#Réseaux sociaux

Autoédition : les auteurs “contraints de trouver d'autres revenus”

Rarement la rentrée littéraire aura été aussi mouvementée. La dernière en date, qui avait tout de la non-information, vient de faire trembler le Landerneau. Encore échaudés par l’apparition d’un auteur autopublié chez Amazon, les libraires ont paniqué. En effet, l’autrice, scénariste et vidéaste Samantha Bailly a décidé de devenir autrice hybride.

Le 11/10/2018 à 19:22 par Nicolas Gary

13 Réactions |

Publié le :

11/10/2018 à 19:22

Nicolas Gary

13

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Une démarche qui n’a rien de surprenant, puisque rappelons qu’elle a été découverte sur Internet par ses lecteurs. Alors qu’elle était au lycée, son succès en ligne qui avait attiré l’attention de son premier éditeur.

Auteur hybride, un possible avenir

Tout part d’une erreur induite par un titre d’article maladroit dans la presse : « Je n’ai jamais choisi de commercialiser un livre uniquement chez Amazon  », soupire Samantha Bailly, un peu lasse. « J’ai décidé d’expérimenter la commercialisation numérique, par tous les canaux qui sont donc disponibles. Comme le ferait n’importe quel éditeur. » Et ce, pour un roman qu’elle souhaite exploiter elle-même dans un premier temps en numérique.

« Le constat que j’opère, comme tous les auteurs, c’est que les revenus diminuent. Et que l’édition numérique permet un complément de revenu intéressant. »

C’est loin d’être le premier cas dans l’édition d’un auteur qui choisirait, alors qu’il passe par une maison traditionnelle pour les ouvrages papier, d’exploiter numériquement son œuvre. Ou une œuvre à venir. Ici, l’opération est un peu différente.

« L’auteur ne peut pas être le prisonnier d’injonctions paradoxales. On ne peut pas et lui interdire toute exploration pour tenter de gagner sa vie en dehors du schéma de l’édition traditionnelle, sans que l’édition traditionnelle lui donne des conditions décentes pour vivre. Nous nous retrouvons acculés, et contraints de trouver de nouvelles formes de revenus. La discussion n’est pas nouvelle. »

Autoédition et niveau de vie

Dans un entretien accordé au Monde, le PDG du groupe Hachette mettait les pieds dans le plat, comme à l’accoutumée : « De façon marginale, une poignée de textes émergent dans l’autoédition. Mais leurs auteurs ont besoin de nous pour obtenir l’audience, le prestige, la reconnaissance et l’argent. »

Une assertion d’autant moins vérifiée qu’à ce jour, 41 % des auteurs vivent avec moins que le SMIC. Et que le PDG contredit d’ailleurs un peu plus loin dans ses propos, en affirmant : « La “best-sellarisation” concentre aussi davantage de droits sur un tout petit nombre d’auteurs. »

Le constat est donc simple : il faut faire confiance aux éditeurs, car ils détiennent les clefs, mais ces derniers constatent dans le même temps que le marché se réduit autour de quelques gros vendeurs...

Pour le PDG du groupe Hachette, il faut surtout « se méfier des sentiments et regarder des chiffres. Le marché du livre a baissé de 2 à 3 % sur deux ans. Tous les maillons de la chaîne du livre en subissent les conséquences : les auteurs, les éditeurs, les imprimeurs, les distributeurs, les diffuseurs et les libraires, qui eux aussi disent que c’est difficile ».

À la recherche du temps passé ?

Pour Samantha Bailly, croire en l’édition traditionnelle n’est pas un problème, « mais il faut nous aider, et surtout regarder en face la situation actuelle des auteurs. À ce titre, nous serions ravis que les libraires de tous les horizons aident les auteurs à construire des solutions. De l’expérimentation, de l’imagination, c’est aussi l’avenir ».

Denis Bajram, le dessinateur, ne disait d’ailleurs pas autre chose dans les colonnes de ActuaLitté, évoquant l’avenir des auteurs BD. « De plus en plus se payent même des écoles d’Art privées en espérant atteindre plus vite le succès, alors que de fait ils ont investi une petite fortune dans une loterie où très peu gagneront. »

Toute l’aventure de la commercialisation numérique, pour Samantha Bailly, revient à souligner que « l’édition dans sa tendance globale est dans une compression de temps de création très importante. Or du temps, nous en avons besoin pour expérimenter, tester, faire mûrir un ouvrage. De même, les contrats d’édition proposés visent souvent à prendre à l’auteur tous ses droits, pour la durée de la propriété intellectuelle. Ces pratiques ne sont plus le reflet de la durée de vie réelle des ouvrages. C’est aussi toute une jeune génération qui est en souffrance, il ne faut pas l’oublier. »

En apprenant la nouvelle de cette autopublication numérique, des messages parfois haineux lui sont pourtant parvenus. « Que les libraires s’indignent quand on vend des livres numériques c’est très bien. Pourquoi ne s’indignent-ils pas quand les auteurs jeunesse ne touchent que 3 % de droits d’auteur ? », s’indigne une illustratrice jeunesse. « Je suis libraire et je suis outrée par la réaction de mes confrères. On parle d’une publication NUMÉRIQUE ! Cela ne change rien à vos ventes, cela ne change rien pour les libraires. Mais pour les auteurs, cela peut être un pas en avant. »

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Justement, ce point est également passé en revue par le président de Hachette : « Pour les auteurs jeunesse, il y a une particularité : ces livres sont vendus moins cher que les romans et les taux de droits sont moins élevés. En BD, on essaie de donner des avances pour que les auteurs passent l’année à créer leur œuvre. Ce débat doit se régler auteur par auteur. Je ne crois pas au statut d’intermittent de l’édition. »

C’est bien là tout le problème, indique Samantha Bailly : « A un moment, il faut comprendre que les auteurs qui veulent vivre de leur création, qui rapportent de l’argent à toute une industrie, éprouvent un mal-être profond. En littérature jeunesse, c’est criant, avec des pourcentages inférieurs qui sont considérés comme une norme, alors qu’il s’agit d’une discrimination pure et simple. Si ma propre initiative personnelle révèle une crise aussi systémique, ce n’est pas rassurant. Je suis en tout cas solidaire de mes pairs, et surtout, je veux voir ce métier continuer d'exister. »

Jeter l’éponge : le cas de Maliki

La semaine passée, Maliki annonçait la sortie du troisième tome de son roman, Des Milliers de murmures. L’occasion d’un bilan, d’une amertume douloureuse. Ilreconnaît pour l’occasion avoir renoncé à produire une bande-annonce pour le livre, habitude qu’il avait pourtant prise. 

