#Scolarité

Henriette Campan, confidente des souveraines

La vie mouvementée d’Henriette Campan, tel est le titre de la biographie qui vient de sortir chez Flammarion et signée Geneviève Haroche-Bouzinac, professeure de littérature française de l’âge classique et dont les champs de recherches sont, entre autres, l’étude des correspondances et des mémoires.

Le 06/11/2017 à 10:03 par Audrey Le Roy

1 Réactions |

Publié le :

06/11/2017 à 10:03

Audrey Le Roy

1

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Vie mouvementée, c’est un euphémisme pour caractériser la vie de celle qui fera son entrée à la cour âgée d’une quinzaine d’années pour devenir la lectrice de Mesdames, filles de Louis XV, principalement de madame Victoire (madame quatrième) et madame Louise (madame dernière) – Louis XV et Marie Leszczynska eurent huit filles dont les petits surnoms chéris étaient tout bêtement leur ordre de naissance, simple, mais efficace – ; qui deviendra la première femme de chambre de la reine Marie-Antoinette ; qui échappera presque par miracle aux folies meurtrières de la Révolution française et de la Terreur ; qui, sans un sou, repartira de zéro pour fonder une institution pour jeunes filles d’où sortira de futures souveraines.

Voici l’histoire d’une femme possédant de nombreux atouts, « l’élégance, l’éloquence, une grande culture, une intelligence intuitive des situations », mais surtout une femme convaincue de l’importance de l’éducation pour construire sa vie, d’autant plus lorsque l’on est une femme de la fin du XVIIIe siècle, début XIXe. 

De l’importance d’un foyer aimant et d’une bonne éducation… 

Madame Campan, née Henriette Genet le 2 octobre 1752, a été élevée dans un foyer où les parents s’aimaient. Pour l’époque, où les mariages arrangés sont légion, c’est important de le préciser. Son père, Edme Genet, est un interprète fort érudit qui aime s’entourer d’académiciens, de poètes, de dramaturges, de jésuites… . Ainsi défileront dans ses salons Marmontel, Quesnay, l’Abbé Raynal, Goldoni ou encore le poète Antoine Léonard Thomas qui inspira tant le jeune Lamartine avec ce vers « Ô Temps, suspends ton vol, respecte ma jeunesse. » Comment, en côtoyant, de telles personnes, ne pas développer une certaine curiosité et un certain goût pour les études ?

Si on ajoute une bibliothèque évidemment bien garnie, mais où non pas droit de citer les livres de dévotion, on ne se pose même plus la question. Et de fait, Henriette est curieuse de tout, mais développe une appétence toute particulière, à l’image de son père, pour le théâtre.

« Inventif, érudit, loyal, tout à la fois “royaliste et philosophe”, selon les termes de sa fille, tel est le père que ses enfants admirent. » Ses enfants ? Quatre filles, dont Henriette est l’aînée, et un garçon.

Les filles sont élevées à la maison, il est hors de question pour Edme de laisser leur éducation aux bons soins d’un couvent. Elles auront une gouvernante anglaise, un maître de harpe et de guitare pour les plus grandes, étudient la grammaire, les lettres, les langues, l’histoire, « le don qu’Edme fait à ses enfants est simple : faire bon usage de leur raison et cultiver leurs talents. »

Cette éducation et les facilités dont jouit Henriette ne tardent pas à faire parler d’elle en haut lieu, « c’est par la duchesse de Choiseul, épouse du ministre, que la comtesse de Périgord […] entend parler de “miss” Genet. Elle cherche une lectrice » pour madame Victoire et madame Louise, filles de Louis XV.

Premier métier : lectrice

C’est en octobre 1768 qu’elle prend son poste et… ce fut un désastre : « il me fut impossible de prononcer plus de deux phrases ; mon cœur palpitait, ma voix était tremblante et ma vue troublée. » La jeune fille prendra néanmoins rapidement ses marques dans « ce pays-ci ». Les lectures avaient le plus souvent lieu dans le cabinet intérieur de madame Victoire, pendant que celle-ci était à sa tapisserie, lectures qui duraient régulièrement plus de cinq heures ! Pas une sinécure : « j’y fus dans un esclavage tel que vous ne pouvez vous l’imaginer. »

Ainsi, quand en mai 1770, arrive à la cour la jeune dauphine Marie-Antoinette, c’est tout naturellement que les deux jeunes femmes se rapprochent, « elle n’avait que quinze ans, j’en avais dix-sept, et j’étais la seule jeune personne dans l’intérieur des princesses. » D’autant que les vieilles filles de Louis XV ne seront pas longues à critiquer celle qu’elles appellent déjà « l’Autrichienne ».

Et la vie affective ? 

Henriette voit sa sœur cadette, Julie, se marier avant elle avec un fringant jeune officier. Le jeune couple est amoureux. Henriette ne doute pas qu’elle fera également un mariage d’amour. De fait, elle aime et est aimée, seule ombre au tableau, le jeune homme est… protestant. Ils doivent renoncer l’un à l’autre le cœur lourd. « Henriette ne confiera son nom à personne, mais elle ne l’oubliera jamais. »

Henriette a désormais vingt et un ans, elle est au service exclusif de Marie-Antoinette et cette dernière s’est mise en tête de la marier, du reste, à son âge, il est largement temps. Le futur époux sera Pierre Dominique François Berthollet Campan, 25 ans. Le mariage a lieu le 11 mai 1774, peu de temps après, le charmant garçon annonce à sa tendre épouse qu’il n’a que faire d’elle et s’en va pour plusieurs années en Italie. Mari volage, dépensier, père violent, il ne se rapprochera de sa femme que pour demander de l’argent ou se faire soigner. Madame Campan fera vite le deuil de sa vie affective et se consacrera aux autres à défaut d’elle-même.

Vivre auprès de Marie-Antoinette

Si Henriette affectionne énormément Marie-Antoinette, elle n’est pour autant pas aveugle sur les capacités intellectuelles de sa, désormais, reine. Était-elle « sotte comme un panier » selon l’expression consacrée par la Palatine à propos de la Fontanges en d’autres temps ? Ne portons pas de jugement, contentons-nous de la citer : « je dois avouer ma dissipation et ma paresse pour les choses sérieuses », que chacun en tire l’enseignement qu’il veut. Quoi qu’il en soit, Henriette, elle, s’ennuie ferme et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’elle retrouve ses proches pour avoir des conversations d’un niveau, dirons-nous, plus élevé.


Marie-Antoinette en 1783, par Élisabeth Vigée Le Brun.

Cependant, vu l’état dans lequel est son couple, on ne peut pas réellement en vouloir à la reine de souhaiter être entourée de frivolités, cela lui permet de penser à autre chose. Henriette, en qualité de femme de chambre, est bien consciente du désarroi de Marie-Antoinette et, quand un matin la reine la prend dans ses bras pour pleurer tout son soûl, elle sait à quoi s’en tenir… mais sait également rester à sa place et fait appeler madame de Polignac, « Henriette a assez de lecture et de philosophie pour savoir que l’amitié ne se pratique qu’entre égaux. »

Et la royauté se ternit… 

Il est coutume de dire que les débuts de la Révolution française remontent à 1789. Et pourtant, a posteriori, que de signes avant-coureurs… Février 1781, le Compte rendu au Roi de Monsieur Necker est rendu public, il fait état des finances du pays… et ça n’est pas reluisant.

