#Auteurs

“Tel est mon caractère, telle est ma nature”, Germaine de Staël

« C’est une jouissance enivrante […] que de remplir l’univers de son nom, d’exister tellement au-delà de soi qu’il soit possible de se faire illusion sur l’espace et la durée de la vie… » De l’influence des passions sur le bonheur de l’individu et des nations, Germaine de Staël, 1796.

Le 03/07/2017 à 09:39 par Audrey Le Roy

0 Réactions |

Publié le :

03/07/2017 à 09:39

Audrey Le Roy

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Voilà bientôt deux siècles que Madame de Staël est décédée. De nombreuses publications lui sont consacrées cette année pour nous aider à mieux cerner cette femme haute en couleur. Parmi celles-ci, je me suis concentrée sur trois : Madame de Staël ou l’intelligence politique, recueil précieux de correspondances présenté par Michel Aubouin, historien, et publié chez Omnibus ; Madame de Staël, biographie signée Ghislain de Diesbach, publiée chez Perrin et Germaine de Staël et Benjamin Constant – L’esprit de liberté (Perrin), sous la direction de Léonard Burnand, Stéphanie Genand et Catriona Seth, beau-livre publié à l’occasion de l’exposition du même nom, présentée à la Fondation Martin Bodmer (Suisse) du 20 mai au 1er octobre 2017.

Les premiers adjectifs qui viennent en tête, après la lecture de ces livres, pour qualifier Germaine de Staël sont : ambitieuse, capricieuse, orgueilleuse, tyrannique, précieuse (ridicule ?), bavarde, fatigante, mais aussi charismatique, brillante, passionnée, attachante, volontaire et, contre toute attente, fidèle. Fidèle à elle-même, fidèle en amitié, et même fidèle en amour. Bien qu’ils furent multiples ses amants, elle les a tous aimés, parfois même plusieurs en même temps.

Elle en a usé des amis ! Talleyrand dira que, « pour connaître le prix d’un pareil repos d’esprit, il faut avoir vécu un mois dans la même maison que Mme de Staël », ou encore « depuis le départ de notre amie, écrit Schiller à Goethe, il me semble que je relève d’une grave maladie. »

Une jeunesse des plus confortables

Germaine de Staël, née Louise Necker le 22 avril 1766, est passionnée, naturelle, sans filtre. Fille de Suzanne et Jacques Necker, elle a été élevée par un couple dont l’amour « résistera à bien des tempêtes » et qu’elle prendra en exemple sans jamais pouvoir l’atteindre. Enfant unique, sa mère mettra en elle tous ses espoirs. Femme instruite, Suzanne Necker a une addiction pour l’écriture et l’art de la correspondance, addiction qu’elle communiquera à sa fille.

Il est impensable pour cette mère que sa fille ne devienne pas un esprit brillant et, à cette fin, la petite Louise recevra une éducation extrêmement stricte, « bourrant son cerveau des connaissances les plus variées. » Elle étudiera les sciences, l’anglais, les mathématiques, la théologie et bien sûr les lettres, sans oublier la musique et la danse. Suzanne tient un salon où tous les intellectuels du moment sont présents. Discussions politiques, philosophiques et littéraires s’y enchaînent sous le regard fasciné de la jeune fille – comme la sanguine réalisée par Carmontelle nous le montre – dont ça n’est pourtant pas la place. Tant est si bien que Louise Necker finit par tomber malade, ce qui la contraint à un repos forcé et à l’air plus pur de la campagne.

À vingt ans, Louise n’est pas ce que l’on pourrait appeler une belle femme, mais quand on a du charisme on peut se passer de beauté, quand on est la fille du grand Necker et seule héritière de sa fortune aussi ! Il est temps de penser à la marier et ses parents vont se montrer très exigeants. Son futur mari devra être protestant et donc étranger, pour autant il devra vivre à Paris, avoir une belle position sociale, un ambassadeur ferait l’affaire, sa fortune par contre ne sera un aspect important.

Le candidat qui semble idéal est le baron de Staël, suédois, protestant, il « a une belle figure, de grosses dettes et la réputation d’être aimé des femmes, ce qui laisse espérer que, par un juste retour des choses, il aimera la sienne. » Mais les prétendants sont nombreux, jusqu’au beau Fersen qui semble avoir caressé l’idée d’épouser la fortune des Necker. L’heure est grave, surtout pour Marie-Antoinette, qui entrera dans le jeu des négociations entre la Suède, la France et Necker pour faire du baron de Staël l’ambassadeur de Suède en France.

Après de nombreux rebondissements diplomatiques, le 14 janvier 1786, Louise Necker épouse son baron et devient, pour la postérité, Germaine de Staël.

L’entente sera cordiale entre les époux qui se croiseront plus qu’ils ne vivront ensemble, « de tous les hommes que je n’aime pas, c’est celui que je préfère » dira Madame de Staël. De ce mariage naîtront officiellement cinq enfants. Concrètement plutôt deux, morts en bas âge. Le comte de Narbonne (lui-même probablement bâtard de Louis XV) serait le père de Louis-Auguste, né en 1790 et de Mattias, né en 1792. Quant à Albertine, née en 1798, elle serait la fille de Benjamin Constant, le fait qu’elle soit rousse comme lui ne prouve cependant rien…

En politique comme en littérature, l’amour n’est jamais loin

Narbonne sera le premier amour extraconjugal recensé. Ils se sont certainement rencontrés pendant l’hiver 1788-1789. Dans l’esprit de Germaine, « l’amour et l’ambition se confondent » ainsi elle fera tout pour lui obtenir un ministère en harcelant littéralement Barras. Ministère qu’elle finira par obtenir, Narbonne deviendra ministre de la guerre en décembre 1791. Supposons tout de même qu’il y avait d’autres motifs que l’angoissante pression de Madame de Staël, contrer les ambitions de La Fayette par exemple… .

Germaine de Staël est en amour comme elle est en tout, excessive ! Elle cherche « un homme fort qu’elle puisse dominer, problème insoluble qui la tourmentera jusqu’à la fin de sa vie. »  Sa relation avec Narbonne tombe en pleine Révolution française, on a vu mieux pour vivre une histoire d’amour stable, en aurait-elle voulu de toute façon ? Tout en ayant toujours son bel amoureux en tête, elle n’en oublie pas pour autant qu’elle a un rôle à jouer dans les événements qui secouent la France. Pour elle, ainsi que pour ses proches amis, le modèle à mettre en place est celui de l’Angleterre, à savoir une monarchie constitutionnelle.

