#Salons / festivals

100 tableaux pour découvrir Auguste Renoir

À l’occasion de l’exposition « Renoir, père et fils » qui se tiendra au Musée d’Orsay du 06 novembre au 27 janvier 2019, les éditions du Chêne publient Les 100 tableaux qui racontent Renoir par Pascal Bonafoux, critique et historien de l’art, commissaire d’exposition et professeur des universités émérite d’histoire de l’art. 

Le 05/11/2018 à 08:22 par Audrey Le Roy

0 Réactions |

Publié le :

05/11/2018 à 08:22

Audrey Le Roy

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Si 100 tableaux peuvent raconter Renoir, il ne faut, en revanche, pas essayer d’analyser les tableaux de l’artiste. De l’aveu même de ce dernier, « si on pouvait expliquer un tableau ce ne serait pas de l’art. »

Renoir, figure majeure de l’impressionnisme, certes. Mais l’a-t-il seulement souhaité ? On lui a reproché d’être entré dans cette case, puis on lui a reproché d’en sortir. Est-il trop difficile d’admettre que Renoir voulait juste être libre ? « […] ne vous figurez pas que je vais vendre mon indépendance à qui que ce soit, c’est la seule chose à laquelle je tiens : le droit de faire des sottises. » Et quelles belles sottises !

Pierre-Auguste Renoir naît à Limoges le 25 février 1841. Il a déjà un frère et une sœur. En 44, toute la petite famille prend la direction de Paris où, si l’on manque de tout, personne ne manque de rien.

À 13 ans, le petit Auguste a déjà un pinceau en main, il peint sur des porcelaines. À 18 ans, il est peintre chez un fabricant de stores, c’est également à cet âge qu’il commence à peindre des cafés parisiens, une vingtaine au total. 

De petits boulots en rencontres amicales fortuites, hébergé à droite et à gauche, tissant des amitiés avec Monet et bien d’autres, Renoir vivote. L’argent fait défaut, mais pas la fougue et, tant qu’il y a de quoi peindre, il y a de l’espoir.

En 1870, Renoir expose deux de ses toiles au Salon de peinture et de sculpture, plus communément appelé « Le Salon », il s’agit de Baigneuse au griffon et de Femme d’Alger. Deux toiles où le goût du peintre pour Courbet et Delacroix se fait sentir, « en 1870, il chante encore les chansons d’autres peintres… » Il faut dire que Renoir voue un réel intérêt aux peintures de Delacroix. Déjà dans les années 1860 ça lui a coûté sa place dans l’atelier d’Émile Signol à l’École des beaux-arts. Signol, « Grand Prix de Rome en 1830, membre de l’Institut depuis 1860, élu alors au premier fauteuil de la section peintre de l’Académie des beaux-arts », se veut l’héritier de David, autant vous dire que Delacroix n’est pas réellement en odeur de sainteté, malheureusement (?) pour Renoir.


Bal du moulin de la galette

Enfin tout le monde n’a pas une dent contre Delacroix et au milieu – au mieux des critiques négatives, au pire de l’indifférence – une voix déjà, celle du critique Henry Houssaye, suggère de retenir le nom de M. Renoir. 

La première Exposition impressionniste se tient en 1974, Renoir y expose La Parisienne, la critique « officielle » le dézingue, lui et les impressionnistes en général. Soit.

Comme il faut bien se nourrir, Renoir propose, en 1875, à ses amis, de vendre quelques toiles lors de ventes aux enchères à l’hôtel Drouot. C’est un fiasco, mais ça lui permet tout de même de faire la connaissance d’un certain M. Choquet qui, grâce à un bel héritage, est réputé pour être l’un des grands collectionneurs de tableaux de Paris, du monde selon Renoir. Il apprécie particulièrement les œuvres des impressionnistes. Ça fera toujours un peu d’argent de gagné et un réseau (comme on dit maintenant) qui s’étoffe un peu plus.

En 1873, Renoir peut enfin se louer un atelier au 35 rue Saint-Georges. Ce n’est pas le grand luxe certes, mais ça n’empêche pas de repeindre le monde avec les amis. « Comment ne pas considérer l’atelier de la rue Saint-Georges où Renoir a vécu jusqu’en 1882, […], comme l’un des lieux fondateurs de l’impressionnisme ? »

C’est en 1876 qu’il réalise une de ses toiles les plus connues, Bal au moulin de la Galette. Peinture vive et pleine de gaieté, elle est exposée l’année suivante et sans surprise de nouveau dénigrée. Mais, comme pour La Parisienne,certains y voient un vrai talent, et pas n’importe qui. Georges Rivière écrira le 6 avril dans L’Impressionniste, Journal d’Art : « Ce tableau à pour l’avenir une partie très grande que nous tenons à signaler. […] Que ceux qui veulent faire de la peinture historique fassent l’histoire de leur époque, au lieu de secouer la poussière des siècles passés. » Il sera suivi par un certain Émile Zola qui écrira dans Le Sémaphore de Marseille, le 19 avril, que ce tableau est « une grande toile d’une intensité de vie extraordinaire. »

