#Economie

France : Amazon se rêve désormais imprimeur de livres

Le jour de la fête des morts, la nouvelle aura quelque chose d’un brin sinistre : à Brétigny-sur-Orge (Essonne), ce 2 novembre, est inaugurée la première… imprimerie d’Amazon sur territoire français. Implanté dans son entrepôt logistique, il s’agit d’un déploiement, et non des moindres, dans le fonctionnement de l’entreprise.

Le 01/11/2022 à 10:04 par Nicolas Gary

22 Réactions | 1110 Partages

Publié le :

01/11/2022 à 10:04

Nicolas Gary

22

Commentaires

1110

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Avec 175 centres de distribution à travers le monde, Amazon emploie près de 1,6 million de travailleurs pour un chiffre d’affaires de 137 milliards $ en 2021, rappelle L’Humanité

Le journal dévoile ainsi l’implantation, au sein de l’entrepôt récemment agrandi – 24.000 m2 de plus –, d’un espace d’impression dernière génération. Objectif : faire tourner l’impression à la demande à plein régime. Ils seraient une centaine à y travailler, dès ce 2 novembre.

Rappelons qu'en France, Frédéric Duval, le directeur général, avançait la création de 3000 emplois en CDI pour fin 2022 et certifiait que la firme compterait 18.500 personnes en CDI toujours à la même échéance (voir JDN).

Une véritable vague de recrutement de masse, si l’on prend en compte que l’effectif moyen annuel de la société, tel que présenté dans les Comptes sociaux 2021 qu’ActuaLitté a consultés : ces derniers indiquent en effet 9882 salariés (sans qualification de CDI ou CDD). En un an, Amazon ferait plus que doubler son effectif ? Sur ce point, la société ne nous a pas répondu.

Imsprime, exprime

Impression à la demande, l’expression revient de plus en plus souvent : il s’agit ni plus ni moins d’une approche éliminant toute forme de stockage. Plutôt que de produire des milliers de livres et de les entreposer en attendant qu’ils se vendent, ne sont imprimés que les titres qui sont achetés au préalable. La logique marchande est totalement inversée et l’on bascule dans une stricte gestion de flux — et en matière de maîtrise et d’exploitation de données, Amazon a quelques atouts. Une logique industrielle vertueuse, écologique, certes, mais efficace sur des ouvrages à l'unité seulement. 

C’est également l’une des clefs de voûte de son programme Kindle Direct Publishing, qui propose une solution d’autopublication, pour auteurs sans éditeur — que ce soit par dépit ou choix personnel d’indépendance. Outre la solution de vente de livres numériques, le service se double en effet de cette offre d’Impression à la demande, pour compléter le panel. Et l’arrivée d’une structure d’impression à Brétigny confirme que le géant américain n’en a pas fini avec le livre sur le territoire français – sans oublier qu'une maison d'édition Amazon France existe, quoique très, très discrète.

À LIRE: 2000 auteurs autoédités ont gagné 100 000 $ en 2022

Or, ce service d’impression ne concerne pas uniquement les particuliers : nombre d’éditeurs ont décidé d’adopter les outils Amazon. KDP pour les particuliers devient KEP pour les professionnels, pour Kindle Enterprise Publishing. Derrière cette appellation volontairement confusante, se cache le successeur de Amazon Print On Demand — la version CreateSpace Pro dont se servaient les auteurs indépendants pour la version papier de leur livre.

KEP est le bras armé B2B de la société, visant non plus les petits auteurs, mais les éditeurs traditionnels, avec une multitude d’avantages exclusifs. Et d’autant plus facturés. On n’y trouve pas nécessairement que les plus petites structures éditoriales : en 2017, ActuaLitté avait pris connaissance d’un document établissement que même des entreprises comme Elsevier, Penguin Random House ou d’autres opérateurs internationaux, avaient recours aux prestations de la firme.

D'ailleurs, les groupes français et grandes maisons d’édition de l’Hexagone ne manquent pas de profiter de ces solutions qu’Amazon commercialise en la matière. Et voici comment la fabrication de livres de ces éditeurs sera ainsi un peu plus déléguée à la filiale française et son entrepôt de Brétigny.  

Toutefois, pour le délégué syndical central de la CGT Amazon, cette diversification — qui n’en est pas tout à fait une : plutôt une expansion… – est nuisible. « Imprimeur, c’est un vrai métier », note ainsi Alain Jeault, déplorant surtout que la firme « n’a pas l’intention de former de véritables imprimeurs. Au contraire, l’entreprise cherche à déqualifier le travail en faisant travailler sur ces machines ultramodernes des agents de production polyvalents ».

Des livres ? Attendez, doit bien y'en avoir...

L’Humanité avance que 13 % des ventes de livres en France passeraient par Amazon — mais en termes de volume autant que de chiffre d’affaires, ce produit ne représente définitivement plus qu’un pouillème de son business. Aujourd’hui, les jeunes clients ont oublié les origines de la société — quand Jeff Bezos (qui ?) expédiait depuis un entrepôt proche de son domicile des commandes de livres qui lui parvenaient par internet. Aujourd’hui, Amazon rime plutôt avec Prime Video et des séries comme celle dérivée du Seigneur des Anneaux — qui n’a d’ailleurs pas eu le droit de s’inspirer des romans originaux, sur ordre direct des avocats des héritiers Tolkien.

Or, le directeur général même ne cache pas de ce que le livre ne pèse plus rien d’autre que dans le jeu d’image, de lobbying et de communication : de fait, les produits les plus vendus, expliquait dernièrement Frédéric Duval, sont « dans l’ordre, la maison, la santé et le bien-être, la beauté, le jouet et enfin l’épicerie ». S’il est en mesure de toutes les embrasser (sans mal étreindre), le livre ne figure dans aucune de ces catégories, démontrant à quel point son rôle est passé de produit d’appel à relais de communication. Une sorte de carte de visite qui impressionne toujours.

Cela s’est encore confirmé dans le débat sur le prix unique des frais de port, où Amazon a profité de l’occasion pour devenir le chevalier blanc défendant les lecteurs contre l’ineptie du législateur et l’entêtement du Syndicat de la librairie française. Tout cela pour aboutir à une mesure qui ne convient à personne : 3 € obligatoires de facturation de frais de port (sous conditions).

Tout cela pour lutter contre le montant de 0,01 € qui s'était généralisé après un autre lamentable échec de légiférer sur la question des coûts d'envoi – là encore, dans un effort naïf pour rétablir la concurrence entre librairies et le grand SatAmazon, le législateur s'était mis le clavier dans l'oeil, jusqu'au coude.

Vierge effarouchée, Amazon a brandi son implication dans l’accès à la culture et s’est fait servir sur un plateau d’argent par ses opposants mêmes un argumentaire royal. Car au final, si les livres neufs finissent par coûter plus cher à travers la vente en ligne, Amazon mettra en avant et écoulera plus d’ouvrages d’occasion — l’offre ne manque pas — et remportera la partie.

