#Droit / Justice

Né d'aucune femme : dans l'effroi et le silence, n'être jamais asservie.

ROMAN FRANCOPHONE - Dans une pauvre campagne qui vit encore au rythme des attelages de chevaux, le Père Gabriel reçoit en confession une bien singulière demande. Et le Père Gabriel a promis.

Le 10/01/2019 à 07:30 par Mimiche

14 Réactions | 9 Partages

Publié le :

10/01/2019 à 07:30

Mimiche

14

Commentaires

9

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

De l’hospice voisin, une fille inconnue, cachée sous un capuchon anonyme, est venue pour le conjurer de récupérer, sous la robe de celle qu’on allait le prier de bénir suite à son décès, les cahiers écrits par une femme enfermée depuis des années dans cet établissement de soins dont rien ne sortait, pas même des cahiers griffonnés par une malheureuse.

Le Père Gabriel a promis.

Et malgré les réserves du médecin de l’établissement, il a fait le nécessaire pour que cette femme rejoigne Dieu dans les meilleures conditions, fut-elle réellement une infanticide comme le médecin le prétendait.

Profitant d’un instant de solitude avec la défunte, le Père Gabriel a mis sa promesse à exécution.

Et, seul dans son presbytère, plus tard, il a commencé la lecture de ces cahiers, lecture dans laquelle il s’est totalement immergé, au plus profond de cette histoire que Rose, car tel était son nom, racontait et qui trouverait son épilogue bien des années plus tard. Alors qu’il était resté, pendant tout ce temps, totalement accroché à ce qu’il avait découvert tout au long de cette lecture. Culpabilisé mais impuissant.

Rose était l’aînée des quatre filles d’Onésime et de la Mère. Ils vivaient chichement sur une maigre ferme à trimer du matin au soir, avec quelques animaux et pour toute perspective une vie ininterrompue de dur labeur. Et puis, quatre filles était une drôle de punition pour Onésime qui ne pourrait jamais recevoir l’aide de ce garçon qu’il avait tellement espéré. Même si les filles faisaient largement leur part.

Un jour, Rose, un maigre baluchon sous le bras, a accompagné son père au hameau. Au bar, elle est restée loin de la discussion qui s’est tenue entre Onésime et un homme. Une discussion âpre. Puis une bourse avait changé de mains et elle était repartie avec l’homme et Onésime était rentré seul à la ferme sous le regard courroucé de sa femme.

Après un interminable voyage, Rose est entrée dans une vaste maison où l’a rudement reçue la mère du maître : juste pour lui expliquer ce qu’elle avait à faire.

Après les pleurs, une nouvelle vie a commencé pour Rose que les préventions d’Edmond, le jardinier, ne sont pas parvenues à effrayer alors qu’il l’enjoignait à fuir tout de suite.

Des histoires comme celle-là ; il est vraisemblable qu’il a dû y en avoir beaucoup et, peut-être, des bien pires encore, dans de nombreuses campagnes françaises.

Le talent de Franck Bouysse est de nous faire toujours approcher du drame, nous le faire frôler, nous y plonger tout entier avec une telle maîtrise que l’horreur en est sèche, acceptable dans toute sa brutalité, jamais « gore », toujours calculée et froidement accomplie. Presque naturellement.

Il nous raconte la découverte progressive de l’enfer sur terre par une petite fillette à peine adolescente, pas encore totalement femme et qui va le devenir avec une maturité inconcevable, certainement liée à une vie passée au contact de cette nature qui ne se cache pas, à la ferme, d’être ce qu’elle est.

Le roman est construit avec une habileté diabolique, mettant au jour les motivations des uns et des autres, les silences des taiseux, les justifications inavouables, les compromissions, les faiblesses, les peurs, … Tous ces sentiments humains qui, en ces temps, profitaient à ceux qui tenaient le manche par le bon bout, ceux qui se considéraient au dessus des lois par lesquelles ils asservissaient la population « d’en bas », ceux dont nul n’osait remettre en cause l’autorité et le droit de vie, voire de mort, sur autrui, ceux qui s’auto protégeaient dans des connivences et des services rendus, ceux qui, nantis d’un peu de pouvoir local, en écrasaient tous ceux qui les entouraient.

Sans moyen d’agir, Rose ne peut lutter à armes égales, mais pourtant rien ne parviendra à l’asservir. Ni les mauvais traitements, ni les violences. Dans sa tête, elle restera droite jusqu’au bout et son récit sera un exemple pour le Père Gabriel.

Tout cela dans un amour de la langue que Franck Bouysse a transmis à son héroïne qui se gave de mots volés dans les journaux qu’elle lit à la dérobée et que, pourtant, elle ne comprend pas toujours. Ils restent, pour elle, le moyen de la « faire voyager en faisant taire ce qu’ils ont dans le ventre, pour faire place à quelque chose de supérieur qui est du rêve ». Ces mots « magiciens » qu’elle ne comprend pas sont sa « nourriture » et sa « musique », son « âme ».

Ils sont le support d’une histoire magnifique puisqu’ils sont capables d’atténuer le caractère et les épisodes terribles même dans l’insoutenable.

Pour moi, totalement allergique à l’horreur, c’est une performance remarquable d’écrivain de grande qualité que d’avoir réussi à me la distiller, à me la faire dévorer sans réserve.