Bien sûr son gouvernement en reviendrait à des gens d’esprit, si possible à ses amis et à elle. Le peuple ne fait pas partie de ses préoccupations premières. Mais, hélas pour tout ce petit groupe, tout ne se passe pas comme ils le veulent, la Révolution devient incontrôlable comme elle l’écrira dans son livre, De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations : « La postérité aura de la peine à concevoir ce que c’est qu’une nation tout entière menacée de l’échafaud » ou encore « qui oserait prostituer le nom de la douleur, après ce que nous avons souffert ? » Car avant de penser à la future constitution à donner à la France, il faut penser à survivre à une période où tout le monde est suspect.

Elle ne manquera pas de courage et de nombreuses personnes auront la vie sauve grâce à elle, en commençant pas son cher Narbonne qu’elle va réussir à faire passer en Angleterre. Elle pourra ensuite, grâce à Tallien qui lui a fourni de faux passeports, se rendre à Coppet, en Suisse, résidence familiale achetée en 1783 par Necker.

Elle en Suisse, Narbonne en Angleterre. Voilà qui la chagrine presque plus que la condition de la France. Il lui doit la vie, elle va lui faire savoir ! Elle va l’obliger à lui écrire de longues lettres régulières, ce qui va finir par exaspérer cet homme qui refait sa vie outre-Manche. Des lettres, il en enverra de moins en moins ce qui lui vaudra de nombreux reproches, de l’apitoiement, du chantage, aux sentiments puis au suicide, elle tentera également de le rendre jaloux. Toutes ces tentatives désespérées pour retenir l’homme qu’elle aime n’auront pour résultats que de le faire de plus en plus fuir.

Ce schéma sera le même pour quasiment tous les hommes dont elle va tomber amoureuse, avec, évidemment, les mêmes résultats.

Pour autant, Madame de Staël, si elle fait croire au suicide, n’y pense guère et pendant qu’elle inonde Narbonne de reproches, elle se console dans les bras du comte Ribbing. Dont l’issue sera identique qu’avec Narbonne, ainsi que, plus tard, avec Prosper de Barante, dom Pedro de Souza, Maurice O’Donnel et quelques autres. Elle envoie systématiquement de « longues et tumultueuses lettres dont elle a malheureusement le secret, lettre plus propre à effrayer son destinataire qu’à le séduire. »

Des rencontres permanentes

Un va tout de même prendre une place plus importante. En 1794, elle rencontre Benjamin Constant, « c’est, sinon, un coup de foudre, une double illumination sur le plan de l’âme et de l’esprit ».

C’est également en 1794 qu’elle va écrire Réflexions sur la paix, adressées à M.Pitt et aux Français. La chute de Robespierre lui rend espoir, elle se persuade qu’une nouvelle ère va naître. Une ère où elle va enfin pouvoir jouer un rôle politique majeur. Germaine de Staël est profondément républicaine, elle souhaite un système représentatif ; est contre le partage des richesses, mais pour que tout le monde devienne riche, ce qui éviterait que l’on touche à son patrimoine ; est pour la liberté de la presse ; pour une religion forte, la sienne, bien sûr ! Et enfin, comme depuis toujours, que le pouvoir revienne aux intellectuels… enfin, ceux qu’elle juge dignes de cette appellation.

Un certain Bonaparte, qui s’apprête, encore dans l’ombre, à prendre le pouvoir, ne l’entendra pas de cette oreille. 

Et pourtant il lui plaisait ce Bonaparte à Germaine de Staël. Elle voyait en lui son égal… hélas ce sentiment n’était pas réciproque. Elle lui écrira, lui dira son admiration, mais rien n’y fera, Bonaparte se méfiera toujours de cette intrigante qui parle trop et qui s’occupe de ce qui ne la regarde pas. Afin de mettre plus de chances de son côté, elle aidera Talleyrand, qui s’ennuyait aux États-Unis, à devenir ministre, pensant qu’il pourrait lui rendre alors de grands services, mais « si Mme de Staël a fait un ministre, elle fera bientôt un ingrat, car, lorsque ses rapports avec Bonaparte se gâteront, Talleyrand oubliera complètement ce qu’il lui devait et, pour ne pas encourir la disgrâce du maître, cessera même de la voir. »

Ces déboires avec le Directoire ne l’empêchent pas de penser à ses histoires de cœur. En 1796, Benjamin Constant est enfin arrivé à ses fins, Germaine devient sa maîtresse. Elle lui fera mettre sur papier les termes de son engagement pour être certaine qu’il ne fasse pas comme Narbonne ou Ribbing. Le 8 juin 1797 naît Albertine, future princesse de Broglie dont Lamartine chantera les louanges. Cette relation sera tumultueuse, mais durera, certainement grâce ou à cause, d’un certain manque de courage de Benjamin qui mettra plus de dix ans à la quitter. En effet, il épousera en 1808 Charlotte de Hardenberg, mariage qui sera dans un premier temps secret afin que sa tyrannique maîtresse ne l’apprenne pas. Courageux le garçon ! 

L’exil

En 1802, Germaine de Staël publie Delphine, sur fond de tragédie amoureuse, elle remet en question les décisions politiques du moment, chante les grâces de l’Angleterre, se prononce pour le divorce, met en exergue les valeurs du protestantisme, etc. Tout le monde reconnaît en Delphine les traits de caractère de Madame de Staël. Plus surprenant, Talleyrand est reconnu sous ceux de Madame de Vernon, ce qui lui fera dire : « Oui, Mme de Staël nous a tous deux déguisés en femmes ». Ce livre, on s’en doute, ne sera pas du goût de Bonaparte. En 1803, elle reçoit l’ordre de son exil. Elle doit rester, au minimum, à 40 lieues de Paris, soit environ 200 kilomètres. Exil qui ne prendra fin qu’avec la Restauration malgré les nombreuses, très nombreuses, sollicitations de la concernée.

