#Economie

Diffuseurs et distributeurs indépendants, grands oubliés de la pandémie

Diffusion et distribution, nerfs de la guerre dans l'économie du livre, de la promotion des ouvrages auprès des points de vente, à la logistique de l’acheminement. Ces deux volets, plutôt méconnus, impactent pourtant toute la chaîne du livre : sans eux, ni informations sur les sorties ni assortiment. Ainsi, le Centre national du Livre lance une étude visant « la situation économique des diffuseurs/distributeurs du secteur du livre, en particulier sur la manière dont ils font face à la crise ».

Le 27/04/2021 à 11:56 par Nicolas Gary

6 Réactions | 41 Partages

Publié le :

27/04/2021 à 11:56

Nicolas Gary

6

Commentaires

41

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Ce marché de prestation de services portant sur l’Étude de la situation économique des diffuseurs et distributeurs dans le secteur du livre, a mis la puce à l’oreille. En effet, ce secteur de l’industrie n’a, pour le dire clairement, reçu aucune aide directement fléchée — bien que le chômage partiel y ait parfois été plébiscité. L'objectif du CNL est louable puisque destiné à « analyser les besoins éventuels qui en ressortiraient, afin d’élaborer un dispositif adapté ».

Or, l'établissement pose que les grands diffuseurs/distributeurs n'ont pas vraiment rencontré de difficultés, mais que les indépendants, en revanche, méritent un légitime traitement spécifique.

Les diffuseurs distributeurs autonomes

Pas faute, pourtant, d’avoir été inclus dans le Plan de relance soumis par l’ancien président du CNL à la tutelle.

L’essentiel de la diffusion-distribution est assuré par des filiales de grands groupes. Ces filiales redémarreront avec la reprise de l’activité des entités auxquelles elles appartiennent. Mais il existe des structures autonomes (Belles Lettres Diffusion Distribution, Harmonia Mundi livre, Pollen,…) qui sont des acteurs essentiels pour la mise sur le marché d’éditeurs de petite taille et donc pour la diversité éditoriale.

Pour ces entreprises aussi, une aide est nécessaire : leur perte de chiffre d’affaires annuel devrait représenter 20 %. Une réflexion autour de leurs charges fixes et l’amortissement de leurs investissements est nécessaire. L’allongement des durées d’amortissement, une garantie des paiements des petits éditeurs qu’ils diffusent, l’apport en prêt, assorti d’une subvention pour les plus fragiles, peuvent permettre à ces entreprises de maintenir une activité de distribution, [qui] si elle devait cesser, signerait la disparition de petits éditeurs.

Et d'ajouter : 

C’est en septembre-octobre, moment capital pour la reprise, que ces petites structures de distribution pourraient être fragilisées, et ce jusqu’en février-mars si la période des fêtes n’est pas propice. La réflexion sur des reports d’impôts et de charges pourrait aussi constituer une réponse. 

Pour l’ensemble de la chaîne du livre, la question du report des charges sociales avec un lissage sur deux ans devrait être posée. En librairie, ce qui pèse le plus dans le chiffre d’affaires, ce sont les loyers (environ 4 à 5 %) et les charges sociales. Pour faire redémarrer l’activité, une action déterminée sur ces deux postes, par le biais du report et de l’étalement, pourrait être décisive.  

– note pour le Plan de relance du livre

Le plan pour les auteurs, qui a fait l’objet d’une autre note, estimait les besoins des auteurs de l’écrit à 80 millions d’euros pour l’ensemble de ceux-ci. Au total, et tous dispositifs confondus, le plan de relance de la filière du livre devrait avoisiner les cinq cents millions d’euros, soit 10 % du chiffre d’affaires annuel total de la filière, pour ne laisser personne au bord du chemin. 

Ne pas couper les ponts...

« Les aides, parcimonieuses, apportées aux éditeurs, à travers les Régions ou celles du CNL ont permis aux structures de garder la tête hors de l’eau », rappelle un éditeur indé. D’ailleurs, l’intitulé du Centre expliquait que le soutien permettrait « de surmonter les difficultés économiques qu’elles rencontrent suite à l’état d’urgence sanitaire lié à l’épidémie du Coronavirus ». Surmonter. Pas plus.

CULTURE: 2 milliards € promis par Jean Castex

Deux aides existaient : la première, de 2,2 millions, pour laquelle 84 dossiers instruits ont abouti à 69 versements (33k € en moyenne par dossier). L’autre, pour les éditeurs au chiffre d’affaires inférieur à 500k €, a reçu 262 demandes, pour 138 subventions accordées (5500 € en moyenne). Mais pour l'ensemble des éditeurs ayant reçu une aide, aucune structure de diffusion/distribution n’a été prise en considération.

« La plus grave erreur est bien là : donner 5000 € — chiffre que je prends au hasard — à 100 éditeurs regroupés chez le même Diffuseur, c’est gaspiller 500.000 € potentiellement. En cas de faillite de la Diffusion, les éditeurs sont morts. Plus de librairie, de commercialisation : fini ! »

Un couperet radical, sans grand espoir d’avenir : « Il ne faut pas imaginer que les grosses structures se battront pour récupérer les “petits”. Si Pollen, Les Belles Lettres Diffusion Distribution, ou encore Makassar, rencontrent des difficultés, jusqu’à fermer, ce sont des centaines d’éditeurs qui disparaissent de l’horizon. » Et la sainte notion de bibliodiversité s’en trouverait renvoyée à ses études.

Dans un document présenté en avril 2020 au ministère de la Culture, ces structures autonomes figuraient pourtant bien dans le Plan de relance pour le secteur du livre. À l’époque, on imaginait une perte de chiffre d’affaires de 20 % — il était impossible d’imaginer quelle serait la réalité de cette année pandémique. 

Le document pointait quelques éléments significatifs : « Une réflexion autour de leurs charges fixes et l’amortissement de leurs investissements est nécessaire. L’allongement des durées d’amortissement, une garantie des paiements des petits éditeurs qu’ils diffusent, l’apport en prêt, assorti d’une subvention pour les plus fragiles, peuvent permettre à ces entreprises de maintenir une activité de distribution, si elle devait cesser, signerait la disparition de petits éditeurs. »

2020, année “hors norme”

Mais l’aide envisagée ne se concrétisa jamais. Les opérateurs, bien que portés par une année 2020 « hors norme », comme le dit Benoît Coutaz, PDG de Harmonia Mundi Livre, estiment qu'elle ne manquerait pas de sens. « Il est encore trop tôt pour connaître la véritable situation : il faut attendre que la vie culturelle reprenne dans son ensemble pour jauger de l’état des éditeurs et des libraires sur du moyen et long terme », poursuit-il.

Les TPE ont pu bénéficier de la souplesse que le Prêt Garanti par l’État apportait, mais « les répercussions n’apparaîtront qu’en 2022, voire 2023 ». De son côté, HML a connu des difficultés d’organisation : lors du premier confinement, les remises à plat permanentes face aux conditions sanitaires ont été lourdes à gérer. Mais le recrutement de plusieurs éditeurs partenaires, s’il a permis de consolider l’entreprise, implique également des investissements — comme l’augmentation de 50 % des structures de stockage.

« Il devient évident que si les éditeurs tiennent bon, mais que la passerelle vers les librairies trébuche, cela entraînera des difficultés pour toute la chaîne », ajoute Patrice Evenor, directeur général adjoint de HML. « Quid, une fois la réouverture des cinémas, théâtres et festivals ? L’embellie pour l’édition maintiendra-t-elle son socle, ou s’évaporera-t-elle ? Et pour des éditeurs endettés par le PGE, que deviendra l’avenir ? »

D’autant qu’avec les multiples changements structurels susceptibles d’intervenir au niveau des groupes, les possibilités d’accès au marché de maisons petites et moyennes se compliqueront. « Des structures comme la nôtre doivent pouvoir jouer un rôle, dans un accompagnement impératif. Et pour conserver la qualité de diffusion/distribution, objectivement, il y a des chantiers qui nécessiteront d’être soutenus », reprend Benoît Coutaz.