Franck Bouysse - Né d’aucune femme - La manufacture des Livres - 9782358872713 - 20,90 €

[Dossier] Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

Franck Bouysse Manufacture de livres éditions
Né d'aucune femme
10/01/2019 334 pages 20,90 €
Scannez le code barre 9782358872713
9782358872713
© Notice établie par ORB
plus d'informations

14 Commentaires

 

Niro

19/08/2019 à 22:09

Bonsoir! J’ai adoré ce livre mais une question me taraude... qui est «  l’homme« qui apparaît dans deux petits chapitres du livre... au début et à la fin! Merci pour cette importante précision!
Cordialement

anne ANDRÉ

04/09/2019 à 00:48

réponse à Niro :
Charles est le fils de Rose, que le médecin à contribué à faire nommer sacristain près de lui...
moi aussi je ne l'ai pas compris de suite.
j'ai lu tout l'après midi pour terminé ce livre que j'avais commencé il y a peu. Magnifique.
j'ai découvert Fanck Bouysse récemment
et trouvé un de nos plus grands écrivains français actuels.

Tininou

14/10/2019 à 11:36

L'homme présent à l'enterrement ne peut pas être le sacristain.Puisque le curé le rejoint, il l'aurait reconnu !
C'est plutôt Edmond

france72

28/03/2021 à 18:54

Oui je pense aussi que c'est Edmond

Aude

26/10/2019 à 10:30

Juste une question quel lien le docteur avait avec la vielle et le bourreau?

MChrist033

17/11/2019 à 20:47

J'ai dû rendre en urgence ce magnifique livre à la médiathèque de ma commune. Malheureusement je n'ai pas tout compris... Charles le sacristain est donc le fils de Rose. Mais quand l'a-t'il appris ? Et comment Rose l'a-t-elle découvert ? Il me tarde de pouvoir relire ce livre mais si vous pouviez m'éclairer en attendant...

Aquatintienne

13/02/2020 à 18:41

Merci de dévoiler la fin .....

Barré

09/05/2020 à 11:13

Vous me donnez envie de lire ce livre.là je lis Grossir le ciel' c'est génial.j'attends de pouvoir rencontrer l'auteur quand il le pourra, à CLISSON.
A vos masques?prêts?sortez!

Noisette

31/08/2020 à 21:29

Bonjour ! Que de questions ! Charles , le fils de Rose qu ´ elle n’a pas pu nommé elle-même...porte le prenom de celui qui a abusé d’ elle ...en présence de la mère De celui ci , la première fois ..et avec son accord , sa complicité...il s ´ agit donc d’ une forme d’ inceste ...la mère De Charles et future grd mère assiste à cette relation et donne son consentement...cet enfant sera dit le fils de la femme de Charles ...conservée morte ...pour qu’ il porte le NOM de Charles ..Conservée avec l’ aide du médecin , ami d’ enfance de Charles et sauvé de la mort par celui ci ( dette envers lui ) .il garde sous son emprise Charles l´ enfant et Rose ...il est aussi sous l ´ emprise de Charles et de sa mère...en dette et à peu d’ affect ..appât du gain ..tient l’ institut de psychiatrie ...le flou , la confusion ds le texte nous ramène au vécu de Rose du fait des abus subis ...elle décrit bien par les mots le clivage qui s opéré entre son corps et son esprit ...ce sont les mots ...ce qui Lui permet de symboliser l’ indicible qui la sauve ...Ce qui n est pas nommé n ´ existe pas laissé entendre Rose ( la première rencontre , comme un double d’ elle à l’ asile ) ; autre symbole , les cahiers cachés sous la robe de rose ..les mots qui redonnent la vie .....voilà qq mots pour éclairer ...et donner sens à ce magnifique roman bien construit , connaissance des meandres intemporels de l’ être humain ...et cetTe belle histoire d’amour ...et la culpabilité...il y aurait encore bcp à dire ...sur la filiation...le symbole de l absence de mot( muet ) chez l enfant né de l indicible mais reconnu par un signe Par l homme qui aimait Rose ....confusion .....merci pour ce livre d une richesse incroyable de par l histoire et de par sa langue ...poétique et terrible...dans l’ alternance...des paroles données ...

Noisette

31/08/2020 à 21:41

Re bonsoir ! Me revient en mémoire ce moment extraordinaire de la rencontre de l’ enfant ( non nommé ) et de sa mère , Rose ....Rose ne s’ attendait pas à cette rencontre amour tendresse qu’elle prend son fils Ds ses bras ...ce fils qui trouve le chemin de ses seins pour se nourrir, vivre ...première rencontre...Rose adopte son enfant malgré et au delà de cette grossesse moralement difficile....et l’ arrachement de la «  vieille « De celle qui se pense la grd mère Avec la complicité du médecin est insoutenable....et ce sont les mots qui la sauveront et la feront exister ...elle pourra transmettre son histoire grâce à une autre femme ( cette femme aimante lui donnera de quoi renaître grâce aux cahiers , aux mots , a leur échange ... ...qui permettra le passage, l ouverture ...Et la suite de l histoire....
A noter aussi qu’elle a tue celui qui la viole .’comme lui même l’ a tuée au préalable....
Je dévoile bcp de l histoire.....mais le texte est d une dimension autre par sa forme , sa langue ...il faut le lire ....c est un éclairage sur une histoire possible ....et ainsi douloureusement universelle ....et tellement bien écrite ...l amour la tendresse y est aussi ds ce texte ..m

Lulumarius

13/10/2020 à 18:29

J'ai bien entendu adoré,moi aussi... j'ai du relire, pour arriver à comprendre le mystère des deux Rose...Comment avait-elle pu réussir à se sauver, alors que le curé l'avait bénie sur son lit de mort ? pauvre Rose, pauvres Rose, faudrait-il dire ! Pas facile, pas "feel good", mais tellement bien écrit !

france72

28/03/2021 à 18:57

Je l'ai lu deux fois moi aussi et j'ai découvert à la 2ème lecture des choses que je n'avais pas bien saisies la première fois. Un chef d'oeuvre !

