#Librairie

Boycott, représailles, vengeance : la colère des librairies BD contre MDS

Marasme, calamité, vaste bordel… les qualificatifs ne manquent pas chez les libraires pour décrire la situation, alors que les fêtes de fin d’années approchent. Pris de court, les voici entre le marteau et l’enclume, avec la ferme intention de ne pas prendre de coups de la part de lecteurs mécontents. Conclusion, s'il n'est pas possible pour eux d'être fournis en bandes dessinées, et autres titres dont s'occupe MDS, ils sont bien décidés à se passer des titres que distribue la filiale de Média Participations.

Le 25/11/2021 à 23:43 par Antoine Oury

18 Réactions | 8223 Partages

Publié le :

25/11/2021 à 23:43

Antoine Oury

18

Commentaires

8223

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Depuis l’échange de politesses entre le directeur général de MDS, Olivier Barbé et la présidente du Syndicat de la Librairie française, certains ont pris les armes, au propre comme au figuré. Et chez les spécialisés BD, on grogne plus fort encore : l’autorité de la concurrence, en mai 2018, indiquait que le groupe Média Participations (Dargaud, Dupuis, Lombard, Kana), sur le segment des droits français de bandes dessinées, atteignait les les 30-40 %. Un opérateur non négligeable donc. 

À LIRE: retards de distribution, la chaîne du livre explose

Canal BD, qui regroupe 130 librairies spécialisées préfère pour sa part attendre. Bruno Fermier, son directeur, nous précise que « rien n’est encore établi, et les évolutions interviennent au jour le jour. Pour le moment, nous ne souhaitons pas faire de commentaires ». Dont acte, d’autres ne s’en priveront pas.

Mépris pour la librairie ?

Sollicité par ActuaLitté, Xavier Ollivrin de BDfugue à Nice peste : « Nous sommes impliqués dans l’association Librairies du Sud et beaucoup proposent, en réaction, de boycotter les offices de janvier et refuser les notés. » [Ndlr : le noté est une commande supplémentaire, faite par le détaillant auprès du représentant, d'ouvrages mis à l'office] Réaction violente, à l’aune de la communication du groupe : ce dernier, pour rétablir les multiples retards accumulés, a indiqué qu’il ne livrerait en réassort que les commandes de trois exemplaires, minimum. Aucune commande unitaire. 

Ce 25 novembre, une réunion avec Média diffusion, MDS et le SLF se tenait : quelques premiers éléments en ressortent, comme les 30 jours supplémentaires accordés sur les offices et réassorts de novembre et décembre. Les conditions jusqu’au 30 décembre devaient encore faire l’objet d’éclaircissements — au moins, dans la perspective « de maintenir une bonne relation commerciale », précisait un courriel de représentants.

Car personne n’ignore le contexte ni le fait que la situation vire au cauchemar, pour tout le monde.

Le risque ? Que les grandes librairies soient favorisées de fait : la trésorerie et la capacité de stockage sont là. « En parallèle, il y a un sérieux retard sur les traitements des retours, qui va lourdement frapper la trésorerie », reprend Xavier Ollivrin. « On sent un profond mépris pour la librairie indépendante, pour la seconde fois — la première, c’était l’an passé, quand le groupe avait maintenu, temporairement, ses grosses sorties, avant d’y renoncer quand les rayons livres des enseignes ont été fermés. »

Baril de lessive et crédits de retours

Chacun y va de son analyse, et toutes finissent par se recouper : « Il n’est pas normal que les autres distributeurs, Hachette ou Flammarion, conservent leurs délais de livraisons, parfois avec un ou deux jours de retard. Et que Média soit à la traîne : ça sent le manque d’investissement, de toute évidence », pointe Xavier Ollivrin. Si le problème touchait tous les opérateurs de la distribution, « on ne pourrait qu’être compréhensifs ».

Alors, la colère monte, assure-t-il : « Quoique négocie le SLF, cela portera sur des questions financières, sans régler les urgences de fin d’année. Et les répercussions, dans le métier, viendront : les conséquences se mesureront sur le long terme, parce que la confiance est rompue. » Et pour cause : comment appréhender la suite ? « Je prends trop d’ouvrages, lors de l’office, j’ai un crédit avec 6 mois de retard. Inversement, je n’en prends pas assez, je n’aurai pas de réassort », questionne Xavier Ollivrin ?

Unanimement, les libraires BD le clament : « Nous ne manquons pas de livres à proposer. Personne ne commandera trois exemplaires pour en vendre un. Comme notre activité repose essentiellement sur le conseil, nous recommanderons les titres des autres maisons, des autres distributeurs. » Il ne s’agira pas de substituer, mais d’orienter vers une autre offre. « Ce n’est pas un baril de lessive qui remplace un autre : c’est notre métier de pouvoir proposer des alternatives, particulièrement dans ces conditions. » 

Et la petite musique du boycott de revenir, regrettant par avance les conséquences sur les éditeurs et les auteurs. « Mais comment se faire entendre ? Si MDS voulait travailler efficacement, il reporterait ses offices de janvier, pour rattraper le retard. Mais ces offices justement rapportent de l’argent, et personne ne veut s’asseoir dessus. Conclusion : ce sera une perte importante de chiffre d’affaires pour le groupe. »

Procédés scandaleux

Loin des groupements de librairies, qui apportent une certaine sécurité, d’autres professionnels, responsables de rayon dans des boutiques généralistes ont tout autant de mal à avaler la pilule. Avec plus de difficultés pour parler ouvertement et à visage découvert. Marc* analyse le marché sans concession (*les prénoms ont été modifiés) : « Asterix [distribué par Hachette Livre] est en phase descendante, Blaker et Mortimer va encore exploser et Goldorak confirme sa réussite. Mais comme je vous parle, l’ouvrage est toujours indiqué comme épuisé. Impossible de le commander, à l’unité ou par trois exemplaires. »

Et d’ajouter : « Entre nous, on se dit qu’on va appliquer la méthode Barbé [directeur général de MDS] : fermer le rideau, et n’ouvrir que pour les clients qui achèteront trois exemplaires au moins. Et nous verrons bien. »

Certains n’hésitent pas à parler de vengeance, tout bonnement : « Pour le lecteur, ça va devenir inaudible : ceux qui viennent pour le cadeau à papa, avec un titre précis en tête, se heurteront à un refus, qui n’est pas de notre fait. Tout simplement parce que les clients sont habitués au tout, tout de suite. Et quand ils ont une envie spécifique, on ne pourra pas leur proposer autre chose », nous glisse Marie*.

Et pour ce gérant de librairie de niveau 2, dans le sud de la France, l’action en justice s’impose : « Ils modifient les conditions générales de vente unilatéralement, nous imposent des procédés scandaleux. Au minimum, saisir le Médiateur du livre pour dénoncer ce comportement… » 

Vincent Montagne PDG de Média Participations

Quelques libraires nous précisent que, voilà un mois, un mois et demi, les chargés de relation libraire insistaient sur la nécessité de commandes en amont. Des recommandations qui ressemblaient plutôt à une réponse face aux pénuries papier, justement. « Sauf que personne n’avait conscience de ce qui se tramait… Un accident industriel, oui, c’est bien cela. Mais est-ce que MDS s’en relèvera ? S’ils ne gèrent pas la hausse d’activité, ils finiront par perdre le bénéfice ce cette hausse », estime l’un d’eux. 

Une faute de gestion ?

Patrick Corbet, retenu parmi les libraires de l’année 2021 (mais hélas, pas choisi), est le cofondateur de la première librairie Momie, en 1985, devenue depuis un réseau de 17 établissements, partout en France, avec quelque 110 salariés (contre 65 en septembre 2020). Chez eux, la ligne de conduite sera simple : « Ce sera zéro – oui, 0 – commande. D’autant qu’avec des délais de livraison de quatre semaines, il devient inutile de commander, l’ouvrage arrivera après Noël. » La communication s’opérera sur le site, ainsi que dans les points de vente. « Après tout, nous ne sommes pas même en mesure de savoir si les commandes seront enregistrées. »

Lui-même ne comprend pas : « Voilà des mois que le chiffre d’affaires augmente, avec deux chiffres, et personne ne l’a pris en compte ? Les instances dirigeantes auraient-elles manqué une marche ? En regard de l’importance de l’augmentation de titres vendus, pour moi, cela tient de la faute de gestion. » Et d’insister : « Comme si nous, en librairie, n’avions pas mis en place de nouveaux lieux de stockage pour augmenter le volume ni engagé de salariés pour répondre aux clients. »

Plusieurs interlocuteurs, qui en avaient les moyens, et anticipant alors les pénuries annoncées de papier, sont passés à des quantités 10 fois supérieures pour certains titres.

