#Scolarité

Une histoire de l’Académie Mallarmé

La France aime les sociétés savantes, les institutions, les académies, surtout lorsqu’elles s’attachent à la chose littéraire. On se plaît à commenter leur actualité, à moquer ses membres, à ironiser sur le décorum dont elles se parent. On leur consacre des livres. On en écrit l’histoire. Aussi ne manque-t-on pas de littérature sur les Académies Française et Goncourt, probablement les plus prestigieuses, les plus durablement ancrées dans notre imaginaire collectif, les plus médiatiquement présentes. On connaît moins, sans doute, pour ne pas dire qu’on l’ignorait totalement, l’Académie Mallarmé.

Le 02/05/2016 à 00:02 par Mikaël Lugan

0 Réactions |

Publié le :

02/05/2016 à 00:02

Mikaël Lugan

linkedin mail print
ActuaLitté

Pourtant, elle ne date pas d’hier, puisqu’elle fut créée en 1937. Pourtant, elle vit toujours. Il est vrai que née dans le siècle du roman triomphant, à l’aube d’un conflit mondial qui devait malmener ses membres et interrompre son action, cette académie de poètes, tout entière dédiée à la poésie, luttait à armes inégales avec la Goncourt, plus ancienne, mieux dotée, et vouée intégralement à la cause romanesque. Il était donc temps, alors qu’on fêtera l’an prochain les 80 ans de cette déjà vieille dame, qu’un audacieux écrive et nous donne à lire l’histoire mouvementée, chaotique même souvent, de l’attachante Académie Mallarmé.

Cet audacieux, c’est Bernard Fournier. Poète, président de l’Association des Amis de Jacques Audiberti et secrétaire général adjoint de l’Académie Mallarmé, tout le désignait pour en devenir l’historien. Défi relevé : après des années de recherche et de collecte d’informations qu’il lui a fallu dénicher dans des fonds d’archives publics ou privés ou dans la presse de l’époque, les éditions du Petit Pavé viennent de publier son Histoire de l’Académie Mallarmé (1913-1993) forte de 414 pages (2016, 28 €).

C’est à un bien charmant voyage temporel en terres poétiques, dans les marges de la grande histoire littéraire, auquel nous convie Bernard Fournier. Car tout est affaire de mémoire. Tout commence en effet en 1898 à la mort de Mallarmé qui laisse orpheline toute la génération symboliste. C’était le dernier maître : Verlaine était mort deux ans plus tôt, Rimbaud, que les jeunes poètes ne purent qu’admirer à distance, en 1891, Villiers de l’Isle-Adam en 1889. Ce fut aussi le plus influent. La plupart des protagonistes qui animèrent et imposèrent à la fin du siècle le Symbolisme s’étaient régulièrement retrouvés les mardis, rue de Rome, autour de l’auteur d’Hérodiade pour entendre, au milieu d’un brouillard de fumées de cigarettes et de bouffardes, son enseignement qui n’avait rien de magistral mais qui prenait, fort éloigné de la syntaxe mystérieuse de ses vers, le ton de la plus aimable conversation. Mallarmé avait su fédérer toute une jeunesse et créer, comme le rappelle Paul Valéry dans une lettre à Henri de Régnier, une sorte de « Loge intellectuelle ».

Fréquenter le salon de la rue de Rome revenait à recevoir une initiation. Personne ne songea alors à noter les paroles du maître, à rédiger les procès-verbaux des séances. Verba volant… La mort de Mallarmé menaçait ainsi de disséminer son enseignement dans les souvenirs de chacun des disciples, et, à la longue, de le faire disparaître. Très rapidement, l’idée vient à quelques-uns de perpétuer sa mémoire : c’est d’abord un projet de statue, qui n’aboutira pas, puis, moins coûteuse, l’apposition d’une plaque, le 9 juin 1912, rue de Rome, qui réunit quelques fidèles, et, l’année suivante, sur une idée d’Édouard Dujardin, qu’on retrouvera bientôt, la constitution toute officieuse des « Poètes des Mardis de Mallarmé », dont le but est d’organiser des lectures d’œuvres du maître et de mardistes. Ces manifestations, aussi anecdotiques soient-elles, témoignent de la vivacité du culte mallarméen et de la nécessité pour ceux qui l’ont connu de se retrouver autour de sa mémoire.

En 1923, est fondée une « Société Mallarmé ». Dujardin, auteur aujourd’hui oublié – comme la plupart des symbolistes – mais qui fut l’un des plus farouches défenseurs de Wagner en France et l’inventeur, avec Les lauriers sont coupés, du monologue intérieur, est à l’initiative. Son ambition : réunir les mardistes et mener des pèlerinages annuels à Valvins. Rien de bien héroïque. La Société organisera la cérémonie d’inauguration du médaillon, qu’elle aura permis de financer, sur la maison de Mallarmé à Valvins, et fera frapper une médaille à l’effigie du maître, réalisée par le sculpteur Raoul Lamourdedieu. Ce sont là ses seuls titres de gloire. C’est peu, mais il y a là les prémices de ce que sera la future Académie.

1936. Le cinquantenaire du Symbolisme connaît un beau succès. La presse a assuré une importante couverture médiatique de l’événement et de ses manifestations. Le nom de Mallarmé n’est plus, depuis quelques années déjà, méprisé par la critique littéraire officielle. Il n’en faut pas plus à cet organisateur né d’Édouard Dujardin pour relancer son idée de 1923. D’autant que les dissensions d’hier, entre Paul Valéry et Edmond Bonniot d’une part et entre Francis Vielé-Griffin et Henri de Régnier d’autre part, qui étaient autant de freins à la bonne conduite de l’entreprise, n’ont plus cours, Bonniot et de Régnier étant respectivement morts en 1930 et 1936.

