#Roman francophone

Un vagabond dans la langue de Matthieu Mével : l'indicible réponse 

ROMAN FRANCOPHONE - Il est des ouvrages qui soudainement retiennent votre attention au sein d’une production littéraire particulièrement abondante, aux titres souvent éphémères et que l’on finit par oublier par nécessité ou par manque de temps parfois, sans feindre toutefois qu’ils existeront sans vous, cheminant par d’autres voies de traverse, et qui finalement pour certains d’entre eux, ils finiront par émerger quelque part ou pas. Cela semble désormais le jeu d’ailleurs ! Drôle de loterie en vérité, peu enviable admettons-le ! Parmi la dizaine de livres reçus ces dernières semaines, l’un d’entre eux a particulièrement retenu mon attention, et intitulé majestueusement Un vagabond dans la langue, d’un dénommé Matthieu Mével, dont on apprend dans la quatrième de couverture, qu’il est écrivain, metteur en scène, donc naturellement comédien, auteur de cinq ouvrages à ce jour, vivant principalement à Rome.

Le 29/04/2021 à 11:39 par Jean-Luc Favre

1 Réactions | 222 Partages

Publié le :

29/04/2021 à 11:39

Jean-Luc Favre

1

Commentaires

222

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Auteur inconnu pour ma part, mais il n’empêche que ce titre « bien choisi » a fini par me convaincre d’ouvrir ce livre à la présentation aussi simple qu’élégante qui caractérise la Collection Blanche des éditions Gallimard. Un premier roman de cet auteur, oserais-je dire aussi un récit, dont l’empreinte biographique est clairement signifiée dès les premières pages.

Une histoire aussi, littéralement intimiste, plongeant, presque en abîme, au cœur même de la réalité humaine, face à ses troublantes différences, mais qui d’une certaine manière envisagent des mystères plus grands, dont la vertu consiste précisément à les révéler, et si possible à les faire aussi bien entendre que comprendre, à condition cependant de disposer d’un esprit curieux ou avisé, ou à l’inverse, « ne rien vouloir savoir » qui ne fut déjà entendu et compris par d’autres et dont vous seriez en amont l’inconscient rejeton, d’une injustice, toujours prête à être méprisée par le commun des mortels.

« Je n’ai pas toujours bien compris ce que disait mon dernier frère. Quand nous étions enfants, on disait de lui (et j’ai grandi dans cette idée) qu’il avait un retard de langage.

Nous n’utilisions peu les mots « handicap » ou « anormal », on patientait comme on attend un ami lorsqu’il prend son temps. Sa différence n’avait pas de nom. On attendait simplement qu’il parle. C’est tout.

Il était le dernier d’une famille de quatre frères dont j’étais l’aîné. J’avais neuf ans quand il est né. »

- Un vagabond dans la langue, Matthieu Mével. 

Heureux les simples d’esprit ! Le royaume des cieux leur appartient. Et pourquoi pas ?

Le décor est planté, d’une famille qui se veut unie, inévitablement aimante, avec un petit hic cependant, le plus jeune frère victime d’un « problème de langage », qui l’atteint de plein fouet au seuil de l’existence. Une différence marquante que l’on ne songe pas à nommer maladie, ou d’un tout autre terme, qui pourrait laisser croire que l’enfant serait abandonné par impuissance de son entourage, à son inévitable solitude incomprise.

Toutefois la différence en règle générale, n’a rien d’irrémédiable. Dans notre monde parsemé d’embûches, dans lequel tout en quelque sorte apparaît comme une différence de fait, au-delà du simple repli narcissique ou contemplatif de soi-même, sauf peut-être lorsqu’elle s’emploie à faire ployer la parole.

Car cette dernière est souvent capitale pour justement se faire comprendre, dire ce que l’on est, ou croit être ; contourner les obstacles, faire face aux mésaventures de la vie. Et c’est bien cette faculté irremplaçable qui manque à Séverin.

Certes, il y a des prémices de langage, ou des balbutiements. Le protagoniste entend bien se départir de son « mal » par d’ultimes tentatives souvent vaines, mais plutôt bien perçues par l’entourage aimant. À commencer par Matthieu, bien sûr qui accorde à son frère une attention et une affection touchante et singulière. Car lui aussi se sait différent.

« Il pouvait prononcer correctement (lorsqu’il les isolait) les trois syllabes d’un mot, mais il était incapable de les articuler l’une à la suite de l’autre » (...). Les lacaniens pourraient se délecter de ses erreurs, et je m’en amuse aussi bien volontiers, mais la parole de Séverin, est aussi ce qui désoriente absolument la confiance que la psychanalyse accorde au langage ».

- Un vagabond dans la langue, Matthieu Mével. 

En effet l’auteur, lui qui s’amuse si souvent des mots dans son métier, qui tend à les manier avec la plus grande exactitude, n’est pas dupe, de l’impuissance de la science à conjurer le mauvais sort, tout au plus lui ajuster une thérapie cohérente, disons au cas par cas, agrémentée de sombres évaluations, mais qui jamais ne figurent pleinement dans le miroir émotionnel et parcellaire du sujet étudié.

« Autisme », vient du grec auto qui signifie « soi-même ». Il est employé en psychiatrie pour la première fois en 1911 par le psychiatre suisse Eugen Bleuler. En 1943, Léo Kanner décrit l’autiste comme ayant deux caractéristiques : alone-lesse (solitude extrême) et sameness (immuabilité).

