraites de l'imagerie traditionnelle des attributs des sorcières vous relieront à la magie de ces artistes de la littérature (ainsi qu'à leurs animaux magiques) et seront pour vous des portails de guidance et de méditation.

06/2022

ActuaLitté

Littérature française

Mon oncle de Brooklyn

Quand Eva débarque à New York, elle a plus d'une idée en tête. Côté pile, interviewer des personnalités apparemment inaccessibles pour une jeune journaliste française - comme l'impressionnante Toni Morrison, qui pourrait se confier sur les récentes émeutes raciales qui ont enflammé la ville. Côté face, elle doit se rapprocher, à la demande de sa mère, d'un oncle qu'elle connaît peu et qui vient de perdre sa femme à cause de son rigorisme religieux. New York s'offre décidément sous toutes les coutures, entre tensions raciales, communautés religieuses orthodoxes et vie culturelle palpitante... Et c'est là que la jeune femme fait une rencontre décisive en croisant la route de Barry, écrivain au carnet d'adresses imposant et au charme dévastateur. En l'espace d'une poignée de semaines, ce n'est pas une mais plusieurs vies que l'irrésistible Eva va mener dans une ville dont elle épouse à la perfection l'éternel mouvement. Mais qu'est-ce qui fait courir Eva ?

02/2023

ActuaLitté

Critique littéraire

Les femmes qui écrivent vivent dangereusement

Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit à l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Alors que la plupart de ces femmes aspiraient à une vie sans contrainte, où elles auraient pu exprimer librement leur art, les obstacles qui ne cessèrent en effet de se dresser devant elles - trouver du temps pour écrire constituant déjà une tâche en soi - les vouèrent à un anticonformisme qui les mettait en danger. A ces contraintes sociales s'ajouta une pression intérieure, une quête inconditionnelle d'authenticité qui, entravée, put les mener à la folie ou au suicide. Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen Age avec Hildegarde de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan - ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy - en passant par les incontournables soeurs Brontë, George Sand, Colette, Virginia Woolf ou Karen Blixen.

05/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Esclavages et antiesclavagismes : réalités, discours, représentations

Après le triple anniversaire de la naissance de l'abolitionniste américain Frederick Douglass (1818), de l'abolition en France grâce à Schoelcher (1848) et de la Déclaration universelle des droits de l'Homme (1948) dont l'article 5 proclame l'interdiction de l'esclavage et de la traite des esclaves, et à l'heure où la question des "réparations pour l'esclavage" a été ravivée par le mouvement Black Lives Matter, ce volume collectif propose de croiser sur l'esclavage des contributions historiques, des analyses de discours et des études portant sur diverses représentations (littéraires, cinématographiques). Les quinze études réunies ici se conjuguent pour nous rappeler à quel point l'abolition de l'esclavage et l'interdiction de la traite (triangulaire ou intérieure) sont récentes, et montrer comment des oeuvres de fiction rendent sensible le traumatisme de l'esclavage. Elles portent sur des périodes et des aires variées : récits historiographiques de l'Antiquité romaine (sur l'esclavage pour dettes, et sur les conditions de l'affranchissement) ; réalités historiques et argumentations des XVIIIe et XIXe siècles, en France (évocation des esclaves dans l'Histoire générale des voyages de l'abbé Prévost, situation des Noirs venus d'Afrique et des Iles sur le sol français et particulièrement dans le Midi, prises de position parfois ambiguës des journaux révolutionnaires entre 1791 et 1792, stratégies de discours dans les écrits émanant des ports négriers de la Basse Seine), ainsi qu'aux Etats-Unis (avec l'analyse critique d'un Philip Mazzei et la théorie pro-esclavagiste de J. C. Calhoun) ; représentations fictionnelles de l'esclavage et notamment des femmes esclaves, dans le roman marocain, chez Toni Morrison et Maryse Condé, mais aussi dans le cinéma hollywoodien ; prolongements et débats contemporains : séquelles de l'esclavage en Mauritanie, activisme culturel en Argentine pour la visibilisation des Afro-descendants, enfin état des lieux sur l'esclavage dans le monde et ses marques dans les sociétés occidentales, encore accentuées à l'ère de la pandémie.

10/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

La dernière interview de James Baldwin. Saint-Paul-de-Vence, novembre 1987

Cet entretien se déroule à Saint Paul de Vence, un mois avant le décès de James Baldwin. Ce sont les derniers mots publiés de l'écrivain. Quincy Troupe connaissait l'état avancé du cancer de son ami. Ce contexte rend leur échange encore plus profond et essentiel. L'un et l'autre n'avait rien à perdre et ils le savaient. Quincy Troupe a su, peut- être, mieux que quiconque rendre compte du lien entre écriture et engagement, si cher à James Baldwin. Troupe interroge Baldwin sur sa relation à Miles Davis. Il confie ressentir avec le mu- sicien une fraternité, un sentiment qui s'inscrit presque dans l'histoire des afro-améri- cains. Baldwin s'exprime aussi sur le travail de Le Roi Jones, Toni Morrison et Ralph Ellison. Ils abordent également la relation de l'auteur à la France comme la remise de sa légion d'honneur par François Mitterand. Dans cet entretien, Baldwin continue de mettre des mots sur la façon dont l'Amérique met au banc de la société la communauté noire et de défendre, malgré tout, la nécessité d'adopter un comportement de solidarité entre tous. Il insiste sur le pouvoir que cha- cun possède pour changer le cours des choses. Pouvait-on rêver meilleur texte pour accompagner Ici recommence l'Amérique, conseils de James Baldwin - à suivre d'urgence d'Eddie S. Glaude Jr, qui, sans surprise, se réfère aussi à Quincy Troupe dans son livre.