Oubliée la défunte « Société Mallarmé », place désormais à l’Académie ! « Mais il faut qu’une Académie se manifeste par des œuvres effectives. Il ne suffit pas de déjeuner ensemble et de palabrer », écrit Dujardin à Vielé-Griffin le 4 août 1936, tirant les leçons de l’expérience passée. Son projet : créer « une maison de retraite pour les vieux poètes besogneux (et éventuellement pour les jeunes) » dans sa propriété du Val-Changis, près de Fontainebleau, dont il espère, philanthrope intéressé, le rachat par le Conseil Général de Seine-et-Marne. L’idée de décerner un prix est évoquée mais ne semble pas encore essentielle. Elle sera pourtant – pendant longtemps – sa seule raison d’être.

L’Académie Mallarmé naît officiellement le 19 février 1937, autour d’une table chez Drouant, le restaurant où se réunissent aussi les Goncourt. Les membres fondateurs présents sont Édouard Dujardin, Francis Vielé-Griffin, Paul Valéry, André-Ferdinand Hérold, André Fontainas, Jean Ajalbert, Paul Fort et Saint-Pol-Roux. Se sont excusés Maurice Maeterlinck et Albert Mockel. Tous ont connu Mallarmé à défaut d’avoir fréquenté – comme Saint-Pol-Roux qui l’avouera plus tard à Guy Lavaud – les mardis. Ils ne sont que dix, quand les statuts prévoient quinze membres. Il faut dire que Gide, Claudel et Jammes ont refusé d’en être, les deux premiers après avoir d’abord donné leur accord. On élit, lors du déjeuner fondateur, le bureau : Vielé-Griffin, le beau poète de La chevauchée d’Yeldis, est président, le premier de l’Académie.

On envisage de créer un bulletin qui s’intitulerait Le Souvenir de Mallarmé où chaque mardiste pourrait « fixer les souvenirs personnels » qu’ils conservent de lui. On regrette, a posteriori, que cette publication n’ait pas vu le jour. De nombreux quotidiens rendent compte le lendemain ou les jours qui suivent de la naissance de l’Académie Mallarmé. Elle est accueillie plutôt favorablement par l’ensemble des chroniqueurs qui vont continuer de suivre ses balbutiements et ses premiers pas ; car il faut procéder rapidement à des élections pour combler les défections. Lors de l’assemblée générale du 28 avril 1937 qui a lieu dans le bureau de la Bibliothèque Nationale que Jean Zay a mis à disposition de l’Académie, trois nouveaux membres sont élus : Léon-Paul Fargue, Valery Larbaud et Charles Vildrac. Voilà, avec ces deux derniers noms, que l’Académie s’ouvre à des poètes qui n’ont pas connu Mallarmé. Le 20 octobre, elle est au complet après l’élection de Gérard d’Houville, nom de plume de Marie de Régnier, et Jean Cocteau.

On aura remarqué le souci d’éclectisme qui préside alors à la constitution de l’Académie Mallarmé qui accueille en son sein, trois belges (Maeterlinck, Mockel, Fontainas), une femme (Gérard d’Houville), et des poètes émancipés du Symbolisme (Vildrac, Larbaud, Cocteau). Malheureusement, Vielé-Griffin meurt trois semaines plus tard. Il faut remettre ça : le 12 mars 1938, Saint-Pol-Roux est élu président et Henry Charpentier, exécuteur testamentaire de Mallarmé, devient membre. Le premier prix Mallarmé peut enfin être décerné. La veuve de Francis Vielé-Griffin l’a doté de 5000 francs. Les noms évoqués sont Audiberti, Eluard, Reverdy, Michaux, Céline Arnauld, André Druelle, Jacques Dyssord, Henri Hertz. Les académiciens se réunissent le 2 juin 1938. Au deuxième tour de scrutin, Jacques Audiberti l’emporte pour son recueil Race des hommes.

À la fin de l’année, la revue L’Âge Nouveau de Marcello-Fabri, en partenariat avec l’Académie, remet un deuxième prix que se partagent André Dez et Roger Lannes. En 1939, le prix revient à Patrice de La Tour du Pin, qui le refuse. Les académiciens honorent alors trois poètes : Henri Hertz, Jean Follain et André Bellivier. Malgré la guerre, puis l’occupation, malgré les décès d’André-Ferdinand Hérold et de Saint-Pol-Roux, l’Académie continue de décerner son prix : à Paul Bulliard en 1940, à Yanette Delétang-Tardif et André Druelle en 1942, à Paul Lorenz en 1943 et à Pierre Reverdy, qui le refuse, en 1944. Après la mort de Saint-Pol-Roux, Édouard Dujardin devient président, Henri Mondor et Félix Fénéon sont élus aux sièges vacants.

Cette régularité dans la distribution des prix cache mal les difficultés auxquelles l’Académie fait face depuis sa création. Ses membres dispersés géographiquement se réunissent peu ; on se retrouve surtout entre Parisiens ; l’Académie Mallarmé n’est par ailleurs à l’initiative d’aucune manifestation en dehors de son prix annuel, et ne parvient donc pas à exister vraiment. Puis, pendant l’occupation, le nouveau président, Édouard Dujardin, germanophile historique et convaincu, n’hésite pas à se compromettre avec l’ennemi : une fête lui est donnée pour ses 80 ans à l’Institut allemand, par son directeur Karl Epting ; le collaborateur Abel Bonnard y prononce un discours. Jean Ajalbert, de son côté, donne également dans la collaboration intellectuelle. C’est toute l’Académie Mallarmé qui s’en trouve entachée.

À la libération, plusieurs de ses membres devront se désolidariser de leur président : Henry Charpentier, André Fontainas, Henri Mondor, Paul Valéry, Charles Vildrac, puis Léon-Paul Fargue, Jean Cocteau et Gérard d’Houville. Cette dernière, une fois Dujardin écarté, devient présidente. Bien que l’Académie, dans les années qui suivent, continue de mener une existence administrative, remplaçant ses membres qui disparaissent progressivement, elle n’a plus réellement de vie publique, ne décernant même plus son prix. Après 1944, l’Académie Mallarmé moribonde entre en hibernation.