De retour à Coppet, la vie s’organise entre les orages amoureux et les conversations éclairées. Le premier « Groupe de Coppet » se constitue de Charles-Victor de Bonstetten, philosophe suisse ; de Sismondi, historien, essayiste et économiste suisse ; de Schlegel, philosophe allemand et de Benjamin Constant, le tout chapeauté par Madame de Staël. Ce cercle s’élargira en fonction des rencontres et des voyages des uns et des autres. Coppet sera le lieu de résistance intellectuelle de l’Europe.

En 1807, Germaine de Staël publie son deuxième roman, Corinne. Mi-intrigue sentimentale, mi-livre sur l’Italie, il donne les bases du romantisme à la française. Son succès est immédiat et international. Plus tard, à Sainte-Hélène, il tombera des mains de Napoléon qui ne voit en Corinne que le reflet de son auteur.

Les dernières années d’éclat

Fraîchement séparée de Benjamin Constant, elle épouse secrètement, en juin 1808, Albert Jean Michel dit John Rocca, de vingt-deux ans plus jeune qu’elle. Tout aussi secrète sera sa grossesse. Elle accouche en avril 1812, à 46 ans, d’un garçon baptisé Louis-Alfonse et enregistré comme fils de « Théodore Giles, de Boston, et de son épouse Henriette ».

En 1810, elle revient sur le devant de la scène avec un essai intitulé De l’Allemagne. Cet essai, où il n’est pas question de l’Empire français, mais de la beauté de l’étranger, heurte évidemment Napoléon qui le fait saisir et détruire. Mais un manuscrit « survécut par miracle et parut en Angleterre trois années plus tard. En 1814, on se l’arrachait dans Paris. » Il est considéré comme la « Bible du romantisme français »

Elle part en 1812 faire un voyage en Russie comme pour narguer Napoléon qui la suit de très près. Et comme à chaque fois qu’elle se rend quelque part, « Mme de Staël est plutôt regardée comme une curiosité, dont on espère un divertissement de choix, que prise pour ce qu’elle est : une femme supérieure, à laquelle il est difficile de s’égaler. »

En avril 1814, Napoléon abdique. Germaine de Staël peut de nouveau se rendre dans sa chère ville de Paris. Mais contre toute attente, elle prend son temps avant de s’y rendre et n’y reste que deux mois. La levée de l’interdiction rendrait-elle Paris moins désirable ? Cela n’est rien, elle ne va pas attendre longtemps avant de reprendre la route de l’exil. Napoléon revient ! Mais cette fois-ci, il la réclame à Paris, peut-être conscient qu’il vaut mieux surveiller de près ce bel esprit. Il lui propose de travailler à la nouvelle constitution. Droite dans ses bottes, Germaine refuse, « il s’est passé de constitution et de moi pendant douze années », comprenez, il pourra bien s’en passer encore. Benjamin Constant, lui, ne montrera pas la même droiture.

Le 10 octobre 1816, elle officialise enfin son mariage avec Rocca et récupère par la même occasion son enfant. Le 12, elle fait son testament. « L’approche de la mort ne l’effraie pas, mais la vieillesse lui fait terreur. »

Le 21 février 1817, elle est victime d’une attaque d’hydropisie, alors qu’elle est à Paris, et dont elle ne se remettra jamais vraiment. Toujours éveillée intellectuellement, elle recevra ses invités alitée pendant les derniers mois de sa vie. Elle meurt le 14 juillet 1817. 

Ghislain de Diesbach - Madame de Staël - Editions Perrin Coll. Tempus - 9782262038120 - 12€
Germaine de Staël et Benjamin Constant, l'esprit de liberté - Sous la dir. L. Burnand, S. Genand, C. Seth - Editions Perrin - 9782262070120 - 35€
Michel Aubouin - Madame de Staël ou l'intelligence politique - Editions Omnibus - 9782258142671 - 21

Commenter cet article

 

Madame de Staël ou l'intelligence politique

Michel Aubouin

Paru le 04/05/2017

415 pages

Presses de la Cité

21,00 €

Madame de Staël

Ghislain de Diesbach

Paru le 24/02/2011

829 pages

Librairie Académique Perrin

12,00 €

Germaine de Staël et Benjamin Constant, l'esprit de liberté

Léonard Burnand, Stéphanie Genand, Catriona Seth

Paru le 04/05/2017

206 pages

Librairie Académique Perrin

35,00 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le chantier : un joyeux guide d’architecture

De la découverte du terrain à l’inauguration d’une villa, les architectes passent, semble-t-il, par de nombreuses émotions. Avec Le chantier, Fabien Grolleau et Clément C. Fabre exploitent malicieusement un sujet plutôt inattendu.

16/04/2024, 11:51

ActuaLitté

Des femmes guettant l'annonce : la quête de l'impossible IVG

Elles sont trois et elles se lancent sur les routes du Maroc à la recherche de l'impossible ou presque : un lieu pour avorter en toute sécurité. Il y a Lila, enceinte pour la première fois, Malika, déjà mère de cinq enfants et Nisrine, féministe militante, qui a décidé de se retrousser les manches pour les aider dans leur quête au résultat improbable. D'étape en étape, elles devront faire face à tout ce que le patriarcat musulman peut imaginer comme obstacles à dresser en travers de leur route.

16/04/2024, 10:54

ActuaLitté

L’avenir est-il à Termush ?

Une apocalypse nucléaire : tout commence par là. Ou plutôt, juste après cette catastrophe qui a décimé des villes entières. Parmi les lieux épargnés, la station balnéaire de luxe de Termush. C’est ici qu’une poignée de personnes fortunées ont décidé de s’installer, pour vivre dans ce monde d’après. Avec des abris anti-radiation au sous-sol et un fonctionnement millimétré pour empêcher un quelconque souci, voilà un lieu rêvé… Quoique. 

15/04/2024, 16:17

ActuaLitté

Cankor : trash, chaotique, dérangeant... mais incontournable

Dans le paysage du comics, Matthew Allison se distingue par une approche bien singulière, avec Cankor, publié initialement en 2016 et désormais disponible dans une traduction de Virgile Iscan, chez Komics Initiative. Un crowdfunding amplement réussi en janvier dernier et voici que ce périple, qui oscille entre métaphysique, techno-thriller et détournement des codes, débarque dans un fracas tant visuel que narratif.

