#Auteurs

“Tel est mon caractère, telle est ma nature”, Germaine de Staël

« C’est une jouissance enivrante […] que de remplir l’univers de son nom, d’exister tellement au-delà de soi qu’il soit possible de se faire illusion sur l’espace et la durée de la vie… » De l’influence des passions sur le bonheur de l’individu et des nations, Germaine de Staël, 1796.

Le 03/07/2017 à 09:39 par Audrey Le Roy

0 Réactions |

Publié le :

03/07/2017 à 09:39

Audrey Le Roy

linkedin mail print
ActuaLitté

Voilà bientôt deux siècles que Madame de Staël est décédée. De nombreuses publications lui sont consacrées cette année pour nous aider à mieux cerner cette femme haute en couleur. Parmi celles-ci, je me suis concentrée sur trois : Madame de Staël ou l’intelligence politique, recueil précieux de correspondances présenté par Michel Aubouin, historien, et publié chez Omnibus ; Madame de Staël, biographie signée Ghislain de Diesbach, publiée chez Perrin et Germaine de Staël et Benjamin Constant – L’esprit de liberté (Perrin), sous la direction de Léonard Burnand, Stéphanie Genand et Catriona Seth, beau-livre publié à l’occasion de l’exposition du même nom, présentée à la Fondation Martin Bodmer (Suisse) du 20 mai au 1er octobre 2017.

Les premiers adjectifs qui viennent en tête, après la lecture de ces livres, pour qualifier Germaine de Staël sont : ambitieuse, capricieuse, orgueilleuse, tyrannique, précieuse (ridicule ?), bavarde, fatigante, mais aussi charismatique, brillante, passionnée, attachante, volontaire et, contre toute attente, fidèle. Fidèle à elle-même, fidèle en amitié, et même fidèle en amour. Bien qu’ils furent multiples ses amants, elle les a tous aimés, parfois même plusieurs en même temps.

Elle en a usé des amis ! Talleyrand dira que, « pour connaître le prix d’un pareil repos d’esprit, il faut avoir vécu un mois dans la même maison que Mme de Staël », ou encore « depuis le départ de notre amie, écrit Schiller à Goethe, il me semble que je relève d’une grave maladie. »

Une jeunesse des plus confortables

Germaine de Staël, née Louise Necker le 22 avril 1766, est passionnée, naturelle, sans filtre. Fille de Suzanne et Jacques Necker, elle a été élevée par un couple dont l’amour « résistera à bien des tempêtes » et qu’elle prendra en exemple sans jamais pouvoir l’atteindre. Enfant unique, sa mère mettra en elle tous ses espoirs. Femme instruite, Suzanne Necker a une addiction pour l’écriture et l’art de la correspondance, addiction qu’elle communiquera à sa fille.

Il est impensable pour cette mère que sa fille ne devienne pas un esprit brillant et, à cette fin, la petite Louise recevra une éducation extrêmement stricte, « bourrant son cerveau des connaissances les plus variées. » Elle étudiera les sciences, l’anglais, les mathématiques, la théologie et bien sûr les lettres, sans oublier la musique et la danse. Suzanne tient un salon où tous les intellectuels du moment sont présents. Discussions politiques, philosophiques et littéraires s’y enchaînent sous le regard fasciné de la jeune fille – comme la sanguine réalisée par Carmontelle nous le montre – dont ça n’est pourtant pas la place. Tant est si bien que Louise Necker finit par tomber malade, ce qui la contraint à un repos forcé et à l’air plus pur de la campagne.

À vingt ans, Louise n’est pas ce que l’on pourrait appeler une belle femme, mais quand on a du charisme on peut se passer de beauté, quand on est la fille du grand Necker et seule héritière de sa fortune aussi ! Il est temps de penser à la marier et ses parents vont se montrer très exigeants. Son futur mari devra être protestant et donc étranger, pour autant il devra vivre à Paris, avoir une belle position sociale, un ambassadeur ferait l’affaire, sa fortune par contre ne sera un aspect important.

Le candidat qui semble idéal est le baron de Staël, suédois, protestant, il « a une belle figure, de grosses dettes et la réputation d’être aimé des femmes, ce qui laisse espérer que, par un juste retour des choses, il aimera la sienne. » Mais les prétendants sont nombreux, jusqu’au beau Fersen qui semble avoir caressé l’idée d’épouser la fortune des Necker. L’heure est grave, surtout pour Marie-Antoinette, qui entrera dans le jeu des négociations entre la Suède, la France et Necker pour faire du baron de Staël l’ambassadeur de Suède en France.

Après de nombreux rebondissements diplomatiques, le 14 janvier 1786, Louise Necker épouse son baron et devient, pour la postérité, Germaine de Staël.

L’entente sera cordiale entre les époux qui se croiseront plus qu’ils ne vivront ensemble, « de tous les hommes que je n’aime pas, c’est celui que je préfère » dira Madame de Staël. De ce mariage naîtront officiellement cinq enfants. Concrètement plutôt deux, morts en bas âge. Le comte de Narbonne (lui-même probablement bâtard de Louis XV) serait le père de Louis-Auguste, né en 1790 et de Mattias, né en 1792. Quant à Albertine, née en 1798, elle serait la fille de Benjamin Constant, le fait qu’elle soit rousse comme lui ne prouve cependant rien…

En politique comme en littérature, l’amour n’est jamais loin

Narbonne sera le premier amour extraconjugal recensé. Ils se sont certainement rencontrés pendant l’hiver 1788-1789. Dans l’esprit de Germaine, « l’amour et l’ambition se confondent » ainsi elle fera tout pour lui obtenir un ministère en harcelant littéralement Barras. Ministère qu’elle finira par obtenir, Narbonne deviendra ministre de la guerre en décembre 1791. Supposons tout de même qu’il y avait d’autres motifs que l’angoissante pression de Madame de Staël, contrer les ambitions de La Fayette par exemple… .

Germaine de Staël est en amour comme elle est en tout, excessive ! Elle cherche « un homme fort qu’elle puisse dominer, problème insoluble qui la tourmentera jusqu’à la fin de sa vie. »  Sa relation avec Narbonne tombe en pleine Révolution française, on a vu mieux pour vivre une histoire d’amour stable, en aurait-elle voulu de toute façon ? Tout en ayant toujours son bel amoureux en tête, elle n’en oublie pas pour autant qu’elle a un rôle à jouer dans les événements qui secouent la France. Pour elle, ainsi que pour ses proches amis, le modèle à mettre en place est celui de l’Angleterre, à savoir une monarchie constitutionnelle.

Bien sûr son gouvernement en reviendrait à des gens d’esprit, si possible à ses amis et à elle. Le peuple ne fait pas partie de ses préoccupations premières. Mais, hélas pour tout ce petit groupe, tout ne se passe pas comme ils le veulent, la Révolution devient incontrôlable comme elle l’écrira dans son livre, De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations : « La postérité aura de la peine à concevoir ce que c’est qu’une nation tout entière menacée de l’échafaud » ou encore « qui oserait prostituer le nom de la douleur, après ce que nous avons souffert ? » Car avant de penser à la future constitution à donner à la France, il faut penser à survivre à une période où tout le monde est suspect.