Claire

03/11/2020 à 20:42

Salut, je viens de lire ce roman qui m'a saisie. Il y a une chose qui me laisse perplexe. Quel est le rôle du medecin dans cette histoire ? Est ce lui le vrai manipulateur ? Il faut peut être une relecture...

Gt

03/11/2020 à 20:43

:snake:

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La dernière reine, voyage dans le Vercors

Après Ailefroide, que j’avais tant adoré, Jean-Marc Rochette remet son talent sur le métier et nous entraîne dans une merveilleuse histoire aux fins fonds du Vercors. En fait, c’est une histoire multimillénaire où s’entrecroisent les destins des humains de l’âge de pierre et celui d’Édouard Roux, le fils d’une femme seule que les esprits médiocres de la campagne environnante ont affublé du qualificatif de sorcière.

07/12/2022, 14:42

ActuaLitté

Mordew : dans les bas-fonds, la magie

« Émergeant des ombres, un enfant né-de-ventre, Nathan Treeves, avançait péniblement dans la brume épaisse. Les chaussures de son père étaient trop grandes pour lui, et ses épaisses chaussettes de laine étaient trempées jusqu’aux genoux. » Né dans les quartiers défavorisés de la cité de Mordew, Nathan est tout juste âgé de douze ans. Son père souffre d’une terrible maladie ; incapable de supporter l’accablement de sa mère, le garçon se lance à la recherche d’un remède.

06/12/2022, 16:20

ActuaLitté

Lalalangue ou se libérer de la matriarche, terrible ogresse

Tout commence avec une montagne, merveilleux lieu de liberté et de nature dans les calanques de Marseille. Un jeune couple de grimpeurs décide de gravir une des parois. La mère, tout juste âgée de 22 ans, porte en elle leurs futurs jumeaux, deux petits garçons déjà nommés, finalement déjà nés pour elle, déjà là, bien vivants. Jusqu’à ce terrible accident : une mauvaise prise, la chute, et une cruelle conclusion. Le jeune homme se blesse au bras ; sa femme, elle, perd ses enfants et, à son réveil après un coma de plusieurs jours, elle découvre qu’elle a été amputée d’une jambe. 

06/12/2022, 15:55

ActuaLitté

Christian Bobin : adieu à la terre  

Disparu le 24 novembre dernier, « l’ermite du Creusot » a eu le temps d’inaugurer un nouveau chapitre de la collection Quarto de Gallimard, destiné « aux voix contemporaines ». Restera-t-elle cette parole singulière, comme tous les auteurs toujours audibles bien après leur mort, le temps nous le dira. 17 textes du poète, dont un inédit de 1980, L’eau des miroirs, et en parallèle, une ultime parution, Le muguet rouge, symbole de cet indicible, cet essentiel.

06/12/2022, 14:52

ActuaLitté

Way Inn : au fond de l’hôtel, le cauchemar

Qui donc est Neil Double ? Personne, dirait-on – quoiqu’il représente aussi une échappatoire. Celle qui nous évite d’assister à un énième congrès, et aux dizaines de conférences et de réunions, aux interminables conversations qu’un tel évènement implique. Cette profession, qui ferait fuir le premier venu, est parfaite pour Neil : car, à chaque nouvelle mission, vient la promesse d’une chambre d’hôtel. Anonyme, impersonnelle, aseptisée – le bonheur. 

05/12/2022, 16:02

ActuaLitté

Tu mérites un pays : le récit de « la jeune femme la plus heureuse du monde »

« Même une allumette peut provoquer un incendie. » Début énigmatique à ce nouveau roman de Leïla Bouherrafa, avant de découvrir notre protagoniste : une jeune femme qui ne cesse de faire le même rêve, nuit après nuit — un rêve dans lequel elle se transforme en anguille. Et elle ne saisit pas tout à fait le sens de cette métaphore : « Parfois, quand j’étais lasse de réfléchir, je me disais simplement : “Peut-être que les anguilles n’ont besoin que de la mer, et pas d’un pays”, mais je me le disais comme les hommes font leurs promesses, c’est-à-dire sans grande conviction ».

05/12/2022, 16:01

ActuaLitté

Yasha : complot scientifique et humains génétiquement modifiés  

Sei a toujours été particulièrement intelligent, et avec une ouïe surdéveloppée par rapport à ses congénères. Il vivait bien tranquillement avec sa mère, en essayant de ne pas se faire remarquer. Jusqu’au jour où des scientifiques américains ont débarqué chez lui… Mystérieux et finement orchestré, Yasha est la quête de deux frères pour éclaircir leurs origines et élucider un complot scientifique.

03/12/2022, 12:33

ActuaLitté

Même si je dois y laisser ma culotte, un roman feel-good qui tombe à plat

Le premier roman de Daphné Woodfight, publié le 15 septembre 2022 aux Hey Éditions, interpelle par son titre et déçoit par son contenu. La couverture et l’histoire de Même si je dois y laisser ma culotte, sont attrayantes, car elles se détachent de manière assumée du registre dramatique. Mais l’écriture lourde et l’humour à répétition font de la lecture de ce roman, un moment qui est loin d’être une partie de plaisir.

02/12/2022, 15:31

ActuaLitté

L’indépendance des États-Unis ou le jeu de dupes des nations 

Quel livre déroutant que voila. Signé par Joel Richard Paul, professeur de droit à l’université de Californie, l'ouvrage est intitulé Unlikely Allies - How a Merchant, a Playwright, and a Spy Saved the American Revolution (littéralement Improbables alliés - Comment un marchand, un dramaturge et un espion ont sauvé la révolution américaine) dans sa version originale. Traduit chez Perrin par Espions en révolution – Beaumarchais, le chevalier d’Éon, Silas Deane & les secrets de l’indépendance américaine, ce titre aurait peut-être dû s’arrêter au marchand et au dramaturge. Passé une certaine déception, il devient fort intéressant à lire. Voici pourquoi. 

