#Librairie

Boycott, représailles, vengeance : la colère des librairies BD contre MDS

Marasme, calamité, vaste bordel… les qualificatifs ne manquent pas chez les libraires pour décrire la situation, alors que les fêtes de fin d’années approchent. Pris de court, les voici entre le marteau et l’enclume, avec la ferme intention de ne pas prendre de coups de la part de lecteurs mécontents. Conclusion, s'il n'est pas possible pour eux d'être fournis en bandes dessinées, et autres titres dont s'occupe MDS, ils sont bien décidés à se passer des titres que distribue la filiale de Média Participations.

Le 25/11/2021 à 23:43 par Antoine Oury

15 Réactions | 3035 Partages

Publié le :

25/11/2021 à 23:43

Antoine Oury

15

Commentaires

3035

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Depuis l’échange de politesses entre le directeur général de MDS, Olivier Barbé et la présidente du Syndicat de la Librairie française, certains ont pris les armes, au propre comme au figuré. Et chez les spécialisés BD, on grogne plus fort encore : l’autorité de la concurrence, en mai 2018, indiquait que le groupe Média Participations (Dargaud, Dupuis, Lombard, Kana), sur le segment des droits français de bandes dessinées, atteignait les les 30-40 %. Un opérateur non négligeable donc. 

À LIRE: retards de distribution, la chaîne du livre explose

Canal BD, qui regroupe 130 librairies spécialisées préfère pour sa part attendre. Bruno Fermier, son directeur, nous précise que « rien n’est encore établi, et les évolutions interviennent au jour le jour. Pour le moment, nous ne souhaitons pas faire de commentaires ». Dont acte, d’autres ne s’en priveront pas.

Mépris pour la librairie ?

Sollicité par ActuaLitté, Xavier Ollivrin de BDfugue à Nice peste : « Nous sommes impliqués dans l’association Librairies du Sud et beaucoup proposent, en réaction, de boycotter les offices de janvier et refuser les notés. » [Ndlr : le noté est une commande supplémentaire, faite par le détaillant auprès du représentant, d'ouvrages mis à l'office] Réaction violente, à l’aune de la communication du groupe : ce dernier, pour rétablir les multiples retards accumulés, a indiqué qu’il ne livrerait en réassort que les commandes de trois exemplaires, minimum. Aucune commande unitaire. 

Ce 25 novembre, une réunion avec Média diffusion, MDS et le SLF se tenait : quelques premiers éléments en ressortent, comme les 30 jours supplémentaires accordés sur les offices et réassorts de novembre et décembre. Les conditions jusqu’au 30 décembre devaient encore faire l’objet d’éclaircissements — au moins, dans la perspective « de maintenir une bonne relation commerciale », précisait un courriel de représentants.

Car personne n’ignore le contexte ni le fait que la situation vire au cauchemar, pour tout le monde.

Le risque ? Que les grandes librairies soient favorisées de fait : la trésorerie et la capacité de stockage sont là. « En parallèle, il y a un sérieux retard sur les traitements des retours, qui va lourdement frapper la trésorerie », reprend Xavier Ollivrin. « On sent un profond mépris pour la librairie indépendante, pour la seconde fois — la première, c’était l’an passé, quand le groupe avait maintenu, temporairement, ses grosses sorties, avant d’y renoncer quand les rayons livres des enseignes ont été fermés. »

Baril de lessive et crédits de retours

Chacun y va de son analyse, et toutes finissent par se recouper : « Il n’est pas normal que les autres distributeurs, Hachette ou Flammarion, conservent leurs délais de livraisons, parfois avec un ou deux jours de retard. Et que Média soit à la traîne : ça sent le manque d’investissement, de toute évidence », pointe Xavier Ollivrin. Si le problème touchait tous les opérateurs de la distribution, « on ne pourrait qu’être compréhensifs ».

Alors, la colère monte, assure-t-il : « Quoique négocie le SLF, cela portera sur des questions financières, sans régler les urgences de fin d’année. Et les répercussions, dans le métier, viendront : les conséquences se mesureront sur le long terme, parce que la confiance est rompue. » Et pour cause : comment appréhender la suite ? « Je prends trop d’ouvrages, lors de l’office, j’ai un crédit avec 6 mois de retard. Inversement, je n’en prends pas assez, je n’aurai pas de réassort », questionne Xavier Ollivrin ?

Unanimement, les libraires BD le clament : « Nous ne manquons pas de livres à proposer. Personne ne commandera trois exemplaires pour en vendre un. Comme notre activité repose essentiellement sur le conseil, nous recommanderons les titres des autres maisons, des autres distributeurs. » Il ne s’agira pas de substituer, mais d’orienter vers une autre offre. « Ce n’est pas un baril de lessive qui remplace un autre : c’est notre métier de pouvoir proposer des alternatives, particulièrement dans ces conditions. » 

Et la petite musique du boycott de revenir, regrettant par avance les conséquences sur les éditeurs et les auteurs. « Mais comment se faire entendre ? Si MDS voulait travailler efficacement, il reporterait ses offices de janvier, pour rattraper le retard. Mais ces offices justement rapportent de l’argent, et personne ne veut s’asseoir dessus. Conclusion : ce sera une perte importante de chiffre d’affaires pour le groupe. »

Procédés scandaleux

Loin des groupements de librairies, qui apportent une certaine sécurité, d’autres professionnels, responsables de rayon dans des boutiques généralistes ont tout autant de mal à avaler la pilule. Avec plus de difficultés pour parler ouvertement et à visage découvert. Marc* analyse le marché sans concession (*les prénoms ont été modifiés) : « Asterix [distribué par Hachette Livre] est en phase descendante, Blaker et Mortimer va encore exploser et Goldorak confirme sa réussite. Mais comme je vous parle, l’ouvrage est toujours indiqué comme épuisé. Impossible de le commander, à l’unité ou par trois exemplaires. »

Et d’ajouter : « Entre nous, on se dit qu’on va appliquer la méthode Barbé [directeur général de MDS] : fermer le rideau, et n’ouvrir que pour les clients qui achèteront trois exemplaires au moins. Et nous verrons bien. »

Certains n’hésitent pas à parler de vengeance, tout bonnement : « Pour le lecteur, ça va devenir inaudible : ceux qui viennent pour le cadeau à papa, avec un titre précis en tête, se heurteront à un refus, qui n’est pas de notre fait. Tout simplement parce que les clients sont habitués au tout, tout de suite. Et quand ils ont une envie spécifique, on ne pourra pas leur proposer autre chose », nous glisse Marie*.

Et pour ce gérant de librairie de niveau 2, dans le sud de la France, l’action en justice s’impose : « Ils modifient les conditions générales de vente unilatéralement, nous imposent des procédés scandaleux. Au minimum, saisir le Médiateur du livre pour dénoncer ce comportement… » 

Vincent Montagne PDG de Média Participations

Quelques libraires nous précisent que, voilà un mois, un mois et demi, les chargés de relation libraire insistaient sur la nécessité de commandes en amont. Des recommandations qui ressemblaient plutôt à une réponse face aux pénuries papier, justement. « Sauf que personne n’avait conscience de ce qui se tramait… Un accident industriel, oui, c’est bien cela. Mais est-ce que MDS s’en relèvera ? S’ils ne gèrent pas la hausse d’activité, ils finiront par perdre le bénéfice ce cette hausse », estime l’un d’eux. 

Une faute de gestion ?