M’étant moi-même intéressé à l’autisme par le passé, au sein du Centre de Recherche Imaginaire et Création de l’université de Savoie, mais également à l’aphasie, pour mes propres recherches littéraires ; ayant eu la chance et la joie de fréquenter de jeunes autistes à plusieurs reprises ; étrangement je ne suis pas vraiment certain que l’expression « solitude extrême » convienne aisément avec le recul, bien que l’on soit tenté à un moment donné de baisser les bras.

Car j’ai pu constater maintes fois que l’autiste est souvent habité par un « au-delà » (à l’intérieur de) qui nous échappe, par manque de clarification cognitive, mais qui constitue la matière première de son existant. L’autiste n’est jamais tout à fait seul pour lui-même, il l’est seulement pour nous, qui tentons désespérément et à contre-courant de capter son attention. Preuve en est de Séverin, qui tout de même communique « copieusement » avec sa famille, jusqu’à partager des moments intenses et lumineux et qui valent pour réalité palpable et observable.

Non, rien de rien, non je ne regrette rien. Et toi Séverin ? 

« Il n’est pas insensible à la douleur, mais il peut s’ouvrir la jambe en regardant son mollet danser dans le vide, comme un pantalon dans une penderie, sans se plaindre le moins du monde. Il peut monopoliser l’attention, car il aime faire des discours, mais il peut aussi ne pas dire un mot pendant le repas, sans qu’on comprenne s’il s’ennuie, ou s’il ne souhaite pas déranger la conversation. Puis il monte dans sa chambre pour gueuler son monologue ». 

- Un vagabond dans la langue, Matthieu Mével. 

Ainsi Séverin s’ennuie-t-il à table (ou ailleurs) reste une simple supposition. L’autiste ne communique jamais ce type d’intention, car elle n’est pas répertoriée dans sa « jauge de valeurs », ou de repères. C’est à l’interlocuteur présent d’interpréter ces longs silences, (parfois gesticulés, ou immuables justement) avec une chance sur deux, de commettre une erreur et finalement de n’y rien comprendre.

Et c’est aussi la force de l’autiste d’être en mesure de se protéger contre toute forme d’attentat à sa personne : « Si vous ne me comprenez pas, (si ous ne compené pas) tant pis (an pi) , restons-en là (estons là), de toute façon (àçon), vous ne m’intéressez pas plus que çà (n’intéesse pas çà) , j’habite un autre monde (aite un ote onde), et c’est tant mieux (en mieux). »

On apprend alors au fil du récit « qu’à vingt ans, Séverin quitte la maison familiale de la rue Félix à Montesson. Il s’envolait avec le désir d’avoir un studio (il dit « tttudio » en insistant sur le t) comme ses frères. Il est parti comme les soldats, la fleur au fusil. Nous savions confusément que sa vie basculerait, sans bien mesurer qu’avec son départ la vie de famille tournait une page pour toujours ». 

Et le temps passe à une vitesse vertigineuse pour Séverin et ses frères qui se réunissent régulièrement, à la manière d’un protocole familial, résultant non pas d’une sournoise et insensible obligation, mais bien plutôt pour immortaliser à jamais des moments rares et fraternels – sans condition. Alors que le théâtre « est un élargissement de la vie de la parole : quelque chose qui la concentre pour la libérer sous nos yeux ». Il y a donc forcément un pont entre l’audible et l’impensé. La candeur ou la grâce de pouvoir (se)  partager ?

Une chance d’être né autiste ? Qu’à cela ne tienne ! 

« Tu as été une chance pour notre famille », rappelle encore l’auteur, même si « après ses trente ans, sa vie s’est détraquée. Il appuyait bien trop souvent sur la sonnette d’alarme de son foyer de vie de Treffléan et il en fut exclu », avec un arrière-plan vraisemblablement moins joyeux (plus carcéral) de l’hôpital psychiatrique.

L’envers du décor en somme, que Mathieu décrit avec une prudente, mais réaliste sobriété. « La rémission », malgré tant d’efforts médicaux, n’aura donc pas eu lieu. Severin restera ce qu’il est est ou aurait voulu être. Un homme seulement privé de la parole, mais certainement pas de ses autres sens. Certes la violence a désormais fait son apparition. Séverin ne peut-il plus combattre le mal qui l’affecte au point de basculer dans un univers plus crisique et moins partageable. Là encore lui seul connait la réponse. La vraie réponse ; mais il ne peut pas la transmettre dans son ultime transparence verbale. Séverin n’est pas un métaphysicien !

« Le propre de l’émotion est d’échapper aux mots qui chercheraient à la définir. Chaque émotion a sa parole, sa couleur, sa façon d’entrer dans le corps. La couleur de la peur n’est pas celle de la joie. La couleur court, déboule, déborde, elle écrase les autres dans son cri, le rire désarticule la logique de la raison », écrit encore l’auteur.  

« Rire, si bien qu’à force de rire, on devient fou dans une moitié de langue morte, et le langage ne suffit plus à combler l’envers du trou », ai-je écrit à mon tour, un jour maladroitement. Me suis-je trompé pourtant ? Voici donc un ouvrage à lire par les deux bouts, et bout à bout, cela va de soi, avec un sentiment d’innocence et de juste compassion. Merci Matthieu Mével, pour ce livre bouleversant et d’une belle dignité !