Mai 1781, une loi interdit l’accès aux roturiers à tous les grades militaires, « cette loi injuste s’étend même aux bénéfices ecclésiastiques, qui deviennent l’apanage de la noblesse », ça grogne chez les bourgeois !
27 avril 1784, la pièce de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, est enfin autorisée, « les applaudissements font trembler les planchers du théâtre tandis que le trône commence à vaciller. »

1784/1785, la retentissante affaire du collier, dont nous ne ferons pas le résumé ici, mais qui finira de complètement discréditer la reine aux yeux du peuple.

En 1786, Henriette est officiellement « installée dans la charge de première femme » de chambre. Ses tâches sont multiples : présenter le fameux livre des échantillons d’étoffes afin que la reine puisse choisir sa tenue ; tenir l’agenda, faire, le cas échéant, les présentations ; gérer la cassette de la reine, « connaître l’usage que quelqu’un fait de son argent, c’est s’approcher intimement de sa personne. Lorsqu’elle affirme avoir été dans un emploi de femme de confiance, Henriette n’exagère pas. »

Révolution française et Terreur

Être dans un emploi de confiance auprès de la reine à cette période à couté leurs têtes à beaucoup. Mais pas à Henriette ! Et pourtant elle en a vécu des événements, tous en fait ! Ceux de Versailles, ceux des Tuileries, les lettres chiffrées qu’elle écrivait sans en connaître le code, la fuite à Varennes qu’elle aide à organiser, la prise des Tuileries où elle et ses sœurs échappent de peu à la mort.

Et puis le temps des suspicions, des emprisonnements des proches, le suicide de sa sœur Adélaïde suite à l’emprisonnement de son mari… qui sera finalement libéré. Aucune famille n’a été épargnée pendant cette période, la sienne non plus, mais elle, si proche de Marie-Antoinette, a gardé la tête sur ses épaules, au propre comme au figuré.

Second métier : institutrice

« Durant ses nuits blanches, elle a formé un projet. “Les monastères [sont] fermés, les religieuses dispersées”, se dit-elle. Qui va prendre en charge l’éducation des enfants, désormais ? »

Henriette prend sa décision le 4 septembre 1794. Avec une somme que lui avait prêtée Adélaïde, elle loue une petite maison à Saint-Germain-en-Laye. Ville réputée pour son bon air, n’ayant pas trop souffert de la Révolution, étant bien desservie par les transports, des « voitures à huit sièges partent à huit heures du matin de l’hôtel de Toulouse et sont de retour le soir à sept heures. L’une se dirige vers Paris, l’autre vers Versailles. » (En attendant le RER)
L’Institut national de Saint-Germain-en-Laye vient de naître.

Au début l’Institut ne compte que quelques jeunes filles, dont une majorité sont de la famille. Les temps sont durs et la disette fait rage, quelques parents payent en farine, ce qui permet de faire du pain. Henriette ne manque ni de courage ni de volonté et la chance est de son côté. Grâce aux relations qu’a son frère Edmond aux États-Unis, elle voit un jour arriver au pensionnat la fille de l’ambassadeur James Monroe, Eliza. Il paye la scolarité de sa fille d’avance et en dollars. Il va permettre de faire quelques achats et surtout d’accroître significativement la notoriété de l’établissement. Suivront, en juin 1795 « les trois filles de l’ambassadeur de la République d’Amérique en Angleterre. »

La petite maison est assez vite trop petite, il faut déménager. L’ancien hôtel de Rohan est libre, ça sera la nouvelle adresse de l’institut !


Hortense de Beauharnais par François-Pascal-Simon Gérard

Une nouvelle pensionnaire arrive, accompagnée de sa mère. La pensionnaire se nomme Hortense, sa mère Joséphine de Beauharnais, une belle amitié va naître entre les deux femmes… l’histoire est en marche.

« Henriette se souviendra d’avoir élevé ensemble une dizaine de filles de nobles guillotinés. » Elle aura également élevé de futures femmes importantes. Pour ne citer que les plus connues : Hortense, fille de Joséphine, future Reine de Hollande ; Caroline, sœur de Bonaparte, future épouse de Murat et Reine de Naples ; Aglaé-Louise, sa nièce, qui épousera Ney. « À quarante-trois ans, Henriette se sent au “matin d’une seconde existence utile et modeste” ».

Le modèle éducatif

Son modèle est assez évident, il s’agit de Madame de Maintenon, seconde femme de Louis XIV et fondatrice de l’école de Saint-Cyr. Mais les temps ont changé, il s’agit de moderniser un peu tout cela. S’en est terminé avec les distinctions liées à la naissance, tout le monde est élevé à la même enseigne. Elle refuse que ses élèves aient de l’argent de poche afin de ne pas susciter la convoitise des moins fortunées.

« Ce qui anime implicitement l’institutrice, c’est l’idée d’une possible évolution dans la vie d’une femme. »
Elle se renseigne des modes d’éducation dans les pays voisins ; créer des divisions en fonction des âges, mais également des aptitudes de chacune. Ses classes sont distinguées par des couleurs. Elle refuse un système basé sur la punition, la peur et la privation. Au contraire, elle prône l’encouragement. Elle est à l’origine des bons points. 

Lecture et écriture sont à l’honneur dans les petites classes, en grandissant les élèves travaillent la diction qu’elle enseigne via le théâtre et la création de petites saynètes. Elle insiste sur l’importance du résumé, qui stimule la réflexion et la compréhension. Insiste également sur l’enseignement de l’Histoire et de la géographie, mais les arts ne sont pas laissés pour compte. Des professeurs renommés viennent enseigner le solfège, le chant italien, le chef d’orchestre de l’Opéra « aide les élèves à manier l’archet », le dessin et la peinture sont également enseignés. « Conquérir un statut d’artiste pourrait représenter un espoir professionnel pour ces jeunes filles dont l’avenir n’est pas assuré. »

Elle souhaite que ses élèves deviennent des femmes indépendantes : « Le message est clair : une femme n’est pas inférieure par ses moyens intellectuels ni par son courage, seule sa condition la bride. »

Un destin lié à un certain Napoléon Bonaparte

« Voilà Mme Campan devenue l’ancienne institutrice de reines et de princesses. » Henriette a su maintenir son école et en faire un lieu reconnu. Bonaparte lui est devenu le mari de son amie joséphine, mais surtout il est devenu Empereur. Elle, qui met l’éducation de la femme en avant, va devoir apprendre à mettre un peu d’eau dans son vin, car l’éducation des femmes n’est pas vraiment la préoccupation première de cet empereur quelque peu… misogyne (?), de plus il veut tout régenter, oui l’éducation aussi !