Patrick Corbet, retenu parmi les libraires de l’année 2021 (mais hélas, pas choisi), est le cofondateur de la première librairie Momie, en 1985, devenue depuis un réseau de 17 établissements, partout en France, avec quelque 110 salariés (contre 65 en septembre 2020). Chez eux, la ligne de conduite sera simple : « Ce sera zéro – oui, 0 – commande. D’autant qu’avec des délais de livraison de quatre semaines, il devient inutile de commander, l’ouvrage arrivera après Noël. » La communication s’opérera sur le site, ainsi que dans les points de vente. « Après tout, nous ne sommes pas même en mesure de savoir si les commandes seront enregistrées. »

Lui-même ne comprend pas : « Voilà des mois que le chiffre d’affaires augmente, avec deux chiffres, et personne ne l’a pris en compte ? Les instances dirigeantes auraient-elles manqué une marche ? En regard de l’importance de l’augmentation de titres vendus, pour moi, cela tient de la faute de gestion. » Et d’insister : « Comme si nous, en librairie, n’avions pas mis en place de nouveaux lieux de stockage pour augmenter le volume ni engagé de salariés pour répondre aux clients. »

Plusieurs interlocuteurs, qui en avaient les moyens, et anticipant alors les pénuries annoncées de papier, sont passés à des quantités 10 fois supérieures pour certains titres.

Reste que, reprend Patrick Corbet, « la logistique est leur problème. Celui de nos équipes, c’est de vendre les livres que MDS doit distribuer — même à l’unité et à un maximum de libraires possible ». Les délais, entre quinze jours et trois semaines, associés aux retards de crédits (« Je n’ose même pas y penser », plaisante-t-il, jaune), amplifient les tensions. « D’autant que MDS s’était bien rattrapé sur le recrédit des avoirs, après d’énormes efforts. »

Les délais, tout le monde les a vu augmenter : les lignes de commandes, ennemies jurées du logisticien, ont fini par déborder. « Alors que nous sommes dans les fins de budget des bibliothèques, nous recevons 4 à 5 demandes, unitaires, chaque jour. Nous voici obligés de dire non. » Les collectivités comprendront que ce refus ne dépend pas du libraire, mais tout de même...

Alors, cette question économique revient : « Si on a besoin d’un exemplaire, que l’on en prend trois, outre les questions de bilan carbone, on opère une avance au distributeur qui va puiser dans notre trésorerie. Sans assurance sur les crédits de retours, personne ne prendra un tel risque. »

Et à l’instar des librairies BDfugue, Momies entend tout miser sur la puissance de conseil : « Nous sommes en mesure de vendre autre chose que du Média [Participations]. Ce qui me dérange, ce sont les auteurs, les petits, pas les best : durant les fêtes, ils peuvent ressortir. Là, ils seront éjectés et n’apparaîtront même pas. La sanction sera identique pour les éditeurs distribués… »

Avec toujours l’ombre du géant américain qui plane : « Je n’aime pas parler d’eux, mais pour combattre Amazon, il faut du fonds. Or, ce fonds, on le prend à l’unité, pas par trois exemplaires. Le message de MDS, c’est de privilégier la nouveauté, de liquider le fonds. Mais, quand même !, l’augmentation qu’ils évoquent, elle n’est pas apparue voilà trois semaines. Depuis combien de temps la constatent-ils sans réagir ? »

Alors que pour Noël, le traditionnel nerf de la guerre réside dans le stock, 2021 risque d'être complexe.

Les équipes “à leur maximum

Stéphane Aznar, directeur général de Média Diffusion a accepté de répondre aux différentes problématiques posées. 

La situation, déjà évoquée longuement dans votre article, était absolument critique et mettait en danger MDS dans son ensemble. Si aucune décision n’avait été prise pour régler le retard de réassorts non traités, c’est toute la fin d’année et le début de l’année 2022 qui étaient en danger.

Nous aurions pu choisir de ne rien changer, ne rien annoncer, et continuer à servir toutes les commandes avec des retards croissants et des livraisons en janvier…

Annoncer la réalité, prendre des décisions difficiles pour préserver le maximum les commandes de Noël sur les bests, notamment en librairies, sont des choix assumés, et, de notre point de vue, contraire au mépris et à la dissimulation dont on nous accuse aujourd’hui quelquefois.

Certains libraires, d’ailleurs, le comprennent.

D’autres, vous l’avez noté, ne l’acceptent pas et leur colère prend des proportions qui, je dois le dire, me dépassent : nos équipes commerciales essuient souvent de violentes attaques, voire des insultes, et certains libraires refusent de prendre toute nouvelle commande, y compris pour les nouveautés de janvier. Ou annulent les commandes déjà passées.

Cela relève d’un sentiment de vengeance incompréhensible face à une situation qui ne relève en aucun cas d’une volonté de nuire de MDS, mais d’une impossibilité physique.

J’en appelle réellement à un apaisement général et au sens des responsabilités de chacun : ne plus commander les nouveautés des éditeurs diffusés par Média Diffusion et distribués par MDS nuira aux éditeurs, aux auteurs… et fera grand plaisir à d’autres opérateurs de la chaîne du livre (notamment d’e-commerce) qui verront venir à eux des clients qui n’auront pas trouvé les nouveautés de Dargaud, Dupuis, Seuil, Points, L’Olivier, Métailié, etc.

C’est exactement faire le lit de ce dont on nous accuse aujourd’hui, de manière assez absurde d’ailleurs (car les commandes supprimées par MDS concernent TOUS les réseaux). C’est aussi nourrir, potentiellement, à nouveau la machine à réassorts sur janvier, car de grosses nouveautés seront demandées par des clients…

Curieuse réponse que celle d’envisager de telles extrémités.

Cet apaisement général, nous l’appelons de nos vœux, avec, également, le bureau du SLF avec qui nous sommes en constantes relations depuis 48 heures pour répondre au mieux à leurs attentes. Nous discutons également avec d’autres libraires en permanence, et avec l’ensemble des clients.

Nous avons de nombreuses réunions pour trouver des alternatives acceptables à cette crise inédite, et trouver des solutions — sans dévier de notre objectif : retrouver un niveau de service MDS normal. Nous ne pourrons atteindre cet objectif sans supprimer de manière conséquente le niveau d’encours de réassorts actuel.

Les équipes de MDS et de Média Diffusion travaillent à leur maximum, dans des conditions extrêmement tendues, et nous accuser de mépris est assez difficile à entendre. Mais nous faisons front, tous ensemble, et espérons sortir par le haut de cette crise.

La rédaction attend désormais les conclusions de la réunion avec le SLF.

crédits photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

15 Commentaires

 

Ismaël

26/11/2021 à 10:14

Il est vrai qu'il y a un côté absurde à cette histoire... Tous les libraires indépendants crient en cœur « Amazon, Amazon, c'est le grand méchant loup, il ne faut rien faire qui puisse, de près ou de loin, lui ramener des clients ! », et que décident-ils ? De punir le distributeur en refusant de prendre les commandes de la rentrée de janvier... S'ils boycottent l'office et refusent de prendre les notés (comme le dit explicitement le représentant de l'asso des libraires du Sud), cela revient à pousser les clients à trouver les titres souhaités ailleurs... et pourquoi pas... en les commandant sur Amazon bien sûr ! Parce que Amazon, lui, ne va certainement pas refuser de prendre les parutions de janvier... Où comment les libraires, en plus de subir un accident industriel les pénalisant, se tirent une balle dans le pied supplémentaire, dans une tentative inutile de « montrer leurs muscles » (il est bien dit d'ailleurs qu'ils souhaitent agir « en réaction »). Ubuesque et contre-productif.
Des problèmes de distribution dans le livre, il y en a eu un paquet depuis vingt ans... avec des accidents très pénalisants et d'autres moins. Que, sans conteste, le distributeur ait fait des erreurs, mal calculé son coup, et que toute la machine se soit grippée... c'est un fait, et il est le premier à le reconnaître, et il va lui aussi en payer les pots cassés, au prix fort... Que le libraire se retrouve lésé, et que les clients déchantent au moment des fêtes, là aussi, personne ne revient là-dessus dans le contexte. Mais là, plutôt que les uns et les autres essaient de réparer ENSEMBLE le bazar en question, en acceptant forcément des concessions à faire de part et d'autre, non, il vaut mieux bien envenimer la situation, menacer, prendre des décisions ridicules juste pour montrer que le libraire aussi, s'il le veut, peut gêné le distributeur ! Mais on est où là ? Dans une cour d'école ?