Reste que, reprend Patrick Corbet, « la logistique est leur problème. Celui de nos équipes, c’est de vendre les livres que MDS doit distribuer — même à l’unité et à un maximum de libraires possible ». Les délais, entre quinze jours et trois semaines, associés aux retards de crédits (« Je n’ose même pas y penser », plaisante-t-il, jaune), amplifient les tensions. « D’autant que MDS s’était bien rattrapé sur le recrédit des avoirs, après d’énormes efforts. »

Les délais, tout le monde les a vu augmenter : les lignes de commandes, ennemies jurées du logisticien, ont fini par déborder. « Alors que nous sommes dans les fins de budget des bibliothèques, nous recevons 4 à 5 demandes, unitaires, chaque jour. Nous voici obligés de dire non. » Les collectivités comprendront que ce refus ne dépend pas du libraire, mais tout de même...

Alors, cette question économique revient : « Si on a besoin d’un exemplaire, que l’on en prend trois, outre les questions de bilan carbone, on opère une avance au distributeur qui va puiser dans notre trésorerie. Sans assurance sur les crédits de retours, personne ne prendra un tel risque. »

Et à l’instar des librairies BDfugue, Momies entend tout miser sur la puissance de conseil : « Nous sommes en mesure de vendre autre chose que du Média [Participations]. Ce qui me dérange, ce sont les auteurs, les petits, pas les best : durant les fêtes, ils peuvent ressortir. Là, ils seront éjectés et n’apparaîtront même pas. La sanction sera identique pour les éditeurs distribués… »

Avec toujours l’ombre du géant américain qui plane : « Je n’aime pas parler d’eux, mais pour combattre Amazon, il faut du fonds. Or, ce fonds, on le prend à l’unité, pas par trois exemplaires. Le message de MDS, c’est de privilégier la nouveauté, de liquider le fonds. Mais, quand même !, l’augmentation qu’ils évoquent, elle n’est pas apparue voilà trois semaines. Depuis combien de temps la constatent-ils sans réagir ? »

Alors que pour Noël, le traditionnel nerf de la guerre réside dans le stock, 2021 risque d'être complexe.

Les équipes “à leur maximum

Stéphane Aznar, directeur général de Média Diffusion a accepté de répondre aux différentes problématiques posées. 

La situation, déjà évoquée longuement dans votre article, était absolument critique et mettait en danger MDS dans son ensemble. Si aucune décision n’avait été prise pour régler le retard de réassorts non traités, c’est toute la fin d’année et le début de l’année 2022 qui étaient en danger.

Nous aurions pu choisir de ne rien changer, ne rien annoncer, et continuer à servir toutes les commandes avec des retards croissants et des livraisons en janvier…

Annoncer la réalité, prendre des décisions difficiles pour préserver le maximum les commandes de Noël sur les bests, notamment en librairies, sont des choix assumés, et, de notre point de vue, contraire au mépris et à la dissimulation dont on nous accuse aujourd’hui quelquefois.

Certains libraires, d’ailleurs, le comprennent.

D’autres, vous l’avez noté, ne l’acceptent pas et leur colère prend des proportions qui, je dois le dire, me dépassent : nos équipes commerciales essuient souvent de violentes attaques, voire des insultes, et certains libraires refusent de prendre toute nouvelle commande, y compris pour les nouveautés de janvier. Ou annulent les commandes déjà passées.

Cela relève d’un sentiment de vengeance incompréhensible face à une situation qui ne relève en aucun cas d’une volonté de nuire de MDS, mais d’une impossibilité physique.

J’en appelle réellement à un apaisement général et au sens des responsabilités de chacun : ne plus commander les nouveautés des éditeurs diffusés par Média Diffusion et distribués par MDS nuira aux éditeurs, aux auteurs… et fera grand plaisir à d’autres opérateurs de la chaîne du livre (notamment d’e-commerce) qui verront venir à eux des clients qui n’auront pas trouvé les nouveautés de Dargaud, Dupuis, Seuil, Points, L’Olivier, Métailié, etc.

C’est exactement faire le lit de ce dont on nous accuse aujourd’hui, de manière assez absurde d’ailleurs (car les commandes supprimées par MDS concernent TOUS les réseaux). C’est aussi nourrir, potentiellement, à nouveau la machine à réassorts sur janvier, car de grosses nouveautés seront demandées par des clients…

Curieuse réponse que celle d’envisager de telles extrémités.

Cet apaisement général, nous l’appelons de nos vœux, avec, également, le bureau du SLF avec qui nous sommes en constantes relations depuis 48 heures pour répondre au mieux à leurs attentes. Nous discutons également avec d’autres libraires en permanence, et avec l’ensemble des clients.

Nous avons de nombreuses réunions pour trouver des alternatives acceptables à cette crise inédite, et trouver des solutions — sans dévier de notre objectif : retrouver un niveau de service MDS normal. Nous ne pourrons atteindre cet objectif sans supprimer de manière conséquente le niveau d’encours de réassorts actuel.

Les équipes de MDS et de Média Diffusion travaillent à leur maximum, dans des conditions extrêmement tendues, et nous accuser de mépris est assez difficile à entendre. Mais nous faisons front, tous ensemble, et espérons sortir par le haut de cette crise.

La rédaction attend désormais les conclusions de la réunion avec le SLF.

crédits photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

18 Commentaires

 

Ismaël

26/11/2021 à 10:14

Il est vrai qu'il y a un côté absurde à cette histoire... Tous les libraires indépendants crient en cœur « Amazon, Amazon, c'est le grand méchant loup, il ne faut rien faire qui puisse, de près ou de loin, lui ramener des clients ! », et que décident-ils ? De punir le distributeur en refusant de prendre les commandes de la rentrée de janvier... S'ils boycottent l'office et refusent de prendre les notés (comme le dit explicitement le représentant de l'asso des libraires du Sud), cela revient à pousser les clients à trouver les titres souhaités ailleurs... et pourquoi pas... en les commandant sur Amazon bien sûr ! Parce que Amazon, lui, ne va certainement pas refuser de prendre les parutions de janvier... Où comment les libraires, en plus de subir un accident industriel les pénalisant, se tirent une balle dans le pied supplémentaire, dans une tentative inutile de « montrer leurs muscles » (il est bien dit d'ailleurs qu'ils souhaitent agir « en réaction »). Ubuesque et contre-productif.
Des problèmes de distribution dans le livre, il y en a eu un paquet depuis vingt ans... avec des accidents très pénalisants et d'autres moins. Que, sans conteste, le distributeur ait fait des erreurs, mal calculé son coup, et que toute la machine se soit grippée... c'est un fait, et il est le premier à le reconnaître, et il va lui aussi en payer les pots cassés, au prix fort... Que le libraire se retrouve lésé, et que les clients déchantent au moment des fêtes, là aussi, personne ne revient là-dessus dans le contexte. Mais là, plutôt que les uns et les autres essaient de réparer ENSEMBLE le bazar en question, en acceptant forcément des concessions à faire de part et d'autre, non, il vaut mieux bien envenimer la situation, menacer, prendre des décisions ridicules juste pour montrer que le libraire aussi, s'il le veut, peut gêné le distributeur ! Mais on est où là ? Dans une cour d'école ?

Mati

27/11/2021 à 09:40

Bonjour,
Je crois que vous sous-estimez le problème d'Amazon à long terme
Avec Amazon nous allons vers une pensée unique
Mais il ne s'agit pas d'entrer dans une bagarre stérile
Cela convient à certains très bien qu'ils ne se croient pas obligés d'aller dans les librairies indépendantes
C'est une question de conscience
Bonne journée

Pensée unique ?