Pour HML, la capacité de stockage compte parmi ces chantiers : avec 117 éditeurs partenaires, c’est une véritable diversité que défend l’entreprise. Et cette variété de publications a besoin d’accéder aux librairies. « La démocratie culturelle passe par ces éditeurs de taille moyenne », affirme-t-il. « Si des éditeurs disparaissent, alors nous serons menacés, et au-delà des enjeux économiques, le plus grand défi résidera dans le maintien d’une diversité de l’offre éditoriale ». 

Moins de parutions, mieux vendues

Une musique dont le président de Belles Lettres Diffusion Distribution, Hervé Doussau, connaît la partition. « Fin mars, début avril, nous avons tous pris peur. Bilan : nous achevons l’année avec un chiffre d’affaires qui a plus baissé que la moyenne, mais une bonne rentabilité, du fait du petit nombre de retours. » Pour autant, l’activité de 2020 a impliqué des sacrifices portant sur la préparation de l’avenir, qu’il faut compenser aujourd’hui, sur deux volets principalement : les travaux en matière de distribution, et la réflexion sur le système d’information. 

« Nous avons eu recours au chômage partiel, lors du premier confinement, mais certains postes ont été très sollicités à ce moment-là. En revanche, notre structure, de petite taille, a pu redémarrer immédiatement, sur la cadence qu’imposaient les commandes, et sans retard de livraisons. »

Dans le même temps, les éditeurs partenaires n’ont pas cherché à rattraper à tout prix les parutions manquées, quand les libraires indépendants ont « courageusement conservé les notés. Conclusion : moins de parutions, mais qui se sont mieux vendues. Tout le monde a joué le jeu, ce qui s’est avéré plus rentable. On ne perd pas toujours en faisant le pari de la vertu », analyse-t-il. BLDD compte quelque 200 éditeurs distribués, et 110 en diffusion directe — soit 1600 nouveautés par an et quelque 19.000 ouvrages de fonds actifs.

Toutefois, la concentration des diffuseurs-distributeurs, sur ces dernières décennies, ne laisse pas voir une situation facile. « Le nombre de structures de petite taille a drastiquement diminué, et la disparition d’une part très importante d’entre elles tend à montrer qu’il n’est pas si simple d’y gagner son picotin… »

Le raisonnement de masse

« Durant la crise de 2020, nous avons différé des travaux de préparation de l’avenir. Or, le stock ne cesse d’augmenter, chez nous comme chez les autres. Vu cette augmentation, depuis Diderot le moment d’inertie de la Terre a dû se modifier », sourit-il. « Quant aux systèmes d’information, en tant que diffuseurs indépendants, nous avons les mêmes impératifs que les grandes structures, sur un volume de données certes inférieur, mais avec une complexité identique. Et il faut assumer cette complexité, et son aggravation continue, avec une surface financière limitée. »

BLDD tente de préserver une économie saine, éviter de « transporter des milliards de tonnes de papiers, souvent détruites en bout de course », en restant loin de la mise en place d’office – « tout ouvrage vendu a été commandé » – et symétriquement en encadrant le retour. Mais son fonctionnement découle avant tout d’un traitement aussi individualisé que possible de chacun de ses partenaires.

Reste que sur le volet économique, le dirigeant se montre plus sombre : « La crise passée nous a montré que l’on triple-galopait vers le mur, depuis de nombreuses années. Une économie incapable de perdurer sans tout miser sur l’accélération est un danger. »

À ce titre, raisonner comme un entrepreneur à l’ancienne semble une voie... d’avenir : « Le déséquilibre comme mode de fonctionnement, le prurit du “toujours plus”, ça nous détruit. La croissance d’une activité pour répondre à un besoin, très bien, tenter de créer le besoin pour assurer la croissance, c’est mortel à long terme. Une approche raisonnée nous permettrait d’encaisser d’autres crises parce qu’il y en aura d’autres. » En somme, consolider les échanges avec les partenaires, pour disposer d’une économie « plus solide qu’hystérique ».  

Selon lui, « 2020 a été une année dure, mais une belle année à certains égards : la solidarité a fonctionné. Nous en sortons avec une confiance renforcée entre nos partenaires éditeurs et libraires, et des idées riches chez certains ». 

Et d’ajouter : « Au plan des aides spécifiques au secteur, nous sommes en effet hors course, et comme le secteur en a bénéficié nous n’apparaissons pas dans la liste de ceux qui sont dispensés de certaines cotisations. L’URSSAF serait peut-être compréhensive… mais pour l’instant elle est submergée. Je ne saisis pas très bien la nécessité d’un audit : nous sommes si peu nombreux que la tutelle peut prendre contact avec chacun. Mais je sais ce qu’est la justification d’une dépense administrative, et je ne possède pas les éléments du dossier. »

Le coup de pouce, plus que l'assistanat

Vincent Dodivers, responsable de Makassar abonderait volontiers : « En mars, on redoutait une année blanche, et le CA fut négatif jusqu’au 11 mai. Finalement, avec des mois de novembre et décembre comme jamais, l’année fut énorme, au point d’atteindre les limites de la distribution ». Au cours des 18 derniers mois, l’entreprise a intégré de nouveaux éditeurs, avec une véritable inflation de titres malgré une replanification de certains, due à la crise Covid. Conséquence, la mise en place moyenne fléchit de 20 à 30 %, alors qu’elle avait déjà, avant la crise Covid, une tendance à la baisse. « Pour les petits éditeurs, ça devient compliqué. »

2021 démarre fort : à février, le CA affiche une hausse à 2 chiffres. D'un côté, le manga explose, de l'autre les éditeurs indépendants tirent la langue. Spécialisé dans le 9e Art, Makassar a vu les ouvrages sur le féminisme s’envoler, ainsi que tout ce qui porte sur la critique de nos modes de consommation, ou la société occidentale, passée au crible dans son consumérisme. « Sinon, les classiques restent des valeurs sûres — mais ce comportement est propre aux périodes de crise, où l’on se réfugie vers les valeurs que l’on connaît ». 

L'année passée, pour les éditeurs partenaires de Makassar, fut plutôt positive. « Entre l’enfer des reprogrammations et le casse-tête des mesures sanitaires, nous avons tenté d’accompagner du mieux possible tous nos éditeurs. Malgré de bons flux allers début 2021, on note également de forts retours de la part des libraires : on s’attend à émettre davantage d’avoirs que les années précédentes. Si mars a bien tourné, les libraires font tout de même le ménage : tout n’est pas absorbable, évidemment. » Et les catalogues pointus souffriront, malgré la prudence de rigueur.

Quant à un soutien, la société l'aborde avec prudence : « On ne demande pas de l’assistanat, mais des coups de pouce sur des mesures de modernisation, acquérir des moyens techniques plus compétitifs. Des aides au développement, oui, parce que nous allons en avoir sacrément besoin. »

Contrairement aux grandes structures, Makassar conçoit, avec l’éditeur, une remise globale. Cette dernière inclut la marge du libraire et la prestation de diffusion/distribution. « Nous ne nous rémunérons pas sur les flux, contrairement aux majors, pour qui vente ou non, retours ou pas, tout mouvement, jusqu’à l’inertie du stockage, est facturé. » Pour eux, l’impact s'avère immédiat : « Un livre placé au mauvais endroit en quantité trop importante a des répercussions immédiates sur notre structure. »

L’autre spécificité réside dans le profil des éditeurs : peu d’entre eux vivent de l’édition, leur activité résulte plutôt d’un investissement de passion — comme l’on investirait son argent dans un coûteux hobby. « Certains en vivent, cependant… mais pour tout le monde, la grande interrogation concerne le retour à la vie de consommation d’avant : après tous ces mois sans sorties, que feront les lecteurs ? »

“La mer, qu'on voit danser...” (L'amer ?)