 

Matthieu Mével - Un vagabond dans la langue -  Gallimard - 9782072858659 - 15 €

 
 
 
 

1 Commentaire

 

Zoé Gilles

06/05/2021 à 11:01

Bien vendu ! Je l'ajoute à ma PAL. Merci.

Un vagabond dans la langue

Matthieu Mével

Paru le 01/04/2021

140 pages

Editions Gallimard

15,00 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Pillages : la surpêche, les brutes et les truands

Au large des côtes d'Afrique de l'Ouest se croisent des trafics et des drames qui, à première vue, n'ont que peu de rapport les uns avec les autres : pêche industrielle exploitée par des Occidentaux et des Asiatiques, piraterie à grande échelle, états faillis privés de leurs moyens d'actions et petits pêcheurs traditionnels dont les filets remontent affreusement vides. Et si tout était lié, dans un terrible sac d'embrouilles qui en dit long sur notre capacité, en tant qu'espèce, à saccager les milieux naturels ?

21/07/2024, 14:53

ActuaLitté

Amnésies, passé trouble, secrets de famille : que cachent les Ichinose ?

Une famille de six - deux parents, deux enfants, deux grand-parents - se réveille à l’hôpital après un terrible accident de voiture. Ils sont tous amnésiques. Ensemble, ils essaient de reconstruire leurs souvenirs perdus. Mais leur passé s’annonce beaucoup plus trouble que prévu… N'aurait-il pas mieux valu rester dans l'ignorance ? Un addictif thriller émotionnel, psychologique et temporel. 

21/07/2024, 14:53

ActuaLitté

Les chats, maîtres du monde (si vous l'ignoriez)

Tantôt haïs, tantôt adorés, les chats vivent à côté de leurs « esclaves » consentants depuis des millénaires. L’être humain, aimant à trouver des raisons et des coupables à l’inexplicable, a souvent associé le chat noir, pour ne citer que lui, au diable et l’a massacré. C’est oublier que si l’on a essayé de domestiquer cette petite boule de poils, c’était avant tout pour chasser les rongeurs qui dévastaient les cultures et propageaient des maladies.

19/07/2024, 15:28

ActuaLitté

Plus haut dans les ténèbres… et après ?

Le futur, pas si lointain. Assez reconnaissable pour qu’on puisse y croire, pourtant bien éloigné de notre réalité. Un futur qui laisse place à de nouvelles réalités, tout aussi étranges que familières. À la fois roman et recueil d’histoires, Plus haut dans les ténèbres s’attarde sur différents personnages pour nous raconter une humanité pleine de courage et pourtant incertaine face à un changement climatique aux conséquences désastreuses… 

18/07/2024, 17:38

ActuaLitté

Defenders. Plus aucune règle : aux limites de la création 

Très franchement, mon plus grand plaisir dans l’univers, ce sont les boucles et paradoxes temporels : le dernier film en date qui m’a littéralement retourné le cerveau fut Predestination (oui, 2014… rien depuis) — et c’était tout de même l’adaptation d’une nouvelle de Robert A. Heinlein, All You Zombies. Autrement dit, la base était solide et les frères Michael et Peter Spierig avaient gravement assuré la réalisation. 

18/07/2024, 14:47

ActuaLitté

Toute malédiction a besoin de s'exercer (sinon, à quoi bon ?)

Tomber sur une pièce en pleine rue serait le début de la fortune, estime la sagesse populaire. Petit conseil : si la pièce ouvre grand un oeil, il serait plus sage de ne pas la ramasser. Après, chacun fait comme il souhaite…

17/07/2024, 09:18

ActuaLitté

Divines rivalités : une Romance au cœur du chaos

Une querelle entre deux divinités a engendré une guerre sans précédent. Iris, jeune journaliste qui a vu son frère partir au front, noue une relation épistolaire avec un parfait inconnu, par le biais de machines à écrire ensorcelées... Évidemment, leurs destins vont se croiser dans ce roman choral sombre, emprunt d'une mystérieuse magie, qui rapproche les gens autant qu’elle les éloigne. Un roman signé Rebecca Ross, dans une traduction de Laurent Bury.

15/07/2024, 15:22

ActuaLitté

Suite(s) impériale(s), de Bret Easton Ellis : le complexe de Midas

Grâce à Hollywood, Bret Easton Ellis éclaire les arcanes du désir dans Suite(s) impériale(s), publié en 2010 aux éditions Robert Laffont et traduit par Pierre Guglielmina. 

12/07/2024, 15:28

ActuaLitté

Fille de la Mort, une parenté assez peu ordinaire

Et après la vie, que se passe-t-il ? La scénariste Stephanie Phillips et l’illustrateur Flaviano apportent leur pierre à l’édifice philosophico-religieux avec Grim — deux tomes déjà. Cette série nous plonge dans un monde où l’on ne compte pas une, mais des Faucheuses, qui naviguent à la recherche des âmes de défunts. Parfois même avec leurs problèmes personnels.

12/07/2024, 10:14

ActuaLitté

Matière, lumière, espace : Lucio Fontana dans le futur

Depuis le 22 juin et jusqu'au 3 novembre prochain, le musée Soulages de Rodez accueille l'exposition, Lucio Fontana, Un Futuro C'è Stato. Il y a bien eu un futur. Une célébration de l'œuvre visionnaire de l'Argentin, accompagnée de son catalogue, publié chez Gallimard.

