#Presse

On la trouvait plutôt jolie, de Michel Bussi : une malédiction

J’ai les ailes en berne et ma corne a perdu quelques-unes de ses paillettes dorées. Cause évidente : ces deux paires de superbes yeux bleus qui ont rejoint les anges. Nous aussi les licornes, nous adorions que Jean nous dise que la vie est belle. Nous aussi les licornes, nous aimions que Johnny nous promette une histoire différente des autres. Certains diront que l’on en fait trop, d’autres s’insurgeront devant le manque de pudeur de ces adieux.

Le 11/12/2017 à 10:36 par La Licorne qui lit

0 Réactions |

Publié le :

11/12/2017 à 10:36

La Licorne qui lit

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Certes, des drames se déroulent tous les jours. Des enfants ont faim, des sans-abri meurent de froid, des présidents décident unilatéralement de réveiller la colère des peuples. Mais voilà, ces deux hommes, par leur talent et leur audace, nous faisaient sourire, pleurer, réfléchir. Nous avons besoin d’étoiles, de héros, de succès, de génie. L’un et l’autre, chacun dans son domaine, incarnait ce que parfois nous rêvons d’être. Alors merci, Messieurs, et amusez-vous bien là-haut. 

Dans ce genre de moments, on cherche du réconfort, de la sécurité, de la proximité. Dans ce genre de moments, on veut un bon gros blockbuster, qui s’est vendu à des millions d’exemplaires. On est certain de ne pas être trop déçu. Flânant dans les allées d’une librairie tenue par un gnome un tant soit peu revêche, je tombe sur le livre qui m’arrachera à ce tourment mélancolique. Marc Lévy, Guillaume Musso, Mary Higgins Clarke, Camilla Läckberg ? Pour ma part j’ai opté pour Michel Bussi. J’avoue : j’ai lu absolument TOUS les livres de Bussi, et je ne compte pas m’arrêter là.

L’univers de Bussi ? Des personnages traînant un passé qui les rattrape un jour ; des enquêtes qui nous font tourner les pages sans voir les heures passer ; des histoires de famille que l’on préférait oublier, et une constante : un dénouement qui amène son petit lot de surprises inattendues. Et sous couvert de son statut d’écrivain grand public, Bussi réussit toujours à nous rappeler des petites vérités que l’on a tendance à cacher sous l’oreiller et à réveiller le petit morceau d’humanité que nous possédons tous. Alors, Bussi, je prends, je dévore, j’achète. Pardon, j’ai regardé Danse avec les stars hier soir, vraiment mes plates excuses pour cette référence si peu littéraire !

On la trouvait plutôt jolie raconte le destin de Leyli Maal, ravissante femme originaire de Ségou, petite ville sise à 100 kilomètres de Bamako au bord du fleuve Niger. Leyli se bat pour obtenir un appartement un peu plus grand pour que ces trois enfants puissent grandir dans des conditions décentes. Leyli vit à Port-de-Bouc et vient d’obtenir un CDI de femme de ménage à l’Ibis du coin. Alors elle y croit la jolie Leyli, elle qui collectionne les hiboux et les lunettes de soleil multicolores.

Pourtant, Leyli cache un secret, « davantage qu’un secret… C’est une malédiction » dont elle porte la responsabilité. Ses enfants sont condamnés et elle n’a qu’un seul espoir que l’un d’entre eux échappe au sortilège. Pendant quatre jours et trois nuits, on suit la famille Maal, en prenant conscience que quelque chose ne tourne pas rond. Un ressenti d’incohérence, d’absence, de manque de véracité, qu’il nous est impossible d’expliquer. 

Leyli s’impose une obligation : rentrer tous les soirs à 19 h 30 pour dîner avec ses trois enfants. Il y a le grand et fort Alpha, mêlé à des affaires obscures ; la fille, Bambi, belle comme sa mère, peut-être plus encore, qui disparaît mystérieusement le soir venu ; et le petit dernier, Tidiane, qui ne pense qu’au foot et à son ballon porte-bonheur. À l’instar des autres romans de Michel Bussi, chaque chapitre inclut des flash-back qui permettent ici de retracer le chemin de Leyli, du Mali jusqu’à la Côte d’Azur.

Le périple d’une migrante, l’aventure, parfois tragique, d’une guerrière, qui a voulu fuir sa réalité, croyant à la promesse d’un avenir plus ensoleillé dans les tours des Aigues Douces. « On a la plage, on a la mer, cela aide à supporter le reste ». Leyli est l’incarnation de toutes ces femmes et de tous ces hommes, prêts à risquer leur vie pour s’échouer sur les rives faussement séduisantes de l’Europe. 