29/11/2022, 12:40

ActuaLitté

Grégory Rateau et ses Imprécations Nocturnes…

Dans son nouveau recueil élégamment intitulé Imprécations Nocturnes, préfacé par Jean-Louis Kuffer, l’auteur poursuit sa quête inlassable ou plutôt sa « hantise insondable », amplement signifiée dès son premier recueil, Conspiration du Réel, dont j’avais dans un article précédent vanté les qualités littéraires. Mais également le contenu singulier, dont les thèmes récurrents qui n’ont rien d’une argumentation passive ou poussive, c’est selon, convoquent une fois de plus les affres de la vie et plus encore ses pernicieux revers.

29/11/2022, 11:29

ActuaLitté

Les trompettes de la mort : un premier album puissant

C'est toujours un bonheur de tomber sur un album qui happe les lecteurs comme le tuyau d'un aspirateur emporte la poussière. Les trompettes de la mort a la puissance des grands livres, à savoir celle qui efface le monde environnant et nous plonge de la tête aux pieds dans le pur espace de la fiction. Et plus particulièrement dans les décors d'une campagne nostalgique qui évoque à peu près tout sauf le bonheur et l'insouciance.

29/11/2022, 11:24

ActuaLitté

Le temps des orphelins, autofiction de Claude Rodhain

Avocat honoraire, désormais installé dans les Bouches-du-Rhône, Claude Rodhain a fort bien évoqué son parcours d’enfant abandonné devenu notable dans Le Destin bousculé, autobiographie parue chez Robert Laffont en 1986, deuxième prix des lectrices du magazine Elle, succès de librairie. Vingt-six ans plus tard, l’homme revient avec une suite, plus romancée, plus sombre aussi. Texte d'Étienne Ruhaud.

25/11/2022, 15:35

ActuaLitté

Moïse ou la Chine, un monde sans Dieu

Le titre est lié à une pensée de Pascal, qu'il a ensuite raturée : « Lequel est le plus croyable des deux ? Moïse ou la Chine ? ». L’enjeu, mettre Dieu en comparaison, est de taille ! Et propre à effrayer. François Jullien pratique un vis-à-vis des deux cultures, il ne les mesure pas, ne mesure pas leur distance, leurs écarts, il ne les frotte pas l’une contre l’autre ni pour faire des étincelles, ni pour les faire briller. S’il dit l’une de la fenêtre de l’autre, en alternance et réciprocité, c’est pour les écrire au mieux, les décrire mieux. Texte d'Orelien Péréol. 

24/11/2022, 15:38

ActuaLitté

Une somme humaine : coup de projecteur sur l’humanité

La narratrice n’est jamais nommée, pourtant c’est l’entièreté de sa vie qu’elle offre à travers le voile de la mort. Son passé, ses pensées, ses espoirs et ses déboires, mais aussi une vision de l’humanité — crue, accusatrice, féroce. Son récit débute avec la fin de sa vie : le souhait de disparaître, ces moments où elle imagine comme s’y prendre, puis le saut sur les rails, devant un train à Paris, cette ville devenue son refuge face à une enfance d’une violence inouïe.

24/11/2022, 12:17

ActuaLitté

Trillion game : gagner 1000 milliards de dollars à partir de rien  

Haru et Gaku, meilleurs amis depuis le lycée, tentent de trouver leur premier emploi. Ils visent tous deux la prestigieuse Dragon Bank – mais beaucoup trop introvertis, Gaku échoue lamentablement à l’entretien. Ce n’est pas ça qui va les séparer ! Haru leur lance un défi : à eux deux, ils vont monter une boîte, et obtenir 1000 milliards de dollars.

23/11/2022, 15:22

ActuaLitté

Héliotrope, l’amour déjanté

Le prolifique Joann Sfar commence une nouvelle série fantastique en collaboration avec Benjamin Chaud. Le Tome 1 d’Héliotrope, publié en juin 2022 aux Éditions Dupuis (le T.2 ce 18 novembre), est empreint de toute la verve de Sfar. Mais convainc moins que la saga Petit Vampire

23/11/2022, 09:59

ActuaLitté

Sonia Mossé, biographie d'une reine sans couronne

Sans ambitionner d’être catalogué biographe, Gérard Guégan s’est montré fort habile, depuis une douzaine d’années, à filmer littérairement des Français au destin tragique : Jean Fontenoy, Aragon, Drieu La Rochelle, Théodore Fraenkel, qui avaient en commun d’être nés à l’extrême fin du XIXe siècle. Après eux, on espérait une femme. La voici enfin. Plus jeune que les précédents (née à Paris en 1917), belle et blonde, Sonia Mossé est juive comme Fraenkel et plus franchement homosexuelle qu’Aragon. Sa vie sera plus brève, puisque, arrêtée à Paris par des inspecteurs du service des Affaires juives, elle mourra gazée à Sobibór avec sa demi-sœur en 1943. Texte par Adrien Le Bihan.

22/11/2022, 12:33

ActuaLitté

Sous les apparences, les vrais Monstres

Paris, dans la France du XVIIe siècle. Un lieu, à l’époque, où règnent le chaos et l’immondice en termes d’hygiène. Ici, tout est « gris, sale, étroit, boueux, disparate », au point que les rues et les parcs sont devenus les poubelles et les latrines des habitants — impossible, donc, de naviguer dans cette ville sans heurter ses narines ou crotter ses chaussures. Pourtant, au cœur de Paris se dresse Le Louvre, ce palais merveilleux de beauté et de parfums épicés, « une perle dans une huître ».