Il faudra attendre 1976 pour qu’elle se réveille et s’anime de nouveau, grâce à l’impulsion donnée par Michel Manoll et Geneviève Mallarmé. Tous les « historiques » étaient décédés. Après bien des péripéties, Eugène Guillevic est élu président d’une Académie Mallarmé nouvelle forte d’une trentaine de membres. Elle essuie, comme son aînée, quelques refus, ceux d’Aragon et de René Char notamment, mais nombre de poètes contemporains, français et issus du monde francophone, répondent présents. Yves Rocher, l’industriel bien connu, dote le prix Mallarmé de 10000 francs, une belle somme ; on décide de publier des « sélections trimestrielles » afin de signaler au public les recueils nouveaux qui méritent d’être lus.

Le premier nouveau prix Mallarmé est attribué, en 1976, à Andrée Chédid. Le choix était judicieux. L’Académie honorera, en quarante ans, bien des poètes importants. Citons seulement : Jacques Izoard, Michel Deguy, Henri Meschonnic, Guy Coffette, André Velter, Jacques Chessex, Franck Venaille, Mohammed Dib, Michel Butor, Jean Ristat, Hubert Haddad, etc.

Telle est, retracée à grands traits, l’épopée de cette Académie Mallarmé. Bernard Fournier a fait œuvre utile. Il a su – et on lui pardonnera aisément çà et là quelques coquilles ou erreurs dans les notices nombreuses qu’il consacre aux académiciens historiques – faire revivre une époque et des poètes malheureusement oubliés aujourd’hui, rendre les détails d’une histoire qui n’est pas seulement celle d’une institution, mais qui est aussi l’histoire de l’héritage mallarméen, en partie confondu avec l’histoire de la poésie du XXe siècle.

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Les disparus des Argonnes de Julie Peyr : absences et silences

D’après une affaire réelle, un « cold case » comme on dit facilement dans la vulgate des séries télévisées. Une affaire non résolue donc, dont s’inspire Julie Peyr pour tisser un roman où règne une tension psychologique digne des meilleurs polars.

11/08/2022, 12:00

ActuaLitté

10 000 km ou les foulées infernales de Noé Alvarez

Noé Alvarez s’engage véritablement dans une course initiatique vers lui-même. Parcourir une telle distance à travers les terres usurpées aux « natifs », aux tribus premières qui peuplaient jadis avec sagesse ces contrées vastes et sauvages, ces tribus habitées par un total respect des processus naturels et du mouvement imperturbable des saisons.

11/08/2022, 11:49

ActuaLitté

Le Petit Frère, de Jean-Louis Tripp : survivre à la mort

Comment la vie reprend après la perte d’un être cher ? Jean-Louis a 18 ans lorsque sur la route des vacances son petit frère de 11 ans perd la vie, fauché par un chauffard qui prend la fuite. C’est un long parcours de deuil pour lui et sa famille qu’il va nous retraçait tout au long de cette BD. 

10/08/2022, 12:34

ActuaLitté

Petite histoire d'un Juif français : celui qui n'aurait pas dû vivre

« Écrire après Auschwitz est barbare », déclare péremptoirement Adorno. La phrase paraît paradoxale, tant les témoignages consacrés à cette tragédie abondent. Dédicacé, entre autres, à Primo Lévi, ce livre de Laurent Geoffroy, fils de déporté, s’apparente avant tout à un récit familial. Médecin comme son père, l’auteur revient sur l’histoire même des siens, et livre ses réflexions de Juif laïc, volontiers anticonformiste, en un volume sincère, surprenant. Par Étienne Ruhaud.

09/08/2022, 12:11

ActuaLitté

La peste et le monde d'avant

Il est un souvenir que nombre d’entre nous ne sont pas près d’oublier de sitôt : les heures, les jours, les semaines, les mois de confinement qui nous ont fait prisonniers des murs de nos logements. Ils resteront certainement longtemps présents à nos esprits.

08/08/2022, 09:31

ActuaLitté

Comment l'humanité disparut, au lendemain de mon suicide

Tout débute comme une mauvaise plaisanterie : une farce telle qu’on s’attend à voir surgir de joyeux facétieux, hilares, de vous avoir joué un vilain tour. Il n’en est rien. La solitude devient implacable, omniprésente, puisque tout le ramène à une réalité globale : n’être plus sur terre que le dernier, sans perspective de croiser de nouveau l’un de ses semblables. Débute alors une existence privée d’humanité — littéralement, et dans tous les sens.

08/08/2022, 09:15

ActuaLitté

La mémoire amputée : au fond de soi, les autres

Halla Njoké souhaite rendre hommage à sa Tante Roz, cette femme célibataire, jamais mère, qui lui inspire un respect et une admiration immense. Une femme courageuse, toujours sensée et droite ; une femme, aussi, secrète. Si bien que lorsque notre protagoniste cherche à connaître la vie de sa tante pour mieux en parler, celle-ci lui propose plutôt d’étudier sa propre vie. D’explorer sa propre mémoire.

04/08/2022, 11:58

ActuaLitté

La douleur, le pardon, et Ce qui vient après

Daniel, adolescent populaire à l’avenir glorieux, disparaît après son entraînement de football. Une semaine plus tard, Jonah, son ami d’enfance, se suicide : il laisse derrière lui une lettre, à travers laquelle il confesse son crime, et indique où retrouver le corps de Daniel. Ce drame horrible ébranle les habitants la ville de Port Furlong, petit coin sans histoire dans l’État de Washington. Pourtant, tout ceci n’est que le début.

03/08/2022, 12:02

ActuaLitté

Une évidence trompeuse de Craig Johnson 

Accroupi sur le bord de l’asphalte, à quelques mètres de Lola (la Thunderbird de 1959 appartenant à Henry Standing Bear) sur la carrosserie de laquelle la « Nation Cheyenne » est délicatement appuyé, le shérif Walt Longmire observe les quelques traces encore présentes qui pourraient lui apporter quelque indication sur l’accident survenu une semaine plus tôt.