Les bibliothèques et médiathèques récupéreront peut-être aussi des clients lassés… mais assurément, la librairie ne vendra pas plus de livres sur internet : peut-être est-ce même l’inverse qu’il faut redouter. Soit.

En septembre 2020, était passé un contrat de 400 millions $ avec Kornit, constructeur israélien de solutions d’impression numérique, pour une durée de 5 ans. De quoi alimenter en encre et autres produits Amazon, pour ses espaces d’impression durant quelques années. D'ailleurs, pourquoi ne pas faire un petit tour très officiel dans ces lieux de production ?

Crédits photo : capture d'écran

 
 
 
 

22 Commentaires

 

Aradigme

02/11/2022 à 09:14

Cet article sur Amazon oublie de mentionner le bénéfice écologique d'un tel investissement. L'impression à la demande permet d'éviter de produire des biens en excès, ce qui économise la production de papier, la production d'encre, l'énergie nécessaire aux machines d'impression, l'artificialisation des sols par la construction d'entrepôts, et bien entendu le travail humain au moment de la production et de l'expédition. Cette impression à la demande permet aussi d'éviter le travail et le transport de retour et l'usage de prosuits chimiques lors de la destruction des invendus. Grâce à Amazon, que de pollutions évitées!

Nicolas Gary - ActuaLitté

02/11/2022 à 10:11

Bonjour Aradigme
Cet article oublie certainement des choses mais assurément pas celle que vous pointez puisqu’il est écrit : « Une logique industrielle vertueuse, écologique, certes, mais efficace sur des ouvrages à l'unité seulement. »
La POD a ses avantages indéniablement, mais aussi de sérieuses limites et contraintes. Avant de la présenter comme une solution miracle (toujours une approche un peu courte), il faut aussi en souligner le périmètre : licence d’accès aux fichiers, droit moral sur la qualité de l’objet fabriqué, production unitaire ou très petits volumes, etc.
Merci de nous lire

Aradigme

03/11/2022 à 11:15

Bonjour Nicolas Gary,

Désolé, cette rare phrase positive sur Amazon, d'ailleurs aussitôt tempérée par vos soins, m'avait échappé au milieu du déluge de commentaires négatifs que vous déversez généralement sur cette entreprise.
A la lecture de vos diatribes dédiées à Amazon, il m'arrive de me poser des questions. Dans un univers parallèle où l'entreprise de Jeff Bezos n'aurait quitté son garage que pour un minable entrepôt et serait demeurée confidentielle mais se serait dotée d'une étiquette "solidaire", "écolo" ou similaire, auriez-vous tressé ses louanges et déploré que l'idée de son promoteur n'ait pas connu un grand avenir?

Salutations
Aradigme

Nicolas Gary - ActuaLitté

03/11/2022 à 11:49

Bonjour Aradigme
Je vous laisse chercher la réponse à vos questionnements dans cet univers parallèle : qui sait ce que vous pourriez en ramener d'ailleurs ?
Et vous prie de croire que ce que je peux penser ne concerne que moi.
Les faits, en revanche, ont la tête dure, et personne dans l'équipe ne peut y faire quoi que ce soit.

Van Eeckhoutte

29/04/2023 à 07:52

Le service d'impression à la demande que propose Amazon est très important, car cela évite d'imprimer une certaine quantité de livres qui vont rester stockés plusieurs mois, si personne ne les commande. Si on pouvait éviter de perdre de l'argent ou le laisser dormir trop longtemps, ça nous arrange, nous les éditeurs... Cyril Van Eeckhoutte, créateur de la série littéraire de romans d'amour pour les adolescents « Tout un monde d'amour de la musique. »

Editeur

02/11/2022 à 13:24

Je pense, au contraire, que la production à la demande est bien plus polluante que l'imprimerie traditionnelle soumise à de nombreux contrôles et certifications. Ne serait-ce que par la démultiplication des livraisons exécutées dans des conditions précaires par des prestataires exploités par ces géants. Ce commentaire est du greenwashing au service des gafam.

Nadine Amoros

04/11/2022 à 10:12

Tout à fait d accord. ! Et en plus pour des livres diffusé à l international ils sont imprimés localement par exemple la. Sequin anglaise de mon livre est imprimé la ou il est commandé. Et pas expédié. https://www.amazon.fr/dp/B08CMDMMNC

Tlaciar

02/11/2022 à 12:27

Bonjour
J’ai beaucoup de doutes sur la rentabilité d’un tel système à l’échelle française ou même européenne et ce (notamment) pour les raisons suivantes :

1) Les fichiers
Il est fort peu probable que les éditeurs acceptent de confier les fichiers de leurs ouvrages à Amazon car ils y perdraient le contrôle des ventes.
Ou alors, il leur faudrait faire confiance à Amazon...
Mais la confiance... 😉

2) Impression
Aujourd’hui quand un livre est publié à gros tirage (supérieur à 3 000 ex), l’impression numérique, même en version jet d’encre (comme le montre la vidéo d’Amazon), est plus coûteuse qu’une impression avec d’autres technologies (offset ou typographie).

Les systèmes d’impression numérique jet d’encre font aujourd’hui partie de l’équipement d’un très grand nombre d’imprimeurs spécialisés dans la fabrication de livres pour des tirages allant de 1 à 3 000 exemplaires.
Il n’y a donc pas d’intérêt économique ou technologique à confier ces impressions à Amazon.

3) Distribution
Quand un livre est imprimé, sa vente n’est bien sûr pas seulement effectuée par Amazon, mais également par le biais des librairies ou des GMS.
Il faut donc passer par un distributeur « classique », par exemple Hachette, Interforum, MDS, etc...)
Si un éditeur utilisait les services d’impression d’Amazon, cela lui demanderait tout à la fois une impression chez Amazon et une impression chez un imprimeur indépendant.
Cela serait évidemment bien plus couteux.

4) Exemples...
Des distributeurs ont tenté de gérer directement les impressions ou les réimpressions à court ou très court tirage.
Copernic, chez Interforum... dont la production a cessé après juste 4 ans d’existence...
Ritméo, pour Hachette Distribution... mais la production est en fait effectuée par un imprimeur, le groupe Dupliprint, et ce dans les locaux de celui-ci...

5) Coûts de production
L’achat et la mise en œuvre de tels équipements est extrêmement onéreuse.
Ces équipements ne peuvent donc être rentables que si les volumes d’impression sont très importants et permettent de travailler en 2 ou 3x8.

Le seul intérêt que je me permets de voir pour Amazon serait donc l’impression à compte d’auteur pour des ouvrages vendu exclusivement par eux ou l’impression d’ouvrages publiés dans des langues étrangères « lointaines » dont les coûts d’acheminement en France ou en Europe serait extrêmement couteux... mais la demande très faible...

