Repenser les échanges Nord et Sud : une petite planète à préserver

Victor De Sepausy - 07.10.2020

Edition - Les maisons - Maïka Sondarjee essai - relations nord sud - perdre le sud livre


AVANT-PARUTION – Perdre le Sud. Voici une véritable analyse et proposition d’action pour repenser les rapports Nord-Sud et contrer les tentations de repli nationaliste. Ne serait-il pas temps d’élaborer une position morale et politique nous permettant d’être plus solidaires avec les peuples du Sud ? 



Plutôt que chercher des boucs émissaires chez les personnes immigrantes ou d’entrevoir la sortie de la mondialisation à travers les barreaux du repli, l'autrice propose ici un nouveau cadre d’analyse et d’action pour véritablement repenser les rapports Nord-Sud : l’internationalisme radical. Se différenciant de l’internationalisme libéral, de l’altermondialisme ou de la démondialisation, l’internationalisme radical propose une vision progressiste, intersectionnelle et multilatérale de la politique internationale. 

Cet essai veut ainsi penser une alternative qui soit solidaire avant d’être nationaliste (contrairement à la démondialisation ou au repli sur soi à la Tramp) et proposer des solutions politiques et économiques concrètes à la mondialisation néolibérale pour en sortir (contrairement à l’altermondialisme).

L’autrice va donc bien plus loin que la simple analyse des ratés de la globalisation, des déficiences des politiques de coopération internationale et des ravages de l’exploitation Nord-Sud. Elle souhaite revaloriser l’internationalisme dans les mouvements sociaux et les partis politiques occidentaux progressistes, notamment au cœur des analyses et des préoccupations de la gauche. Les mots impérialisme, colonialisme et mondialisation néolibérale sont bien souvent lancés à la volée, mais peu s’avancent à élaborer ce que serait une politique étrangère et multilatérale véritablement progressiste.

De plus, parlant de transition économique, on oublie souvent de souligner que l’exploitation d’autres régions du monde est à la base même de notre prospérité, et que l’élimination de cette exploitation est le seul moyen d’opérer une transition juste vers un autre système. C’est la conviction que Maïka Sondarjee défend avec brio.

L’internationalisme radical s’attaque aux racines du problème de l’exploitation et de la dépossession, plutôt que de se limiter à ses symptômes. Il relève d’une position morale d’intégration et pourrait bien servir de base pour réhabiliter les pratiques de coopération internationale et d’aide publique au développement. 

ActuaLitté vous propose d'en découvrir le prologue, en avant-première.
 


 Maïka Sondarjee est professeure adjointe à l’École de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa (Canada). Elle s’intéresse aux approches féministes, décoloniales et critiques des relations internationales. 


[à paraître 22/10] Maïka Sondarjee – Perdre le Sud – Ecosociété – 9782897196035 – 18 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.