Une série de meurtres est commise. À chaque fois, l’acte est perpétré dans la chambre d’un établissement Red Corner ; à chaque fois, la cible est un homme lié de près ou de loin à l’Association Vogelzug, organisme d’aide aux réfugiés ; à chaque fois, l’assassin procède à une prise de sang sur la victime. Les pièces du puzzle se mettent progressivement en place, on comprend le rôle de chacun, les relations entre les protagonistes. L’aube fait tomber les masques et révèle les fautes, les mensonges et les coupables.

Lentement, le lecteur finit par saisir les raisons de son malaise. La vérité sera plus forte que le terrible secret de Leyli. Et comme d’habitude, les rouages de l’intrigue sont parfaits, le rythme n’est ni trop lent, ni trop rapide et l’épilogue nous laisse sans voix !

Michel Bussi a affirmé qu’il n’a pas voulu écrire un livre politique, mais un roman humaniste. Évidemment, il y a de l’humain dans On la trouvait plutôt jolie. Néanmoins, l’auteur dénonce : il met en lumière les absurdités administratives, qui imposent une situation précaire et intolérable à certains, qui remplissent pourtant tous les devoirs envers leur pays d’accueil ; il décrit le quotidien de milliers d’individus, qui ont tout quitté, qui se sont déracinés, et qui n’obtiennent pas mieux qu’une citoyenneté de deuxième classe ; il condamne un racisme violent qui gangrène nos sociétés occidentales, qui s’apprêtent hypocritement à célébrer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Politique ou humaniste, le terme importe moins que le constat. Alors que nous préparons les réjouissances de fin d’année, la dinde farcie, l’avalanche de cadeaux, les chants de Noël devant la cheminée, juste à côté de nous, il y a des Leyli, qui luttent pour vivre, survivre et nourrir leurs petits.

Je conclurai ma chronique en citant mon cher Jean d’Ormesson, que je viens de croiser virevoltant dans les nuages tenant ce joli crayon offert par le petit Emmanuel. Quand une journaliste (dont je tairais le nom) évoquant la notion d’identité nationale lui demanda s’il croyait plutôt à l’identité heureuse d’Alain Juppé ou à l’assimilation de Nicolas Sarkozy, Jean lui répondit simplement : « C’est vraiment le genre de questions qui me fait chier. »

J’acquiesce, je confirme, je plussoie : l’identité nationale nous fait vraiment chier. Licornes, gnomes, humains, nous avons tous un cœur et nous méritons tous les mêmes égards, indépendamment de notre race, notre couleur, notre sexe, notre langue, notre religion, nos opinions politiques ou toute autre opinion, notre origine nationale ou sociale, notre fortune, notre naissance ou toute autre situation. (Article 2 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et article 3 de la Déclaration des droits et liberté des êtres merveilleux).

Pensez-y, faites-en un post-it rose et collez-le sur votre frigo ! 

Séchez vos larmes et réjouissez-vous des deux prochains livres de Jean et des bacs débordant des best of de Johnny ! Je reviens vite, promis !

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Gigantisme animal, Moby Dick de retour

Il est le plus grand des mammifères carnassiers du monde : jusqu’à plus de 20 mètres de long pour les plus grands mâles ! Il est celui qui a la capacité de descendre en apnée jusqu’à des profondeurs où seule une poignée d’engins de conception humaine parviennent alors que c’est là que se trouve son garde-manger quotidien : au-delà de 2000 mètres pour des apnées de presque une heure et demie !

18/06/2024, 11:39

ActuaLitté

Erri de Luca et Les règles du Mikado, ça compte aussi pour la vie

« J’ai froid, laisse-moi rester dans ta tente. » Et avec cette phrase, c’est une histoire aussi étrange qu’attachante qui commence. Là haut, dans les montagnes, à la frontière entre l’Italie et la Slovénie, un vieil homme campa en solitaire, comme il a pour habitude de le faire – soit disant pour s’éloigner du monde, retrouver un semblant d’entièreté. Mais cette nuit-là, quelqu’une s’invite dans sa tente.

17/06/2024, 15:14

ActuaLitté

Craque pour moi, Medaka : séduire le petit nouveau de la classe en 5 étapes  

Personne ne peut résister au charisme foudroyant de la fille la plus populaire du lycée ! Personne à part... le nouvel élève qui vient d'arriver et qui garde ses distances, quoi que Mona fasse pour le faire fondre. Piquée au vif, elle va redoubler d'effort pour le séduire... quitte à s'y brûler les ailes. 

17/06/2024, 10:30

ActuaLitté

Sur les traces de “Didi”, chauffeur routier du Brésil

Dans Ce qui m’appartient (traduction de Keylla Barbosa et Pierre Marlière, Grasset, 2024), premier roman autobiographique de l'auteur, José Henrique Bortoluci nous raconte son père, camionneur sur les routes sans fin du Brésil. Par Bruno Ménétrier.