Mais cela ne permettrait donc certainement pas de rentabiliser de tels équipements.

Les Editions du Net

04/11/2022 à 15:14

Bonjour,
Nous sommes le principal concurrent d'Amazon sur l'impression à la demande en France et si Amazon construit une telle usine en France c'est parce qu'ils ont déjà signé avec la plupart des éditeurs français, qui leur confient leurs fichiers sans aucun problème depuis plusieurs années. Cela représente déjà des centaines de millions de revenus par an. L'activité est tout à fait rentable même à une plus petite échelle comme la nôtre donc elle l'est forcément au niveau d'Amazon.
Enfin l'impression à la demande revient finalement moins cher à l'éditeur si l'on ajoute au coût de l'impression du livre, les coûts de stockage et de destruction des stocks.
Donc l'impression à la demande est l'avenir et tous les éditeurs en ont conscience.
Mais le vrai danger de cette concentration de l'impression à la demande par Amazon est surtout pour les libraires et il n'est pas certain qu'ils s'en rendent vraiment compte. En effet Amazon distribue les livres uniquement sur son site et ne livre pas les libraires. Donc de plus en plus de titres seront disponible de facto en exclusivité sur Amazon. C'est déjà le cas pour tous les livres des auteurs auto-édités et pour de nombreux livres épuisés chez les éditeurs. Parmi eux, plusieurs ont aussi signé un contrat avec les Editions du Net pour que leurs livres en impression à la demande soient aussi disponibles en librairies.

Tlaciar

04/11/2022 à 16:38

Bonjour

Je vous cite : "Nous sommes le principal concurrent d'Amazon sur l'impression à la demande en France"...
C'est tellement faux que c'est à en hurler de rire...
Avez-vous au moins une imprimerie ?
Ou ?
Avec combien de salariés ?
Avec quel parc de machines ??

Et pour le reste de votre texte :
- Non, les "principaux éditeurs français" n'ont absolument pas signé de contrat d'impression avec Amazon... Ils ne signent d'ailleurs jamais de contrat pour la fabrication de l'intégralité de leurs livres avec leurs imprimeurs mais travaillent à la commande sur la base de tarifs ou de devis.

- Et ils ne confient pas leurs fichiers à Amazon "depuis des années", bien au contraire, ils ne donnent AUCUN fichier d'impression à Amazon.
(je laisse les lecteurs de ce blog contacter Hachette, Editis, Gallimard, Albin Michel, Le Seuil, La Documentation Française, l'Harmattan, etc... pour leur poser la question... 😁😁)

- Et l'impression à l'unité ne représente pas et ne représentera jamais des "centaines de millions d'euros chaque année"...
Le chiffre d'affaire de la totalité de l'impression de livres en France représente entre 300 et 350 de Me par an...

- Et non, l'impression à la demande ne revient pas moins cher à l'éditeur sauf pour de très petit tirages.
(si c'était le cas, pourquoi les Editions Flammarion n'ont elles pas choisi ce système d'impression pour le Goncourt de cette année ??? 😂😂😂)

Votre article est juste une publicité plus que mensongère pour votre société "Les éditions du Net".
Et enfin, pour le moment, sans vouloir me montrer méchant, il n'y a qu'une quinzaine d'éditeurs de très très très petite taille qui travaillent avec vous.
(c'est indiqué ici... https://www.leseditionsdunet.com/catalogue?categorie=24 )

Vous devriez éviter de prendre les lecteurs de cet excellent site pour des idiots...

Les Editions du Net

04/11/2022 à 17:52

Bonjour,
Notre imprimerie est 126 rue du Landy 93400 St Ouen si vous voulez nous rendre visite.

Avec 350 000 livres à notre catalogue, nous vous confirmons que nous sommes le second après Amazon en France sur l'impression à la demande.
Je vous invite d'ailleurs à aller vérifier par vous même sur le site de l'observatoire du dépôt légal de la BNF : https://www.bnf.fr/fr/lobservatoire-du-depot-legal. Si vous téléchargez le fichier "livres imprimés" vous pouvez le vérifier en allant sur l'onglet éditeurs : Amazon déclare 1357 titres, les Éditions du Net 851 en 2020.

Je vous confirme que beaucoup d'éditeurs français ont signé avec Amazon KEP, nous disposons des chiffres et ce sont plusieurs centaines de millions de CA sur le monde.

Les éditeurs ont transmis des milliers de fichiers de livres épuisés à Amazon notamment provenant du programme de numérisation financé par l'Etat Français, ReLire.

Je parle de l'activité d'impression à la demande au niveau mondial. Si vous prenez cette unique imprimerie en France, il y a 100 salariés ce qui correspond à 10 Millions de CA rien que pour la France.

Je n'ai pas écrit que tous les livres passeraient en impression à la demande et évidemment les tirages de 500 000 exemplaires du Prix Goncourt ne seront jamais rentables en impression à la demande, c'est d'ailleurs impossible. Non c'est rentable pour un éditeur en dessous de 300 exemplaires vendus par an.

Rien de ce que j'ai écrit est donc mensonger. Mais je suis curieux de comprendre pourquoi vous êtes tellement agressifs à notre égard. Vous êtes un grand fan d'Amazon? Savez vous que la première étape pour utiliser le service d'impression à la demande d'Amazon est d'obtenir un numéro fiscal américain? Cela ne vous pose pas de problème? Amazon interdit les syndicats, cela ne vous pose pas de problème?

Voilà bien la principale difficulté pour entreprendre en France, les français pensent toujours que les américains sont bien meilleurs alors pourquoi se donner la peine de les concurrencer?




Abdul

07/11/2022 à 15:22

Bien répondu ! Cependant, ces "éditions du net" sont bien curieuses, car ce doit être la première fois qu'une entreprise qui fait du compte d'auteur prétend posséder un "comité de lecture", mazette !… Voyons un peu ce que ce "comité de lecture" nous a sélectionné : "La liste (de l'homme parfait !) existe-t-elle ?" (genre "développement personnel" à pas cher…) ; "Comme tonton Jack" (genre : resucée de roman horrible à la scandinave sans doute) ; "La sociologie bantoue" (thèse refusée par l'Harmatan car l'auteur est arrivé les mains vides et sans subventions de son université ?) ; "Les écrivaines marocaines et l'écriture" (allô ?) ; "Bonjour papa" (encore un roman policier…) ; "Paris Victor Hugo arrive !" (genre : olni, objet littéraire non identifié…). Bref, tout cela n'a pas l'air bien extraordinaire… On répondra que considérant la nullité de ce que publient actuellement Gallimachin et les autres, les Tessoneries, les Arnaux etc. après tout…
En plus, les couvertures font vraiment cheap et amateur ; illustrations fournies par les auteurs et typo bâton atroce… Bref, les "éditions du net" semblent effectivement être des concurrents d'Amazon Kindle tout comme Jojo et son kebab le sont face à Ducasse & Bocuse…