Et d’expliquer : « Car malgré l’envie que j’ai de vous le faire découvrir, après 2 autres romans déjà parus, je connais déjà plus ou moins son destin. Et je crois que ça me blase un peu. » (illustration de Maliki)

Car la réalité des livres est désormais connue de tous les auteurs. « Comme la plupart des nouveautés qui inondent le marché, il va se retrouver posé en rayon une semaine, et disparaîtra la semaine suivante dans les limbes de la confidentialité. Une semaine pour convaincre. Peut-être deux... » Le tout pour un travail de neuf mois, sans compter ses heures.

Or, et là encore, le constat est brutal : la sélection ne s’opère pas par le truchement des lecteurs, « la qualité d’une œuvre, c’est secondaire », déplore l’auteur. « Un gros éditeur sort des dizaines de titres par mois. Parfois plus. Sur cette pléthore de titres, il va décider de miser gros sur un ou deux auteurs sûrs ou prometteurs. Les autres ? Ils servent à gonfler la masse des faire-valoir. »

La conclusion s’impose : « [J]e n’ai plus envie de me (dé)battre dans ce panier de crabes. Donc, à moins que le statut des auteurs se transforme radicalement, à force de luttes et de coups de gueule comme celui-ci, ce sera le dernier roman que je publierai à compte d’éditeur. »

Déstabilisante édition, oppressée

Il ne s’agit pourtant pas de jeter la pierre sur les éditeurs. À ce titre, une salariée de grand groupe souligne : « Le travail éditorial, aujourd’hui, il nous faut l’accomplir avec des délais de plus en plus serrés, en maintenant un niveau de production élevé. En l’espace d’une dizaine d’années, tout le monde a pu constater une dégradation des conditions de travail. »

Pour elle, « le métier d’éditrice évolue, pour les salariés, et nous sommes souvent en proie à la frustration face au manque de temps. Accompagner un auteur durant vingt ans, ou même dix ans, cela n’existe plus. On nous demande une rentabilité au titre, et l’idée d’une collaboration sur le long terme se heurte à cette réalité ».

La rentabilité au titre, n’est pas la fin de la prise de risque ? Car on ne voit plus la carrière possible de l’auteur, mais le coup éditorial qu’il faut impérativement jouer.

Et en observant les chiffres du secteur jeunesse, dont la production a plus que triplé en vingt ans, quand ses parts de marché n’ont que doublé, on imagine comment cela a pu se produire. Bien entendu, Harry Potter et Twilight jouent pour beaucoup. Mais combien d’auteurs laissés pour compte à ce titre ?

L’aventure seul, ou la démarche entrepreneuriale

Au fil du temps, les auteurs se sont vus chargés de plus en plus de travaux qui incombaient à leur éditeur. Dans le secteur BD, particulièrement, plusieurs dessinateurs nous ont expliqué qu’ils réalisaient eux-mêmes les scans de leurs planches, pour les envoyer à la maison. 

« Comme on demande aux auteurs de prendre en plus en plus sur eux une charge du travail, ils se forment. Et apprennent. Toute une génération est en train de multiplier, parfois malgré elle, ses compétences. Mais franchement, tout le monde n’en a pas envie », reprend Samantha Bailly.

Pour elle, « l’histoire de mon roman autopublié en numérique est l’arbre qui cache la forêt. Malgré beaucoup de pédagogie pour expliquer cette expérience d’observation, et surtout l’idée qu’un auteur puisse être aux manettes en numérique tout en étant dans l’édition traditionnelle, cette simple iniative a cristallisé des réactions vraiment incroyables. L’industrie change, les auteurs aussi. La prise de risque s’est déjà déplacée vers les créateurs, qui investissent leur temps à perte. C’est pourquoi aujourd’hui ce mal-être devient si fort. Plutôt que de s’en prendre aux auteurs qui cherchent des revenus complémentaires, n’est-il pas simplement temps que la chaîne du livre fasse montre d’une véritable solidarité envers son premier maillon ? ».

Et de conclure : « Nous ne pouvons pas continuer d’être à l’origine de la chaîne, sans être reconnus comme exerçant un métier. Défendre les auteurs et le rayonnement français, c’est leur permettre de créer dans les meilleures conditions possibles. »

13 Commentaires

 

Errilys

11/10/2018 à 21:43

C'est pas un homme plutôt Maliki ? (du moins l'auteur, pas le personnage)

Parigote

11/10/2018 à 23:50

Tout à fait Errilys, vous me devancez... l'auteur de Maliki est bien un homme, il fallait donc écrire "il reconnaît avoir renoncé" et non "elle" (sic).
Par ailleurs au même endroit il y a aussi une répétition.

Relectrice-correctrice attitrée pour la presse et l'édition, j'aimerais bien qu'Actualitté me confie la relecture de ses billets et autre contenu : je m'en occuperais avec plaisir et tout le monde aurait à y gagner.

Pendoue

12/10/2018 à 01:39

Que pensez-vous de lulu qui est une des meilleurs autoéditions du monde mais communique très peu ou pas du tout sur les auteurs qui leur font confiance mais n'ont pratiquement pas un retour de leurs oeuvres ?

