medias

Fédérer les théâtres d'Avignon, pour “éviter l’hécatombe annoncée”

Auteur invité - 12.07.2020

Culture, Arts et Lettres - Théatre - théâtres Avignon festival - spectacle vivant Avignon - intermittents spectacle


Du fait de la crise sans précédent que connaît l’ensemble du secteur culturel et qui a mis à l’arrêt l’ensemble des théâtres de France, les Théâtres Indépendants d’Avignon ont été durement éprouvés par les conséquences de la pandémie et notamment, l’annulation de facto du Off d’Avignon. 

festival d'Avignon 2011

 
Tout comme pour le millier de compagnies indépendantes — issues de tout le territoire national, d’outre-mer, mais aussi de l’étranger — qu’ils accueillent chaque année à l’occasion du Off d’Avignon en juillet, les théâtres sont en état de souffrance et sont inquiets quant à leur devenir.

Plusieurs parmi ces théâtres, dans le prolongement du choc qu’a représenté cette annulation, ont souhaité faire entendre leur voix au côté de celles de tous les acteurs du Off d’Avignon.

D’une part, afin que leur singularité et la spécificité du travail qu’ils effectuent soient reconnues. D’autre part, parce que, au même titre que tous ces acteurs impliqués, ils constituent l’un des maillons indispensables au fonctionnement du Off.
 
C’est ainsi que la F.T.I.A. (Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon) a vu le jour et regroupe aujourd’hui 77 salles de spectacle privées d’Avignon sur 204, soit 38 % des théâtres privés que compte la ville d’Avignon, réunies sous 40 enseignes sur 86.
 
Afin d’appuyer nos actions futures sur un socle commun, nous avons rédigé collectivement le manifeste ci-joint baptisé « Manifeste du 8 juillet ». 
 

Tirer la sonnette d'alarme


Il présente la fédération, ses objectifs, son projet et les principes qu’elle entend valoriser et — le cas échéant, défendre — tout particulièrement dans un contexte où la pérennité de nos établissements, est menacée.
 
Nous constatons l’absence de soutien de la puissance publique à nos salles en dehors des mesures de droit commun dédiées à toutes les entreprises (chômage partiel, fonds de solidarité, prêt garanti par l’État, etc.). 
 
Il nous faut donc agir maintenant pour éviter l’hécatombe annoncée, avant que nombre d’entre elles ne soient contraintes à la cessation d’activité.

La tâche est immense, mais l’enjeu est de taille dès lors que l’on sait que 25 % de la diffusion nationale du spectacle vivant s’effectue à partir du Off d’Avignon et de ses théâtres indépendants et qu’une significative partie de l’économie locale du Grand Avignon repose précisément sur la continuité de notre activité dont les pertes pour le territoire sont évaluées pour 2020 à 90 millions d’euros (in et off cumulés). 

Pour faire face à ce défi, agir collectivement et se fédérer était impératif. Voilà qui est fait avec la Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon. On peut lire le Manifeste du 8 juillet ci-dessous : 
 

 
Crédit photo : _jaime1 CC BY ND 2.0



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.