Benoît Vaillant, président de Pollen Diffusion, a ses réponses. Il comprend que l’étude demandée a pour but de légitimer le dispositif à mettre en place. « Nous avons enregistré un CA en légère progression, mais qui masque deux points : d’abord, qu’au sortir du confinement, nous avons signé avec une dizaine d’éditeurs, anciennement rattachés à de Borée. Ensuite, le volume manipulé a diminué de 10 % », nous explique celui qui préside également la Commission Librairies françaises à l’étranger du CNL.

Dans ce contexte, l’accompagnement serait salutaire : l’agilité de Pollen a permis de retrouver une activité normale rapidement, avec les 400 éditeurs partenaires, mais ils n’ont pas vécu le deuxième confinement aussi bien que les grandes entreprises. « Les achats spontanés de tout ce qui n’est pas dans la presse ou sans promotion, à l’exception des libraires eux-mêmes, a disparu. Cette force de conseil, nos éditeurs en ont terriblement besoin. »

De même, il ne s’étonne pas que le secteur de la diffusion/distribution soit la dernière roue du carrosse : « Il n’y a jamais rien, pour ce secteur. Pollen ou Hachette, qu’importe, nous sommes vues comme des entreprises “blindées”. » Une sensible distorsion de la réalité, semble-t-il. « Évidemment, Interforum, MDS ou Hachette, d’un bout et Amazon/Fnac, de l’autre, mènent la danse. La règle du jeu tourne autour du système informatique, par lequel il devient possible de répondre aux exigences. Et ce sont des fortunes à investir pour y parvenir. Et forcément, les gros deviennent de plus en plus gros. »

Alors, la remarque revient : aider les éditeurs est une nécessité, pour qu’ils gardent la tête hors de l’eau. Privées de leurs diffuseurs-distributeurs, qu’adviendrait-il de ces structures ? « Le risque, c’est l’atrophie progressive », insiste Benoit Vaillant. « La mer du PGE va se retirer, il restera de vilains cailloux sur la plage. Pour nous, investir devient impératif, sinon, il y aura un décrochage. » Pollen avait déjà mis en œuvre un nouveau bâtiment, préfinancé, mais les besoins informatiques, eux, reviennent à la charge. « Et sans cela, la vie va s’arrêter, peu à peu. »

Personne ne dispose de la boule de cristal pour laquelle tout le monde paierait cher : si les diffuseurs-distributeurs autonomes font état des mêmes besoins, ou de la suspension d’investissements, leurs enjeux logistiques sont limpides. « On a l’impression qu’en 2020, il ne s’est pas passé grand-chose, dans l’industrie du livre, si l’on s’en tient aux chiffres généraux. Pourtant, quelque chose moisit, et depuis un moment. Tout le monde est, peu ou prou, sur la défensive, parce qu’on sent que l’œil du cyclone s’éloigne, et que l’on se prendra une baffe. »

Ou peut-être juste une calotte, si l’État et le ministère de Roselyne Bachelot comprennent et mesurent l’enjeu de soutiens immédiats…

 

Crédit photo : Fahrul Azmi/ Unsplash ; L'Arbre à lettres (Paris) - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 ; Benoît Coutaz © Matthieu Coutaz ; Hervé Doussau DR ; entrepôt de Makassar - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 ; Benoit Vaillant, DR

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

6 Commentaires

 

LOL

28/04/2021 à 07:52

« « La plus grave erreur est bien là : donner 5000 € — chiffre que je prends au hasard — à 100 éditeurs regroupés chez le même Diffuseur, c’est gaspiller 500.000 € potentiellement. En cas de faillite de la Diffusion, les éditeurs sont morts. Plus de librairie, de commercialisation : fini ! ».

Ahurissant de lire cela... Comme si les diffuseurs manquaient... Un diffuseur qui meurt, c'est juste un non événement... Comme un éditeur !

Le seul truc qu'il ne faut pas atteindre est qu'il ne reste qu'un diffuseur : le monopole, quand il n'est pas monopole d'état (et encore, ça se discute...) est toujours néfaste.

La véritable avancée serait d'obliger les éditeurs à se séparer de leurs parts dans la diffusion pour ne pas distordre la concurrence. Certains éditeurs de BD par exemple gagnent plus d'argent à diffuser les BD de leurs concurrents qu'ils en gagnent sur leurs propres BD !

Si vraiment la chaîne de l'édition est une chaîne, il faut que les maillons soient indépendants.

Thierry Reboud

28/04/2021 à 22:51

C'est à se demander si vous avez seulement lu l'article.
D'une part, sauf erreur de ma part, la personne qui prononce ces mots que vous citez représente une maison d'édition : on peut supposer qu'elle ne dit pas cela pour le seul plaisir de marquer un but contre son camp.
Mais, d'autre part et surtout, l'article explique pourtant très clairement que les diffuseurs-distributeurs sont assez peu nombreux, que les plus importants sont des filiales des grands groupes d'édition et qu'il serait illusoire de penser que ces grands diffuseurs-distributeurs se précipiteraient pour des maisons aux chiffres d'affaire relativement modestes.
Enfin, pour la bonne bouche, j'espère que votre conclusion est une blague : parce qu'une chaîne dont les maillons sont indépendants, eh bien ce n'est pas une chaîne, tout simplement. Et ça ne vaut pas que pour la chaîne du livre, mais aussi pour la chaîne de votre vélo (si vous en avez un).

LOL

29/04/2021 à 11:01

Une chaîne par définition est composée de maillons que l'on peut remplacer : c'est là qu'est toute l'indépendance. Quand un maillon casse sur une chaîne de vélo, on change le maillon, pas la chaîne. À moins que vous soyez suffisamment riche pour vous en séparer...

Thierry Reboud

29/04/2021 à 15:43

Certes, une chaîne est bien composée de maillons. Mais si vous avez tout un tas de maillons indépendants les uns des autres, alors ça signifie que vous avez tout un tas de maillons. Pas une chaîne. En fait, votre tas de maillons ne devient une chaîne qu'à partir du moment où ils perdent leur indépendance les uns par rapport aux autres.

LOL

30/04/2021 à 08:15

Dans ce cas, la chaîne du livre - tant vantée par le monde de l'édition - n'en est pas une une, étant donné le nombre de maillons parallèles qu'elles engendrent...

Bref, rhétorique inutile qui cache juste le débat habituel : les gros acteurs se plaignent et les auteurs trinquent.

Cyril VAN EECKHOUTTE

06/05/2021 à 08:39

Bonjour, Messieurs-dames!

Cyril VAN EECKHOUTTE est né le 22 juillet 1990 à Arras.
Il est romancier, fondateur des ÉDITIONS DU SOLANGE, une maison d'édition indépendante qu'il a créée le premier juillet 2019. Solange est le nom de jeune fille de Violette Solange, son héroïne professeure d'anglais du conservatoire d'Arras, où se déroule l'action principale de la première série littéraire de romans d'amour pour adolescents et adultes qu'il a écrite. C'est la colonne vertébrale de la série, celle qui rend l'histoire passionnante et plus humaine.