Patricia Duflot

12/10/2018 à 01:42

Sans auteur pas de livre. Pas de contenu. Pages vides. Et pourtant on exploite l'auteur, on le méprise. Alors oui, l'auteur prend en charge ses propres publications et ouvrages. Où est l'outrage la dedans ? Qui ose crier au scandale ? Réaction saine des écrivains qui défendent leurs droits d'auteur. Et c'est tout.

koinsky

12/10/2018 à 10:21

Mon premier manuscrit (en cours de réécriture) a été jugé "très prometteur" par l'éditrice d'une ME parisienne de renom. Mais j'ai bien envie d'envoyer valser cette chorégraphie de ronds de jambe qui vise au bout du compte (même si je crois en la sincérité de l'enthousiasme de la dite éditrice) à me dépouiller de la plupart de mes droits. Quelque esprit de liberté et de justice me pousse à gagner le maquis et à rejoindre un comité d'auteurs résistants, c'est bien plus excitant que de se voir éventuellement briller en tête de gondole du rayon "culture" d'une grande surface, le dit rayon coincé entre le rayon surgelé et le rayon lingerie féminine.

Phiip

12/10/2018 à 10:26

Le lien vers l’article du monde est cassé.

le libraire masqué

12/10/2018 à 10:46

Il y a une production invraisemblable, un nombre considérable de personnes qui écrivent et veulent être des "auteurs", des lecteurs en baisse, alors comment voulez*vous qu'il n'y ait pas des laissés pour compte? A coté des "best sellers" il y a donc une foultitude d'auteurs qui n'en vivent pas et ont un autre métier à coté, ceux qui voudraient prétendre en vivre feraient mieux de faire autre chose, ou alors accepter de galérer en attendant l'hypothétique succès!

Thierry Reboud

12/10/2018 à 12:28

Ce nouvel avatar du compte d'auteur qu'est l'auto-édition (compte d'auteur sans doute modernisé) me paraît surtout révélateur d'une attitude plus économique des auteurs à leur activité : je m'empresse de préciser que ça n'a rien de méprisable.
Produire un livre (c'est-à-dire l'écrire, mais aussi faire en sorte qu'il soit lisible, puis qu'il soit disponible pour le lectorat visé), c'est un travail de très grande ampleur. Si les maisons d'éditions avaient trouvé le moyen de toucher le jackpot à chaque coup, elles l'auraient fait (pas par vertu, mais parce qu'elles auraient gagné plus d'argent).
Les auteur.e.s qui disposent d'un levier pour faire mieux valoir leurs intérêts vis-à-vis des maisons d'édition sont les auteur.e.s qui ont une valeur marchande. J'en connais au moins trois qui dès le début ont décidé que l'écriture serait leur activité professionnelle (et pour ces trois-là, ça marche très bien). Mais c'est un travail à plein temps, et tous les trois ont accédé à leur valeur marchande actuelle grâce à leurs maisons d'éditions respectives, et aussi grâce à un réseau de librairies très dense.
Je comprends bien que la numérisation et la baisse du coût de l'impression à la demande (telle que la propose, je crois, Amazon) permettent d'accéder plus facilement à la fabrication de livres. Le problème de l'accès au lectorat restera entier.
Les librairies ont déjà affaire à un nombre extrêmement important de fournisseurs (qu'on va appeler, pour la commodité, institutionnels). C'est peut-être l'activité commerciale qui a le plus grand nombre de fournisseurs, ce qui stupéfie tou.te.s les comptables qui s'occupent pour la première fois d'une librairie.
Que les auteur.e.s veuillent s'épanouir (personnellement et financièrement) dans l'écriture, ça peut très facilement se concevoir. Après tout, n'importe qui (moi le premier) peut aujourd'hui se croire autorisé à publier quelque chose parce que les coûts de fabrication d'un livre ont considérablement baissé. C'est cela qui crée une inflation de publications, et il est tout à fait naïf de croire que les librairies pourront faire face à l'inflation supplémentaire que représentera le compte d'auteur rebaptisé auto-édition. Ce qui signifie très simplement que ces auteur.e.s devront trouver de nouveaux canaux de diffusion et de distribution, ce que peut être Amazon (qui est, en effet, une plate-forme logistique performante).
Ce qui amène à une conclusion assez banale : dans l'auto-édition, plus encore que dans l'édition que par commodité j'appellerai institutionnelle, seul.e.s surnageront les auteur.e.s qui auront une valeur marchande, et ces auteur.e.s-là seront très peu.

Autrice

15/10/2018 à 17:52

Désolée de contredire les commentaires ci-dessus, mais Maliki est bien le pseudonyme d'une autrice (une écrivaine, une femme, oui, oui). Et ce, même s'il s'agit aussi d'un prénom masculin dans les pays arabes. ;)

Autrice

15/10/2018 à 17:55

Edit : non, c'est un homme, en effet. lol J'ai été induite en erreur par les adjectifs féminins utilisés sur son site pour parler de lui-même. Mais c'est un jeune homme. Mea culpa, pardon, et tout et tout. :p

P'tite Hildly

18/10/2018 à 13:41

Bonjour,
J'ai une question sur le 41% en début d'article.
C'est 41

P'tite Hildly

19/10/2018 à 04:51

Mon message a perdu quelques mots en cours de route... Pour faire court : est-ce que les 41% représentent 41

P"tite Hildly

19/10/2018 à 13:41

...41 pour cent des autrices et auteurs affiliés à l'AGESSA (percevant un revenus annuel minimum ~8000 euros la 1ère année, puis ~4000 euros les suivantes), ou tous les auteurs et autrices en maison d'édition "traditionnelle" ?
(apparemment le bug persiste, j'espère que les la dernière tentative, navrée pour la lecture de ces messages découpés :-S)

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

“Nous l’avons trouvé sur le bord du lit, fixant la fenêtre, assis en tailleur”

L’Homme étoilé publie prochainement aux éditions du Lombard Constellation, récits de son quotidien dans un service de soins palliatifs. Pour ActuaLitté, l’auteur revient sur des saynètes choisies.
 