10/07/2024, 18:37

ActuaLitté

Mi-humain, mi-vampire : Blade, entre canins et canines

Blade : Mère du Mal marque le retour tant attendu du chasseur de vampires mi-humain mi-vampire. Écrite par Bryan Edward Hill, cette aventure impliquera du découpage minutieux de morts-vivants, une séance de torture de longue haleine et le retour d’une créature malfaisante. Ou maléfique. Ou les deux, pourquoi choisir ?

10/07/2024, 08:43

ActuaLitté

Un monde post-apocalypse, raconté par Haruo Iwamune

L’humanité a été décimée par un étrange virus que l’on surnomme le mal cristallin... Dans un monde laissé à l’abandon, détruit par des créatures appelées « les condamnés », une seule survivante demeure. Elle s’appelle Saya, jeune femme aux traits lisses et aux grands yeux. Accompagnée de son étrange compagnon Kû, elle va sillonner ce Nouveau Monde à la recherche de survivants. Qui est-elle ? Pourquoi a-t-elle ainsi survécu ? Haruo Iwamune signe ici une première œuvre puissante et nostalgique.

09/07/2024, 11:09

ActuaLitté

Tendre est le macho

Conceição Evaristo est une autrice brésilienne issue d’une famille modeste de Belo Horizonte, anciennement institutrice à Rio de Janeiro, seule enfant de sa famille à être allée à l’université — après avoir repris ses études à l’approche de la cinquantaine dans les années 90. Dans Chanson pour bercer de grands garçon, elle nous plonge avec tendresse au coeur d’un Brésil machiste et peuplé d’amours divers. (Traduit du portugais brésilien par Izabella Borges)

08/07/2024, 17:24

ActuaLitté

Les oiseaux, ils sont pas Prises de bec

Comment ça que les oiseaux ne sont pas marrants ? Qu’ils ont qu’une cervelle de moineaux ? Qu’ils ne pourraient pas philosopher, évoluer en société ou même savourer l’ivresse de fruits trop mûrs ?! Ce recueil désopilant de Joshua Berkman saura vous faire voir nos amis les volatiles d’un autre œil.

08/07/2024, 10:31

ActuaLitté

Moins que zéro, de Bret Easton Ellis : le lyrisme du vide

Tout le signifie, actions, visions, dialogues, le dispositif narratif : le néant est au cœur de Moins que zéro, le premier des romans de Bret Easton Ellis publié par Robert Laffont et traduit par Brice Matthieussent.

08/07/2024, 09:08

ActuaLitté

C'est l'histoire d'un Barbare affligé d'une mission : faire le bien

« Quand on fourre trop de merde dans la tête des gens, le pire arrive. » Qu’une hache assoiffée de sang se retrouve dans les mains d’un Barbare, condamné par trois sorcières à faire le bien, et voici un binôme qui a tout pour plaire. Ajoutez-y une nécromancienne, Soren, qui n’avait rien demandé, une bonne dose d’humour, et voici la nouvelle perle du scénariste Michael Moreci.

06/07/2024, 15:47

ActuaLitté

Magie et matous, félins pour l'autre !

C’est avec un léger sourire que l’on commence la lecture du premier tome du Manoir de Castlecatz, L’automne des aspirants, signé Alain T. Puysségur. Des chats qui vont à l’école et pratiquent la magie, ça ne peut que bien se passer, non ?

05/07/2024, 17:32

ActuaLitté

Estelle Tharreau, nouveau visage de la dystopie

Dans cette dystopie qui a tout de la fable philosophique, Estelle Tharreau porte un regard très dur sur notre actualité moderne et questionne l'écologie de manière pointue. C'est fort, puissant, violent même. Texte par Bruno Ménétrier.

05/07/2024, 16:29

ActuaLitté

32 destinations de rêve et autant de façons de mourir

Didier Quella-Guyot signe aux Éditions Le Carrelet un recueil de mini-polars passionnants et inquiétants. Trente-deux histoires allant d’une page à guère plus d’une dizaine, vous faisant entrer sans chichi dans le cœur de l’intrigue. Attention, bourlingues fatales !

05/07/2024, 11:31

ActuaLitté

Cabu, ou le dessin satirique au secours de la planète

« Cabu n’était pas un idéologue, mais un dessinateur, c’est-à-dire un artiste. Ce qui le guidait, c’était sa sensibilité, son intelligence. C’est pour cela qu’il a toujours été écolo », écrit Riss dans l’édito de ce hors-série Charlie Hebdo, Cabu, premier écolo de France ! Garanti sans greenwashing !

05/07/2024, 10:53

ActuaLitté

Révolution dans le Québec des années 1960

Québec, les années 60. Si la population québécoise est très majoritairement francophone, ses dirigeants sont presque exclusivement anglophones. Le commentaire d’un patron du CN (compagnie de chemins de fer) met le feu aux poudres et incite la création du FLQ, Front de Libération du Québec, sous l’impulsion de quelques marginaux à l’origine d’actions qui ont marqué l’histoire du Québec.