03/08/2022, 12:01

ActuaLitté

Passer la Nuit rose avec Francesco Cattani 

Nuit rose regroupe des bandes dessinées de quelques pages écrites et dessinées par l’auteur italien Francesco Cattani qui se place ici en droite lignée du surréalisme à travers le fantastique que déploient ces planches sublimes et déconcertantes. 

01/08/2022, 11:47

ActuaLitté

Hate, de Peter Bagge : la génération dissoute...

Fer de lance d’une génération d’auteurs qui succède à celle de l’underground des années 70, Peter Bagge est parvenu, avec cette série de comics initialement édités par Fantagrafics, à dresser un portrait sans concession d’une jeunesse désabusée et désargentée, ballottée entre des relents d’idéologie hippie et des accès de nihilisme punk. 

01/08/2022, 11:39

ActuaLitté

"Une enfance, c’est un peu comme une forêt"

« Nous étions des enfants sauvages, toujours couverts de vase et de sueur. » Au bord de la rivière Penobscot, dans le Maine, une famille, unie par-dessus tout, réside au cœur de la forêt. Ciel brumeux, corbeaux, nature foisonnante. Le narrateur de cette histoire, David Ames, surnommé Almy, retrace son enfance d’abord insouciante et empreinte de liberté, jusqu’à ce qu’un évènement marque le début de la fin : l’incendie qui ravage une ancienne usine de papier. 

27/07/2022, 11:31

ActuaLitté

La Clé des Champs : mystère et aventures dans le monde des voleurs...

Du haut de ses 14 ans, Robine Larcin est la benjamine d’une formidable famille de voleurs. Sa sœur aînée, Bonnie, prodige dans son domaine, est une célébrité — bien qu’un casse l’a finalement envoyée en prison. Arsène, lui, s’apprête à passer son Initiation. Cette cérémonie, véritable rite de passage dans le monde des chapardeurs, marque un tournant dans la vie de n’importe quel voleur : elle se solde soit d’un grand festin, de la reconnaissance de la communauté tout entière, de la gloire ! … soit d’un départ définitif, en cas d’échec. 

25/07/2022, 12:41

ActuaLitté

Komi cherche ses mots : trouvera-t-elle des amis ?

C’est la rentrée et déjà tous les regards se tournent vers Komi. Ses longs cheveux noirs et son profil de déesse ne laissent personne indifférent. En plus, elle ne parle jamais : les pauvres mortels de sa classe ne doivent pas être dignes de sa présence ! Et si Komi était juste rongée par une anxiété sociale maladive ? La touchante comédie au lycée Komi cherche ses mots est enfin disponible en France !

25/07/2022, 12:18

ActuaLitté

L'ours de Ceaucescu : la chute de l'empire roumain  

Il y a une trentaine d’années, fin décembre 1989, le régime autoritaire de Ceaucescu s’effondrait en quelques jours à peine. Le dictateur roumain lui-même était mis à mort après un jugement expéditif. Ainsi tombait le rideau sur l’un des théâtres les plus absurdes qui soient : la République socialiste de Roumanie. En un album à la fois virtuose et drôle, Aurélien Ducoudray dresse un portrait sur mesure de ce pays à la fois communiste et décalé. Un portrait drôle aussi déformé et déformant que la surface des eaux troubles de la Dambovita.

25/07/2022, 08:41

ActuaLitté

Journaux et lettres de Kafka: anxiogènes et passionnants  

Deux tomes, ce sont deux tomes des Journaux et lettres de Kafka que Gallimard vient de sortir dans la prestigieuse collection de La Pléiade et ce, dans une nouvelle traduction. Deux tomes comme le reflet de ce cagibi que nous découvrons dans son roman Le Procès (publié en 1925) et où nous trouvons « la vérité de ce qu’écrire, et donc vivre, fut souvent pour Kafka : un affrontement solitaire et douloureux avec ses spectres, et bien souvent aussi une occasion d’autoflagellation, au cœur même du trop réel “bruit du monde” ». 

22/07/2022, 09:00

ActuaLitté

Alba Nera : jazz et cadavres par Giancarlo de Cataldo

Banlieue de Rome. Une vieille ferme en ruine. Deux jeunes Hispaniques se disputent autour d’un corps inerte allongé sur le sol. Jaime, le plus jeune, rechigne à obéir aux ordres de son aîné, de quelques courtes années seulement, Ramon, qui lui a demandé d’aller chercher des sacs en plastique pour y mettre les morceaux du corps, une fois qu’ils l’auront découpé. Comme on leur a demandé de le faire...

21/07/2022, 14:31

ActuaLitté

Camées et intailles : savez-vous graver les pierres (à la mode, à la mode...)

À l’heure où le musée du Louvre a mis en place la campagne Tous mécènes ! pour faire l’acquisition du camée de Vénus et de l’Amour, où l’École des Arts Joailliers expose la collection de Guy Ladrière (grand marchand spécialiste des arts premiers et de l'art médiéval et collectionneur renommé) jusqu’au 1er octobre 2022, avec le soutien de la maison Van Cleef & Arpels. Il parait tout à fait opportun de présenter le livre de Philippe Malgouyres (commissaire de l’exposition citée plus haut), publié chez Gallimard et intitulé Camées et intailles. L’art des pierres gravées.

21/07/2022, 14:14

ActuaLitté

“L’amour, c’est de l’admiration”

« Il y a des larmes d’amour qui dureront plus longtemps que les étoiles du ciel. » (Charles Péguy) Une femme rencontre un astrophysicien, un être de feu pris dans les rets étoilés. Elle se métamorphose en petite fille pour avoir l’entière liberté et la fraîcheur de lui poser toutes sortes de questions élémentaires. Ils se donnent rendez-vous sur une petite île sauvage. 