19/04/2024, 10:58

ActuaLitté

Comprendre les patients, ou la vie en soins palliatifs

L’Homme étoilé publie prochainement aux éditions du Lombard Constellation, récits de son quotidien dans un service de soins palliatifs. Pour ActuaLitté, l’auteur revient sur des saynètes choisies.

16/04/2024, 11:05

ActuaLitté

Ils se revendiquent d'Apostrophes ou Radioscopie : Les Inactuels

Collectif de journalistes culturels, Les Inactuels revendiquent exigence et liberté de ton — une indépendance éditoriale, pour des émissions ancrées dans une histoire. Parce que celles qui les ont marquées ont disparu, voilà une trentaine d’années, ils reprennent le flambeau, à leur manière. Et sollicitent l'aide des internautes pour ce faire.

24/03/2024, 17:39

ActuaLitté

Fureur, sauvagerie : qu'est-ce que l'homme face à l'immense nature ?

84 après J.-C. Melonius Brigantus, connu sous le nom du “Picte”, est reconnu pour sa monstruosité et ses prouesses martiales impressionnantes. Sa légion a été envoyée en Écosse, pour conquérir le pays... Brigantus - Banni est le premier volume d'un diptyque édité par Le Lombard, signé par Hermann et Yves H. Bienvenue en territoire picte...

07/02/2024, 14:31

ActuaLitté

Quand les légionnaires romains marchaient sur l'Écosse

Dans la centurie, Melonius Brigantus, surnommé « Le Picte », est une figure célèbre. Considéré comme un monstre et une force de combat redoutable, il incarne la sauvagerie que les légions romaines sont venues affronter en Écosse. Premier tome d'un diptyque publié par Le Lombard, Brigantus est signé Hermann et Yves H... Plongée dans la légion romaine.

02/02/2024, 11:32

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour le réveillon

Le réveillon est le moment idéal pour offrir des livres. Emballés sous le sapin, ce sont des promesses de voyages immobiles. 

23/12/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille joueur

Le regretté Georges Perec, dans son exploration ludique des mots et des structures, transforme le jeu en un art subtil, tissant habilement des puzzles littéraires qui défient l'esprit.

09/12/2023, 10:30

ActuaLitté

Des chevaliers robots : du jamais-vu l'époque du roi Arthur

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente, avec nous, des séquences choisies.

21/11/2023, 16:33

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour Jean Teulé

L’histoire du roi qui ne voulait pas mourir a été publié le jour anniversaire du décès de Jean Teulé. Initialement intitulée Panique à bord de Louis XI, l'oeuvre a été rebaptisée peu avant la disparition de l'auteur, un changement de titre que son éditrice, Betty Mialet, considère comme un signe prémonitoire...

18/11/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille cruel

La crudelitas, enveloppée dans les voiles sombres de la trop humanité, se déploie comme une ombre implacable sur l'âme, insufflant terreur et désespoir. Tel un spectre antique, elle murmure à travers les âges, un écho persistant des heures de furie...

11/11/2023, 10:00

ActuaLitté

(Dé)rangée, coup de coeur de novembre des Amis de la bande dessinée

Fidèles à leur habitude, les Amis de la bande dessinée ont désigné leur coup de cœur pour le mois de novembre. Fondé par Adrien Laurent, ce groupe monté sur Facebook compte près de 122.000 abonnés. Gloire donc à Manon Henaux et Greg Blondin, pour le tome 1 de leur album (Dé)rangée.

08/11/2023, 10:20

ActuaLitté

Des lions, une taverne, un dragon : un chevalier a chamboulé le monde médiéval

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente sur Instagram, des séquences choisies, que nous republions ici.

08/11/2023, 09:41

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille visionnaire

Friedrich Nietzsche, Arthur Rimbaud, Robert Desnos, William S. Burroughs...  Les visionnaires ont cette capacité rare de voir au-delà de l'horizon du donné, anticipant les nécessités de demain là où d'autres ne voient que la routine du quotidien.

04/11/2023, 10:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille zinzin

Jack Kerouac, Pierre Goldman, Ettore Sottsass ou Delfeil de Ton, ils n'auraient pas fait tout ça s'ils n'étaient pas un petit peu chtarbés... Cette déraison est souvent le berceau de la création, car c'est dans l'abandon des conventions que l'esprit trouve sa liberté la plus authentique.

28/10/2023, 10:00

ActuaLitté

Ségurant : Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier... (2/2)

Lechevalieraudragon – Le chercheur Emanuele Arioli, associé à l'illustrateur Emiliano Tanzillo, vient de lancer chez Dargaud un ouvrage graphique au scénario envoûtant. Pendant près d'une décennie, cet expert en littérature et langage du Moyen Âge de l'université polytechnique des Hauts-de-France a sillonné les archives internationales pour redécouvrir le récit perdu de Ségurant, le preux face au dragon... 

23/10/2023, 12:57

ActuaLitté

Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier : Ségurant

Lechevalieraudragon – L’universitaire Emanuele Arioli et le dessinateur italien Emiliano Tanzillo ont publié chez Dargaud une bande dessinée à l’histoire fantastique. Durant une dizaine d’années, le maître de conférence en langue et littérature médiévale à l’université polytechnique des Hauts-de-France a parcouru les bibliothèques du monde pour reconstituer l’histoire oubliée de Ségurant, le chevalier au dragon…

16/10/2023, 15:54

ActuaLitté

Les amis de la BD inaugurent leur coup de coeur mensuel

Fondé par Adrien Laurent, les Amis de la BD rassemblent une équipe de passionnés. Ensemble, ils partagent et informent, via Facebook et le site internet, une communauté de plus de 117.000 personnes à ce jour. Ce mois-ci, ils mettent les projecteurs sur la BD Les vies de Charlie, le coup de coeur d’Octobre.

12/10/2023, 10:53

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille chevaleresque

Du lourd avec un récit inédit de la littérature médiévale arthurienne : Ségurant, le chevalier au dragon. En parallèle, il faut dire un dernier au revoir à Mattéo, héros de la saga historique de la première moitié du XXe siècle... Mais le repos du guerrier est mérité ! Elsa Deck Marsault examine de près l'engagement militant, entre volonté de justice sociale et abolitionnisme pénal, et approches punitives pour traiter les conflits internes...