Il souhaite créer un nouveau système, Henriette est pleine d’idées dont elle fait part à l’Empereur, ce qu’elle ignore, c’est que « Napoléon a rédigé lui-même un texte d’encadrement ». Et si Henriette est bien nommée surintendante de la nouvelle institution, elle n’en prendra plus seule les décisions.

Nouveau déménagement, nous quittons l’hôtel de Rohan de Saint-Germain-en-Laye pour le château des Montmorency à Écouen. Les 17 et 18 novembre 1807, c’est la rentrée ! Il faudra faire avec le nouveau pouvoir en place, mais bon an mal an, Henriette maintiendra la barque… jusqu’à la chute de Napoléon, en avril 1814.

Le temps de la retraite 

Napoléon tombé, il faut rendre le château d’Écouen aux anciens propriétaires, royalistes. C’est le temps de la retraite, mais également des deuils. Elle se jette alors à corps perdu dans la rédaction de mémoires. Un mémoire à destination de son frère Edmond et de ses neveux américains, Souvenirs particuliers ; un mémoire destiné à être publié, Mémoire sur la vie privée de Marie-Antoinette, reine de France et de Navarre ; un mémoire pour sa descendance, Le livre de famille.

En février 1822, elle se fait opérer d’une glande qu’elle aurait au sein gauche. L’opération se passe bien, elle semble se remettre, mais au bout de quinze jours la fièvre se déclare. « Sans une plainte, elle ferme les yeux le 16 mars 1822. »

Après la lecture de cette belle biographie, nous ne pouvons avoir que du respect pour cette femme qui consacra sa vie aux autres et à l’élévation de la femme à une époque ou (quel que soit le pouvoir en place) la place de celle-ci dans la société était loin d’être une question prioritaire. Deux mots me viennent à l’esprit pour caractériser Madame Campan : courage et humilité. À lire ! 

Geneviève Haroche-Bouzinac – La vie mouvementee d'Henriette Campan – Editions Flammarion – 9782081290518 24,90 €

Geneviève Haroche-Bouzinac Flammarion
La vie mouvementée d'Henriette Campan
27/09/2017 601 pages 24,90 €
Scannez le code barre 9782081290518
9782081290518
© Notice établie par ORB
plus d'informations

1 Commentaires

 

Gabriel

24/02/2018 à 15:34

8-/découverte passionnante de ce personnage historique ce samedi matin 24 février 2018 sur R C F ! Merci.

:snake:

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Patrice Leconte et Vincent Lacoste : la BD fait son cinéma

Fort de ses succès en librairie, Riad Sattouf lance une nouvelle série, dans laquelle il raconte le parcours de Vincent Lacoste, jeune étoile du cinéma français. Au même moment, Joub et Nicoby retracent les aventures cinématographiques atypiques de Patrice Leconte, l'un des rares réalisateurs à être parvenu pendant plusieurs décennies à alterner films à grand succès et projets plus personnels. Ces deux albums BD dévoilent les coulisses des tournages, les complications de production et les joies de la création cinématographique. Des cases qui donnent des envies de salles obscures.

25/11/2021, 16:19

ActuaLitté

15 aphorismes insoucieux et désenchantés, par Françoise Sagan

Les éditions Julliard ont sorti en ce mois de novembre un recueil de plus de 230 aphorismes et pensées de Françoise Sagan sélectionnés par son fils, Denis Westhoff. L’occasion d’en faire une petite sélection pour pénétrer son univers désinvolte et mélancolique. Des aphorismes sur l'amour, l'argent, le jeu, la gloire, le bonheur ou encore la mort. Autant de traits d'esprit exprimant sa modernité et sa liberté, comme une approche radicale contre l’esprit de sérieux.

24/11/2021, 14:08

ActuaLitté

À la découverte de Zahhak, la légende du roi serpent, livre pop-up d'exception

Zahhak, fils du roi de Perse, séduit par le Démon, assassine son père et s’approprie le trône. Constamment menacé et intrigué par deux serpents lovés autour de ses épaules, il se lance dans une conquête dévastatrice et agrandit considérablement son royaume, imposant sa cruauté aux peuples opprimés. Il règne ainsi mille ans, jusqu’à ce qu’un oracle lui prédise sa chute prochaine sous le bras armé du jeune Fereydoun.

23/11/2021, 11:08

ActuaLitté

Revenir à toi : Léonor de Récondo, meutrissures et abandon

Magdalena sort tout juste du cabinet de sa dermatologue lorsque son téléphone sonne : un rappel de sa messagerie sur laquelle Adèle, son agente, lui a laissé un message ! Encore engluée dans ses réflexions à propos des soins qu’elle vient de subir et qui sont, pourtant, sans conséquence, elle peine à entendre le sens des mots qu’Adèle a laissé pour elle : la trace de sa mère a enfin été retrouvée ! Après une disparition pendant trente ans. Sans aucune nouvelle. Sans aucune information. Seulement « partie » selon son père et ses grands parents ! Retrouvée !

23/11/2021, 10:38

ActuaLitté

Sapiens, tome 2 : la puissance de la fiction

« Sapiens », le brillant essai fleuve de Yuval Noah Harari, ce best seller mondial qui raconte sous un jour nouveau l'histoire de l'Humanité, prend à nouveau d'assaut les tables des librairies dix ans après sa première parution en hébreu, en bande dessinée cette fois. Le deuxième tome, toujours aussi réussi, met en lumière les mécanismes qui ont permis aux homos sapiens de s'établir, de coopérer et, petit à petit, de faire société à grande échelle, notamment grâce au recours à des fictions collectives comme l'argent, les divinités ou les empires. Un récit en cases et en bulles qui, comme l'Homo Sapiens il y a 70000 ans, part à la conquête du monde entier.

22/11/2021, 11:51

ActuaLitté

Le latin ? Un droit pour tous : un vivifiant plaidoyer 

Le latin ? Une langue ancienne, une langue morte, devenue inutile dans notre monde contemporain, diront certains. C’est pour répondre à ces mauvaises langues qui s’égarent dans une vision étriquée du savoir que Marie-Pierre Delaygue-Masson a décidé de prendre la plume. Son court essai intitulé Le latin ? Un droit pour tous ! vient d’être publié par la nouvelle maison d’édition l’autreface créée en 2020.

22/11/2021, 07:30

ActuaLitté

Enki Bilal : A l'intérieur de l'artiste

Alors qu’une exposition Picasso, l’étranger s’est installée au Musée de l’histoire de l’immigration depuis le 4 novembre, le maître espagnol fait le même jour l’actualité éditoriale. Les éditions Points ressortent dans leur collection Beaux livres le texte d’Enki Bilal, paru d’abord aux éditions Stock. Connu pour ses BD devenus cultes et son style si particulier, Enki Bilal propose ici une déambulation onirique et nocturne dans le Musée Picasso. Une nuit où l’on croise le maître espagnol, mais également son illustre compatriote qui le précéda, Francisco de Goya, la photographe et compagne du peintre des Demoiselles d’Avignon, Dora Maar, ou encore le Minotaure..