10/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

La littérature n'est pas qu'un sport de combat. Essais sur quelques héroïnes

Et s'il y avait dans la littérature davantage de ressources que l'on ne l'imagine pour affronter la dureté des temps ? Dans Du courage, Anne Robatel s'arrête sur certaines grandes voix de la littérature d'hier et d'aujourd'hui. A travers une lecture singulière de Virginia Woolf, de Jane Austen, d'E. M. Forster, de Toni Morrison ou d'Amanda Gorman, Anne Robatel nous révèle quelques héroïnes dont la geste trouve un écho inattendu dans notre époque tumultueuse. A les écouter de plus près, on comprend mieux pourquoi commémorer c'est peut-être davantage façonner l'avenir que regarder le passé.

09/2021

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La source de l'amour-propre

" Au fil de la quarantaine de textes réunis dans ce magnifique recueil, c'est la Morrison militante, philosophe et professeure qui se dévoile. " Elle La Source de l'amour-propre réunit une quarantaine de textes écrits par Toni Morrison au cours des dernières décennies et qui, chacun à sa façon, attestent de sa généreuse intelligence. Elle s'implique, débat, ou analyse des thèmes aussi variés que le rôle de l'artiste dans la société, la question de l'imagination en littérature, la présence des Afro-Américains dans la culture américaine ou encore les pouvoirs du langage. On retrouve dans ces essais ce qui fait également la puissance de ses romans : l'examen des dynamiques raciales et sociales, sa grande empathie, et son pragmatisme politique. Toni Morrison s'interroge : " Comment faire en sorte que personne ne soit plus perçu comme un étranger en son propre pays ? ". Elle s'emploie, pour répondre à cette question, à rendre hommage à ses prédécesseurs : James Baldwin, Martin Luther King, ou plusieurs peintres noirs qui, tous, ont théorisé ou incarnés les tiraillements identitaires de l'Amérique. La Source de l'amour-propre est à la fois une porte d'entrée dans l'oeuvre de Toni Morrison et une somme où se donne à lire l'acuité combative de son autrice. C'est aussi, dans un style dont la vigueur ne cesse de nous éblouir, un puissant appel à l'action, au rêve, à l'espoir. PRESSE : " [U]n cadeau posthume ... " Le Monde " Au fil de la quarantaine de textes réunis dans ce magnifique recueil, c'est la Morrison militante, philosophe et professeure qui se dévoile. Erudite, passionnée, formidablement engagée dans son époque, l'auteure de Beloved, Jazz et Tar Baby ne s'arrête jamais au diagnostic. " Elle " Un legs essentiel ... [Toni Morrison] restera comme artiste et une femme de convictions qui a su appeler à l'engagement, autoriser le rêve, instiller l'espoir. " Lire " [La Source de l'amour-propre] n'est pas moins intense, pas moins prenant, pas moins exigeant et puissant que les plus beaux de ses romans - souvent, il les éclaire, en souligne la richesse, et offre d'en mesurer l'insaisissable profondeur. " Télérama

09/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Discours de réception du prix Nobel de littérature. Stockholm, 7 décembre 1993

Ce texte magnifique est construit sur une allégorie (ci-dessous) qui lui permet de déployer avec une rare poésie l'idée qui traverse toute son oeuvre : nous sommes tous, individuellement et collectivement, responsables de notre relation à l'autre. Il était une fois une vieille femme, fille d'un esclave, sage et aveugle. Au milieu des siens, elle incarnait la loi et la transgression. Un jour de jeunes gens, se méfiant de sa sagesse et pensant qu'elle est une imposteur, vont la voir et la provoquent en lui demandant si dans leurs mains se trouve un oiseau vivant ou mort. Après un long silence, la vieille femme dit ne pas savoir si l'oiseau est vivant ou mort mais elle sait que l'oiseau est dans leurs mains : si il est mort, c'est qu'ils l'ont trouvé mort ou qu'ils l'ont tué, si il est vivant, ils peuvent le tuer. L'histoire est posée, tous les comportements sont possibles. Le discours de Toni Morrison, paru chez Bourgois en 1994, n'est plus disponible. L'éditeur l'a inclu dans le recueil La source de l'amour propre. Ce premier livre accompagne Happy Family de Kathleen Collins. Les deux autrices partagent les mêmes convictions littéraires et politiques. Par ricochet, ce premier livre fait écho : - à Actions scandaleuses et rebéllions quotidiennes de Gloria Steinem pour qui le sexisme est un racisme, et qui a passé partagé sa vie d'activiste auprès de Dorothy Pitman Hughes, avocate afro-amércaine. - et évidemment à Braves bêtes qui déconstruit les schémas de domination.

04/2021

ActuaLitté

Sociologie

Je ne sais pas quoi faire des gentils blancs

En 2020, la mort de George Floyd, homme noir qui succombe lors de son arrestation aux cris de "I can't breathe" bouleverse le monde. En 2014 déjà, Eric Garner décédait dans les mêmes circonstances et en prononçant les mêmes paroles. Ces neuf essais pétris d'une rage calme exposent l'omniprésence du racisme aux Etats-Unis, qu'il soit diffus, tapi dans des détails qui n'en sont pas, ou sidérant, énorme, invraisemblable. Du marketing des poupées d'enfants à l'absence de plaque commémorant les victimes de l'esclavage, Brit Bennett désigne de façon saisissante les manifestations de ce racisme qui n'en finit pas de tuer, et qui prospère aussi sur la bonne conscience des "gentils Blancs". Portée par le désir d'aller de l'avant, elle rend hommage aux auteurs qui, de Toni Morrison à Ta-Nehisi Coates en passant par Jesmyn Ward, ouvrent la voie au changement en donnant à voir une expérience à nulle autre pareille.