Elle ne manquera pas de courage et de nombreuses personnes auront la vie sauve grâce à elle, en commençant pas son cher Narbonne qu’elle va réussir à faire passer en Angleterre. Elle pourra ensuite, grâce à Tallien qui lui a fourni de faux passeports, se rendre à Coppet, en Suisse, résidence familiale achetée en 1783 par Necker.

Elle en Suisse, Narbonne en Angleterre. Voilà qui la chagrine presque plus que la condition de la France. Il lui doit la vie, elle va lui faire savoir ! Elle va l’obliger à lui écrire de longues lettres régulières, ce qui va finir par exaspérer cet homme qui refait sa vie outre-Manche. Des lettres, il en enverra de moins en moins ce qui lui vaudra de nombreux reproches, de l’apitoiement, du chantage, aux sentiments puis au suicide, elle tentera également de le rendre jaloux. Toutes ces tentatives désespérées pour retenir l’homme qu’elle aime n’auront pour résultats que de le faire de plus en plus fuir.

Ce schéma sera le même pour quasiment tous les hommes dont elle va tomber amoureuse, avec, évidemment, les mêmes résultats.

Pour autant, Madame de Staël, si elle fait croire au suicide, n’y pense guère et pendant qu’elle inonde Narbonne de reproches, elle se console dans les bras du comte Ribbing. Dont l’issue sera identique qu’avec Narbonne, ainsi que, plus tard, avec Prosper de Barante, dom Pedro de Souza, Maurice O’Donnel et quelques autres. Elle envoie systématiquement de « longues et tumultueuses lettres dont elle a malheureusement le secret, lettre plus propre à effrayer son destinataire qu’à le séduire. »

Des rencontres permanentes

Un va tout de même prendre une place plus importante. En 1794, elle rencontre Benjamin Constant, « c’est, sinon, un coup de foudre, une double illumination sur le plan de l’âme et de l’esprit ».

C’est également en 1794 qu’elle va écrire Réflexions sur la paix, adressées à M.Pitt et aux Français. La chute de Robespierre lui rend espoir, elle se persuade qu’une nouvelle ère va naître. Une ère où elle va enfin pouvoir jouer un rôle politique majeur. Germaine de Staël est profondément républicaine, elle souhaite un système représentatif ; est contre le partage des richesses, mais pour que tout le monde devienne riche, ce qui éviterait que l’on touche à son patrimoine ; est pour la liberté de la presse ; pour une religion forte, la sienne, bien sûr ! Et enfin, comme depuis toujours, que le pouvoir revienne aux intellectuels… enfin, ceux qu’elle juge dignes de cette appellation.

Un certain Bonaparte, qui s’apprête, encore dans l’ombre, à prendre le pouvoir, ne l’entendra pas de cette oreille. 

Et pourtant il lui plaisait ce Bonaparte à Germaine de Staël. Elle voyait en lui son égal… hélas ce sentiment n’était pas réciproque. Elle lui écrira, lui dira son admiration, mais rien n’y fera, Bonaparte se méfiera toujours de cette intrigante qui parle trop et qui s’occupe de ce qui ne la regarde pas. Afin de mettre plus de chances de son côté, elle aidera Talleyrand, qui s’ennuyait aux États-Unis, à devenir ministre, pensant qu’il pourrait lui rendre alors de grands services, mais « si Mme de Staël a fait un ministre, elle fera bientôt un ingrat, car, lorsque ses rapports avec Bonaparte se gâteront, Talleyrand oubliera complètement ce qu’il lui devait et, pour ne pas encourir la disgrâce du maître, cessera même de la voir. »

Ces déboires avec le Directoire ne l’empêchent pas de penser à ses histoires de cœur. En 1796, Benjamin Constant est enfin arrivé à ses fins, Germaine devient sa maîtresse. Elle lui fera mettre sur papier les termes de son engagement pour être certaine qu’il ne fasse pas comme Narbonne ou Ribbing. Le 8 juin 1797 naît Albertine, future princesse de Broglie dont Lamartine chantera les louanges. Cette relation sera tumultueuse, mais durera, certainement grâce ou à cause, d’un certain manque de courage de Benjamin qui mettra plus de dix ans à la quitter. En effet, il épousera en 1808 Charlotte de Hardenberg, mariage qui sera dans un premier temps secret afin que sa tyrannique maîtresse ne l’apprenne pas. Courageux le garçon ! 

L’exil

En 1802, Germaine de Staël publie Delphine, sur fond de tragédie amoureuse, elle remet en question les décisions politiques du moment, chante les grâces de l’Angleterre, se prononce pour le divorce, met en exergue les valeurs du protestantisme, etc. Tout le monde reconnaît en Delphine les traits de caractère de Madame de Staël. Plus surprenant, Talleyrand est reconnu sous ceux de Madame de Vernon, ce qui lui fera dire : « Oui, Mme de Staël nous a tous deux déguisés en femmes ». Ce livre, on s’en doute, ne sera pas du goût de Bonaparte. En 1803, elle reçoit l’ordre de son exil. Elle doit rester, au minimum, à 40 lieues de Paris, soit environ 200 kilomètres. Exil qui ne prendra fin qu’avec la Restauration malgré les nombreuses, très nombreuses, sollicitations de la concernée.

De retour à Coppet, la vie s’organise entre les orages amoureux et les conversations éclairées. Le premier « Groupe de Coppet » se constitue de Charles-Victor de Bonstetten, philosophe suisse ; de Sismondi, historien, essayiste et économiste suisse ; de Schlegel, philosophe allemand et de Benjamin Constant, le tout chapeauté par Madame de Staël. Ce cercle s’élargira en fonction des rencontres et des voyages des uns et des autres. Coppet sera le lieu de résistance intellectuelle de l’Europe.

En 1807, Germaine de Staël publie son deuxième roman, Corinne. Mi-intrigue sentimentale, mi-livre sur l’Italie, il donne les bases du romantisme à la française. Son succès est immédiat et international. Plus tard, à Sainte-Hélène, il tombera des mains de Napoléon qui ne voit en Corinne que le reflet de son auteur.

Les dernières années d’éclat

Fraîchement séparée de Benjamin Constant, elle épouse secrètement, en juin 1808, Albert Jean Michel dit John Rocca, de vingt-deux ans plus jeune qu’elle. Tout aussi secrète sera sa grossesse. Elle accouche en avril 1812, à 46 ans, d’un garçon baptisé Louis-Alfonse et enregistré comme fils de « Théodore Giles, de Boston, et de son épouse Henriette ».