21/11/2022, 12:53

ActuaLitté

La Main de Dieu : l'Église, la mafia ou les deux

En ce matin de 13 janvier, après un bref passage au bureau, le Commissaire Soneri était parti faire un tour dans les rues de Parme pour faire passer sa mauvaise humeur quand le téléphone le ramena à la triste réalité : un policier l’appelait pour lui annoncer la découverte d’un cadavre échoué sur la grève de la Parma au niveau du Ponte di Mezzo. Comme il était juste à deux pas dudit pont, il put observer un moment, avec les badauds qui se délectaient du spectacle et immortalisaient l’instant avec leurs téléphones portables, l’agitation des agents autour du corps que la baisse du niveau de l’eau avait dû déposer là après les grosses pluies des jours précédents.

21/11/2022, 12:12

ActuaLitté

Makeup with Mud : les visages sous le maquillage  

« Je te préfère au naturel. » Compliment ou injonction ? Miku n’a jamais très bien su se maquiller, mais ces derniers temps, elle se fait critiquer par sa supérieure au travail. Sauf que ses efforts sont sans cesse dénigrés par son petit ami… Suffoquant sous les critiques contradictoires, Miku ne sait plus où donner de la tête. Jusqu’à sa rencontre avec un beau jeune homme qui se maquille mieux que personne.

17/11/2022, 14:54

ActuaLitté

J'ai appris à rêver ou l'éloge de la marche par Didier Guillot

Rousseau avait besoin de marcher pour réfléchir et écrire. Ancien ouvrier devenu juriste, le Charentais Didier Guillot semble suivre l’exemple du philosophe, en parcourant les Causses, le Massif central. Rousseau n’est pourtant guère évoqué, ici : Sur les pas de Stevenson, l’auteur évoque avec passion ses pérégrinations, ses réflexions, avec pour fil d’Ariane la figure aimée d’un frère disparu. Journal de voyage, mais aussi récit initiatique, ce premier petit livre nous emmène loin de la civilisation, des voitures, comme pour mieux nous reconnecter au monde. Par Étienne Ruhaud.

15/11/2022, 11:10

ActuaLitté

Visa pour l’éternité, l’étonnante histoire du Schindler japonais

Chiune Sugihara, consul japonais à Kaunas en Lituanie durant la Seconde Guerre mondiale, a été surnommé « le Schindler japonais ». Il a en effet délivré des milliers de visas pour le Japon à des familles juives persécutées, désobéissant ainsi à ses supérieurs. Son geste héroïque aurait sauvé la vie de 2500 à 3500 Juifs. 

14/11/2022, 13:19

ActuaLitté

L'étrange bibliotheque, une nouvelle endiablée

Un jeune garçon, un adolescent, pénètre dans une bibliothèque publique quelque part au Japon. Ses chaussures neuves font plus de bruit qu’il ne le souhaiterait sur le sol nu du bâtiment plongé dans un silence plus lourd que d’habitude. Au guichet du « retour des livres empruntés » trône une femme qui n’est pas celle qui occupe cette place habituellement.

14/11/2022, 12:12

ActuaLitté

Et si l’Ukraine libérait la Russie ? par André Markowicz

André Markowicz livre une réflexion historique sur le temps long de la Russie. Il mêle l’histoire au sens classique (les tsars, les guerres, les conquêtes, les régimes politiques) à la littérature, qui exprime à tout moment l’état d’esprit du peuple, de sa situation, fruit de son histoire. Ainsi, certains écrivains tiennent un rôle aussi important que les chefs d’État : Pouchkine, Gogol, Dostoïevski, Tchekhov et quelques autres, Maïakovski, Blok, Mikhaïl Lomonossov. Par Orélien Péréol.

09/11/2022, 16:08

ActuaLitté

La mer à boire, Blutch en pleine crise fait des merveilles  

Le grand Blutch est de retour, celui dont les images époustouflent et dont le récit, malgré (ou grâce à) ses mille détours, finit par susciter l'émotion et la sidération. Là où Le petit Christian était un modèle de récit nostalgique en BD, La mer à boire, sorte de confession en images d'un quinqua ébloui par une jeune beauté, sublime la crise de la cinquantaine et la transforme en fantasme inassouvi.

08/11/2022, 12:56

ActuaLitté

Les Corps flottants de nos vies

« Je me laisse gagner par la chaleur du soleil sur le visage et, lorsque je rouvre les yeux, quelques taches noires apparaissent dans l’angle de mon œil droit. C’est étonnant puis inquiétant. Je cherche à fixer ce petit archipel qui se déplace à chaque mouvement de l’œil. » Rencontre surprenante avec ces débris qui flottent sur la rétine, le long du canal Saint-Denis. Ce résidu presque imaginé par l’œil, qui subsiste un temps. Métaphore personnelle des souvenirs qui s’effacent...

08/11/2022, 10:33

ActuaLitté

Giuliano Da Empoli : Qui est Vladimir Poutine ?  

Une tronche et un nom de Condottiere, Giuliano Da Empoli est plutôt de ces spin doctors façon Machiavel, modelés par les grandes écoles. Bien né comme son personnage, Vadim Alexeïevitch Baranov, ils regardent tous deux la déraisonnable et flamboyante Russie et son « Tsar », Vladimir Poutine. Après un essai sur les populismes européens, l’ancien conseiller de Matteo Renzi ne quitte pas l’analyse politique, mais passe par la fiction pour rendre compte au mieux du plus historique des dirigeants des années 2000 ; et à travers lui, proposer une réflexion sur le pouvoir sans édulcorant.