29/11/2021 à 10:31

La pensée unique se trouve justement chez le libraire qui écarte toute production qui n’est pas dans la chaîne. Tout passe par les mêmes décideurs des mêmes maisons d’édition qui ont toutes des gens formés dans les mêmes écoles.
Les libraires réduisent encore en écartant des diffuseurs. Vivement que ce système s’écroule de lui même.
Nous lecteurs voulons avoir la liberté de lire ce que l’on veut et ne pas être tributaire de votre système.

blacksad

20/12/2021 à 18:47

Le libraire (indépendant) qui ne peut passer de commande pendant les deux mois de l'année où il y a beaucoup de monde en librairie et qui est pris en otage, ne peut qu'espérer trouver un dénouement. Selon vous, il serait plus sage de laisser faire ! La pensée unique, c'est la vôtre : où vous travailler pour le géant d'internet, où vous n'avez jamais mis les pieds dans une librairie. Notre profession est attaquée de toute part. Par les auteurs sous-rémunérés, par le gouvernement qui nous juge comme commerce non-essentiel avant de se raviser, pas un distributeur comme MDS qui préfère vendre en grande quantité, et maintenant par un pseudo lecteur qui nous attribue une pensée unique...Je ne sais quel est votre métier, mais j'espère que vous serez confronté un jour à ce problème de concurrence irréversible. Amazon l'a démontré au Canada, une fois les librairies fermées, les prix d'Amazon sont décuplé, les livraisons aléatoires. C'est ce monde "libre" que vous préconisez ?

Trinitro

19/01/2022 à 18:32

Absolument pas ! Il ne faut pas confondre les libraires indépendants et les chaines...
C'est justement nous, les libraires indépendants qui avons la possibilité de commander ce que nous voulons, et permettre à tous les auteurs/éditeurs de trouver leur public et particulièrement aux petites maisons d'édition, auteurs locaux et beaucoup de choses que vous ne trouverez pas ailleurs.
Elle est justement là la force des petits libraires !
En plus du conseil, (car certains vrais libraires lisent les ouvrages qu'ils vendent... :) )
ne pratiquent pas de censure.
Nous n'écartons personne.
C'est bien mal connaitre le monde de la librairie.

Un libraire

26/11/2021 à 12:42

"et continuer à servir toutes les commandes avec des retards croissants et des livraisons en janvier…"

bah c'est déjà ce qui se profile, mais en nous contraign

"est vrai qu'il y a un côté absurde à cette histoire... Tous les libraires indépendants crient en cœur « Amazon, Amazon, c'est le grand méchant loup, il ne faut rien faire qui puisse, de près ou de loin, lui ramener des clients ! », et que décident-ils ? De punir le distributeur en refusant de prendre les commandes de la rentrée de janvier... S'ils boycottent l'office et refusent de prendre les notés"

C'est maintenant que les clients se tournent vers Amazon pour recevoir leur guide touristique et leur carte Michelin par exemple. On ne va pas les commander par 3 à chaque fois. Et pour les recevoir quand ? La commande par 3 minimum est un cassus belli.
Rien n'est dit concernant les retours (et donc avoirs). Quel libraire va relancer la machine des offices en janvier "comme d'habitude", dans le flou en buvant simplement les paroles de MDS ? Il faut créer l'office par 3 minimum : ) (au détriment des "petites nouveautés)

Un libraire

26/11/2021 à 13:28

(mail précédent parti en cours de rédaction)

"Le risque ? Que les grandes librairies soient favorisées de fait : la trésorerie et la capacité de stockage sont là. "
En effet. C'est aussi vrai des plateformes type Amazon dont la zone de chalandise se compte en millions de clients quand nous libraires rayonnons à l'échelle d'un quartier, d'une ville/village et alentours.

" Et pour cause : comment appréhender la suite ? « Je prends trop d’ouvrages, lors de l’office, j’ai un crédit avec 6 mois de retard. Inversement, je n’en prends pas assez, je n’aurai pas de réassort », questionne Xavier Ollivrin ?" je souligne

"Alors, cette question économique revient : « Si on a besoin d’un exemplaire, que l’on en prend trois, outre les questions de bilan carbone, on opère une avance au distributeur qui va puiser dans notre trésorerie. Sans assurance sur les crédits de retours, personne ne prendra un tel risque. »"
oui

" Chez eux, la ligne de conduite sera simple : « Ce sera zéro – oui, 0 – commande. D’autant qu’avec des délais de livraison de quatre semaines, il devient inutile de commander, l’ouvrage arrivera après Noël. "
Nous sommes déjà le vendredi 26/11. En effet l'incertitude sur les délais remet de toute façon en cause les commandes.


"Les équipes à leur maximum"
Eclairez-nous svp Actualitté. MDS parle de la croissance de la charge de travail, de toutes ses équipes à fonds. Mais quelles équipes ? L'effectif est-il habituel ? Manque t-il de personnel ?
https://www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Diaporamas/visite-ory-centre-distribution-amazon-bretigny-orge-343417/ruban-rouge-343418.htm
Merci.

wiwi

26/11/2021 à 13:59

Scandaleux aussi pour les auteurs et éditeurs indés, ou non-bankable, dont les librairies ne prennent généralement qu'un ou deux exemplaires...

Bibliothécaire en colère

26/11/2021 à 13:59

Les bibliothécaires, ils s’en tapent de l’arrivée de la BD au pied du sapin.
Les fins de budget, c’est comme le 13e mois : ça arrive fin novembre / décembre et pas avant.
Je suis très très en colère par l’attitude désinvolte de MDS.
Même s’ils ont beaucoup réfléchi avant, arriver à cette décision, c’est d’une nullité absolue.
On aura tout vu. Le distributeur qui après avoir beaucoup réfléchi, choisit de ne pas distribuer, et tant pis si dans le sillage il met par terre des auteurs, des maisons d’édition, et des libraires.

L'auteur masqué

26/11/2021 à 23:54

Quand on se souvient d'où vient Media participation historiquement, on n'est beaucoup moins étonné par cette attitude méprisable. Ils s'en foutent des petits libraires, il est beaucoup plus rentable pour eux de travailler avec des centrales d'achat comme amazon.

Yetet

28/11/2021 à 11:28

Trop d'intermédiaires !

Trop de BDs sur le marché !

Trop de choix en grandes quantités en tous les cas et un lecteur lambda qui ne sait plus où donner de la tête !

Un libraire

28/11/2021 à 13:15

"Trop d'intermédiaires !"

auteur - éditeur (imprimeur) - diffuseur/distributeur - libraire

ça n'est pas énorme comme chaine, elle est assez logique dans sa forme, ce sont des rôles, fonctions, missions, métiers assez différents. La répartition du poids c'est autre chose et je n'en débattrai pas par écrit.

"Trop de BDs sur le marché !"

Ah ça c'est un autre débat pas simple :)

"Trop de choix en grandes quantités en tous les cas et un lecteur lambda qui ne sait plus où donner de la tête !"

C'est un avis "personnel", il y a des "lecteurs lambda" pour qui l'offre n'est pas un problème. Ca n'est pas bien grave. On peut choisir d'être guidé. D'ailleurs dans les magasins l'offre est toujours plus limitée que sur les plateformes. Finalement, moins on cherche plus on a de chance de trouver :)

Jean-Robert

28/11/2021 à 15:00

Et sinon, MDS, c'est quoi, c'est qui ?

Rice

28/11/2021 à 21:05

@Ismaël - Amazon a les MOYENS FINANCIERS d'accéder aux requêtes de MDS et d'avancer les fonds pour financer ces stocks supplémentaires.
On se demande même si ce n'est pas Amazon qui a écrit ces nouvelles règles histoire d'accélérer la disparition des petits libraires que le prix unique du livre protège encore...
Mais si vous avez la solution financières et non morale ("les libraires si tirent une balle dans le pied"), ne vous gênez pas de la proposer.