Les Editions du Net

07/11/2022 à 19:05

Bonjour, Pourquoi tant de haine?
Alors pour vous répondre, Les Editions du Net sont membres du Syndicat National de l'Edition qui n'accepte pas les éditeurs à compte d'auteurs : https://www.sne.fr/sne_adherents/les-editions-du-net/.
Nous disposons d'un comité de sélection composé de salariés contrairement à de nombreux éditeurs dont le comité de lecture fait appel à des bénévoles.
Vous dénigrez nos livres donc nos auteurs sans les avoir lu, sympa pour eux.
Enfin j'accepte tout à fait votre comparaison, nous sommes une toute petite entreprise en face d'Amazon et comme nous sommes à St Ouen nous aimons les Kebabs mais ce n'est pas une raison de nous mépriser ainsi.
Bonne journée

Abdul

08/11/2022 à 09:25

La "haine" ? Comme vous y allez... Un peu d'humour, c'est interdit ?

Van Eeckhoutte

29/04/2023 à 07:59

L'impression à la demande revient chère à l'éditeur s'il engage des frais de sa poche, par exemple : pour imprimer 10 000 exemplaires, sans savoir d'avance qui va les lui commander. Il y a de quoi couler n'importe quelle maison d'édition, petite ou grande.

Michelle LEMAIRE - Tara blanche de longue vie

02/11/2022 à 18:05

J'en pense que quand les éditeurs ne rejetteront pas les manuscrits sans les lire...
J'en pense que quand on déjà publié 30 livres au moins (comme auteure ou comme "nègre") on sait un peu écrire...

Aussi, quand on n'a plus les moyens de payer un imprimeur qui, à juste titre, ne se charge pas des ventes. On n'a pas le choix !!! Écrire, imprimer, vendre sont des talents différents.
Par ailleurs la qualité d'impression est parfaite même sur amazon.
Bien sûr, si vous avez une meilleure idée, ex. comment se payer une attachée de presse sans budget ? je suis "preneure"...
Enfin j'en pense que, moi la première qui rejetais amazon, j'ai dû m'y plier (pas de bon cœur, croyez-moi !) puisqu'aucun site français n'est capable de faire aussi bien.
Enfin, j'avoue que je préfère voir des livres imprimés à la demande plutôt que m'alarmer devant des tas d'invendus qui souvent, terminent leur vie à la décharge et pas toujours dans la poubelle des recyclables !

AbdulAlhazred

02/11/2022 à 21:04

Évidemment, quand quelqu'un s'auto-publie sur Amazon, il faut qu'il soit auteur, relecteur, correcteur, graphiste et attaché de presse… C'est pas donné à tout le monde. Mais quand un auteur d'une maison traditionnelle touche moins de deux euros par ouvrage (pour un bouquin vendu une vingtaine d'euros), le premier gagne entre 7 et 8 euros... En plus, il ne passe plus sous les fourches caudines d'éditrices et d'éditeur ignares pour qui Annierno ou Amélinoton sont des génies…

codex

04/11/2022 à 14:48

La boucle est bouclée. Amazon imprime
pour ceux qui rêvent d'une gloire éphémère sans passer par des éditeurs et libraires en faite il imprime pour la famille et les proches...de nouvelles vocation vont naître..En matière d'écologie le prétexte est un peu facile ,car forcément la consommation d'énergie sera supérieure , il n'y aura aucune économie d'échelle énergétique et écologique...

Amédée Gladys

07/12/2022 à 15:48

Bonjour,
Ma maison d’édition sydney laurent va prochainement vous adresser mon ouvrage à imprimer avant Noël!

Il s’intitule Amédée Gladys
tome 3

Pourriez-vous me contacter afin de me dire comment procéder pour avoir mes
10 livres 📕 Amédée Gladys
tome 3 imprimé par vous !
par avance merci de me contacter au plus tôt !
Mme Nathalie JEAN

pier cast

26/03/2023 à 13:40

c'est pour cela que mon livre aux édition Sydney Laurent est imprimé par Amazon en Poland et continue a être imprimé malgrè la cessation d'activité de l'éditeur...

BERTRAND JEAN CLAUDE pseudo : Marc Sonko

13/07/2023 à 10:38

Bonjour,
Je suis un auteur (pseudo : Marc Sonko) dont le roman « LES FILLES SE REBIFFENT » devait être édité par la maison d’édition Sydney Laurent.
Cette maison d’édition ayant fait faillite, je n’ai plus aucun moyen de les contacter ni de commander mon roman par leur intermédiaire.
Or, avec grande surprise, je constate que mon roman est en vente sur Amazon.
J’ai donc commandé un exemplaire et je constate que l’impression qui était originairement assurée par le Centre Littéraire d’Impression Provençal est désormais assurée par l'imprimerie d'Amazon !
Comment est-ce possible ? Amazon a-t-il le droit de continuer à vendre mon roman et à le faire imprimer par sa propre imprimerie ? A qui reviennent les revenus des ventes ?
Je vous remercie à l’avance de votre réponse.
Cordialement

Chapelle sylvia

03/09/2023 à 18:02

Bonjour je vous et commander un agenda scolaire avec une photo de John deer et sur la liste de jours fériés 8 jours sur 11 le jours et erroné. Vu le prix de l agenda j aurai cru qu il n y aurait pas eu d erreur.faite attention pour les prochaine édition. Merci cordialement

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Des livres neufs à prix réduit : une solution pour les collectivités

Depuis cinquante ans, Expodif fournit collectivités et revendeurs : quelque 5000 références dans son catalogue, issues de lots rachetés auprès d’une centaine de fournisseurs. Et des livres neufs revendus à des prix concurrentiels – entre 40 et 65 % du prix éditeur. 

19/04/2024, 17:32

ActuaLitté

Pourquoi opposer droits d’auteur et transition écologique ?

Lors du Festival du livre de Paris, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle mesure affectant le marché du livre d'occasion, qui consiste en une « contribution » destinée à « protéger le prix unique du livre neuf ». Les détails devaient être précisés par la ministre de la Culture, Rachida Dati, ce week-end, on attend d'ailleurs toujours... Les premiers visés par la décision du président : les plateformes de ventes d'ouvrages usagés. Maud Sarda, co-fondatrice et directrice générale de l'une d'entre elles, Label Emmaüs, réagit.

15/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Face à l'urgence climatique, faire bonne impression

Dans une mobilisation sans précédent, les membres du World Print & Communication Forum (WPCF), organisation mondiale d'imprimeur, ont déclaré leur engagement à réduire significativement l'empreinte carbone de l'industrie graphique. Face à l'urgence climatique et à la prise de conscience accrue du public concernant les enjeux environnementaux, l'initiative du WPCF pourrait marquer un tournant important pour le secteur de l'imprimerie, consommateur intensif de ressources.