15/04/2024, 09:49

ActuaLitté

Vous étiez un monde, de Christine Guinard

Sous ce beau titre, Christine Guinard révèle l’intention première de ce recueil : une lutte mot à mot contre la désagrégation, celle de la réalité, et surtout l’autre, beaucoup plus douloureuse, celle de la conscience. Renouer avec un Tout condamné à disparaître, trouver une voie propice à la renaissance et à l’amour à travers un dépouillement essentiel, voilà qui nous renvoie à l’une des ambitions premières de la littérature.

11/04/2024, 14:50

ActuaLitté

Le crime, plus dark dans les bas-fonds d'internet

Novembre 2018. Devant la caméra de DreamNet, Hanna/KandyKroosh a commencé sa soirée. Comme ses collègues dans les studios adjacents, elle engage un chat avec des utilisateurs, habitués ou pas, qui paient en « jetons » pour obtenir d’elle des images de plus en plus croustillantes : rapidement l’objectif des 1000 jetons pour du topless est atteint aussi propose-t-elle une « surprise à venir » pour que continuent les enchères ! Faut bien gagner sa vie ! 

11/04/2024, 10:57

ActuaLitté

Guerrières : ces femmes qui ont pris les armes

Autant le dire, il y a des livres d’histoire qui vous tombent des mains, et d’autres, comme celui que vient de faire paraître l’historien et romancier Carl Aderhold, qui vous passionnent, parce qu’ils sont un savant dosage entre analyse, explications et anecdotes illustratives qui satisfont notre penchant pour les aventures. Le sujet de son ouvrage est étrangement neuf, car si beaucoup de chercheurs se sont penchés sur la situation des femmes à l’arrière pendant les guerres, peu ont osé aborder le destin des femmes-soldates. Chronique par Hervé Bel.

11/04/2024, 10:34

ActuaLitté

Dans les Ténèbres, il existe des livres qui vous veulent littéralement du mal...

Magie, créatures malfaisantes, humains servant de garde-manger... Book of Shadows réunit plusieurs figures de l'univers Valiant pour lutter contre un ennemi sacrément maléfique. Heureusement que nous, pauvres mortels, sommes sous bonne garde...

11/04/2024, 09:28

ActuaLitté

Il y a longtemps que je t'aime : l'amour est une île déserte

C'est l'histoire d'un naufrage, celui de la passagère d'une croisière qui s'échoue sur une île luxuriante. Seule parmi les plantes exotiques et les espèces sauvages, elle doit s'inventer une routine pour survivre. Seule ? Peut-être pas autant qu'elle le croit, car sur cet îlot perdu au milieu de l'immensité marine vit aussi un jeune sauvageon, moins farouche qu'il n'y paraît à première vue.

10/04/2024, 10:26

ActuaLitté

Pauline ou l'enfance, voyage dans les souvenirs

Pauline ou l’enfance... voici un voyage qui mêle l'intime à la nostalgie, entre Saône-et-Loire et Normandie. Les paysages de l’enfance succèdent aux souvenirs qui façonnent une vie et reviennent en mémoire. Dans ce second roman, Philippe Bonilo imagine une ode où la simplicité des petites choses, gravées dans la mémoire, se changent en instants suspendus...

10/04/2024, 10:12

ActuaLitté

Jean Genet : merde, complot et sainteté  

Rédigé il y a plus de 80 ans dans la prison de Fresnes, Héliogabale marque l’entrée de Jean Genet dans l’écriture dramatique. L’écrivain-taulard se sert de la figure de l’empereur romain pour développer les thèmes qui lui sont chers : la déchéance, l’abject, la lâcheté, la saleté, la merde.

09/04/2024, 15:55

ActuaLitté

Yokohama Station Fable : et tout le Japon fut recouvert par une gare  

Et si une gare monstrueuse recouvrait la totalité du Japon ? Ce manga de SF confinant à l’absurde nous plonge dans une surprenante dystopie remplie d’escalators et de contrôleurs de quais. Une ambiance pour le moins unique, oppressante et pleine de mystères.

09/04/2024, 10:40

ActuaLitté

Tout le monde cherche son Kafka

Bien sûr, ce livre mérite tous les superlatifs possibles : merveilleux, fantastique, formidable. En s’appuyant sur le sous-titre, une enquête littéraire, on pourrait constater en quelques phrases l’incroyable aventure des manuscrits de l’auteur, qui pourtant voulait qu’ils soient détruits par le feu. Cependant, J’irai chercher Kafka de Léa Veinstein, publié par Flammarion, est peut-être bien plus encore une histoire de quêtes que d’enquête littéraire.

09/04/2024, 10:12

ActuaLitté

"Les vraies raisons de l'émancipation des femmes"

Ce livre, Féminicène de Véra Nikolski, s’appuie sur une épistémologie déclarée. Les relations entre les femmes et les hommes sont visées dans la réalité sociétale et économique des différents moments historiques. Le point de vue est celui de la science : observer ce qui se passe et le dire. Quitter les appréciations morales, la pesée infinie (et bien souvent tendancieuse) des « dominations », des « exploitations ». Par Orélien Péréol.

03/04/2024, 17:22

ActuaLitté

Marcher sur Le fil

Quarante ans : voilà à peu près ce qui nous sépare du début de l’épidémie de sida, qui a frappé tant de personnes. Un épisode ravageur, en France et ailleurs. Et voilà que, comme d’autres avant lui, Christophe Bourdin apprend sa séropositivité. Une réalité dévastatrice, impardonnable… Surtout, une réalité qui le pousse à écrire. 

03/04/2024, 11:48

ActuaLitté

Traits de génies... à la Renaissance 

Lizzie Boubli, conservatrice en chef au Musée du Louvre, détachée au CNRS, nous invite à la genèse de la Renaissance artistique italienne, imaginez-vous donc ! Vous allez toucher du doigt les créations de purs génies, essayer de comprendre comment sont nées les œuvres de Michel-Ange, de Raphaël, du Titien, de Véronèse, de Léonard de Vinci ou encore de Dürer, qui, certes accordons-le, n’était pas très italien...