Ismaël

29/11/2021 à 10:12

@Rice. Voici les chiffres de l'année 2021.
- 50% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 3eme trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent toujours, les ventes progressent de 3% (seuls les hypermarchés sont en baisse). Les librairies de 1er niveau et celles de 2e niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de + 0,6 % et + 4,3 %.
- 40% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 2eme trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent encore, les ventes progressent de 27% ! Les librairies de 1er niveau et celles de 2e niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de + 37,1 % et + 46,1 %.
- 42% des librairies ont augmenté leur trésorerie au 1er trimestre 2021, les stocks et les retours diminuent, les ventes progressent de 23% en moyenne ! Les librairies de 2e niveau et celles de 1er niveau enregistrent une hausse de leur activité respectivement de 51,2 % et 40,8 %.
Evidemment, ce sont des moyennes, et évidemment certains points de vente n'ont pas la même dynamique. Cependant, avant de lancer de soit-disant grandes vérités sur les capacités de trésorerie et de financement de la librairie indépendante EN GENERAL qui seraient désespérément nulles comparativement à Amazon selon vous, merci de vérifier la réalité des chiffres. La question n'est donc pas que « morale »... l'appel à Boycott des offices et des notés de janvier est, de fait, pour les libraires une manière de vengeance qui profitera au final à la vente en ligne. En ce sens, oui, ils se contredisent dans leur discours de défense du commerce indépendant face à des plateformes comme Amazon.
Quant à proposer une solution, la première serait de « travailler » avec le distributeur qui met tout le monde en difficulté (les libraires, mais aussi ses propres personnels) plutôt que de le boycotter, ce qui pour le coup est pour le moins stérile comme comportement et n'aide personne : ni les libraires, ni les éditeurs, ni les auteurs, ni encore moins tous les manutentionnaires des centres de distribution. A vouloir faire payer « les patrons » de la distribution, je crains que la libraire ne se trompe de combat, d'autant plus venant d'une profession qui a appelé toute la chaîne du livre à la solidarité au moment du confinement, mais qui semble avoir oublié ce terme quand il s'agit de ne pas enfoncer la tête sous l'eau de ceux qui triment dans la distribution, des petites maisons d'édition fragiles et pénalisées si on refuse leurs parutions de janvier, et de leurs auteurs qui survivent à peine dans le meilleur des cas... Chercher des solutions professionnelles à cette crise me paraît tout de même préférable au simple « bras d'honneur » du boycott proposé.

Un libraire

29/11/2021 à 11:24

"Evidemment, ce sont des moyennes, et évidemment certains points de vente n'ont pas la même dynamique. Cependant, avant de lancer de soit-disant grandes vérités sur les capacités de trésorerie et de financement de la librairie indépendante EN GENERAL qui seraient désespérément nulles comparativement à Amazon selon vous, merci de vérifier la réalité des chiffres. La question n'est donc pas que « morale »..."

La trésorerie meilleure n'améliore pas la faible rentabilité: combien est retiré de l'augmentation de chiffre d'affaire (CA) ? Rappel, article du monde récent :
https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/11/25/pour-les-librairies-un-etonnant-miracle-lie-a-la-pandemie_6103549_3234.html
La librairie reste le commerce de détail le moins rentable de France. A coup de 1 et quelques poussières de % de rentabilité, combien faut t-il de CA pour s'enrichir ? :-)
Voir les coûts fixes (transport et cie).

MAIS SURTOUT : pour beaucoup de librairies concernées, le remboursement du PGE n'a pas encore commencé, car nous avons souvent demandé le report d'un an après le moment supposé de son démarrage au printemps 2021. Cela à un effet bénéfique sur nos retours et les prises de risque (je parle personnellement mais ça me semble extrapolable). Cela ne durera pas éternellement ... Et les tensions reviendront.

"l'appel à Boycott des offices et des notés de janvier est, de fait, pour les libraires une manière de vengeance qui profitera au final à la vente en ligne. En ce sens, oui, ils se contredisent dans leur discours de défense du commerce indépendant face à des plateformes comme Amazon."

Je pense qu'il faut suivre quelque nouveautés mais je pense surtout que MDS est un puits sans fond et incertain et qu'il ne faut pas le remplir, offices ou pas office.

"Quant à proposer une solution, la première serait de « travailler » avec le distributeur qui met tout le monde en difficulté"

Euh on voudrait bien.

"A vouloir faire payer « les patrons » de la distribution, je crains que la libraire ne se trompe de combat"

C'est le maillon fort qui à pouvoir sur les libraires et les éditeurs, ce combat, si on peut appeler ça un combat, n'est pas déplacé.

Niko

29/11/2021 à 09:33

Écoeurant ce discours langue de bois de MDS qui ne répond à aucune des préoccupations des distributeurs. Il y a un sérieux coup de pied à mettre dans le monde dans l'édition quand on voit en plus que ces grands patrons ont des comptes en banque dans les paradis fiscaux quand les auteurs ont du mal à avoir un SMIC.

Yoann

04/01/2022 à 13:57

Décembre est passé, le coup de sang est retombé, cette idée absurde du boycott a disparu des discours des libraires une fois l'esprit plus clair (enfin, je l'espère) mais reste cette frustration de justement n'avoir aucun poids ou pouvoir face à une faute professionnel d'une ampleur rarement égalée.
Seul "geste" effectué pour l'instant par MDS, une suréchéance de 30 jours, cadeau en partie empoisonné car si elle peut permettre de récupérer du crédit retour, elle retarde le paiement d'une grosse échéance à une période plutôt calme en librairie pouvant provoquer des difficultés financières pour certains.
La question de se passer de MDS ne se pose même pas pour un libraire, c'est plutôt d'obtenir réparation face à des choix douteux d'une entreprise qui joue la carte de l'innocence pour pallier à ses problèmes. On peut excuser les indisponibilités de fin d'année, entre les pénuries, engorgements de réimpression et une demande exponentielle mais voir que le 2e plus gros distributeur de bandes dessinées ne parvient pas à assurer un service que ces congénères réalisent tant bien que mal (avec également des difficultés, ils l'ont bien signalés) parce qu'ils ont préférés s'engraisser sur la bête au lieu de prendre des mesures pour s'adapter au futur, l'accélération a été déjà significative fin 2020 et dès le premier trimestre, c'était une réalité. Ne pas avoir réussi à anticiper et prévoir, c'est juste ne pas faire correctement son travail dans ce cas précis.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Appel à une grève nationale dans les magasins Cultura ce 3 décembre

Annoncé pour ce 3 décembre, période de plus en plus cruciale dans le commerce du livre, un vaste débrayage surviendra dans les magasins Cultura. La demande est simple : l’augmentation des salaires pour les employés revendique la CGT Cultura. De 15 à 17h, tous les personnels des boutiques sont invités à faire front ensemble.

02/12/2022, 16:41

ActuaLitté

À Tigery, les salariés d'Interforum demandent l'équité des primes

Ce lundi 21 novembre, une quarantaine de salariés du site Interforum de Tigery (Essonne) ont débrayé pour réclamer une plus grande équité entre les salariés des différents sites de la filiale du groupe Editis. À Malhesherbes, une prime transport sera en effet prochainement mise en place, et les employés de Tigery souhaitent eux aussi une révision des primes qui leur sont accordées.

23/11/2022, 15:17

ActuaLitté

Fédération de randonnée pédestre : la distribution, tout un cirque ?

À la suite d’une consultation menée au cours de l’année 2022, la FFRandonnée a renouvelé son contrat de partenariat avec la Sofédis, pour la diffusion et la distribution de son catalogue à partir du 1er janvier 2023. Un partenariat qui s’inscrit dans la stratégie déployée par la FFRandonnée depuis 2021. Les deux sociétés travailleront de concert jusqu'en 2026. 

04/11/2022, 10:58

ActuaLitté

France : Amazon se rêve désormais imprimeur de livres

Le jour de la fête des morts, la nouvelle aura quelque chose d’un brin sinistre : à Brétigny-sur-Orge (Essonne), ce 2 novembre, est inaugurée la première… imprimerie d’Amazon sur territoire français. Implanté dans son entrepôt logistique, il s’agit d’un déploiement, et non des moindres, dans le fonctionnement de l’entreprise.

01/11/2022, 10:04

ActuaLitté

Les éditions d'en bas arrivent en France et Belgique grâce à Serendip/Paon

Depuis 1976, les éditions d’en bas développent un catalogue engagé et militant. Elles explorent le champ du social à partir des marges de l’histoire, de la politique et de la société; elles font émerger des voix singulières et originales de destinées oubliées et des thématiques délaissées. Depuis 2001, elles ont renforcé le champ des publications aux littératures de Suisse et à la traduction. 