14/02/2024, 13:15

ActuaLitté

Après une cyberattaque dévastatrice, le distributeur Socadis reprend ses activités

Socadis (Madrigall), un des principaux distributeurs de livres au Canada, a été victime, le 17 décembre dernier, d'une cyberattaque qui a autant révélé la vulnérabilité de sa sécurité informatique, qu'elle l'a contrainte de suspendre toutes ses activités. Il aura fallu attendre début janvier pour que le responsable de la distribution d'éditeurs tels que La Pastèque, Fides, Ulysse ou des groupes Flammarion et Editis au Québec, annonce le retour progressif de ses services.

06/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Le distributeur allemand Bookwire investit l'Italie avec Bookrepublic

Le distributeur allemand Bookwire, qui fournit des solutions logicielles de production, de suivi des ventes et de marketing à ses partenaires éditeurs, annonce son entrée sur le marché italien avec l'acquisition des activités de distribution de Bookrepublic, axées sur le livre numérique.

02/02/2024, 11:17

ActuaLitté

Editis s'appuie sur AZAP pour optimiser la distribution Interforum

Interforum - Editis, distributeur de livres pour plus de 300 éditeurs et 13.700 points de ventes, a fait appel à AZAP, éditeur et intégrateur de logiciels de pilotage et d’optimisation des flux de la Supply Chain, pour mettre en œuvre un nouveau service de la Gestion Partagée des Approvisionnements de magasins. Cette collaboration fructueuse a permis aux enseignes concernées d’augmenter leur part de marché de 6 points, tout en réduisant dans les mêmes proportions les retours et le niveau de stock.

23/01/2024, 13:27

ActuaLitté

MDS Benelux en sursis : “Nous avons plongé dans le rouge”

Le distributeur MDS Benelux, filiale du groupe Média-Participations, se trouve dans une posture délicate, au point d'évoquer la possible cessation de ses activités, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. En cause, une situation économique complexe, aggravée par le départ d'un client néerlandophone important.

17/01/2024, 16:28

ActuaLitté

Hachette annule le déménagement de sa distribution, pour l'instant

En février dernier, Hachette annonçait que les plus de 600 salariés installés dans les Yvelines déménageraient courant 2026 dans la commune de Germainville, en Eure-et-Loir. Le groupe nous confirme une information révélée par Les Échos : il annule finalement son projet, initié par l'ancien directeur général d'Hachette Livre, Arnaud Nourry.

17/01/2024, 13:19

ActuaLitté

Les livres mettent-ils la planète en danger ?

Pour une autrice, un auteur, de même qu'une illustratrice ou un illustrateur jeunesse sensible aux questions d’écologie, le constat annuel est simple :  le volume de nouveautés publiées chaque année, à découvrir en salons ou librairies de même que le nombre d’exemplaires partis au pilon sur ses relevés de ventes interroge : nos livres détruiraient-ils la planète ? (Spoiler : pas tout à fait !)

03/11/2023, 17:46

ActuaLitté

En plein “désastre social”, y'a-t-il “un pilote chez Editis” ?

À quelques heures de la décision concernant le rachat d’Editis par CMI France, que l’on attend depuis hier, de la Commission européenne, le repreneur risque de déchanter. Au terme d’échanges houleux ce 31 octobre, on mesure combien le navire Editis et sa filiale Interforum voguent avec une direction qui a déserté. Dernier et sinistre rebondissement : un ralentissement de l’activité, avec pour conséquences un sévère coup de rabot sur les salariés.

31/10/2023, 13:08

ActuaLitté

La Générale Librest s'allie à Nosoli (Furet du Nord / Decitre)

Face aux défis à venir, les propriétaires de la GL, plus ou moins sexagénaires, passent la main en cédant la société au groupe Nosoli, acteur majeur et puissant de la distribution du livre, apte à lui assurer pérennité et développement.

20/10/2023, 16:26

ActuaLitté

Marc Levy introuvable en librairie : son roman menacé de grève

Les employés d'Editis envisagent de débrayer, et pas n’importe quand : à la parution du 25e opus de Marc Levy, La Symphonie des monstres, prévue ce 17 octobre. En empêchant la commercialisation du livre, les syndicats visent la direction d'Editis, pour la forcer à respecter les engagements salariaux pris. Car ces augmentations tardent toujours à se refléter sur les revenus. Et Marc Levy, servant d'otage, en fera donc les frais.

30/09/2023, 11:55

ActuaLitté

Les éditions du Cerf quitteront Interforum

Comptant parmi les principaux éditeurs religieux en France, Le Cerf annonçait leur arrivée chez Interforum au 1er janvier 2019. La filiale d'Editis aurait la charge de la diffusion et de la distribution de plus de 6000 ouvrages. Quatre ans plus tard, la maison a décidé de changer de crémerie.

24/08/2023, 22:45

ActuaLitté

Monica Irimia, de la librairie à la surdiffusion

Monica Irimia saute le pas : l’ancienne libraire pendant près de 15 ans est devenue « surdiffuseuse » au service du livre depuis février. Enfin, d’ouvrages en particulier, car il s’agit de ceux qui naissent dans cette partie du continent que les Français connaissent souvent si peu : l’Europe de l’Est. Monica Irimia provient elle-même de cette parcelle de la vieille Europe, puisqu’elle est originaire du pays d’Emil Cioran.

17/06/2023, 09:30

ActuaLitté

Anne Drouinaud est nommée Secrétaire Générale chez Hachette Livre

Hachette Livre a nommé Anne Drouinaud en tant que Secrétaire Générale du Programme de Transformation Polaris. Sous l’autorité de Philippe Lamotte, Directeur Général de la Branche Services et Opérations et Directeur de la Transformation, elle supervisera l’ambitieux programme Polaris du groupe Hachette Livre. Elle en dirigera les aspects financiers, juridiques, contractuels et de contrôle interne.

17/05/2023, 16:06

ActuaLitté

Auteurs, éditeurs : Amazon augmente ses coûts d'impression de livres

La crise d’approvisionnement du papier tend à se calmer depuis quelques mois. Les problématiques de stock s’apaisent également : tous les papiers sont peu ou prou disponibles. De fait, grincent certains, les ventes diminuent et les volumes de tirages se montreraient plus modestes. Or, pendant ce temps, Amazon révise certaines de ses conditions commerciales… pour la production de livres.

16/05/2023, 18:33

ActuaLitté

Le distributeur allemand Bookwire met ChatGPT au service des éditeurs

L'usage des technologies d'intelligence artificielle ne se limite pas à la génération d'œuvres littéraires, graphiques ou audiovisuelles : ChatGPT peut devenir l'allié d'un éditeur pour la mise en forme et la commercialisation d'un livre. Le distributeur allemand Bookwire en est persuadé, et a intégré l'outil dans sa solution logicielle.