13/06/2024, 12:51

ActuaLitté

Les somptueuses planches d’Aurélie Wilmet

Aurélie Wilmet est une autrice de bande dessinée qui, dès son premier album, s’est imposée comme une des artistes contemporaines à suivre. Elle revient avec un second album tout aussi marquant, toujours chez Super Loto Éditions, l’occasion pour nous de vous les présenter.

12/06/2024, 13:29

ActuaLitté

Épreuves mortelles, légendes anciennes : une nouvelle série fantasy 

Les épreuves de la Reine Soleil : un titre de fantasy aguicheur qui attire l’œil en librairie. Une fois l’ouvrage retourné, 4 phrases seulement barrent une quatrième de couverture bien (trop) mystérieuse. Dans ce premier tome des Artefacts d’Ouranos, Nisha J. Tuli (avec la traduction d’Anath Riveline, pour les éditions Michel Lafon) nous embarque au cœur des épreuves mortelles de la cour du Roi Soleil. Dix femmes, mais seulement une place au bras du Roi. Un objectif commun : survivre, mais à quel prix ?

11/06/2024, 13:18

ActuaLitté

Alex Toth, le génie du noir et blanc

Décédé en 2006, Alex Toth ne figure pas dans le panthéon que le public établit immédiatement quand on parle de dessinateurs : Will Eisner et Jack Kirby. Mais il aura marqué l’industrie du comics, débutant sa carrière dès l’âge de 15 ans. Le spécialiste français Jean Depelley le hisse d’ailleurs au rang de « maître de la narration, l’égale d’un Hugo Pratt ou d’un Joe Kubert ». 

11/06/2024, 10:18

ActuaLitté

Monday Ryan, la Pyrate Queen : une seule mer, l'océan

Nul sur les sept mers ne l’ignore : une femme à bord d’un navire, c’est pire que le cousin à grandes oreilles pour vous attirer le mauvais œil. Mais Monday Ryan — née un dimanche… ne cherchez pas… — n’a connu que l’écume en guise de lait maternel et les embruns pour changer ses langes. Alors, devenir Reine des pirates, quoi de plus naturel ?

10/06/2024, 15:55

ActuaLitté

Phoebe Hadjimarkos Clarke et Aliène : feu de tout bois en forêt

Le jury du cinquantième prix du Livre Inter, présidé par Isabelle Huppert vient de couronner Phoebe Hadjimarkos Clarke pour son second roman Aliène. De quoi redonner un nouvel éclairage à ce formidable roman, puissant et dérangeant, qui était paru en janvier 2024. Par Bruno Ménétrier.

10/06/2024, 15:42

ActuaLitté

Nocterra : la lumière après les ténèbres... Mais quand ?

Quand Scott Snyder se lance dans une série personnelle, pour laisser de côté les traditionnels encapés, « ça a un côté effrayant », confie-t-il. Pour le lecteur, c’est l’inconnu, tant attendu, d’un des actuels maîtres du scénario dans le monde du comics. Nocterra, donc : la planète est subitement plongée dans les ténèbres. Et avec elles, son lot de créatures monstrueuses…

10/06/2024, 11:43

ActuaLitté

Nexus : la science-fiction visionnaire des années 80

Dans l'univers du comic, rares sont les auteurs qui auront marqué la création autant que Nexus : de visionnaire, l'oeuvre du scénariste Mike Baron et l'artiste Steve Rude se poursuit de manière totalement farfelue. Publiée pour la première fois en 1981 par Capital Comics, cette série est proposée par Delirium en France (trad. Alex Nikolavitch), qui sort un second omnibus de ces aventures hors norme.

07/06/2024, 17:51

ActuaLitté

L’Alger fantastique de Samir Kacimi

Ce ne sont pas des hommes qui gouvernent, mais des archétypes. Leur fonction reste la même : fabriquer un « réel alternatif », nourrir le peuple d’illusions de liberté. C’est en tout cas le destin de Djamel Hamidi. Par Faris Lounis.

07/06/2024, 17:51

ActuaLitté

Jean Echenoz : un acte manqué sublime

Publié en 2016 aux éditions de Minuit, Envoyée spéciale signe le retour à un haut degré de fiction de Jean Echenoz après ses trois monographies inspirées. Outre la qualité des dialogues, à l’agencement virtuose, une scène m’a frappé : celle du suicide de Pélestor, au dix-septième chapitre de cette œuvre politique, empreinte d’une subtile cruauté.

06/06/2024, 17:27

ActuaLitté

6 juin 1944, D-day, le jour le plus long

Il y a 80 ans, les plages de Normandie allaient se teinter de rouge sang. Il y a 80 ans, les jeunes de nombreux pays allaient périr pour libérer la France et empêcher la progression du mal, la progression du nazisme. Américains, parmi lesquels « bon nombre de juifs qui savaient parfaitement pourquoi ils venaient se battre en France », Britanniques, Français, Canadiens, Polonais et bien d’autres ont fait, il y a 80 ans, le sacrifice de leur vie, pour venir libérer la France et faire tomber le IIIe Reich.