Mati

27/11/2021 à 09:40

Bonjour,
Je crois que vous sous-estimez le problème d'Amazon à long terme
Avec Amazon nous allons vers une pensée unique
Mais il ne s'agit pas d'entrer dans une bagarre stérile
Cela convient à certains très bien qu'ils ne se croient pas obligés d'aller dans les librairies indépendantes
C'est une question de conscience
Bonne journée

Pensée unique ?

29/11/2021 à 10:31

La pensée unique se trouve justement chez le libraire qui écarte toute production qui n’est pas dans la chaîne. Tout passe par les mêmes décideurs des mêmes maisons d’édition qui ont toutes des gens formés dans les mêmes écoles.
Les libraires réduisent encore en écartant des diffuseurs. Vivement que ce système s’écroule de lui même.
Nous lecteurs voulons avoir la liberté de lire ce que l’on veut et ne pas être tributaire de votre système.

Un libraire

26/11/2021 à 12:42

"et continuer à servir toutes les commandes avec des retards croissants et des livraisons en janvier…"

bah c'est déjà ce qui se profile, mais en nous contraign

"est vrai qu'il y a un côté absurde à cette histoire... Tous les libraires indépendants crient en cœur « Amazon, Amazon, c'est le grand méchant loup, il ne faut rien faire qui puisse, de près ou de loin, lui ramener des clients ! », et que décident-ils ? De punir le distributeur en refusant de prendre les commandes de la rentrée de janvier... S'ils boycottent l'office et refusent de prendre les notés"

C'est maintenant que les clients se tournent vers Amazon pour recevoir leur guide touristique et leur carte Michelin par exemple. On ne va pas les commander par 3 à chaque fois. Et pour les recevoir quand ? La commande par 3 minimum est un cassus belli.
Rien n'est dit concernant les retours (et donc avoirs). Quel libraire va relancer la machine des offices en janvier "comme d'habitude", dans le flou en buvant simplement les paroles de MDS ? Il faut créer l'office par 3 minimum : ) (au détriment des "petites nouveautés)

Un libraire

26/11/2021 à 13:28

(mail précédent parti en cours de rédaction)

"Le risque ? Que les grandes librairies soient favorisées de fait : la trésorerie et la capacité de stockage sont là. "
En effet. C'est aussi vrai des plateformes type Amazon dont la zone de chalandise se compte en millions de clients quand nous libraires rayonnons à l'échelle d'un quartier, d'une ville/village et alentours.

" Et pour cause : comment appréhender la suite ? « Je prends trop d’ouvrages, lors de l’office, j’ai un crédit avec 6 mois de retard. Inversement, je n’en prends pas assez, je n’aurai pas de réassort », questionne Xavier Ollivrin ?" je souligne

"Alors, cette question économique revient : « Si on a besoin d’un exemplaire, que l’on en prend trois, outre les questions de bilan carbone, on opère une avance au distributeur qui va puiser dans notre trésorerie. Sans assurance sur les crédits de retours, personne ne prendra un tel risque. »"
oui

" Chez eux, la ligne de conduite sera simple : « Ce sera zéro – oui, 0 – commande. D’autant qu’avec des délais de livraison de quatre semaines, il devient inutile de commander, l’ouvrage arrivera après Noël. "
Nous sommes déjà le vendredi 26/11. En effet l'incertitude sur les délais remet de toute façon en cause les commandes.


"Les équipes à leur maximum"
Eclairez-nous svp Actualitté. MDS parle de la croissance de la charge de travail, de toutes ses équipes à fonds. Mais quelles équipes ? L'effectif est-il habituel ? Manque t-il de personnel ?
https://www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Diaporamas/visite-ory-centre-distribution-amazon-bretigny-orge-343417/ruban-rouge-343418.htm
Merci.

wiwi

26/11/2021 à 13:59

Scandaleux aussi pour les auteurs et éditeurs indés, ou non-bankable, dont les librairies ne prennent généralement qu'un ou deux exemplaires...

Bibliothécaire en colère

26/11/2021 à 13:59

Les bibliothécaires, ils s’en tapent de l’arrivée de la BD au pied du sapin.
Les fins de budget, c’est comme le 13e mois : ça arrive fin novembre / décembre et pas avant.
Je suis très très en colère par l’attitude désinvolte de MDS.
Même s’ils ont beaucoup réfléchi avant, arriver à cette décision, c’est d’une nullité absolue.
On aura tout vu. Le distributeur qui après avoir beaucoup réfléchi, choisit de ne pas distribuer, et tant pis si dans le sillage il met par terre des auteurs, des maisons d’édition, et des libraires.

L'auteur masqué

26/11/2021 à 23:54

Quand on se souvient d'où vient Media participation historiquement, on n'est beaucoup moins étonné par cette attitude méprisable. Ils s'en foutent des petits libraires, il est beaucoup plus rentable pour eux de travailler avec des centrales d'achat comme amazon.

Yetet

28/11/2021 à 11:28

Trop d'intermédiaires !

Trop de BDs sur le marché !

Trop de choix en grandes quantités en tous les cas et un lecteur lambda qui ne sait plus où donner de la tête !

Un libraire

28/11/2021 à 13:15

"Trop d'intermédiaires !"

auteur - éditeur (imprimeur) - diffuseur/distributeur - libraire

ça n'est pas énorme comme chaine, elle est assez logique dans sa forme, ce sont des rôles, fonctions, missions, métiers assez différents. La répartition du poids c'est autre chose et je n'en débattrai pas par écrit.

"Trop de BDs sur le marché !"

Ah ça c'est un autre débat pas simple :)

"Trop de choix en grandes quantités en tous les cas et un lecteur lambda qui ne sait plus où donner de la tête !"

C'est un avis "personnel", il y a des "lecteurs lambda" pour qui l'offre n'est pas un problème. Ca n'est pas bien grave. On peut choisir d'être guidé. D'ailleurs dans les magasins l'offre est toujours plus limitée que sur les plateformes. Finalement, moins on cherche plus on a de chance de trouver :)

Jean-Robert

28/11/2021 à 15:00

Et sinon, MDS, c'est quoi, c'est qui ?

Rice

28/11/2021 à 21:05

@Ismaël - Amazon a les MOYENS FINANCIERS d'accéder aux requêtes de MDS et d'avancer les fonds pour financer ces stocks supplémentaires.
On se demande même si ce n'est pas Amazon qui a écrit ces nouvelles règles histoire d'accélérer la disparition des petits libraires que le prix unique du livre protège encore...
Mais si vous avez la solution financières et non morale ("les libraires si tirent une balle dans le pied"), ne vous gênez pas de la proposer.