02/04/2024, 10:08

ActuaLitté

Arnaldur Indridason : meurtres en puzzle à Reykjavik

Pour cette cinquième enquête de Konrad, Arnaldur Indridason n’épargne pas son lecteur. Au cœur de Reykjavik, la grisaille, le froid, la neige, les tempêtes rivalisent avec la maltraitance d’enfants, ou le cancer qui a emporté son épouse. Ancien policier passablement obsessionnel, son aventure n’offre que peu d’occasions de sourire. Ambiance résolument sombre… sur fond d’homophobie violente.

01/04/2024, 15:24

ActuaLitté

Pourquoi Taxi Girl est le groupe français le plus romantique  

À l’époque de Téléphone et Trust, un groupe de jeunes de 20 ans explose avec un tube, Cherchez le garçon, titre queer et non-binaire avant l’heure. Plus qu’une énième proposition new wave en ce début des années 80 post-punks, Taxi Girl ressemble à Rimbaud et Verlaine mêlés. Mirwais, le guitariste du groupe, raconte ces années chaotiques, celles de la naissance du « meilleur groupe du monde ». Et le pire, c’est qu’il a raison…

01/04/2024, 08:00

ActuaLitté

Pacôme Thiellement et Bertrand Mandico font leur cinéma de l'âme

Bertrand Mandico et Pacôme Thiellement se connaissent depuis un petit moment. Le premier est un cinéaste et plasticien tranchant, esthète, concentré, et aux castings de ses trois long-métrages entièrement féminins (sauf Christophe Bier). Le second un exégète torturé, obsessionnel, pop et mage. Les frères cheveux sont surtout des grands créatifs devant l’éternel. Le premier est plus chaud, le second plus liquide. L'un crée des images, l'autre monte des textes.

29/03/2024, 17:11

ActuaLitté

Vie et mort de Grâce Modave : Le Passager d'Amercoeur

Hervé Bel anime dans nos colonnes le rendez-vous (presque) hebdomadaire des Ensablés. Mais il arrive aussi que notre ami écrivain se plonge dans les ouvrages de ses contemporains. Voici sa lecture du dernier ouvrage d’Armel Job, Le Passager d’amercoeur.

28/03/2024, 08:02

ActuaLitté

Karl Kraus, figure Intransigeante du combat des mots

À l'occasion des 150 ans de la naissance de l'important Karl Kraus, les éditions de l'Herne rééditent leur numéro 28 de 1974, dirigé par l'essayiste et traductrice disparue en 2022, Eliane Kaufholz. La citation mise en exergue dans le bandeau de ce riche ouvrage rend bien compte de la puissance krausienne : « La tragédie tire son origine du refus d'obtempérer. »

27/03/2024, 17:22

ActuaLitté

Par-delà la neige et le froid...

Un hiver froid, glacé même, uniformément blanc, au sol et dans le ciel, comme seules semblent savoir le faire les chaînes montagneuses du Montana. Nous voilà transportés dans les dernières années d’un XIXe siècle où la loi des hommes, qui se cachent derrière les volontés (prétendues) de Dieu, est fort expéditive et peu encline à prendre en considération tout élément qui pourrait être présenté au titre de la défense de celui ou celle qui est d’abord condamné...

27/03/2024, 17:11

ActuaLitté

Au bout de La Route, au bord du précipice

Un grand roman adapté par un grand bédéiste donne-t-il forcément une bande dessinée magistrale ? Impossible de généraliser, mais dans le cas de La route de Cormac McCarthy racontée en images et en bulles par Manu Larcenet, la réussite est indubitable. Elle provoque chez les lecteurs le même désespoir sidérant que l'œuvre originale. La grisaille et la crasse en plus.

27/03/2024, 12:17

ActuaLitté

L’Inconnue du portrait et ses secrets

« En 1910, Gustav Klimt peignit le portrait d’une très jeune femme, de trois quarts, cheveux lâchés, affublée d’un grand chapeau marron, une étole de fourrure autour du cou, les épaules dénudées. » Un portrait qui, on ne l’apprendra que plus tard, fut le seul et unique tableau repeint par Klimt. Sous cette couche supplémentaire de peinture, une femme à l’apparence toute autre. Plus d’un mystère existe autour de ce portrait, qui a disparu pendant près de 100 ans…

27/03/2024, 10:54

ActuaLitté

Dans l'Aveyron rural, une inquiétante disparition

Transférée dans le poste de police de Millau, dans le sud de la France, Sophie Cauchy enquête sur la disparition d'une adolescente nommée Jessica Borie. D’après ses parents, elle serait partie vivre dans une communauté isolée appelée La Bergerie après avoir quitté un squat à Nantes. Un départ en écho au parcours de Sophie : elle a plaqué la région parisienne et un couple toxique, pour se sauver…

26/03/2024, 09:28

ActuaLitté

“Découvrir la ville à partir de l’eau” : raconter Venise par ses lagunes

Le 28 février, lors d’une rencontre organisée à La Libreria, créée en 2006 par Florence Rault et Andrea De Ritis, on a parlé de Venise, mais pas de la Venise que l’on connait, avec Piazza San Marco, les touristes, les pigeons et les « gondoles » sur les canaux… On a parlé plutôt d’une Venise de lagunes, une terre de frontière interprétée comme une « petite Méditerranée » imaginée par les auteurs de la bande dessinée Le passeur de lagunes.

25/03/2024, 13:12

ActuaLitté

Le sang coule dans les rues de Madrid...

Jon Gutiérrez et Antonia Scott travaillent comme enquêteurs pour un projet gouvernemental secret appelé Projet Red Queen, consacré à l’investigation sur des crimes. Le décès d’une femme nommée Raquel Planas, découverte à son domicile de Madrid quatre ans plus tôt serait banal… si la capitale espagnole n’était pas en proie à une série de crimes violents, répandant une véritable terreur…

25/03/2024, 13:07

ActuaLitté

À la gorge : un contre-la-montre suffoquant

Une semaine pour prouver l’innocence d’un condamné : la chose semble impossible, surtout lorsque le dossier est clos depuis dix ans. Le meurtrier présumé menace : si, dans une semaine, son innocence n’est pas prouvée, il se suicidera. Victor Caranne, le héros des deux premiers romans policiers de Max Monnehay, sonne son retour dans une nouvelle enquête à haute teneur psychique. 