03/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Happy Family

"C'est une écrivaine exceptionnelle" Zadie Smith Après "Journal d'une femme noire", réimprimé un mois à peine après sa sortie en juin 2020, les Editions du Portrait publient un nouveau livre de Kathleen Collins : Happy Family, un recueil de nouvelles, composé de douze fictions. On y retrouve l'ambiance exaltée et bouillonnante des années 60-70 dans une Amérique qui vient à peine de s'affranchir de ses lois racistes. L'émancipation, la liberté d'être et la conscience de soi en tant qu'individu promettent, aux relations entre les Noirs et les Blancs, des lendemains qui chantent. Mais l'avènement des droits civiques ne va pas effacer, en un jour, les schémas de domination, les préjugés et les peurs. Kathleen Collins le sait ; en plongeant le lecteur dans les relations amoureuses, amicales et filiales de ses personnages, elle dévoile la charge politique portée par l'intime. On retrouve aussi le regard affuté, intègre et le second degré, pénétré d'un redoutable bon sens, de l'autrice ainsi que son écriture, resserrée, sincère qui aiment tant jouer avec la multiplication des points de vue. Lire Kathleen Collins est une énorme chance et peut-être encore plus aujourd'hui où l'on réhabilite le travail des femmes dans l'Histoire et où les communautarismes resurgissent. Les convictions littéraires et politiques de Kathleen Collins s'inscrivent dans celles de Toni Morrison, James Baldwin et Ralph Ellison. Ecrivaine célébrée par le Women Prize for fiction en 2019,

02/2021

ActuaLitté

Philosophie

Faire monde aujourd'hui. Subjectivité, mélancolie, création

A mi-chemin entre philosophie morale et métaphysique de la liberté, cet essai se propose de méditer la possibilité d'une "éthique de la conviction" pour notre temps, et de réinventer ses coordonnées en la liant de maniere indissoluble à la question du "monde". Plaidant pour un universalisme de la réécriture et de la traduction perpétuelles, la réflexion menée dans ces pages utilise les ressorts de la fiction et de la narration, mobilise les mémoires de l'esclavage et du colonialisme, et investit la thématique de la catastrophe, afin de restituer au sujet moral une puissance d'invention et de création dans et pour le monde commun, là-même où le premier fait l'épreuve mélancolique d'une perte de sens abyssale. Tout au long d'un parcours exigeant qui nous entraîne de la philosophie kantienne et fichtéenne au cinéma dramatique de Jeff Nichols, en passant par la tragédie de Heinrich von Kleist, le roman lyrique de Toni Morrison et le roman grotesque de Sony Labou Tansi, l'essai cartographie à nouveaux frais l'expérience vécue, pathique, d'une volonté inconditionnelle, et à proprement parler "folle", de liberté dans et pour un monde en droit habitable et partageable. Il situe son enquête - et ses propositions - dans l'aller-retour entre la liberté problématique, voire catastrophique, du sujet, et l'horizon indéterminé du monde, sous la menace constante de l'aliénation ou même de la privation de l'une et de l'autre.

02/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le chant de Salomon

On le surnomme «Laitier» parce que sa mère a continué de lui donner le sein en cachette jusqu’à ses trois ou quatre ans. Son vrai nom, c’est Macon Mort, le même que son père. Il vit dans le Nord, dans la région des Grands Lacs. Mû par la recherche d’un trésor enfoui, dit-on, dans une grotte, Laitier entreprend un voyage vers le Sud, d’où est originaire sa famille. C’est là qu’il découvrira son histoire familiale, que seule une comptine chantée par les enfants d’un village a conservée. Une comptine racontant la légende de Salomon qui s’envola pour retourner en Afrique, et qui laissa tomber le bébé qu’il portait dans ses bras.

11/2020

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les Ribkins, héros de père en fils

Engagé, cocasse, trépidant, un premier roman remarquable, dans la lignée du Chant de Salomon de Toni Morrison ou de L'Intuitionniste de Colson Whitehead, qui évoque brillamment la question de l'intégration afro-américaine. A 72 ans, Johnny Ribkins aspire à une retraite tranquille. Mais le voici sommé de rembourser ses dettes à un usurier pressant. Une semaine pour trouver 100 000 dollars ! Pas le choix, Johnny va devoir faire le tour de toutes ses cachettes pour déterrer billets et bijoux mis à l'abri des années auparavant. Comme si la mission n'était pas assez délicate, sa route croise bientôt celle de Meredith, une nièce dont il ignorait l'existence. Et cette adolescente un peu perdue et particulièrement butée veut tout savoir de sa famille. Qui sont les Ribkins ? Escrocs ou héros ? Gangsters à la petite semaine ? Militants politiques acharnés ? Un peu tout à la fois ? Au cours de ce road trip effréné à travers la Floride, le vieil homme et la jeune fille vont nouer une amitié inattendue qui pourrait bien éclairer d'un jour nouveau l'histoire de cette famille extraordinaire.

02/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Les sorcières de la littérature

Le livre pour célébrer les magiciennes de la littérature ! 30 ensorcelantes écrivaines qui ont marqué leur époque, reconnues ou injustement oubliées, illustrées et racontées dans toute leur puissance. Toni Morrison, Virginia Woolf, Emily Dickinson, mais aussi María Sabina, Andre Lorde, Yumiko Kurahashi, Oétavia E. Butler... Alchimistes du verbe, elles nous emportent dans un envoûtant tour du monde et révèlent le pouvoir des femmes de lettres.