04/07/2024, 17:13

ActuaLitté

Jeremiah et Gabriel : destins croisés

Tomson Highway est un écrivain, dramaturge, musicien, auteur-compositeur célèbre outre-Atlantique. Il est Cri, les Cris sont des indiens originaires du nord du Manitoba au Canada. Le Baiser de la Reine blanche (trad. Robert Dickson), publié par les éditions Dépaysage, est son premier et unique roman et c’est à peine croyable.

04/07/2024, 16:31

ActuaLitté

L'entre-deux-guerres, dans un roman d'espionnage remanié

La mode est aux rééditions de romans capables de traverser les années, et les Éditions de l’Olivier ont eu la très bonne idée de nous ressortir Le masque de Dimitrios d’Eric Ambler, sous une traduction de Gabriel Veraldi. L’archétype du roman d’espionnage, et un auteur salué par tous ses pairs de Ian Fleming à John Le Carré. Texte par Bruno Ménétrier.

03/07/2024, 12:53

ActuaLitté

20 ans après #MeToo

Harvey Weinstein, Gérard Depardieu, Roman Polanski, Benoit Jacquot… Depuis quelques années, nombre d’acteurs, de producteurs ou de réalisateurs se trouvent accusés d’abus sexuels. Ancienne critique littéraire, notamment au Figaro Madame, publiée notamment chez JC Lattès, Valérie Gans a choisi d’évoquer ce sujet sensible à travers un percutant roman, diffusé par ses soins car refusé par de nombreuses maisons. Texte par Étienne Ruhaud

03/07/2024, 11:36

ActuaLitté

Éloge des moches, ou le triomphe des imperfections

Un éloge des « moches », rien que ça, c'est ce que le membre de la rédaction du mensuel Historia, Pierre-Louis Lensel, a décidé d'entreprendre, non sans provocation, à travers des portraits des plus célèbres représentants de la caste des gueules.

02/07/2024, 18:11

ActuaLitté

Ne pas oublier ces Résistants venus d'ailleurs

En avril 2015, paraissait la BD Résistants oubliés, un ouvrage collectif de Kamel Mouellef et Olivier Jouvray au scénario, et Baptiste Payen au dessin et à la couleur ! Une parution alors adoubée par Jack Lang, auteur d’une courte préface.

01/07/2024, 10:27

ActuaLitté

Jean-Pierre Otte, le refuge certain

Jean-Pierre Otte publie aujourd’hui un nouveau livre de poèmes : L’immunité merveilleuse (un titre très ottien!) aux éditions Sans -Escale dirigées. Par Jean Doutrepont

30/06/2024, 11:18

ActuaLitté

She wasn’t a guy : la romance phénomène qui bouscule les genres

Aya a flashé sur le disquaire de la boutique près de la gare. Il est tellement beau et mystérieux, et en plus il a les mêmes goûts qu’elle en rock… Mais Aya est loin de se douter que le fameux disquaire n’est autre que Mitsuki, l’intravertie à lunettes assise à côté d’elle en classe. La comédie romantique lesbienne qui a pris le Japon d’assaut débarque enfin en France !

30/06/2024, 11:15

ActuaLitté

Invisible, de Paul Auster : déréalisation estivale

Invisible, de Paul Auster (trad. Christine Le Boeuf), fut publié en 2009 aux États-Unis. Parmi les fragments fictionnels qui composent le kaléidoscope de ce livre doté d’une force d’attraction étonnante, on trouve celui qui s’intitule « ÉTÉ », lequel succède au meurtre de Cedric Williams par Rudolf Born dans l’ordre de l’histoire, au début du second chapitre.

27/06/2024, 10:23

ActuaLitté

L'Oiseau rouge et sa révolte  

L’histoire des États-Unis, mais de l’autre côté du miroir. Là où la conquête de l’Ouest est un désastre, autant humain que naturel. Une expérience cruelle, de vol et d'incompréhension. De rejet de la différence, d'éradication de croyances, de suppression d’une culture riche, proche de la nature, ancrée dans un quotidien de partage. L’histoire des États-Unis, racontée par une jeune femme autochtone. 

26/06/2024, 09:01

ActuaLitté

Bobby Fischer contre Spassky, les Achille et Ulysse de l'échiquier

« Disons-le comme ça : de 1937 à 2007 — à l’exception de Bobby Fischer — tous les champions du monde d’échecs sont soviétiques puis russes » ! En 1972, le Championnat du monde d’échec est organisé en Islande. C’est Boris Spassky, le champion soviétique depuis 1969 qui remet en jeu son titre ! Son adversaire ? Un Américain qui n’a pas encore 30 ans : Bobby Fischer, que précède déjà sa réputation.

25/06/2024, 15:38

ActuaLitté

Tisser un lien intergénérationel... par les webnovels de romance

Jun-woo est professeur à l'université. Depuis peu, il égaie son quotidien routinier par une lecture effrénée de webnovels de romance. Sa rencontre avec l'autrice de l'un d'eux va être le début d'une quête intergénérationnelle autour des sentiments. Un beau récit poétique où les voix se croisent. 

25/06/2024, 09:33

ActuaLitté

L'homme en noir : un monstre rôde dans la famille

On le sait, on le dit, mais on a du mal à agir en conséquence : la pédophilie et les violences sur mineurs sont presque toujours commises par des proches à l'intérieur du cercle familial. Et les autres proches ferment les yeux, n'ont rien vu, rien entendu ou, à la façon des trois petits signes, se gardent en tout cas de parler. Et qui subit les conséquences de ce silence ? Les enfants bien entendu, comme le petit Mattéo, héros de cette BD publiée aux éditions Delcourt.