07/10/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille dévorant

Le soleil dévorant de l'Algérie dardait ses rayons ardents, embrasant le paysage et les crânes de la lumière implacable d'un poète assassiné. L'homme gêné est lui esseulé, jusqu'à sa rencontre avec la nouvelle voisine. Son quotidien désoeuvré est à présent rempli de vie, de pensées dévorantes et...de doutes. 

 

30/09/2023, 10:05

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille artiste

En artiste, le peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani a su capturer l'essence de la mélancolie dans ses portraits allongés et ses nus. L'assassinat peut également être considéré comme un des beaux-arts, surtout quand la féminité rencontre le crime. Et quelle résistance, acte premier de toute oeuvre essentielle, quand des travailleurs sans-papiers employés par l’entreprise Chronopost d’Alfortville, ont mené une grève victorieuse de plusieurs mois.

23/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille sanguinaire

Purges, famines orchestrées ou camps de travail forcé, le communisme soviétique de Staline et cie n'était pas de la rigolade. La Guerre de Sécession non plus, même par les yeux d'un poète... Et quand un conflit religieux interplanétaire dévaste la galaxie, quatre divinités établissent un nouvel empire : dictature violente et répressive, à la Lavrenti Beria.

16/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille idéal

Au cœur des banlieues françaises, Les conditions idéales de Mokhtar Amoudi suit Skander, un jeune homme déchiré entre les attentes de la société liées à ses origines et son rêve de devenir avocat : le combat des jeunes face au déterminisme social, avec une plume touchante et éclairée par l'amour de la littérature.

09/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fantomatique

« Vouloir mourir ou ne pas vouloir mourir... Il n'y a que les vivants qui ont ces soucis. Les fantômes ne se posent pas de questions. Ils sont déjà morts. Profite d'être en vie pour faire des choses que seuls les vivants peuvent faire. »

02/09/2023, 09:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille bagarreur

Un mineur (qui descend à la mine) et boxeur dans le nord du Chili, entre misère, foi et machisme, un compositeur-théoricien-malin-génial, ou Maximillienne qui débarque à Paris en autostop pour vivre de la bande dessinée, trois bagarreurs chacun dans leur secteur.

26/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille marin

 « Il y a la mer et qui peut l’épuiser ? », se demandait Sylvain Tesson, peut-être les candidats de téléréalité à force de conversations creuses comme la terre de Joseph Altairac ? Les plages de Lisbonne, quel bonheur des derniers jours, qui certainement se finit alors qu’août se ferme doucement, en même temps que Paris Plage... Le soir, la capitale portugaise dissimule ces histoires de vengeance…

19/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille feuille réputé

Avec Alain Damasio, la mémoire est comme du verre fin, si facile à fissurer sous la pression du temps... Pour James Ellroy, face aux tumultes de la vie, elle est semblable à une plume emportée par le vent... Avec Philip K. Dick, les souvenirs se mélangent, disparaissent, se transforment, à cause des clés de la perception...

12/08/2023, 10:00

ActuaLitté

“Histoires, poèmes, recettes...” : TikTok s'essaie aux textes

Présentant une innovation qui lui permet de lorgner vers Instagram et Facebook, le réseau social chinois TikTok peut désormais accueillir des textes jusqu'à 1000 caractères. Ces écrits pourront être affichés sans photo ni vidéo, ce qui peut, de prime abord, étonner pour un réseau social tourné vers l'image.

31/07/2023, 15:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille hardi

C’est un 28 juillet 1794, pardon un 10 thermidor an II que Robespierre perdit la tête. Depuis personne n’est tombé d’accord sur ce qu’était cet homme, mais une chose est certaine, il était hardi !

29/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fragile

La fragilité d'une révolution réside dans l'équilibre précaire entre une aspiration au changement et la nécessité de maintenir, au minimum, une cohésion sociale. Ce corps, qui intègre le multiple, se fracture toujours dans les périodes de guerre. Et que dire de la civilisation, cette dynamique de la complexité, délicate comme les gestes d'une ballerine, et exigeante comme la poigne d'un corset...

23/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille insulaire

Une île volcanique entre l'Italie et la Tunisie : « Enfermée par la mer dans la très profonde solitude de la Méditerranée, celle-ci a un regard vertical : depuis la terre arrachée avec les ongles au volcan, cultivée avec peine et selon un ordre presque métaphysique, droit jusqu’au ciel qui dans les nuits limpides, montre les cultures serrées, intensives,de ses constellations. Peut-être est-il aussi la métaphore de la condition humaine. »

08/07/2023, 10:35

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille tempétueux

La tempête de Mario Neri est un beau paysage dans lequel la détresse est affective. Chez Jean Eustache, l'ouragan est soit sourd, soit volubile, caché derrière un flot de paroles. Tyst veut en sortir de l'orage : « Me perdre dans un autre monde. Si cet autre monde doit être de ma fabrication, la démence vaut mieux que de coûteux psychotropes. »

01/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille déroutant

Marcin Kania est sans doute un assassin... Un matin, le visage tuméfié, il se rend à son groupe de discussion tourné vers la sortie de la dépendance. Il n’avait pas bu depuis quasi deux ans... Déroutant, mais pas moins que la dégaine de Taj et ses aventures intersidérantes. Sorte de Pierre Richard extraterrestre et immémorial, il cumule les ennuis comme d’autres les collections de papillons.

24/06/2023, 09:00

ActuaLitté

Jack Kirby, condamné à rester dans l'ombre de Stan Lee ?

Ce vendredi 16 juin sortait sur la plateforme de streaming Disney+, un documentaire sobrement intitulé Stan Lee. Ce dernier retrace la vie et la carrière de celui que l’on considère comme le père fondateur de l’écurie Marvel. Cependant, cette production en oublie un autre acteur essentiel dans la naissance de cette immense industrie : Jack Kirby. Sa descendance a d’ailleurs pris soin de remettre les points sur les i...