Une rencontre va faire pencher la balance du côté de la reconnaissance, celle de Madame Marguerite Charpentier. Femme instruite, tenant salon tous les vendredis où l’on peut croiser Flaubert, Tourgueniev, Daudet, Barbey d’Aurevilly, Maupassant, Clémenceau, etc. En 1875, Monsieur Charpentier avait déjà acheté trois toiles de Renoir puis commandé un portrait de sa femme, qui avait plu. En 1878, c’est Madame Charpentier elle-même qui commande une toile la représentant avec ses deux filles. Renoir l’exécuta en un mois. « Mme Charpentier ne se contenta pas de tenir son grand portrait en montre chez elle, pour le faire admirer par ceux qui la fréquentaient, elle voulut qu’il fût au Salon officiel […]. Elle se mit en campagne à cet effet » et elle n’est pas de celle à qui on dit « non ».

« Et la critique alors renonce à la vindicte. » Rien de nouveau sous le soleil… 

Le déjeuner des canotiers

Ayant fait du portrait sa spécialité, Renoir n’en ignore cependant pas les dangers, « il faut bien admettre que le portrait est un genre singulier. Parce qu’il est celui d’une vanité qui pose devant une ambition. » Quels que soient ses modèles, un Renoir se doit de rester un Renoir, et pourtant ils ont été nombreux ses modèles, outre les anonymes et membres de la famille, il a portraitisé : Monet, Sisley, Cézanne, Wagner, Mallarmé, Rodin et bien d’autres.

À 38 ans, Renoir a des rêves de grandeur. Il a conscience de vieillir et sait qu’il n’aura peut-être plus la force, dans quelques années, de s’attaquer à une grande toile. Alors il se lance, « il faut de temps en temps tenter des choses au-dessus de ses forces ». C’est ainsi que naît Le Déjeuner des canotiers en 1881. Achetée, chèrement, par son ami et marchand d’art, Paul Durand-Ruel, cette toile sera exposée en 1923 à New York, où ce dernier refuse, dans un premier temps, de la vendre. En juin, il finit cependant par la céder au critique d’art américain Duncan Phillips pour 150 000 dollars, « jamais aucune toile de Renoir n’a été vendue un tel prix. Le New York Herald précise même que ce n’est le cas d’aucune autre peinture moderne. »

Si Renoir était mort en 1923, il a néanmoins touché une belle somme d’argent grâce à l’achat de Durand-Ruel en 81, ce qui lui a permis de voyager un peu, l’Algérie, l’Italie. C’est à Rome qu’il « tombe amoureux » de la peinture de Raphaël, peinture quelque peu éloignée, semble-t-il de l’impressionnisme, mais Renoir reste sans voix face à la force qui s’en dégage, au point où l’on craint une « raphaëlite » aigüe tant sa peinture se transforme.

Qu’importe à Renoir ! Où est-il écrit qu’on ne doit pas travailler les lignes, les formes, quand on est censé appartenir au courant « impressionniste » ? Et pourquoi ne pas mélanger les styles, comme dans ce tableau, Les Parapluies, réalisé en deux temps, 1881 puis 1886, où le peintre se moque des conventions, des modes. Toile qui semble être une « métaphore du propos de Renoir qui, dans une même toile, donne à voir deux temps de son style, de ses styles qui sont une même cohérence ».

Renoir n’écoute que lui et grand bien lui en a pris puisqu’en 1892 l’État, sous l’impulsion de Mallarmé, lui commande un tableau pour l’exposer au musée du Luxembourg.


Les baigneuses

Est-ce le fait que cela soit une commande officielle qui donne tant de mal à Renoir ? Il fera cinq ou six versions des Jeunes filles au piano, pour finir par donner celle qui, selon lui, sera la « moins bien des cinq ou six. »

Renoir vieillit, avec l’âge il ne s’inquiète plus de plaire à qui que ce soit, et si son ami Durand-Ruel lui fait parfois le reproche de tomber dans la facilité, notamment avec certaines de ses natures mortes, le facétieux Renoir lui répond : « mais si je ne vendais que des bonnes choses, je mourrais de faim ! »

Le fait est que ça devient de plus en plus douloureux pour lui de peindre. Ses mains sont très abîmées, ses doigts noueux, perclus d’arthrose. Mais il est inconcevable d’arrêter de peindre et mieux vaut ne pas l’embêter sur ce sujet, comme en fera les frais un journaliste qui lui demanda comment il faisait pour continuer à peindre, réponse « avec ma queue ! » Peintre et poète…

Néanmoins, il faut trouver des solutions pour le soulager. On imagine un système de cordes afin qu’il puisse faire monter et descendre, sans trop forcer, ses toiles.

Peindre pour rester en vie, mais nul n’est immortel. Renoir meurt le 3 décembre 1919.Le Salon d’Automne de 1920 expose, entre autres de ses toiles, Les Baigneuses, qui suscitent de nouveau les rires. Auraient-ils ricané s’ils avaient su que Renoir avait jeté ses dernières forces dans cette toile ?