28/10/2022, 13:32

ActuaLitté

L'Imaginaire se fait la malle : quatre éditeurs quittent Média Participations

En août 2019, ActuaLitté dévoilait l’arrivée massive d’éditeurs chez Média Diffusion : Mnémos, les Moutons électriques et ActuSF, regroupés sous le collectif Les Indés de l’Imaginaire, marquaient ainsi une nouvelle étape dans leur développement. Et ce, deux ans après que Leha éditions avait choisi la diffusion/distribution du groupe. Mais en 2023, tout le monde part. 

28/10/2022, 11:06

ActuaLitté

Mort d'un ouvrier dans un entrepôt d'Amazon en Pologne : l'enquête interdite

10 heures de travail en une journée, voilà qui démontre bien l’intérêt porté aux salariés d’Amazon. Jean-Baptiste Malet a signé pour L’Humanité Magazine un nouveau reportage. Cette fois, c’est en Pologne qu’il s’est rendu pour constater les conditions de travail. Et ce, après le décès d’un salarié et le licenciement de la syndicaliste qui voulait trop en savoir sur les circonstances de ce drame…

11/10/2022, 11:52

ActuaLitté

Le développement de Feltrinelli, entre numérique et formation

Après un accord avec Kobo, Feltrinelli ajoute à son offre numérique, déjà très riche, un plan d'abonnement « all you can enjoy », et se positionne aux côtés d’acteurs déjà implantés en Italie, tels qu'Audible et Storytel. En même temps, une offre est proposée, via Feltrinelli Education, pour former les professionnels des industries créatives et culturelles. 

16/08/2022, 15:54

ActuaLitté

Neutralité carbone en 2040 : Amazon n'en prend pas le chemin 

Les promesses n’engagent généralement que ceux qui les gobent, avait assuré un connaisseur en la matière. Celles d’Amazon — ici pointées, mais assurément pas le seul en la matière — auront fait long feu. Malgré ses engagements visant à une neutralité carbone, la firme est parvenue à augmenter de 18 % ses émissions au cours de l’année 2021. De fait : la taille de son réseau de distribution a doublé au cours de la période.

02/08/2022, 15:03

ActuaLitté

Rachat dans le monde du podcast italien : Chora Media achète Will

En mars, Il Sole 24 Ore, quotidien économique et politique italien, avait annoncé cette opération, qui s’est concrétisée cet été et a donné naissance, pour citer le communiqué de presse, au « premier pôle italien d'information numérique native en audio et vidéo ».

21/07/2022, 15:22

ActuaLitté

Madrigall ouvre la commande urgente en 24h chez Union Distribution

RNL22 — À l'occasion des Rencontres nationales de la librairie, le groupe Madrigall a annoncé l'ouverture d'un service de commande en 24 heures pour les libraires indépendants. À l'aide d'un code, ils signaleront au distributeur une commande urgente, permettant de la prioriser.

03/07/2022, 18:01

ActuaLitté

Hugo Publishing quitte Interforum

Suite au rachat annoncé fin octobre 2021 du groupe Hugo Publishing, rejoignant Glénat, les grands mouvements débutent. Diffusée et distribuée par Interforum, la maison qu’avait fondée Hugues de Saint-Vincent rejoignait la société aujourd'hui dirigée par Marion Glénat, fille du fondateur. Et fort logiquement, Hugo allait se détacher d’Editis, à plus ou moins court terme.

30/06/2022, 11:08

ActuaLitté

Helvetiq et Dilisco : “Comme entrer dans une famille”

Tous les éditeurs le savent : changer de diffusion représente un risque capitalistique autant qu’une perspective de développement. Les éditions Helvetiq intègreront ainsi la société Dilisco au 1er juillet et seront prises en charge par les équipes SNB (Savoir, Nature & Bio) de Jean-Charles Caplier, directeur commercial. À l’occasion d’un passage à Paris, entretien croisé avec Alizée Dabert, export manager.

14/06/2022, 12:12

ActuaLitté

Prisme se dote d'un nouvel outil de traitement d'expéditions de livres

Basée dans l’Essonne, une plateforme nouvelle génération s’ouvre : la ville de Ris-Orangis accueille en effet l’outil de Prisme. Cette solution de traitement et d’acheminement des livres, à travers 3000 points de vente en France, Belgique et Luxembourg, s’offre une cure de jouvence. Ce sont 7 millions de colis qui transitent entre les mains des équipes de Geodis, avec 10.000 m2 de crossdocking [les marchandises destinées à une livraison directe aux clients, NdR].

24/05/2022, 15:41

ActuaLitté

Relations presse, librairies : Les Ardentes, plurielles et passionnées

Depuis le début du mois de janvier, Lucie Fournier et Inès Bahans se sont lancées dans une nouvelle aventure au nom incandescent, Les ardentes. Une agence de promotion littéraire pluridisciplinaire, tournée vers les relations presse et libraires, qui se veut au plus proche des ouvrages, de ses autrices et de ses auteurs. Ouverture d’esprit, passion et personnalisation sont les maîtres mots pour les deux jeunes femmes.

16/05/2022, 11:41

ActuaLitté

Quatre éditeurs mutualisent leur tournée de Rentrée littéraire 2022

4 éditeurs, 5 rencontres, 8 romans, 250 libraires. Sur le papier, voilà du best-seller qui s'annonce : Le Tripode s’allie pour cette rentrée littéraire avec Le Bruit du Monde, Le Passage et Philippe Rey pour organiser des petits déjeuners de présentation dans toute la France. Le premier de ces cinq rendez-vous se déroule à Paris, ce lundi 16 mai, où 80 libraires sont attendus. « Un beau moment d’édition », assurent les quatre partenaires.

13/05/2022, 15:11

ActuaLitté

Logistique : Medios, solution technique pour diffuseurs et distributeurs

Pour accompagner les acteurs culturels dans la diffusion et la distribution de leurs offres, la société RBI a développé Medios. Si le nom n'est pas des plus alléchants, ce logiciel de gestion informatique regroupe deux pans essentiels : gestion commerciale et logistique des stocks. Monté avec le concours de structures indépendantes, Medios se présente avant tout comme un projet collaboratif, au plus près des besoins. 

21/04/2022, 14:41

ActuaLitté

Fnac ouvre son troisième espace à Bruxelles

Et de 14, pour l’enseigne Fnac, qui dévoilera prochainement une nouvelle boutique à Bruxelles. 2600 mètres carrés de superficie, installés dans un centre commercial, Wolume Shopping. L’ouverture est prévue fin mai.

14/04/2022, 11:37

ActuaLitté

Librairie : en période de crise, resserrer les liens

Depuis le début de l’année, les ventes sont en berne : un recul net s’observe à tous points de vue, avec des best-sellers qui tirent tout juste leur épingle du jeu. En période de crise, il importe de resserrer les rangs, pour que la chaîne du livre ne sente pas de relâchement. Quoi de mieux qu’une Grande Boucle pour ce faire ?

08/04/2022, 16:25

ActuaLitté

Tous les sites logistiques d'Amazon France en grève

Les débrayages s'inscrivent dans des négociations autour des salaires, où pour le moment, aucun accord n'a pu être conclu entre la direction de la firme américaine et les syndicats. La proposition d'augmentation de 3 % a été jugée insuffisante par les représentants des employés. Des discussions qui interviennent alors qu'Amazon a plus que doublé le salaire de base maximal de ses employés américains... 

06/04/2022, 18:06

ActuaLitté

MDS et Média Diffusion : de “nombreux dysfonctionnements” persistent

Peu avant la période des fêtes de fin d'année — cruciale pour les libraires et les éditeurs —, le distributeur MDS et son pendant Média Diffusion, deux filiales du groupe Média-Participations, rencontraient d'importants problèmes logistiques. Des livres devenaient indisponibles, car frappés par d'importants retards de livraison, et une chaine du livre plus tendue que jamais. Quelques semaines plus tard, la situation ne s'est pas vraiment améliorée.