En 1810, elle revient sur le devant de la scène avec un essai intitulé De l’Allemagne. Cet essai, où il n’est pas question de l’Empire français, mais de la beauté de l’étranger, heurte évidemment Napoléon qui le fait saisir et détruire. Mais un manuscrit « survécut par miracle et parut en Angleterre trois années plus tard. En 1814, on se l’arrachait dans Paris. » Il est considéré comme la « Bible du romantisme français »

Elle part en 1812 faire un voyage en Russie comme pour narguer Napoléon qui la suit de très près. Et comme à chaque fois qu’elle se rend quelque part, « Mme de Staël est plutôt regardée comme une curiosité, dont on espère un divertissement de choix, que prise pour ce qu’elle est : une femme supérieure, à laquelle il est difficile de s’égaler. »

En avril 1814, Napoléon abdique. Germaine de Staël peut de nouveau se rendre dans sa chère ville de Paris. Mais contre toute attente, elle prend son temps avant de s’y rendre et n’y reste que deux mois. La levée de l’interdiction rendrait-elle Paris moins désirable ? Cela n’est rien, elle ne va pas attendre longtemps avant de reprendre la route de l’exil. Napoléon revient ! Mais cette fois-ci, il la réclame à Paris, peut-être conscient qu’il vaut mieux surveiller de près ce bel esprit. Il lui propose de travailler à la nouvelle constitution. Droite dans ses bottes, Germaine refuse, « il s’est passé de constitution et de moi pendant douze années », comprenez, il pourra bien s’en passer encore. Benjamin Constant, lui, ne montrera pas la même droiture.

Le 10 octobre 1816, elle officialise enfin son mariage avec Rocca et récupère par la même occasion son enfant. Le 12, elle fait son testament. « L’approche de la mort ne l’effraie pas, mais la vieillesse lui fait terreur. »

Le 21 février 1817, elle est victime d’une attaque d’hydropisie, alors qu’elle est à Paris, et dont elle ne se remettra jamais vraiment. Toujours éveillée intellectuellement, elle recevra ses invités alitée pendant les derniers mois de sa vie. Elle meurt le 14 juillet 1817. 

Ghislain de Diesbach - Madame de Staël - Editions Perrin Coll. Tempus - 9782262038120 - 12€
Germaine de Staël et Benjamin Constant, l'esprit de liberté - Sous la dir. L. Burnand, S. Genand, C. Seth - Editions Perrin - 9782262070120 - 35€
Michel Aubouin - Madame de Staël ou l'intelligence politique - Editions Omnibus - 9782258142671 - 21

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Vatel - Les fastes de la table sous Louis XIV : de l'importance d'être ponctuel, même pour les poissons  

BEAUX LIVRES - À l’occasion du 350e anniversaire de la mort de Vatel, In fine éditions d’art et le Château de Chantilly se sont associés pour publier un livre qui mêle Histoire et gastronomie : Vatel. Les fastes de la table sous Louis XIV. (Re)découvrez le célèbre organisateur des plus belles fêtes du XVIIe siècle pour vous projeter dans les fastes de la cour de Louis XIV, et plus particulièrement à celui donné en 1671 par Le Grand Condé, prince de Chantilly, en l’honneur de son cousin le Roi.

23/06/2021, 16:20

ActuaLitté

Sam et le pouvoir des mots de Marjorie Danna et Nicolas Haverland : une aide fantastique pour affronter le quotidien 

DOCUMENTAIRE JEUNESSE - Grâce à Sam et le pouvoir des mots, votre enfant pourra se questionner sur les réactions à adopter face aux tracas du quotidien auxquels les plus petits sont aussi confrontés. La collaboration de Marjorie Danna et Nicolas Haverland a réalisé un roman graphique où science-fiction et réalité se mêlent pour leur apprendre à survivre sans empiéter sur leur imagination.  

23/06/2021, 16:19

ActuaLitté

Et la vigne se mit à pleurer de Élisabeth Bourgois : réapprendre à vivre

ROMAN FRANCOPHONE — Et la vigne se mit à pleurer est le vingt-cinquième roman d’Élisabeth Bourgois qui est également scénariste. Ici, un professeur de philosophie perd, en novembre 2015, dans les attentats du Bataclan, sa femme et ses deux adolescents. Comment fait-on pour survivre à un tel drame ? C’est l’histoire d’un deuil inconsolable et d’une renaissance.

23/06/2021, 16:17

ActuaLitté

Archives détective de Nancy Guilbert et Anna Griot : une chasse au trésor dans la mémoire de papier

ALBUM JEUNESSE —  « Aujourd’hui est un jour particulier » pour le petit narrateur de l’album Archives détective - Enquête dans le mystère des archives. En compagnie de ses parents, il se rend pour la première fois dans un service d’archives afin d’y faire quelques recherches sur ses origines. À peine a-t-il commencé à consulter les documents qu’il est happé par le monde nouveau qui s’offre à lui. « L’Histoire m’ouvre les bras et m’appelle. Devant mes yeux défilent les siècles, au bout du monde. » 

23/06/2021, 16:16

ActuaLitté

Les gens qui luttent : objet-bijou poétique

POÉSIE — On le prend bien en main, il se loge au creux de la paume et on tourne ses pages avec plaisir, attention et gourmandise… On caresse le papier, on regarde comment il est fait, on mesure, probablement mal le temps qu’il a fallu pour le réaliser et on se dit, quel bel objet que ce livre signé Jean-Marc Flahaut en dialogue avec les dessins de Fannie Loget. 10x12 cm, c’est la taille de cet opuscule fait à la main par les éditions Les Venterniers dont l’atelier se trouve à Saint-Omer.

23/06/2021, 16:13

ActuaLitté

Mal Dominant de Fabrice Erre : l'homme blanc a-t-il le droit de rire de tout ?

Exercice périlleux que de donner la parole à un gringalet représentant du sexe fort en cette période où les féministes et les figures de proue des minorités donnent de la voix et rappellent que, même s'il n'est ni costaud ni éduqué ni riche, un mâle occidental blanc bénéficie tout de même d'un bon nombre de privilèges enviables ! Avec Mal Dominant, Fabrice Erre nous embarque dans un one man show dessiné et parvient à pagayer entre les nombreux récifs et poncifs contre lesquels son frêle esquif pourrait aisément s'encastrer. Risqué, mais réussi...

21/06/2021, 07:17

ActuaLitté

Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot : virtuoses miniatures  

ROMAN FRANCOPHONE - Tout a l’air minuscule dans ce texte. La taille : à peine une centaine de pages. Le sujet : quelques heures de l’existence d’une peintre parfois injustement jugée mineure. Le style : asséché. Et, paradoxalement, c’est cette petitesse qui fait la grandeur de ce livre. Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot de Mika Biermann est en lice pour le Prix de l'Instant.  

[Maj 17/06 : Le titre de Mika Biermann est lauréat du Prix de l'Instant 2021 ] 

18/06/2021, 08:54

ActuaLitté

Un été avec Albert de Marie Pavlenko : racines, ne pas oublier 

YOUNG ADULT - Après son apparition dans le recueil Elle est le vent furieux et son dernier roman Et le désert disparaîtra, Marie Pavlenko revient avec Un été avec Albert aux éditions Flammarion. La quatrième de couverture, à l’image du roman, dissimule bien plus qu'elle ne révèle l’été que Soledad s’apprête à vivre aux côtés de sa grand-mère… Un récit court et addictif aux frontières du fantastique, porteur de messages forts sur les liens entre humains ainsi que notre dépendance à la Terre.

15/06/2021, 13:16

ActuaLitté

Insoumission française de Sonia Mabrouk : malaise et déclin français 

ESSAIS - Ce que l’on sait d’elle : Sonia Mabrouk est née le 17 décembre 1977 à Tunis. Nationalisée française en 2010. Très jeune elle baigne dans les hautes sphères de la politique tunisienne, son grand-père n’est autre que Mongi Mabrouk, Ministre du commerce et compagnon de route de Habid Ben Ali Bourguiba, Président de la République tunisienne de 1957 à 1987, fer-de-lance du mouvement pour l’indépendance de la Tunisie. 