Ismaël

29/11/2021 à 10:12

@Rice. Voici les chiffres de l'année 2021.
- 50% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 3eme trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent toujours, les ventes progressent de 3% (seuls les hypermarchés sont en baisse). Les librairies de 1er niveau et celles de 2e niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de + 0,6 % et + 4,3 %.
- 40% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 2eme trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent encore, les ventes progressent de 27% ! Les librairies de 1er niveau et celles de 2e niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de + 37,1 % et + 46,1 %.
- 42% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 1er trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent, les ventes progressent de 23% en moyenne ! Les librairies de 2e niveau et celles de 1er niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de 51,2 % et 40,8 %.
Evidemment, ce sont des moyennes, et évidemment certains points de vente n'ont pas la même dynamique. Cependant, avant de lancer de soit-disant grandes vérités sur les capacités de trésorerie et de financement de la librairie indépendante EN GENERAL qui seraient désespérément nulles comparativement à Amazon selon vous, merci de vérifier la réalité des chiffres. La question n'est donc pas que « morale »... l'appel à Boycott des offices et des notés de janvier est, de fait, pour les libraires une manière de vengeance qui profitera au final à la vente en ligne. En ce sens, oui, ils se contredisent dans leur discours de défense du commerce indépendant face à des plateformes comme Amazon.
Quant à proposer une solution, la première serait de « travailler » avec le distributeur qui met tout le monde en difficulté (les libraires, mais aussi ses propres personnels) plutôt que de le boycotter, ce qui pour le coup est pour le moins stérile comme comportement et n'aide personne : ni les libraires, ni les éditeurs, ni les auteurs, ni encore moins tous les manutentionnaires des centres de distribution. A vouloir faire payer « les patrons » de la distribution, je crains que la libraire ne se trompe de combat, d'autant plus venant d'une profession qui a appelé toute la chaîne du livre à la solidarité au moment du confinement, mais qui semble avoir oublié ce terme quand il s'agit de ne pas enfoncer la tête sous l'eau de ceux qui triment dans la distribution, des petites maisons d'édition fragiles et pénalisées si on refuse leurs parutions de janvier, et de leurs auteurs qui survivent à peine dans le meilleur des cas... Chercher des solutions professionnelles à cette crise me paraît tout de même préférable au simple « bras d'honneur » du boycott proposé.

Un libraire

29/11/2021 à 11:24

"Evidemment, ce sont des moyennes, et évidemment certains points de vente n'ont pas la même dynamique. Cependant, avant de lancer de soit-disant grandes vérités sur les capacités de trésorerie et de financement de la librairie indépendante EN GENERAL qui seraient désespérément nulles comparativement à Amazon selon vous, merci de vérifier la réalité des chiffres. La question n'est donc pas que « morale »..."

La trésorerie meilleure n'améliore pas la faible rentabilité: combien est retiré de l'augmentation de chiffre d'affaire (CA) ? Rappel, article du monde récent :
https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/11/25/pour-les-librairies-un-etonnant-miracle-lie-a-la-pandemie_6103549_3234.html
La librairie reste le commerce de détail le moins rentable de France. A coup de 1 et quelques poussières de % de rentabilité, combien faut t-il de CA pour s'enrichir ? :-)
Voir les coûts fixes (transport et cie).

MAIS SURTOUT : pour beaucoup de librairies concernées, le remboursement du PGE n'a pas encore commencé, car nous avons souvent demandé le report d'un an après le moment supposé de son démarrage au printemps 2021. Cela à un effet bénéfique sur nos retours et les prises de risque (je parle personnellement mais ça me semble extrapolable). Cela ne durera pas éternellement ... Et les tensions reviendront.

"l'appel à Boycott des offices et des notés de janvier est, de fait, pour les libraires une manière de vengeance qui profitera au final à la vente en ligne. En ce sens, oui, ils se contredisent dans leur discours de défense du commerce indépendant face à des plateformes comme Amazon."

Je pense qu'il faut suivre quelque nouveautés mais je pense surtout que MDS est un puits sans fond et incertain et qu'il ne faut pas le remplir, offices ou pas office.

"Quant à proposer une solution, la première serait de « travailler » avec le distributeur qui met tout le monde en difficulté"

Euh on voudrait bien.

"A vouloir faire payer « les patrons » de la distribution, je crains que la libraire ne se trompe de combat"

C'est le maillon fort qui à pouvoir sur les libraires et les éditeurs, ce combat, si on peut appeler ça un combat, n'est pas déplacé.

Niko

29/11/2021 à 09:33

Écoeurant ce discours langue de bois de MDS qui ne répond à aucune des préoccupations des distributeurs. Il y a un sérieux coup de pied à mettre dans le monde dans l'édition quand on voit en plus que ces grands patrons ont des comptes en banque dans les paradis fiscaux quand les auteurs ont du mal à avoir un SMIC.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le grossiste britannique Gardners ouvre une filiale à Arques

Le grossiste britannique Gardners, qui revendique environ 15.000 clients dans le monde entier et dont le siège se trouve dans le Sussex de l'Est, en Angleterre, a annoncé l'ouverture d'une filiale, Gardners EU, à Arques (Pas-de-Calais). Celle-ci est destinée à assumer les activités en Europe, pour éviter les problématiques liées au Brexit.

03/12/2021, 11:01

ActuaLitté

Libraires frustrés, éditeurs désemparés : une “sortie de crise mal barrée”

« La Matrice part en vrille. Tout le monde panique. » En l’espace d’une semaine, les problèmes d’approvisionnement en livres pour les librairies prennent des proportions invraisemblables. La réunion des acteurs impliqués, ce 25 novembre, a débouché sur un désaccord. Tentative d’apaisement pour le distributeur, avec des solutions concrètes, propositions insatisfaisantes pour le syndicat des libraires. Noël ne parviendra pas à inspirer la paix sur Terre – pas forcément par manque d'hommes de bonne volonté…

27/11/2021, 16:27

ActuaLitté

De ses origines aux formes adoptées : une Histoire naturelle de la violence

La publication du 5e opus de la collection des manifestes du Muséum, dédié à l’Histoire naturelle de la violence, affirme la position d’institution citoyenne, contemporaine et engagée dans les débats de société du Muséum national d’Histoire naturelle. La violence est un sujet d’actualité prégnant, qui se manifeste sous de multiples formes dans les sphères privée comme publique. 

22/11/2021, 11:05

ActuaLitté

Le Médiateur du livre pour sortir de la crise entre Dilicom et Cyber Scribe

Le combat cessera faute de combattants, ou parce que la hache de guerre sera enterrée ? Entre Cyber Scribe et Dilicom, le torchon n’en finit pas de brûler. Et au milieu, les éditeurs, et les distributeurs se trouvent ballottés au gré des communications. La dernière en date semble indiquer une volonté d’apaisement, après une contre-offensive qui en avait laissé beaucoup perplexes.

01/10/2021, 11:42

ActuaLitté

Julien Peyrafitte devient directeur commercial France de Fnac Darty

Le groupe Fnac Darty annonce la nomination de Julien Peyrafitte au poste de Directeur commercial France. Il a pris ses nouvelles fonctions le 23 août 2021 et a intégré le comité exécutif de Fnac Darty. Il succède ainsi à Benoit Jaubert. 

23/09/2021, 16:34

ActuaLitté

Du nouveau pour la rentrée chez Tohu Bohu

TohuBohu éditions qui était diffusé par Médias-Diffusion et distribué par MDS depuis 2016 sera diffusé et distribué par Harmonia Mundi Livres à compter du 1er janvier 2022.

23/09/2021, 08:07

ActuaLitté

L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion

La maison d’édition L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion à compter du 1er octobre 2021, apprend-on de l'éditeur. Créée en 2017, la structure cherche à défendre une création littéraire contemporaine au style affirmé. 

22/09/2021, 07:59

ActuaLitté

Dilicom / Cyber Scribe : après la prise d'otage, les éditeurs “couteau sous la gorge”

La situation entre Cyber Scribe et Dilicom a définitivement viré à l’eau de boudin. « Et nous, petits éditeurs, ça nous met dans la merde, ce chantage pur et simple », s’agace une structure auprès de ActuaLitté. Il est vrai que depuis janvier dernier, la guerre des nerfs avait atteint son paroxysme… avant que Dilicom ne hisse un drapeau blanc. Une trêve de courte durée, comme le montre un récent email adressé aux éditeurs… David et Goliath, le retour.

16/09/2021, 11:58

ActuaLitté

Wikipédia décliné en un sérieux jeu de société encyclopédique

Le partage de la connaissance et l’enrichissement collectif dudit savoir fondent les piliers du projet Wikipédia. L’encyclopédie participative, libre et ouverte, s’articule sur trois missions, déclinant son identité. Et après les livres imprimant les articles de l’encyclopédie, une nouvelle déclinaison s’en vient : le jeu de société Wikipédia.