25/03/2024, 12:40

ActuaLitté

Silver Surfer : dilemme cornélien et énergie cosmique

One-shot exceptionnel, Silver Surfer — L’Obscure clarté des étoiles porte déjà un titre emprunté au Cid de Corneille. Un oxymore qui résonne à 250 ans d’intervalle, loin de la puissance SF du dessin de l’Italien Claudio Castellini. Et pourtant, ce vers revêt soudain une dimension fantastique qui épouse parfaitement le projet éditorial remontant à 1996.

24/03/2024, 11:48

ActuaLitté

Avant que ne s’effondre Koinè

Imaginez : notre monde, dans un bon nombre d’années – combien précisément, on ne le saura jamais. Un monde désormais complètement chamboulé, où l’équilibre s’articule autrement. Le capitalisme est une notion vétuste, notre société telle qu’on la connaît aujourd’hui s’est tout bonnement écroulée. La cause ? Une révolution.

21/03/2024, 16:57

ActuaLitté

La décolonisation en cauchemar étourdissant

Fleuve Congo, début du XXe siècle. Un bateau à vapeur remonte le courant à la recherche d’un homme en fuite, le fameux Kurtz. Perdu dans la jungle, il se retrouve chassé par les tribus refusant l’asservissement, guetté par les bêtes sauvages et assailli par les réminiscences des barbaries commises sur les indigènes au nom de l’empire colonial de Belgique.

20/03/2024, 11:04

ActuaLitté

Fall Sunrise : le Doctor Strange au pays psychédélique des merveilles

Les vrais héros ne meurent jamais, même quand leur décès est proclamé dans le titre. Chez Marvel, comme ailleurs, on tue et l’on ressuscite au gré des scénaristes et illustrateurs : quand en janvier 2022, l’éditeur annonça que le Doctor Strange allait clamser, il ne se trouva personne pour le croire. À raison : l’artiste Tradd Moore — qui doit naturellement sécréter du LSD — a pris en main le renouveau du bon docteur.

19/03/2024, 21:15

ActuaLitté

Walter Benjamin raconte le Paris de Baudelaire et Blanqui  

Walter Benjamin est un des penseurs les plus fascinants du XXe siècle, Aurélien Bellanger l’a largement montré dans son dernier roman en date. La preuve : le choix et son traitement des sujets lui ont fermé les portes de l’Université. Déjà, il ne s’appesantit jamais : d’intenses méditations dont il tire des textes courts, et des références qu’il est parfois le seul à posséder, tant elles sont particulières. 

19/03/2024, 17:13

ActuaLitté

Transparence et sécurité, pour une société meilleure...

Sébastien Mille, ancien policier élimé au-delà du possible, reprend du service avec sa fille Holly. Dans ce monde de demain, le monde virtuel a plus d’existence que celui bien tangible. Pourtant, fleurissent sur les murs des graffitis porteurs de troublants messages, émanant d’un groupe : les Obscuranets. Des activistes qui perturberaient l’ordre établi, d’après le gouvernement…

19/03/2024, 12:28

ActuaLitté

Dans l'enfer psychiatrique

Dans cet hôpital psychiatrique, Marthe vit au rythme des autres patients, selon les règles et une routine stricte. Déplacée d’un pavillon vers un autre, elle traverse les jours avec une intention : aller bien, aller mieux, pour bientôt pouvoir sortir…

19/03/2024, 10:26

ActuaLitté

Les voyages et aventures de Doug Peacock

La biographie de Doug Peacock n’est pas très importante sur le net. En dehors de sa naissance dans le Montana et de son passage dans les Bérets verts au Viet Nam puis son retour chaotique, marqué par ces années de guerre atroce, ce n’est que dans ses livres que peut être entrevu ce qu’il veut bien raconter de sa vie. Cet Itinéraire d’un éco-guerrier vient donc à point pour compléter, par quelques nouveaux épisodes, ce qu’il a déjà dévoilé dans le merveilleux Mes années Grizzly ou dans son superbe Marcher vers l’Horizon.

19/03/2024, 09:57

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Quand le livre est à l’origine de déclinaisons culturelles infinies

Parfois, on oublie que tout a commencé par un livre. Et pourtant, combien de personnages, combien de mythes, combien d’expression, combien de jeux trouvent leur origine dans une histoire écrite il y a parfois plusieurs siècles. Mais le succès reste au rendez-vous dans des déclinaisons aussi multiples que variées.

16/04/2024, 10:19

ActuaLitté

Le prêtre des loubards Guy Gilbert raconte son refuge

BONNES FEUILLES - Depuis cinquante ans, le prêtre des loubards, Guy Gilbert, poursuit son œuvre commencée en 1974 dans les gorges du Verdon. 

16/04/2024, 08:30

ActuaLitté

Quels étaient les véritables buts de ces poètes-espions ?

BONNES FEUILLES - Au début des années 1980, dans la caserne d’Adlershof à Berlin-Est, qui servait de quartier général à la Stasi, la police secrète de la RDA, un groupe inhabituel de fonctionnaires, incluant des vétérans de la Seconde Guerre mondiale et des jeunes talents, se rassemblait régulièrement. 

16/04/2024, 07:30

ActuaLitté

Un roman de sacrifices, de vulnérabilité et de courage

BONNES FEUILLES - Majella, fraîchement devenue mère, ressent un décalage profond entre l'amour pour sa fille et son quotidien dans sa maison d'enfance à Queens, où elle se sent au bord de la folie. Sa découverte d'un journal intime ancien au grenier, appartenant à une certaine Ginny Doyle, l'entraîne dans un voyage révélateur à travers l'histoire de sa famille. 

16/04/2024, 06:30

ActuaLitté

Felwine Sarr : une quête incessante d'amour et d'existence

BONNES FEUILLES - Dans son recueil Le bouddhisme est né à Colobane, Felwine Sarr explore les tumultes de l'amour à travers les histoires de personnages comme Fodé, Teibashin, et Aby, avec en toile de fond les mélodies de Toumani Diabaté, Wasis Diop, et Cheikh Lô. 

15/04/2024, 18:30

ActuaLitté

Termush, côte Atlantique

15/04/2024, 17:05

ActuaLitté

Dans le silence d'une mère de famille indienne

BONNES FEUILLES : La discrète Maï est entièrement dévouée à son mari infidèle, à ses beaux-parents au caractère difficile et à ses enfants. Mais qui se cache derrière ce voile qui révolte tant sa fille Sounaina ? Cette dernière, empreinte de modernité et partie faire des études à l'étranger, ne cesse de se questionner sur la véritable identité de sa mère, qui semble exister uniquement pour les autres.