06/06/2024, 17:19

ActuaLitté

Igor Stravinsky : “La technique, c’est l’homme tout entier”  

Parmi les géants de la musique dite classique au XXe siècle, Igor Stravinsky est titulaire dans une dream team aux côtés de la trinité, Schönberg, Alban Berg et Anton Webern, ou des Pierre Boulez et autres Karl-Heinz Stockhausen. Clint Eastwood a néanmoins bien écorné l’image du compositeur russe, en reprenant dans son film Bird l’épisode où un autre génie du dernier siècle, Charlie Parker, sonna à la porte du maître installé à Los Angeles, sans succès… 

05/06/2024, 18:22

ActuaLitté

Charles Baudelaire, premier auteur de la Pléiade

Il y a peu, La Pléiade publiait enfin en son sein… La Pléiade. Cette fois, elle retrouve sa toute première signature : le poète du vin, des lumières de la ville, des amants, du haschich, du spleen et de l’idéal, Charles Baudelaire. C’est en 1931 que le père de la plus belle des collections des Lettres françaises, le Juif russe Jacques Schiffrin, inaugurait sa Bibliothèque avec l’auteur de Bénédiction. Deux ans avant l'intégration de la collection dans la maison à Gaston Gallimard.

05/06/2024, 18:20

ActuaLitté

Jon Fosse : le Prix Nobel n'est pas un autre

Jon Fosse est un dramaturge, romancier et essayiste norvégien, Prix Nobel de Littérature 2023. Jon Fosse est un écrivain qui parait froid en surface, au style flottant et déstabilisant. Mais Jon Fosse est avant tout une langue travaillée et retravaillée, une langue qui tourne presque en rond, hypnotisante. Une langue forte, plus forte que le lecteur, parfois. On le retrouve, quelques mois après avoir été récompensé par l'académie suédoise, avec Je est un autre (éditions Christian Bourgois, traduit du néo-norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, 2024), deuxième volet de sa Septologie.

04/06/2024, 15:37

ActuaLitté

Jours de sang : quand la maladie, c’est nous

Imaginez un monde où une affliction étrange commence à affecter la vie de toutes les personnes de votre entourage. À son paroxysme, elle mène à un arrêt cardiaque, instantané, sans explication aucune. Or, les symptômes auxquels nous pensons naturellement ne sont pas ceux qui découlent de cette affliction : pas de rhume, de toux, pas de problème respiratoire ou de fièvre. À la place, une couleur : le rouge. 

04/06/2024, 11:08

ActuaLitté

Un ange passe, une famille trépasse

Les amateurs de bourrasques et de territoires hostiles avaient suffoqué en parcourant La Horde du Contrevent. Les petits enfants américains, eux, se régalent à la tombée des premières neiges (et qu’ils disposent d’un espace pour s’étaler autre que le goudron des grandes avenues) : allongés dans la poudreuse, ils agitent jambes et bras pour créer cette forme de l’ange des neiges. Ou Snow Angels.

04/06/2024, 08:59

ActuaLitté

Au bout du tunnel, la lumière : Échec, et Mat de Galien Sarde

Très loin, au-delà du canyon, pulse l’océan. Il suffirait pour y plonger d’arriver au bout de la route. Le point de départ est la Cité, réprimée sans fin par la Milice. Pour y échapper, il faut s'éloigner du mythe entretenu par ses dirigeants : moyennant soumission aveugle et restrictions consenties, elle serait, sur une planète brûlante et dévastée, l’unique système et l’ultime refuge des survivants d’une guerre apocalyptique. Par Anne-Catherine Blanc.

03/06/2024, 15:53

ActuaLitté

Clara Héraut a-t-elle signé la romance de l’été ?

Clara Héraut revient sur le devant de la scène littéraire jeunesse avec Les coquillages ne s’ouvrent qu’en été (2024, Hachette Romans). Après deux romans acclamés par les lecteurs, la jeune lauréate du concours d’écriture organisé par Hachette Romans signe ici une troisième romance idéale pour l’été, qui prend racine au cœur d’un Pays basque ensoleillé. Au programme : surf, amours, déceptions, mais surtout compréhension de soi et découverte de l’autre.

03/06/2024, 15:16

ActuaLitté

Code Ardant, de Marge Nantel : une SF francophone furieusement humaine

La Page blanche. Sur Terre, dans un futur incertain éloigné de plusieurs décennies, la société telle qu’on la connaît s’est effondrée après qu’Internet soit tombé. Plus rien. Plus de médias, plus d’informations, plus de technologie. Par Les mots délivrent.