15/09/2021, 13:34

ActuaLitté

Le développement durable au coeur des Rencontres professionnelles du livre en Grand Est

Prévues pour le 11 octobre 2021, les prochaines Rencontres professionnelles du livre en Grand Est se tiendront à Mulhouse. Un préprogramme a été communiqué alors que ces Rencontres sont largement dédiées à la question du développement durable au sein de la chaîne du livre.

03/09/2021, 16:51

ActuaLitté

IN8 et les éditions d'Autils rejoignent la Diffusion Cairn

Deux nouvelles maisons d’édition ont intégré le catalogue de diffusion des éditions Cairn, souligne la société dans un communiqué. Toutes deux sont désormais prises en charge depuis le 1er septembre. Deux arrivées qui complètent un catalogue d’une soixantaine d’éditeurs partenaires.

03/09/2021, 16:02

ActuaLitté

Quatre nouvelles maisons rejoignent la distribution Harmonia Mundi Livres

Chandeigne, La Mer salée, Sphères ainsi que Les Monts métallifères, une toute nouvelle maison d’édition : ils seront quatre à rejoindre la distribution de Harmonia Mundi Livre, à compter du 1er septembre. Un travail opéré bien en amont et officialisé désormais par l’entreprise.

28/08/2021, 11:20

ActuaLitté

Lefebvre Dalloz quitte Hachette pour la diffusion Nathan

Le président du directoire de Lefebvre Sarrut, Olivier Campenon, présentait en début d’année une nouvelle identité pour son groupe. Ainsi, la maison éponyme, ainsi que Dalloz, Éditions Législatives et les identités associées seraient regroupées sous une même bannière. Un changement formel qui s’accompagne d’un mouvement structurel : le départ de chez Hachette, au bénéfice du groupe Editis.

26/08/2021, 10:02

ActuaLitté

Perrier Pre-Press & Print, alias 4P, partenaire des éditeurs pour l'impression

Précédemment directeur de fabrication aux éditions Eyrolles, Nicolas Perrier a choisi la voie de l’indépendance. Celui qui avait notamment mis en place les outils d’impression à la demande pour la maison d’édition vient de créer une SAS nommée 4 P. Perrier Pre-Press & Print. 

14/08/2021, 10:53

ActuaLitté

Déplacer 230 000 livres en une fois : Trois de Valérie Perrin, défi logistique

Valérie Perrin est l'une des autrices les plus populaires en Italie. Son livre Cambiare l'acqua ai fiori (Changer l'eau des fleurs, sorti en 2018 en France) a été un vrai succès. Ce 28 juin Edizioni E/O a publié Tre, son nouveau roman, sorti en France toujours chez Albin Michel. Le tirage initial : 230.000 exemplaires. Distribuer autant d'exemplaires d'un livre de 624 pages est une prouesse logistique à laquelle les maisons d'édition ne sont confrontées que dans de rares cas. 

27/07/2021, 10:22

ActuaLitté

Fnac récupère vos livres d'occasion, sans vraiment les racheter

L’agitateur culturel ouvre plus grand la porte au commerce d’occasion de livres : dans un accord passé avec La Bourse aux Livres, solution de vente entre particuliers, Fnac disposera d’une solution de reprise des ouvrages. Il faudra se déplacer en magasin, pour faire estimer la valeur de ses titres, mis en vente par la suite. Un modèle qui prolonge les « engagements pour une consommation durable », assure le distributeur.

19/07/2021, 15:29

ActuaLitté

Média Participations prend la diffusion d'Edilarge (Ouest-France Editions)

Depuis 2017, Edilarge, maison d’édition de Ouest-France, avait confié la distribution de ses livres à Média Participations. Cette structure, derrière laquelle se cache Ouest-France Éditions, décide d’approfondir son partenariat. Mais loin d’une logique de développement, nous assistons plus là à un resserrement de l’activité.

08/07/2021, 08:19

ActuaLitté

Portail international des éditeurs français, Books From France ouvrira en septembre

Nous évoquions hier l’initiative du BIEF, Books From France, projet de portail regroupant des ouvrages français, en vue d’une promotion internationale. Décliné en anglais, et en français, il sera ouvert en septembre. S’il s’inspire de l’outil italien, New Italian Books, autant que son équivalent espagnol, le directeur du BIEF, Nicolas Roche, nous en présente les spécificités. 

23/06/2021, 15:42

ActuaLitté

Grève dans le plus grand entrepôt de livres d'Italie

Une grève a éclaté début juin dans ce que l’on appelle la « Cité du livre » à Stradella, dans le nord de l’Italie : il s'agit du plus grand centre de la logistique du livre italienne géré par C&M Books Logistics. Les travailleurs revendiquent de meilleures et plus équitables conditions de travail, alors qu’un auteur, Gabriele Dadati, se joint à eux. 

22/06/2021, 16:13

ActuaLitté

Dilisco : un apéro-visio nocturne avec les libraires pour parler d'ésotérisme

Une bière du sorcier, une potion relaxante, un délice poivron mascarpone, accompagnés d’un paquet de crackers Résurrection au blé ancien… Les présentations aux libraires ont bien changé. La société Dilisco (filiale de Albin Michel) offre aux libraires de renouer avec les apéro-visios qui ont fleuri durant le confinement, mais autour d’une note bien plus légère. Mais non sans sérieux : on va parler de littérature ésotérique.

16/06/2021, 17:39

ActuaLitté

Clarivate acquiert ProQuest pour 5,3 milliards $

Plateforme américaine dédiée à la création de bases de données, ProQuest vient de changer de propriétaire. On apprend dans un communiqué que Clarivate vient d’investir quelque 5,3 milliards $ (4,34 milliards €) pour s’offrir l’entreprise. L’opération devrait se conclure, après approbation des autorités compétentes, dans le courant du 3e trimestre 2021.

18/05/2021, 11:06

ActuaLitté

L'avenir incertain de l'entrepôt Hachette à Maurepas 

Dès octobre 2020, les rumeurs de déménagements ont commencé à prendre de l’ampleur : le groupe Hachette, installé à Maurepas/Coignières (Yvelines), souhaitait moderniser son espace. Et l’une des possibilités, pas écartée, était tout bonnement de s’installer ailleurs. Selon La Gazette SQY, les rumeurs se confirment avec un nouvel espace logistique prévu pour 2026. 

12/05/2021, 11:39

ActuaLitté

Diffuseurs indépendants : un outil technique commun pour “sécuriser l'avenir”

Distributeurs, diffuseurs…. souvent des gros mots, rarement invoqués sans quelques récriminations. Pourtant, ils incarnent les passerelles indispensables entre les éditeurs et les librairies. On l’oublierait presque, mais sans eux, les milliers d’auteurs défendus ne rencontreraient que difficilement les tables et les lecteurs. Pourtant, loin des grosses machines, les structures indépendantes existent, travaillent dur — et rencontrent souvent les mêmes difficultés que les majors. Raison pour laquelle certaines ont décidé de faire cause commune.

05/05/2021, 10:13

ActuaLitté

Six Citrons acides rejoint en mai la diffusion/distribution d’Harmonia Mundi livre

Un zeste de fantaisie et deux doigts d’acidité : Six citrons acides, c’est plus que de l’agrume. Cette maison d’édition basée dans les Pays de la Loire verse dans la jeunesse une note claquante, bien jaune. Et garantie sans phosphates. À compter du mois de mai, elle basculera donc chez Harmonia Mundi livre pour assurer diffusion et distribution.

03/05/2021, 16:29

ActuaLitté

Diffuseurs et distributeurs indépendants, grands oubliés de la pandémie

Diffusion et distribution, nerfs de la guerre dans l'économie du livre, de la promotion des ouvrages auprès des points de vente, à la logistique de l’acheminement. Ces deux volets, plutôt méconnus, impactent pourtant toute la chaîne du livre : sans eux, ni informations sur les sorties ni assortiment. Ainsi, le Centre national du Livre lance une étude visant « la situation économique des diffuseurs/distributeurs du secteur du livre, en particulier sur la manière dont ils font face à la crise ».