11/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

La source de l'amour-propre. Essais choisis, discours et méditations

La Source de l'amour-propre réunit une quarantaine de textes écrits par Toni Morrison au cours des dernières décennies, où se donne à lire, dans toute son évidence, sa généreuse intelligence. Elle s'implique, débat, ou analyse des thèmes aussi variés que le rôle de l'artiste dans la société, la question de l'imagination en littérature, la présence des Afro-Américains dans la culture américaine ou encore les pouvoirs du langage. On retrouve dans ces essais ce qui fait également la puissance de ses romans : l'examen des dynamiques raciales et sociales, sa grande empathie, et son pragmatisme politique.

10/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

Une soudaine liberté

Thomas Chatterton Williams est encore inconnu du public américain lorsqu'il publie ce récit explosif. Il y décrit son enfance dans le New Jersey, celle d'un jeune métis qui choisit de se fondre dans la masse des Afro-Américains de son âge, imprégnés de cultures urbaines et notamment de hip-hop. Un vocabulaire cru, une conception étriquée de la masculinité ainsi qu'un rapport trouble à l'argent et aux femmes. Une vision de l'histoire et de l'art aussi, lorsqu'on respecte une minute de silence pour un rappeur assassiné mais qu'on ignore la date du décès de Martin Luther King Jr. , qu'on célèbre Lil Wayne mais qu'on ne connaît pas Toni Morrison. L'adolescence de Williams est également marquée par la passion contagieuse de son père pour la littérature et la philosophie. Grâce aux livres, il réussit à entrer à l'université et prend alors conscience qu'une autre voie est possible. Il y découvre de nouvelles manières de penser l'autre et réalise combien le carcan des cultures urbaines, cette "colle invisible" , l'avait jusqu'alors privé de sa liberté. L'auteur nous plonge dans l'intimité de son cheminement et nous livre un témoignage passionnant sur le métissage, l'identité, et la possibilité pour chacun de s'affranchir de son milieu. " Un écrivain de grand talent" The New York Times Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Colin Reingewirtz.

02/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

Entre vos mains

"Je l'ignore. J'ignore si l'oiseau que vous tenez est vivant ou mort, mais je suis sûre d'une chose : il est entre vos mains. Il est entre vos mains."

10/2018

ActuaLitté

Littérature française

Tatou

Victoria est franco-brésilienne, métisse noire, et présidente d'une multinationale. Femme brillante ayant brisé tous les plafonds de verre, elle s'est hissée au sommet par les études, le travail, et une faim dévorante. En guerre contre le monde entier et surtout contre elle-même, elle a l'exigence d'être première en tout - il lui faut être plus, avoir plus, toujours plus... Aujourd'hui, elle suffoque. Sa carapace est trop lourde. Prisonnière de sa vie de socialite et incapable d'en trouver la sortie, Victoria se met en tête d'écrire un roman, et s'imagine déjà en nouvelle Toni Morrison. C'est un échec - son premier -, qui la remet totalement en cause. Questionnant de nombreux aspects de sa vie, notamment l'ambition et la réussite matérielle à tout prix, elle en vient à sa blessure intime, cette épine dans son coeur : l'abandon de son père, sa moitié noire.

05/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Et la vie nous emportera

" Un roman admirable et déchirant, subtil et envoûtant, où s'entrelacent les destins tragiques d'une famille et de toute une communauté. " Toni Morrison, prix Nobel de littérature Août 1942. Avant de s'engager dans l'armée de l'air, Frankie Washburn rend une dernière visite à ses parents dans leur résidence d'été du Minnesota. Il y retrouve Félix, le vieil Indien en charge du domaine, dont il est plus proche qu'il ne l'est de son propre père. Mais aussi Billy, un jeune métis avec qui il a grandi et auquel l'unissent des sentiments très forts. Ce jour-là, au cours d'une battue pour retrouver un prisonnier de guerre allemand échappé du camp voisin, les trois hommes se retrouvent mêlés à un tragique accident dont ils tairont à jamais circonstances. Ce drame va bouleverser le destin des Washburn et de leurs proches, à l'image du conflit qui ravage le monde. Un roman d'une puissance magnétique, aussi tendre que dévastateur, qui explore avec une infinie beauté les recoins les plus sombres de l'âme humaine.

08/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Brève histoire de sept meurtres

Kingston, 3 décembre 1976. Deux jours avant un concert en faveur de la paix organisé par le parti au pouvoir, dans un climat d'extrême tension politique, sept hommes armés font irruption au domicile de Bob Marley. Le chanteur est touché à la poitrine et au bras. Pourtant, à la date prévue, il réunit 80 000 personnes lors d'un concert historique Construit comme une vaste fresque épique abritant plusieurs voix et des dizaines de personnages, ce livre monumental, couronné par le Man Booker Prize 2015, nous entraîne en Jamaïque et aux Etats-Unis, des années 1970 à nos jours. Convoquant hommes politiques, journalistes, agents de la CIA, barons de la drogue et membres de gangs, il s'interroge avec force sur les éternelles questions du pouvoir, de l'argent, de la politique et de la violence du monde. S'affirmant ici comme le fils spirituel de Toni Morrison et James Ellroy, Marlon James signe un livre hors normes, tour à tour sombre, drôle, cru, et toujours passionnant, signe d'une rare ambition littéraire et d'un talent prodigieux.

08/2016

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Wash

Nashville au XIXe siècle, une plantation. Wash a survécu, aux injures, aux coups ; à Richardson, son maître, qui a fait de lui son étalon, le louant aux propriétaires voisins pour féconder leurs esclaves. Sa force, il la puise dans les voix de ses ancêtres, le souvenir de sa mère et la nature. Et quand il vacille, il se raccroche à Pallas, esclave elle aussi, et guérisseuse, dont les mots lui apportent force et courage. Un premier roman audacieux sur un pan méconnu de l'histoire de l'esclavage, comparé à Toni Morrison et William Faulkner.