20/06/2023, 09:43

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille chocolaté

Il y a la femme chocolat d'Olivia Ruiz et le jeudi saveur chocolat de Michiko Aoyama. Nous voilà transportés dans le petit café Marble de Tokyo auprès de ses fidèles visiteurs. Dissimulées au fond d’une ruelle, les trois tables menues de bois brutes suffisent à accueillir tout un véritable écosystème. Mme Cacao y vient chaque semaine pour rédiger une longue lettre en anglais…

17/06/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille combatif

Combative, il aura fallu que Rose Valland le soit à la recherche des milliers d'œuvres d’art spoliés. La linguistique serait-elle un combat ? Quand il s'agit de remettre en question les clichés déclinistes proférés à propos de la langue française par des incompétents, visiblement. C'est enfin la lutte en commun quand des femmes mettent au jour le comportement d'un ancien roi du Paf : PPDA...

10/06/2023, 10:00

ActuaLitté

Oxfam VS J.K. Rowling : transphobie or not to be 

Organisation internationale à but non lucratif, Oxfam International est aujourd’hui dans la tourmente. Dans le cadre de leur campagne du mois des fiertés « Protect the Pride », l’organisme a fait un faux pas qu’Internet n’est pas prêt de lui pardonner. Une courte vidéo, postée sur leur compte Twitter, montrait un personnage en colère ressemblant à J.K. Rowling portant un badge TERF…

07/06/2023, 18:09

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Denis Olivennes confirme la volonté de vendre Marianne

Dans un communiqué de ce 22 avril, la rédaction de Marianne révèle que Denis Olivennes, président du conseil de surveillance du groupe CMI, a confirmé la volonté de l'actionnaire, Daniel Kretinsky, de mettre en vente le journal. La Lettre révêlait il y a peu que la position « souverainiste radicale » défendue par Natacha Polony était devenue trop gênante pour le milliardaire tchèque, europhile et libéral.

22/04/2024, 18:11

ActuaLitté

Park Chan-wook prépare l'adaptation en série de Old Boy

Grand prix du festival de Cannes en 2004, le film culte du réalisateur sud-coréen sera adapté en série. Produit par Lionsgate Television, ce remake sera tourné en anglais, et Park Chan-wook lui-même en assurera la réalisation.

22/04/2024, 12:40

ActuaLitté

La Grande librairie : Vies et destins au féminin

Ce mercredi 24 avril dans La Grande Librairie, Augustin Trapenard accueillera cinq invités autour d'une question qui hante leurs ouvrages : que signifie être une femme libre aujourd’hui ?

21/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Les figures du mal, “d’excellents sujets de roman”

Dans Au bonheur des livres, sur Public Sénat, Guillaume Durand recevra ce vendredi 19 avril plusieurs invités afin d'évoquer ces figures quasi maléfiques de l'histoire. Le maréchal Paulus ou Heinrich Himmler posent la question de l'origine comme de la banalité du mal, à travers le regard d'écrivains...

19/04/2024, 16:04

ActuaLitté

Arte diffuse un portrait de l’écrivaine autrichienne Elfriede Jelinek

Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, l'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a récemment été ordonnée Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres. À cette occasion, Arte diffuse, le lundi 13 mai 2024 à 22h50, un portrait de la créatrice, plutôt réticente à se dévoiler dans les médias...

19/04/2024, 14:34

ActuaLitté

Le Cochon de Noël de J.K. Rowling bientôt au cinéma

Publié en octobre 2021, quelques semaines avant les fêtes de fin d'année, Jack et la grande aventure du Cochon de Noël marquait le retour de J.K. Rowling, sans pseudonyme, mais avec de la magie. La magie de Noël, s'entend. Ce récit serait entré en première phase de production, en vue d'une adaptation cinématographique.

18/04/2024, 09:55

ActuaLitté

Netflix adapte le chef d'oeuvre de Gabriel García Marquez, Cent Ans de Solitude

Netflix a récemment dévoilé un teaser pour son adaptation en série du plus célèbre des romans de Gabriel García Marquez, et peut-être de la littérature sud-américaine, Cent Ans de Solitude. Prévue pour une sortie plus tard cette année, cette adaptation marque la première transposition du classique de la littérature à l'écran. 

17/04/2024, 18:29

ActuaLitté

Consuelo et Antoine de Saint Exupéry, un couple de haut vol

Régulièrement séparé par les océans ou par les obligations aériennes de Saint-Exupéry, le couple n'en est pas moins resté amoureux et soudé pendant près de 15 ans, jusqu'à la mort de l'écrivain en 1944. Un documentaire inédit retraçant leur histoire sera diffusé le vendredi 10 mai à 23h10, sur France 5.

17/04/2024, 11:24

ActuaLitté

Les animaux de La Fontaine se prêtent aux Jeux

Le compte à rebours est lancé, à 100 jours du début des Jeux olympiques — et un peu plus avant les Jeux paralympiques. Pour les plus jeunes, à partir de 6 ans, une série d'animation, Les jeux de La Fontaine, porte l'esprit olympique en l'appliquant aux personnages du célèbre fabuliste.

17/04/2024, 09:27

ActuaLitté

Mathieu Kassovitz et des lapins français contre les loups nazis

Le réalisateur de La Haine ou des Rivières Pourpres fait son retour derrière la caméra, près de 13 ans après son dernier film. Il adaptera La Bête est morte !, bande dessinée écrite sous l'Occupation et publiée à la Libération.

16/04/2024, 10:49

ActuaLitté

Shoot the book ! : 18 livres présentés au Festival de Cannes 2024

Depuis 11 ans, Shoot the book ! permet la rencontre d'éditeurs et de producteurs de films, en vue de l'adaptation de livres en films. Cette année, ce sont en tout 18 ouvrages qui seront pitchés lors du Festival de Cannes, les 16 et 17 mai 2024.