20/07/2022, 13:06

ActuaLitté

Russie : attraction et répulsion

À l’heure où les relations avec la Russie se tendent, sous fond de crise ukrainienne, l’homme de théâtre Jean Winiger évoque le pays sous forme d’une fiction documentée. Histoire d’une passion amoureuse malheureuse, le livre décrit également un pays morcelé, fracturé. Par Étienne Ruhaud.

19/07/2022, 09:42

ActuaLitté

Alice automatique : enfance, folie, puzzle... perroquet ?

Manchester, 1960. Alice s’ennuie, regarde le paysage gris d’une ville où elle voit plus de fumée que de ciel bleu. Elle reste chez sa tante Ermintrude, sévère et bien loin d’être amusante, qui lui donne des leçons d’anglais à quatorze heures. Quel terrible ennui ! Et cette question sur les points de suspension, à laquelle Alice ne comprend vraiment rien... Et puis !

12/07/2022, 15:54

ActuaLitté

Reine de coeur, un roman qui explore les traumatismes liés à la guerre

À travers l’histoire d’un étudiant appelé sous les drapeaux durant la Seconde Guerre mondiale, l’écrivain japonais Akira Mizubayashi nous fait découvrir le front asiatique et les traumatismes causés par la guerre sur la population de son pays.

12/07/2022, 15:18

ActuaLitté

Demain la Ve République ? : De Gaulle, un visionnaire hors du temps !

Voilà un ouvrage qui tombe à pic, au moment où notre pays connaît une crise politique importante, propre à remettre en cause le cours de nos institutions. Demain la Ve République ?, placé sous la direction de Hervé Gaymard, Président de la Fondation Charles de Gaulle et de Arnaud Teyssier, grand spécialiste de la question gaullienne, avec à leurs côtés une vingtaine de contributeurs du plus haut niveau en la matière.

12/07/2022, 15:16

ActuaLitté

De la tyrannie : comment éviter que le pire n'advienne

Pour éviter que l'Histoire ne se répète, rien de mieux que d'aller y puiser des leçons pour changer aujourd'hui les comportements qui nous sauveront demain. La phrase n'est pas claire ? L'essai de Timothy Snyder est limpide, lui : il s'intéresse aux actes de résistance et aux coups de force qui ont tantôt permis à la démocratie de résister, tantôt à la tyrannie de gagner du terrain. Il en tire un fulgurant court mode d'emploi pour se préparer au durcissement des rapports de force qui s'annoncent dans nos sociétés et éviter que le pire n'advienne.

11/07/2022, 09:33

ActuaLitté

Dans une autre demeure... une poésie bien vivante !

Notre confrère et chroniqueur Jean-Luc Favre Reymond, vient de faire paraître, une cartographie de la poésie française et francophone contemporaine, intitulée, Dans une autre demeure, un titre qui n’est pas anodin, et qui porte de la moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours.

09/07/2022, 10:04

ActuaLitté

Le petit monde de Machida : faites le plein de gentillesse

Fils aîné d’une famille de six enfants, Machida n’a pas son pareil pour pacifier les petits conflits du quotidien et résoudre toutes les galères de dernière minute. Il n’est pas très doué en cuisine, mais fait de son mieux pour préparer à manger pour tout le monde. Mais voilà, comme il est d’apparence taciturne et qu’il n’est bon ni en cours ni en sport, il a l’impression d’être quelqu’un de terriblement banal. Et si partager sa gentillesse avec les autres lui ouvrait peu à peu les yeux ? Un manga tout en simplicité et en douceur sur le partage. 

06/07/2022, 11:35

ActuaLitté

Jeannette et le crocodile : subsister, malgré les coups de la vie

Au matin de ses dix ans, Jeannette descend son sac à dos – celui qu’elle utilise pour ses petites expéditions en forêt et qu’elle a rempli de tout de qui lui sera nécessaire pour cette escapade avec sa mère, à Vannes – devant la porte d’entrée. Elle a posé, juste à côté, le cabas avec quelques provisions indispensables pour un arrêt en chemin sur le bord de la route. 

29/06/2022, 12:45

ActuaLitté

Aggie Morton reine du mystère : première enquête à Torquay !

Nous sommes au début du XXe siècle, dans une ville de bord de mer en Angleterre. Alors que la jeune Agatha Caroline Morton déborde d’imagination et de curiosité, la vie qu’elle mène lui semble terriblement morne... Jusqu’à la découverte d’un cadavre au studio de danse des Sirènes. Là, sous le piano, Irma Eversham est inerte, une tasse de thé brisée à côté d’elle. Qu’a-t-il bien pu se passer ?  

29/06/2022, 12:22

ActuaLitté

Comprendre les institutions et grands thèmes de l’Union européenne 

Dans une collection intitulée « Initiation à l’éducation citoyenne », dont le but est de développer l’esprit civique des jeunes, on trouve ce petit livre de 76 pages qui choisit d’évoquer l’Europe, en étant favorable à sa construction. 

27/06/2022, 16:19

ActuaLitté

L'Union Européenne, la révolution d'un continent 

Dans cet ouvrage, Gilles Grin présente une histoire de l’Europe depuis le début du XIXème siècle jusqu’à nos jours. Son approche mêle l’histoire à la géopolitique européenne, et le fil historique est précis.

27/06/2022, 15:29

ActuaLitté

Le crépuscule des Urmes : quêtes et légendes au Pays de Galles

Une nuit d’hiver, dans une chaumière. Réveillée par les cris de son frère, encore bambin, la petite Yana accourt à ses côtés et, d’une comptine chantée à mi-voix, tente de l’endormir. L’instant suivant, c’est toute sa vie qui bascule. Une silhouette ailée, évanescente, se penche sur le berceau. Une autre créature la chasse, s’empare de l’enfant, disparaît. « Était-ce une illusion ? Un mauvais rêve ? » Ce n’est finalement que le début de tout.