« La douleur passe, Matisse ; mais la beauté demeure. Je suis parfaitement heureux et je ne mourrai pas avant d’avoir achevé mon chef-d’œuvre. » Beau livre remarquable au demeurant, Pascal Bonafoux, par une écriture nette, précise et néanmoins feutrée, nous donne l’impression d’être au musée sans quitter notre canapé !

Pascal Bonafoux – Les 100 tableaux qui racontent Renoir – Editions du Chêne – 9782812317941 – 29,90 €

Commenter cet article

 

Les 100 tableaux qui racontent Renoir

Pascal Bonafoux

Paru le 19/09/2018

260 pages

Editions du Chêne

29,90 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Transmigration 2.0 : hypnose, transhumanisme et avatars de l'Âme

L'anthropologue et directeur de recherche au CNRS, Emmanuel Grimaud, explore les frontières entre science, spiritualité et technologie, au travers d'une étude où se mêlent transhumanisme, hypnose, transmigration et vies antérieures... Vaste programme.

27/02/2024, 17:43

ActuaLitté

"Tu me demandes d’où j’écris mort à ce point ? j’écris de Gaza-Donzy octobre 23"

Il y a quelques jours, un alien sort aux éditions P.O.L., maison aux propositions originales dans le cosmos des Lettres. Il s'agit de Dominique Fourcade, communément rattaché à la veine surréaliste. Un autre titre, après flirt avec elle, qui retrace la guerre en Ukraine, le conflit humain toujours comme matière. Mais que tire-t-il (ou confectionne-t-il) de notre actualité mondiale engourdie et chaotique ?

27/02/2024, 17:29

ActuaLitté

Le futur de l’humanité est à Central Station

Bienvenue à Central Station, immense port spatial qui accueille une importante part de l’humanité et d’autres espèces venues d’ailleurs, extraterrestres ou robotiques, parfois même digitalisées. Nous sommes dans un futur, probablement très éloigné (mais qui sait ?), où nous avons voyagé au-delà des limites de l’espace. « Jadis, le monde était jeune. Les vaisseaux de l’Exode commençaient seulement à quitter le système solaire, le monde d’Heven n’avait pas encore été découvert. »

27/02/2024, 12:59

ActuaLitté

Deux albums pour jouer au chat et la souris, dès 2/3 ans

LireEtFaireLire2023 – Chaque année, l'association Lire et Faire Lire conçoit une sélection de livres spécialement destinés aux bénévoles qui participeront dans les établissements associés. En partenariat avec ActuaLitté, les différents ouvrages sont dévoilés dans nos colonnes, avec une sélection pour les 2/3 ans.

27/02/2024, 12:12

ActuaLitté

L’automne est la dernière saison avant la suite de nos vies

Dans les rues de Téhéran, elles sont trois jeunes femmes – Leyla, Shabaneh et Roja. Toutes trois diplômées, elles se sont croisées pour la première fois à leur entrée en faculté. À l’époque, vibrantes d’espoir pour le futur, elles avaient des rêves plein la tête et des étoiles dans les yeux. Depuis, les années ont passé : elles sont désormais confrontées à une réalité plus complexe que ce qu’elles avaient imaginé. 

26/02/2024, 10:54

ActuaLitté

Le goût des fraises : sous les serres, l'amour bourgeonne  

Sara aide à récolter les fraises sur l’exploitation de son grand-père. Là, elle fait la connaissance de Minori, producteur bourru et solitaire de treize ans son aîné. Mais sous ses extérieurs intimidants, il cache une douceur et une sensibilité qui ont tôt fait de ravir le cœur de Sara… Entre timidité mutuelle et irrépressible attraction, ils font l’un vers l’autre un pas en avant, deux en arrière, sous l’œil rieur des fraises qui poussent. Un shôjo plein de fraîcheur.

25/02/2024, 09:33

ActuaLitté

Green Lantern : aux confins de l'univers, Hal Jordan contre l'antimatière

Le scénariste super-star Grant Morrison collaborait avec l'artiste de renom Liam Sharp pour donner vie à une quadrilogie Green Lantern. Quatre volumes d'une histoire totalement hors-norme, entre multivers, antimatière et monde parallèle. Une aventure parue entre octobre 2019 et mars 2022 en France, dont l'audace et l'originalité, chamboulait le monde de DC Comics.

23/02/2024, 19:41

ActuaLitté

À Tolède, une grande leçon de ténèbres

« Ma Nuit au Musée » est une collection originale créée par les Éditions Stock qui proposent à ainsi à des auteurs et autrices de passer une nuit dans un musée de leur choix et d’en faire naître un texte retraçant toutes les impressions, sensations, images, idées personnelle ou non, philosophiques ou non, sentimentales ou non, poétiques ou non, érotiques pourquoi pas, que pourraient faire éclore en eux ces heures passées dans la solitude et la proximité avec des artistes ou des collections de leur choix.

22/02/2024, 10:40

ActuaLitté

Tepe, fable aux prémices de la civilisation

Le récit se déroule il y a environ 9000 ans, à l’époque de la sédentarisation de l’homme, dans le sud de la Turquie, sur le site de Göbekli Tepe, considéré comme le premier temple de l'histoire. Pour rendre hommage à Père-ciel, la tribu qui a bâti ce lieu de culte souhaite sacrifier une biche nommée Murr et sa mère. Ces dernières se sauvent in extremis mais, dans le feu de l’action, sont contraintes de se séparer.