27/04/2021, 11:56

ActuaLitté

Editis : An 2 de l'ère Vivendi

Depuis la reprise d’activité par la société de Vincent Bolloré, Vivendi, le groupe semble marcher sur l’eau, comme le confirment les derniers résultats financiers. Une croissance affichée sur le premier trimestre 2021, en regard de 2020, de 5 % pour le groupe Vivendi, quand Editis enregistre 40,1 % de mieux. Et 20 % malgré tout si l’on se réfère à 2019. Entre les réorganisations, les intégrations et les rachats, l’avenue de France jouit d’une attention toute particulière.  

23/04/2021, 15:26

ActuaLitté

Impression à la commande : le site EPAC et Copernics à l'arrêt

Depuis plusieurs jours, les machines ne tournent plus sur le site EPAC Systèmes du Malesherbois (Loiret). Et, de fait, l'activité d'impression à la commande d'Interforum/Editis se trouve elle aussi à l'arrêt. La vingtaine de salariés du site a été placée au chômage technique, sans information sur la reprise du travail.

20/04/2021, 11:57

ActuaLitté

Harmonia Mundi signe trois nouveaux éditeurs

Un Mook féministe, une maison BD des plus outre-tombiennes et un éditeur d’imaginaire : trois structures viennent de rejoindre la diffusion/distribution d’Harmonia Mundi Livre, apprend ActuaLitté. Un nouvel exemple de la diversification que l’entreprise a mise en place.

08/04/2021, 09:31

ActuaLitté

Pause pipi : Amazon admet que ses employés urinent dans des bouteilles

En avril 2018, scandale chez Amazon : le leader occidental de la vente en ligne était envoyé au coin. Au petit coin auquel ses salariés n’ont pas accès… Les employés des entrepôts manquaient tellement de pause pipi, qu’ils étaient contraints d’utiliser des bouteilles en plastique. Et après avoir nié de toutes ses forces, la firme avoue. Un calice bien amer à avaler, assurément.

03/04/2021, 20:48

ActuaLitté

Comics et romans graphiques : un grand bouleversement aux États-Unis

Les bombes pleuvent : fin mars, un accord entre l’éditeur Marvel, premier groupe comics au monde et Penguin Random House, premier groupe littéraire au monde, s’avance. Il portera sur la distribution des titres du premier, par les services du second. Les périodiques hebdomadaires de Marvel parviendront donc aux lecteurs par l’intermédiaire de PRH, qui ouvre de nouveaux espaces de stockage pour l'occasion.

02/04/2021, 11:26

ActuaLitté

Tourner la page Covid pour l'industrie du papier...

Dans un monde de papier, la matière première reste cruciale. L’industrie papetière française dresse à ce titre un bilan 2020, évidemment frappé par l’épidémie Covid-19. Elle souligne les pressions inflationnistes qui sont à l’œuvre, mais 2021 serait porteuse d’espoirs pour les professionnels.

31/03/2021, 15:24

ActuaLitté

Arnaud Nourry remplacé par Pierre Leroy à la tête du groupe Hachette

Occupant jusqu’à présent les fonctions de co-Gérant et Secrétaire général du groupe Lagardère, Pierre Leroy vient d’être nommé Président Directeur général par Arnaud Lagardère, avec l’aval du conseil d’administration d’Hachette Livre, en remplacement d’Arnaud Nourry. 

29/03/2021, 18:23

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : savoir prendre les décisions

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre.  Ce troisième épisode du podcast propose deux pistes de réflexion pour continuer d’agir dans l’industrie du livre quand tout est incertain : piloter d’abord, tester ensuite. Pour le pilotage, des outils et des Hommes sont nécessaires. Piloter nécessite de définir un cap, d’utiliser les données et de les contextualiser.

09/03/2021, 09:03

ActuaLitté

L'imprimeur italien Grafica Veneta se développe sur le territoire américain

Une nouveauté dans le panorama des acteurs de la fabrication et impression des livres : l’Italienne Grafica Veneta S.p.A a acheté l’entreprise américaine Lake Book Manufacturing, Inc. et s’apprête à plusieurs développements sur le marché américain. 

08/03/2021, 16:56

ActuaLitté

La vente de livres en recul chez Fnac sur l'année 2020

Les résultats finaux du groupe Fnac/Darty rejoignent les projections avancées fin janvier : avec 7,491 milliards € de chiffre d’affaires en 2021, les enseignes rosissent. 1,9 % de croissance en données publiées et 0,6 en données comparables. Le tout avec un 4e trimestre qui enregistre 9,6 % de mieux, en données comparables. 

23/02/2021, 18:39

ActuaLitté

L'Amant de Duras n'est pas le prix Goncourt le plus vendu 

FACT CHECKING– La presse aurait-elle commis un impair, en suivant aveuglément l’Agence France Presse ? De son petit nom, l’AFP, qui alimente des milliers de rédactions partout dans le monde, diffusait sur les canaux francophones une intéressante dépêche. « L’Anomalie devient le deuxième Goncourt le plus vendu de l’histoire », pouvait-on lire. Message communiqué par les éditions Gallimard, pour saluer les ventes du roman d’Hervé Le Tellier. Mais avec une petite boulette à la clef.

22/02/2021, 16:34

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

L'autrice suédoise Karin Smirnoff écrira la suite de Millénium

L'autrice suédoise Karin Smirnoff écrira les trois prochains tomes de la saga Millénium, de Stieg Larsson, qui seront publiés par la maison d'édition Polaris. Après un accord conclu avec les ayants droit de Larsson, trois nouveaux tomes verront le jour dans les années à venir.

06/12/2021, 17:09

ActuaLitté

Gaza : élan de générosité pour la librairie de Samir Mansour, institution palestinienne

La librairie de Samir Mansour, véritable institution dans la bande de Gaza, a été totalement détruite par une frappe israélienne le 18 mai dernier lors du dernier conflit à Gaza. Grâce au financement participatif sur la plateforme gofundme, le libraire a reconstruit, à 90%, un nouveau magasin trois fois plus grand que le précédent. La librairie 2.0 s'apprête à ouvrir à la fin du mois.

 

06/12/2021, 16:27

ActuaLitté

À Grenoble, un “lieu d'hébergement” pour les réfugiés de la bibliothèque

Dans la nuit du mardi 30 novembre dernier, des familles albanaises réfugiées en France, forcées de camper dans le parc de l'Alliance de Grenoble, s'étaient abritées au sein de la bibliothèque, toute proche. Dès le 1er décembre, ce répit de courte durée s'interrompait avec l'intervention de la police, pour une évacuation au cours de laquelle le bâtiment a été gazé. D'après la municipalité de Grenoble, un lieu d'hébergement a été trouvé pour ces personnes.

06/12/2021, 16:16

ActuaLitté

Mario Vargas Llosa, soutien de l'extrême droite chilienne

Jeune académicien, l'écrivain Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de littérature 2010, n'hésite pas à mettre sa notoriété au service de telle ou telle cause politique. Quelques mois après son soutien déclaré pour une candidate de la droite populiste au Pérou, Vargas Llosa s'affiche désormais aux côtés de José Antonio Kast, candidat de l'extrême droite au Chili qui se revendiquait héritier de la dictature de Pinochet...

06/12/2021, 15:10

ActuaLitté

États-Unis : une convention autour des anime diffusera-t-elle le variant Omicron ?

Le cauchemar des organisateurs d'événements vient de se réaliser, aux États-Unis, avec la visite dans une convention autour des anime, à New York, d'un homme porteur du variant Omicron. Organisé entre le 18 et le 22 novembre dernier, l'événement, qui a réuni 53.000 personnes, pourrait devenir un réservoir facilitant la diffusion de cette mutation du Covid-19...