Cyril a publié les deux romans d'amour pour adultes de la nouvelle mini-série littéraire qu'il a écrite le premier janvier 2020. Cette nouvelle série plonge le lecteur au cœur d'Arras à travers l'histoire d'amour entre une journaliste de L'Avenir de l'Artois et un romancier indépendant fondateur des ÉDITIONS DU SOLEIL, maison d'édition indépendante.
Cyril commença à écrire sa première série littéraire de romans d'amour pour adolescents et adultes le 9 mars 2018. Tout un monde d'amour de la musique est le titre de celle-ci. Trois premiers romans paraîtront chez les Editions Sydney Laurent.
L'ambition de Cyril est de voir les séries littéraires qu'il a écrites adaptées par un producteur de cinéma, sur écran géant au cinéma.

Pour toute demande d'interview pour un article dans un journal ou en vidéo, une demande de communiqué de presse, écrivez un e-mail à Cyril Van Eeckhoutte à cette adresse e-mail suivante: leseditionsdusolange@gmail.com!

Passez une très belle semaine!

Bien à vous lire!

Bien cordialement,

Cyril VAN EECKHOUTTE

Les livres de l'auteur de la série:
• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 1. (Les Éditions Sydney Laurent).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 2 - Le spectacle de mai. (Les Éditions Sydney Laurent).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 3 - Une famille anglaise I. (Les Éditions Sydney Laurent).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 3 - Une famille anglaise II. (Du Solange Éditions).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 4 - D'un mariage heureux au conservatoire. (Du Solange Éditions).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 5 - L'avenir des clones magiques. (Du Solange Éditions).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 6 - Les clones-rois de cerveaux-mêlés. (Du Solange Éditions).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 7 - Thomas Youri and the Dreamers. (Du Solange Éditions).

• Tout un monde d'amour de la musique: Partie 8 - Starmania. (Du Solange Éditions).

• Le journal d'une fan amoureuse: Tome 1 - Dans tous ses états.(Du Solange Éditions).

• Le journal d'une fan amoureuse: Tome 2 - Et les fans d'Arnaud Henri. (Du Solange Éditions).

• Je voudrais être. (Du Solange Éditions).

• Grégory, 40 ans, toujours puceau. Trouvera-t-il l'amour? (Du Solange Éditions).

• La famille Lorens : À Books's Land Paris. (Du Solange Éditions).

• Les esprits de la famille Prédit. (Du Solange Éditions).

• Gestation pour Martin. (Du Solange Éditions).

• Cent pour cent écolo. (Du Solange Éditions).

• La France et le monde au fil des saisons. (Du Solange Éditions).

• Jolie Pia. (Du Solange Éditions).

• Confinés. (Du Solange Éditions).

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Diffuseurs indépendants : un outil technique commun pour “sécuriser l'avenir”

Distributeurs, diffuseurs…. souvent des gros mots, rarement invoqués sans quelques récriminations. Pourtant, ils incarnent les passerelles indispensables entre les éditeurs et les librairies. On l’oublierait presque, mais sans eux, les milliers d’auteurs défendus ne rencontreraient que difficilement les tables et les lecteurs. Pourtant, loin des grosses machines, les structures indépendantes existent, travaillent dur — et rencontrent souvent les mêmes difficultés que les majors. Raison pour laquelle certaines ont décidé de faire cause commune.

05/05/2021, 10:13

ActuaLitté

Six Citrons acides rejoint en mai la diffusion/distribution d’Harmonia Mundi livre

Un zeste de fantaisie et deux doigts d’acidité : Six citrons acides, c’est plus que de l’agrume. Cette maison d’édition basée dans les Pays de la Loire verse dans la jeunesse une note claquante, bien jaune. Et garantie sans phosphates. À compter du mois de mai, elle basculera donc chez Harmonia Mundi livre pour assurer diffusion et distribution.

03/05/2021, 16:29

ActuaLitté

Editis : An 2 de l'ère Vivendi

Depuis la reprise d’activité par la société de Vincent Bolloré, Vivendi, le groupe semble marcher sur l’eau, comme le confirment les derniers résultats financiers. Une croissance affichée sur le premier trimestre 2021, en regard de 2020, de 5 % pour le groupe Vivendi, quand Editis enregistre 40,1 % de mieux. Et 20 % malgré tout si l’on se réfère à 2019. Entre les réorganisations, les intégrations et les rachats, l’avenue de France jouit d’une attention toute particulière.  

23/04/2021, 15:26

ActuaLitté

Impression à la commande : le site EPAC et Copernics à l'arrêt

Depuis plusieurs jours, les machines ne tournent plus sur le site EPAC Systèmes du Malesherbois (Loiret). Et, de fait, l'activité d'impression à la commande d'Interforum/Editis se trouve elle aussi à l'arrêt. La vingtaine de salariés du site a été placée au chômage technique, sans information sur la reprise du travail.

20/04/2021, 11:57

ActuaLitté

Harmonia Mundi signe trois nouveaux éditeurs

Un Mook féministe, une maison BD des plus outre-tombiennes et un éditeur d’imaginaire : trois structures viennent de rejoindre la diffusion/distribution d’Harmonia Mundi Livre, apprend ActuaLitté. Un nouvel exemple de la diversification que l’entreprise a mise en place.

08/04/2021, 09:31

ActuaLitté

Pause pipi : Amazon admet que ses employés urinent dans des bouteilles

En avril 2018, scandale chez Amazon : le leader occidental de la vente en ligne était envoyé au coin. Au petit coin auquel ses salariés n’ont pas accès… Les employés des entrepôts manquaient tellement de pause pipi, qu’ils étaient contraints d’utiliser des bouteilles en plastique. Et après avoir nié de toutes ses forces, la firme avoue. Un calice bien amer à avaler, assurément.

03/04/2021, 20:48

ActuaLitté

Comics et romans graphiques : un grand bouleversement aux États-Unis

Les bombes pleuvent : fin mars, un accord entre l’éditeur Marvel, premier groupe comics au monde et Penguin Random House, premier groupe littéraire au monde, s’avance. Il portera sur la distribution des titres du premier, par les services du second. Les périodiques hebdomadaires de Marvel parviendront donc aux lecteurs par l’intermédiaire de PRH, qui ouvre de nouveaux espaces de stockage pour l'occasion.

02/04/2021, 11:26

ActuaLitté

Tourner la page Covid pour l'industrie du papier...

Dans un monde de papier, la matière première reste cruciale. L’industrie papetière française dresse à ce titre un bilan 2020, évidemment frappé par l’épidémie Covid-19. Elle souligne les pressions inflationnistes qui sont à l’œuvre, mais 2021 serait porteuse d’espoirs pour les professionnels.

31/03/2021, 15:24

ActuaLitté

Arnaud Nourry remplacé par Pierre Leroy à la tête du groupe Hachette

Occupant jusqu’à présent les fonctions de co-Gérant et Secrétaire général du groupe Lagardère, Pierre Leroy vient d’être nommé Président Directeur général par Arnaud Lagardère, avec l’aval du conseil d’administration d’Hachette Livre, en remplacement d’Arnaud Nourry. 

29/03/2021, 18:23

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : savoir prendre les décisions

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre.  Ce troisième épisode du podcast propose deux pistes de réflexion pour continuer d’agir dans l’industrie du livre quand tout est incertain : piloter d’abord, tester ensuite. Pour le pilotage, des outils et des Hommes sont nécessaires. Piloter nécessite de définir un cap, d’utiliser les données et de les contextualiser.

09/03/2021, 09:03

ActuaLitté

L'imprimeur italien Grafica Veneta se développe sur le territoire américain

Une nouveauté dans le panorama des acteurs de la fabrication et impression des livres : l’Italienne Grafica Veneta S.p.A a acheté l’entreprise américaine Lake Book Manufacturing, Inc. et s’apprête à plusieurs développements sur le marché américain. 