27/06/2022, 14:50

ActuaLitté

Les Contes curieux de Praline Gay-Para 

C’est bien aux « quatre coins du monde » que Praline Gay-Para nous invite à la suivre avec ce délicieux recueil de contes tous très différents, tous magnifiques. Collectés un peu partout auprès d’autres amateurs qui, comme elle, s’échinent à récupérer des pépites authentiques, elle présente ainsi plus de vingt récits que le lecteur va découvrir tout au long d’un voyage d’une originalité époustouflante et d’une diversité qui ne l’est pas moins.

27/06/2022, 14:48

ActuaLitté

Idéal Standard d'Aude Picault : l'amour ne tombe pas du ciel  

La BD à format réduit et petit prix fait son retour, une fois de plus. L'occasion pour les lecteurs au budget limité (mais qui n'est pas dans ce cas, hein, qui ?) de compléter leurs rayonnages avec des titres qu'on a parfois laissé passer au moment de leur sortie initiale. Parmi les belles retrouvailles de cet été : Idéal Standard d'Aude Picault, qui passe parfaitement le test de la lecture en format resserré.

24/06/2022, 08:14

ActuaLitté

John Muir : “Pour moi, Stickeen est immortel”  

John Muir (1838-1914) est aujourd’hui considéré comme un précurseur des mouvements écologistes modernes. Fils du calvinisme austère, spiritualiste et méthodique, et du transcendantalisme américain des Thoreau et autre Emerson, l’Écossais devenu américain est d’abord un exégète du sacré dans les éléments. Plus connu pour sa vie et ses hauts faits, il n’en fut pas moins un narrateur avisé et sensible de ses aventures, souvent solitaires, en bordure de la vie. Stickeen est l’une de celles-ci, avec en prime, une magnifique rencontre entre un homme et un chien, aussi pudique que délicate.

22/06/2022, 12:28

ActuaLitté

Galeux : entre mythes et réalité, être et survivre 

« Mon grand-père était un loup-garou. » Le narrateur, sans jamais nous offrir de nom, donne tout le reste de son identité, de son intimité, dès la première ligne. Le lecteur le découvre jeune garçon, élevé par sa tante Libby et son oncle Darren ; mère morte en couche, père inconnu au bataillon, et un Grandpa qui conte les plus fantastiques histoires... Des histoires qui, finalement, seraient peut-être vraies ?

22/06/2022, 10:29

ActuaLitté

L'intégration européenne comme source de tensions et d'alliances

Ce livre est un ouvrage de référence pour les étudiants qui veulent comprendre l’histoire de l’intégration européenne. L’auteur part de 1948 pour arriver à l’année 2020. Le prisme est plutôt celui de l’histoire économique.

22/06/2022, 09:35

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Legendborn de Tracy Deonn : Entre dans la légende

BONNES FEUILLES – J'ai lu publiera fin août le roman Legendborn, un ouvrage Young Adult dans la veine de la Black Girl Magic, très attendu par les fans françaises. Il s’agit d’un dyptique signé Tracy Deonn, dont le premier tome paraîtra le 31 août, dans une traduction inédite (par Antoine Monvoisin), qui sortira en grand format.

12/08/2022, 15:14

ActuaLitté

Mobidys propose un outil pour évaluer la fluidité de la lecture

L'éditeur Mobidys lance un nouveau programme de développement en vue de permettre aux élèves de préparer et réaliser leur test de fluence sur des outils numériques d'aide à la lecture.

12/08/2022, 12:41

ActuaLitté

Meilleures ventes : une provision de poches pour les vacances

Le format poche a clairement le vent en poupe en ces mois estivaux. L'anomalie, d'Hervé Le Tellier, reste rivé en première place avec plus de 15.000 exemplaires écoulés en cette semaine 31. Il est toujours talonné par Trois, de Valérie Perrin (12.300 exemplaires), tandis que Skidamarink de Guillaume Musso se hisse en troisième position (10.600 exemplaires).

12/08/2022, 12:05

ActuaLitté

Crédit Illimité : le nouveau Nicolas Rey 

BONNES FEUILLES - Dans cette farce œdipienne rythmée comme un polar, avec un regard satirique hilarant qui fait merveille sur l’entreprise, l’économie de la rentabilité et les dérives capitalistes, Nicolas Rey change tout, tout en restant comme on l’aime : délicieusement immoral ! 

12/08/2022, 10:30

ActuaLitté

L'été où tout a fondu, une rencontre avec le diable de Tiffany McDaniel

BONNES FEUILLES - Porté par une écriture incandescente, L’été où tout a fondu raconte la quête d’une innocence perdue et vient confirmer le talent exceptionnel d’une romancière à l’imaginaire flamboyant. 

12/08/2022, 10:15

ActuaLitté

Le Passeur de livres de Carsten Henn : libraire, plus beau métier

BONNES FEUILLES - Un hymne à l’amitié et à tous les livres qui rendent heureux. À travers ce roman tendre et sensible, un vibrant hommage au métier de libraire.

12/08/2022, 10:00

ActuaLitté

La plupart ne reviendront pas d'Eugenio Corti

BONNES FEUILLES - Mobilisé par l’armée italienne en 1942, Eugenio Corti, l’auteur inoubliable du Cheval rouge, prend part, comme jeune officier d’artillerie, à l’épopée du front de l’Est. 

12/08/2022, 09:45

ActuaLitté

Ma théorie sur les pères et les cosmonautes de Pauline Desmurs

BONNES FEUILLES - Porté par une écriture singulière et sensible, ce roman est une exploration irrésistible de l'enfance dans ce qu'elle a de plus fragile mais aussi de plus inventif. 

12/08/2022, 09:30

ActuaLitté

L'Inconduite d'Emma Becker : Un objet de désir

BONNES FEUILLES - Peut-on rester femme en devenant mère ? Peut-on rester soi dans le désir des hommes ? Avec humour et mordant, Emma Becker confirme son talent littéraire.