21/02/2024, 10:05

ActuaLitté

Vivre comme Les Fleurs sauvages

« Milva marchait dans la forêt. Son attirail, moins lourd qu’encombrant, cliquetait au bout de ses bras. Elle sentait le relief du sol sous la semelle de ses bottes. » Tout commence par une escapade dans la nature : un moment suspendu, sous le soleil, d’observation et d’attente le bord d’un étang. Milva a 16 ans et, ce jour-là, celui qui marque le début de ce roman, elle décide d’aller pêcher – tout simplement.

20/02/2024, 14:32

ActuaLitté

La violence du bagne gravée à bout de bras

Aux débuts du XXe siècle, un jeune homme démuni est envoyé au bagne colonial de Guyane pour avoir commis deux menus larcins. Son itinéraire l’amènera malheureusement à parcourir les différentes bâtisses et cachots qui le composent pour réaliser différents travaux forcés avant d’y trouver une mort tragique.

20/02/2024, 10:16

ActuaLitté

Amour, jalousie et amitié : les joies du triangle amoureux

Il est des dîners dont on se passerait volontiers. Paul et Clara ne se connaissent pas, pas encore. Dans quelques mois, ils seront amoureux transis, s’inventant une vie commune, chargée de sens. D’une attraction construite sur la retenue et le non-dit, où chacun guettera les réactions de l’autre, timidement, leur couple deviendra trouble… ou trouple…

19/02/2024, 17:10

ActuaLitté

L'Inconnu de la rue Vivienne : Uchronie culinaire, en plein Directoire

Paris janvier 1794. Un jeune garçon se réveille dans l’obscurité, effrayé par les créatures imaginaires cachées dans sa chambre… L’inconnu de la rue Vivienne de Blandine de Lestrange nous plonge dans un monde ancien, après la Révolution française. Entre crimes étranges et meurtres à répétition, les rues de Paris ne sont plus sures…

19/02/2024, 16:28

ActuaLitté

Good Material : rupture annoncée

Andy aime Jen. Jen aime Andy. Jusqu’ici, tout allait bien, avant que Jen décide de tout arrêter au retour d’un voyage à Paris. Comment repartir de zéro quand on a 35 ans ? L’autrice à succès Dolly Alderton est de retour avec un roman à la fois drôle et attendrissant, dont on attend avec impatience la traduction française.

19/02/2024, 15:08

ActuaLitté

Daredevil : tant à faire... trop coupable pour y parvenir ?

Être le représentant du diable, vêtu de rouge et rongé par une culpabilité toute chrétienne et des questions d’éthique, pas évident… Matthew Murdock, alias Daredevil, ouvre un étonnant chapitre de ses aventures : après avoir frôlé la mort lors d’un accident — un camion qui lui est littéralement rentré dedans — reprendre du service en tant que Daredevil s’avère complexe. 

19/02/2024, 10:32

ActuaLitté

Elric de Melniboné et Stormbringer, navigant sur les mers du Multivers

Quand Michael Moorcock himself se réjouit de redécouvrir ses propres œuvres, à travers le dessin et le scénario d’artistes — parce qu’il ne relit jamais ses romans, une fois la version finale rendue — on ferait la fine bouche à tort. Surtout quand l’illustrateur est Michael T. Gilbert. Et puis, de tous les personnages de Moorcock, faut avouer qu’Elric est le plus délicieusement torturé…

17/02/2024, 12:34

ActuaLitté

Le premier roman d'une jeune écrivaine de 74 ans

Plus grand que le monde est un roman écrit avec la maturité d'une autrice expérimentée et la vitalité d'une primo-romancière. Un plume fraîche trempée dans la sagesse de l'âge, c'est ainsi que Meredith Hall, écrivaine américaine de 74 ans, a construit cette grande fresque familiale qui s'étend sur une décennie et demie. (trad. Laurence Richard)

16/02/2024, 16:47

ActuaLitté

L'extravagante oubliée de la Comédie-Française...

C’est une biographie rocambolesque que signe le guide-conférencier Michel Faul, spécialiste de l’histoire de Paris. Publiée aux éditions Fernand Lanore, La sulfureuse Mlle Raucourt de la Comédie-Française, préfacée par l’une des plus grandes historiennes du théâtre du moment, Jacqueline Razgonnikoff, mériterait d’être portée à l’écran... 

16/02/2024, 16:01

ActuaLitté

Jean Mattern, vers les rives du Danube...

Introspectif, Jean Mattern ? Les eaux du Danube, tumultueuses comme on le sait, invitent bien à plonger dans une existence terne et monotone. Celle d’un pharmacien – mais pas de généralité sur une profession… D’autant que ce dernier souffre d’insomnie et développe une obsession sur ses origines, son passé, son identité…

15/02/2024, 18:24

ActuaLitté

Oink : l'humanité et les porcs, copains comme cochons ?