08/03/2021, 16:56

ActuaLitté

La vente de livres en recul chez Fnac sur l'année 2020

Les résultats finaux du groupe Fnac/Darty rejoignent les projections avancées fin janvier : avec 7,491 milliards € de chiffre d’affaires en 2021, les enseignes rosissent. 1,9 % de croissance en données publiées et 0,6 en données comparables. Le tout avec un 4e trimestre qui enregistre 9,6 % de mieux, en données comparables. 

23/02/2021, 18:39

ActuaLitté

L'Amant de Duras n'est pas le prix Goncourt le plus vendu 

FACT CHECKING– La presse aurait-elle commis un impair, en suivant aveuglément l’Agence France Presse ? De son petit nom, l’AFP, qui alimente des milliers de rédactions partout dans le monde, diffusait sur les canaux francophones une intéressante dépêche. « L’Anomalie devient le deuxième Goncourt le plus vendu de l’histoire », pouvait-on lire. Message communiqué par les éditions Gallimard, pour saluer les ventes du roman d’Hervé Le Tellier. Mais avec une petite boulette à la clef.

22/02/2021, 16:34

ActuaLitté

Pour une réglementation du prix de vente des livres au Québec

Voilà près de dix ans que le sujet n’avait pas montré le bout de son marque-page : un prix unique du livre au Québec, en 2013, tout le monde en parlait, mais le gouvernement de Philippe Couillard en juin 2014 décidait de balayer la mesure. Pourtant, la ministre de la Culture de l’époque, Hélène David, avait promis une réflexion : ce furent des mesures ciblées à la place… au grand désespoir des professionnels. Un nouvel espoir est-il permis ?

22/02/2021, 12:57

ActuaLitté

La maison de disque Audiogram rachetée par Québecor

Premier groupe d’édition, incluant la diffusion et la distribution d’ouvrages en langue française au Canada, Québecor avance un peu plus encore dans l’industrie musicale. L’entreprise, via sa filiale Sports et divertissement, annonce l’acquisition de la maison de disques Audiogram. Une autre facette de la concentration et de la diversification de la société. 

11/02/2021, 10:23

ActuaLitté

2021 représentera un “véritable défi logistique” pour la livraison de livres

Le diffuseur et distributeur Harmonia Mundi se prépare à une année difficile. Avec plus d’un milliard de colis livrés au cours de 2020, les transporteurs partenaires ont « connu des perturbations ». De ce fait, la structure choisit de « revoir et adapter » les usages, « afin de répondre à vos attentes légitimes », indique-t-elle dans un courrier aux librairies.

03/02/2021, 16:57

ActuaLitté

Amazon : Jeff Bezos quitte le devant de la scène 

Fini, pour le milliardaire âgé de 57 ans : Jeff Bezos ne sera bientôt plus le CEO, laissant sa place à Andy Jassy, actuellement responsable de Amazon Web Service, ou AWS. Le fondateur de l’entreprise de cybercommerce a annoncé qu’il quitterait ses fonctions au troisième trimestre 2021. Il conservera toutefois un poste de président exécutif, au sein du conseil d’administration.

03/02/2021, 08:11

ActuaLitté

Données bibliographiques : la BTLF s’associe à Booknet Canada

Désireuse d’offrir à ses abonnés un outil de recherche et de gestion de l’information répondant plus adéquatement aux besoins spécifiques de la chaîne du livre, la BTLF est heureuse d’annoncer son association avec BookNet Canada pour l’hébergement de Memento 3, qui sera lancé en janvier 2022.

02/02/2021, 09:38

ActuaLitté

Nadine Perreault nommée directrice générale de Diffusion Dimedia

Le conseil d'administration de Diffusion Dimedia, société de distribution et de diffusion de livres en langue française au Québec et au Canada, annonce la nomination de Nadine Perreault au poste de directrice générale. Celle-ci fait suite au départ à la retraite de Serge Théroux le 31 décembre dernier, après 45 ans au service de Dimedia.

26/01/2021, 15:52

ActuaLitté

Dilibel reste en Belgique pour “privilégier la qualité de service de proximité“

L’instauration du prix unique du livre en Belgique n’allait pas sans poser quelques interrogations aux libraires. Si la majorité des groupes français officiant outre-Quiévrain ont appliqué une tarification unique entre France et Belgique, le groupe Hachette Livre faisait de la résistance. Et le Syndicat des Libraires francophones de Belgique faisait les gros yeux, menaçant même de boycott, à demi-mot. 

21/01/2021, 18:35

ActuaLitté

En 2019, Amazon France enregistrait près de 3 accidents du travail par jour

Depuis son ouvrage de 2013, En Amazonie. Infiltré dans le “meilleur des mondes”, le journaliste Jean-Baptiste Malet détaille le fonctionnement de la société de Jeff Bezos en France. Et ailleurs. Il vient de publier dans L’Humanité un nouvel article, faisant état de révélations sur les « données statistiques pourtant élémentaires concernant les conditions de travail dans les entrepôts français ». Un véritable choc. 

21/01/2021, 10:26

ActuaLitté

En conflit avec Cyber Scribe, Dilicom renonce à facturer les éditeurs en 2021

La structure Dilicom, pointée par son partenaire CyberScribe, n’avait pas encore pris officiellement la parole. Pourtant mise en cause, la directrice générale, Véronique Backert vient d’adresser aux éditeurs un email apportant plusieurs précisions sur le conflit ouvert. Précisant par ailleurs que la rupture qui intervient entre les sociétés n’a « pas à être mise selon moi sur la place publique ».

20/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Interforum fournira les librairies belges depuis la France 

La semaine passée, les libraires de Belgique adressaient un message sans ménagement au groupe Hachette Livre, et sa filiale Dilibel. Cette dernière, accusée de maintenir une surtaxe sur le coût des livres importés de France, est menacée de boycott, tout bonnement. En effet, Hachette maintient un delta entre le prix France et le prix Belgique — alors que les ouvrages devraient être commercialisés à un prix unique. 

18/01/2021, 10:28

ActuaLitté

France : libraires et éditeurs en première ligne d'une prise d'otage

Bisbille dans l’interprofession ? De toute évidence : la société Cyber Scribe, connue par ses services de référencements d’ouvrages pour les petites maisons et éditeurs autodistribués, fait les frais d’une colère de Dilicom. Dans un courrier émanant de la directrice générale, Véronique Backert, les clients découvrent un changement contractuel majeur : l’obligation de passer par Dilicom pour assurer « le référencement de vos titres dans le FEL et pour la transmission des commandes ». 

14/01/2021, 08:51

ActuaLitté

Editis : “Toutes les branches d'Interforum n’ont pas une santé financière égale”

Les changements qui se profilent pour 2021 au sein de la filiale diffusion-distribution d’Editis ont provoqué de vives réactions. Certains, inéluctables, d’autres laissant les partenaires sociaux interrogatifs. D’un côté, le départ des maisons Le Seuil et La Martinière, qui ne devait intervenir qu’en 2024. De l'autre, la fermeture des trois salles de ventes, lieux d’accueil privilégiés pour les libraires.

06/01/2021, 15:02

ActuaLitté

Interforum ferme trois salles de vente, MDS diffusera Seuil/ La Martinière en janvier 2022

L’année commence fort pour la filiale diffusion-distribution Interforum. Au terme d’une série de réunions survenues ce 5 janvier, plusieurs lignes de force se dégagent… à commencer par un Plan de Sauvegarde de l’Emploi. En cause, les mouvements qui sont à venir, avec le départ des fonds La Martinière groupe, incluant Le Seuil. Si les maisons d’édition avaient rejoint le giron de Média Participations en 2017, la diffusion-distribution restait chez Interforum, théoriquement jusqu’au terme du contrat de 2024. Mais plus pour longtemps.