12/08/2022, 09:15

ActuaLitté

Real Life de Brandon Taylor : histoire d'une quête identitaire 

BONNES FEUILLES - C’est la fin des vacances d’été et Wallace retrouve son groupe de camarades au sein de la prestigieuse université du Midwest. Mais parmi ces jeunes gens Blancs et insouciants, Wallace peine à trouver sa place. Le veut-il vraiment ? 

12/08/2022, 09:00

ActuaLitté

La nuit des pères de Gaëlle Josse : être à son chevet

BONNES FEUILLES - Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli. 

12/08/2022, 08:45

ActuaLitté

Mexicayotl de Michael Collado : jeu de piste périlleux

BONNES FEUILLES - Un chanteur français nommé Arthur Loizeau, retraité en Californie, où il semble couler des jours heureux loin de la musique et de la poésie, dans lesquelles il a dû exceller avant que le décés de son frère jumeau le conduise à reconsidérer son existence, se voit un jour, par erreur, kidnappé par les sbires d’un surnommé Ogre, gourou obèse d’une secte croyant au retour des Aztèques. 

12/08/2022, 08:30

ActuaLitté

Un homme sans titre de Xavier Le Clerc : un Normand en Algérie 

BONNES FEUILLES - Ce témoignage captivant est un cri de révolte contre l’injustice et la misère organisée, mais il laisse aussi entendre une voix apaisée qui invite à réfléchir sur les notions d’identité et d’intégration.

11/08/2022, 10:15

ActuaLitté

La Cygne noire de Dominique Chevallier : les coulisses de la politique

BONNES FEUILLES - Fabuleux récit sur la conquête du pouvoir, Dominique Chevallier dresse un tableau satirique, savoureux, mais aiguisé, de la mécanique politique. L'auteur sait de quoi il parle. La cygne noire est son premier roman. 

11/08/2022, 10:00

ActuaLitté

Stramer : une famille à l'épreuve, par Mikolaj Lozinski 

BONNES FEUILLES - Comme l’a écrit le grand poète Adam Zagajewski : « Cette histoire semblerait condamnée à une tristesse incurable et à la fin que nous connaissons tous. Pourtant, Mikołaj Łoziński a réussi à effacer la noirceur qui teinte notre mémoire de cette époque. Les protagonistes n’ont aucune idée de ce qui les attend, alors que nous ne le savons que trop bien. L’auteur permet à ses personnages de faire des erreurs, de commettre des bévues ; il leur insuffle la vie. » 

11/08/2022, 09:45

ActuaLitté

Une histoire de couleur par Caleb Azumah Nelson : Open Water

BONNES FEUILLES - Ce roman saisissant par son originalité et sa poésie conte l'histoire d'amour tendre et bouleversante entre un photographe et une danseuse, mise à mal par la violence et le racisme. À la fois histoire d'amour d'une beauté déchirante et regard sans concession sur la condition noire et la masculinité, Open Water est un texte d’une poésie et d’une musicalité incomparables. 

11/08/2022, 09:30

ActuaLitté

Le Choix de Viola Ardone : le droit au choix 

BONNES FEUILLES - Après le succès du Train des enfants, Viola Ardone confirme son talent à mêler fiction et Histoire en donnant dans ce nouveau roman une voix singulière, inoubliable, à ses personnages.

11/08/2022, 09:15

ActuaLitté

L'effet Titanic de Lili Nyssen : un premier amour fébrile 

BONNES FEUILLES - En plein désert affectif après une rupture, la narratrice, vingt-cinq ans, tente d’écrire une histoire d’amour. Celle de Flora et de Zak. Avec une grâce folle et un réalisme saisissant, Lili Nyssen dépeint ce concentré de fièvre et de doute qui caractérise le moment adolescent.

11/08/2022, 09:00

ActuaLitté

Strega de Johann Lykke Holm : entre thriller et fantasy 

BONNES FEUILLES - Dans un style exceptionnel, d’un onirisme sensuel à mi-chemin entre l’univers de Zelda Fitzgerald et le cinéma de Sofia Coppola, Strega raconte l’histoire, empreinte de lait et de sang, de neuf femmes aux prises avec un malaise insaisissable. L’écriture incantatoire de Johanne Lykke Holm œuvre comme un lent poison irrésistible. 

11/08/2022, 08:45

ActuaLitté

Tant qu'il y'a de l'amour de Sandrine Cohen : le combat d'une famille

BONNES FEUILLES - Suzanne vit avec ses quatre enfants de quatre pères différents, Achille, Jules, Arthur et Mathilde qui ont rentre 17 et 6 ans. Ils partagent un quotidien tendre et fantasque à l’image de leur mère. Liés par un amour indéfectible, ils ont surmonté toutes les épreuves jusqu’à ce jour de novembre 2015 où tout s’écroule. Leur histoire rejoint alors celle du monde, et leur amour devient leur seule planche de salut. 

11/08/2022, 08:30

ActuaLitté

Mon acrobate de Cécile Pivot : parents tendres, enfant atypique...

14 mois après la mort de Zoé, leur « acrobate philosophe », brisés par leur chagrin, Étienne et Izia se séparent. Si lui se dévoile en pointillés, elle se raconte par petites touches, évoque des souvenirs d'une famille unie et d'une fillette lumineuse et singulière.

10/08/2022, 14:54

ActuaLitté

La petite menteuse de Pascale Robert-Diart, fragile justice

AVANT-CRITIQUE – Après une révélation fracassante, Alice, une avocate chevronnée, doit se battre pour sa cliente Lisa qui oscille entre l’adolescente paumée et la jeune adulte déterminée.

10/08/2022, 14:45

ActuaLitté

Nos jours brûlés, tome 2, de Laura Nsafou : adieu soleil

BONNES FEUILLES - 2051. Depuis plus de vingt ans, le soleil a disparu et le monde est plongé dans la pénombre. Elikia, née peu après l'avènement de la grande nuit, s'est fixé pour but de ramener le jour sur le monde. Elle découvrira, au cours de cette quête périlleuse, des enjeux dont elle ignorait jusque-là l'existence... Mais aussi des pans insoupçonnés d'elle-même. 