24/06/2024, 15:47

ActuaLitté

The Terrifics : Odyssée cosmique à travers le Multiver noir

L'épopée spatiale The Terrifics, fruit de l'imagination débordante de Jeff Lemire, propulse le lecteur dans une aventure peu banale. Cet album de l'univers DC Comics, découle du projet "New Age of Heroes", amorcé en 2018 : on y revisite le concept de la famille de super-héros avec une dose d'excentricité bienvenue.

23/06/2024, 22:01

ActuaLitté

La septième lune : investigations en Italie

L’hôtel des parents d'Alice a certainement connu des heures plus fastueuses que celles des dernières années où il a, à l'évidence, dû bénéficier de miracles pour n'avoir pas disparu dans les déboires économiques subis par le petit village où il est installé dans la province de Pavie en Lombardie. Avec sa sœur Theresa, qui poursuit des études de médecine à Milan, Alice aide leurs parents à tenir malgré tout l'enseigne d’Il Cedro où les clients ne se bousculent pas !

21/06/2024, 13:12

ActuaLitté

De Buick et de broc : Roadmaster, de Stephen King

Paru en 2002 aux États-Unis, Roadmaster (traduit par François Lasquin aux éditions Le Livre de poche) de Stephen King, peut être lu comme un livre conceptuel. Sous ses dehors de roman d’horreur à tiroirs (ceux qu’y ouvrent l’alternance balisée entre passé et présent de l’histoire et les voix narratives qui s’y suivent à un rythme dramatique), il sonde au fond la substance romanesque, ni plus ni moins.

21/06/2024, 12:41

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

L'auteur de Retour à Cold Mountain raconte la Grande Dépression

Rentreelitteraire2024 — Durant la Grande Dépression en Amérique, le peintre Val Welch se dirige vers Dawes, une modeste ville du Wyoming, pour y exécuter une fresque au nouveau bureau de poste, un projet soutenu par le programme du New Deal.

21/07/2024, 08:00

ActuaLitté

Comment les promesses peuvent se muer en mensonges

Rentreelitteraire2024 — Cyril, un jeune chef parisien auréolé d'une étoile Michelin, semble toucher les étoiles dans sa carrière. Lors d'un salon de la gastronomie, il croise le chemin de Yann, aspirant journaliste culinaire. Entre eux, une séduction immédiate se fait sentir, rapidement transformée en attirance puis en amour. 

21/07/2024, 07:30

ActuaLitté

2097, l'exploration spatiale s'apprête à franchir un cap crucial

Rentreelitteraire2024 — « Le XXIe siècle s’est ouvert sur une page blanche, un nouveau chapitre de l’aventure spatiale était à écrire. Rapidement une vision a pris le pas sur les autres. »

21/07/2024, 07:00

ActuaLitté

Ce jeune homme perdu et à la recherche de sa place

Rentreelitteraire2024 — « J’étais une ombre. Et je la maudissais. Je voulais que le soleil me frappe au visage, éclaire ma vie ordinaire de tous ses rayons. » 

21/07/2024, 06:30

ActuaLitté

Viola Ardone tente de comprendre l'Amour

Rentreelitteraire2024 — « L’amour est incompréhensible, une forme de folie. » Elba, dont le prénom fut inspiré par un fleuve, choix de sa mère pour symboliser la liberté de circulation, se retrouve orpheline après la disparition mystérieuse de cette dernière. Elle grandit isolée dans un univers qu'elle qualifie de "monde-à-moitié" : un hôpital psychiatrique situé à Naples. 

20/07/2024, 08:30

ActuaLitté

1984 de George Orwell, réécrit dans une version féministe

Rentreelitteraire2024 — Sandra Newman offre une réécriture créative et féministe de la dystopie 1984, de George Orwell. À découvrir en librairie dès le 29 août, grâce à une traduction de Hélène Cohen.

20/07/2024, 08:00

ActuaLitté

Une petite allumette d’espoir dans la nuit

Rentreelitteraire2024 — Un roman comme un road-movie, où l’on découvre de nouveaux paysages et où l’Histoire défile. C’est une quête de liberté. Parfois, la littérature devient une petite allumette d’espoir dans la nuit.

20/07/2024, 07:30

ActuaLitté

"L'Afghanistan, pas mon problème !"

Rentreelitteraire2024 — « J’ai tâché d’être drôle sans faire d’humour, d’être légère sans être gaie, d’être optimiste sans jamais être confiante. »

20/07/2024, 07:00

ActuaLitté

La conquête de l’Ouest, des destins croisés

Rentreelitteraire2024 — Terres promises, c’est un roman choral où résonnent les voix oubliées de la conquête de l’Ouest : Eleanor, la prostituée en quête de justice ; Kinta, l’indigène se libérant des liens de sa tribu ; Morgan, l’orpailleur téméraire prêt à défendre sa concession au prix de sa vie.

20/07/2024, 06:30

ActuaLitté

Les multiples possibilités qui existent pour se séparer des livres dont on n’a plus besoin

C’est l’été, et, pour beaucoup, c’est l’occasion où jamais de faire un peu de nettoyage par le vide. Vous aimez les livres. Mais cet amour est si grand qu’il devient parfois encombrant. Et les mètres carrés dont vous disposez ne sont pas extensibles à l’infini. Alors, que faire des livres dont vous n’avez plus l’usage ?