25/02/2022, 16:13

ActuaLitté

Hauts-de-France : ouverture d'un Observatoire des Acteurs du livre et de la lecture

L'Agence régionale du livre et de la lecture des Hauts-de-France lance son Observatoire des acteurs du livre et de la lecture en région. Si vous êtes professionel.le du livre ou de la lecture dans les Hauts de France, l’AR2L a besoin de vous !

15/02/2022, 12:33

ActuaLitté

Cultura lance son nouveau podcast “Perle de culture”

Cultura s’est lancé dans une nouvelle série de podcasts intitulés « Perles de Culture ». À raison d’une vingtaine d’épisodes, l’émission entend remonter aux sources « d’oeuvres aussi mythiques qu’éclectiques ». Avec un format court, dont les épisodes durent moins de 10 minutes chacun, on explore les expressions culturelles et artistiques, invitant ses auditeurs dans « les coulisses de la création ». 

14/01/2022, 13:22

ActuaLitté

L'éditeur ETAI, spécialisé dans l'automobile, repris par Sophia Communications

Les Éditions techniques pour l’Automobile et l’Industrie (ETAI), qui publient des beaux-livres, sont sur le point de rejoindre le groupe Sophia Communications. La maison d’édition quitterait ainsi Infopro Digital, tout comme la librairie parisienne, Passion Automobile. Une décision qui semble s’inscrire dans une démarche de transformation plus globale pour Infopro Digital.

10/01/2022, 11:35

ActuaLitté

Fusion Editis-Hachette : comment l'hystérie de l’édition profite à Amazon

2022 sera une année de tensions pour l’industrie du livre. Fortes tensions. Et nul besoin de jouer à Zoroastre ou d’investir dans une boule de cristal pour le sentir. Car, de toute évidence, l’un des équilibres que l’on tenait pour acquis depuis 2002 va s’effondrer. Il aura suffi d’un Breton, Vincent Bolloré, pour ce faire : bouleverser l’édition française, une entreprise moins ardue que de vider la mer avec une cuillère, semble-t-il.

07/01/2022, 18:07

ActuaLitté

Le Covid terrasse le comptoir parisien d'Harmonia Mundi Livre

Mauvaise passe pour le distributeur Harmonia Mundi Livre. Après une cyberattaque qui a frappé en novembre, voici que le comptoir de Paris, qui permettait aux libraires de consulter les ouvrages, ferme ses portes. La faute en incombe au Covid, comme l’explique l’entreprise.

17/12/2021, 17:01

ActuaLitté

Nouveaux conseil d'administration et bureau pour ALCA Nouvelle-Aquitaine

L’Assemblée générale d’ALCA Nouvelle-Aquitaine a élu jeudi 9 décembre 2021 son nouveau conseil d’administration et les membres de son bureau. Bruno Boutleux conserve son mandat de président. Les administrateurs étant élus pour un mandat de trois ans (les dernières élections avaient eu lieu en décembre 2018), les adhérents d’ALCA ont procédé au renouvellement de ses collèges professionnels des filières du livre, du cinéma et de l’audiovisuel. 

13/12/2021, 12:29

ActuaLitté

Le grossiste britannique Gardners ouvre une filiale à Arques

Le grossiste britannique Gardners, qui revendique environ 15.000 clients dans le monde entier et dont le siège se trouve dans le Sussex de l'Est, en Angleterre, a annoncé l'ouverture d'une filiale, Gardners EU, à Arques (Pas-de-Calais). Celle-ci est destinée à assumer les activités en Europe, pour éviter les problématiques liées au Brexit.

03/12/2021, 11:01

ActuaLitté

Libraires frustrés, éditeurs désemparés : une “sortie de crise mal barrée”

« La Matrice part en vrille. Tout le monde panique. » En l’espace d’une semaine, les problèmes d’approvisionnement en livres pour les librairies prennent des proportions invraisemblables. La réunion des acteurs impliqués, ce 25 novembre, a débouché sur un désaccord. Tentative d’apaisement pour le distributeur, avec des solutions concrètes, propositions insatisfaisantes pour le syndicat des libraires. Noël ne parviendra pas à inspirer la paix sur Terre – pas forcément par manque d'hommes de bonne volonté…

27/11/2021, 16:27

ActuaLitté

De ses origines aux formes adoptées : une Histoire naturelle de la violence

La publication du 5e opus de la collection des manifestes du Muséum, dédié à l’Histoire naturelle de la violence, affirme la position d’institution citoyenne, contemporaine et engagée dans les débats de société du Muséum national d’Histoire naturelle. La violence est un sujet d’actualité prégnant, qui se manifeste sous de multiples formes dans les sphères privée comme publique. 

22/11/2021, 11:05

ActuaLitté

Le Médiateur du livre pour sortir de la crise entre Dilicom et Cyber Scribe

Le combat cessera faute de combattants, ou parce que la hache de guerre sera enterrée ? Entre Cyber Scribe et Dilicom, le torchon n’en finit pas de brûler. Et au milieu, les éditeurs, et les distributeurs se trouvent ballottés au gré des communications. La dernière en date semble indiquer une volonté d’apaisement, après une contre-offensive qui en avait laissé beaucoup perplexes.

01/10/2021, 11:42

ActuaLitté

Julien Peyrafitte devient directeur commercial France de Fnac Darty

Le groupe Fnac Darty annonce la nomination de Julien Peyrafitte au poste de Directeur commercial France. Il a pris ses nouvelles fonctions le 23 août 2021 et a intégré le comité exécutif de Fnac Darty. Il succède ainsi à Benoit Jaubert. 

23/09/2021, 16:34

ActuaLitté

Du nouveau pour la rentrée chez Tohu Bohu

TohuBohu éditions qui était diffusé par Médias-Diffusion et distribué par MDS depuis 2016 sera diffusé et distribué par Harmonia Mundi Livres à compter du 1er janvier 2022.

23/09/2021, 08:07

ActuaLitté

L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion

La maison d’édition L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion à compter du 1er octobre 2021, apprend-on de l'éditeur. Créée en 2017, la structure cherche à défendre une création littéraire contemporaine au style affirmé. 

22/09/2021, 07:59

ActuaLitté

Dilicom / Cyber Scribe : après la prise d'otage, les éditeurs “couteau sous la gorge”

La situation entre Cyber Scribe et Dilicom a définitivement viré à l’eau de boudin. « Et nous, petits éditeurs, ça nous met dans la merde, ce chantage pur et simple », s’agace une structure auprès de ActuaLitté. Il est vrai que depuis janvier dernier, la guerre des nerfs avait atteint son paroxysme… avant que Dilicom ne hisse un drapeau blanc. Une trêve de courte durée, comme le montre un récent email adressé aux éditeurs… David et Goliath, le retour.

16/09/2021, 11:58

ActuaLitté

Wikipédia décliné en un sérieux jeu de société encyclopédique

Le partage de la connaissance et l’enrichissement collectif dudit savoir fondent les piliers du projet Wikipédia. L’encyclopédie participative, libre et ouverte, s’articule sur trois missions, déclinant son identité. Et après les livres imprimant les articles de l’encyclopédie, une nouvelle déclinaison s’en vient : le jeu de société Wikipédia.

15/09/2021, 13:34

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

La France, plus que jamais, deuxième pays du manga

Les 3 et 4 décembre, les amateurs de pop culture se donneront rendez-vous à Paris Nord Villepinte pour la 32ème édition du Paris Manga & Sci-Fi Show pour découvrir les nouveautés mangas, séries TV, cosplay et tout l’univers des comics japonais. L'occasion de revenir sur le lien particulier entre les Français et les mangas. Une étude d'Ipsos, signée Yves Bardon, nous permet d'y voir plus clair. 

02/12/2022, 17:56

ActuaLitté

Dégradations, inauguration : les statues de Victor Hugo chahutées

Ville natale de Victor Hugo, Besançon connaît une relation ambiguë avec l’auteur. Ce jeudi, le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de la ville accueillait une nouvelle œuvre d’art monumentale pour lui rendre hommage. En parallèle, deux jeunes étudiants ont reconnu avoir vandalisé une autre statue le 20 novembre dernier.

02/12/2022, 17:10

ActuaLitté

La Grèce règle le droit de prêt “avec plusieurs années de retard”

La loi 4996/2022 sur le droit d'auteur a été adoptée par le Parlement, qui intègre les directives (UE) 789/2019 et 790/2019 et réglemente le droit d'emprunt public. La nouvelle loi est extrêmement importante pour l'OSDEL et pour les bénéficiaires qu'elle représente, car elle résout une série de problèmes critiques pour l'industrie du livre et de la presse.