04/05/2023, 11:38

ActuaLitté

Recyclivre enrichit sa plateforme en ligne Superway

En collaboration avec Origami Marketplace, Recyclivre améliore sa plateforme Superway créée l'année dernière. L’objectif étant de rendre l’économie circulaire plus attrayante en accompagnant « les vendeurs pour une consommation globale plus responsable ».

 

19/04/2023, 12:09

ActuaLitté

Label Emmaüs : repenser la loi Lang à l'aune des enjeux climatiques

#LabelEmmaus - Acheter, c’est voter. Partant de ce constat, Label Emmaüs transforme la vente en ligne en acte militant. Et s’appuie sur les livres pour conférer plus de poids à son action. « Un livre en ligne, plus éthique », voilà tout l’objet de la campagne qui s’ouvrira ce 18 avril. Ou favoriser la solidarité plus que la destruction de livres.

17/04/2023, 16:54

ActuaLitté

Sipour Box propose désormais des livres grands formats

Créé en 2021, Sipour Box poursuit sa lancée dans le marché des box littéraires. Cette année, elle ajoute une nouvelle offre, « La littéraire », avec des livres grand format d’auteurs moins connus par les lecteurs.

13/04/2023, 15:06

ActuaLitté

Papier : Christian Ribeyrolle nouveau Président de COPACEL

Au terme du Conseil d’Administration du 8 mars 2023, Christian Ribeyrolle, de la société RYAM, est devenu Président de COPACEL (Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses), succédant ainsi à Philippe d’Adhémar de la société Sylvamo, qui occupait ce poste depuis le 21 mars 2019. 

09/03/2023, 14:28

ActuaLitté

Fnac quitte la Suisse allemande et mise tout sur le marché français

L’enseigne avait opté pour un développement à travers des corners implantés dans différents centres commerciaux du territoire de la confédération hélvétique. Changement de braquet radical : dix points de vente alémaniques fermeront. Et la stratégie se réoriente massivement vers l’espace francophone.

28/01/2023, 15:38

ActuaLitté

“Harcèlement et comportements inappropriés” chez Interforum  

La trêve des confiseurs n’avait pas commencé que les instances syndicales recevaient un rapport d’analyse. En cause, un « risque grave » dans le département Relations éditeurs d’Interforum — la filiale diffusion/distribution d’Editis. La procédure, déclenchée début octobre, s’était heurtée à quelques résistances.

29/12/2022, 15:17

ActuaLitté

Emme Promo Junior, nouveau service pour promouvoir l’édition jeunesse

Emme Promozione est une société italienne, créée en 2014 à partir d'une scission de la branche promotion de Messaggerie Libri, le principal distributeur italien. Elle est spécialisée dans les services de marketing, de communication et d'analyse de données, aux éditeurs. Suite au succès grandissant de la littérature jeunesse, elle vient de créer un nouveau service, appelé Emme Promo Junior, consacré à la promotion de l’édition pour enfants. 

19/12/2022, 15:33

ActuaLitté

Mr Tan & Co, nouvelle maison d'édition de Mortelle Adèle, signe avec Interforum

Exclusif - L’écrivain Antoine Dole, plus connu sous le nom de Mr. Tan à travers les bandes dessinées Mortelle Adèle, en collaboration avec Diane Le Feyer, a choisi l’indépendance. En créant sa propre maison d’édition, il a également signé avec le groupe Editis, confiant la diffusion-distribution à Interforum. La maison, baptisée Mr Tan & Co, a été fondée en août dernier, quelques mois après l'annonce du départ de Bayard.

16/12/2022, 10:46

ActuaLitté

Pierre Coursières élu président du Syndicat des Distributeurs de Loisirs Culturels

À l’issue de l’assemblée générale extraordinaire du 2 décembre 2022, les membres du SDLC ont élu à l’unanimité Pierre Coursières Président du Conseil Syndical. La durée du mandat est fixée à deux ans, les membres sortants sont rééligibles.

06/12/2022, 12:40

ActuaLitté

Appel à une grève nationale dans les magasins Cultura ce 3 décembre

Annoncé pour ce 3 décembre, période de plus en plus cruciale dans le commerce du livre, un vaste débrayage surviendra dans les magasins Cultura. La demande est simple : l’augmentation des salaires pour les employés revendique la CGT Cultura. De 15 à 17h, tous les personnels des boutiques sont invités à faire front ensemble.

02/12/2022, 16:41

ActuaLitté

À Tigery, les salariés d'Interforum demandent l'équité des primes

Ce lundi 21 novembre, une quarantaine de salariés du site Interforum de Tigery (Essonne) ont débrayé pour réclamer une plus grande équité entre les salariés des différents sites de la filiale du groupe Editis. À Malhesherbes, une prime transport sera en effet prochainement mise en place, et les employés de Tigery souhaitent eux aussi une révision des primes qui leur sont accordées.

23/11/2022, 15:17

ActuaLitté

Fédération de randonnée pédestre : la distribution, tout un cirque ?

À la suite d’une consultation menée au cours de l’année 2022, la FFRandonnée a renouvelé son contrat de partenariat avec la Sofédis, pour la diffusion et la distribution de son catalogue à partir du 1er janvier 2023. Un partenariat qui s’inscrit dans la stratégie déployée par la FFRandonnée depuis 2021. Les deux sociétés travailleront de concert jusqu'en 2026. 

04/11/2022, 10:58

ActuaLitté

Les éditions d'en bas arrivent en France et Belgique grâce à Serendip/Paon

Depuis 1976, les éditions d’en bas développent un catalogue engagé et militant. Elles explorent le champ du social à partir des marges de l’histoire, de la politique et de la société; elles font émerger des voix singulières et originales de destinées oubliées et des thématiques délaissées. Depuis 2001, elles ont renforcé le champ des publications aux littératures de Suisse et à la traduction. 

28/10/2022, 13:32

ActuaLitté

L'Imaginaire se fait la malle : quatre éditeurs quittent Média Participations

En août 2019, ActuaLitté dévoilait l’arrivée massive d’éditeurs chez Média Diffusion : Mnémos, les Moutons électriques et ActuSF, regroupés sous le collectif Les Indés de l’Imaginaire, marquaient ainsi une nouvelle étape dans leur développement. Et ce, deux ans après que Leha éditions avait choisi la diffusion/distribution du groupe. Mais en 2023, tout le monde part. 