11/06/2021, 13:32

ActuaLitté

Malacarne, Urbi et Orbi : l'Italie, en plein coeur 

ROMAN ETRANGER - Avec cet ouvrage, on entre dans une superbe découverte éditoriale dont l'originalité m'a séduit : deux romans tête-bêche, rassemblés dans un seul livre et imprimés l'un à partir de la première de couverture et l'autre à partir de la quatrième, comme pour lancer deux flèches dans une même direction vers une sorte de point focal : les éléments marquants de la société italienne.

10/06/2021, 11:29

ActuaLitté

Un jour ce sera vide : On est très sérieux quand on a 10 ans

ROMAN FRANCOPHONE - Un jour ce sera vide d'Hugo Lindenberg faisait partie des 36 titres de la dernière rentrée littéraire sélectionnés par les libraires pour le Prix Libraires en Seine 2021, qui vient d'annoncer sa sélection finale. Un premier roman étonnant de grâce et de maîtrise.

[Màj 7 juin 2021 : le titre remporte le Prix du Livre Inter 2021] 

07/06/2021, 12:00

ActuaLitté

Philippe d'Orléans, Le Régent absolu 

BIOGRAPHIE HISTORIQUE - En 25 chapitres qui suivent pas à pas l’itinéraire du fils de Monsieur, le frère de Louis XIV, et de Madame – la princesse Palatine -, devenu « le Régent » pendant la minorité de Louis XV entre 1715 et 1723, Alexandre Dupilet dresse un portrait renouvelé, tout en nuances, de ce libertin à la réputation sulfureuse, celui que même Montesquieu ne parvenait pas à cerner, le qualifiant d’« indéfinissable ».  

L’ouvrage vient d’être couronné lauréat du Prix Château de Versailles du livre d’histoire. Joël Cornette, membre du Jury, nous présente ce texte.

 

07/06/2021, 10:58

ActuaLitté

Colin Niel, Entre fauves : qui est la proie ? qui est le prédateur ?

ROMAN NOIR FRANCOPHONE - Entre fauves de Colin Niel, paru au Rouergue cet automne, fait partie de la sélection de 36 titres sélectionnés par les libraires pour le Prix Libraires en Seine 2021, dont ActuaLitté est partenaire. Un double récit sous tension, l'homme ramené à ses instincts et sensations les plus primaires.

[Maj 05/06 : Colin Niel est lauréat du Prix Libraires en Seine 2021] 

05/06/2021, 10:02

ActuaLitté

Frère d’âme : le chant tragique du conte guerrier

ROMAN FRANCOPHONE - C’est la voix du tirailleur sénégalais Alfa Ndiaye qui se fait entendre, à la manière d’un griot, dès l’ouverture de Frère d'âme publié lors de cette rentrée littéraire 2018 par David Diop. Une voix de conteur africain, aux formules répétitives, presque incantatrices, souvent poétiques. Un récit qui s’enracine dans l’expérience traumatisante de l’agonie et de la mort au front, près des tranchées de Mademba Diop, ce tout jeune homme qui était plus qu’un frère pour Alfa Ndiaye. [MAJ 03/06/2021 : Frère d'âme, par ailleurs multi récompensé depuis sa parution, est lauréat de l'International Booker Prize 2021.]

03/06/2021, 11:30

ActuaLitté

Héritage de Miguel Bonnefoy, une fresque familiale entre histoire et voyage

ROMAN FRANCOPHONE - La maison de la rue Santo Domingo à Santiago du Chili, cachée derrière ses trois citronniers, a accueilli plusieurs générations de la famille des Lonsonier, arrivés des coteaux du Jura. Bien des années plus tard, un drame sanglant frappera les Lonsonier. Emportés dans l’oeil du cyclone, ils voleront ensemble vers leur destin avec, pour seul héritage, la légende mystérieuse d’un oncle disparu. Héritage de Miguel Bonnefoy fait partie des 5 titres sélectionnés pour le Prix des Libraires 2021.

[Maj 2 juin 2021 : Le titre de Miguel Bonnefoy est lauréat du Prix des libraires 2021 ]

02/06/2021, 22:36

ActuaLitté

Vénus Khoury Ghata, Ce qui reste des hommes : Rester libre, obstinément 

ROMAN FRANCOPHONE - Dans l'agence funéraire, Diane vient de choisir le marbre rouge destiné à la concession qui sera son ultime domicile. Totalement à l'encontre de l'avis de l'employé qui lui a présenté son catalogue, lui expliquant que des noirs ou des gris seraient tout de même mieux adaptés ! Et puis, quelle idée d'avoir demandé une concession pour deux alors que de mariages en divorces, d'aventures en passades, elle nage aujourd'hui en plein désert de solitude seulement entrecoupée de ses échanges avec son amie Hélène !

02/06/2021, 22:35

ActuaLitté

Comme sur un nuage : amitié et homosexualité au lycée

MANGA - Dai vient d’arriver dans un nouveau lycée. Enjoué et bon vivant, il n’a aucun mal à se faire des amis. Mais il remarque vite qu’un garçon de sa classe est tenu à l’écart. Les rumeurs disent qu’il est gay… Dai compte bien devenir ami avec lui et rompre l’injustice !

02/06/2021, 22:35

ActuaLitté

Alyson Ford, graine d’héroïne

BANDES DESSINEES - Après Cerise et ses carnets à succès ou Enola (aux éditions de la Gouttière), Joris Chamblain donne naissance ici à une nouvelle jeune héroïne aventureuse. À 11 ans, jeune et brillante élève au prestigieux Canterbury College, Alyson Ford parle plusieurs langues, excelle en sports mais aime surtout grimper aux arbres. Elle est la dernière descendante d’une grande famille d’explorateurs et de chasseurs de trésors, dont les parents sont justement partis en Amazonie à la recherche de son grand-père disparu.

02/06/2021, 22:34

ActuaLitté

Ce matin la mer est calme - Journal d’un marin sauveteur en Méditerranée : agir et raconter

RÉCIT - Antonin Richard ne se destinait pas à devenir marin-sauveteur. En 2016, une formation de journalisme en poche, il quitte Lille et lâche sa caméra pour rejoindre l’ île de Lesbos. Là, il retrouve les activistes de Greenpeace pour participer aux opérations de sauvetage en mer Méditerranée. Militant depuis ses 17 ans, il n’hésite pas lorsque l’ONG lui propose de participer à une mission humanitaire en Grèce.

02/06/2021, 22:25

ActuaLitté

Corot, la mémoire du paysage : peintre serein à la recherche de la lumière

BEAUX ARTS - Jean-Baptiste Camille Corot, né le 16 juillet 1796 et mort le 22 février 1875 à 78 ans fait la jonction entre deux courants artistiques et deux époques. Il naît sous le Directoire et meurt sous la Troisième République. Il a connu le Premier Empire, les soubresauts d’une royauté mortifère, la Révolution de 1848, le Second Empire, la Commune en 1871 et les débuts de la révolution industrielle. Véritable témoin d’une société en pleine mutation c’est pourtant loin des villes qu’il se sent le mieux, là où tout est calme, en pleine nature. 