17/11/2021, 09:36

ActuaLitté

Rodolphe Tosi, Le voltigeur de la République

C’est un témoignage particulièrement poignant qu’à recueilli notre confrère, le journaliste et critique Jean-Luc Favre Reymond — celui du résistant de la première heure, dénommé Rodolphe Tosi, âgé aujourd’hui de 94 ans passé, et vivant en Savoie. Né en 1926 à Modane en Maurienne, zone frontalière avec l’Italie, il est issu d’une famille d’immigrés italiens, comme beaucoup de ressortissants à cette époque venus chercher un emploi en France. 

16/11/2021, 16:37

ActuaLitté

La nuit tombée sur nos âmes : souvenirs du G8 de Gênes, en 2001 

Été 2001 ! Convergent vers Gênes (Genova, la magnifique cité méditerranéenne aux églises somptueuses, aux ruelles étroites, aux palais magnifiques) des catégories de gens bien différentes...

15/11/2021, 15:47

ActuaLitté

La jeune femme au luth, de Vermeer au coeur du thriller de Katharine Weber

Patricia Dolan est, certes, d’origine irlandaise, mais bien américaine depuis l’émigration de sa famille de l’autre côté de l’Atlantique pour tenter d’échapper à la pauvreté qui s’abattait sur les Irlandais avec autant d’assiduité que les pluies venues de l’ouest sur la terre d’Irlande. Pourtant Patricia a quitté son passionnant travail à la bibliothèque de la Frick Collection, célèbre musée d’art de New York, pour un congé sans solde, sans durée prédéfinie et sans explication très claire à son père Pete, pour venir s’installer pour une durée indéterminée dans un cottage isolé, au bord de l’Océan, à quelque distance d’un village irlandais où sa famille perd ses origines.

15/11/2021, 15:11

ActuaLitté

Potiki : en Nouvelle-Zélande, mythes et difficiles réalités

Roimata a épousé Henri parce que l’amour les avait déjà unis alors qu’ils n’étaient que des enfants. Il avait accompagné leur enfance jusqu’au jour où Roimata a dû partir pour aller étudier, ailleurs, dans un pensionnat où son père, déjà veuf, juste avant de mourir, l’avait inscrite. Et le jour où elle a pu et décidé de revenir, des années après, elle n’a prévenu personne de son retour, préférant retrouver seule le chemin qui la ramenait vers la maison où elle savait que Henri et sa famille lui feraient bon accueil.

12/11/2021, 15:55

ActuaLitté

Chainsaw Man 11 : coup de poing final

Le 11e et dernier tome de la première partie de la série phénomène est là. Préparez vos yeux pour des larmes et des doubles pages flamboyantes, et votre âme pour un déchirement final. L'espace de 192 pages, vous êtes entre les mains de Fujimoto-sensei.

12/11/2021, 15:24

ActuaLitté

La Perle : Anne-Margot Ramstein et Matthias Aregui aux somptueuses compositions

Une perle, extraite d'un coquillage immergé aux abords d'une plage exotique, est offerte par un jeune garçon à une petite fille. Amoureusement, celle-ci s'en fait une bague qu'elle tend devant elle, pleine d'admiration avant de la déposer sur une table et d'aller se coucher. Dans la nuit arrive un oiseau qui vole le bijou. La perle passera ainsi de mains en mains pour vivre un véritable périple. 

12/11/2021, 15:09

ActuaLitté

Eden : un monde post-pandémie entre espérances et ravages

Un virus a achevé presque toute la population mondiale — à l’exception de deux enfants et d’un scientifique qui vivent retranchés dans une colonie quasi utopique. Auront-ils à repeupler la Terre, comme de nouveaux Adam et Ève ? Leurs plans infusés de lectures de la Bible sont perturbés par l’arrivée soudaine de représentants armés des Nations Unies. Au-dehors, c’est une humanité plus pécheresse que jamais qui tente de sortir du chaos.

10/11/2021, 10:08

ActuaLitté

John Keats : “Ces abstractions qui sont ma seule vie”

Les éditions Poesis ont publié ce 4 novembre John Keats, La Poésie de la terre ne meurt jamais : un recueil d'extraits des correspondances du poète romantique anglais et de choix de poèmes. Une correspondance traduite par Thierry Gillyboeuf, et les poèmes par Cécile A. Holdban. Les éditions dirigées par Frédéric Brun continuent à s'intéresser au romantisme de la fin du XVIIe-début XIXe, après une édition consacrée au poète allemand Novalis, en 2015.

09/11/2021, 11:24

ActuaLitté

Visa Transit : fin d'un stupéfiant périple intérieur à travers l'Europe

Avec un troisième tome plus intime et sombre que les deux précédents, Nicolas de Crécy boucle le récit fabuleux de son road-trip de Paris vers les confins de la Turquie, en compagnie de son cousin, en 1986. Plus bestial, plus flamboyant, plus coloré aussi, bref plus personnel encore, ce dernier volet du triptyque met un point final à un magnifique voyage aussi graphique que dépaysant.

08/11/2021, 11:48

ActuaLitté

Simon Liberati : Anthologie de ses apparitions (et de ses méditations)

Les Editions Seguier éditent le journal de Simon Liberati. Entre le 14 février et le 27 mai de je ne sais quelle année (le début des années 2010), l’auteur d’Occident livre un quotidien de mondain et de ruminant, de souffrance et de dilettantisme, de journaliste et d’écrivain.

07/11/2021, 08:35

ActuaLitté

Depuis que les monstres : 12 histoires délicieusement terrifiantes

Ils n’attendent pas toujours tapis dans les recoins sombres, sous des lits immenses d’obscurité ni dans les forêts lointaines. Les monstres, c’est nous. Nous les portons en notre sein, les alimentons de nos névroses, de nos désordres : logiquement, ils sortent parfois à l’air libre, respirer l’air du temps. Les monstres de Germano Zullo, ils ont quelque chose de plus effrayant encore : ils sont légion… Et s’ils n’étaient pas terrifiants, on leur prêterait même un peu d’humour… 

29/10/2021, 07:16

ActuaLitté

Robin Hood : arc, flèches et ordinateur, la jeunesse d'un justicier 

Préado perdu dans un monde en déréliction, Robin vit seul avec son père et son frère. Dans la ville de Nottingham, un homme règne en maître : Guy Gisborne. Ce dernier a fait fortune en exploitant la misère grandissante de la cité : auparavant riche de ses usines de fabrication de voiture, elle est aujourd’hui à l’abandon, corrompue et terrorisée…

28/10/2021, 10:03

ActuaLitté

Mon Mari : vous connaissez Maud Ventura ? Vous devriez...

ROMAN FRANCOPHONE – Avant, vous ne la connaissiez pas (c’est son premier roman), et voilà qu’on vous la sert à toutes les sauces : en cette rentrée Maud Ventura et Mon Mari (L’Iconoclaste) sont défendus partout, à tel point que la petite clochette publicitaire a déclenché comme d’habitude en moi, chien de Pavlov que je suis, l’envie réflexe d’en dire du mal. Avant de devoir ravaler ma salive.