06/12/2021, 15:09

ActuaLitté

Décès de Jean-Paul Didierlaurent, auteur du Liseur du 6h27

« C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de Jean-Paul Didierlaurent emporté par un cancer à 59 ans ce dimanche 5 décembre », indique son éditeur Au Diable Vauvert dans un communiqué.

06/12/2021, 13:12

ActuaLitté

Trump, auteur moins bien moins vendeur qu'Obama

Dès demain paraîtra le beau-livre de photographies mettant à l’honneur le minois de Donald Trump durant sa gouvernance à la Maison-Blanche. C’est son propre fils, Donald Junior, qui est chargé de son édition. Pour autant, l’ancien président états-unien pense toujours à préparer une publication de ses Mémoires évoquant ses fonctions présidentielles. Néanmoins, il semblerait qu'une vilaine rancœur à l'égard de Barack Obama l'amène à s’autoéditer. 

06/12/2021, 13:05

ActuaLitté

Pass sanitaire : Grenoble inaugure l'autocontrôle dans ses bibliothèques

Une forte mobilisation des bibliothécaires de Grenoble, depuis plusieurs semaines, dénonçait les obligations de contrôle des pass sanitaires à l'entrée des établissements, mais aussi la convocation de plusieurs agents pour avoir refusé de les réaliser. La mairie se félicite d'une « sortie de crise », après la levée des convocations et l'installation de bornes d'autocontrôle dans les bibliothèques.

06/12/2021, 11:47

ActuaLitté

Durant les confinements, ces libraires offraient de la lecture par téléphone

En Italie, l'initiative « Lettura al telefono » (Lecture au téléphone) a été saluée par le Président de la République Sergio Mattarella, avec un ordre de mérite (onorificenza al merito) de la République italienne. Il s’agit d’un projet né pendant la pandémie, en 2020, avec l’objectif de tenir compagnie aux gens, contraints à la maison, à travers le soutien des livres.  

06/12/2021, 11:37

ActuaLitté

Les Presses de la Cité lancent la collection "Intime conviction" en 2022

Une nouvelle collection s'en vient aux Presses de la Cité en 2022, « Intime Conviction », consacrée aux faits divers. Elle est dirigée par un spécialiste des affaires criminelles, Nicolas Bastuck, rédacteur en chef Société au Point. Chaque ouvrage de cette collection racontera un fait divers, tout en tentant de faire revivre le réel d’une époque. Les auteurs de ces textes sont des journalistes, spécialisés dans les enquêtes judiciaires et affaires criminelles.  

06/12/2021, 11:14

ActuaLitté

Turquie : le ministre de la Justice au secours du romancier Orhan Pamuk

Visé par une enquête portant sur des éléments de son dernier livre, Veba Geceleri, le romancier turc Orhan Pamuk se retrouvait une nouvelle fois menacé par la justice, prouvant qu'un Prix Nobel de littérature ne garantit pas la sérénité. Dans un surprenant retournement de situation, le ministre de la Justice turc est intervenu auprès de la Cour de cassation du pays pour faire cesser les poursuites.

06/12/2021, 09:42

ActuaLitté

Décès de Pierre Rabhi : “D’abord nous changer pour changer le monde”

À l'âge de 83 ans, Pierre Rabhi, figure de la décroissance et d'un mode de vie plus respectueux de l’Homme autant que de la nature est décédé. Dans ses ouvrages, il évoquait des questions cruciales comme la faim dans le monde, la nécessité de préserver l’agriculture des entreprises poussées par le profit, ou encore les désastres que la finance engendrait.

04/12/2021, 22:31

ActuaLitté

McDonald's, premier marchand de livres Jeunesse en France

Les campagnes se multiplient pour démontrer l’engagement de la chaîne de restauration pour la jeunesse. Depuis la mise en place, d’abord discrète avant d’être dévoilée en fanfare, McDo semble faire des miracles. Les Mercredis à lire que propose l’enseigne opèrent une distribution de livres sur le territoire qui ne s’arrête pas. Et si l'on se fie aux chiffres divulgués, McDo a pris un place phénoménale dans le secteur jeunesse. 

04/12/2021, 11:46

ActuaLitté

Transition écologique : hommes, femmes, un engagement personnel

Les entretiens du “Domaine du possible” : des femmes et des hommes racontent le cheminement intime de leur engagement en faveur de la transition écologique. À l’occasion du dixième anniversaire de la collection “Domaine du possible”, créée en 2011 par Cyril Dion, les éditions Actes Sud ont initié une série d’entretiens avec des auteurs et autrices de la collection.

04/12/2021, 10:50

ActuaLitté

L'expressionnisme de science-fiction d'André Butzer en monographie

Au croisement de l'expressionnisme européen et de la pop-culture américaine, André Butzer est un artiste atypique. Il propose chez Taschen un ouvrage qui ne l’est pas moins – édition limitée à 4000 exemplaires numérotés – qui détaille sa trajectoire à travers un grand nombre d’oeuvres. Réalisé en étroite collaboration avec l’artiste, cette monographie très grand format sans précédent présente l’avenir et les origines de sa peinture. 

04/12/2021, 10:37

ActuaLitté

Affaires PPDA : le Prix du temps retrouvé perd ses jurés

Depuis février dernier, Patrick Poivre d’Arvor est incriminé par différentes accusations d'agressions sexuelles, harcèlement sexuel et viol. En parallèle de ses activités de journaliste, PPDA était président du jury du Prix du temps retrouvé. Depuis la dénonciation de la journaliste Florence Porcel, début 2021, les chaises des jurés se vident, avec plusieurs départs signalés... Même celui d'une personnalité qui n'en a jamais fait partie...

03/12/2021, 16:23

ActuaLitté

2021 : année phénoménale pour le livre en Italie, avec Valérie Perrin en best-seller

La croissance enregistrée pour 2021 sera comprise entre 12,6 et 16,3 %, indique l’association italienne des éditeurs, sur la base des données NielsenIQ. « L’édition bénéficie d’investissements privés et de soutiens publics : le prix du papier demeure un risque pour le secteur », analyse le président de l’organisation professionnelle.

03/12/2021, 11:36

ActuaLitté

Québec-France : Annie-Claude Thériault en résidence à la Villa Marguerite Yourcenar

L’écrivaine québécoise Annie-Claude Thériault est la première lauréate d’une nouvelle résidence d’écriture à la Villa Marguerite Yourcenar, en France. Elle bénéficiera, pour un séjour d’un mois, d’une bourse de 2000 €. Sur place, elle participera à des rencontres avec des publics scolaires et à des événements littéraires.

03/12/2021, 11:32

ActuaLitté

Un nouveau conseil d'administration pour Occitanie Livre & Lecture

L’assemblée générale extraordinaire de l’agence régionale pour le livre et la lecture s’est réunie le 29 novembre au Conseil Régional, Espace Capdeville à Montpellier. Les adhérents de l’association ont élu les membres qui siègeront au conseil d’administration de l'association.

03/12/2021, 09:27

ActuaLitté

Grenoble : les familles réfugiées dans une bibliothèque expulsées par la police

Après avoir passé la nuit du 30 novembre au 1er décembre abritées du froid par les murs de la bibliothèque Alliance, les familles albanaises et macédoniennes qui occupaient un camp de fortune dans le parc de l’Alliance ont vu leur vie basculer en l’espace de quelques heures. Hier, entre 17h et 19h, la ville de Grenoble a fait intervenir les forces de l’ordre afin d’évacuer ces familles, et retirer les quelques tentes qui leur avaient servi de toit.

02/12/2021, 17:16

ActuaLitté

Bibliothèques universitaires : Pearson multiplie par 6 les prix des ebooks

L'éditeur britannique Pearson Education a suscité la colère des bibliothécaires des universités du Royaume-Uni en annonçant une hausse de 500 % des prix appliqués sur 5028 ouvrages et leur licence de prêt dans les établissements. Applicable dès le 4 décembre prochain, elle place les bibliothèques et leurs budgets dans une situation délicate, dénoncent les professionnels.