25/05/2021, 09:57

ActuaLitté

Les 24 saisons de Nanako de Pascale Moteki : journal intime des temps d'enfance

ALBUM JEUNESSE - Nanako Kotabe aura bientôt dix ans. Elle vit à Itoshima au Japon, une petite ville sur l’île de Kyushu avec ses parents, sa petite soeur Mayura et sa grand-mère Mamimoon. C’est cette dernière qui lui a offert le calendrier traditionnel Nijushi Sekki que Nanako a converti en journal intime. 

25/05/2021, 09:16

ActuaLitté

L’hôtel de verre d'Emily St John Mandel : vies brisées

POLAR ETRANGER - Fascinée par l’affaire Bernard Madoff, Emily St John Mandel imagine les vies des anonymes entraînés dans la chute de l’escroc américain. Avec délicatesse, elle évoque ces destinées qui, toutes, s’imbriquent étroitement en un gigantesque puzzle.

25/05/2021, 09:13

ActuaLitté

Freshkills, Recycler la Terre de Lucie Taïeb : effacer les traces

ESSAI - Lorsque les premiers colons arrivèrent sur les rives du Nouveau Monde, Staten Island, qui ne s'appelait pas encore ainsi évidemment, était un lieu sauvage et marécageux parcouru par de nombreux petits cours d'eau que les Hollandais dénommèrent Kills en le déclinant à l'envie : Fresh Kills fut l'un d'eux mais aussi Great, Arthur, etc....

 

25/05/2021, 09:07

ActuaLitté

Benjamin Adam, UOS : l'éternité, c'est long, surtout vers la fin

Il y a des livres dans lesquels on se perd, littéralement, avec jubilation. Des livres qui nous dépassent, qui disent, en images, avec force, ce que nous pressentons sans que notre intuition n'ait jusqu'alors trouvé la voie précise pour former en notre pensée des mots, des phrases, des arguments. A n'en pas douter, UOS est de ceux-là. Un grand album pour les grands enfants, un miroir déformant dans lequel le lecteur est confronté à un futur lointain, mais inéluctable, dans lequel un dernier homme erre dans les ruines d'une civilisation éteinte et irradiée.

 

21/05/2021, 11:38

ActuaLitté

Ne crains pas l’ombre ni les chiens errants, le long de la route vers soi-même 

ROMAN FRANCOPHONE - « C’est la bonne nuit pour fuir. La lune éclaire la route. Je chante pour me donner le courage de rejoindre le village, au loin là-bas, de l’autre côté de la route. » Sa petite Clara serrée dans ses bras, Cassandre a tout laissé derrière elle. Elle quitte Magelang, au centre de l’île de Java. Un premier vol doit l’emmener à Jakarta, un second vers Amsterdam. Ensuite, elle retrouvera la France. Qu’est-ce qui a jeté sur les routes cette maman de trente ans, héroïne de Ne crains pas l’ombre ni les chiens errants (L’Iconoclaste) de Camille Zabka ?

19/05/2021, 14:40

ActuaLitté

Teenage Riot : révoltés, vivants, grandis

ROMAN JEUNESSE - On n’entre pas comme ça dans Teenage riot, deuxième livre écrit à quatre mains par Éric Pessan et Olivier de Solminihac. Il faut attendre quelques pages que l’Ours trouve le rythme de sa bande-son pour que l’on soit happé par sa vie et celle d’une poignée d’autres adolescents.

19/05/2021, 14:27

ActuaLitté

Une République une et Indivisible... ou presque? 

ROMAN FRANCOPHONE - Le roman historique est une forme de roman qui m’inquiète toujours un peu. Sera-t-il fidèle à l’Histoire ou complètement farfelu ? Sera-t-il captivant comme se doit de l’être une bonne fiction ou instructif mais fastidieux comme certains essais ? Écrire un bon roman historique c’est comme faire de la pâtisserie, c’est un savant mélange : il faut que la fiction s’intègre à la réalité au point où le lectorat s’interroge, « si ça se trouve c’est vraiment comme cela que ça s’est passé ? Après tout l’Histoire est pleine de zones d’ombre alors si l’auteure avait vu juste ? » Et Laurence Malençon qui a publié chez Plon le 11 mars dernier L’Indivisible réussit cette prouesse avec brio.

19/05/2021, 14:15

ActuaLitté

Birthday Girl : dans les jeux de miroirs  

ROMAN ETRANGER - Ce soir-là, la petite serveuse n’aurait pas dû être au restaurant pour assurer le service, mais sa collègue, qui avait pourtant accepté de la remplacer afin qu'elle puisse fêter son anniversaire avec son petit ami, n'avait pu tenir son engagement, clouée au lit par une forte fièvre.

19/05/2021, 14:12

ActuaLitté

Carole & Tuesday : deux filles et une chanson, la révolution sur Mars

MANGA - Dans une stricte société futuriste où les humains ont émigré sur Mars, Carole, qui a fugué depuis le manoir familial, et Tuesday, qui vit seule en accumulant les petits boulots, rêvent chacune de devenir musiciennes. Mais les attentes sociales comme la compétition des intelligences artificielles rendent leurs espoirs vains. À moins que… Et si une rencontre soudaine pouvait créer un miracle ?  

 

19/05/2021, 14:02

ActuaLitté

Home Body de Rupi Kaur : combats d'une âme poétique 

POÉSIE - La poésie ne se raconte pas. Elle se goûte, page après page, au rythme que lui impose l'auteur et que ne peut que suivre le lecteur. Il n'y a qu'à se laisser aller, se laisser prendre, se laisser surprendre, se laisser emporter dans le tourbillon des sentiments qui s'expriment avec douceur, avec amour, avec violence, avec rancœur, avec tristesse, avec espoir. Mais toujours avec force et conviction. À la suite de Rupi Kaur, qui signe chez NIL Home Body.

19/05/2021, 14:01

ActuaLitté

Les Enfants sont rois, d'un royaume qui n'existe pas 

ROMAN FRANCOPHONE - Vingt ans après l’apparition de la téléréalité sur les petits écrans français, treize depuis l’arrivée de Facebook sur la toile francophone, Delphine De Vigan s’interroge. Les enfants sont rois décortique l’influence de ces médias sur nos quotidiens, le tout porté par un polar haletant. Dans ce roman, ce sont deux mondes qui entrent en collision : celui de Mélanie Claux, star des réseaux sociaux dont la petite fille est enlevée, et Clara Roussel, jeune policière solitaire qui prend part à l’enquête. 

13/05/2021, 09:38

ActuaLitté

Les héroïques : leçon de vie sur un lit d'hôpital 

ROMAN FRANCOPHONE - Avec Les Héroïques (Grasset), Paulina Dalmayer signe une réjouissante ode à la vie. Confinée sur son lit d'hôpital, Wanda se souvient du temps de la chape de plomb soviétique, quand elle ne rêvait que d'émancipation et d'Occident. Déjà en 1967, dans le taxi qui la mène au concert des Rolling Stones au Palais de la culture et de la science de Varsovie, elle a le pressentiment que quelque part, elle ignore où, « la mort doit être moins pénible que dans un lit d'hôpital ». 