28/10/2022, 11:06

ActuaLitté

Mort d'un ouvrier dans un entrepôt d'Amazon en Pologne : l'enquête interdite

10 heures de travail en une journée, voilà qui démontre bien l’intérêt porté aux salariés d’Amazon. Jean-Baptiste Malet a signé pour L’Humanité Magazine un nouveau reportage. Cette fois, c’est en Pologne qu’il s’est rendu pour constater les conditions de travail. Et ce, après le décès d’un salarié et le licenciement de la syndicaliste qui voulait trop en savoir sur les circonstances de ce drame…

11/10/2022, 11:52

ActuaLitté

Le développement de Feltrinelli, entre numérique et formation

Après un accord avec Kobo, Feltrinelli ajoute à son offre numérique, déjà très riche, un plan d'abonnement « all you can enjoy », et se positionne aux côtés d’acteurs déjà implantés en Italie, tels qu'Audible et Storytel. En même temps, une offre est proposée, via Feltrinelli Education, pour former les professionnels des industries créatives et culturelles. 

16/08/2022, 15:54

ActuaLitté

Neutralité carbone en 2040 : Amazon n'en prend pas le chemin 

Les promesses n’engagent généralement que ceux qui les gobent, avait assuré un connaisseur en la matière. Celles d’Amazon — ici pointées, mais assurément pas le seul en la matière — auront fait long feu. Malgré ses engagements visant à une neutralité carbone, la firme est parvenue à augmenter de 18 % ses émissions au cours de l’année 2021. De fait : la taille de son réseau de distribution a doublé au cours de la période.

02/08/2022, 15:03

ActuaLitté

Rachat dans le monde du podcast italien : Chora Media achète Will

En mars, Il Sole 24 Ore, quotidien économique et politique italien, avait annoncé cette opération, qui s’est concrétisée cet été et a donné naissance, pour citer le communiqué de presse, au « premier pôle italien d'information numérique native en audio et vidéo ».

21/07/2022, 15:22

ActuaLitté

Madrigall ouvre la commande urgente en 24h chez Union Distribution

RNL22 — À l'occasion des Rencontres nationales de la librairie, le groupe Madrigall a annoncé l'ouverture d'un service de commande en 24 heures pour les libraires indépendants. À l'aide d'un code, ils signaleront au distributeur une commande urgente, permettant de la prioriser.

03/07/2022, 18:01

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Bruxelles, une menace pour la vie privée des dirigeants de Vivendi

La fusion de Lagardère avec Vivendi poursuit son bonhomme de chemin… devant la justice européenne. Ce 11 avril, la Cour de Justice de l’Union européenne a donné raison au groupe des Bolloré. En cause, une ordonnance que la société contestait en ce qu’elle exigeait la collecte et la conservation de documents potentiellement sensibles, impliquant des données personnelles.

22/04/2024, 18:47

ActuaLitté

En Italie, Meloni et la Rai ont-ils menti pour mieux censurer ?

Le lauréat du prix Strega 2019, Antonio Scurati, avait prévu de présenter un monologue sur l'antifascisme à la télévision publique italienne, la Rai, pour coïncider avec la fête de la Libération le 25 avril. Une intervention finalement annulée, entraînant des soupçons de censure, notamment à cause des critiques que l'écrivain voulait explicitement porter envers la Première ministre Giorgia Meloni. La chaîne a nié toute censure, arguant que l'annulation était due à des raisons financières... Une note a fuité, qui prouve qu'elle a menti... La polémique enfle.

22/04/2024, 14:49

ActuaLitté

Livre d'occasion : le Conseil permanent des écrivains souhaite une “concertation”

Le Conseil permanent des écrivains (CPE) a exprimé ses préoccupations suite à la publication d'une étude réalisée par Sofia et le Ministère de la Culture, datée du 10 avril 2024. Cette étude met notamment en lumière une augmentation significative des ventes de livres d'occasion, qui représentaient 20 % du marché en 2022.

22/04/2024, 13:32

ActuaLitté

L'acteur Chris Pine signe son premier livre jeunesse

L'acteur et réalisateur américain Chris Pine, connu pour ses rôles dans Star Trek Into Darkness (2013), Wonder Woman (2017) ou plus récemment Donjons et Dragons : L'Honneur des voleurs (2023), publiera cette année son premier ouvrage pour la jeunesse. L'histoire d'une bataille entre deux animaux, un chien et un écureuil, pour défendre leur territoire... 

22/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Japon : une amende de 10 millions € pour un pirate de mangas

Mangamura. À la fin des années 2010, ce nom faisait trembler de rage les plus grands éditeurs japonais de mangas, dont Kadokawa, Shueisha et Shogakukan. En 2017, ils avaient uni leurs forces pour abattre la plateforme pirate aux quelque 100 millions de visiteurs mensuels, avant de se tourner vers les opérateurs... La justice a condamné l'un d'entre eux a une amende de 10 millions €.

22/04/2024, 10:58

ActuaLitté

Un écrivain italien interdit de télé : le spectre de Meloni plane

La relation entre intellectuels et pouvoir a toujours été un sujet de débat, tout comme le lien entre politique et littérature. Mais, depuis l’arrivée de Giorgia Meloni en octobre 2022, le débat s’est enflammé en Italie. Preuve, suite à la décision d’annuler le monologue d’Antonio Scurati prévu sur la télévision publique italienne, la Rai, au sujet de l’antifascisme.

20/04/2024, 18:56

ActuaLitté

Mort de Georges Forestier, spécialiste de Molière, Corneille et Racine

Georges Forestier, né le 13 juin 1951 à Nice et décédé le 18 avril 2024 d'un cancer annonce Sorbonne Université, était un éminent professeur de littérature française et un historien du théâtre reconnu, particulièrement spécialisé dans le théâtre du XVIIe siècle. Il a enseigné à l'Université Paris-Sorbonne de 1995 à 2020, avant de devenir professeur émérite à Sorbonne Université. 

19/04/2024, 20:35

ActuaLitté

L'Autrichien qui avait fait plier Facebook s'attaque à Meta

Voilà dix ans, cet activiste originaire de Salzbourg publiait un ouvrage mettant farouchement en cause le fonctionnement du réseau social Facebook : Kämpf um deine Daten (Luttez pour vos données), dénonçait le moissonnage d’informations que pratique la société de Mark Zukerberg. Mais Max Schrems n’en a résolument pas fini avec Meta…

19/04/2024, 15:45

ActuaLitté

L'immense collection de VHS de Scorsese entre à la bibliothèque

52 mètres linéaires, et autant de boîtes de conservation. À la tête d'une des filmographies les plus imposantes de l'histoire, le réalisateur américain Martin Scorsese a pourtant trouvé le temps, des années 1980 aux années 2000, de s'adonner à une occupation pour le moins étrange. Il a enregistré des milliers d'heures de programmes télévisés sur des centaines de VHS...

19/04/2024, 12:36

ActuaLitté

Chine, Occident et Liu Cixin : un Problème à trois corps

Le roman culte de Liu Cixin a très récemment été adapté en série par Netflix. Le géant américain n'a pas hésité à sortir les grands moyens pour faire de cette histoire la nouvelle grande saga de la pop culture du XXIe siècle. Le succès attendu est au rendez-vous pour la plateforme de streaming, mais la série reflette-t-elle vraiment toute la complexité que recouvre « le problème à trois corps » ?

