medias

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit : équilibres rompus

Mimiche - 15.09.2020

Livre


ROMAN ETRANGER - Une famille bien américaine bien typique, avec James (le père), et Marilyn (la mère) et leurs trois jeunes enfants : Nathan (Nat), Lydia (Lyddi, Lyd, …) et Hannah (tout simplement!). Avec un détail anodin : leur nom de famille est Lee !

 
 



Marilyn est une femme bien blanche qui a eu l'ambition de devenir médecin avant de tomber amoureuse de l'un de ses profs, d'abandonner le cours qu'elle suivait avec lui pour éviter tout problème, et finir quand même par l'épouser même si ce fut enceinte et avec un avis très défavorable voire franchement hostile de sa mère.
 
Lequel avis rejoint finalement l'avis général de tous ceux que la famille croise : à Middlewood où ils sont installés, une petite bourgade du Nord-Ouest de l'Ohio, c'est une très mauvaise idée qu'elle ne peut que regretter.
 
Parce que, même s'il est professeur à l'Université, spécialisé dans l'histoire des États-Unis et notamment de la prise de possession du pays dans laquelle les cow-boys ont acquis une place toute particulière, même si ses connaissances et ses compétences sur un tel sujet ne sauraient être remises en cause, James est d'origine chinoise ! Tout en lui est chinois. Ses cheveux ! Son teint ! Ses yeux ! Tout ! Sauf son accent bien américain pourtant ! Mais dans les années 1950, dans l'Ohio, eh bien, ce n'est pas une carte de visite qui passe inaperçue.
 
Et comme cela ne passe pas inaperçu, cela n'est pas du goût de la majorité blanche dont fait partie Doris, la mère de Marilyn, avec laquelle James n'a jamais eu de relations cordiales. Jamais eu de relation du tout d'ailleurs.
 
Et il est très clair que, la génétique aidant, les trois enfants de la famille n'ont pas échappé à des spécificités physiques qui les ostracisent aussi.
 
Loin des regards extérieurs, c'est cependant une famille unie qui se retrouve dans leur maison.
 
Même si, c'est sans nul doute vrai, Lydia bénéficie de beaucoup plus d'attentions que ses frère et sœur de la part de Marilyn qui projette intensément sur sa fille tout ce qu'elle a dû abandonner pour se consacrer à sa vie de mère au foyer. Et Lydia entérine docilement toutes les suggestions que lui propose Marilyn jusqu'à et y compris cet objectif de devenir un jour médecin. Une voie toute tracée pour une jeune fille brillante, studieuse et dont les résultats confirment les dispositions.
 
Jusqu'au jour où Lydia disparaît sans explication.
 
Toutes les recherches resteront d'abord vaines puis conduiront à la découverte du corps sans vie de Lydia dans le lac de Middlewood.
 
Une découverte inconcevable puisque Lydia ne savait pas nager.
 
Un drame qui va faire craquer un à un tous les ressorts qui maintenaient en cohérence la structure familiale mettant à mal tout l'édifice sur lequel était bâti leur univers.
 
 
 
On rentre dans ce roman comme dans un truc à l'eau de rose dont on se dit qu'on n'aura pas la force d'aller au-delà de la page trente. Et puis, page après page, on s'enfonce dans une histoire captivante dont ce qui apparaît comme de possibles digressions banales devient rapidement un élément constitutif d'un drame qui plonge les membres du clan de plus en plus profondément dans un enfer qui ne va en laisser aucun indemne.
 
Passant alternativement du point de vue (plus ou moins objectif) de chacun des différents personnages, Céleste NG peut ainsi dévoiler minutieusement ces non-dits qui sont depuis si longtemps et avec tant de soins cachés, par tous, sous les tapis mais qui remontent à la surface dès lors que les équilibres fondamentaux sont brisés.
 
Tout ce qui, en façade, disparaissait sous le crépi bien propre refait surface avec plus ou moins de violence dès que ce crépi se disloque. Et la violence est d'autant plus forte que les mots jetés dans la précipitation ne sont pas les bons, dépassent la pensée, sont trop maladroits et engendrent incompréhensions supplémentaires, déclenchent d'autres peurs, provoquent des troubles nouveaux.
 
Cette façon de raconter ces débats intérieurs mal extériorisés est assez remarquable et, en tous cas, terriblement efficace dans un récit où les rebondissements sont légion, où chacun en a gros sur le cœur, accusant plus ou moins (souvent plus que moins d'ailleurs) injustement l'autre de torts qui sont, en fait, des faiblesses, des erreurs personnelles mal assumées.
 
On découvre, au fil de ces pages partagées entre chacun des personnages, une oppression énorme supportée par les non-blancs, subies par les couples mixtes (et, par ricochet, par leurs enfants) exposés à un racisme odieux, un machisme au moins aussi odieux, d'une société américaine dont certains événements récents laissent apparaître que l'évolution n'a pas encore été aussi flagrante, aussi profonde qu'on aurait pu et dû l'attendre de ce pays...
 
James est chinois, Marilyn est une femme, leurs enfants sont métis ! Chacun subit une violence collective qui est bien un personnage à part entière dans ce livre, perceptible à chaque page.
 
La rupture de l'équilibre est un jeu de dominos que Céleste NG déroule avec une rare habileté au point que, tant de choses convergent vers celle-ci qu'il est impossible de décréter avec certitude : ah, c'est donc ça qui a tout déclenché, c'est là que tout commence !
 
Non, rien n'est si simple et il ne sera pas facile de retricoter ce qui a été si facilement détricoté sous la pression de ce malheur apparemment incompréhensible qui s'abat sur cette famille alors qu'il est clair qu'elle porte en elle les germes de cette destruction
 
Un vrai bon livre.



Celeste NG, trad. anglais (Etats Unis) Fabrice Pointeau - Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Pocket - 9782266267304 - 6,95 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.