15/04/2024, 12:10

ActuaLitté

Des livres pour guider l’investissement dans les produits financiers

Quand on veut se lancer dans l’investissement au sein de valeurs mobilières, il ne faut pas croire que l’on peut réussir sans méthode et surtout sans connaissances. Il est important de bien appréhender l’économie dans son ensemble pour arriver à un certain succès dans ses choix.

15/04/2024, 11:27

ActuaLitté

Pourquoi le Heavy Metal est-il plus qu'une simple musique ?

BONNES FEUILLES — Hartmut Rosa aborde un sujet surprenant avec ce livre. Grand amateur de métal et musicien lui-même, il applique ses concepts de « résonance » et d'« énergie sociale » à un sous-genre musical dont la complexité et l'ambition sont souvent sous-estimées. Rosa explore comment le métal pourrait nous aider à renouer avec le monde, retrouver des vibrations existentielles que nos vies modernes tendent à ignorer.

15/04/2024, 11:25

ActuaLitté

En attendant les JO 2024, les Jeux olympiques antiques

BONNES FEUILLES - Plongez dans l'ère des compétitions sportives de la Grèce antique, en suivant les traces d'athlètes légendaires tels que Milon de Crotone et Kallipateira de Rhodes. 

14/04/2024, 10:30

ActuaLitté

La fin de l'ère des samouraïs

BONNES FEUILLES - En juillet 1853, l'arrivée de la flotte américaine dans la baie d'Edo marque la fin de l'isolationnisme du Japon et le début de son ouverture internationale. C'est aussi le signal de la fin de l'ère des samouraïs. 

14/04/2024, 10:00

ActuaLitté

Une analyse scientifique des conflits contemporains

BONNES FEUILLES - Le monde actuel est marqué par une série de crises et de conflits variés, allant de la lutte pour les ressources naturelles à la guerre en Ukraine, en passant par le conflit des Bassines et la question Kurde. 

14/04/2024, 09:30

ActuaLitté

Les Ensablés - Laurence Algan , discrète et touchante

Ces derniers temps, j’ai lu une romancière à l’écriture discrète et touchante qui se nomme Laurence Algan. On ne saurait presque rien d’elle si, en juillet 1944, elle n’avait répondu à l’enquête biographique que le journaliste et romancier Gaston Picard menait à l’époque auprès des écrivains pour le compte du Centre de documentation de la BnF ; les éléments biographiques fournis par l’écrivaine, Paul Aron les présente succinctement dans un article qu’il a intitulé « Une femme si simple » et qui est paru dans Les Nouveaux Cahiers André Baillon en 2014. J’y suis allé voir de plus près. Par François Ouellet

14/04/2024, 09:00

ActuaLitté

Que faire quand on a ni talent exceptionnel ni passion ardente ?

BONNES FEUILLES - Shawn se sent perdu au sein de sa famille extraordinaire : une mère qui était choriste pour Madonna, un père homme d'affaires prospère, et une sœur aînée styliste de mode. Il rêve de célébrité, mais il ne possède ni talent exceptionnel ni passion ardente. 

14/04/2024, 08:30

ActuaLitté

Valentin Musso et Le Mystère de la Maison aux Trois Ormes

BONNES FEUILLES - Dans son dernier roman, Le Mystère de la Maison aux Trois Ormes, Valentin Musso tisse une intrigue pleine de rebondissements. Le commissaire Forester est sollicité d'urgence par Yves de Montalabert, un aristocrate inquiet suite à la réception de lettres de menace. 

13/04/2024, 08:30

ActuaLitté

À coté de Mussolini, Lénine, Ben Gourion, Angelica Balabanoff

BONNES FEUILLES - Le livre explore la vie exceptionnelle d'Angelica Balabanoff, une figure méconnue mais centrale dans les luttes intellectuelles du XXe siècle. Née à Kiev en 1877 dans une famille juive russophone, elle a été active dans les principaux mouvements politiques de son temps, notamment le communisme, le féminisme et le pacifisme. 

13/04/2024, 08:00

ActuaLitté

En chaque lieu se cachent des aventures, même à Nantes

BONNES FEUILLES - « En chaque lieu se cachent des aventures. Derrière chaque façade aseptisée de la métropole, chaque vitrine, dans chaque rue ont résonné les échos de la colère, la chaleur des révoltes, la rage et les espoirs. C’est de cette histoire qu’il est question. Cette contre-visite dévoile, ou rappelle, les traces que les autorités ont tenté d’effacer. » 

13/04/2024, 07:30

ActuaLitté

Alexander Calder, visionnaire poète-ingénieur-artiste-mécanicien

BONNES FEUILLES - En 1953, Alexander Calder, un visionnaire poète-ingénieur-artiste-mécanicien originaire de Philadelphie, a acquis la maison François 1er à Saché, en Touraine. Son installation a marqué cette région, notamment la vallée du Lys immortalisée par Balzac, une colline et les berges de l’Indre, leur conférant une aura de gaieté et d'originalité grâce à ses créations futuristes et primales.

13/04/2024, 06:30

ActuaLitté

Pasolini en clair-obscur

12/04/2024, 18:11

ActuaLitté

Cadeaux d’affaires : envoyer des livres cultive une certaine originalité

Quand on pense cadeaux d’affaires, on a souvent à l’esprit le vin, les champagnes ou encore les spiritueux. Plus souvent, cela prend la forme d’une stylo, d’un beau bouquet, ou bien d'une petite sacoche à l'effigie de l'entreprise. Mais, en la matière, c’est souvent l’originalité qui paie, et, alors, pourquoi ne pas choisir un beau livre ?

12/04/2024, 10:51

ActuaLitté

Le printemps est arrivé en librairies

Aux poissons succèdent les congés, avec leur grand nettoyage de printemps : aux escoubilles les publications hivernales, place aux nouveautés vernales. Avec pas moins de 63 livres qui rentrent dans le classement des 200 meilleures ventes, ça sent le grand chambardement ! Ah cette semaine 14 (1er/7 avril), que de jolies choses réserve-t-elle !