04/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Correspondances étrangères. Dépêches de Lahore, New York et Londres

Le monde est sa patrie. Il est né au Pakistan, il a vécu en Italie, en Angleterre, aux Etats-Unis. Jeune romancier surdoué (L'intégriste malgré lui, Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante), Mohsin Hamid est aussi un infatigable voyageur, à la culture aussi vertigineuse que cosmopolite. Passant avec un enthousiasme contagieux de la chronique intime à la réflexion sur la mondialisation, de la littérature à la politique, du cinéma au questionnement religieux, les 36 essais rassemblés dans ce recueil, écrits au gré des circonstances au cours des quinze dernières années, dressent un tableau singulièrement vivant de notre monde, et un autoportrait intellectuel non moins original. Qu'il nous livre ses réflexions sur la paternité ou sur les rapports entre l'Islam et l'Occident, qu'il nous raconte la projection d'un film hollywoodien à Lahore ou qu'il rende hommage aux écrivains qui l'inspirent, de Toni Morrison à Murakami en passant par Camus ou Tabucchi, jamais Mohsin Hamid ne se départit de son humour et de sa lucidité. Réjouissante déclaration de guerre à tous les dogmatismes, cet essai pluriel est la profession de foi d'un véritable honnête homme de notre temps.

01/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Délivrances

L'histoire de Lula Ann Bridewell, enfant maltraitée, qui a fait un faux témoignage pour plaire à sa mère et passe sa vie à essayer de se racheter en combattant le racisme.

08/2015

ActuaLitté

Littérature étrangère

Ruby

Ephram Jennings n'a jamais oublié la petite fille aux longues nattes avec qui il s'était aventuré dans la forêt de pins de Liberty, à l'est du Texas. Mais la jeune Ruby a souffert plus qu'on ne saurait l'imaginer. Aussi s'échappe-t-elle dès qu'elle le peut pour aller vers les lumières du New York des années 1950. Si belle et si noire, Ruby se fait rapidement une place au coeur même de la ville, tout en ne cessant d'espérer croiser sa mère. Lorsqu'un télégramme de sa cousine la rappelle chez elle, Ruby Bell se retrouve, à trente ans, confrontée à l'extrême violence raciale de son enfance... Ephram décide de tout tenter pour l'arracher à la spirale de malheur qui la guette. «Cynthia Bond prouve qu'elle est une force littéraire puissante, un écrivain dont l'écriture à la fois précise et lyrique rappelle celle de Toni Morrison.» Oprah Winfrey «Puissant, indispensable, à peu près à l'image des personnages et des paysages décrits. Un bijou littéraire que l'on n'est pas prêt d'oublier.» Edwige Danticat.

05/2015

ActuaLitté

Littérature étrangère

Retour dans l'oeil du cyclone

Les quatorze essais regroupés dans ce volume, publiés à l'origine dans divers journaux et revues, couvrent une période allant de 1960 à 1985. James Baldwin y évoque les marches pour les droits civiques, les raisons de son exil en France, ses rencontres avec Martin Luther King, sa critique de l'éducation aux Etats-Unis ou encore sa célébration de la langue noire. Explorant les tensions et non-dits qui touchent son pays, Baldwin offre une analyse pertinente, sévère et subtile de la société américaine qui n'a rien perdu de son actualité ni de sa nécessité. Ces textes dressent le portrait d'un homme dont la perspicacité, l'engagement et l'écriture ont ouvert la voie à de futurs grands écrivains noirs américains. "Je suis entièrement redevable à la prose de James Baldwin". Toni Morrison

03/2015

ActuaLitté

Littérature étrangère

Home

L’histoire se déroule dans l’Amérique des années 1950, encore frappée par la ségrégation. Dans une Amérique où le « White only » ne s’applique pas qu’aux restaurants ou aux toilettes, mais à la musique, au cinéma, à la culture populaire. L’Amérique de Home est au bord de l’implosion et bouillonne, mais c’est ici la violence contre les Noirs américains, contre les femmes qui s’exprime. Les grands changements amorcés par le rejet du Maccarthisme, par la Fureur de vivre ou le déhanché d’Elvis n’ont pas encore commencés. En effet, les Noirs Américains sont brimés et subissent chaque jour le racisme et la violence institutionnalisés par les lois Jim Crow, qui distinguent les citoyens selon leur appartenance « raciale ». Pour eux, le moindre déplacement, même le plus simple, d’un état à l’autre, devient une véritable mission impossible. En réponse à cette oppression, l’entraide et le partage – facilités par l’utilisation du Negro Motorist Green Book de Victor H. Green qui répertorie les restaurants et hôtels accueillant les noirs dans différents états – sont au coeur des relations de cette communauté noire dans une Amérique à la veille de la lutte pour les droits civiques. La guerre de Corée vient à peine de se terminer, et le jeune soldat Frank Money rentre aux Etats-Unis, traumatisé, en proie à une rage terrible qui s’exprime aussi bien physiquement que par des crises d’angoisse. Il est incapable de maintenir une quelconque relation avec sa fiancée rencontrée à son retour du front et un appel au secours de sa jeune soeur va le lancer sur les routes américaines pour une traversée transatlantique de Seattle à Atlanta, dans sa Géorgie natale. Il doit absolument rejoindre Atlanta et retrouver sa soeur, très gravement malade. Il va tout mettre en oeuvre pour la ramener dans la petite ville de Lotus, où ils ont passé leur enfance. Lieu tout autant fantasmé que détesté, Lotus cristallise les démons de Frank, de sa famille. Un rapport de haine et d’amour, de rancoeur pour cette ville qu’il a toujours voulu quitter et où il doit revenir. Ce voyage à travers les États-Unis pousse Frank Money à se replonger dans les souvenirs de son enfance et dans le traumatisme de la guerre ; plus il se rapproche de son but, plus il (re)découvre qui il est, mieux il apprend à laisser derrière lui les horreurs de la guerre afin de se reconstruire et d’aider sa soeur à faire de même.