27/10/2021, 15:19

ActuaLitté

Je crois que mon fils est gay : votre dose de sérotonine et d’inclusivité

Tomoko est une petite mère au foyer tout ce qu’il y a de plus ordinaire. À moins qu’elle ne soit un peu plus attentive que la moyenne ? Elle devine en tous cas que son fils aîné, lycéen, est gay… Mais il est pour l’instant trop timide pour faire son coming-out ! À Tomoko de lui faire sentir qu’elle l’aime comme il est. Un manga qui réchauffe mieux qu’un rayon de soleil. 

26/10/2021, 11:53

ActuaLitté

Nos Espoirs croisés : vivre, pas “pour changer le monde”, mais pour demain 

En matière de romance dans des univers Young Adult, Nos espoirs croisés d’Iman Eyitayo se présente comme un récit au style classique et dont l’histoire semble véritablement centrée sur un public. Mais la fluidité du récit et sa ligne directrice forte – autour de la difficulté à garder le goût de la vie – en font un livre à remarquer.

26/10/2021, 11:45

ActuaLitté

Il n'en restera qu'une... Three Dark Crowns, ou la société meurtrière

FANTASY – À la fin, il n’en restera qu’une. Des trois sœurs, seule la plus puissante, la plus agile, la mieux formée sera autorisée à monter sur le trône. Kendare Blake publie Three Dark Crowns, premier opus de sa trilogie. Après 600.000 exemplaires vendus et une vingtaine de traduction, le phénomène arrive en France, dans une traduction d’Hermine Hémon…

25/10/2021, 12:52

ActuaLitté

Mohamed Mbougar Sarr : lettres et le néant

Après De purs hommes, roman qui traite de l’homosexualité en Afrique, Mohamed Mbougar Sarr revient avec un des romans les plus remarqués de la rentré littéraire. La plus secrète mémoire des hommes est paru aux éditions Philippe Rey, avec 8753 exemplaires vendus à ce jour (données : Edistat). Un roman en lice pour la plupart des grands prix littéraires : Goncourt, Fémina, Renaudot et de l’Académie Française. Le sujet : la quête d’un auteur mythique, TC Elimane...

25/10/2021, 09:34

ActuaLitté

Les contraceptés : des spermatozoïdes et des hommes

La contraception masculine est un sujet quasiment tabou : depuis l’apparition de la pilule, le poids de la contraception et de ses effets secondaires repose presque exclusivement sur les épaules des femmes. Elles ont eu beau réclamer un partage des tâches dans ce secteur comme dans bien d’autres, peu d’hommes répondent à l’appel. Et l’industrie pharmaceutique ne suit pas. Deux journalistes, l’un moustachu, l’autre barbu, se plongent à la première personne du pluriel dans ce dossier qui met encore bien des virilités mal à l’aise. Où sont donc les contraceptés ?

22/10/2021, 16:08

ActuaLitté

Les Romantiques, pour un voyage dans l’érotisme des grands classiques  

Soixante grandes références de la littérature, en commençant tout naturellement par L’Odyssée de Homère, avant de s’échouer sur les membres entrelacés de Tristan, Yseult, Héloïse, Abélard, Paul et Virginie, soit une belle troupe d’amants. Et tous se donnent à corps perdus. Les Romantiques, c’est un petit voyage pour redécouvrir l’amour, comme dans les livres mais aussi dans la vraie vie, avec une pointe d’humour et un érotisme charmant — ou devrait-on plutôt dire charmeur ?

22/10/2021, 16:04

ActuaLitté

Trafalgar - 21 octobre 1805 : Nelson 1 – Napoléon 0

À l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur Napoléon, les éditions Passés Composées sortent une nouvelle édition du livre du contre-amiral et historien Rémi Monaque, Trafalgar. Ce tableau extrêmement complet des tenants et aboutissants de la célèbre bataille avait d’ailleurs reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon en 2005. J’entends déjà grincer les dents des « aficionados » de l’Empereur. C’est un peu comme parler d’Alésia à Abraracourcix.

21/10/2021, 11:11

ActuaLitté

Maikan : quand le Canada décidait d'apprendre “à lire et à écrire” aux Autochtones

Montréal, de nos jours. La jeune avocate Audrey Duval, pour répondre aux sollicitations du barreau qui incite ses membres à accepter de plaider, une fois par an, une cause sans honoraires, a décidé de ne pas faire le choix d’une cause trop semblable à ses interventions habituelles en droit des affaires. Non !

20/10/2021, 14:33

ActuaLitté

Totale Résistance : Helge Reumann, un monde en (mal)formation

Massacres de branches de bois partiellement anthropomorphes sadiquement exécutées par des bûcherons burinés, larve miraculée assassinant ses congénères à l’aveugle une fois une kalachnikov en main, affrontements âpres virant à plusieurs exterminations de masse... Voici une partie du programme qui attend le lecteur de ces planches hypnotiques de Helge Reumann. 

20/10/2021, 12:55

ActuaLitté

Festin d’Anne Brugni et McCloud Zicmuse : ma vie de miche

De la naissance d’un champ de blé à une dégustation collective autour d’une table, Festin nous présente différentes étapes de la « vie » d’une miche de pain. Après Bonjour (qui suivait le cycle d’une journée) et Chemin (qui nous entrainait dans une balade bucolique), Anne Brugni et McCloud Zicmuse concluent ici une trilogie originale.

19/10/2021, 10:29

ActuaLitté

Meurtres à Tautavel : un pendu qui aura donné sa langue au chat

Entre Corbières et Pyrénées, c’est dans le Fenouillèdes que se niche le petit village de Tautavel dont la notoriété est aujourd’hui plus associée à la découverte, à la Caune de l’Arago, de morceaux du squelette du plus ancien humain identifié dans toute l’Europe (0,5 million d’années !!!), qu’aux ruines du château médiéval qui dominent les maisons du village !

18/10/2021, 15:24

ActuaLitté

Milwaukee Blues : vision douloureusement réaliste des États-Unis

« Je n’aurais jamais dû composer ce foutu numéro. » Une première phrase, qui ouvre ce roman de Louis-Philippe Dalembert, et happe. Pas question de s’arrêter de lire, lorsque l’écriture, incisive et exacte en tout point, nous invite à dévorer chaque page. S’offre alors au lecteur une histoire fictive, qui sonne pourtant si terriblement vrai. 

15/10/2021, 12:20

ActuaLitté

Kukum : le lac, les rivières et le couple

Années 18... et quelques, sur les bords du lac Saint Jean, au fond du fjord du Saguenay au Québec. Almanda est une jeune orpheline qui vit avec un couple d’agriculteurs, qu’elle appelle « mon oncle » et « ma tante », qui triment chaque jour pour arracher à leur lopin de terre des bords du lac une maigre subsistance. Du haut de ses quinze ans, Almanda leur donne un coup de main à la petite ferme — elle adore traire les vaches — quand elle n’est pas à l’école où ses résultats sont prometteurs. Mais face à ce lac grandiose, Almanda rêve.