12/04/2024, 08:47

ActuaLitté

Le grand livre de la génération Hip-Hop et ses combats

BONNES FEUILLES - "L'idée de Génération Hip-Hop fait fusionner les époques et les races, les localisations géographiques et le pluriculturalisme, les beats qui tuent et le métissage. Elle est là pour décrire le passage de la politique à la culture, le processus d'entropie et de reconstruction. Elle est là pour rendre compte des espoirs et des cauchemars collectifs, des ambitions et des échecs de ceux qui resteraient sinon définis comme 'post-ceci' ou ‘post-cela'.

12/04/2024, 08:30

ActuaLitté

50 images historiques qui racontent le Débarquement

BONNES FEUILLES - À l'approche du 80e anniversaire du Débarquement, Emmanuel Thiébot, historien spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et directeur du Mémorial des Civils dans la Guerre à Falaise, présente un ouvrage commémoratif qui retrace les événements clés de la fin du conflit, de la préparation du Débarquement jusqu'à la Libération en Europe le 8 mai 1945 et au Japon le 2 septembre de la même année. 

12/04/2024, 07:30

ActuaLitté

Sexophobie : plaidoyer pour une sexualité libérée

BONNES FEUILLES - Dans son ouvrage, Giampaolo Furgiuele explore la sexophobie, définie comme la peur et le rejet de la sexualité, qui se répand subtilement dans nos sociétés contemporaines.

12/04/2024, 06:30

ActuaLitté

Le géant Igor Stravinsky se raconte

BONNES FEUILLES - “Je manque de mots et ne suis guère doué pour ce genre d’explications en général, mais peut-être cela aidera-t-il si je vous dis que lorsque je compose un intervalle, je le conçois comme un objet (enfin, les fois où j’essaie de me le représenter d’une manière ou d’une autre), comme une chose qui m’est extérieure, c’est-à-dire le contraire d’une impression.

11/04/2024, 18:22

ActuaLitté

Un chef-d'oeuvre au centre des flammes

BONNES FEUILLES — Le 5 août 1949, aux abords des Rocheuses, l'incendie de Mann Gulch a pris une tournure tragique : dix pompiers parachutistes ont péri dans les flammes. (trad. Jean Guiloineau et Laure Jouanneau-Lopez)

11/04/2024, 07:30

ActuaLitté

La bêtise, et comment en sortir

BONNES FEUILLES - Dans un monde où les jeunes sont de plus en plus exposés aux fausses informations et à la cruauté en ligne, le livre La bêtise, c'est quoi ? par Jean-François Marmion, vise à éclairer les 8-11 ans sur les subtilités de l'intelligence, la bêtise, et la manière dont nos propres erreurs peuvent nous enseigner à être de meilleures personnes. 

11/04/2024, 06:30

ActuaLitté

Finance mondialisée : des ouvrages décryptent un univers opaque

Le volume des transactions ne cesse d’augmenter de par le monde, et il est de plus en plus difficile de s’y retrouver, et d’y voir tout simplement clair. Qui fait quoi avec l’argent de qui ? Dans ce dédale, qui peut laisser un brin perplexe, il peut être pertinent de s’aider du regard posé de quelques experts.

10/04/2024, 13:21

ActuaLitté

Cinquième enquête de l'inspecteur Harry McCoy

BONNES FEUILLES - Dans le cinquième épisode de ses enquêtes, l'inspecteur Harry McCoy est lancé dans une course désespérée pour retrouver des jeunes délinquants enlevés dans un contexte particulièrement sombre à Glasgow. En 1974, la ville est secouée par le drame d'un incendie volontaire dans un salon de coiffure, causant la mort de cinq personnes. 

10/04/2024, 07:30

ActuaLitté

Jul manipulatrice, complice ou femme trophée ?

BONNES FEUILLES - Ce thriller politique s'ouvre sur Pavel, l'ambassadeur américain en Inde, qui se retrouve plongé dans l'ennui de Delhi jusqu'à ce qu'une demande d'entretien hors du commun capte son attention. 

10/04/2024, 06:30

ActuaLitté

Un conte gothique dans les forêts enneigées de Waldenstein

BONNES FEUILLES - Wald, emporté par les fragments épars de son enfance, se retrouve de retour à Waldenstein, une contrée éloignée qu’il avait autrefois délaissée sans regarder en arrière. Il y découvre l’hôtel familial, désormais figé dans le temps. 

09/04/2024, 18:55

ActuaLitté

La Sagesse du Yi King

09/04/2024, 18:38

ActuaLitté

Du Marquis de Sade au nazisme, à quoi ressemble le mal ?

BONNES FEUILLES — En 1926 à Berlin, Walter, un jeune homme de vingt ans, devient l'héritier de la collection de son grand-père éditeur et relieur, comprenant une bibliothèque prestigieuse avec des livres reliés en peau d'animaux spécifiques, choisis en fonction de leur contenu. Un livre en particulier attire l'attention de Walter : une première édition du Marquis de Sade, recouverte de la peau d'une aristocrate guillotinée, un chef-d'œuvre de bibliopégie anthropodermique.

09/04/2024, 17:08

ActuaLitté

En finir avec le culte du corps parfait ?

Un coup de pouce, pour lutter contre un coup de cafard ? Qui ne s’est jamais mis à broyer du noir, face aux reflets d’un miroir où il manque ici quelques centimètres et quelques-uns de trop là ? Et si le problème ne tenait qu’à ces oppressantes injonctions à une beauté… douteuse ?

08/04/2024, 15:14

ActuaLitté

La rivalité sino-américaine, ou la refonte du capitalisme global

Dans un monde où l’équilibre géopolitique est aussi fragile qu’une toile d’araignée sous la rosée du matin, l’ouvrage de Benjamin Bürbaumer, Chine contre États-Unis, le capitalisme contre la mondialisation », se pose en phare éclairant les tumultes de notre époque. 

08/04/2024, 14:55

ActuaLitté

“Les soins palliatifs, ce sont des montagnes russes permanentes”

Voici Mona, qui cache ses émotions par couches, comme un oignon ; Nino, que ses mains abandonnent ; France, en proie à l’incompréhension face à la souffrance ; Olivier, grand enfant d’une timidité maladive... 

08/04/2024, 11:43