08/2012

ActuaLitté

Actualité et médias

Mes météores. Combats politiques au long cours

1958. André Malraux, ministre du général de Gaulle, incite les Guyanais à voter oui au référendum sur la nouvelle Constitution et à confirmer l'ancrage des dernières colonies dans la France. Ce jour-là, la petite Christiane découvre la politique et la révolte d'un peuple. Plus tard, elle créera son parti politique, Walwari (l'Eventail), et sera élue députée de Guyane après une campagne particulièrement éprouvante sur fond de coups bas et de dénigrement. C'est désormais dans le feu de l'adversité qu'elle ouvrira sa route. Christiane Taubira raconte dans ce livre, avec une langue riche et inventive, ses premiers pas à l'Assemblée nationale, ses discussions mouvementées avec Bernard Tapie, ses mots avec Henri Emmanuelli, sa rencontre avec François Mitterrand. Elle nous fait ainsi revivre la campagne présidentielle de 2002, ses désagréments, les reproches de l'entourage de Lionel Jospin l'accusant de l'échec du Parti socialiste. Analysant l'insurrection des banlieues de zoos, elle touche à un point névralgique, le rapport à l'autre. De la Guyane aux palais de la République, c'est dans un incessant va-et-vient qu'elle apprend à concilier les petits services à rendre et les grandes causes à étreindre. Et l'on mesure le coût de son implication dans la politique: le peu de temps consacré à ses enfants, un divorce, les douleurs physiques. Sentiment du temps qui passe, conscience de l'oeuvre accomplie, lucidité sur l'immensité du reste... Dans un réjouissant parler-vrai, Christiane Taubira nous invite aussi à partager ses plus belles rencontres Toni Morrison, Edouard Glissant, Aimé Césaire, Nelson Mandela . sans jamais oublier l'un de ses plus grands combats, mené avec succès : la reconnaissance de la traite négrière et de l'esclavage comme crime contre l'humanité.

03/2012

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Love Medecine

De 1934 à nos jours, les destins entrelacés de deux familles indiennes, isolées dans leur réserve du Dakota, à qui les Blancs ont non seulement volé leur terre mais aussi tenté de voler leur âme. Mêlant comédie et tragédie, puisant aux sources d'un univers imaginaire, riche et poétique, qui marque tous ses livres, de Dernier rapport à Little No Horse à Ce qui a dévoré nos cœurs, ce premier roman de Louise Erdrich est présenté ici dans sa version définitive, reprise et augmentée par l'auteur.Un livre d'une telle beauté qu'on en oublierait presque qu'il nous brise le cœur. Toni Morrison, prix Nobel de Littérature.Ses livres ont imposé Louise Erdrich comme l'une des grandes voix de la littérature américaine, mais elle est l'une des rares à construire un édifice romanesque d'une complexité comparable à celle de Faulkner. Le Point.

10/2011

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Un don

Dans l'Amérique du XVIIe siècle, celle des vastes étendues et des territoires vierges, Blancs, Noirs, Indiens subissent encore la même oppression. Jacob, un négociant anglo-néerlandais vit avec sa femme Rebekka en Virginie. Lorsqu'il se rend chez un planteur de tabac qui lui doit une forte somme, ce dernier ne pouvant le payer, lui propose une esclave. En dépit du mépris qu'il a pour ce système, Jacob accepte de prendre avec lui Florens, une enfant noire de huit ans. Elle formera avec Lina, seule survivante de sa tribu indienne et Sorrow, une adolescente blanche, un surprenant trio de domestiques. Roman polyphonique, Un don traverse l'Amérique des origines, transcende les genres, bouleverse.

ActuaLitté

Littérature étrangère

Love Medicine

Couronné par le National Book Critics Circle Award, ce livre a imposé la voix singulière d'une romancière aujourd'hui reconnue et saluée comme un écrivain majeur. De 1934 à nos jours, Love Medicine retrace les destins entrelacés de deux familles indiennes, isolées sur leur réserve du Dakota, à qui les Blancs ont volé non seulement leur terre mais ont aussi tenté de voler leur âme. Mêlant comédie et tragédie, puisant aux sources d'un univers imaginaire riche et poétique qui marque tous ses livres, de Derniers rapports à Little No Horse à Ce qui a dévoré nos coeurs, ce premier roman de Louise Erdrich est présenté ici dans sa version définitive, reprise et augmentée par l'auteur. "Un livre d'une telle beauté qu'on en oublierait presque qu'il nous brise le coeur". Toni Morrison, Prix Nobel de Littérature "Ses livres ont imposé Louise Erdrich comme l'une des grandes voix de la littérature américaine, mais elle est l'une des rares à construire un édifice romanesque d'une complexité comparable à celle de Faulkner". Le Point

10/2008

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Jazz

En 1926, le cœur d'Harlem est en pleine ébullition. Le Jazz Age incarne la liberté d'une nouvelle génération de Noirs américains et sème sur la ville un air de folie. Joe, en proie au délire, assassine sa jeune maîtresse devant sa femme. Dans un accès de rage, celle-ci se jette à son tour sur la défunte pour lui taillader le visage. Bouleversé par sa propre violence, le couple va chercher dans son passé les traces de son présent ravagé. De l'esclavage à l'exil, Jazz fait entendre la voix exsangue d'un démon intérieur nourri par l'oppression. Prix Nobel de littérature en 1993 pour l'ensemble de son œuvre, Toni Morrison compose avec son sixième roman une symphonie pour trio infernal.