02/12/2021, 16:49

ActuaLitté

Covid : le variant omicron provoque l'annulation d'événements dans l'édition

Le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil s’est ouvert ce 1er décembre, avec quelques craintes. L’émergence du dernier variant de la Covid-19, l’Omicron, fait comme toujours les grands titres de la presse. Si les informations demeurent contradictoires et finalement peu nombreuses, les mesures de prudence contraignent les éditeurs à annuler des événements privés et autres célébrations.

02/12/2021, 16:16

ActuaLitté

États-Unis : quand la culture est mise au service d'idéaux religieux conservateurs

C’est à coup de pop culture que la Christ Church, église controversée de Moscow, dans l’Idaho, cherche à créer une théocratie aux États-Unis. Des livres, des dessins animés, mais aussi des documentaires, sont devenus des outils pour promouvoir l’intérêt de ses paroissiens, alors que le pays connait une importante montée des idéaux américains d’extrême droite.

02/12/2021, 16:00

ActuaLitté

Lecture : grande cause nationale, budget peau de chagrin

Il y a des rencontres qui ressemblent à des hasards. Et des hasards qui ressemblent à des évidences. Celle de la France avec la lecture coulait de source : ce « peuple de lecteurs », comme le désigne Jean Castex, le Premier ministre, méritait bien une campagne d’envergure. La lecture, « une grande cause nationale », le président Emmanuel Macron l’avait promis. Hélas, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…

02/12/2021, 15:31

ActuaLitté

Le Sénat s'inquiète pour le budget de la Bibliothèque nationale de France

La Commission de la Culture du Sénat a rendu son avis sur le projet de loi de finances pour l'année 2022, sur le domaine qui la concerne : si le secteur du livre a été correctement soutenu au cours de la crise sanitaire, le budget de la Bibliothèque nationale de France préoccupe Julien Bargeton, rapporteur et membre du groupe des sénateurs RDPI, proche du parti présidentiel.

02/12/2021, 15:03

ActuaLitté

La Folio Society devient propriété de ses salariés

La maison d'édition britannique fondée en 1947, La Folio Society, célèbre en 2022 son 75e anniversaire, et pour l'occasion change de propriétaires. C'est sa PDG, Joanna Reynolds et l'actionnaire et présidente du conseil d'administration, Kate Gavron, qui ont pris une grande décision : la vente de l'éditeur à ses employés qui deviennent à 100 % propriétaires de l'entreprise. En revanche, la direction restera la même.

02/12/2021, 12:42

ActuaLitté

Un procès à 500 millions $ contre Shopify, pour des manuels scolaires piratés

La plateforme de ecommerce Shopify, qui propose des solutions de création de boutiques en ligne, fait l'objet d'une plainte déposée par cinq éditeurs américains spécialisés dans les ouvrages scolaires et pédagogiques. Ils reprochent à la société des moyens de lutte contre les contenus contrefaits et piratés bien trop insuffisants à leur goût. 500 millions $ de réparations sont attendus...

02/12/2021, 11:47

ActuaLitté

Évasion fiscale : l'agent littéraire de Rowling entame un procès

La fortune de la romancière se chiffre à 820 millions £ (près de 965 millions €), mais au prix d’optimisations fiscales désormais problématiques. En effet, l’agent de JK, Neil Blair, se trouve impliqué dans un conflit juridique devant la Haute Cour, pour des conseils qu’il a reçus et qui auront profité à la romancière. Des exercices d'optimisations qui flirteraient en effet avec de l'évasion fiscale...

02/12/2021, 11:36

ActuaLitté

Hongrie : l'universitaire Andrea Pető dénonce une censure validée par l'Europe

Andrea Pető a annoncé sa démission du Comité hongrois d'accréditation de l'enseignement supérieur, chargé d'évaluer et de valider les programmes et établissements du pays. Elle dénonce de la sorte un acte de censure à l'égard d'un de ses propres articles. La présidente du Comité, Valéria Csépe, lui aurait demandé d'amender un article portant sur la liberté académique, justement...

02/12/2021, 10:57

ActuaLitté

La direction de l'administration et du personnel de la BnF vacante

La nomination de Kevin Riffault au poste de directeur général de la Bibliothèque nationale de France a eu un effet mécanique : le poste qu'il occupait précédemment, celui de directeur de l'administration et du personnel, est vacant depuis le 15 novembre.

02/12/2021, 09:52

ActuaLitté

Groupe Bayard : une année exceptionnelle avec 348,5 millions € de chiffre d'affaires

Sur l’exercice 2020-2021, le groupe Bayard affiche une belle santé, voire des résultats exceptionnels. Une réussite tant dans l’offre éditoriale que par les performances. Avec un chiffre d’affaires de 348,5 millions €, contre 239,8 millions sur 2019-2020, la marge opérationnelle passe de 12,7 millions € à 31,5 millions €.

02/12/2021, 09:39

ActuaLitté

Grenoble : une bibliothèque devient refuge pour des familles albanaises privées de logements

L’hiver est enfin là — et avec lui, ses températures de plus en plus cruelles. La nuit, tout particulièrement, n’épargne personne. Dans la ville de Grenoble, des familles albanaises se sont réfugiées dans la bibliothèque de l’Alliance afin d’échapper au froid, la nuit dernière. 

01/12/2021, 17:07

ActuaLitté

En Allemagne et en Autriche, confinement et restrictions tendent les libraires

Les craintes liées à l'apparition d'un nouveau variant du coronavirus, ainsi que la saison hivernale, propice au développement de la maladie, font ressurgir les possibilités de confinement et de lourdes restrictions, pour la période des fêtes. En Allemagne et en Autriche, les libraires, suivis par la chaine du livre, ne cachent pas leur inquiétude.

01/12/2021, 16:16

ActuaLitté

Un nouveau texte inédit d'Alexandra David-Neel exhumé

Depuis le 4 novembre, un texte totalement inédit d'Alexandra David-Neel, auteure historique de Plon, est disponible dans toutes les librairies. consacré à Milarépa, yogi-poète tibétain du XIe siècle, la publication de cet inédit doit beaucoup au travail de Françoise Bonardel, professeur de philosophie des religions à la Sorbonne. Un texte sur le renoncement, porte d'entrée vers la libération intérieure, qui révèle un peu plus la personnalité de la grande exploratrice.

 

01/12/2021, 16:00

ActuaLitté

Festival du Livre de Paris 2022 : ni Amazon, ni McDonald's, ni Arabie saoudite, promis

Dans quelques jours, le Syndicat national de l’édition présentera son projet de manifestation littéraire, remplaçant très attendu de feu Livre Paris. Piloté par une filiale commerciale émanant du SNE – Paris Livres Événements – le Festival du Livre de Paris achève ses derniers préparatifs avant de se dévoiler. Une chose est certaine : Amazon, McDonald's ou l’office du tourisme de l’Arabie saoudite ne viendront pas…

01/12/2021, 15:59

ActuaLitté

Crise MDS-SLF : auteurs et autrices refusent “d’être des victimes collatérales”

Sur fond de menace de pénurie de papier et de carton, la distribution, dans le domaine du livre, montre des signes évidents de surchauffe industrielle. Le distributeur MDS, filiale du groupe Média-Participations, a ainsi imposé des conditions drastiques aux libraires pour le suivi de leurs commandes, suscitant à la fois la colère des petites enseignes et des éditeurs indépendants. Les auteurs et autrices se manifestent à présent avec une lettre ouverte du Collectif Autrices Auteurs en Action (AAA), exprimant leur refus de devenir « les victimes collatérales de l’incurie du MDS et des représailles du SLF ».

01/12/2021, 14:52