Dans un futur sinistre, des hommes-cochons, produits d’une modification génétique qui a échappé à ses concepteurs, travaillent sans relâche comme esclaves d’humains. Ils nourrissent une société qui leur demeure inaccessible, mentalement conditionnés à la soumission. Ici, on ne pose aucune question, sous peine de devenir l’un de ces porcs abattus qui serviront de repas aux maîtres.

15/02/2024, 09:40

ActuaLitté

Drame à Parme, voilà Soneri qui rapplique

La pluie qui tombe sur Parme a rendu le Commissaire Soneri, comme d’habitude, d’une mauvaise humeur prête à se transformer en ostensible agacement à la moindre occasion, y compris la plus bénigne...

14/02/2024, 10:42

ActuaLitté

Annie Le Brun : “Le sol est hauteur”

Poétesse, critique littéraire et essayiste, alors qu’elle est encore jeune étudiante, elle découvre le Surréalisme, qui, dit-elle, va changer le cours de son existence. Elle rencontre André Breton avec lequel elle se lit rapidement d’amitié. C’est en 1967 qu’elle publie un premier recueil, aux éditions Surréalistes illustré par l’artiste franco-tchèque Toyen. 

13/02/2024, 10:39

ActuaLitté

Pierre Loti à l’Académie française, le bal des hypocrites ?

Avertissement, toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite. 
Ceci étant dit voici un livre, de l’historien Alain Quella-Villéger, tout à fait fascinant, non pas parce qu’on y lit le discours de réception de Pierre Loti à L’Académie française le 7 avril 1892, mais bien parce qu’on y plonge dans un Paris littéraire de la fin du XIXe siècle tout à fait exaltant et … pathétique. 

12/02/2024, 12:32

ActuaLitté

On ne fait pas taire Madame !

Madame Palatine est un phénomène dans l’histoire de France. Peu de femmes, avant elle et après elle, ont eu son audace à la Cour. Personne ne lui a donné cette liberté de parole, elle l’a prise ! « Louis a pu châtrer sa famille et ses ministres, mais il n’a pas châtré Madame ». Grande épistolière, elle écrit comme elle parle, sans filtre, au grand bonheur des historiens mais au grand malheur de ses contemporains. 

12/02/2024, 10:55

ActuaLitté

Anatomie de la guerre et du corps, par Velibor Čolić

Velibor Čolić publie chez Gallimard son dernier livre, Guerre et Pluie, dans lequel il nous parle autobiographiquement d’un homme en proie aux doutes sur sa vie. Il y relate ses élucubrations et digressions sur son passé et son présent, sur la guerre et la maladie.

10/02/2024, 10:00

ActuaLitté

Dilemmes éthiques, moraux, sociaux : satanée intelligence artificielle

Hamlet s’interrogeait sur le sens de l’existence humaine, à une époque où l’on n’envisageait pas que des machines répondraient un jour. L’accès du grand public à des modèles de langage – ou intelligence artificielle – questionne à de multiples niveaux. Quelles implications aura cette intégration dans notre quotidien ? Vivien García propose en premier lieu… de prendre de la hauteur.

08/02/2024, 15:11

ActuaLitté

Vivre d'amour, d'eau fraîche et de littérature... du réel

Lire, oui, mais comment ? Ivan Jablonka enseigne l’Histoire, à l’université Sorbonne Paris Nord : à travers l’exploration de cette « littérature du réel », il examine nos lectures — et ce que disent donc les auteurs de notre monde. Le Troisième continent, ou celui des terres nouvelles ?

08/02/2024, 14:26

ActuaLitté

François Bégaudeau : l'amour ce sport d'endurance

Quel titre ! Encore plus ambitieux que Les Amours d'Ovide, plus disparate. Les Grecs ont scindé en quatre l'Amour - éros (passionnel), storgê (familial), philia (amical) et agapè (inconditionnel) -, François Bégaudeau les rejoint autour d'un couple, Jeanne et Jacques Moreau, qui ressemble à la majorité, à une humanité simple, populaire.

06/02/2024, 17:54

ActuaLitté

Des gerbes de blé à foison

Qui deviendrez-vous si vous deveniez subitement riches (navrée pour ceux qui le sont déjà) ? Voilà une des questions que ce premier roman d’Emma Tholozan, publié chez Denoël, pose. 
Satire sociale, conte, ce livre, qui n’épargne aucune CSP, décrit, non sans humour mais avec une acuité bluffante, notre société malade. 

06/02/2024, 12:08

ActuaLitté

"J’ai faim, j’ai froid, je suis seul", un premier roman urgent

À 21 ans, Max de Paz n'a pas attendu pour publier ce premier roman. C'est dans l'urgence qu'il dit avoir pris la plume. 3000 personnes dorment dehors toutes les nuits dans Paris : Max n'est pas l'un d'eux, il est de ceux qui ont décidé d'arrêter de les ignorer.

06/02/2024, 11:22

ActuaLitté

Aix-en-Provence : Le camp, dira-t-on...