05/2008

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Tar Baby

A la fin des années 70, dans l'Isle des Chevaliers aux Caraïbes, un milliardaire vit en bonne intelligence avec ses deux domestiques noirs et leur nièce, Jadine, un jeune mannequin intégré dans le monde des Blancs. L'arrivée d'un va-nu-pieds, Fils, incarnation d'un ange noir, bouleverse cet ordonnancement factice. Condamnée par le mensonge des apparences, Jadine va apprendre à renouer avec son héritage identitaire. A travers une histoire d'amour impossible, Toni Morrison dénonce une société oublieuse de ses racines et ouvre la voie à une mémoire collective qui comble autant qu'elle déchire.

05/2008

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Love

Dans les années quarante, Bill Cosey possédait un hôtel pour Noirs fortunés sur la côte Est des Etats-Unis. En 1971, à sa mort, tout bascule ; l'ancien lieu idyllique se transforme en un champ de bataille où s'affrontent des femmes obsédées par son souvenir. Désormais âgées, liées par la jalousie et la douleur, May, Christine, Heed, Vida - et même L - ne peuvent oublier cet homme charismatique et monstrueux, qui a incarné leurs désirs de père, mari, amant, protecteur et ami. A travers ces destins singuliers, Love explore les différentes facettes de l'amour et décrit le cercle complet de ce premier amour indélébile qui nous emporte et nous marque pour toujours.

05/2008

ActuaLitté

Poches Littérature internation

L'oeil le plus bleu

Avec L'œil le plus bleu, saisissant premier roman vibrant de douleur et de révolte, Toni Morrison marque son entrée en littérature. A Lorain, dans l'Ohio des années 40, Claudia et Pecola, deux fillettes noires, grandissent côte à côte. La première déteste les poupées blondes, modèles imposés de perfection qui lui rappellent combien sa haine est légitime. L'autre idolâtre Shirley Temple et rêve d'avoir les yeux bleus. Mais face à la dure réalité d'une Amérique Blanche, le rêve de beauté d'une petite fille est un leurre qui ne cède le pas qu'au fantasme et à la folie.

05/2008

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Beloved

Inspiré d'un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l'horreur et la folie d'un passé douloureux. Sethe est une ancienne esclave qui, au nom de l'amour et de la liberté, a tué l'enfant qu'elle chérissait pour ne pas la voir vivre l'expérience avilissante de la servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable. Loin de tous les clichés, Toni Morrison ranime la mémoire, exorcise le passé et transcende la douleur des opprimés.

05/2008

ActuaLitté

Littérature étrangère

Ce qui a dévoré nos coeurs

A travers toute son oeuvre, Louise Erdrich a imposé son regard insolite et son univers poétique parmi les plus riches talents de la littérature américaine. On retrouve dans ce nouveau roman l'originalité narrative, la prose lumineuse et la force émotionnelle d'une oeuvre qui ne cesse de se renouveler et de surprendre. Chargée de procéder à l'inventaire d'une demeure du New Hampshire, Faye Travers remarque parmi une étonnante collection d'objets indiens du XIXe siècle un tambour rituel très singulier. Emue et troublée cet instrument, elle se prend à l'imaginer doté d'un étrange pouvoir : celui de battre au rythme de la douleur des êtres, comme en écho à la violente passion amoureuse dont il perpétue le souvenir... "Une romancière accomplie, de la trempe de Toni Morrison". Libération "Une des rares grandes voix de la littérature américaine à construire un édifice romanesque d'une complexité comparable à celle de Faulkner". Le Point

01/2007

ActuaLitté

Littérature étrangère

Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse

"L'un des écrivains américains les plus importants". Philip Roth Finaliste du National Book Award, classé parmi les meilleurs livres par le New York Times, ce roman lyrique et baroque a valu à Louise Erdrich d'être comparée par la presse américaine à Faulkner et à Garcia Marquez. Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse nous entraîne dans l'univers à la fois familier et étrange d'une réserve indienne du Dakota du Nord. C'est là que le père Damien, un prêtre quasi centenaire, a passé toute sa vie. Il y a été témoin de nombreux événements ordinaires et extraordinaires qu'il a fidèlement rapporté aux papes successifs sans que cela suscite la moindre réaction. Et lorsque enfin le Vatican lui envoie un émissaire, il hésite à révéler la vérité tant celle-ci la menace dans sa propre identité... S'il est ici question de secrets et de rédemption, c'est avant tout d'amour qu'il s'agit : amours humaines, amours divines, que l'écriture de Louise Erdrich transcende avec émotion et sensualité. "Parcouru par un souffle exalté, ce roman impose Louise Erdrich comme une romancière accomplie, de la trempe de Toni Morrison". Laurent Sagalovitch, Libération

01/2007

ActuaLitté

Sociologie

Communauté. Forum International Communauté Maison de l'Unesco, 9 et 10 novembre 2004