07/11/2022, 16:30

ActuaLitté

Difficult women : portraits de femmes, entre beauté et violence

Difficult Women est une collection d’histoires courtes qui plongent dans la psyché de femmes imaginées, et pourtant bel et bien inscrites dans le réel. Chaque nouvelle offre un récit unique, peuplé de personnages complexes, avec leurs qualités et leurs défauts. Roxane Gay décortique, dévoile, examine à la loupe l’univers alambiqué et labyrinthique de la féminité et l’existence des femmes dans la société américaine. 

07/11/2022, 12:11

ActuaLitté

Tous les coups sont permis : Un monde de salauds souriants

Depuis pas mal de temps déjà, Lucas ne quitte plus la chambre qu’il occupe dans le logement de ses parents et passe le plus clair de son temps à regarder la reproduction du tableau de Bruegel l’Ancien, La danse de la mariée en plein air, et à étudier minutieusement les attitudes des invités que le peintre a représentés. 

07/11/2022, 11:20

ActuaLitté

Choujin X : Les mutants sont parmi nous  

D’étranges super humains évoluent parmi la population. Ils peuvent créer du feu, étendre leurs os, ou prendre l’apparence d’un animal. Deux lycéens et amis, Tokio et Azuma, vont se retrouver à prendre part à une lutte qui leur échappe… Le grand Sui Ishida, auteur de Tokyo Ghoul, signe son retour avec un manga qui grouille de mutants en tous genres.

 

07/11/2022, 07:35

ActuaLitté

Grazia Verasani : la privée Giorgia fouine et farfouille Bologne

Juste après avoir rompu avec Nicola, un jeune amant qui était certainement trop jeune pour elle, Giorgia Canti est contactée par Edda Fraschi, une mère inquiète d’avoir découvert que sa fille Barbara, jusqu’alors brillante, s’était mise à sécher ses cours. Un point culminant dans des changement perçus progressivement jusqu’à ce contact rompu avec sa fille, sans raison identifiée, mais sans pour autant écarter les séquelles de la séparation des parents.

04/11/2022, 17:44

ActuaLitté

Silence on tourne, mort à Royan 

Sur le port de plaisance de Royan, en cette mi-avril lumineuse et pas encore écrasée de soleil, le capitaine Valadon profite de ces rares instants que sa fille Alexandra lui a offerts : elle est venue passer une semaine avec son fils Petit Louis chez ce grand-père aux anges ! Du coup, il avait, lui aussi, pris quelques jours de congés et savourait, après une interminable série de tours de manège (!…), une bière avec sa fille sur une terrasse.

04/11/2022, 17:43

ActuaLitté

Mon acrobate : guérir de l’inconcevable 

Tout commence par le départ d’Étienne, un matin. Il quitte leur appartement, à la demande d’Izia, qui a besoin d’être seule. Sans une once de regret, elle le voit disparaître ; puis, enfin seule, elle se douche avec un savon sans odeur, enfile son peignoir lavé avec une lessive sans odeur, puis s’allonge sur un lit, lui, chargé d’un parfum si familier. Celui de sa fille, Zoé, renversée par un chauffard — « morte sur le coup », lui a-t-on dit. Comme si ces mots rendaient cette déchirure moins terrible, moins douloureuse.

02/11/2022, 14:42

ActuaLitté

No-no-yuri, sans fioritures ni subtilités 

À la fin d'études universitaires, Kyôko Niré a quitté son village natal où elle avait vécu avec ses parents et cherché un emploi à Tokyo où elle avait fini par s’installer.

02/11/2022, 14:40

ActuaLitté

Les pigments sauvages : la puissance des mythes fondateurs

Après la somme impressionnante du génial Tod le géant s’est fait voler son slip qui comptait plus de mille pages, Alex Chauvel revient avec une histoire épique aussi dense que captivante. 

31/10/2022, 12:46

ActuaLitté

Lakota Woman, autobiographie d'une femme Sioux

En 1954, dans une réserve sioux du Dakota du Sud, est née Mary Brave Bird dans la tribu des Brûlés qui est l’une des tribus des Sioux de l’Ouest connue sous le nom de Lakotas. « Cavaliers, pillards féroces et grands guerriers », les Brûlés ont été parqués dans des réserves dans les années 1870-80 après avoir été défaits par les soldats américains.

31/10/2022, 12:13

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Justine Augier et les pouvoirs de la littérature

BONNES FEUILLES - Lorsque Justine Augier s’ouvre à sa mère de son projet d’écrire sur les pouvoirs de la littérature et sur l’écriture comme lieu de l’engagement, celle-ci est à l’hôpital, elle-même engagée contre la maladie comme elle l’a toujours été en politique, absolument. Sa manière de « passer commande » de ce livre à sa fille lui donne une charge de pacte symbolique et ouvre comme une voie nouvelle dans leur relation. Laquelle, par la force des choses, pénètre le tissu du livre qui s’écrit.

07/12/2022, 09:30

ActuaLitté

Mansoura Ez-Eldin : L'Irak d'hier et d'aujourd'hui

BONNES FEUILLES - Hishâm est marchand de livres anciens au Caire. Jeune homme solitaire et fragile, il est habité par des manuscrits et des personnages d’autres temps.

07/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Borgo Sud, où les hommes forment une famille autour de la mer

BONNES FEUILLES - C'est l'heure la plus sombre de la nuit. Adriana, un bébé dans les bras, martèle la porte de sa sœur. Qui fuit-elle ? Quelle vérité gênante porte-t-elle en elle ? Comme un tourbillon, Adriana bouleverse la vie de sa sœur, provoquant chaos et révélations cataclysmiques. 