03/06/2024, 15:10

ActuaLitté

“Et l’on ne meurt pas de douleur”

Michel Biard, professeur émérite à l’Université de Rouen Normandie, considéré comme l’un des meilleurs spécialistes français de la Révolution, nous invite à tourner les pages de ce qu’il nous reste des mémoires d’Élisabeth Duplay, veuve Le Bas, en publiant chez Lemme Edit, Femme de révolutionnaire.

03/06/2024, 10:04

ActuaLitté

Ry Cooder : mélodies perdues de la Cité des Anges  

Ry Cooder a été élu en 2014 8e meilleur guitariste de tous les temps par le magazine Rolling Stone. L'album Buena Vista Social Club, il en est à l’origine. La musique de Paris Texas de Wim Wenders, ou plus récemment de My Blueberry Nights de Wong Kar-wai, c’est encore lui. Une légende vivante de l’art d’Eliades Ochoa et Compay Segundo, mais quel rapport avec celui d’Albert Camus ? Un recueil de nouvelles réjouissant, Los Angeles Nostalgie (trad. Ariane Bataille), retrouvé par la maison des échos de l’Antiquité, Les Belles Lettres. 

02/06/2024, 11:00

ActuaLitté

Magma, se consumer à petit feu

Roman singulier construit en microchapitres très incisifs, Magma est le cri du cœur d’une femme qui ne demande qu’à être aimée et entendue. Empêtrée dans une relation toxique, elle se coupe peu à peu du monde, sous les yeux impuissants du lecteur. Écrit par la poétesse islandaise Thóra Hjörleifsdóttir, l’ouvrage est publié cette année aux éditions Agulla, dans une traduction de Jean-Christophe Salaün.

30/05/2024, 10:25

ActuaLitté

Ducky Coco : le western à la sauce Anouk Ricard

Après avoir réenchanté les enquêtes policières avec son Commissaire Toumi, donné un coup de jeune aux dialogues pédants façon Bouvard et Péuchet dans les deux tomes des Experts (dont plusieurs case sont devenues des mêmes sur les réseaux sociaux), voici qu'Anouk Ricard s'en prend au western tout public, tendance Lucky Luke. Elle maltraite cet univers hyper codé avec une malice contagieuse et sa fausse candeur fait des merveilles.

 

30/05/2024, 08:40

ActuaLitté

De Neiges et de Flammes : sublime épopée dans une forêt enneigée  

Deux garçons et un dragon sans ailes parcourent une immense forêt enneigée, tentant de fuir les inquiétants monstres qui s’y tapissent. Ce sont les deux princes du royaume des neiges. Ils ont fugué du château où ils ont été enfermés toute leur enfance, à la recherche de la princesse du royaume du feu. Une aventure émouvante dans des décors magnifiques. 

28/05/2024, 09:41

ActuaLitté

Un roman baroque à la turque

Voilà un roman poétique et truculent tout à la fois, dont les phrases semblent tirées d’un conte moderne où chaque expression sort tout droit d’un passé ancestral. Par Jean Doutrepont.

28/05/2024, 08:29

ActuaLitté

Paul Auster : résilience et résurrection

Paru en 2002, Le Livre des illusions (Actes Sud) est un livre apocalyptique. Sombre et violent, il est hanté par l’absence. L’autodafé final ranime les heures les plus noires de l’histoire de l’humanité. Né du néant, tout retournerait pour finir au néant, cendre ou poussière. L’énigme du berceau et celle de la tombe convergeraient vers cette idée irrémédiable.

27/05/2024, 12:45

ActuaLitté

Au coeur des Indes, vampires d'ici et d'ailleurs s'affrontent

Signée par le scénariste Ram V et le dessinateur Sumit Kumar, These Savage Shores plonge le lecteur dans le sud-ouest de l'Inde des années 1760, durant les guerres anglo-mysoriennes – époque où la Couronne britannique et la Compagnie des Indes orientales exercent leur influence sert de toile de fond à une exploration profonde des horreurs du colonialisme, métaphoriquement représentées par des vampires.

27/05/2024, 12:41

ActuaLitté

La pièce aux secrets intimes

Voilà un roman assez bref, mais captivant comme peuvent souvent l’être les romans japonais. L’héroïne est une femme un peu perdue et pas très épanouie, qui va suivre dans la rue une femme mystérieuse croisée à la piscine. Par Jean Doutremont.