14/10/2021, 11:43

ActuaLitté

Moi, Calife... Iznogoud et c'est comme cela qu'on l'aime

Six années depuis le dernier tome qu’avaient cosigné Laurent Vassilian et Nicolas Tabary — et qui très personnellement, ne m’avait pas emballé. « Moi président », clamait voilà peu encore un heureux candidat à l’Élysée, dont on se gardera bien de dire que les promesses n’engagent que ceux qui les croient (ah, tiens, non…) ! Eh bien, ô Grand Vizir, qu’en est-il de votre débordante ambition : vous, Calife, que gagnerait le bon peuple de Bagdad ?  

13/10/2021, 13:08

ActuaLitté

Mashle : invasion de choux à la crème et de coups de poing à Poudlard

Mash est né sans magie dans un monde où les non-magiciens sont tués à la naissance. Mais son papa d’adoption l’a protégé au fin fond d’une forêt. Mash a donc grandi à l’écart du monde, en ne faisant que… de la musculation. Désormais menacé, notre héros va devoir intégrer l’académie de magie la plus prestigieuse du pays. Ses muscles suffiront-ils à sa survie ? Un manga hilarant qui brise tous ses propres codes. 

13/10/2021, 11:28

ActuaLitté

Mathieu Lindon : seul contre tous

Après Hervelino paru en début d’année, où Mathieu Lindon évoquait son compagnonnage avec l’écrivain Hervé Guibert, l’auteur revient cette même année avec un texte tout d’un bloc. Un bloc de haine, contre les « autres ». Une centaine de pages d’éructations qui prennent sens dans l’intégralité du texte, même si cette haine sans objet autre que ces autres confine à la répétition. 

 

13/10/2021, 10:34

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Blake et Mortimer, By Jove ! : les 200 meilleures ventes (semaine 46)

Solidement accroché à son rocher, Astérix persiste et signe : 1,12 million d’exemplaires, soit près de 60.000 de plus que la semaine passée… Pas si fou pour l’irréductible Gaulois. Il est suivi par le Goncourt, à 125.000 exemplaires, et Blake et Mortimer, évidemment, qui pour sa première semaine de vente passe joyeusement les 24.000 unités. Enfin, solidarité oblige, le collectif 13 à table 2022 occupe la 4e place des meilleures ventes de la semaine. Juste devant Ken Follett, à 26.000 ventes !

26/11/2021, 10:17

ActuaLitté

Vous haïssez vos voisins ? Attendez de voir Ceux d’à côté, de M.T. Edvardsson 

BONNES FEUILLES – À Köpinge, petite localité résidentielle proprette de Suède, tout le monde se connaît, et l’entraide entre voisins fait office de loi. Du moins, en apparence. Car Micke et Bianca Andersson, qui ont quitté Stockholm pour élever leurs deux enfants dans le calme de la petite ville, découvrent rapidement que leur voisinage est loin d’être aussi idyllique que prévu.

 

26/11/2021, 08:00

ActuaLitté

Quand il fait triste Bertha chante : Rodney Saint-Éloi, de la mère au fils

« Ce récit est, à mes yeux, l’hommage le plus émouvant rendu à une mère depuis le Livre de ma mère d’Albert Cohen », écrit Alain Mabanckou. Dans ce récit admirablement écrit, l’auteur rend hommage à sa mère, Bertha. Cette grande dame noire à l’énergie et à la générosité exemplaires, « amoureuse de l’amour », vient de mourir. Rodney, son fils aîné, raconte l’enfance bleue au pays natal, leur chemin d’exil, elle à New York, lui à Montréal.

26/11/2021, 07:12

ActuaLitté

Asphalte, de Matthieu Zaccagna : courir à perdre la vie ?

BONNES FEUILLES – À 17 ans, Victor fuit un quotidien d’une violence absolue. Sans argent, sans liens, sans but, sans aide de quiconque, il court dans Paris jusqu’à l’anéantissement, la souffrance. Il fera des rencontres, se mettra à l’épreuve, défiera sans cesse la mort pour se réapproprier son corps et son passé. 

25/11/2021, 07:35

ActuaLitté

David Lelait-Helo : Je suis la maman du bourreau, Prier Dieu, se vouer au Diable

BONNES FEUILLES – Du haut de ses quatre-vingt-dix ans, Gabrielle de Miremont semblait inatteignable. Figée dans l’austérité de la vieille aristocratie catholique dont elle est l’incarnation. Sa devise : « Ne jamais rien montrer, taire ses émotions. » 

25/11/2021, 07:12

ActuaLitté

Un projet inédit de Max Ernst et René Crevel en librairie

Ce 26 novembre, les éditions Prairial publient Monsieur Couteau, mademoiselle Fourchette, la traduction inédite de Mr. Knife Miss Fork, rareté de bibliophile parue en 1931 et vendue, par souscription, à 250 exemplaires. Ce bel ouvrage réunit Max Ernst et René Crevel autour d'un projet surréaliste.

24/11/2021, 16:08

ActuaLitté

Lenka Horňáková-Civade : Un regard bleu, quand Rembrandt rencontre Comenius

BONNES FEUILLES – Amsterdam, 1656. Alors que Rembrandt voit ses créanciers vider sa maison, il croise le regard bleu d’un inconnu dans la foule qui immédiatement capte son attention. Cet homme, Comenius, est un philosophe et pédagogue tchèque qui, chassé par la guerre, a été contraint de quitter son pays. La rencontre passionnante, au XVIIe siècle, entre deux génies attachants et modernes.

24/11/2021, 08:05

ActuaLitté

David Joy : Nos vies en flammes, plus qu'un combat, une révolte

BONNES FEUILLES – Retraité depuis quelques années du service des forêts, Ray Mathis mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Il attend sans vraiment attendre que son fils Ricky vienne le rejoindre. Mais celui-ci a d’autres préoccupations – se procurer sa dose quotidienne de drogue, par exemple...

24/11/2021, 07:30

ActuaLitté

Le Syndrome du golem : Mikael Hirsch revisite Frankenstein

BONNES FEUILLES – Bizarrement, c’est moins le golem éponyme, le seul, l’unique, modelé à coups de pouce rageur, et dans une épaisse argile, par le rabbin pragois Judas Lœw Ben Bezalel, qu’évoque le formidable roman de Mikaël Hirsch, que la créature de Frankenstein, colosse couturé et titubant fait de bric charnel et de broc osseux. 

23/11/2021, 08:42

ActuaLitté

Johanne : Graciano, sur des traces peu connues de Jeanne d'Arc

BONNES FEUILLES – Le premier roman de Marc Graciano avait failli s’intituler Anarchie dans la montagne. Celui qui nous vient aujourd’hui aurait pu tout autant s’intituler Liberté dans les forêts. Sans cesse déployé, et mûri par un écrivain parvenu à sa plénitude, c’est toujours le même enjeu, et toute la grâce de Graciano : nous soigner de ce qui nous fait souffrir, nous ouvrir à un regard qui comprend le monde, nous redonner une langue qui permet de nommer ce que nous ressentons et pouvons ressentir.