19/07/2024, 16:42

ActuaLitté

Le roman secret de Chantilly. Mille ans d'histoire de France

19/07/2024, 15:52

ActuaLitté

Évasion automnale pour échapper à la canicule

19/07/2024, 15:26

ActuaLitté

Le dernier tome de Berserk éclipse les cahiers de vacances

Du changement, tout doucement, en cette 28e semaine (du 8 au 14 juillet) dans le top 200 des meilleures ventes. La sortie du tome 42 de Berserk, manga du regretté Kentaro Miura (avec le Studio Gaga, trad. Anne-Sophie Thévenon, Glénat) a éclipsé les tout-puissants cahiers de vacances, qui monopolisaient les premières places depuis deux semaines déjà. Avec 24.068 ventes, l’édition collector de Berserk trône en haut d’un podium des plus convoités, remportant également le trophée de la meilleure sortie de la semaine.

19/07/2024, 11:18

ActuaLitté

Portraits d'Hommes-moyens

#RentreeIndes – Au début des années 2000, un homme d'une quarantaine d'années, célibataire, retourne dans la maison de son père récemment décédé, avec qui il n'avait plus de contact depuis longtemps. En triant les affaires de son père, il découvre des textes qu'il avait lui-même écrits à ses débuts en tant que journaliste.

19/07/2024, 08:30

ActuaLitté

Face à un gouvernement injuste, seule reste La désobéissance civile

Rentreelitteraire2024 — Les éditions Allia proposeront à la rentrée un texte mythique d'Henri David Thoreau, traduit de l'anglais par Stéphane Thomas. La désobéissance civile, représente plus qu'une réflexion sur le pouvoir, l'Etat et les citoyens : il développe un essai tant philosophique que politique sur le rôle de l'individu face à un gouvernement injuste. 

19/07/2024, 08:00

ActuaLitté

Un homme hypersensible tombe amoureux d'une femme insensible

Rentreelitteraire2024 — « Sa voix était miel et poison, sang et lait. Joseph l’aurait reconnue parmi des millions. Il savait que si Anima, un jour, lui demandait quelque chose avec cette voix – si elle lui demandait quoi que ce soit –, il serait incapable de refuser. »

19/07/2024, 07:33

ActuaLitté

Les discriminations raciales, la solitude, la violence familiale, son évasion

Rentreelitteraire2024 — bell hooks est reconnue aujourd'hui pour ses essais politiques engagés sur le féminisme et le racisme. Son œuvre abondante et variée est traduite et en cours de traduction dans de nombreux pays. 

19/07/2024, 07:00

ActuaLitté

Souvenirs et anecdotes d’un village de Camargue

Rentreelitteraire2024 — Souvenirs et anecdotes d’un village de Camargue est un récit drôle et coloré, rappelant l'esprit du Consac de Gagne-petit. Trois anciens se sont approprié un banc où ils se retrouvent chaque jour pour observer la vie du village et se délecter des ragots et rumeurs qui circulent dans les ruelles ombragées. 

18/07/2024, 17:37

ActuaLitté

Une drôle de colocation dans un village de l'ex-Allemagne de l'Est...

#RentreeIndes – Si son fils Carsten s’était davantage soucié d’elle, cette chute dans les escaliers aurait pu être évitée : c’est ce qu'Inge pense, seule dans sa chambre d’hôpital. Carsten n’a pas d’autre choix que de passer l’été au chevet de sa vieille mère, dans un village déserté de l’ex-Allemagne de l’Est.

18/07/2024, 16:40

ActuaLitté

Dans la nuit la plus intime de Matignon

Rentreelitteraire2024 — Alors que des migrants désespérés escaladent des éoliennes dans le nord de la France, un conseiller technique épuisé tente d'écrire le discours que le Premier ministre doit prononcer le lendemain, au premier étage du 57, rue de Varenne. Que peuvent les mots face à la souffrance de ces rescapés du pire ? Au fil de la nuit, le réel et le rêve s'entremêlent, jusqu'au vertige...

18/07/2024, 08:00

ActuaLitté

Peut-on toujours aimer la Russie ?

#RentreeIndes — Comment faire le deuil d'un pays qu'on a aimé ? Est-il possible de conserver toute sa bibliothèque lorsqu'on a adoré la Russie ? Ou faut-il tout renier depuis qu'elle a envahi l'Ukraine ? 

18/07/2024, 07:40

ActuaLitté

Samurai Origines Tome 6 : La voie de la vengeance

#SamuraiOrigines – Samurai Origines plonge dans le passé du frère de Takeo, héros de de la série lancée voilà vingt ans par Jean-François Di Giorgio et Frédéric Genêt. Cette saga parallèle, et tout aussi épique, dans ce Japon médiéval remonte le temps, avec un nouvel épisode à venir...

18/07/2024, 07:00

ActuaLitté

Une enfance isolée pour les deux frères

Rentreelitteraire2024 — Le roman poétique d’Alexandre Lenot plonge dans les liens familiaux et l’attachement viscéral aux territoires sauvages de l'enfance. Depuis la mort de son frère jumeau Jérémie, Noé emprunte pour la première fois la route qui le mène à la maison familiale, où son père, accablé de solitude et d’amertume, vit seul. 