10/08/2022, 11:34

ActuaLitté

Eleftheria de Murielle Szac : un récit de la Seconde guerre mondiale

BONNES FEUILLES - 1940, au nord de la Crète. La communauté juive célèbre Rosh Hashana. Rebecca écoute les commérages sur le futur mariage de Stella. On s’interroge aussi sur la guerre qui a commencé en Europe. Metaxas, le dictateur au pouvoir à Athènes, saura-t-il résister à Mussolini et à son allié, Hitler ? 

10/08/2022, 10:15

ActuaLitté

L'Homme qui veille dans la pierre d'Alain Cadéo : sur les pas d'un frère

BONNES FEUILLES - Plus qu’un roman, ceci est un journal tenu par un artiste peintre casanier tiré de son cocon pour retrouver, il l’a promis, les traces de son frère Théo disparu dans une coulée de lave à l’autre bout du Monde, vingt ans auparavant. 

10/08/2022, 10:00

ActuaLitté

Chasse à l'homme pendant la Guerre froide : Le Débutant de Sergueï Lebedev

BONNES FEUILLES - Dans une prose brillante, l’auteur explore les thèmes éternels de la nature du bien et du mal, des liens entre le créateur et sa créature, ainsi qu’entre la science et la morale. Le Débutant, c’est le poison parfait : mortel, instantané, et surtout intraçable.

10/08/2022, 09:45

ActuaLitté

Dans l'Espagne de Franco : Les Sacrifiés de Sylvie Le Bihan

BONNES FEUILLES - Un roman d'apprentissage chatoyant qui dépeint la fabrication d'un héros et le prix de la gloire. Tandis que l'Espagne plonge dans la guerre, la trajectoire de quatres amis s'émaille de tragédies.

10/08/2022, 09:30

ActuaLitté

Les sables savants d'Isabelle Vouin 

BONNES FEUILLES - Comment être lauréat du plus grand prix littéraire... en étant prisonnier dans un camp au fin fond de la Poméranie ? Peu importe. Edmond écrit.

10/08/2022, 09:15

ActuaLitté

Le Coeur arrière d'Arnaud Dudek : sport et dévouement

BONNES FEUILLES - Dans chacun de ses livres, Arnaud Dudek a la plume tendre et le phrasé économe pour saisir la complexité de l’ordinaire et nos ambivalences. Ce nouvel opus rend hommage à tous ces champions de l’ombre qui offrent leur jeunesse à la compétition.

10/08/2022, 09:00

ActuaLitté

La culture de l'inceste : analyse culturel d'un traumatisme

BONNES FEUILLES - Nourri de voix militantes, mais aussi de chercheurs, d’artistes, de celle d’Iris Brey à celle d’Ovidie, complété d’éclairages disciplinaires, comme celui de l’anthropologue Dorothée Dussy, ce collectif bouscule nos représentations. Il se termine par un texte de science-fiction écrit collectivement sous la conduite de Wendy Delorme : à quoi ressemblerait une société qui ne connaîtrait pas l’inceste ?

10/08/2022, 08:45

ActuaLitté

Le testament des solitudes d'Emmelie Prophète : un chant contre l’oubli

BONNES FEUILLES - Le tout premier roman d’Emmelie Prophète, l’auteure de Les villages de Dieu, enfin réédité. Les filles ne parlent à leurs mères que pour rompre la chaîne des solitudes, pour refuser l’héritage de corvées et de servitudes. Le testament des solitudes rassemble la parole de femmes pour qui l’espoir et le bonheur sont des terres inhabitées. 

10/08/2022, 08:30

ActuaLitté

Amélie Nothomb : Le livre des soeurs, extrait exclusif

BONNES FEUILLES – « Les mots ont le pouvoir qu’on leur donne. » Fidèle à la rentrée littéraire, la romancière Amélie Nothomb propose un nouvel ouvrage, Le Livre des soeurs, chez Albin Michel.

10/08/2022, 00:58

ActuaLitté

Toutes les princesses meurent après minuit, signé Quentin Zuttion

BONNES FEUILLES – Huis clos construit avec sensibilité et justesse, cet album aborde l’amour. Ou plutôt, les amours. Diverses, réciproques ou non, intenses ou fugaces : pendant vingt-quatre heures, elles se dessinent et tissent leurs liens au sein d’une famille somme toute banale ; un père, une mère, une adolescente, un petit garçon.

09/08/2022, 12:05

ActuaLitté

Rude temps d’estourbailles en Royaume de Yolande

AVANT-CRITIQUE – Dans une langue hybride, entre idiomes médiévaux sans orthographe, un familier moderne et des mots d’englishes, Guillaume Lebrun surprend dès son premier roman par son audace et son inventivité. Avec Fantaisies guérillères, il ne fait pas revivre le Moyen-âge le temps d’un récit féministe : il s'en sert de terrain de jeu pour déployer des thèmes contemporains. 

09/08/2022, 10:31

ActuaLitté

Ceux des quais de Nathalie Bianco : la vie de sans-abris

BONNES FEUILLES - Près des berges du Rhône, se retrouve tout un petit monde de marginaux ordinaires et loufoques, autour de Nono, un clochard flamboyant, féru de poésie et amoureux de Cyrano de Bergerac. 

09/08/2022, 10:15

ActuaLitté

Témoin de rien de Tom Noti : l'histoire de vies indissociables

BONNES FEUILLES - C’est l’histoire de deux trajectoires parallèles mais liées. Les vies imbriquées de chacun des membres de ces deux familles défileront sous l’œil d’un témoin un peu particulier. Est-ce une bonne idée d’enchaîner à ce point des caractères, des parcours, des vies si différentes ? 

09/08/2022, 10:00