23/11/2021, 08:17

ActuaLitté

Ils ont tué Oppenheimer : Virginie Ollagnier raconte le “Doctor Atomic”

BONNES FEUILLES – Un roman intime et politique qui nous plonge au cœur de la guerre froide et dans la pensée complexe du père de la bombe. Robert Oppenheimer aimait les femmes, courser les trains au volant de sa puissante voiture, affronter les tempêtes à la barre de son bateau et galoper sur les chemins du Nouveau-Mexique. Par-dessus tout, il aimait la physique car elle réveillait en lui le philosophe, le poète. 

23/11/2021, 08:00

ActuaLitté

Daft Punk, Pikachu ou Greta Thunberg : le grand retour de Clotaire se déguise

BONNES FEUILLES – Roi incontesté du déguisement en tous genres, Clotaire revient dans une nouvelle édition, pour un défilé de personnages toujours plus surprenants ! Un album, paru originellement chez Autrement jeunesse en 2014, toujours dès 3 ans, mais que l'on retrouvera réédité en janvier prochain.

22/11/2021, 08:40

ActuaLitté

Braconniers, d’Alessandro Cinquegrani : “Le chant d’une vie consumée”

Pour cette nouvelle année, les éditions do publiera Braconniers d’Alessandro Cinquegrani, traduit de l’italien par Laura Brignon. Plongé dans une représentation allégorique de l’histoire de l’Italie, le lecteur découvre des personnages tourmentés par la mort de leur fils dans des conditions mystérieuses, qui les laissent dans une souffrance — presque — inexprimable. 

22/11/2021, 08:15

ActuaLitté

Les Ensablés - Quinze rounds de Henri Decoin

Henri Decoin a connu plusieurs vies. Il fut tour à tour sportif de haut niveau – et le livre du jour fera montre de la science qu’il avait du noble art, la boxe -, héros de guerre, journaliste et cinéaste. Il fut aussi romancier. L’arbre vengeur a la bonne idée de rééditerune petite pépite, Quinze rounds, récit retraçant l’histoire d’une rencontre de boxe commentée par un boxeur sur le ring en temps réel. L’expérience littéraire y croise étonnamment les gants avec l’expérience sportive. Par Denis Gombert

21/11/2021, 09:19

ActuaLitté

Dragon Ball, Astérix et un Goncourt : les 200 meilleures ventes (semaine 45)

La potion magique continue de faire son effet, mais après avoir dépassé le million d’exemplaires en quelques semaines, Astérix et son Griffon perdent un peu leur souffle. Tout en gardant la première place des ventes. Assez logiquement, le Prix Goncourt décerné à Mohamed Mbougar Sarr, permet à son livre, avec 86.595 exemplaires, de prendre la seconde. Et à sa suite, San Goku et ses amis se glissent à la 3e place : le T.15 de Dragon Ball Super affiche 21.770 ventes, star de la semaine.

19/11/2021, 11:33

ActuaLitté

Écriture et sexisme : “Ils n’adopteront jamais une femme auteur à mérite égal”

La collection « Les Plumées », des éditions Talents hauts, destinée à donner une nouvelle vie à des textes d'autrices oubliés ou négligés par l'histoire littéraire, accueille le 25 novembre prochain La femme auteur, roman écrit en 1802 par Félicité de Genlis. Auteure de quelque 140 ouvrages, elle encourage les femmes, dans ce roman, à prendre la plume.

16/11/2021, 15:58

ActuaLitté

Contes et nouvelles de mon pays de Jean-Yves Carlen 

Ces contes et nouvelles proposent une lecture originale et parfois décalée de la région du Rhin supérieur où tout lecteur pourra percevoir à travers ses singularités propres, certains thèmes universels qui façonnent la condition humaine. 

12/11/2021, 13:11

ActuaLitté

1 million d'exemplaires pour Astérix : les 200 meilleures ventes (semaine 44)

Une fois de plus, les irréductibles Gaulois monopolisent l’attention : 1,005 million d’exemplaires vendus, avec la première place absolue… S’en suit le prix Goncourt de Mohamed Mbougar Sarr, qui accumule 39.500 ventes. La troisième place revient à Le jeune acteur (T.1) : aventures de Vincent Lacoste au cinéma, de Riad Sattouf (17.146 exemplaires). Et voilà comment tout se déroule…

12/11/2021, 10:24

ActuaLitté

La femmes qui a tué des poissons : Clarice Lispector en conteuse

BONNES FEUILLES – Après avoir publié en 2004 La vie intime de Laura suivi du Mystère du lapin pensant, les éditions des femmes-Antoinette Fouque présentent une nouvelle édition de ces deux contes, réunis en un volume auquel viennent s’ajouter deux titres : une nouvelle traduction de La femme qui a tué les poissons (Ramsay, 1990 et Seuil, 1997) et un conte inédit en français et publié pour la première fois, Comme si c’était vrai. Ce recueil est illustré par l’artiste graveuse Julia Chausson. 

10/11/2021, 11:53

ActuaLitté

Les Ensablés – Les Maîtres du vertige, six romans de “merveilleux scientifique”

L’Arbre Vengeur, jamais en reste pour nous surprendre, nous offre aujourd’hui un très beau livre (sur la forme et le fond), Maîtres du Vertige, qui regroupe six romans de science-fiction — ou plutôt de « merveilleux scientifique », ayant été écrit par des auteurs de langue française du début du vingtième siècle… L’occasion, pour tous les curieux, épris de bonne littérature, de découvrir, non plus un seul auteur oublié, mais toute une littérature « ensablée », un continent, aurais-je envie de dire, dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Par Hervé Bel.

08/11/2021, 16:26

ActuaLitté

Astérix, Mortelle Adèle et Guillaume Musso : les 200 meilleures ventes (semaine 43)

Avec 857.360 exemplaires écoulés, l’irréductible et ses amis gaulois prennent la tête de très très loin avec Astérix et le Griffon. Guillaume Musso poursuit son installation dans les meilleures ventes de l’année (229.182 exemplaires pour L'inconnue de la Seine), mais pour l’heure demeure troisième de la semaine, après une certaine Mortelle Adèle et la galaxie des bizarres, aux 36.747 exemplaires. Mais les aventures ne manquent pas dans les hautes sphères des classements, avec, assez nettement, une tendance bande dessinée bien marquée.

05/11/2021, 11:09

ActuaLitté

Un bronze de Robert Velter, créateur de Spirou, implanté à Saint-Malo

Durant le week-end du 29 octobre au 1er novembre, la manifestation Quai des bulles à Saint-Malo a fêté ses 40 ans. Ce fut également l’occasion pour la municipalité d’inaugurer une statue en hommage au créateur de Spirou, le plus célèbre groom de la bande dessinée. Réalisé par Annick Leroy, ce bronze célèbre également un auteur devenu malouin par adoption.

02/11/2021, 11:10

ActuaLitté

Une promenade pour découvrir la nature, du bout des doigts

Les éditions des Grandes Personnes ont collaboré avec l’illustratrice Pénélope et l’Institut national des jeunes aveugles : de leur association découle le livre La nature au bout des doigts. Il s’agit là d’une promenade tactile, un chemin poétique exacerbé par le blanc, un voyage avec les doigts dans la nature ponctué par les différentes saisons. Spécifiquement fabriqué comme « un pont entre les aveugles et les voyants », nous explique l’illustratrice.