05/01/2021, 18:06

ActuaLitté

Des mangas érotiques, retirés de la vente chez Amazon ?

Apparemment, tous les mangas ne sont pas bons à vendre chez Amazon. Le géant en ligne a expulsé de ses étagères des titres avec un genre en commun, le ecchi. Autrement dit, tout ce qui a une connotation sexuelle. Cachez-moi ce sein que je ne saurais voir ? Pour le moment, personne ne se prononce officiellement.

18/12/2020, 12:40

ActuaLitté

Des livres plus facilement pour les commerces de proximité

Le groupe de distribution NAP, qui anime le réseau Maison de la Presse, dispose de 1350 points de vente en France. Et revendique quelque 800.000 clients chaque jour. Il annonce avoir mis en place « une solution d’approvisionnement inédite » permettant aux commerçants de proximité de commander 38 000 références de livres, expédiées sous 24 à 48 heures partout en France.

11/12/2020, 17:22

ActuaLitté

Les éditeurs demandent à Apple une meilleure remise sur les ebooks

Janvier 2021 marquera un grand tournant dans le monde de l’application : en effet, Apple va baisser le montant de la commission prise sur toutes les ventes réalisées via l’App Store. Passant de 30 % à 15 %, l’entreprise espère ainsi calmer la grogne ambiante, qui accuse la firme à la Pomme de croquer à trop grandes dents dans le business des développeurs. La remarque a été entendue… et suivie.

07/12/2020, 17:18

ActuaLitté

20 millions € pour Relay@ADP, avec un prêt garanti par l'État

La société Relay@ADP, détenue à 49 % par Aéroports de Paris, à 49 % par Lagardère Travel Retail et à 2 % par Société de Distribution Aéroportuaire, responsable des activités de presse et de librairie dans les aéroports de Paris, contractera un prêt de 20 millions € auprès de BNP Paribas. La garantie de l'État est assurée, par un arrêté du 1er décembre dernier.

04/12/2020, 09:54

ActuaLitté

Livr&co, la librairie en ligne qui assure une traçabilité des livres

S'il devient de plus en plus simple de s'informer pour consommer de manière écoresponsable, le lecteur se trouve parfois assez dépourvu. Les livres signalent généralement où leur impression a été réalisée, mais la librairie en ligne Livr&co souhaite faciliter les choix écoresponsables des lecteurs. Pour ce faire, la plateforme propose une traçabilité complète des livres...

02/12/2020, 12:36

ActuaLitté

Black Friday : des employés d'Amazon en grève dans plusieurs pays

Derrière le slogan-hashtag #MakeAmazonPay, des travailleurs employés par Amazon dans plusieurs pays vont coordonner des actions de grève pour le Black Friday, jour de promotions organisé ce 27 novembre 2020 dans plusieurs pays et le 4 décembre prochain en France. Cette journée, traditionnellement très profitable pour Amazon, sera marquée par des actions aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Belgique, au Mexique ou encore au Bangladesh. Et peut-être en France...

27/11/2020, 10:23

ActuaLitté

Liz et Grimm, des contes défaits, sous les voix de Féfé et Mélodie Orru

Destinée aux enfants à partir de 7 ans, portée par la petite Liz et son grand copain, le chat Grimm, la série les emmène dans le monde revisité des contes de fées, pour les aider à surmonter leurs grandes peurs et leurs petits tracas. Une collection inédite de livres audio jeunesse aux éditions Lizzie : les contes de fées remis au goût du jour.

25/11/2020, 17:03

ActuaLitté

Les éditions Leduc rachètent la marque de papeterie Le Papier fait de la Résistance

Les éditions Leduc (groupe Albin Michel) annoncent l'acquisition de la marque de papeterie lyonnaise Le Papier fait de la Résistance, fondée en 2013 par Nicolas Guillemot. Calepins, cahiers, pochettes sont conçus par cette marque, qui s'est fait une spécialité des collaborations avec des maisons de haute couture comme Kenzo, Chanel ou le groupe LVMH.

24/11/2020, 11:50

ActuaLitté

Anticiper les achats de livres pour Noël : la Belgique se mobilise

À compter du 30 octobre, la Belgique est entrée dans une nouvelle phase de confinement, déclarée par le Premier ministre, Alexander De Croo. Pour une durée de six semaines au moins, nos voisins d’outre-Quiévrain allaient vivre à domicile. Avec quelques aménagements toutefois en regard de la situation française.

23/11/2020, 13:55

ActuaLitté

Macron : assouplir, ou la valse Covid en trois temps

Pas de déclarations fracassantes avant son allocution du 24 novembre : Emmanuel Macron prépare les Français à plusieurs scénarios. Mais un seul reste assuré : pas de déconfinement précipité, comme le confirme le ministre de la Santé, Olivier Véran. 

22/11/2020, 13:07

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Un Tintin érotisé relève bien de la parodie, affirme la justice

Toute la question se tenait en quelques mots : Tintin est-il à ce point sacralisé par le droit d’auteur, que défend si farouchement Moulinsart, société ayant droit, que l’on ne puisse toucher une mèche de la houppette du reporter ? Le tribunal responsable de régler cette épineuse problématique a tranché : non. Fort heureusement pour Xavier Marabout, artiste breton, mis en cause pour un montant de 10 à 15.000 €.

10/05/2021, 19:47

ActuaLitté

Une aide pour favoriser la transmission de librairies ?

Nouvelle officialisée depuis ce 5 mai, Emmanuelle Sicard, qui aura travaillé durant trente années à la librairie Ombres blanches de Toulouse, reprend la boutique. Avec Aliénor Mauvignier, elle avait déjà les rênes en main, comme directrices générales, depuis mai 2018. Mais cette dernière a décidé de quitter l’établissement, que toutes deux avaient repris de Christian et Martine Thorel, qui l’ont fondée en 1978.

10/05/2021, 17:15

ActuaLitté

Colombie : les écrivains solidaires des manifestants

En Colombie, la tension est toujours au plus haut après plusieurs manifestations durement réprimées par les forces de l'ordre, notamment à Bogotá. Une vingtaine de personnes auraient été tuées suite à la répression, et des centaines d'autres blessées. Les écrivains colombiens, par l'intermédiaire du Centre PEN local, dénoncent un recours à la violence contre l'exercice de la liberté d'expression.

10/05/2021, 15:16

ActuaLitté

Le Nobel Peter Handke de retour en Bosnie-Herzégovine, “une honte”

Peter Handke, écrivain lauréat du Prix Nobel de Littérature en 2019, a reçu l'Ordre de l’Étoile de Karadjordje du premier degré, plus haute distinction de l'État serbe, des mains du président Aleksandar Vucic, ce 9 mai. Sa visite dans le pays a été vécue par une partie de la population comme un affront : l'auteur avait soutenu publiquement Slobodan Milošević et laissé entendre qu'il remettait en cause l'existence du massacre de Srebrenica. 

10/05/2021, 11:26

ActuaLitté

L’Observatoire de l’Espace réunit trois autrices dans un laboratoire d’écriture

Au sein du Centre National d’Études Spatiales, l’Observatoire de l’Espace, véritable « laboratoire culturel » au service de la création artistique et de la recherche en sciences humaines, élabore des dispositifs expérimentaux qui favorisent l’émergence d’une approche culturelle de l’aventure spatiale. À cette fin, il a récemment invité trois autrices à constituer un laboratoire éphémère d’écriture autour de la question des non-humains dans l’Espace. 