11/05/2021, 14:28

ActuaLitté

Les carnets de l'apothicaire : Intrigues et poisons dans la Cité interdite

MANGA - Mao Mao est servante à la cour intérieure, le quartier des concubines de la Cité impériale chinoise. Elle qui a été emmenée ici de force ne rêve que de faire profil bas pour être renvoyée le plus vite possible. Mais voilà que Jinshi, un beau et mystérieux intendant, la remarque. Entre vivre sa passion pour les préparations médicinales et éviter les intrigues, Mao Mao va devoir trouver l’équilibre…

10/05/2021, 16:42

ActuaLitté

Les Danseurs de l’aube : il faut être deux pour être soi  

ROMAN FRANCOPHONE - « Le duende ne vient pas s’il ne voit pas de possibilité de mort, s’il n’est pas sûr qu’elle va rôder autour de la maison, s’il n’est pas certain qu’elle va secouer ces branches que nous portons tous et que l’on ne peut pas, que l’on ne pourra jamais consoler. […] L’ange et la muse s’échappent avec un violon ou un compas, mais le duende vous blesse ». Ce duende dont parle Garcia Lorca (Jeu et Théorie du duende, éditions Allia), à la fois don, feu sacré, sortilège et démon, intraduisible en français, est au cœur du très beau roman de Marie Charrel, Les Danseurs de l’aube (éditions de L’Observatoire), en lice pour le prix de l’Instant. 

10/05/2021, 16:17

ActuaLitté

Nitassinan de Julien Gravelle, une ode à la réconciliation 

ROMAN FRANCOPHONE - L'an 1963, en des « lieux qui n'avaient pas encore les noms qu'on leur connaît aujourd'hui ». Des lieux que les autochtones identifiaient sous un vocable générique, Nitassinan, qui signifiait « notre terre ». Une terre couverte de bois et, pendant tout un long hiver froid et rude, aussi couverte de neige. Et de glace qui prenait ensemble les rivières et les lacs.

10/05/2021, 08:37

ActuaLitté

L'Ami de Tiffany Tavernier : ondes de choc 

ROMAN FRANCOPHONE - Après Roissy, Tiffany Tavernier revient chez Sabine Wespieser avec un roman d’une puissance hors du commun : L’Ami. Elle y met en scène la chute d’un homme, Thierry, après avoir appris que son voisin et meilleur ami n’est autre que Guy Delric, violeur et tueur en série, recherché depuis des années. Une nouvelle fois, l’auteure prête sa plume à l’invisible, à ce que l’on ne peut voir que de l’intérieur. Plein de la douleur muette, de la solitude que l’on s’impose et de la muraille que le silence vient sournoisement ériger entre l’homme et ses semblables.

07/05/2021, 10:20

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Ota Pavel, un classique de la littérature tchèque

Ota Pavel (1930-1973) est né à Prague, est le fils d’un père juif, Leo Popper, et d’une mère chrétienne, Hermina Popper, il a deux frères, Jiří et Hugo. C’est la guerre qui bouleverse directement la vie heureuse de la famille Popper. Dès 1939, les Juifs doivent laisser la place aux Allemands qui envahissent Prague, et les Popper sont contraints de s’installer en Bohême. La vie devient très difficile. 

22/06/2021, 12:01

ActuaLitté

Le Rapport Chinois, de Pierre Darkanian : Un grand et beau fou... 

BONNES FEUILLES - Quand la société des Hommes devient une farce, la vérité a besoin d’un bouffon. Le premier roman de Pierre Darkanian, Le rapport chinois est une corde tendue par-dessus l'absurdité du monde moderne.

21/06/2021, 07:11

ActuaLitté

Une certaine raison de vivre, de Philippe Torreton : l'homme qui voulait écrire

BONNES FEUILLES – « Ne regarde pas mes larmes, elles ne veulent pas dire grand-chose, écris, mon Jean, surtout n'arrête pas, j'aime que tu écrives... Je m'offrirai certaines de tes phrases, même si elles ne sont pas pour moi. Je suis jalouse de cette guerre qui te garde pour elle, qui te fait marcher seul je ne sais où... sans moi... sans ta femme... » Dans son prochain roman, Une certaine raison de vivre, à paraître à la rentrée littéraire, Philippe Torreton offre aux lecteurs des arbres, des tranchées, de la poésie, les tourments d’un homme et l’espoir du monde.

18/06/2021, 08:11

ActuaLitté

Les Contreforts, de Guillaume Sire : quand les Corbières se révoltent...

BONNES FEUILLES – « Un éclair découpa l’horizon, suivi de sa morsure sonore, et une goutte tomba, grosse comme un doigt et le grand délire commença. » Dans Les Contreforts, épopée baroque et tragique où l'on retrouve toute sa puissance romanesque, Guillaume Sire érige une mythologie sur la terre de son enfance.

17/06/2021, 06:29

ActuaLitté

L'Espion français, de Cédric Bannel : S'il tombe, il tombera seul... 

BONNES FEUILLES - Au sein de la DGSE, il existe une entité ultra secrète dont les membres ont une mission : tuer ceux qui s'en prennent à la France. Edgar est l'un d'eux. Il a la trentaine et plusieurs assassinats ciblés à son actif. Il n'y trouve aucun plaisir, simplement il veut défendre la république. Sa nouvelle cible est une femme, la « Veuve blanche », réfugiée en Afghanistan.

16/06/2021, 11:27

ActuaLitté

Où est Anne Franck ?, roman graphique signé Ari Folman et Lena Guberman

BONNES FEUILLES - Co-réalisé par Ari Folman, cinéaste israélien, et Lena Guberman, dessinatrice israélienne, Où est Anne Franck ?, sera publié par les éditions Calmann-Lévy le 27 octobre 2021. Après Le journal d’Anne Frank, adapté en roman graphique avec David Polonski en 2019 chez Calmann-Lévy, Ari Folman poursuit son travail de mémoire avec une visite poétique et familiale à Anne Frank, qui résonne fortement avec l’actualité.   

15/06/2021, 09:47

ActuaLitté

L’éditeur et correcteur libertaire Marc Tomsin est mort

Membre des mouvements libertaires de l’après-guerre, Marc Tomsin resta attaché aux valeurs anarchistes tout au long de sa vie. Correcteur à L’Humanité puis au Monde, il est également le fondateur des éditions Ludd et des éditions Rue des Cascades. Soutien indéfectible des mobilisations zapatistes, il est mort ce lundi 8 juin des suites d’une chute accidentelle. 

14/06/2021, 16:50

ActuaLitté

Trek, de Pete Oswald : en randonnée avec Papa

BONNES FEUILLES – Le célèbre illustrateur new-yorkais Pete Oswald signe un nouvel album, Trek. L’histoire vous plongera dans un univers tendre, dans lequel la découverte de la nature rejoint l’exploration de la relation entre un père et son fils.

11/06/2021, 13:21

ActuaLitté

Astérix et Obélix cèdent la vedette à Idéfix, cabot de Lutèce

Idéfix, qui accompagnait, depuis 1959, le célèbre duo créé par René Goscinny et Albert Uderzo, devient la star de sa propre bande dessinée. En collaboration avec les illustrateurs Jean Bastide et Philippe Fenech, les éditions Albert René présentent la première bande dessinée ayant pour héros le renommé Idéfix. Idéfix et les irréductibles sortira en librairie le mercredi 16 juin 2021. 