15/04/2024, 10:49

ActuaLitté

Si on lisait à voix haute : les 9 finalistes face à François Busnel

Ils étaient plus de 120 000, ils ne sont plus que neuf. Neuf finalistes âgés de 11 à 17 ans, qui se disputeront le titre de meilleure lectrice ou meilleur lecteur de France lors d'une grande soirée diffusée en première partie de soirée sur France 5 au printemps. 

11/04/2024, 15:06

ActuaLitté

Une émission spéciale pour l'hommage national à Maryse Condé

Le pôle Outre-mer de France Télévisions annonce une programmation exceptionnelle à l'occasion de l'hommage national rendu à Maryse Condé, décédée le 2 avril 2024. La Bibliothèque nationale de France (BnF) accueillera cette cérémonie, en présence du président de la République Emmanuel Macron. Une retransmission est prévue, le lundi 15 avril en direct à partir de 15h45.

11/04/2024, 11:44

ActuaLitté

France TV diffuse du Shakespeare pour le printemps

À partir du dimanche 28 avril, Othello mis en scène par Jean-François Sivadier sera disponible sur france.tv et Culturebox. Vendredi 3 mais, à 21h05, c'est Roméo et Juliette, joué l'an dernier à l'Opéra de Paris Bastille, qui sera diffusé sur France 5.

10/04/2024, 13:08

ActuaLitté

France Télévisions tourne l'adaptation de Surface d'Olivier Norek

France 2 a lancé la production d'une mini-série adaptée du roman Surface d'Olivier Norek. Menée par les acteurs Laura Smet et Tomer Sisley, et réalisée par Slimane-Baptiste Berhoun, la série sera tournée en Belgique et en France, et plus précisément en Occitanie, lieu de l'intrigue du polar publié en 2019.

09/04/2024, 12:08

ActuaLitté

La Grande Librairie : poésie et imaginaire pour guérir de vies imparfaites

Cette semaine, dans La Grande Librairie, on se souvient d’hier, on imagine demain et on réfléchit sur aujourd’hui ! Cinq écrivains dissertent sur nos vies imparfaites, leurs fractures et leurs fragilités, et font le pari, pour y répondre, de l’imaginaire et de la poésie. Rendez-vous avec Augustin Trapenard ce 10 avril, à 21 h, sur France 5.

07/04/2024, 10:48

ActuaLitté

Alain Damasio, Muriel Morelli et Brecht Evens sur France Culture

Pour cette nouvelle semaine, du lundi 8 au dimanche 14 avril, la station de radio publique France Culture prévoit une grille de programmes riche et diversifiée, qui ne manque pas de réserver une place à la littérature. Avec, comme invités, Alain Damasio, Muriel Morelli ou encore Brecht Evens, parmi d'autres...

05/04/2024, 16:06

ActuaLitté

Maryse Condé et le “douloureux apprentissage de la liberté”

En hommage à Maryse Condé, disparue le 2 avril 2024, France 5 diffuse ce dimanche 7 avril un documentaire inédit entièrement consacré à l'autrice. Les voix cachées de Maryse Condé, réalisé par Stéphane Correa, explorera l'œuvre, mais aussi la vie avant l'écriture de la Guadeloupéenne.

05/04/2024, 09:44

ActuaLitté

Une nouvelle adaptation de Monsieur Ripley, sur Netflix

Ce jeudi sort sur Netflix une mini-série, Ripley, adaptée du roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith (trad. Jean Rosenthal). Après Plein Soleil en 1960 et Le Talentueux Mr Ripley en 1999, c'est la troisième fois que ce mystérieux personnage est porté à l'écran.

04/04/2024, 15:37

ActuaLitté

Les Bijoux de la Castafiore, film de Patrice Leconte, “tombé à l'eau”

Adapter l’aventure des bijoux volés au rossignol milanais, tout le monde en rêvait : le réalisateur Patrice Leconte avait même publié un dictionnaire, Tintin de A à Z chez Casterman. Un abécédaire exprimant toute l’affection d’un amoureux passionné par les histoires de Hergé. Sauf que non, définitivement, non : « Le projet est tombé à l’eau. »

30/03/2024, 14:20

ActuaLitté

Le génocide des Tutsis, drame du Rwanda, dans La Grande Librairie

Cette semaine, une émission très spéciale, d'écrits et d'histoire : 30 ans plus tard, La Grande Librairie convoque la mémoire du génocide des Tutsis au Rwanda. Des écrivains, remarquables, qui sont des survivants et qui témoignent autant qu'ils réfléchissent sur ce qui s'est passé et sur la façon dont on peut le transmettre. À leurs côtés, journalistes, historiens, artistes et romanciers. 

30/03/2024, 10:21

ActuaLitté

Liu Cixin : après Netflix, Le Problème à trois corps adapté en romans graphiques

En parralèle de l'adaptation Netflix sortie le 20 mars dernier, et après la parution d'une édition collector chez Actes Sud, Le Problème à trois corps de Liu Cixin a été adapté en webtoon par un studio d’illustrateurs chinois, sous la supervision étroite de l'auteur de SF chinois. Le Rayon imaginaire adapte l'œuvre en 5 tomes, qui paraissent entre ce 20 mars et février 2025.

29/03/2024, 17:44

ActuaLitté

Bertrand Mandico, Emily Bronté et Blaise Cendrars sur France Culture

La semaine prochaine, France Culture continue de tisser son riche panorama littéraire, promettant une exploration qui embrasse autant les nouveautés que les classiques, les romans que les essais, les débats que les entretiens.

29/03/2024, 12:11

ActuaLitté

Le Journal des enfants dit “Au revoir” à ses lecteurs

Fondé en 1984 par Béatrice d'Irube, dans le giron du quotidien régional L'Alsace, le Journal des enfants a pendant 40 ans éclairé l'actualité pour les jeunes de 8 à 14 ans. Faute d'abonnés, l'hebdomadaire se voit contraint d'abandonner les milliers de jeunes qui apprenaient à connaitre le monde avec lui.