02/12/2022, 11:21

ActuaLitté

Italie : l'édition indépendante boycotte un événement littéraire national

Cette année, sept maisons d’éditions indépendantes renoncent au festival Più Libri Più Liberi et lancent leur propre contre-foire en réponse. Greffé à La notte Bianca del Racconto, le contre-évènement se déroulera la nuit du mercredi 7 décembre de 20h à 4h du matin, à l’ASC atelier de Rome.

02/12/2022, 11:18

ActuaLitté

Le poète kurde Nedim Türfent recouvre la liberté

Le journaliste et poète kurde Nedim Türfent a été libéré de la prison de Karakoçan (Turquie), après six ans et demi de détention, ce 29 novembre. Il avait été transféré de la prison de haute sécurité de Van à la prison fermée, de type K-1, d’Elazig Karakoçan le 23 août dernier. En prison, il a été nommé membre honoraire du PEN anglais et du PEN Melbourne.

01/12/2022, 16:23

ActuaLitté

Rencontre et animation annulées en 2023 : la colère d'un libraire allemand

Coup de tonnerre en Allemagne : un libraire de la ville de Rostock accuse la commune d’avoir enfreint la législation, entraînant des pertes à six chiffres pour son commerce. En effet, les commandes en fournitures scolaires des écoles sont toutes perdues, depuis le nouveau système d’attribution en vigueur au 1er juillet 2022.

01/12/2022, 14:57

ActuaLitté

Vénézuela : Editorial Dahbar salué pour sa défense de la liberté de publier

L'association des éditeurs américains (AAP, Association of American Publishers) a décerné son Prix de la liberté de publier/Jeri Laber à la maison d'édition vénézuélienne Editorial Dahbar, fondée au début des années 2010 par Sergio Dahbar. L'organisation salue la persistance d'Editorial Dahbar, malgré des pressions politiques et mafieuses.

01/12/2022, 14:30

ActuaLitté

Hong Kong repousse le procès de l'éditeur Jimmy Lai

John Lee, dirigeant du pouvoir exécutif de Hong Kong, a déclaré ce lundi vouloir faire appel à Pékin afin de statuer sur l’opportunité d’autoriser des avocats étrangers à être impliqués dans des affaires de sécurité nationale. Cette décision fait suite à l’autorisation donnée par le plus haut tribunal de la ville à Jimmy Lai, magnat de l’édition prodémocratie, d’engager un avocat britannique pour son futur procès. 

01/12/2022, 12:40

ActuaLitté

Disparition d'Aline Kominsky–Crumb, figure de la BD indépendante

À Sauve, dans le Gard, où elle était installée depuis le début des années 1990 avec son mari Robert Crumb, Aline Kominsky–Crumb est décédée à l'âge de 74 ans des suites d'un cancer. Elle gérait avec Julie Katan la galerie du Vidourle, fondée en 2005 à Sauve.

01/12/2022, 11:52

ActuaLitté

Allaiter en bibliothèque ? Un “geste naturel, pas une source de honte”

Le 10 novembre dernier, Diane Pico publiait sur son profil Facebook une vidéo pour raconter sa mésaventure. Dans un établissement de lecture publique de la ville de Nice, l'allaitement de son enfant de 10 mois a été interrompu par une bibliothécaire. Et ce, au motif que ce geste était « interdit dans l'enceinte de la bibliothèque municipale ».

01/12/2022, 10:54

ActuaLitté

Une bibliothèque sauve 3000 livres voués au pilon

Lorsque les bibliothèques font équipe avec des associations sociales et culturelles, de petits miracles de solidarité peuvent naître. Par exemple, on peut donner une nouvelle vie à 3000 livres, les sauver du pilon et les remettre en circulation, entre les mains des lecteurs…

01/12/2022, 09:56

ActuaLitté

Rachat de Lagardère : l'Europe craint des livres plus chers et mauvais

Sans grande surprise, la Commission européenne déclenche donc une enquête approfondie sur le projet d’acquisition de Lagardère par Vivendi. Deux groupes français, engagés dans le multimédia, l’édition de presse et de livres plus spécifiquement : or, Vivendi possède aussi Editis, depuis 2018, numéro deux de l'édition française. La présence de Hachette Livre, premier éditeur en France, au sein de Lagardère, dont Vivendi détient 57 %, pose bel et bien problème.

30/11/2022, 22:56

ActuaLitté

Marlene van Niekerk, le sous-prolétariat en Afrique du Sud

PODCAST — Marlene van Niekerk retrace la vie d’une famille blanche pauvre, les Benade, au cours des deux mois qui ont précédé les premières élections libres en Afrique du Sud, en novembre 1994. Chez les Benade, l’inceste est érigé au rang de tradition.

30/11/2022, 15:29

ActuaLitté

Au moins 65 millions de livres jeunesse vendus en France en 2022

Alors que s'ouvre le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ), à Montreuil, l'institut GfK propose un bilan de l'année 2022 pour le secteur de la littérature jeunesse. 65,1 millions d'exemplaires relevant de ce secteur éditorial ont ainsi été vendus au cours de l'année selon le panéliste. Le chiffre d'affaires global est en légère baisse, mais s'explique par l'effet de comparaison avec 2021, année exceptionnelle.

30/11/2022, 13:08

ActuaLitté

Paris : 17 bouquinistes recherchés sur les quais de Seine

Jusqu’au 30 janvier 2023, les amoureux des livres ou de Paris peuvent candidater pour les 17 emplacements de bouquinistes disponibles sur les quais de Seine. 18 nouveaux bouquinistes se sont installés sur les bords de Seine en 2022. Les heureux sélectionnés obtiendront une autorisation d’exploitation pour une durée de cinq ans. Ces derniers profiteront, comme leurs prédécesseurs, d’une absence de loyer et de taxe, en échange de leur présence régulière.

30/11/2022, 12:58

ActuaLitté

Point Godwin, menaces de mort : prison avec sursis pour un écrivain

Il est parfois difficile de rester calme face à l’administration, mais certaines limites ne doivent pas être franchies. Un écrivain des Yvelines a été rappelé à l'ordre face aux services des impôts de Mantes-la-Jolie, il s’est emporté plus que de raison. Cela lui a valu d’être jugé au tribunal de Versailles, ce lundi 28 novembre 2022.

30/11/2022, 12:46

ActuaLitté

La Fnac réintègre Antifa le jeu, des éditions Libertalia, à ses rayons

L'enseigne Fnac fait machine arrière. Ce 27 novembre, le réseau de grandes surfaces spécialisées annonçait le retrait de ses rayons du jeu de société Antifa le jeu, publié par les éditions Libertalia et conçu avec le site antifasciste La Horde. Après une « vérification approfondie », le produit est de retour en rayon — mais reste en rupture de stock.

30/11/2022, 12:26

ActuaLitté

La Fondation Hachette pour la lecture soutient 8 projets

En 2022, la Fondation Hachette pour la lecture accompagne huit initiatives qui favorisent l’accès à la lecture et donnent le goût et le plaisir de lire au plus grand nombre en leur attribuant des dotations allant de 30.000 à 100.000 €. Les projets retenus reflètent les différents engagements de la Fondation en faveur de la promotion de la lecture, de l’écriture et de la langue française, auprès de tous les publics. Une attention particulière a été portée aux jeunes et aux publics éloignés de la lecture.

30/11/2022, 10:55

ActuaLitté

Deux inédits de Cavanna pour le centenaire de sa naissance

Les Nouvelles Éditions Wombat, à l'occasion du centenaire de la naissance de François Cavanna (1923-2014), célèbrent l'événement avec la publication de deux ouvrages inédits de l'auteur, cofondateur des magazines Hara-Kiri, Hara-Kiri hebdo, Charlie et Charlie Hebdo.