11/06/2021, 09:03

ActuaLitté

Disparition de l’écrivain Michel Host, emporté par la Covid

Michel Host, lauréat du Prix Goncourt 1986 pour son roman Valet de nuit (Grasset), est décédé dimanche 6 juin 2021 à Paris. Parti à l’âge de 79 ans, ses proches indiquent qu’il est décédé des suites du coronavirus. Né Yves Chavatte en 1942, ce fils de parents français aura grandi en Belgique.

09/06/2021, 12:43

ActuaLitté

Disparition du poète Matthieu Messagier

Matthieu Messagier, poète français, est décédé le mardi 1er juin 2021 à l’hôpital de Trévenans (Bourgogne-Franche-Comtée). Agé de 72 ans, il avait dédié sa vie à l’écriture. Fils du peintre Jean Messagier, représentant de la tendance abstraite de l'École de Paris, et de l'artiste céramiste Marcelle Baumann-Messagier, il écrivait depuis son plus jeune âge et ne cessa jamais de le faire.

08/06/2021, 13:39

ActuaLitté

Les Ensablés – La Maison Camille, (1935) de Henri Duvernois

Les fidèles de notre rubrique se rappelleront que nous avons déjà chroniqué deux romans de cet auteur prolixe (Edgar, L’homme qui s’est retrouvé) mort en 1937, juste avant la guerre ; ce qui lui fut peut-être fatal, car, en 1945, on était passé à un autre monde, pas forcément meilleur. À côté de Camus, Sartre, et tant d’autres, Duvernois ne faisait plus très sérieux, d’autant que l’homme, dans sa vie comme dans ses écrits, avait toujours imité la légèreté. Je dis « imité » à dessein, car l’œuvre de Duvernois, sous des apparences d’ironie et de comique, dissimule une profonde mélancolie, une réflexion désabusée sur l’homme. Par Hervé Bel.

06/06/2021, 19:41

ActuaLitté

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un clap : Agent of my Heart!

Autrefois brimée à l’école, Chitose Saejima est aujourd'hui une manager forte et autoritaire. Et de l’autorité, il va lui en falloir pour gérer Sena Fujishiro, la superstar de l'agence artistique où elle travaille. Si les talents d’acteur de ce dernier sont indiscutables, sa tendance à draguer et à mentir compulsivement va donner du fil à retordre à Chitose… D’autant qu’il semblerait que leurs routes se soient déjà croisées !

05/06/2021, 11:22

ActuaLitté

Primo-romancier, Tarantino apporte Hollywood en France

Le réalisateur avait promis qu’il se mettrait désormais à écrire des livres, mais des livres sur le cinéma. Et pour commencer, c’est à l’un de ses propres films qu’il s’attaquerait en réalisant l’adaptation, pour une version romanesque, de sa dernière production, Once Upon A Time... In Hollywood. Et cette dernière comptera donc parmi les premiers romans de la rentrée littéraire de septembre, joli coup pour son éditeur français.

02/06/2021, 09:33

ActuaLitté

Benoît Sokal : mort d'un passionné, de la BD aux jeux vidéo

C’est avec une profonde tristesse que l’équipe de Microids annonce le décès de Benoît Sokal, survenu le 28 mai 2021 des suites d’une longue maladie. Connu avant tout pour être un talentueux scénariste et dessinateur de bande dessinée, Benoît a aussi marqué l’industrie du jeu vidéo à travers le monde avec ses différentes productions pendant plus de vingt-cinq ans.

29/05/2021, 10:14

ActuaLitté

Femmes au fil du temps : vies privées des femmes ordinaires

DOCUMENTAIRE JEUNESSE - “Les hommes n’ont jamais eu besoin d’être extraordinaires pour apparaître dans les livres d’Histoire”. Répétez cette phrase à voix haute, vous en saisirez encore mieux la portée. Alors que certains droits et libertés sont remis en cause à l’heure actuelle dans le monde, Femmes au fil du temps propose une Histoire au féminin, et parle des femmes ordinaires dans leur vie quotidienne.

 

25/05/2021, 09:14

ActuaLitté

Décès du poète SAÏD, exilé iranien sur le sol allemand

Exilé en Allemagne, le poète originaire d’Iran SAÏD, est décédé ce 15 mai dernier, nous informe la traductrice Nathalie Huet. L’auteur avait connu, écrivant en allemand, une grande reconnaissance, il reste encore à découvrir pour le public français. Seuls quelques-uns de ses textes furent proposés en traduction par des maisons audacieuses.

25/05/2021, 08:58

ActuaLitté

Les Ensablés - Voyage d’un livre à travers la Bibliothèque Nationale de  Henri Beraldi

Exhumé de l’oubli, ce petit texte écrit par un bibliophile passionné raconte et s’inquiète de la croissance des arrivées des livres en masse à la Bibliothèque Nationale. Nous sommes à la fin du XIXe siècle et la noble institution enregistre déjà 500.000 références disponibles (14 millions aujourd’hui !). « La vérité, annonce l’auteur, est que, de ces espaces, aujourd’hui, il n’y en a plus. La Bibliothèque est pleine, archipleine, bondée, bourrée jusqu’à refus. » Voyage au cœur de la Bibliothèque, ogre-machine qui tourne à plein régime. 

23/05/2021, 20:41

ActuaLitté

Pour quelques millions !, entre Paris et La Havane, plonger en enfer 

POLAR FRANCOPHONE - Conrad est le fils de la fondatrice d’une ONG dont l’assassinat à Paris, maquillé en suicide, n’a jamais été élucidé. Il galère depuis, frôlant sans cesse l’illégalité. À quelques encablures de La Havane, Dahlia, abusée par son père, se bat bec et ongles pour éviter à son frère de subir le même sort. Ce sont les deux héros du polar de Carl Pineau, Pour quelques millions! 

 

20/05/2021, 15:00

ActuaLitté

Kentaro Miura, créateur de Berserk, est décédé

Voilà quelques jours, la possibilité d’une adaptation sur Netflix de Berserk était définitivement exclue. Ou quasi. Et voici que l’on apprend le décès, survenu le 6 mai, du créateur de cette saga, Kentaro Miura. À 54 ans, le mangaka est mort des suites d’une dissection aortique aiguë, explique un communiqué de son éditeur Hakusensha.

20/05/2021, 09:11

ActuaLitté

RIP Raphaël Sorin : hommages à l'éditeur, absent de Paris...

Il avait décidé de prolonger sa carrière dans l’aventure des éditions Ring, mais Raphaël Sorin, éditeur historique, et directeur de collection, laissera surtout une carrière grandiose. Il aura traversé l’édition française, de Seuil à Albin Michel, en passant par Flammarion ou Fayard. C’est aussi lui qui mettra le pied à l’étrier d’un certain Michel Houellebecq, publiant deux romans de l’écrivain.

16/05/2021, 18:55

ActuaLitté

Alain Joubert, de l'autre côté du surréalisme

Passionné de cinéma, Alain Joubert aura exploité cet art à travers le prisme du surréalisme. Écrivain, mais également journaliste, il produisit pour la télévision. Emporté par la Covid le 22 avril dernier, il est mort à l’âge de 85 ans, après avoir voué sa création au surréalisme.