Aix-en-Provence, 1940 : dans le Camp des Milles, sont internés intellectuels et artistes. La Seconde Guerre mondiale fait rage et le régime de Pétain change cette usine de tuiles désaffectées en antichambre d’Auschwitz. 2022 : d’une génération à l’autre, une montre s’est transmise. Aujourd’hui, c’est elle qui porte la marque de l’Histoire…

05/02/2024, 17:31

ActuaLitté

K comme almanach : la fable d’un autre monde, une lettre à la fois

Nous sommes sur Terre, dans un lieu sans nom. Aux alentours, la forêt et ses plantes folles. Non loin, le Lacmer et son étendue calme. Simon le lampiste habite cette petite ville qui est la sienne depuis toujours. Chaque soir, il allume diligemment les lampadaires, pour illuminer les rues et guider les pas de tous. « Simon et sa traînée lumineuse. » Pourtant, la ville se vide de ses habitants, jour après jour. 

05/02/2024, 14:29

ActuaLitté

Un monde à détricoter en 3 minutes 25...

Monsieur Morel, vous m’impressionnez autant que je m’interroge à votre sujet ! Comment avez vous pu passer de ce Monsieur Deschiens à l’humour foutraque et au regard vitreux à ce chroniqueur hebdomadaire de France Inter au propos si soigné, si précis, à l’humour redoutable, aux remarques acerbes et affûtées, au ton toujours posé, à la diction calme et au débit mesuré, même quand l’énervement où vous entraîne votre sujet du jour aurait tendance à vous emporter ?

05/02/2024, 10:17

ActuaLitté

Urbance : guerre des sexes dans un enclos de béton  

Une IST mortelle a conduit le monde au chaos : hommes et femmes vivent désormais séparés par un mur, et tout contact est interdit. Alors que Kenzell et Lesya tentent de s'intégrer dans leur communauté respective, ils se retrouvent pris en étau dans un affrontement qui les dépasse. Une dystopie à l'esthétique street art.

05/02/2024, 08:49

ActuaLitté

L'Algérie, tu l'aimes ou elle te quitte...

Situé dans un contexte algérien contemporain, Let It Bled de Marcel Audiard entrelace des histoires burlesques, bouffonnes, voire sinistres de personnages empêtrés dans un contexte de tensions politiques et sociales. Le roman explore des thèmes comme l'identité, la famille, la violence et la quête de sens dans un monde turbulent.

02/02/2024, 17:58

ActuaLitté

"Les punks sont souvent des fils de PDG"

Tout se passe en 2001. Deux femmes bulgares débarquent à Lyon. De la tête aux pieds, elles découvrent le fossé entre ce qu’on leur a vendu du French dream, et la vie réelle ...

01/02/2024, 17:52

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

L'Amérique en guerre, 1933-1946  

28/02/2024, 18:27

ActuaLitté

Franco au trébuchet de l'Histoire

Évoquer les exactions des dictateurs du XXe siècle revient toujours à soulever les souffrances d’un peuple, où la mémoire historique se confronte aux traumatismes. Juger Franco, de Sophie Baby, se focalise sur le régime qui sévit en Espagne entre 1939 et 1975, avec cet impératif : juger les crimes du franquisme pour briser le cycle de vengeance et d’oubli.

28/02/2024, 14:50

ActuaLitté

Joseph Smith, fondateur du mormonisme

En 1823, la famille Smith, composée de prédicateurs itinérants vivant dans la pauvreté, offre les capacités de clairvoyance de leur fils Joseph, à des chasseurs de trésors. 

28/02/2024, 08:30

ActuaLitté

La cordée se sépare, et l'un d'eux disparaît...

Rattrapée par la tempête, gagnée d’incertitudes, la cordée se sépare, l’un d’eux disparaît quand l’autre entreprend une descente pitoyable par les glaciers de la face nord. Pendant ce temps, dans la vallée, confortablement installés à l’hôtel, des touristes anglais ont braqué la grande lunette télescopique sur le spectacle de cet homme éperdu. Pendant des heures, ils commentent le lamentable cheminement d’un pantin se traînant de crevasse en sérac, s’égarant, réapparaissant au bord de l’abîme. Vu d’un cercle.

28/02/2024, 07:30

ActuaLitté

"Même si je suis partie, tu me suis ?"

Evan Taft a méticuleusement planifié son année. Il envisage de passer un an en Alaska pour y croquer la faune et la flore, tout en continuant sa thérapie pour surmonter le départ de son père. Mais la révélation de la maladie de sa mère fait resurgir ses crises d'anxiété. Evan se trouve face à un dilemme : peut-il vraiment laisser derrière lui sa mère et Will, son jeune frère particulièrement sensible ?

28/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Une vie dans la violence

L’enfance de Marc n’eut rien du long fleuve tranquille. Son frère aîné, Enzo lui tapait dessus, violemment. Un drame familial, où les parents perdus tentent de préserver leurs enfants, sans comprendre d’où vient cette rage qui anime leur premier fils. Les bleus s’effacent est le dernier roman d’Hervé Pouzoulic : un récit à la première personne, où les ténèbres ont la peau dure…

27/02/2024, 12:23

ActuaLitté

Crush : s'agit-il d'un amour ou d'un jeu de séduction ?