10/05/2021, 11:00

ActuaLitté

“Il en a fallu du temps pour que le premier #MeToo de l’édition émerge”

Depuis la mise en cause de l’éditeur Stéphane Marsan, dans un article de Médiapart, l’industrie du livre vrombit. Pour beaucoup, il ne s’agirait que « d’un gros poisson dans une petite mare ». Et si les témoignages sont accusateurs, aucune démarche juridique n’a encore été entreprise — à notre connaissance. Dans l'intervalle, la présomption d'innocence demeure. Ce qui n’empêche en rien une mobilisation, comme le révèle une tribune diffusée dans Libération, que signe un collectif d’une centaine de femmes.

08/05/2021, 11:34

ActuaLitté

L'avantage d'Amazon sur la concurrence découle d'aides illégales ?

Implantée au Luxembourg, pour simplifier la vie de ses comptables, Amazon répondra cependant de son usage des aides reçues par le Grand-duché. Un arrêt sera rendu ce 12 mai, dans des affaires conjointes, portant sur la notion d’aides d’État. Elles opposent d’un côté le Luxembourg et la Commission européenne, mais également Amazon EU et Amazon.com, toujours à la Commission. Toute la question est de savoir quelles sont les répercussions des preuves apportées par cette dernière.

08/05/2021, 09:09

ActuaLitté

Nouvelle-Aquitaine : 390.500 € aux libraires et éditeurs

En 2018, la Région Nouvelle-Aquitaine signait avec l'État un contrat de filière qui garantissait un soutien financier aux acteurs du livre. Deux dispositifs sont mobilisés, qui ont permis, le 12 avril dernier, d'allouer 390.500 € à différents bénéficiaires, dont des libraires et des éditeurs.

07/05/2021, 17:03

ActuaLitté

États-Unis : une baisse préoccupante de la fréquentation des bibliothèques

Un rapport publié cette semaine  met à jour l’évolution des services de bibliothèque publique aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. L’étude montre une fréquentation en forte baisse, encore accentuée par les effets de la pandémie. De plus, les établissements ne seraient toujours pas préparés à faire face au succès récent des prêts numériques.

07/05/2021, 13:10

ActuaLitté

Paul Bilhaud et Alphonse Allais, précurseurs de Marcel Duchamp

La Commission consultative des trésors nationaux a rendu un avis portant sur 19 œuvres issues du mouvement artistique d'avant-garde des Arts incohérents, un mouvement artistique fondé par le journaliste Jules Lévy (1857-1935). À travers plusieurs expositions, organisées entre 1882 et 1893, ses membres prêchaient et appliquaient la dérision et la légèreté contre l'art officiel...

07/05/2021, 12:49

ActuaLitté

Le Cadeau du lecteur : le site de vente pour bibliovores qui sent l'arnaque 

Un coussin spécialement pensé pour s’installer confortablement au fond de son canapé avec un nouveau livre… Une lampe de lecture qui sert également à accueillir les ouvrages de sa PAL du moment… Des serre-livres pour embellir sa bibliothèque… Voilà toutes les promesses que tient Le Cadeau du lecteur, site de vente dédié aux bibliovores. Sauf que les promesses n’engagent que ceux qui les croient, une proche de la rédaction vient d’en faire les frais, et pas seulement économiques.

07/05/2021, 10:37

ActuaLitté

Pierre Tarrade nommé membre du Conseil supérieur des archives

Par un arrêté du 4 mai 2021, la ministre de la Culture nomme le notaire Pierre Tarrade membre du Conseil supérieur des archives, en tant que personnalité qualifiée, pour remplacer un membre démissionnaire.

07/05/2021, 09:19

ActuaLitté

Saint-Étienne : la librairie Quartier latin rouvre ses portes

Créée en 1995, la librairie avait cessé son activité en décembre dernier, suite à la disparition soudaine de son propriétaire. Cinq mois plus tard, Daniel Damart, directeur des éditions Le Réalgar, annonce reprendre le local. Et ce, pour continuer à offrir aux lecteurs de Saint-Étienne un « exceptionnel catalogue de littérature française et étrangère, de poésie, d’histoire et de sciences humaines ».

06/05/2021, 16:59

ActuaLitté

Roselyne Bachelot, ouvrière de la culture bien mal outillée

Les réunions de concertation entre le ministère de la Culture et les représentants des artistes-auteurs vont bon train. Le 30 avril dernier, ces derniers ont eu le plaisir d’apprendre que Pierre Sirinelli, auteur d’un mémorable rapport sur le contrat de commande, serait mandaté pour accompagner « les négociations professionnelles sui generis sur l’équilibre de la relation contractuelle ». Pour certains, la pilule, même en latin, passe mal.

06/05/2021, 16:50

ActuaLitté

Les Émirats arabes unis et Israël réunis par les archives

À la suite de l'« Accord d'Abraham », signé par Israël et les Émirats arabes unis en septembre 2020, les deux États annoncent un nouveau rapprochement, cette fois par l'intermédiaire d'un travail patrimonial commun. Au cours des trois prochaines années, un partage de connaissances et de numérisations sera entrepris.

06/05/2021, 16:09

ActuaLitté

Les lettres d’amour de Saint-Exupéry réconcilient les ayants droit du Petit Prince

Ce jeudi, les éditions Gallimard publient Correspondance (1930-1944), recueil de lettres d’amour entre Antoine de Saint-Exupéry et son épouse salvadorienne Consuelo. Édité au sein de la collection Blanche de la maison, l’ouvrage marque symboliquement la fin d’une guerre juridique étalée sur 18 ans entre les différents héritiers du Petit Prince.

 

06/05/2021, 13:37

ActuaLitté

Les écrivaines et écrivains québécois attendent la réforme de leur statut

Une sorte de douche froide pour les auteurs québécois : en deux jours, le gouvernement a ajouté un délai à la réforme de leur statut, sans particulièrement motiver cette décision. L'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) demande désormais un engagement clair, pour un projet de loi à l'automne prochain.

06/05/2021, 12:13

ActuaLitté

L'hémorragie du Prix Renaudot : départ de Louis Gardel

Éditeur et écrivain, directeur de collection aux éditions du Seuil, Louis Gardel a décidé de mettre un terme à sa carrière de juré de prix. Il quitte ainsi le Renaudot, récompense passablement malmenée depuis l’affaire Matzneff. Et s’inscrit dans la lignée de ces autres jurés qui, comme Jérôme Garcin ou Jean-Marie Gustave Le Clézio, ont préféré prendre la porte, quand ça a commencé à sentir le roussi…

06/05/2021, 11:40

ActuaLitté

Pandémie 2021 : la Bologna Children’s Book Fair, entre défis et opportunités

La foire du livre jeunesse de Bologne a été la première à migrer sur la toile en 2020. Après avoir fait ses preuves, elle se prépare à une nouvelle édition 100 % numérique, avec de nombreuses innovations. Et ce, dans l’attente de se rencontrer à nouveau à Bologne en 2022, comme nous l’a expliqué la directrice Elena Pasoli. 

06/05/2021, 10:59

ActuaLitté

Soledad promet “mer et merveilles”

Partir en Livre, le grand festival du livre pour la jeunesse, se déploie et se prépare pour une 7e édition qui aura lieu du 30 juin au 25 juillet 2021, partout en France. Ce mercredi 5 mai, avant de dévoiler la programmation et les temps forts de Partir en Livre, le CNL présente l’affiche de la manifestation, signée par l’illustratrice et bédéiste Soledad, et sa nouvelle plateforme dédiée à la littérature jeunesse.