30/11/2022, 09:33

ActuaLitté

Algérie : éditeur, poète et journaliste, Lazhari Labter finalement libéré

Incarcéré le 20 novembre, Lazhari Labter a été libéré ce 29 novembre. Sans apporter de précisions sur les motifs ayant conduit à son arrestation, il remercie les soutiens reçus durant cette dizaine de jours derrière les barreaux. Pour ce défenseur de la liberté d’expression, journaliste, poète et éditeur, la solidarité manifestée fut un véritable réconfort.

30/11/2022, 08:55

ActuaLitté

Les éditions du Souffle d'Or et Yves Michel ont besoin de soutien

Les éditions Le Souffle d’Or et Yves Michel ont lancé une campagne de financement participatif pour assurer leurs prochaines parutions. Après bientôt 40 ans d’expérience, la maison d’édition entend toujours faire partie du paysage éditorial français en 2023, et ce, malgré les crises actuelles. 

29/11/2022, 15:36

ActuaLitté

L'écrivain Volodymyr Vakulenko aurait été assassiné par les forces russes

UkraineUnderAttack - L’écrivain Volodymyr Vakulenko aurait été tué par les forces d'occupation russes. En mars dernier, lui et son fils avaient été capturés dans le village de Kapitolivka, près d’Izyum, dans la région de Kharkiv. L'arrivée des soldats ukrainiens sur le territoire a permis de mettre au jour de nouveaux éléments.

29/11/2022, 12:21

ActuaLitté

Hachette/Editis : Vivendi n'échappera pas à l'enquête approfondie

Les craintes de Vincent Bolloré étaient fondées : selon les informations de Marianne, le groupe Vivendi n’échapperait pas à l’enquête approfondie. La Commission européenne doit rendre officiellement son avis ce 30 novembre, suite à la notification d’octobre dernier. Mais le couperet semble être déjà tombé.

29/11/2022, 10:57

ActuaLitté

Face à la police et à l'extrême droite, la Fnac censure le jeu d'un éditeur

Les éditions Libertalia ont travaillé avec le site antifasciste La Horde pour concevoir Antifa le jeu, un jeu de société, comme son nom l'indique, mais aussi un outil de formation dans la lutte contre les idées nauséabondes de l'extrême droite. Sous la pression de « certains de [ses] publics », la Fnac a procédé au retrait du produit de ses magasins et de sa boutique en ligne.

29/11/2022, 10:28

ActuaLitté

Plongée au coeur de la presse régionale

Presse et Territoires, une si fertile proximité a été conçu et réalisé, à la demande de Stéphane Delaporte, directeur général de 366 par Jean-Clément Texier avec le concours opérationnel de Richard Werly, directeur de la collection L'âme des Peuples. La maison l'a accueilli comme hors-série dans cette collection qui célèbre son dixième anniversaire chez Nevicata après la publication de plus de 75 titres.

29/11/2022, 09:56

ActuaLitté

Pass Culture : la part collective accusée de “maltraitance des artistes-auteurs”

Mise en œuvre à partir de janvier 2022, la part collective du Pass Culture permet à un professeur de collège ou de lycée de financer des activités d'éducation artistique et culturelle (EAC) pour ses élèves. Pour ce faire, il choisit parmi des offres proposées par la plateforme : des artistes-auteurs dénoncent une « maltraitance » dans le processus d'inscription et de mise en ligne de ces offres.

28/11/2022, 16:20

ActuaLitté

En 2021, le Prix Enrico Filippini revenait aux Éditions d'en bas

Depuis plus d’un siècle, le Monte Verità, la petite colline qui surplombe le bourg d’Ascona (dans le Tessin, la Suisse italianophone), se veut un pôle attractif de rencontres et d’échange d’idées. Depuis sa création en 2013, le Festival Eventi letterari Monte Verità bâtit sa raison d’être sur cette inaltérable source d’inspiration. Il se propose de recréer l’atmosphère de vif débat culturel propre à ces années du début du XXe siècle. Écrivains, philosophes, artistes et penseurs de notre époque. En 2021, Jean Richard et les éditions d'en bas sont récompensés par le prix Enrico Filippini.

28/11/2022, 11:46

ActuaLitté

Le livre et la lecture face aux défis écologiques

La Fill, Fédération interrégionale du livre et de la lecture, publie un nouveau dossier documentaire en ligne. Consacré à l’écologie dans la filière du livre, il met à l’honneur les nombreuses initiatives des acteurs et actrices qui, sur tout le territoire et dans tous les secteurs, se montrent inventifs, volontaires et impliqués en la matière. À leurs côtés, les structures régionales pour le livre membres de la Fill accompagnent et sont les témoins privilégiés de ces actions.

28/11/2022, 11:18

ActuaLitté

Russie : une nouvelle loi homophobe “menace la liberté de publier”

Une décennie de lois homophobes en Russie, et le gouvernement ne compte pas s'arrêter là. Le Parlement a voté une loi prohibant la promotion des « relations sexuelles non traditionnelles » - autrement dit celles qui sortent d'un cadre hétérosexuel. Et cette dernière renforce des textes de 2013 persécutant les membres de la communauté LGBTQIA+. Outre les effets délétères sur les vies des citoyens et citoyennes, la liberté d'expression se trouve bien sûr un peu plus amoindrie.

28/11/2022, 11:06

ActuaLitté

#Actualitteaime : un mille-feuille tentateur

Dans cette semaine d'#ActuaLittéAime, on est tenté : par la puissance financière d’une monarchie et ses ressources gazières, d'anciens jeunes rockstars qui chantaient et chantent encore, Sympathy for the devil, ou par le plus séduisant des personnages du roman mondial, Dorian Gray. Son créateur, le flamboyant Oscar Wilde, disait : « Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder... »

26/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Les offres déposées pour le rachat d'Editis

L'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky ne serait donc pas le seul intéressé par une reprise d'Editis. La Lettre A avance, dans un article, trois autres prétendants au rachat du groupe d'édition. Xavier Niel, Reworld Media et Mondadori seraient également dans la course.

25/11/2022, 17:08

ActuaLitté

Les procès de Roberto Saviano : la pression des politiques sur les intellectuels

Roberto Saviano, auteur du best-seller international Gomorra, publié en Italie en 2006 (Mondadori) et en France l'année suivante chez Gallimard, est aujourd'hui au centre d'une affaire médiatique bouillante. En effet, l’écrivain a à son actif trois procès pour diffamation contre trois membres actuels du gouvernement italien… Comment défendre dans ce contexte, la liberté d’expression, ainsi que le rôle symbolique des intellectuels ? 

25/11/2022, 16:57

ActuaLitté

L'imprimeur Maury reçoit 12 millions € d'aides de l'État

Dans le cadre des mesures de soutien du gouvernement face à l’explosion des prix de l’énergie, l’imprimeur Maury est la première entreprise, avec la verrerie Duralex, à bénéficier du nouveau guichet d'aide mis en place le week-end des 20-21 novembre. Une annonce réalisée à l’occasion de la Semaine de l’industrie par Roland Lescure, le ministre délégué chargé de l’Industrie. La structure du Loiret imprime notamment des ouvrages de la maison Gallimard ou encore les magazines Paris Match ou L’Express.

25/11/2022, 16:40

ActuaLitté

Benoît Pollet (Dargaud) attendu à la direction des éditions Glénat

Jean Paciulli, directeur général des éditions Glénat, partira à la retraite à la fin de cette année 2022. Le directeur général des éditions Dargaud, Benoît Pollet le remplacerait dès le mois de janvier 2023.

25/11/2022, 16:26

ActuaLitté

Mort de Christian Bobin, “ermite du Creusot”, à l'âge de 71 ans

Les éditions Gallimard ont fait part du décès de l'écrivain Christian Bobin, décédé ce jeudi 24 novembre à l'âge de 71 ans. Entré en littérature dès l'âge de 22 ans avec Lettre pourpre, en 1977, il a composé une œuvre prolifique et vécu à l'écart du monde, dans une maison en lisière d'un bois, en Saône-et-Loire.

25/11/2022, 13:06

ActuaLitté

Diplomatie culturelle : le Sénat dénonce “une ambition de façade”

Dans le cadre de l'examen du Projet de loi de finances 2023, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a rendu un avis plutôt sévère sur les moyens consacrés à la diplomatie culturelle par le gouvernement. Elle regrette ainsi l'absence d'investissement pour les Instituts français et les Alliances françaises.

25/11/2022, 12:39