19/04/2024, 11:14

ActuaLitté

À Manhattan, une douce France dans la librairie de Cyril Dewavrin

Cyril Dewavrin a de la suite dans les idées : propriétaire de l'enseigne La Comédie Humaine à Avignon, inaugurée en 2018, c'est au cours d'un voyage aux États-Unis qu'il décide de tenter l'aventure outre-Atlantique. Depuis début décembre 2023, La Joie de Vivre propose, dans le quartier de Chelsea, à Manhattan, un petit coin de France aux New-Yorkais.

19/04/2024, 10:53

ActuaLitté

Reconnue coupable de faute, l'Agessa condamnée à indemniser un auteur

30.000 €, pas moins. Voilà le montant des dommages et intérêts que le tribunal judiciaire de Paris a sommé à feue l’Agessa d’indemniser, pour avoir porté préjudice à un artiste auteur. Un montant qui donnera le hoquet aux pouvoirs publics : de fait, quelque 200.000 personnes seraient concernées par les 40 années d’incurie de l’organisme. Rapide calcul : faudrait-il trouver 6 milliards € ?

18/04/2024, 18:50

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

18/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Budget 2024-2025 du Canada : où sont passés les engagements ?

Personne ne digère vraiment la présentation du budget 2024-2025 par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Les organisations professionnelles du monde de la culture attendaient fermement que s’y retrouve la Loi sur le droit d’auteur. Espoir déçu et mauvaise nouvelle en perspective.

18/04/2024, 11:44

ActuaLitté

L'enfer pour le “paradis du manga” : quel avenir pour piccoma France ?

Malgré des résultats au Japon sidérants en 2023, le propriétaire sud-coréen de la plateforme piccoma, Kakao Entertainment Corp. enclenche une restructuration. Les nouveaux dirigeants se sont engagés auprès des actionnaires à rechercher une croissance organique désormais.

18/04/2024, 11:20

ActuaLitté

IA et culture : Rachida Dati missionne le CSPLA

Devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Rachida Dati avait annoncé qu'elle saisirait prochainement le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur plusieurs points liés à l'intelligence artificielle. Deux missions ont été officialisées, sur la transparence et l'effectivité des droits.

17/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Des pubs télé pour le livre, une décision qui favorisera Vivendi ?

Après le SNE, c'est au tour du Conseil permanent des écrivains (CPE) - ADAGP, ATLF, Cose-Calcre, EAT, Maison de Poésie, Pen Club, Sacem, SAIF, SAJ, Scam, SELF, SGDL, SNAC, Union des Poètes, UPP -, et la Fédération des éditions indépendantes (FEDEI), d'affirmer leur opposition à la publicité pour le livre à la télévision, et le décret no 2024-313 du 5 avril 2024 qui la rend possible pendant une période d'au moins deux ans.

17/04/2024, 12:43

ActuaLitté

À Hong Kong, la loi sur la “sécurité” met le livre en danger

À Hong Kong, l'emprise de la Chine est désormais une réalité quotidienne. Depuis la rétrocession du territoire au géant voisin par le Royaume-Uni, le régime communiste s'impose, petit à petit. Ses lois sur « la sécurité nationale » se succèdent, avec des conséquences importantes pour les libertés individuelles. Y compris dans le monde du livre, qui s'en inquiète.

17/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Le SNE contre la publicité télévisée pour les livres (sans régulation)  

Le Syndicat national de l'édition (SNE) exprime de sérieuses préoccupations suite à la publication du décret du 5 avril dernier, autorisant la publicité pour les livres à la télévision pour une période de deux ans. Les éditeurs craignent que cette mesure ne fragilise le secteur de l'édition et n'appauvrisse la création littéraire, en l'absence de régulations spécifiques pour cette « expérimentation ».

17/04/2024, 10:52

ActuaLitté

Dans l'Iowa, une censure combattue par les “Big Five” de l'édition

BookBanUSA — De l'autre côté de l'Atlantique, de nombreux États se sont dotés de législations très contestées, qui facilitent le signalement et le retrait d'ouvrages des collections des bibliothèques publiques ou scolaires. Dans l'Iowa, une action en justice s'oppose à ces lois de censure, avec le soutien des plus grands groupes éditoriaux américains...

17/04/2024, 10:41

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

Construire une offre de lecture pour les handicapés visuels, un temps long

Mi-mars, deux députés prenaient d’assaut le ministère de la Culture que Rachida Dati investissait tout juste. Et d’interpeller la rue de Valois quant à la politique d’aide à la lecture pour les personnes atteintes de handicaps. Plus spécifiquement, pour ce qui touche à l’édition en braille…

16/04/2024, 16:54

ActuaLitté

En Italie, le procès de Luciano Canfora attendu en octobre

À Bari, une audience préliminaire très attendue s'est déroulée ce mardi 16 avril, en présence de l'accusé, l'historien Luciano Canfora. Attaqué pour diffamation après avoir qualifié la Première ministre Giorgia Meloni de « néonazie dans l'âme », il sera jugé le 7 octobre prochain.

16/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Pham Doan Trang, autrice et éditrice en prison, honorée par un prix

L'autrice et éditrice vietnamienne Pham Doan Trang, qui purge actuellement neuf années de prison au sein d'un établissement de la province de Bình Dương, a été désignée lauréate du Barbey Freedom to Write Award. Cette distinction salue l'engagement d'un « écrivain de conscience emprisonné ».

16/04/2024, 16:10

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

En Norvège, qui a voulu tuer l'éditeur des Versets sataniques ?

En 1993, William Nygaard, directeur de la maison d'édition norvégienne Aschehoug, reçoit trois balles devant son domicile, à Oslo. 25 ans plus tard, en 2018, deux personnes étaient arrêtées, accusées de tentative de meurtre avec préméditation. Le 9 avril dernier, le bureau du procureur d'Oslo a toutefois annoncé la clôture de la procédure, faute de preuves.

15/04/2024, 14:43

ActuaLitté

Murielle Magellan signe Danse ta vie, pour France 2

L'autrice, scénariste et réalisatrice Murielle Magellan signera pour France 2 le scénario d'un nouveau téléfilm, intitulé Danse ta vie. Elle s'inspirera pour ce long-métrage d'une idée de Jean-Pierre Améris, avec laquelle elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

15/04/2024, 14:11

ActuaLitté

Les Mémoires posthumes d'Alexeï Navalny publiés par Robert Laffont

Mort le 16 février 2024 au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, Alexeï Navalny reste dans les mémoires comme l'un des plus fervents opposants à Vladimir Poutine. Il avait écrit, peu après son empoisonnement en 2020, un livre retraçant son parcours et les racines de son engagement contre l'autoritarisme installé en Russie depuis plusieurs années.

15/04/2024, 11:20