07/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Corine Pelluchon face à l’écoanxiété

BONNES FEUILLES - Comment dépasser le désespoir et l’abattement de l’écoanxiété ? Les risques écologiques et politiques actuels expliquent le climat d’anxiété dans lequel nous vivons. Tout en soulignant la dynamique destructrice du désespoir, Corine Pelluchon montre que la confrontation à la possibilité d’un effondrement de notre civilisation est l’occasion d’un changement ouvrant un horizon d’espérance. 

06/12/2022, 09:30

ActuaLitté

Céline Laurens : bienvenue sur la ligne 6

BONNES FEUILLES - Bienvenue sur la ligne 6 du métropolitain. Sous les yeux de Jacques, conducteur, les stations défilent avec leurs personnages, mi princes mi voyous. 

06/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Thomas Mullen : un loup dans la bergerie

BONNES FEUILLES - Durant l'épidémie de grippe espagnole, une petite ville industrielle du nord-ouest pacifique décide de se mettre en quarantaine, mais l'arrivée d'un soldat affamé aura des répercussions terribles sur la communauté. Le premier roman de Thomas Mullen traduit en France.

06/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Léo Henry en quête d'un scénariste culte de la SF argentine

BONNES FEUILLES - Léo Henry explore ici un Buenos Aires entre fiction et réalité à partir de la figure d'Héctor German Oesterheld, scénariste culte de la bande dessinée de science-fiction argentine.

05/12/2022, 09:30

ActuaLitté

Mes désirs futiles, une fable entre philosophie et aventure

BONNES FEUILLES - Archy naît dans une tanière au milieu de la forêt, au sein d’une portée de fouines. Son père a été tué par l’homme dans un champ, et sa mère se démène pour nourrir ses petits au cœur de l’hiver.

05/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Camille Brunel pousse l'engagement dans ses retranchements avec Ecatepec

BONNES FEUILLES - Une plongée inattendue dans les paradoxes du Mexique contemporain avec une héroïne moderne, animaliste et féministe, confrontée aux problématiques de son engagement.

04/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Christophe Bourseiller réhabilite L'homme qui voulait faire de sa vie une oeuvre d'art

BONNES FEUILLES - Il fut admiré, fustigé, moqué parfois. Alexander Trocchi (1925-1984) a connu son heure de gloire puis a disparu des mémoires à jamais.

04/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Une chance amère ou le souvenir d'un exil par Alice Dumas Kol

BONNES FEUILLES - Fragments d’une histoire française qui s’ouvre sur le récit peu connu d’une communauté cambodgienne traumatisée par l’exil forcé en 1975.

03/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Abdlekrim Saifi se livre dans une autofiction familiale

BONNES FEUILLES - L’hommage à des parents immigrés d’Algérie condamnés à l’héroïsme pour favoriser l’intégration et la réussite de leurs enfants.

03/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Riad Sattouf et la BD sur le toit des meilleures ventes

Difficile de faire entrée plus spectaculaire. Tout juste sorti, le tome 6 de L’Arabe du futur, qui conclut la série de Riad Sattouf, remporte la première place du classement des meilleures ventes de la semaine avec 51 300 exemplaires. Autre nouvelle sortie et autre bande dessinée, le tome 29 de Blake et Mortimer, intitulé Huit heures à Berlin, peut se vanter d’une seconde place avec 29 155 éditions vendues. 

 

02/12/2022, 12:20

ActuaLitté

Les Éphémérides de Patrice Franceschi, la vie en poésie

BONNES FEUILLES - Modestement, mais avec certitude, Patrice Franceschi a fait de sa vie une poésie en acte. Sous sa plume, aventure et poésie nous offrent la possibilité fragile, mais sans cesse présente, de vivre doublement.

02/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Quelques moments sans gravité pour le plus grand des secrets

BONNES FEUILLES - L’univers original de Karin Serres nous enchante une nouvelle fois dans ce roman plein de subtilité et d’audace, où l’étrange se mêle avec grâce au poétique.

02/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Le livre audio, une solution quand on ne peut plus lire ?

Avec l’âge, les différentes facultés de perception s’amenuisent, parfois considérablement, à tel point qu’il peut devenir très pénible de lire. Après les lunettes, on va utiliser une loupe. Mais, avec une main tremblante, l’exercice est rapidement fastidieux et rend compliquée une lecture quelque peu étendue.

01/12/2022, 16:25

ActuaLitté

La Furieuse, rives et dérives par Michèle Lesbre

BONNES FEUILLES - « Rives et dérives » est un parfait sous-titre pour ce nouveau texte de Michèle Lesbre. Elle y emprunte des chemins de traverse afin de rejoindre une rivière, la Furieuse, dont le nom – sans qu’elle la connaisse – a résonné en elle de manière particulière. 

01/12/2022, 09:00

ActuaLitté

Par la fenêtre, entre mémoire et Histoire par Allain Glyko

BONNES FEUILLES - Aujourd’hui disparu, Philippe était un brillant étudiant en philosophie, disciple de Gilles Deleuze. Bébé, il avait réchappé à la mort de justesse, une photo a immortalisé son départ pour l’hôpital. 

01/12/2022, 08:00

ActuaLitté

Stéphanie Garzanti interroge l'acte d'écrire dans Petite Nature

BONNES FEUILLES - Après Les Orageuses de Marcia Burnier et La Vie têtue de Juliette Rousseau, la
collection Sorcières propose un nouveau premier roman, celui de l'artiste plasticienne Stéphanie Garzanti.

 

01/12/2022, 07:30

ActuaLitté

Jerry Stahl en compagnie des "touristes des camps de la mort"

BONNES FEUILLES - Comment survivre à un voyage organisé dans les camps de la mort quand on est juif et dépressif ? C'est le défi que s'est lancé Jerry Stahl, dans une enquête délirante et grinçante, monument d'humour noir et d'autodérision, sur fond de satire de l'amérique trumpiste.