28/03/2024, 11:54

ActuaLitté

Marvel Rivals, ou les super-héros dans l'arène des jeux de tir

Des combats en arène d'équipes de 6 joueurs, avec des environnements destructibles et une large sélection de héros et vilains à incarner, telle est la promesse de Marvel Rivals. Marvel Games a travaillé avec le développeur chinois NetEase pour venir concurrencer d'autres titres, notamment Overwatch, sur ce terrain très lucratif.

28/03/2024, 09:20

ActuaLitté

Les malvenus, une “guerre diabolique” orchestrée par Virginie Despentes

L'autrice Virginie Despentes a collaboré avec la réalisatrice Sandrine Veysset pour rédiger le scénario des Malvenus, un téléfilm autour d'une « guerre diabolique de voisinage ». Réunissant notamment Géraldine Pailhas et Jonathan Zaccaï, le téléfilm sera diffusé le mercredi 17 avril à 21h10.

27/03/2024, 10:57

ActuaLitté

L'histoire sans fin, film et roman cultes, à nouveau adapté au cinéma

Quarante ans après la sortie du film L'histoire sans fin (1984), adaptation culte du livre éponyme de Michael Ende (trad. Dominique Autrand), la société de production See-Saw Films a annoncé avoir racheté les droits du roman en vue d'une nouvelle transposition sur grand écran de ce récit jeunesse fantastique.

26/03/2024, 16:15

ActuaLitté

Pour les (presque) 50 ans de Métal Hurlant, Jean-Pierre Dionnet et les chats

En 2021 revenait le magazine culte de la SF, Métal Hurlant, après un premier essai infructueux au début des années 2000. Un projet aujourd'hui porté par le patron des éditions Humanoïdes Associés, Fabrice Giger, et le directeur de la rédaction Jerry Frissen. Ces derniers ont convaincu le rédacteur en chef historique, Jean-Pierre Dionnet, de reprendre les rênes, à l'occasion des (presque) 50 ans de l'illustré, pour un numéro hors série spécial, consacré à l'animal totem de l'époque, le Chat. En librairie le 25 avril de l'an « 2924 ».

26/03/2024, 16:09

ActuaLitté

Séries : Lucky Luke, Édouard Philippe ou Olivier Norek sur France Télé

Du 15 au 22 mars dernier, s'est tenue à Lille l'édition 2024 de SériesMania, qui a révélé ses lauréats 2024. Aucune des créations France Télévisions présentées à l'occasion du festival ne figure parmi les récompensés. Plusieurs projets seront néanmoins prochainement diffusés, dont une large part d'adaptations de livres, du thriller d'un ancien Premier ministre au retour du Lonesome Cowboy...

25/03/2024, 13:05

ActuaLitté

La Grande Librairie : ce que “partir” veut dire

Partir, à la fin de sa vie, à l’heure des débats sur la loi « grand âge » et sur le « bien vieillir ». Partir, c est aussi s’aventurer, s’en aller vers d’autres cultures, d’autres contrées. Partir, enfin, ce peut être tout simplement marcher, avancer, vivre sur ses deux pieds l’aventure de l’humanité !

24/03/2024, 10:05

ActuaLitté

Hannelore Cayre, Chloé Delchini et Emily Brontë sur France Culture

Dans ses grilles de programme, France Culture s'assure de réserver une place de choix à la littérature et aux écrits en général. Fiction, essai, bande dessinée et illustration sont représentés. Au cours de la semaine du lundi 25 au dimanche 31 mars, les invités seront nombreux...

22/03/2024, 15:56

ActuaLitté

Le Puy-de-Dôme, décor d'une nouvelle adaptation de Michel Bussi

Rien ne t'efface, polar signé Michel Bussi, sera prochainement adapté en série télévisée. L'auteur, qui fait partie des meilleurs vendeurs de livres en France, verra pour la cinquième fois une de ses histoires policières sur le petit écran.

21/03/2024, 12:52

ActuaLitté

La naissance de George Sand en mini-série, sur France TV

Avant d'être George Sand, elle fut Amantine Aurore Lucile Dupin de Francueil. Une mini-série en quatre épisodes reviendra sur les jeunes années de l'autrice d'Indiana et La Petite Fadette, pour France Télévisions. Avec, pour incarner Sand, Nine d’Urso en vedette. 

21/03/2024, 12:45

ActuaLitté

Captain America et Black Panther dans un Paris occupé

Les studios Marvel réduisent la voilure au cinéma, mais les autres médias restent d'actualité : à l'occasion de l'événement State of Unreal, Skydance New Media et Marvel ont diffusé de nouvelles images du jeu Marvel 1943 : Rise of Hydra...

21/03/2024, 10:49

ActuaLitté

La Troisième Main d’Arthur Dreyfus adapté au cinéma par Hazanavicius

« Michel Hazanavicius a acheté les droits du livre d’Arthur Dreyfus La Troisième Main, publié en septembre 2023 aux éditions P.O.L », révèle la maison d'édition sur sa page X. Le réalisateur adapte de nouveau un roman, après la série d'espionnage née à la fin des années 40 OSS 117, l'adaptation du récit Un an après d'Anne Wiazemsky, Le Redoutable, et, pour fin 2024 normalement, La Plus Précieuse des marchandises de Jean-Claude Grumberg. Sauf s'il décide de porter la seule casquette de producteur pour cette fois.

20/03/2024, 11:51

ActuaLitté

Une fête schtroumpftastique : un party game tiré de l'oeuvre de Peyo

L'éditeur Microids, familier des adaptations vidéoludiques d'œuvres du 9e art (Asterix & Obélix, Tintin...) a annoncé la sortie de Les Schtroumpfs — Village Party pour le 6 juin prochain. Ce party game — composé de mini-jeux à plusieurs — sera disponible sur plusieurs plateformes, de la Switch au PC, en passant par la PS4, la PS5, la Xbox One et les Xbox Series X|S.

19/03/2024, 09:02