27/05/2024, 08:00

ActuaLitté

La Saga De Youza : fresque de l'entre-deux-guerres

La saga de Youza est d’abord l’histoire d’un paysan lituanien né au début du XX siècle. Homme solitaire et amoureux déçu, Youza déserte son village pour s’installer dans le marais voisin, le Kaïrabaïlé. Par Jean Doutrepont

27/05/2024, 07:30

ActuaLitté

Des choses qui arrivent, de Salah Badis : Alger, regards singuliers

Une écriture sobre, efficacement dépassionnée, au-dessus de tout nationalisme effusif, imprégnée de la géographie algéroise, centrée autour des banlieues, des gares et des rails, mais surtout attentive aux petites choses du quotidien, la vie ordinaire, les existences simples. Tel est l’art du récit cultivé par Salah Badis, la clarté du style sur fond de tremblements de terre. Ecrire, c’est voir Alger autrement, dans sa nudité tragique.

26/05/2024, 19:40

ActuaLitté

Un message Du Nouveau monde…

Le futur. Quand exactement ? Impossible à déterminer. Notre narratrice, Saki Watanabe, indique être née le 10 décembre 210, à Kamisu 66. « Juste avant ma naissance, les bambous, connus pour ne fleurir qu’une fois par siècle, avaient tous éclos en même temps. Cela faisait suite  à une série d’épisodes climatiques anormaux, dont une sécheresse de trois mois et des chutes de neige en plein été. » Une chose est certaine : le monde a bien changé. Et ses règles aussi. 

23/05/2024, 15:39

ActuaLitté

L’assassinat de Mark Zuckerberg, par Alexandre Arditti

Créé en 2004, Facebook connecte aujourd’hui presque trois milliards d’humains à travers le monde, ce qui suscite à la fois passions et critiques. Accusé de manipuler les données, de voler du temps de vie, Mark Zuckerberg laisse rarement indifférent. Journaliste et éditeur de presse, Alexandre Arditti a, lui, imaginé le meurtre de l’entrepreneur, à travers un polar bref, sec, au titre programmatique. Par Étienne Ruhaud.

22/05/2024, 11:13

ActuaLitté

L'héritage spirituel de Jean Malaurie

À peine quelques semaines que Jean Malaurie a quitté le monde des vivants pour rejoindre les âmes de tous les habitants des terres glacées septentrionales dont il a plaidé la cause tout au long de sa vie après en avoir découvert l’exception culturelle alors qu’il n’était encore qu’étudiant !

21/05/2024, 13:03

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Romantically apocalyptic

19/06/2024, 16:48

ActuaLitté

Des flamants roses pour sauver la Palestine

Rentreelitteraire2024 — En Palestine, la mer Morte s'est évaporée. La maladie du sel ravage la région et menace l'humanité. Pourtant, là où des milliers d'habitants avaient été relégués, paysans, colons, soldats, prisonniers et ouvriers survivent. Ensemble, ils reconstruisent une communauté. Des colonies de flamants roses s'installent. Une utopie voit le jour.

19/06/2024, 08:30

ActuaLitté

Protéger le sauvage, oui, mais à quel prix ?

Rentreelitteraire2024 — Convoquant tour à tour le réalisme et l’onirique, le burlesque et le tragique, la poésie et le folklore, Corinne Royer transmet son amour profond de la nature et des mots, et redéfinit dans son roman Ceux du lac, les liens qui nous unissent à l’autre et au sauvage.

19/06/2024, 08:01

ActuaLitté

Ce que dit Lucie : deux compétitrices, une seule gagnante...

Rentreelitteraire2024 — Depuis petite, Lucie noue une relation étrangement dangereuse avec l’eau. Lancée dans une compétition de natation, elle fait la connaissance d’Anaïs Bellis, une crawleuse déterminée à gagner. Mais lorsqu’un incident survient, l’on se demande si les deux jeunes femmes sont amies, ou ennemies...

19/06/2024, 08:00

ActuaLitté

Au cœur d'une Irlande déchirée, un château, trois amitiés

Dans le premier tome des Filles d'Irlande, Le Secret des Deverill (traduit de l'anglais par  Dominique Haas et Stéphanie Leigniel) pose les bases d'une saga sur fond d'histoire. Trois amies, presque devenues femmes, vont se confronter à une Irlande sur le point de se déchirer. Au milieu des tourments, elles trouveront une force commune : le château de Deverill, ses souvenirs et ses secrets.

18/06/2024, 17:10

ActuaLitté

Cycle de vie

18/06/2024, 15:59

ActuaLitté

Des guides pratiques sur le récupérateur d'eau de pluie

L'eau constitue une ressource capitale et nécessaire à la vie. Avec le changement climatique, la bonne gestion de l'eau devient une urgence. Les pratiques comme la récupération de l'eau font le sujet de livres pour mobiliser chacun sur la problématique.

 

18/06/2024, 09:16

ActuaLitté

Le portrait brut de la classe ouvrière irlandaise

Rentreelitteraire2024 — En Irlande du Nord, Sean vient de terminer ses études universitaires avec un diplôme de faible valeur en main. De retour dans les rues marquées de son enfance, il constate que la prospérité promise après les accords de paix n'a jamais vu le jour. 