06/05/2021, 07:40

ActuaLitté

Philippe Geluck prêt à abandonner le musée de son Chat

En 2018, Philippe Geluck et la ville de Bruxelles signaient un partenariat pour la création du Chat cartoon museum. Cet espace culturel à la gloire de la caustique mascotte du dessinateur a récemment rencontré des détracteurs – qui ont exprimé leur mécontentement dans une pétition. Face à l’hostilité d’une partie de la population bruxelloise, Geluck s’est dit prêt à abandonner le projet. « Si on trouve un meilleur usage au bâtiment », explique-t-il. Roublard.

 

 

05/05/2021, 16:12

ActuaLitté

Une tranche du Plan de relance pour les Quartiers culturels créatifs

Trois millions d’euros, pris sur les crédits du Plan de relance, sont abondés à l’enveloppe d’un appel à projets bien spécifique. Il concerne les Quartiers culturels créatifs, ou QSCC, et s’ouvre pour une période de deux années. Cette expérimentation, que porte le ministère de la Culture, s’articule autour de deux objectifs : accompagner la dimension entrepreneuriale de leurs résidents et promouvoir l’offre culturelle.

05/05/2021, 16:09

ActuaLitté

Disparition de Jason Matthews, écrivain et ancien agent de la CIA

Jason Matthews, écrivain américain et ancien agent de la CIA, est mort ce 28 avril, à l'âge de 69 ans, des suites d'une maladie neurodégénérative. En 2013, il avait fait son entrée sur la scène littéraire avec le thriller Red Sparrow (Le Moineau rouge, traduction de Hubert Tézenas, Le Cherche-Midi), adapté au cinéma en 2018.

05/05/2021, 15:35

ActuaLitté

Mashle : 45.000 exemplaires déjà vendus en France

Sortis en librairie depuis le 7 avril dernier, les deux premiers tomes de Mashle ont déjà conquis les lecteurs, affirme Kaze Manga. En trois semaines, le premier tome s’est déjà vendu à 25.000 exemplaires, dépassant les ventes de The Promised Neverland durant la même période. 

05/05/2021, 13:04

ActuaLitté

Cacophonie sur la participation des libraires aux marchés en extérieur

Plus d'une année de crise sanitaire et de mesures pour lutter contre la transmission du Covid-19 n'aura pas suffi à éclairer certaines zones d'ombre. Certains libraires de l'Hexagone s'interrogent ainsi sur les possibilités de participer à des marchés en extérieur. Si le décret publié semble l'interdire, la situation varie selon les villes et régions...

05/05/2021, 12:39

ActuaLitté

Québec : le gouvernement repousse la réforme du statut de l'artiste

Comme en France, le statut de l'artiste suscite les protestations des principaux intéressés au Québec. Et pour cause : la Coalition avenir Québec, parti du Premier ministre et du gouvernement, vient d'ajouter un nouveau délai à sa promesse de réforme du statut de l'artiste, fixé par une loi de 1988. La ministre de la Culture a indiqué qu'elle n'avait « pas d’échéancier ».

05/05/2021, 11:35

ActuaLitté

Suisse : Helvetiq et Bergli Books se rapprochent

Après plusieurs années de collaboration sur différents projets éditoriaux, les deux structures se rejoignent. Bergli Books intégrera donc la structure Helvetiq, bien connue pour ses jeux. L’ensemble formera un groupe éditorial trilingue — français, allemand et anglais — et pour Hadi Barkat, fondateur d’Helvetiq, c’est un fonds construit sur plus de 30 ans qu’il peut intégrer.

05/05/2021, 09:31

ActuaLitté

Malgré 44 milliards € de revenus en 2020, Amazon ne paye pas d'impôt en Europe

Malgré un chiffre d’affaires de 43,8 milliards €, la société Amazon n’aura payé aucun impôt sur l’ensemble de ses opérations européennes, sur l’année 2020. Mieux : elle déclare une perte de 1,2 milliard €. Des jeux comptables que le Guardian a détaillés, et qui font littéralement frémir. Du grand, grand art, en matière d’optimisation fiscale — si l’on en doutait.

05/05/2021, 09:18

ActuaLitté

“Créer est un métier” : 270.000 auteurs en quête d'un statut

En 2020, la littérature jeunesse représentait 737 millions € de revenus pour l’industrie du livre (données GfK, octobre 2020). Soit un livre vendu sur quatre, avec une croissance de 1,1 %. Pourtant, celles et ceux à qui l’on doit ce dynamisme restent méconnus – comprendre, considérés comme n’étant pas des professionnels. Cette semaine, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse décide de prendre les choses en main.

05/05/2021, 08:50

ActuaLitté

Christian Bourgois : Frédéric Beaujard devient directeur commercial

Dans la continuité de cette métamorphose entamée en septembre 2019, avec la nomination de Clément Ribes, parti des éditions de l’Olivier, Christian Bourgois Éditeur ouvre un nouveau poste. Ainsi, Frédéric Beaujard devient directeur commercial.

04/05/2021, 16:25

ActuaLitté

“Imagine ça parle de ça” : Fanny Ruwet décortique la littérature

Le studio de podcast Empreinte Magnétique, studio du groupe Editis, lance son nouveau programme « Imagine ça parle de ça », un programme court humoristique incarné par Fanny Ruwet (France Inter, Montreux…). Chaque semaine, elle résume le livre qu’elle lira la semaine suivante et, pour cela, elle imagine le contenu de l’ouvrage à partir du seul titre. 

04/05/2021, 10:09

ActuaLitté

Bientôt, une saga fantasy en cinq tomes signée Alan Moore

L'éditeur britannique Bloomsbury vient de réaliser un gros coup, en signant avec le barbu le plus farouche de l'industrie des comics. Alan Moore publiera ainsi six livres au sein de la maison, dont une saga fantasy en cinq tomes, intitulée Long London.

04/05/2021, 09:51

ActuaLitté

Les éditions Ring sont mises en vente

Ce 1er mai, l’information venait frapper les prompteurs : la directrice éditoriale de la maison Ring, Laura Magné, décidait de quitter le navire, avec les auteurs Marsault, Papacito et Laurent Obertone. Dans un communiqué commun, ils annonçaient leur départ, sans plus de précisions. Ces dernières arrivent, du fondateur de la maison, David Serra.

03/05/2021, 17:12

ActuaLitté

Guide de déconnexion Orange : 100 lieux à visiter... avec internet  

Le déconfinement français s’opérera à travers quatre phases récemment présentées par l’Élysée. Mais rien n’empêche de programmer une déconnexion, smartphone en main (évidemment) dans la perspective de limitations de déplacement levées. Pour ce faire, Lonely Planet s’associe à Orange dans un guide qui détaille une centaine de lieux et d’expériences pour couper ces liens numériques qui nous aliènent. 

03/05/2021, 16:41

ActuaLitté

Le philosophe Jürgen Habermas renonce à un prix émirati

Le philosophe allemand Jürgen Habermas a annoncé qu'il renonçait à une récompense décernée dans le cadre du Prix du livre Cheikh Zayed, au titre de « Personnalité culturelle de l'année ». Sans clairement l'énoncer, Habermas semble avoir pris cette décision au regard de la réputation sulfureuse des Émirats arabes unis, en matière de Droits de l'Homme.

03/05/2021, 15:25

ActuaLitté

Hachette Livre travaille à l'information de ses auteurs

Mon espace auteur, l’outil consacré aux remontées des ventes de livres pour les maisons littéraires du groupe Hachette Livre franchit un nouveau cap. Avec de nouvelles options, la rubrique Aide et infos vient de faire son apparition, pour « faciliter le quotidien des auteurs ».

03/05/2021, 14:26