30/11/2022, 09:30

ActuaLitté

La plus grande catastrophe écologique du XXe

BONNES FEUILLES - Une histoire d’amour entre un ingénieur soviétique et une chamane sur fond de la plus grande catastrophe écologique du XXe siècle.

30/11/2022, 09:00

ActuaLitté

La découverte d'un autre Rimbaud avec Henri Guyonnet

BONNES FEUILLES - Une exofiction qui retrace la découverte, par Rodolphe Darzens, de l’œuvre poétique d’Arthur Rimbaud, dans un chassé-croisé haletant.

30/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Paula Jacques débarque à New York avec Mon oncle de Brooklyn

BONNES FEUILLES - Quand Éva débarque à New York, elle a plus d’une idée en tête : côté pile, interviewer des personnalités apparemment inaccessibles pour une jeune journaliste française – comme l’impressionnante Toni Morrison, qui pourrait se confier sur les très récentes émeutes raciales qui viennent d’enflammer la ville. 

29/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Aurélien Delsaux : tirer à vue sur l'époque

BONNES FEUILLES - Etienne rentre de vacances avec sa famille parfaite et son apparent bien-être. Sa vie est confortable, routinière. Il mène une vie normale, c’est l’essentiel. 

28/11/2022, 09:30

ActuaLitté

Le destin d'un ténor d'exception par Alexia Stresi

BONNES FEUILLES - Paris, 1935. Ce soir-là, à la Première du Rigoletto de Verdi à l’Opéra-Comique, une chose inouïe se produit.

28/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Laurent Quintreau : hommes et femmes à travers les âges

BONNES FEUILLES - Une fresque intergénérationnelle explorant l'évolution des rapports de force entre hommes et femmes, construite à partir d'une seule histoire familiale, dont on suit la trajectoire du milieu du XIXe siècle jusqu'en 2050, à l'aube du transhumanisme et de la disparition de la famille traditionnelle.

28/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Les Ensablés - Adieu mes quinze ans de Claude Campagne

Un chef-d’œuvre de la littérature jeunesse : Adieu mes quinze ans fut en 1960 un véritable phénomène éditorial : plus de 650.000 exemplaires écoulés. Le livre fut traduit en 11 langues et adapté en un feuilleton de 10 épisodes qui fit les beaux jours de l’ORTF au tout début des années 70. Il faut croire que ce roman sur l’adolescence possédait quelque chose de particulier qui avait pu toucher toute une génération. Elle se retrouvait dans le portrait de Fanny, l’héroïne du roman qui voyait du jour au lendemain sa vie bousculée avec l’apparition de deux êtres et d’un secret. Mais quoi ? Par Denis Gombert

27/11/2022, 11:34

ActuaLitté

Véronique Ovaldé laisse s'exprimer la Fille en colère sur un banc de pierre

BONNES FEUILLES - Quand elle décroche, Aïda entend sa sœur lui lancer un grotesque « coucou » ; on ne dit pas coucou à quelqu’un qu’on n’a pas vu (et pas voulu voir) pendant quinze ans. 

27/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Thibaut Solano met Clermont à l'épreuve dans Les Dévorés

BONNES FEUILLES - Un roman social avec comme toile de fond le mouvement des gilets jaunes et la sauvagerie d'un grand méchant loup moderne. 

27/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Rodolphe Danjou imagine Ces vies d'où l'on vient

BONNES FEUILLES - Faut-il retourner aux sources pour rebattre les cartes ? Faut-il revenir d’où l’on vient pour tout recommencer ? Tel est le pari d’Adrien, quadra. 

26/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Mickaël Brun-Arnaud explore Les vallées closes

BONNES FEUILLES - On pardonne rarement à celui qui s'éloigne du troupeau. Une tragédie moderne et poignante sur le déterminisme social. 

26/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Meilleures ventes : l'éternel effet prix

On le sait, nous le savons, ils savent. Les prix littéraires ont une influence considérable sur les meilleures ventes des livres, en fin d'année. Alors un prix Goncourt à un petit mois de Noël, c'est quasi synonyme de première place au classement. Cette année, c'est Brigitte Giraud qui en profite : son roman Vivre vite (Flammarion) a convaincu 24.048 lecteurs cette semaine.

25/11/2022, 12:22

ActuaLitté

Eric Faye présente sa petite saga des années 2010

BONNES FEUILLES - Dans les années 2010, un journaliste vit, de l’intérieur, les convulsions de l’entreprise de presse dans laquelle il travaille depuis de nombreuses années : rachat, brutalité managériale, obsession du profit envers et contre tout... 

25/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Boris, 1985 : un premier “je” pour Douna Loup

BONNES FEUILLES - Janvier 1985. Boris Weisfeiler, quarante-quatre ans, disparaît dans le Chili de Pinochet. Né en URSS au sein d’une famille juive, ce surdoué des chiffres s’exile aux États-Unis pour pouvoir exercer librement les mathématiques. 

25/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Nesrine Slaoui à la croisée des vies d'Anissa et de Nora avec Seule

BONNES FEUILLES - À la mort d'Anissa qu'elle était trop loin pour empêcher, Nora décide d'en finir radicalement avec la violence des hommes.

25/11/2022, 07:30

ActuaLitté

Isabelle Rodriguez dévoilent Les Orphelines du mont Luciole

BONNES FEUILLES - Un retour envoûtant sur les lieux de l’enfance et l’imaginaire qui s’y déploie. Une supplique pour que la mémoire des campagnes ne s’efface jamais.

24/11/2022, 09:00