Lorsqu'on rencontre le terme « crush » pour la première fois, sa sonorité percutante suscite immédiatement la curiosité, surtout quand on constate la difficulté des jeunes à le définir précisément. S'agit-il d'un amour à première vue, ou simplement d'un jeu de séduction ? 

27/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Promenons-nous chez l'artiste

Cette histoire captivante nous plonge dans l'univers fascinant des ateliers d'art, où l'on effleure le seuil pour découvrir l'espace personnel et la splendeur cachée derrière la création. 

27/02/2024, 07:30

ActuaLitté

En tête à tête avec un loup, la nuit

Dans cette histoire évoquant subtilement l'attentat du Bataclan à travers un cadre champêtre, deux frères et sœurs, Anouk et Sasha, se retrouvent à prendre soin en secret de trois jeunes loups, orphelins après que leur mère a été abattue par leur oncle Thierry, un chasseur impitoyable. 

27/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Johnny Weissmuller, de la natation à Tarzan

BONNES FEUILLES - Né en 1905, János Péter Weissmüller arrive à Ellis Island à l'âge de six mois avec ses parents, immigrants d'Europe Centrale. Frappé par la polio à huit ans, il découvre la natation dans le lac Michigan, un tournant décisif dans sa vie. 

26/02/2024, 17:24

ActuaLitté

"Malgré la transparence, on vous ment"

BONNES FEUILLES - Dans L’Absence selon Camille par Benjamin Fogel, l'année 2060 devient le théâtre d'une Paris secouée par le mystérieux slogan : « Malgré la transparence, on vous ment ».

26/02/2024, 17:12

ActuaLitté

"La propriété, c'est le vol !"

BONNES FEUILLES - Il n’y a pas eu de Révolution par Catherine Malabou explore l'affirmation provocatrice de Proudhon : « La propriété, c'est le vol ! ». 

26/02/2024, 17:07

ActuaLitté

Lucas et Cole sont constamment attirés l'un vers l'autre

BONNES FEUILLES - Regarde de Marisha Rasi-Koskinen est une exploration multidimensionnelle de la fragilité de la réalité, la force des connexions humaines, et la malléabilité des identités dans un monde saturé d'images.

26/02/2024, 17:02

ActuaLitté

Lire sur les bancs publics : des instants simples et magiques

Que souhaiter de meilleur à tout amoureux de la lecture, si ce n’est le plaisir simple et toujours quelque peu magique de s’adonner au plaisir de lire sur les bancs publics. Dès que le temps s’y prête, sortir de chez soi un livre à la main et chercher un banc accueillant, voilà une joie à la fois accessible et indescriptible. 

26/02/2024, 11:26

ActuaLitté

Rafraîchir sa bibliothèque : une idée, le printemps venu

Avec la fin de l’hiver qui approche, il peut être opportun de s’adonner aux joies du grand ménage de printemps. Une pièce par excellence est trop souvent oubliée, la bibliothèque. Quoi de mieux que de lui redonner un petit coup de jeune en choisissant de nouvelles couleurs. 

25/02/2024, 16:23

ActuaLitté

L'Empire Builder, dernier grand train d'Amérique

BONNES FEUILLES - Le Dernier Grand Train d’Amérique de James Grady narre l'histoire du dernier grand train, l'Empire Builder, qui effectue la liaison entre Seattle et la côte Est. À bord, un ensemble hétéroclite de passagers, chacun avec ses secrets et motivations, navigue dans un suspense dense sur les rails. 

25/02/2024, 09:30

ActuaLitté

Mireille choisit l'évasion plutôt que la soumission

BONNES FEUILLES - Mireille choisit l'évasion plutôt que de se soumettre à une loi gouvernementale instaurant l'euthanasie obligatoire à partir de 68 ans, dans un geste de rébellion contre une mesure visant à réduire les coûts liés à la vieillesse. 

25/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Surmonter l'héritage familial toxique

BONNES FEUILLES - Les Bleus s’effacent toujours raconte le parcours d'un homme déterminé à rompre avec le cycle de violence qui a marqué son enfance. Le récit se concentre sur les mercredis, jours synonymes de terreur pour Marc, qui se barricade dans sa chambre pour échapper aux sévices de son aîné. 

25/02/2024, 07:30

ActuaLitté

Les dangers de nos routines quotidiennes

BONNES FEUILLES - Routines par Fabien Truong dresse un tableau social questionnant les apparences trompeuses de notre époque. Située dans la tranquille ville de Cléricourt, l'intrigue se déploie autour d'un mystérieux "serviteur" qui, agissant sur le réseau social X, revendique une chaîne d'assassinats laissant les autorités désemparées sans indices tangibles. 

25/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Rêveurs rockstar, ou comment dire la jeunesse

En 1991, David Barone, 17 ans, vit avec son père, un pêcheur au caractère strict et réservé. Il se rêve en futur rockstar aux côtés de son meilleur ami Alcibiade, jeune homme grand et maladroit connu pour son éloquence colorée. Lors d'une visite chez son oncle, à la fois détective et artiste peintre, David rencontre Manon, un modèle d'une beauté provocante qui va rapidement obséder ses pensées. 