18/06/2024, 09:00

ActuaLitté

Enquête sur les dérives d'une communauté maoïste

Rentreelitteraire2024 — Peut-on incarner l'utopie en une seule personne ? Julie Pagis explore cette question dans une enquête révélant l'histoire méconnue et secrète des membres d'une communauté maoïste sur laquelle plane un fantôme. Elle éclaire les mécanismes du charisme, les ressorts de la domination, et les violences structurelles, notamment de genre, qui se dissimulent derrière le silence. 

18/06/2024, 07:30

ActuaLitté

La Morelle noire, se soustraire au patriarcat 

Rentreelitteraire2024 — Derrière ce qui peut prendre les apparences d'un roman historique quelque peu féministe, Teresa Moure nous offre avec La Morelle noire un livre habilement cousu d'histoires intimes, de remèdes, de croyances, de sororités, de coutumes et de soins.

17/06/2024, 08:30

ActuaLitté

Frapper l'épopée, à la recherche des origines kanak

Rentreelitteraire2024 — Alice Zeniter publiera le 14 août prochain un nouveau roman, s’interrogeant sur l’identité kanak, dévoilant toute la complexité de la Nouvelle-Calédonie en ces temps ravageurs. Frapper l’épopée, publié aux éditions Flammarion, est un récit initiatique à la recherche des origines de Tass, revenue à Nouméa en quête de réponses.

17/06/2024, 08:00

ActuaLitté

Aurélien Bellanger, deux philosophes, et le PS à l'agonie

Rentreelitteraire2024 — Au début du XXIe siècle, deux philosophes aux visions opposées aspirent à conquérir la république des lettres, tandis qu'un apparatchik de seconde zone, fervent agitateur d'idées au sein du Parti socialiste, est obsédé par la sauvegarde de la République française.

17/06/2024, 07:30

ActuaLitté

BD jeunesse, Young Adult : ce n'est pas que pour les Zenfants !

Sans grande surprise, le tome 21 de Mortelle Adèle conserve sa première place des meilleures ventes en cette 23e semaine (du 3 au 9 juin), avec 20.655 exemplaires écoulés. Mais cette première semaine de juin a été marquée par l’irruption de quelques nouveautés Young Adult dans le top 10 des meilleures ventes. Rebecca Yarros, ça vous parle ?

14/06/2024, 11:24

ActuaLitté

Le karaoké : une tendance décryptée par les livres

S’il devient de plus en plus branché de s’adonner aux joies du karaoké, il n’en a pas toujours été ainsi en Europe occidentale, et plus particulièrement en France. 

13/06/2024, 09:02

ActuaLitté

Brightest Day

12/06/2024, 11:32

ActuaLitté

Blackest Night : debout les morts

12/06/2024, 10:31

ActuaLitté

Mortelle Adèle tome 21 : RécréAction Générale !

12/06/2024, 09:55

ActuaLitté

Du même bois

11/06/2024, 14:12

ActuaLitté

Quand Jean de La Fontaine raconte Emmanuel Macron

BONNES FEUILLES – Que dirait Jean de la Fontaine de la France d’Emmanuel Macron ? Dans son nouvel ouvrage, Dominique Folscheid se place en véritable chroniqueur de la vie politique, s’inspirant de l'illustre fabuliste Jean de la Fontaine. Avec style, et un peu de malice, il convoque, en vingt-deux actes, son éternel bestiaire pour peindre, comme jamais, l'époque que nous vivons. 

10/06/2024, 16:05

ActuaLitté

Briar. La Rebelle au bois dormant

10/06/2024, 11:30

ActuaLitté

Les Ensablés - Retour de barbarie et Du côté de chez Malaparte de Raymond Guérin

C’est au début des années 80 que l’on commence à reparler Raymond Guérin. Les éditions « Le tout sur le tout » ont alors le courage de rééditer certaines de ses œuvres. Jean-Paul Kaufmann écrit sa biographie, remarquable comme tout ce qu’il fait, dans 31 rue Damour. Des articles sortent… Puis nouvel oubli, même s’il reste publié dans la collection Imaginaire, antichambre de l’oubli définitif. un oubli relatif à dire vrai. Régulièrement, des maisons d’édition (où trouvent-elles ce courage?) rééditent en effet une de ses œuvres. Finitude est de celles-ci. Par Hervé Bel

09/06/2024, 09:00

ActuaLitté

Le château, le roi, et moi, et moi, et moi...

La collection D’après Perrault mais pas trop, que proposera L'Élan vert, s'ouvrira sur une réécriture de La Belle au bois dormant, par Sophie Dieuaide. Le Fils du roi, c'est moi, un conte qui met les pleins feux sur le Prince du conte ! Un roman hilarant qui joue sur les codes du conte en les transposant au XIXIe siècle dans le quotidien d’un garçon de 10 ans. 