15/05/2021, 12:28

ActuaLitté

La révolution que l’on attendait est arrivée Le réenchantement du territoire

BONNES FEUILLES - Nous avons changé. La maladie, la mort, la solitude, la peur du chômage et le désir de transformer nos vies sont partout. Nous avons vécu local et planétaire, télétravail et livraisons, mais aussi respect, nouveau ou renforcé, pour les soignants, les caissiers, les livreurs, les agriculteurs... et défiance accrue face aux décideurs et aux immenses bureaucraties publiques. 

14/05/2021, 10:05

ActuaLitté

La couleur de l'agonie de Gisèle Pineau

BONNES FEUILLES – Une trentaine d'années après le viol sauvage qu'ils ont commis, sept hommes voient se dessiner le visage de la vengeance et la couleur de l'agonie. La mort leur court après telle une ombre sans pardon.

13/05/2021, 12:57

ActuaLitté

Nicole Bordeleau : S’aimer, malgré tout ou la vie de famille

BONNES FEUILLES – Un voyage à travers trois époques, trois générations. Des vies d’hommes et de femmes qui oscillent entre raison et folie, mais qui partagent la même quête, celle d’être aimés, malgré tout. Que faire lorsqu’on se retrouve au cœur d’une vie qui ne nous ressemble plus ? Tous les jours, c’est la brûlante question que se pose Édith, une jeune femme brillante à qui tout semble réussir, mais qui souffre au plus profond de son âme. 

13/05/2021, 09:48

ActuaLitté

Lucja, de Coji Inada, premier manga inédit du catalogue Vega-Dupuis

Un titre inédit, cela se célèbre. Les éditions Vega-Dupuis, résultant du rachat du premier par le second, officialisé en janvier dernier, annoncent donc leur premier venu. Avec mille précautions : d’abord, ne pas confondre ce Coji Inada avec le Koji Inada de Dragon Quest – La Quête de Dai et Beet the Vandel Buster. Rien à voir. Ensuite…

12/05/2021, 18:00

ActuaLitté

Amélie Nothomb, fidèle à la rentrée littéraire avec Premier sang

L’habitude est bien ancrée, chez Albin Michel, autant que pour la romancière : un nouvel ouvrage, chaque année, pour accompagner la rentrée littéraire. Celle de 2021 ne dérogera pas à la règle : rendez-vous le 19 août pour découvrir le nouveau livre d’Amélie Nothomb, Premier sang.

11/05/2021, 17:01

ActuaLitté

Les Ensablés - Hiver 1814, de Bernard Michel, la Campagne de France

Les Ensablés ont plusieurs fois évoqué Napoléon pour rappeler que dans sa jeunesse, il avait écrit des nouvelles, et qu’à Sainte-Hélène, il avait retrouvé son désir d’écrire et pu assouvir sa passion pour la lecture. Il faut lire Le Mémorial pour mesurer l’étendue de sa culture littéraire. Il profita de son inactivité pour écrire quelques ouvrages, dont une étude sur « La guerre des Gaules », et une espèce de fiction sur son exil à Sainte-Hélène. Par Hervé Bel

 

09/05/2021, 10:22

ActuaLitté

Les Œuvres complètes d’Esparbec publiées aux éditions de La Musardine 

BONNES FEUILLES - Esparbec, décédé en 2020, est l’auteur-phare des éditions La Musardine. Qualifié par Jean-Jacques Pauvert de « dernier des pornographes », c’est aussi la meilleure vente ces dernières années du rayon littérature érotique. Par cette édition monumentale (12 volumes d’environ 800 pages, publiés entre 2021 et 2025), la maison d'édition veut montrer que l’œuvre d’Esparbec a toute sa place en littérature.

03/05/2021, 15:39

ActuaLitté

 Jojo L'Affreux, le monstre pas si monstrueux 

ALBUM JEUNESSE - Comme son père et son grand-père avant lui, Jojo l'Affreux a un seul but dans la vie : être la terreur des enfants ! Faire partie d'une famille d'Effaroucheurs professionnels, ce n'est pas rien ! Gonflé à bloc, Jojo l'Affreux pose ses valises dans la chambre d'un petit garçon, et se met au travail. Il grogne, rugit, grimace, montre ses dents, fait craquer ses os... Mais rien ne se passe. 

30/04/2021, 11:57

ActuaLitté

Le poète Jean-Guy Pilon est décédé

Poète originaire du Québec, Jean-Guy Pilon est décédé ce 28 avril à l’âge de 90 ans. L’Académie des Lettres du Québec lui rend hommage dans un texte parvenu à ActuaLitté. Le voici reproduit dans son intégralité.

30/04/2021, 09:12

ActuaLitté

Paresse pour tous d'Hadrien Klent : travailler trois heures par jour, utopie ou réalité ? 

BONNES FEUILLES - Et si on ne travaillait plus que trois heures par jour ? Telle est la proposition iconoclaste d’Émilien Long, prix Nobel d’économie français, dans son essai Le Droit à la paresse au XXIe siècle. Très vite le débat public s’enflamme autour de cette idée, portée par la renommée de l’auteur et la rigueur de ses analyses. Et si un autre monde était possible ? Débordé par le succès de son livre, poussé par ses amis, Émilien Long se jette à l’eau : il sera le candidat de la paresse à l’élection présidentielle.

29/04/2021, 15:33

ActuaLitté

« Au fil des émotions » : 4e édition du concours d’écriture UNICEF

UNICEF France, en partenariat avec Le Livre de Poche, donne la parole aux 15-20 ans, en leur proposant de participer à son grand concours d’écriture 2021, sur le thème « Au fil des émotions », parrainé par la chanteuse et romancière Olivia Ruiz.

28/04/2021, 15:15

ActuaLitté

Les survivants : l'Australie, souffle coupé 

BONNES FEUILLES - Après Canicule et Lost Man, le nouveau polar de l’Australienne Jane Harper, Les Survivants, est plus sauvage et trépidant que jamais. Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d’Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux. 

27/04/2021, 11:27

ActuaLitté

Racisme et jeux vidéo : décoloniser les esprits, manette en main ?

Produit culturel de premier ordre, le jeu vidéo ne peut pas échapper à un regard critique sur sa charge politique et sociale. Dans Racisme et jeu vidéo, Mehdi Derfoufi propose une recherche qui lit l'histoire du jeu vidéo par le prisme des études postcoloniales et décoloniales, pour questionner les enjeux de création, de production et de réception.

26/04/2021, 12:14

ActuaLitté

Les Ensablés - Black (1858) d’Alexandre Dumas (1802-1870)

« Pas de mystère, pas de souterrain, pas de ténèbres dans cette œuvre ; partout le rayonnement, partout le plein midi », disait Victor Hugo. L’œuvre d’Alexandre Dumas n’intéresse pas l’Histoire de l’art. En 1840 certes, résidant à Florence, il lui fut commandé, pour la somme considérable de dix mille francs, un ouvrage sur la galerie des Offices. La description des trois cent cinquante portraits de peintres qui sont dans ce fameux musée devait former L’histoire biographique et anecdotique de la peinture depuis huit siècles. Par Antoine Cardinale.

25/04/2021, 10:12