24/02/2024, 09:30

ActuaLitté

"Cette expédition tombe à point nommé"

Une exploration des civilisations anciennes, perdues... À travers les yeux et les péripéties d'Amy, fille adoptive d'un archéologue renommé. 

24/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Voyage en Kalmoukie : la Russie comme possible

Connaissez-vous la Kalmoukie ? Cette petite république russe, unique en son genre, avec les échecs comme sport national. Un paysage entre vestiges soviétiques et temples bouddhistes ; le tout au cœur d'une steppe désertique. 

24/02/2024, 07:30

ActuaLitté

Face à l'horreur des camps, les femmes résistent

Chochana Boukhobza, auteure et réalisatrice de documentaires axés sur la Shoah, a consacré sept ans de recherche à l'étude de la déportation féminine à Auschwitz-Birkenau, établi en mars 1942. Initialement, le sort des femmes dans ce camp était perçu comme indissociable de celui des hommes, tout aussi désastreux. 

24/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Jean-Christophe Rufin et Thomas Schlesser devant Sylvain Tesson

Cette 7e semaine de livre (12 au 18 février) fut dominée par la littérature française. Trois écrivains sont en tête du classement : Jean-Christophe Rufin fait un bon de 12 positions pour se loger à la première place avec D'or et de jungle (12.995 ventes) ; derrière lui, Thomas Schlesser vend 12.473 exemplaires des Yeux de Mona ; enfin, en 3e position, Sylvain Tesson confirme qu'il est un des auteurs de cette rentrée d'hiver — 11.185 ventes pour Avec les fées.

23/02/2024, 11:18

ActuaLitté

Comment bifurquer : pour une planification écologique

À une époque où les illusions néolibérales sur l'autorégulation du marché sont remises en question, la notion de « planification » refait surface, notamment en réponse à l'urgence climatique. Mais quelle forme pourrait prendre une véritable planification écologique ? 

23/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Dans un établissement pénitentiaire russe

Envoyé dans un établissement pénitentiaire russe, Ivan rompt sept années de silence en écrivant à sa sœur, Vera. 

23/02/2024, 07:30

ActuaLitté

Qu'est-ce que la psychogénéalogie ?  

La psychogénéalogie propose une approche permettant de comprendre comment les événements, choix professionnels, préférences sexuelles, problèmes de fertilité, troubles de la conduite alimentaire, problèmes sexuels et abus, placement des enfants, syndrome d’anniversaire, et bien d'autres situations vécues sont en réalité influencés par l'histoire de notre famille...

23/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Bukowski, de liqueur et d'encre

22/02/2024, 17:51

ActuaLitté

Scintillation

22/02/2024, 17:23

ActuaLitté

Canada, terre de grands espaces et de beaux livres

Si l’on a souvent l’image du Canada comme d’une terre préservée, offrant des paysages naturels à perte de vue, on ne se trompe pas véritablement. Même quand on réside dans une grande métropole, comme Toronto, Montréal ou Calgary et Ottawa, on n’est jamais très loin des immensités sauvages.

22/02/2024, 10:27

ActuaLitté

Un père colérique, un oncle arachnophobe, un frère violent

Victoria Nash, à la fin des années 1940, gère d'une main de fer le domaine de son père à Iola, une petite ville entre les montagnes et les rivières du Colorado. Elle est la seule survivante féminine de sa famille et doit cohabiter avec un père colérique, un oncle arachnophobe et un frère violent, tout en s'efforçant de protéger et de préserver le fruit de son amour interdit...

22/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Ferdinand, une ode à la différence

Ferdinand des possibles est une ode à la différence, à la singularité, à ce que l’on ne connaît pas, à l’imperfection, à l’humanité, à la solidarité, et à la joie aussi. La joie malgré tout.

22/02/2024, 07:30

ActuaLitté

Pourquoi l'Espagne ne condamne pas unanimement le régime de Franco ?

Face au contexte d'Espagne tendu, marqué par une recrudescence de discours révisionnistes, l'historienne Sophie Baby se penche sur une énigme complexe : pourquoi l'Espagne ne parvient-elle pas à condamner de manière unanime le régime de Franco ?

22/02/2024, 06:30

ActuaLitté

Dubaï : une ville à découvrir par les livres

Devenue la première ville des Emirats arabes unis, la ville de Dubaï séduit de plus en plus une population cosmopolite venue des quatre coins du monde avec des mirages de réussite plein les yeux. Mais quand est-il réellement de cette ville qui s’est taillée une image de carte postale en quelques décennies.  

21/02/2024, 10:36

ActuaLitté

Une épidémie mystérieuse sème la désolation parmi les habitants

Shadow Hills est frappée par une épidémie mystérieuse qui sème la désolation parmi ses habitants...

21/02/2024, 08:30

ActuaLitté

Échapper à une relation amoureuse destructrice

Sophie Cauchy quitte son poste dans la gendarmerie de la région parisienne et déménage à Millau pour commencer un nouveau chapitre de sa vie, échappant ainsi à une relation amoureuse destructrice. 

21/02/2024, 07:30