30/10/2021, 12:21

ActuaLitté

Astérix à moitié millionnaire et Goldorak superstar : les 200 meilleures ventes (semaine 42)

En cette semaine, bande dessinée et jeunesse occupent solidement les premières places. Astérix et son Griffon passent la barre des 522.653 exemplaires vendus, depuis la sortie de l’album, ce 21 octobre. De son côté, Goldorak continue sur sa belle lancée (42.294 exemplaires). Et dans la foulée, Mortelle Adèle se paye le luxe de dépasser le Cochon de Noël, conte jeunesse de JK Rowling.

29/10/2021, 10:45

ActuaLitté

Complainte sur les trépassés sans sépultures d'Astrid Mujinga

L’an 1996. L’Est de la RD Congo vit au rythme des attaques de différentes milices et groupes armés qui sèment la terreur. La mort et la désolation règnent partout. Les populations des campagnes, victimes des tueries, des massacres, des viols et pillages sont en continuel déplacement, cherchant des endroits plus sûrs pour s’y réfugier...

27/10/2021, 07:35

ActuaLitté

Au-delà des mers d'Arnaud Mora - Tome I : 1782-1815

« L’Île de la Réunion, ce petit caillou dans l’Océan Indien qu’un roi de France avait décrit ainsi : une émeraude posée sur un lit de saphir. »   

27/10/2021, 07:33

ActuaLitté

Avec Liberty, Simon Liberati inclassable et caractéristique

BONNES FEUILLES – Les Éditions Séguier, connues pour leur catalogue de « curiosités », publieront un récit d’une nature à la fois inclassable et néanmoins caractéristique du style Liberati. Auteur de onze ouvrages, Simon Liberati fut lauréat du Prix de Flore pour L’Hyper Justine ainsi que du Prix Femina pour Jayne Mansfield 1967. Son livre Eva a été unanimement salué par la critique. 

27/10/2021, 07:07

ActuaLitté

Le sang des bêtes : Thomas Gunzig, ou l'art de se faire des amis

BONNES FEUILLES – Dans un roman jubilatoire, Thomas Gunzig dézingue tous les sujets d’actualité : identité, véganisme, écologie, société patriarcale... Tom, vendeur dans une boutique de compléments alimentaires et de protéines pour bodybuilders, est en pleine dépression. Le passage àla cinquantaine lui ouvre les yeux sur sa vie rangée avec sa femme Mathilde qui ne le rend plus heureux.

26/10/2021, 12:33

ActuaLitté

Claude Cahun : portrait de l'artiste en femme

Ce 25 octobre, Google a décidé de nous rappeler l’existence de Claude Cahun – née Lucy Schwob le 25 octobre 1894. L’occasion de célébrer l’anniversaire de cette artiste, plasticienne, photographe, mais également écrivaine. Décédée le 8 décembre 1954, elle est très liée au mouvement des surréalistes, mais également connue pour sa liaison avec Suzanne Malherbe, artiste originaire de Nantes.

25/10/2021, 09:54

ActuaLitté

Les Ensablés – La Cité ardente d’Henry Carton de Wiart (1869-1951)  

La ville de Liège doit son célèbre surnom au titre de ce roman historique publié en 1905 (Paris, Perrin) par le comte Henry Carton de Wiart, le premier d’une série de cinq livres constituant le « cycle de la Destinée nationale ». L’ambition de l’auteur, qui s’apprête à occuper d’importantes fonctions gouvernementales au seuil de la guerre, est de renforcer le sentiment national belge en illustrant littérairement des épisodes de vaillance, de courage et de résistance puisés dans l’Histoire. Par Louis Mores

24/10/2021, 16:00

ActuaLitté

Regarde le ciel : corps, désirs et combats, un roman sur les femmes

BONNES FEUILLES – Regarde le ciel est un roman choral à suspense psychologique d’un nouveau genre : un meurtre sans enquête, un suspense construit autour de la psychologie de chaque personnage, le cœur des femmes en filigrane. 

24/10/2021, 11:08

ActuaLitté

Attaque des titans, Demon slayer, Rowling : les 200 meilleures ventes (semaine 41)

PALMARÈS – Grosse semaine pour le monde du manga, puisque le tome 34 de L’Attaque des titans d’Hajime Isayama balaye tout sur son passage. Et deux fois plutôt qu’une puisque l’édition limitée et la version classique publiées chez Pika, prennent la tête des ventes (trad. Sylvain Chollet, adaptateur Olivier Marcel). Et plus largement, le manga se paye une belle tranche de réussite, plaçant le tome 19 de Demon slayer dans les 5 meilleures ventes — et bien entendu, le nouveau livre de JK Rowling fait son apparition.

22/10/2021, 11:03

ActuaLitté

Avec Mater, Stanislas Moussé poursuit “son improbable tapisserie de Bayeux”

BONNES FEUILLES – Un mal étrange et profond ronge le château familial et s’attaque aux héritiers de la dynastie du roi. Alors que le royaume est en danger, c’est une femme, une mère, une magicienne, qui va entamer un combat avec les forces obscures pour la survie de son enfant et de sa lignée. 

15/10/2021, 11:26

ActuaLitté

Ascension fulgurante de Patrick Modiano : les 200 meilleures ventes de la semaine (40)

Pas de grands mouvements cette semaine, l’hydre Musso/Zemmour continue de monopoliser l’attention des lecteurs. En termes de chiffre d’affaires, le premier représente 3,36 millions € et le second 4,05 millions €. Non négligeable. Mais voici qu’une lueur surgit : Chevreuse de Patrick Modiano. Plus de 11.600 exemplaires en l’espace d’une semaine.

15/10/2021, 10:29

ActuaLitté

Les Ensablés - La grande peur dans la montagne (1925) de Charles-Ferdinand Ramuz

L’œuvre de Ramuz comprend une vingtaine de romans. La grande peur dans la montagne est un texte de 1925 qui fait montre d’une grande maturité d’un auteur qui a entamé une carrière littéraire à Paris en 1900, à l’âge de vingt ans. Cependant, à Paris, là où son éditeur Bernard Grasset lui demandera toute sa vie de « se montrer », Charles Ferdinand Ramuz aura à cœur de toujours se mettre en retrait des mondanités. Par pudeur ainsi que par méfiance de la corruption urbaine, Ramuz est avant tout un homme de la terre. Par Denis Gombert

11/10/2021, 16:51

ActuaLitté

Blacksad, Cyril Lignac et Star Wars : les 200 meilleures ventes de la semaine (39)

Le duo de la rentrée, Guillaume Musso et Éric Zemmour, continue de truster les deux meilleures places du classement. Si Blacksad — la première partie du tome 6 de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido –, entre à la troisième place, Cyril Lignac occupe la quatrième. Et la science-fiction fait soudainement son apparition… Avec une bande dessinée Star Wars. Eh oui, les goûts et les couleurs, comme chaque semaine…

09/10/2021, 16:07