18/07/2024, 06:30

ActuaLitté

Le meilleur ami des grandes vacances !

17/07/2024, 16:40

ActuaLitté

Traitres, vendus, délateurs : ces salops historiques

À travers 30 portraits acides, Philippe Valode rétablit la vérité sur des personnages troubles, héroïques antipathiques ou géniaux. Avec précision et passion, son livre Les salopards de l'Histoire retrace leur impact sur l'histoire de France, car tous, d'une manière ou d'une autre, ont marqué notre Histoire, pas toujours glorieuse.

17/07/2024, 16:27

ActuaLitté

Le Prix Goncourt 2012 Jérôme Ferrari est de retour  

Rentreelitteraire2024 — Pour avoir introduit illicitement une bouteille dans son restaurant, le jeune Alexandre Romani poignarde Alban Genevey au milieu d’une foule de touristes massés sur un port corse. Alban, dont les parents possèdent une résidence secondaire sur l’île, connaît son agresseur depuis l’enfance.

17/07/2024, 10:47

ActuaLitté

Secrets et inspiration retrouvée dans Nos Vendredis

#RentreeIndes – Une banlieue tranquille. Une femme ennuyée par la routine. Une piscine vide. Un cri perçant dans l'obscurité... Et un premier roman sensible, signé Nathalie Marquès.

17/07/2024, 07:30

ActuaLitté

L'autopsie d’un viol écrit à la manière d’un thriller

Rentreelitteraire2024 — Traduit du danois par Marina Heide, ce roman est l'autopsie d’un viol, écrit à la manière d’un thriller. Une mère de famille décide de s’accorder une soirée pour se détendre. Ce qui s’ensuit est une quête poignante pour se réapproprier son histoire. Miriam se réveille un matin auprès de son époux, des feuilles mortes dans les cheveux. Son bébé dort paisiblement à quelques mètres. 

17/07/2024, 07:00

ActuaLitté

Gabrielle se perd dans ses conjectures et ses émotions

Rentreelitteraire2024 — Un premier roman à l’atmosphère unique, qui envisage les œuvres d’art comme remède aux situations de stress et d’emprise dans le milieu professionnel. La fondation d’entreprise où travaille Gabrielle est un lieu d'une esthétique irréprochable : des murs aux meubles, des couloirs aux terrasses, chaque détail est à la hauteur des œuvres d’art qu’elle abrite.

17/07/2024, 06:30

ActuaLitté

Un 7 octobre, une étudiante juive se réveille à Paris au bruit de la guerre

Rentreelitteraire2024 — Le premier roman d’une vingtenaire dont la furieuse envie de vivre se heurte à la guerre et à une société fracturée.

17/07/2024, 06:00

ActuaLitté

Le quartier de Brooklyn, une histoire de filiation

Rentreelitteraire2024 — « Chaque quartier construit son propre folklore, existe selon ses propres mythes, crée un monde de héros et de méchants. »

16/07/2024, 17:51

ActuaLitté

Muriel Barbery : l'écrivain Thomas Helder est mort

Rentreelitteraire2024 — L'écrivain néerlandais Thomas Helder vient de mourir prématurément. Après la cérémonie, ses proches se retrouvent dans la maison familiale de sa mère, au cœur de l'Aubrac, où il passait ses étés d'enfance et a souhaité mourir, comme son meilleur ami Jean avant lui.

16/07/2024, 17:00

ActuaLitté

Dans la bibliothèque du joueur : des livres pour les amateurs de casino

Pour les amateurs de casino, le frisson du jeu s'étend au-delà de la salle de jeu dans les pages de certains des meilleurs livres sur le jeu. Que l’on soit un novice désireux de comprendre la mécanique des jeux que l’on préfère, ou un joueur chevronné cherchant à affiner ses stratégies, une mine de connaissances peut être trouvée dans la bibliothèque du joueur. Voici quelques livres incontournables qui devraient être sur l'étagère de tous les amateurs de casino.

16/07/2024, 11:05

ActuaLitté

Caryl Férey raconte un féminicide

Rentreelitteraire2024 — En février 2021, la disparition de Magali Blandin ébranle la communauté. Un mois plus tard, son corps est retrouvé dans une forêt. Caryl Férey, touché par ce féminicide, s'engage à explorer cette affaire pour comprendre les faits et honorer la mémoire de la victime.

16/07/2024, 08:00

ActuaLitté

Dans une modeste chambre de San Fernando Valley, Californie

Rentreelitteraire2024 — Ce premier roman, traduit de l'anglais par Charles Bonnot, fortement ancré dans l'expérience de la diaspora iranienne, navigue entre l'Iran et les États-Unis, offrant un récit d'apprentissage singulier. À travers les yeux de K., un jeune garçon maltraité par son père et en quête de son identité, le lecteur explore des thématiques universelles.

16/07/2024, 07:00

ActuaLitté

Yann Queffélec raconte une après guerre d'Algérie

Rentreelitteraire2024 — « Le cœur lui battait, en descendant la passerelle, sa cantine à l’épaule. Il reconnut l’accent chantonnant des dockers, aperçut au loin les remparts du Vieux-Port, Notre-Dame de la Garde. Il était d’ici, presque d’ici, plus ému qu’il n’aurait imaginé. Grâce à Dieu, il était vivant. » 

15/07/2024, 18:06