08/06/2024, 07:30

ActuaLitté

Appelez-moi Maître Chat : une joyeuse bande de félins

Pleins feux sur Le Chat botté ! Une aventure désopilante menée par un chat domestique du XXIe siècle qui veut donner une leçon à son maître, un ado ingrat. Dans la collection D'après Perrault, mais pas trop, chez L'Élan vert.

08/06/2024, 07:00

ActuaLitté

Killer Peter : un libraire prend sa retraite pour (re)devenir tueur

BONNES FEUILLES - Peter, un ancien tueur légendaire, décide de prendre sa retraite et de laisser derrière lui son passé tumultueux. Désormais propriétaire d'une petite librairie d'occasion, il mène une vie paisible jusqu'au jour où une embuscade tendue par son ancienne organisation criminelle le ramène à ses instincts meurtriers. 

07/06/2024, 13:02

ActuaLitté

Mortelle Adèle explose les meilleures ventes 

Mélissa Da Costa hors jeu, Virginie Grimaldi sort du podium... Ça bouge du côté des meilleures ventes en cette 22e semaine (27 mai au 2 juin). Une chose se maintient : Mortelle Adèle, l'héroïne de Mr Tan et Diane Le Feyer, continue de séduire le public, avec 28.775 exemplaires vendus, et conserve une première place pas déméritée.

07/06/2024, 12:31

ActuaLitté

Oh, Lenny

07/06/2024, 11:25

ActuaLitté

Kometa 3 - Fabriquer l'oubli

07/06/2024, 11:23

ActuaLitté

Dialogues intérieurs à la périphérie

06/06/2024, 18:22

ActuaLitté

Des idées de road trip à piocher dans les livres

Alors que l’été approche, si vous n’avez encore rien de prévu, le mieux est peut-être tout simplement de monter dans votre voiture et voir où le vent vous portera. C’est la fabuleuse liberté qu’offre la voiture : partir sans peur du lendemain à la découverte du monde qui nous entoure.

04/06/2024, 11:30

ActuaLitté

Aliène

03/06/2024, 08:48

ActuaLitté

L'amour au Moyen Âge, de Tristan et Iseut à Lancelot et Guenièvre

BONNES FEUILLES - Dans son dernier ouvrage, Jean Verdon explore l'amour au Moyen Âge, offrant une perspective joyeuse et singulière sur ce sentiment souvent considéré avec méfiance par l'Église de l'époque. 

01/06/2024, 08:00

ActuaLitté

"C'est invraisemblable qu'un nez disparaisse"

BONNES FEUILLES - "'Il a disparu sans pourquoi ni comment. Il a disparu gracieusement, même pas pour un fifrelin !... Juste non, ce n'est pas possible, ajouta-t-il après réflexion. C'est invraisemblable qu'un nez disparaisse, n'importe comment c'est invraisemblable. 

01/06/2024, 07:30

ActuaLitté

À 17 ans, Les Mémoires d'un Fou par Flaubert

BONNES FEUILLES - “Je ne sais pas plus que vous ce que vous allez lire car ce n'est point un roman ni un drame avec un plan fixe, ou une seule idée préméditée, avec des jalons pour faire serpenter la pensée dans des allées tirées au cordeau.

01/06/2024, 07:00

ActuaLitté

Cosy mystery : sur les traces de la Tante Dimity

BONNES FEUILLES – Lori s'aventure en Angleterre, sur les traces de sa défunte Tante Dimity. Elle tentera tant bien que mal de réunir les écrits de sa tante, perturbée par une série de mystères à la résonnance mystique. La Mort de Tante Dimity est le premier tome d'une cosy mystery de Nancy Atherton, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nicolas Ancion et Axelle Demoulin pour Verso.

31/05/2024, 18:22

ActuaLitté

Un retour mortel pour Adèle, devant Grimaldi et Musso

Cette 21e semaine (du 20 au 26 mai) de l'année est marquée par le retour de Mortelle Adèle pour un 21e tome. L'héroïne de Mr Tan et Diane le Feyer arrive directement en première place avec 23.063 exemplaires vendus. Derrière elle, Virginie Grimaldi confirme sa bonne forme en occupant les 2e et 3e place avec Plus grand que le ciel (20.554 ventes) et Une belle vie (19.472 ventes).

31/05/2024, 15:57

ActuaLitté

On the road : partir sur la route à travers les livres

De nombreux récits de voyage nous emmènent sillonner le monde à l’aide d’une voiture, que ce soit en autostop ou alors directement, en transformant une voiture du quotidien en instrument permettant de faire le tour de la planète.

31/05/2024, 13:11