" Communautés ", " communautarisme ", " repli communautaire "... Le terme, dans toutes ses acceptions, a resurgi ces dernières années et fini par envahir l'arène politique et sociale. Au point qu'on ne sait plus exactement ce que " communauté " veut dire : vivre ensemble ou se fermer aux autres ? Fraternité ou conflit ? Réunis en Forum à l'Unesco en novembre 2004, les membres de l'Académie universelle des cultures, et des experts de toutes disciplines, ont travaillé sur cette question. Ils nous offrent aujourd'hui des réponses qui apportent chacune un éclairage singulier. Claude Hagège sur la question linguistique; Marc Fumaroli sur les liens culturels ; Guy Carcassonne sur le lien politique ; Rudolf von Thadden sur le lien religieux; Henri Atlan sur le dilemme posé par une éthique universelle en butte au communautarisme ; Dominique Schnapper sur la communauté des citoyens ; Jacques Le Goff, Mohamed Charfi et Freddy Raphaël sur l'histoire des communautés chrétienne, musulmane et juive ; Alain Touraine sur le passage de la communauté au communautarisme ; Toni Morrison sur l'importance de l'art dans la naissance de la communauté; Wole Soyinka et Sudhir Kakar sur l'intégration ; mais aussi Bernard Stasi, Daniel Picouly, Stéphane Pocrain, Roger-Pol Droit, Bernard Kouchner, Umberto Eco... " L'essentiel, conclut le vice-président de l'Académie universelle des cultures, Jorge Semprun, c'est de retrouver, à travers nos discussions, et même nos affrontements, ce noyau de valeurs démocratiques sans lequel il n'y a pas de communauté ouverte. " Les textes rassemblés ici, en un dialogue foisonnant, passionnant, entre des hommes et femmes d'horizons si divers, sont le signe même qu'une telle communauté, une telle ouverture, à l'heure de toutes les crispations, est encore possible.

07/2006

ActuaLitté

Petits classiques parascolaire

New York

Au coin de la 5e Avenue, trouvez l'aventure et la fortune ! À Broadway, venez chercher la célébrité ! Quelle ville, cette grosse Pomme... Où ailleurs qu'ici est-il possible de tester autant de vies ? De devenir millionnaire alors qu'on n'est rien, et de sombrer dans la pauvreté alors qu'on avait tout ? New York, lieu de la comédie humaine ou inhumaine ? Adulée et haïe, généreuse et monstrueuse, conquérante et meurtrie, rêve d'un jour et mythe pour toujours, voilà une cité dans laquelle on a bien envie de croquer. L'accompagnement critique distingue quatre axes d'étude : " Naissance d'une ville, naissance d'un mythe ", " Une ville phare de la modernité ", " La ville aux voix multiples ", " De la nonchalance à la tragédie ". Présentant des textes depuis Washington Irving jusqu'à Toni Morrison ou encore Paul Auster, les Arrêts sur lecture permettent de comprendre la construction du mythe-historique, littéraire et artistique - de New York, de sa naissance jusqu'aux événements du 11 septembre 2001. Trois lectures de tableau (Hopper, De Kooning, Warhol) viennent enrichir le commentaire. Anthologie (64 textes) recommandée pour les classes de lycée.

05/2006

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Paradis

" Il est toujours réducteur de résumer les ouvrages, denses et pleins de métaphores de cet auteur qui manie la plume comme on chante un gospel. Au fin fond de l'Oklahoma, "en plein milieu de nulle part", une communauté d'affranchis noirs crée dans les années 50 un éden duquel les Blancs, la télévision, l'alcool, la police et la musique "dégoûtante" sont exclus. Mais, en vingt ans, le monde change, y compris à Ruby, où l'on se méfie désormais des métis : les hommes imposent leurs lois aux femmes. Cinq d'entre elles sont désignées comme sorcières et un matin font l'objet d'une extermination sanglante. Le paradis est devenu un enfer. C'est là un roman symbolique, sauvage et mystique d'une rare intensité. " (Jérôme Stern, La Tribune).

05/2004

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'Epouse Antilope

Souvent comparée à Toni Morrison, Louise Erdrich, dont le talent a été récompensé par le National Book Award, est une des voix les plus singulières de la littérature américaine d'aujourd'hui. Salué lors de sa parution aux Etats-Unis comme son plus beau livre, L'Epouse Antilope est une véritable polyphonie qui mêle, de la fin du XIXe siècle à nos jours, l'histoire de deux familles, l'une indienne, l'autre blanche. Ce qui unit les destins des Shawano et des Roy autant que ce qui les sépare, c'est un amour obsédant, puissant, déchirant, qui comble et qui détruit, semblable au pouvoir de cette femme-antilope qui traverse le livre. Mi-esprit, mi-animal, l'Epouse Antilope cause la perte des hommes qui en tombent amoureux, car de proie elle deviendra vite chasseur et changera à jamais le cours de leur existence. "Louise Erdrich nous a donné un livre d'amour et de perte, une histoire qui parvient à transformer la tragédie en rédemption comique, le chagrin en survie héroïque. Un roman merveilleusement triste, drôle et émouvant". The New York Times

03/2002

ActuaLitté

Poches Littérature internation

SULA

Au cœur de l'Amérique profonde, deux petites filles noires s'inventent une autre vie, plus riche, plus drôle, plus libre surtout que la dure réalité qui les entoure. L'âge venant, Sula la rebelle part rouler sa bosse dans les grandes villes alors que Nel, la sage, accomplit sa vocation de mère et d'épouse. Quarante ans après, elles font leurs comptes, s'opposent et incarnent chacune à sa manière la farouche énergie de la femme noire face aux hommes si vulnérables.

ActuaLitté

Critique littéraire

Toni Morrison. L'esthétique de la survie

Le Prix Nobel a couronné en Toni Morrison une romancière noire qui s'attache depuis deux décennies à interroger le passé et l'expérience présente de ceux et celles dont le "passage du milieu" a lacéré l'histoire. Familière, lyrique, musicale, l'écriture de Morrison "joue dans le noir" , fait de l'or du cauchemar, noue ses drames autour d'une identité toujours mise en question. Le mythe, le document, l'anecdote livrent à la poésie le matériau que travaille obstinément un grand écrivain qui se défie des clichés.

12/1996

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté